COMPTE RENDU DE CHANTIER

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPTE RENDU DE CHANTIER"

Transcription

1 09 COMPTE RENDU DE CHANTIER Tél : Fax : Mail : 09 8, rue Jacques Babinet Immeuble les peupliers TOULOUSE Référence : APP112_AUDIT_LAURIERS_TOULOUSE Phase : Chantier Auteur : Alexandre CABION Date : Maître d'ouvrage Nom Syndicat des Copropriétaires LES LAURIERS Mail Tél Maître d œuvre Nom Eco2 Wattconseil Mail Tél n MB Opération Nom Rénovation de la résidence des LAURIERS Adresse 119 Rue Feretra Toulouse

2 Date : Page 2 sur 7 CONTACTS Réunion de chantier DESIGNATION INTERVENANT COORDONNÉES PRÉSENT MAÎTRE D OUVRAGE Syndicat des Copropriétaires LES LAURIERS Représenté par M. TALEB Tel : Mail : MOE BET Eco2 Wattconseil Jérémie ALQUIER Tel : Mail : Bureau de contrôle Alpes Contrôle M. VARNIER De TERSSAC Mme VIGUIER Tel : Mail : Mail : Entreprise BOURRIE M. GILET M. RUAMPS Tel : Mail : Mail : MOE Architecte M. SARTRE Tel : Mail : Prochaine réunion A définir suivant avancement Sur site COMPTE RENDU CR Intervenant Désignation A faire le Fait le Sondage du boisseau du conduit de fumée 30*40 (pouzzolane + 8cm brique creuse Dimaètre conduit chaudière 315mm 01 MOA-BET Détermination des passages libres des VB et VH VB : 50x43 soit 21.5 dm2 (ok pour une puissance < à 410 kw) VH : 40x40 soit 16 dm2 (ok pour un conduit de fumée de diamètre 31.5cm) Passage libre pour caisson de ventilation Trappe de 60x70cm, prendre les dispositions nécessaires pour mise en place du nouveau caisson Voir photo en PJ 8814

3 Date : Page 3 sur 7 01 Bureau Contrôle Préciser la tenue au feu des conduits actuels suivant sondage et photo Définir le degré coupe-feu pour le conduit de fumée en tenant compte des contraintes existantes CRED-1 01 BOURRIE 02 Bureau Contrôle Confimer la puissance de la chaufferie Préciser le diamètre du conduit de fumée Préciser les incidences financière et technique de la mise en œuvre (si possible) d un conduit double peau suivant coupe feu demandé par le BC. VMC : conduit vertical CF 1h ; en attente précision du degré coupe-feu actuel de la colonne montante coupe feu cage d escalier ; attente de la confirmation de supression des clapets coupe-feu remplacés par système de détection de fumée dans VMC avec report en RDC + voyant lumineux prévoir accès local VMC CF 12h (archi) Prévoir poste de rebouchage des réservations entre niveau et en chaufferie Chaufferie : conduit de fumée : en attente précision du degré coupe-feu actuel et validation remplacement du conduit sans modification du degré coupe-feu coupure gaz chaufferie : électrovanne avant pénétration en chaufferie + report en façade à côté de la vanne de coupure actuelle ok CRED-1 02 BOURRIE VMC : Transmettre la fiche technique du chemisage Voir existance de conduit pare flamme Faire confirmer l alimentation CR1 par l électricien. 02 MOA Prévoir changement coude VMC nouveau chemisage (entreprise CVC) 02 Eco2 Wattconseil En attente de la mise à jour du diagnostic de sécurité pour mise à jour des pièces écrites finales. Ok

4 Date : Page 4 sur 7 03 MOE MOA - BOURRIE Signature des marchés sur la base du devis du 27 mars MOA Eco2 Situations : payement le jeudi, à envoyer à Eco2 pour validation. Fournir 3 exemplaires papier à Eco2 03 MOA - BBOURRIE Signer l ttestation de prise en compte de la TVA à 10% pour l entreprise 03 Bureau Contrôle Valider la solution de la production d ECS suivant mail du 19 septembre BOURRIE Etat des lieux vide sanitaire Faire visite des vides sanitaires pour identifier les problèmes (plans + photos) sur les colonnes, les raccordement fergalva et les vannes d équilibrage Proposer solutions techniques et financières pour la rénovation des réseaux et la mise en œuvre des vannes sur les réseau des salles de bain (mis en place de suspente, dévoiement, abaissement des réseaux ) URGENT BOURRIE Mise en œuvre des radiateurs vu ce jour sur chantier. Ok, l entreprise prévoie un ajustement de peinture. 03 MOA Bureau de contrôle BOURRIE Mise en œuvre des clapets coupe feu dans les cages d escaliers : Incidence technique Incidence financière BOURRIE 04 BOURRIE Etudier en envoyer plans de la nouvelle implantation de la chaufferie pour limiter la coupure d eau à une journée! Fournir le planning d intervention Faire le point avec l électricien pour intervenir dans les logements (pose des bouhes de VMC) en même temps pour limiter les nuissances aux locataires Prévoir coordination avec le plaquiste pour le changement des gaines individuelles souple et semi-rigide BOURRIE Fournir les plans de repérage des colonnes et des malfaçons en vide sanitaire MOA - BOURRIE L entreprise confirme que les vannes TA peuvent servir de vanne de coupure pour les colonnes de salle de bain endommagées.

