ADMINISTRATION CENTRALE, GOUVERNANCE INTERNE, GESTION DES RISQUES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ADMINISTRATION CENTRALE, GOUVERNANCE INTERNE, GESTION DES RISQUES"

Transcription

1 ADMINISTRATION CENTRALE, GOUVERNANCE INTERNE, GESTION DES RISQUES Circulaire CSSF 12/ février 2013

2 Introduction (1) Développements récents au niveau international Problèmes de gouvernance interne vus comme facteur décisif dans crise financière Comité Européen des Contrôleurs Bancaires (Committee of European Banking Supervisors CEBS) se penche sur cette question dès septembre 2010: Lignes directrices du CEBS en matière de risques de concentration 27 octobre 2010: Lignes directrices du CEBS en matière de tarification de la liquidité 27 septembre 2011: Lignes directrices de l Autorité Bancaire Européenne en matière de gouvernance interne 28 juin 2012: Lignes directrices du Comité de Bâle en matière d audit interne Etat des lieux au Luxembourg Articles 5 et 17 de la loi du 5 avril 1993 (la «Loi») (obligations générales précisées suite à l introduction de MiFID) Contenu de ces obligations générales précisé dans plusieurs circulaires IML/CSSF éparses, plus ou moins explicites 2

3 Introduction (2) Objectifs de la circulaire 12/552 (la «Circulaire») Transposition des textes internationaux Concentration de l ensemble des principales dispositions en matière de gouvernance interne dans une circulaire unique Premier pas vers un recueil réglementaire consolidé en matière de gouvernance interne au sens large Annonce d une «version ultérieure» de la Circulaire (inclura totalité des aspects relatifs aux risques et leur gestion) 3

4 Champ d application (1) Les établissements concernés Etablissements de crédit («EC») et entreprises d investissements («EI») de droit lux., y compris leurs succursales Succursales lux. d EC et d EI dont le siège est établi hors de l EEE Succursales lux. d EC et d EI dont le siège est établi dans l EEE Mais seulement pour les domaines où la CSSF dispose d une responsabilité de contrôle (?) Professionnels effectuant des opérations de prêt Mais seulement chapitre 3 de partie III de la Circulaire concernant le risque de crédit Circulaire s applique sur base individuelle ou consolidée Obligatoirement à tout le groupe si entité de droit lux. est entreprise mère au sens de la Loi (tête de groupe) Obligation de faire son possible pour l appliquer aux entités dans lesquelles l entité de droit lux. détient une participation importante (entre 20% et 50%) si cette dernière entité n est pas une entreprise mère au sens de la Loi Entrée en vigueur A partir du 1 er juillet 2013, à l exception de certaines dispositions applicables à partir du 1 er janvier 2014 (p.ex. exigences concernant composition et qualification du conseil d administration) 4

5 Champ d application (2) Dispositions abrogatoires Abrogations IML 93/94 (entrée en vigueur pour les banques de la loi du 5 avril 1993 relative au secteur financier), CSSF 10/466 (informations à fournir en situations de crise) Ne seront plus applicables aux EC/ EI (mais le resteront pour autres PSF) IML 95/120 (administration centrale) IML 96/126 (organisation administrative et comptable) IML 98/143 (contrôle interne) CSSF 04/155 (fonction compliance) CSSF 05/178 (organisation administrative et comptable, sous-traitance informatique) NB: les dispositions de certaines de ces circulaires ont été reprises telles quelles dans la Circulaire 5

6 De quelques principes clés de la Circulaire (1) Principe de proportionnalité Mesures à prendre par chaque EC/EI: «proportionnelles à la nature, l échelle et la complexité des activités, y compris les risques, et de l organisation» de l EI/EC Dispositif renforcé pour EC/EI «plus importants, complexes ou risqués» ou EC/EI «présentant un profil de risque plus élevé ou complexe» (ex. instauration de comités spécialisés) Dispositif peut être allégé pour EC/EL «dont la diversité, la taille ou la complexité de l activité sont moindres» (ex. fonction de compliance et/ou de contrôle des risques à temps partiel) Dérogations possibles pour EC/EI de petite taille et/ou activités limitées et/ou simples Analyse au cas par cas Limite: ségrégation des tâches 6

7 De quelques principes clés de la Circulaire (2) «Comply or explain» Point 61 de la Circulaire : «une fois par an, la direction autorisée confirme à la CSSF le respect de la présente circulaire par le biais d une phrase écrite unique suivie des signatures de toute la direction autorisée. Lorsqu en raison d un manque de conformité, la direction autorisée n est pas en mesure de confirmer le respect intégral de la circulaire, la déclaration précitée prend la forme d une réserve qui énonce sommairement les points de non-conformité en donnant des explications sur leurs raisons d être» Dérogations à justifier auprès de la CSSF 7

8 Principaux changements à retenir Présentation synthétisera les principaux changements, en mettant l accent sur quelques impacts pratiques, dans les domaines suivants Dispositif de «gouvernance interne» Responsabilités, composition et qualification du Conseil d administration Responsabilités, composition et qualification de la Direction autorisée Organisation administrative, comptable et IT Fonctions de contrôle interne (contrôle des risques/ compliance/ audit interne) Autres points saillants 8

9 9 Dispositif de «gouvernance interne»

