Master Informatique et Systèmes. Architecture des Systèmes d Information. 02 Architecture Applicative

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Master Informatique et Systèmes. Architecture des Systèmes d Information. 02 Architecture Applicative"

Transcription

1 Master Informatique et Systèmes Architecture des Systèmes d Information 02 Architecture Applicative Damien Ploix

2 Plan du chapitre Architecture Applicative Modélisation des composants applicatifs Modélisation des interfaces Architecture d intégration applicative Intégration des processus : EAI/ESB Intégration des données : MDM Architecture des Systèmes d Information Introduction 2 Damien Ploix

3 Références sur ArchiMate Site source d AchiMate : Logiciel de modélisation archi : Mastering Archimate edition II, Gerben Weirda Architecture des Systèmes d Information Introduction 3 Damien Ploix

4 Démarche d AA : Définition Architecture Applicative Elle structure le SI en blocs applicatifs communicants Elle décrit sous l angle technique les applications, les flux et les messages échangés entre applications Bloc applicatif (application componant) Module logiciel exécutable ayant une identité, proposant des services et ayant une interface (prise) bien définie [Longépé] Chaque bloc offrant un service est responsable de la qualité de service [Longépé] C est un composant cohérent en communication avec d autres composants de l application. La démarche d architecture applicative est itérative à partir d une vue globale (application(s)) jusqu à l identification des blocs applicatifs unitaires. Chaque niveau donne lieu à une vue lui correspondant Architecture des Systèmes d Information Introduction 4 Damien Ploix

5 Démarche d AA : méta-modèle Archimate Pourquoi un méta-modèle de modélisation? UML permet de modéliser l architecture logicielle interne à une application 13 diagrammes, Design pattern, ArchiMate permet de modéliser l architecture SI de l entreprise et de formaliser les liens entre les différentes couches qui le compose Architecture des Systèmes d Information Introduction 5 Damien Ploix

6 Démarche d AA : méta-modèle Archimate Modélisation de l application : Identifier les éléments qui agissent (application) Représenter leur comportement (fonction) Et les éléments qui sont sujet du comportement (données) Par exemple : un Pickpocket (l application) vole (la fonction de l application) un portemonnaie (la donnée) Architecture des Systèmes d Information Introduction 6 Damien Ploix

7 Démarche d AA : méta-modèle Archimate Quels métiers? Architecture d entreprise Urbanisme Quoi? Architecture applicative Comment? Architecture Technique Avec quoi? Architecture des Systèmes d Information Introduction 7 Damien Ploix

8 Architecture Applicative : méta-modèle Archimate Architecture des Systèmes d Information Introduction 8 Damien Ploix

9 Décomposition de l application La modélisation de la couche applicative Archimate prend comme base la mise en relation d un composant (UML) avec la fonction qu il porte et la donnée sur laquelle il travail et l interface qu il expose à cette fin (décomposition des classes UML). L application réalise un service via une interface. Ils sont à rapprocher des cas d usage UML. Affectation Composition Réalise Accès Architecture des Systèmes d Information Introduction 9 Damien Ploix

10 Plan du chapitre Architecture Applicative Modélisation des composants applicatifs Modélisation des interfaces Architecture d intégration applicative Intégration des processus : EAI/ESB Intégration des données : MDM Architecture des Systèmes d Information Introduction 10 Damien Ploix

11 Démarche en 2 étapes d Architecture Applicative 1. Décrire de façon détaillée (fonctionnelle et applicative) chacun des blocs applicatifs. 2. Identifier les interfaces, les flux et messages échangés entre les blocs applicatifs et en produire la matrice Architecture des Systèmes d Information Introduction 11 Damien Ploix

12 Décomposition de l application Exemple : L application OpenOffice est un agrégat de plusieurs composants dont OpenOffice Writer OpenOffice Writer est composée de l interface IHM Office Writer OpenOffice Writer réalise la fonction d édition de document Afin d offrir le service de création de document Et opère sur la donnée le Document Agrégation Architecture des Systèmes d Information Introduction 12 Damien Ploix

13 Exemple 2 : application N-Tiers : du besoin aux composants Exemple d un ensemble d application permettant aux examinateurs externes de déclarer leurs rendez-vous et de faire leur reporting. Utilise Architecture des Systèmes d Information Introduction 13 Damien Ploix

14 Exemple du processus de déclaration des accidents Architecture des Systèmes d Information Introduction 14 Damien Ploix

15 Détails de la décomposition de l application Reprise du fil conducteur : Modélisation de l outillage de l étape de validation Architecture des Systèmes d Information Introduction 15 Damien Ploix

16 Vision globale d une chaîne applicative : modélisation d un ERP pour le métier IT Architecture des Systèmes d Information Introduction 16 Damien Ploix

17 Architecture Applicative : autres formes de modélisations Architecture des Systèmes d Information Introduction 17 Damien Ploix

18 Mise en pratique Modélisation ArchiMate d une application M V C de génération de graphes 3D (WilmaScope : Architecture des Systèmes d Information Introduction 18 Damien Ploix

19 Plan du chapitre Architecture Applicative Modélisation des composants applicatifs Modélisation des interfaces Architecture d intégration applicative Intégration des processus : EAI/ESB Intégration des données : MDM Architecture des Systèmes d Information Introduction 19 Damien Ploix

20 Démarche en 2 étapes d Architecture Applicative 1. Décrire de façon détaillée (fonctionnelle et applicative) chacun des composant applicatifs. 2. Modéliser les interfaces, les flux et messages échangés entre les composant applicatifs et en produire la matrice Architecture des Systèmes d Information Introduction 20 Damien Ploix

21 Modélisation des interfaces : les interfaces utilisateur On a besoin de modéliser l application «utilisateur» afin d identifier l ensemble des échanges (usages) des services fourni par les interfaces Architecture des Systèmes d Information Introduction 21 Damien Ploix

22 Modélisation des interfaces : les échanges Les échanges entre applications sont de deux types : Échanges de données Échanges de service La modélisation de ces échanges utilisera : Les données pour l échange de données, Les interfaces et les services pour les échanges de services. Flow (échange) Architecture des Systèmes d Information Introduction 22 Damien Ploix

23 Modélisation des interfaces Retour au fil conducteur : Focus sur l interaction entre les différents composants du système : Proposez une modélisation des échanges entre le workflow de validation et les autres composants Architecture des Systèmes d Information Introduction 23 Damien Ploix

24 Identification des interfaces : matrice de flux La matrice de flux va identifier, pour chacune des interfaces Caractéristique de l interface Donnée métier / Service utilisé Format technique Protocole utilisé Composant source Fonctionnel (propriétaire/source de l information) Technique (initiateur du flux technique (PULL/PUSH)) Composant cible Fonctionnel (consommateur/destinataire de l information) Technique (récepteur du flux technique) Architecture des Systèmes d Information Introduction 24 Damien Ploix