5 Date : Page 5 sur 7 04 Architecte Bureau de contrôle Préciser l implantation des portes coupe-feu pour prévoir la msie en œuvre des clapets coupe-feu. Comme vu sur chantier certain départ individuel semble se trouver dans le volume de la cage d escalier. Pour conserver le closonnement de la cage d escalier, des manchons pare-flamme devront être mis en place dans les bouches de VMC concernées Bureuau de contrôle Valider la proposition pour les clapets coupe feu et le caission de ventilation faite le par mail Calfeutrer certaine traversée de gaine dans les appartement du R+5 Prévoir le report de dysfonctionnement de la VMC au RDC Gaine rigide mise en place au R+5 sauf sur (attente ouverture appartement). Radiateurs changés pour 60 logements. Préparateur ECS installé et mis en route. Attente du planning et des autres pièces demandées. Entre mardi et mercredi, dépose et repose de la chaudière Netoyage à prévoir aujourd hui Mis en place des clapets coupe-feu dès mercredi Etudier la possibilité de dévier la ventouse vers la zone de l escalier. Déposer la ventouse pour la faire passer au dessus de la futur porte coupe-feu et rejeter les fumées entre les deux pans de murs au niveau de la cage d escalier. Prévoir une protection du conduit de la ventouse après le balcon. Fournir avis technique du chemisage de la VMC et du conduit de fumée pour validation Etudier la possibilité de rapprocher la chaudière du mur Eco2Wattconseil Bureau de contrôle Faire valider la mise en place de cartouche coupe-feu pour les logements avant la porte coupe-feu au niveau de la cage d excalier. Voir également le positionnement de la ventilation haute sous réserve que l existante fournisse un tirage suffisant Fournir le plan de repérage des colonnes montantes

6 Date : Page 6 sur 7 Mise en place du conduit de fumée vendredi Mise en service chauffage le mardi Eco2Wattconseil R+5 terminé R+4 manque encore des remplacements de gaines souples Manque encore 7 appartements pour les radiateurs La VH existante peut bien être réutilisée La ventouse doit être déposée et reposée comme cela a été décrit lors de la dernière réunion Fournir la fiche technique de la ventouse pour validation Remplacement des gaines souples début semaine 45 au R+3 Faire le point sur la solution du chemisage de la gaine VMC. Essayaer de trouver un produit avec un avis technique pour la VMC. Attendre la nouvelle situation pour validation Voir avec bureau de contôle pour la position du coup de poing gaz de la chaufferie. Faire attention au calfeutrement du passage des gaines dans les cloisons des appartements. Une mise au point a été vu avec le plaquiste pour se coordonner. Mardi 0411 début pénétration au R+3. Attention, finir avant le Coordination pour débuter côté gauche vu avec le plaquiste. Installer clapet coupe-feu au R+4 avant le 1111 Pose radiateurs quasiment terminée. Caisson VMC fixé la semaine prochaine. Pose du conduit de cheminée en cours. Proposer devis pour le problème de la fuite au RDC Fournir procès verbal des clapet et cartouches coupe-feu Calfeutrer les différents trous présents sur la gaine de ventilation Manque pose des cartouches coupe-feu (reçu le 3110) et pose de coude sur certain piquage

7 Date : Page 7 sur 7 Fournir rapidement les plans d EE et les plans des colonnes existantes Fuite présente au niveau du tube de cheminée de la chaudière. A régler. Ajouter un coude à la ventouse pour éjecter les fumée vers l extérieur. Fournir document des cartouches et clapets coupe-feu Fournir solution pour la gaine VMC proposée par votre sous-traitant

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

Présentation réhabilitation Résidence TENNIS 50 logements collectifs à VILLENEUVE D ASCQ. «Logement social : rénovation en basse consommation»

Présentation réhabilitation Résidence TENNIS 50 logements collectifs à VILLENEUVE D ASCQ. «Logement social : rénovation en basse consommation» Présentation réhabilitation Résidence TENNIS 50 logements collectifs à VILLENEUVE D ASCQ Cd2e «Logement social : rénovation en basse consommation» 22 février 2012 Avant La résidence se situe à VILLENEUVE

Plus en détail

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP guide Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG lot CVC Avant-propos AVANT-PROPOS CHAUFFAGE... 1 CLIMATISATION... 2 GESTION TECHNIQUE CENTRALISÉE 3

