EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES"

Transcription

1 EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES Projecteur de diapositives autofocus L étude porte sur le système de positionnement automatique de l objectif du projecteur. Description du fonctionnement Les figures fournies sont limitées aux éléments qui constituent le dispositif de positionnement de l objectif. La figure 1 est l éclaté de la figure 2. On remarquera principalement la diapositive 1, le porte-objectif 4, le corps 5 et le moteur 13. Sur les figures 3 et 4, le corps 5 n est pas représenté. Après avoir introduit la première diapositive, l utilisateur effectue la mise au point manuellement en vissant plus ou moins l objectif (non représenté) dans son support 4. Le système autofocus se charge, pour les vues suivantes, de positionner automatiquement le porte-objectif 4 par rapport à la diapositive quelle que soit sa mise en place ou sa déformation provoquée par la chaleur dégagée par le système d éclairage. Positionnement du porte-objectif Le porte-objectif 4 est en liaison glissière avec le corps 5. Le support de capteur 2 est lié complètement à 4. Ces deux pièces se déplacent donc ensemble. Elles sont positionnées par le levier 6 qui pousse le doigt 3 encastré dans 4. Ce levier pivote autour de l axe 7 lié au corps 5. Il est mis en mouvement par le doigt 9 porté par la roue 8. La rotation du moteur 13 est communiquée à la roue 8 par un train d engrenages constitué des roues 17, 11 et 10 (les dents des roues ne sont pas représentées). Ces roues de 50 dents portent respectivement les pignons 17, 11 et 10 de 10 dents. Le pignon 12 lié à l arbre de sortie du moteur engrène sur la roue 17, le pignon 17 entraîne la roue 11 et ainsi de suite. Les roues 17 et 10 sont en liaison pivot avec l axe 16 encastré dans le support de moteur 15 et les roues 11 et 8 sont en liaison pivot avec l axe 14, également encastré sur 15. Le support 15 est solidaire du corps 5. Détection de la position du plan du film La lampe 21 (fig. 3 et 4) envoie un rayon lumineux sur la diapositive qui le réfléchit sur le capteur 20. Celui-ci est constitué de deux demi-cellules photoélectriques (fig. 5). Il donne une tension différentielle u proportionnelle à la différence des surfaces éclairées S 1 et S 2. Cette tension est alors utilisée pour commander le moteur électrique. Pour la plage de variation de position du plan du film, on peut considérer que u est proportionnelle au déplacement ε de la diapositive par rapport à l objectif. 1. Fonction de transfert du système Travail demandé On appelle : - e(t) le déplacement de la diapositive par rapport au corps du projecteur. C est la grandeur d entrée du système. - s(t) le déplacement de l objectif par rapport au corps du projecteur. C est la grandeur de sortie du système. - ε(t) le déplacement de la diapositive par rapport à l objectif.

2 1.1. Quelle relation lie e(t), s(t) et ε(t)? Le capteur 20 détecte le déplacement ε(t) et fournit une tension u(t). Un amplificateur reprend cette dernière pour la multiplier par un coefficient constant, ce qui permet d alimenter le moteur électrique par une tension amplifiée u a (t). A l instant t, l arbre de sortie de cet actionneur a tourné d un angle α (t), le train d engrenage a communiqué à la roue 8 une rotation d angle β (t) et le levier a basculé pour déplacer l objectif en translation par rapport au corps d une quantité s(t). On note H c, H a, H m, H r et H t les fonctions de transfert associées respectivement au capteur, à l amplificateur, au moteur, au réducteur à engrenages et au système de transformation de mouvement. Ces transmittances pouvant être des fonctions de la variable p de Laplace ou de simples constantes. On appellera F(p) la transformée de Laplace d une fonction f(t) Représenter le schéma bloc du système ayant pour entrée E(p) et pour sortie S(p). On associera à chacune des fonctions de transfert ci-dessus un bloc dont on précisera la variable de sortie. S(p) 1.3. Donner l expression de la fonction de transfert du système : F (p) = en fonction des notations H c, H a, E(p) H m, H r et H t. 2. Étude du réducteur 2.1. Les nombres de dents des roues sont : Z = Z = Z = Z = z 10 et = Z = Z = Z = Z 50. On note 12 17' 11' 10' = On désigne respectivement par ω et 8 rapport au corps 5. Calculer le rapport de réduction : ω 8 ω z Z = r =. Z ω les vitesses angulaires de l arbre 12 du moteur et de la roue 8 par en fonction de r. Donner sa valeur numérique En déduire la fonction de transfert du réducteur : r β = α H. 3. Étude du mécanisme de transformation de mouvement La figure 6 représente le levier 6 dans une position que lui impose le doigt 9 lié à la roue 8. Il entraîne en translation le doigt 3 qui est encastré dans le support d objectif (le déplacement représenté est amplifié par rapport au déplacement réel). Soit θ l angle de rotation du levier par rapport à sa position moyenne et β l angle de rotation correspondant de la roue 8, ( β = 0 lorsque θ = 0 ). On note AB = a la distance, lorsque θ = 0, entre l axe de rotation 7 du levier et l axe du doigt 3 et CD = b la distance entre l axe de rotation de la roue 8 et l axe du doigt 9. D autre part AC = AB = a Déterminer l expression de θ en fonction de a, b et β sachant que les angles θ et β sont faibles Exprimer le déplacement s de l objectif par rapport au corps en fonction de θ Donner l expression de la fonction de transfert associée à la transformation de mouvement : fonction de a et b. H = S t en β

