Plan d'aménagement local

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan d'aménagement local"

Transcription

1 Canton de Fribourg Commune de Romont Plan d'aménagement local REGLEMENT COMMUNAL D'URBANISME Dossier d approbation mars 2010

2 Pour traiter: Daniel Baeriswyl u r b a p l a n f r i b o u r g 8718E-RCU approbation-0310.doc l a u s a n n e f r i b o u r g g e n è v e n e u c h â t e l av. de montchoisi 21 rue pierre-aeby 17 rue de berne 32 rue du seyon lausanne cp fribourg cp genève 1 cp neuchâtel t f t f t f t f

3 SOMMAIRE I. DISPOSITIONS GENERALES 4 Article 1 Buts 4 Article 2 Bases légales 4 Article 3 Nature juridique 5 Article 4 Champ d'application 5 Article 5 Dérogations 5 Article 6 Consultations 5 II. PRESCRIPTIONS DES ZONES 6 Article 7 Secteurs à prescriptions particulières 6 Article 8 Objets naturels 6 Article 9 Immeubles protégés et sites construits protégés 7 Article 10 Périmètres archéologiques et chemins historiques 9 Article 11 Bâtiments et installations existants non conformes 10 Article 12 Bâtiments non soumis au respect de l indice d utilisation 10 Article 13 Limites des constructions 11 Article 14 Types de zones 13 Article 15 Zone de la vieille ville (VV) 14 Article 16 Zone de village (CV) 15 Article 17 Zone résidentielle à faible densité (RFD) 17 Article 18 Zone résidentielle à moyenne densité (RMD) 19 Article 19 Zone mixte 1 habitations-services (MIX-1) 20 Article 20 Zone mixte 2 habitations-services (MIX-2) 22 Article 21 Zone mixte 3 habitations-artisanat (MIX-3) 23 Article 22 Zone d activités 1 (ACT-1) 25 Article 23 Zone d activités 2 (ACT-2) 27 Article 24 Zone d activités 3 (ACT-3) 29 Article 25 Zone d intérêt général 1 (ZIG-1) 31 Article 26 Zone d intérêt général 2 (ZIG-2) 32 Article 27 Zone militaire (ZM) 33 Article 28 Domaines CFF et TPF (DOM) 33 Article 29 Zone libre (ZL) 33 Article 30 Zone de protection du site (ZPS) 34 Article 31 Zone de protection de la Fille-Dieu (ZPFD) 34 Article 32 Zone de protection des eaux (ZPEAUX) 34 Article 33 Zone agricole (ZA) 35 Article 34 Zone forestière (ZF) 36 Article 35 PAD approuvés 37 Article 36 PAD obligatoire «En Bouley» 37 III. POLICE DES CONSTRUCTIONS ET AUTRES DISPOSITIONS 38 Article 37 Champ d application et réglementation complémentaire 38 Article 38 Stationnement des véhicules 38 Article 39 Aménagements extérieurs 39 Article 40 Dangers naturels (crues) et eaux pluviales 40 Article 41 Autres prescriptions 41 IV. DISPOSITIONS PENALES 42 Article 42 Contraventions 42 V. DISPOSITIONS FINALES 43 Article 43 Emoluments 43 Article 44 Expertises 43 Article 45 Conformité du projet avec les objectifs du PAL 43 Article 46 Certificat de conformité 43 Article 47 Abrogation 44 Article 48 Entrée en vigueur 44 VI. APPROBATION 45 ANNEXES Biens culturels (Recensement, recommandations pour les immeubles protégés)

4 I. DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Buts Le présent règlement fixe les prescriptions relatives au plan d affectation des zones et à la police des constructions. Afin d'assurer un développement rationnel et harmonieux de la commune, il fixe pour chacune des zones, des objectifs d'aménagement sous forme de principes de droit matériel, qui ont valeur de directives pour la gestion du PAL et servent de référence pour l'examen des demandes de permis de construire. Le règlement forme, avec le plan d'affectation des zones, la réglementation de base en matière de droit des constructions. Article 2 Bases légales Les bases légales de ce règlement sont la loi du 9 mai 1983 sur l aménagement du territoire et les constructions (LATeC), le règlement d exécution du 18 décembre 1984 de la loi sur l aménagement du territoire et les constructions (RELATeC), la loi sur les routes du 15 décembre 1967 (LR), le règlement du 7 décembre 1992 d exécution de la loi sur les routes (RELR), la loi du 7 novembre 1991 sur la protection des biens culturels (LPBC), le règlement du 17 août 1993 d exécution de la loi sur la protection des biens culturels (RLPBC) ainsi que toutes les autres dispositions légales cantonales et fédérales applicables en la matière, les plans directeurs cantonaux et régionaux, de même que toute décision relative à l aménagement du territoire communal. Le plan d aménagement local se compose des documents suivants 1. Le dossier directeur, comprenant: > le dossier directeur (concepts directeurs, schéma de structuration, fiches de mesures) > le plan directeur des circulations 2. Le dossier d affectation comprenant: > le plan d affectation des zones > le règlement communal d urbanisme > le plan de l espace nécessaire au cours d eau 3. L aperçu de l état de l équipement urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 4

5 Article 3 Nature juridique Le présent règlement et le plan d affectation des zones lient les autorités et les particuliers. Le dossier directeur (concepts directeurs, schéma de structuration, fiches de mesures (PD), plan directeur des circulations) lie les autorités communales et cantonales. Article 4 Champ d'application Les prescriptions de ce règlement sont applicables à toutes les constructions et travaux au sens de la LATeC, ainsi qu'à tous les changements de destination effectués sur l'ensemble du territoire communal. Article 5 Dérogations Le Conseil communal peut exceptionnellement accorder des dérogations aux plans et à la réglementation communale y afférente avec l'accord préalable de la DAEC et aux conditions fixées par la 55 LATeC, 90 et ss RELATeC. Article 6 Consultations (abrogé) urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 5

6 II. PRESCRIPTIONS DES ZONES PRESCRIPTIONS GENERALES Article 7 Secteurs à prescriptions particulières Le plan d affectation des zones désigne à l intérieur des différents types de zone, les secteurs qui sont soumis à des prescriptions particulières; ces prescriptions se trouvent insérées dans la réglementation spéciale des zones. Article 8 Objets naturels Le plan d affectation des zones mentionne les éléments du paysage mis sous protection (arbres, haies, ruisseaux, etc.). Ces éléments doivent être entretenus et maintenus aux frais des propriétaires du fonds. Les arbres et les haies ne peuvent être enlevés que pour des raisons de sécurité, ou en cas de maladie. Dans ce cas, une autorisation spéciale est à requérir auprès du Conseil communal qui peut ordonner le remplacement de l élément enlevé. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 6

7 Article 9 Immeubles protégés et sites construits protégés a. Immeubles protégés Le plan d affectation des zones indique les immeubles protégés au titre de la conservation des biens culturels et la catégorie de protection applicable. La liste des immeubles est jointe au présent règlement. Les immeubles protégés doivent être conservés dans leur substance et composantes principales, selon leur catégorie de protection : Catégorie 3 Conservation de la structure constructive et des composantes principales du caractère architectural du bâtiment, considéré du point de vue de la protection du site. Catégorie 2 En plus de la protection relative à la catégorie 3, conservation des composantes principales de l enveloppe du bâtiment et des éléments essentiels des structures et aménagements intérieurs. Catégorie 1 En plus des prescriptions relatives aux catégories 3 et 2, conservation des aménagements intérieurs et décors tant intérieurs qu extérieurs, ainsi que des composantes principales des aménagements extérieurs. Procédure L article 64 al. 2 et 3 LATeC est réservé. Pour tout projet de remise en état, de transformation, de déplacement et de démolition d un bâtiment protégé, ainsi que pour tout projet de modification de ses abords, le préavis de la Commission des biens culturels est requis. La demande de permis doit être précédée d une demande préalable. Lorsque les conditions sont réunies, les travaux de conservation et de restauration relatifs à un immeuble protégé peuvent faire l objet d une aide financière de l Etat selon les dispositions de la loi sur la protection des biens culturels b. Sites construits protégés Les secteurs indiqués au plan d affectation des zones comme faisant partie du périmètre du site construit à protéger (ISOS) sont soumis, en plus des prescriptions de leur zone respective, aux prescriptions particulières suivantes : Secteur Belle-Croix Aucune nouvelle construction n est admise. La reconstruction de bâtiments existants est admise et respectera l implantation, le volume (hauteur au faîte et à la corniche) du bâtiment pré-existant. Les espaces libres caractéristiques seront maintenus. Autres secteurs : Hauteurs Les hauteurs au faîte et à la corniche des nouvelles constructions ne peuvent excéder celles des deux bâtiments voisins les plus proches protégés ou caractéristiques pour le site. Dans le cas d'une toiture autre qu'une toiture traditionnelle à pans, la hauteur à la corniche des bâtiments voisins vaut comme hauteur totale. Cette prescription s'applique aussi en cas de transformation. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 7

8 Façades Le caractère architectural des nouvelles constructions doit être adapté à celui des bâtiments voisins protégés ou caractéristiques pour le site, en particulier pour ce qui concerne les dimensions, proportions et dispositions des ouvertures, les proportions et dispositions des ouvertures, les proportions entre les pleins et les vides. Cette prescription s'applique également en cas de transformation. Matériaux et teintes Pour les nouvelles constructions, les matériaux et teintes en façades et en toiture seront adaptés à ceux des bâtiments voisins protégés ou caractéristiques pour le site. Cette prescription s'applique également en cas de transformation de bâtiments. Procédure Toute demande de permis est précédée d'une demande préalable au sens de l'art. 184 LATeC. Le préavis de la Commission des biens culturels est requis en application de l'art. 7 LATeC. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 8