10 Dispositif de gouvernance interne (1) Définition et impact du concept Finalité: assurer gestion saine et prudente des activités, y compris risques inhérents Modèle des «trois lignes de défense» 1 ère ligne: Unités opérationnelles Contrôles quotidiens par personnel exécutant (ex. vérification du solde de caisse, etc ) Contrôles critiques continus assurés par personnel chargé du traitement administratif des opérations: fonctionne si respect du principe de ségrégation des tâches (ex. contrôle hiérarchique, double signature, réconciliation, contrôle des limites internes, etc ) Contrôles réalisés par les membres de la Direction autorisée sur les activités ou fonctions qui tombent sous leur responsabilité directe (ex. vérification des risques liés à une activité, du respect des procédures, des budgets, des limites, etc ) 2 ème ligne: Fonctions financière et comptable, informatique, compliance et contrôle des risques Contribuent au contrôle indépendant des risques 3 ème ligne: Fonction d audit interne Evaluation objective et critique des deux premières lignes de défense Composition minimale du dispositif de gouvernance interne: check-list au point 10 de la Circulaire! 10

11 Dispositif de gouvernance interne (2) Fonction d audit interne Fonctions financière et comptable, informatique, compliance et de contrôle des risques Direction autorisée Contrôles critiques par le personnel de traitement administratif Contrôles par le personnel opérationnel

12 Dispositif de gouvernance interne (3) Propriétés du dispositif de gouvernance interne Robustesse Adéquation Efficacité Intégrité Exhaustivité Cohérence Transparence Implications pratiques (points 13 à 16 de la Circulaire): organigramme à établir, documentation écrite de l ensemble du dispositif de gouvernance interne, révision critique au moins une fois par an de ce dispositif, publication des éléments clés de ce dispositif 12

13 Responsabilités, composition et qualification du Conseil d administration 13

14 Responsabilités, composition et qualification du CA (1) Notion de CA: pas à prendre au sens juridique strict Organe qui contrôle la gestion exercée par la Direction autorisée Clarification des responsabilités du CA Définition de la stratégie commerciale ainsi qu en matière de risques et fonds propres/liquidités Définition de principes directeurs Stratégies et principes directeurs seront mis en œuvre par la Direction autorisée via politiques et procédures internes approuvées par CA (ex. plan d audit interne) et sous surveillance du CA Evaluation annuelle critique du dispositif de gouvernance interne (contenu minimum au point 20 de la Circulaire!) 14

15 Responsabilités, composition et qualification du CA (2) Accès du CA aux sources d informations visées au point 20 de la Circulaire doit être garanti pour lui permettre d exercer ses missions Interactions avec fonctions de contrôle interne et réviseurs externes Obligation de notification à la CSSF Déficience dans le dispositif de gouvernance interne Remise en cause de la qualification ou l honorabilité d un membre du CA, de la Direction autorisée ou d un responsable d une fonction de contrôle interne 15

16 Responsabilités, composition et qualification du CA (3) Assistance du CA par des comités spécialisés Exemples de comités envisagés par la Circulaire Audit Risque Rémunération Ressources humaines Gouvernance interne Compliance La Circulaire fixe les missions, les règles de composition de ces comités ainsi que les relations fonctionnelles et lignes de reporting avec CA et autres comités Dérogations possibles si nature, échelle ou complexité de EC/EI et de ses activités n exigent pas de tels comités En tout état de cause, pas d obligation! Attention cependant: les tâches incombant aux comités, telles que définies dans la Circulaire (point 38 et suiv.), incomberont au CA lui-même dans ce cas 16

17 Responsabilités, composition et qualification du CA (4) Qualification du CA: clarification et extension de la portée des exigences des articles 7 et 19 de la Loi compétences professionnelles + qualités personnelles + honorabilité CA, en tant que collectif Nombre suffisant Compétence appropriée à la nature, à l échelle et à la complexité des activités et de l organisation Analyse au cas par cas MAIS UNE LIMITE: compréhension parfaite de l ensemble des activités (et des risques qui leur sont inhérents), de l environnement économique et réglementaire, de la structure organisationnelle Composition «adéquate» du CA dans son ensemble Membres du CA individuellement 17 Parfaite compréhension du dispositif de gouvernance interne et de leurs responsabilités Maîtrise des activités qui sont du ressort de leur domaine d expertise Bonne compréhension des autres activités significatives Qualités personnelles leur permettant d exécuter leur mandat d administrateur de manière efficace, avec engagement, disponibilité, objectivité, sens critique et indépendance

18 Responsabilités, composition et qualification du CA (5) Impacts pratiques Réunions régulières du CA en vue de s acquitter efficacement de ses responsabilités Reflète souhait des autorités d avoir CA s impliquant de manière plus effective dans mission de surveillance Documentation de tous les travaux ainsi que du dispositif de gouvernance interne par écrit Evaluation régulière du CA par lui-même dans un souci de meilleure efficacité et de vérifier compliance Culture du contradictoire Nomination d un ou plusieurs administrateurs indépendants Pas requis pour petits EC/EI Principes directeurs pour la désignation et succession des administrateurs à fixer par écrit (ex. continuité, évaluation performances, formation continue, etc ) Termes des mandats à adapter (ex. conflits d intérêts, disponibilité, etc ) Cumul président CA et membre de la Direction autorisée: interdit! 18 Majorité des membres du CA : n assume pas un rôle exécutif Dérogation pour petits EC/EI?

