BILAN 2016 : QUELS SECTEURS SE SONT LE PLUS DÉMARQUÉS SUR LE MARCHÉ RÉSIDENTIEL QUÉBÉCOIS?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN 2016 : QUELS SECTEURS SE SONT LE PLUS DÉMARQUÉS SUR LE MARCHÉ RÉSIDENTIEL QUÉBÉCOIS?"

Transcription

1 Février 0 BILAN 0 : QUELS SECTEURS SE SONT LE PLUS DÉMARQUÉS SUR LE MARCHÉ RÉSIDENTIEL QUÉBÉCOIS? Le présent document dresse le palmarès des secteurs qui se sont distingués en 0 sur le marché résidentiel québécois, soit en ayant connu les hausses de ventes les plus importantes ou en ayant enregistré les plus fortes croissances de prix par rapport à 0. Les secteurs les plus chers et les plus abordables ainsi que ceux ayant enregistré les délais de vente moyens les plus courts de la province sont également présentés plus loin. Bilan provincial Pour l ensemble de la province, le nombre de transactions résidentielles conclues par l entremise du système Centris des courtiers immobiliers a augmenté de % en 0, pour atteindre ventes. Il s agit d une deuxième hausse annuelle consécutive à ce chapitre, après une croissance de % également en 0. Les prix médians des unifamiliales ( 00 $) et des copropriétés ( 00 $) à l échelle du Québec ont pour leur part augmenté de façon modérée, soit de % et de %, respectivement. Le prix médian des petits immeubles à revenu de à logements a quant à lui crû de % par rapport à 0, pour s établir à $. Pour ce qui est des délais de vente, le délai moyen pour vendre une propriété, toutes catégories confondues, dans l ensemble de la province, a atteint jours en 0. Toutefois, notons que le délai de vente moyen était considérablement plus court dans les régions métropolitaines (0 jours) comparativement à ailleurs en province ( jours). Palmarès des secteurs affichant les plus fortes croissances d activité En termes d activité, les villes de Pont-Rouge et de Hudson se sont particulièrement démarquées en 0 sur le marché de la revente québécois. Selon la base de données Centris, ces deux municipalités ont enregistré des croissances respectives de % et de % de leur nombre de transactions par rapport à 0. Il s agit notamment d une deuxième augmentation en cinq ans au chapitre des ventes pour Pont-Rouge et d une troisième au cours de la même période pour Hudson. Saint-Amable, Saint-Paul (Lanaudière) et Lac-Brome viennent compléter le palmarès des cinq secteurs ayant connu les croissances d activité les plus vigoureuses par rapport à 0, avec des augmentations de plus de %. Soulignons que cela fait maintenant trois années d affilée que la municipalité de Saint-Paul connaît des gains au chapitre du nombre de transactions. Les villes de Pont-Rouge et de Hudson se sont particulièrement démarquées en 0. Ces deux municipalités ont enregistré des croissances respectives de % et de % de leur nombre de transactions par rapport à 0.

2 PALMARÈS DES CROISSANCES DE VENTES LES PLUS IMPORTANTES AU QUÉBEC EN 0 RÉSIDENTIEL PONT-ROUGE HUDSON SAINT-AMABLE Ventes 0 0 Variation % % % SAINT-PAUL (Lanaudière) 0 % LAC-BROME SAINTE-BRIGITTE-DE-LAVAL L ANCIENNE-LORETTE 0 % % % % L ÎLE-BIZARD SAINTE-GENEVIÈVE % 0 SAINTE-CATHERINE-DE-LA- JACQUES-CARTIER % Critère de 00 transactions minimum. La variation est calculée par rapport à 0.

3 Palmarès des secteurs affichant les progressions de prix les plus importantes En ce qui a trait aux hausses de prix médians les plus spectaculaires pour l unifamiliale, la municipalité de Saint- Calixte (Lanaudière) a enregistré un bond de 0 %, alors que la moitié des maisons se sont vendues à plus de 0 $. Il s agit d une première hausse du prix médian des unifamiliales en trois ans dans ce secteur. Les villes de Bromont ( 00 $) en Montérégie et de Saint-Adolphe-d Howard dans les Laurentides ( $) se sont aussi démarquées à ce chapitre, avec des progressions respectives de % et de % du prix médian des unifamiliales. Cela représente une troisième hausse consécutive à ce chapitre pour Bromont et une toute première progression en cinq ans du côté de Saint-Adolphe-d Howard. De plus, fait intéressant, bien que les conditions du marché dans ces trois municipalités continuaient de favoriser les acheteurs à la fin de 0, elles ont toutes vu leurs conditions du marché se resserrer considérablement en cours d année. Également dignes de mention, à Montréal, les secteurs de Verdun et de Ville Mont-Royal, soit des marchés à l avantage des vendeurs pour l unifamiliale, ont vu leur prix médian augmenter de % et de %, respectivement. PALMARÈS DES CROISSANCES DE PRIX LES PLUS IMPORTANTES AU QUÉBEC EN 0 UNIFAMILIALE SAINT-CALIXTE (Lanaudière) BROMONT Prix médian Variation 0 $ 0 % 00 $ % SAINT-ADOLPHE-D HOWARD (Laurentides) VERDUN $ % 0 00 $ % VILLE MONT-ROYAL LA PÊCHE (Outaouais) LE SUD-OUEST SAINT-LAMBERT $ 000 $ $ 000 $ % % % % PONT-ROUGE 0 00 $ % 0 VAL-D OR (Abitibi-Témiscamingue) 00 $ % Critère de 00 transactions minimum. La variation est calculée par rapport à 0.

4 Pour ce qui est du prix médian des copropriétés, celui-ci a augmenté plus fortement dans les secteurs de Jacques-Cartier à Sherbrooke, de Fabreville à Laval, de même que dans la municipalité de Côte-Saint-Luc. Les prix médians des unités vendues y ont progressé de respectivement %, % et % par rapport à 0. Il s agit par ailleurs d une troisième année de hausse à ce chapitre pour Jacques-Cartier. Toutefois, soulignons qu en 0, plusieurs unités d un même immeuble neuf y ont été vendues par l entremise d un courtier immobilier, ce qui a contribué à élever le prix médian pour ce secteur. Pour ce qui est de Fabreville, les copropriétés ont enregistré une sixième hausse du prix médian en sept ans, alors que pour Côte-Saint-Luc, il s agit d une première augmentation à ce chapitre en quatre ans. Les villes de Mont-Tremblant (Laurentides) et de Pointe-Claire se sont aussi distinguées en ce qui a trait au prix médian des copropriétés en enregistrant des croissances respectives de % et de 0 %. Il s agit d une première hausse de prix pour ce segment à Mont-Tremblant depuis 0. PALMARÈS DES CROISSANCES DE PRIX LES PLUS IMPORTANTES AU QUÉBEC EN 0 COPROPRIÉTÉ JACQUES-CARTIER (Sherbrooke) FABREVILLE (Laval) Prix médian Variation $ % 00 $ % CÔTE-SAINT-LUC MONT-TREMBLANT (Laurentides) 0 $ 00 $ % % POINTE-CLAIRE GRANBY Critère de 0 transactions minimum. La variation est calculée par rapport à $ $ 0 % 0 % 0 TROIS-RIVIÈRES (Mauricie) MONT-SAINT-HILAIRE VERDUN LASALLE 000 $ 000 $ 000 $ $ % % % %

