Règlement Prototype LM P1 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Règlement Prototype LM P1 2014"

Transcription

1 Le Mans, le 14 juin 2012 Règlement Prototype LM P Le règlement technique relatif aux voitures de la catégorie Le Mans Prototype 1 (LM P1) a été présenté ce jour lors de la conférence de presse de l Automobile Club de l Ouest qui s est tenue au Musée des 24 Heures. Pierre Fillon, Président de l Automobile Club de l Ouest : «La philosophie de ce règlement particulièrement innovant a été imaginé par l Automobile Club de l Ouest dès 2009 puis discuté avec les constructeurs. Ils ont tous adhérés à ce concept. Ce texte a été rédigé en partenariat étroit entre l ACO et la FIA et dans un dialogue permanent avec les constructeurs. Je tiens à souligner l excellente collaboration entre nos deux entités que ce soit dans les groupes de travail, technique, sportif et commission d endurance. Je tiens aussi à mettre en valeur l excellente esprit qui prévaut entre nos différentes équipes ACO et FIA. Et je remercie Lindsay Owen Jones, Président de la Commission d Endurance d être le garant de cet état d esprit.» Lindsay Owen-Jones, Président de la Commission Endurance de la FIA : «Grâce à un travail en profondeur et à une excellente collaboration, l ACO et la FIA présentent aujourd hui un règlement technique LM P unique, extrêmement innovant et en phase avec son temps. Il devrait favoriser le développement des voitures puissantes et spectaculaires tout comme le développement des technologies ayant un véritable sens pour l automobiliste de tous les jours. Les teams privés ne sont pas oubliés, avec des alternatives simples mais compétitives. J espère que le règlement technique LM P vous passionnera, comme il a passionné tous ceux qui ont participé à son élaboration.» Ce règlement technique des 24 Heures du Mans sera aussi celui des séries Le Mans en catégorie LM P1 à partir du 1 er janvier 2014 soit en Championnat du Monde d Endurance de la FIA et en American Le Mans Series. A compter du vendredi 15 juin en fin d après-midi (heure française), une fois approuvé par le Conseil Mondial de la FIA, le règlement technique des 24 Heures du Mans 2014 pour la catégorie LM P1, sera consultable en ligne.

2 Philosophie générale à son élaboration Depuis 1959, le rendement énergétique des véhicules engagés aux 24 Heures du Mans est valorisé dans les différents classements de la course. Pour simplifier il s agit de parcourir la plus grande distance possible en 24 Heures en consommant le moins possible de carburant (rapport de l énergie dépensée / nombre de kilomètres parcourus). Actuellement ce classement a toujours court. Il est baptisé Michelin Green X Challenge et offre au vainqueur de ce challenge au terme des 24 Heures du Mans une invitation à participer à l édition suivante. Une préoccupation qui devient de plus en plus d actualité avec la baisse continue et inéluctable des énergies fossiles et la préoccupation majeure que devient la mobilité dans le cadre du développement durable. L industrie automobile est au cœur de ce débat ; les sports mécaniques ne peuvent pas s en tenir éloignés. L Automobile Club de l Ouest, club responsable et organisateur de la compétition automobile qui a sans doute le plus contribué au développement de l automobile, à commencer par le problème de la sécurité a décidé d accélérer le développement de ses règlements techniques, compte-tenu de ses éléments sociaux fondamentaux. Ainsi, en octobre 2009, il annonçait une réduction importante de la puissance des moteurs de catégorie LM P1, de l ordre de 150 chevaux. De plus, en décembre 2010, était annoncé que, suivant le règlement technique en vigueur à partir de 2014, une quantité d énergie serait allouée à chaque voiture. Cette notion fondamentale est la pierre angulaire de ce nouveau texte. Il faudra donc exploiter au mieux cette quantité d'énergie pour s offrir les meilleures chances de remporter la course. Le rendement deviendra aussi important que la performance pure et la fiabilité. L intérêt de la mise en place d un nouveau règlement basé sur l allocation d une quantité d énergie avait été adopté à la quasi-unanimité en juin 2010 par l ensemble des constructeurs et équipes engagées dans les Series Le Mans (officiels et privés). En juin 2011, parallèlement à l annonce de la création du Championnat du Monde d Endurance de la FIA à partir de 2012 une première voiture à motorisation hybride prenait le départ des 24 Heures du Mans. Alignée par l équipe suisse Hope Polevision, elle était contrainte à l abandon. En septembre 2011 débutaient les consultations et les travaux d étude menés par l ACO et la FIA Le 14 juin 2012 : le règlement 2014 était présenté. L adoption ou non d une période de transition d un an pour les voitures répondant au règlement 2013 sera étudiée pendant l été 2012.

3 Six principes de base ont guidé la définition du règlement 2014 Conformément aux engagements pris avant son élaboration, le règlement 2014 a été conçu pour répondre à six éléments fondamentaux prenant en compte les préoccupations majeures de nos sociétés modernes : 1. L efficacité et le développement durable. Grâce au concept d allocation d une quantité d énergie, la performance des voitures est désormais conditionnée par l efficacité énergétique. La réduction de consommation de carburant pourra atteindre 30% par rapport à celle des voitures d aujourd hui. Les systèmes de récupération d énergie seront jusqu à quatre fois plus puissants qu actuellement. 2. Sport et spectacle préservés. Le niveau de performance des voitures demeurera équivalent à celui de cette saison Les capacités d accélération des voitures seront accrues. Ce règlement est conçu pour que les pilotes se donnent à fond sans avoir à «adapter» leur pilotage, et n aient pas à gérer de «stratégie» de consommation. Enfin pour que la compétition reste le maître mot et que les spectateurs comprennent instantanément ce qui e déroule en piste, la simplicité de compréhension était au centre des préoccupations. Il n y aura pas de calculs d indices compliqués pour suivre les épreuves. La voiture qui finit devant les autres gagne. 3. Ouverture technologique. Ce règlement permettra à chaque constructeur de démontrer le bien-fondé de son travail et la qualité de la technologie qu il emploie. 4. Maitrise des coûts. La maîtrise des coûts pour les grands constructeurs (contrôle et limitation de certaines technologies, règles sportives) mais aussi permettre aux équipes privées de rester compétitives avec des budgets limités, ont été au centre des préoccupations. 5. Sécurité. Comme pour toute évolution règlementaire, elle demeure une priorité pour l Automobile Club de l Ouest et la Fédération Internationale de l Automobile. 6. Les technologies admissibles sont ou seront utilisées dans un proche avenir sur les véhicules de route.