9 Article 10 Périmètres archéologiques et chemins historiques a. Périmètres archéologiques Une demande préalable auprès du Conseil communal, du Service archéologique de l'etat de Fribourg (SAEF) et du SeCA est obligatoire pour toute nouvelle construction ou modification de bâtiments existants, au sens des règles de police des constructions, ainsi que pour toute modification de l état actuel du terrain, dans les périmètres archéologiques reportés au plan d affectation des zones. Dans ces périmètres, le SAEF est autorisé à effectuer les sondages et les fouilles nécessaires, conformément aux art. 37 à 40 LPBC. Le préavis du SAC est requis en cas de demande de permis de construire. De plus, les dispositions des art. 35 LPBC et 63 al. 4 LATeC sont notamment réservées b. Chemins historiques IVS Le plan d affectation des zones indique les chemins historiques protégés. Les dispositions suivantes sont applicables : b.1 Importance nationale Voies d'importance nationale: > Sans substance: le tracé doit être maintenu selon l'état actuel. > Avec substance: le tracé, le profil, le gabarit et les abords (talus, fossés, murs et plantations) doivent être maintenu dans leur état actuel; b.2 Importance régionale et locale Voies d'importance régionale et locale: > le tracé doit être maintenu selon l'état actuel. b.3 Travaux Les travaux d entretien et d équipement nécessaires pour assurer le fonctionnement des chemins et route sont admis, pour autant que les éléments caractéristiques soient préservés. b.4 Procédure Pour chaque projet de transformation à proximité d un chemin protégé, la procédure de demande préalable selon l'art. 184 LATeC est obligatoire. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 9

10 Article 11 Bâtiments et installations existants non conformes Les bâtiments non conformes au caractère de la zone sont soumis aux prescriptions de l article 54 LATeC. Les installations non conformes ne doivent pas nuire au paysage, ni au site bâti. Le dépôt de véhicules, machines et engins neufs et usagés, font l objet d une demande de permis de construire. Sont notamment réservées les dispositions en matière de la protection des eaux. Article 12 Bâtiments non soumis au respect de l indice d utilisation Conformément à l art. 57 al. 5. RELATeC, les constructions figurant sur le plan d affectation des zones ne sont pas soumises au respect de l indice d utilisation. Pour ces constructions, il est donc permis de transformer l entier du volume existant. Un examen préalable par le Service des biens culturels et la commune est obligatoire. Toutes les autres constructions sont soumises au respect de l indice d utilisation et aux prescriptions de la zone concernée. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 10

11 Article 13 Limites des constructions a. Limite aux routes Conformément à la loi sur les routes, la limite des constructions à celles-ci est considérée comme limite minimale de construction. Dans le cadre d un plan d aménagement de détail, les distances aux routes peuvent néanmoins être fixées par la commune de façon obligatoire pour des motifs d urbanisme ou d esthétique. b. Limite aux haies La distance minimale d un bâtiment à une haie, une rangée ou un groupe d arbres, protégés par le plan d affectation des zones, est fixée à mètres, dans la mesure où les prescriptions du plan d aménagement de détail ne la déterminent pas d une façon particulière. Les aménagements et les travaux entre la façade et la haie ne doivent pas porter atteinte à la haie. c. Limite à la forêt La distance minimale d un bâtiment à la limite de la forêt est fixée à m, si le plan d affectation des zones ou un plan d aménagement de détail ne donne pas d autres indications. d. Limite aux cours d eau d.1 Espace nécessaire Cet espace est destiné à garantir la sauvegarde des cours d eau du point de vue de la protection contre les crues et de leur fonction écologique ainsi que leur accessibilité, notamment pour leur entretien. Aucune construction ou aménagement (modification de la topographie existante, pose de clôtures, etc.) ne peut être réalisé à l intérieur de l espace nécessaire aux cours d eau. Seules sont autorisées les modifications nécessaires à l aménagement et à l entretien du cours d eau. La distance d une construction ou d une installation à la limite de l espace nécessaire aux cours d eau est de 4.00 m au minimum. d.2 Espace nécessaire délimité Le plan «Espace nécessaire aux cours d eau» défini l espace nécessaire aux cours d eau. d.3 Espace nécessaire non délimité Lorsque, pour un cours d'eau, l'espace nécessaire n'est pas délimité, la distance d une construction ou d une installation à l axe du cours d eau est de m au minimum. La distance minimale peut être augmentée si la nature du cours d eau et de ses rives l exigent. d.4 Constructions à proximité des cours d eaux Les constructions et aménagements doivent être réalisés à des niveaux suffisamment élevées, de manière à ne pas être menacés d inondation. Des études de détail peuvent être exigées, le cas échéant, en complément à la carte (indicative) des dangers naturels liés à l eau.. Des études de détail peuvent être exigées, le cas échéant, en complément aux données cantonales (cadastre de l'espace nécessaire au cours d'eau, carte des dangers naturels). En cas d évacuation d eaux claires de sous-sols (rampe d accès, escaliers extérieurs, etc.) dans un cours d eau, le risque de refoulement doit être contrôlé. Le cas échéant, des mesures de sécurité doivent être prises (clapet de non-retour combiné avec une installation de pompage, par exemple). urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 11

12 Pour les plans d'aménagement de détail, les niveaux des constructions et aménagements doivent être fixés par secteurs. d.5 Cours d'eau sous tuyaux en cas d'espace nécessaire non délimité Lorsqu un cours d eau est sous tuyaux et à défaut d une indication particulière sur le plan «Espace nécessaire aux cours d eau» ou un plan d aménagement de détail, les constructions et installations projetées doivent être implantées en tenant compte de la présence de l ouvrage (pas de construction sur son tracé, pas de surcharge, contrôle de la capacité d écoulement, etc.). Un espace libre suffisant doit être maintenu pour permettre une remise à ciel ouvert ultérieure du cours d eau. Cet espace est délimité par analogie aux indications de l art. ci-dessus. Des études de détail complémentaires au cadastre de l espace nécessaire peuvent être exigées. e. Distance aux limites En ce qui concerne les distances à la limite minimales établies par le présent règlement, les prescriptions spéciales relatives notamment à la police du feu, aux installations électriques et gazières sont réservées. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 12

13 PRESCRIPTIONS SPECIALES DES ZONES Article 14 Types de zones Le territoire communal est divisé en zones, dont les périmètres respectifs sont figurés sur le plan d affectation des zones déposé au secrétariat communal. a. Zones à bâtir Zone de la vieille ville VV Zone de village CV Zone résidentielle à faible densité RFD Zone résidentielle à moyenne densité RMD Zone mixte 1 : habitation-services MIX 1 Zone mixte 2 : habitation-services MIX 2 Zone mixte 3 : habitation-artisanat MIX 3 Zone d activités 1 ACT 1 Zone d activités 2 ACT 2 Zone d activités 3 ACT 3 Zone d intérêt général 1 ZIG 1 Zone d intérêt général 2 ZIG 2 Zone militaire ZM Domaines CFF et TPF DOM Zone libre ZL b. Zones de non bâtir Zone agricole ZA Forêt c. Zones de protection Zone de protection du site ZPS Zone de protection de la «Fille-Dieu» ZPFD Zone de protection des eaux (à titre indicatif) ZPEAUX urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 13

14 Article 15 Zone de la vieille ville (VV) a. Objectifs La réglementation relative à cette zone a pour objectifs d assurer la conservation de la substance historique et du caractère de la vieille ville, tout en permettant son intégration dans le développement de l ensemble de la commune et en facilitant la restauration ou, le cas échéant, le renouvellement des constructions en respectant le principe de l intégration architecturale de chaque bâtiment à l ensemble bâti. b. Degré de sensibilité Le degré de sensibilité III est applicable conformément à l article 43 de l OPB. c. Règlement particulier La zone de la vieille ville est régie par le plan d aménagement de la vieille ville de Romont «Secteur intra-muros» et son règlement particulier, approuvé par le conseil d Etat le 11 juin urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 14

15 Article 16 Zone de village (CV) a. Objectifs L objectif essentiel de la délimitation de cette zone est la protection, la sauvegarde et l entretien du bâti existant. Ceci a pour conséquences : - d autoriser, pour les bâtiments existants, un changement de l affectation et une occupation du volume disponible pour autant que les caractéristiques architecturales de la construction soient respectées, - de contraindre toute nouvelle construction à respecter l esprit des volumes existants dans leurs caractéristiques architecturales (proportions, forme, matériaux, implantation), - de permettre la mixité des fonctions conforme à l usage du tissu existant. Ceci autorise dans cette zone outre l habitation et les activités agricoles, les activités de service ainsi que l artisanat de faible nuisance. b. Destination Cette zone est destinée à l habitation, aux exploitations agricoles et aux activités de services, ainsi qu aux activités artisanales de faible nuisance. c. Degré de sensibilité Le degré de sensibilité III est applicable conformément à l article 43 de l OPB. d. Indice d'utilisation L indice d utilisation maximum applicable est de : i = 0.50 calculé conformément aux articles 54 à 56 RELATeC. e. Taux d'occupation Le taux d occupation du sol s élève au maximum à 50%, calculé conformément à l article 59 RELATeC. f. Distances aux limites Sous réserve d une distance plus grande définie par une limite de construction au sens des articles 115 et ss de la Loi sur les routes (LR), la distance minimale (DL) entre la façade d un bâtiment et la limite de propriété voisine est de : DL = 6.25 m g. Hauteurs maximales La hauteur maximale totale admissible (HT) est de: HT = m, mesurée conformément à l article 68 RELATeC. Les restrictions selon l'alinéa h "constructions nouvelles" sont réservées. h. Autres prescriptions particulières 1. Demande préalable A l intérieur de cette zone, toute construction, reconstruction ou transformation doit faire l objet d une demande préalable au sens de l article 184 LATeC. 2. Reconstructions, transformations Les dispositions de l article 9 du présent règlement sont réservées. Les reconstructions ou transformations modifiant l état actuel, respecteront le volume, la hauteur, la pente des toits, les matériaux et les couleurs des constructions existantes. L ordre des constructions ne sera pas modifié. Les bâtiments existants peuvent conserver leur emplacement en cas de reconstruction. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 15