3 4. Étude du moteur 4.1 Équation de comportement mécanique Donner par rapport au corps 5, en fonction des paramètres a, b, r et ω : - les expressions des vitesses angulaires des roues ( ω 17, ω11, ω10 et ω 8 ), - les expressions linéarisées de la vitesse angulaire du levier ω ) et de la vitesse de translation du ( 6 support d objectif v ), en utilisant les résultats des questions 3.1.et ( On appelle m la masse des éléments en translation, J 6 le moment d inertie du levier 6, J r le moment d inertie de chacune des roues 17, 11, 10 et 8, J le moment d inertie du rotor du moteur (moments par rapport aux axes de rotation). Exprimer l énergie cinétique par rapport au corps de l ensemble constitué des pièces mobiles en fonction de J 6, J r, J, a, b, m, r et ω On appelle Cm le couple moteur, c f le coefficient de frottement visqueux dans chaque liaison pivot (couple de frottement exercé sur la pièce i : cf ω i ) et f le coefficient de frottement sec dans la liaison glissière L 45. Exprimer la puissance développée par le moteur et les puissances perdues par frottement dans les liaisons pivot et dans la liaison glissière. On néglige les frottements au niveau des autres contacts Déterminer l équation mécanique qui modélise le comportement dynamique du système. On simplifiera son expression en éliminant les termes négligeables On donne : a = m, b = 4 10 m, m = 0,2 kg, g = 9,8 m.s, f = 0, 1, ω = 300 rd.s, J6, J r et J sont respectivement de l ordre de 10, 10 et 10 kg.m², Cm de l ordre de 10 3 N.m et c f de l ordre de 10 6 N.m /(rd.s 1 ) 4.2. Fonction de transfert L équation mécanique précédente associée aux équations électriques du moteur à courant continu permet, en négligeant l inductance de l induit, d écrire la fonction de transfert liant la vitesse de rotation à la tension Ω K m α d alimentation sous la forme =. Donner la fonction de transfert du moteur H m ( p) = U 1+ Tp U a en fonction de K m, T et de la variable p. 5. Identification 5.1. Montrer que la fonction de transfert en boucle ouverte du système global peut se mettre sous la forme K H (p) = (on rappelle que H c (p) et H a (p) sont des constantes) D(p) 5.2. On donne sur la feuille réponse le diagramme de Bode de la FTBO. Comment peut-on à partir de ce diagramme déterminer les paramètres caractéristiques de H(p)? On justifiera les méthodes utilisées. 6. Réglage du gain Pour améliorer le confort visuel on souhaite diminuer le dépassement de la réponse indicielle en amenant la marge de phase à 60. Déterminer à partir du diagramme de Bode le coefficient multiplicateur à appliquer au gain pour atteindre cette valeur. 7. Erreur statique Quelle erreur statique obtient-on sur le positionnement des diapositives?

4

5

6

Feuille d exercices n 19 : Mouvements de rotation et théorème du moment cinétique

Feuille d exercices n 19 : Mouvements de rotation et théorème du moment cinétique Feuille d exercices n 19 : Mouvements de rotation et théorème du moment cinétique Exercice 1 : Chute d un arbre : On assimile un arbre à une tige longue et homogène de longueur L et de masse m. On le scie

Plus en détail

!! Les document 3 et 4 sont à rendre avec votre copie!!

!! Les document 3 et 4 sont à rendre avec votre copie!! EXAMEN GMP 120 Session de Mai 2015 Durée 2 heures Aucun document autorisé Calculatrice autorisée Documents fournis : Présentation du support d étude (p.1&2) Travail à réaliser (p.3&4) Nomenclature partielle

Plus en détail

A1 DIMENSIONNEMENT DE L'EOLIENNE

A1 DIMENSIONNEMENT DE L'EOLIENNE A1 DIMENSIONNEMENT DE L'EOLIENNE Déterminer les caractéristiques d'entrée et de sortie de la chaîne de transmission de puissance. Exploiter une documentation technique pour dimensionner un composant. Tracer

Plus en détail

TP CPGE T.P. numéro 2 : système du premier ordre : réponse fréquentielle.

TP CPGE T.P. numéro 2 : système du premier ordre : réponse fréquentielle. T.P. numéro 2 : système du premier ordre : réponse fréquentielle. Buts du TP : le but du TP n 2 est l étude générale des systèmes du premier ordre alimentés par un signal sinusoïdal (réponse fréquentielle).

Plus en détail

CINEMATIQUE DU SOLIDE EN ROTATION

CINEMATIQUE DU SOLIDE EN ROTATION I LE MOUVEMENT CIRCULAIRE UNIFORME 1 Expérience Une barre et 2 petites masselottes sont entraînées dans un mouvement circulaire par la chute d'un objet de masse m = 400 g. Un chronomètre commandé par une

Plus en détail

Chapitre 5 : Application - Forces Centrales

Chapitre 5 : Application - Forces Centrales Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 5: Application - Forces Centrales SMPC Chapitre 5 : Application - Forces Centrales I Force Centrale I.)- Définition Un point matériel est soumis à une force

Plus en détail

I. Nature de l énergie :

I. Nature de l énergie : I. Nature de l énergie : Pour réaliser une action, la majorité des systèmes utilisent de l énergie électrique (qui est très répandue) Ou de l énergie pneumatique (sous forme d air comprimé utilisé dans

Plus en détail

CONCOURS COMMUN POLYTECHNIQUE FILIÈRE P.S.I. - SESSION 2004 EPREUVE ORALE DE. Rendre le sujet et les brouillons après l interrogation

CONCOURS COMMUN POLYTECHNIQUE FILIÈRE P.S.I. - SESSION 2004 EPREUVE ORALE DE. Rendre le sujet et les brouillons après l interrogation CONCOURS COMMUN LYTECHNIQUE FILIÈRE P.S.I. SESSION 2004 EPREUVE ORALE DE S.I. Préparation : 0 minutes Interrogation : 0 minutes Rendre le sujet et les brouillons après l interrogation Conseils : Vous pouvez

Plus en détail

EMBRAYAGE FREIN ET REDUCTEUR

EMBRAYAGE FREIN ET REDUCTEUR L.P.T.I. Saint Joseph La Joliverie Mise en situation EMBRAYAGE FREIN ET REDUCTEUR Description du mécanisme Le mécanisme étudié fait partie de la transmission du mouvement d avance d une machine outil conventionnelle.

