DOSSIER DE PRESSE. Faire grandir dignement les enfants du monde

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE. Faire grandir dignement les enfants du monde"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE Faire grandir dignement les enfants du monde ASSOCIATION PARTAGE 40, rue Vivenel, Compiègne Fax: Contacts Presse Laurence Lebret Stéphane Meciar 1

2 SOMMAIRE L ASSOCIATION PARTAGE AIDE INTERNATIONALE A L ENFANCE DEFAVORISEE I. PARTAGE, une association humanitaire au service des enfants du monde 3 II. PARTAGE, un choix humain et stratégique, celui de travailler avec des acteurs locaux 3 III. PARTAGE, des actions concrètes pour le développement depuis IV. Les 5 domaines d action de Partage 5 V. L association PARTAGE Transparence et rigueur financière 5 VI. Informations pratiques sur l association PARTAGE 6 2

3 ASSOCIATION PARTAGE AIDE INTERNATIONALE A L ENFANCE DEFAVORISEE I. PARTAGE, une association humanitaire au service des enfants du monde PARTAGE est une association humanitaire française, indépendante de toute appartenance politique ou religieuse. Créée en 1973 en faveur des enfants victimes de la guerre du Vietnam, PARTAGE rassemble alors des fonds pour aider ces enfants démunis, cherchant par la suite à leur assurer des ressources régulières sur le long terme. La solution de parrainage naît de cette volonté de créer un lien d entraide durable dans le respect des valeurs et de la culture des enfants. Depuis, l association s est développée et soutient d autres projets auprès des enfants les plus défavorisés. Aujourd hui, grâce à la confiance de parrains et donateurs, PARTAGE intervient auprès de personnes dans 20 pays (dont la France) via des associations locales d aide à l enfance. II. PARTAGE, Un choix humain et stratégique, celui de travailler avec des acteurs locaux Dès sa création, il y a plus de 30 ans, PARTAGE a choisi de travailler uniquement avec des associations locales d aide à l enfance. Leurs connaissances intimes des besoins des enfants, qu elles côtoient chaque jour, garantissent que les actions menées répondent au mieux aux réalités du terrain. Elles sont plus à même d aider efficacement les enfants et leur communauté. 3

4 Ces associations mettent en oeuvre des programmes de développement qui répondent aux principes suivants : Une approche globale et à long terme de l épanouissement de l enfant ; Le développement et la valorisation des compétences locales ; Le respect des valeurs de chaque pays ; La rigueur et la transparence dans l emploi des fonds. III. PARTAGE, Des actions concrètes pour le développement depuis 1973 Le parrainage Le cœur des ressources de l association repose sur le parrainage, permettant à toute personne de contribuer à l amélioration des conditions de vie d enfants vivant dans les pays défavorisés. Le parrainage va permettre à un enfant d aller régulièrement à l école, mais aussi d être soigné, habillé, nourri... L argent n est jamais directement remis à l enfant ni à sa famille mais à l association locale partenaire, qui met en place des actions pour l enfant et sa communauté, à travers des parrainages nominatifs (relation à un enfant) ou des parrainages d action (relation à un groupe d enfants ou soutien d un programme dans sa globalité). Les actions sur le terrain PARTAGE s engage à accompagner et aider les enfants jour après jour sur tous les terrains (éducation, santé, alimentation, difficultés scolaires ), leur permettant d acquérir des connaissances académiques mais également d encourager leur éveil créatif et le développement de leurs compétences personnelles. Pour garantir l épanouissement physique, psychologique, affectif et social de chaque enfant, PARTAGE a choisi de s associer à des associations locales d aide à l enfance les plus à même d évaluer la priorité des besoins de la population et les moyens les mieux adaptés pour y répondre, dans le strict respect des valeurs de l enfant. L association PARTAGE accompagne sur le long terme les programmes établis par ses partenaires et effectue régulièrement un suivi des actions mises en place et des budgets. 4

5 IV. Les 5 domaines d action de PARTAGE o L éducation L éducation des enfants est la première des priorités. PARTAGE soutient des crèches, des écoles, des centres de formation professionnelle et des activités artistiques. o La santé / La nutrition PARTAGE soutient des initiatives d éducation à l hygiène et à la nutrition, la formation de professionnels de santé et des campagnes d information et de prévention. Certains programmes procèdent à des distributions de repas et de compléments nutritionnels. o La protection contre les abus L association aide les enfants à grandir dans la dignité pour éviter que la pauvreté n entrave leur développement personnel. Son action a pour but de protéger les enfants de la rue, de la prostitution et des maltraitances. o Le soutien communautaire Le bien-être de l enfant est lié à son entourage et son environnement. PARTAGE s engage à favoriser des actions en faveur de la famille et de la communauté des villages et des quartiers, soutenant l activité économique à travers des programmes profitables, afin d améliorer le niveau socio-économique des familles. o La culture de la paix PARTAGE est à l origine de la proclamation par l ONU de la Décennie ( ) de la culture de la Paix et de la non-violence pour les enfants du monde. En France, elle soutient des formations à la médiation et à la résolution de conflits dans les établissements scolaires. V. L association PARTAGE Transparence et rigueur financière Organisme de bienfaisance, PARTAGE est membre du Comité de la Charte de Déontologie. Pour une totale transparence envers ses donateurs, la comptabilité est soumise chaque année au contrôle d un 5