19 Responsabilités, composition et qualification de la Direction autorisée 19

20 Responsabilités, composition et qualification de la Direction autorisée (1) Direction autorisée responsable de la gestion journalière efficace, saine et prudente des activités (et des risques inhérents) Définition de politiques et procédures internes mettant en œuvre les stratégies et principes directeurs définis par CA et contrôle de leur application et de la nécessité de les adapter au fil du temps (toute violation doit entraîner mesures correctrices promptes et adaptées) S assure que EC/EI dispose de mécanismes de contrôle interne, des infrastructures techniques et des ressources humaines nécessaires Définition d un code de conduite et vérification de son application sur base des contrôles effectués par les fonctions de compliance et d audit interne S assure de la disponibilité des informations de gestion requises à tous les niveaux Concept d informations de gestion: non défini Selon point 8 de la Circulaire: concept à interpréter largement et au moins incluant l information financière et le reporting prudentiel 20

21 Responsabilités, composition et qualification de la Direction autorisée (2) Interactions avec les fonctions de contrôle interne Doit tenir compte des conseils et avis des fonctions de contrôle interne dans la contexte de la gestion journalière Avant de prendre une décision pouvant avoir impact matériel sur le profil de risque de EC/EI: doit recueillir avis préalable de la fonction de contrôle de risques et la cas échéant la fonction compliance En vue de remédier aux faiblesses Définition de procédures écrites (contenu minimum fixé au point 57 de la Circulaire), sur proposition des fonctions de contrôle interne Mise en œuvre effective des mesures correctrices (incluant désignation des responsables et allocation de ressources), relevées par les fonctions de contrôle interne et les réviseurs externes, en tenant compte des recommandations des fonctions de contrôle interne Suivi de l application des mesures correctrices: fonctions de contrôle interne Procédure analogue à mettre en œuvre si CSSF demande de prendre des mesures (correctrices) Reporting au CA en cas de retard dans la mise en œuvre de mesures correctrices (ce dernier autorisera les prorogations de délais) Doit les informer des changements majeurs en termes d activité ou d organisation 21

22 Responsabilités, composition et qualification de la Direction autorisée (3) Information au moins annuelle au CA Obligation de notification à la CSSF Déficience dans le dispositif de gouvernance interne Nominations/révocations des chefs des fonctions de contrôle 22

23 Responsabilités, composition et qualification de la Direction autorisée (4) Qualification de la Direction autorisée: clarification de la portée des exigences des articles 7 et 19 de la Loi Dans le même sens que pour CA Impacts pratiques Droit de veto si des décisions de gestion sont prises par des comités de gestion plus larges Documentation des travaux ainsi que du dispositif de gouvernance interne par écrit Un membre doit être en charge de l organisation administrative, comptable et informatique et se chargera i.a. Définition de l organigramme et description des tâches (basé sur le principe de séparation des tâches) Production et publication des informations comptables destinées aux tiers et du reporting à la CSSF 23

24 Responsabilités, composition et qualification de la Direction autorisée (5) Un ou plusieurs membres doivent être en charge des fonctions de contrôle interne Responsabilité collective mais possibilité de répartition des tâches en évitant les conflits d intérêts. Cumuls non possibles: Fonctions de prise de risque et de contrôle indépendant de ces risques Chief Compliance Officer et responsable de la fonction d audit interne Formation professionnelle continue 24

25 25 Organisation administrative, comptable et IT

26 Organisation administrative, comptable et IT (1) Ressources humaines Doivent être suffisantes en terme de nombre et compétences professionnelles individuelles et collectives Organigramme et description des tâches à établir, dans le respect du principe de ségrégation des tâches Programme de formation professionnelle continue à tous les niveaux Au niveau de chaque fonction commerciale: support d une infrastructure administrative 26

27 Organisation administrative, comptable et IT (2) Fonction financière et comptable Mission: gestion comptable de l EC/EI Principes clés Ségrégation des tâches: pas possible d exercer tâches commerciales ou administratives incompatibles Importance du principe d intégrité (point 84 de la Circulaire) Procédures comptables écrites: check-list au point 78 de la Circulaire + manuel des procédures comptables (point 84 de la Circulaire) Règles en matière d ouverture/clôture de comptes et écritures comptables (points 81 à 83 de la Circulaire) Possibilité de sous-traitance Décentralisation interne à EC/EI possible sous conditions Sous-traitance envisagée dans Q&A CSSF pas formalisée dans la Circulaire Contrôle de gestion à mettre en place 27

28 Organisation administrative, comptable et IT (3) Fonction IT Premier choix: propre service informatique encadré par un dispositif de contrôle interne et disposant de son propre système informatique + personnel compétent (points 85 et suiv. de la Circulaire) Principaux rôles Assurer la disponibilité/ continuité des systèmes Nécessité d une solution de back-up en ligne avec le BCP/BRP Préserver l intégrité des systèmes et des données Deux responsables à nommer IT Officer: responsable de la fonction informatique stricto sensu RSSI: responsable de la sécurité des systèmes d information/protection de l information Indépendant des fonctions opérationnelles et doit pouvoir rapporter directement au CA Pour petits EC/EI: chacune de ces fonctions peut être assumée par un membre de la Direction autorisée, voire par un même membre de cette Direction autorisée, qui pourra s appuyer sur expertise externe 28

