Méthodes mixtes en évaluation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Méthodes mixtes en évaluation"

Transcription

1 Méthodes mixtes en évaluation Combinaison des méthodes m qualitatives et quantitatives Pierre Pluye MD PhD Département de médecine m familiale Université McGill INPES Paris - 11 avril 2008

2 Méthodes mixtes en évaluation: Plan 12:00-12:30 12:30 Présentation Lecture & Livre de référencer rence Introduction & Justification Conceptualisation & Devis Intégration & Qualité Exercice: Projet individuel 13:15-14:00 14:00 Débat D (facultatif) 14:00-14:45 14:45 Exercice Présentation des projets individuels & vote Amélioration du projet d éd équipe Projets d éd équipe: Commentaire & question

3 12:00-12:30 12:30 Présentation Lecture Péladeau, N. & Mercier, C. (1993). Approches qualitative et quantitative en évaluation de programmes. Sociologie et Sociétés,, 25(2): ?? Recherche évaluative & enseignement Creswell, J.W. & Plano Clark, V.L. (2007). Designing and conducting mixed methods research. London: Sage.

4 Méthodes mixtes: Introduction Combinaison des méthodes qualitatives et quantitatives Pratique: Depuis longtemps Récemment conceptualisée en termes de méthodes mixtes (premier handbook publié en 2003)

5 Méthodes mixtes: Introduction Publication dans le domaine de la santé Plus fréquemment sur des études quantitatives Moins fréquemment sur des études qualitatives Rarement sur des études mixtes Composantes qualitatives et quantitatives souvent publiées sépars parément Abbreviations QUAN + QUAL: Concomitance & importance égale QUAL quan: Succession & importance inégale QUAN (qual): Insertion

6 Méthodes mixtes: Introduction QUAL Communication & Information Analyse de discours Analyse de contenu qualitative Sémiotique Idéaux-types & «Patterns» Analyse des évènements Théorisation ancrée Étude de cas qualitative Actions sociales Herméneutique Historio(bio)graphie Phénoménologie Société & Interactions Sociales Ethnographie Ethnométhodologie Interactionnisme symbolique QUAN Études expérimentales Essai contrôlé randomisé Essai contrôlé Essai contrôlé avant-après Études observationnelles Étude de Cohorte Étude de comparaison de cas Étude avant-après & séries temporelles Enquête transversale Série de cas Rapport de cas QUAL et\ou QUAN Recherche-action ou recherche participative

7 Méthodes mixtes: : Justification Très s populaires en évaluation: Synergie des forces des méthodes m qualitatives et quantitatives QUAL Description de phénom nomènes nes sociaux complexes (par ex. interventions en promotion de la santé) Résultats spécifiques (contexte d implantation) d Leçons transférables rables (autres contextes) QUAN Relations causales ou descriptions généralisables g (inférences statistiques) Exemple QUAN: Programme bien implanté à A vs. mal à B? QUAL: Mieux comprendre les diverses implantations

8 Méthodes mixtes: : Justification Nécessité Amélioration Besoins 7 raisons pour combiner QUAL & QUAN Informations (données) QUAL amélior liorées par QUAN Informations (données) QUAN amélior liorées par QUAL Méthode QUAL insuffisante Méthode QUAN insuffisante Besoin de généraliser g des résultats r QUAL par QUAN Besoin d interprd interpréter des résultats r QUAN par QUAL Besoin d explorer d et d expliquer d (QUAL & QUAN) Creswell & Plano-Clark, 2007

9 Méthodes mixtes: : Conceptualisation QUAL Exploration & interprétation QUAN Explication & causalité QUAL (par ex. explorer & mesurer) QUAN QUAL (par ex. interpréter Ethnographie, phénoménologie, ethno-méthodes, théorisation ancrée, études de cas Expérience, action sociale et interactions sociales (mots, sons, images) QUAN facteurs-résultats ) Biostatistiques Epidémiologie Statistiques (chiffres, mesure)

10 Méthodes mixtes: : Conceptualisation D après s Johnson 2007 Journal of Mixed Methods Research

11 Méthodes mixtes: Projet d : Projet d évaluation Problème(s) Objectif général Question(s) spécifique(s)?

12 Méthodes mixtes: Projet d : Projet d évaluation Problème(s) Différence entre situation actuelle et souhaitée Par ex. mauvaise implantation au site B Objectif général Contribution attendue de l évaluation Par ex. mieux comprendre l implantation Question(s) spécifique(s) Qui? Quoi? Pourquoi? Comment? Oủ? Par ex. Comment l intervention est-elle implantée (tous les sites)? Quelle est la perspective des intervenants (sites + vs. +\- vs. -)?

13 Méthodes mixtes: : Exercice Formez 5 équipes de 10 Chaque équipe désigne d 1 modérateur Le modérateur distribue les feuilles d exerciced Résumez votre projet individuel Recevez 1 feuille d exercice d (numéro personnel) Répondez aux questions 1, 2 et 3 en 5 minutes Si vous utilisez les méthodes m mixtes en évaluation Si vous évaluez des interventions ou programmes Si vous travaillez pour des interventions ou programmes Soyez SIMPLE & LISIBLE (mini-affiche)

14 Méthodes mixtes: Devis d : Devis d évaluation TYPES DE DEVIS EXPLORATION QUAL quan EXPLICATION QUAN qual DESCRIPTION Évaluation qualitative puis quantitative (consécutives). Intégration entre les deux phases. Par ex. développement d instruments ou de taxonomies. Évaluation quantitative puis qualitative (consécutives). Intégration entre les deux phases. Par ex. suivi & sélection de cas.