16 3. Constructions nouvelles Les constructions nouvelles auront le volume, la hauteur, la pente des toits, les matériaux et les couleurs analogues aux bâtiments existants, afin de s harmoniser avec le caractère dominant des bâtiments voisins, respectivement de l îlot ou du quartier. Les aménagements extérieurs seront traités de manière à s harmoniser avec ceux existants. L ordre existant des constructions doit être respecté. 4. Toitures Pour les constructions nouvelles, les toitures sont à deux pans. Les toits à pans inversés sont interdits. Les toitures seront recouvertes de tuiles de terre cuite de teinte naturelle. Les mélanges de teintes sur un même pan sont interdits. La pente sera comprise entre 60 % et 100 % (31-45 ). Les couvertures en tôle, en plastic et en fibro-ciment sont interdites. 5. Façades En façade(s) côté rue, les ouvertures existantes seront maintenues dans leur état actuel, ou pour le moins dans leurs dimensions. Des ouvertures nouvelles, complémentaires, limitées au minimum nécessaire, pourront être prévues dans la façade arrière et dans les murs pignons. 6. Combles Une occupation des combles est autorisée. Seules des ouvertures dans le mur pignon sont autorisées. 7. Constructions de minime importance Les constructions de minime importance respecteront le caractère des lieux. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 16

17 Article 17 Zone résidentielle à faible densité (RFD) a. Objectifs La zone résidentielle à faible densité et sa réglementation ont pour objectifs: - de favoriser une extension de l urbanisation afin de répondre à la demande des terrains à bâtir pour des villas - de garantir, entre autres, la qualité des vues plongeantes depuis les secteurs situés sur la colline de Romont, en particulier depuis les cheminements piétons publics. b. Destination Cette zone est destinée aux habitations individuelles, aux habitations individuelles groupées et aux activités compatibles. c. Degré de sensibilité Le degré de sensibilité II est applicable conformément à l article 43 de l OPB. d. Indice d'utilisation L indice d utilisation du sol maximum applicable est de: i = 0.35 pour les habitations individuelles, i = 0.45 pour les habitations individuelles groupées, calculé conformément aux articles 54 à 56 RELATeC. e. Taux d'occupation Le taux d occupation du sol s élève au maximum à : 25 % pour les habitations individuelles, 35 % pour les habitations individuelles groupées, calculé conformément à l article 59 RELATeC. f. Distance aux limites Sous réserve d une distance plus grande définie par une limite de construction au sens des articles 115 et ss de la LR, la distance minimale (DL) entre la façade d un bâtiment et la limite de propriété voisine est de: DL = 5.00 m g. Nombre de niveaux, hauteur maximale Le nombre de niveaux habitables est limité à deux sous la corniche; les combles ou les attiques sont habitables sur un seul niveau. La hauteur maximale totale (HT) admissible est de : HT = m, mesurée conformément à l article 68 RELATeC. La hauteur maximale à l intersection de la façade et de la toiture (h) est de : h = 7.00 m, mesurée conformément à l article 69 RELATeC. h. Autres prescriptions 1. Orientation des constructions, toiture Le faîte principal des constructions sera orienté parallèlement aux courbes de niveau. Les cas particuliers seront définis par le Conseil communal. 2. Attique Dans le cas de bâtiments à toit plat, les attiques sont admis; ils seront en retrait de 1.50 m au moins du mur de la façade du niveau inférieur. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 17

18 i. Secteur à prescriptions particulières Le secteur de «La Côte», indiqué au plan d affectation des zones est soumis aux prescriptions suivantes: - Un soin particulier doit être porté au traitement des toitures. En cas de réalisation de toits plats, on privilégiera l'aménagement des toitures en terrasses accessibles. - Aucune nouvelle construction ne pourra être autorisée dans le secteur inconstructible indiqué sur le plan d'affectation des zones, à l exception des constructions de minime importance. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 18

19 Article 18 Zone résidentielle à moyenne densité (RMD) a. Objectifs La réglementation de la zone résidentielle à moyenne densité poursuit les objectifs suivants : - de répondre à la demande de logement collectifs, - assurer l organisation des espaces communs de circulation par l application de mesures d aménagement urbain et de mesures permettant de «tranquilliser le trafic» garantissant un environnement et la sécurité nécessaires au développement des autres activités de cet espace public (cheminements piétonniers, jeux, contacts sociaux, etc.). b. Destination Cette zone est destinée aux immeubles d habitation collective et à leurs prolongements : locaux de réunions, de jeux, de sports, etc. Des activités de commerce, de bureau, d artisanat et de petite industrie sont tolérées pour autant qu elles ne modifient pas le caractère prépondérant de la zone. La construction de maisons d habitations individuelles n est pas autorisée. c. Degré de sensibilité Le degré de sensibilité II est applicable conformément à l article 43 de l OPB. d. Indice d'utilisation L indice d utilisation du sol maximum applicable est de: i = 0.60, calculé conformément aux articles 54 à 56 RELATeC. e. Taux d'occupation Le taux d occupation du sol s élève au maximum à 25%, calculé conformément à l article 59 RELATeC. f. Distances aux limites Sous réserve d une distance plus grande définie par une limite de construction au sens des articles 115 et ss de la LR, la distance mini male (DL) entre la façade d un bâtiment et la limite de propriété voisine est de: DL = 9.50 m g. Nombre de niveaux, hauteurs maximales Le nombre de niveaux est limité à six sous la corniche. La hauteur maximale totale (HT) admissible est de : HT = m, mesurée conformément à l article 68 RELATeC. La hauteur maximale à l intersection de la façade et de la toiture (h) est de : h = m, mesurée conformément à l article 69 RELATeC. h. Autres prescriptions 1. Ordre des constructions L ordre non contigu est obligatoire, si aucune disposition n est prévue dans le cadre d un plan d aménagement de détail. 2. Aspect des bâtiments Les bâtiments présenteront une architecture limitant l effet de masse ou de longueur (structuration des façades, césures volumétriques). urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 19

20 Article 19 Zone mixte 1 habitations-services (MIX-1) a. Objectifs La réglementation de la zone mixte 1 a pour objectifs: - de favoriser le développement d activités à fonctions centrales urbaines, - de favoriser une densification des constructions, - d assurer une volumétrie et implantation des constructions en relation avec la vieille-ville. b. Destination Cette zone est destinée aux immeubles d habitation collective ainsi qu aux activités de service (commerces, bureaux, hôtel etc.). D autres affectations, réservées aux activités artisanales peuvent être exceptionnellement admises à condition qu elles s intègrent au caractère du quartier. c. Degré de sensibilité Le degré de sensibilité III est applicable conformément à l article 43 de l OPB. d. Indice d'utilisation L indice d utilisation du sol maximum applicable est de: i = 0.60 i = 0.70 pour le secteur du PAD Pré des Comtes calculé conformément aux articles 54 à 56 RELATeC. e. Taux d'occupation Le taux d occupation du sol s élève au maximum à 50%, calculé conformément à l article 59 RELATeC. f. Distances aux limites Sous réserve d une distance plus grande définie par une limite de construction au sens des articles 115 et ss de la LR, la distance mini male (DL) entre la façade d un bâtiment et la limite de propriété voisine est de: DL = 7.85 m g. Nombre de niveaux, hauteurs maximales Le nombre de niveaux habitables est limité à quatre sous la corniche; les combles et attiques sont habitables. La hauteur maximale totale (HT) admissible est de : HT = m, mesurée conformément à l article 68 RELATeC. h. Autres prescriptions Ordre des constructions L ordre non contigu est obligatoire, si aucune autre disposition n est prévue dans le cadre d un plan d aménagement de détail. i. Secteurs à prescriptions particulières Pour le secteur du «Brit», indiqué au plan d'affectation des zones, les prescriptions suivantes sont applicables : - L habitat individuel, conformément à l art. 53 let. A RELATeC, est admis, sous réserve du respect des prescriptions définies dans la zone RFD pour les habitations individuelles : indice d utilisation, taux d occupation, distance aux limites, nombre de niveaux, hauteurs maximales, orientation et toitures. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 20

21 j. PAD/PED obligatoire Le secteur du «Pré des Comtes» est soumis à l obligation d établir un plan d aménagement de détail. Il prend en compte les éléments suivants : - Les accès se feront depuis les routes existantes. - Le stationnement doit être assuré à l'intérieur du périmètre du Pré des Comtes. - Une liaison piétonne à caractère public doit être aménagée entre la place de la Gare et la rue des Comtes. Elle devra être définie dans le cadre de l élaboration du plan de quartier. La commune renonce à exiger que ledit espace soit localisé de part et d autre de la limite des articles 247 et 235 RF. - Compte tenu de l'importance du secteur pour l'image de Romont, le Pré des Comtes doit être occupé par des constructions présentant une qualité architecturale adaptée à ce contexte. En particulier, on prêtera une attention soutenue aux façades le long de la route de la Gare. Par ailleurs, ce secteur est particulièrement visible depuis la ville haute, et un soin particulier devra être porté au traitement des toitures. - Le secteur doit être planifié et projeté de manière à présenter un aspect homogène et cohérent. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 21