29 Organisation administrative, comptable et IT (4) Possibilité de sous-traitance (points 190 et suiv. de la Circulaire)? Synthèse simplifiée des règles existantes en la matière Règles varient selon Type de service: gestion/opération de systèmes IT, conseil/développement/maintenance et hébergement/propriété de l infrastructure Profil du prestataire tiers Localisation géographique du prestataire tiers Une compétence IT minimale à maintenir au sein de l EC/EI Confidentialité à assurer Pas de transfert de la fonction financière et comptable en raison de la sous-traitance IT Accès aux systèmes IT de l EC/EI à l étranger par des intermédiaires professionnels, des succursales ou bureaux de représentation soumis à autorisation préalable de la CSSF 29

30 Fonctions de contrôle interne (contrôle des risques / compliance / audit interne) 30

31 Fonctions de contrôle interne (1) Définition du concept de contrôle interne Dispositif composé de règles et de procédures But: assurer que les objectifs posés par l établissement sont atteints, les ressources sont utilisées de façon économique et efficiente, les risques sont contrôlés et le patrimoine est protégé, l information financière et l information de gestion sont correctes, complètes, pertinentes, compréhensibles et disponibles sans délais, les lois et réglementations ainsi que les politiques et les procédures internes sont respectées, les demandes et exigences de la CSSF sont respectées Exemples Mécanismes de prévention des erreurs d exécution et des fraudes et permettant leur détection rapide NB: si activités de gestion patrimoniale/services liés à l administration des OPC importants, mécanismes de contrôle internes adéquats pour ces activités, i.a. la gestion discrétionnaire, le traitement du courrier domicilié, la conservation de valeurs de tiers (banque dépositaire), la tenue de comptabilité et le calcul de la valeur nette d inventaire 31

32 Fonctions de contrôle interne (2) Trois fonctions de contrôle interne différentes: contrôle des risques, compliance, audit interne Direction autorisée désigne parmi ses membres la ou les personne(s) en charge des fonctions de contrôle interne Pour chacune de ces fonctions, il convient de nommer un chef de fonction distinct exerçant à temps plein: Chief Risk Officer, Chief Compliance Officer, Chief Internal Auditor Procédure interne de nomination/révocation à mettre en place + approbation du CA + notification CSSF (incluant motifs de la révocation) Responsables vis-à-vis de la Direction autorisée et, en dernier ressort à l égard du CA droit d accès direct au président du CA ou aux membres du comité d audit doit être garanti Chief Compliance Officer est la personne de contact privilégié avec les autorités en charge de la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme et les abus de marché 32

33 Fonctions de contrôle interne (3) Si principe de proportionnalité peut jouer 1. Le membre de la Direction autorisée responsable de la fonction compliance peut lui-même assumer le poste de Chief Compliance Officer avec autorisation spécifique de la CSSF 2. Le membre de la Direction autorisée responsable de la fonction de contrôle des risques peut lui-même assumer poste de Chief Risk Officer Autorisation CSSF non prévue (?) 3. Un même membre de la Direction autorisée peut cumuler ces deux postes 4. Chief Compliance Officer à temps partiel avec autorisation spécifique de la CSSF (justification écrite à fournir) 5. Chief Risk Officer à temps partiel sous condition d une «information» à la CSSF avec justification de la décision 33

34 Fonctions de contrôle interne (4) Responsabilités, organisation et qualités des fonctions de contrôle interne Principales missions Vérifier le respect des politiques et procédures internes tombant dans leur champ de compétence Évaluer l adéquation de ces mêmes politiques et procédures internes Rendre compte à la Direction autorisée et au CA, le cas échéant en fournissant avis Au moins une fois par un an, un rapport de synthèse sur ses activités et fonctionnement est soumis au CA ou aux comités spécialisés pour approbation et à la Direction autorisée pour information Fournir des avis et conseils à la Direction autorisée et au CA ou aux comités spécialisées, sur demande Notification de toute déficience à la Direction autorisée et au CA SI EC/EI est tête de groupe: surveillance des fonctions de contrôle interne de tout le groupe NB: tous les travaux doivent être documentés! 34

35 Fonctions de contrôle interne (5) Interactions CA, Direction autorisée et fonctions de contrôle interne Conseil d administration Rapporte Rapportent Conseillent Informent Direction autorisée Rapporte CSSF Rapportent Conseillent Informent Informe Consulte Rapporte Fonctions de contrôle interne 35

36 Fonctions de contrôle interne (6) Organisation Permanence Ressources humaines, infrastructure et budget, nécessaires et suffisants (apprécié au regard du principe de proportionnalité) Quid sous-traitance?» Fonction de compliance / contrôle des risques: NON» Fonction d audit interne: OUI si petits EC/EI + profil de risques faible et non-complexe + en principe, si EC/EI n a pas d agences, succursales ou filiales et sur demande écrite auprès de la CSSF (incluant nom de l expert externe, personne physique, qui doit être indépendant du réviseur externe ou du groupe auquel ce dernier appartient) Recours possible à l expertise ou aux moyens techniques de tiers (pour certains aspects seulement)» Conformément à une procédure ad hoc.» Indépendants du réviseur externe ou du groupe auquel ce dernier appartient mais, en matière d audit, il peut s agir des auditeurs internes du groupe auquel l EC/EI appartient (point 159 de la Circulaire) 36

