Séminaire AFD-DevCom décembre 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séminaire AFD-DevCom 15-16 décembre 2009"

Transcription

1 Séminaire AFD-DevCom décembre 2009 Session 5 : Outils de redevabilité innovants, communiquer sur les résultats Michel Soublin Président, Comité de la Charte du Don en confiance 1

2 Le Comité de la Charte du Don en Confiance Organisme Français d Agrément et contrôle des organisations faisant appel à la générosité du public Mission : Œuvrer dans l intérêt des donateurs Indépendant, créée en 1989 par de grandes associations et fondations, constamment renforcé et autonomisé depuis, Dirigée par un Conseil d administration avec une majorité d administrateurs indépendants Membre de l International Committee on Fundraising Organizations (ICFO) 2

3 3 axes d intervention indissociables Conception : élabore un ensemble de règles déontologiques adaptées au monde des associations et fondations la Charte, un référentiel global et éprouvé Prévention : les organisations agréées s engagent volontairement à respecter cette Charte (Défis: faire partager l adhésion par tous en interne) Contrôle : s assurer que les agréées respectent la Charte en permanence, (pas seulement recueil de bonnes pratiques) 3

4 Approche globale Fonctionnement statutaire et gestion désintéressée Rigueur de la gestion Qualité de la communication et des actions de collecte de fonds Transparence financière 4

5 qui représentent : 3,2 milliards d euros de budget 1,2 milliard d euros issus de la générosité du public Plus de 7 millions de donateurs bénévoles salariés équivalent temps plein 5

6 3 niveaux de contrôle En continu, par un «Contrôleur» nommé auprès de l organisation Indépendant, bénévole, expérimenté (environ 60) Questionnaire annuel (> 100 points), entretiens, visites de sites, analyses des documents internes Méthodologie mise au point au cours des 20 ans d existence Produit un rapport analysant les non-conformités par rapport à la Charte Examen annuel, par la «Commission d agrément et de Contrôle» et renouvellement triennal de l agrément 2ème niveau de contrôle : collège de 10 experts Supervise et veille à l homogénéité des décisions Conseil d administration, (majorité d administrateurs indépendants) 6

7 Problèmes de redevabilité pour les ONG : 4 exemples Evaluation de la performance des organisations Trop d information tue l information, adapter aux parties prenantes Distinguer les différents buts de la communication Peut-on hiérarchiser les parties prenantes? 7

8 Evaluation de la performance Après avoir promu la Transparence dans la dernière décennie, il faut maintenant promouvoir : la mesure et la publication de la performance «It is not because you call yourself a Charity that you create value», Adri Kemps, CEO, CBF Holland 8

9 Principaux enseignements de l étude 2009 du Comité de la Charte (1) La mesure de l évaluation de leur performance par les organisations, état des lieux : Toutes les organisations en parlent et reconnaissent la nécessité Surtout dans les secteurs de l aide internationale et de la recherche Pour améliorer les pratiques Pas pour définir la stratégie ou pour affecter les budgets Pas d évaluation de l efficience de l organisation dans son ensemble (1) Etude réalisée par Fors Recherche Sociale 9

10 Principaux enseignements de l étude 2009 du Comité de la Charte (1) Peu utilisé dans le compte-rendu vers l extérieur Description du «projet associatif» peu utilisable pour l évaluation Tous les obstacles.ont été mentionnés Inciter les conseils d administration à mettre en place leur propre processus d évaluation (1) Etude réalisée par Fors Recherche Sociale 10

11 Projet de nouvelle règle indiscutable: informer les donateurs précisément à quoi sert l argent qu ils ont donné et quand il a été utilisé Solution : Trop d info tue l info: adapter aux parties prenantes nouvelle norme comptable: un compte spécifique: le Compte d emploi des ressources (CER) Problème: trop détaillé, pas de comparaison, L approche du Comité de la Charte: Pour spécialistes : Un rapport annuel complet et détaillé qui inclut ce compte (CER), Pour le public : une brochure simplifiée qui, à partir du RA, oblige l org. à décrire où passe l argent, quelle est sa politique de réserves 11

12 Pour une ONG, la communication externe peut avoir 3 buts distincts : Sollicitation en vue de la collecte Plaidoyer Distinguer les différents buts de la communication Compte-rendu La communication de sollicitation et de plaidoyer, souvent les plus fréquentes, ne sont pas un compte rendu valable Séparer les types de communication 12

13 Peut-on hiérachiser les parties prenantes? Obligation de redevabilité : affecter les fonds collectés conformément au thème de l appel Contradiction: Comment collecter pour s occuper des causes impopulaires Ex: sida dans années 80, aujourd hui: prisons, migrants... Porter un jugement d ensemble sur la redevabilité de l org. en tenant compte de toutes les parties prenantes (bénéficiaires vs. donateurs) Publier un compte-rendu sincère et véritable 13