Plus en détail

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements

Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Remplacement des chaudières dans les immeubles d appartements Xavier Kuborn 7 octobre 2014 Avec le support de la guidance technologique éco-construction et développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Retours d expériences le 14 mars 2012 Côte Rousse : Rénovation

Plus en détail

VENTOUSE C13 - C33 ou CHEMINEE B33

VENTOUSE C13 - C33 ou CHEMINEE B33 CAHIER D INSTALLATION DES CONDUITS DE FUMEES VENTOUSE C - C ou CHEMINEE B Raccordement ventouse Gamme des conduits. Conduits «ventouse» Ø 80 /. Conduits «ventouse» Ø 00 / 0. Conduits «ventouse» Ø 80 /

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

DPGF lot 1 DOUBLAGE/CLOISONS/FX PLAFONDS Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

DPGF lot 1 DOUBLAGE/CLOISONS/FX PLAFONDS Décomposition du Prix Global et Forfaitaire VILLE D HOUDAIN Réhabilitation thermique des écoles Jules Elby et Léon Blum Aménagement de l accès Ecole Elby PRO - DCE OCTOBRE 213 DPGF lot 1 DOUBLAGE/CLOISONS/FX PLAFONDS Décomposition du Prix Global

Plus en détail

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames R E Q U A L I F I C A T I O N E T A G R A N D I S S E M E N T D E L A M A I R I E D E C O

Plus en détail

KIT POUR CHAUDIÈRES CONDENSATION FIOUL OU GAZ SYSTÈME ÉTANCHE C 33 RÉNOLUX. Température maximale des fumées : 120 C

KIT POUR CHAUDIÈRES CONDENSATION FIOUL OU GAZ SYSTÈME ÉTANCHE C 33 RÉNOLUX. Température maximale des fumées : 120 C 46 KIT POUR CHAUDIÈRES CONDENSATION FIOUL OU GAZ SYSTÈME ÉTANCHE C 33 RÉNOLUX Température maximale des fumées : 120 C Raccordement d une chaudière de type C en concentrique avec réutilisation du boisseau

Plus en détail

Descriptif quantitatif second œuvre

Descriptif quantitatif second œuvre GENERAUX ARTISTIQUES Descriptif quantitatif second œuvre La mise en œuvre de menuiserie intérieure Maintien des blocs portes en attente de la pose de la cloison (mise en place, réglage et calage) ES S

Plus en détail

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2 1. CLASSEMENT ET GENERALITES : 1.1. Classement Sont classées dans la 3ème famille les habitations collectives dont le plancher bas du logement le plus haut est situé à 28 mètres au plus au-dessus du sol

Plus en détail

Audit 360 CONFORT, ENERGIE, SÉCURITÉ, VALORISATION. Une solution pour y voir plus clair dans votre copropriété

Audit 360 CONFORT, ENERGIE, SÉCURITÉ, VALORISATION. Une solution pour y voir plus clair dans votre copropriété Audit 360 CONFORT, ENERGIE, SÉCURITÉ, VALORISATION Une solution pour y voir plus clair dans votre copropriété Socotec en quelques mots 3 valeurs d engagement + 5 métiers structurants + 7 aes stratégiques

Plus en détail

Construction d un pôle intergénérationnel CABANNES. Commune de CABANNES Hôtel de Ville 13440 CABANNES Tél. : 04.90.90.40.40 / Fax : 04.90.95.33.

Construction d un pôle intergénérationnel CABANNES. Commune de CABANNES Hôtel de Ville 13440 CABANNES Tél. : 04.90.90.40.40 / Fax : 04.90.95.33. Construction d un pôle intergénérationnel CABANNES Commune de CABANNES Hôtel de Ville 13440 CABANNES Tél. : 04.90.90.40.40 / Fax : 04.90.95.33.41 Phase DCE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE DPGF

Plus en détail

CONDUITS SEMI-RIGIDES CLIP & GO

CONDUITS SEMI-RIGIDES CLIP & GO CONDUITS SEMI-RIGIDES CLIP & GO Spécial ventilation des logements Les Produits Assemblage facile et rapide, Facilité d intégration, Qualité d air optimale, Étanchéité du réseau renforcée, Économies d énergie,

Plus en détail

Modalités d aide à la réalisation d audits énergétiques dans les copropriétés en Languedoc-Roussillon - 2012 -

Modalités d aide à la réalisation d audits énergétiques dans les copropriétés en Languedoc-Roussillon - 2012 - Modalités d aide à la réalisation d audits énergétiques dans les copropriétés en Languedoc-Roussillon - 2012 - Dans le cadre du programme régional PROMETHEE, la Région Languedoc-Roussillon et l ADEME peuvent