15 Méthodes mixtes: Devis d : Devis d évaluation TYPES DE DEVIS INSERTION QUAL(quan) QUAN(qual) TRIANGULATION QUAL+QUAN DESCRIPTION Évaluations qualitative et quantitative concomitantes. Intégration au moment de la collecte et\ou de l analyse. Par ex. étude ethnographique au sein d une expérimentation. Évaluations qualitative et quantitative concomitantes. Intégration au moment de la collecte et\ou de l analyse. Exemples: Convergence, transformation, validation, analyses multi-niveaux.

16 Méthodes mixtes: : Intégration Exploration & Explication (consécutives) cutives) Analyse des informations (données) QUAL (par ex. cadre conceptuel et thèmes) et collecte- analyse QUAN (par ex. instrument) Analyse des informations (données) QUAN (par ex. cas extrêmes) et collecte-analyse QUAL (par ex. comparaison des cas)

17 Méthodes mixtes: : Intégration Insertion & triangulation (concomitantes) Analyse sépars parée e des informations (données) qualitatives et quantitatives & comparaison des résultats (par ex. tableau QUAN vs. QUAL) Transformation & fusion des informations (bases de données): Par ex. quantification

18 Méthodes mixtes: : Exercice Continuez votre projet individuel (le même m me projet & la même m me feuille ) Répondez aux questions 4, 5, 6 et 7 en 5 minutes Soyez SIMPLE & LISIBLE (mini-affiche)

19 En cas de divergence QUAL vs. QUAN: Qualité? Acceptable Contradictions ou données incomplètes Comparaison EXCLUSION Inconsistences Interpretation ou re-analyse RECONCILIATION Nuances & complexité Ex. nouveau cadre conceptuel Différences Ex. résultats extrêmes BRACKETING Ex. Scenarios meilleur\pire Conflits Collecte-analyse de données additionnelles INITIATION Ex. nouveau cadre conceptuel

20 Méthodes mixtes: Qualité Creswell & Plano Clark (2007) Description quan-qual qual-mm problème, objectif et question Revue de littérature : Tout type d éd évaluation (quan, qual, mm) Devis MM (exploration, explication, insertion, triangulation) Qualité de collecte et d analyse d de données QUAN & QUAL (appropriée e pour chaque composante diapositive suivante) Intégration des informations (données) QUAN & QUAL Interprétation tation of QUAN & QUAL & MM evidence Discussion des limites QUAN & QUAL & MM Expertise en évaluation & méthodes m QUAN & QUAL

21 Méthodes mixtes: : Qualité Éléments mixtes Approche mixte Devis mixte Composante(s) qualitative(s) Composante(s) quantitative(s) expérimentale(s) Composante(s) quantitative(s) observationnelle(s) Technique(s) mixte(s) Objectifs/questions qualitatives Approche/méthode qualitative Description du contexte Description des participants Collecte-analyse systématique des données qualitatives Réflexivité des évaluateurs sur la méthode et l interprétation des résultats Randomisation Randomisation à l aveugle Faible taux d abandon Sélection appropriée des participants Mesure appropriée Contrôle des variables confondantes

22 Merci Débat 13:15-14:00 14:00 Exercice 14:00-14:45 14:45

23 Exercice 14:00-14:45 14:45

24 Méthodes mixtes: : Exercice Reformez 5 équipes de 10 Même équipe & même m me modérateur Le modérateur distribue les bulletins de vote (1 chacun) Présentez vos projets & votez (15 minutes) Affichez votre projet avec ceux de l él équipe Évaluez les mini-affiches de VOTRE équipe Répondez aux questions des membres de votre équipe Posez des questions aux membres de votre équipe Votez pour 1 projet d éd équipe Donnez votre bulletin au modérateur Discutez & améliorez le projet d éd équipe (15 )

25 Méthodes mixtes: : Exercice Mise en commun des projets d éd équipe (15 ) Synthèse Commentaire Question

26 Merci

L espace virtuel de La Branche Cochrane-Québec

L espace virtuel de La Branche Cochrane-Québec L espace virtuel de La Branche Cochrane-Québec Bonjour cher(ère)s auditeurs et auditrices web! SVP prendre quelques secondes pour tester vos paramètres audio via l assistant situé au haut de la page: Outils

Plus en détail

Objectifs d apprentissage

Objectifs d apprentissage Formation continue OIIQ 2010-2011 9 novembre 2010 Sylvie Gendron, Ph.D. Faculté des sciences infirmières Université de Montréal Objectifs d apprentissage Différencier les finalités de chacune de cinq approches

Plus en détail

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013)

Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Guide francophone d analyse systématique des articles scientifiques (GFASAS) S. Tétreault 1, E. Sorita, A. Ryan & A. Ledoux (2013) Considérant le nombre d articles scientifiques disponibles, il est essentiel

Plus en détail

Étape 2: Collecte et analyse des données

Étape 2: Collecte et analyse des données Étape 2: Collecte et analyse des données Méthode ancrée sur les consultations du Comité sur les guides de pratique dans le secteur des services sociaux Sylvie Beauchamp, Ph. D. Chercheure à l INESSS Montréal,

Plus en détail

Évaluation des réseaux: réflexion sur certains enjeux et certaines pratiques

Évaluation des réseaux: réflexion sur certains enjeux et certaines pratiques Évaluation des réseaux: réflexion sur certains enjeux et certaines pratiques Mathieu Ouimet Département de science politique Université Laval & Centre de recherche du CHUQ & Application des connaissances

Plus en détail

Réduire les inégalités sociales en santé

Réduire les inégalités sociales en santé Réduire les inégalités sociales en santé Sous la direction de LOUISE POTVIN MARIE-JOSÉ MOQUET CATHERINE M. JONES Direction de la collection Thanh Le Luong Édition Yves Géry Institut national de prévention