25 Identification des interfaces : matrice fonctionnelle des flux Identifiant Flux Composant Source Composant Cible Objet Métier Protocol Format Volumétrie Fréquence CRMUSR1 Navigateur Internet Portail CRM HTTPS ADMFAC1 Application Facturation Administration Contrats InformationsContratClient SOAP/HTTP XML ADMFAC2 Administration Contrats Application Facturation Référentiel Taux Contractuels FTP CSV ADMFAC1 ADMFAC2 Architecture des Systèmes d Information Introduction 25 Damien Ploix

26 Identification des échanges : matrice de flux (exemple 2) Architecture des Systèmes d Information Introduction 26 Damien Ploix

27 Plan du chapitre Architecture Applicative Modélisation des composants applicatifs Modélisation des interfaces Architecture d intégration applicative Intégration des processus : EAI/ESB Intégration des données : MDM Architecture des Systèmes d Information Introduction 27 Damien Ploix

28 Démarche d AA : répartition des blocs applicatifs dans des zones fonctionnelles En parallèle à la modélisation de l architecture, les différents blocs suivent un regroupement «fonctionnel» en zone [Longépé] : Zone d échange : regroupe les blocs applicatifs portant les fonctions d acquisition / restitution, Zone de gisement de données : informations dynamiques et pérennes de l entreprise, Zone de référentiel de données et de règles : Informations communes ayant un cycle de vie stable, Référentiel de règles communes Zone de pilotage : processus de gouvernance et d analyse Zones par métiers principaux de l entreprise Zones par métiers support Architecture des Systèmes d Information Introduction 28 Damien Ploix

29 Plan du chapitre Architecture Applicative Modélisation des composants applicatifs Modélisation des interfaces Architecture d intégration applicative Intégration des processus : EAI/ESB Intégration des données : MDM Architecture des Systèmes d Information Introduction 29 Damien Ploix

30 Brique applicative d échange : intégration d application Cas d usage Couplage d application Simplification de la gestion des évolutions Gestion de l asynchronisme Intégration avec un outil de supervision des processus métier (BPMS/BAM) Source : Entreprise Integration Patterns, Gregor Hohpe and Bobby Woolf, Addison-Wesley Architecture des Systèmes d Information Introduction 30 Damien Ploix

31 Intégration «point à point» Échange de fichiers : Partage d une base de données : Appel distant : Architecture des Systèmes d Information Introduction 31 Damien Ploix

32 Intégration via un bus de messages L intégration via un bus de messages décompose l échange en deux parties : Émission / consommation des messages par les applications Traitement interne du message au sein du bus d échanges Architecture des Systèmes d Information Introduction 32 Damien Ploix

33 Émission / consommation des messages L interaction entre l application et le bus d échange est effectuée via un «adapter» intégré au bus d échanges compatible avec la technologie de l application (base de données, RPI/RPC, ) L adapter défini la partie technique du contrat d interface entre le bus et l application Le mode d échange entre une application et un bus d échange est soit émetteur (publisher) d un message, soit en attente (subscriber) de l arrivée d un message. Selon les cas de figure, les applications peuvent jouer les deux rôles. La circulation des messages peux combiner plusieurs systèmes EAI reliés via des ponts (Bridge) Différentes technologies (WebMethods, IBM, SAP, Microsoft) Différents «bus d échanges» (EAI finance, EAI production, ) Architecture des Systèmes d Information Introduction 33 Damien Ploix

34 Traitement interne des messages : routage Routage selon le contenu Routage dynamique Cas d usage : Répartition de charge Rotation des systèmes Gestion dynamique du contenu Technique : Règles de routage dans l EAI Règles de routage dans le message Architecture des Systèmes d Information Introduction 34 Damien Ploix

35 Traitement interne des messages : routage Agrégation des retours Routage complexe Via un bordereau de routage (routing slip) Via un gestionnaire de processus Via un broker de message Architecture des Systèmes d Information Introduction 35 Damien Ploix

36 Traitement interne des messages : transformation Gestion de l enveloppe (crypto, ) Traitement du message : Fonction de la gestion de données de référence (MDM) fournie par l EAI Enrichissement / filtrage Normalisation et transcodage Passage par un format pivot Point d attention : L intégration de logique métier dans l EAI n est pas adaptée à tous les cas de figure (sauf en couplage avec un BRMS) Architecture des Systèmes d Information Introduction 36 Damien Ploix

37 Exemple d intégration : gestion de cotation de prêt via un broker de messages Architecture des Systèmes d Information Introduction 37 Damien Ploix

38 Exemple d intégration : gestion de cotation de prêt via un gestionnaire de processus Définition et implémentation du processus Instanciation du processus Architecture des Systèmes d Information Introduction 38 Damien Ploix

39 EAI : en conclusion L intégration via l implémentation des processus dans l EAI le transforme en BPM et permet la mise en œuvre de BAM. Attention aux cas d usage : Différentiel de coût de 1 à 20 entre le point à point et l EAI Le ROI intervient : En couplage avec un PBM, En cas de message one to many En cas d interface ayant des contraintes d agilité Architecture des Systèmes d Information Introduction 39 Damien Ploix

40 Plan du chapitre Architecture Applicative Modélisation des composants applicatifs Modélisation des interfaces Architecture d intégration applicative Intégration des processus : EAI/ESB Intégration des données : MDM Architecture des Systèmes d Information Introduction 40 Damien Ploix

41 Gestion de Données de Référence Les concepts Données de référence Gestion des données de référence Architecture et intégration Projets et MDM Architecture des Systèmes d Information Introduction 41 Damien Ploix

42 Une définition Parmi toutes les données en circulation dans le système d information, certaines sont plus critiques pour l activité métier car structurantes et largement partagées (disséminées) entre plusieurs applications. Ce sont les données de référence. Référentiel client Contractuel (CRM) Commande Facturation Référentiel de localisation géographique Adresses Référentiel des fournisseurs Centralisation des achats pour un groupe, Référentiel des données de marcher Architecture des Systèmes d Information Introduction 42 Damien Ploix

43 Caractéristiques des DR : typologie Elles peuvent être classifiées en types : «DR Maître» : objets métiers principaux («cœur de métier») d un domaine fonctionnel et structurante pour l ensemble des applications du domaine. «DR Constitutives» : entrent dans la composition de plusieurs données maître (par ex. adresses). «DR Paramètre» : tables de valeurs ou nomenclature (code postaux, code devises, taux des taxes, ) partagées. La différence entre maître et constitutive est fonction du sujet d analyse Architecture des Systèmes d Information Introduction 43 Damien Ploix

44 DR : positionnement Architecture des Systèmes d Information Introduction 44 Damien Ploix

45 Gestion de Données de Référence Les concepts Données de référence Gestion des données de référence Architecture et intégration Architecture des Systèmes d Information Introduction 45 Damien Ploix