22 Article 20 Zone mixte 2 habitations-services (MIX-2) a. Objectifs La réglementation de la zone mixte 2 a pour objectifs: - de favoriser une densification des constructions, - d encourager une mixité d usage du sol. b. Destination Cette zone est destinée aux immeubles d habitation, aux activités de service (commerces, bureaux, etc.). c. Degré de sensibilité Le degré de sensibilité III est applicable conformément à l article 43 de l OPB. d. Indice d'utilisation L indice d utilisation du sol maximum applicable est de: i = 0.30, calculé conformément aux articles 54 à 56 RELATeC. e. Taux d'occupation Le taux d occupation du sol s élève au maximum à 35%, calculé conformément à l article 59 RELATeC. f. Distances aux limites Sous réserve d une distance plus grande définie par une limite de construction au sens des articles 115 et ss de la LR, la distance minimale (DL) entre la façade d un bâtiment et la limite de propriété voisine est de: DL = 6.00 m g. Hauteurs maximales La hauteur maximale totale (HT) admissible est de : HT = m, mesurée conformément à l article 68 RELATeC. La hauteur maximale à l intersection de la façade et de la toiture (h) est de : h = 7.00 m, mesurée conformément à l article 69 RELATeC. h. Autres prescriptions 1. Ordre des constructions L ordre non contigu est obligatoire, si aucune autre disposition n est prévue dans le cadre d un plan d aménagement de détail. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 22

23 Article 21 Zone mixte 3 habitations-artisanat/services (MIX-3) a. Objectifs La réglementation de la zone mixte 3 a pour objectifs de confirmer et favoriser la mixité des activités du secteur qui s insère en articulation entre les zones d activités et les zones résidentielles du tissu urbain. b. Destination Cette zone est destinée aux immeubles d habitation, ainsi qu aux activités artisanales et de service (commerces, bureaux, hôtel etc.). L installation de centres commerciaux est admise uniquement dans les secteurs à prescriptions spéciales mentionné au PAZ. Restent réservées les restrictions par rapport à la problématique de l OPAM, mentionné ci-après. c. Degré de sensibilité Le degré de sensibilité III est applicable conformément à l article 43 de l OPB. d. Indice d'utilisation Dans le cas de bâtiments destinés à l habitation, à des activités de service, ou à la mixité (habitation et services), l indice d utilisation du sol maximum applicable est de: i = 0.55, calculé conformément aux articles 54 à 56 RELATeC. Dans le cas de bâtiments destinés aux activités artisanales, l indice volumétrique maximal admissible est de : i (v) = 3.5 m3/m2, au sens de l article 57, al. 4 RELATeC. e. Taux d'occupation Le taux d occupation du sol s élève au maximum à : 25 % dans le cas de bâtiments destinés à l habitation, ou d'affectations mixtes, 50 % dans le cas de bâtiments destinés aux activités artisanales ou de service, calculé conformément à l article 59 RELATeC. f. Distances aux limites Sous réserve d une distance plus grande définie par une limite de construction au sens des articles 115 et ss de la LR, la distance minimale (DL) entre la façade d un bâtiment et la limite de propriété voisine est de: DL = H/2, min m. g. Hauteurs maximales La hauteur maximale totale (HT) admissible est de : HT = m dans le cas de bâtiments destinés à l habitation, à des activités tertiaires ou à des affectations mixtes. HT = m dans le cas de bâtiments destinés à des activités artisanales, mesurée conformément à l article 68 RELATeC. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 23

24 h. Autres prescriptions 1. Ordre des constructions L ordre non contigu est obligatoire. 2. Espaces verts Dans le cas de bâtiments destinés à des activités artisanales, le 20% de la surface de la parcelle sera aménagé en surface verte. Dans le cas de bâtiments destinés à des activités tertiaires, le 25% de la surface de la parcelle sera aménagé en surface verte. Ces surfaces vertes ne pourront pas être utilisées comme dépôts ou à des fins de stationnement. i. Secteur PAD Echervettes Pour le secteur du PAD «Echervettes», indiqué au plan d'affectation des zones, les prescriptions suivantes sont applicables : - En cas d implantation d objets sensibles, une consultation préalable auprès du SEn et des CFF est exigée. Selon la nature du projet, ce dernier se réserve le droit de demander un rapport de risque. - Sont considérés comme objets sensibles des surfaces de ventes dépassants 500m 2, les surfaces administratives des entreprises, les surfaces d habitation et les activités tertiaires de type hôtel etc. - Pour des projets situés à une distance de moins de 30m depuis la ligne de chemin de fer, les mesures suivantes sont applicables : - construction massive des façades donnant sur les voies (p.ex. en béton), - choix de matériaux adéquat pour les façades exposées sur les voies, - limitation des surfaces vitrées, - réduction de la densité des personnes à l intérieur du périmètre de 30m, - implantation des surfaces comprenant une densité de personnes élevées à l écart des voies et sur le côté route de desserte, - pas de place de jeux pour enfants, - sorties de secours côté routes, - éventuelle digue de protection le long des voies CFF. Au sens de la responsabilité individuelle, le requérant défini les mesures nécessaires. Un choix et une combinaison entre plusieurs mesures sont possibles. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 24

25 Article 22 Zone d activités 1 (ACT-1) a. Objectifs Les objectifs poursuivis par le développement de cette zone sont les suivants : - participer à la création d emplois conformément aux objectifs de développement cantonaux et régionaux (renforcement du centre régional de Romont dans la structure urbaine cantonale) à proximité des transports en commun régionaux; - assurer l intégration des bâtiments dans un site particulièrement soumis aux vues depuis les axes d approche de la zone urbanisée (vues de l extérieur) et des axes d entrées en ville. b. Destination Cette zone est destinée aux activités artisanales et industrielles. Des logements de service nécessaires peuvent être intégrés dans les bâtiments d exploitation. c. Degré de sensibilité Le degré de sensibilité IV est applicable conformément à l article 43 de l OPB. d. Indice d'utilisation L indice volumétrique maximal admissible est de : i (v) = 5 m3/m2, au sens de l article 57, al. 4 RELATeC. e. Taux d'occupation Le taux d occupation du sol s élève au maximum à 50%, calculé conformément à l article 59 RELATeC. f. Distances aux limites La distance entre la façade d un bâtiment et la limite de construction voisine (DL) est égale aux 3/4 de la hauteur totale du bâtiment, mais au minimum 6.00 m. Sont réservées les limites de construction le long des routes au sens des articles 115 et ss de la LR, ainsi que celles le long des voies ferrées. g. Hauteurs maximales La hauteur maximale totale (HT) admissible est de : HT = m, mesurée conformément à l article 68 RELATeC. h. Autres prescriptions 1. Ordre des constructions L ordre non contigu est obligatoire. 2. Espaces verts Le 15% au minimum de la surface des parcelles sera aménagé en surface verte; celle-ci ne pourra pas être utilisée comme dépôt ou à des fins de stationnement. Le long des voies publiques, la plantation de rideaux d arbres, de haies ou de pelouses est obligatoire. 3. Toiture, façades, couleurs et matériaux Le choix des teintes et des matériaux de revêtement (façades et toitures) fera l objet d une approbation par le Conseil communal. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 25

26 i. Secteurs à prescriptions particulières Pour le secteur de "La Verrerie", indiqué au plan d'affectation des zones, les prescriptions suivantes sont applicables : - Toute demande de nouvelle implantation d'entreprise soumise à l'opam sera accompagnée d'un rapport succinct et d'une étude de risque à la charge du propriétaire de l'entreprise. - Les recommandations relatives à la limitation de la densité de population, découlant du rapport de risque des zones "La Verrerie" et "Les Echervettes" OPAM du 19 juillet 2001, demeurent réservées. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 26

27 Article 23 Zone d activités 2 (ACT-2) a. Objectifs La réglementation de la zone d activités 2 a pour objectifs: - de permettre la poursuite des activités artisanales et de petite industrie développées dans les secteurs concernés, - d autoriser la création de nouvelles activités, - d assurer l intégration des bâtiments dans un site particulièrement soumis aux vues depuis les axes d approche de la zone urbanisée (vues de l extérieur) et des axes d entrées en ville. b. Destination Cette zone est réservée aux entreprises artisanales qui entraîneraient dans d autres zones des inconvénients de voisinage. Des logements de service nécessaires peuvent être intégrés dans les bâtiments d exploitation. c. Degré de sensibilité Le degré de sensibilité III est applicable conformément à l article 43 de l OPB. d. Indice volumétrique L indice volumétrique maximal admissible est de : i (v) = 3 m3/m2, au sens de l article 57, al. 4 RELATeC. e. Taux d'occupation Le taux d occupation du sol s élève au maximum à 50%, calculé conformément à l article 59 RELATeC. f. Distances aux limites Sous réserve d une distance plus grande définie par une limite de construction au sens des articles 115 et ss de la LR, la distance mini male (DL) entre la façade d un bâtiment et la limite de propriété voisine est de : DL=3/4 de la hauteur totale du bâtiment, mais au minimum 6.00 m. g. Hauteurs maximales La hauteur maximale totale (HT) admissible est de : HT = m, mesurée conformément à l article 68 RELATeC. h. Autres prescriptions 1. Ordre des constructions L ordre non contigu est obligatoire. 2. Espaces verts Le 20% au minimum de la surface de la parcelle sera aménagé en surface verte; celle-ci ne pourra pas être utilisée comme dépôt ou à des fins de stationnement. Le long des voies publiques, la plantation de rideaux d arbres, de haies ou de pelouses est obligatoire. 3. Orientation des constructions, toitures, façades Pour des raisons d insertion dans le site, le Conseil communal peut imposer l orientation principale des constructions ainsi que la forme et les matériaux particuliers de toiture. Le choix des teintes et des matériaux de revêtement (façades et toitures) fera l objet d une approbation par le Conseil communal. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 27

28 i. Secteurs à prescriptions particulières Selon l Arrêté du Conseil d Etat du 26 juin1990, le secteur «Sous-Gare», indiqué sur le plan d'affectation des zones, est frappé d une interdiction de bâtir. Le Conseil communal peut fixer des prescriptions pour l aménagement et l entretien. Les bâtiments existants qui sont utilisés pour la résidence, l artisanat, l industrie ou qui servent à l exploitation du sol peuvent être entretenus. Ces bâtiments ne pourront pas être reconstruits en cas de démolition par quelle cause que ce soit sauf si un intérêt public prépondérant l exige. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 28