Plus en détail

Laurence Touré Juin 2010

Laurence Touré Juin 2010 Laurence Touré Juin 2010 Introduction Enquêtes quantitatives, quantitatives, mixtes Protocole d une recherche qualitative Définition de la population d enquête Méthodes d enquête qualitatives La technique

Plus en détail

Vers un enseignement structuré de la médecine factuelle à l'ulb

Vers un enseignement structuré de la médecine factuelle à l'ulb Vers un enseignement structuré de la médecine factuelle à l'ulb Jean-Paul Sculier Service des soins intensifs et urgences oncologiques Oncologie Thoracique Institut Jules Bordet ULB Déclaration Absence

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

RECHERCHE ET ANALYSE QUALITATIVE :

RECHERCHE ET ANALYSE QUALITATIVE : RECHERCHE ET ANALYSE QUALITATIVE : LE TRAIT D UNION ENTRE L ÉVALUATION DES TECHNOLOGIES EN SANTÉ ET L ÉVALUATION DE PROGRAMME DANS LA PRODUCTION D UNE REVUE DE LA LITTÉRATURE MIXTE 1 Débora Merveille NGO

Plus en détail

Réalisation d une étude épidémiologique

Réalisation d une étude épidémiologique Réalisation d une étude épidémiologique Dr A.TIBICHE, Médecin Epidémiologiste, Service d Epidémiologie et de Médecine Préventive, CHU de Tizi-Ouzou. Introduction La réalisation d une étude épidémiologique

Plus en détail

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Nouveauté Méthodes quantitatives et qualitatives Prix : 81,95 $ Auteurs : Marie-Fabienne Fortin, Johanne Gagnon ISBN13 : 9782765050063 Nombre

Plus en détail

Recherche documentaire et autoformation. Lecture critique d un article médical. Recommandations pour la pratique. Les maladies orphelines

Recherche documentaire et autoformation. Lecture critique d un article médical. Recommandations pour la pratique. Les maladies orphelines 18. Recherche documentaire et autoformation. Lecture critique d un article médical. Recommandations pour la pratique. Les maladies orphelines KARILA LAURENT - APPRENTISSAGE DE L EXERCICE MÉDICAL + Objectifs

Plus en détail

Règles de rédaction médicale

Règles de rédaction médicale Règles de rédaction médicale S É M I N A I R E S D A I D E À L A R É D A C T I O N D E T H È S E S D E D O C T O R A T E N M É D E C I N E E T U D I A N T S D E 6 È M E E T 7 È M E A N N É E S Thèse de

Plus en détail

Évaluation économique en santé publique

Évaluation économique en santé publique Lecture et appréciation d évaluations économiques réelles en santé publique ATELIER MÉTHODOLOGIQUE Préparé pour les Journées annuelles de santé publique 2005 Carole St-Hilaire, Ph.D. chercheure, AÉTMIS

Plus en détail

RELATIONS AGENTS-APPRENANTAPPRENANT. Processus: Modeling, renforcement, interaction sociale.. Agents: Parents, pairs, école, médias

RELATIONS AGENTS-APPRENANTAPPRENANT. Processus: Modeling, renforcement, interaction sociale.. Agents: Parents, pairs, école, médias Université de Lyon II Janvier 2014 Choix de la méthode de recherche: Aspects pratiques Marie J. Lachance Professeure titulaire Sciences de la consommation Université Laval, Québec Question et problématique

Plus en détail

dans le présent contexte que l activité physique et la nutrition.

dans le présent contexte que l activité physique et la nutrition. Contrat de santé sous forme de calendrier : un outil pour les professionnels de la santé Fiche No 48 pour intervenir avec les personnes âgées Haber D., and Looney C. (2000) Health Contract Calendars: A

Plus en détail

Il existe 3 types d études en épidémiologie qui répondent à 3 questions différentes :

Il existe 3 types d études en épidémiologie qui répondent à 3 questions différentes : Fiche : Rappel des études en épidémiologie 1 L épidémiologie est l étude de l état de santé de la population, et des facteurs influant sur la santé des populations humaines. Il existe 3 types d études

Plus en détail

Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier

Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier Chers étudiants, De nombreux étudiants nous ont demandé, les années passées, si nous pouvions vous communiquer un article-type, ce qui est difficile,

Plus en détail

Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer?

Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer? Colloque «De la prévention des RPS à la performance en entreprises : comment agir?» - Lyon, 6 novembre 2014 Démarches de prévention des RPS : comment les évaluer? Dominique Chouanière Direction Générale

Plus en détail

Structure typique d un protocole de recherche. Préparé par Johanne Desrosiers dans le cadre d une formation au réseau FORMSAV

Structure typique d un protocole de recherche. Préparé par Johanne Desrosiers dans le cadre d une formation au réseau FORMSAV Structure typique d un protocole de recherche Préparé par Johanne Desrosiers dans le cadre d une formation au réseau FORMSAV Introduction Planification et développement d une proposition de recherche Étape

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE MÉDECINE SOCIALE ET PRÉVENTIVE UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DESCRIPTION DE COURS

DÉPARTEMENT DE MÉDECINE SOCIALE ET PRÉVENTIVE UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DESCRIPTION DE COURS DÉPARTEMENT DE MÉDECINE SOCIALE ET PRÉVENTIVE UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DESCRIPTION DE COURS SIGLE : MSO 6039 TITRE : Sc. humaines/sociales en santé publique BRÈVE DESCRIPTION : Introduction aux concepts

Plus en détail

Avec la participation de Luc Albarello et des membres du comité scientifique des EDSE

Avec la participation de Luc Albarello et des membres du comité scientifique des EDSE Séminaire résidentiel 2014 Rapport au savoir, mixité des méthodes Avec la participation de Luc Albarello et des membres du comité scientifique des EDSE Le séminaire résidentiel 2014 des EDSE, se tiendra