46 Des DR à la Gestion des DR (MDM) Architecture des Systèmes d Information Introduction 46 Damien Ploix

47 Enjeux et besoins attendus du MDM Cohérence globale Unicité Visibilité / disponibilité Productivité / agilité Contraintes réglementaires Qualité Sécurité Architecture des Systèmes d Information Introduction 47 Damien Ploix

48 Attendus du MDM Architecture des Systèmes d Information Introduction 48 Damien Ploix

49 Qualité des données Critères intrinsèques : Unicité Quelles données sont en doublons? Complétude Quel attribut manque ou est inutilisable? Exactitude Quelle donnée est incorrecte? Conformité Quelle donnée est dans un format non prévu? Cohérence Quelles données fournissent des informations conflicutelles? Intégrité Quelle relation manque? Architecture des Systèmes d Information Introduction 49 Damien Ploix

50 Qualité des données Critères de service Actualité Impact la modalité de transmission et d acquisition dans les contextes transactionnel / décisionnel. Accessibilité Pertinence Compréhensibilité Architecture des Systèmes d Information Introduction 50 Damien Ploix

51 Qualité des données Critères de sécurité Disponibilité Intégrité Confidentialité Traçabilité Architecture des Systèmes d Information Introduction 51 Damien Ploix

52 Qualité des données Problématique de la qualité de données particulièrement important dans le contexte multi-source : Conflit sémantiques Conflit de modèle Conflit de l âge Conflit de mode opératoire sur le cycle de vie Conflit de modalité de diffusion Conflit de niveau de sécurité Architecture des Systèmes d Information Introduction 52 Damien Ploix

53 Cycle de vie des données Création Technique Mise à jour Fusion (rapprochement de données) Historisation Consommation Archivage Suppression logique Suppression physique Métier Étude / prospect Saisie / pré-validation Validation Commercialisation Arrêt de com. En Extinction Architecture des Systèmes d Information Introduction 53 Damien Ploix

54 Gestion de Données de Référence Les concepts Architecture et intégration Architecture Fonctions du MDM Solution pour le MDM Architecture des Systèmes d Information Introduction 54 Damien Ploix

55 Situation des données de référence dans le SI Processus amont : Point d acquisition d une donnée Source(s), états transitoires de validation, contrôles de gestion, Point de vérité (MDM) Processus aval : Consommation de la donnée Journalisation, diffusion (ETL, EAI, ) Données Valides. Architecture des Systèmes d Information Introduction 55 Damien Ploix

56 Situation des GDR dans le SI Situation dans la chaîne de l information Référentiel en début de chaîne : Unique point de saisie de la donnée Passerelle entre un fournisseur de donnée externe Point de vérité = point d acquisition Meilleurs situation possible Référentiel en milieu de chaîne : Récupère et réconcilie la donnée issue de points d acquisition multiples Assure la redistribution des données et son contrôle qualitatif Référentiel en fin de chaine Assure les traitements qualitatifs de redressement et de rapprochement. Souvent très complexes et coûteux à mettre en œuvre. Architecture des Systèmes d Information Introduction 56 Damien Ploix

57 Typologies d architectures MDM Consolidation Consolidation : plusieurs sources alimentent le référentiel et les points d acquisition sont distincts du point de vérité. Architecture des Systèmes d Information Introduction 57 Damien Ploix

58 Typologies d architectures MDM Répertoire Virtuel Répertoire Virtuel : comparable à de la consolidation avec une intermédiation de type EAI/ESB ou EII (BD virtuelle). Architecture des Systèmes d Information Introduction 58 Damien Ploix

59 Typologies d architectures MDM Coopération Coopération : consolidation avec un couplage fort entre les applications source et la solution de référentiel (font parties ou dépendent de) Architecture des Systèmes d Information Introduction 59 Damien Ploix

60 Typologies d architectures MDM Centralisation Centralisation : fusion du point d acquisition et du point de vérité. Architecture des Systèmes d Information Introduction 60 Damien Ploix

61 Typologie d architecture La réalité est souvent une composition des patterns selon les données (voir les parties de données). Architecture des Systèmes d Information Introduction 61 Damien Ploix

62 Critères de choix d une architecture Architecture des Systèmes d Information Introduction 62 Damien Ploix

63 Gestion de Données de Référence Les concepts Architecture et intégration Architecture Fonctions MDM Solution pour le MDM Architecture des Systèmes d Information Introduction 63 Damien Ploix

64 MDM et ED il s agit d identifier où et comment sont portées les fonctions permettant la gestion des données de référence Architecture des Systèmes d Information Introduction 64 Damien Ploix

65 Fonctions MDM : acquisition La fonction acquisition MDM clarifie la source d une donnée de référence et l outille (cf positionnement du «point de vérité») Pour chaque (caractéristiques des) données de référence sera identifiée une source unique Architecture des Systèmes d Information Introduction 65 Damien Ploix

66 MDM : fonction validation La fonction validation du MDM décrit les règles permettant de valider une donnée. Ce sont les Règles syntaxiques, Règles de gestion, Règles de cohérence (par exemple, pour un objet métier intégrant une donnée de référence paramètre). Règle d identification unique d une donnée Règles de transcodification Via des tables de correspondance entre les valeurs des deux applications Via des mises en correspondance entre les ID des données entre deux applications Architecture des Systèmes d Information Introduction 66 Damien Ploix

67 Key mapping : transcodification d ID Instance / occurrence de données Données historisées Données actuelles ID d instance Identifiant UID ID Application A PKI1123 PKI1123 ID Application B Civilité M. M. Nom Jean Jean Prénom Dupuis Dupuis Type voie Rue Avenue Adresse Rue des chaumes Avenue du moulin Code Postal Localité Aix en Provence Marseille La transcodification de l ID peut alors être réalisé par l intermédiation ou par l outils de MDM. Architecture des Systèmes d Information Introduction 67 Damien Ploix

68 Tables de transcodification de valeurs Application A Application B Attribut A Attribut 1 Attribut 2 FRA France Euro CAD Canada Dollar Lors de la transmission des données de A vers B, la valeurs des Attributs 1 et 2 de l application B seront fixés selon la valeur de l attribut A de l application A (et inversement). Architecture des Systèmes d Information Introduction 68 Damien Ploix

69 MDM : fonction de pilotage La fonction pilotage est assurée par des outils (tableaux de bords, ) basés sur la mise en place d indicateurs, d audits (historisation/journalisation) et d analyse d impacts. Par exemple, dans le cas d intégration de données dans un ED, cette fonction de pilotage se traduira principalement par la mise en place d indicateurs sur la mesure du taux de rejet des donnée différenciée par les causes : obsolescence (une adresse pas vérifiée depuis plus d un an à 10% de chance d être fausse), transcodification, format technique, cohérence, règle de gestion Du fait du volume, une analyse sur les causes possible doit être réalisée préalablement. Architecture des Systèmes d Information Introduction 69 Damien Ploix