6 commissaire aux comptes désigné par l Assemblée Générale des adhérents. L association est gérée par un Conseil d Administration bénévole. Une équipe de salariés permanents assure le suivi des programmes, les relations avec les parrains et donateurs, la communication, la recherche de parrains, etc. 16 antennes locales réunissent les quelques 500 bénévoles répartis dans toute la France. PARTAGE est totalement indépendante sur le plan financier et fait très peu appel aux subventions publiques. VI. Informations pratiques sur l association PARTAGE Les chiffres clés : parrains donateurs. plus de bénéficiaires. 33 programmes dans 20 pays. L équipe PARTAGE Un Conseil d Administration de 12 membres. 27 salariés : dont 26 sont basés à Compiègne. Un membre de l association est implanté à Nantes en tant que responsable des antennes locales de bénévoles. 500 bénévoles répartis sur toute la France. Les 16 antennes locales de bénévoles, implantées en région dans toute la France, ont pour mission d accroître la notoriété de PARTAGE en faveur des enfants démunis dans le monde. A travers leurs actions, ils font connaître le parrainage, récoltent de l argent pour les partenaires et sensibilisent le public au développement. L engagement du parrainage Les parrains s engagent pour une durée à leur convenance, pour un montant de 30 par mois. 6

7 Communication sur les actions de PARTAGE PARTAGE publie un bulletin trimestriel «Partage Témoigne» et le diffuse à exemplaires. L association a également développé un site Internet, détaillant ses actions de terrain en faveur des enfants défavorisés. 7

Charte Développement Durable. Les distributeurs-grossistes en boissons s engagent

Charte Développement Durable. Les distributeurs-grossistes en boissons s engagent Charte Développement Durable Les distributeurs-grossistes en boissons s engagent Sommaire Une démarche engagée depuis plusieurs années 3 LES ENGAGEMENTS DES PROFESSIONNELS Servir les clients autrement

Plus en détail

Tout bénévole accueilli à l association MONTJOIE se voit remettre et signe la présente charte qui définit le cadre de ses relations avec l

Tout bénévole accueilli à l association MONTJOIE se voit remettre et signe la présente charte qui définit le cadre de ses relations avec l CHARTE DU BENEVOLE Tout bénévole accueilli à l association MONTJOIE se voit remettre et signe la présente charte qui définit le cadre de ses relations avec l Association, les salariés permanents et les

Plus en détail

LES FONDATIONS. Cadre général. L exemple de la Fondation de France. Rencontre professionnelle LA NACRE 4 novembre Délégation Rhône Alpes

LES FONDATIONS. Cadre général. L exemple de la Fondation de France. Rencontre professionnelle LA NACRE 4 novembre Délégation Rhône Alpes LES FONDATIONS Cadre général L exemple de la Fondation de France Rencontre professionnelle LA NACRE 4 novembre 2014 LES FONDATIONS Cadre général Rencontre professionnelle LA NACRE 4 novembre 2014 Qu est

Plus en détail

Présentation de Plan. Depuis 70 ans au service des enfants et de leur communauté.

Présentation de Plan. Depuis 70 ans au service des enfants et de leur communauté. Présentation de Plan Depuis 70 ans au service des enfants et de leur communauté Qui sommes-nous? Une organisation humanitaire internationale, apolitique et sans appartenance religieuse Fondée en 1993 en

Plus en détail

LA FONDATION DE FRANCE pour qui? pour quoi?

LA FONDATION DE FRANCE pour qui? pour quoi? LA FONDATION DE FRANCE pour qui? pour quoi? 1 I- Présentation de la Fondation de France II- Les programmes de financement III- Déposer un dossier de demande de subvention 2 Présentation de la Fondation

Plus en détail

Psychologue communautaire, appui aux Maisons de Quartier

Psychologue communautaire, appui aux Maisons de Quartier 5.2. ACTION 22 INTITULÉ DE L ACTION Psychologue communautaire, appui aux Maisons de Quartier 5.2.1. AXE(S) DE TRAVAIL : 3. Santé 5.2.2. THÉMATIQUES DU DIAGNOSTIC Thématique : Santé mentale et aide psychologique

Plus en détail

PRÉFET DE LA LOIRE-ATLANTIQUE. Convention départementale d engagement de la

PRÉFET DE LA LOIRE-ATLANTIQUE. Convention départementale d engagement de la PRÉFET DE LA LOIRE-ATLANTIQUE Convention départementale d engagement de la Octobre 2014 La Charte «Entreprises et Quartiers» Qu il s agisse de chômage ou de revenus, les quartiers prioritaires de la politique

Plus en détail

Subvention de fonctionnement aux organismes provinciaux de mise en valeur du patrimoine Critères et indicateurs

Subvention de fonctionnement aux organismes provinciaux de mise en valeur du patrimoine Critères et indicateurs Subvention de fonctionnement aux organismes provinciaux de mise en valeur du patrimoine 2016-17 Critères et indicateurs Le programme doit encourager et aider les organismes provinciaux de mise en valeur

Plus en détail

Sommaire. 1) Préambule Projet Educatif de Arize Loisirs Jeunesse. 2) Objectifs généraux..5. 3) Objectifs opérationnels..5

Sommaire. 1) Préambule Projet Educatif de Arize Loisirs Jeunesse. 2) Objectifs généraux..5. 3) Objectifs opérationnels..5 1 Sommaire 1) Préambule.....3 - Projet Educatif de Arize Loisirs Jeunesse 2) Objectifs généraux..5 3) Objectifs opérationnels..5 4) Les moyens.5 - Constat,.6 - Perspectives,.6 - Comment..6 - Rôle de l

Plus en détail

Secours Catholique. Partagez notre raison d être personnes accueillies. Accueillir. Accompagner. Développer