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE

DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE 4, rue Dolorès Ibarruri DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE L entreprise a la responsabilité de prévoir les bonnes quantités de fourniture pour la réalisation des travaux : - faire les métrés et renseigner

Plus en détail

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 11 Parmi les postes répertoriés, beaucoup de postes sont cités une seule fois. Pour eux,

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Préambule : Cette notice concerne les dispositions essentielles de sécurité à prévoir en fonction du classement de l'établissement

Plus en détail

pour le compartimentage > Clapet coupe-feu ISONE Applique - Clapet coupe-feu ISONE Applique ISONE/Ap circulaire ISONE/Ap circulaire

pour le compartimentage > Clapet coupe-feu ISONE Applique - Clapet coupe-feu ISONE Applique ISONE/Ap circulaire ISONE/Ap circulaire Présentation gamme ISONE applique Clapets circulaire coupe-feu et rectangulaire pour le compartimentage > Clapet coupe-feu ISONE Applique - Clapet coupe-feu ISONE Applique Description Certifié et conforme

Plus en détail

CHAUDIERES - GAZ. CHAUDIERES - gaz. inox. PULSATOIRE 20 et 40. Le principe de la chaudière Pulsatoire, économique et respectueuse de l environnement

CHAUDIERES - GAZ. CHAUDIERES - gaz. inox. PULSATOIRE 20 et 40. Le principe de la chaudière Pulsatoire, économique et respectueuse de l environnement CHAUDIERES - gaz PULSATOIRE 20 et 40 GAZ NATUREL OU PROPANE RT 2000 CONDENSATION L innovation de la chaudière Pulsatoire introduit une véritable révolution technologique dans l univers des chaudières à

Plus en détail

CHAUDIÈRE TIRAGE NATUREL - CHAUDIÈRE ÉTANCHE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ RACCORDER CRÉER TUBER GUIDE POUJOULAT

CHAUDIÈRE TIRAGE NATUREL - CHAUDIÈRE ÉTANCHE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ RACCORDER CRÉER TUBER GUIDE POUJOULAT CHAUDIÈRE TIRAGE NATUREL - CHAUDIÈRE ÉTANCHE RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT CHOISIR CHEMINÉES POUR PLUS DE PERFORMANCE > Les conduits Poujoulat sont ronds, lisses,

Plus en détail

AVANT PROJET SOMMAIRE / AUDIT Lots CVC CFO CFA:

AVANT PROJET SOMMAIRE / AUDIT Lots CVC CFO CFA: MAITRE D OUVRAGE 133, rue Falguière 75015 PARIS Date 23/09/2011 Affaire / indice 0821-28-2011_IndA AVANT PROJET SOMMAIRE / AUDIT Lots CVC CFO CFA: Nom du fichier AUDIT_0821-28-2010_IndA_Caves Mouchotte.docx

Plus en détail

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 03.02 BASE DE CHOIX ET CALCUL...29 03.03 QUALITE DES INSTALLATIONS...29 03.03.01 Matériels...29 03.03.02 Installations électriques...30

Plus en détail

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Espace Info Energie de la CoVe eie.carpentras@aere-asso.com 0490362509 Avec le soutien de : Isolation par l'intérieur des murs extérieurs Isolation

Plus en détail

DIAGNOSTIC ENERGETIQUE. Résidence La Menuisière 1 et 1bis à Toulouse

DIAGNOSTIC ENERGETIQUE. Résidence La Menuisière 1 et 1bis à Toulouse DIAGNOSTIC ENERGETIQUE Résidence à Toulouse VERSION 2 Février 2010 ATMOSPHERES EURL au capital social de 5.000 16, Chemin du TUCOL 31.790 SAINT JORY Tél : 05 61 35 40 43 - Fax : 05 61 35 40 95 - E-mail

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Assurer une bonne étanchéité à l air de l enveloppe dans les bâtiments neufs et en rénovation Aline Branders PLATE-FORME MAISON PASSIVE asbl

Plus en détail

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur.

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. Protection incendie Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. églementation incendie La réglementation incendie

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

Qu est-ce qu un raccordement?

Qu est-ce qu un raccordement? mars 2012 La prestation de raccordement : vue d ensemble pages 4/5 Votre demande de raccordement page 6 La proposition de raccordement d ERDF page 7 modalités de paiement prix du branchement Les travaux

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP.