5 Finalement, après deux années de baisses, le prix médian des petits immeubles locatifs de à logements a bondi de % à Saint-Jean-sur-Richelieu, la médiane s étant établie à 00 $. Les secteurs de Verdun (+ %), de Beauport (+ %), de Charlesbourg (+ %) et de Ville-Marie (+ %) viennent compléter le palmarès des cinq croissances les plus importantes pour cette catégorie de propriétés. PALMARÈS DES CROISSANCES DE PRIX LES PLUS IMPORTANTES AU QUÉBEC EN 0 PLEX SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU VERDUN Prix médian Variation 00 $ % $ % Critère de 0 transactions minimum. La variation est calculée par rapport à 0. BEAUPORT (Québec) CHARLESBOURG (Québec) VILLE-MARIE VILLERAY SAINT-MICHEL PARC-EXTENSION $ 000 $ $ 00 $ % % % % 0 VIEUX-LONGUEUIL SAINT-LAURENT LE SUD-OUEST AHUNTSIC-CARTIERVILLE $ 000 $ 00 $ $ % % % %

6 Palmarès des secteurs les plus chers en 0 Sans grande surprise, plusieurs des secteurs les plus chers en 0 pour la maison unifamiliale se retrouvent sur l île de Montréal. En tête du classement apparaissent Westmount, Ville Mont-Royal et Verdun, avec des prix médians respectifs de 00 $, $ et 0 00 $. Un seul secteur à l extérieur de Montréal, soit Saint-Lambert s est hissé en cinquième position du palmarès, avec un prix médian de 000 $ pour l unifamiliale. PALMARÈS DES SECTEURS LES PLUS CHERS AU QUÉBEC EN 0 UNIFAMILIALE MUNICIPALITÉ, VILLE OU ARRONDISSEMENT PRIX MÉDIAN VARIATION (%) 00 $ VILLE MONT-ROYAL $ VERDUN $ CÔTE-DES-NEIGES / NOTRE-DAME-DE-GRÂCE 00 $ - SAINT-LAMBERT 000 $ BEACONSFIELD 000 $ CÔTE-SAINT-LUC 000 $ SAINT-LAURENT 000 $ KIRKLAND 00 $ 0 LE SUD-OUEST $ Critère de 00 transactions minimum. La variation est calculée par rapport à 0. À l autre bout du spectre, pour les endroits les plus abordables de la province, on retrouve dix secteurs ayant affiché des prix médians inférieurs à $ pour l unifamiliale en 0. Notamment, Thetford Mines (Chaudière-Appalaches), Shawinigan (Mauricie) et Chertsey (Lanaudière) occupent les trois premières places du classement, avec des prix médians respectifs de $, 000 $ et $. PALMARÈS DES SECTEURS LES PLUS ABORDABLES AU QUÉBEC EN 0 UNIFAMILIALE MUNICIPALITÉ, VILLE OU ARRONDISSEMENT PRIX MÉDIAN VARIATION (%) THETFORD MINES (Chaudière-Appalaches) 00,000 $ - SHAWINIGAN (Mauricie),000 $ CHERTSEY (Lanaudière) 0,000 $ - SAINT-CALIXTE (Lanaudière),0 $ 0 RAWDON (Lanaudière),00 $ - SAINTE-JULIENNE (Lanaudière) 0,000 $ BAIE-COMEAU (Côte-Nord),00 $ - VICTORIAVILLE (Centre-du-Québec),000 $ TROIS-RIVIÈRES (Mauricie),000 $ 0 0 SAINT-GEORGES (Chaudière-Appalaches) 0,000 $ Critère de 00 transactions minimum. La variation est calculée par rapport à 0.

7 Pour ce qui est des transactions résidentielles les plus chères réalisées par l entremise d un courtier immobilier, le «top 0» est principalement composé de maisons unifamiliales dans la région administrative de Montréal. Soulignons toutefois que deux ventes d unifamiliales à l extérieur de la métropole, soit une en Montérégie et une en Estrie, se sont hissées dans le palmarès, de même qu une transaction de copropriété sur l île de Montréal. PALMARÈS DES TRANSACTIONS LES PLUS CHÈRES AU QUÉBEC EN 0 PAR CATGORIE DE PROPRIÉTÉ Unifamiliale Copropriété 000 $ $ VILLE-MARIE L ÎLE-BIZARD SAINTE-GENEVIÈVE $ 00 $ $ $ 0 LAC-BROME BEACONSFIELD MAGOG (Estrie) $ $ $ $ Délais de vente les plus courts en 0 En ce qui a trait au temps nécessaire pour vendre une propriété, certaines municipalités ont enregistré des délais de vente moyens considérablement inférieurs à la moyenne provinciale (0 jours). Les secteurs présentant les délais de vente résidentiels les plus courts de la province se trouvent principalement dans les régions administratives de Montréal et de la Montérégie. Mentionnons particulièrement Dorval, Pincourt et Kirkland, qui ont enregistré en 0 des délais de vente moyens inférieurs à jours. PALMARÈS DES DÉLAIS DE VENTE LES PLUS COURTS AU QUÉBEC EN 0 Résidentiel MUNICIPALITÉ, VILLE OU ARRONDISSEMENT Délai de vente moyen (jours) Variation (jours) DORVAL - PINCOURT - KIRKLAND SAINT-AMABLE -0 BEACONSFIELD SAINTE-JULIE VARENNES - BOUCHERVILLE - DOLLARD-DES-ORMEAUX 0 0 SAINTE-ROSE (Laval) 0 - Critère de 00 transactions minimum. La variation est calculée par rapport à 0.

