DÉPARTEMENTALES 2015 GUIDE FINANCIER DES CANDIDATS ET DU MANDATAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DÉPARTEMENTALES 2015 GUIDE FINANCIER DES CANDIDATS ET DU MANDATAIRE"

Transcription

1 DÉPARTEMENTALES 2015 GUIDE FINANCIER DES CANDIDATS ET DU MANDATAIRE Elections départementales 2015

2 Sommaire PRÉAMBULE 3 Le financement de la campagne 4 I. Principales règles à respecter 4 II. Le plafonnement des dépenses électorales 5 III. Le compte de campagne 6 III. 1. Les recettes 6 L apport personnel du candidat 6 Les dons de personnes physiques 7 2 Prêts bancaires 7 III. 2. Les formalités de présentation du compte 8 IV. Le mandataire financier 9 IV. 1. Quel est son rôle? 9 IV. 2. Qui est-il? 9 V. La notion de dépenses électorales 10 V. 1. Qui peut régler les dépenses? 10 V. 2. Quelles dépenses? 11 V. 3. Pour qui? 11 VI. La prise en charge et le remboursement des dépenses électorales 13 VI. 1. Le remboursement forfaitaire des dépenses électorales 13 Le montant du remboursement forfaitaire 13 VI. 2. Prise en charge des dépenses de propagande officielle «R39» 14 Les documents pris en charge 14 Subrogation ou pas? 15 Questions et réponses 16 Documents annexes 20

3 PRÉAMBULE LE FINANCEMENT DES CAMPAGNES La législation et la règlementation concernant le financement des campagnes sont particulièrement riches. En effet, dans le but de renforcer l égalité entre les candidats et d assurer la transparence du financement des campagnes électorales, le code électoral impose à chaque candidat un certain nombre de règles. Il est nécessaire de bien s'y conformer afin que l'élection ne risque pas d'être invalidée au motif d'un manquement à ces règles. En outre, leur non respect peut avoir des conséquences importantes pour les candidats, allant du non remboursement des dépenses électorales qui restent alors intégralement à leur charge, jusqu'à une possible sanction d'inéligibilité. 3 C'est pourquoi nous avons choisi d'éditer un guide spécifique au financement de vos campagnes. Nous vous recommandons vivement d'en prendre connaissance et de le transmettre à votre mandataire financier. Vous trouverez dans ce guide: ææun aperçu large des règles à respecter, æædes conseils et des questions/réponses qui vous aideront à remplir toutes les conditions pour être remboursé(e) de vos dépenses de campagne, et éviter une invalidation de votre élection, æædes documents-types utiles pour vos différentes démarches (en annexe). Bonne lecture et bonne campagne!

4 Le financement de la campagne I Principales règles à respecter 1 > Le compte de campagne doit être unique et exhaustif. 4 2 > Un compte de campagne unique retrace l ensemble des fonds recueillis selon leur origine et l ensemble des dépenses électorales engagées selon leur nature (article L ). Il mentionne toutes les dépenses engagées en vue de l élection depuis le 1er mars > À partir du premier jour du mois de l année précédant l élection, soit à compter du 1er mars 2014 : æ toute dépense engagée en vue de l élection par un candidat (ou son suppléant) doit figurer dans son compte de campagne ; æ pendant cette période, seul le mandataire financier peut recueillir des fonds destinés au financement de la campagne. 4 > N ont pas à être inscrites dans le compte de campagne, les dépenses de la campagne officielle (bulletins de vote, affiches électorales et profession de foi) prises en charge par la préfecture. 5 > Les fournisseurs de la campagne officielle peuvent être subrogés par le candidat et payés directement par l Etat. Tous les justificatifs doivent être joints au compte de campagne. 6 > Le compte de campagne est soumis au principe d équilibre. Il peut éventuellement être excédentaire, mais jamais en déficit. 7 > Toutes les dépenses doivent impérativement avoir été réglées lors du dépôt du compte. 8 > Le compte de campagne doit comporter le visa d un expert-comptable.

5 Le financement de la campagne II Le plafonnement des dépenses électorales Article L52-11 du code électoral : «( ) il est institué un plafond des dépenses électorales, autres que les dépenses de propagande directement prises en charge par l Etat, exposées par chaque candidat ou chaque liste de candidats, ou pour leur compte ( )». Le montant du plafond est déterminé en fonction du nombre d habitants du canton d élection conformément au tableau ci-après (art L52-11 du code électoral et décret du 30 décembre 2009) : Population du canton Plafond des dépenses (en par habitant) Moins de habitants 0, 64 x 1,23 = 0,7872 De à habitants 0, 53 x 1,23 = 0,6519 De à habitants 0, 43 x 1,23 = 0,5289 De plus de habitants 0, 30 x 1,23 = 0,369 5 Sont inclus dans le calcul du plafond des dépenses électorales toutes les dépenses qui sont inscrites au compte de campagne : ææles dépenses électorales autres que les dépenses de propagande officielle «R39» ; ææles dons en nature ou prestations non facturées (rubriques 7050, 7051 et 7052 «Concours en nature» du compte de campagne) dont la valeur doit être évaluée de manière réaliste.? Exemple Pour un canton de habitants, le plafond de dépenses est : x 0,53 x 1,23 = ,50 Pour connaître la population en vigueur dans votre canton, rendezvous sur le site de l'insee (en cliquant ici). En effet, le décret fixant les populations applicables (n ) vient de paraître!

6 Le financement de la campagne III Le compte de campagne Il constitue une obligation pour tous les binômes candidats aux départementales. Le compte de campagne a vocation à retracer de manière sincère et exhaustive les dépenses engagées en vue des élections pendant l année précédant le scrutin jusqu au jour où l élection est acquise, ainsi que des recettes destinées à couvrir ces dépenses. Afin de permettre aux candidats de percevoir des aides financières dès le début de la campagne, il convient de désigner auprès de la préfecture un mandataire financier (personne physique ou association de financement électorale) qui va procéder à l ouverture du compte bancaire ou postal spécifique. 6 III. 1. Les recettes Les recettes électorales autorisées sont les suivantes : ææl apport personnel des candidats ; ææles dons et avantages en nature de personnes physiques jusqu à ; ææles dons des partis politiques. III L apport personnel du candidat L apport personnel du candidat, destiné à financer la campagne, doit provenir du patrimoine personnel du candidat et doit être versé au mandataire financier. La CNCCFP peut vérifier l origine de cet apport (vente de biens mobiliers ou immobiliers, emprunt bancaire, etc.). Cet apport personnel n est pas plafonné. L apport personnel n ouvre pas droit à déduction fiscale dans la mesure où il peut être remboursé par l Etat. Les dons effectués par les conjoints du candidat et du suppléant sont à porter dans la rubrique «dons des personnes physiques», et non celle des «versements personnels du candidat au mandataire». Ils ouvrent droit à déduction fiscale dans les conditions prévues par la loi.

7 Le financement de la campagne! Attention Les apports provenant d une SCI personnelle ou familiale sont assimilés à des dons de personne morale et donc interdits par la loi. III Les dons de personnes physiques Les dons de personnes physiques sont limités à par donateur et par élection. Les dons des personnes physiques doivent être versés par chèque pour les sommes supérieures à 150. Copie de ce chèque est conservée pour être jointe au compte de campagne. Le candidat ne doit jamais encaisser le don directement. Seul le mandataire financier (personne physique ou AFE) y est autorisé. Les appels aux versements de dons doivent impérativement respecter les formalités prescrites par l article L52-9 et reproduire les dispositions de l article L52-8. En contrepartie, les dons doivent faire l objet d un reçu réglementaire délivré par le mandataire financier. Les carnets à souches édités par le CNCCFP sont mis à la disposition des mandataires à la préfecture (les souches seront remises à la préfecture avec le compte de campagne, dans l enveloppe B du compte de campagne destinée à recevoir les pièces nominatives). 7 L ensemble des dons ouvre droit à une réduction d impôt égale à 66 % des versements effectués dans la limite de 20 % du revenu imposable. III Prêts bancaires Des avances ou prêts consentis par un établissement financier sont autorisés pour financer la campagne (sans plafond). Les frais financiers doivent être inclus dans les dépenses de campagne à condition d avoir été payés et sans anticipation (jusqu à la fin du mois d expiration du délai légal du dépôt du compte). Les pièces jointes au soutien du compte doivent permettre de déterminer le caractère d avance ou d emprunt (contrat bancaire, engagements réciproques). Les prestations en nature, autres que celles en provenance de personnes morales à l exception des partis politiques, sont licites, mais doivent être intégrées dans le compte de campagne (rubrique 7051) avec une évaluation réaliste.