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP. 1 COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP Lot 3 MENUISERIES BOIS Février 2013 ATÉCO Economiste de la Construction

Plus en détail

Cure de Puy Sanières. Puy Sanières (05) HC-R - Phase Réalisation Niveau OR (86pts)

Cure de Puy Sanières. Puy Sanières (05) HC-R - Phase Réalisation Niveau OR (86pts) Mur mitoyen église - BA13 - ITE laine de verre (ép. 10cm) - Mur en pierre ép60cm Toit - BA13 - Laine de verre (ép. 24cm) - OSB+lame d air -Couverture en ardoise Mur MOB - OSB - Fibre de bois HD (ép. 12cm)

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public)

NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public) NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public) Notice de sécurité à l usage des E.R.P. 1 NOTICE DE SECURITE BATIMENT A PROJET : Réhabilitation et extension par construction

Plus en détail

Bilan d exploitation

Bilan d exploitation Rénovation Energétique du Bâtiment Municipal à UGINE 21/01/2009 Bilan d exploitation Réalisé le 19 Mars 2012 à Saint Etienne 14/10/2010 Période réalisation des travaux : du 15 Avril 2010 au 21 Octobre

Plus en détail

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot n 06 PLOMBERIE, CHAUFFAGE,

Plus en détail

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire Sommaire Chapitre 1. Qu est-ce qu une installation gaz? 10 Généralités 11 1.1 Comment ça marche? 12 1.2 Définitions 14 1.3 Les appareils 19 Chapitre 2. Les tuyauteries fixes 28 Généralités 29 2.1 Tuyauteries

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE La mise en œuvre BBC Formation pour entreprises IBSE 2 Les labels Maison bioclimatique Maison conçue pour bénéficier de tous les avantages du climat et du terrain ainsi que de la végétation environnante.

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

Economique Jusqu à 70 % d économie d énergie

Economique Jusqu à 70 % d économie d énergie Le seul chauffe-eau thermodynamique mural à ventouse concentrique EN 100 & 150 LITRES Economique Jusqu à 70 % d économie d énergie unique Ventouse concentrique orientable à 360 [entrée et sortie d air

Plus en détail

documentation c a l f e u t r e m e n t s

documentation c a l f e u t r e m e n t s documentation c a l f e u t r e m e n t s Notre département calfeutrement vous propose sur toute la France, le rebouchement de vos passages de câbles ou tuyauteries afin de reconstituer le degré coupe-feu

Plus en détail

Rénovation MINERGIE d un petit immeuble collectif des années 50 (Travaux en 2005-2007)

Rénovation MINERGIE d un petit immeuble collectif des années 50 (Travaux en 2005-2007) Rénovation MINERGIE d un petit immeuble collectif des années 50 (Travaux en 2005-2007) par Jean-Luc Juvet Ingénieur dipl. Ecole Polytechnique Fédérale Chef du service de l énergie du Canton de Neuchâtel

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

Résidence des Badinières

Résidence des Badinières Résidence des Badinières Bienvenue à la 2 ème réunion d information et d échange «chauffage et eau chaude sanitaire» 22 janvier 2010 Réunion "chauffage" des Badinières 1 Sommaire Le contexte général (national)

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Dénomination de l'établissement : Gymnase des Closeaux Adresse principale : Petite voie des Fontaines 94.150 RUNGIS Maîtrise d ouvrage (Nom ou raison sociale) : Ville de

Plus en détail

Sécurité incendie Bâtiments d habitation anciens

Sécurité incendie Bâtiments d habitation anciens direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction Sécurité incendie Bâtiments d habitation anciens Page 1 Préambule Le présent document constitue un diagnostic permettant aux gestionnaires

Plus en détail

RÉGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB POUR LES IMMEUBLES À APPARTEMENTS.

RÉGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB POUR LES IMMEUBLES À APPARTEMENTS. RÉGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB POUR LES IMMEUBLES À APPARTEMENTS. Problèmes régulièrement rencontrés sur le terrain, quelles sont les soluhons? 07 10-2014 BASES RÉGLEMENTAIRES RELATIVES AUX INSTALLATIONS

Plus en détail

SERVICES INDUSTRIELS. Bienvenue

SERVICES INDUSTRIELS. Bienvenue Bienvenue Directive G1 Directives SIN Le gaz à Nyon Rénovation But de la présentation : La «nouvelle»g1 Les changements principaux, (non exhaustifs) Donner des pistes pour appliquer ces nouvelles prescriptions

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NOUVEAUTÉS 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NOUVEAUTÉS 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE NOUVEAUTÉS 2012 Les nouveautés foyers bois OPTIFIRE 1000 GREEN (Pas présent à Batibouw - Disponible dans le courant de l année 2012) Nouveauté spectaculaire de la gamme 2012, le plus

Plus en détail

Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe

Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5ème catégorie 2 ème Groupe Préambule La notice de sécurité est fournie pour permettre à la commission de sécurité de rendre un avis sur les conditions

Plus en détail

Le défi des Familles Eco-Engagées. Engagées. Guide de la ventilation l étanchéité à l air

Le défi des Familles Eco-Engagées. Engagées. Guide de la ventilation l étanchéité à l air Le défi des Familles Eco-Engagées Engagées Guide de la ventilation ventilation et de l étanchéité à l air La ventilation d un bâtiment permet : - d évacuer l air vicié, chargé en humidité et en polluants

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA. Production et assemblage 100 % Française. 3 Rue Pierre Mendès France 61200 ARGENTAN

DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA. Production et assemblage 100 % Française. 3 Rue Pierre Mendès France 61200 ARGENTAN DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA R-GO SPA Production et assemblage 100 % Française 1 Implantation technique Il faut retenir que la partie technique a un encombrement total de 250 cm par 90 cm au minimum, et

Plus en détail

E.R.P. : : Type PS parcs de stationnement couverts.