8 Conditions du marché Nous avons également fait le décompte des secteurs où les conditions du marché favorisaient le plus les vendeurs et les acheteurs à travers la province. Pour ce faire, nous avons utilisé pour mesure le nombre de mois nécessaires pour écouler tout l inventaire de propriétés à vendre dans un secteur donné, au rythme des ventes des derniers mois. Un marché est dit équilibré et ne favorise ni les vendeurs, ni les acheteurs si le nombre de mois d inventaire se situe entre et 0. Lorsque ce nombre de mois est inférieur à, les conditions du marché avantagent les vendeurs, tandis qu un nombre supérieur à 0 signifie que les acheteurs ont le gros bout du bâton lors des négociations. Parmi les marchés où les conditions privilégient le plus fortement les vendeurs de maisons unifamiliales, figurent en tête Pointe-Claire, Boucherville et Dorval. Soulignons que les marchés les plus serrés se trouvent principalement dans les régions administratives de Montréal et de la Montérégie. Parmi les marchés où les conditions privilégient le plus fortement les vendeurs de maisons unifamiliales, figurent en tête Pointe-Claire, Boucherville et Dorval. PALMARÈS DES SECTEURS LES PLUS À L AVANTAGE DES VENDEURS AU QUÉBEC EN 0 Unifamiliale MUNICIPALITÉ, VILLE OU ARRONDISSEMENT Nombre de mois d inventaire Variation (mois) POINTE-CLAIRE 0 BOUCHERVILLE - DORVAL - KIRKLAND - BEACONSFIELD - DOLLARD-DES-ORMEAUX - LONGUEUIL - SAINTE-JULIE 0 VARENNES - 0 SAINTE-CATHERINE - Critère de 00 transactions minimum. La variation est calculée par rapport à 0. En ce qui a trait aux secteurs qui présentaient des conditions du marché nettement à l avantage des acheteurs en fin d année 0, on observe quatre municipalités des Laurentides en tête du palmarès, soit Sainte-Agathedes-Monts, Mont-Tremblant, Saint-Hippolyte et Sainte-Adèle. Notons toutefois que Sainte-Agathe-des-Monts a vu ses conditions du marché se resserrer considérablement en 0 pour l unifamiliale.

9 PALMARÈS DES SECTEURS LES PLUS À L AVANTAGE DES ACHETEURS AU QUÉBEC EN 0 Unifamiliale MUNICIPALITÉ, VILLE OU ARRONDISSEMENT Nombre de mois d inventaire Variation (mois) SAINTE-AGATHE-DES-MONTS (Laurentides) - MONT-TREMBLANT (Laurentides) 0 SAINT-HIPPOLYTE (Laurentides) - SAINTE-ADÈLE (Laurentides) - SEPT-ÎLES (Côte-Nord) 0 ALMA (Saguenay/Lac-Saint-Jean) 0 SAINT-ADOLPHE-D HOWARD (Laurentides) - BROMONT - RAWDON (Lanaudière) - 0 CHERTSEY (Lanaudière) - Critère de 00 transactions minimum. La variation est calculée par rapport à 0. Conclusion En somme, en 0, un essor des ventes a été remarqué dans plusieurs municipalités situées en périphérie de Québec. En ce qui a trait aux secteurs les plus chers, sans surprise, c est la région administrative de Montréal qui s est démarquée, tandis qu à l inverse, Lanaudière est ressortie du lot des municipalités les plus abordables. Par ailleurs, les délais de vente les plus courts ont été enregistrés à Montréal et en Montérégie. Finalement, de façon générale, la région administrative de Montréal et, en particulier les municipalités de l Ouest de l Île, présentaient les conditions du marché les plus serrées de la province pour l unifamiliale, alors que plusieurs municipalités des hautes Laurentides affichaient plutôt les conditions les plus détendues. Il sera donc intéressant de surveiller tous ces secteurs en 0. Cette publication est produite par le service Analyse du marché de la FCIQ Paul Cardinal Directeur Maïka Carrier Roy Analyste Écrivez-nous à Daren King Agent de recherche économique 0 Fédération des chambres immobilières du Québec. Tous droits réservés.

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010

Le Baromètre MLS du marché résidentiel. Faits saillants. Province de Québec. 2 e trimestre 2010 Province de Québec Le Baromètre MLS du marché résidentiel Faits saillants Premier ralentissement des ventes en cinq trimestres Seuls quelques centres urbains sont parvenus à être dynamiques Remontée dans

Plus en détail

Direction de l évaluation foncière. Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal

Direction de l évaluation foncière. Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal Direction de l évaluation foncière Dépôt des rôles d évaluation 2014 2015 2016 Agglomération de Montréal Présentation 1. Compétence en matière d évaluation 2. Contenu et entrée en vigueur des rôles 3.

Plus en détail

Pas d essoufflement des ventes pour les propriétés de 500 000 $ et plus

Pas d essoufflement des ventes pour les propriétés de 500 000 $ et plus Pas d essoufflement des ventes pour les propriétés de Alors que les ventes résidentielles effectuées par les courtiers immobiliers au Québec ont affiché presque autant de baisses que de hausses mensuelles

Plus en détail

Aussi dans ce numéro Les ventes de copropriétés perdent de leur élan Depuis un certain temps, la copropriété nous avait habitués à des hausses relativement soutenues des transactions MLS au Québec. Mais

Plus en détail

BILAN ROUTIER AU QUÉBEC

BILAN ROUTIER AU QUÉBEC ABITIBI-TÉMISCAMINGUE CAPITALE-NATIONALE Amos 6.27 0.07 25.89 La Sarre 7.06 0.04 25.14 Rouyn-Noranda 7.77 0.17 23.35 Val-d Or 6.21 0.09 25.16 Baie-Saint-Paul 8.68 0.2 25.1 Boischatel 2.05 0.02 9.76 Donnaconna

Plus en détail

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Montréal. Faits saillants. Le ralentissement se poursuit

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Montréal. Faits saillants. Le ralentissement se poursuit Le Baromètre du marché résidentiel FCIQ Région métropolitaine de Montréal Faits saillants Le ralentissement se poursuit Toujours l effet des nouvelles règles hypothécaires Le recul des ventes est moins

Plus en détail

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca ÉTUDE JLR JUIN 2015 Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Le prix médian au pi2 d une copropriété dans l agglomération de Montréal était de 304 $ en 2014,

Plus en détail

Nouveau resserrement des règles d'emprunt hypothécaire et hausse de l inventaire contribuent à stabiliser le marché

Nouveau resserrement des règles d'emprunt hypothécaire et hausse de l inventaire contribuent à stabiliser le marché STABILISATION GRADUELLE DU PRIX MOYEN DES MAISONS À MONTRÉAL ET RALENTISSEMENT DES VENTES POUR LE TROISIÈME TRIMESTRES DE 2012 Nouveau resserrement des règles d'emprunt hypothécaire et hausse de l inventaire

Plus en détail

Perspectives 2015 du marché de la revente

Perspectives 2015 du marché de la revente HORIZON immobilier 2015 Perspectives 2015 du marché de la revente Par Paul Cardinal Directeur, Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Plan de la présentation 1 2 3 4 Facteurs

Plus en détail

Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard

Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard Nous examinons ici l effet du dernier resserrement des règles de l assurance prêt hypothécaire sur la performance du marché immobilier québécois

Plus en détail

Le marché immobilier sur l Île-Perrot

Le marché immobilier sur l Île-Perrot Le marché immobilier sur l Île-Perrot Mini-conférence présentée le 22 octobre 2014 à l AGAIP Richard Beaumier, mba, fca, fcpa Courtier immobilier agréé Groupe-Sutton Distinction R.B. Aperçu Un peu d histoire

Plus en détail

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles?