8 Le financement de la campagne III. 2. Les formalités de présentation du compte 1 > Le compte de campagne doit être présenté en équilibre ou en excédant. Toutes les dépenses doivent être réglées au plus tard au dépôt du compte. L excédent éventuel doit être reversé à une association de financement agréée d un parti politique ou à un établissement reconnu d utilité publique. 2 > Le compte de campagne, obligatoirement présenté par un expertcomptable et accompagné des justificatifs de recettes et de dépenses, doit être déposé directement, ou par voie postale, auprès de la CNCCFP au plus tard le vendredi 29 mai 2015 à 18 heures. Pensez à contacter l expert comptable le plus tôt possible, il pourra vous donner des conseils pendant la campagne, et éviter ainsi que des erreurs soient commises! 8 Le compte est transmis à la CCFP, qui l examine dans un délai de 6 mois (ce délai est ramené à deux mois en cas de contestation du scrutin) à compter de l expiration du délai légal du dépôt. Pendant ce délai, la commission peut approuver le compte, le réformer après procédure contradictoire, constater que le compte a été déposé hors délais, ou le rejeter pour dépassement du plafond des dépenses ou toute autre irrégularité. Dans ces deux derniers cas, elle saisit le juge de l élection compétent.? Conseil Afin d être certain d avoir réglé toutes les dépenses à la date de dépôt du compte, il est recommandé de mettre en place une procédure d engagement des dépenses afin que le mandataire ait connaissance des factures non parvenues et puisse relancer les prestataires. De même, il est conseillé de demander explicitement aux prestataires d encaisser rapidement les chèques émis.

9 Le financement de la campagne IV Le mandataire financier IV. 1. Quel est son rôle? Le mandataire est l intermédiaire financier du candidat avec les tiers. Il est chargé d ouvrir et de gérer un compte bancaire ou postal unique et spécifique retraçant la totalité des opérations financières de la campagne électorale (le compte de campagne). Il perçoit donc les fonds destinés au financement de la campagne. Il lui appartient de délivrer des reçus-dons aux donateurs pour leur permettre de bénéficier d une déduction fiscale. Avec ces recettes, il règle les dépenses de campagne par carte bancaire à débit immédiat, spécifique au compte de campagne, ou par l émission de chèques tirés sur le compte bancaire ouvert spécifiquement pour la campagne, en vérifiant le respect du plafond légal des dépenses et la nature électorale de celle-ci. Le mandataire doit être une personne de confiance, compétente, dans la mesure où le non respect de certaines règles peut entraîner le non remboursement des dépenses ou encore l inéligibilité des candidats! 9 IV. 2. Qui est-il? Il s agit soit d une association de financement électorale (loi 1901, déposée en préfecture), soit d une personne physique. Le recours au mandataire est donc nécessaire dès que s ouvre la période de campagne électorale, soit un an avant le scrutin et au plus tard le jour de l enregistrement officiel de la candidature. Il n est pas possible de désigner plusieurs mandataires pour la même campagne électorale, mais il est toujours possible de changer de mandataire. Un même mandataire ne peut être commun à plusieurs binômes. Dans le cas d une association de financement, il est interdit au candidat ou au suppléant de figurer parmi les membres de l association de financement, de même qu à l expert comptable qui visera le compte de campagne. Il n est pas possible d utiliser une association de financement préexistante ou ayant un autre objet que de financer cette campagne.

10 Le financement de la campagne V La notion de dépenses électorales Est une dépense électorale, toute dépense engagée ou effectuée en vue de l obtention de suffrages pour les candidats, par eux-mêmes ou pour leur compte. Par conséquent, toute mesure qui concourt à la captation des suffrages des électeurs doit être chiffrée et inscrite en dépenses. Le compte de campagne doit retracer l intégralité des dépenses du candidat, lesquelles sont limitées dans leur montant. L importance de cette règle, dont la méconnaissance peut conduire à l inéligibilité, en même temps que la complexité de la notion, méritent quelques développements. V. 1. Qui peut régler les dépenses? 10 Dès lors qu un mandataire a été désigné, il doit régler toutes les dépenses à l exception de celles prises en charge par un parti ou groupement politique. Le candidat n y est pas autorisé. Les factures doivent être établies à l ordre du mandataire financier du candidat (sauf pour les dépenses de propagande officielle qui doivent être établies au nom des deux candidats du binôme). é Focus : LES MENUES DÉPENSES Attention, cette notion de «menues dépenses» est à manier avec grande prudence! Le Conseil d Etat, en 2005, a toléré qu un candidat puisse régler directement une partie minime de ses dépenses électorales, si cellesci restent faibles par rapport aux dépenses totales (moins de 3 %) et négligeables par rapport au plafond autorisé (1 % environ). Il ne doit pas s agir de dépenses consubstantielles à la campagne mais uniquement de dépenses périphériques (frais de restauration, de déplacement, de parking, etc.). On les nomme généralement «menues dépenses». Par prudence, il est conseillé aux candidats de ne pas user de cette tolérance et de ne pas régler eux-mêmes leurs dépenses.

11 Le financement de la campagne V. 2. Quelles dépenses? L article L52-12 du code électoral apporte une précision sur ce point : «Chaque candidat ou candidat tête de liste ( ) est tenu d'établir un compte de campagne retraçant, selon leur origine ( ) l'ensemble des dépenses engagées ou effectuées en vue de l'élection, hors celles de la campagne officielle, par luimême ou pour son compte». Il s agit donc de comptabiliser l intégralité du coût d utilisation de tous les moyens matériels et humains auxquels le candidat a recours, lesquels concernent nécessairement la propagande électorale à l exception de la campagne officielle mais aussi les dépenses qui ont profité au candidat, comme les frais de réception.! Attention Payer une prestation en-dessous du prix normalement pratiqué sur le marché revient à considérer que le prestataire a pris indirectement à sa charge une part de la dépense, ce qui est formellement interdit dans le cas où le prestataire est une personne morale (entreprise, association, collectivité publique ). La différence est assimilée à un don illégal de personne morale. 11 V. 3. Pour qui? L article L52-12 du code électoral précise encore que sont concernées les dépenses directement engagées au profit des candidats. Cette précision permet d exclure les dépenses engagées par le parti politique afin de promouvoir sa propre image et qui ne bénéficient pas à un candidat en particulier. Application : L attention du candidat doit être appelée sur la très grande diversité des dépenses à prendre en compte : il peut s agir de matériels de bureau, de fournitures, de salaires (y compris les charges sociales), d honoraires versés (hors frais d auxiliaire de justice en cas de contentieux et d expert comptable), de frais de transports, de réception, de distribution, de magazines, de tracts, de frais d emprunt, etc Le compte fourni à la CNCCFP détaille par nature l ensemble de ces dépenses.

12 Le financement de la campagne Avant d engager une action, il convient donc de se poser deux questions : ææl action a-t-elle un coût financier? (y compris si l on bénéficie d une prestation gratuite mais qui est normalement payante, par exemple, un argumentaire réalisé en vue de l élection par le parti politique, une mise à disposition de salle, etc ). ææl action bénéficie-t-elle au candidat? (y compris si elle émane d un tiers). Par exemple, un candidat sortant qui chaque année organise un arbre de Noël devra imputer le coût des invitations «exceptionnelles» s il décide de multiplier par deux le nombre de ses invités, l année de l élection. Attention, une dépense peut être rattachée d office au compte de campagne par la CNCCFP ou le juge de l élection si un faisceau d indices laisse présumer que l action en cause a directement bénéficié au candidat. 12 Par exemple, une lettre d une personnalité locale pourrait être prise en compte si la période (pendant la campagne électorale), son contenu (le débat électoral) et ses destinataires (les électeurs de la circonscription électorale) démontrent qu elle bénéficie au candidat. Ainsi, une revue d une association de soutien consacrée à des sujets d intérêt général et à une mise en valeur du candidat, ne devra être imputée au compte de campagne qu à la concurrence du coût des pages consacrées au candidat. Ce soutien pour être régulier devra être facturé au mandataire financier et ne peut pas constituer un avantage en nature car émanant d une personne morale.? Conseil Nous conseillons au mandataire financier de tenir un classeur de bord de la campagne trié par dates, contenant, pour chaque document publié, réunion organisée, etc, les factures correspondantes, les coupures presse justifiant l existence de l événement, un mot expliquant la finalité de cet événement dans la stratégie de campagne, des photos prouvant la tenue de l événement, et tout justificatif qui pourrait aider la CNCCFP à valider les dépenses correspondantes.