37 Fonctions de contrôle interne (7) Indépendance, ce qui exclut Cumul de tâches opérationnelles avec des fonctions de contrôle de ces mêmes tâches Intégration ou dépendance hiérarchique par rapport aux unités opérationnelles contrôlées Rémunération fonction de la performance des activités contrôlées ou d autres critères affectant l objectivité (?) Intégration des fonctions de contrôle des risques et/ou compliance au sein du service d audit interne Autorité suffisante Requiert notamment accès à toutes les données et informations externes et internes nécessaires pour leurs missions Droit d accès direct au CA ou son président ou aux présidents des comités spécialisés, aux réviseurs externes et à la CSSF 37

38 Fonctions de contrôle interne (8) Qualités Objectivité (indépendance d esprit, pas de conflits d intérêts, rotation des tâches de contrôle assignées aux auditeurs internes, auditeur recruté en interne ne doit pas contrôler des activités ou fonctions exercées dans un passé récent, etc ) Compétences professionnelles élevées collectivement et individuellement Apprécié au cas par cas en fonction de la nature de la mission de chaque collaborateur et la complexité/diversité des activités de l EC/EI Connaissances théoriques initiales Formation continue Intégrité et discrétion (point 114 de la Circulaire) 38

39 Fonctions de contrôle interne (9) Impacts pratiques Vérifier que les responsabilités respectives des fonctions de contrôle des risques, compliance et audit soient en lignes avec les exigences de la Circulaire Vérifier que la charte de compliance et la charte d audit soient en lignes avec les exigences de la Circulaire Pas de charte requise pour la fonction de contrôle des risques Mise en place d un plan d audit interne pour une période pluriannuelle 39

40 40 Autres points saillants

41 Autres points saillants Importance de la communication interne (clarté, exhaustivité, accès aisé et permanent, communication de l information de gestion) Mise en place d un mécanisme de whistleblowing en matière de gouvernance interne Procédure à mettre en place pour lancement de nouveaux produits et modifications de l activité, avec l assistance des fonctions de contrôle interne - Approbation de la Direction autorisée Sous-traitance - De manière générale, synthèse simplifiée des textes épars existants en la matière Gestion patrimoniale privée («Private Banking») Ségrégation organisationnelle des activités de gestion discrétionnaire, conseil en investissement et exécution d ordres Liste de tâches ne pouvant être exécutées par le fonction commerciale (production/distribution relevés de compte/portefeuille, modification données clients, etc ) Mesures en vue de l encadrement des crédits et dépassements en compte courant («early warning system») 41

42 Conclusion Je suppose que vous n avez pas de questions 42

43 Contact Glenn Meyer Partner Banking & Financial Services Tel :

Charte de Compliance ERGO Insurance sa

Charte de Compliance ERGO Insurance sa Charte de Compliance ERGO Insurance sa Introduction Sur la base de la circulaire PPB/D. 255 du 10 mars 2005 sur la compliance adressée aux entreprises d assurances, une obligation légale a été imposée

Plus en détail

CIRCULAIRE CSSF 11/508

CIRCULAIRE CSSF 11/508 COMMISSION de SURVEILLANCE du SECTEUR FINANCIER Luxembourg, le 15 avril 2011 A toutes les sociétés de gestion de droit luxembourgeois au sens du chapitre 15 de la loi du 17 décembre 2010 concernant les

Plus en détail

Contrôle interne Le nouveau cadre prudentiel

Contrôle interne Le nouveau cadre prudentiel Contrôle interne Le nouveau cadre prudentiel ASF Formation 10 février 2015 Sommaire 1. Introduction 2. Focus sur le nouvel arrêté relatif au contrôle interne 3. Les principales mesures de transposition

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES

ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES PPB-2006-8-1-CPA ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES Introduction 0. Base légale 1. Le contrôle interne 1.1. Définition et éléments constitutifs 1.2. Mesures

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ CHARTE DU COMITÉ DU RISQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Approuver le cadre de gestion des

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 3 A. Membres du Conseil, principes de gouvernance

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Attributions, obligations et responsabilités du Comité de direction et d évaluation

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Recommandation relative à l adoption d une bonne politique de rémunération dans les établissements financiers

Recommandation relative à l adoption d une bonne politique de rémunération dans les établissements financiers Circulaire _2009_34 du 26 novembre 2009 Recommandation relative à l adoption d une bonne politique de rémunération dans les établissements financiers Champ d'application: Les principes énoncés dans la

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

Charte du Comité Audit et Risque (CAR) du Conseil d administration de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV)

Charte du Comité Audit et Risque (CAR) du Conseil d administration de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV) Charte du Comité Audit et Risque (CAR) du Conseil d administration de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV) 1. CADRE ET PRINCIPES GÉNÉRAUX Le Comité Audit et Risque (CAR) de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV)

Plus en détail

BANK AL-MAGHRIB Le Gouverneur DN 49/G/2007 Rabat, le 31 août 2007 Directive relative à la fonction "conformité"

BANK AL-MAGHRIB Le Gouverneur DN 49/G/2007 Rabat, le 31 août 2007 Directive relative à la fonction conformité BANK AL-MAGHRIB Le Gouverneur DN 49/G/2007 Rabat, le 31 août 2007 Directive relative à la fonction "conformité" Le Gouverneur de Bank Al-Maghrib; vu la loi n 34-03 relative aux établissements de crédit

Plus en détail

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ

LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ LIGNE DIRECTRICE SUR LA CONFORMITÉ Avril 2009 Table des matières Préambule... 3 Introduction... 4 Champ d application... 5 Entrée en vigueur et processus de mise à jour... 6 1. Cadre de gestion de la conformité...