70 MDM : modèles et méta-données Architecture des Systèmes d Information Introduction 70 Damien Ploix

71 MDM : fonction stockage et journalisation Mise en œuvre de la base MDM sur les données identifiées : Via un modèle normalisé intégrant, au besoin, les ID multiples (correspondant à leur instanciation dans les applications sources/consommatrices), Il peut également intégrer des dimension de contextualisation (cf transcodification). Intégrant une journalisation de l historique des données afin de pouvoir porter les fonctions d audit et de pilotage. Un modèle dépendant du contexte de partage (dans sa richesse fonctionnelle) mais, par exemple, qui simplifie le processus de mise à jours des ED via l historisation. Architecture des Systèmes d Information Introduction 71 Damien Ploix

72 MDM : fonction accès et diffusion Le MDM ne se positionne pas uniquement en tant que base de stockage d un certain nombre de données mais également en source et doit, de ce fait, être interfacé via une IHM de gestion et des composants d intermédiation vers/depuis les applications destinatrices/sources. Architecture des Systèmes d Information Introduction 72 Damien Ploix

73 MDM : fonction administration et maintenance Le positionnement du MDM comme «point de vérité» lui impose les contraintes des applications les plus strictes En terme de gestion des droits d accès En terme de niveau disponibilité Ce problème se retrouve également en point central des difficultés rencontrées par le SOA : Problème de coût induit Problème de délégation de responsabilité Problème de niveau de disponibilité quasi impossible à atteindre Architecture des Systèmes d Information Introduction 73 Damien Ploix

74 Gestion de Données de Référence Les concepts Architecture et intégration Architecture Fonctions MDM Solution pour le MDM Architecture des Systèmes d Information Introduction 74 Damien Ploix

75 Outillage du MDM : quelle solution? Le MDM est souvent répartis entre plusieurs outils couvrant tout ou partie des fonctions qu il requière : DQM (Data Quality Managment) EII (Entreprise Information Integration) Annuaires CRM (Customer Relationship Managment) PLM (Product Lifecycle Managment) Architecture des Systèmes d Information Introduction 75 Damien Ploix

76 Relation DQM / MDM Fonctions principales portées par le DQM : Nettoyage des données (normalisation, consolidation, enrichissement, surveillance, analyse, profilage) en fonction de règles spécifiques de gestion de la qualité. Périmètre de données plus large que les données de références Brique essentielle du MDM Mais il manque : La persistance (stockage) : fonction de point de vérité À l inverse, un MDM peu exister sans DQM mais il ne garanti plus la qualité des données. Architecture des Systèmes d Information Introduction 76 Damien Ploix

77 Relation EII / MDM L EII et le MDM ont des fonctions séparées et complémentaires, le MDM référence les données alors que l EII les restitues sans harmonisation ni réconciliation ni correspondance à une vérité unique. Architecture des Systèmes d Information Introduction 77 Damien Ploix

78 Annuaire et MDM Les annuaires (LDAP principalement) permettent de stocker des données hiérarchisées «spécialisées» dans la gestion de l identification Même s ils imposent une structure de données, ils ne peuvent que servir de conteneur technique de données au sein d un MDM spécialisé sur ces sujets. Pas constituer un MDM (couverture fonctionnelle trop faible). Architecture des Systèmes d Information Introduction 78 Damien Ploix

79 Progiciel métier comme MDM L utilisation de progiciel métier (CRM, ERP, ) s adapte mal à porter la fonction de MDM car ils : Imposent le schéma de données Contraignent fortement les règles de gestion sur la qualité Ne couvrent pas une partie importante des fonctionnalités attendues (key maping, pilotage, ). Imposent un rythme de mise à jour Mais : adaptés si la couverture fonctionnelle est suffisante, peu ou pas de besoin de pilotage ou de gouvernance des données, intègre les processus métier prioritaires. Architecture des Systèmes d Information Introduction 79 Damien Ploix

80 Solutions pour le MDM Architecture des Systèmes d Information Introduction 80 Damien Ploix

81 Modes d intermediation Architecture des Systèmes d Information Introduction 81 Damien Ploix

Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données

Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données Intégration de données multi-sources D. Ploix - M2 Miage - EDD - IDMS 1 Intégration de données L intégration de données désigne l ensemble des opérations aboutissant

Plus en détail

Avant-propos... Introduction... Première partie Comprendre : les concepts. Chapitre 1 La gestion des données de référence... 3

Avant-propos... Introduction... Première partie Comprendre : les concepts. Chapitre 1 La gestion des données de référence... 3 Table des matières Avant-propos..................................................... Introduction...................................................... XI XV Première partie Comprendre : les concepts Chapitre

Plus en détail

Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui

Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui Formation PARTIE 1 : ARCHITECTURE APPLICATIVE DUREE : 5 h Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui automatisent les fonctions Définir une architecture

Plus en détail

Master Informatique et Systèmes. Architecture des Systèmes d Information. 03 Architecture Logicielle et Technique

Master Informatique et Systèmes. Architecture des Systèmes d Information. 03 Architecture Logicielle et Technique Master Informatique et Systèmes Architecture des Systèmes d Information 03 Architecture Logicielle et Technique Damien Ploix 2014-2015 Démarche d architecture SI : structuration en vues Quels métiers?

Plus en détail

Pôle Référentiels Métier (Master Data Management)

Pôle Référentiels Métier (Master Data Management) Pôle Référentiels Métier (Master Data Management) KHIPLUS et le MDM Khiplus et le MDM : une longue histoire Émergence de solutions de MDM génériques Ralliement de Khiplus au MAG (MDM Alliance Group) Intervention

Plus en détail

AMUE : PRISME - Référentiel des données partagées. 3 décembre 2009

AMUE : PRISME - Référentiel des données partagées. 3 décembre 2009 AMUE : PRISME - Référentiel des données partagées 3 décembre 2009 1 Architecture cible 2 Fonctionnalités 3 Illustration 4 Technologie Sommaire 2 1 Architecture Sommaire 3 Architecture Vue d ensemble d

Plus en détail

Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information

Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information Conception, architecture et urbanisation des systèmes d information S. Servigne Maître de Conférences, LIRIS, INSA-Lyon, F-69621 Villeurbanne Cedex e-mail: sylvie.servigne@insa-lyon.fr 1. Introduction

Plus en détail

Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données

Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données Introduction D. Ploix - M2 Miage - EDD - Introduction 1 Plan Positionnement du BI dans l entreprise Déclinaison fonctionnelle du décisionnel dans l entreprise Intégration

Plus en détail

Urbanisation des Systèmes d Information Architecture d Entreprise. 04 Architecture du SI : identifier et décrire les services, structurer le SI

Urbanisation des Systèmes d Information Architecture d Entreprise. 04 Architecture du SI : identifier et décrire les services, structurer le SI Plan du chapitre Master Informatique et Systèmes Urbanisation des Systèmes d Information Architecture d Entreprise 04 Architecture du SI : identifier et décrire les services, structurer le SI 1 2 3 1.1

