Mission d assistance à la gestion sociale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mission d assistance à la gestion sociale"

Transcription

1 61 e Congrès de l Ordre des experts-comptables CAP SUR LE SOCIAL ET LES RESSOURCES HUMAINES POLE LE SOCIAL & LES RH : UN MARCHE PORTEUR POUR LES CABINETS D EXPERTISE COMPTABLE! Janin Audas, Rapporteur délégué Mission d assistance à la gestion sociale EXEMPLE DE LETTRE DE MISSION SOMMAIRE 1. une proposition de mission qui a pour vocation de permettre au futur client de prendre sa décision en toute clarté sur le contenu et le coût de la proposition ; 2. une fiche de présentation des prestations du cabinet en matière sociale et de RH ; 3. une lettre de mission qui sera rédigée après l accord définitif du client et qui aura valeur de contrat ; 4. des conditions générales d intervention des missions qui seront annexées à la lettre de mission et fixent les règles du cabinet sans avoir à les insérer dans le corps de la lettre de mission. ATELIER DE LA PROFESSION Réglementation Professionnelle & le champ des possibles

2 Avertissement sur l utilisation des documents liés à la mission d assistance à la gestion sociale A l occasion du 61 e congrès de l Ordre, nous proposons aux participants un ensemble de documents liés à la gestion sociale qui a pour objectif de préciser au client la nature de nos prestations et de packager notre offre. Cet ensemble de documents, qui constitue un simple exemple, s articule autour : - d une proposition de mission qui a pour vocation de permettre au futur client de prendre sa décision en toute clarté sur le contenu et le coût de la proposition ; - d une fiche de présentation des prestations du cabinet en matière sociale et de RH ; - d une lettre de mission qui sera rédigée après l accord définitif du client et qui aura valeur de contrat ; - des conditions générales d intervention des missions qui seront annexées à la lettre de mission et fixent les règles du cabinet sans avoir à les insérer dans le corps de la lettre de mission. La proposition de mission a un objectif de «proposition de prestations» et peut ne pas être effectuée, notamment en cas de rédaction d une lettre de mission pour un client existant (absence de lettre de mission, séparation des missions comptables et sociales, actualisation). Elle comprend 4 modules dont les 3 premiers portent sur la prestation d établissement de la paie : - module 1 : Etablissement de la paie et des déclarations sociales, - module 2 : Paramétrage des données de paie, - module 3 : Examen du «réglementaire de paie», et le module 4 qui vise les : Prestations d assistance et de conseils et autres travaux. Cette construction doit être adaptée en fonction des pratiques et des compétences de chaque cabinet. Le module 3 d examen du «réglementaire de paie» est très vivement recommandé en début de mission car l expert-comptable ne peut s affranchir de son devoir de conseil. Pour cette raison certains cabinets le rendent obligatoire, notamment aux vues des attentes de l employeur ; ils peuvent ainsi facturer des travaux qu ils estiment de toute façon devoir réaliser. Ces documents ne constituent pas une norme de l Institution ; ils sont destinés à illustrer les enseignements tirés des travaux de ce congrès. Il appartient à chaque cabinet d expertise comptable d établir ses propres documents contractuels et promotionnels en fonction de sa stratégie et de sa cible de clientèle, de ses compétences et de son offre de services ainsi que du style et de l image qu il souhaite présenter. On rappellera qu il n existe pas de norme spécifique pour les missions sociales mais que les normes générales de l expert-comptable sont applicables et que, pour la mission sociale comme pour toutes ses missions, l expert-comptable a un devoir de conseil envers son client. Janin AUDAS Rapporteur délégué du 61 e Congrès de l Ordre des experts-comptables CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 2 sur 26

3 (Exemple de) PROPOSITION DE MISSION D ASSISTANCE A LA GESTION SOCIALE (Ce document n a qu un caractère d exemple illustrant les travaux d un atelier du congrès et ne peut être considéré comme un document normé de l Institution. Chaque cabinet souhaitant l utiliser devra l adapter en fonction de ses pratiques et de ses compétences). Objet : notre proposition de mission d assistance à la gestion sociale. Messieurs, Vous avez sollicité notre cabinet pour assurer une mission d assistance à la gestion sociale de votre entreprise, ce dont nous vous remercions vivement. LE CONTEXTE Nous avons compris que votre entreprise exerce l activité de ( ) sous la forme d une (forme juridique) et qu à ce titre elle dépend de la convention collective d... Vous réalisez un chiffre d affaires de.. et vous employez. salariés. Autres caractéristiques de l entreprise : (à compléter) Dans un environnement en permanente mutation, la gestion sociale est devenue une fonction stratégique de l entreprise. Parce que complexe compte tenu des évolutions permanentes du droit du travail et des conventions collectives, parce que sensible du fait qu elle touche au capital humain et aux relations entre l entreprise et ses salariés, vous nous avez exposé vos attentes. Vos attentes Sécuriser la gestion sociale par une assistance de professionnels compétents Respect de la législation et de votre convention collective, Respect des délais, Fiabilité des traitements effectués, (à compléter en fonction de l entretien avec l employeur). CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 3 sur 26

4 LA MISSION QUE NOUS VOUS PROPOSONS Une solution qui se compose de quatre modules autonomes Module 1 Etablissement de la paie et des déclarations sociales afférentes : Etablissement des bulletins de salaire, Etablissement des déclarations sociales périodiques liées, Fournitures des écritures comptables, Tenue de journal des salaires, Mise à disposition des documents et états informatisés de la paie, Transmission des données traitées et fourniture des données d archivage, Gestion administrative d évènements occasionnels courants (entrées et sorties du personnel ; maladie, maternité, accidents du travail). Module 2 Module 3 Module 4 Paramétrage des données de paie (obligatoire au démarrage de la mission) Examen du «réglementaire» de paie (au démarrage de la mission) Contrôle des pratiques de l entreprise concernant le traitement de la paie, au regard des règles en vigueur ; Compte rendu de l examen. Prestations d assistance et de conseil en matière sociale et autres travaux convenus Ces prestations pourront être effectuées à votre demande tout au long de notre collaboration. Vous trouverez en annexe une liste des principales missions que nous pouvons effectuer, seul ou en partenariat avec nos spécialistes / correspondants. Si cette solution ne couvre pas l ensemble de vos attentes, nous sommes en mesure de la compléter pour trouver avec vous les solutions adaptées à vos besoins particuliers dans le domaine social et vous assister, le cas échéant, dans vos prises de décision. Le planning Il est envisagé que la mission débute à compter du XX/XX/200X. Elle portera sur l année civile et sera réalisée de façon régulière tout au long de l année. Elle sera renouvelable chaque année par tacite reconduction, sauf dénonciation selon les modalités prévues dans les conditions générales d intervention et qui seront rappelées dans notre lettre de mission. Le paramétrage informatique des données de la paie nécessite un délai de l ordre de xxx jours et l examen du «réglementaire» un délai de l ordre de xx jours. Le budget (Paragraphe à adapter par chaque cabinet en fonction des modalités de facturation du cabinet) Notre proposition financière d honoraires est établie compte tenu des informations que vous nous avez communiquées et que nous rappelons : CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 4 sur 26

5 Nombre d établissements : Nombre de salariés : Rotations habituelles (nombre d entrées/sorties à effectif constant) : Mode de rémunération habituel : o fixe : o variable : o primes : Particularités : o Convention collective appliquée (code APE.) o. Nos modalités de facturation sont les suivantes (tarif) : (à adapter en fonction des pratiques de chaque cabinet) Module 1 : Etablissement de la paie et des déclarations sociales : Etablissement des bulletins de salaires : o par bulletin de salaire émis : xxxx o par salarié entré ou sorti : xxxx Déclarations sociales et fiscales (sur salaires) : o périodiques : xxxxx par mois /trimestre, o en fin d année : xxx par an. Autres (le cas échéant) :.. Le cas échéant : Notre intervention pour ce module ne pourra pas être facturée à moins de XXX HT par mois. Sur les bases et le tarif ci-dessus rappelé, le budget prévisionnel d honoraires s établirait à XXX HT/mois (*) pour la prestation du module 1. Le cas échéant : Notre tarif est indexé sur l indice XXXXX ; il sera actualisé chaque année en fonction de son évolution par rapport à l indice applicable au 1 er janvier de l année du début de notre mission. (*)Toutes modifications dans les conditions de réalisation de la mission (rotation des effectifs supérieure, évolution du nombre de salariés, souscription à de nouvelles caisses ) peuvent donner lieu à un ajustement à la clôture de l exercice (ou de chaque mois ou trimestre) Ou : La facturation mensuelle / trimestrielle qui vous sera adressée sera établie à partir des éléments réels de paie survenus au cours de la période ; un ajustement éventuel pouvant intervenir sur une facture suivante. (à adapter en fonction des modalités propres au cabinet) Module 2 : Paramétrage des données de paie au démarrage de la mission : XXXX HT. Module 3 : Examen du réglementaire de paie au démarrage de la mission : XXXX HT. Module 4 (sur demande) : Prestations d assistance et de conseils et autres travaux convenus Toute prestation entrant dans ce module réalisée à votre demande fera l objet d une facturation particulière / au temps passé / sur la base du tarif applicable le jour de la réalisation de la prestation. CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 5 sur 26