Plus en détail

Recherche et qualité de l information scientifique Dr Caroline Fonzo-Christe Pharmacie des HUG

Recherche et qualité de l information scientifique Dr Caroline Fonzo-Christe Pharmacie des HUG Recherche et qualité de l information scientifique Dr Caroline Fonzo-Christe Pharmacie des HUG 21.02.2002 CONTEXTE Evolution des connaissances Evaluation de nouvelles approches thérapeutiques, de nouvelles

Plus en détail

MODÈLE POUR LA GESTION DES PROJETS

MODÈLE POUR LA GESTION DES PROJETS MODÈLE POUR LA GESTION DES PROJETS 1: Développement conceptuel 5: Surveillance, évaluation et suivi 2: Développement détaillé 4: Préparation d'un rapport et communication 3: Mise en oeuvre ÉTAPE 1 : DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. PRINCIPES D EXPÉRIMENTATION Planification des expériences et analyse de leurs résultats. Pierre Dagnelie

TABLE DES MATIÈRES. PRINCIPES D EXPÉRIMENTATION Planification des expériences et analyse de leurs résultats. Pierre Dagnelie PRINCIPES D EXPÉRIMENTATION Planification des expériences et analyse de leurs résultats Pierre Dagnelie TABLE DES MATIÈRES 2012 Presses agronomiques de Gembloux pressesagro.gembloux@ulg.ac.be www.pressesagro.be

Plus en détail

MASTER (LMD) STATISTIQUE DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTE

MASTER (LMD) STATISTIQUE DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTE MASTER (LMD) STATISTIQUE DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : MATHEMATIQUES, BIOSTATISTIQUE

Plus en détail

Introduction à la recherche qualitative (I) Principes

Introduction à la recherche qualitative (I) Principes Introduction à la recherche qualitative (I) Principes Jacques CITTEE - DUERMG Module d aide à la préparation de la thèse Février 2013 La recherche qualitative Une recherche dont les problématiques et les

Plus en détail

Artisanat et Création d Emploi, quel Avenir Économique pour les Jeunes?

Artisanat et Création d Emploi, quel Avenir Économique pour les Jeunes? BURKINA FASO Unité-Progrès-Justice SALON INTETERNATIONAL DE L ARTISANAT DEOUAGADOUGOU (SIAO) TERMES DE REFERENCE SEPTEMBRE Artisanat et Création d Emploi, quel Avenir Économique pour les Jeunes? Septembre

Plus en détail

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers Dieudonné Soubeiga, expert en sondages Marie-Suzanne Lavallée, directrice de la qualité Annie

Plus en détail

Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj

Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj Eunice PEDRO FANOU Chef Service Informatique Juillet 2012 1 Plan Contexte Quels types d informations Où en sommes nous? Difficultés

Plus en détail

Pratiques des physiothérapeutes québécois dans le traitement du mal de dos lié au travail : sont-elles fondées sur les données probantes?

Pratiques des physiothérapeutes québécois dans le traitement du mal de dos lié au travail : sont-elles fondées sur les données probantes? Pratiques des physiothérapeutes québécois dans le traitement du mal de dos lié au travail : sont-elles fondées sur les données probantes? Stéphane Poitras pht PhD Régis Blais PhD Bonnie Swaine pht PhD

Plus en détail

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 2.1. ETUDES REALISEES PAR LES SERVICES DES CAISSES D ASSURANCE MALADIE 5 2.2. ANALYSE DE LA LITTERATURE 5 2.3. ANALYSE DES VENTES 6 2.4. COMPARAISONS

Plus en détail

PROGRAMME (Susceptible de modifications)

PROGRAMME (Susceptible de modifications) Page 1 sur 8 PROGRAMME (Susceptible de modifications) Partie 1 : Méthodes des revues systématiques Mercredi 29 mai 2013 Introduction, présentation du cours et des participants Rappel des principes et des

Plus en détail

La conception et la rédaction d un article scientifique

La conception et la rédaction d un article scientifique La conception et la rédaction d un article scientifique François Larose, professeur Faculté d éducation Université de Sherbrooke CRIE CRIFPE Co-Rédacteur: Revue Canadienne de l éducation /Canadian Journal

Plus en détail

Le Plan d action gouvernemental (PAG) 2006 2012 : leçons apprises de l'évaluation

Le Plan d action gouvernemental (PAG) 2006 2012 : leçons apprises de l'évaluation Cette présentation a été effectuée le 25 novembre 2013, au cours de la demi-journée «Évaluer les initiatives en promotion de saines habitudes de vie» dans le cadre des 17es Journées annuelles de santé

Plus en détail

Prenez note que l horaire est maintenant de 8 h 30 à 16 h

Prenez note que l horaire est maintenant de 8 h 30 à 16 h LES JEUDIS DE L INSTITUT (Jeudis CDC- IUD) Formation, consultation et enseignement PROGRAMMATION 2013-2014 INITIATION AUX CONCEPTS DE BASE EN DÉPENDANCE 26 septembre 2013 SENSIBILISATION À L APPROCHE MOTIVATIONNELLE

Plus en détail

Colloque Utilisation des TIC dans l enseignement

Colloque Utilisation des TIC dans l enseignement Colloque Utilisation des TIC dans l enseignement Comment nos enseignants envisagent-ils l école numérique du XXIe siècle? Synthèse de l enquête participative «École numérique» Brigitte DENIS et Zoé RISACK

Plus en détail

«Charte de qualité et guidelines issues de l ENCePP pour la conduite d une étude pharmaco-épidémiologique et sa recevabilité»