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Pour plusieurs, la hausse spectaculaire du prix des propriétés au Québec depuis quelques années (le prix moyen d une

Plus en détail

Première hausse des saisies hypothécaires au Québec en cinq ans

Première hausse des saisies hypothécaires au Québec en cinq ans Première hausse des saisies hypothécaires au Québec en cinq ans Au Québec, 1 507 propriétés résidentielles ont été saisies 1 pour défaut de paiement du prêt hypothécaire en 2014, soit 143 de plus qu en

Plus en détail

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 MARCHÉ DE LA REVENTE ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES AU QUÉBEC Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 Ce texte reprend les faits saillants du rapport Perspectives

Plus en détail

ÉTUDE JLR. Les copropriétés (2 e partie) Évolution du marché des copropriétés de 2009 à 2013 dans l agglomération de Montréal

ÉTUDE JLR. Les copropriétés (2 e partie) Évolution du marché des copropriétés de 2009 à 2013 dans l agglomération de Montréal ÉTUDE JLR Les copropriétés (2 e partie) Évolution du marché des copropriétés de 2009 à 2013 dans l agglomération de Montréal Dans un précédent article, JLR Recherche immobilière a analysé l évolution du

Plus en détail

Montréal, le 6 août 2007

Montréal, le 6 août 2007 Montréal, le 6 août 2007 Madame Geneviève Hélie Ordre des conseillers en ressources humaines agréés 1200 1400, av. McGill College Montréal (Québec) H3B 4G7 Objet : Renouvellement d abonnement à Effectif

Plus en détail

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Le maintien de très faibles taux d intérêt depuis la dernière récession incite les ménages canadiens à s endetter

Plus en détail

RÉSULTATS - DÉFI IMMOBILIER AU 28 FÉVRIER 2014

RÉSULTATS - DÉFI IMMOBILIER AU 28 FÉVRIER 2014 RÉSULTATS - DÉFI IMMOBILIER AU 28 FÉVRIER 2014 Rang NOM DU BUREAU No Agence CATÉGORIE 1 RE/MAX 1er Choix 2003 Inc. (Marais) 122 A 2 RE/MAX Royal Jordan Inc. - Pointe-Claire 116 A 3 RE/MAX 3000 Inc. 338

Plus en détail

Annuaire statistique. de l agglomération de Montréal

Annuaire statistique. de l agglomération de Montréal Annuaire statistique de l agglomération de Montréal L annuaire statistique de l agglomération de Montréal est un document préparé par Farah Fouron sous la supervision de Guy DeRepentigny, chef de Division

Plus en détail

NUMÉRISATION DE SUBSTITUTION DE DOCUMENTS INACTIFS À CONSERVATION PERMANENTE

NUMÉRISATION DE SUBSTITUTION DE DOCUMENTS INACTIFS À CONSERVATION PERMANENTE NUMÉRISATION DE SUBSTITUTION DE DOCUMENTS INACTIFS À CONSERVATION PERMANENTE AIDE MÉMOIRE POUR L APPLICATION DE L ARTICLE 18 DE LA LOI SUR LES ARCHIVES (L.R.Q., chapitre A 21.1) 29 mars 2012 1 PRÉAMBULE

Plus en détail

Montréal Profil statistique. au Québec

Montréal Profil statistique. au Québec Montréal Profil statistique au Québec L habitation au Québec Profil statistique de l habitation Montréal Réalisé par la Société d habitation du Québec Les contenus de cette publication ont été mis au point

Plus en détail

Rapport annuel 2013 2014. Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2013 2014. www.crepic.ca

Rapport annuel 2013 2014. Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2013 2014. www.crepic.ca Rapport annuel 2013 2014 Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2013 2014 www.crepic.ca Table des matières MEMBRES DU COMITÉ DE GESTION... 4 STATISTIQUES SUR DIFFÉRENTES RECHERCHES DES

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

La baisse du marché résidentiel cède la place à la stabilité

La baisse du marché résidentiel cède la place à la stabilité février 1 La baisse du marché résidentiel cède la place à la stabilité La chute de la construction neuve et des ventes de propriétés existantes semble maintenant terminée au Québec. Le repli de,3 % des

Plus en détail

Le marché locatif de la RMR de Montréal

Le marché locatif de la RMR de Montréal Le marché locatif de la RMR de Montréal DAVID L HEUREUX Analyste principal de marché, SCHL Votre clientèle locative Au programme L état du marché locatif Texte Votre clientèle locative Tendances et perspectives

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE TOURISTIQUE. 1 er mai au 1 er septembre 2014 Nombre de répondants : 148

ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE TOURISTIQUE. 1 er mai au 1 er septembre 2014 Nombre de répondants : 148 ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE TOURISTIQUE 1 er mai au 1 er septembre 2014 Nombre de répondants : 148 Septembre 2014 Monsieur, madame, En septembre de chaque année, Tourisme Chaudière-Appalaches sollicite

Plus en détail

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec Société d habitation du Québec HABITATION Québec Le bulletin d information de la société d habitation du québec Volume 3, numéro 4, ÉTÉ 29 Un portrait de la copropriété au Québec Par Dany Dutil CONTEXTE

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES Québec, 16 janvier 214 La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 214 Hélène Bégin Économiste principale 11 18 16 14 12 Québec La province

Plus en détail

ATTENTION AUX REQUINS!

ATTENTION AUX REQUINS! Produit par: L Association ion coopérative opér d économie omie familiale iale (ACEF) de la Rive Sud de Montréal 2010 ch. de Chambly, Longueuil (Québec) J4J 3Y2 Tél.: 450 677-6394 Sans frais : 1 877 677-6394

Plus en détail

ATTENTION AUX REQUINS!