Plus en détail

Urbanisation des Systèmes d Information Architecture d Entreprise. 05 Architecture des données. Plan du chapitre. Références. 1 Définitions & enjeux

Urbanisation des Systèmes d Information Architecture d Entreprise. 05 Architecture des données. Plan du chapitre. Références. 1 Définitions & enjeux Plan du chapitre 1 Définitions & enjeux Master Informatique - MIAGE Urbanisation des Systèmes d Information Architecture d Entreprise 2 3 La gestion des données de référence le MDM 05 Philippe Declercq

Plus en détail

Urbanisme du Système d Information et EAI

Urbanisme du Système d Information et EAI Urbanisme du Système d Information et EAI 1 Sommaire Les besoins des entreprises Élément de solution : l urbanisme EAI : des outils au service de l urbanisme 2 Les besoins des entreprises 3 Le constat

Plus en détail

UML Mise en œuvre dans un projet. Emmanuel Pichon 2013

UML Mise en œuvre dans un projet. Emmanuel Pichon 2013 UML Mise en œuvre dans un projet 2013 Introduction Rôles et activités dans un projet Définir la méthode de votre projet Adapter la modélisation à la méthode de votre projet Conseils de mise en œuvre de

Plus en détail

Gestion Projet : Cours 2

Gestion Projet : Cours 2 Gestion Projet : Cours 2 Le Système d Information «Ensemble d acteurs humains et/ou applicatifs en interaction les uns avec les autres ayant pour but de traiter, diffuser, persister l information afin

Plus en détail

Démarches d urbanisation : réorganiser le Système d Information en structurant ses fonctions dans des blocs fonctionnels communicants.

Démarches d urbanisation : réorganiser le Système d Information en structurant ses fonctions dans des blocs fonctionnels communicants. Plan du chapitre Master Informatique et Systèmes Urbanisation des Systèmes d Information Architecture d Entreprise 04 Architecture du SI : identifier et décrire les services, structurer le SI 1 2 3 4 5

Plus en détail

Enterprise Data Quality : fiabilisez vos processus E-Business Suite en améliorant la qualité des données

Enterprise Data Quality : fiabilisez vos processus E-Business Suite en améliorant la qualité des données Enterprise Data Quality : fiabilisez vos processus E-Business Suite en améliorant la qualité des données Sommaire 1 2 3 4 Introduction : enjeux de la qualité de données Enterprise Data Quality : positionnement

Plus en détail

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit v 1.0.0 PD 20 mars 2008 Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit Fonctionnalités L application Gestion des mouvements d arrivée / départ de Requea permet la gestion collaborative

Plus en détail

SFR. Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007

SFR. Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007 SFR Mise en place de la gestion des exigences sous DOORS dans le cadre de la refonte du système d'information commercial 14/11/2007 1 Sommaire 1- Le contexte et l historique de la Gestion des EXigences

Plus en détail

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Le Groupe Khiplus SAS KHIPLUS Management Société holding animatrice du groupe SAS KHIPLUS Advance Conseil et ingénierie de Systèmes d Information

Plus en détail

Fiabilisation des bases de données BtoB : Un enjeu majeur

Fiabilisation des bases de données BtoB : Un enjeu majeur 0 Fiabilisation des bases de données BtoB : Un enjeu majeur 1 L entreprise IMS HEALTH GROUP Société fondée en 1954 Opère dans plus de 100 pays 15 000 collaborateurs 3,3 milliards de dollars de CA Plus

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) RFI-2013-09 Demande d information Page 1/9 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) Socle de Ged-Archivage SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 2. PÉRIMÈTRE DE L INFORMATION...

Plus en détail

Gestion des données de référence (MDM)

Gestion des données de référence (MDM) Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ Gestion des données de référence (MDM) Copyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reproduction or distribution of this document, in any form, is expressly prohibited without

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

Le "tout fichier" Le besoin de centraliser les traitements des fichiers. Maitriser les bases de données. Historique

Le tout fichier Le besoin de centraliser les traitements des fichiers. Maitriser les bases de données. Historique Introduction à l informatique : Information automatisée Le premier ordinateur Définition disque dure, mémoire, carte mémoire, carte mère etc Architecture d un ordinateur Les constructeurs leader du marché

Plus en détail

Le Guide Pratique des Processus Métiers

Le Guide Pratique des Processus Métiers Guides Pratiques Objecteering Le Guide Pratique des Processus Métiers Auteur : Version : 1.0 Copyright : Softeam Equipe Conseil Softeam Supervisée par Philippe Desfray Softeam 21 avenue Victor Hugo 75016

Plus en détail

Pensez socle d'archivage électronique unifié pour un ROI rapide

Pensez socle d'archivage électronique unifié pour un ROI rapide Pensez socle d'archivage électronique unifié pour un ROI rapide Paul TERRAY, Consulting Manager, SOLLAN Alexis FRITEL, System Engineer, EMC 16/06/2015 Sommaire Partie 1 : Présentation de la problématique

Plus en détail

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire BENEFICES POUR LES DSI Réussir les projets de gouvernance dans les délais et les budgets Démarrer de manière tactique tout en

Plus en détail

Créer un référentiel client grâce à Talend MDM

Créer un référentiel client grâce à Talend MDM Créer un référentiel client grâce à Talend MDM Christophe Toum Product Manager Talend Connect 9 octobre 2014 Talend 2014 1 Sommaire Connaissez-vous vos clients? MDM et réconciliation des données Le processus

Plus en détail

Démarches d urbanisation : réorganiser le Système d Information en structurant ses fonctions dans des blocs fonctionnels communicants.

Démarches d urbanisation : réorganiser le Système d Information en structurant ses fonctions dans des blocs fonctionnels communicants. Plan du chapitre Master Informatique et Systèmes Urbanisation des Systèmes d Information Architecture d Entreprise 04 Architecture du SI : identifier et décrire les services, structurer le SI 1 2 3 4 5

Plus en détail

L EAI. par la pratique. François Rivard. Thomas Plantain. Groupe Eyrolles, 2003 ISBN : 2-212-11199-1

L EAI. par la pratique. François Rivard. Thomas Plantain. Groupe Eyrolles, 2003 ISBN : 2-212-11199-1 L EAI par la pratique François Rivard Thomas Plantain ISBN : 2-212-11199-1 Table des matières Avant-propos................................................ Quel est l objectif de cet ouvrage...............................

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

Comment réussir son projet de Master Data Management?