Plus en détail

Transmission de mouvement par obstacle

Transmission de mouvement par obstacle Feuille 1 1) Fonction Transmettre, sans glissement, un mouvement de rotation continu entre deux arbres rapprochés ; Adapter les fréquences de rotation de l arbre «moteur» et l arbre «récepteur». ) Définitions

Plus en détail

*029776* OBJECTIF DAEU B. Test autocorrectif de physique 1-5667-TC-PA-01-12 300

*029776* OBJECTIF DAEU B. Test autocorrectif de physique 1-5667-TC-PA-01-12 300 MNSTÈ D L ÉDUCTON NTONL MNSTÈ D L NSGNMNT SUÉU T D L CHCH T OBJCTF DU B Test autocorrectif de physique *029776* 1-5667-TC--01-12 300 xercice 1 : Cinématique On considère le déplacement d'un mobile suivant

Plus en détail

Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage

Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage Brevet de Technicien Supérieur en Mise en Forme des Matériaux par Forgeage Session 2015 Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

GRADATEUR. Cet appareil se comporte donc comme un interrupteur commandé, il établit ou interrompt la liaison entre la source et la charge.

GRADATEUR. Cet appareil se comporte donc comme un interrupteur commandé, il établit ou interrompt la liaison entre la source et la charge. GADATE 1) Définition : n gradateur est un appareil de commande qui permet de contrôler la puissance absorbée par un récepteur en régime alternatif 2) Structure d un gradateur monophasé Cet appareil se

Plus en détail

Système : Ouvre porte de garage UFORAIL

Système : Ouvre porte de garage UFORAIL TERMINALE SCIENTIFIQUE Exercice Science de l ingénieur Fichier :Exercice 09-01-T.DOC GENIE MECANIQUE - Année : Ce sujet comporte 7 pages Nom : Système : Ouvre porte de garage UFORAIL Conditions de déroulement

Plus en détail

Question EM1. Réponse

Question EM1. Réponse Question EM1 Une guirlande électrique pour arbre de Noël est formée de 20 ampoules connectées en série. Elle consomme 575 W quand on la branche sur le secteur de 230 V. Que vaut le courant dans les ampoules?

Plus en détail

1 Présentation fonctionnelle des portes motorisées

1 Présentation fonctionnelle des portes motorisées 1 Présentation fonctionnelle des portes motorisées Les portes motorisées s intègrent à un cadre humain et matériel. La Figure 1 présente les éléments extérieurs (appelés "interacteurs") aux portes motorisées

Plus en détail

MINI-PROJET : Mobile Solaire

MINI-PROJET : Mobile Solaire Nom(s) : Classe :? I.S.I. MINI-PROJETS Mobile Solaire 2/7 MINI-PROJET : Mobile Solaire Nom(s) : Classe : Problème posé : Imaginer, concevoir et réaliser un «mobile solaire» décoratif, d intérieur, qui

Plus en détail

Programmation (grafcet)

Programmation (grafcet) Programmation (grafcet) Supports : Ouvre-portail Distributeur GPL Ilot de soudage TP TD Evaluation Durée : 2h Compétences à acquérir A- Analyser B- Modéliser C- Expérimenter D- Communiquer A1 A2 A3 B1

Plus en détail

TP Cours : Diagrammes de Bode du premier ordre

TP Cours : Diagrammes de Bode du premier ordre TP Cours : Diagrammes de Bode du premier ordre Dans ce polycopié, on passe en revue les méthodes et définitions à maîtriser pour l étude des filtres du premier ordre. Toutes ont été étudiées lors des séances

Plus en détail

ESSAIS & MESURES. sur voiture TAMIYA TT-01

ESSAIS & MESURES. sur voiture TAMIYA TT-01 TT-01 Motricité d un véhicule miniature télécommandé TAMIYA 1 Accélération maximale et motricité en 4X4 ou avec une traction ou une propulsion. Je vous propose aujourd hui de s intéresser aux paramètres

Plus en détail

1. PRESENTATION GENERALE DU PRODUIT

1. PRESENTATION GENERALE DU PRODUIT 1. PRESENTATION GENERALE DU PRODUIT 1.1 Mise en situation : Une lampe dynamo converti l énergie musculaire de son utilisateur pour générer de la lumière. La lampe de poche dynamo est un produit qui est

Plus en détail

CAPTEUR DE PRESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE

CAPTEUR DE PRESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE CAPTEU DE PESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE - Le capteur de pression Il s agit du capteur MPX 00 AP (Motorola) capteur piezorésistif qui mesure des pressions comprises entre 0 et.0 5 Pa. D après le constructeur

Plus en détail

TD 1 DIMENSIONNEMENT D UN DRONE

TD 1 DIMENSIONNEMENT D UN DRONE JLB TD dimensionnement d un drône aractéristiques des pales de rotor TD DIMENSIONNEMENT D UN DONE TD dimensionnement d un drône aractéristiques des pales de rotor JLB ourbe : z en fonction de l angle d

Plus en détail

FONCTION D USAGE. Le démarreur sert à lancer un moteur thermique en rotation pour le

FONCTION D USAGE. Le démarreur sert à lancer un moteur thermique en rotation pour le FONCTION DEMARRAGE FONCTION D USAGE Le démarreur sert à lancer un moteur thermique en rotation pour le faire démarrer. Il doit vaincre le couple résistant du à l inertie des pièces, aux frottements, à

Plus en détail

TP 21.1 Boîte de vitesses à commande manuelle de véhicule automobile

TP 21.1 Boîte de vitesses à commande manuelle de véhicule automobile TP 21.1 Boîte de vitesses à commande manuelle de véhicule automobile Page 1/5 TP 21.1 Boîte de vitesses à commande manuelle de véhicule automobile Pendant 30 minutes, lire le dossier technique. 1) Objectifs

Plus en détail

Document réponse CORRECTION. Analyse générale d'une éolienne Durée:1/2H doc. : CD GTI Éolienne et documents imprimés

Document réponse CORRECTION. Analyse générale d'une éolienne Durée:1/2H doc. : CD GTI Éolienne et documents imprimés Système EOLIENNE ESSAIS DE SYSTÈMES 1TS Electrotechnique CORRECTION Analyse générale d'une éolienne Durée:1/2H doc. : CD GTI Éolienne 1) Quelle est la conversion énergétique globale réalisée par une éolienne?