ATTENTION AUX REQUINS! BESOIN D ARGENT? ATTENTION AUX REQUINS! GUIDE SUR LES INTERMÉDIAIRES FINANCIERS VOUS NE POUVEZ PLUS PAYER VOS DETTES? Vous êtes tenté d aller vers un service qui annonce des solutions miracles? Attention

Plus en détail

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle S appuyant sur une étude récente 1 réalisée par l économiste Pierre Bélanger, expert-conseil en habitation et développement socio-urbain,

Plus en détail

ÉTUDE JLR 24 FÉVRIER 2015. Portrait du marché hypothécaire québécois. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR 24 FÉVRIER 2015. Portrait du marché hypothécaire québécois. www.jlr.ca ÉTUDE JLR 24 FÉVRIER 2015 Portrait du marché hypothécaire québécois www.jlr.ca PORTRAIT DU MARCHÉ HYPOTHÉCAIRE QUÉBÉCOIS Le marché hypothécaire se transforme et l équipe de JLR a décidé de faire le point

Plus en détail

DÉCRET DE POPULATION 2014 La croissance de la population de la région métropolitaine de Montréal se poursuit

DÉCRET DE POPULATION 2014 La croissance de la population de la région métropolitaine de Montréal se poursuit Veille stratégique métropolitaine DÉCRET DE POPULATION 2014 La croissance de la population de la région métropolitaine de Montréal se poursuit Jean-François Marchand, urbaniste Conseiller expert Le 31

Plus en détail

Analyse de données statistiques Centre de santé et de services sociaux de Québec-Nord

Analyse de données statistiques Centre de santé et de services sociaux de Québec-Nord Analyse de données statistiques Centre de santé et de services sociaux de Québec-Nord RÉSUMÉ& LeCentredesantéetdeServicesSociauxdeQuébec5Norddoitpériodiquementréévaluerses priorités d action et champs

Plus en détail

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Office des personnes handicapées du Québec Un peu d histoire Dans les années 70, la plupart des personnes handicapées vivaient en institution.

Plus en détail

Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux

Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 25 (2003, chapitre 21) Loi sur les agences de développement de et de services sociaux Présenté le 11 novembre 2003 Principe adopté le 10 décembre

Plus en détail

marché du travail nvestissements LA SITUATION ÉCONOMIQUE économie tourisme transport démographie ise en chantier résidentielles logement

marché du travail nvestissements LA SITUATION ÉCONOMIQUE économie tourisme transport démographie ise en chantier résidentielles logement LA SITUATION ÉCONOMIQUE 2013 DANS L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL nvestissements logement démographie ise en chantier résidentielles permis de construction tourisme transport économie marché du travail de

Plus en détail

Kit média. Campagne Québec Incontournables. Principales actions de la campagne : Marchés : SITE WEB ET MOBILE IMPRIMÉ >

Kit média. Campagne Québec Incontournables. Principales actions de la campagne : Marchés : SITE WEB ET MOBILE IMPRIMÉ > Kit média Été/Automne 2015 Campagne Québec Incontournables IMPRIMÉ SITE WEB ET MOBILE GUIDE VIRTUEL BULLETIN WEB Principales actions de la campagne : Déploiement - Imprimé et Web Campagne Web Partenaire

Plus en détail

Voici les textes des fichiers associés au bulletin inf@ CA. Notez que vous retrouverez dans ces textes les nouvelles de toutes les régions.

Voici les textes des fichiers associés au bulletin inf@ CA. Notez que vous retrouverez dans ces textes les nouvelles de toutes les régions. Voici les textes des fichiers associés au bulletin inf@ CA de cette semaine. Notez que vous retrouverez dans ces textes les nouvelles de toutes les régions. Nouvelle Montréal, le 14 septembre 2004 Toujours

Plus en détail

Rapport annuel 2012 2013. Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2012 2013. www.crepic.ca

Rapport annuel 2012 2013. Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2012 2013. www.crepic.ca Rapport annuel 2012 2013 Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2012 2013 www.crepic.ca Table des matières MOT DU COORDONNATEUR... 4 MEMBRES DU COMITÉ DE GESTION... 5 STATISTIQUES SUR

Plus en détail

RAPPORT SUR LE MARCHÉ IMMOBILIER

RAPPORT SUR LE MARCHÉ IMMOBILIER MAJ AÔUT 2015 PM405 - ME PREMIÈRE PARTIE RAPPORT SUR LE MARCHÉ IMMOBILIER DES MAISONS À ÉTAGES (ME) ET DES MAISONS PLAIN-PIED (PP) DE LA VILLE DE REPENTIGNY AU 31 JUILLET 2015 Si dans les mois qui viennent,

Plus en détail

Perspective. Logement. Grand Montréal

Perspective. Logement. Grand Montréal Logement Perspective Grand Montréal 26 n o JUIN 2014 Bulletin de la Communauté métropolitaine de Montréal Stabilité du taux d inoccupation des logements locatifs entre et à l échelle de l ensemble du Grand

Plus en détail

Q1 Quel est votre sexe?

Q1 Quel est votre sexe? Q1 Quel est votre sexe? Répondues : 458 Ignorées : 0 Homme Femme Homme Femme 18,56% 85 81,44% 373 Total 458 1 / 11 Q2 Quel est votre âge? Répondues : 458 Ignorées : 0 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54

Plus en détail

RÉSULTATS DU SONDAGE BESOINS DE FORMATION : ASSURANCE DES ENTREPRISES

RÉSULTATS DU SONDAGE BESOINS DE FORMATION : ASSURANCE DES ENTREPRISES RÉSULTATS DU SONDAGE BESOINS DE FORMATION : ASSURANCE DES ENTREPRISES TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION... 3 PROFIL DES RÉPONDANTS... 4 PROVENANCE DES FORMATIONS... 5 SATISFACTION À L ÉGARD DE LA FORMATION...

Plus en détail

Population de la «Ville de Trois-Rivières» (Code géographique : 37067)

Population de la «Ville de Trois-Rivières» (Code géographique : 37067) Population de la «Ville de Trois-Rivières» (Code géographique : 37067) En 2015 Décret 1060-2014 concernant la population des municipalités pris le 3 décembre 2014 par le gouvernement du Québec. Publié

Plus en détail

Profil sectoriel. Finance et assurances. Agglomération de Montréal Octobre 2010. (scian 52)

Profil sectoriel. Finance et assurances. Agglomération de Montréal Octobre 2010. (scian 52) Profil sectoriel Agglomération de Montréal Octobre 2010 Finance et assurances (scian 52) Les profi ls d industrie présentent des statistiques sur les grands secteurs économiques tels que défi nis par

Plus en détail

Portrait de la Montérégie Est Une région concertée et engagée! Portrait économique Une économie diversifiée et positionnée!