4 Processus d élaboration L élaboration du règlement technique LM P est le fruit d études, discussions et groupes de travail étalés sur dix mois, de septembre 2011 à mai 2012, menées par les responsables techniques de l Automobile Club de l Ouest de la Fédération Internationale de l Automobile : Le groupe de travail était composé de douze constructeurs et manufacturiers (châssis, moteurs, pneumatiques, carburants). Dix réunions collectives ont eu lieu et de très nombreuses consultations individuelles. La contribution des participants a principalement porté sur six points : o Définition du facteur technologique (équivalence énergétique entre moteurs Diesel et essence) ; o Définition des groupes motopropulseurs admis (moteur thermique et systèmes de récupération d énergie) ; o Evolutions aérodynamiques ; o Amélioration de la visibilité des pilotes ; o Evolutions des châssis et dimensions des voitures ; o Sécurité. Par la suite, simulations et calculs ont été menés par les équipes techniques internes mais aussi externes, avec la collaboration de cabinets techniques spécialisés avant la mise en commun des données puis la vérification de la cohérence des résultats avec les constructeurs et écuries privées. Voici les grandes lignes des différents éléments impliqués par le règlement 2014 : les moteurs thermiques, les systèmes de récupération d énergie, l ensemble châssis/carrosserie. A noter que chaque élément avancé correspond à un ou plusieurs des six grands principes de base énoncés plus haut. Ces principes sont rappelés en vert dans le document suivant.

5 Moteur thermique Moteurs 4 temps à pistons (maîtrise des coûts adaptation à un usage routier) Cylindrée libre pour les constructeurs, limite de pression de turbo élevée (4 bars) (efficacité adaptation à un usage routier) Cylindrée limitée à 5.5L pour les équipes privées (maîtrise des coûts) Contrôle de la puissance des voitures par un débitmètre de carburant homologué (efficacité) Admission d air libre : suppression des brides, systèmes d admission variable autorisés (ouverture technologique efficacité adaptation à un usage routier) Pression d injection de carburant libre (ouverture technologique efficacité adaptation à un usage routier) Carburant : Evolution vers les biocarburants de 2 ème génération E20 (actuellement E10) (développement durable) Carburant : essence ou diesel (Maitrise des coûts adaptation à un usage routier) Possibilité d ouverture à moyen et long terme à d autres sources d énergies ayant atteint la maturité nécessaire (hydrogène, 100% électrique, etc.) (ouverture technologique) Matériaux et systèmes exotiques et très coûteux interdits (ex. : soupapes électromagnétiques) (maîtrise des coûts) Systèmes de récupération d énergie Cinq catégories d énergie définies de 0 à 8 MJ par tour de circuit du Mans (ouverture technologique) Type de systèmes libres sous la condition de pouvoir être mesurés (ouverture technologique) Nombre de systèmes limité à deux par voiture (maîtrise des coûts) Systèmes homologués par saison. Aucune évolution ou de changement de catégorie ne sera accepté en cours de saison (maîtrise des coûts)

6 Tableau de synthèse 2014 LM P1 Ce tableau permet à chaque constructeur de choisir l option qui convient le mieux à son projet et son budget, mais la distinction par le public reste simple : toutes les voitures sont des prototypes de catégories LM P1, essence ou diesel, hybrides ou non. Teams privés uniquement Tous concurrents Voitures 2011 Voitures 2014 Voitures non hybrides hybrides Energie ERS Hybride (taille du système hybride) 0 MJ 0 MJ 2 MJ 4 MJ 6 MJ 8 MJ Poids voiture 900 kg 830 kg 850 kg Allocation essence L/tour Non limitée / 4,8 4,65 4,50 4,42 Estimation 4,95 L/tour L/tour L/tour L/tour L/tour 6,13L/tour Réduction consommation 19% 22% 24% 27% 28% Réservoir essence 75 L 64,4 L 64,4 L Allocation diesel L/tour Non limitée / Estimation 5,26L/tour 3,99 L/tour 3,93 L/tour 3,81 L/tour 3,68 L/tour 3,56 L/tour Réduction consommation 24% 25% 28% 30% 32% Réservoir diesel 6 0L 53,3 L 53,3 L Toutes les valeurs sont définies sur la base d 1 tour de circuit des 24 heures du Mans. Autonomie : Différence jusqu'à 2 tours entre 0 et 8 MJ soit entre une voiture dépourvue de système hybride et une autre équipée du système hybride le plus puissant. Ces valeurs sont indicatives. Elles sont basées sur des simulations. Les valeurs finales seront confirmées après essais sur banc en septembre A noter que les constructeurs officiellement engagés ne pourront s aligner avec des voitures dépourvues de système hybride.

7 Chassis / Carrosserie Voiture biplace, fermée uniquement (efficacité et sécurité) Poids : 850 kg hybrides 830 kg non hybrides (efficacité et maîtrise des coûts) Largeur totale 1 900mm contre 2 000mm actuellement : (efficacité) Amélioration de la visibilité. Le pilote sera désormais plus haut et plus en avant, la largeur des ailes avant réduites. (sécurité) Elément aérodynamique avant ajustable pour une mise au point de l équilibre aérodynamique simplifiée. (maîtrise des coûts) Evolution de la partie avant inférieure de la voiture. Ceci afin d améliorer l efficacité sans compromettre la stabilité en dérive (efficacité et sécurité) Nouvelle position des trous sur les ailes. Ceci de manière à rendre les voitures plus efficace et moins instables latéralement tout en générant une trainée aérodynamique inférieure (efficacité). Points spécifiques de sécurité Câbles de rétention des roues en cas de choc. (sécurité) Panneaux de protection latérale en Zylon, polymère ultra résistant appelé aussi PBO (sécurité) Crash box à l arrière de la voiture (sécurité) Règlementation de la puissance des éclairages (sécurité) Conséquences sur la règlementation sportive Ajustement des performances des voitures répondant à la colonne sans ERS si nécessaire de manière à protéger les équipes privées qui les utilisent. (Sport et spectacle) Le niveau global de l allocation d énergie pourra être modifié si les objectifs de performance ne sont pas conformes aux simulations (Sport et spectacle) Limitation des essais (maîtrise des coûts) Limitation du nombre de moteurs (maîtrise des coûts) Limitation des systèmes hybrides (maîtrise des coûts)

8 S il ne fallait retenir que six points Une grande liberté technologique sera octroyée au groupe motopropulseur (c est-à-dire l ensemble composé du moteur et du système hybride) en accord avec le développement des véhicules de route. Les motorisations sont libres. Les limitations de cylindrée, de brides d air et de pressions de turbo sont supprimées. Baisse importante jusqu à 30 %! du recours aux énergies fossiles, c est-à-dire les carburants utilisés. Les systèmes hybrides sont libres mais limités en quantité d énergie et en nombre. Les équipes privées sont protégées. Les voitures seront obligatoirement fermées de manière à améliorer la sécurité. Poids et largeur sont réduits. Consultation du règlement A compter du vendredi 15 juin en fin d après-midi (heure française), une fois approuvé par le Conseil Mondial de la FIA, le règlement technique des 24 Heures du Mans 2014 pour la catégorie LM P1, applicable à compter du 1 er janvier 2014 en Championnat du Monde d Endurance de la FIA, et en American Le Mans Series, sera consultable sur Internet.