Plus en détail

EXEMPLE DE RAPPORT D'ANALYSE D'UN BROYEUR A BOULETS

EXEMPLE DE RAPPORT D'ANALYSE D'UN BROYEUR A BOULETS Broyage et Hydrométallurgie Minéraux industriels Déchets zincifères http://www.bhil.fr EXEMPLE DE RAPPORT D'ANALYSE D'UN BROYEUR A BOULETS 1) Données d'entrée 2) Calcul de la puissance admissible de la

Plus en détail

Exercice 1 : TRAIN CYLINDRIQUE.

Exercice 1 : TRAIN CYLINDRIQUE. TD 21 - Loi E-S pour les réducteurs et multiplicateurs de vitesse à train simple Page 1/8 EXERCICE 1 : TRAIN CYLINDRIQUE.... 1 Exemple 1.1 : Engrenages cylindriques simples.... 1 Exemple 1.2 : Motoréducteur

Plus en détail

PARTIE 3 RÉSEAU TRIPHASÉ

PARTIE 3 RÉSEAU TRIPHASÉ PARTIE 3 RÉSEAU TRIPHASÉ Organisation de la Partie 3 16 Réseau triphasé TP 16 Mesurage des tensions d un réseau triphasé Synthèse 16 17 Récepteurs en triphasé Montages équilibrés TP 17 Récepteurs en triphasé

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SYSTEMES ELECTRONIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SYSTEMES ELECTRONIQUES BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SYSTEMES ELECTRONIQUES EPREUVE E4 Etude d un Système Technique Unité U4.2 PHYSIQUE APPLIQUEE Durée : 4 heures coefficient : 4 Systèmes électroniques embarqués dans la C6

Plus en détail

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC)

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Concours EPITA 011 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Tous documents interdits Calculatrice autorisée Durée : h L augmentation de

Plus en détail

Ressources Eléments de culture générale... BTS ETT 2009. Sources Avantages Inconvénients Applications, choix

Ressources Eléments de culture générale... BTS ETT 2009. Sources Avantages Inconvénients Applications, choix 1 Distribution. 1.1 Production. Pour les 6 moyens de productions énoncés ci-dessous complétez le tableau. Sources Avantages Inconvénients Applications, choix Solaire isolé Solaire raccordé Eolien Thermique

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE PERFORATEUR REXEL

DOSSIER TECHNIQUE PERFORATEUR REXEL DOSSIER TECHNIQUE Page - 1/16 SOMMAIRE : SOMMAIRE page 2 INTRODUCTION page 3 GESTION ELECTRONIQUE DE LA CHAINE D ENERGIE page 3 SCHEMA DE PRINCIPE DE L IMPLANTATION DES CAPTEURS page 3 ELEMENTS DE L ETUDE

Plus en détail

TP n 4 Programme MATLAB pour l étude des oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté

TP n 4 Programme MATLAB pour l étude des oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté UNIVERSITÉ DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE HOUARI BOUMEDIENE FACULTÉ DE PHYSIQUE - ANNÉE UNIVERSITAIRE 2008-2009. LICENCE DE PHYSIQUE - TROISIÈME ANNÉE - CINQUIÈME SEMESTRE. MODULE : PROGRAMMATION MATLAB.

Plus en détail

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements Résumé : Le logiciel DYNAMIC peut être utilisé à la fois pour la simulation de mouvements et pour l étude d enregistrements vidéo de mouvements. Outre

Plus en détail

SOUS EPREUVE E52 ANALYSE ET SPECIFICATION DE PRODUITS ETUDE DE PRODUITS INDUSTRIELS

SOUS EPREUVE E52 ANALYSE ET SPECIFICATION DE PRODUITS ETUDE DE PRODUITS INDUSTRIELS BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR CONCEPTION DE PRODUITS INDUSTRIELS SESSION 2014 ETUDE DE PRODUITS INDUSTRIELS SOUS EPREUVE E52 ANALYSE ET SPECIFICATION DE PRODUITS Durée : 4 heures Aucun document n est

Plus en détail

TP 3 : Système de transformation de mouvement

TP 3 : Système de transformation de mouvement TP 3 : Système de transformation de mouvement Programme : Génie mécanique. Cours : Mécanique Générale et Résistance des Matériaux Niveau : 1 Durée : 3 heures. Objectifs : Déterminer expérimentalement une

Plus en détail

BANDEROLEUSE ROTOPLAT MODELE : 107 CONVOYEUR

BANDEROLEUSE ROTOPLAT MODELE : 107 CONVOYEUR 1 2 FONCTIONNEMENT DE LA MACHINE AVEC UN CYCLE CLASSIQUE : La charge est déplacée sur le convoyeur par l opérateur. Avec une levier l opérateur bloque les 6 rouleaux centrales. Une cellule de sécurité

Plus en détail

ETUDE DE L EQUIPEMENT. L extrait du cahier des charges ci-après nécessite d apporter des modifications à l installation

ETUDE DE L EQUIPEMENT. L extrait du cahier des charges ci-après nécessite d apporter des modifications à l installation Etude de l équipement ETUDE DE L EQUIPEMENT DEMARCHE INDUSTRIELLE : Actuellement, l irrigation du parc Monceau est assurée par un ensemble de deux surpresseurs (groupes moto-pompes) identiques à vitesse