29 Article 24 Zone d activités 3 (ACT-3) a. Objectifs Le développement de cette zone répond aux objectifs suivants : - de favoriser le développement d activités à fonctions centrales urbaines aux abords de l interface régionale, - de participer au renforcement du pôle régional de Romont, - d assurer une volumétrie et implantation des constructions en relation avec la perception du secteur depuis la vieille-ville. b. Destination Cette zone est destinée principalement aux activités tertiaires, commerciales ou artisanales. Des logements de service nécessaires peuvent être intégrés dans les bâtiments d exploitation. c. Degré de sensibilité Le degré de sensibilité III est applicable conformément à l article 43 de l OPB. d. Indice volumétrique L indice volumétrique maximal admissible est de : i (v) = 5 m3/m2, au sens de l article 57, al. 4 RELATeC. e. Taux d'occupation Le taux d occupation du sol s élève au maximum à 50%, calculé conformément à l article 59 RELATeC. f. Distances aux limites Sous réserve d une distance plus grande définie par une limite de construction au sens des articles 115 et ss de la LR, la distance mini male (DL) entre la façade d un bâtiment et la limite de propriété voisine est de : DL = 6.50 m. g. Hauteurs maximales La hauteur maximale totale (HT) admissible est de : HT = m, mesurée conformément à l article 68 RELATeC. h. Autres prescriptions 1. Ordre des constructions L ordre non contigu est obligatoire. 2. Orientation des constructions, toiture Pour des raisons d insertion dans le site, le Conseil communal peut imposer l orientation de la construction, ainsi qu une forme ou des matériaux particuliers de toiture. 3. Aspect des bâtiments Les bâtiments présenteront une architecture limitant l effet de masse ou de longueur (structuration des façades, césures volumétriques). Par ailleurs, une attention importante doit être portée à leur relation avec la gare de Romont. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 29

30 i. PAD/PED obligatoire Tout réaménagement du secteur «Gare» doit être examiné sur la base d un plan d aménagement de détail au sens de l art. 68 LATeC qui prend en compte la relation avec la place et le bâtiment de la Gare voisin. Le réexamen des conditions d affectations, la délimitation du secteur homogène pris en compte et le cahier des charges de l étude de détail sont des préalables indispensables à l engagement de l étude du plan de quartier. Une telle étude de détail doit être entreprise au plus tard, à la première requête d un permis de construire un nouveau bâtiment. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 30

31 Article 25 Zone d intérêt général 1 (ZIG-1) a. Objectifs Les objectifs poursuivis par la réglementation de la zone d intérêt général 1 sont de permettre l extension des bâtiments et installations publiques existantes ainsi que le développement de nouvelles structures à vocation publique. b. Destination Cette zone est destinée aux bâtiments et installations publics ou semi-publics, ainsi qu à leurs espaces extérieurs (écoles, salles de gymnastique, équipements de sport et jeux, bâtiments cultuels, etc.). c. Degré de sensibilité Le degré de sensibilité II est applicable conformément à l article 43 de l OPB. d. Indice volumétrique L indice volumétrique maximal admissible est de : i (v) = 2.5 m3/m2, au sens de l article 57, al. 4 RELATeC. e. Taux d'occupation Le taux d occupation du sol s élève au maximum à 50%, calculé conformément à l article 59 RELATeC. f. Distances aux limites Sous réserve d une distance plus grande définie par une limite de construction au sens des articles 115 et ss de la LR, la distance minimale (DL) entre la façade d un bâtiment et la limite de propriété voisine est de: DL = HT/2 mais au minimum 4.00 m, mesurée conformément à l article 62 RELA- TeC. g. Hauteurs maximales La hauteur maximale totale (HT) admissible est de : HT = m, mesurée conformément à l article 68 RELATeC. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 31

32 Article 26 Zone d intérêt général 2 (ZIG-2) a. Objectifs L affectation de la zone d intérêt général 2 est attribuée aux terrains destinés à accueillir des équipements et aménagements publics. Les objectifs suivants sont poursuivis : - répondre aux besoins en équipements sportifs de loisirs et de détente, de plein air, - garantir la prédominance non bâtie des terrains concernés. b. Destination Cette zone est destinée aux équipements et aménagements publics (équipements de sport et de loisir, stationnement etc.) à prédominance non bâtie. c. Degré de sensibilité Le degré de sensibilité III est applicable conformément à l article 43 de l OPB. d. Indice volumétrique L indice volumétrique maximal admissible est de : i (v) = 2 m3/m2, au sens de l article 57, al. 4 RELATeC. e. Taux d'occupation Le taux d occupation du sol s élève au maximum à 15%, calculé conformément à l article 59 RELATeC. f. Distances aux limites Sous réserve d une distance plus grande définie par une limite de construction au sens des articles 115 et ss de la LR, la distance minimale (DL) entre la façade d un bâtiment et la limite de propriété voisine est de: DL = 4.00 m. g. Hauteurs maximales La hauteur maximale totale (HT) admissible est de : HT = 5.00 m, mesurée conformément à l article 68 RELATeC. h. Autres prescriptions 1. Dérogations Il peut être dérogé aux règles ci-dessus en application de l article 55 LATeC ou en application d un plan d'aménagement de détail. i. Secteurs à prescriptions particulières Le secteur de Bossens répond aux besoins de la protection des eaux. Par conséquent toutes constructions produisant des eaux usées sont interdites. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 32

33 Article 27 Zone militaire (ZM) La zone militaire est régie par les dispositions de la Loi fédérale du 3 février 1995 sur l armée et l administration militaire (LAAM). Article 28 Domaines CFF et TPF (DOM) Les domaines des CFF et des TPF son régis par les dispositions de la Loi fédérale sur les chemins de fer du 20 décembre 1957 et l Ordonnance sur les chemins de fer fédéraux du 29 juin Article 29 Zone libre (ZL) a. Objectifs Le but de la zone libre est de réserver des espaces libres de constructions dans la zone à bâtir. b. Destination Cette zone est destinée au cimetière ainsi qu aux aménagements extérieurs paysagers. Le caractère public est prépondérant. c. Prescription particulières La zone libre est frappée d une interdiction de bâtir, à l exception des constructions de minime importance et dont l emplacement est imposé par la destination. Le Conseil communal peut fixer des prescriptions particulières de cas en cas pour l aménagement et l entretien de la zone. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 33

34 Article 30 Zone de protection du site (ZPS) a. Objectifs La zone de protection du site a pour but de sauvegarder l aspect de la colline de Romont et de la silhouette particulière de la vieille ville. b. Destination Cette zone est caractérisée par une interdiction de bâtir. Les bâtiments non conformes au caractère de la zone sont destinés à disparaître. c. Autres prescriptions Les bâtiments existants lors de l entrée en vigueur du présent règlement qui sont utilisés pour la résidence ou/et qui servent à l exploitation du sol peuvent être entretenus. Ces bâtiments ne pourront pas être reconstruits en cas de démolition par quelle que cause que ce soit. Article 31 Zone de protection de la Fille-Dieu (ZPFD) a. Destination Cette zone est destinée à assurer l entretien et la conservation du couvent de la Fille-Dieu. b. Degré de sensibilité Le degré de sensibilité II est applicable conformément aux dispositions de l article 43 de l OPB. c. Prescriptions particulières Le caractère architectural de l ensemble des bâtiments doit être sauvegardé. Des transformations et des mesures d assainissement sont autorisées, dans la mesure ou elles sont compatibles avec les principes de protection des monuments historiques et sont dictées par des motifs d exploitation et d usage. Tous travaux de transformation, de rénovation et d entretien feront l objet d une demande préalable au sens de l art. 184 LATeC, au cours de laquelle le Service des biens culturels sera consulté. Article 32 Zone de protection des eaux (ZPEAUX) a. Destination Cette zone est destinée à protéger le site de captage d eau potable des sources de l Hôpital. b. Règles particulières Le règlement de la zone de protection «S» du captage des sources de «l hôpital de Billens» est applicable. urbaplan 8718E-RCU approbation-0310.doc 34

Commune de Bretonnières. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions

Commune de Bretonnières. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Commune de Bretonnières Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973 VILLE DE MOUDON Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC Mars 1973 1 Règlement du plan d extension du centre CHAPITRE PREMIER Dispositions générales et police des constructions Article premier Le plan

Plus en détail

Commune d Estavayer-le-Lac. Plan d aménagement local. Règlement communal d urbanisme

Commune d Estavayer-le-Lac. Plan d aménagement local. Règlement communal d urbanisme Commune d Estavayer-le-Lac Plan d aménagement local Règlement communal d urbanisme Mars 2014 SOMMAIRE ABREVIATIONS UTILISEES DANS LE REGLEMENT... 4 PREMIERE PARTIE : DISPOSITIONS GENERALES... 5 Art. 1

Plus en détail

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A 105 CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A SECTION I - NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL Article 1 A - Occupations et utilisations du sol interdites 1. Les bâtiments à usage d habitation,

Plus en détail

TITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES

TITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES COMMUNE DE JARRIE PLAN D OCCUPATION DES SOLS UA Juillet 2006 TITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES Chapitre 1 - ZONE UA CARACTERE DE LA ZONE : Il s agit de la zone urbaine traditionnelle

Plus en détail

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT PLAN D EXTENSION «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT Règlement du plan d extension partiel s appliquant aux secteurs «En Dalaz» et «Les Assenges» et modifiant le règlement des zones de villas, de l ordre

Plus en détail

Modifiant le règlement adopté par le Conseil général en date du 16 octobre 1973 Date d'entrée en vigueur : 30 décembre 1981 (seul le document original fait foi) Le Conseil général de la Commune de Gorgier,

Plus en détail

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE Caractère de la zone : Cette zone correspond aux secteurs destinés à l accueil d activités, touristiques, commerciales, de services et d équipements

Plus en détail

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CARACTERISTIQUES GENERALES La zone N est une zone de protection stricte, motivée par la qualité des sites, espaces ou milieux naturels et les paysages. Toute

Plus en détail

REGLEMENT. Dossier de modification Pièce n 2

REGLEMENT. Dossier de modification Pièce n 2 MODIFICATION DU PLAN LOCAL D URBANISME GENTILLY [DÉPARTEMENT DU VAL DE MARNE] REGLEMENT Dossier de modification Pièce n 2 Pour approbation par délibération du Conseil Municipal TITRE I DISPOSITIONS GENERALES

Plus en détail

COMMUNE DE BOUSSENS REGLEMENT SUR LES CONSTRUCTIONS ET L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

COMMUNE DE BOUSSENS REGLEMENT SUR LES CONSTRUCTIONS ET L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE COMMUNE DE BOUSSENS REGLEMENT SUR LES CONSTRUCTIONS ET L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE 1. BUT Le présent document fixe les règles applicables aux constructions et à l aménagement du territoire de Boussens.