Comment réussir son projet de Master Data Management? Comment réussir son projet MDM? Table des matières Comment réussir son projet de Master Data Management?...... 2 Un marché en croissance..... 2 Les démarches qui réussissent... 2 A quels projets métiers

Plus en détail

BUSINESS INTELLIGENCE

BUSINESS INTELLIGENCE GUIDE COMPARATIF BUSINESS INTELLIGENCE www.viseo.com Table des matières Business Intelligence :... 2 Contexte et objectifs... 2 Une architecture spécifique... 2 Les outils de Business intelligence... 3

Plus en détail

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm. WEB15 IBM Software for Business Process Management un offre complète et modulaire Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.com Claude Perrin ECM Client Technical Professional Manager

Plus en détail

LIVRE BLANC. Dématérialisation des factures fournisseurs

LIVRE BLANC. Dématérialisation des factures fournisseurs LIVRE BLANC 25/03/2014 Dématérialisation des factures fournisseurs Ce livre blanc a été réalisé par la société KALPA Conseils, société créée en février 2003 par des managers issus de grandes entreprises

Plus en détail

W4 - Workflow La base des applications agiles

W4 - Workflow La base des applications agiles W4 - Workflow La base des applications agiles, W4 philippe.betschart@w4global.com Vous avez dit «workflow»? Processus : Enchaînement ordonné de faits ou de phénomènes, répondant à un certain schéma et

Plus en détail

Business Process Management

Business Process Management Alain Darmon Responsable Avant-Vente BPM, IBM 1 er mars 2011 Business Process Management Améliorez l agilité de l entreprise avec la gestion des processus métier Les processus sont partout! Ouverture de

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) DOD SEICAM RFI Demande d information EVDEC Réf. : RFI_EVDEC- GT5_Outil_reporting_BI_v4.doc Page 1/11 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) OUTIL INTÉGRÉ DE REPORTING ET D ANALYSE DÉCISIONNELLE

Plus en détail

Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus

Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus Portail collaboratif Intranet documentaire Dématérialisation de processus 2 Le groupe Divalto, Solutions de gestion Catalyseur de performance Créé en 1982, le groupe Divalto propose des solutions de gestion

Plus en détail

Programme scientifique Majeure ARCHITECTURE DES SYSTEMES D INFORMATION. Mentions Ingénierie des Systèmes d Information Business Intelligence

Programme scientifique Majeure ARCHITECTURE DES SYSTEMES D INFORMATION. Mentions Ingénierie des Systèmes d Information Business Intelligence É C O L E D I N G É N I E U R D E S T E C H N O L O G I E S D E L I N F O R M A T I O N E T D E L A C O M M U N I C A T I O N Programme scientifique Majeure ARCHITECTURE DES SYSTEMES D INFORMATION Mentions

Plus en détail

Agenda. Le problème -> La réponse : NADAP Les limites. NADAP pour les MOA, les MOE et les bénéficiaires

Agenda. Le problème -> La réponse : NADAP Les limites. NADAP pour les MOA, les MOE et les bénéficiaires Présentation NADAP Nouvelle Approche Dédiée aux Processus MAJ 17/10/2014 Rafael Gutierrez Agenda Le problème -> La réponse : NADAP Les limites NADAP pour les MOA, les MOE et les bénéficiaires Guides et

Plus en détail

Conception Exécution Interopérabilité. Déploiement. Conception du service. Définition du SLA. Suivi du service. Réception des mesures

Conception Exécution Interopérabilité. Déploiement. Conception du service. Définition du SLA. Suivi du service. Réception des mesures Software propose une offre d intégration unique, qui apporte l équilibre parfait entre investissements et performances pour les entreprises qui doivent sans cesse améliorer leurs processus. Des caractéristiques

Plus en détail

CATALOGUE DE LA GAMME EASYFOLDER OFFRE GESTION DE CONTENUS NUMERIQUES

CATALOGUE DE LA GAMME EASYFOLDER OFFRE GESTION DE CONTENUS NUMERIQUES CATALOGUE DE LA GAMME EASYFOLDER OFFRE GESTION DE CONTENUS NUMERIQUES Gestion Electronique de Documents (GED) Système d Archivage Electronique (SAE) Coffre Fort Numérique (CFN) et modules complémentaires

Plus en détail

La gestion du cycle de vie des documents dans la banque de détail Société Générale : GED et Archivage électronique

La gestion du cycle de vie des documents dans la banque de détail Société Générale : GED et Archivage électronique Décembre 2007 JJ Mois Année La gestion du cycle vie s documents dans la banque détail Société Générale : GED et Archivage électronique 2 Sommaire Contexte : les projets GED et archivage électronique Constat

Plus en détail

La GRC en temps de crise, difficile équilibre entre sentiment de sécurité et réduction des coûts

<Insert Picture Here> La GRC en temps de crise, difficile équilibre entre sentiment de sécurité et réduction des coûts La GRC en temps de crise, difficile équilibre entre sentiment de sécurité et réduction des coûts Christophe Bonenfant Cyril Gollain La GRC en période de croissance Gouvernance Gestion

Plus en détail

EAI urbanisation comment réussir?

EAI urbanisation comment réussir? AFAI - comité interface 1 EAI urbanisation comment réussir? Cet article constitue une synthèse du document «Interface et urbanisation du système d'information» publié par l AFAI (Association Française

Plus en détail

Reza MADANI Manager et Consultant Indépendant Stratégie, organisation, management et transformation de systèmes d information

Reza MADANI Manager et Consultant Indépendant Stratégie, organisation, management et transformation de systèmes d information Informations personnelles Formation Reza MADANI Manager et Consultant Indépendant Reza Madani Conseil Email : contact@reza-madani.com Site web : www.reza-madani.com Ecole Nationale des Ponts et Chaussées,

Plus en détail

DataStudio. Solution d intégration des données et de diffusion de l information

DataStudio. Solution d intégration des données et de diffusion de l information DataStudio Solution d intégration des données et de diffusion de l information L ETL, cœur de la performance des entreprises La forte intégration des applications est désormais une condition indispensable

Plus en détail

Talend Technical Note

Talend Technical Note Mars 2011 Page 1 sur 5 Le MDM offre un hub central de contrôle et une vision unique des données maître de l'entreprise, quelles que soient les disparités entre les systèmes source. Il assure que les données

Plus en détail

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires TIME WINDOW DRIVEN REPORTING POUR DES ANALYSES ET DES RAPPORTS COMPLETS ET EXACTS, À TEMPS TOUT LE TEMPS www.secondfloor.com eframe pour optimiser

Plus en détail

BizTalk 2006. Business Process Integration

BizTalk 2006. Business Process Integration BizTalk 2006 Business Process Integration Préoccupations Métier vs IT Accroître la Qualité de Service (Faire plus avec Moins) Meilleure Visibilité et Contrôle Sur le Métier Motivé par des enjeux métiers

Plus en détail

Demande d information

Demande d information RFI Demande d information Réf. : RFI_OMAT_final.doc DIT - SIAM Page 1/14 Request For Information - Outil de Modélisation des ArchiTectures SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 2. PÉRIMÈTRE