6 LES INTERVENANTS Nous mettons à votre disposition une équipe aux compétences complémentaires. M. XXX, expert-comptable, assurera la responsabilité déontologique de la mission. Le pilotage de la mission sera assuré par un collaborateur qui sera votre interlocuteur privilégié, en charge de votre dossier social. Nous vous communiquerons ses coordonnées dans notre lettre de mission. Toutes les missions complémentaires d assistance et de conseil seront assurées par nos consultants spécialisés en matière sociale. Nos engagements Mise en place d une relation de confiance Professionnalisme dans l exécution de la mission Discrétion absolue au sujet des informations traitées Réactivité pour répondre à vos besoins particuliers LES AVANTAGES ET GARANTIES POUR VOTRE ENTREPRISE Vous êtes déchargés d un grand nombre de tâches administratives liées à la gestion sociale, ce qui vous permet de vous consacrer pleinement à votre cœur d activité. Vous bénéficiez d une prestation professionnelle : toutes nos interventions sont régies par les normes générales définies par l Ordre des Experts-comptables. Ceci constitue pour nos clients la garantie d une éthique professionnelle dans le respect de notre code de déontologie. Vous disposez de tous les éléments vous permettant d apprécier le coût de notre prestation. Nous espérons que cette offre retiendra votre attention et nous restons à votre disposition pour tous compléments d information. Vous voudrez bien nous informer de votre décision le plus rapidement possible afin que nous puissions prendre toutes nos dispositions pour la prise en charge de votre dossier. Vous nous indiquerez en particulier si vous nous confiez la prestation «examen du réglementaire de paie» qui vous est proposée. Un document contractuel vous sera adressé confirmant nos accords. Nous vous remercions de votre confiance et vous prions A le XXXXXX Expert-comptable CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 6 sur 26

7 (Exemple de) DE FICHE DE PRESENTATION DES PRESTATIONS SOCIALES ET RESSOURCES HUMAINES (Ce document n a qu un caractère d exemple illustrant les travaux d un atelier du congrès et ne peut être considéré comme un document normé de l Institution. Chaque cabinet souhaitant l utiliser devra l adapter en fonction de ses pratiques et de ses compétences). 1. PRESTATION D ETABLISSEMENT DE LA PAYE Cette prestation se compose de trois modules : Module 1 : Etablissement de la paye et gestion administrative Etablissement de la paye et des déclarations sociales Etablissement des bulletins de salaires ; Etablissement des déclarations sociales périodiques liées ; Fourniture des écritures comptables et tenue du journal des salaires ; Mise à disposition des documents produits et états informatisés ; Fourniture des données traitées aux fins d archivage. Gestion administrative d évènements occasionnels Entrées et sorties du personnel ; Maladie, maternité, accidents du travail. Module 2 : Paramétrage des données de paie Intégration des données de paie de l entreprise et de chaque salarié dans le système de traitement informatique. Module 3 : Examen du «réglementaire» de paye Contrôle des pratiques de l entreprise concernant le traitement de la paye au regard des règles en vigueur ; compte rendu d examen. CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 7 sur 26

8 2. PRESTATIONS DE CONSEIL Module 4 : Assistance et conseil en matière sociale et ressources humaines 2.1. Missions d assistance dans la relation du salarié avec l entreprise Embauches Analyse économique et financière des recrutements ; Aide au recrutement (définition des besoins, conduite d entretien, validation des aptitudes et compétences ) ; Formalités administratives à l embauche (déclaration unique d embauche, affiliation aux caisses ) ; Suivi des contrats de travail et des avenants ; Recherche et optimisation des aides à l embauche : présentation des différentes aides, après analyse de la situation de l entreprise et de leurs impacts juridiques et fiscaux, mais aussi économiques, organisationnels, humains. Assistance au choix et à la mise en place. Licenciements Informations sur la procédure à suivre ; formalités liées à la rupture du contrat ; détermination des indemnités dues aux salariés. Gestion des droits individuels Suivi du temps de travail et des heures supplémentaires, des congés payés, des droits à la retraite Reconstitution de carrières Missions d audit et d assistance à négociations et contrôles Audit social. Suivi des seuils, diagnostic de risques, prévention des contentieux, négociations avec les instances représentatives syndicales et du personnel, litiges, conflits et grèves, harcèlement et discrimination Négociation d accords collectifs (sur la durée du travail, compte d épargne temps ). Réponses aux demandes d informations de tous organismes ; assistance au contrôle Urssaf (examen de la notification, préparation des réponses, suivi du contrôle, contentieux), relations avec l inspecteur du travail et tous autres organismes de contrôle Missions d organisation et de management Assistance dans l établissement des procédures internes relatives au suivi des dossiers des salariés CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 8 sur 26

9 Mise en place d un manuel de procédures, constitution d un dossier salarié type, rédaction du règlement intérieur, contrôle ou établissement du registre du personnel, de l affichage obligatoire, du document unique sur la prévention des risques Assistance dans le choix d un logiciel de paie Définitions des besoins, établissement du cahier des charges, choix du prestataire et du logiciel, tests, assistance à la mise en place et au paramétrage. Assistance dans la mise en place de documents ou de procédures de représentation du personnel Conséquences de la définition de la durée collective ou individuelle du travail, planification d horaires particuliers. Elaboration d un règlement intérieur, mise en place de délégués du personnel, gestion des élections Assistance à la gestion du Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Aide au management Motivation, fidélisation Missions économiques Création d un tableau de bord social et de données analytiques Analyse économique de la fonction personnel ; Mise en place de données analytiques, recensement des indicateurs clés, formalisation du tableau de bord, procédure de suivi. Evaluation du passif social Analyse des composants du passif social ; chiffrage après choix ou validation de différentes hypothèses ; traitement comptable. Gestion prévisionnelle de l emploi A partir des objectifs de développement économique de l entreprise, du secteur, réflexion sur la politique d emploi (recrutement, sous-traitance, licenciement, préretraite, reconversion ) ; établissement des budgets prévisionnels salariaux. Gestion analytique des coûts de main d œuvre et de la productivité Analyse des coûts et prix de revient et des performances en matière de productivité. CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 9 sur 26

10 Optimisation des coûts Recherche de modes de rémunération et avantages sociaux particuliers ; Analyse des taux d accident du travail ; Analyse des prestations et des coûts des régimes sociaux facultatifs (mutuelle ) ; Recherche d aides et subventions (création d emploi, formation, adaptation au poste de travail, travailleurs handicapés ) Missions d assistance à la décision sociale Diagnostic social Vérification du respect des obligations, analyse des politiques sociales, identification des dysfonctionnements, proposition de solutions. Bilan social Assistance dans l établissement du bilan social obligatoire (pour les entreprises de plus de 300 salariés) ou volontaire. Choix d un système de rémunération des dirigeants Analyse des composants de la rémunération directe et indirecte ( actionnariat, dividendes, retraite et prévoyance intéressement, rémunération du conjoint ) ; optimisation. Mise en place de systèmes de rémunération Proportionnelle, intéressement, participation, épargne salariale, stock option, rémunérations indirectes Veiller à la bonne application des minimas sociaux, Analyse des motivations ; présentation des dispositifs existants et de leurs incidences juridiques, fiscales, économiques ; pilotage du projet de mise en place en lien avec les salariés. Choix d un type de couverture retraite et prévoyance Analyse des motivations ; analyse des avantages et inconvénients de différentes solutions ; impacts financiers, fiscaux ; évolution du dispositif choisi. Suivi des compétences et élaboration du plan de formation En fonction de la stratégie de l entreprise, recensement des compétences actuelles, futures ; identification des moyens pour combler l écart ; mise en place d un plan de formation ; suivi du plan et des formations ; gestion du Droit Individuel à la Formation (DIF). CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 10 sur 26

11 Assistance au recrutement de personnel Définition de poste, profil des candidats, définition du type de contrat et des aides attachées, établissement de budgets, Sélection de personnel spécialisé (comptable, financier, gestion) et autres. D autres prestations en matière sociale et ressources humaines peuvent vous être apportées ; consultez nous. Certaines de ces missions sont effectuées en partenariat avec des spécialistes du droit social, de la protection sociale ou de l épargne salariale ou en collaboration avec des consultants RH. CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 11 sur 26

12 (Exemple de) LETTRE DE MISSION D ASSISTANCE A LA GESTION SOCIALE (Ce document n a qu un caractère d exemple illustrant les travaux d un atelier du congrès et ne peut être considéré comme un document normé de l Institution. Chaque cabinet souhaitant l utiliser devra l adapter en fonction de ses pratiques et de ses compétences). Le cabinet. Ci-après dénommé le cabinet, d une part, Et L entreprise. Ont convenu et décidé ce qui suit. part, Ci-après dénommée l entreprise, d autre Préambule L entreprise a répondu favorablement à l offre de services du cabinet présentée en date du xx/mois/200x selon des modalités exposées ci-après. La présente lettre de mission précise cette offre de services. Elle est accompagnée des «Conditions générales d intervention des missions d assistance à la gestion sociale», jointes en annexe, indissociables de cette lettre de mission. La mission d établissement de la paie et des déclarations est réalisée en application des normes générales de l Ordre des experts-comptables. A ce titre, elle fait l objet d un contrat passé entre l entreprise et le cabinet pour définir la prestation et les droits et obligations de chacune des parties. La présente lettre de mission a pour objet de définir : le contenu de la mission, les obligations des parties (répartition des travaux, transmission des informations ), les modalités pratiques d intervention, les conditions financières. Elle est signée par l expert-comptable qui engage sa responsabilité déontologique. CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 12 sur 26