9 Largeur totale mm contre mm actuellement pour une réduction de la traînée.

10 Largeur totale mm contre mm actuellement pour une réduction de la traînée.

11 Amélioration de la visibilité.

12 Amélioration de la visibilité.

13 Amélioration de la visibilité.

14 Elément aérodynamique avant ajustable pour une mise au point simplifiée de l équilibre aérodynamique.

15 Nouvelle position des trous sur les ailes.

Présentation Le Mans Prototype 3 LM P3

Présentation Le Mans Prototype 3 LM P3 Présentation Le Mans Prototype 3 LM P3 Le 21 janvier 2015 Le Mans Prototype 3 LM P3 L Automobile Club de l Ouest présente la nouvelle catégorie de voiture Le Mans Prototype 3 (LM P3) qui évoluera dès 2015

Plus en détail

Consomini - 2 000 km avec un litre d essence. Thierry Robert Laboratoire Energie & Mobilité Rue de la Serre 7 2610 St-Imier

Consomini - 2 000 km avec un litre d essence. Thierry Robert Laboratoire Energie & Mobilité Rue de la Serre 7 2610 St-Imier Consomini - 2 000 km avec un litre d essence Thierry Robert Laboratoire Energie & Mobilité Rue de la Serre 7 2610 St-Imier Apéro énergie 2014 2 avril 2014 HE-ARC ingénierie Présentation Arts appliqués

Plus en détail

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC)

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Concours EPITA 011 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Tous documents interdits Calculatrice autorisée Durée : h L augmentation de

Plus en détail

PORSCHE CLUB CHALLENGE

PORSCHE CLUB CHALLENGE PORSCHE CLUB CHALLENGE REGLEMENT SPORTIF 2015 ARTICLE 1 : ORGANISATION Le PORSCHE CLUB MOTORSPORT DE FRANCE organise en 2015 le PORSCHE CLUB CHALLENGE et le BRM CHRONOGRAPHES SPORT CUP. Tous les points

Plus en détail

QUATRE ÉLÉMENTS DIFFÉRENTS DANS 1 PNEU

QUATRE ÉLÉMENTS DIFFÉRENTS DANS 1 PNEU QUATRE ÉLÉMENTS DIFFÉRENTS DANS 1 PNEU SÉCURITÉ EXPÉRIENCE DE CONDUITE EFFICACITÉ TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE Pirelli a toujours été réputé pour ses valeurs fondamentales en particulier ses performances et

Plus en détail

Le projet BioMobile.ch

Le projet BioMobile.ch 26/05/2006 Le projet BioMobile.ch Brève présentation au Carrefour Alliance dédié aux Energies de demain Mardi 23 mai à l EPFL Concours organisé par Shell Avec pour objectif de parcourir : L Eco-Marathon

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE CHAMPIONNAT ET COUPE DE FRANCE GT

REGLEMENT TECHNIQUE CHAMPIONNAT ET COUPE DE FRANCE GT REGLEMENT TECHNIQUE CHAMPIONNAT ET COUPE DE FRANCE GT INTRODUCTION GT La base du présent règlement est le GT3 FIA 2012 (article 257A de l annexe J) ainsi que les règlements spécifiques jusqu'au 31.12.11

Plus en détail

CHALLENGE FORMULA CLASSIC

CHALLENGE FORMULA CLASSIC REGLEMENT TECHNIQUE 2013 CHALLENGE FORMULA CLASSIC ARTICLE 1 : définition Les monoplaces acceptées dans les épreuves de Formula Classic doivent être dans leur configuration d origine. La cylindrée sera

Plus en détail

Le Challenge EcoTech : une course dans la course REGLEMENT 1997

Le Challenge EcoTech : une course dans la course REGLEMENT 1997 Le Challenge EcoTech : une course dans la course REGLEMENT 1997 CATEGORIES Deux catégories : - voitures à moteur Diesel - voitures expérimentales (carburant GPL; autres carburants ou sources d'énergie)

Plus en détail

RACE NAUTIC TOUR FETE DU NAUTISME

RACE NAUTIC TOUR FETE DU NAUTISME SAISON 2014 OFFSHORE PERFORMANCE est un team familial qui a pour objectif de développer une structure de motonautisme pour concourir dans le championnat France offshore : le RACE NAUTIC TOUR en partageant

Plus en détail

DACIA LODGY «GLACE» : UNE VOITURE ET UNE SAISON PAS COMME LES AUTRES AU TROPHEE ANDROS

DACIA LODGY «GLACE» : UNE VOITURE ET UNE SAISON PAS COMME LES AUTRES AU TROPHEE ANDROS DOSSIER DE PRESSE 15 novembre 2011 DACIA LODGY «GLACE» : UNE VOITURE ET UNE SAISON PAS COMME LES AUTRES AU TROPHEE ANDROS Pour sa 3 ème participation au Trophée Andros et fidèle à ses valeurs, Dacia casse

Plus en détail

Organisation. Conditions d admission

Organisation. Conditions d admission Organisation L Automobile Club de l Ouest organise une épreuve privée d endurance loisir et non officielle de karting accessible aux particuliers, entreprises et comités d entreprises. Cette épreuve est

Plus en détail

Inviter vos Prospects Valoriser vos Collaborateurs

Inviter vos Prospects Valoriser vos Collaborateurs Devenez Membre du Édition 2014 Fideliser vos Clients Inviter vos Prospects Valoriser vos Collaborateurs Développer vos Parts de Marché Fideliser vos Clients Inviter vos Prospects Valoriser vos Collaborateurs

Plus en détail

PORSCHE CLUB CHALLENGE

PORSCHE CLUB CHALLENGE PORSCHE CLUB CHALLENGE REGLEMENT TECHNIQUE 2015 ARTICLE 1 : MODIFICATIONS Tout ce qui n est pas autorisé par le présent règlement est interdit. Le remplacement de pièces quel qu en soit le motif ne peut

Plus en détail

LE CIRCUIT EST SA ROUTE

LE CIRCUIT EST SA ROUTE LE CIRCUIT EST SA ROUTE Gagnez en performance et en sécurité Le niveau des nouvelles technologies et les hautes performances des nouvelles voitures de sport régulièrement utilisées sur circuit ont convaincu

Plus en détail

Réduction des émissions polluantes Contribution au Développement durable

Réduction des émissions polluantes Contribution au Développement durable L es enjeux liés au développement durable, aux impacts environnementaux des métiers du Transport, aux variations du prix du carburant, au coût d entretien des matériels et équipements font de la conduite

Plus en détail

Efficience et performance unies pour le meilleur. MAN TGX avec moteurs D38.

Efficience et performance unies pour le meilleur. MAN TGX avec moteurs D38. Efficience et performance unies pour le meilleur. MAN TGX avec moteurs D38. La performance dans une toute autre dimension. Vous trouverez dans cette brochure certains équipements qui ne font pas partie

Plus en détail

LIGIER JS 51 CHALLENGE ENDURANCE EUROPEEN

LIGIER JS 51 CHALLENGE ENDURANCE EUROPEEN LIGIER JS 51 CHALLENGE ENDURANCE EUROPEEN 2011 Saison 2011 Pour cette nouvelle saison en endurance européenne dans le challenge VdeV, PEGASUS RACING vous offre tout son savoir technique, avec des mécaniciens

Plus en détail

La chaine de traction HY4 1 er HEV (Hybrid Electric Vehicle) Diesel 4x4 Frédéric Tronel

La chaine de traction HY4 1 er HEV (Hybrid Electric Vehicle) Diesel 4x4 Frédéric Tronel La chaine de traction HY4 1 er HEV (Hybrid Electric Vehicle) Diesel 4x4 Frédéric Tronel 9/09/2014 Dans les années 90 Des voitures plus lourdes. Hausse des ventes en Europe. Des voitures plus performantes.