«Charte de qualité et guidelines issues de l ENCePP pour la conduite d une étude pharmaco-épidémiologique et sa recevabilité» «Charte de qualité et guidelines issues de l ENCePP pour la conduite d une étude pharmaco-épidémiologique et sa recevabilité» Eric Van Ganse, Laurent Laforest & Manon Belhassen Pharmacoépidémiologie Lyon

Plus en détail

MODULE 5 Enseigner et apprendre l EBM lors de colloques cliniques

MODULE 5 Enseigner et apprendre l EBM lors de colloques cliniques MODULE 5 Enseigner et apprendre l EBM lors de colloques cliniques Bienvenue au Module 5 du cours EBM formation des formateurs. Dans ce module, vous apprendrez comment enseigner la médecine fondée sur les

Plus en détail

Enseignement recherche ED N 2

Enseignement recherche ED N 2 Enseignement recherche h ED N 2 Les Techniques de recueil de données 1 DMG de Paris 7 Le but de la recherche générer une hypothèse, développer une théorie Tester une hypothèse Mesurer - des questions différentes!

Plus en détail

le 25 Novembre 2004 Colloque Recherche, Besançon Atelier Mise en place d une démarche qualité

le 25 Novembre 2004 Colloque Recherche, Besançon Atelier Mise en place d une démarche qualité Évaluation de la Qualité de la Recherche Clinique dans les Structures Hospitalières : Proposition d un outil Présentée par M. Essevaz-Roulet et L. Zanetti le 25 Novembre 2004 Colloque Recherche, Besançon

Plus en détail

«Une bonne thèse répond à une question très précise!» : comment l enseigner?

«Une bonne thèse répond à une question très précise!» : comment l enseigner? «Une bonne thèse répond à une question très précise!» : comment l enseigner? Congrès du CNGE Angers Novembre 2008 Sébastien Cadier*, Isabelle Aubin**, Pierre Barraine* *Département de médecine générale

Plus en détail

La recherche interventionnelle dans le domaine du cancer : illustration des spécificités

La recherche interventionnelle dans le domaine du cancer : illustration des spécificités La recherche interventionnelle dans le domaine du cancer : illustration des spécificités Hermann NABI Département Recherche SHS, Epidémiologie et Santé Publique, INCa Atelier ANR sur les recherches Interventionnelles

Plus en détail

SITUATION ET AVANCEES DE LA RECHERCHE EN MANAGEMENT INTERCULTUREL

SITUATION ET AVANCEES DE LA RECHERCHE EN MANAGEMENT INTERCULTUREL SITUATION ET AVANCEES DE LA RECHERCHE EN MANAGEMENT INTERCULTUREL Y.F. LIVIAN IAE-Université Lyon 3 04.03.2010 INTRODUCTION - Interculturel, cross-cultural, cross-national, comparative - Un domaine d'actualité

Plus en détail

Recherche clinique. septembre 2014 juin 2015. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i

Recherche clinique. septembre 2014 juin 2015. f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i CAS Certificat de formation continue Certificate of Advanced Studies Recherche clinique orientée patients septembre 2014 juin 2015 f o r m a t i o n e n c o u r s d e m p l o i Comité de programme Prof.

Plus en détail

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire Enseignement : INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE 2 : CONCEPTS, METHODES, ET ENJEU ACTUELS Excellent Bon Moyen Insuffisant Comment évaluez-vous la préparation et l'organisation des séances? 6 (30%) 11 (55%)

Plus en détail

RÉSEAUTAGE ET VISIOCONFÉRENCE

RÉSEAUTAGE ET VISIOCONFÉRENCE RÉSEAUTAGE ET VISIOCONFÉRENCE En Comptabilité de management offert à distance CLIFAD Nicole Racette Télé-université 8 avril 2011 Plan de la présentation Introduction: le contexte Les logiciels utilisés

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences sociales, économiques et politique de l Institut Catholique de Paris Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

de données >> Méthodologies qualitatives

de données >> Méthodologies qualitatives FR Collecte de données >> Méthodologies qualitatives 1 collecte de données >> méthodologies qualitatives page 13 1. L observation page 45 2. l entretien individuel page 73 3. le focus group page 107 4.

Plus en détail

La définition des critères de scientificité : un débat philosophique et sociologique

La définition des critères de scientificité : un débat philosophique et sociologique La définition des critères de scientificité : un débat philosophique et sociologique Mathieu Albert, Ph.D. Université de Toronto Ontario, Canada Résumé La définition des critères de scientificité fait

Plus en détail

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES EN ÉVALUATION CRITIQUE

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES EN ÉVALUATION CRITIQUE PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES EN ÉVALUATION CRITIQUE 12 questions pour interpréter les évaluations économiques Comment utiliser cet outil d évaluation Lorsqu on évalue une étude économique,

Plus en détail

Plaidoyer pour une évidence : les Tableaux de Bord de Suivi (TBS) informatiques.

Plaidoyer pour une évidence : les Tableaux de Bord de Suivi (TBS) informatiques. 1 Plaidoyer pour une évidence : les Tableaux de Bord de Suivi (TBS) informatiques. Hector Falcoff (1,2), Madeleine Favre (1,2), Olivier Benainous (2). 1) Société de Formation Thérapeutique du Généraliste

Plus en détail

Effet d un programme territorial de promotion de la santé sur le recours aux soins et à la prévention. Le 30 novembre 2011 Frédérike Limousi

Effet d un programme territorial de promotion de la santé sur le recours aux soins et à la prévention. Le 30 novembre 2011 Frédérike Limousi Effet d un programme territorial de promotion de la santé sur le recours aux soins et à la prévention Le 30 novembre 2011 Frédérike Limousi 1 Cadre du travail Master 2 «Méthodes d Analyse des Systèmes