Portrait de la Montérégie Est Une région concertée et engagée! Portrait économique Une économie diversifiée et positionnée! 1 Portrait de la Montérégie Est Une région concertée et engagée! La région de la Montérégie Est est bordée au nord par le fleuve St-Laurent, au sud par les États de New York et du Vermont, à l est par

Plus en détail

ÉTUDE SUR LA TARIFICATION DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES (2014)

ÉTUDE SUR LA TARIFICATION DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES (2014) ÉTUDE SUR LA TARIFICATION DES ATTRACTIONS TOURISTIQUES (2014) P R A T I Q U E S T A R I F A I R E S D E S M E M B R E S D E L A S A T Q E T N I V E A U D A C C E P T A B I L I T É D E S P R I X C H E Z

Plus en détail

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 1 LES ABATTOIRS DE BOVINS AU QUÉBEC Sous inspection fédérale:

Plus en détail

Graphique 3 Le marché des copropriétés existantes est nettement excédentaire

Graphique 3 Le marché des copropriétés existantes est nettement excédentaire 9 janvier 1 Cycle de l immobilier résidentiel au Québec : bien différent de celui du Canada L an dernier, le marché de l habitation au pays a continué de défier à la hausse les pronostics tant au niveau

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE 2005 2015. Bilan régional des activités 2012 2013

PLAN D ACTION DE SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE 2005 2015. Bilan régional des activités 2012 2013 PLAN D ACTION DE SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE 2005 2015 Bilan régional des activités 2012 2013 PLAN D ACTION DE SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE 2005 2015 Bilan régional des activités 2012 2013 est une production

Plus en détail

du Montréal métropolitain

du Montréal métropolitain Analyse 2002 DU MARCHÉ DE LA REVENTE du Pendaisons de crémaillère en vue La folie raisonnée pour l immobilier Contraction de l offre Le condo triomphe Achats rapides, sans oublis... 1 er trimestre Cette

Plus en détail

Programme de reconnaissance aux directeurs commerciaux

Programme de reconnaissance aux directeurs commerciaux Programme de reconnaissance aux directeurs commerciaux Numéro Concessionnaire Points Automobile Vehicules vendus: Entre et 25 2156 AUTOS NERON 1 365 2262 LE GÉANT DE L'OCCASION 1 1 125 GARAGE CLÉMENT FOURNIER

Plus en détail

LE MARCHÉ DE LA REVENTE RÉSIDENTIELLE 2000-2013 La fin de la bulle immobilière semble arrivée

LE MARCHÉ DE LA REVENTE RÉSIDENTIELLE 2000-2013 La fin de la bulle immobilière semble arrivée Veille stratégique métropolitaine LE MARCHÉ DE LA REVENTE RÉSIDENTIELLE 2000-2013 La fin de la bulle immobilière semble arrivée Jean-François Marchand, urbaniste Conseiller expert Le 26 février 2014 Sommaire

Plus en détail

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012 Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb Dossier 70902-019 21 septembre 2012 La méthodologie 6 Le profil des répondants 9 L analyse détaillée des résultats 10 Conclusions stratégiques

Plus en détail

Analyse transversale Portraits régionaux des entreprises d économie sociale en aide domestique

Analyse transversale Portraits régionaux des entreprises d économie sociale en aide domestique Analyse transversale Portraits régionaux des entreprises d économie sociale en aide domestique Déposée au Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire Avril 2011 Analyse

Plus en détail

Conseil d administration 2015-2016. M e Gilles Rancourt, CRIA. Julie Moreau, CRHA. Anca Florina Neagu, CRHA

Conseil d administration 2015-2016. M e Gilles Rancourt, CRIA. Julie Moreau, CRHA. Anca Florina Neagu, CRHA Bas-Saint-Laurent, Saguenay Lac-St-Jean, Capitale-Nationale, Côte-Nord, Nord du Québec, Gaspésie Îles-de-la-Madeleine, Chaudière-Appalaches M e Gilles Rancourt, CRIA Avocat Norton Rose Fulbright Canada

Plus en détail

Liste des établissements reconnus aux niveaux 1 et 2 du Programme ICI ON RECYCLE! au 31 décembre 2007. Niveau I Secteur d activité Ville Région

Liste des établissements reconnus aux niveaux 1 et 2 du Programme ICI ON RECYCLE! au 31 décembre 2007. Niveau I Secteur d activité Ville Région Liste des établissements reconnus aux niveaux 1 et 2 du Programme ICI ON RECYCLE! au 31 décembre 2007. Niveau I Secteur d activité Ville Région Caisse populaire Desjardins de - Finances et assurances -Nord

Plus en détail

Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Mai 2010

Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Mai 2010 Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Mai 2010 Ce texte reprend les faits saillants du rapport Perspectives démographiques du Québec et des régions, 2006-2056 Édition

Plus en détail

SFPQ. express. Forum récréotourisme. AUGMENTATION DE TAXES (contrat 30000 Desjardins)

SFPQ. express. Forum récréotourisme. AUGMENTATION DE TAXES (contrat 30000 Desjardins) SFPQ express Forum récréotourisme ASSURANCES COLLECTIVES AUGMENTATION DE TAXES (contrat 30000 Desjardins) Le 2 décembre dernier, le gouvernement du Québec a annoncé une hausse de 1 % de la taxe sur le

Plus en détail

CSSS Rimouski-Neigette CSSS Kamouraska La Pocatière (CH Notre-Dame-de-Fatima) CSSS de la Mitis CSSS de Rivière-du-Loup (CH du Grand-Portage)

CSSS Rimouski-Neigette CSSS Kamouraska La Pocatière (CH Notre-Dame-de-Fatima) CSSS de la Mitis CSSS de Rivière-du-Loup (CH du Grand-Portage) CLINIQUES D'INSUFFISANCE CARDIAQUE - QUÉBEC Région 01 BasSt-Laurent CSSS Rimouski-Neigette 150, av. Rouleau Rimouski (Québec) G5L 5T1 Tél. : (418) 724-3000 01 BasSt-Laurent CSSS Kamouraska La Pocatière

Plus en détail

PRÉSENTATION DES MEMBRES DE LA COMMISSION

PRÉSENTATION DES MEMBRES DE LA COMMISSION 1 2 3 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DES MEMBRES DE LA COMMISSION... 4 1. Introduction... 5 1.1 Présentation de la Communauté et compétences... 5 1.2 Bref historique du projet de PMGMR 2015-2020 et mandat

Plus en détail

Agir de concert en formation professionnelle et technique de l île de Montréal pour bâtir l avenir