Plus en détail

GROUPE HOLDIM Leader mondial de l optimisation moteur. DYNORACE 2WD /DF2 Banc 2 roues motrices. Banc de puissance Disponible en 3 versions :

GROUPE HOLDIM Leader mondial de l optimisation moteur. DYNORACE 2WD /DF2 Banc 2 roues motrices. Banc de puissance Disponible en 3 versions : BANCS DE PUISSANCE Banc de puissance Disponible en 3 versions : Inertiel /DF2is Inertiel /DF2i Freiné /DF2fs Avec un frein à courant de Foucault 3 GROUPE HOLDIM Leader mondial de l optimisation moteur

Plus en détail

Lycée des Sciences et Techniques LA BRIQUERIE 15, route de la Briquerie 57100 THIONVILLE

Lycée des Sciences et Techniques LA BRIQUERIE 15, route de la Briquerie 57100 THIONVILLE Nous sommes Lycéens au lycée la Briquerie de Thionville dans les sections générales, techniques et professionnelles à la recherche de partenaires techniques et financiers pour nous aider à réaliser notre

Plus en détail

Résolution du Parlement européen en matière d émissions de CO 2 des voitures neuves. Les priorités d Inter-Environnement Wallonie

Résolution du Parlement européen en matière d émissions de CO 2 des voitures neuves. Les priorités d Inter-Environnement Wallonie Résolution du Parlement européen en matière d émissions de CO 2 des voitures neuves Les priorités d Inter-Environnement Wallonie 22 octobre 2007 CMR PC 071022 Députés belges PE CO2 voitures 1/6 TRIODOS

Plus en détail

COUPE DE FRANCE RENAULT CLIO CUP 2016 FUN, PERFORMANCE ET CONVIVIALITÉ

COUPE DE FRANCE RENAULT CLIO CUP 2016 FUN, PERFORMANCE ET CONVIVIALITÉ COUPE DE FRANCE RENAULT CLIO CUP 2016 FUN, PERFORMANCE ET CONVIVIALITÉ LA CLIO CUP, 50 ANS D HISTOIRE Descendante directe de la coupe R8 Gordini, la Coupe de France Renault Clio Cup est une coupe de marque

Plus en détail

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11.

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11. SE DEPLACER Les déplacements, sont liés aux activités, à notre lieu de vie principal, à nos besoins d approvisionnement, à nos relations sociales. Ils sont un moyen et non une fin. Pour autant: - La mobilité

Plus en détail

Information presse 15 juin 2015

Information presse 15 juin 2015 Le vendredi 12 juin, le PEC a ouvert ses portes Inauguration officielle du Porsche Experience Center Le Mans (PEC) A la veille du départ de la 83 éme édition des 24 Heures du Mans, s est ouvert officiellement

Plus en détail

PNEUS VADE MECUM. ASAF asbl. 12, Rue de l Ile Dossai à 5300 SCLAYN Tél. : 085/27.14.60 Fax : 085/31.76.95

PNEUS VADE MECUM. ASAF asbl. 12, Rue de l Ile Dossai à 5300 SCLAYN Tél. : 085/27.14.60 Fax : 085/31.76.95 VADE MECUM PNEUS 25ème édition Janvier 2014 ASAF asbl 12, Rue de l Ile Dossai à 5300 SCLAYN Tél. : 085/27.14.60 Fax : 085/31.76.95 Site Web : www.asaf.be E-Mail : secretariat@asaf. be TABLE DES MATIERES

Plus en détail

VÉHICULES UTILITAIRES

VÉHICULES UTILITAIRES Gamme Quargo VÉHICULES UTILITAIRES QUARGO.indd 1 10/02/10 14:35:26 Quargo QUARGO, VOTRE INFATIGABLE COMPAGNON DE TRAVAIL Maniable, compact et fiable : le Quargo est le véhicule utilitaire le plus compétitif

Plus en détail

T A B L E DES M ATIÈRES ! 5 7 9 11 LIGIER & ONROAK AUTOMOTIVE LIGIER JS P2 LIGIER JS P3 LIGIER JS 53 EVO 2

T A B L E DES M ATIÈRES ! 5 7 9 11 LIGIER & ONROAK AUTOMOTIVE LIGIER JS P2 LIGIER JS P3 LIGIER JS 53 EVO 2 T A B L E DES M ATIÈRES LIGIER & ONROAK AUTOMOTIVE LIGIER JS P2 LIGIER JS P3 LIGIER JS 53 EVO 2 CARROSSERIE & AÉRODYNAMIQUE ÉLECTRONIQUE FREINS, JANTES & SUSPENSIONS MOTEUR & TRANSMISSION SERVICES CLIENTS!

Plus en détail

RECUPERATION D ENERGIE THERMIQUE A L ECHAPPEMENT PAR TURBOCOMPOUND & AUTRES APPLICATIONS POTENTIELLES. JF NICOLINO 3 avril 2012

RECUPERATION D ENERGIE THERMIQUE A L ECHAPPEMENT PAR TURBOCOMPOUND & AUTRES APPLICATIONS POTENTIELLES. JF NICOLINO 3 avril 2012 RECUPERATION D ENERGIE THERMIQUE A L ECHAPPEMENT PAR TURBOCOMPOUND APPLICATION COMPETITION AUTOMOBILE & AUTRES APPLICATIONS POTENTIELLES JF NICOLINO 3 avril 2012 AGENDA I) CONTEXTE II) ETAT DE L ART SYSTÈME

Plus en détail

GAMME DES PNEUS 2015 DE COMPÉTITION

GAMME DES PNEUS 2015 DE COMPÉTITION WORLD CHAMPIONS WRC2 Fournisseur officiel du Championnat du Monde des Rallyes de la FIA 2011-2015 GAMME DES PNEUS 2015 DE COMPÉTITION www.dmacktyres.com A propos de DMACK DMACK est un fournisseur officiel

Plus en détail

Exemple d'actions possibles visant à réduire la consommation de carburants. (Source STR)

Exemple d'actions possibles visant à réduire la consommation de carburants. (Source STR) L es enjeux liés au développement durable, aux impacts environnementaux des métiers du Transport, aux variations du prix du carburant, au coût d entretien des matériels et équipements font de la conduite

Plus en détail

Un Monde en Mouvement

Un Monde en Mouvement Contents: 03 Introduction 04 Qu est-ce que la FIA? 07 La FIA et le Sport Automobile 17 La FIA passe à l Action 29 La FIA et la Mobilité 40 Le Monde de la FIA Un Monde en Mouvement En route vers l avenir