Secours Catholique. Partagez notre raison d être personnes accueillies. Accueillir. Accompagner. Développer Secours Catholique Partagez notre raison d être 1 600 000 personnes accueillies Accueillir pour répondre aux premiers besoins Accompagner pour restaurer les liens sociaux Développer pour renforcer les

Plus en détail

5 octobre voie de la réussite. Le Conseil Général accompagne le maximum d apprentis sur la

5 octobre voie de la réussite. Le Conseil Général accompagne le maximum d apprentis sur la Le Conseil Général accompagne le maximum d apprentis sur la voie de la réussite 5 octobre 2010 Dossier de Presse Direction de la Communication du Conseil Général - courriel : presse@cg974.fr - Tél. : 0262

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES ASSOCIATIONS CLAP SUD-OUEST/VA

LE FINANCEMENT DES ASSOCIATIONS CLAP SUD-OUEST/VA LE FINANCEMENT DES ASSOCIATIONS FINANCEMENT D UNE ASSOCIATION 1 - LES COTISATIONS 2 LES SUBVENTIONS 3 - QUELS SONT LES FINANCEMENTS PUBLICS? 4 LES DONS 5 MECENAT ET PARRAINAGE 6 APPEL A LA GENEROSITE PUBLIQUE

Plus en détail

CHARTE DE GOUVERNANCE DE LA FONDATION D ENTREPRISE ORANGE

CHARTE DE GOUVERNANCE DE LA FONDATION D ENTREPRISE ORANGE CHARTE DE GOUVERNANCE DE LA FONDATION D ENTREPRISE ORANGE Pour la transparence de son fonctionnement vis-à-vis de l ensemble des parties prenantes du Groupe et notamment des partenaires ou institutions

Plus en détail

Actions Enfance. Procédure d attribution de soutien financier aux organismes admissibles. Adoptée par le conseil d administration le 13 août 2009

Actions Enfance. Procédure d attribution de soutien financier aux organismes admissibles. Adoptée par le conseil d administration le 13 août 2009 Actions Enfance Procédure d attribution de soutien financier aux organismes admissibles Adoptée par le conseil d administration le 13 août 2009 Dernière révision en date du 17 juin 2016 PRÉAMBULE Actions

Plus en détail

35 projets humanitaires et sociaux

35 projets humanitaires et sociaux FONDACIO UN MOUVEMENT AU SERVICE DE l humain L aventure naît à Poitiers en 1974, à l initiative de jeunes adultes qui souhaitaient s engager au service d un monde plus humain. Fondacio se déploie rapidement

Plus en détail

Charte de déontologie du Diététicien Nutritionniste

Charte de déontologie du Diététicien Nutritionniste Charte de déontologie du Diététicien Nutritionniste Les adhérents de l AFDN s'engagent à respecter cette Charte de déontologie pour promouvoir la santé par l Alimentation et la Nutrition dans l intérêt

Plus en détail

LES DROITS DE L ENFANT DANS VOTRE CLASSE

LES DROITS DE L ENFANT DANS VOTRE CLASSE LES DROITS DE L ENFANT DANS VOTRE CLASSE Vos élèves formés aux droits de l enfant et au développement? UNICEF Belgique est à votre service! Animations professionnelles, mise à disposition gratuite de matériel

Plus en détail

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. En bref

Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. En bref Le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge En bref Jakob Dall/Croix-Rouge danoise Jenny Matthews/Croix-Rouge britannique Travailler ensemble pour aider les autres Le Mouvement international

Plus en détail

Association CRI International

Association CRI International Association CRI International Projet associatif 2016-2020 CRI International Association Loi 1901 Tél (33) 9 81 31 33 52 Siège :20 A rue Gaston Rébuffat 75019 Paris (France) Site web : www.criinternational.org

Plus en détail

MARSEILLE / Les "Restos du Coeur" et EDF intensifient leur partenariat

MARSEILLE / Les Restos du Coeur et EDF intensifient leur partenariat MARSEILLE / Les "Restos du Coeur" et EDF intensifient leur partenariat MARSEILLE / Jacques-Thierry MONTI, Directeur EDF Commerce Méditerranée et Délégué Régional EDF en PACA et Luc VÉZINET, Président des

Plus en détail

CONSEIL INTERCOMMUNAL DE SECURITE ET PREVENTION DE LA DELINQUANCE APPEL A PROJETS 2016

CONSEIL INTERCOMMUNAL DE SECURITE ET PREVENTION DE LA DELINQUANCE APPEL A PROJETS 2016 CONSEIL INTERCOMMUNAL DE SECURITE ET PREVENTION DE LA DELINQUANCE APPEL A PROJETS 2016 NOTE DE CADRAGE Sommaire 1) Éléments de cadrage 2) Les étapes indispensables pour candidater 3) Les Priorités pour

Plus en détail

Guide Mise à jour :

Guide Mise à jour : Guide 2012-2016 Mise à jour : 2016-2017 Programme d assistance financière aux centres communautaires de loisir Date limite d inscription : 15 septembre 2012 Le cachet de la poste faisant foi L aide financière

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE

DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse Congrès international du BICE L abus sexuel des enfants : mécanismes de protection et résilience 20 mai 2015, collège des Bernardins, Paris Un évènement

Plus en détail

Un projet d avenir une volonté d agir!