13 Le financement de la campagne VI La prise en charge et le remboursement des dépenses électorales Le code électoral prévoit : ææun remboursement forfaitaire par l Etat des dépenses électorales ; ææune prise en charge (par subrogation ou non) des dépenses de propagande officielle «R39». Dans tous les cas, ces prises en charge par l Etat ne sont ouvertes qu aux candidats ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés. VI. 1. Le remboursement forfaitaire des dépenses électorales Le code électoral ouvre droit à un remboursement forfaitaire des dépenses électorales à condition que le compte de campagne soit approuvé par la CNCCFP et par le juge de l élection éventuellement saisi. Ces conditions impliquent le respect de la législation relative à la transparence financière des dépenses électorales et notamment : La déclaration du mandataire financier dans les formes et délais requis ; La présentation du compte de campagne dans les formes et les délais requis ; Le respect du plafond des dépenses électorales. 13 Le remboursement sera versé sur le compte bancaire d un des deux membres du binôme de candidats. Il est important de prévoir cette question avant le début de campagne et d indiquer le compte bancaire choisi dès la déclaration de candidature en préfecture. VI Le montant du remboursement forfaitaire Le montant du remboursement est limité à l apport personnel nécessaire à l équilibre du compte (les dons, par exemple, ne sont pas remboursés). Le montant du remboursement forfaitaire versé par l Etat ne peut excéder l un des trois montants suivants : ææle montant des dépenses électorales arrêté par la CNCCFP ; ææle montant de l apport personnel du binôme de candidats diminué des réformations éventuelles et du solde du compte provenant de son apport personnel ; ææle montant maximal prévu par l article L du code électoral, soit 47,5 % du montant du plafond des dépenses électorales.

14 Le financement de la campagne VI. 2. Prise en charge des dépenses de propagande officielle «R39» Il s agit des dépenses de propagande officielle liées à l impression des bulletins de vote, des professions de foi et des affiches ainsi qu aux frais d apposition des affiches. Elles comprennent le coût du papier qui doit respecter les normes écologiques (ISO 14021, FSC ou PEFC). Vous avez le choix entre : æærégler vous-mêmes ces dépenses et vous les faire rembourser ensuite ; ææfaire subroger vos prestataires par l Etat qui règlera alors directement ces dépenses. VI Les documents pris en charge 14 Pour chaque tour de scrutin, le remboursement par l Etat des frais d impression ou de reproduction et d affichage exposés par les binômes de candidats est effectué, sur présentation des pièces justificatives, pour les imprimés suivants : ææun nombre de circulaires, égal au nombre d électeurs, majoré de 5 % ; ææun nombre de bulletins de vote égal au double du nombre d électeurs, majoré de 10 % ; æædeux affiches identiques d un format maximal de 594mm x 841mm par panneau d affichage ; æædeux affiches d un format maximal de 297mm x 420mm par panneau d affichage pour annoncer soit explicitement soit en renvoyant à la consultation d'un site Internet dont l'adresse sera parfaitement lisible, la tenue des réunions électorales. Elles peuvent être identiques ou différentes. Les sommes maximales remboursables seront déterminées par un arrêté ministériel qui sera publié sur le site internet du ministère de l intérieur dès sa signature par les ministres concernés (encore en attente au 26 janvier 2015). Tous les tarifs mentionnés dans l arrêté constituent un maximum et non un remboursement forfaitaire. Le coût de transport et de livraison des documents à la commission de propagande n est pas inclus dans les dépenses de propagande. Il doit être comptabilisé, s il y a lieu, dans le compte de campagne. Si la dépense exposée est supérieure au montant remboursable, le complément doit faire l objet d une facturation séparée dont le montant est imputable au compte de campagne.

15 Le financement de la campagne? Nota bene : taux de TVA applicables Attention aux taux de TVA applicables! Ils ne sont pas les mêmes pour les différents documents et votre imprimeur doit bien les prendre en compte séparément : ææpour les professions de foi et bulletins de vote, le taux réduit est applicable. Il est de 5,5% en métropole (2,10% pour la Corse, la Guadeloupe et la Réunion) ; ææpour les affiches électorales, le taux normal est applicable. Il est de 20% en métropole et en Corse (8,10% pour la Guadeloupe et La Réunion). Les binômes de candidats ou leurs prestataires subrogés adresseront au préfet une facture en deux exemplaires (un original et une copie) pour chaque catégorie de documents dont ils demandent le remboursement. Attention, les factures doivent être libellées aux noms des deux membres du binôme de candidats (en aucun cas mandataire, association, préfecture)! 15 VI Subrogation ou pas? L Etat peut se substituer aux candidats pour les dépenses de propagande électorale officielle (affiches réglementaires, bulletins de vote, professions de foi) et régler directement les prestataires. L imprimeur et l afficheur peuvent en effet être subrogés, dans les droits des candidats, au remboursement, auquel cas la préfecture remboursera directement les prestataires. En l absence de subrogation, le remboursement des frais de propagande pourra être effectué au choix : ææsur le compte bancaire de l un des deux membres du binôme de candidats ; ææsur un compte bancaire conjoint ouvert aux noms des deux membres du binôme de candidats. Il est fortement conseillé d avoir recours à la subrogation puisque cela signifie qu il n y a pas d avance de trésorerie à faire. Pour en bénéficier, il est important de remplir la demande ad hoc lors de la déclaration de candidature.

16 Questions et réponses 16 æædans quels délais les ressources doivent-elles être recueillies? Tout versement postérieur à l élection est interdit. Cependant, le Conseil Constitutionnel a considéré que peuvent figurer dans le compte de campagne des recettes correspondant à des versements postérieurs à l élection, à condition que ces versements aient fait l objet d engagements souscrits antérieurement à l élection. Le Conseil d Etat a confirmé cette décision. En outre, les apports personnels des candidats ou les fonds provenant des partis ou groupements politiques peuvent être versés jusqu à la date du dépôt du compte de campagne à la préfecture, et ce, sans que les candidats aient à produire un engagement antérieur au scrutin. ææune entreprise peut-elle consentir des rabais ou remises à un candidat? L article L52.8 du code électoral prohibe non seulement les dons financiers en provenance des personnes morales, mais aussi les avantages en nature qu elles pourraient consentir aux candidats. Les remises ou rabais par rapport aux prix habituellement pratiqués sont considérés comme des avantages en nature et sont donc interdits. Le montant d un tel avantage peut conduire au rejet du compte. Il ne peut s agir que d une remise «automatique» consentie à tous les candidats indistinctement. ææl achat de matériel : quelle part doit être imputée au compte de campagne? Le matériel, s il n est pas revendu à l issue de la campagne, ne doit pas être comptabilisé en dépense pour son prix d achat, mais pour le montant de la valeur d utilisation du matériel pendant la campagne électorale (valeur vénale résiduelle des immobilisations constituées pendant la période d un an précédant le scrutin). Si le matériel est revendu, le coût intégré résultera de la différence entre le prix d achat et le prix de vente. Il est recommandé de recourir à la location pour le temps de la campagne.

17 Questions et réponses ææcomment intégrer les frais liés à une manifestation payante? Lorsqu une manifestation est payante (dîner-débat, banquet ), seul le déficit éventuel de l opération doit être inscrit en dépenses dans le compte de campagne. Si l opération se solde par un bénéfice, la recette nette sera alors portée au compte de campagne. Si les contributions des participants couvrent les frais de location, de sonorisation et éventuellement de restauration, ceux-ci n ont pas à apparaître dans le compte. Cependant un bilan détaillé devra être joint au compte. Une telle opération doit par ailleurs transiter par le mandataire financier, en dépenses comme en recettes, même si le compte de campagne ne retrace que le solde positif ou négatif. ææcomment intégrer les frais de déplacement du candidat? La comptabilisation peut être faite à partir des barèmes fiscaux de remboursement au kilomètre qui intègrent le coût d amortissement. La dépense sera alors considérée comme un avantage en nature et n entre pas dans le remboursement forfaitaire de l Etat. 17 Le coût de location des véhicules spécialement loués pour la campagne à l usage du candidat doit être intégré dans le compte de campagne. La dépense, justifiée et réglée par le mandataire financier, sera alors considérée comme remboursable. æædoit-on intégrer les frais de déplacement des personnalités extérieures? Les frais liés aux déplacements et à l hébergement de représentants de formations politiques, effectués pour soutenir la campagne d un candidat ne constituent pas, pour le candidat qu ils viennent soutenir, une dépense électorale qui doit figurer au compte de campagne. ææjusqu à quelle date les dépenses peuvent-elles être prises en compte? Sont éligibles, les dépenses engagées jusqu à la veille du scrutin. Les dépenses engagées le jour du scrutin ne sont pas de nature électorale. Par exception, les honoraires de l expert-comptable et les intérêts d emprunt, dès lors qu ils sont payés avant le dépôt du compte, sont considérés comme des dépenses électorales.