Plus en détail

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Commune de Käerjeng Localités de Clemency Fingig Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Texte coordonné, approuvé en septembre 2013 Extraits 1/5 Art. 7 Secteurs de faible densité

Plus en détail

PLAN DE QUARTIER. «Bussigny centre»

PLAN DE QUARTIER. «Bussigny centre» PLAN DE QUARTIER «Bussigny centre» REGLEMENT CHAPITRE I PERIMETRE DU PLAN DE QUARTIER 1. Le plan de quartier régi par le présent règlement s applique aux parcelles nos 391 394, 1641 1784 et 1785 1632 délimitées

Plus en détail

PLAN PARTIEL D'AFFECTATION EN SAINT-JEAN

PLAN PARTIEL D'AFFECTATION EN SAINT-JEAN Commune de Morges PLAN PARTIEL D'AFFECTATION EN SAINT-JEAN 1. Zone de l'habitat collectif Destination Ordre de construction Art. 1.1 - Cette zone est destinée à l'habitat collectif. Le degré de sensibilité

Plus en détail

ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement. FICHE N 3 : Construction en surélévation

ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement. FICHE N 3 : Construction en surélévation ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 3 : Construction en surélévation LES DEROGATIONS AU DOCUMENT D URBANISME Pour permettre la surélévation

Plus en détail

PLAN D'AMENAGEMENT LOCAL REGLEMENT COMMUNAL D'URBANISME (RCU)

PLAN D'AMENAGEMENT LOCAL REGLEMENT COMMUNAL D'URBANISME (RCU) PLAN D'AMENAGEMENT LOCAL REGLEMENT COMMUNAL D'URBANISME (RCU) mars 1999 REGLEMENT COMMUNAL D URBANISME (RCU) PREMIERE PARTIE : DISPOSITIONS GENERALES Art. 1 But Le présent règlement d'urbanisme définit

Plus en détail

Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211. Dispositions générales

Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211. Dispositions générales Règlement relatif aux plans d utilisation du sol de la Ville de Genève LC 21 211 Adopté par le Conseil municipal le 20 février 2007 Approuvé par le Conseil d Etat le 27 février 2008 Avec les dernières

Plus en détail

COMMUNE D'ESTAVAYER-LE-LAC REGLEMENT COMMUNAL D'URBANISME

COMMUNE D'ESTAVAYER-LE-LAC REGLEMENT COMMUNAL D'URBANISME COMMUNE D'ESTAVAYER-LE-LAC REGLEMENT COMMUNAL D'URBANISME URBAPLAN Etat : Septembre 2008 SOMMAIRE ABREVIATIONS UTILISEES DANS LE REGLEMENT... 1 Pages PREMIERE PARTIE : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article

Plus en détail

Date proposée pour la séance de la commission: - Lundi 16 février 2015 à 20 h 00 Salle Mont-Blanc, Montoly 1

Date proposée pour la séance de la commission: - Lundi 16 février 2015 à 20 h 00 Salle Mont-Blanc, Montoly 1 Préavis municipal n 77 relatif à la modification partielle du règlement communal sur le plan d'extension et la police des constructions (toits plats et zone d'équipements publics) Date proposée pour la

Plus en détail

Séance de consultation publique

Séance de consultation publique Séance de consultation publique particulier Construction d un bâtiment résidentiel dérogatoire Rue Saint-Dominique 25 février 2014 Autoriser, sur le lot 2 003 130 du cadastre du Québec, la construction

Plus en détail

CHAPITRE NCa POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05

CHAPITRE NCa POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05 POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05 CHAPITRE NCa ZONE DE RICHESSES NATURELLES, OU LA POSSIBILITE D'EXPLOITER DES CARRIERES DOIT ETRE PRESERVEE. SECTION 1 - NATURE DE L'OCCUPATION DU SOL ARTICLE

Plus en détail

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis :

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis : Zone Ri1 Le règlement de la présente zone concerne les secteurs urbanisés soumis à un aléa fort. On distingue 5 catégories de constructions ou (et) d équipements à savoir : 1 les constructions à usage

Plus en détail

Les critères d'évaluation

Les critères d'évaluation ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 2 : Construction de logements en dépassement de la hauteur autorisée au PLU LES DEROGATIONS AU DOCUMENT

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND

DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND CARACTÈRE ET VOCATION DE LA ZONE La zone ND : Il s agit d une zone équipée, constituant un espace naturel qu il convient de protéger en raison du caractère des éléments

Plus en détail

COMMUNE D ACLENS REGLEMENT SUR LE PLAN GENERAL D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS

COMMUNE D ACLENS REGLEMENT SUR LE PLAN GENERAL D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS 1 COMMUNE D ACLENS REGLEMENT SUR LE PLAN GENERAL D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS 2 MODIFICATION DU REGLEMENT Les modifications apportées au règlement figurent en italique CHAPITRE I art. 1

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF

TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF Sur le territoire de la commune de MAISONS-ALFORT La zone UD comprend un seul secteur UFa et UFb SECTION I NATURE DE L OCCUPATION OU DE L UTILISATION

Plus en détail

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CHAPITRE II : APPLICABLES A LA ZONE N Caractère de la zone : Il s agit d une zone naturelle et forestière protégée en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur

Plus en détail

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles COMMUNE DE LOUISFERT Règlement du PLU PLAN LOCAL D URBANISME approuvé le 1 er juillet 2008 et modifié le 15 juin 2010 Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles La zone N est une zone naturelle

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département de la Savoie Commune de Saint-Alban-Leysse Plan Local d Urbanisme Rapport de présentation Modification simplifiée n 3 Mise à disposition du public Du 7 décembre 2015 au 11 janvier 2016 inclus

Plus en détail

Canton de Vaud Commune de Founex. Règlement du plan général d'affectation et la police de constructions. Zone village. Règlement

Canton de Vaud Commune de Founex. Règlement du plan général d'affectation et la police de constructions. Zone village. Règlement Canton de Vaud Commune de Founex Règlement du plan général d'affectation et la police de constructions Zone village Règlement Mars 2011 Pour traiter: Laurent Ollivier / Audrey Girardet urbaplan lausanne

Plus en détail

Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions

Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions COMMUNE DE GRYON Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions CHAPITRE I Dispositions générales Généralités Article premier Le présent règlement fixe les règles destinées à

Plus en détail

Références : Loi n 79-1150 du 29 décembre 1979 modifiée par la loi n 95-101 du 2 février 1996 (article 53).

Références : Loi n 79-1150 du 29 décembre 1979 modifiée par la loi n 95-101 du 2 février 1996 (article 53). Objet : Publicité, enseignes et pré-enseignes. Références : Loi n 79-1150 du 29 décembre 1979 modifiée par la loi n 95-101 du 2 février 1996 (article 53). Le décret n 96-946 du 24 octobre 1996 pris en

Plus en détail

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Chapitre 5 : Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Caractère de la zone La zone NC est une zone naturelle constituée des parties du territoire communal ayant une vocation agricole.

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV CHAPITRE VII. De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV Section 1re. Des dossiers des demandes de permis

Plus en détail

Plan de quartier P39 Place du Marché

Plan de quartier P39 Place du Marché Canton de Vaud Ville de Renens Dossier adopté par le Conseil communal le 4 octobre 2007 Plan de quartier P39 Place du Marché compris entre l'avenue du 14-Avril et les rues du Midi, Neuve et de la Savonnerie

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz Caractère et vocation de la zone Il s agit d une zone destinée à l accueil d activités économiques, notamment d activités commerciales, tertiaires, de services

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

AUH - ZONE A URBANISER

AUH - ZONE A URBANISER AUH - ZONE A URBANISER Il convient de se référer à la partie intitulée «Définitions et dispositions communes à toutes les zones».cette partie générale comprend : - des compléments à l application des articles

Plus en détail

4.5 Les nuisances. bruit des aéroports civils.

4.5 Les nuisances. bruit des aéroports civils. 4.5 Les nuisances Le bruit La lutte contre les nuisances sonores est régie par l Ordonnance fédérale sur la protection contre le bruit (OPB), du 1 er avril 1987. Celle-ci donne aux cantons la compétence

Plus en détail

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012)

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) Article 1 : Exposé COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) La Commune est propriétaire sur la commune de BUSSANG de terrains cadastrés

Plus en détail

Dossier d autorisation du droit des sols

Dossier d autorisation du droit des sols Dossier d autorisation du droit des sols» Permis de Construire» Permis de Démolir» Déclaration Préalable L imprimé CERFA Il existe plusieurs imprimés CERFA selon le type de demande d autorisation : Édito