CHARTE DE DÉONTOLOGIE

CHARTE DE DÉONTOLOGIE LIBÉRALITÉS TRANSMETTRE EN TOUTE CONFIANCE Conscient de son devoir d information, de transparence et de son engagement envers les auteurs de libéralités consenties à son profit, le Comité français pour

Plus en détail

1 - Les obligations comptables légales des associations. La comptabilité des associations. La comptabilité des associations - 02/2009

1 - Les obligations comptables légales des associations. La comptabilité des associations. La comptabilité des associations - 02/2009 La comptabilité des associations. Outil de gestion, Outil de contrôle. Préambule. Rappel de l'article 1 de la loi de 1901 : Les textes fondateurs qui régissent la vie des associations : La loi du 1er juillet

Plus en détail

Les structures dédiées au mécénat

Les structures dédiées au mécénat N 5 LES REPÈRES Admical Structures généralistes Création Bases juridiques Objet Fondateurs Procédure de constitution Personnalité juridique Durée Fondation reconnue d utilité publique (FRUP) Loi n 87-571

Plus en détail

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011 Mai 2011 GUIDE DU BENEVOLE Le présent document précise les engagements de tout adhérent 1 à Electriciens sans frontières. Ces engagements déclinent de manière opérationnelle les valeurs et principes énoncées

Plus en détail

LE CROWDFUNDING. Outils et méthodes de transactions financières faisant appel à un grand nombre de personnes pour financer un projet.

LE CROWDFUNDING. Outils et méthodes de transactions financières faisant appel à un grand nombre de personnes pour financer un projet. ARIZUKA LE CROWDFUNDING Outils et méthodes de transactions financières faisant appel à un grand nombre de personnes pour financer un projet. CHIFFRES CLÉS 152 M $16,2 Md collecte française 2014 collecte

Plus en détail

LIVRET DE FORMATION DU CERTIFICAT DE FORMATION A LA GESTION ASSOCIATIVE. Ce livret est remis au candidat lors de l inscription à la formation

LIVRET DE FORMATION DU CERTIFICAT DE FORMATION A LA GESTION ASSOCIATIVE. Ce livret est remis au candidat lors de l inscription à la formation LIVRET DE FORMATION DU CERTIFICAT DE FORMATION A LA GESTION ASSOCIATIVE Ce livret est remis au candidat lors de l inscription à la formation Livret de formation à la gestion associative Page 1 sur 5 Présentation

Plus en détail

1 5 : M A 15 minutes d'avance

1 5 : M A 15 minutes d'avance 15 minutes, c est peu dans une journee mais c est juste le temps qu il nous faut pour preparer l avenir... Magalie PETIT CONSEIL EN DEVELOPPEMENT COMMERCIAL ET COLLECTE DE FONDS M A 1 5 : 15:MA est une

Plus en détail

Bulletin d adhésion. Adhésion 2015

Bulletin d adhésion. Adhésion 2015 Bulletin d adhésion Adhérer à l'association Française des Fundraisers, c'est se doter d'un espace privilégié pour échanger avec vos pairs, pour vous former et pour vous informer. C est aussi partager des

Plus en détail

CHARTE DES PRINCIPES DU COMMERCE ÉQUITABLE

CHARTE DES PRINCIPES DU COMMERCE ÉQUITABLE CHARTE DES PRINCIPES DU COMMERCE ÉQUITABLE Janvier 2009 Sommaire Introduction4 Vision commune5 Définir le Commerce Équitable6 Principes Essentiels6 Le commerce équitable, une dimension additionnelle aux

Plus en détail

INSTRUCTION REGIONALE FDVA Martinique

INSTRUCTION REGIONALE FDVA Martinique MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE A SANTE ET DES DROITS DES FEMMES MINISTERE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS DIRECTION DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE DE MARTINIQUE INSTRUCTION

Plus en détail

Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique

Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique A l attention des organismes agréés au titre de l engagement de Service Civique ayant recruté des volontaires avant le

Plus en détail

Les Enjeux. Mardi 19 Janvier 2006 Ecole de Management Normandie 17 h 19 h30 Conférence suivie d un cocktail

Les Enjeux. Mardi 19 Janvier 2006 Ecole de Management Normandie 17 h 19 h30 Conférence suivie d un cocktail Les Enjeux Les conséquences des dérives en cas de lacunes de gouvernance. L évaluation des risques et les voies d amélioration de la conduite, du fonctionnement et de la direction des Associations. Mardi

Plus en détail

Charte Qualité H3P 2014

Charte Qualité H3P 2014 Charte Qualité H3P 2014 SOMMAIRE 1. Présentation du cabinet...3 2. Déontologie Professionnelle...4 3. Gestion des Risques...4 Indépendance...4 Contrôle qualité...5 Page 2 sur 6 1. Présentation du cabinet

Plus en détail

INSTRUCTION REGIONALE FDVA Martinique

INSTRUCTION REGIONALE FDVA Martinique MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA COHESION SOCIALE MINISTERE DE LA VILLE MINISTERE DES SPORTS DIRECTION DE LA JEUNESSE, DES SPORTS