Plus en détail

JOUR 1 : Prise en main de Statbox Vegetal Edition

JOUR 1 : Prise en main de Statbox Vegetal Edition JOUR 1 : Prise en main de Statbox Vegetal Edition Objectif général : Les bonnes pratiques expérimentales : de la conception d un protocole d essai à l interprétation des résultats, au travers du logiciel

Plus en détail

Grands axes sociologiques du vieillissement actif

Grands axes sociologiques du vieillissement actif Grands axes sociologiques du vieillissement actif n Vieillir au Travail n CEDORES n 11 octobre 2012 Au 20 ème siècle w Augmentation de l espérance de vie: n 47 ans en 1900 n 66 ans en 1950 n 78 ans en

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DES GESTIONNAIRES DE L UNIVERSITÉ LAVAL

PROGRAMME DE FORMATION DES GESTIONNAIRES DE L UNIVERSITÉ LAVAL PROGRAMME DE FORMATION DES GESTIONNAIRES DE L UNIVERSITÉ LAVAL Contenu VOUS TROUVEREZ DANS CE DOCUMENT Contexte Personnel visé Admissibilité au programme Orientation du programme Compétences clés de gestion

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Améliorer la pratique journalière d activité physique (AP) chez les femmes âgées, en termes But de l intervention

Améliorer la pratique journalière d activité physique (AP) chez les femmes âgées, en termes But de l intervention Efficacité d une intervention d activité physique guidée par accéléromètre chez des Fiche No 15 femmes âgées vivant dans la communauté Koizumi D, Rogers NL, Rogers ME, Islam MM, Kusunoki M & al. Efficacy

Plus en détail

AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER

AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE L EMPLOI CONTRIBUTION DE L ANPE A L ATELIER DE CONSULTATION TRIPARTITE SUR LA MESURE DU TRAVAIL DECENT AU NIGER 09-11 AOUT 2011 27/10/2011 1 27/10/2011 2 Introduction

Plus en détail

Revue des données probantes l utilité et les limites des différentes approches

Revue des données probantes l utilité et les limites des différentes approches Revue des données probantes l utilité et les limites des différentes approches LES REVUES SYSTÉMATIQUES Projet financé par l Agence de la santé publique du Canada Affilié à l Université McMaster Donna

Plus en détail

l évaluation participative

l évaluation participative l évaluation participative Mardi du RIOCM par le Centre de formation populaire Décembre 2008 Pourquoi ce thème Maîtriser la notion d évaluation Démystifier ce qu est l évaluation participative Discuter

Plus en détail

RÉSILIENCE DES SERVICES URBAINS : L INTÉRÊT DE LA COLLABORATION DES GESTIONNAIRES PARISIENS FACE À LA CRUE

RÉSILIENCE DES SERVICES URBAINS : L INTÉRÊT DE LA COLLABORATION DES GESTIONNAIRES PARISIENS FACE À LA CRUE 20 avril 2013 - ENS RÉSILIENCE DES SERVICES URBAINS : L INTÉRÊT DE LA COLLABORATION DES GESTIONNAIRES PARISIENS FACE À LA CRUE Regards croisés sur la résilience 2 Plan de la présentation La ville, les

Plus en détail

L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises

L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises L essai de Psy.D. (18 crédits) Définition et balises politique adoptée par le CECS le 6 novembre 2002 Suite à l adoption par le Comité des études de cycles supérieurs en psychologie du projet de modification

Plus en détail

SANTÉ ET ÉDUCATION PHYSIQUE CORRÉLATION DES ACTIVITÉS ET DES PRINCIPES DIRECTEURS EN SANTÉ POUR LA VIE, 11 e ANNÉE, OUVERT

SANTÉ ET ÉDUCATION PHYSIQUE CORRÉLATION DES ACTIVITÉS ET DES PRINCIPES DIRECTEURS EN SANTÉ POUR LA VIE, 11 e ANNÉE, OUVERT SANTÉ ET ÉDUCATION PHYSIQUE CORRÉLATION DES ACTIVITÉS ET DES PRINCIPES DIRECTEURS EN SANTÉ POUR LA VIE, 11 e ANNÉE, OUVERT LES DÉTERMINANTS DE LA SANTÉ Analyser le rôle de la responsabilité individuelle

Plus en détail

Onzième colloque annuel de la Société québécoise d évaluation de programme La pratique de l évaluation de programme: quoi de neuf depuis 10 ans?

Onzième colloque annuel de la Société québécoise d évaluation de programme La pratique de l évaluation de programme: quoi de neuf depuis 10 ans? Onzième colloque annuel de la Société québécoise d évaluation de programme La pratique de l évaluation de programme: quoi de neuf depuis 10 ans? L évaluation formative d une intervention interdisciplinaire

Plus en détail

Les recommandations de recherche de l expertise INSERM sur la RdR. Patrizia Carrieri INSERM U912 - ORSPACA

Les recommandations de recherche de l expertise INSERM sur la RdR. Patrizia Carrieri INSERM U912 - ORSPACA Les recommandations de recherche de l expertise INSERM sur la RdR Patrizia Carrieri INSERM U912 - ORSPACA Plan de la présentation Recommandations de recherche de l expertise INSERM Etat d avancement des

Plus en détail

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire?