Plus en détail

CHAPITRE PREMIER Dispositions générales

CHAPITRE PREMIER Dispositions générales 3 CHAPITRE PREMIER Dispositions générales Article premier. Le présent règlement fixe les régies destinées àassurer un aménagement rationnel du territoire de la commune d Essertines-sur-Rolle. Art. 2. La

Plus en détail

Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande

Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande DEPARTEMENT DES LANDES Commune de LABOUHEYRE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA HAUTE LANDE Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande REGLEMENT D AMENAGEMENT DE ZONE 75 Rue du Tuc

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE Guide pratique du particulier Envie de vous lancer dans un projet de construction neuve? Envie d aménager vos locaux ou de modifier votre façade? Vous êtes

Plus en détail

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES CARACTERE DE LA ZONE Zone urbaine peu dense où les équipements publics existants ou en cours de réalisation ont une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter. Ub ARTICLE Ub 1 OCCUPATIONS

Plus en détail

Commune d Orbe REGLEMENT SUR LE PLAN GENERAL D AFFECTATION ET SUR LES CONSTRUCTIONS (RPAC)

Commune d Orbe REGLEMENT SUR LE PLAN GENERAL D AFFECTATION ET SUR LES CONSTRUCTIONS (RPAC) REGLEMENT SUR LE PLAN GENERAL D AFFECTATION ET SUR LES CONSTRUCTIONS (RPAC) Chapitre I Dispositions générales Objet Article premier.- Le présent règlement fixe les règles destinées à assurer un aménagement

Plus en détail

COMMUNE DE CUDREFIN PLAN GENERAL D AFFECTATION DE CHAMPMARTIN

COMMUNE DE CUDREFIN PLAN GENERAL D AFFECTATION DE CHAMPMARTIN COMMUNE DE CUDREFIN PLAN GENERAL D AFFECTATION DE CHAMPMARTIN REGLEMENT sur le plan général d affectation et la police des constructions de Champmartin. Chapitre I Dispositions générales Art. 1 : Buts

Plus en détail

Art. 1 But et portée du règlement... 3. Art. 2 Définition des documents graphiques... 3. Art. 3 Affectations... 3

Art. 1 But et portée du règlement... 3. Art. 2 Définition des documents graphiques... 3. Art. 3 Affectations... 3 OBJET : PROJET D AMÉNAGEMENT PARTICULIER "RUE DE LUXEMBOURG" À ESCH-SUR-ALZETTE PARTIE ECRITE REGLEMENTAIRE Modifiée selon avis 16994/59C COMMUNE : ESCH-SUR-ALZETTE PARCELLES : N 3144 / 17846 ET N 3144

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES CHAPITRE 1 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE Nh CARACTERISTIQUES GENERALES La zone Nh est une zone rurale comportant des constructions. Toute nouvelle

Plus en détail

La zone correspond à la partie centrale du Carré.

La zone correspond à la partie centrale du Carré. La zone correspond à la partie centrale du Carré. Il s agit d une zone en cours d urbanisation, destinée à recevoir des équipements publics ou privés, des activités tertiaires ou de bureaux ainsi que des

Plus en détail

REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UC

REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UC CHAPITRE III - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UC Nota : La zone UC comprend les secteurs : UCa, UCb et UCc. Les termes dans ce chapitre ayant un astérisque renvoient à une définition à l Article 5 du Titre

Plus en détail

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes

Alignements et Accès garages dans bâtisses existantes . Aménagement de garages individuels dans ou à côté de constructions existantes.1. L échéance d une deuxième procédure.1.1..1.2..1.3..1.3.1..1.3.1.1..1.3.1.2..1.3.2. Pour l aménagement de garages dans

Plus en détail

Cadastre du bruit routier - Notice explicative

Cadastre du bruit routier - Notice explicative Direction générale de l environnement (DGE) Direction de l environnement, Chemin des Boveresses 155 1066 Epalinges Cadastre du bruit routier - Notice explicative 1. Introduction Les nuisances sonores dues

Plus en détail

REGLEMENT COMMUNAL SUR LE PLAN GENERAL D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS.

REGLEMENT COMMUNAL SUR LE PLAN GENERAL D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS. REGLEMENT COMMUNAL SUR LE PLAN GENERAL D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS. Chapitre I Dispositions générales. Art. 1. Le présent règlement fixe les règles destinées à assurer un aménagement rationnel

Plus en détail

RAPPORT DE PRESENTATION

RAPPORT DE PRESENTATION COMMUNE DE SAINT PIERRE DU PERRAY PLAN LOCAL D URBANISME Approuvé le 14 décembre 2006 RAPPORT DE PRESENTATION PROJET DE MODIFICATION SIMPLIFIEE N 2 PLU prescrit le PADD débattu le Projet de PLU arrêté

Plus en détail

La zone UJ est destinée aux activités de toutes natures, notamment industrielles.

La zone UJ est destinée aux activités de toutes natures, notamment industrielles. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UJ CARACTERE DE LA ZONE. La zone UJ est destinée aux activités de toutes natures, notamment industrielles. Les constructions à usage d habitation ne sont autorisées que

Plus en détail

Vu le paragraphe 3 de l article 89 de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., chapitre C- 11.4);

Vu le paragraphe 3 de l article 89 de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., chapitre C- 11.4); VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT XX-XXX RÈGLEMENT AUTORISANT LA TRANSFORMATION ET L OCCUPATION À DES FINS RÉSIDENTIELLES ET COMMERCIALES DES BÂTIMENTS PORTANT LES NUMÉROS 6650 ET 6666, RUE SAINT-URBAIN (LOTS

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

3-1 Règlement des zones à urbaniser

3-1 Règlement des zones à urbaniser 3-1 Règlement des zones à urbaniser Plan Local d Urbanisme - Révision - R5 approuvée par le Conseil de la Communauté d Agglomération Grand Poitiers le 1 er avril 2011. Modification M1-R5 approuvée par

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE BEAUPRÉ RÈGLEMENT NUMÉRO 1010

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE BEAUPRÉ RÈGLEMENT NUMÉRO 1010 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE BEAUPRÉ RÈGLEMENT NUMÉRO 1010 Règlement modifiant le règlement relatif aux plans d'implantation et d'intégration architecturale (P.I.A.) et portant le numéro 972 pour: - assujettir

Plus en détail

LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE

LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE PARTIE ÉCRITE Sommaire : Art. 1 BUT DU REGLEMENT Art. 2 PORTEE DU REGLEMENT Art. 3 AFFECTATIONS Art. 4 SURFACES CONSTRUCTIBLES Art. 5 ALIGNEMENTS OBLIGATOIRES

Plus en détail

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux.

Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs montagneux. R È G L E M E N T S U R L E S P L A NS D I M P L A N T A T I O N E T D I N T É G R A T I O N N O 1 0 0 7-10 Objectifs et critères applicables à certaines interventions à l intérieur des secteurs Réalisé

Plus en détail

DISPOSITIONS LÉGALES : MURS, CLÔTURES ET HAIES

DISPOSITIONS LÉGALES : MURS, CLÔTURES ET HAIES DISPOSITIONS LÉGALES : MURS, CLÔTURES ET HAIES Fréquemment, les citoyens nous demandent quelles sont les distances à respecter pour planter une haie ou une barrière. Vous trouverez ci-dessous quelques

Plus en détail

SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd

SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd Le secteur Zd est affecté à la construction d un habitat résidentiel en individuel et semi-collectif. SECTION I TYPE D OCCUPATION ET

Plus en détail

Projet d Aménagement Général Modification ponctuelle

Projet d Aménagement Général Modification ponctuelle ADMINISTRATION COMMUNALE DE Rambrouch Projet d Aménagement Général Modification ponctuelle Modification de la partie écrite Vol. II Partie Écrite Référence : 79C/007/2011 Avis de la Commission d Aménagement

Plus en détail

R E G L E M E N T C O N S T R U C T I O N

R E G L E M E N T C O N S T R U C T I O N R E G L E M E N T DE C O N S T R U C T I O N 2 COMMUNE DU PAQUIER R E G L E M E N T D E C O N S T R U C T I O N Le Conseil général de la Commune du Pâquier, Vu la loi sur les constructions du 12.02.1957

Plus en détail

CHARTE DES TERRASSES DE CAFÉ OU RESTAURANT SUR LA COMMUNE DE LIMEUIL

CHARTE DES TERRASSES DE CAFÉ OU RESTAURANT SUR LA COMMUNE DE LIMEUIL CHARTE DES TERRASSES DE CAFÉ OU RESTAURANT SUR LA COMMUNE DE LIMEUIL Les terrasses sont une composante du décor urbain et elles favorisent l activité commerciale. L'objet de cette réglementation des terrasses

Plus en détail

Commune de Trey. Règlement communal sur le plan d'extension et la police des constructions

Commune de Trey. Règlement communal sur le plan d'extension et la police des constructions Règlement communal sur le plan d'extension et la police des constructions CHAPITRE I Dispositions générales Art. 1.- Le présent règlement fixe les règles destinées à assurer un aménagement rationnel du

Plus en détail

Chapitre 6 : Zone ND. Zone naturelle à protéger

Chapitre 6 : Zone ND. Zone naturelle à protéger Chapitre 6 : Zone naturelle à protéger Caractère de la zone La zone ND est une zone naturelle à protéger en raison d une part de l existence de risques ou de nuisances, d autre part de la qualité des sites,

Plus en détail

REGLEMENT COMMUNAL SUR LE PLAN D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS

REGLEMENT COMMUNAL SUR LE PLAN D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS REGLEMENT COMMUNAL SUR LE PLAN D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS Chapitre I DISPOSITION GENERALES Article premier Le présent règlement fixe les règles destinées à assurer un aménagement rationnel

Plus en détail

Section 5 - PIIA relatif à un territoire d intérêt patrimonial

Section 5 - PIIA relatif à un territoire d intérêt patrimonial Section 5 - PIIA relatif à un territoire d intérêt patrimonial Domaine d application Les objectifs et les critères de la présente section s appliquent dans le territoire* délimité sur le plan de l annexe

Plus en détail

Vu l article 89 de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., chapitre C-11.4); Vu l'avis de motion donné le 2005.