Plus en détail

La Chaîne de l Espoir

La Chaîne de l Espoir La Chaîne de l Espoir CHARTE DÉONTOLOGIQUE DES LIBÉRALITÉS. SOMMAIRE 1. Les principes généraux 2. Les principes relatifs au bienfaiteur 3. Les principes relatifs à la libéralité 4. Les principes relatifs

Plus en détail

Donner pour un monde meilleur. Le guide du donateur responsable. Fédération européenne pour l éthique et le développement durable

Donner pour un monde meilleur. Le guide du donateur responsable. Fédération européenne pour l éthique et le développement durable Fédération européenne pour l éthique et le développement durable Donner pour un monde meilleur Le guide du donateur responsable, 2008 ISBN : 978-2-212-53955-4 2 boulevard Albert-Premier 94130 Nogent-sur-Marne

Plus en détail

Appel à Projets. «Favoriser l accès à la culture générale des jeunes salariés du BTP âgés de 16 à 21 Ans» Dossier de demande de subvention

Appel à Projets. «Favoriser l accès à la culture générale des jeunes salariés du BTP âgés de 16 à 21 Ans» Dossier de demande de subvention Appel à Projets «Favoriser l accès à la culture générale des jeunes salariés du BTP âgés de 16 à 21 Ans» Dossier Dossier de demande de subvention Toutes les rubriques doivent être renseignées dans le dossier.

Plus en détail

MOBILISATION DES RESSOURCES

MOBILISATION DES RESSOURCES Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education MOBILISATION DES RESSOURCES Mini Guide pratique pour le ROCARE Ce guide est conçu et diffusé par le Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche

Plus en détail

Cahier des charges de Labellisation Version 1

Cahier des charges de Labellisation Version 1 LABEL «GOUVERNANCE et GESTION RESPONSABLE» DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Cahier des charges de Labellisation Version 1 Retrouvez le label sur internet : http://www.afaq.org/label-association-fondation

Plus en détail

Dossier de demande d agrément

Dossier de demande d agrément ASSILASSIME SOLIDARITE 1165 rue Défalè BP 13 979 Lomé TOGO Téléphone : (+) 228 22 21 12 34 N de récépissé : 1537/MATDCL-SG-DLPAP-DOCA du 28 décembre 2012 Dossier de demande d agrément Document n 11 Code

Plus en détail

Rapport de gestion. Exercice 2013/2014

Rapport de gestion. Exercice 2013/2014 Rapport de gestion Exercice 2013/2014 COMPTE DE RESULTAT 1- Données générales Le montant des produits d exploitation de l exercice est de 990 035 euros. Les produits sont en diminution de 11 % par rapport

Plus en détail

www.fondationdelavenir.org

www.fondationdelavenir.org www.fondationdelavenir.org de l Avenir Edito Dominique Letourneau Président du directoire de la de l Avenir Depuis plus de 27 ans, la de l Avenir joue le rôle indispensable de passerelle entre la recherche

Plus en détail

L ESSENTIEL DES COMTPES

L ESSENTIEL DES COMTPES L ESSENTIEL DES COMTPES l association qui lutte contre la leucémie L ESSENTIEL 2014 DES COMPTES I - En préambule 3 II - Chiffres clés 4 III - Une volonté forte de limiter les frais de fonctionnement 5

Plus en détail

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf

Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Annexe 1 L Agenda politique d Istikshaf This project is funded by The European Union Istikshaf: explorer la mobilité Agenda politique régional pour la mobilité

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE 2011

RAPPORT DE TRANSPARENCE 2011 RAPPORT DE TRANSPARENCE 2011 Rapport de transparence relatif à l exercice clos le 31 août 2011 Publié sur le site www.aetd.fr en application des dispositions de l article R.823-21 du Code de commerce TABLE

Plus en détail

Quelles obligations de tenue de comptabilité?

Quelles obligations de tenue de comptabilité? Quelles obligations de tenue de comptabilité? Loide 1901n imposepasàuneassociationlatenued unecomptabilité! Toutefois: Il est concrètement difficile d imaginer qu une association puisse fonctionner sans

Plus en détail

La demande. sur l eau 2014. Introduction aux changements dans le questionnaire et au projet de scoring. www.cdp.net @CDP Page 1

La demande. sur l eau 2014. Introduction aux changements dans le questionnaire et au projet de scoring. www.cdp.net @CDP Page 1 La demande d informations CDP sur l eau 2014 Introduction aux changements dans le questionnaire et au projet de scoring Page 1 Introduction En 2013 le questionnaire du program d eau a posé des questions

Plus en détail

DEVENIR ANIMATRICE d un groupe CO-D (3+ 3+1 jours)

DEVENIR ANIMATRICE d un groupe CO-D (3+ 3+1 jours) DEVENIR ANIMATRICE d un groupe CO-D D EVE (3+ 3+1 jours) L aventure du CO-D EVE est née d une conversation entre deux amies, spécialistes de l accompagnement des particuliers et des entreprises. À la fois