Plus en détail

Biomobile et Consomini

Biomobile et Consomini Biomobile et Consomini La recherche de performances écologiques dans la mobilité Patrick Haas, Prof. HES CMEFE, HES-GE ER 06 Yverdon 3-4 octobre 2006 BioMobile et Consomini Deux véhicules : 1) prototypes

Plus en détail

Au garage Information aux enseignants

Au garage Information aux enseignants Information aux enseignants 1/5 Ordre de travail Quelle est la structure d un garage automobile moderne? En quoi consiste la mission d un garagiste aujourd hui? Lire les informations sur un garage. Objectif

Plus en détail

La R&D en écomobilité. véhicule solaire de compétition. par : Jean-Luc Fleureau, Eco Solar Breizh Patrice Houizot, Acsystème

La R&D en écomobilité. véhicule solaire de compétition. par : Jean-Luc Fleureau, Eco Solar Breizh Patrice Houizot, Acsystème La R&D en écomobilité : un véhicule solaire de compétition par : Jean-Luc Fleureau, Eco Solar Breizh Patrice Houizot, Acsystème 1 les énergies fossiles Les énergies fossiles : plusieurs millions d années

Plus en détail

Age : 15 ans Début en compétition: 7 ans Adresse: Rue St-Hubert 81

Age : 15 ans Début en compétition: 7 ans Adresse: Rue St-Hubert 81 Pilote : Grégoire Saucy Age : 15 ans Début en compétition: 7 ans Adresse: Rue St-Hubert 81 Localité : 2854 Bassecourt Grégoire a commencé le karting à l âge de trois ans sur la piste indoor de Develier.

Plus en détail

FREE RACING CLUB 2014

FREE RACING CLUB 2014 FREE RACING CLUB 2014 Règlement 2014 Enregistré par la FFSA sous le N C37 en date du 7/2/2014 Règlement Free Racing Club 2014 / page - 1 - FREE RACING CLUB Règlement 2014 Version 1 Le nom Free Racing et

Plus en détail

Le dimensionnement en «mécanique automobile» en 50 questions / réponses Les carburants alternatifs: comparaisons et influence sur les véhicules.

Le dimensionnement en «mécanique automobile» en 50 questions / réponses Les carburants alternatifs: comparaisons et influence sur les véhicules. Le dimensionnement en «mécanique automobile» en 50 questions / réponses Les carburants alternatifs: comparaisons et influence sur les véhicules. Dominique GUÉRIN Objectif de la présentation: Cette présentation

Plus en détail

REGLEMENT PARTICULIER

REGLEMENT PARTICULIER ENDURANCE Tout-Terrain de Bordeaux 18 & 19 AVRIL 2015 REGLEMENT PARTICULIER Ce règlement complète le règlement standard des endurances tout-terrain 2015 COMITE REGIONAL du SPORT AUTOMOBILE d AQUITAINE

Plus en détail

La problématique climat-énergie

La problématique climat-énergie La problématique climat-énergie 80 % de l énergie qu utilise l humanité provient des fossiles Si l effet de serre n existait pas l humanité pourrait disposer de plus de 150 ans d énergie fossiles. 80 %

Plus en détail

Nouveau Partner Electrique : 100% Partner, 100% électrique

Nouveau Partner Electrique : 100% Partner, 100% électrique COMMUNIQUE DE PRESSE Septembre 2012 Nouveau Partner Electrique : 100% Partner, 100% électrique Avec cette nouvelle version 100% électrique, Peugeot franchit une étape supplémentaire pour proposer aux professionnels

Plus en détail

FORMULA PREMIUM. Stage de pilotage. Monoplace de compétition

FORMULA PREMIUM. Stage de pilotage. Monoplace de compétition FORMULA PREMIUM INCENTIVE by Beta Epsilon Motorsports Stage de pilotage FORMULA PREMIUM Monoplace de compétition Motivez, récompensez vos équipes, Fédérez vos partenaires, Remerciez et fidélisez vos clients,

Plus en détail

REGLEMENT DU CHAMPIONNAT DE FRANCE DES RALLYES MOTO 2015

REGLEMENT DU CHAMPIONNAT DE FRANCE DES RALLYES MOTO 2015 REGLEMENT DU CHAMPIONNAT DE FRANCE DES RALLYES MOTO 2015 CATEGORIES MOTOS ANCIENNES ET CLASSIQUES Article 1 CATEGORIES, TITRES ET RECOMPENSES 1.1 Généralités : Les catégories Motos Anciennes et Motos Classiques

Plus en détail

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros

Programme Véhicule du futur Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros «é» Le programme Véhicule du futur dispose d un milliard d euros Il couvre 3 grands secteurs : Automobile (voitures, camions, bus, 2 roues..) Ferroviaire Naval, maritime et fluvial Le programme vise à

Plus en détail

SUPER PRODUCTION CHALLENGE (SPC) RÉGLEMENTATION SPORTIVE OFFICIELLE 2014 (au 28 février 2014)

SUPER PRODUCTION CHALLENGE (SPC) RÉGLEMENTATION SPORTIVE OFFICIELLE 2014 (au 28 février 2014) RÉGLEMENTATION SPORTIVE 2014 SUPER PRODUCTION CHALLENGE (SPC) RÉGLEMENTATION SPORTIVE OFFICIELLE 2014 (au 28 février 2014) SECTION 1 PARTICIPATION 1-1 Conditions pour participer à la série 1-2 Responsabilités

Plus en détail

Vous êtes propriétaire, vendeur ou constructeur de vélos électriques ou de véhicules électriques (scooter, moto, voiturette, véhicule solaire, etc )

Vous êtes propriétaire, vendeur ou constructeur de vélos électriques ou de véhicules électriques (scooter, moto, voiturette, véhicule solaire, etc ) Vous êtes propriétaire, vendeur ou constructeur de vélos électriques ou de véhicules électriques (scooter, moto, voiturette, véhicule solaire, etc ) Faites leur passer le JURASSIC TEST. Un parcours exigeant

Plus en détail

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco

7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE. Présenté par Transpoco 7 ASTUCES POUR L ACHAT DE VOTRE FUTURE VOITURE Présenté par Transpoco Après un énième passage chez le garagiste en moins de deux mois, vous avez décidez qu il était temps de vous séparer de votre vieille

Plus en détail

Règlement particulier 2ème RALLYE REGIONAL DE MATOUR VHC 26 et 27 juillet 2014

Règlement particulier 2ème RALLYE REGIONAL DE MATOUR VHC 26 et 27 juillet 2014 www.asadunoise.fr REGLEMENT PARTICULIER RALLYE 2014 Règlement particulier 2ème RALLYE REGIONAL DE MATOUR VHC 26 et 27 juillet 2014 Maison des associations Maison des Associations 9, Route de Charolles

Plus en détail

On peut constater qu en un siècle les performances des véhicules électriques ont fortement augmenté

On peut constater qu en un siècle les performances des véhicules électriques ont fortement augmenté ACTIVITE 1 : PRESENTATION DU SCOOTER MP3 A l aide du document de présentation du scooter, répondez aux questions suivantes : PREMIERE PARTIE : APPROCHE HISTORIQUE En vous aidant du document ressource «NOTIONS