13 Ceci étant rappelé, il a été convenu et décidé ce qui suit. 1. LA MISSION La mission qui nous est confiée est une mission : d établissement de la paie et des déclarations liées (module 1), de paramétrage des données de paie (module 2), ainsi que d examen du «réglementaire de paie» au démarrage de la mission (module 3). Si le client n a pas retenu le module 3 d examen du «réglementaire de paie», mettre la phrase suivante : «L examen du réglementaire de paie (module 3) qui a été proposé par le cabinet au démarrage de la mission n a pas été retenu par l entreprise qui, de ce fait, considère que sa pratique en matière sociale est conforme à la législation applicable». Prestations d assistance et de conseil : autres travaux convenus (module 4). Lorsque d autres travaux sont convenus, ils sont décrits au paragraphe «module 4» ci-dessous. (Décrire les travaux complémentaires qui ont été convenus avec l entreprise.) Toute autre mission complémentaire d assistance et de conseil dans le domaine social et des ressources humaines, pour répondre à vos besoins, pourra être réalisée à votre demande. Vous trouverez en annexe à la présente lettre de mission une liste des missions que nous pouvons effectuer pour vous. Module 1 : Etablissement de la paie et des déclarations liées Notre mission consiste à : établir les bulletins de salaire, établir les déclarations sociales périodiques liées (déclarations mensuelles ou trimestrielles et déclarations annuelles), fournir les écritures comptables, tenir le journal des salaires, mettre à disposition de l entreprise, qui en assurera la conservation, les documents et états liés au traitement de la paie et des déclarations y afférentes, fournir les données d archivage, assurer la gestion administrative d évènements occasionnels courants tels que les entrées et sorties de salariés, les arrêts maladie ou maternité, les accidents du travail. Cette mission inclut le droit d utilisation du logiciel de traitement de la paie XXXX par le cabinet. CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 13 sur 26

14 Etablissement des bulletins de salaire Un bulletin de salaire est établi chaque mois pour chaque salarié. L entreprise fournit par écrit au cabinet, dans les délais et modalités convenus, toutes les données nécessaires au calcul des rémunérations des salariés. La mission du cabinet consiste à : 1. établir le bulletin : o en se référant aux contrats de travail individuels établis et en traitant ce bulletin conformément à ces contrats, o en ne traitant uniquement que, mais toutes les données transmises par l entreprise liées à la durée du travail (heures travaillées, forfait, absences ), à la rémunération (fixe, données variables de paie, indemnités journalières, primes, congés, arrêt de travail ), o en appliquant les dispositions légales et conventionnelles régissant le bulletin de salaire à établir pour l emploi existant dans l entreprise, o en appliquant les dispositions particulières (zone de redynamisation, zone franche, aides ) préalablement définies et convenues, o en appliquant les taux de cotisations sociales (salariales et patronales) de l entreprise, o en déterminant le montant net à payer au salarié, o en mentionnant sur le bulletin les informations obligatoires ; 2. transmettre les informations à l entreprise dans les délais convenus en vue des paiements à effectuer / le cas échéant / fourniture sous forme de fichier informatique des virements de salaires pour transmission et ordre de paiement par l entreprise à sa banque. Etablissement des déclarations sociales périodiques En lien avec les bulletins de salaires établis, l entreprise doit régler les cotisations sociales correspondantes et transmettre les informations aux organismes sociaux. La mission du cabinet consiste à : 1. établir les déclarations de cotisations sociales périodiques (mensuelles ou trimestrielles) destinées à l URSSAF, aux ASSEDIC, aux caisses de retraite et de prévoyance, à la médecine du travail, aux caisses de congés payés, le cas échéant, o en appliquant les taux en vigueur pour l entreprise, o en respectant les règles de présentation des déclarations ; 2. établir les déclarations annuelles (déclaration annuelle des salaires DADS, déclarations récapitulatives aux organismes sociaux) ; CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 14 sur 26

15 3. transmettre les informations à l entreprise dans les délais nécessaires pour permettre l envoi des déclarations et des règlements dans les délais imposés, sous réserve du respect des délais d information et de communication par l entreprise. Procédures particulières de télétransmissions et de télérèglements Ces procédures sont mises en place sur la base du mandat conclu entre le cabinet et l entreprise et, le cas échéant, du bordereau d adhésion aux télérèglements signés par le client. La DADS-U (déclaration automatisée des données sociales unifiée) Le cabinet assure le transfert annuel des données sociales et la transmission annuelle des informations aux différentes caisses (CNAV, retraite, prévoyance ) en établissant, via l informatique, la DADS-U et en la transmettant aux destinataires, directement ou par l intermédiaire du portail déclaratif. La DUCS-EDI (déclaration unifiée de charges sociales) Le cabinet établit la déclaration mensuelle, via l informatique, et la transmet directement aux organismes de protection sociale concernés avec instruction de paiement à l échéance. Fournitures des écritures comptables à enregistrer et tenue du journal des salaires Le traitement mensuel de la paie et des déclarations sociales génèrent des écritures comptables qui doivent être enregistrées dans la comptabilité de l entreprise. Le cabinet fournit au service comptable de l entreprise les écritures mensuelles à enregistrer en s appuyant sur les états informatisés qu il produit (journal mensuel des salaires, état récapitulatif mensuel des charges sociales) et les déclarations établies. Mise à disposition des documents et états informatisés La mission de traitement de la paie et des déclarations conduit le cabinet à mettre à la disposition de l entreprise les documents et états suivants (sous forme papier ou dématérialisé) : Mise à disposition périodique o Bulletins de salaire o Déclarations aux organismes sociaux o Journal des salaires o Etat récapitulatif mensuel des charges sociales CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 15 sur 26

16 o Etat des paiements Mise à disposition en fin d année civile o Etat récapitulatif annuel o Déclaration annuelle des salaires o Déclarations récapitulatives aux organismes sociaux Fourniture des données d archivage Dans le cas où le traitement de la paie est assuré par le cabinet sur son système informatique, le cabinet s engage à fournir à l entreprise les données d archivage nécessaires. Conformément à la législation en vigueur, l entreprise doit prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sauvegarde des données transmises et conserver les pièces justificatives, et d une façon générale, l ensemble des documents produits par le cabinet pendant les délais de conservation requis. Gestion administrative d évènements occasionnels courants Cette prestation recouvre les travaux et/ou formalités à réaliser dans les situations suivantes : Entrée d un salarié o Etablissement / ou vérification de la déclaration unique d embauche (supprimer la mention inutile) o Affiliation du salarié aux organismes sociaux o Création de la fiche individuelle salarié Sortie d un salarié : o Etablissement du solde de tout compte o Etablissement de l attestation ASSEDIC o Etablissement du certificat de travail Maladie / maternité / accident du travail : o Etablissement de l attestation de reprise du travail o Prise en compte des données pour l établissement des bulletins de salaire (dates, encaissements des indemnités journalières ) La déclaration d accident du travail est à effectuer par l entreprise dans les 48 heures de l accident. Les travaux et/ou formalités sont réalisées, à la demande de l entreprise, en fonction des informations transmises. Le cabinet décline toute responsabilité pour toutes formalités non effectuées par défaut d informations de la part de l entreprise. La gestion des congés payés et des temps de travail peut faire l objet d une prestation convenue, à la demande du client, et sur la base d un budget spécifique. CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 16 sur 26

17 Module 2 - Paramétrage des données de paie Le paramétrage des données de paie a pour objet d intégrer dans le système informatique les données de paie communes à l entreprise et les données propres à chaque salarié. Il est obligatoirement réalisé en début de mission. A cette fin, l entreprise devra transmettre au cabinet toutes informations utiles pour réaliser ce paramétrage. Module 3 - Examen du «réglementaire de paie» au démarrage de la mission (La réalisation de cet examen est très fortement recommandée au démarrage de la mission pour assurer un traitement de la paie et des déclarations conforme à la réglementation applicable à l employeur. L expert-comptable ne peut s exonérer de son obligation de conseil.) L examen du réglementaire de paie a pour objectif de s assurer que l entreprise respecte les principales obligations légales et conventionnelles applicables au secteur d activité qui la concerne. Il est réalisé sur la base d un certain nombre de contrôles et tests ; il ne peut de ce fait avoir pour objectif de déceler toutes infractions consécutives au non-respect des obligations ni de garantir l absence de redressement en cas de contrôle des organismes sociaux. Il n a pas non plus pour objet d analyser les différents types d aides auxquels l entreprise pourrait prétendre ; cette recherche pouvant constituer une prestation spécifique complémentaire. Dans le cadre de cet examen, qui ne constitue pas un audit, nous examinerons les points suivants : Convention collective applicable à l entreprise et obligations spécifiques (établissements classés ) Embauches : respect des formalités obligatoires, Contrats de travail : respect du formalisme ; mentions obligatoires en fonction du type de contrat ; classification des salariés, Bulletins de salaires : respect des dispositions relatives au formalisme, respect des dispositions légales et conventionnelles, contrôle sur taux de charges applicables et répartition (part patronale, part salariale), Pratique des remboursements de frais et avantages en nature, Charges sociales : adhésion aux caisses obligatoires, Registres obligatoires : vérification de l existence et de la mise à jour, Représentation du personnel : respect des obligations liées à l effectif. L entreprise devra par ailleurs transmettre spontanément au cabinet toutes autres informations utiles concernant le réglementaire de paie. Cet examen donne lieu à la délivrance d un compte rendu faisant état des constats, des conclusions et recommandations ainsi que des travaux à faire par l entreprise. (En annexe à ce compte rendu, il est vivement recommandé de joindre une note sur le rappel des principales obligations de l employeur en matière notamment de registres obligatoires, de constitution et suivi du dossier individuel du salarié, d affichage, de représentation du personnel ). CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 17 sur 26