Agir de concert en formation professionnelle et technique de l île de Montréal pour bâtir l avenir État de situation et diagnostic Offre de formation professionnelle et technique de l île de Montréal Agir de concert en formation professionnelle et technique de l île de Montréal pour bâtir l avenir Comité

Plus en détail

Guide des services offerts aux demandeurs d asile par le gouvernement du Québec

Guide des services offerts aux demandeurs d asile par le gouvernement du Québec Guide des services offerts aux demandeurs d asile par le gouvernement du Québec IMPORTANT Inscrivez-vous à une séance d information 514 341-1057 SOMMAIRE Une séance d information pour vous! 3 Les valeurs

Plus en détail

Essence ordinaire PRIX MOYEN AFFICHÉ

Essence ordinaire PRIX MOYEN AFFICHÉ PRIX MOYEN AFFICHÉ 2014 Prix moyen affiché - hebdomadaire janvier à mars page 2 avril à juin page 3 juillet à septembre page 4 octobre à décembre page 5 Prix moyen affiché - mensuel janvier à décembre

Plus en détail

Parlons assurance. Un régime d assurance équitable

Parlons assurance. Un régime d assurance équitable Parlons assurance Taux de prime 2006 Parlons assurance Un régime d assurance équitable La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) fournit un service d assurance essentiel aux entreprises

Plus en détail

LA MÉTHODE D ENQUÊTE. Section Méthodologie LES CARACTÉRISTIQUES DE L ÉCHANTILLON SÉLECTIONNÉ

LA MÉTHODE D ENQUÊTE. Section Méthodologie LES CARACTÉRISTIQUES DE L ÉCHANTILLON SÉLECTIONNÉ Section Méthodologie Cette section provient intégralement du rapport Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire Enquête sur la tolérance à l insécurité routière détenteurs de permis de conduire

Plus en détail

Guide d accompagnement de la carte de la défavorisation des familles avec enfants de moins de 18 ans de l île de Montréal. hosoi

Guide d accompagnement de la carte de la défavorisation des familles avec enfants de moins de 18 ans de l île de Montréal. hosoi Guide d accompagnement de la carte de la défavorisation des familles avec enfants de moins de 18 ans de l île de Montréal hosoi michel amelie Carte de la défavorisation 2008 d taxe du scolaire Comité de

Plus en détail

RE/MAX Du Cartier A.S. - Division Commerciale

RE/MAX Du Cartier A.S. - Division Commerciale RE/MAX Du Cartier A.S. - Division Commerciale Un chef de file dans les immeubles à revenus au Québec! RE/MAX Du Cartier A.S. Division Commerciale 1290 Avenue Bernard Montréal (QC) H2V 1V9 Albert Sayegh

Plus en détail

Tedlcdfldfsldfs. [Tapez le nom de la société] [Sélectionnez la date]

Tedlcdfldfsldfs. [Tapez le nom de la société] [Sélectionnez la date] v RECENSEMENT DES CONVENTIONS COLLECTIVES 2010 Tedlcdfldfsldfs dl [Tapez le nom de la société] [Sélectionnez la date] ÉQUIPE DE PRODUCTION COORDINATION DU PROJET Mélanie Grenier Chargée de projets Comité

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

PRÉSENTE. Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS

PRÉSENTE. Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS PRÉSENTE Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS LA COURSE DU GRAND DÉFI PIERRE LAVOIE ÉDITION 2015 TABLE DES MATIÈRES Mission... 4 Contexte de l évènement... 4 Horaire... 5 La Course de nuit vendredi 8 mai...

Plus en détail

Fonds d action québécois pour le développement durable (FAQDD) Mai 2007 CRE-GIM

Fonds d action québécois pour le développement durable (FAQDD) Mai 2007 CRE-GIM Fonds d action québécois pour le développement durable (FAQDD) Mai 2007 CRE-GIM Plan de présentation Mission du FAQDD Programmation III Programme Actions en développement durable Programme Partenariat

Plus en détail

Évaluation municipale et taxes foncières Agglomération de Montréal. Présentation à BOMA QUÉBEC

Évaluation municipale et taxes foncières Agglomération de Montréal. Présentation à BOMA QUÉBEC Évaluation municipale et taxes foncières Agglomération de Montréal Présentation à BOMA QUÉBEC le 30 janvier 2014 par Jean-Guy Bernard, AACI., MRICS et Sylvain Leclair, É.A., AACI., B.B.A Valeur : Tout

Plus en détail

COURTIER IMMOBILIER. Mauricie. Me choisir vous assure le résultat souhaité

COURTIER IMMOBILIER. Mauricie. Me choisir vous assure le résultat souhaité Steve Beaulieu COURTIER IMMOBILIER Mauricie Me choisir vous assure le résultat souhaité Rencontrons Steve Beaulieu POURQUOI J Al CHOISI LA PROFESSION DE COURTIER IMMOBILIER? L immobilier réunit plusieurs

Plus en détail

TRANSPORT ADAPTÉ MÉTROPOLITAIN LISTE DES POINTS DE CORRESPONDANCE

TRANSPORT ADAPTÉ MÉTROPOLITAIN LISTE DES POINTS DE CORRESPONDANCE SOMMAIRE Page 1. TERRITOIRE - ÎLE DE MONTRÉAL... 1 1.1 Centre de réadaptation Lucie-Bruneau... 1 1.2 Aéroport international de Montréal-Trudeau... 2 1.3 Centre commercial Beaconsfield... 3 1.4 Centre commercial

Plus en détail

L expression. de la diversité. municipale au Québec. www.umq.qc.ca

L expression. de la diversité. municipale au Québec. www.umq.qc.ca L expression de la diversité municipale au Québec 1 2 3 4 5 6 7 8 3 4 1 2 3 4 5 8 9 1 2 3 4 5 1 2 3 0 0 2 1 2 1 2 1 6 1 9 2 8 3 7 4 6 5 www.umq.qc.ca Depuis sa fondation en 1919, l Union des municipalités

Plus en détail

La prévention à la ferme. La CSST : un assureur public. Ordre du jour. La CSST : un assureur public. La CSST en bref : un assureur public

La prévention à la ferme. La CSST : un assureur public. Ordre du jour. La CSST : un assureur public. La CSST en bref : un assureur public Ordre du jour La prévention à la ferme AGRI-VISION Journée Relève et établissement 22 janvier 2013 Luc Lefebvre, ing. inspecteur CSST La CSST en bref : un assureur public Les obligations légales en matière

Plus en détail

Vivre ensemble dans l Ouest-de-l Île. Portrait du logement sur le territoire de l Ouest-de-l Île