Plus en détail

الامتحان الوطني الموحد للبكالوريا الدورة العادية 2015 -عناصر الا جابة -

الامتحان الوطني الموحد للبكالوريا الدورة العادية 2015 -عناصر الا جابة - 1 المركز الوطني للتقويم والامتحانات والتوجيه الامتحان الوطني الموحد للبكالوريا الدورة العادية 2015 -عناصر الا جابة - 3 المادة علوم المهندس مدة الا نجاز 3 (ب ( الشعبة ا و المسلك العلوم الرياضية المعامل

Plus en détail

Sciences de l Ingénieur

Sciences de l Ingénieur Sciences de l Ingénieur PROJET PANNEAU SUIVEUR COMMENT CONCEVOIR UN SUPPORT MÉCANIQUE QUI PUISSE MODIFIER EN PERMANENCE L'ANGLE D'INCLINAISON PAR RAPPORT AU SOL, COUPLÉ AVEC UN SYSTÈME ÉLECTRIQUE QUI PERMET

Plus en détail

ELECTRONIQUE NUMERIQUE Les capteurs

ELECTRONIQUE NUMERIQUE Les capteurs Les Capteurs sont les éléments qui permettent de mettre en relation la partie Opérative (Chaîne d énergie) et la partie Commande (chaîne d information). Ils sont de plusieurs natures, logiques, numeriques,

Plus en détail

ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique

ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique 1S Thème : Agir ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Compétences exigibles du B.O. Convertir l énergie et économiser les ressources Energie

Plus en détail

I.P.A. Manuel d utilisation. Evolution PRESSE A ENROBER AUTOMATIQUE. www.someco.fr. Contrôle de dureté des métaux et élastomères

I.P.A. Manuel d utilisation. Evolution PRESSE A ENROBER AUTOMATIQUE. www.someco.fr. Contrôle de dureté des métaux et élastomères Contrôle de dureté des métaux et élastomères Rugosimètres, Vidéo 2D Projecteurs de profils Manuel d utilisation PRESSE A ENROBER AUTOMATIQUE Microscope loupes systèmes optiques I.P.A. Evolution Mesure

Plus en détail

- Exercice : Miroirs sphériques

- Exercice : Miroirs sphériques ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE DE LYON Concours d'admission session 2014 Filière universitaire : Second concours COMPOSITION DE PHYSIQUE Durée : 3 heures L'utilisation de calculatrices n'est pas autorisée pour

Plus en détail

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE LE TRASFORMATER MOOPHASE I. PRESETATIO n transformateur est constitué d un circuit magnétique ( composé de feuilles en acier accolées ) sur lequel sont disposés deux bobinages en cuivre : le primaire et

Plus en détail

Exercices de Mécanique des Fluides

Exercices de Mécanique des Fluides Normal Exercices de Mécanique des Fluides Terminale STL PLPI Normal Relation de continuité : 1- De l eau s écoule dans une conduite de 30,0 cm de diamètre à la vitesse de 0,50 m.s -1. Calculer le débitvolume

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES SESSION 2011 Durée : 2 heures Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y

Plus en détail

ex: On désire calculer la valeur de la résistance R pour différents couples (U,I).La relation liant ces trois grandeurs étant U = R * I

ex: On désire calculer la valeur de la résistance R pour différents couples (U,I).La relation liant ces trois grandeurs étant U = R * I I PRESENTATION GENERALE: 1 ) fonctionnement de base: * Un fichier Microsoft Excel est appelé un classeur (pouvant contenir plusieurs feuilles). * Une sélection de feuille dans un classeur se fait grâce

Plus en détail

EFD Clapets coupe-feu certifiés EI 180 S EN 1366-2 marquage

EFD Clapets coupe-feu certifiés EI 180 S EN 1366-2 marquage Clapets coupe-feu certifiés EI 180 S EN 1366-2 marquage UNI EN15650. Conformité à la norme EN13501-3:2005 Supports normalisés EI 120 S EI 180 S Cloison en plaques de plâtre 150 mm (v e i o) 1500x1000 -

Plus en détail

ENERGIE ET PUISSANCE

ENERGIE ET PUISSANCE ENERGE ET PSSANCE NTRODCTON Quelque soit le dipôle, on a vu, qu il est possible de le caractériser par le tracé de sa caractéristique -. Le produit de ces deux grandeurs traduit la totalité de la puissance

Plus en détail

OSCILLOSCOPE CATHODIQUE A- UTILISATION D UN OSCILLOSCOPE : GENERALITES.

OSCILLOSCOPE CATHODIQUE A- UTILISATION D UN OSCILLOSCOPE : GENERALITES. III- 1 OSCILLOSCOPE CATHODIQUE VISUALISATION DE SIGNAUX ELECTRIQUES A- UTILISATION D UN OSCILLOSCOPE : GENERALITES. I-CONSTITUTION D UN OSCILLOSCOPE Un oscilloscope comporte comme éléments essentiels :

Plus en détail

E.N.P.C. module B.A.E.P.1

E.N.P.C. module B.A.E.P.1 Béton armé et précontraint I FLEXION COMPOSEE DIAGRAMME INTERACTION Jean Marc JAEGER Setec TPI E.N.P.C. module B.A.E.P.1 ENPC Module BAEP1 Séance 4 1 ENPC Module BAEP1 Séance 4 2 12. FLEXION COMPOSEE -

Plus en détail

SYSTEMES LINEAIRES CONTINUS INVARIANTS

SYSTEMES LINEAIRES CONTINUS INVARIANTS SYSTEMES LINEAIRES CONTINUS INVARIANTS (Partie 1 & 2) L étude détaillée se limite aux systèmes de bases, c est à dire aux systèmes du premier ordre et du second ordre. En effet l étude des autres systèmes

Plus en détail

Profil de denture en développante de cercle. 1. Définition d une développante de cercle. 2. Equation de la développante de cercle.