Un projet d avenir une volonté d agir! Un projet d avenir une volonté d agir! En 2000, le Centre d Orientation et de Formation pour Femmes en Recherche d Emploi est l initiateur d un projet s adressant particulièrement aux jeunes mères de la

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2017 Cahier des charges «Améliorer le quotidien des enfants malades et des enfants victimes de traumatismes»

APPEL A PROJETS 2017 Cahier des charges «Améliorer le quotidien des enfants malades et des enfants victimes de traumatismes» APPEL A PROJETS 2017 Cahier des charges «Améliorer le quotidien des enfants malades et des enfants victimes de traumatismes» Territoires concernés : Région Provence Alpes Côte d Azur (France) Liban : toutes

Plus en détail

Collecte Automne Les 27, 28 et 29 Novembre 2015

Collecte Automne Les 27, 28 et 29 Novembre 2015 Collecte Automne Les 27, 28 et 29 Novembre 2015 Banque Alimentaire de Rouen et sa Région 165 Rue du Général de Gaulle 76770 LE HOULME Tél. 02.35.08.44.04 ba.rouen@barrouen.fr www.banquealimentaire.org

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE Annexe de l arrêté du 16 novembre 2005 publié au bulletin officiel du ministère de l'emploi, de la cohésion sociales

Plus en détail

L UNICEF et les droits de l enfant

L UNICEF et les droits de l enfant L UNICEF et les droits de l enfant 2 QU EST-CE QUE L UNICEF? Fonds des Nations unies pour l enfance dédiée à la protection de l enfance créée en 1946 Positionnement : organisation apolitique et non religieuse

Plus en détail

Devenir Entreprise Amie de l UNICEF 2013

Devenir Entreprise Amie de l UNICEF 2013 Devenir Entreprise Amie de l UNICEF 2013 Sommaire 1/ L UNICEF en quelques mots 2/ L initiative «Entreprise Amie de l UNICEF» 3/ Participez au financement d un programme de l UNICEF 4/ Devenez «Entreprise

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Adopté par le Conseil de la Vie Sociale le 23 juin 2004 Adopté par le Conseil d Administration de l Association Innovation du 14 septembre 2004 1) Objet : Le règlement de fonctionnement

Plus en détail

S unir pour mieux agir Un partenariat international pour une action locale

S unir pour mieux agir Un partenariat international pour une action locale ofi-asso.org S unir pour mieux agir Un partenariat international pour une action locale Le projet Un pouvoir pour demain est le fruit d une riche collaboration basée sur la confiance et le long-terme entre

Plus en détail

CHARTE DE LA BIENTRAITANCE DE L APEI CENTRE MANCHE

CHARTE DE LA BIENTRAITANCE DE L APEI CENTRE MANCHE CHARTE DE LA BIENTRAITANCE DE L APEI CENTRE MANCHE 2009 0 La bientraitance c est tout ce qui favorise l épanouissement de la personne, s'adapte à ses besoins divers (psychologiques, physiologiques, affectifs,

Plus en détail

CHARTE DE L AIDE ALIMENTAIRE

CHARTE DE L AIDE ALIMENTAIRE CONCERTATION AIDE ALIMENTAIRE CHARTE DE L AIDE ALIMENTAIRE 1. Introduction 1. Disposer d une alimentation suffisante, adéquate et durable est un droit fondamental affirmé par les Nations Unies. Ses sources

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DES BANQUES ALIMENTAIRES Gentilly, le 15 novembre 2002 N/Réf : BD/YB/JMD/MFQ

FEDERATION FRANCAISE DES BANQUES ALIMENTAIRES Gentilly, le 15 novembre 2002 N/Réf : BD/YB/JMD/MFQ FEDERATION FRANCAISE DES BANQUES ALIMENTAIRES Gentilly, le 15 novembre 2002 N/Réf : BD/YB/JMD/MFQ PREAMBULE La Fédération Française des Banques Alimentaires est une association qui a pour membres en NOVEMBRE

Plus en détail

Dossier de presse. Dispositif Famille Gouvernante. UDAF de Loire-Atlantique. Contact presse : Quentin ROBION Tél

Dossier de presse. Dispositif Famille Gouvernante. UDAF de Loire-Atlantique. Contact presse : Quentin ROBION Tél Dossier de presse Dispositif Famille Gouvernante UDAF de Loire-Atlantique Contact presse : Quentin ROBION Tél. 02.51.80.30.05 info@udaf44.asso.fr www.udaf44.fr L UDAF 44, en général L Union Départementale

Plus en détail

Charte de référence du mécénat. Actions de mécénat Dons de médicaments et vaccins

Charte de référence du mécénat. Actions de mécénat Dons de médicaments et vaccins Charte de référence du mécénat Actions de mécénat Dons de médicaments et vaccins Périmètre et procédure 2008 Sanofi-aventis : un acteur de santé responsable et solidaire Santé et développement sont étroitement

Plus en détail

Mode d emploi de l appel à projets permanent aux territoires et aux communes ) Cadre général de l appel à projets...

Mode d emploi de l appel à projets permanent aux territoires et aux communes ) Cadre général de l appel à projets... Mission Economie Sociale et Solidaire Pôle développement économique Mode d emploi de l appel à projets permanent 2012-2014 aux territoires SOMMAIRE Mode d emploi de l appel à projets permanent 2012-2014

Plus en détail

Présentation de Handicap International août 2014

Présentation de Handicap International août 2014 Situations de pauvreté et d exclusion, de conflits et de catastrophes Aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables Agir et témoigner, pour répondre aux besoins essentiels Améliorer

Plus en détail

LA CHARTE ALCOOL ASSISTANCE

LA CHARTE ALCOOL ASSISTANCE LA CHARTE ALCOOL ASSISTANCE STATUTS Article premier) L association dite «Alcool Assistance la Croix d Or», fondée en 1901, a pour but de grouper toutes les personnes désirant, par leur engagement personnel,

Plus en détail

Projet de veille éducative

Projet de veille éducative Projet de veille éducative 1) Objectifs du projet Le dispositif s adresse aux enfants de 2 à 17 ans. Il s agit d accompagner ceux qui présentent des signes de fragilité ou qui risquent de rencontrer des

Plus en détail

Le Programme de Réussite Éducative : offrir à chaque enfant toutes ses chances de réussite

Le Programme de Réussite Éducative : offrir à chaque enfant toutes ses chances de réussite Le Programme de Réussite Éducative : offrir à chaque enfant toutes ses chances de réussite SIGNATURE DE LA CHARTE LE 9 SEPTEMBRE 2008 CONTACTS PRESSE Laurent Vialaron Directeur du cabinet du maire Tél.