18 Module 4 Prestations d assistance et de conseil et autres travaux convenus (Décrire les travaux complémentaires qui ont été convenus avec l entreprise.) 2. LES OBLIGATIONS RECIPROQUES Il est rappelé que le cabinet n a aucun lien direct avec les salariés de l employeur. Ce dernier conserve la gestion et la formalisation de ses relations avec son personnel. L employeur, sauf délégation particulière, est le seul interlocuteur du cabinet. 2.1 La transmission des informations par l entreprise L établissement de la paie et des déclarations sociales liées conduit à la mise en place du fonctionnement suivant : Les éléments nécessaires à l établissement mensuel de la paie doivent être transmis spontanément au cabinet par courriel, par fax, ou en saisie directe via le portail du cabinet (à adapter pour chaque dossier), XX jours avant la date d échéance de la paie, sauf cas de force majeure. La transmission des éléments sera faite en utilisant les modèles de documents préparatoires qui seront convenus. En cas de non transmission des informations par l entreprise dans les délais prévus, le bulletin de salaire pourra, sauf avis contraire de l entreprise, être établi à l identique de celui du mois précédent ; une régularisation étant faite, le cas échéant, le mois suivant en fonction des informations transmises par l entreprise. Les imprimés de déclarations de charges sociales doivent être transmis au cabinet, dans leur format original, dès réception au sein de l entreprise (sauf en cas de déclarations). Pour toute déclaration qui ne sera pas adressée au cabinet dans les délais fixés, celui-ci décline toute responsabilité sur les conséquences de la production hors délai. Toute modification sur le contrat de travail d un salarié doit être communiquée au cabinet dès sa survenance, en même temps et selon les mêmes modalités que les données mensuelles de paie. L entreprise doit par ailleurs communiquer au cabinet, au démarrage de la mission et/ou lors de leur survenance, les informations suivantes : Etablissement classé et autres particularités de l employeur, Convention collective applicable à l entreprise, code APE et activité effectivement exercée ainsi que ses particularités éventuelles, Adhésion éventuelle à un syndicat professionnel (une telle adhésion pouvant entraîner des obligations spécifiques et permettre de bénéficier de toutes informations à caractère social liées au secteur d activité), Installation de l entreprise dans une zone particulière (zone de redynamisation, zone franche ), Classement des salariés selon les dispositions de la convention collective, Contrats de travail particuliers (contrat d apprentissage, contrat nouvelle embauche, contrat VRP ), Avantages particuliers liés aux contrats (avantages en nature, primes spécifiques ) ou à certaines catégories de personnel, CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 18 sur 26

19 Tous nouveaux contrats de travail établis par l entreprise à compter de la date d effet de cette lettre de mission, ainsi que, le cas échéant, les déclarations uniques d embauche (DUE) liées, Contrats aux caisses de retraite et de prévoyance, Contrats particuliers d intéressement ou de participation, Notification du taux d accident de travail, Toutes autres particularités liées à l entreprise ou au secteur d activité pouvant avoir des incidences sur le traitement de la paie et des déclarations. 2.2 La transmission à l entreprise des documents établis par le cabinet La transmission des documents établis par le cabinet sera effectuée selon les modalités suivantes : Envoi des bulletins de salaires et de l état des paiements par courriel (fichier) / par courrier (ou mise à disposition via le portail du cabinet) pour le XX de chaque mois au plus tard ou XX jours ouvrés après réception des données de paie complètes (à adapter pour chaque client) Envoi des déclarations de charges sociales X jours au plus tard avant la date limite de versement du règlement /ou xx jours ouvrés après réception des documents nécessaires. En cas de télérèglements, il convient de se reporter à la procédure indiquée ci-avant au paragraphe sur «les procédures particulières de télétransmissions et de télérèglements» (chapitre 1, module 1). Envoi de toutes autres déclarations au plus tard X jours avant la date limite de dépôt des déclarations /ou xx jours ouvrés après réception des documents nécessaires. 3. LES MODALITES PRATIQUES D INTERVENTION 3.1 L équipe La mission sera réalisée sous la responsabilité déontologique de M XXX, expertcomptable. YYY, collaborateur en charge de votre dossier sera votre interlocuteur privilégié. Vous pouvez le joindre directement par téléphone ou courriel. Ses coordonnées sont les suivantes : Tél : Fax : Courriel : 3.2 Le démarrage de la mission et la durée de la mission Les missions sociales portent sur l année civile et sont réalisées de façon permanente tout au long de l année en fonction des obligations de l employeur. Pour la première année, la mission portera sur la période allant du mois de 200X au 31 décembre 200X : CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 19 sur 26

20 Le traitement des salaires sera effectué pour la première fois au titre du mois de. Les premières déclarations sociales seront établies au titre du mois de / 200X ou du Xème trimestre 200X. Les missions sont renouvelables chaque année par tacite reconduction, sauf dénonciation un mois avant la clôture de l année civile selon les modalités prévues dans les conditions générales d intervention. En cas de résiliation en cours d année civile, et sauf faute grave imputable au cabinet, l entreprise devra verser au cabinet les honoraires dus pour le travail déjà effectué, majorés de l indemnité conventionnelle prévue aux conditions générales d intervention. (nb. Cette clause est facultative et le pourcentage librement fixé par le cabinet) 4. LES CONDITIONS FINANCIERES 4.1 Le budget d honoraires et la facturation (Paragraphe à adapter par chaque cabinet en fonction des modalités de facturation du cabinet) Module 1 : Budget concernant l établissement de la paie et des déclarations sociales Notre proposition financière d honoraires est établie compte tenu des informations que vous nous avez communiquées et que nous vous rappelons : Nombre d établissements : Nombre de salariés : Rotations habituelles (nombre d entrées/sorties à effectif constant) : Mode de rémunération habituel : o fixe : o variable : (si oui modalités) o primes : (si oui lesquelles) Particularités : o convention collective appliquée (code APE ) : o. Nos modalités de facturation sont les suivantes (tarif): établissement des bulletins de salaires : o par bulletin de salaire émis : XXX o par salarié entré ou sorti : XXX déclarations sociales et fiscales (sur salaires) : o périodiques : XXX par mois/trimestre o en fin d année : XXX par an autres (le cas échéant) : XXX Le cas échéant : Notre intervention pour ce module ne pourra pas être facturée à moins de XXX HT par mois. CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 20 sur 26

21 Sur les bases et le tarif ci-dessus rappelé, le budget prévisionnel d honoraires peut être estimé à XXX HT/mois pour la prestation d établissement de la paie et des déclarations sociales. Toutes modifications dans les conditions de réalisation de la mission (rotation des effectifs, évolution du nombre de salariés, souscription à de nouvelles caisses ) peuvent donner lieu à un ajustement à la clôture de l année civile (ou de chaque mois / trimestre) ou La facturation mensuelle / trimestrielle qui vous sera adressée sera établie à partir des éléments réels de paie survenus au cours de la période ; un ajustement éventuel pouvant intervenir sur une facture suivante. (A adapter en fonction des modalités propres au cabinet) Tous frais inhérents à l exercice de la mission seront facturés en supplément (frais de déplacement, fournitures, registres, débours ) La facture sera établie en début d année / (ou chaque mois ou trimestre) pour l année civile complète / (ou le mois ou le trimestre). (Supprimer les mentions inutiles) Les modalités de facturation (ou le budget) seront(a) revues annuellement et feront(a) l objet d une information à l entreprise en fonction des évolutions de la mission. Ou le cas échéant : Notre tarif est indexé sur l indice XXX ; il sera actualisé chaque année en fonction de son évolution par rapport à l indice applicable au 1 er janvier de l année du début de notre mission. Module 2 : Budget ponctuel concernant le paramétrage des données de paie Ce budget est facturé au démarrage de la mission. Il s élève /forfaitairement / à XXX HT. Il fera l objet d une facturation distincte établie au démarrage de la mission. Module 3 : Budget ponctuel concernant l examen du réglementaire de paie Ce budget est facturé au démarrage de la mission. Il s élève /forfaitairement / à XXX HT. Il fera l objet d une facturation distincte; une provision de XXX HT sera facturée démarrage de la mission et le solde à la remise du compte rendu. Module 4 : Budget des prestations d assistance et de conseil et des autres travaux convenus Toute autre mission complémentaire de conseil et d assistance dans le domaine social et des ressources humaines, réalisée à votre demande, fera l objet d une facturation spécifique selon des modalités convenues : au temps passé / sur la base du tarif applicable le jour de réalisation de la prestation. (Supprimer la mention inutile). CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 21 sur 26

22 4.2 Les règlements (Paragraphe à adapter en fonction des modalités de facturation définies ci-dessus) Toute facture sera réglée par virement / par chèque / à réception / à 30 jours fin de mois / ou La facture établie portant sur le budget annuel fera l objet d un règlement par prélèvements mensuels /ou trimestriels / au XX de chaque mois /ou de chaque début de trimestre/. Le premier prélèvement sera effectué le XX (mois) 20XX. Les factures ponctuelles feront l objet d un règlement /à réception de facture / à 30 jours fin de mois / (supprimer les mentions inutiles). En cas de retard de paiement, des intérêts seront dus et nos travaux pourront être suspendus conformément aux dispositions prévues dans à nos conditions générales. En vous remerciant de la confiance que vous nous témoignez, nous vous prions d agréer, M, l expression de nos sentiments distingués. A, le Le cabinet Nom de l expert-comptable Bon pour accord, A, le L entreprise Nom et qualité du signataire CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 22 sur 26