Plus en détail

PLATEFORME INTERACTIVE MOBILE

PLATEFORME INTERACTIVE MOBILE PLATEFORME INTERACTIVE MOBILE PLATEFORME INTERACTIVE MOBILE Ecosystème de Développement Economique et Social www.jaida.ma Platforme Interactive Mobile SOMMAIRE OPPORTUNITE DU PROJET CADRE GÉNÉRAL ET OBJECTIFS

Plus en détail

INFORMATIONS SUR L INTERMEDIATION

INFORMATIONS SUR L INTERMEDIATION Organisation Non Gouvernementale (ONG) créée en 1967, reconnue d utilité publique depuis 1981. Volontariat de Solidarité Internationale : INFORMATIONS SUR L INTERMEDIATION 1 SOMMAIRE LA GUILDE... 3 QU

Plus en détail

CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD

CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD AVANT-PROPOS Établissement public, l Agence Française de Développement exerce une mission d intérêt public, principalement à l international. CHARTE D ÉTHIQUE

Plus en détail

Projet de cahier des charges

Projet de cahier des charges Projet de cahier des charges Appel à candidatures d organismes de formation portant sur la mise en œuvre des formations «La prévention des risques professionnels dans l économie sociale et solidaire :

Plus en détail

Projet associatif d Action Contre la Faim

Projet associatif d Action Contre la Faim Projet associatif d Action Contre la Faim Adopté par l Assemblée Générale du 18 juin 2011 PREAMBULE Ce projet est un cadre de référence ordonnant nos valeurs et les principes directeurs de notre action,

Plus en détail

Cadre de référence de la gestion du patrimoine de l Institut Pasteur

Cadre de référence de la gestion du patrimoine de l Institut Pasteur Cadre de référence de la gestion du patrimoine de l Institut Pasteur Préambule Fondation privée reconnue d utilité publique à but non lucratif, l Institut Pasteur dispose de différents types de ressources

Plus en détail

Tableau de tri des archives des associations

Tableau de tri des archives des associations Tableau de tri des archives des associations *Durée d utilité l association : la durée de conservation de documents dans les locaux de l association avant sort final. La durée d utilité commence à la clôture

Plus en détail

INTERNET ET SANTÉ. Proposition de titre : La certification : un moyen d améliorer la qualité des sites dédiés à la santé

INTERNET ET SANTÉ. Proposition de titre : La certification : un moyen d améliorer la qualité des sites dédiés à la santé QUESTIONS REPONSES INTERNET ET SANTÉ Proposition de titre : La certification : un moyen d améliorer la qualité des sites dédiés à la santé LE CONTEXTE Dispose t-on de données relatives à la fréquentation

Plus en détail

Cultiver la solidarité www.contrelecancer.ma

Cultiver la solidarité www.contrelecancer.ma LE BÉNÉVOLAT Cultiver la solidarité www.contrelecancer.ma le bénévolat CULTIVER LA SOLIDARITÉ La mobilisation dans la lutte contre le cancer, à laquelle a appelé Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma

Plus en détail

IDB.39/9-PBC.27/9 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

IDB.39/9-PBC.27/9 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel - Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 18 mars 2011 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Trente-neuvième session Vienne, 22-24 juin

Plus en détail

QUE SAVEZ-VOUS SUR LES ASSOCIATIONS?

QUE SAVEZ-VOUS SUR LES ASSOCIATIONS? QUE SAVEZ-VOUS SUR LES ASSOCIATIONS? Ces questions concernent toutes les associations loi de 1901. Concernant les associations sportives, des exigences particulières peuvent être demandées par vos fédérations

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

Dossier de demande de subvention à l usage des associations

Dossier de demande de subvention à l usage des associations Dossier de demande de subvention à l usage des associations Loi du 1 er juillet 1901 relative à la vie associative et au contrat associatif Nom de l association :. S agit-il de la 1 ère demande de subvention

Plus en détail

Appel à projets 2016 Départements Français d Amérique Guadeloupe, Guyane, Martinique, Saint-Martin Date de clôture : 14 septembre 2015

Appel à projets 2016 Départements Français d Amérique Guadeloupe, Guyane, Martinique, Saint-Martin Date de clôture : 14 septembre 2015 Appel à projets 2016 Départements Français d Amérique Guadeloupe, Guyane, Martinique, Saint-Martin Date de clôture : 14 septembre 2015 Procédure de demande de financement Le présent appel à projets s adresse

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION CDVA 2009. Région des Pays de la Loire

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION CDVA 2009. Région des Pays de la Loire DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION CDVA 2009 Région des Pays de la Loire «Action d expérimentation» --------- Bilan et évaluation De l action subventionnée en 2009 DESIGNATION DE L OPERATEUR Nom Adresse

Plus en détail

1 AU SERVICE DES DONATEURS & DU PUBLIC

1 AU SERVICE DES DONATEURS & DU PUBLIC Sommaire p.15 Le rapport moral du président Faits marquants & chiffres-clefs de l année 2014 L année 2014 en bref p.4 p.8 p.9 1 AU SERVICE DES DONATEURS & DU PUBLIC La déontologie Un paysage de la générosité