Plus en détail

Les enjeux du. Tourisme équitable. Page 1. Rotary de l'ain Janvier 2010

Les enjeux du. Tourisme équitable. Page 1. Rotary de l'ain Janvier 2010 Les enjeux du Tourisme équitable Page 1 le Tourisme qu est ce que c est? Aérien Maritime Ferroviaire Automobile Hôtellerie V Vacances Camping Immobilier loisirs Tour opérateur Agence de voyage Office de

Plus en détail

Politique de commandite

Politique de commandite Politique de commandite L argent au service des gens La Caisse Desjardins de Verdun appuie annuellement une multitude d initiatives locales ayant trait à la promotion des valeurs coopératives, au développement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. L unique réseau professionnel des élagueurs et arboristes.

DOSSIER DE PRESSE. L unique réseau professionnel des élagueurs et arboristes. DOSSIER DE PRESSE L unique réseau professionnel des élagueurs et arboristes. 1 Sommaire I- Présentation du réseau 1- Un regroupement d entrepreneurs 2- Fonctionnement II- Garanties de sérieux 1- Charte

Plus en détail

Historique Naissance du projet J'me fais une place en garderie Fondation de la corporation J me fais une place en garderie inc.

Historique Naissance du projet J'me fais une place en garderie Fondation de la corporation J me fais une place en garderie inc. Notre mission J me fais une place en garderie a pour mission de soutenir les familles montréalaises vivant avec un enfant âgé de 0-5 ans ayant une déficience motrice, associée ou non à une autre déficience,

Plus en détail

Présentation. Table de développement social Centre-Sud. 3 octobre 2013

Présentation. Table de développement social Centre-Sud. 3 octobre 2013 Présentation Table de développement social Centre-Sud 3 octobre 2013 1 2 Les assises du mandat d Avenir d enfants Issues d une entente entre le gouvernement du Québec et la Fondation Lucie et André Chagnon

Plus en détail

«FAMILLES RURALES» FÉDÉRATION RÉGIONALE DU LIMOUSIN

«FAMILLES RURALES» FÉDÉRATION RÉGIONALE DU LIMOUSIN «FAMILLES RURALES» FÉDÉRATION RÉGIONALE DU LIMOUSIN Le Mouvement «Familles Rurales» Familles Rurales, fédération régionale du Limousin Familles Rurales, fédérations départementales de Corrèze et de Haute-Vienne

Plus en détail

APPEL des Banques Alimentaires

APPEL des Banques Alimentaires APPEL des Banques Alimentaires aux candidats à l élection présidentielle 2012 : VAINCRE l insécurité alimentaire en France. La faim n a pas de couleur politique. La France ne peut plus accepter l insécurité

Plus en détail

Club des Entrepreneurs Charte et règlement interne

Club des Entrepreneurs Charte et règlement interne Club des Entrepreneurs Charte et règlement interne Article 1 : Les objectifs Le «Club des entrepreneurs» est une initiative de l AIMAF qui a pour objet : - Rassembler des chefs d entreprise et cadres dirigeants

Plus en détail

Concept socio-éducatif

Concept socio-éducatif Concept socio-éducatif Introduction Le concept socio-éducatif est le fil rouge des repères qui permettent d élaborer notre façon d agir, de réfléchir au sens de notre travail, de savoir pourquoi on intervient

Plus en détail

Je m engage comme bénévole

Je m engage comme bénévole Je m engage comme bénévole Vous aimez votre ville, ses habitants, vous avez envie de les aider, de donner de votre temps pour les autres. Oui, mais comment? Voici quelques pistes, conseils et contacts

Plus en détail

Annexe C Énoncé de valeurs éthiques

Annexe C Énoncé de valeurs éthiques Annexe C Énoncé de valeurs éthiques Tel qu adopté par le conseil d administration le 31 octobre 2011 28/07/15 Les valeurs de l ÉNH L École nationale de l humour a procédé à l énonciation de valeurs éthiques

Plus en détail

Dossier de demande de subvention mécénat Appel à projets «Promouvoir l insertion des femmes en Picardie»

Dossier de demande de subvention mécénat Appel à projets «Promouvoir l insertion des femmes en Picardie» N DOSSIER : Dossier de demande de subvention mécénat Appel à projets «Promouvoir l insertion des femmes en Picardie» Organisme demandeur :. Eligible au mécénat (art. 238 bis du CGI). : Oui Non Intitulé

Plus en détail

Plan d actions UNAT Rhône-Alpes

Plan d actions UNAT Rhône-Alpes Sommaire 1 Identifier et connaître les établissements du TAVS 3 2 Participer à la connaissance des clientèles du TAVS 3 3 Préparer et accompagner un plan compétence 4 4 Assurer l information des acteurs

Plus en détail

PRO JET CENTRE POUR LA PREMIÈRE ENFANCE «TODOS JUNTOS»