E.R.P. : : Type PS parcs de stationnement couverts. E.R.P. : : Type PS parcs de stationnement couverts. EN CAS D INCENDIE IN CASE OF FIRE DANS VOTRE CHAMBRE IN YOUR ROOM Press the nearest alarm button and CALL the reception DECLENCHEZ l alarme PREVENEZ

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

STOCKAGE ET ALIMENTATION FIOUL J-M R. D-BTP

STOCKAGE ET ALIMENTATION FIOUL J-M R. D-BTP STOCKAGE ET ALIMENTATION FIOUL J-M R. D-BTP 006 Généralité L alimentation en fioul des brûleurs se fait à partir d une cuve, dans laquelle le fioul est puisé par la pompe du brûleur. Le stockage du fioul

Plus en détail

RACCORDER SON INSTALLATION AU RÉSEAU D ÉLECTRICITÉ

RACCORDER SON INSTALLATION AU RÉSEAU D ÉLECTRICITÉ MODE D EMPLOI RACCORDER SON INSTALLATION AU RÉSEAU D ÉLECTRICITÉ Comment raccorder votre habitation ou votre local professionnel au réseau public de distribution d électricité. Puissance inférieure ou

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

E.R.: Philippe Philippet, rue des Glaces Nationales,88 5060 Auvelais CWA3FR051250394. Gaz Naturel. Comment raccorder votre nouvelle habitation

E.R.: Philippe Philippet, rue des Glaces Nationales,88 5060 Auvelais CWA3FR051250394. Gaz Naturel. Comment raccorder votre nouvelle habitation E.R.: Philippe Philippet, rue des Glaces Nationales,88 5060 Auvelais CWA3FR051250394 Gaz Naturel Comment raccorder votre nouvelle habitation Avez-vous d autres questions concernant le gaz naturel et nos

Plus en détail

Bâtiment Hébergement. Etat des lieux. Facade est

Bâtiment Hébergement. Etat des lieux. Facade est Bâtiment Hébergement Etat des lieux Facade est Etienne Cendron 15/10/2014 Facade nord Facade ouest Facade sud 2 Il s agit d un bâtiment d un seul niveau en murs maçonnés, à charpente métallique et couverture

Plus en détail

Installation de ventilation mécanique dans les locaux d habitation NF DTU 68.3. Aide-mémoire. Résidentiel. Édition 2015

Installation de ventilation mécanique dans les locaux d habitation NF DTU 68.3. Aide-mémoire. Résidentiel. Édition 2015 Aide-mémoire Résidentiel Édition 2015 Installation de ventilation mécanique dans les locaux d habitation NF DTU 68.3 Architectes I Bureaux d études I Bureaux de contrôle I Installateurs I Maîtres d ouvrage

Plus en détail

1.21 SYNTHÈSE ERP. ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) Dispositions administratives

1.21 SYNTHÈSE ERP. ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) Dispositions administratives Arrêté du 22 juin 1990 modifié (articles PE) ÉTABLISSEMENTS DE 5e CATÉGORIE (PETITS ÉTABLISSEMENTS) SYNTHÈSE F I C H E 1.21 ERP Les établissements dits de 5e catégorie, c est-à-dire dont l effectif du

Plus en détail

Pourquoi avoir choisi un ravalement isolant par l extérieur? Lancement de l avant projet

Pourquoi avoir choisi un ravalement isolant par l extérieur? Lancement de l avant projet Dossier Travaux d efficacité énergétique Projet d Isolation Thermique par l Extérieur (ITE) Ravalement Isolant maison individuelle (Le retour d expérience de Mr et Mme Parenti) 11 Date d emménagement au

Plus en détail

83100 TOULON CREATION D UN DESENFUMAGE NATUREL DE L ESCALIER DE SECOURS

83100 TOULON CREATION D UN DESENFUMAGE NATUREL DE L ESCALIER DE SECOURS Maître d Ouvrage INSPECTION ACADEMIQUE DU VAR RUE MONTEBELLO 83100 TOULON Projet CREATION D UN DESENFUMAGE NATUREL DE L ESCALIER DE SECOURS LOT UNIQUE Maitrise d œuvre BUREAU D ETUDES INGECOM AGENCE VAR