Plus en détail

Présentation de formations. Fédération des Centres sociaux et Socioculturels de France [FCSF]

Présentation de formations. Fédération des Centres sociaux et Socioculturels de France [FCSF] Présentation de formations sociaux et Socioculturels de France [FCSF] 2014 2 Edito En référence aux valeurs et aux manières d agir de la charte fédérale, la FCSF contribue à la politique de qualification

Plus en détail

Charte du bénévolat dans l association OFI

Charte du bénévolat dans l association OFI Charte du bénévolat dans l association OFI Tout bénévole accueilli et intégré dans l association se voit remettre la présente charte. Elle définit le cadre des relations et les règles du jeu qui doivent

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION A.P.E.S.S.A. ET DE SES ANTENNES

REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION A.P.E.S.S.A. ET DE SES ANTENNES REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION A.P.E.S.S.A. ET DE SES ANTENNES Table des matières I. Règlement Intérieur... 3 ARTICLE 1 - Préambule... 3 ARTICLE 2 - Modification du règlement intérieur... 3 ARTICLE

Plus en détail

AFTA Petit-déjeuner du 6 mai 2008. Bernard Bazillon, Associé KPMG S.A.

AFTA Petit-déjeuner du 6 mai 2008. Bernard Bazillon, Associé KPMG S.A. KPMG S.A. AFTA Petit-déjeuner du 6 mai 2008 Bernard Bazillon, Associé KPMG S.A. SECTEUR NON MARCHAND Sommaire Introduction Problématiques recensées Règlement CRC n 2002-12 Périmètre de combinaison Convention

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE 2013

RAPPORT DE TRANSPARENCE 2013 RAPPORT DE TRANSPARENCE 2013 Rapport de transparence relatif à l exercice clos le 31 août 2013 Publié sur le site www.aetd.fr en application des dispositions de l article R.823-21 du Code de commerce TABLE

Plus en détail

Charte du management des risques du groupe La Poste

Charte du management des risques du groupe La Poste Direction de l'audit et des Risques du Groupe Direction des Risques du Groupe Destinataires Tous services Contact Béatrice MICHEL Tél : 01 55 44 15 06 Fax : E-mail : beatrice.michel@laposte.fr Date de

Plus en détail

Rapport annuel de transparence

Rapport annuel de transparence Rapport annuel de transparence Exercice clos le : 31 décembre 2012 Fiduciaire Audit Conseil Chapitre : 1. Présentation du Cabinet SOMMAIRE 1. Présentation du Cabinet... 3 1.1. Description des entités CAC

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU GIP ALFA CENTRE

REGLEMENT INTERIEUR DU GIP ALFA CENTRE REGLEMENT INTERIEUR DU GIP ALFA CENTRE Préambule Le Conseil d administration établit un règlement intérieur relatif à l organisation et au fonctionnement des services du groupement ainsi qu à la gestion

Plus en détail

Evaluation de six ONG de développement agréées par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes du Grand-Duché de Luxembourg

Evaluation de six ONG de développement agréées par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes du Grand-Duché de Luxembourg Evaluation de six ONG de développement agréées par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes du Grand-Duché de Luxembourg Rapport d évaluation Fondation Meninos e Meninas de Rua (FMMR) EVAL/2013/01

Plus en détail

CONSEIL DES NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES MANDATS PROVISOIRES

CONSEIL DES NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES MANDATS PROVISOIRES CONSEIL DES NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES MANDATS PROVISOIRES (Approuvés en novembre 2004) SOMMAIRE Paragraphe Objectif du Conseil des normes comptables internationales du secteur public... 1 3 Nomination

Plus en détail

Informations pratiques

Informations pratiques Informations pratiques Présentation du dossier de demande de subvention Ce dossier doit être utilisé par toute association sollicitant une subvention auprès de la CCI de Caen. Il concerne le financement

Plus en détail

Legs & Donations PlaquetteMSF.indd 1 15/05/09 16:41

Legs & Donations PlaquetteMSF.indd 1 15/05/09 16:41 Legs & Donations Mot de la Présidente Madame, Monsieur, Je tiens à vous remercier chaleureusement pour l intérêt que vous portez à notre association. Consentir un legs à Médecins Sans Frontières est un

Plus en détail

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Cahier des charges pour le dépôt des réponses À l attention des Organismes de Formation, Ajaccio, le 4 février 2015 Objet : Appel

Plus en détail

CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER

CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER CONTROLE GENERAL ECONOMIQUE ET FINANCIER MISSION AUDIT 3, boulevard Diderot 75572 PARIS CEDEX 12 CONTROLE GÉNÉRAL ÉCONOMIQUE ET FINANCIER CHARTE DE L'AUDIT Validée par le comité des audits du 4 avril 2012