Plus en détail

Promotion des voitures à faibles émissions de CO 2

Promotion des voitures à faibles émissions de CO 2 Conférence de presse Promotion des voitures à faibles émissions de CO 2 28 janvier 2008 Bonus CAR-e 750 Promotion des voitures à faibles émissions de CO 2 Règlement grand-ducal du 5 décembre 2007 concernant

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Synthèse voiture du futur

Synthèse voiture du futur 1 Synthèse voiture du futur Eléments de cours Environnement et Développement Durable proposés dans les Universités et Ecoles d Ingénieurs. www.hkw-aero.fr - inter.action.free.fr - www.cocyane.fr - www.econologie.com

Plus en détail

INFOSPEED NUMÉRO 11. Valeur pour l argent 25 % Économie d essence 23 % Fiabilité 21 % Prix/coût d achat 20 % Traction intégrale/ 4 roues motrices 19 %

INFOSPEED NUMÉRO 11. Valeur pour l argent 25 % Économie d essence 23 % Fiabilité 21 % Prix/coût d achat 20 % Traction intégrale/ 4 roues motrices 19 % NUMÉRO 11 SKYACTIV se mesure aux technologies concurrentes Les clients s inquiètent de plus en plus de la consommation d essence de leurs véhicules. Cela est confirmé par les résultats obtenus lors de

Plus en détail

MICHELIN solutions au Salon IAA d Hanovre (Allemagne) 23 septembre / 2 octobre 2014

MICHELIN solutions au Salon IAA d Hanovre (Allemagne) 23 septembre / 2 octobre 2014 MICHELIN solutions au Salon IAA d Hanovre (Allemagne) 23 septembre / 2 octobre 2014 EFFIFUEL TM, de MICHELIN solutions Bilan et perspectives Service de Presse du Groupe Michelin : + 33 1 45 66 22 22 EFFIFUEL

Plus en détail

SIX FOURS LES PLAGES accueille le «Race Nautic Tour» du 27 au 29 Juin 2014.

SIX FOURS LES PLAGES accueille le «Race Nautic Tour» du 27 au 29 Juin 2014. Carpentras, le 21 Mai 2014 SIX FOURS LES PLAGES accueille le «Race Nautic Tour» du 27 au 29 Juin 2014. Une nouvelle fois, le RACE NAUTIC TOUR s'installe le temps d un week end sur le magnifique site du

Plus en détail

Usage diurne obligatoire des feux. Roulez malin! Utilisez des FCD à LED plutôt que des feux de croisement.

Usage diurne obligatoire des feux. Roulez malin! Utilisez des FCD à LED plutôt que des feux de croisement. Usage diurne obligatoire des feux. Roulez malin! Utilisez des FCD à LED plutôt que des feux de croisement. L usage diurne des feux est obligatoire depuis début 2014. Cette mesure fait partie de «Via Sicura»,

Plus en détail

Christophe NICOLAS présent tant sur les circuits que sur les salons de la moto reste ouvert à toutes propositions de partenariat.

Christophe NICOLAS présent tant sur les circuits que sur les salons de la moto reste ouvert à toutes propositions de partenariat. Prénom : Christophe Nom : NICOLAS Né le : 27/08/1986 Lieu de résidence : Niort (79) Emploi : Ingénieur en Amélioration Continue chez MAAF Assurances Après une saison 2013 prometteuse, Christophe NICOLAS,

Plus en détail

SODI WORLD FINALS 2015 PARIS - Endurance 500 Miles 1/7

SODI WORLD FINALS 2015 PARIS - Endurance 500 Miles 1/7 SODI WORLD FINALS REGLEMENT 2015 ENDURANCE CUP 500 MILES SODI WORLD FINALS 2015 PARIS - Endurance 500 Miles 1/7 A. REGLEMENT GENERAL B. REGLEMENT TECHNIQUE C. FINALE ENDURANCE : REGLEMENT SPORTIF SODI

Plus en détail

T A B L E DES M ATIÈRES ! LIGIER & ONROAK AUTOMOTIVE LIGIER JS 53 EVO 2 LIGIER JS P2 LIGIER JS P3

T A B L E DES M ATIÈRES ! LIGIER & ONROAK AUTOMOTIVE LIGIER JS 53 EVO 2 LIGIER JS P2 LIGIER JS P3 T A B L E DES M ATIÈRES! LIGIER & ONROAK AUTOMOTIVE LIGIER JS 53 EVO 2 LIGIER JS P2 LIGIER JS P3 CARROSSERIE & AÉRODYNAMIQUE ÉLECTRONIQUE FREINS, JANTES & SUSPENSIONS MOTEUR & TRANSMISSION HABITABILITÉ

Plus en détail

DEVENIR SPONSOR! Alexandre WITTMAYER L A S S O C I A T I O N D E T O U S L E S PASSIONNÉS DE MÉCANIQUE ET DE PILOTAGE

DEVENIR SPONSOR! Alexandre WITTMAYER L A S S O C I A T I O N D E T O U S L E S PASSIONNÉS DE MÉCANIQUE ET DE PILOTAGE DEVENIR SPONSOR! L A S S O C I A T I O N D E T O U S L E S PASSIONNÉS DE MÉCANIQUE ET DE PILOTAGE Alexandre WITTMAYER Recherche de sponsors Karting en compétition LE BUREAU GP ORGANISATION À PROPOS DE

Plus en détail

Système de propulsion électrique Voltec : il permet d associer sobriété et sportivité

Système de propulsion électrique Voltec : il permet d associer sobriété et sportivité Media Information 11 juillet 2011 Opel Ampera Système de propulsion Système de propulsion électrique Voltec : il permet d associer sobriété et sportivité Tout en douceur : les roues sont toujours entraînées

Plus en détail

salon du bourget Michelin MICHELIN Air X Dassault Aviation DOSSIER DE PRESSE - Juin 2015

salon du bourget Michelin MICHELIN Air X Dassault Aviation DOSSIER DE PRESSE - Juin 2015 salon du bourget 2015 A l occasion du Salon du Bourget (15-21 juin 2015), Michelin présente sa nouvelle gamme de pneumatiques MICHELIN Air X et met en avant son partenariat avec Dassault Aviation DOSSIER

Plus en détail

Nouveau NMAX Yamaha. Un élément du quotidien.