18 Questions et réponses ææle coût des sondages doit-il être intégré au compte de campagne? Le coût d un sondage doit être intégré dans le compte de campagne dès lors que le candidat utilise les résultats de l enquête pour orienter sa campagne. Un sondage d intentions de vote constitue une dépense électorale dès lors que le candidat utilise les résultats comme argument de propagande. Cependant, les sondages quantitatifs ne sont pas éligibles au remboursement forfaitaire des dépenses de campagne. Seuls les sondages qualitatifs ayant servi à définir la stratégie sont éligibles au remboursement. Les candidats n ont pas à intégrer à leurs dépenses le coût de sondages dont ils n auraient pas demandé la réalisation et qu ils n auraient pas utilisés pour leur campagne. Les sondages réalisés par des organes de presse dans le but de mesurer la popularité d un candidat ne peuvent être considérés comme des dépenses effectuées au profit du candidat. 18 ææquels types de documents doivent être annexés au compte de campagne? Nous rappelons que vous avez tout intérêt à bien expliquer et justifier toute dépense pour que la CNCCFP valide votre compte de campagne avec le moins de réformations possible. Parmi les documents nécessaires au dépôt, on doit trouver : ææla copie du récépissé de la déclaration officielle de candidature. ææla lettre de mission de l expert-comptable ; ææles souches de l ensemble des chéquiers mis à disposition par la banque ; ææles relevés du compte (bancaire ou postal), dont le dernier clôturant les opérations et faisant apparaître un solde nul (ou excédentaire) ; ææles factures de toutes les dépenses réglées en vue de l élection : en l absence de factures, la commission réforme le compte de campagne à hauteur des sommes inscrites dans le compte ; æætout justificatif permettant d apprécier la réalité des versements en recettes et des prestations en dépenses. Dans la mesure du possible, joignez à vos factures, toujours dans le but de justifier vos dépenses : æædes articles de presse justifiant la réalité de la dépense ; æædes photographies de vos déplacements et rencontres ; ææun exemplaire de chaque invitation, chaque document (tract, lettre, etc.) ; ææune copie d écran de chacun des articles que vous publiez sur le site de campagne.

19 Questions et réponses ææest-il suffisant de joindre au compte de campagne les factures des dépenses électorales? Non. Certaines factures doivent être complétées par des explications propres à éclairer la CNCCFP. Ainsi, certaines dépenses qui seraient, par principe, exclues, car ne concourant pas directement à capter des suffrages, peuvent être validées en raison de circonstances dûment justifiées. ææquel intitulé choisir pour le compte bancaire ou postal de la campagne? Si le mandataire est une personne physique, l intitulé précisera que le titulaire du compte agit en tant que mandataire financier (par exemple : «Eric Dupont, mandataire financier de Mme X et M. Y»). Si le c est une association de financement, l intitulé du compte sera au nom de l association. ææai-je le droit d offrir des «goodies» de campagne aux électeurs? L article L106 du code électoral prohibe (pénal) le recours à toute forme de don ou de libéralité, en argent ou en nature, en vue d influencer le vote des électeurs. Il est donc fortement déconseillé d offrir des objets promotionnels aux électeurs. Néanmoins, il existe une tolérance à hauteur d environ 1 % du plafond autorisé : au-delà, il s agit d une libéralité. La CNCCFP considère qu il n est pas dans l esprit de la loi qu une distribution gratuite d objets promotionnels qui n a ni pour finalité ni pour effet de contribuer au débat électoral et qui est donc assimilable à une libéralité, puisse faire l objet d un remboursement sur deniers publics. Les goodies (ou objets promotionnels : tee-shirts, ballons, etc.) constituent donc une dépense électorale n ouvrant pas droit au remboursement forfaitaire de l Etat. Cependant, le coût d une telle opération doit figurer au compte de campagne, afin de permettre la vérification du respect du plafond légal des dépenses. 19

20 Documents annexes I Déclaration du mandataire financier I. 1. Modèle de déclaration de mandataire financier (personne physique) Déclaration à remettre à la Préfecture de la circonscription électorale dans laquelle le binôme de candidats se présente, contre un récépissé daté ou à envoyer par lettre recommandée avec accusé de réception ; copie à joindre au compte de campagne. 20 A REMPLIR EN LETTRES MAJUSCULES Nous soussignés : Nom :...Prénom :... Date et lieu de naissance :.../.../... à... Adresse :... Code postal :...Ville :... Adresse électronique Téléphone :... ET Nom :...Prénom :... Date et lieu de naissance :.../.../... à... Adresse :... Code postal :...Ville :... Adresse électronique Téléphone :... Constituant le binôme de candidats dans le canton de... du département de... dans le cadre des élections départementales des 22 et 29 mars (suite de la déclaration en page suivante)

Annexe 6 : Modèle de déclaration de candidature à remplir par chaque candidat

Annexe 6 : Modèle de déclaration de candidature à remplir par chaque candidat Annexe 6 : Modèle de déclaration de candidature à remplir par chaque candidat 53 54 Annexe 7 : Modèle de déclaration de candidature à remplir par le candidat tête de liste ou son mandataire 55 56 Annexe

Plus en détail

Déclaration d'un mandataire financier (personne physique)

Déclaration d'un mandataire financier (personne physique) Modèle de déclaration de mandataire financier pour les élections européennes des 24 et 25 mai 2014 Déclaration d'un mandataire financier (personne physique) (A remettre à la Préfecture du domicile du candidat

Plus en détail

VADE MECUM DEPARTEMENTALES 2015

VADE MECUM DEPARTEMENTALES 2015 VADE MECUM DEPARTEMENTALES 2015 Les électeurs sont convoqués le 22 mars 2015. Le scrutin sera ouvert à 8 heures et clos à 18 heures (ces horaires pourront être élargis par arrêtés spéciaux pris par les

Plus en détail

MÉMENTO À L'USAGE DU MANDATAIRE FINANCIER

MÉMENTO À L'USAGE DU MANDATAIRE FINANCIER ELECTION PRESIDENTIELLE COMPTE DE CAMPAGNE PAGE 1 Conseil constitutionnel 14 mars 2001 Élection Présidentielle : Financement de la campagne électorale MÉMENTO À L'USAGE DU MANDATAIRE FINANCIER Ce document

Plus en détail

Article L52-4 Article L52-5 Article L52-6

Article L52-4 Article L52-5 Article L52-6 Article L52-4 Tout candidat à une élection désigne un mandataire au plus tard à la date à laquelle sa candidature est enregistrée. Ce mandataire peut être une association de financement électoral, ou une

Plus en détail

Objet : délivrance des formules numérotées de reçus et justification de leur utilisation.