Plus en détail

CHARTE DE PARTENARIAT DU RESEAU DE CABINETS PARTENAIRES DE LA FONDATION CONDORCET

CHARTE DE PARTENARIAT DU RESEAU DE CABINETS PARTENAIRES DE LA FONDATION CONDORCET CHARTE DE PARTENARIAT DU RESEAU DE CABINETS PARTENAIRES DE LA FONDATION CONDORCET Février 2010 Fondation Condorcet / Paris Dauphine Bureau B019 - Place du Maréchal de Lattre de Tassigny - 75775 Paris cedex

Plus en détail

Référentiel ESSEC. Bonnes Pratiques et Transparence Associatives

Référentiel ESSEC. Bonnes Pratiques et Transparence Associatives Référentiel ESSEC Bonnes Pratiques et Transparence Associatives Guide de bonnes pratiques en matière de transparence, de gouvernance et de gestion associatives Ce guide a été élaboré par la chaire ESSEC

Plus en détail

Rapport de transparence

Rapport de transparence Rapport de transparence En application des dispositions de l article 40 de la directive 2006/43/CE du Parlement Européen et du Conseil du 17 mai 2006 relative au contrôle légal des comptes, transposé en

Plus en détail

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France Séminaire des 12 et 13 février 2013 Danièle LAJOUMARD, Inspecteur général des Finances C.I.A (Certified Internal

Plus en détail

Année 2016. Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle

Année 2016. Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle Année 2016 Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle Pour les subventions de fonctionnement : date limite de dépôt : 31 Octobre 2015 Pour les subventions exceptionnelles :

Plus en détail

Les suites données par la Cour des comptes aux revues par les pairs. Avril 2014

Les suites données par la Cour des comptes aux revues par les pairs. Avril 2014 Les suites données par la Cour des comptes aux revues par les pairs Avril 2014 Lors de son installation, en mars 2010, Didier Migaud, Premier président, a souligné que la Cour devait s appliquer à elle-même

Plus en détail

Livre 1. Gouvernance destiné aux associations. Guide de bonnes pratiques pour les organismes collecteurs de fonds

Livre 1. Gouvernance destiné aux associations. Guide de bonnes pratiques pour les organismes collecteurs de fonds Guide de bonnes pratiques pour les organismes collecteurs de fonds Livre 1. Gouvernance destiné aux associations. Institut de Développement de l Ethique et de l Action pour la Solidarité Association à

Plus en détail

1. Présentation de votre association

1. Présentation de votre association 1. Présentation de votre association Nom de l association : Sigle : Objet :.. Adresse de son siège social :.. Code postal : Téléphone : Commune : Télécopie : Courriel :.. Adresse site internet : Adresse

Plus en détail

LE DIPLÔME D IBODE PAR LA PROCEDURE DE LA VAE

LE DIPLÔME D IBODE PAR LA PROCEDURE DE LA VAE LE DIPLÔME D IBODE PAR LA PROCEDURE DE LA VAE 1 2 SOMMAIRE Introduction 5 Fiche 1: Les préalables à la démarche 7 º S informer avant de démarrer º Relayer l information auprès des salariés et de leurs

Plus en détail

AMICALE DU TERRE-NEUVE DE GENEVE ET BASSIN LEMANIQUE

AMICALE DU TERRE-NEUVE DE GENEVE ET BASSIN LEMANIQUE AMICALE DU TERRE-NEUVE DE GENEVE ET BASSIN LEMANIQUE S T A T U T S 5 pages, 27 articles 1/ Définitions générales Art. 1: Nom et siège L Amicale du Terre-Neuve de Genève et Bassin Lémanique, ci-après nommée

Plus en détail

Les chartes de France Investissement

Les chartes de France Investissement Les chartes de France Investissement Introduction : le dispositif France Investissement Les PME les plus dynamiques ou à fort potentiel de croissance apportent une contribution essentielle au développement

Plus en détail

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 77 du Règlement intérieur du Conseil

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 77 du Règlement intérieur du Conseil Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. restreinte 2 octobre 2013 Original: français TD/B/EX(58)/R.3 Conseil du commerce et du développement Cinquante-huitième

Plus en détail

La recherche de l excellence dans le domaine de l enseignement des langues perspectives et expériences internationales

La recherche de l excellence dans le domaine de l enseignement des langues perspectives et expériences internationales La recherche de l excellence dans le domaine de l enseignement des langues perspectives et expériences internationales Richard Rossner rrossner@eaquals.org EAQUALS Association européenne fondée en 1991

Plus en détail

Charte éthique du mécénat et du parrainage d entreprise. dans les Parcs naturels régionaux

Charte éthique du mécénat et du parrainage d entreprise. dans les Parcs naturels régionaux Charte éthique du mécénat et du parrainage d entreprise dans les Parcs naturels régionaux Mars 2012 Préambule Les Parcs naturels régionaux offrent aux entreprises privées des espaces privilégiés pour développer

Plus en détail

Evaluation de six ONG de développement agréées par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes du Grand- Duché de Luxembourg