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Cette question s inscrit dans le contexte où plusieurs acteurs

Plus en détail

L application des deux idéaux-types de l évaluation participative : empowerment et «pratique»

L application des deux idéaux-types de l évaluation participative : empowerment et «pratique» L application des deux idéaux-types de l évaluation participative : empowerment et «pratique» Valéry Ridde Université Laval 29 octobre 2004 - SQEP 2 Plan de la présentation Introduction et définitions

Plus en détail

Analyse des Médias. - Guide -

Analyse des Médias. - Guide - 1 Analyse des Médias - Guide - Analyse comparative de la couverture d un événement dans la presse internationale : La guerre (imminente) en Iraq (mars 2003) Peter Stockinger Séminaire de Maîtrise en Communication

Plus en détail

Appel à contributions. Colloque international CRIFPE. en éducation. Enjeux actuels et futurs de la formation et de la profession enseignante

Appel à contributions. Colloque international CRIFPE. en éducation. Enjeux actuels et futurs de la formation et de la profession enseignante CRIFPE 20 ans déjà colloque.crifpe.ca Colloque international 2 et 3 mai 2013, Montréal (Canada) Appel à contributions Enjeux actuels et futurs de la formation et de la profession enseignante Date limite

Plus en détail

Stratégies favorisant la rétention des familles dans les Services Intégrés en Périnatalité et pour la Petite Enfance : un

Stratégies favorisant la rétention des familles dans les Services Intégrés en Périnatalité et pour la Petite Enfance : un Stratégies favorisant la rétention des familles dans les Services Intégrés en Périnatalité et pour la Petite Enfance : un changement culturel à l ordre du jour dans les pratiques d intervention Frances

Plus en détail

Le DOCTORAT en tant que «PROJET» de la vie professionnelle

Le DOCTORAT en tant que «PROJET» de la vie professionnelle Le DOCTORAT en tant que «PROJET» de la vie professionnelle (Développer ses compétences professionnelles) Le doctorat est la première phase de votre vie professionnelle Emploi «Le doctorat est une formation

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé de clientèle de la bancassurance de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Cinématique et optique géométrique

Cinématique et optique géométrique Cinématique et optique géométrique PHY-5061-2 Activité notée 4 Date de remise :... Identification Nom :... Adresse :...... Tél :... Courriel :... Note :... /100 PHY-5061-2 CINÉMATIQUE ET OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES. Eric GODELIER

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES. Eric GODELIER GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Eric GODELIER La délicate définition de la GRH Un ensemble de représentations qui revoient À des discours descriptifs et/ou normatifs véhiculés par les médias, les praticiens

Plus en détail

2 e congrès international francophone de soins palliatifs/23 e congrès du Réseau de soins palliatifs du Québec, 5 mai 2013

2 e congrès international francophone de soins palliatifs/23 e congrès du Réseau de soins palliatifs du Québec, 5 mai 2013 Évaluation du degré d intégration du fonctionnement interdisciplinaire en pratique clinique de soins palliatifs et bénéfices attendus : Perspective d amélioration continue de la qualité des soins et des

Plus en détail

La première rentrée scolaire : une transition à planifier! Plan de la présentation. La transition et vous

La première rentrée scolaire : une transition à planifier! Plan de la présentation. La transition et vous La première rentrée scolaire : une transition à planifier! 35e CONGRÈS DE L AQETA 24 au 26 mars 2010, MONTRÉAL Ensemble, nous réussissons! Julie Ruel, doctorante, UQO Responsable de la recherche, Pavillon

Plus en détail

Les tableaux de bord

Les tableaux de bord Les tableaux de bord Constat Selon l enquête nationale de l IPCF du 13 mars 2012: «[ ] Un travail de sensibilisation doit être réalisé par notre Institut au sujet de l importance de la mise en place d

Plus en détail

Evolution d un scénario dans l expérience e-colab. EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7

Evolution d un scénario dans l expérience e-colab. EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7 Evolution d un scénario dans l expérience e-colab EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7 Cadre général Groupe e-colab au sein de l INRP Collaboration

Plus en détail

EQUIPEMENT MEDICAL DES REFUGES DE MONTAGNE GARDES DE FRANCE ET FORMATION AUX PREMIERS SECOURS DE LEUR GARDIEN : UNE ETUDE NATIONALE DESCRIPTIVE

EQUIPEMENT MEDICAL DES REFUGES DE MONTAGNE GARDES DE FRANCE ET FORMATION AUX PREMIERS SECOURS DE LEUR GARDIEN : UNE ETUDE NATIONALE DESCRIPTIVE Congrès ANMSM Valloire Janvier 2014 EQUIPEMENT MEDICAL DES REFUGES DE MONTAGNE GARDES DE FRANCE ET FORMATION AUX PREMIERS SECOURS DE LEUR GARDIEN : UNE ETUDE NATIONALE DESCRIPTIVE Etude menée en 2013 par

Plus en détail

Prévenir les chutes pour retrouver et maintenir l autonomie

Prévenir les chutes pour retrouver et maintenir l autonomie Prévenir les chutes pour retrouver et maintenir l autonomie Asbl Educasanté Fédération Wallonie- Bruxelles martine.bantuelle @educasante.org Luxembourg, 23 novembre 2012 1 Priorité santé sur fond démographique

Plus en détail

Avec l histoire de la mise en œuvre par la D re Megan Ward, du Bureau de santé de la région de Peel

Avec l histoire de la mise en œuvre par la D re Megan Ward, du Bureau de santé de la région de Peel Utiliser l outil d évaluation de l applicabilité et de la transférabilité des données probantes du Centre de collaboration nationale des méthodes et outils Avec l histoire de la mise en œuvre par la D

Plus en détail

La Rédaction médicale. Dr Laurent ZINI Praticien Hospitalier Universitaire CHRU Lille

La Rédaction médicale. Dr Laurent ZINI Praticien Hospitalier Universitaire CHRU Lille La Rédaction médicale Dr Laurent ZINI Praticien Hospitalier Universitaire CHRU Lille S Différents textes S Article original: compte rendu d un travail de recherche S L éditorial (écrit à la demande du

Plus en détail

Rapport sur l offre de formation «licence»