Profil de denture en développante de cercle. 1. Définition d une développante de cercle. 2. Equation de la développante de cercle. Profil de denture en développante de cercle.. Définition d une développante de cercle. La droite roule sans glisser sur le cercle de base C b. Le point M de la droite décrit une développante D du cercle

Plus en détail

Électronique de Puissance Module UE 2331ME - Jean-Jacques HUSELSTEIN François FOREST

Électronique de Puissance Module UE 2331ME - Jean-Jacques HUSELSTEIN François FOREST EX-EP-LIE-janvier 25a.doc Université Montpellier II - Licence Ingénierie Électrique Électronique de Puissance Module UE 233ME - Jean-Jacques HUSELSTEIN François FOREST Examen du 5 janvier 25 Durée : 3

Plus en détail

MECANIQUE DU VOL M1 = M2. Avec M1 = Fz * Y et M2 = Fz * X

MECANIQUE DU VOL M1 = M2. Avec M1 = Fz * Y et M2 = Fz * X MECANIQUE DU VOL 1 Equilibre de l avion autour du centre de gravité (Avion de conception classique) 11 Stabilité en tangage Le contrôle longitudinal de l avion consiste à contrôler ses évolutions autour

Plus en détail

CONTRÔLE DE L ÉCLAIRAGE

CONTRÔLE DE L ÉCLAIRAGE CONTRÔLE DE L ÉCLAIRAGE Nombre d objectifs, tous avec leur importance, pousse à mettre en place des outils de gestion de l éclairage. Minimiser les dépenses d énergie tant pour des raisons économiques

Plus en détail

Turbine Pelton - Théorie

Turbine Pelton - Théorie Turbine Pelton - Théorie 8 novembre 008 On va considérer l écoulement qui vient frapper un auget simple à 180. On considère un problème plan et l action de la pesanteur n est pas prise en compte. Un liquide,

Plus en détail

APPLICATION AUX POUTRES

APPLICATION AUX POUTRES APPLICATION AU POUTRE 1 Cinématique 1.1 Géométrie Une poutre est un solide engendré par une aire plane qui est déplacée dans l espace de manière que durant son mouvement, le centre de gravité G de la section

Plus en détail

Chaplin et sa Bell & Howell Model 2709

Chaplin et sa Bell & Howell Model 2709 LES CAMERAS : Une caméra est un système d'enregistrement d'images, sur une surface sensible à la lumière. Les caméras de cinéma peuvent avoir des apparences différentes, mais fonctionnent sur le même principe

Plus en détail

Action du vent NOTIONS GÉNÉRALES. Action du vent sur une surface

Action du vent NOTIONS GÉNÉRALES. Action du vent sur une surface Action du vent Cette fiche donne des indications de base pour déterminer la stabilité des parties d ouvrages en phases transitoires et des équipements de chantier sous l action du vent. Dans tous les cas,

Plus en détail

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR II

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR II SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR II ROBOT DE CHARGEMENT - DÉCHARGEMENT DE MÉCANISMES D EMBRAYAGE I.A - Généralités Partie I - Présentation du système L entreprise Valeo produit des systèmes d embrayage

Plus en détail

Contrôle vision et laser des produits métallurgiques J-Pierre CHAMBARD HOLO3

Contrôle vision et laser des produits métallurgiques J-Pierre CHAMBARD HOLO3 Contrôle vision et laser des produits métallurgiques J-Pierre CHAMBARD HOLO3 Nous reprenons dans cet article un des thèmes présentés lors de la journée organisée par l ATTT (Association technique du traitement

Plus en détail

PROJET «BUREAU D ETUDE»

PROJET «BUREAU D ETUDE» ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEUR DE BRETAGNE SUD Spécialité : INGENIEUR MECATRONIQUE PROJET «BUREAU D ETUDE» Etude d un lève-vitre Encadré par M. Stéphane BOCHARD & M. Christophe CELLARD Présenté

Plus en détail

BACCALAUREAT BLANC. Session 2012 MATHEMATIQUES. -Série S- ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE. Durée de l épreuve : 4 heures

BACCALAUREAT BLANC. Session 2012 MATHEMATIQUES. -Série S- ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE. Durée de l épreuve : 4 heures Cours Privé Catholique Maintenon BACCALAUREAT BLANC Session 2012 MATHEMATIQUES -Série S- ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE Durée de l épreuve : 4 heures Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées,

Plus en détail

Les équations du premier degré

Les équations du premier degré TABLE DES MATIÈRES 1 Les équations du premier degré Paul Milan LMA Seconde le 10 septembre 2010 Table des matières 1 Définition 1 2 Résolution d une équation du premier degré 2 2.1 Règles de base................................

Plus en détail

EMBRAYAGE HYDROCINETIQUE Embrayage hydro. 1/6

EMBRAYAGE HYDROCINETIQUE Embrayage hydro. 1/6 EMBRAYAGE HYDROCINETIQUE Embrayage hydro. 1/6 I Principe - Un fluide hydraulique est mis en mouvement par l action d une roue à aube appelée pompe. L énergie cinétique ( ½.m.v 2 ) acquise par le fluide

Plus en détail

Performances du véhicule: Accélérations et reprises. Pierre Duysinx Université de Liège Année Académique 2015-2016

Performances du véhicule: Accélérations et reprises. Pierre Duysinx Université de Liège Année Académique 2015-2016 Performances du véhicule: Accélérations et reprises Pierre Duysinx Université de Liège Année Académique 2015-2016 1 Références bibliographiques T. Gillespie. «Fundamentals of vehicle Dynamics», 1992, Society

Plus en détail

fonctions homographiques

fonctions homographiques fonctions homographiques Table des matières 1 aspect numérique et algébrique 3 1.1 activités.................................................. 3 1.1.1 activité 1 : différentes écritures.................................