Evaluation de six ONG de développement agréées par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes du Grand- Duché de Luxembourg Evaluation de six ONG de développement agréées par le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes du Grand- Duché de Luxembourg Rapport de Synthèse de l évaluation Extrait de la version finale du

Plus en détail

Charte de la Société suisse de la sclérose en plaques

Charte de la Société suisse de la sclérose en plaques Charte de la Société suisse de la sclérose en plaques Préambule La présente charte tend à rassembler l essentiel des principes, valeurs et visions qui sont chères à la Société suisse de la sclérose en

Plus en détail

TROPHEE RSE DE LA PROFESSION COMPTABLE 2014 CATEGORIE MEILLEURE DEMARCHE RSE

TROPHEE RSE DE LA PROFESSION COMPTABLE 2014 CATEGORIE MEILLEURE DEMARCHE RSE TROPHEE RSE DE LA PROFESSION COMPTABLE 2014 CATEGORIE MEILLEURE DEMARCHE RSE Nom de la société : Adresse : INFORMATIONS GÉNÉRALES N téléphone : Adresse de messagerie : Etablissement(s) secondaire(s) ou

Plus en détail

Code de Transparence ISR ESG ISR ESG ISR ESG ESG ISR ISR ISR ESG ISR ESG ISR ESG ISR ESG ESG ESG ESG ESG. Investissement Socialement Responsable

Code de Transparence ISR ESG ISR ESG ISR ESG ESG ISR ISR ISR ESG ISR ESG ISR ESG ISR ESG ESG ESG ESG ESG. Investissement Socialement Responsable ISR ISR SG ISR ISR ISR ISR ISR ISR ISR ISR ISR SG ISR ISR Investissement Socialement Responsable Code de Transparence pour les fonds ISR ouverts au public ISR ISR Mise à jour février ISR 2013 Code de Transparence

Plus en détail

LA VAE à l ENSA de Cergy. A- Le déroulement et l inscription

LA VAE à l ENSA de Cergy. A- Le déroulement et l inscription LA VAE à l ENSA de Cergy. A- Le déroulement et l inscription Qu est-ce que la VAE? C est un dispositif qui permet l obtention de tout ou partie d une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ DE LA CHARTE SUR LE DON EN CONFIANCE EN 2007

RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ DE LA CHARTE SUR LE DON EN CONFIANCE EN 2007 RAPPORT ANNUEL DU COMITÉ DE LA CHARTE SUR LE DON EN CONFIANCE EN 2007 Ce rapport concerne la période janvier 2007 décembre 2007 1 2 TABLE DES MATIERES I Le contrôle et l agrément des organisations agréées

Plus en détail

Licorne & Phénix. association française pour la médiation animale

Licorne & Phénix. association française pour la médiation animale DOSSIER DE PRESSE Licorne & Phénix association française pour la médiation animale Qui sommes-nous? a pour mission de favoriser les échanges, l information, la formation et les rencontres entre les amis

Plus en détail

CHARTE POUR LES APPELS D OFFRES! AGENCE - ENTREPRISE / ANNONCEUR!

CHARTE POUR LES APPELS D OFFRES! AGENCE - ENTREPRISE / ANNONCEUR! CHARTE POUR LES APPELS D OFFRES! AGENCE - ENTREPRISE / ANNONCEUR! AGENCES ET ENTREPRISES / ANNONCEURS INVITÉS À S ENGAGER POUR DES COMPÉTITIONS DE PLUS EN PLUS BELLES! 7 GUIDES DE LA RELATION AGENCE/ANNONCEUR*

Plus en détail

irigeants d associations

irigeants d associations esponsabilité personnelle des irigeants d associations Préservez votre patrimoine privé en cas de mise en cause de votre responsabilité personnelle Découvrez l'application iprev pour les TNS L assurance

Plus en détail

Termes de référence stage

Termes de référence stage Termes de référence stage Soutien à la création de modules d animation pour les jeunes (Volet Interculturalité) Intitulé du stage Secteur d activité Nom de l association Représentant légal Référent pour

Plus en détail

l essentiel 2012 des petits frères des Pauvres L essentiel 2012 de la Fondation

l essentiel 2012 des petits frères des Pauvres L essentiel 2012 de la Fondation l essentiel 2012 L essentiel 2012 de la Fondation des petits frères des Pauvres La Fondation des petits frères des Pauvres s inscrit dans un mouvement associatif tourné vers les personnes âgées ou en grande

Plus en détail

1 ) Introduction : le secteur associatif en France. 3 ) Les référentiels de bonne gouvernance associative

1 ) Introduction : le secteur associatif en France. 3 ) Les référentiels de bonne gouvernance associative Institut des Réviseurs d'entreprises/instituut van de Bedrijfsrevisoren Vendredi 17 octobre 2008 -Bruxelles Membre du Comitéde pilotage de la commission «secteur public et non marchand» de la Compagnie

Plus en détail

Demande de subvention Vie Associative

Demande de subvention Vie Associative Demande de subvention Vie Associative ANNÉE : 20 SECTEUR DE LA DEMANDE Agriculture Art & Culture Economie Enseignement Environnement Relations Internationales SEEUR DE LA DEMANDE Logement Patrimoine Social

Plus en détail

Comment remplir le dossier de demande subvention?