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

Les missions du comité d audit

Les missions du comité d audit AUDIT COMMITTEE INSTITUTE FRANCE Les missions du comité d audit Aide mémoire kpmg.fr Sommaire Réglementation... 3 Exemples de bonnes pratiques... 6 Suivi de l efficacité des systèmes de contrôle interne

Plus en détail

CHARTE D AUDIT INTERNE

CHARTE D AUDIT INTERNE CHARTE D AUDIT INTERNE adoptée par le Conseil des gouverneurs le 26 mars 2013 Centre de recherches pour le développement international Ottawa, Canada Assurances et conseils afin de soutenir le développement

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE PARTIE I. STRUCTURE

Plus en détail

Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22

Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22 Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22 OBJECTIF 01. La Norme Comptable NC 01 - Norme Comptable Générale définit les règles relatives

Plus en détail

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes DECISION 2009-02 Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes Relative aux contrôles périodiques auxquels sont soumis les commissaires aux comptes Principes directeurs du système des contrôles

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE

POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE POLITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS D EXANE 1. OBJET La présente politique vise à garantir la conformité D EXANE SA, EXANE DERIVATIVES, EXANE OPTIONS, EXANE LIMITED et leurs succursales concernées

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017»

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017» «Approuvé» Par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN «Astana EXPO-2017» du 29 août 2013 Protocole N 6 avec des amendements introduits par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE

INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE INSTRUCTION N 008 RELATIVE A L ORGANISATION DU CONTROLE INTERNE DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE La Banque Centrale du Congo, Vu la loi n 005 du 07 mai 2002

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d administration le 29 octobre 2013 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil d administration

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES 1. INTERPRÉTATION ET OBJECTIFS La présente charte doit être interprétée et appliquée conjointement avec les autres chartes et les politiques de gouvernance adoptées par le Conseil. La présente charte énonce

Plus en détail

TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS MANDAT CONSTITUTION COMPOSITION

TENUE ET CONVOCATION DE RÉUNIONS MANDAT CONSTITUTION COMPOSITION BANQUE NATIONALE DU CANADA COMITÉ DE GESTION DES RISQUES Le comité de gestion des risques (le «Comité») est établi par le conseil d administration (le «Conseil») de la Banque Nationale du Canada (la «Banque»).

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 28 août 2012 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil à s acquitter de ses responsabilités

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2015-03-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ D AUDIT PARTIE I. STRUCTURE DU COMITÉ 1.

Plus en détail

Circulaire Projet de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes du xxx Sommaire Objet... 2 Champ d application...

Circulaire Projet de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes du xxx Sommaire Objet... 2 Champ d application... Circulaire de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes Projet du xxx Sommaire 1 Objet... 2 2 Champ d application... 2 3 Conseil d administration... 2 3.1 Indépendance des membres

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION de LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. RÔLE DU CONSEIL Le rôle du conseil est d assumer la responsabilité

Plus en détail

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL)

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) Conseil d administration I. Mandat Le conseil d administration (le «conseil») de BCE Inc. (la

Plus en détail

POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ

POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ POLITIQUE DE PRÉVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTÉRÊTS AU SEIN D HOSPIMUT SOLIDARIS RÉSUMÉ Rue Saint-Jean 32-38 à 1000 Bruxelles Table des matières 1. Introduction 3 2. Réglementation 3 3. Rappel

Plus en détail

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société.

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société. 1. INTERPRÉTATION ET OBJECTIFS La présente charte doit être interprétée et appliquée conjointement avec les autres chartes et les politiques de gouvernance adoptées par le Conseil. La présente charte énonce

Plus en détail

Organisation du dispositif de maîtrise des risques

Organisation du dispositif de maîtrise des risques Organisation du dispositif de maîtrise des risques Conférence EIFR 18 décembre 2014 Marie-Agnès NICOLET Regulation Partners Présidente fondatrice 35, Boulevard Berthier 75017 Paris marieagnes.nicolet@regulationpartners.com

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 23 septembre 2014 MANDAT DU COMITÉ DES PENSIONS BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le «Régime de pension»)

Plus en détail

Banque européenne d investissement. Charte de l Audit interne

Banque européenne d investissement. Charte de l Audit interne Charte de l Audit interne Juin 2013 Juin 2013 page 1 / 6 Juin 2013 page 2 / 6 1. Politique L Audit interne est une fonction essentielle dans la gestion de la Banque. Il aide la Banque en produisant des

Plus en détail

Mandat du Comité d audit du Programme alimentaire mondial (PAM)

Mandat du Comité d audit du Programme alimentaire mondial (PAM) Mandat du Comité d audit du Programme alimentaire mondial (PAM) Approuvé par le Conseil d'administration à sa deuxième session ordinaire, le 15 novembre 2011 Objet 1. Le Comité d audit joue un rôle d expert-conseil

Plus en détail

INSTRUCTION N 007 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA GOUVERNANCE

INSTRUCTION N 007 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA GOUVERNANCE INSTRUCTION N 007 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA GOUVERNANCE La Banque Centrale du Congo, Vu la Loi n 005/2002 du 07 mai 2002 relative à la constitution,

Plus en détail

Le 19 avril 2013 - ANGERS

Le 19 avril 2013 - ANGERS Le 19 avril 2013 - ANGERS 2 > Sommaire 1. Cadre réglementaire 2. Cadre de délégation 3. Périmètre d intervention du Comité d'audit 4. Rôle du Comité d Audit 5. Coordination et planification des travaux