Vivre ensemble dans l Ouest-de-l Île. Portrait du logement sur le territoire de l Ouest-de-l Île Vivre ensemble dans l Ouest-de-l Île Portrait du logement sur le territoire de l Ouest-de-l Île Préparé par Normand Croteau Organisateur communautaire au CSSS de l Ouest-de-l Île 10 Décembre 2014 TABLE

Plus en détail

Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec

Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec Portrait statistique de la population de représentant en épargne collective au Québec Par Alexandre Moïse 1 Marie Hélène Noiseux 2 1-Alexandre Moïse, B.Gest., M.Sc.A., Chercheur à l'université du Québec

Plus en détail

R ésumé d une étude. sur l Habitation et tendances démographiques : COUP D OEIL SUR L AGGLOMÉRATION montréalaise

R ésumé d une étude. sur l Habitation et tendances démographiques : COUP D OEIL SUR L AGGLOMÉRATION montréalaise R ésumé d une étude sur l Habitation et tendances démographiques : COUP D OEIL SUR L AGGLOMÉRATION montréalaise Centre d analyse de marché du Québec (2004) Habitation et tendances démographiques : coup

Plus en détail

Distribution des accidents de la route dans Villeray-St-Michel- Parc-Extension

Distribution des accidents de la route dans Villeray-St-Michel- Parc-Extension Distribution des accidents de la route dans Villeray-St-Michel- Parc-Extension Extrait de : Distribution géographique des blessés de la route sur l île de Montréal (1999-2003) Cartographie pour les 27

Plus en détail

Monsieur le Maire, Mesdames, messieurs les conseillers Messieurs de la Direction générale. Madame, Monsieur,

Monsieur le Maire, Mesdames, messieurs les conseillers Messieurs de la Direction générale. Madame, Monsieur, Statistiques du dépôt des rôles 2013; compilation au 14 septembre 2012 Monsieur le Maire, Mesdames, messieurs les conseillers Messieurs de la Direction générale Madame, Monsieur, C est avec plaisir que

Plus en détail

Participation record au concours de dessins Mon fleuve et moi : plusieurs milliers de jeunes expriment leur vision du Saint-Laurent par les arts

Participation record au concours de dessins Mon fleuve et moi : plusieurs milliers de jeunes expriment leur vision du Saint-Laurent par les arts Communiqué de presse diffusion immédiate Participation record au concours de dessins Mon fleuve et moi : plusieurs milliers de jeunes expriment leur vision du Saint-Laurent par les arts Pour la quatrième

Plus en détail

Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014. Grand sondage régional. Étude quantitative. 25 mars 2014

Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014. Grand sondage régional. Étude quantitative. 25 mars 2014 Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014 Grand sondage régional Étude quantitative 25 mars 2014 Méthodologie MÉTHODOLOGIE SONDAGE INTERNET Un sondage Internet réalisé auprès du grand public

Plus en détail

Droit d initiative en consultation publique Formulaire - Étape 2 Faire signer la pétition - Ville

Droit d initiative en consultation publique Formulaire - Étape 2 Faire signer la pétition - Ville Droit d initiative en consultation publique Formulaire - Étape 2 Faire signer la pétition - Ville POUR OBTENIR UNE CONSULTATION PUBLIQUE DE LA VILLE DE MONTRÉAL En résumé Dans le cadre du droit d initiative

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Deux des mesures fiscales annoncées le 2 décembre 2014 1. Bonification de 800 000 $ à 1 million de dollars de l exonération des gains en capital sur les

Plus en détail

Perceptions et satisfaction des Québécois à l égard des bibliothèques

Perceptions et satisfaction des Québécois à l égard des bibliothèques Montréal Québec Toronto Ottawa Calgary Edmonton Philadelphie Denver Tampa Table de concertation des bibliothèques québécoises Perceptions et satisfaction des Québécois à l égard des bibliothèques Juin

Plus en détail

Parlons assurance. Taux de prime

Parlons assurance. Taux de prime Parlons assurance Taux de prime 2010 La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) fournit un service d assurance essentiel aux entreprises établies au Québec. Cette assurance obligatoire

Plus en détail

LE TRANSPORT EN COMMUN. Au cœur du développement économique de Montréal

LE TRANSPORT EN COMMUN. Au cœur du développement économique de Montréal LE TRANSPORT EN COMMUN Au cœur du développement économique de Montréal Une étude de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain réalisée en collaboration avec SECOR. Table des matières P.3 Mot du

Plus en détail

Pour bien démarrer votre entreprise en plomberie et chauffage

Pour bien démarrer votre entreprise en plomberie et chauffage Pour bien démarrer votre entreprise en plomberie et chauffage TABLE DES MATIÈRES Démarrer votre entreprise.................................................................................... 3 Choisir

Plus en détail

Portraits. statistiques régionaux en culture. Montréal 2012

Portraits. statistiques régionaux en culture. Montréal 2012 Portraits statistiques régionaux en culture 2012 PORTRAITS STATISTIQUES RÉGIONAUX EN CULTURE : MONTRÉAL Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine Août 2012 Ministère de la

Plus en détail

Nous remercions chacune des personnes suivantes pour leur précieuse contribution Hugues Boulanger, Régie de l assurance maladie du Québec Ginette

Nous remercions chacune des personnes suivantes pour leur précieuse contribution Hugues Boulanger, Régie de l assurance maladie du Québec Ginette Nous remercions chacune des personnes suivantes pour leur précieuse contribution Hugues Boulanger, Régie de l assurance maladie du Québec Ginette Diamond, Centre de réadaptation InterVal Lyne Dufresne,

Plus en détail

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 La saisonnalité de l emploi au Québec Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 Plan de la présentation: Définition Mesure, causes et conséquences Certaines

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

2011 Etude sur le second marché des noms de domaine

2011 Etude sur le second marché des noms de domaine Etude sur le second marché des noms de domaine Les chiffres présentent certaines différences par rapport à l année précédente : bien que le nombre de domaines vendus et le volume des ventes aient diminué,

Plus en détail

4 - Statistiques sur le nouveau rôle d évaluation

4 - Statistiques sur le nouveau rôle d évaluation SOIRÉE D INFORMATION 1 1 - Présentation du professionnel 2 - Introduction à l évaluation municipale 3 - Résumé des 3 méthodes d évaluation 4 - Statistiques sur le nouveau rôle d évaluation 5 - Exemple

Plus en détail

Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple du Saguenay Lac-Saint-Jean

Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple du Saguenay Lac-Saint-Jean Rencontre régionale de mobilisation, Comité mauricien sur la persévérance et la réussite scolaires, Cap-de-la-Madeleine, 11 novembre 2009 Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple

Plus en détail