Plus en détail

TEPZZ 95776_A_T EP 2 957 761 A1 (19) (11) EP 2 957 761 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: F02N 15/06 (2006.01)

TEPZZ 95776_A_T EP 2 957 761 A1 (19) (11) EP 2 957 761 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: F02N 15/06 (2006.01) (19) TEPZZ 9776_A_T (11) EP 2 97 761 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 23.12.201 Bulletin 201/2 (1) Int Cl.: F02N 1/06 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 117290.6 (22) Date de dépôt:

Plus en détail

MÉCANIQUE CALCULATRICES AUTORISÉES. Les trois parties sont indépendantes.

MÉCANIQUE CALCULATRICES AUTORISÉES. Les trois parties sont indépendantes. MÉCANIQUE CALCULATRICES AUTORISÉES Les trois parties sont indépendantes. I. Étude d un satellite de télédétection terrestre La télédétection par satellite est utilisée en météorologie, climatologie et

Plus en détail

Systèmes asservis linéaires

Systèmes asservis linéaires Physique appliquée Sommaire 1- Les déauts des systèmes commandés 2- Structure d un système asservi 3- Les qualités d un système asservi 4- Exemples de réponses d un système asservi 5- La ormule de Black

Plus en détail

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES FERME-PORTE (ou «groom») Un «groom» est un système hydro-mécanique de fermeture automatique de porte. Description du fonctionnement La figure montre le dispositif

Plus en détail

5/5 1/5. % chacun pourcentages. 100% 20 %

5/5 1/5. % chacun pourcentages. 100% 20 % FICHE M14 : Partages Partager une grandeur, c est la diviser en un nombre de parts égales ou inégales. Partages égaux R130 Pour partager une grandeur en x parts égales, onn la divise par x. Franck partage

Plus en détail

ED D ÉLECTROSTATIQUE PAES-APEMK

ED D ÉLECTROSTATIQUE PAES-APEMK ED D ÉLECTROSTATIQUE PAES-APEMK Professeur Tijani GHARBI tijani.gharbi@univ-fcomte.fr 1 Rappels 1.1 Notion de champs Nous revenons ici sur la notion de champ. Un champ associé à une grandeur physique représente

Plus en détail

HYDROGENERATEUR H240 MANUEL D UTILISATION

HYDROGENERATEUR H240 MANUEL D UTILISATION Manuel d utilisation 1 / 9 HYDROGENERATEUR H240 MANUEL D UTILISATION Table des matières 1. Domaine d utilisation et d application de l hydrogénérateur Save Marine H240... 2 1.1 Production d énergie...

Plus en détail

AUTOTEST ELECTRICITE

AUTOTEST ELECTRICITE ISUPFERE AUTOTEST ELECTRICITE Physique appliquée dans la série Schaum Arthur Beiser Sur internet, le site : http://perso.wanadoo.fr/physique.chimie/ deux parties sont intéressantes: - 1ère S: électrodynamique

Plus en détail

Le Disque Exigences techniques et Apprentissage

Le Disque Exigences techniques et Apprentissage T E C H N I Q U E A T H (( )) L É T I Q U E Le Disque Exigences techniques et Apprentissage Jacques Pelgas - Responsable Disque Elite Les possibilités humaines pour l acquisition et le développement de

Plus en détail

Transmission et transformation de mouvement Patrice Raffarin, professeur sciences physiques à l IUFM de Poitiers

Transmission et transformation de mouvement Patrice Raffarin, professeur sciences physiques à l IUFM de Poitiers Transmission et transformation de mouvement Patrice Raffarin, professeur sciences physiques à l IUFM de Poitiers I) Quelques mouvements : Au cours d'un déplacement : un corps présente un mouvement de translation

Plus en détail

Anne-Laure Delaye Aude Latrive Astrid Verpeaux

Anne-Laure Delaye Aude Latrive Astrid Verpeaux Anne-Laure Delaye Aude Latrive Astrid Verpeaux Olympiades de physique 2006-2007 Peut-on marcher sur l eau? Lycée Hoche, Versailles Professeurs : Mme Larasse M. Brasselet C est dans le cadre d un atelier

Plus en détail

Devoir 4 d informatique

Devoir 4 d informatique Devoir 4 d informatique Introduction et objectifs Dans une usine de fabrication d imprimantes, différents tests sont mis en place en fin de chaîne de montage pour valider l assemblage des machines Lors

Plus en détail

On verra ensuite le concept de fonction de transfert, et comment on peut s en servir pour l analyse de circuits.

On verra ensuite le concept de fonction de transfert, et comment on peut s en servir pour l analyse de circuits. Chapitre 2 Analyse de circuits La transformée de Laplace a deux caractéristiques qui la rende intéressante pour l analyse de circuits. En premier, elle permet de transformer une série d équations linéaires

Plus en détail

Cours d électrocinétique EC2-Bobine et condensateur

Cours d électrocinétique EC2-Bobine et condensateur Cours d électrocinétique EC2-Bobine et condensateur Table des matières 1 Introduction 2 2 Le condensateur 2 2.1 Constitution et symbole... 2 2.2 Relation tension-intensité... 2 2.3 Condensateur et régimes...