PRO JET CENTRE POUR LA PREMIÈRE ENFANCE «TODOS JUNTOS» PROJET CENTRE POUR LA PREMIÈRE ENFANCE «TODOS JUNTOS» CONTEXTE LOCAL Le village de Dique Luján, commune de Tigre, banlieue nord de Buenos Aires est un village isolé et assez démuni dont le territoire s

Plus en détail

Appel à projets Santé 2009

Appel à projets Santé 2009 Appel à projets Santé 2009 Initié en 2008, cet appel à projet Santé renvoie à la volonté de la Communauté d agglomération du Boulonnais de soutenir les acteurs locaux dans leurs projets Santé et d encourager

Plus en détail

Mise à jour Septembre 2015

Mise à jour Septembre 2015 1 Mise à jour Septembre 2015 2 Le Réseau d Ecoute d Appui et d Accompagnement des Parents du Val d Oise Le REAAP du Val d Oise a été crée en 1999 Le rappel historique et le contexte de sa création : Les

Plus en détail

Journée thématique Achats publics durables CH de Blois

Journée thématique Achats publics durables CH de Blois Journée thématique Achats publics durables CH de Blois Laure Trannoy Chargée de mission Achats publics durables Commissariat général au développement durable 20 septembre 2016 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEEM

Plus en détail

Exemple mécénat de compétences Orange. Mars 2015

Exemple mécénat de compétences Orange. Mars 2015 Exemple mécénat de compétences Orange Mars 2015 Quelques chiffres sur le mécénat de compétences 2 interne Orange quelques chiffres sur le mécénat de compétences Le mécénat de compétences est en hausse

Plus en détail

Le guide des parents. autrement RÉUSSIR. autrement. Pour RÉUSSIR

Le guide des parents. autrement RÉUSSIR. autrement. Pour RÉUSSIR Pour RÉUSSIR autrement Le guide des parents Union Nationale des Maisons Familiales Rurales 58, rue Notre-Dame de Lorette 75009 PARIS Tél : 01 44 91 86 86 Fax : 01 44 91 95 45 E-mail : unmfreo@mfrassofr

Plus en détail

Le Service Civique KESAKO?

Le Service Civique KESAKO? Le Service Civique KESAKO? Le service civique, c est : Un engagement volontaire au service de l'intérêt général. Ouvert aux 16-25 ans, élargi à 30 ans aux jeunes en situation de handicap. Accessible sans

Plus en détail

Règlement intérieur de l association

Règlement intérieur de l association CLER Réseau pour la transition énergétique Règlement intérieur de l association Ce règlement intérieur complète et précise les statuts de l association. Il s applique obligatoirement à l'ensemble des membres

Plus en détail

Catalogue des Formations 2012/2013

Catalogue des Formations 2012/2013 Catalogue des Formations 2012/2013 Plus de 200 formations INTER et SUR MESURE La référence formation continue du secteur médico-social, sanitaire et social. Nos modalités de formation DES FORMATIONS SUR

Plus en détail

Le sport à VALOREM, une énergie renouvelable

Le sport à VALOREM, une énergie renouvelable hhh Le sport à VALOREM, une énergie renouvelable Nom Valorem Profil Date de création 1994 Secteur : Code NAF : 7112B Production d énergies vertes Cyrille GOURMELON Responsable de la prospection www.valorem-energie.com

Plus en détail

La prévention en action!

La prévention en action! Lycéens et apprentis, participez au nouvel appel à projets Bien dans son corps, bien dans sa tête www.regioncentre.fr www.neologis.fr - Fotolia, Phovoir - Imprimerire IDB - 10/2011 La prévention en action!

Plus en détail

Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur

Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat de moniteur-éducateur ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention Le moniteur-éducateur participe

Plus en détail

KARITÉ RAPPORT FILIÈRE JUILLET 2016

KARITÉ RAPPORT FILIÈRE JUILLET 2016 KARITÉ RAPPORT FILIÈRE JUILLET 2016 SOMMAIRE p 04. p 05. INTRODUCTION L engagement filières du Groupe L OCCITANE Faits marquants de notre filière karité UN PARTENARIAT DURABLE ET ÉQUITABLE p 06. Un arbre,

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF DE LA M.I.E.T.E

PROJET ASSOCIATIF DE LA M.I.E.T.E PROJET ASSOCIATIF DE LA M.I.E.T.E 2015-2017 POURQUOI? QU'EST CE QUE? QUELS OBJECTIFS POUR LE PROJET DE LA MIETE? QUELLES ACTIONS POUR? QUELS MOYENS D'ACTIONS POUR? Le projet associatif de la MIETE permet

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ET DE SUBVENTION ENTRE LA COMMUNAUTE EMMAUS DE BERNES SUR OISE ET LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE CERGY-PONTOISE

CONVENTION DE PARTENARIAT ET DE SUBVENTION ENTRE LA COMMUNAUTE EMMAUS DE BERNES SUR OISE ET LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE CERGY-PONTOISE CONVENTION DE PARTENARIAT ET DE SUBVENTION ENTRE LA COMMUNAUTE EMMAUS DE BERNES SUR OISE ET LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE CERGY-PONTOISE ENTRE LES SOUSSIGNES : La Communauté d Agglomération de Cergy-Pontoise,

Plus en détail

Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire. Politique de soutien. aux organismes du milieu

Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire. Politique de soutien. aux organismes du milieu Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire Politique de soutien aux organismes du milieu Adoptée le 8 avril 2014 Amendée le 15 décembre 2014 Introduction La Ville de Matane regroupe

Plus en détail

Association des Collectifs Enfants Parents Professionnels.