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Vestiaire stade des Gripôts

AUDIT ENERGETIQUE. Vestiaire stade des Gripôts DELTAWATT AUDIT ENERGETIQUE Vestiaire stade des Gripôts DELTAWATT Audit Energétique Saint Sebastien sur Loire - Janvier 2007 Vestiaires stade des Gripôts - 1/11 503 - VESTIAIRES DES GRIPOTS copyright IGN

Plus en détail

NOR: TEFT9205115A. Version consolidée au 9 novembre 2012

NOR: TEFT9205115A. Version consolidée au 9 novembre 2012 Le 9 novembre 2012 ARRETE Arrêté du 5 août 1992 pris pour l application des articles R. 235-4-8 et R. 235-4-15 du code du travail et fixant des dispositions pour la prévention des incendies et le désenfumage

Plus en détail

CADRE LEGISLATIF ET NORMATIF

CADRE LEGISLATIF ET NORMATIF GAZ Page 1 sur 7 CADRE LEGISLATIF ET NORMATIF 1977 Arrêté du 02.08.1977 définissant la certification des installations gaz, il existe 4 modèles : -modèle 1 installation à usage collectif (avant compteur).

Plus en détail

Dossier de Presse. Résidence Amiral de la Bretonnière. Les logements font peau neuve. Dinan Codi Habitat

Dossier de Presse. Résidence Amiral de la Bretonnière. Les logements font peau neuve. Dinan Codi Habitat Dossier de Presse Résidence Amiral de la Bretonnière Les logements font peau neuve 1 rue de la Violette BP 61017 22101 QUEVERT tèl. 02 96 87 15 15 fax 02 96 87 15 20 dinan.ophlm@dinan-habitat.fr www.dinan-habitat.fr

Plus en détail

PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS

PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS PERFORMANCE ENERGETIQUE DES BÂTIMENTS La PEB en pratique Avril 2012 ULg - EnergySuD UMons - Pôle Energie Facilitateurs PEB Géraldine DUPONT (ULg) Jérôme EMAER(UMons) Contenu A. Mission des facilitateurs

Plus en détail

N de rapport Date d émission

N de rapport Date d émission RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE AVANT REALISATION DE TRAVAUX ULTERIEURS - Conforme à la Norme NF X 46-020 - Organisme ayant réalisé la mission QUALICONSULT

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

Toitures et charpentes. Couverture

Toitures et charpentes. Couverture Toitures et charpentes Couverture en petits éléments (tuiles, ardoises, béton ) C.3 1/5 Domaine d application Le présent document traite des interfaces dans la mise en œuvre des couvertures en petits éléments

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F. Communauté de Communes de la Plaine de l Ain 143 rue du Château 01150 CHAZEY SUR AIN Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD Décomposition du Prix Global et

Plus en détail

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40)

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40) Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim Dossier de demande de permis de construire Notice de Sécurité (PC40) NOTICE DE SECURITE E.R.P. Remarque : Cette notice de sécurité comprend

Plus en détail

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES MountEE - Efficacité énergétique et construction durable dans les communes européennes de montagne EIE/11/007/SI2.615937 BONNES PRATIQUES CONCERNANT LA CONSTRUCTION ET LA REHABILITATION DURABLE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Chaudières sol à condensation. Systèmes à ventouse

Chaudières sol à condensation. Systèmes à ventouse technique de condensation APERÇU CHAPITRE ecovit Chaudières sol à condensation Chauffage uniquement (sans eau chaude sanitaire) ecovit VKK 6 à 656... page 65 groupes de pompe et séparateur hydraulique...

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

DG RENOVATION. 5 CHEMIN DU GRAND VAL - Extension. VAULX EN VELIN, le 12/03/13

DG RENOVATION. 5 CHEMIN DU GRAND VAL - Extension. VAULX EN VELIN, le 12/03/13 DG RENOVATION 5 CHEMIN DU GRAND VAL - Extension DEVIS n 100617 VAULX EN VELIN, le 12/03/13 MAITRE D'OUVRAGE M & Mme LEHON 55 CHEMIN DU GRAND VAL 69980 CIVRIEUX D'AZERGUES MAITRE D'OEUVRE DG RENOVATION

Plus en détail

S.C.R.L Intercommunale Bataille de Waterloo 1815 Route du Lion 299 1410 Waterloo. COMMUNE DE BRAINE L'ALLEUD Restauration de la Ferme d'hougoumont

S.C.R.L Intercommunale Bataille de Waterloo 1815 Route du Lion 299 1410 Waterloo. COMMUNE DE BRAINE L'ALLEUD Restauration de la Ferme d'hougoumont = = Ø200-520m3/h = = = vers caisson d'extraction en combles Ø200 CCF Ø200. C 904 W 1105/600 Ø200 GPP=2 = OAR=520m3/h GPP=220m3/h =30m3/h =30m3/h =30m3/h =30m3/h.C 872 W 1105/600 Ø80 = =.C 611 W 745/600...C