Nouveau NMAX Yamaha. Un élément du quotidien. Nouveau NMAX Yamaha. Un élément du quotidien. Lorsque vous pilotez le nouveau scooter sportif NMAX Yamaha, votre trajet quotidien en ville devient une véritable partie de plaisir. Ce véhicule urbain au

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE 2012

REGLEMENT TECHNIQUE 2012 REGLEMENT TECHNIQUE 2012 Tout ce qui n est pas explicitement autorisé : - dans le présent règlement - dans la fiche d homologation de Twingo R2 (A-5731 extensions valables en VR2B) - dans l annexe J FIA

Plus en détail

Présentation d : Pilote d Autocross et de Rallycross

Présentation d : Pilote d Autocross et de Rallycross Présentation d : Pilote d Autocross et de Rallycross Retrouvez Alain Chaumont sur son site web à l adresse : http://www.team-chaumont.com Sommaire Quel est votre intérêt dans le sponsoring?... 2 Pourquoi

Plus en détail

Compte rendu de course

Compte rendu de course Compte rendu de course Manche 1 : Le Mans, Circuit Bugatti (72) : Après trois semaines de préparation sur la moto de course nous arrivons avec l équipe vendredi matin très tôt au circuit du mans. La tension

Plus en détail

26 novembre 2000 Votation populaire cantonale Message du Grand Conseil du canton de Berne. Initiative sur la consommation de carburant

26 novembre 2000 Votation populaire cantonale Message du Grand Conseil du canton de Berne. Initiative sur la consommation de carburant 26 novembre 2000 Votation populaire cantonale Message du Grand Conseil du canton de Berne Initiative sur la consommation de carburant Initiative sur la consommation de carburant L initiative législative

Plus en détail

L3200 TRACTEUR DIESEL KUBOTA. Tracteur standard Série L

L3200 TRACTEUR DIESEL KUBOTA. Tracteur standard Série L TRACTEUR DIESEL KUBOTA L L3200 Tracteur standard Série L Encore amélioré, le nouveau tracteur L3200 est idéal pour tous les petits travaux ainsi que pour les paysagistes. TRACTEUR DIESEL KUBOTA L3200 Les

Plus en détail

Charte de développement durable. Version. groupe

Charte de développement durable. Version. groupe Charte de développement durable 2014 Version groupe Dès sa création en 2008, le Groupe CAPECOM a mis en place une charte qui permettait de définir les valeurs fondatrices du Groupe. Cette charte était

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE 2013

REGLEMENT TECHNIQUE 2013 REGLEMENT TECHNIQUE 2013 Tout ce qui n est pas explicitement autorisé : - dans le présent règlement - dans la fiche d homologation de Twingo R1 (A-5731 extensions valables en VR1B) - dans l annexe J FIA

Plus en détail

Gamme 2010-2011 Véhicules électriques et hybrides

Gamme 2010-2011 Véhicules électriques et hybrides Exposant Ecomobilys, partenaire de votre mobilité urbaine. 251 avenue Saint-Exupéry 62100 Calais Gamme 2010-2011 Véhicules électriques et hybrides Little 4 version fermée, sur le port de la ville de Calais.

Plus en détail

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! POUR DE MEILLEURS PNEUS SUR LES ROUTES SUISSES S exprimer lors du choix des pneus? Donner son

Plus en détail

INSA de Strasbourg Résumé Génie Mécanique (EI) Master Automotive Product Engineering

INSA de Strasbourg Résumé Génie Mécanique (EI) Master Automotive Product Engineering INSA de Strasbourg Résumé Génie Mécanique (EI) Master Automotive Product Engineering Hoffmann Sébastien Septembre 2012 1. Introduction De nombreuses contraintes sont apparues ces dernières années. Les

Plus en détail

Partie A : Le superéthanol E85

Partie A : Le superéthanol E85 BTS AA 2011 Pour répondre aux différentes contraintes en terme de disponibilité des ressources énergétiques d origine fossile et pour contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, de

Plus en détail

JMP-SPORTS & MANAGEMENT

JMP-SPORTS & MANAGEMENT Thomas RANDUINEAU du Karting au Sport Auto option circuit Contact: [Date] JMP-SPORTS & MANAGEMENT +33(0)6 13 22 56 46 Mail: jm.piet@wanadoo.fr DOSSIER de SPONSORING SOMMAIRE NOTRE RECHERCHE DE PARTENAIRES

Plus en détail

Le plaisir de vivre, le plaisir de rouler Testez maintenant les nouvelles propulsions

Le plaisir de vivre, le plaisir de rouler Testez maintenant les nouvelles propulsions Le partenaire officiel de votre marque est à même de vous informer Vous souhaitez savoir quel modèle WE CARE répond le mieux à vos besoins? Ou bien vous avez envie, par exemple, de jeter un coup d œil

Plus en détail

Saison 2014. Dossier De Sponsoring. BAPTISTE Pierre-Yves 23. Trophée Proto

Saison 2014. Dossier De Sponsoring. BAPTISTE Pierre-Yves 23. Trophée Proto Saison 2014 Dossier De Sponsoring BAPTISTE Pierre-Yves 23 Trophée Proto SOMMAIRE : 1 Association...Page 4 2 Présentation Pilote...Page 6 3 Présentation De La Voiture...Page 7 4 Calendrier...Page 8 5 Ambitions...Page

Plus en détail

Saison 2015. Rejoignez la

Saison 2015. Rejoignez la Saison 2015 Rejoignez la 1 Introduction Une voiture racée et musclée, un cadre exceptionnel pour rouler et accueillir ses partenaires, des primes et une ambiance voilà ce qui attend la RCZ Racing Cup en

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE CHAMPIONNAT ET COUPE DE FRANCE FFSA GRAND TOURISME

REGLEMENT TECHNIQUE CHAMPIONNAT ET COUPE DE FRANCE FFSA GRAND TOURISME REGLEMENT TECHNIQUE CHAMPIONNAT ET COUPE DE FRANCE FFSA GRAND TOURISME INTRODUCTION GT La base du présent règlement est le GT3 FIA 2014(article 257A de l annexe J 2014) ainsi que les règlements spécifiques

Plus en détail

LA VOITURE ÉLECTRIQUE ET LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE AU QUÉBEC : UNE TECHNOLOGIE À CONSIDÉRER DÈS MAINTENANT

LA VOITURE ÉLECTRIQUE ET LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE AU QUÉBEC : UNE TECHNOLOGIE À CONSIDÉRER DÈS MAINTENANT LA VOITURE ÉLECTRIQUE ET LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE AU QUÉBEC : UNE TECHNOLOGIE À CONSIDÉRER DÈS MAINTENANT Encore sous le choc de votre dernier plein d essence à 85$? Frustrés par notre hiver de pluie et de

Plus en détail

Etudes / Développement / Application. Développer notre vision d avance

Etudes / Développement / Application. Développer notre vision d avance Développer notre vision d avance 1 - Ingénieur application système de freinage ESP 2 - Ingénieur développement système contrôle moteur 3 - Ingénieur essai moteur 4 - Ingénieur développement logiciel 5

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Challenge FMA 2007 La Légende des Héros CONTACT. Service presse. Tel : 01 39 10 10 80 Tel : 01 39 10 10 81

DOSSIER DE PRESSE. Challenge FMA 2007 La Légende des Héros CONTACT. Service presse. Tel : 01 39 10 10 80 Tel : 01 39 10 10 81 DOSSIER DE PRESSE Challenge FMA 2007 La Légende des Héros CONTACT Service presse Julien BOYER Anaïs PLET jboyer@fma-net.com aplet@fma-net.com Tel : 01 39 10 10 80 Tel : 01 39 10 10 81 UNE RENCONTRE DE