Objet : délivrance des formules numérotées de reçus et justification de leur utilisation. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Paris, le 16 février 2015 Service juridique Pôle partis politiques Contact : suivi_recu_don@cnccfp.fr SJ/SPP/MP Objet : délivrance des formules numérotées de reçus et justification

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT ET DU MANDATAIRE

GUIDE DU CANDIDAT ET DU MANDATAIRE R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E Service juridique COMMISSION NATIONALE DES COMPTES DE CAMPAGNE ET DES FINANCEMENTS POLITIQUES GUIDE DU CANDIDAT ET DU MANDATAIRE Édition 2013 Mise à jour au 20 décembre

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION PRATIQUE POUR REMPLIR LE COMPTE DE CAMPAGNE

NOTICE D INFORMATION PRATIQUE POUR REMPLIR LE COMPTE DE CAMPAGNE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 1/24 NOTICE D INFORMATION PRATIQUE POUR REMPLIR LE COMPTE DE CAMPAGNE À L USAGE DES CANDIDATS aux élections législatives ou aux élections cantonales dans les cantons d au moins 9000

Plus en détail

C.N.C.C.F.P. Version 3 du 29 mai 2006

C.N.C.C.F.P. Version 3 du 29 mai 2006 C.N.C.C.F.P. GUIDE DU CANDIDAT ET DU MANDATAIRE 1 AVERTISSEMENT Le présent document s applique aux élections : - législatives ; - cantonales dans les cantons de plus de 9000 habitants ; - municipales dans

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE DES COMPTES DE CAMPAGNE

COMMISSION NATIONALE DES COMPTES DE CAMPAGNE COMMISSION NATIONALE DES COMPTES DE CAMPAGNE ET DES FINANCEMENTS POLITIQUES GUIDE DU CANDIDAT ET DU MANDATAIRE Édition 2012 Mise à jour au 20 mars 2012 La présente édition tient compte des modifications

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT ET DU MANDATAIRE

GUIDE DU CANDIDAT ET DU MANDATAIRE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Service juridique COMMISSION NATIONALE DES COMPTES DE CAMPAGNE ET DES FINANCEMENTS POLITIQUES GUIDE DU CANDIDAT ET DU MANDATAIRE Édition 2013 Mise à jour au 24 mai 2013 La présente

Plus en détail

N OTICE D INFORM AT I ON PRAT I QUE

N OTICE D INFORM AT I ON PRAT I QUE R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E 1/24 N OTICE D INFORM AT I ON PRAT I QUE P OUR REMPLIR LE COMPTE DE CAM P AGNE À L U S A G E D E S C A N D I D A T S aux élections législatives ou aux élections cantonales

Plus en détail

N OTICE D INFORM AT I ON PR AT I QUE

N OTICE D INFORM AT I ON PR AT I QUE R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E 1/24 N OTICE D INFORM AT I ON PR AT I QUE POUR R E M PLIR LE C OMPTE DE C AM P AGNE À L U S A G E D E S C A N D I D A T S aux élections législatives, aux élections

Plus en détail

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants

Élections municipales de 2014. Communes de moins de 1000 habitants Élections municipales de 2014 Communes de moins de 1000 habitants Introduction présentation générale de la réforme Importantes modifications du code électoral introduites par la loi du 17 mai 2013 et son

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1ère demande Renouvellement 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION Nom de votre association :... Sigle:...

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics ACTE D ENGAGEMENT

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics ACTE D ENGAGEMENT PREFET DU HAUT-RHIN MARCHE PUBLIC DE SERVICES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics ACTE D ENGAGEMENT ASSURANCE DE LA FLOTTE AUTOMOBILE DE LA PREFECTURE

Plus en détail

Complément au Guide du candidat et du mandataire. (Dispositions spécifiques)

Complément au Guide du candidat et du mandataire. (Dispositions spécifiques) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ÉLECTION DE DÉPUTÉS PAR LES FRANÇAIS ÉTABLIS HORS DE FRANCE Complément au Guide du candidat et du mandataire (Dispositions spécifiques) Ce mémento constitue un addendum au Guide du

Plus en détail

Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de

Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de Le présent document a pour objet de définir les modalités d organisation de l élection des délégués du personnel (ou du C E) de Article 1 er : Effectif de l entreprise Nombre de sièges à pourvoir L effectif

Plus en détail

PROJET STATUTS DE L ASSOCIATION NOGENT DEMOCRATIE mouvement indépendant

PROJET STATUTS DE L ASSOCIATION NOGENT DEMOCRATIE mouvement indépendant PROJET STATUTS DE L ASSOCIATION NOGENT DEMOCRATIE mouvement indépendant ART. 1er : DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une Association régie par la loi du 1er Juillet 1901

Plus en détail

GUIDE DU MICROPORTEUR SUIVI BUDGETAIRE ET D ACTIVITE Mesure «appui aux microprojets» FSE 4-2.3

GUIDE DU MICROPORTEUR SUIVI BUDGETAIRE ET D ACTIVITE Mesure «appui aux microprojets» FSE 4-2.3 GUIDE DU MICROPORTEUR SUIVI BUDGETAIRE ET D ACTIVITE Mesure «appui aux microprojets» FSE 4-2.3 I. Contexte : Pourquoi, quand et comment réaliser le suivi budgétaire? II. Les modalités générales de prise

Plus en détail

Dans le cas contraire, l ouverture de votre compte ne pourra être finalisée.

Dans le cas contraire, l ouverture de votre compte ne pourra être finalisée. DOSSIER D OUVERTURE DE COMPTE > BANQUE > COMPTE BANCAIRE 1 / REMPLISSEZ INTÉGRALEMENT LE FORMULAIRE CI-APRÈS, DATEZ-LE SIGNEZ-LE. Si vous souhaitez garder une copie de votre dossier, pensez à photocopier

Plus en détail

dossier de souscription

dossier de souscription Société Anonyme au capital de 37 000 Y Siège social : 5 rue de la Rochefoucauld, 75009 Paris 799 429 105 RCS PARIS Tél. : + 33 (0)1 48 78 16 09 Email : contact@chaocorpcinema.com Site : www.chaocorpcinema.com

Plus en détail

FORMATION PRO BONO GÉRER LA COMPTABILITÉ D UNE PETITE ASSOCIATION

FORMATION PRO BONO GÉRER LA COMPTABILITÉ D UNE PETITE ASSOCIATION FORMATION PRO BONO GÉRER LA COMPTABILITÉ D UNE PETITE ASSOCIATION Pour plus d informations, visitez www.marathonprobono.fr/campus-hec-2012 Préambule Ce contenu pédagogique est destiné aux responsables

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS COMMUNICABLES AU PUBLIC

RENSEIGNEMENTS COMMUNICABLES AU PUBLIC DGA de la Famille, de l Éducation, des Sports et de l Animation Direction de l Animation et de la Vie Associative Service de la Vie associative BULLETIN D ADHÉSION SAISON :... Ce document est à remettre

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION EN FAVEUR DU PASTORALISME (DISPOSITIF N 323 C DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT RURAL HEXAGONAL) Cadre réservé à l administration

DEMANDE DE SUBVENTION EN FAVEUR DU PASTORALISME (DISPOSITIF N 323 C DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT RURAL HEXAGONAL) Cadre réservé à l administration N 13672*01 DEMANDE DE SUBVENTION EN FAVEUR DU PASTORALISME (DISPOSITIF N 323 C DU PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT RURAL HEXAGONAL) Cadre réservé à l administration N de dossier OSIRIS : Date de réception :

Plus en détail

CN5 Productions. dossier de souscription. composition du dossier de souscription : Veuillez envoyer l ensemble des documents ci-dessus à :

CN5 Productions. dossier de souscription. composition du dossier de souscription : Veuillez envoyer l ensemble des documents ci-dessus à : dossier de souscription CN5 Société Anonyme au capital de 37 000 800 055 790 RCS PARIS Siège social : 21 rue du Faubourg Saint- Antoine, 75011 Paris Tél. : + 33 (0)1 55 28 32 15 Email : contact@cn5productions.com

Plus en détail

Comment remplir le dossier de demande subvention?

Comment remplir le dossier de demande subvention? Comment remplir le dossier de demande subvention? Ville de Suresnes année 2015 Le dossier de demande de subvention est à déposer en 3 exemplaires avant le 5 décembre 2014 Au service Vie Associative 6 rue

Plus en détail

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION

STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION STATUTS BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION ARTICLE 1 er : L arrondissement, constituée sous le régime de la Loi du 1 er juillet 1901 et en conformité avec le Code de la Famille et de l Aide Sociale, groupe

Plus en détail

Objet du marché : Audit et Conseil à la mise en place d un marché de services d assurances.