Rapport sur l offre de formation «licence» Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre de formation «licence» de l Université Paris 6 - Pierre et Marie Curie Vague D - 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Cercles de développement Un outil de management

Cercles de développement Un outil de management HR PUBLIC - 7 novembre 2012 Cercles de développement Un outil de management Sonia Mendoza Direction générale Développement de l Organisation et du Personnel SPF Personnel et Organisation sonia.mendoza@p-o.belgium.be

Plus en détail

MASTER «Sciences de la Vie et de la Santé» Mention «Santé Publique»

MASTER «Sciences de la Vie et de la Santé» Mention «Santé Publique» M1_presentation_generale_4juil05.doc 1/11 MASTER «Sciences de la Vie et de la Santé» Mention «Santé Publique» La mention s articule autour de 6 spécialités : Recherche en éthique : Pr Christian HERVE (herve@necker.fr)

Plus en détail

Inégalités scolaires et politiques publiques : une analyse comparative en Suisse Georges Felouzis

Inégalités scolaires et politiques publiques : une analyse comparative en Suisse Georges Felouzis Inégalités scolaires et politiques publiques : une analyse comparative en Suisse Georges Felouzis Introduction Je me propose de traiter des inégalités scolaires en Suisse dans une perspective comparative

Plus en détail

ÉVÈNEMENT 2. 30 avril 2015, Salon PPS

ÉVÈNEMENT 2. 30 avril 2015, Salon PPS ÉVÈNEMENT 2 30 avril 2015, Salon PPS COCKPIT ET GESTION DES RISQUES Roland Schmid, directeur, SLPS Salon PPS, Evénement 2, 30 avril 2015 2 ENJEUX ET PROBLÈMES DES CAISSES DE PENSIONS DANS LE CONTEXTE ACTUEL

Plus en détail

3 ème symposium international multidisciplinaire «Jeu excessif»

3 ème symposium international multidisciplinaire «Jeu excessif» 3 ème symposium international multidisciplinaire «Jeu excessif» SOPHIE MASSIN MAÎTRE DE CONFÉRENCES EN ÉCONOMIE UNIVERSITÉ D ARTOIS, LEM UMR 8179 NEUCHÂTEL, SUISSE 15-17 JANVIER 2014 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

L ANALYSE DES DONNÉES CLIENTS AU SERVICE DE LA PRÉVISION D ACHAT DE VOYAGES

L ANALYSE DES DONNÉES CLIENTS AU SERVICE DE LA PRÉVISION D ACHAT DE VOYAGES L ANALYSE DES DONNÉES CLIENTS AU SERVICE DE LA PRÉVISION D ACHAT DE VOYAGES SAS 3 DEC 2015 1 sur 9 TRANSAT Un voyagiste international solidement installé au Canada, en France et au Royaume-Uni, qui offre

Plus en détail

La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé

La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé Thomas LE LUDEC Directeur délégué, Directeur de l'amélioration de la qualité

Plus en détail

Savoir optimiser la relation entraîneur-athlète: un travail continu. Madeleine Hallé Novembre 2014

Savoir optimiser la relation entraîneur-athlète: un travail continu. Madeleine Hallé Novembre 2014 Savoir optimiser la relation entraîneur-athlète: un travail continu Madeleine Hallé Novembre 2014 Relation? Lien, rapport ò Entre au moins 2 personnes, ò Qui prend différentes natures, ( amitié, performance,

Plus en détail

Accéder à la plateforme d assistance de la Direction Informatique de l Université Paris-Sud 11. via

Accéder à la plateforme d assistance de la Direction Informatique de l Université Paris-Sud 11. via Accéder à la plateforme d assistance de la Direction Informatique de l Université Paris-Sud 11 via https://sos.di.u-psud.fr Que peut-on faire? Demander une intervention (Ouvrir un ticket). Suivre le traitement

Plus en détail

MÉTHODES ET STATISTIQUES POUR LIRE UN ARTICLE

MÉTHODES ET STATISTIQUES POUR LIRE UN ARTICLE MÉTHODES ET STATISTIQUES POUR LIRE UN ARTICLE Forum HH 05.02.2013 Ghislaine Gagnon Unité HPCI Qualitatif ou quantitatif? Les 2 méthodes peuvent être utilisées séparément ou en conjonction - le qualitatif

Plus en détail

Réflexions personnelles sur ce que devrait être un programme de surveillance post-approbation

Réflexions personnelles sur ce que devrait être un programme de surveillance post-approbation Réflexions personnelles sur ce que devrait être un programme de surveillance post-approbation Pierre Lachapelle, PhD Université McGill et Centre de recherche de l Hôpital de Montréal pour enfants. DÉFINITION

Plus en détail

Diagnostic stratégique. Programme 2012-14

Diagnostic stratégique. Programme 2012-14 Diagnostic stratégique Programme 2012-14 Version 5, lundi 11 avril 2011 1 Diagnostic stratégique Rappel de l objectif Première étape de l élaboration d une programmation pluriannuelle, parfois appelée

Plus en détail

ANALYSE DES TRAJECTOIRES DE CONSOMMATION D ALCOOL DES PATIENTS INCLUS DANS L ESSAI BACLOVILLE

ANALYSE DES TRAJECTOIRES DE CONSOMMATION D ALCOOL DES PATIENTS INCLUS DANS L ESSAI BACLOVILLE ! ANALYSE DES TRAJECTOIRES DE CONSOMMATION D ALCOOL DES PATIENTS INCLUS DANS L ESSAI BACLOVILLE GENEVE «l alcoologie au défi du baclofène» Lien d intérêt : Ethypharm (futur?)/lundbeck (passé). Pr P.Jaury

Plus en détail

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie»

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» JOURNEE IFRES 2014 Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» Les élèves moniteurs, piliers d une méthode pédagogique active

Plus en détail