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CNRS

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CNRS Direction de l audit interne www.cnrs.fr NE DAI 0 0 00 CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CNRS INTRODUCTION La présente charte définit la mission, le rôle et les responsabilités de la Direction de l audit interne

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de gestion du risque 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de gestion du risque 1 1 1. OBJECTIF (1) La principale fonction du Comité de gestion du risque est d aider le conseil d administration à s acquitter de ses responsabilités visant à définir l intérêt de la Banque CIBC à l égard

Plus en détail

Charte de l'audit informatique du Groupe

Charte de l'audit informatique du Groupe Direction de la Sécurité Globale du Groupe Destinataires Tous services Contact Hervé Molina Tél : 01.55.44.15.11 Fax : E-mail : herve.molina@laposte.fr Date de validité A partir du 23/07/2012 Annulation

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. Formation du Comité des ressources humaines Un Comité des ressources humaines (le «comité») du conseil d administration (le «conseil»)

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE D ENTREPRISE, DES RESSOURCES HUMAINES, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION de GEORGE WESTON LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Industrie. Le conseil assume la responsabilité

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Le comité des risques associés à la sécurité, au milieu de travail et aux projets («comité») est un comité

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

MANDAT DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES 1. Constitution Le comité de gestion des risques (le «comité») est un comité créé par le conseil d administration de la Banque afin d appuyer le conseil dans l exercice

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Annexe à la circulaire D1 2001/13 du 18 décembre 2001 relative à la compliance TABLE DES MATIERES

Annexe à la circulaire D1 2001/13 du 18 décembre 2001 relative à la compliance TABLE DES MATIERES Annexe à la circulaire D1 2001/13 du 18 décembre 2001 relative à la compliance TABLE DES MATIERES Table des matières 0. Base légale et aperçu des principes 1. Définition de la compliance 2. Responsabilité

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

Gestionnaires de placements collectifs de capitaux Marchés

Gestionnaires de placements collectifs de capitaux Marchés Communication FINMA 35 (2012), 20 février 2012 Gestionnaires de placements collectifs de capitaux Marchés Einsteinstrasse 2, 3003 Bern Tel. +41 (0)31 327 91 00, Fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma.ch Sommaire

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT Le Comité de vérification (le «Comité») du Conseil d'administration (le «Conseil») de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (la «Société») a pour mandat

Plus en détail

RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE. [sur le rapport de la Cinquième Commission (A/48/801/Add.2)]

RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE. [sur le rapport de la Cinquième Commission (A/48/801/Add.2)] NATIONS UNIES A Assemblée générale Distr. GÉNÉRALE A/RES/48/218 B 12 août 1994 Quarante-huitième session Point 121 de l ordre du jour RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE [sur le rapport de la Cinquième

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d'administration le 26 août 2014 CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d'aider le Conseil d'administration à s'acquitter de ses

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE ET DES RESSOURCES HUMAINES 1. Interprétation «administrateur indépendant» désigne un administrateur qui n entretient pas avec la Compagnie ou avec une entité reliée,

Plus en détail

Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière

Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière Sommaire : 1 Avant propos... 2 1.1 Objet de la Charte... 2 1.2 Le cadre règlementaire... 2 2 Organisation du dispositif de contrôle interne...

Plus en détail

La surveillance prudentielle du secteur financier

La surveillance prudentielle du secteur financier La surveillance prudentielle du secteur financier Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre II Chapitre I Chapitre VII Chapitre VI Chapitre V Chapitre IV Chapitre III Chapitre

Plus en détail

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Introduction : Dans le but d accroître la transparence et la comparabilité des rapports

Plus en détail

Principales dispositions du projet de règlement

Principales dispositions du projet de règlement Principales dispositions du projet de règlement (TEXTE VOTÉ PAR LA COMMISSION JURI LE 21 JANVIER 2014) Février 2014 1 Honoraires d audit (article 9) (1/3) Limitation des services non audit Si un contrôleur

Plus en détail

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion

Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion Charte du conseil d administration de La Banque Toronto-Dominion ~ ~ Superviser la gestion de l entreprise et des affaires de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Nous assurons la surveillance nécessaire

Plus en détail

Covéa Finance Charte de l Audit et du Contrôle Interne

Covéa Finance Charte de l Audit et du Contrôle Interne CHARTE D AUDIT ET DE CONTROLE INTERNE DE COVÉA FINANCE DEFINITION DU CONTROLE INTERNE Le contrôle interne est un dispositif défini et mis en œuvre par les dirigeants et les personnels des sociétés, qui

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

Cahier des charges pour le contrôle externe du décompte de projet au siège du cocontractant

Cahier des charges pour le contrôle externe du décompte de projet au siège du cocontractant Cahier des charges pour le contrôle externe du décompte de projet au siège du cocontractant I. Bases 1. Considérations générales 1.1. Le contrôle financier externe des états financiers du projet du cocontractant

Plus en détail

Outil 4 : Exemple de guide d auto-évaluation du comité d audit

Outil 4 : Exemple de guide d auto-évaluation du comité d audit Audit Committee Institute Outil 4 : Exemple de guide d auto-évaluation du comité d audit KPMG AUDIT Une auto-évaluation régulière du fonctionnement du comité d audit permet de s assurer du respect de la

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Assurer

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. COMPOSITION ET QUORUM Le Comité des ressources humaines et de la rémunération (le «Comité») est composé d au moins trois administrateurs,