Objet du marché : Audit et Conseil à la mise en place d un marché de services d assurances. LETTRE DE CONSULTATION ETABLIE DANS LE CADRE D UNE PROCEDURE ADAPTEE (art 28CMP) UNIVERSITE DE NIMES- Rue du Docteur Georges SALAN 30 021 NIMES Cedex 1 Destinataire : Objet du marché : Audit et Conseil

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Modèles prêts à l emploi sur CD-Rom www.editions-organisation.com/livres/denos

Plus en détail

Cadre réservé à l administration Date de réception : N de dossier OSIRIS : Date de dossier complet :

Cadre réservé à l administration Date de réception : N de dossier OSIRIS : Date de dossier complet : Mise à jour : le 07/07/2011 n 13597 01 FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION «AIDE A LA CREATION ET AU DEVELOPPEMENT DE MICRO-ENTREPRISES» (DISPOSITIF N 312 DU PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL HEXAGONAL)

Plus en détail

N SIRET : N PACAGE : attribué par l INSEE lors d une inscription au répertoire national des entreprises Concerne uniquement les agriculteurs

N SIRET : N PACAGE : attribué par l INSEE lors d une inscription au répertoire national des entreprises Concerne uniquement les agriculteurs Mise à jour : le 07/04/11 AXE 3 QUALITE DE LA VIE EN MILIEU RURAL ET DIVERSIFICATION DE L ECONOMIE RURALE DEMANDE UNIQUE DE SUBVENTION MULTIFINANCEURS SERVICES DE BASE POUR L ECONOMIE ET LA POPULATION

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE

CIRCULAIRE CDG90 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE CIRCULAIRE CDG90 11/12 COMITE TECHNIQUE COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL COMMISSION ADMINISTRATIVE PARITAIRE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations

Plus en détail

Nous sommes là pour vous aider COLLECTIVITES & ENTREPRISES DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION APPEL A PROJET

Nous sommes là pour vous aider COLLECTIVITES & ENTREPRISES DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION APPEL A PROJET Nous sommes là pour vous aider COLLECTIVITES & ENTREPRISES DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION APPEL A PROJET Cocher la case correspondant à votre situation : première demande renouvellement d une demande

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL N du magasin commerçant N de carte fidélité OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL Entreprises et comités d entreprise Professionnels de la petite enfance (Merci de fournir un justificatif de votre profession)

Plus en détail

ACTE D ENGAGEMENT (AE)

ACTE D ENGAGEMENT (AE) MARCHE PUBLIC DE PRESTATION INTELLECTUELLE PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du code des marchés publics) Conduite d opération pour la réhabilitation d un bâtiment en maison de vie Date et heure limites de

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES

CONDITIONS GENERALES CONDITIONS GENERALES Applicables aux produits d épargne proposés par VTB Bank (France) SA (31/03/2014) Dispositions générales Article 1 : Offre de VTB Bank (France) SA VTB Bank (France) SA (la Banque)

Plus en détail

Association. Dossier de demande de subvention. A rendre au plus tard pour le 31 janvier

Association. Dossier de demande de subvention. A rendre au plus tard pour le 31 janvier M A I R I E Malicorne, le Association Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention A rendre au plus tard pour le 31 janvier Veuillez cocher la case correspondant

Plus en détail

Cahier des charges. Location et entretien d une machine à affranchir et de ses périphériques

Cahier des charges. Location et entretien d une machine à affranchir et de ses périphériques Cahier des charges Location et entretien d une machine à affranchir et de ses périphériques Fournitures spécifiques à la machine à affranchir et ses périphériques Lot unique MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

Plus en détail

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité

Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité Règlement intérieur de l Université Sorbonne Paris Cité (adopté par le Conseil d administration du 8 octobre 2014) * Chapitre 1. Dispositions électorales communes aux instances de gouvernance Article 1.

Plus en détail

ÉLECTION DU/DE LA. (Parlement ou assemblée concerné) 25 MAI 2014 FORMULAIRE DE DÉCLARATION : CANDIDATS INDIVIDUELS 1

ÉLECTION DU/DE LA. (Parlement ou assemblée concerné) 25 MAI 2014 FORMULAIRE DE DÉCLARATION : CANDIDATS INDIVIDUELS 1 1 ANNEXE 2 ÉLECTION DU/DE LA. (Parlement ou assemblée concerné) 25 MAI 2014 FORMULAIRE DE DÉCLARATION : CANDIDATS INDIVIDUELS 1 - Loi du 4 juillet 1989 relative à la limitation et au contrôle des dépenses

Plus en détail

Règlement jeu concours les essais connectés PEUGEOT

Règlement jeu concours les essais connectés PEUGEOT Article 1 : Organisateur Règlement jeu concours les essais connectés PEUGEOT La société AUTOMOBILES PEUGEOT, société anonyme au capital de 171 284 859 euros dont le siège social est sis 75 avenue de la

Plus en détail

BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE

BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE Paris, le 5 février 2008 BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE Le dispositif consiste dans la prise en charge par la commune d une partie du coût du permis de conduire en échange d une activité bénévole d intérêt

Plus en détail

NOTICE À L USAGE DES DÉBITANTS DE TABAC CHARGÉS DE LA VENTE DES TIMBRES FISCAUX

NOTICE À L USAGE DES DÉBITANTS DE TABAC CHARGÉS DE LA VENTE DES TIMBRES FISCAUX NOTICE À L USAGE DES DÉBITANTS DE TABAC CHARGÉS DE LA VENTE DES TIMBRES FISCAUX APPROVISIONNEMENT ET RÉAPPROVISIONNEMENT Approvisionnement de base Les débitants de tabac disposent d un approvisionnement

Plus en détail

ELECTIONS MUNICIPALES ET COMMUNAUTAIRES DES 23 ET 30 MARS 2014. Dans les communes de moins de 1000 habitants

ELECTIONS MUNICIPALES ET COMMUNAUTAIRES DES 23 ET 30 MARS 2014. Dans les communes de moins de 1000 habitants ELECTIONS MUNICIPALES ET COMMUNAUTAIRES DES 23 ET 30 MARS 2014 Dans les communes de moins de 1000 habitants LOI DU 17 MAI 2013 PORTANT REFORMES ELECTORALES ET SON DECRET D APPLICATION DU 18 OCTOBRE 2013

Plus en détail

Guide de la mobilité bancaire

Guide de la mobilité bancaire Guide de la mobilité bancaire Service communication SwissLife Banque Privée 10/2009 SwissLife Banque Privée -Siège social : 7, place Vendôme - 75001 Paris - SA au capital de 36.470.960 382 490 001 RCS

Plus en détail

N de dossier OSIRIS : Nom du bénéficiaire : Libellé de l opération : Code établissement Code guichet N de compte Clé

N de dossier OSIRIS : Nom du bénéficiaire : Libellé de l opération : Code établissement Code guichet N de compte Clé Logo des autres financeurs 13764*01 mise à jour : le 27/11/2009 FORMULAIRE DE DEMANDE DE PAIEMENT ELABORATION OU ANIMATION LIEES AU DOCOB D UN SITE NATURA 2000 (DISPOSITIF N 323A DU PLAN DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

INSTRUCTION PERMANENTE RELATIVE AUX MACHINES A VOTER. Le Ministre de l intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales

INSTRUCTION PERMANENTE RELATIVE AUX MACHINES A VOTER. Le Ministre de l intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales INSTRUCTION PERMANENTE RELATIVE AUX MACHINES A VOTER Paris, le 26 mai 2004 Le Ministre de l intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales à Mesdames et Messieurs les préfets et Mesdames

Plus en détail

CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DES FORMATIONS POLITIQUES...

CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DES FORMATIONS POLITIQUES... AVIS TECHNIQUE «LA MISSION DES COMMISSAIRES AUX COMPTES DANS LES PARTIS ET GROUPEMENTS POLITIQUES ENTRANT DANS LE CHAMP D APPLICATION DE LA LOI N 88-227 DU 11 MARS 1988 MODIFIEE» SOMMAIRE INTRODUCTION...