Plus en détail

L information et la technologie de l informationl

L information et la technologie de l informationl L information et la technologie de l informationl CRM & informatique décisionnelled CRM CRM & informatique décisionnelle. d 1 2 3 Les Les fondements managériaux managériaux du du CRM. CRM. Les Les fondements

Plus en détail

Chapitre 5 Vision Informatique Logique Architectures Applicative et Logicielle

Chapitre 5 Vision Informatique Logique Architectures Applicative et Logicielle Chapitre 5 Vision Informatique Logique Architectures Applicative et Logicielle NFE107 Chapitre 5 Vision Informatique Logique Architectures Applicative et Logicielle 5.1 Introduction Positionnement de la

Plus en détail

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Guides Pratiques Objecteering Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Auteur : Version : 1.0 Copyright : Softeam Equipe Conseil Softeam Supervisée par Philippe Desfray Softeam

Plus en détail

Architectures d'intégration de données

Architectures d'intégration de données Architectures d'intégration de données Dan VODISLAV Université de Cergy-ontoise Master Informatique M1 Cours IED lan Intégration de données Objectifs, principes, caractéristiques Architectures type d'intégration

Plus en détail

LES OUTILS DU TRAVAIL COLLABORATIF

LES OUTILS DU TRAVAIL COLLABORATIF LES OUTILS DU TRAVAIL COLLABORATIF Lorraine L expression «travail collaboratif» peut se définir comme «l utilisation de ressources informatiques dans le contexte d un projet réalisé par les membres d un

Plus en détail

Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art

Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art Objectif Mesurer concrètement les apports des nouvelles applications SI. Être capable d'évaluer l'accroissement de la complexité des applications. Prendre

Plus en détail

Orange Nouvelle Expérience (ONE) Zoom sur les solutions SI

Orange Nouvelle Expérience (ONE) Zoom sur les solutions SI «Le service Orange, satisfait quand vous l'êtes» Orange Nouvelle Expérience (ONE) Zoom sur les solutions SI Stéphane Guérin Orange DSI Orange France Directeur Centre de Compétences Relation Client Août

Plus en détail

Guide d accompagnement. Document réalisé par Softcomputing et Microsoft France.

Guide d accompagnement. Document réalisé par Softcomputing et Microsoft France. RESSOURCE PME Cahier des charges d un outil de gestion de la relation client (GRC) ou Customer Relationship Management (CRM) Guide d accompagnement. Ce document donne aux PME des clés pour mener à bien

Plus en détail

La baisse des coûts liés au

La baisse des coûts liés au AVIS D EXPERT Paris, le 27 mai 2013 ILM (Information Lifecycle Management) : comment garantir la disponibilité des données à l heure du Big Data conformément aux exigences règlementaires tout en réduisant

Plus en détail

Distribuez une information fiable. IBM InfoSphere Master Data Management Server 9.0. Des données fiables pour de meilleurs résultats

Distribuez une information fiable. IBM InfoSphere Master Data Management Server 9.0. Des données fiables pour de meilleurs résultats IBM InfoSphere Master Data Management Server 9.0 Des données fiables pour de meilleurs résultats Les entreprises génèrent et collectent chaque jour une multitude de données : informations sur les comptes,

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Progiciels de Gestion Intégrés Sommaire Définition... 2 ERP... 2 Objectifs

Plus en détail

1 er février 2013. Mineure SOA Cours 5. Karim Chouikh Consultant sénior Practice Architecture SI

1 er février 2013. Mineure SOA Cours 5. Karim Chouikh Consultant sénior Practice Architecture SI 1 er février 2013 Mineure SOA Cours 5 Karim Chouikh Consultant sénior Practice Architecture SI Agenda 1. Les solutions d'intégration 2. Les projets d'intégration 3. La gestion des processus 4. Retours

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

Sécurité des entrepôts de données dans le Cloud Un SaaS pour le cryptage des données issues d un ETL

Sécurité des entrepôts de données dans le Cloud Un SaaS pour le cryptage des données issues d un ETL Sécurité des entrepôts de données dans le Cloud Un SaaS pour le cryptage des données issues d un ETL Présenté par Hana Gara Kort Sous la direction de Dr Jalel Akaichi Maître de conférences 1 1.Introduction

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) RFI2012-13 Réf. : SICP_ RFI.doc Demande d information DIPRO-CENSEP-AGORA Page 1/20 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 2. PÉRIMÈTRE DE

Plus en détail

Sécuriser l accès aux applications et aux données. Charles Tostain, André Deville, Julien Bouyssou IBM Tivoli Sécurité

Sécuriser l accès aux applications et aux données. Charles Tostain, André Deville, Julien Bouyssou IBM Tivoli Sécurité Sécuriser l accès aux applications et aux données Charles Tostain, André Deville, Julien Bouyssou IBM Tivoli Sécurité 2 Agenda Gérer les identités : pourquoi et comment? Tivoli Identity Manager Express

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

Référence Etnic Architecture des applications

Référence Etnic Architecture des applications Référence Etnic Architecture des applications Table des matières 1. Introduction... 2 2. Architecture... 2 2.1 Démarche générale... 2 2.2 Modèle d architecture... 3 2.3 Découpe d une architecture applicative...

Plus en détail

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence Gestion de la Performance, Business Intelligence, Big Data Domaine d expertise «Business Intelligence» Un accompagnement adapté à votre métier dans toutes

Plus en détail

DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER

DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER DÉMATÉRIALISATION DES DOCUMENTS ET AUTOMATISATION DES PROCESSUS UN PREMIER PAS VERS LA BANQUE SANS PAPIER Pour les banques, le papier devrait servir à imprimer des billets ; pas à en garder la trace dans

Plus en détail

Gouvernance des mesures de sécurité avec DCM-Manager. Présentation du 22 mai 2014

Gouvernance des mesures de sécurité avec DCM-Manager. Présentation du 22 mai 2014 Gouvernance des mesures de sécurité avec DCM-Manager Présentation du 22 mai 2014 Gérer les actifs logiciels et leur répartition Maîtriser le durcissement des configurations Suivre l application des correctifs

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux référentiels dont le plus connu et le

Plus en détail

Dématérialisation des factures du Secteur Public

Dématérialisation des factures du Secteur Public Dématérialisation des factures du Secteur Public Rencontre Editeurs de solutions informatiques à destination du secteur public local 16 mars 2015 Ordre du jour 1. Présentation d ensemble du projet CPP

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

EUDONET EN 2014 QUI SOMMES NOUS? 800 RÉFÉRENCES CLIENTS ÉDITEUR ET INTÉGRATEUR DE EUDONET + 14 ANS D EXPÉRIENCE

EUDONET EN 2014 QUI SOMMES NOUS? 800 RÉFÉRENCES CLIENTS ÉDITEUR ET INTÉGRATEUR DE EUDONET + 14 ANS D EXPÉRIENCE QUI SOMMES NOUS? ÉDITEUR ET INTÉGRATEUR DE EUDONET + 14 ANS D EXPÉRIENCE 800 RÉFÉRENCES CLIENTS IMPLANTATIONS : FRANCE (COURBEVOIE, LYON, NANTES) ET CANADA (MONTRÉAL) EFFECTIF : 100 PERSONNES EUDONET EN