Comment remplir le dossier de demande subvention? Comment remplir le dossier de demande subvention? Ville de Suresnes année 2015 Le dossier de demande de subvention est à déposer en 3 exemplaires avant le 5 décembre 2014 Au service Vie Associative 6 rue

Plus en détail

35 projets humanitaires et sociaux

35 projets humanitaires et sociaux PROGRAMME AFRIQUE FONDACIO UN MOUVEMENT AU SERVICE DE l humain L aventure naît à Poitiers en 1974, à l initiative de jeunes adultes qui souhaitaient s engager au service d un monde plus humain. Fondacio

Plus en détail

Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone. Présentation des projets de compensation carbone

Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone. Présentation des projets de compensation carbone Fondation GoodPlanet Programme Action Carbone Présentation des projets de compensation carbone Fondation GoodPlanet Mettre l écologie au cœur des consciences Fondée en juillet 2005 par Yann Arthus-Bertrand

Plus en détail

Code Mutuel de Bonnes Pratiques en Elevage Caprin

Code Mutuel de Bonnes Pratiques en Elevage Caprin Code Mutuel de Bonnes Pratiques en Elevage Caprin Version 2008 MANUEL D'ORGANISATION Objectifs, rôle des partenaires & procédures Code Mutuel de Bonnes Pratiques en Elevage Caprin : guide du technicien

Plus en détail

Service Civique. Service civique. Esprit

Service Civique. Service civique. Esprit Service civique Esprit Contact : Nathalie Chaverot servicecivique@la-guilde.org Tel : 01 43 26 97 52 www.la-guilde.org www.service-civique.gouv.fr La loi du 10 mars 2010 a créé l engagement de Service

Plus en détail

Mettre en place une stratégie de développement

Mettre en place une stratégie de développement Le Projet au cœur de la Mettre en place une stratégie de développement 1 Le succès dépend d une définition claire des objectifs et des moyens mis en œuvre. Le Projet au cœur de la L articulation des objectifs

Plus en détail

FORUM PROFESSIONNEL. Fédération Nationale des Enseignants de Yoga. Syndicat National des Professeurs de Yoga

FORUM PROFESSIONNEL. Fédération Nationale des Enseignants de Yoga. Syndicat National des Professeurs de Yoga FORUM PROFESSIONNEL Fédération Nationale des Enseignants de Yoga Syndicat National des Professeurs de Yoga Divers statuts : I - Salarié (Association, Comité d entreprise, Société de portage, Entreprise

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE RAPPORT DE TRANSPARENCE SOMMAIRE 1 PRÉSENTATION DU CABINET... 1 1.1) Le cabinet PROCOMPTA... 1 1.1.1) Indépendance juridique économique et financière... 1 1.1.2) Organigramme... 2 1.1.3) Gouvernance et

Plus en détail

Donateur : qui es tu? «Donateur : qui es-tu?» - 4 oct.

Donateur : qui es tu? «Donateur : qui es-tu?» - 4 oct. Donateur : qui es tu? Ton profil? 2 Plus de la moitié des Français sont concernés par le don d argent % Donne au moins tous les 2/3 ans 53 47 53 53 57 46 45 42 Donne rarement ou jamais Crise 2004 2005

Plus en détail

Charte des Partenariats - p1 -

Charte des Partenariats - p1 - Charte des partenariats de Nature & Société Depuis sa création dans le milieu des années soixante-dix Nature & Société n a cessé de favoriser, en Ile-de-France, l'information du citoyen et l'éducation

Plus en détail

Rapport annuel de transparence

Rapport annuel de transparence Rapport annuel de transparence Exercice clos le : 31 décembre 2010 Fiduciaire Audit Conseil Chapitre : 1. Présentation du Cabinet SOMMAIRE 1. Présentation du Cabinet... 3 1.1. Le cabinet en France... 3

Plus en détail

CARCASSONNE AGGLO DEMANDE DE SUBVENTION

CARCASSONNE AGGLO DEMANDE DE SUBVENTION CARCASSONNE AGGLO DEMANDE DE SUBVENTION 1 - LE DEMANDEUR Nom du demandeur :...... Sigle :... Objet :... N SIRET... Date de publication de la création au Journal Officiel :.... Activités principales :...

Plus en détail

Projet : d investissement : financement : Néant Durée du projet (mois) Néant Taux de change : Néant. Coordonnées du demandeur :

Projet : d investissement : financement : Néant Durée du projet (mois) Néant Taux de change : Néant. Coordonnées du demandeur : Remarque : Le candidat doit remplir les cases vides, le personnel de l ADF mettra à jour les cases ombragées (marquées Néant) après les visites sur le terrain Pays : Nom du Projet : Montant estimatif Monnaie

Plus en détail