23 EXEMPLE DE CONDITIONS GENERALES D INTERVENTION D ASSISTANCE A LA GESTION SOCIALE 1- DOMAINE D APPLICATION Les présentes conditions sont applicables aux conventions portant sur la mission d assistance à la gestion sociale d une entreprise (d un employeur), conclues entre le cabinet XXX, membre de l Ordre des experts-comptables, et son client. 2- DEFINITION DE LA MISSION Les travaux incombant au cabinet sont détaillés dans une lettre de mission ou une proposition de mission. Toute prestation complémentaire devra faire l objet d une information préalable du client afin que celui-ci soit en mesure de manifester son accord. 3- DUREE DE LA MISSION La mission d assistance à la gestion sociale est conclue pour une durée d une année correspondant à l année civile. Pour la première année, la durée de la mission couvre la période comprise entre la date d effet de la convention et le 31 décembre de la même année, date d échéance du contrat. La mission est renouvelable chaque année par tacite reconduction, sauf dénonciation par lettre recommandée avec accusé de réception un mois avant la date de clôture de l année civile. En cas de résiliation en cours d année civile, et sauf faute grave imputable au cabinet, le client devra verser au cabinet les honoraires dus pour le travail déjà effectué, majorés d une indemnité conventionnelle égale à 33 % des honoraires annuels convenus pour l exercice en cours ou de la dernière année d honoraires en cas de montant incertain. Cette indemnité est destinée à compenser les travaux mis en œuvre par le cabinet dans le cadre de sa mission annuelle. (nb. Cette clause est facultative et le pourcentage librement fixé par le cabinet) En cas de manquement important de l entreprise à ses obligations, le cabinet aura la faculté de suspendre sa mission en informant l entreprise par tout moyen écrit ou de mettre fin à sa mission après envoi d une lettre recommandée demeurée sans effet. Lorsque la mission est suspendue, les délais de remise des travaux seront prolongés pour une durée égale à celle de la suspension pour autant que le cabinet dispose de toutes les informations nécessaires à l exécution des travaux à réaliser. Pendant la période de suspension, les obligations de l entreprise demeurent applicables. 4- OBLIGATIONS DU CABINET Le cabinet membre de l Ordre effectue la mission qui lui est confiée conformément aux normes générales établies par l Ordre des Experts-comptables. Il contracte, en raison de cette mission, une obligation de moyens. CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 23 sur 26

24 L expert-comptable peut se faire assister par les collaborateurs de son choix. Le nom du collaborateur principalement chargé du dossier social est indiqué au client. L engagement du cabinet se concrétise par la production des informations, documents et données définis dans la lettre de mission ou l offre de services. A l achèvement de sa mission, le cabinet restitue les documents que lui a confiés le client pour l exécution de la mission. 5- SECRET PROFESSIONNEL Le cabinet est tenu au secret professionnel dans les conditions prévues à l article du nouveau Code pénal. Les documents établis par le cabinet sont adressés au client. Tout envoi direct à un tiers ne pourra être fait qu avec l accord du client. 6- OBLIGATIONS DU CLIENT Le client s interdit tout acte portant atteinte à l indépendance du cabinet ou de ses collaborateurs. Ceci s applique particulièrement aux offres faites à des collaborateurs d exécuter des missions pour leur propre compte ou de devenir salarié du client. Le client s engage : à mettre à la disposition du cabinet, dans les délais convenus, l ensemble des documents et informations nécessaires à l exécution de la mission ; à réaliser les travaux lui incombant conformément aux dispositions prévues dans l offre de services ; à respecter les procédures mises en place pour la réalisation de la mission ; à porter à la connaissance du cabinet les faits nouveaux ou exceptionnels ; à confirmer par écrit, si le cabinet le lui demande, que les documents, renseignements et explications fournis sont complets ; à vérifier que les états et documents produits par le cabinet sont conformes aux demandes exprimées et informations fournies par lui-même et d informer sans retard le cabinet de tout manque ou erreur. Le client reste responsable de la bonne application de la législation et des règlements en vigueur ; le cabinet ne peut être considéré comme se substituant aux obligations de l employeur du fait de cette mission. Conformément aux prescriptions légales, le client doit prendre toutes les mesures nécessaires pour conserver les pièces justificatives et, d une façon générale, l ensemble des documents produits par le cabinet pendant les délais de conservation requis. Dès lors que le traitement de la paie est assuré sur le système informatique du client, ce dernier devra assurer la sauvegarde des données et traitements informatisés pour en garantir la conservation, l inviolabilité et la lecture ultérieure. Il doit par ailleurs prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la protection de son système informatique. CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 24 sur 26

25 7- HONORAIRES Le cabinet reçoit du client des honoraires librement convenus qui sont exclusifs de toute autre rémunération, même indirecte. Il est remboursé de ses frais de déplacement et débours. Des provisions sur honoraires peuvent être demandées périodiquement. Conformément à la loi du 31 décembre 1992, les conditions de paiement des honoraires sont les suivantes : les honoraires sont payés à leur date d échéance ; en cas de paiement anticipé, aucun escompte n est accordé : en cas de retard de paiement, un intérêt pourra être calculé, à compter de la date d échéance de facture, sur la base d un taux d intérêt égal à une fois et demi le taux d intérêt légal. (nb. Ce taux est librement fixé par le cabinet) Toute contestation d une facture devra être faite dès réception et motivée ; ladite contestation ne pourra justifier le non-paiement des autres prestations non contestées y compris celles incluses dans la même facture. En cas de non paiement des honoraires aux échéances prévues, le cabinet bénéficie du droit de rétention dans les conditions de droit commun. Les prestations prévues pourront être suspendues après dépassement de 30 jours de l échéance prévue et après information du client par tout moyen écrit. En cas de changement de modalités de facturation, information préalable sera donnée au client. En cas de rupture du contrat par l une ou l autre des parties, une assistance pour réaliser le transfert du dossier dans l entreprise ou à un nouveau prestataire pourra être effectuée à la demande du client et sur la base d un devis préalablement accepté. 8- RESPONSABILITE Le cabinet assume dans tous les cas la responsabilité de ses travaux. La responsabilité civile du cabinet pouvant résulter de l exercice de ses missions sociales, fait l objet d une assurance obligatoire. 1 La responsabilité du cabinet ne peut en aucun cas être engagée dans l hypothèse où le préjudice subi par le client est une conséquence : o o o d une information erronée ou d une faute ou négligence commise par le client ou ses salariés, du retard ou de la carence du client à fournir une information nécessaire au cabinet, des fautes commises par des tiers intervenant chez le client. 9- DIFFERENDS 1 Décret du 22 janvier 1996, modifié par le décret du 16 mai CSOEC / Congrès 2006 / Lettre de mission pour l assistance à la gestion sociale / 25 sur 26

I. DEFINITION DE NOTRE MISSION

I. DEFINITION DE NOTRE MISSION N/Réf. : LETTRE DE MISSION DE SURVEILLANCE Paris, le.. M.......... Cher (chère) Monsieur ou Madame, Nous vous remercions de la confiance que vous voulez bien accorder à notre Cabinet en envisageant de

Plus en détail

I. DEFINITION DE NOTRE MISSION

I. DEFINITION DE NOTRE MISSION N/Réf. : LETTRE DE MISSION DE TENUE Paris, le... M.......... Cher (chère) Monsieur ou Madame, Nous vous remercions de la confiance que vous voulez bien accorder à notre Cabinet en envisageant de nous confier

Plus en détail

Cette lettre de mission a pour objet de confirmer notre entretien et de définir les conditions de notre collaboration.

Cette lettre de mission a pour objet de confirmer notre entretien et de définir les conditions de notre collaboration. M...... Madame, Monsieur, Vous avez bien voulu nous consulter en qualité d expert-comptable pour une mission de présentation des comptes annuels de votre activité. Nous vous remercions de cette marque

Plus en détail

Nous souhaitons vous préciser par la présente les conditions de notre intervention.

Nous souhaitons vous préciser par la présente les conditions de notre intervention. Toulouse, le 15 mars 2008 SARL Nos réf... Messieurs, Vous avez souhaité nous confier le traitement comptable des données sociales de votre entreprise. La mission qui nous est confiée comprend l élaboration

Plus en détail

Les missions de l expert-comptable

Les missions de l expert-comptable Les modalités d exercice de la profession 85 Les missions de l expert-comptable Missions comptables Missions d assurance sur les comptes complets historiques Audit d états financiers contractuel Examen

Plus en détail

MODELE DE LETTRE DE MISSION Tenue de la paie chez le client

MODELE DE LETTRE DE MISSION Tenue de la paie chez le client MODELE DE LETTRE DE MISSION Tenue de la paie chez le client M... Vous avez souhaité nous confier le traitement comptable des données sociales de votre entreprise. La mission qui nous est confiée comprend

Plus en détail

Les paies sont arrêtées tous les.. du mois (voir détail en annexe)

Les paies sont arrêtées tous les.. du mois (voir détail en annexe) LETTRE DE MISSION SOCILE M., Vous avez souhaité nous confier (choisir la formule) : le traitement comptable des données sociales de votre entreprise. en relation avec notre mission comptable, le traitement

Plus en détail

gestion déléguée des Ressources Humaines

gestion déléguée des Ressources Humaines Audit de conformité Organisation du service paie Traitement de la Paie Formation gestion déléguée des Ressources Humaines La gestion des ressources humaines est une fonction à la fois stratégique et sensible

Plus en détail

filière administration Gestionnaire administration du personnel et de la paie production boissons rafraîchissantes bières d eaux embouteillées

filière administration Gestionnaire administration du personnel et de la paie production boissons rafraîchissantes bières d eaux embouteillées production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Gestionnaire administration du personnel et de la paie administration www.cpnef.info 2 CQP validé par la CPNE de la

Plus en détail

En cas de contradiction entre le contenu des présentes conditions générales et la lettre de mission, la lettre de mission prime.