Plus en détail

Engagement du canton de Neuchâtel en faveur des transports efficients

Engagement du canton de Neuchâtel en faveur des transports efficients Engagement du canton de Neuchâtel en faveur des transports efficients par Jean-Luc Juvet Ingénieur dipl. EPFL/SIA Chef du service cantonal de l énergie 1 Loi cantonale sur l énergie 2001 En plus des mesures

Plus en détail

Présentation du Pilote. Le Véhicule. Les différentes courses. Le Budget. Le Partenariat. Sponsoring

Présentation du Pilote. Le Véhicule. Les différentes courses. Le Budget. Le Partenariat. Sponsoring Présentation du Pilote Le Véhicule Les différentes courses Le Budget Le Partenariat Sponsoring Passionné par le sport mécanique depuis ma plus tendre enfance, il m'a fallu passer par différentes étapes

Plus en détail

Organisation. Conditions d admission

Organisation. Conditions d admission Organisation L Automobile Club de l Ouest organise des épreuves sprints privées de loisir et non officielles de karting accessibles aux particuliers, entreprises et comités d entreprises. Elles se déroulent

Plus en détail

Zero emission delivery

Zero emission delivery Kangoo Hybride Green Propulsion Zero emission delivery Green Propulsion s.c.r.l. 6, quai Banning 4000 Liège www.greenpropulsion.be :+32 4 366 91 78 :+32 4 366 91 44 1899 : «La Jamais contente», première

Plus en détail

LA BATTERIE CI : L électricité

LA BATTERIE CI : L électricité Doc professeur 1 sur 11 CI 1. : Implantation L électricité du système Le frein à disques se généralise tant sur le train avant que sur le train arrière des véhicules de tourisme. 9 10 8 2. Éléments constitutifs

Plus en détail

Micro-PELLE SV05-B. 690 kg

Micro-PELLE SV05-B. 690 kg Micro-PELLE 690 kg COMPACITÉ Yanmar, le seul constructeur à proposer une machine dans cette classe de poids. Encombrement minimal > Largeur hors tout de seulement 690 mm. > Rayon de rotation arrière réduit

Plus en détail

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS

LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS LA COMBINAISON D UN MOTEUR DIESEL FROID ET D UN TRAFIC URBAIN DENSE EST DÉSASTREUSE EN TERMES DE CONSOMMATION ET D ÉMISSIONS Une nouvelle recherche dénonce le problème de la diésélisation de Bruxelles

Plus en détail

Proposition de DÉCISION DU CONSEIL

Proposition de DÉCISION DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 15.6.2010 COM(2010)280 final 2010/0168 (NLE) Proposition de DÉCISION DU CONSEIL portant application obligatoire du règlement n 100 de la Commission économique pour l

Plus en détail

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II.

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II. 0 Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 I. Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 1. Réduction de la consommation de carburant... 4 2. Réduction des émissions de gaz polluants...

Plus en détail

Piste 1/8 ème Elect. 2015. Piste 1/8 ème électrique MAJ : 26/01/2015

Piste 1/8 ème Elect. 2015. Piste 1/8 ème électrique MAJ : 26/01/2015 Piste 1/8 ème Elect. 2015 Piste 1/8 ème électrique MAJ : 26/01/2015 auto r/c france 1 2014 Sommaire : 1 - CHAMPIONNATS... 3 2 - VOITURES... 3 2.1 LES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES :... 3 2.2 LA CARROSSERIE

Plus en détail

5 COURSES 5 PODIUMS 1 CLASSEMENT GENERAL 1 CEREMONIE DES TROPHEES TOUTES CATEGORIES PLACES LIMITEES. Toutes les infos en ligne sur WWW.KARTING-SUD.

5 COURSES 5 PODIUMS 1 CLASSEMENT GENERAL 1 CEREMONIE DES TROPHEES TOUTES CATEGORIES PLACES LIMITEES. Toutes les infos en ligne sur WWW.KARTING-SUD. 5 COURSES 5 PODIUMS 1 CLASSEMENT GENERAL 1 CEREMONIE DES TROPHEES TOUTES CATEGORIES PLACES LIMITEES Toutes les infos en ligne sur WWW.KARTING-SUD.COM REGIONAL CLUBS SERIES 2016 REGLEMENT ARTICLE 1. ORGANISATION

Plus en détail

Compacité. Micro-pelle. Encombrement minimal. Performances étonnantes pour une machine de cette catégorie de poids, permettant des travaux d envergure

Compacité. Micro-pelle. Encombrement minimal. Performances étonnantes pour une machine de cette catégorie de poids, permettant des travaux d envergure Micro-pelle Compacité Encombrement minimal Largeur hors tout de seulement 690 mm. Rayon de rotation arrière réduit à 735 mm. Déport arrière très réduit (240 mm) pour travailler au plus près des obstacles.

Plus en détail

Règlement du Challenge de l Avenir 2014

Règlement du Challenge de l Avenir 2014 Règlement du Challenge de l Avenir 2014 Article 1 : Le Challenge de l Avenir Le Challenge de l Avenir est organisé par la Fédération Française de Motocyclisme (FFM) dans le cadre de l une de ses missions

Plus en détail

P7669 MACHINE A VAPEUR MINIATURE P7669R A mouvement alternatif P7669T Turbine

P7669 MACHINE A VAPEUR MINIATURE P7669R A mouvement alternatif P7669T Turbine P7669 MACHINE A VAPEUR MINIATURE P7669R A mouvement alternatif P7669T Turbine Caractéristiques Modèle de démonstration d un système à vapeur représentatif d un Système d Alimentation Industriel Appareil

Plus en détail

SECTION A ÉPREUVES OFFICIELLES

SECTION A ÉPREUVES OFFICIELLES 1 CYCLISME Le régira toutes les compétitions Olympiques Spéciales de. En tant que programme sportif international, les Jeux Olympiques Spéciaux ont conçu ce règlement d après les Règlements de l Union

Plus en détail

Le Caddy Van et Maxi Van

Le Caddy Van et Maxi Van Le Caddy Van et Maxi Van Le Caddy Van et Maxi Van Le Caddy EcoFuel et Caddy BiFuel * Les informations relatives à la consommation de carburant et aux émissions de CO 2 figurent aux pages 38-39. Les entrepreneurs

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE CHAMPIONNAT DE FRANCE FFSA GRAND TOURISME

REGLEMENT TECHNIQUE CHAMPIONNAT DE FRANCE FFSA GRAND TOURISME REGLEMENT TECHNIQUE CHAMPIONNAT DE FRANCE FFSA GRAND TOURISME INTRODUCTION GT La base du présent règlement est le GT3 FIA 2015 (article 257A de l annexe J 2015) ainsi que les règlements spécifiques des

Plus en détail

ATI Piccolo. Véhicule électrique polyvalent destiné au transport et à la récolte et très efficace pour la culture fruitière. véhicules électriques

ATI Piccolo. Véhicule électrique polyvalent destiné au transport et à la récolte et très efficace pour la culture fruitière. véhicules électriques ATI Piccolo Véhicule électrique polyvalent destiné au transport et à la récolte et très efficace pour la culture fruitière véhicules électriques ATI Piccolo advanced-tech.eu ATI Piccolo Le véhicule électrique

Plus en détail