Association des Collectifs Enfants Parents Professionnels. Association des Collectifs Enfants Parents Professionnels Parents Élus Professionnels Entreprises Vous avez un projet petite enfance? Avec l ACEPP pensez M I C R O C R È C H E A S S O C I A T I V E à but

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale contre la maltraitance des

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale contre la maltraitance des M e r c r e d i 1 5 j u i n 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale contre la maltraitance des personnes âgées et des personnes handicapées par Claude BOURDELLE,

Plus en détail

PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE DANS LE PROGRAMME D EDUCATION BILINGUE AU BURKINA FASO

PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE DANS LE PROGRAMME D EDUCATION BILINGUE AU BURKINA FASO PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE DANS LE PROGRAMME D EDUCATION BILINGUE AU BURKINA FASO INTRODUCTION Le Burkina Faso et ses partenaires techniques et financiers ont compris la nécessité de l implication des

Plus en détail

LA FONDATION SOCIÉTÉ GÉNÉRALE POUR LA SOLIDARITÉ

LA FONDATION SOCIÉTÉ GÉNÉRALE POUR LA SOLIDARITÉ LA FONDATION SOCIÉTÉ GÉNÉRALE POUR LA SOLIDARITÉ FONDATION POUR LA SOLIDARITÉ La Fondation d entreprise Société Générale pour la Solidarité Elle intervient en faveur de l insertion professionnelle, notamment

Plus en détail

DEMANDE DE DON ET DE COMMANDITE POUR L'ANNÉE 2013

DEMANDE DE DON ET DE COMMANDITE POUR L'ANNÉE 2013 DEMANDE DE DON ET DE COMMANDITE POUR L'ANNÉE 2013 Instructions pour remplir le formulaire de demande de don ou de commandite : Télécharger et enregistrer le document Remplir le formulaire et répondre aux

Plus en détail

La gestion communautaire des écoles. par Tounkara Diélika TOGOLA Plan Mali

La gestion communautaire des écoles. par Tounkara Diélika TOGOLA Plan Mali La gestion communautaire des écoles par Tounkara Diélika TOGOLA Plan Mali Présentation de Plan Mali Plan est une organisation humanitaire internationale de développement centré sur l enfant sans aucune

Plus en détail

Emmaüs Cahors VERS DE NOUVEAUX HORIZONS

Emmaüs Cahors VERS DE NOUVEAUX HORIZONS Emmaüs Cahors VERS DE NOUVEAUX HORIZONS SOMMAIRE 1- Le mot du président.. p2 2- Emmaüs Cahors en dates.. p3 3- Emmaüs Cahors en chiffres..p4 4- Emmaüs Cahors : les activités économiques...p5 5- Emmaüs

Plus en détail

Charte du réseau Juin 2007

Charte du réseau Juin 2007 Charte du réseau Juin 2007 - 2 - SOMMAIRE page 5 Préambule page 7 II Les valeurs 1) la personne au cœur des préoccupations des professionnels 2) une éthique professionnelle 3) secret professionnel et confidentialité

Plus en détail

Comme les nombreuses ONG qui interviennent à Madagascar, Esperanza

Comme les nombreuses ONG qui interviennent à Madagascar, Esperanza Esperanza Joie des Enfants Depuis 1996, Esperanza Joie des Enfants, association française à vocation humanitaire, déclarée sous le régime de la loi de 1901, poursuit sa mission de lutte contre la faim

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU FONDS DE SOLIDARITE LOGEMENT DE LA VIENNE N 2016-C-DGAS-DI-SIS-0001

CONVENTION RELATIVE AU FONDS DE SOLIDARITE LOGEMENT DE LA VIENNE N 2016-C-DGAS-DI-SIS-0001 ANNEXE 4 CONVENTION RELATIVE AU FONDS DE SOLIDARITE LOGEMENT DE LA VIENNE N 2016-C-DGAS-DI-SIS-0001 ENTRE Le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, CS 80319, 86008 Poitiers Cedex, représenté

Plus en détail

LES LIEUX DE CONCERTATION ET LEURS PRÉOCCUPATIONS

LES LIEUX DE CONCERTATION ET LEURS PRÉOCCUPATIONS Activité Partager pour mieux se concerter tenue le 22 mai 2014 LES LIEUX DE CONCERTATION ET LEURS PRÉOCCUPATIONS Nom (année de création) Personnes ressources *Campfiance (2005) Michel Dubé Spécifications

Plus en détail

Fondation Action contre la Faim pour la Recherche & l Innovation. Appel à Projets de Recherche Première étape - Lettre d intention

Fondation Action contre la Faim pour la Recherche & l Innovation. Appel à Projets de Recherche Première étape - Lettre d intention Fondation Action contre la Faim pour la Recherche & l Innovation Appel à Projets de Recherche 2016 Première étape - Lettre d intention Date limite de soumission : 30.04.2016, 23:59 CEST Deuxième étape

Plus en détail

Dispositif de Réussite Educative en Nord Isère

Dispositif de Réussite Educative en Nord Isère l aggloml agglomération Nord Isère Dispositif de Réussite Educative en Nord Isère 1.Rappel Historique Lancement de la démarche : 30 septembre 2003 : volonté politique conjointe du Comité de Pilotage du

Plus en détail

MONITEUR EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

Rapport d Activité de la Fondation SOMFY

Rapport d Activité de la Fondation SOMFY Rapport d Activité de la Fondation SOMFY Exercice du 1er janvier 2011 au 31 décembre 2011 Fondation SOMFY Siège : 50 avenue du Nouveau Monde, 74300 Cluses I Introduction Recentrée sur l habitat depuis