Vu l article 89 de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., chapitre C-11.4); Vu l'avis de motion donné le 2005. VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT P-05-035 RÈGLEMENT SUR LA CONSTRUCTION, LA TRANSFORMATION ET L'OCCUPATION DU CENTRE UNIVERSITAIRE DE SANTÉ McGILL ET DE L'HÔPITAL DES SHRINERS SUR UN EMPLACEMENT SITUÉ À L'EST

Plus en détail

REGLEMENT DU PPRI. Bassin du TRAPEL. Crue rapide

REGLEMENT DU PPRI. Bassin du TRAPEL. Crue rapide REGLEMENT DU PPRI Bassin du TRAPEL Crue rapide décembre 2003 1 Sommaire Dispositions générales p. 3 Titre I - Règles liées à l utilisation des sols : p. 5 Zone Ri1 p. 6 Zone Ri2 p. 12 Zone Ri3 p. 19 Zone

Plus en détail

GRETZ-ARMAINVILLIERS. Commune du Département de Seine et Marne P.L.U. Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT

GRETZ-ARMAINVILLIERS. Commune du Département de Seine et Marne P.L.U. Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT GRETZ-ARMAINVILLIERS Commune du Département de Seine et Marne P.L.U Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT 23 novembre 2015 ZONE UE En application de l article R.123-10-1 du code de l urbanisme, il est précisé

Plus en détail

Règlement de la zone UD

Règlement de la zone UD Règlement de la zone Caractère de la zone Il s agit d une zone desservie partiellement par les équipements dans laquelle des constructions ont déjà été édifiées. Elle correspond soit à des hameaux qu il

Plus en détail

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA Plan Local D Urbanisme Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA SECTEUR «BELLES EZINES» - zones AU et 1AU Le parti d aménagement retenu : 1. Une composition urbaine assurant

Plus en détail

Yverdon-les-Bains Règlement du plan général d affectation

Yverdon-les-Bains Règlement du plan général d affectation Yverdon-les-Bains Règlement du plan général d affectation Informations téléchargeables sur le site www.ylb.ch/urbat TABLE DES MATIÈRES. RÈGLES FONDAMENTALES.... AIDE POUR L UTILISATEUR.... LE PLAN D AFFECTATION

Plus en détail

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 GLOSSAIRE Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 Abri de jardin Accès Alignement Alignement spécifique Annexe Attique Baie Bardage Bateau d'accès Chien assis Coefficient d occupation du

Plus en détail

PC Cerfa 13409*03 PCMI Cerfa 13406*03

PC Cerfa 13409*03 PCMI Cerfa 13406*03 PC Cerfa 13409*03 PCMI Cerfa 13406*03 Cerfa 13409*03 - - Cerfa 13406*03 Septembre 2014 Préalables Pour constituer votre dossier de permis de construire, une notice explicative est disponible auprès de

Plus en détail

F 3 20.01. Règlement d'application de la loi sur les procédés de réclame

F 3 20.01. Règlement d'application de la loi sur les procédés de réclame Règlement d'application de la loi sur les procédés de réclame F 3 20.01 du 11 octobre 2000 (Entrée en vigueur : 20 octobre 2000) Le CONSEIL D ETAT de la République et canton de Genève, vu l article 40

Plus en détail

PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES

PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES ARTICLE 1 (10.1.1) : ZONE DE CONSTRUCTIONS RESIDENTIELLES EN HABITAT COLLECTIF Zone réservée à des immeubles à appartements pouvant comprendre le cas échéant, à titre accessoire,

Plus en détail

Plan partiel d'affectation SAMSON REYMONDIN REGLEMENT SPECIAL

Plan partiel d'affectation SAMSON REYMONDIN REGLEMENT SPECIAL Plan partiel d'affectation SAMSON REYMONDIN REGLEMENT SPECIAL Dossier présenté par PLAREL Architectes et urbanistes associés Boulevard de Grancy 19A 1006 Lausanne et Approuvé par la Municipalité de Pully

Plus en détail

CHAPITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE ND

CHAPITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE ND CHAPITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE ND CARACTERE DE LA ZONE Cette zone est constituée d espaces verts dont le maintien est la règle. Elle concerne les jardins du Château, des terrains d entraînement

Plus en détail

VILLE DE GLAND MODIFICATION DU PLAN DES ZONES ET PLAN PARTIEL D'AFFECTATION "EN MAUVERNEY II" REGLEMENT

VILLE DE GLAND MODIFICATION DU PLAN DES ZONES ET PLAN PARTIEL D'AFFECTATION EN MAUVERNEY II REGLEMENT VILLE DE GLAND MODIFICATION DU PLAN DES ZONES ET PLAN PARTIEL D'AFFECTATION "EN MAUVERNEY II" REGLEMENT Seul le document officiel fait foi CHAPITRE I Périmètre Art. 1 Le périmètre du plan partiel d'affectation

Plus en détail

CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C.

CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C. CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C. CARACTERE DE LA ZONE U.C La zone U.C est une zone urbaine de l agglomération où le développement des activités centrales (commerces, bureaux,

Plus en détail

Constructibilité en zones agricole et naturelle

Constructibilité en zones agricole et naturelle Constructibilité en zones agricole et naturelle La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) a modifié l article L. 123-1- 5 du code de l urbanisme pour y insérer de nouvelles dispositions

Plus en détail

REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE,

REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE VILLE DE HOUILLES Département des Yvelines REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, DES ENSEIGNES ET PRE-ENSEIGNES Projet de règlement élaboré par le groupe de travail réuni le 16 mars,

Plus en détail

CHAPITRE IV - ZONE UC

CHAPITRE IV - ZONE UC ZONE UC CHAPITRE IV - ZONE UC Caractère de la zone UC : Il s'agit d'un espace urbain péricentral de densité moyenne principalement destiné à l'habitat et aux services, où les bâtiments sont construits

Plus en détail

MODIFICATION DU P.O.S. N 8 REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79

MODIFICATION DU P.O.S. N 8 REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79 2 -COMMUNE DE ROGNAC MODIFICATION DU P.O.S. N 8 - REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79 Vu pour être annexé à la Délibération du Conseil Municipal du 17 février 2011 approuvant les

Plus en détail

Sa vocation est d accueillir l implantation d activités économiques prioritairement dans le domaine des éco activités et des éco filières.

Sa vocation est d accueillir l implantation d activités économiques prioritairement dans le domaine des éco activités et des éco filières. La zone correspond à une zone d urbanisation future, non équipée, située au nord-est de la commune entre les voies ferrées et les territoires des communes limitrophes de Combs-la-Ville et Moissy- Cramayel.

Plus en détail

Lotissement «Les Chavades» - Manzat, Puy-de-Dôme

Lotissement «Les Chavades» - Manzat, Puy-de-Dôme Lotissement «Les Chavades» - Manzat, Puy-de-Dôme 3 parcelles viabilisées disponibles 781 à 849 m 2-40 euros le m 2 8 parcelles vendues Pour plus d'informations, contacter : Mme Kmieciak, Secrétaire Générale

Plus en détail

COMMUNE DE DONNELOYE REGLEMENT COMMUNAL SUR LE PLAN DES ZONES ---------------------------------------------------------------

COMMUNE DE DONNELOYE REGLEMENT COMMUNAL SUR LE PLAN DES ZONES --------------------------------------------------------------- COMMUNE DE DONNELOYE REGLEMENT COMMUNAL SUR LE PLAN DES ZONES --------------------------------------------------------------- ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS -------------------------------------------------

Plus en détail

Règlement du lotissement

Règlement du lotissement BUREAU AMENAGEMENT INGENIERIE ENVIRONNEMENT Règlement du lotissement Le Chêne La Valinière, Trizay-Coutretôt-Saint-Serge 2010 REGLEMENT Article 1 : Objet du règlement Le présent règlement fixe les règles

Plus en détail

TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite)

TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite) 197 TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite) 198 TABLEAU 6.3 : Paramètre B (suite) 199 TABLEAU 6.4 : Paramètre B (suite) 200 TABLEAU 6.5 : Paramètre B (suite) 201 240. PARAMÈTRE C : CHARGE D ODEUR Le paramètre

Plus en détail

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Plania Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Chapitre 11 Dispositions particulières applicables à certaines zones P031607 303-P031607-0932-000-UM-0023-0A Municipalité de Saint-Marc-sur-Richelieu 102

Plus en détail

Adoption du plan partiel d affectation (PPA) «A la Tonnaz 2»

Adoption du plan partiel d affectation (PPA) «A la Tonnaz 2» Préavis No 25/2011 Adoption du plan partiel d affectation (PPA) «A la Tonnaz 2» Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillères et Conseillers, 1. OBJET DU PRÉAVIS Le présent préavis a pour

Plus en détail

CHAPITRE VI - ZONE Uza

CHAPITRE VI - ZONE Uza CHAPITRE VI - ZONE Uza Caractère de la zone Cette zone de la ZAC MAYAC a pour vocation la construction de logements collectifs autour d'une place de Quartier, avec possibilité de création de commerces

Plus en détail

COMMUNE DE CUDREFIN. Règlement communal. sur le plan d extension et. la police des constructions

COMMUNE DE CUDREFIN. Règlement communal. sur le plan d extension et. la police des constructions COMMUNE DE CUDREFIN Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Chapitre I Dispositions générales Art. 1 Le présent règlement fixe les règles destinées à assurer un aménagement

Plus en détail