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. Définition des termes Dans la présente charte, les termes suivants ont le sens que voici : «Charte» s entend de la charte du Comité, tel

Plus en détail

Introduction à la réforme MiFID*

Introduction à la réforme MiFID* Introduction à la réforme MiFID* Pour Pour obtenir obtenir la la présentation complète, écrire écrire à à :: finance@sia-conseil.com Janvier 2007 * Markets in Financial Instruments Directive Sommaire Introduction

Plus en détail

Circulaire. Bruxelles, le 13 juillet 2015. Circulaire concernant le contrôle interne et la fonction d audit interne NBB_2015_21

Circulaire. Bruxelles, le 13 juillet 2015. Circulaire concernant le contrôle interne et la fonction d audit interne NBB_2015_21 boulevard de Berlaimont 14 BE-1000 Bruxelles tél. +32 2 221 38 12 fax + 32 2 221 31 04 numéro d entreprise: 0203.201.340 RPM Bruxelles www.bnb.be Circulaire Bruxelles, le 13 juillet 2015 Référence: NBB_2015_21

Plus en détail

Radices Fiduciam S.A.

Radices Fiduciam S.A. Support 5 Traitement des réclamations de la clientèle 1 Page 1 sur 7 PROCÉDURE RELATIVE AU TRAITEMENT DES RÉCLAMATIONS DE LA CLIENTÈLE 1. Environnement réglementaire Cette matière est traitée par le Règlement

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Page 1 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET D ÉTHIQUE Le comité de gouvernance et d éthique («comité») est un comité du conseil d administration de Groupe SNC-Lavalin inc. («Société») qui aide le conseil

Plus en détail

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision )

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) Oberaufsichtskommission Berufliche Vorsorge OAK BV Annexe 2 Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) 1 Objectif La Commission de haute

Plus en détail

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF)

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF) RÔLE DE LA FONCTION Finance est une fonction autonome qui rend compte avec exactitude et en temps utile du rendement des unités opérationnelles (y compris les secteurs d activité) de l institution financière

Plus en détail

Recommandation sur le recueil des informations relatives à la connaissance du client dans le cadre du devoir de conseil en assurance vie

Recommandation sur le recueil des informations relatives à la connaissance du client dans le cadre du devoir de conseil en assurance vie Recommandation sur le recueil des informations relatives à la connaissance du client dans le cadre du devoir de conseil en assurance vie 2013-R-01 du 8 janvier 2013 1 Contexte Pour la commercialisation

Plus en détail

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Statuts du Comité d audit A. Mandat La fonction principale du Comité d audit (le «Comité») est d aider le Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund (la «Société»)

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

DOCUMENT PRÉLIMINAIRE

DOCUMENT PRÉLIMINAIRE DOCUMENT PRÉLIMINAIRE Principes universels de base de bonne gouvernance du Mouvement olympique et sportif 1. Vision, mission et stratégie p. 2 2. Structures, règlementations et processus démocratique p.

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ D AUDIT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la qualité et l intégrité de l information financière de la Banque ~ ~ Principales responsabilités assurer

Plus en détail

1. But et objectifs généraux

1. But et objectifs généraux IAMGOLD CORPORATION COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE CHARTE 1. But et objectifs généraux Le comité de nomination et de gouvernance d'entreprise (le Comité) du conseil d'administration

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE

CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE CAHIER DES CHARGES RELATIF A LA TENUE CONSERVATION DES COMPTES EN VALEURS MOBILIERES APPLICABLE AUX SOCIETES FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE Article 1 : La société (émetteur ou intermédiaire en bourse

Plus en détail

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution.

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. Le Président de la République Vu la Constitution, Vu la loi n 90-07 du 28 juin 1990 relative à l organisation

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES

MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DE RESSOURCES HUMAINES Objet Le comité de gouvernance et de ressources humaines du conseil d administration est établi par la Société d évaluation foncière des municipalités

Plus en détail

AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON

AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON RAPPORT DU PRESIDENT A L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 1er JUIN 2004 SUR

Plus en détail

TABLE DES MATIERES SECTION 1 CONTROLE INTERNE ET AUDIT INTERNE, POLITIQUE DE PREVENTION ET COMPLIANCE

TABLE DES MATIERES SECTION 1 CONTROLE INTERNE ET AUDIT INTERNE, POLITIQUE DE PREVENTION ET COMPLIANCE PPB-2007-5-CPB-1 TABLE DES MATIERES SECTION 1 CONTROLE INTERNE ET AUDIT INTERNE, POLITIQUE DE PREVENTION ET COMPLIANCE CHAPITRE I LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE CHAPITRE II LA POLITIQUE DE PREVENTION

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIRECTION DES AFFAIRES CORPORATIVES

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIRECTION DES AFFAIRES CORPORATIVES CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIRECTION DES AFFAIRES CORPORATIVES Conseil d administration Approbation initiale : 26 mai 2011 CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE I- MANDAT Conformément à la Loi constituant

Plus en détail

CIRCULAIRE CSSF 12/546

CIRCULAIRE CSSF 12/546 COMMISSION de SURVEILLANCE du SECTEUR FINANCIER Luxembourg, le 24 octobre 2012 A toutes les sociétés de gestion de droit luxembourgeois au sens du chapitre 15 de la loi du 17 décembre 2010 concernant les

Plus en détail