Plus en détail

BRANCHEMENT SANS REGARD

BRANCHEMENT SANS REGARD Version du 01/01/2005 Page- 1 /7- BRANCHEMENT SANS REGARD Le compteur peut être posé à l intérieur de l immeuble si celui-ci est situé à moins de 7 mètres du domaine public ou de la voie. Branchement sans

Plus en détail

PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011

PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011 PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011 Présents : B.CURIS / Th. KAEPPELIN/D.BERGMANN/ Ch.VALLEYRE /A.PERRICHON E.PIERRON Excusés : M.GORJUX / JC.BONI DEBRIEFING REUNION DU 17 FEVRIER SUR LE THEME 1 : Dans le

Plus en détail

100 & 150 LITRES LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL À VENTOUSE CONCENTRIQUE

100 & 150 LITRES LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL À VENTOUSE CONCENTRIQUE LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL À VENTOUSE CONCENTRIQUE 100 & 150 LITRES SILENCIEUX JUSQU À 70 % D ÉCONOMIE D ÉNERGIE LA SOLUTION EAU CHAUDE SANITAIRE RT 2012 À LA PLACE DU CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUE

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE DU MATERIEL A INSTALLER EAUX USEES SOMMAIRE

FICHE TECHNIQUE DU MATERIEL A INSTALLER EAUX USEES SOMMAIRE Page 1 sur 8 SOMMAIRE 1. Objet et domaine d application 2. Objectifs 3. Caractéristiques techniques 3.1. Réseau principal 3.2. Poste de relevage des eaux usées 3.2.1. Cas d une installation submersible

Plus en détail

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème

Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Audit Énergétique Résidence Le Belvédère à Paris 19 ème Partie concernant les bâtiments de logements Thermique et Scénarios de rénovation 10, rue des Bluets 75011 Paris Tél : 01 55 43 97 07 37-39 Avenue

Plus en détail

Dépose du plafond des habillages muraux partie commerciale, de la cloison réserve, Du mobilier central et latéral, Vaut 3.900.00

Dépose du plafond des habillages muraux partie commerciale, de la cloison réserve, Du mobilier central et latéral, Vaut 3.900.00 les collines d ugernum 5, impasse du ciste blanc 30300- BEAUCAIRE Tél : 04.66.03.84.28- Fax : 04.66.03.84.31 E-mail : magfinitions@orange.fr - www.mag-finitions.com PANDORA 16, rue du Faubourg Montmartre

Plus en détail

Travaux et entretien du logement

Travaux et entretien du logement Travaux et entretien du logement p. p. En un clin d œil Ce document est là pour vous aider, faites-en bon usage! La réglementation en vigueur, décret d application n 8- du août 98, détermine les interventions

Plus en détail

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Chaudières et chaufferies fioul basse température 2 Chaudières et chaufferies fioul basse température Olio 1500 F. La qualité et la robustesse au meilleur prix. Les chaudières

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DETAILLEE TRANCHE 2

NOTICE DESCRIPTIVE DETAILLEE TRANCHE 2 NOTICE DESCRIPTIVE DETAILLEE TRANCHE 2 Chauffage Système de chauffage électrique par radiateurs à inertie fluide de marque Atlantic ou équivalent, fil pilote 6 ordres, régulation électronique par Centrale

Plus en détail

REGLEMENTATION DES CHAUFFERIES

REGLEMENTATION DES CHAUFFERIES REGLEMENTATION DES CHAUFFERIES A : MISE EN ŒUVRE DES CHAUFFERIES Ce cours est une synthèse de la Réglementation existante sur la mise en œuvre des chaufferies de puissance supérieure à 70 kw (utile) ou

Plus en détail

SECURITE INCENDIE FIRE SECURITY

SECURITE INCENDIE FIRE SECURITY FIRE SECURITY EN 1366-2 NF S 61-937 SOMMAIRE RAPPEL DES NORMES page 3 TERMINAUX TESTES SUIVANT NF EN 1366-2 CLAPET PARE-FLAMMES 120-1 sens - 100 à 200 mm page 6 CLAPET COUPE FEU 60-2 sens - 100 et 125

Plus en détail

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER

FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER FOYER - INSERT - POÊLE - CUISINIÈRE GUIDE POUJOULAT RACCORDER CRÉER TUBER ÉVACUER LES FUMÉES EN TOUTE SÉCURITÉ CHOISIR POUJOULAT POUR PLUS DE PERFORMANCE POUR L AVENIR > Les conduits Poujoulat sont ronds,

Plus en détail

Avis Technique 14/12-1823

Avis Technique 14/12-1823 Avis Technique 14/12-1823 Système de ventilation associé au remplacement des appareils à gaz avec coupe-tirage Réutilisation de conduit de fumée Reuse of chimney Renovierung von Abgasanlagen Système COMBISHUNT

Plus en détail