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Lorraine Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux

Plus en détail

Projet CASI: Master Data Management

Projet CASI: Master Data Management Projet CASI: Master Data Management Mardi 17 janvier 2011 Laetitia Ader ya - Ali Lazaar-Youssef Hafi-Chun Jin Projet CASI: Master Data Management 1 / 22 1 2 3 4 5 6 Laetitia Ader ya - Ali Lazaar-Youssef

Plus en détail

Augmenter l efficacité et la sécurité avec la gestion des identités et le SSO

Augmenter l efficacité et la sécurité avec la gestion des identités et le SSO Augmenter l efficacité et la sécurité avec la gestion des identités et le SSO Alexandre Garret Directeur des opérations - Atheos Charles Tostain Consultant Sécurité - IBM 24 Juin 2009 2009 IBM Corporation

Plus en détail

Pr. Imade BENELALLAM Imade.benelallam@ieee.org I. Description 1. Un S.I., pour quoi faire? 2. Définition 3. Applications traditionnelles 4. Intégration 5. Systèmes spécialisés Améliorer en permanence la

Plus en détail

Votre référentiel documentaire. STS.net Solution de gestion et de conservation des actifs documentaires de l entreprise

Votre référentiel documentaire. STS.net Solution de gestion et de conservation des actifs documentaires de l entreprise Votre référentiel documentaire STS.net Solution de gestion et de conservation des actifs documentaires de l entreprise STS group le groupe STS Créé en 1984 Autonomie et stabilité financière Partenaire

Plus en détail

Chapitre 9 : Informatique décisionnelle

Chapitre 9 : Informatique décisionnelle Chapitre 9 : Informatique décisionnelle Sommaire Introduction... 3 Définition... 3 Les domaines d application de l informatique décisionnelle... 4 Architecture d un système décisionnel... 5 L outil Oracle

Plus en détail

Evidian IAM Suite 8.0 Identity Management

Evidian IAM Suite 8.0 Identity Management Evidian IAM Suite 8.0 Identity Management Un livre blanc Evidian Summary Evidian ID synchronization. Evidian User Provisioning. 2013 Evidian Les informations contenues dans ce document reflètent l'opinion

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier?

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? CA ERwin Modeling fournit une vue centralisée des définitions de données clés afin de mieux comprendre

Plus en détail

ORACLE DATA INTEGRATOR ENTERPRISE EDITION - ODI EE

ORACLE DATA INTEGRATOR ENTERPRISE EDITION - ODI EE ORACLE DATA INTEGRATOR ENTERPRISE EDITION - ODI EE ORACLE DATA INTEGRATOR ENTERPRISE EDITION offre de nombreux avantages : performances de pointe, productivité et souplesse accrues pour un coût total de

Plus en détail

SQL Server 2014 Implémentation d'une solution de Business Intelligence (Sql Server, Analysis Services, Power BI...)

SQL Server 2014 Implémentation d'une solution de Business Intelligence (Sql Server, Analysis Services, Power BI...) Avant-propos 1. À qui s'adresse ce livre? 15 2. Pré-requis 15 3. Objectifs du livre 16 4. Notations 17 Introduction à la Business Intelligence 1. Du transactionnel au décisionnel 19 2. Business Intelligence

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) DIRECTION DE LA COMPTABILITE RFI Demande d information Dématérialisation des factures fournisseurs Réf. : RFI2011_DEMAFAC_V1.3_2011-05-04.docx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

Plus en détail

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES Aristote ----- Cloud Interopérabilité Retour d'expérience L A F O R C E D E L I N N O V A T I O N Résumé Les systèmes d'information logistique (SIL) sont des outils qui amènent des gains de productivité

Plus en détail

Réussir l externalisation de sa consolidation

Réussir l externalisation de sa consolidation Réussir l externalisation de sa consolidation PAR ERWAN LIRIN Associé Bellot Mullenbach et Associés (BMA), activité Consolidation et Reporting ET ALAIN NAULEAU Directeur associé Bellot Mullenbach et Associés

Plus en détail

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information.

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information. PACBASE «Interrogez le passé, il répondra présent.». Le Module e-business Les entreprises doivent aujourd hui relever un triple défi. D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue

Plus en détail

Les Architectures Orientées Services (SOA)

Les Architectures Orientées Services (SOA) Les Architectures Orientées Services (SOA) Ulrich Duvent Guillaume Ansel Université du Littoral Côte d Opale 50, Rue Ferdinand Buisson BP 699 62228 Calais Cedex Téléphone (33) 03.21.46.36.92 Télécopie

Plus en détail

Mercredi 15 Janvier 2014

Mercredi 15 Janvier 2014 De la conception au site web Mercredi 15 Janvier 2014 Loïc THOMAS Géo-Hyd Responsable Informatique & Ingénierie des Systèmes d'information loic.thomas@anteagroup.com 02 38 64 26 41 Architecture Il est

Plus en détail

Fusion : l interopérabilité chez Oracle

Fusion : l interopérabilité chez Oracle Standardisation et interopérabilité Fusion : l interopérabilité chez Oracle Lionel Dubreuil,, Applications Technology Product Manager, Oracle France, lionel.dubreuil@oracle.com 29/03/2006 Page : 1 Oracle

Plus en détail

Urbanisation des Systèmes d'information

Urbanisation des Systèmes d'information Urbanisation des Systèmes d'information Des composants technologiques disponibles Urbanisation des Systèmes d'information - Henry Boccon-Gibod 1 Plan de l'exposé Technologies à la mode disponibles. Bus

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) OI - SERES RFI Demande d information GEPOFI Réf. : SERES_GEPOFI_RFI.doc Page 1/17 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 2. PRÉSENTATION DE L EXISTANT... 4 2.1.

Plus en détail

L ÉCHANGE DE DONNÉES TEMPS RÉEL

L ÉCHANGE DE DONNÉES TEMPS RÉEL Talented Together L ÉCHANGE DE DONNÉES TEMPS RÉEL Retours d expériences avec Talend Julien DULOUT Manager Sopra Consulting Expert des offres BI, MDM & BigData Ludovic MONNIER Architecte Sopra Expert EAI

Plus en détail

Linux Expo 2010. Gestion des Identités et des Accès. Le 16 mars 2010. Arismore

Linux Expo 2010. Gestion des Identités et des Accès. Le 16 mars 2010. Arismore Linux Expo 2010 Le 16 mars 2010 Arismore 1 Agenda Arismore Vision fonctionnelle de la gestion des identités Positionnement de l open source 2 Spécialiste de la gestion des accès et des identités Société

Plus en détail