En cas de contradiction entre le contenu des présentes conditions générales et la lettre de mission, la lettre de mission prime. I. CHAMP D APPLICATION Conditions générales Les présentes conditions générales sont d application sur toutes les relations professionnelles entre le professionnel et le client. Toute dérogation doit être

Plus en détail

CONVENTION D'ASSISTANCE POUR LE DEVELOPPEMENT D'EMPLOI ASSOCIATIF

CONVENTION D'ASSISTANCE POUR LE DEVELOPPEMENT D'EMPLOI ASSOCIATIF CONVENTION D'ASSISTANCE POUR LE DEVELOPPEMENT D'EMPLOI ASSOCIATIF Il est établi entre - l association de conseil en gestion aux associations (ACEGAA) représentée par son président, et - l association.....représentée

Plus en détail

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE Entre les soussignées, La CAISSE D'ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL MIDI-PYRENEES ci-dessous dénommée la «Caisse», dont le siège est actuellement

Plus en détail

Modèle de contrat de collaboration libérale

Modèle de contrat de collaboration libérale variante 1 Modèle de contrat de collaboration libérale ENTRE Inscrit(e) au tableau de l Ordre des architectes de Sous le numéro Adresse Architecte Téléphone Télécopie e-mail Ou Société d architecture Inscrite

Plus en détail

Contrat de Prestation De Service

Contrat de Prestation De Service 8, Rue des Goncourt - 75011 PARIS Tél: 01 48 07 19 83 - Fax: 01 48 07 00 22 Contrat de Prestation De Service La Société DOMI, au capital de 15245, ayant son siège social au 8, Rue des Goncourt à Paris

Plus en détail

PROCESSUS N 2 : GESTION DES RELATIONS AVEC LES SALARIES ET LES ORGANISMES SOCIAUX

PROCESSUS N 2 : GESTION DES RELATIONS AVEC LES SALARIES ET LES ORGANISMES SOCIAUX PROCESSUS N 2 : GESTION DES RELATIONS AVEC LES SALARIES ET LES ORGANISMES SOCIAUX Activités Compétences techniques Compétences en organisation Compétences en communication 2.1. Assurer la veille juridique

Plus en détail

LA PORTABILITE DES DROITS PREVOYANCE ET SANTE. Régime Affiliation Cotisations Fiscalité Résiliation Prestations

LA PORTABILITE DES DROITS PREVOYANCE ET SANTE. Régime Affiliation Cotisations Fiscalité Résiliation Prestations LA PORTABILITE DES DROITS PREVOYANCE ET SANTE Régime Affiliation Cotisations Fiscalité Résiliation Prestations 9 juillet 2009 Conditions et champ A compter du 1 er juillet 2009, en cas de rupture du contrat

Plus en détail

CONVENTION DE PRESTATIONS

CONVENTION DE PRESTATIONS ACCOMPAGNEMENT A LA REORGANISATION DU SERVICE GESTION RECOUVREMENT CONTENTIEUX ET DU SERVICE COMPTABILITE CONVENTION DE PRESTATIONS Page n 1/5 CONTRACTANTS Entre d'une part, CILGERE - Association régie

Plus en détail

CHL - Audit - Gestion Finances Collaboratrices :

CHL - Audit - Gestion Finances Collaboratrices : CHL - Audit - Gestion Finances Collaboratrices : Société d expertise comptable inscrite au Tableau de l Ordre Régional des Pays de la Loire SARL au capital de 200 000 euros 535 053 508 RCS NANTES Siret

Plus en détail

immobilier Les garanties de vente optimisée Notre philosophie w w w. g c i - p o r t a g e. c o m LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER

immobilier Les garanties de vente optimisée Notre philosophie w w w. g c i - p o r t a g e. c o m LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER Les garanties LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER SARL GCI, Société à Responsabilité Limitée au capital de 8000,00 Euros dont le siège est situé à Z.I. Saint Maurice, 04100 Manosque, inscrite au

Plus en détail

CRÉER ET DEVELOPPER VOTRE ENTREPRISE

CRÉER ET DEVELOPPER VOTRE ENTREPRISE Page CRÉER ET DEVELOPPER VOTRE ENTREPRISE Les conseils de l expert-comptable Salon de la création de l entreprises 18/10/2008 Page Intervenants Agnès Bricard Expert-comptable, Commissaire aux comptes Page

Plus en détail

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion.

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance Complémentaire Santé de vos salariés non cadres. Accord départemental du 3 septembre 2009. Raison sociale 1

Plus en détail

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL Les établissements de soutien et d aide par le travail sont des établissements et services médico-sociaux (article L312-1 du Code de l action sociale

Plus en détail

ENTREPRISES. Offre. 100 % en ligne. Gérez vos salariés autrement. avec le Titre emploi service entreprise. Octobre 2015. www.letese.urssaf.

ENTREPRISES. Offre. 100 % en ligne. Gérez vos salariés autrement. avec le Titre emploi service entreprise. Octobre 2015. www.letese.urssaf. ENTREPRISES Offre 100 % en ligne Gérez vos salariés autrement avec le Titre emploi service entreprise Octobre 2015 www.letese.urssaf.fr Le Titre emploi service entreprise vous permet d accomplir en ligne

Plus en détail

AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 CHAPITRE I ER

AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 CHAPITRE I ER MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel CAISSE D ÉPARGNE AVENANT N 2 DU 25 OCTOBRE 2011 À L ACCORD DU 24 NOVEMBRE 2005 RELATIF AUX FRAIS DE SOINS DE

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 PREAMBULE L association Animation Emploi 14 propose des actions d accompagnement en direction de ses membres actifs, dans

Plus en détail

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité.

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité. Modèle de contrat de travail à durée indéterminée 2 e modèle normal Entre : l association..... représentée par M. (le président)... d une part, et : M. demeurant.. d autre part, IL A ETE CONVENU CE QUI

Plus en détail

Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial

Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial Le Pack Pro : Dirigeants de TPE, confiez l ensemble de vos problématiques juridiques à Judicial Présentation de Judicial 2013 I Pack Pro : la solution d accompagnement juridique pour les Dirigeants de

Plus en détail

La Convention collective des salariés du Particulier employeur. 28/01/2014 Cncesu - Pôle d'appui au Réseau 1

La Convention collective des salariés du Particulier employeur. 28/01/2014 Cncesu - Pôle d'appui au Réseau 1 La Convention collective des salariés du Particulier employeur 28/01/2014 Cncesu - Pôle d'appui au Réseau 1 Les obligations de l employeur à l embauche du salarié S immatriculer en tant qu employeur, plusieurs

Plus en détail

CHARTE DE PARTENARIAT

CHARTE DE PARTENARIAT CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE Représenté par Ci-après dénommé «le Signataire de la Charte» D UNE PART, ET La Chambre nationale des conseils en gestion de patrimoine Syndicat professionnel créé en 1978, enregistré

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES ACCORD DU 16 MARS 2007 RELATIF

Plus en détail

SPÉCIMEN MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Bon à savoir. À jour au 1 er mars 2015

SPÉCIMEN MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Bon à savoir. À jour au 1 er mars 2015 MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Récapitulatif des formalités à respecter Rédiger le document formalisant la Décision Unilatérale. Pour vous aider

Plus en détail

DES SOLUTIONS EXPERTES SUR-MESURE DES SOLUTIONS EXPERTES SUR-MESURE MISSIO NS COMPTAB L ES

DES SOLUTIONS EXPERTES SUR-MESURE DES SOLUTIONS EXPERTES SUR-MESURE MISSIO NS COMPTAB L ES MISSIO NS COMPTAB L ES M IS S IO N S F IS C ALE S Dans un environnement de plus en plus complexe, Aliantis répond à vos inquiétudes et limite vos risques. Vous préférez être accompagné, plutôt que suivi

Plus en détail

Centre international d études pédagogiques

Centre international d études pédagogiques Centre international d études pédagogiques 92318 Sèvres Cedex Tél. : 33 (0)1 45 07 60 22 - Fax : 33 (0)1 45 07 60 31 Site Internet : www.ciep.fr MARCHE DE SERVICES DE COMMUNICATIONS MOBILES VOIX ET DONNEES

Plus en détail

Nos atouts pour vous accompagner

Nos atouts pour vous accompagner Formations Les effets de seuils sociaux Tableaux de bord sociaux et pilotage social Assistance à la mise en place d accords d entreprise Audit social d optimisation / de conformité / de sécurisation Rupture

Plus en détail

Convention de cotraitance pour groupement solidaire

Convention de cotraitance pour groupement solidaire Convention de cotraitance pour groupement solidaire Ce modèle peut être modifié, complété en fonction des souhaits émis par les membres du groupement. Il est souhaitable que le maître d ouvrage soit informé

Plus en détail

LE CHAMP D APPLICATION

LE CHAMP D APPLICATION LES TEXTES Loi n 2001-420 du 15 mai 2001 relative aux nouvelles régulations économiques (art. 54 et 55) Décret n 2002-231 du 21 février 2002 modifiant le décret du 7 mars 2001 portant code des marchés

Plus en détail

CONVENTION. Maître., Avocat au Barreau de Bruxelles, dont le cabinet est établi

CONVENTION. Maître., Avocat au Barreau de Bruxelles, dont le cabinet est établi CONVENTION ENTRE: Maître., Avocat au Barreau de Bruxelles, dont le cabinet est établi ; ci-après dénommé : «L avocat» ; ET: Madame/Monsieur.., ci-après dénommé : «Le client» ; ARTICLE 1 : DROITS ET OBLIGATIONS

Plus en détail

Communauté de Communes de la Vallée de Munster. Vérification périodique des équipements et des installations

Communauté de Communes de la Vallée de Munster. Vérification périodique des équipements et des installations Communauté de Communes de la Vallée de Munster Vérification périodique des équipements et des installations Cahier des clauses administratives particulières 9 rue Sébastopol 68140 MUNSTER Tél. 03 89 77

Plus en détail

En cas de pluri - établissements, nous vous remercions de signer une convention pour chaque établissement.