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de Moniteur Éducateur

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de Moniteur Éducateur Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de Moniteur Éducateur Annexe 1 de l arrêté du 20 juin 2007 relatif au Diplôme d État de Moniteur Éducateur fixant les modalités d accès à la formation,

Plus en détail

Politique de dons et commandites. Promutuel Assurance du Lac au Fjord

Politique de dons et commandites. Promutuel Assurance du Lac au Fjord Promutuel Assurance du Lac au Fjord CONTEXTE Promutuel Assurance du Lac au Fjord assume pleinement son rôle de citoyenne responsable, notamment en appuyant des actions communautaires. Elle s engage auprès

Plus en détail

Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école Bouchard contre la violence et l intimidation pour l année scolaire

Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école Bouchard contre la violence et l intimidation pour l année scolaire Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école Bouchard contre la violence et l intimidation pour l année scolaire 2015-2016 Rappel des défis et des objectifs priorisés pour l année scolaire

Plus en détail

Règlement Intérieur. CHAPITRE I Fonctionnement des organes de gestion

Règlement Intérieur. CHAPITRE I Fonctionnement des organes de gestion Règlement Intérieur République du Mali Un Peuple Un But - Une Foi Préambule : Le règlement intérieur complète le statut. Il détermine les modalités d application de certains points non explicites dans

Plus en détail

dossier de presse par, président s a m e d i 2 4 f é v r i e r

dossier de presse par, président s a m e d i 2 4 f é v r i e r s a m e d i 2 4 f é v r i e r 2 0 0 7 dossier de presse par, président!"""""""""""""""# Accroître le nombre de places d accueil : 2 Optimiser les conditions d accueil des jeunes enfants : 2 Répondre aux

Plus en détail

CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DU GRAND CHÂTEAUGUAY

CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DU GRAND CHÂTEAUGUAY CODE D ÉTHIQUE DES BÉNÉVOLES ET DES EMPLOYÉS CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DU GRAND CHÂTEAUGUAY Inspiré d un document réalisé par : Adopté par le conseil d administration le 14 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Convention relative au poste d intervenant social au groupement de gendarmerie départementale de la Vienne N 2014-C-DGAS-DAS-003

Convention relative au poste d intervenant social au groupement de gendarmerie départementale de la Vienne N 2014-C-DGAS-DAS-003 Convention relative au poste d intervenant social au groupement de gendarmerie départementale de la Vienne N 2014-C-DGAS-DAS-003 ENTRE L Etat, 7 place Aristide Briand, CS 30589, 86021 Poitiers Cedex, représenté

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE MIEUX HABITER ENSEMBLE FONDATION D ENTREPRISE SOMFY

DOSSIER DE PRESSE MIEUX HABITER ENSEMBLE FONDATION D ENTREPRISE SOMFY DOSSIER DE PRESSE MIEUX HABITER ENSEMBLE FONDATION D ENTREPRISE SOMFY MIEUX HABITER ENSEMBLE : UNE VOCATION POUR LA FONDATION En choisissant comme domaine d action la lutte contre le mal-logement, la Fondation

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état de moniteur éducateur DE ME Annexe 1 de l arrêté du 20 juin 2007, Journal Officiel n 168 du 7 juillet 2007. Contexte de l intervention Le moniteur-éducateur

Plus en détail

CHARTE ÉTHIQUE ET SOCIALE

CHARTE ÉTHIQUE ET SOCIALE CHARTE ÉTHIQUE ET SOCIALE SIÈGE SOCIAL 101, rue Philippe Hoffmann - 93116 Rosny-sous-Bois - France Tél. : +33 (0)1 49 35 35 35 - Fax : +33 (0)1 48 54 63 63 www.radiall.com - E-mail : info@radiall.com CHARTE

Plus en détail

C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES :

C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES : C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES : La Ville de Nantes, représentée par Delphine BOUFFENIE, Ajointe au Maire, agissant en cette qualité en vertu d une délibération du Conseil Municipal en date du

Plus en détail

DIRECTIVE du 1 er janvier 2016 pour la prise en charge des frais de formation du personnel éducatif des structures d accueil

DIRECTIVE du 1 er janvier 2016 pour la prise en charge des frais de formation du personnel éducatif des structures d accueil Jugendamt JA Bd de Pérolles 24, case postale 29, 1705 Fribourg T +41 26 305 15 30, F +41 26 305 15 98 www.fr.ch/sej DIRECTIVE du 1 er janvier 2016 pour la prise en charge des frais de formation du personnel

Plus en détail

POLITIQUE. No 1902 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE. Titre : Politique linguistique institutionnelle 1.0 CONTEXTE ET DÉFIS

POLITIQUE. No 1902 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE. Titre : Politique linguistique institutionnelle 1.0 CONTEXTE ET DÉFIS POLITIQUE No 1902 Titre : POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE Politique linguistique institutionnelle 1.0 CONTEXTE ET DÉFIS 1.1 Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, dans le cadre du

Plus en détail

DIRECTEUR INSERTION/LOGEMENT

DIRECTEUR INSERTION/LOGEMENT Direction des Ressources Humaines DIRECTEUR M DIRECTEUR INSERTION/LOGEMENT POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction Générale Adjointe des Solidarités Service : Direction Insertion/Logement

Plus en détail

L Engagement Rotarien. Jean-Eric VIGIER RC Croix Wasquehal

L Engagement Rotarien. Jean-Eric VIGIER RC Croix Wasquehal L Engagement Rotarien Jean-Eric VIGIER RC Croix Wasquehal S engager nouer un contrat moral avec une association s inscrire à un idéal faire honneur à respecter ses promesses L engagement rotarien «faire

Plus en détail