Plus en détail

La garde des sceaux, ministre de la justice,

La garde des sceaux, ministre de la justice, Arrêté de la DPJJ du 17 décembre 2008 fixant la date et les modalités d organisation des élections des représentants du personnel au sein des commissions administratives paritaires instituées à la direction

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION PLAN VEGETAL POUR L ENVIRONNEMENT

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION PLAN VEGETAL POUR L ENVIRONNEMENT En cours Ministère de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION PLAN VEGETAL POUR L ENVIRONNEMENT DISPOSITIF N 216 - CUMA DU PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL

Plus en détail

ASSOCIATION DE FINANCEMENT DU PARTI NOUS CITOYENS STATUTS

ASSOCIATION DE FINANCEMENT DU PARTI NOUS CITOYENS STATUTS ASSOCIATION DE FINANCEMENT DU PARTI NOUS CITOYENS STATUTS Article 1er : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

FORTUNEO FCPI FIP ISF 2011 BP 45 29801 BREST CEDEX 09

FORTUNEO FCPI FIP ISF 2011 BP 45 29801 BREST CEDEX 09 MODE D EMPLOI SOUSCRIPTION FCPI-FIP 2011 1 QUESTIONNAIRE PRODUITS DEFISCALISANTS Ce questionnaire, établi dans le cadre des dispositions de l article L. 541-8-1 du Code monétaire et financier, nous permet

Plus en détail

Cahier des charges. Achat de bornes interactives pour la Maison de l Environnement de Nice

Cahier des charges. Achat de bornes interactives pour la Maison de l Environnement de Nice Cahier des charges Achat de bornes interactives pour la Maison de l Environnement de Nice MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE VILLE DE NICE Direction Environnement Mer et Littoral DATE LIMITE DE REMISE DES OFFRES

Plus en détail

Le Comité d Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail : 1 er niveau

Le Comité d Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail : 1 er niveau Marseille, le 05 juillet 2013 - Aux Syndicats Bonjour, L AFETE lance un stage sur le thème : Le Comité d Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail : 1 er niveau en direction des membres nouvellement élus

Plus en détail

DOSSIER TYPE. pour une demande de financement départemental pour l organisation d une éco-manifestation. Nom de l association ou de la collectivité :

DOSSIER TYPE. pour une demande de financement départemental pour l organisation d une éco-manifestation. Nom de l association ou de la collectivité : DOSSIER TYPE pour une demande de financement départemental pour l organisation d une éco-manifestation Nom de l association ou de la collectivité : Nom et Date de la manifestation : Pour les associations,

Plus en détail

R E G L E M E N T D E C O N S U L T A T I O N

R E G L E M E N T D E C O N S U L T A T I O N Pouvoir adjudicateur : Chambre de Métiers et de l'artisanat de la Drôme représentée par son Président, Laurent SERRE Clos des Tanneurs Avenue Adolphe Figuet 26104 ROMANS/ISERE CEDEX Tél. 04 75 48 72 00

Plus en détail

COMMUNE DE ROCHEMAURE (07) NETTOYAGE DE LOCAUX COMMUNAUX

COMMUNE DE ROCHEMAURE (07) NETTOYAGE DE LOCAUX COMMUNAUX 2 Place de la Mairie BP19 07400 ROCHEMAURE Maître d ouvrage COMMUNE DE ROCHEMAURE (07) NETTOYAGE DE LOCAUX COMMUNAUX ACTE D ENGAGEMENT Le présent acte d engagement comporte 17 pages Acte d engagement -

Plus en détail

ÉLECTIONS DU 25 MAI 2014 POUR LE PARLEMENT EUROPÉEN, LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS ET LES PARLEMENTS DE COMMUNAUTÉ ET DE RÉGION

ÉLECTIONS DU 25 MAI 2014 POUR LE PARLEMENT EUROPÉEN, LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS ET LES PARLEMENTS DE COMMUNAUTÉ ET DE RÉGION ANNEXE 2 ÉLECTIONS DU 25 MAI 2014 POUR LE PARLEMENT EUROPÉEN, LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS ET LES PARLEMENTS DE COMMUNAUTÉ ET DE RÉGION FORMULAIRE DE DÉCLARATION GLOBAL POUR LES ÉLECTIONS SIMULTANÉES DU

Plus en détail

Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur

Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur Ces dispositions ne concernent pas les renouvellements à l identique des mesures de tutelle. Par contre, si

Plus en détail

ÉLECTIONS DEPARTEMENTALES DE MARS 2015 M É M E N T O. à l usage des candidats

ÉLECTIONS DEPARTEMENTALES DE MARS 2015 M É M E N T O. à l usage des candidats ÉLECTIONS DEPARTEMENTALES DE MARS 2015 M É M E N T O à l usage des candidats Décembre 2014 SOMMAIRE AVERTISSEMENT... 4 1. GENERALITES... 5 1.1. TEXTES APPLICABLES A L ELECTION DES CONSEILLERS DEPARTEMENTAUX...

Plus en détail

LES REGIES D AVANCES ET DE RECETTES

LES REGIES D AVANCES ET DE RECETTES LES REGIES D AVANCES ET DE RECETTES 1 LES AVANCES POUR MENUES DEPENSES 2 COMPTE 548 : AVANCES POUR MENUES DEPENSES fonctionne comme un compte de régie avances qui ne peuvent excéder 300 Euro fixées par

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Supplément spécial ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Mairie-conseils décrypte pour vous les principaux changements apportés par la loi électorale du 17 mai 2013 : abaissement du seuil du scrutin

Plus en détail

BULLETIN D ADHÉSION INDIVIDUEL SANTÉ ET PRÉVOYANCE

BULLETIN D ADHÉSION INDIVIDUEL SANTÉ ET PRÉVOYANCE BULLETIN D ADHÉSION INDIVIDUEL SANTÉ ET PRÉVOYANCE ORIGINE ADHÉSION AGENCE CONSEILLER INFORMATION ADHÉSION INTERNET ZONE TARIFAIRE Nouvelle adhésion Modification adhésion GARANTIES RETENUES EN SANTE ADHÉRENT

Plus en détail

DOSSIER DE SOUSCRIPTION

DOSSIER DE SOUSCRIPTION Société Anonyme au capital de 37.000 T 809 460 868 RCS PARIS 5 rue de la Rochefoucauld 75009 Paris Tél. : + 33 (0)1 48 78 21 16 Email : contact@lorettefilms.com Site : www.lorettefilms.com COMPOSITION

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Le présent cahier des charges comporte 8 pages numérotées de 1 à 8 CHAMBRE RÉGIONALE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE CORSE

CAHIER DES CHARGES. Le présent cahier des charges comporte 8 pages numérotées de 1 à 8 CHAMBRE RÉGIONALE DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE CORSE CAHIER DES CHARGES Référence : CRM2008/001 Objet : Création d un logo et réalisation d un support de communication Remise des offres : Date limite de réception des offres : 28 août 2008 à 16 heures Adresse

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 61 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 25 octobre 2010 PROPOSITION DE LOI sur les sondages visant à mieux garantir la sincérité du débat politique et électoral,

Plus en détail

LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL (PAP)

LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL (PAP) LE PROTOCOLE D ACCORD PREELECTORAL (PAP) Le protocole d accord se négocie entre le chef d entreprise ou son représentant (dument mandaté à cet effet) et les organisations syndicales (OS) représentatives.

Plus en détail

TARIFICATION DES SERVICES

TARIFICATION DES SERVICES TARIFICATION DES SERVICES au 16 mai 2011 Exemplaire Client Tarification commune au Compte à Terme et au Compte Épargne Rémunéré Ouverture du Compte 0 Tenue du Compte 0 Clôture du Compte 0 Tarification

Plus en détail

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE Préambule Le droit au compte figure dans la législation française comme un principe fondamental. Le code monétaire et financier (article

Plus en détail

OTRT : Office Tchadien de Régulation des Télécommunications. Contrat de Bureau d enregistrement

OTRT : Office Tchadien de Régulation des Télécommunications. Contrat de Bureau d enregistrement REPUBLIQUE DU TCHAD Unité - Travail - Progrès REPUBLIQUE DU TCHAD Unité - Travail - Progrès OTRT : Office Tchadien de Régulation des Télécommunications Contrat de Bureau d enregistrement Contrat de Bureau

Plus en détail

Inscription Prépa Concours

Inscription Prépa Concours Inscription Prépa Concours Le dossier d inscription comporte 3 pages. Vous devez les compléter, et joindre les pièces demandées. Le justificatif de responsabilité civile est nécessaire pour effectuer le

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION

CONTRAT DE DOMICILIATION Entre les soussignés OPSI INFORMATIQUE 31-33, Rue Etienne RICHERAND 69003 Lyon Désignée ci-après sous la dénomination «CENTRAL OFFICE» et représenté par Monsieur Philippe SCHEIN. d une part, Et, Forme

Plus en détail

DGE-5254-VF (14-03) Se porter candidat aux élections scolaires

DGE-5254-VF (14-03) Se porter candidat aux élections scolaires DGE-5254-VF (14-03) Se porter candidat aux élections scolaires DGE-5254-VF (14-03) Se porter candidat aux élections scolaires Se porter candidat aux élections scolaires Élection générale Ce document

Plus en détail

Une fois complet, votre dossier est à adresser à :

Une fois complet, votre dossier est à adresser à : Dossier DECLARATION DE SINISTRE Kit Bailleur Individuel Ce dossier contient : L imprimé de déclaration de sinistre «loyers impayés» L imprimé de déclaration de sinistre «détériorations immobilières» Le