En cas de pluri - établissements, nous vous remercions de signer une convention pour chaque établissement. CONVENTION RELATIVE AUX MODALITES DE CALCUL ET DE VERSEMENT DES INDEMNITES JOURNALIERES DE L ASSURANCE MALADIE ET MATERNITE AU TITRE DU REGIME OBLIGATOIRE Entre les soussignées : la Caisse de Mutualité

Plus en détail

Accord collectif national sur la mobilité inter-entreprises du 25.06.04

Accord collectif national sur la mobilité inter-entreprises du 25.06.04 Accord collectif national sur la mobilité inter-entreprises du 25.06.04 Préambule La mobilité inter-entreprises répond aux objectifs suivants : - Développer l identité collective en constituant un facteur

Plus en détail

Avenant n 1 à la Convention d entreprise n 45

Avenant n 1 à la Convention d entreprise n 45 portant diverses mesures relatives au temps de travail, à la charge de travail et aux carrières des cadres Entre la Société Autoroutes du Sud de la France, représentée par M. Jacques TAVERNIER, Directeur

Plus en détail

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Sur papier à en-tête de l entreprise M À, le Objet : Généralisation de la complémentaire santé

Plus en détail

Avenant n 2 à l Accord Collectif National relatif aux frais de soins de santé du 24 novembre 2005 du 25.10.2011

Avenant n 2 à l Accord Collectif National relatif aux frais de soins de santé du 24 novembre 2005 du 25.10.2011 Avenant n 2 à l Accord Collectif National relatif aux frais de soins de santé du 24 novembre 2005 du 25.10.2011 Chapitre 1 : Champ d application et objet de l accord Le présent accord s applique à l ensemble

Plus en détail

ACCORD DE REPRISE DU PERSONNEL PROJET DE REECRITURE DE L ACCORD DE 2002

ACCORD DE REPRISE DU PERSONNEL PROJET DE REECRITURE DE L ACCORD DE 2002 ACCORD DE REPRISE DU PERSONNEL PROJET DE REECRITURE DE L ACCORD DE 2002 Préambule Le présent accord est conclu en vue de conserver les effectifs qualifiés et de préserver l emploi des salariés dans la

Plus en détail

Crise, transmission, concurrence L entreprise face à ses mutations

Crise, transmission, concurrence L entreprise face à ses mutations 11ème Université Interprofessionnelle Mercredi 25 septembre 2013 Espace Tête d Or - Villeurbanne Crise, transmission, concurrence L entreprise face à ses mutations Atelier n 1 Audit social et diagnostic

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 137 DU 26 SEPTEMBRE 2011 RELATIF AU TEMPS PARTIEL

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Ordonnance n o 2015-380 du 2 avril 2015 relative au portage salarial

Plus en détail

FICHE PRATIQUE : LA DECISION UNILATERALE DE L EMPLOYEUR (DUE) (Version Frais de santé - Salariés cadres)

FICHE PRATIQUE : LA DECISION UNILATERALE DE L EMPLOYEUR (DUE) (Version Frais de santé - Salariés cadres) FICHE PRATIQUE : LA DECISION UNILATERALE DE L EMPLOYEUR (DUE) (Version Frais de santé - Salariés cadres) Avant toute communication de la DUE aux salariés bénéficiaires, vous devez la compléter à l aide

Plus en détail

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS

Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL. Nom du Document : L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : VOS L EXERCICE DES FONCTIONS DES DÉLÉGUÉS DU PERSONNEL : Vos obligations d employeur FICHE CONSEIL Les salariés de votre entreprise ont élu leur(s) délégué(s) du personnel. Vous avez pu constater que la loi

Plus en détail

Prestation d'établissement de la paye et des déclarations

Prestation d'établissement de la paye et des déclarations Les missions sociales de l'expertcomptable Les missions sociales de l'expert-comptable Les missions sociales de l'expert-comptable Camille Boetsch - cboetsch@cs.experts-comptables.org Prestation d'établissement

Plus en détail

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT PRESTATIONS DÉTAILS I. Assemblée générale I. 1 Préparation de l assemblée générale. a) Etablissement de l ordre

Plus en détail

C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE. Bénéficiaire / Auditeur. Convention Bénéficiaire / Auditeur» AUDIT ENERGETIQUE.

C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE. Bénéficiaire / Auditeur. Convention Bénéficiaire / Auditeur» AUDIT ENERGETIQUE. C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE Bénéficiaire / Auditeur Convention Bénéficiaire / Auditeur» S O M M A I R E Page Article 1. OBJET DE LA CONVENTION...3 Article 2. DOCUMENTS CONTRACTUELS.3 Article

Plus en détail

Catalogue de Formations

Catalogue de Formations LA SOLUTION POUR LES BESOINS DE GESTION, DEVELOPPEMENT ET FORMATION DU SECTEUR ASSOCIATIF Catalogue de Formations à destination des partenaires de l emploi associatif Asso Emploi Formation - 3 Rue Sainte-Adélaïde

Plus en détail

2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise

2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise 2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise La loi a expressément prévu l utilisation de la subvention pour couvrir certaines dépenses. Le budget de fonctionnement doit permettre

Plus en détail

Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade?

Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade? Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade? Alors complétez et adressez cette fiche à : Mutuelle MYRIADE - Service Conventionnement Tiers Payant Allée de la Capère

Plus en détail

CONTRAT DE MANDAT. Monsieur / Madame, ou son représentant légal, Nom et prénom : Adresse :

CONTRAT DE MANDAT. Monsieur / Madame, ou son représentant légal, Nom et prénom : Adresse : CONTRAT DE MANDAT ENTRE LES PARTIES, Monsieur / Madame, ou son représentant légal, Nom et prénom : Adresse : Téléphone : Date de naissance : D une part, ci-après dénommé «le mandant» ET ASSOCIATION DU

Plus en détail

Agenda annuel des informations / consultations du CE

Agenda annuel des informations / consultations du CE La question du DRH Agenda annuel des informations / consultations du CE Un certain nombre d informations et/ou consultations annuelles ou trimestrielles obligatoires doivent être mises en œuvre par l employeur,

Plus en détail

CONTRAT DE PREVOYANCE MAINTIEN DE SALAIRE GUIDE DEMANDES DE PRESTATIONS

CONTRAT DE PREVOYANCE MAINTIEN DE SALAIRE GUIDE DEMANDES DE PRESTATIONS CONTRAT DE PREVOYANCE MAINTIEN DE SALAIRE GUIDE DEMANDES DE PRESTATIONS 1. L ouverture de droits : le départ de demi traitement... 1 2. Le complément de dossier : la prolongation de l arrêt... 4 3. La

Plus en détail

Fiche pratique : Institutions Représentatives du Personnel (IRP)

Fiche pratique : Institutions Représentatives du Personnel (IRP) REPRESENTATION DU PERSONNEL La réglementation du travail permet, au personnel des entreprises qui comptent un effectif minimum, de bénéficier d une représentation sous 4 institutions distinctes : les délégués

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs

Plus en détail

APPEL D OFFRES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

APPEL D OFFRES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES APPEL D OFFRES PROCEDURE ADAPTEE Passé en application du nouveau Code des Marchés Publics CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Ce document comprend 8 pages dont celle-ci MARCHE N TA2011/01

Plus en détail

C2V Cendrine VELTHIER Claire VEIZOVIC 05-46-66-82-99 www.societec2v.com contact@societec2v.com

C2V Cendrine VELTHIER Claire VEIZOVIC 05-46-66-82-99 www.societec2v.com contact@societec2v.com Externalisation de la paie, de l administration du personnel Formation en social Audits et diagnostics C2V Cendrine VELTHIER Claire VEIZOVIC 05-46-66-82-99 www.societec2v.com contact@societec2v.com C2V

Plus en détail

Gestion. Libérer. Développer RESSOURCES HUMAINES 2 COMMERCIALE & MARKETING 3 SYSTÈME D INFORMATION. de la Gestion Quotidienne,

Gestion. Libérer. Développer RESSOURCES HUMAINES 2 COMMERCIALE & MARKETING 3 SYSTÈME D INFORMATION. de la Gestion Quotidienne, Gestion 1 PAIE 2 COMMERCIALE & MARKETING 3 SYSTÈME D INFORMATION & RESSOURCES HUMAINES Libérer de la Gestion Quotidienne, Développer la Stratégie d Entreprise. Dans un contexte légal fluctuant et souvent

Plus en détail

Fiche de Fonction. Assistant(e) Ressources Humaines. Finalité de la fonction

Fiche de Fonction. Assistant(e) Ressources Humaines. Finalité de la fonction Fiche de Fonction Assistant(e) Ressources Humaines Version : 1 Service : R.H. Date : 2014 Pages : 4 Service Ressources Humaines Fonction du responsable Responsable Ressources Humaines hiérarchique Lieu

Plus en détail

«MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» MARCHE 15.004 :

«MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» MARCHE 15.004 : MARCHE 15.004 : «MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» CAHIER DES CHARGES Cahier des Charges - CILGERE Page n 1/7 SOMMAIRE ARTICLE 1 : PREAMBULE 3 1.1 Présentation de CILGERE

Plus en détail

Centre International de Recherche et de Développement

Centre International de Recherche et de Développement Centre International de Recherche et de Développement Publication UNGANA 594 CIDR Tous droits de reproduction réservés Contrat entre un Service Commun de Gestion et des mutuelles de santé - Réseau de mutuelles

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX

MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX Centre de gestion de la fonction publique territoriale des Landes - juillet 2013 MODELE DE CONVENTION A TITRE ONEREUX CONVENTION DE PRESTATION DE SERVICES RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE D ACTIVITES PERISCOLAIRES

Plus en détail

Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi

Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3541-4 Introduction............................................... 7 Définition des emplois à domicile.................................