Plus en détail

Laboratoire de Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Laboratoire de Sciences Industrielles pour l Ingénieur Laboratoire de Sciences Industrielles pour l Ingénieur S23 - Convertir l'énergie S231 - Actionneurs et pré-actionneurs associés incluant leurs commandes COURS ACTIONNEURS HYDRAULIQUES 1. Généralités Principe

Plus en détail

TP 1 : MESURE DE PUISSANCE SUR UN SYSTEME TRIPHASE EQUILIBRE

TP 1 : MESURE DE PUISSANCE SUR UN SYSTEME TRIPHASE EQUILIBRE T 1 : MESURE DE UISSANCE SUR UN SYSTEME TRIHASE EQUILIBRE Texte de V. SEWRAJ. Adapté en novembre 2010 par B. JAMMES. OBJECTIFS L'objectif principal de cette manipulation concerne la mise en œuvre des méthodes

Plus en détail

Analogies électromécaniques

Analogies électromécaniques Annexe B Analogies électromécaniques B.1 Introduction Des systèmes mécaniques peuvent être représentés par des circuits électriques analogues. Deux systèmes mécanique et électrique sont dits analogues

Plus en détail

BILAN ÉPREUVES ÉCRITES :

BILAN ÉPREUVES ÉCRITES : BILAN ÉPREUVES ÉCRITES : MECANIQUE Dynamique des solides Cinétique 2006 2007 2008 Théorème de Huyghens Justification des formes de matrices Théorème de Huyghens d inertie Simplification matrice d'inertie

Plus en détail

TPN 3 : moteur asynchrone.

TPN 3 : moteur asynchrone. TPN 3 : moteur asynchrone. Buts du TP : le but de ce TP est l étude du moteur asynchrone triphasé. On étudie la plaque signalétique du moteur, puis on effectue un essai à vide et enfin un essai en charge

Plus en détail

Machine de découpe de tôles pour la construction de transformateurs

Machine de découpe de tôles pour la construction de transformateurs Épreuve de Sciences Industrielles Durée : 5 heures Machine de découpe de tôles pour la construction de transformateurs Dossier remis aux candidats Présentation générale : pages 2 et 3 Partie I : Étude

Plus en détail

CHEMISAFE. ARMOIRES DE STOCKAGE POUR PRODUITS CHIMIQUES NON INFLAMMABLES SERIE CS / CS Bois MANUEL D UTILISATION LABO-MODERNE

CHEMISAFE. ARMOIRES DE STOCKAGE POUR PRODUITS CHIMIQUES NON INFLAMMABLES SERIE CS / CS Bois MANUEL D UTILISATION LABO-MODERNE CHEMISAFE ARMOIRES DE STOCKAGE POUR PRODUITS CHIMIQUES NON INFLAMMABLES SERIE CS / CS Bois MANUEL D UTILISATION SERIE CS Acier SERIE CS Bois LABO-MODERNE 37, rue DOMBASLE- 75015 PARIS Tél. 01.42.50.50.50

Plus en détail

Engrenages. 1- Généralités

Engrenages. 1- Généralités 1.1- Principe Engrenages 1- Généralités La fonction d un engrenage est de transmettre une puissance entre deux arbres. Ces deux arbres peuvent être parallèles, concourants ou quelconques. // Concourants

Plus en détail

Manuel d'utilisation Lire attentivement et bien assimiler le manuel d utilisation avant d'utiliser la machine.

Manuel d'utilisation Lire attentivement et bien assimiler le manuel d utilisation avant d'utiliser la machine. GRINDLUX 4000 GRINDL UX 4000 GRINDLUX 40 00 GRINDLUX 4000 GR INDLUX 4000 GRINDLU X 4000 GRINDLUX 400 0 GRINDLUX 4000 GRIN D L U X 4 0 0 0 G R I N D L U X 4 0 0 0 G R I N D L U X 4 0 0 0 GRINDLUX 4000 GRIND

Plus en détail

ET222 : Introduction à la notion temps/fréquence pour les signaux électriques

ET222 : Introduction à la notion temps/fréquence pour les signaux électriques ET222 : Introduction à la notion temps/fréquence pour les signaux électriques COURS Table des matières 1 INTRODUCTION 3 2 ASPECT TEMPOREL 3 2.1 DIFFERENTS TYPES DE SIGNAUX RENCONTRES EN GENIE ELECTRIQUE

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel MICROTECHNIQUES. Session 2014. E2 EPREUVE DE TECHNOLOGIE Préparation d une intervention microtechnique DOSSIER CORRIGÉ (DC)

Baccalauréat Professionnel MICROTECHNIQUES. Session 2014. E2 EPREUVE DE TECHNOLOGIE Préparation d une intervention microtechnique DOSSIER CORRIGÉ (DC) Baccalauréat Professionnel MICROTECHNIQUES Session 4 E EPREUVE DE TECHNOLOGIE Préparation d une intervention microtechnique DOSSIER CORRIGÉ (DC) Le barème détaillé donné dans le corrigé n est qu une proposition

Plus en détail

Transferts Thermiques TP n 1 PROBLEMES BIDIMENSIONNELS

Transferts Thermiques TP n 1 PROBLEMES BIDIMENSIONNELS Transferts Thermiques TP n 1 PROBLEMES BIDIMENSIONNELS Ce TP est à réaliser en salle d informatique, seul ou en binôme. Il ne donnera pas lieu à une évaluation directe, et il n est pas demandé de compte-rendu.

Plus en détail

Chelly Nizar. Travaux Dirigés Électricité Générale

Chelly Nizar. Travaux Dirigés Électricité Générale Chelly Nizar Travaux Dirigés Électricité Générale ISET Zaghouan 2011/2012 Table des matières 1 TD 1 Lois générales de l'électricité en régime continu 1/2 2 1.1 Exercice 1 : loi des n uds......................

Plus en détail

Dossier Positionnement Pneumatique

Dossier Positionnement Pneumatique Dossier Positionnement Pneumatique La plupart des vérins pneumatiques servent à positionner des pièces à usiner ou à actionner des pièces mécaniques. Le nombre de positions à atteindre avec exactitude

Plus en détail

EXAMEN #1 PHYSIQUE MÉCANIQUE 15% de la note finale

EXAMEN #1 PHYSIQUE MÉCANIQUE 15% de la note finale EXAMEN #1 PHYSIQUE MÉCANIQUE 15% de la note finale Hiver 2016 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Le graphique suivant donne la vitesse d un objet en fonction du temps. Quelle fut

Plus en détail