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION VILLE DE CAVEIRAC COMMISSION MUNICIPALE DES ASSOCIATIONS ET DES SPORTS DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Dossier à retourner rempli et signé à l adresse suivante : Mairie de CAVEIRAC Service des associations

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES LIVRET GRAND PRIX

CONDITIONS GENERALES LIVRET GRAND PRIX CONDITIONS GENERALES LIVRET GRAND PRIX 1 Ouverture et détention du Livret Grand Prix 1.1 Conditions d ouverture et de détention Le Livret Grand Prix est un compte d épargne. Il peut être ouvert par : toute

Plus en détail

Association diocésaine de Blois 2, rue Porte Clos-Haut 41000 BLOIS

Association diocésaine de Blois 2, rue Porte Clos-Haut 41000 BLOIS Association diocésaine de Blois 2, rue Porte Clos-Haut 41000 BLOIS 1 INTRODUCTION Rappel sur l organisation temporelle du diocèse de Blois. L évêque est le seul administrateur du diocèse. L évêque prend

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL OUVRIR UN COMPTE CLIENT PROFESSIONNEL N du magasin commerçant N de carte fidélité Entreprises et comités d entreprise Professionnels de la petite enfance (merci de fournir un justificatif de votre profession)

Plus en détail

Cahier des Clauses Particulières Valant Acte d Engagement CCP/AE

Cahier des Clauses Particulières Valant Acte d Engagement CCP/AE Marché Publics de fournitures courantes et services Cahier des Clauses Particulières Valant Acte d Engagement () - Personne Publique : Mairie Boissy-sous-Saint-Yon Service des Marchés Publics Place du

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ACTE D ENGAGEMENT. OBJET DU MARCHÉ Diagnostic éclairage public intercommunal POUVOIR ADJUDICATEUR

Marché public de prestations intellectuelles ACTE D ENGAGEMENT. OBJET DU MARCHÉ Diagnostic éclairage public intercommunal POUVOIR ADJUDICATEUR Marché public de prestations intellectuelles ACTE D ENGAGEMENT Marché de prestations intellectuelles passé selon la procédure adaptée conformément aux articles 28 et 74 du Code des Marchés Publics OBJET

Plus en détail

DIRECTION CENTRALE DU COMMISSARIAT DE L ARMEE DE TERRE

DIRECTION CENTRALE DU COMMISSARIAT DE L ARMEE DE TERRE DIRECTION CENTRALE DU COMMISSARIAT DE L ARMEE DE TERRE NOTICE à l usage du personnel militaire bénéficiant de la prise en charge d un déménagement d une garnison vers une autre en France métropolitaine,

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TECHNIQUES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION

MARCHES PUBLICS DE TECHNIQUES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION MARCHES PUBLICS DE TECHNIQUES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION REGION ALSACE DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT ET DE L AMENAGEMENT 1 place Adrien Zeller BP 91006 67070 Strasbourg Cedex DEPLOIEMENT, PARAMETRAGE

Plus en détail

Alerte. «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés»

Alerte. «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés» Alerte «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés» La loi du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps

Plus en détail

LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE

LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE PREMIER MINISTRE Le Délégué Interministériel à la Sécurité Routière LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE OBJET: Agrément des

Plus en détail

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n CA 2013-07-02

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n CA 2013-07-02 DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n CA 2013-07-02 Fax : +33 (0)4 66 21 97 84 ETABLI ENTRE MONSIEUR / MADAME Domicilié(e) : ET La Société D-HABITAT «L agence immobilière» Domiciliée : Les portes d'uzès

Plus en détail

SAXO BANque. Offre spéciale TalenTs du Trading INSTRUCTIONS POUR REMPLIR CE FORMULAIRE

SAXO BANque. Offre spéciale TalenTs du Trading INSTRUCTIONS POUR REMPLIR CE FORMULAIRE Offre spéciale TalenTs du Trading INSTRUCTIONS POUR REMPLIR CE FORMULAIRE Avant de remplir ce formulaire, lisez attentivement et assurez-vous d avoir compris toutes les informations concernant votre compte

Plus en détail

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 2015 STATUTS RÈGLEMENTS M E RMutuelle Retraite Européenne Statuts MRE applicables à compter du 01/01/2015 Titre I ER - Formation, Objet et composition

Plus en détail

Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier

Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier Page 1 sur 8 Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier à retourner à CESI Certification 30 Rue Cambronne 75015 Paris Nom :.. Prénom :.... Domaines de certification demandés : Certificats

Plus en détail

Contrat relatif à la Déclinaison Régionale de la réglementation relative à la réalisation d'étude d'incidence au titre de Natura 2000

Contrat relatif à la Déclinaison Régionale de la réglementation relative à la réalisation d'étude d'incidence au titre de Natura 2000 Imputation budgétaire : BOP 113, action 7, Sous-action 712 Contrat relatif à la Déclinaison Régionale de la réglementation relative à la réalisation d'étude d'incidence au titre de Natura 2000 N de marché

Plus en détail

Les sociétés agricoles

Les sociétés agricoles Les sociétés agricoles L exercice d une activité agricole peut se faire soit dans le cadre d une entreprise individuelle soit dans le cadre d une société. Dans cette dernière situation, la loi prévoit

Plus en détail

L ASSOCIATION LOI 1901

L ASSOCIATION LOI 1901 ANIMATION SPORT EMPLOI 66 Centre de Ressource et d Information pour les Bénévoles L ASSOCIATION LOI 1901 Création, fonctionnement et administration Samedi 22 octobre 2011 9 h 00 Maison des Sports de Perpignan

Plus en détail

Le droit au compte. Direction de la Surveillance des relations entre les particuliers et la sphère financière

Le droit au compte. Direction de la Surveillance des relations entre les particuliers et la sphère financière Direction de la Surveillance des relations entre les particuliers et la sphère financière Initialement conçu comme une mesure destinée à concilier le principe de liberté contractuelle en matière d ouverture

Plus en détail

DOSSIER PREFECTURE ET CNIL MOINS DE 8 CAMERAS ET NE FILMANT PAS LA VOIE PUBLIQUE

DOSSIER PREFECTURE ET CNIL MOINS DE 8 CAMERAS ET NE FILMANT PAS LA VOIE PUBLIQUE DOSSIER PREFECTURE ET CNIL MOINS DE 8 CAMERAS ET NE FILMANT PAS LA VOIE PUBLIQUE 1 attestation de remise des documents Je soussigné, Mr de la société.. atteste avoir reçu ce jour de la société ADS FRANCE,

Plus en détail

LES CONDITIONS REQUISES POUR CREER UNE SARL

LES CONDITIONS REQUISES POUR CREER UNE SARL LES CONDITIONS REQUISES POUR CREER UNE SARL Hôtel Consulaire Nouveau-Port 20293 BASTIA Tél : 04.95.54.44.44 Fax : 04.95.54.44.47 DIRECTION DES SERVICES AUX ENTREPRISES CCI Bastia Haute Corse DSE Sous réserve

Plus en détail

Statuts. Les soussignés :

Statuts. Les soussignés : Statuts Les soussignés : APICIL PRÉVOYANCE, institution de prévoyance régie par le titre III du livre IX du Code de la Sécurité sociale, dont le siège social est situé 38 rue François Peissel 69300 Caluire

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Nous sommes là pour vous aider Association Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association N 12156*02 Dossier de demande de subvention Veuillez cocher la case correspondant à votre situation

Plus en détail

Statuts de l Association des Anciens du Master Conseil Editorial, Paris-Sorbonne (Paris IV)

Statuts de l Association des Anciens du Master Conseil Editorial, Paris-Sorbonne (Paris IV) Statuts de l Association des Anciens du Master Conseil Editorial, Paris-Sorbonne (Paris IV) I. But et composition de l Association Article 1 : Nom Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

» Conditions Particulières

» Conditions Particulières Agence HSBC :.. date : CONVENTION «CARTE C.I.B» Conditions Particulières Type d opération : Création Modification N contrat :... Numéro de la carte :. Expire le : Je soussigné(e) Mr, Mme, Melle : TITULAIRE

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION GUIDE PRATIQUE SUCCESSION Vous venez d'hériter. Il s'agit d'une situation difficile et douloureuse pour laquelle diverses démarches doivent être faites. Les questions que vous vous posez sont nombreuses

Plus en détail