Plus en détail

La protection juridique des professionnels du Transport

La protection juridique des professionnels du Transport La protection juridique des professionnels du Transport Présentation de Judicial 2013 I Les solutions d accompagnement juridique pour les Professionnels du Transport 2 Qui sommes-nous? Accompagner et prendre

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT PACK 15-30 PASS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

CONVENTION DE PARTENARIAT PACK 15-30 PASS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ CONVENTION DE PARTENARIAT PACK 15-30 PASS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ Le Président du Conseil régional des Pays de la Loire le code général des collectivités territoriales et notamment les articles L 4211-1 et

Plus en détail

PROCEDURES PAIE. Responsable de l action : Service Exploitation et Service du Personnel

PROCEDURES PAIE. Responsable de l action : Service Exploitation et Service du Personnel Action 1 : déclaration d embauche/due Responsable de l action : Service Exploitation et Service du Personnel Délai de réalisation : 48 heures avant la prise de fonction Documents de base : Fiche d embauche

Plus en détail

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 Les salaires minima applicables à compter du 1 er janvier 2015 CCN n 3241 En résumé : I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 L avenant n 21 sur les salaires minima

Plus en détail

MARCHE DE SERVICES CREATION D UN SITE WEB POUR LA ZAC GARE LA VALLEE A AMIENS. Cahier des Clauses Administratives Particulières

MARCHE DE SERVICES CREATION D UN SITE WEB POUR LA ZAC GARE LA VALLEE A AMIENS. Cahier des Clauses Administratives Particulières MARCHE DE SERVICES CREATION D UN SITE WEB POUR LA ZAC GARE LA VALLEE A AMIENS Cahier des Clauses Administratives Particulières Procédure passée en application de l article 10 du décret n 2005-1742 du 30

Plus en détail

Guide de la mobilité bancaire Document non contractuel

Guide de la mobilité bancaire Document non contractuel Document d information Novembre 2009 Guide de la mobilité bancaire Document non contractuel AIDE A LA MOBILITE Chaque banque propose un service d aide à la mobilité aux clients qui souhaitent les moyens

Plus en détail

CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE. LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email...

CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE. LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email... CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE Entre les soussignés : LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email... Et L ASSISTANT A MAITRISE D OUVRAGE Représenté par :...

Plus en détail

10.B. Les obligations légales et réglementaires. 1. Gestion des documents de l entreprise. A. Les affichages obligatoires

10.B. Les obligations légales et réglementaires. 1. Gestion des documents de l entreprise. A. Les affichages obligatoires Les obligations légales et réglementaires 1. Gestion des documents de l entreprise A. Les affichages obligatoires L affichage est un élément essentiel de la communication dans l entreprise et cela peut

Plus en détail

[REGLEMENT DU REGIME D INDEMNITE DE FIN DE CARRIERE]

[REGLEMENT DU REGIME D INDEMNITE DE FIN DE CARRIERE] [REGLEMENT DU REGIME D INDEMNITE DE FIN DE CARRIERE] CREPA Institution de Prévoyance régie par les dispositions du Titre III du Livre IX du Code de la sécurité sociale N Siret : 784 411 175 00028 80 rue

Plus en détail

Référence : ADH001 Date dernière mise à jour : 01/01/2013 CONTRAT D ADHESION. Contrat D adhésion. Portage Premium PAGE. 1 sur 6

Référence : ADH001 Date dernière mise à jour : 01/01/2013 CONTRAT D ADHESION. Contrat D adhésion. Portage Premium PAGE. 1 sur 6 Contrat D adhésion 1 sur 6 ENTRE LES SOUSSIGNES : 1. La société SARL, dont le siège est situé 35 Av. Pierre et Marie Curie 78360 MONTESSON représentée par Aurelien NKAM, ci-après dénommé ET 2 Mme, Mlle,

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 1 er ' janvier 2009 Régime

Plus en détail

AUFORT CAUCAT & ASSOCIES Société d expertise comptable

AUFORT CAUCAT & ASSOCIES Société d expertise comptable AUFORT CAUCAT & ASSOCIES Société d expertise comptable Marc AUFORT Expert comptable Commissaire aux comptes Laure CAUCAT Expert comptable Commissaire aux comptes... Nos réf. : / / PROPOSITION DE MISSION

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119 PARIS, le 05/09/2007 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119 OBJET : Dispositif de report partiel des cotisations patronales pour les PME

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES 1 Place du 11 novembre 1918 31190 AUTERIVE Marché public de service Assurance statutaire et risques annexes CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P) APPEL D OFFRES OUVERT (Passé en application

Plus en détail

DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE»

DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE» DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE» Document remis à chaque salarié, pour la mise en place de garanties collectives couvrant les frais médicaux. Préambule

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES OBJET DU MARCHE. Collecte, affranchissement et distribution du courrier : Lot n 1

MARCHE PUBLIC DE SERVICES OBJET DU MARCHE. Collecte, affranchissement et distribution du courrier : Lot n 1 REPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DES DEUX SEVRES MARCHE PUBLIC DE SERVICES PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Code des marchés publics) SIEDS Syndicat Intercommunal d'energie des Deux-Sèvres 14 rue Notre-Dame

Plus en détail

Fédération Française de Karaté Service Juridique

Fédération Française de Karaté Service Juridique Fédération Française de Karaté Service Juridique NOTE D INFORMATION N 003 Le chèque-emplloii associiatiif AVANT PROPOS Le chèque-emploi associatif est un dispositif permettant aux associations d accomplir

Plus en détail

Dossier spécial réforme de la formation professionnelle

Dossier spécial réforme de la formation professionnelle Dossier spécial réforme de la formation professionnelle ABILWAYS vous propose un dossier spécial sur la réforme de la formation professionnelle. Issu de l Accord National Interprofessionnel du 14/12/2013

Plus en détail

Mission jeunes entreprises

Mission jeunes entreprises Mission jeunes entreprises proposée par les experts-comptables www.entreprisecreation.com Le site des experts-comptables dédié à la création d'entreprise Pourquoi une? En vue de contribuer au développement

Plus en détail

APPEL D OFFRES MISSION D EXPERTISE COMPTABLE

APPEL D OFFRES MISSION D EXPERTISE COMPTABLE APPEL D OFFRES MISSION D EPERTISE COMPTABLE Objet : Mission d expertise comptable et sociale Date de début de réalisation de la mission : Exercice 2015 (du 1 er mai 2015 au 31 décembre 2015) Durée de la

Plus en détail

TABLE GÉNÉRALE ANALYTIQUE

TABLE GÉNÉRALE ANALYTIQUE TABLE GÉNÉRALE ANALYTIQUE Un sommaire analytique détaillé figure en tête de chaque fiche et des tables alphabétiques aux pages 1051 à 1072 La numérotation des paragraphes n est pas continue 1 re partie

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 REGLEMENT INTERIEUR DES PROCEDURES ADAPTEES Article 28 du Code

Plus en détail

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète)

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète) CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION «société d assurance indépendante» (Convention complète) Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Raison sociale : numéro

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. OBJET Le présent document, ci-après «Conditions Générales de Vente», s applique à toutes les offres de formations proposées par la société KOOLYA sur son Internet www.koolya.fr

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Infos pratiques

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Infos pratiques Infos pratiques Base de calcul Eléments soumis à cotisations Toutes les sommes et avantages attribués en contrepartie ou à l'occasion du travail sont soumis à cotisations tels que : - les salaires et assimilés,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs de biens, sociétés immobilières,

Plus en détail

LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF»

LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF» LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF» ENTRE. Agissant en qualité de cédants des biens et des droits immobiliers ci-après énoncés ET MAÎTRE AVOCAT au Barreau de Domicilié au

Plus en détail

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Sur papier à en-tête de l entreprise M A, le Objet : Mise en place de garanties collectives

Plus en détail

Créez. cadre d accompagnement. Reprenez. Vous. Vous. Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer!

Créez. cadre d accompagnement. Reprenez. Vous. Vous. Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer! Vous Créez Vous Reprenez Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer! Offre spécifique auto-entrepreneur Consultation GRATUITE «valider votre statut» nombreux avantages partenaires

Plus en détail

MAIRIE DE LORMONT Rue André Dupin BP n 1 33305 LORMONT Cedex MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES

MAIRIE DE LORMONT Rue André Dupin BP n 1 33305 LORMONT Cedex MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES MAIRIE DE LORMONT Rue André Dupin BP n 1 33305 LORMONT Cedex MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES Acquisition de véhicules neufs ou d occasion pour la Ville de LORMONT Année 2007 CAHIER DES CHARGES Préambule :

Plus en détail

CONVENTION DE MISE À DISPOSITION DE PERSONNEL PAR LE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU NORD SUR LA BASE DE L ARTICLE 25 ALINÉA

CONVENTION DE MISE À DISPOSITION DE PERSONNEL PAR LE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU NORD SUR LA BASE DE L ARTICLE 25 ALINÉA CONVENTION DE MISE À DISPOSITION DE PERSONNEL PAR LE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU NORD SUR LA BASE DE L ARTICLE 25 ALINÉA 2 ENTRE, - Le Centre de gestion de la Fonction Publique

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail