nnovation dans l habitation Renseignements généraux Wiesbaden (Allemagne) Novembre 2004

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "nnovation dans l habitation Renseignements généraux Wiesbaden (Allemagne) Novembre 2004"

Transcription

1 i nnovation dans l habitation Novembre 2004 Étude de cas : Toitures vertes chez Soka-Bau Wiesbaden (Allemagne) Renseignements généraux Soka-Bau (Zusatzversorgungskasse des Bauhauptgewerbes VVaG), qui administre un fonds de pension étendu pour l'industrie de la construction allemande, a récemment construit un nouveau complexe d'immeubles administratifs à Wiesbaden, capitale de l'état régional de Hessen, au centre-ouest de l'allemagne. L'entreprise loue une partie des immeubles à des locataires, y compris à la Ville de Wiesbaden. Le projet Soka-Bau constitue une étude de cas utile puisqu'il fait état de plusieurs aspects de la conception et de l'entretien d'une toiture verte, notamment : une variété de types d'écologisation, comme les toitures vertes extensives, les toitures vertes intensives, ainsi que les jardins verticaux; l'emploi d'une combinaison de plantes visant à optimiser les milieux intérieur et extérieur; de caractéristiques innovantes qui devraient inspirer les concepteurs de toitures vertes; leçons tirées du projet. Gracieusement offerte par Anneliese Latz Figure 1 : Plan conceptuel d'aménagement paysager

2 Description du concept Général L'initiative avait pour objectif principal de créer des conditions optimales dans le milieu (p. ex. climat, lumière, énergie) pour les occupants de l'immeuble. L'architecte et les architectes paysagistes ont effectué une analyse approfondie de l'emplacement et des effets possibles du soleil, de l'ombre, du vent et des autres variables climatiques sur l'immeuble. L'analyse a engendré des solutions de conception particulières voulant qu'une combinaison de plantes soit utilisée afin d'atteindre des conditions optimales en matière de lumière naturelle, de ventilation, d'ombrage et de climatisation passive de l'air. L'emplacement comprend donc des éléments de toitures vertes extensives et intensives. La figure 2 montre les composants principaux du complexe de Soka-Bau (de A à D). L'élément central du nouvel immeuble est un hall-promenade situé au niveau du sol (A) et sur lequel s'élèvent quatre collectifs de bureaux en saillie (B). À l'est, on trouve un stationnement souterrain et à l'ouest, plusieurs citernes souterraines. L'imposant immeuble sis au sud (C), doté de cours intérieures fermées, est l'ancien immeuble administratif rénové. Le petit immeuble (D) à l'extrémité sud de l'emplacement accueille une école maternelle. Figure 2 : Plan d'ensemble schématique Toitures vertes extensives Les toitures vertes extensives couvrent les étages supérieurs des collectifs de bureaux (B), de même que ceux de l'immeuble rénové (C) et de l'école maternelle (D). Elles ne sont pas accessibles au public et sont impossibles à voir par les occupants des immeubles. Ces toitures vertes remplissent des fonctions écologiques telles que celles de retenir les eaux pluviales et de favoriser la biodiversité urbaine. Comme toutes les toitures vertes, elles contribuent également à prolonger la durée utile de la membrane d'imperméabilisation en offrant une protection contre les rayons ultraviolets, les températures extrêmes et les dommages mécaniques. 2

3 Toiture verte extensive Bandes de buis Haie Terrasse Hall-promenade Terrasse Bosquet Bosquet Puits de lumière Citerne Le concept consiste en de légers sillons tracés en diagonale avec l'immeuble. Le substrat a une profondeur de 100 mm (4 po) dans les creux et de 150 mm (6 po) de profondeur aux crêtes. Les creux accueillent des orpins et d'autres plantes basses, tandis que des plantes légèrement plus hautes, comme des iris, des fleurs sauvages, des graminées et des herbes aromatiques occupent les sommets. Au total, bulbes ont été ajoutés entre les plantes, et plusieurs espèces de mousses se sont établies de façon spontanée. Une station météorologique installée sur l'un des toits recueille des données sur les variables climatiques, notamment les précipitations et la vitesse du vent, lesquelles sont ensuite stockées sur un ordinateur central, puis analysées. Les données relatives aux précipitations contrôlent automatiquement le système d'irrigation. En périodes de grands vents, les persiennes installées sur les façades de l'immeuble se stabilisent automatiquement. Toitures vertes intensives Les bandes de buis, les cours et les terrasses constituent toutes des exemples de toitures vertes intensives et ont été décrites en détail ci-dessous. Les toitures vertes intensives se composent de plantes dont le système racinaire est plus élaboré et plus profond. Bandes de buis Figure 3 : Section schématique élévation Des bandes curvilignes de buis se trouvent au-dessus du hall-promenade entre les collectifs de bureaux. Cette zone est sujette à la turbulence de l'air, et les bandes tournoyantes de buis en réduisent les effets. Pour le concepteur, le motif en spirale ponctué de rosiers représente la turbulence pour le concepteur et ressemble à un filigrane en arabesque quand il est vu depuis les bureaux au-dessus. L'idée a germé pendant que l'architecte paysagiste a fait appel à un spécialiste de la Grande-Bretagne dans le cadre d'essais en soufflerie de l'immeuble et des structures végétales. La conception architecturale préliminaire proposait des angles courbes pour les collectifs de bureaux, ce qui aurait réduit efficacement l'effet de bourrasque, mais des contraintes financières ont forcé la mise en veilleuse de ce concept. 3

4 Comme le montre la figure 6, du haut des airs, le complexe de Soka-Bau se distingue des immeubles avoisinants par les aménagements imaginatifs de végétaux qui se trouvent sur ses toits. Cours Nichées un niveau en dessous des bandes de buis, on trouve les cours, lesquelles peuvent être observées d'en haut ou depuis les salles de réunions voisines. Le concept consiste en des sentiers en gravier, en quelques plantes hautes, telles que le cornouiller kousa, parmi des fougères et d'autres plantes forestières parsemées, ainsi qu'en des sculptures de pierres calcaires empilées. Terrasses Source : Landeshauptstadt Wiesbaden Figure 6 : Photo aérienne prise le 16 avril 2003, le contraste ayant été réglé pour mettre en évidence la structure distinctive des jardins sur le toit Au même étage que les cours, on a aménagé des terrasses aux extrémités est et ouest du hall-promenade. Les terrasses à l'ouest sont plus larges et légèrement plus ensoleillées que celles à l'est. Des bandes de métal curvilignes séparent des surfaces de gravier fin de couleurs différentes. Des haies de buis, plantées le long des courbes, montent graduellement en pente comme s'ils s'arquaient vers la lumière. Comme les bandes tournoyantes de buis, ces haies servent de zone tampon au vent provenant du sud-ouest. Leur forme est différente puisque le vent est plus doux à cet endroit. 4

5 Les surfaces de gravier sont parsemées de bulbes et d'autres espèces de plantes basses qui apparaissent et disparaissent avec les saisons. Les aires ombragées mettent en valeur des espèces d'ombre, comme les géraniums. La terrasse à l'ouest, près de la cafétéria, qui sert de salle à manger extérieure, est partiellement revêtue de dalles de pierre assorties aux courbes caractéristiques. Autres types d'écologisation Bosquets et haies Les bosquets à l'est sont plantés au-dessus du stationnement souterrain, et ceux à l'ouest couvrent partiellement les citernes. Le milieu de croissance est de 1 à 1,2 m (de 3,2 à 3,9 pi) de profondeur. Chaque zone située entre les collectifs de bureaux est dotée d'un bosquet d'arbres à feuilles fines (Gleditsia, Robinia ou Crataegus), qui fournit de l'ombre en été tout en laissant filtrer la lumière naturelle. Le mélange de prés se compose de graminées, de trèfle, de scille et d'iris. Les haies de troènes jouxtant le côté ouest du hall-promenade sont plantées en rangées curvilignes de façon à former un prolongement des haies de buis se trouvant sur les terrasses au-dessus. Les bosquets et les haies servent de zone tampon contre les vents dominants du sud-ouest, en plus de rafraîchir les façades orientées vers l'ouest. Puits de lumière Les puits de lumière sont situés au niveau le plus bas et fournissent de la lumière naturelle aux bureaux du sous-sol, ainsi qu'une ventilation naturelle au stationnement souterrain. Des vignes qui s'enroulent autour des câbles métalliques ont été plantées le long de l'ouvrage de stationnement afin de créer une façade-verdure. Elles servent à cacher partiellement la vue des voitures stationnées depuis les fenêtres des bureaux qui y font face. La croissance des vignes sera restreinte de façon à ce qu'elles ne bloquent pas la ventilation naturelle du stationnement ouvert à l'air libre. La croissance des plantes dans les puits de lumière s'avère difficile puisqu'elles poussent complètement à l'ombre et sont vulnérables aux courants d'air froids. Les structures en saillie restreignent également la quantité de précipitations que reçoivent les plantes. Afin d'éclairer l'espace, les concepteurs ont choisi d'utiliser des éléments verticaux, tels que des chênes et des vignes colonnaires et des sculptures de pierres calcaires, le tout sur fond de gravier jaune et blanc. L'irrigation par brouillard assure l'humidité nécessaire. Avec leurs sculptures de pierres calcaires, les puits de lumière ont une qualité primordiale, rappelant des fossiles de dinosaures situés au beau milieu de fougères, de vignes et de brouillard. 5

6 Aspects techniques Milieu de croissance Les toitures vertes extensives utilisent la méthode de construction en une seule couche, selon laquelle la couche de drainage et le milieu de croissance sont combinés (voir figure 4). Le milieu de croissance qui en résulte offre une porosité relativement élevée favorisant un drainage rapide (mm) Milieu de croissance (roche volcanique, pierre ponce et zéolite) 1 à 10 mm Couche de protection (géotextile 800 g/m 2 ) Corps de métier paysagiste Membrane hydrofuge/antiracines Corps de métier structure Gracieusement offerte par Wigbert Riehl.Traduite par Goya Ngan. Figure 4 : Coupe transversale d'une toiture verte extensive (construction en une couche) Dans le cas présent, le substrat se compose de roche volcanique, de pierre ponce et de zéolite, avec une distribution granulométrique allant de 1 à 10 mm (de 0,03 à 0,39 po) et ne contient aucune matière organique. Il s'agit d'une composition que les paysagistes allemands utilisent depuis plus de 10 ans. Ce substrat présente plusieurs avantages par rapport à un milieu de croissance riche en matière organique. Il ne se décompose pas à la longue, et sa distribution granulométrique demeure stable. De plus, il ne s'affaisse pas après l'installation et la compression. D'autres caractéristiques comprennent un système tampon de silice, la régulation du ph, une capacité élevée d'échange cationique, un faible contenu de sel solvable, ainsi qu'une grande rétention de nutriments. Une fois le fertilisant épandu, seulement une très petite quantité est lessivée. En fait, l'eau provenant de ces toitures vertes extensives a été testée, et elle se conforme aux exigences réglementaires en matière d'eau potable. 6

7 Puisque les toits sont hauts et sujets à une surcharge due aux grands vents, le milieu de croissance devait également être résistant au soulèvement sous l'action du vent. Enfin, il possède une grande résistance au gel, ce qui limite la désintégration mécanique et les changements hydrauliques qui, autrement, réduiraient la perméabilité du substrat. Le milieu de croissance pour les toitures vertes intensives se compose de roche volcanique, de pierre ponce et de zéolite, avec une distribution granulométrique allant de 0 à 8 mm (de 0 à 0,3 po) (voir figure 5). On y a ajouté 6,5 p. 100 de matière organique sous forme de fumier de bouvillon et de compost vert. Bien qu'un certain nombre de caractéristiques ressemblent à celles du milieu de croissance extensive en une seule couche, le milieu de croissance intensive a une plus grande capacité de rétention d'eau et de nutriments et favorise une germination et une croissance plus fortes des plantes (mm) Bordure en acier 80 x 5 mm Cornière 35 x 4 mm Longueur = 320 mm Fondations ponctuelles en béton Fin gravier concassé Milieu de croissance (pierre de lave, pierre ponce et zéolite, 0 à 8 mm Géotextile filtrant non tissé (300 g/m 2 ) Couche de drainage en pierre de lave (2 à 12 mm) Couche de protection (Géotextile 800 g/m 2 ) Corps de métier paysagiste Membrane hydrofuge/antiracines Corps de métier structure Gracieusement offerte par Wigbert Riehl.Traduite par Goya Ngan. Figure 5 : Coupe transversale d'une toiture verte intensive Irrigation Toutes les toitures sont munies de drains et de descentes pluviales raccordés à deux citernes souterraines situées sur le côté ouest de la propriété. Elles sont interconnectées et ont chacune une capacité de 1,35 million de litres ( gal). Le système d'irrigation en entier se sert de l'eau provenant des citernes. Une citerne distincte remplie en permanence d'eau de la ville alimente le système d'extincteurs automatiques à eau à l'intérieur de l'immeuble. Ce dernier n'utilise pas l'eau du toit, car les niveaux fluctuent, et les sédiments pourraient colmater les extincteurs automatiques. 7

8 Le complexe de Soka-Bau est desservi par trois différents systèmes d'irrigation. Des tuyaux suintants ont été installés le long des haies et autour de chaque arbre. Dans les puits de lumière, des gicleurs à brouillard d'eau sont utilisés aux fins d'irrigation et d'esthétique. Des asperseurs irriguent les autres surfaces en végétaux telles que les toitures vertes extensives et les zones entre les haies. Ces derniers ne sont requis sur les toitures vertes extensives que durant la période d'établissement et, à l'avenir, ils ne seront probablement utilisés qu'en cas d'extrêmes sécheresses. Les asperseurs situés près des rangées de buis et des terrasses ne sont pas nécessaires à la croissance des plantes puisque les tuyaux suintants fournissent suffisamment d'irrigation, mais ils contribuent à créer un microclimat frais et humide. Les asperseurs s'activent tôt le matin pour stimuler l'effet d'inversion de vallée. Lorsque les employés arrivent au travail, l'environnement est rafraîchissant. Entretien L'entretien se fait à temps plein par un jardinier hautement qualifié embauché durant la construction. Puisque le jardinier a travaillé avec l'architecte paysagiste et les entrepreneurs, il peut poursuivre les buts de la conception. Chez Soka-Bau, les exigences en matière d'entretien paysager sont élevées : le jardinier a des kilomètres de haies à tailler, en plus d'environ 200 espèces et 90 variétés de plantes à entretenir. Pendant la période d'établissement, il suit un horaire hebdomadaire strict dans l'espoir de réduire l'entretien à quatre ou cinq séances de désherbage par année. Certaines plantes, comme les arbres et les arbustes poussant dans les cours, ont besoin d'être émondées sévèrement puisque le concept ne supporte qu'un poids et une surcharge due aux vents limités. Le mélange de graminées et de fleurs de prés planté sous les bosquets est tondu au début de juin et à la fin d'octobre. Une gestion intégrée des ravageurs, p. ex. par la libération de prédateurs naturels, évite l'emploi de pesticides chimiques. Les haies de buis sont fertilisées tous les trois mois à l'aide d'un fertilisant chimique et une fois par année à l'aide de fumier de poulet. Leçons tirées Le complexe de Soka-Bau, compte tenu de sa grande portée et de son concept progressif, s'est avéré une excellente source d'apprentissage sur les toitures vertes. Les leçons suivantes ont été tirées de l'étude de Soka-Bau et peuvent être appliquées à bien des projets de toitures vertes. Elles devraient permettre aux constructeurs et aux concepteurs futurs d'éviter de commettre des erreurs. L'importance de lignes de conduite Les concepteurs allemands ont la chance de pouvoir compter sur l'ouvrage Lignes de conduite relatives aux toits verts qui traite de façon approfondie de la conception, de 8

9 l'installation et de l'entretien des toitures vertes (FLL-Forschungsgesellschaft Landschaftsentwicklung Landschaftsbau e.v.). Ces lignes de conduite correspondent au document général Lignes de conduite sur les toits plats (ZVDH-Zentralverband des Deutschen Dachdeckerhandwerks). L'une des exigences parallèles pour les toits dont la pente est de moins de cinq degrés veut que l'étanchéité se prolonge d'au moins 100 mm (4 po) au-dessus du niveau de plantation ou du niveau du sol. Le parapet fait office de zone de débordement dans le cas où les avaloirs venaient à se boucher et que le toit devienne inondé. Les dommages aux façades adjacentes et l'infiltration de l'eau peuvent être évités en étendant la membrane d'imperméabilisation de façon à ce qu'elle soit au moins 150 mm au-dessus du niveau du sol. Les problèmes liés à ce projet sont survenus sur les toitures vertes extensives. En effet, l'architecte avait conçu le parapet à égalité avec la rive d'une dalle de béton, elle-même à égalité avec le niveau de plantation. Ces toitures sont pratiquement planes (60 mm {2,3 po} de dénivellation sur 20 m {65,6 pi}) et ne renferment qu'un avaloir. Même si le drainage a été mis à l'essai avant la plantation et qu'il a été considéré suffisamment rapide, la toiture a fini par déborder sur le parapet et sur les façades de l'immeuble, ce qui a endommagé les composants en bois. Le parapet a dû être reconstruit de façon à être situé 100 mm (4 po) au-dessus du niveau de plantation. Comme précaution supplémentaire, des gouttières ont été ajoutées. Maintenant, les eaux pluviales peuvent être retenues sur la toiture pour ensuite s'écouler lentement sans causer de dommages. Des lignes de conduite, comme celles publiées par le FLL, n'existent pas encore au Canada, et aucune spécification relative à la construction de toitures vertes n'est incluse dans les normes et les lignes de conduite existantes sur les toitures. Vérification de fuites avant l'installation des composants de toiture verte Au niveau des terrasses, des fuites dans la membrane d'imperméabilisation ont été découvertes après l'achèvement des travaux de plantation. Les plantes et les composants de la toiture verte ont dû être retirés complètement pour permettre la réparation de la membrane. Puisque cette opération s'est déroulée pendant la saison de croissance, certaines plantes sont mortes et ont dû être remplacées. Il est donc essentiel de bien vérifier s'il y a des fuites avant d'installer les composants de la toiture verte. Cette vérification peut être effectuée entre les travaux structuraux et paysagistes, tel que le montrent les figures 4 et 5 portant sur les toitures vertes extensives et intensives. 9

10 Entreposage et accès pour l'entretien Toutes les toitures vertes doivent prévoir un accès pour le personnel et l'équipement d'entretien. Les architectes ont choisi la forme plutôt que la fonction et n'ont pas fourni d'accès aux bandes de buis puisque cela aurait ruiné l'aspect visuel de la façade. Les haies ont besoin d'un entretien fréquent, et on peut seulement y accéder à l'aide d'une échelle à partir des terrasses ou encore par les salles de bains, en passant par une porte très étroite bloquée par une barre horizontale, haute de 70 cm (2,3 pi). Après avoir franchi cet obstacle, le personnel d'entretien doit sauter d'une pièce d'appui à une autre tout en transportant leurs outils et des bacs pour les branches de haies coupées. Une discussion est en cours avec l'architecte pour la construction d'une porte dans la façade. Les outils et le matériel de jardinage sont stockés dans une salle facile d'accès de l'immeuble C. Vérification de la présence de mauvaises herbes dans le milieu de croissance Les toitures vertes intensives fournissent des semences dont les conditions de germination et de croissance sont idéales. Il est important de préciser l'utilisation d'un milieu de croissance et de plantation exempt de mauvaises herbes afin de réduire le désherbage. Si les grandes herbes et les semis ne sont pas retirés, les racines pourraient éventuellement endommager la membrane d'imperméabilisation. Connaissance des plantes Les architectes et les propriétaires d'immeubles ne sont généralement pas habitués de voir des plantes interagir aussi étroitement avec un immeuble. Il est important de bien comprendre le comportement des plantes et de savoir à quoi s'attendre, et ce, selon qu'il s'agit d'une toiture verte extensive ou d'une toiture verte intensive. Le but d'une toiture verte extensive est de créer une communauté largement autonome de plantes. Une approche fréquente en Allemagne consiste à préciser une vaste sélection de plantes convenables. Durant la période d'établissement, un processus comparable au principe de la «survie des plus aptes» s'effectue, et certaines espèces prospèrent, tandis que d'autres meurent. Pendant ce temps, des espèces s'établissent spontanément, soit par l'intermédiaire du vent ou des oiseaux. Reconnaître ce qui doit être conservé et ce qui doit être enlevé, tel que les semis d'arbres, est l'art d'entretenir des toitures vertes. Même si l'entretien n'est nécessaire qu'une ou deux fois par année, il devrait être fait ou, du moins supervisé, par un professionnel ayant une expérience des toitures vertes. Les toitures vertes intensives constituent des environnements hautement artificiels, et les plantes dépendent totalement d'un bon entretien pour répondre à leurs besoins. Les plantes requièrent un bon équilibre d'eau et de drainage, ainsi qu'un approvisionnement continu en nutriments. Elles doivent être maintenues à une taille précise et ne doivent pas dominer le substrat ou dépasser le poids ou la surcharge due aux vents admissibles. Le fait que les plantes soient vivantes peut créer quelques difficultés logistiques au moment de la construction. Un espace de stockage temporaire doit être disponible, mais il faut 10

11 bien reconnaître qu'il y a des limites à la durée pendant laquelle une plante peut tolérer l'entreposage. Le taux de mortalité des plantes a été élevé pour certaines parties de ce projet, surtout en raison d'une longue période de stockage durant la saison chaude. Les architectes et les propriétaires d'immeubles devraient demander l'aide d'un paysagiste expérimenté dans les toitures vertes pour la conception, la construction et l'entretien d'une toiture verte. Le complexe de Soka-Bau a bénéficié de la présence d'un jardinier permanent dont la formation sur place a été effectuée pendant la construction par l'architecte paysagiste, qui l'a renseigné sur les buts du projet. Renseignements sur le projet Type d'immeuble Lieu Complexe d'immeubles administratifs Wettinerstrasse 7, Wiesbaden (Allemagne) État Terminée en 2003 Zone aménagée Emplacement total Budget d'aménagement paysager Budget de construction total Propriétaire-promoteur Architecte Architectes paysagistes Entrepreneurs pour la toiture verte m 2 ( ,9 pi. ca.) m 2 ( ,9 pi. ca.) 5 millions d'euros (environ $CAN, septembre 2004) 200 millions d'euros (environ $CAN, septembre 2004) Soka-Bau Herzog + Partner, Munich Latz + Partner, Ampertshausen (conception) Latz + Riehl, Kassel (documents de construction et administration de contrat) Fa. A. Fichter, Dreieich (nouveaux immeubles A et B) Fa. Dachland, Mainz (immeuble C) Remerciements Wigbert Riehl, Latz + Riehl, Anneliese Latz, Latz + Partner, Landeshauptstadt Wiesbaden, Herr Vetter, jardinier chez Soka-Bau Rédigé par Goya Ngan, architecte paysagiste, Les photographies sont fournies par l'auteur, à moins d'indication contraire. 11

Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit. Toiture-jardin potager Optigreen. Agriculture urbaine sur les toits, naturellement

Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit. Toiture-jardin potager Optigreen. Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Fruits, légumes et herbes aromatiques la nature sur votre toit Toiture-jardin potager Optigreen Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Agriculture urbaine sur les toits, naturellement Avec les

Plus en détail

Végétalisation de toitures et terrasses, de quoi s agit-il?

Végétalisation de toitures et terrasses, de quoi s agit-il? Végétalisation de toitures et terrasses, de quoi s agit-il? Terrasse-jardin Gamme végétale riche Épaisseurs fortes Charges fortes Irrigation indispensable Coûts d installation élevés Entretien important

Plus en détail

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Le filtre à sable vertical drainé est utilisé dans le cas où le sol ne permet pas l épuration des eaux prétraitées provenant de la fosse toutes eaux. Cela concerne les sols de

Plus en détail

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE?

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? LA GESTION DURABLE des EAUX PLUVIALES Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? www.reseau-environnement.com Qu est-ce qu une GESTION DURABLE des

Plus en détail

Bulletin d'inspection des bâtiments

Bulletin d'inspection des bâtiments lletin d'inspection des bâtiments Adoption du Code national du bâtiment de 2010 et modifications connexes aux processus visant les exigences en matière d'efficacité énergétique Hiver 2015 lletin d'inspection

Plus en détail

Système DaRi 1 et 2. Système de pare-feuilles original

Système DaRi 1 et 2. Système de pare-feuilles original Système DaRi 1 et 2 Système de pare-feuilles original Exigences Exigences relatives à un excellent système de protection des gouttières La pièce du système doit présenter une densité de flux élevée (surface

Plus en détail

Qu est ce qu une toiture verte? Quels types existe-t-il? Caractéristiques

Qu est ce qu une toiture verte? Quels types existe-t-il? Caractéristiques Toiture verte Qu est ce qu une toiture verte? Une toiture verte est une toiture couverte avec des plantes. La végétation d une toiture verte est choisie dans des sortes de plantes qui résistent bien aux

Plus en détail

Planifier son manège extérieur

Planifier son manège extérieur Planifier son manège extérieur Par Renel Paquin et Yves Choinière, ingénieur et agronome Préparation des couches successives à partir du terrain naturel, base compactée et surface meuble pour l'entraînement.

Plus en détail

RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH

RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH RESERVOIR SOUTERRAIN, TYPE ECODEPUR, MODELE RSH PRESENTATION Le réservoir souterrain horizontal, type ECODEPUR, modèle RSH est fabriqué en Polyéthylène Linéaire avec additif anti-uv, par système de rotomoulage,

Plus en détail

Comment planter un arbre *

Comment planter un arbre * Comment planter un arbre * 1. Avant la plantation Gardez la motte de racines humide. Gardez l arbre dans un endroit ombragé jusqu à la plantation. 2. Préparez le site pour la plantation Enlevez le gazon,

Plus en détail

La toiture végétalisée la plus intelligente au monde!? Toiture à rétention d eau type Méandres Optigreen. Diminution du pic de débit jusqu à 99 %

La toiture végétalisée la plus intelligente au monde!? Toiture à rétention d eau type Méandres Optigreen. Diminution du pic de débit jusqu à 99 % La toiture végétalisée la plus intelligente au monde!? Toiture à rétention d eau type Méandres Optigreen Diminution du pic de débit jusqu à 99 % Végétalisation de toiture : retenue d eau et écoulement

Plus en détail

Unt3NO. Éco-info. La protection de la qualité de l'eau potable des puits tubulaires. ou des puits creusés par lançage

Unt3NO. Éco-info. La protection de la qualité de l'eau potable des puits tubulaires. ou des puits creusés par lançage Non disponible en français Page 1 of 3 Version imprimable fm^. Ministère de Unt3NO 1 Environnement ' Éco-info La protection de la qualité de l'eau potable des puits tubulaires ou des puits creusés par

Plus en détail

CHOISISSEZ LA NATURE SUR VOTRE TOIT

CHOISISSEZ LA NATURE SUR VOTRE TOIT Systèmes de toitures vertes CHOISISSEZ LA NATURE SUR VOTRE TOIT Les toits verts offrent un environnement plus sain et plus agréable! Général Les toitures vertes sont des toitures dont la pente ou la plateforme

Plus en détail

C LIMATISATI O N NA T U RE L LE

C LIMATISATI O N NA T U RE L LE R É D U I R E N O T R E C O N S O M M A T I O N D É L E C T R I C I T É C LIMATISATI O N NA T U RE L LE P A R L ES TOITURES VÉG ÉTA LISÉES Sommaire Sommaire... 1 Travail effectué par... 1 Historique...

Plus en détail

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION)

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION) Dans le cadre de l amélioration de la gestion des eaux pluviales sur son territoire, la Ville de Magog a adopté en septembre 2014 une réglementation concernant les gouttières des bâtiments de son territoire

Plus en détail

VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE. N/Réf. : 16229. 8 mai 2013 Révision 1

VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE. N/Réf. : 16229. 8 mai 2013 Révision 1 VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE N/Réf. : 16229 8 mai 2013 Révision 1 Page : 1 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN SITUATION... 1 2. ANALYSE

Plus en détail

Pour un milieu. de vie amélioré. le développement durable TOITURES

Pour un milieu. de vie amélioré. le développement durable TOITURES TOITURES Choix Nouveau d un règlement revêtement sur de toiture le développement durable Pour un milieu Agissons ensemble contre les îlots de chaleur urbains et le ruissellement des eaux de pluie! de vie

Plus en détail

LES CLAPETS ANTIRETOUR,

LES CLAPETS ANTIRETOUR, facebook.com/rdp.pat ville.montreal. qc.ca/rdp-pat LES CLAPETS ANTIRETOUR, L ÉQUIPEMENT DE RELEVAGE AUTOMATIQUE ET LES GOUTTIÈRES DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE ET DES ÉTUDES TECHNIQUES COMPTOIR DES PERMIS

Plus en détail

Récupération de l eau de pluie

Récupération de l eau de pluie Récupération de l eau de pluie La station récupère les eaux de pluie. Acte citoyen en France, mesure obligatoire en Belgique, la récupération des eaux de pluie est une alternative très intéressante pour

Plus en détail

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE Des règles différentes peuvent s appliquer dans le cas d un commerce. Informez-vous

Plus en détail

Extraction 40 cm au dessus du faîtage Puits d eau potable déclaré et utilisé. Pluvial séparé de l assainissement

Extraction 40 cm au dessus du faîtage Puits d eau potable déclaré et utilisé. Pluvial séparé de l assainissement Tranchées d épandage à faible profondeur Principe de fonctionnement Cette filière est généralement utilisée dans un sol perméable et d épaisseur suffisante (environ 1 mètre de terre végétale) pour permettre

Plus en détail

COMMUNE DE PONT A MARCQ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

COMMUNE DE PONT A MARCQ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES COMMUNE DE PONT A MARCQ CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Objet du Marché : Procédure adaptée pour «entretien des espaces verts de la commune de Pont à Marcq» Année 2013 Maître d ouvrage : Commune

Plus en détail

Pathologies des FONDATIONS

Pathologies des FONDATIONS Pathologies des FONDATIONS Module #2: Résistance structurale Excavation par Michel F. Coallier (2006) 1 Exigences de résistance r structurale: : (CNB 95-9.4) La partie 9 du CNB ne spécifie pas des exigences

Plus en détail

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose Le bac à graisses Schéma de principe Lorsqu on a une longueur de canalisation importante entre la sortie des eaux de cuisine et la fosse septique toutes eaux, il est fortement conseillé d intercaler un

Plus en détail

9.0 Ouvertures. 9.1 Préparations des ouvertures. 9.2 Installations des portes et fenêtres. 9.3 Solins/larmiers. manuel d'installation 9.

9.0 Ouvertures. 9.1 Préparations des ouvertures. 9.2 Installations des portes et fenêtres. 9.3 Solins/larmiers. manuel d'installation 9. 9.0 Ouvertures 9 9.1 Préparations des ouvertures 9.2 Installations des portes et fenêtres 9.3 Solins/larmiers manuel d'installation 9.0 M 9.0 OuVERTuRES La présente partie du manuel a pour but de guider

Plus en détail

Une pelouse fleurie INTRODUCTION

Une pelouse fleurie INTRODUCTION INTRODUCTION La notion de pelouse fleurie est assez récente. Elle répond, dans certaines circonstances, à une attente du public pour des aménagements plus soignés tout en ne négligeant pas une certaine

Plus en détail

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2 CHAPITRE OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2.1. CAS GÉNÉRAL L installation d un garde-corps est obligatoire lorsque la hauteur de chute comptée à partir de la zone de stationnement normal (ZSN)

Plus en détail

Filtre à sable vertical non drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007.

Filtre à sable vertical non drainé. Ce document reprend la norme XP DTU 64.1 de Mars 2007. Syndicat Interdépartemental de Gestion de l'alagnon et de ses affluents Mise en œuvre des dispositifs d assainissement d non collectif. Filtre à sable vertical non drainé. Ce document reprend la norme

Plus en détail

TECHNIQUE MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF

TECHNIQUE MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF GUIDE TECHNIQUE CONSOMMATEURS MESURES IMPORTANTES CONCERNANT L UTILISATION ET L AMÉNAGEMENT D UN SOUS-SOL NEUF Document préparé par le Service technique et inspection de chantiers de l Association provinciale

Plus en détail

Cardok Sàrl CP37 CH-1295 Tannay Switzerland Tél: 0041 22 77 66 051 info@cardok.com

Cardok Sàrl CP37 CH-1295 Tannay Switzerland Tél: 0041 22 77 66 051 info@cardok.com CARDOK MULTI Doubler votre espace de parking Rapide, Silencieux, Discret, Inviolable, Design, High-Tech Installation pour maison privée, immeuble, hôtel, bureau, CARDOK MULTI - FICHE TECHNIQUE Différents

Plus en détail

Centre Scientifique et Technique de la Construction. Les toitures vertes. O. Vandooren CSTC

Centre Scientifique et Technique de la Construction. Les toitures vertes. O. Vandooren CSTC Les toitures O. Vandooren CSTC Les toitures un concept pas vraiment nouveau Babylone VII e avant JC 2007 2 3 4 5 Une toiture verte est une toiture recouverte de végétation et des couches nécessaires au

Plus en détail

PREFECTURE DE L'OISE

PREFECTURE DE L'OISE PREFECTURE DE L'OISE RÈGLEMENT DU PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS MOUVEMENT DE TERRAIN SUR LES COMMUNES DE BEAULIEU-LES-FONTAINES, CANDOR, ECUVILLY ET MARGNY-AUX-CERISES (OISE) FEVRIER 2009 TITRE

Plus en détail

2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain

2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain 2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain 2-1. Concept du barrage souterrain Le barrage souterrain est un système consistant à retenir des eaux souterraines par un parafouille (corps du barrage) mis en place

Plus en détail

Le guide de l abri de jardin par

Le guide de l abri de jardin par Le guide de l abri de jardin par 2/12 Choisir son abri Superficies et matériaux Superficies : < 6 m² : pour ranger les produits et le matériel de jardin, les vélos De 6 à 14 m²: pour s aménager un atelier,

Plus en détail

Préalable à l installation :

Préalable à l installation : Félicitations avec l achat de votre terrasse decodeck! Vu que decodeck est un produit relativement nouveau, qui demande des consignes de montage spécifiques, vous retrouvez toute information nécessaire

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10.

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10. COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux Epandage en pente: Cette

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique - Filtre à sable vertical non drainé: Cette filière a été

Plus en détail

.3 Tolérance de la fabrication des panneaux..1 ± 0,8 mm. Pour des longueurs de 1290mm..2 ± 1,6 mm. Pour des longueurs de 3048mm x 1290mm.

.3 Tolérance de la fabrication des panneaux..1 ± 0,8 mm. Pour des longueurs de 1290mm..2 ± 1,6 mm. Pour des longueurs de 3048mm x 1290mm. EN ALUMINIUM page 1 de 8 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 Clauses générales.1 Les clauses générales de ce contrat font partie intégrante des travaux de la présente section. 1.2 Critères de calculs.1 Les panneaux d aluminium

Plus en détail

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg Toitures Fiche technique Édition 03.2011 Identificatie no. 02 09 45 05 100 0 000006 Version no. 4 Sarnavap 500E Pare-vapeur Description de produit Sarnavap 500E est un pare-vapeur sans trame à base de

Plus en détail

ENTRETIEN DE LA PELOUSE

ENTRETIEN DE LA PELOUSE Source : Fafard Savoir vert ENTRETIEN DE LA PELOUSE C est naturel de vouloir une belle pelouse. Saviez-vous que le secret d une belle pelouse repose sur un sol riche et équilibré? En effet, cette richesse

Plus en détail

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CARACTERISTIQUES GENERALES La zone N est une zone de protection stricte, motivée par la qualité des sites, espaces ou milieux naturels et les paysages. Toute

Plus en détail

Vos gouttières sont-elles conformes à la réglementation en vigueur?

Vos gouttières sont-elles conformes à la réglementation en vigueur? À CONSERVER Vos gouttières sont-elles conformes à la réglementation en vigueur? nicolet.ca Ville de Nicolet Règlement sur les branchements à l'égout (n o 576-89) Extrait- article 28 Évacuation des eaux

Plus en détail

PDF Created with deskpdf PDF Writer - Trial :: http://www.docudesk.com

PDF Created with deskpdf PDF Writer - Trial :: http://www.docudesk.com 3.5 Certificat d'autorisation (L.A.U., art. 119, 2 e ) Les objets suivants sont interdits sans l'obtention d'un certificat d'autorisation: 1) tout changement d'usage ou de destination d'un immeuble, d'un

Plus en détail

GUIDE DE MAINTENANCE TOITS VERTS ST M, M O N T R E A L, 2 013

GUIDE DE MAINTENANCE TOITS VERTS ST M, M O N T R E A L, 2 013 GUIDE DE MAINTENANCE TOITS VERTS ST M, M O N T R E A L, 2 013 2 015 / 0 5 / FR TOITS VERTS 101 A. CRITÈRES DE RÉUSSITE D UN TOIT VERT B. SOLUTIONS TECHNIQUES C. AVANTAGES DES TOITS VERTS D. CRÉDITS LEED

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Page 1/5 GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF L assainissement non collectif est une technique d épuration des eaux usées domestiques simple, durable et efficace, à condition de respecter

Plus en détail

PRE-EXPERTISE DE L'EGLISE DE ST MAREINS

PRE-EXPERTISE DE L'EGLISE DE ST MAREINS PRE-EXPERTISE DE L'EGLISE DE ST MAREINS I - Etude visuelle de l'extérieur a) En périphérie du volume: Nous notons un semblant de drain (?) autour de certaines façades par une bande gravier; néanmoins,

Plus en détail

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif Communauté d Agglomération de Marne et Gondoire Commune de LESCHES Zonage d assainissement EU Notice d enquête publique ANNEXES Annexe 1 : Annexe 2 : Annexe 3 : Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS RESTAURANT SCOLAIRE ET HALL DE SPORTS CONFERENCE DE PRESSE 20 mai

Plus en détail

1. Les puits d'infiltration :

1. Les puits d'infiltration : 1. Les puits d'infiltration : Ces dispositifs assurent le transit des eaux de ruissellement vers les couches perméables du sol. Ils sont utilisés essentiellement pour recevoir les eaux de toitures. Le

Plus en détail

L'ocre ferreuse cela la»»»»»

L'ocre ferreuse cela la»»»»» Vous avez des problèmes d ocre ferreuse? Consultez les rubriques de cette page pour tout savoir sur la question : Qu est-ce que l ocre ferreuse? L ocre ferreuse est le résultat d une réaction chimique

Plus en détail

R EGLEMENT LOTISSEMENT "NICOLE DUCLOS"

R EGLEMENT LOTISSEMENT NICOLE DUCLOS R EGLEMENT LOTISSEMENT "NICOLE DUCLOS" Section 1 - Nature de l'occupation et de l'utilisation du sol REGLE 1 : OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL ADMISES - Sont notamment admises : # les constructions

Plus en détail

Fiche technique. Le Service de l aménagement du territoire et de l urbanisme Édité le 29 octobre 2015 Page 1 sur 5

Fiche technique. Le Service de l aménagement du territoire et de l urbanisme Édité le 29 octobre 2015 Page 1 sur 5 Le présent document donne des informations sur les normes applicables à la construction ou la modification d une installation septique pour un usage résidentiel de six chambres à coucher ou moins et qui

Plus en détail

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56 Notice Technique Filière Fosse septique - Filtre à sable vertical non drainé: Cette filière a été élaborée

Plus en détail

Descriptions techniques des interventions à la parcelle

Descriptions techniques des interventions à la parcelle Descriptions techniques des interventions à la parcelle Dans le cadre de stockage suivi d une infiltration ou stockage et réutilisation mises en œuvre à la parcelle, le réservoir souterrain concerne essentiellement

Plus en détail

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes 23-25 janvier de 2013 Couches principaux d une toiture-terrasse traditionnelle

Plus en détail

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "ESPACES VERTS ET INSTALLATIONS SPORTIVES" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ ESPACES VERTS ET INSTALLATIONS SPORTIVES CONCOURS EXTERNE ET INTERNE CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "ESPACES VERTS ET INSTALLATIONS SPORTIVES" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE NATURE DES ÉPREUVES Arrêté du 24 janvier 1992 (publié au Journal officiel du 14 février

Plus en détail

UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013. Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot

UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013. Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013 Les toitures vertes Présentation par la sa MEULEMAN JP Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot Présentation des toitures végétales... Toiture à Tournai 1998 Maubeuge 1990

Plus en détail

CHAPITRE 4 - ZONE UE

CHAPITRE 4 - ZONE UE CHAPITRE 4 - ZONE La zone, secteurs destinées à accueillir des constructions à usage d habitation, des équipements collectifs, scolaires, sanitaires, sociaux ou culturels, de sports ou de loisirs. Rappels

Plus en détail

Table des matières. II. Vérification de notre première hypothèse: l'orientation des feuilles. 1. La phyllotaxie.

Table des matières. II. Vérification de notre première hypothèse: l'orientation des feuilles. 1. La phyllotaxie. Table des matières. Introduction I. Constat de départ. II. Vérification de notre première hypothèse: l'orientation des feuilles. 1. La phyllotaxie. 1.1. La suite de Fibonacci. 1.2. Description des dispositions

Plus en détail

INFILTRA Les eaux pluviales des surfaces revêtues et des toitures s infiltrent sans soucis dans le sol du jardin

INFILTRA Les eaux pluviales des surfaces revêtues et des toitures s infiltrent sans soucis dans le sol du jardin Passage de véhicules particuliers Si il est installé suivant nos consignes, le système offrira des décennies de sécurité. Vous pouvez même l intégrer sous une allée avec un passage de véhicules particuliers.

Plus en détail

109_Anspritzbegruenung.xls FR Stand: 06.07.09

109_Anspritzbegruenung.xls FR Stand: 06.07.09 109_Anspritzbegruenung.xls FR Stand: 06.07.09 Méthode d hydro-ensemencement Prestation complète de semis hydraulique Substrat de culture Optigreen (utilisation pour les structures monocouches) Consommation

Plus en détail

ÉNONCÉ DE TRAVAIL CONCERNANT LES SERVICES PÊCHES ET OCÉANS CANADA

ÉNONCÉ DE TRAVAIL CONCERNANT LES SERVICES PÊCHES ET OCÉANS CANADA ÉNONCÉ DE TRAVAIL CONCERNANT LES SERVICES PÊCHES ET OCÉANS CANADA 1.0 PORTÉE 1.1 Titre Achèvement d'un toit à pignon à l'écloserie du ruisseau Tenderfoot et travaux connexes 1.2 Introduction Pêches et

Plus en détail

1. Introduction. 2. Bases. 3. Evacuation des eaux des toits plats

1. Introduction. 2. Bases. 3. Evacuation des eaux des toits plats Evacuation des eaux des toitures plates SOMMAIRE 1. Introduction 2. Bases 3. Evacuation des eaux des toits plats 1. Introduction La conception et le calcul des installations d évacuation des eaux de toitures

Plus en détail

www.optigreen.com Brevet en cours d`enregistrement Beauté et élégance, en toute simplicité

www.optigreen.com Brevet en cours d`enregistrement Beauté et élégance, en toute simplicité Façade-jardin Beauté et élégance, en toute simplicité Brevet en cours d`enregistrement Le nouveau système breveté «Façade-jardin» d Optigreen a été conçu pour végétaliser facilement et durablement les

Plus en détail

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Administration Expliquer et respecter les procédures en vigueur dans l'entreprise Expliquer et décrire les procédures du métier Développement durable Utiliser avec discernement les

Plus en détail

Directive pour la réalisation d une étude sur les chauves-souris préalable a un projet de construction de parc éolien pour le NB

Directive pour la réalisation d une étude sur les chauves-souris préalable a un projet de construction de parc éolien pour le NB Directive pour la réalisation d une étude sur les chauves-souris préalable a un projet de construction de parc éolien pour le NB Pêche sportive et chasse Juin 2009 * Veuillez considérer la présente directive

Plus en détail

Toiture végétale en milieu institutionnel: Étude de cas UQAM

Toiture végétale en milieu institutionnel: Étude de cas UQAM Toiture végétale en milieu institutionnel: Étude de cas UQAM Odette Béliveau: Directrice au Service de l entretien et des composantes architecturales à l UQAM Antoine Trottier: Candidat à la maîtrise en

Plus en détail

des parties communes H.27

des parties communes H.27 des parties communes H.27 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux portes situées dans ou donnant sur les parties communes, des articles R.111-18 à R.111-18-3 du

Plus en détail

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle - Sarthe Philippe Rousseau, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien implanter sa maison Décider de construire une maison nécessite de réfléchir à son implantation. En effet, toute

Plus en détail

COMMUNE DE GUEUX. Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE

COMMUNE DE GUEUX. Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE COMMUNE DE GUEUX 4 rue de l'eglise 51390 Gueux Tél. 03 26 03 60 26 Fax : 03 26 03 58 85 COMMUNE DE GUEUX Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE Avril 2012 4 rue Jean Baptiste Clément

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.13 Stockage de liquides inflammables Installations non classées pour la protection de l environnement Arrêté du 1er juillet 2004 fixant les règles techniques

Plus en détail

Il n est pas trop tard pour rester au chaud cet hiver Décembre 2010

Il n est pas trop tard pour rester au chaud cet hiver Décembre 2010 Il n est pas trop tard pour rester au chaud cet hiver (EN) Puisque bon nombre de villes canadiennes font face à des degrés de gel variables au mois de décembre, les chutes de neige abondantes, les grands

Plus en détail

Connaissance sur la construction d une route Séquence «Glossaire d un projet routier»

Connaissance sur la construction d une route Séquence «Glossaire d un projet routier» Connaissance sur la construction d une route Séquence «Glossaire d un projet routier» Introduction : La construction d une route est très complexe. Les travaux commencent bien avant l arrivée de l équipement

Plus en détail

Règlement numéro 257. Concernant la protection des bâtiments contre les dégâts d eau

Règlement numéro 257. Concernant la protection des bâtiments contre les dégâts d eau Règlement numéro 257 Concernant la protection des bâtiments contre les dégâts d eau Attendu les pouvoirs conférés à la Municipalité notamment par les articles 19 et 21 de la Loi sur les compétences municipales

Plus en détail

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» 2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE SP2-F et SP4-F 295/310 SP2-F et SP4-F 295/310 MODELE H DH SP2/4-F 295 295 163 SP2/4-F 310* 310 163 *Standard Garage avec porte frontale devant parking mécanique

Plus en détail

1. REGLEMENTATION 2. INTRODUCTION

1. REGLEMENTATION 2. INTRODUCTION 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4222-1 à 26, R. 4412-149 et 150, R. 4722-1, 2, 13, 14, 26, R. 4724-2 et 3 et R. 4212-1 à 7; Arrêté du 8 octobre 1987: contrôle périodique des installations

Plus en détail

Gérer définitivement les problèmes de mousse

Gérer définitivement les problèmes de mousse Gérer définitivement les problèmes de mousse Tuer la mousse n est pas un problème mais pour l éliminer définitivement, il faudra identifier la ou les origines de sa présence et y remédier Quelles sont

Plus en détail

Montage du chauffage au sol

Montage du chauffage au sol Montage du chauffage au sol Principes de projet et d installation des feuilles chauffantes ECOFILM F les feuilles ECOFILM sont destinées uniquement aux constructions sèches elles ne peuvent pas être installées

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil À chaque usage son gazon naturel Selon l usage auquel vous destinez votre gazon, vous devrez avant toute chose réfléchir au type de gazon qui vous conviendra le mieux. On dénombre 4 catégories principales

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Avant de commencer Que vous ayez décidé de la construire vous-même ou de faire appel à un professionnel, ne vous lancez pas dans un projet de construction de véranda sans vous

Plus en détail

Pelouse Sport Conseil

Pelouse Sport Conseil Pelouse Sport Conseil LES EXPERTS CONSEILLERS EN TERRAINS SPORTIFS ASSISTANCE TECHNIQUE EXPERTISE - AUDIT FORMATION - ENTRETIEN DIAGNOSTIC SUIVI TRAVAUX ESPACES VERTS Jean-Louis GOXES 0684746446 José PAREJA

Plus en détail

INSTALLATION DE GAZON SYNTHÉTIQUE SUR SOL COMPACT

INSTALLATION DE GAZON SYNTHÉTIQUE SUR SOL COMPACT INSTALLATION DE GAZON SYNTHÉTIQUE SUR SOL COMPACT Pré requis : un sol drainant, pas de flaques stagnantes. Si ce n est pas le cas : creuser le sol de 10cm et y répartir 5 cm de gravier drainant Méthode

Plus en détail

Réparations visant à résoudre les problèmes d'infiltrations d'eau et de fuites d'air d'un immeuble résidentiel de quatre étages

Réparations visant à résoudre les problèmes d'infiltrations d'eau et de fuites d'air d'un immeuble résidentiel de quatre étages m ieux construire Réparations visant à résoudre les problèmes d'infiltrations d'eau et de fuites d'air d'un immeuble résidentiel de quatre étages Aperçu Cet immeuble de quatre étages abritant 94 logements

Plus en détail

Respecter les valeurs de la nature ISO 140 0

Respecter les valeurs de la nature ISO 140 0 Respecter les valeurs de la nature on nem tion envir a c fi ti r e C 1 ISO 140 0 entale L entreprise Klasmann-Deilmann est la plus performante des entreprises du domaine des supports de culture. Associant

Plus en détail

proforma terrassement

proforma terrassement proforma terrassement La qualité du terrassement est décisive, un terrassier professionnel doit vous garantir un strict respect des cotes et des niveaux. Nous vous conseillons vivement la mise en place

Plus en détail

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis :

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis : Zone Ri1 Le règlement de la présente zone concerne les secteurs urbanisés soumis à un aléa fort. On distingue 5 catégories de constructions ou (et) d équipements à savoir : 1 les constructions à usage

Plus en détail

FABRICATION D UN BAC À RÉSERVE D EAU POUR L AGRICULTURE URBAINE

FABRICATION D UN BAC À RÉSERVE D EAU POUR L AGRICULTURE URBAINE FABRICATION D UN BAC À RÉSERVE D EAU POUR L AGRICULTURE URBAINE Fabriqué entièrement à partir de matériaux réutilisés, ce bac permet de faire pousser facilement des légumes et des fines herbes en ville!

Plus en détail

RÉACTION CHIMIQUE : lorsque le sol contient du fer, celui-ci migre avec l eau vers le drain et forme au contact de l air une boue d hydroxyde de fer;

RÉACTION CHIMIQUE : lorsque le sol contient du fer, celui-ci migre avec l eau vers le drain et forme au contact de l air une boue d hydroxyde de fer; L ocre ferreuse est le résultat d une réaction chimique ou d un processus biologique, les deux pouvant se produire individuellement ou simultanément : RÉACTION CHIMIQUE : lorsque le sol contient du fer,

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels Réunion Information- Formation À l attention des professionnels A.N.C. Assainissement Non Collectif Par >, on désigne: tout système d'assainissement effectuant la collecte,

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques Le Mouvement Desjardins désire vous informer de la mise en marché de l immeuble situé au 201

Plus en détail

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement Conjuguer croissance et environnement www.sicoval.fr Sicoval Assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation

Plus en détail

Système Mapefloor MC. pour garage de stationnement. Membrane d imperméabilisation flexible pour circulation intense de piétons et de véhicules

Système Mapefloor MC. pour garage de stationnement. Membrane d imperméabilisation flexible pour circulation intense de piétons et de véhicules Système Mapefloor MC pour garage de stationnement Membrane d imperméabilisation flexible pour circulation intense de piétons et de véhicules Système Mapefloor pour garage de stationnement Système polyuréthane

Plus en détail

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LA SITUATION À PARIS V.1 - FAVORISER LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE La maîtrise de l énergie et plus largement la politique de lutte contre les changements

Plus en détail

Les vitrages zénithaux de faible inclinaison : couverture transparente de vérandas, fenêtres de toit aménagées dans des combles.

Les vitrages zénithaux de faible inclinaison : couverture transparente de vérandas, fenêtres de toit aménagées dans des combles. 2-2.2. Expositions solaires 2-2.2.1. Pathologies à éviter Si les parois d enveloppe sont isolées thermiquement, les conséquences de l exposition solaire ne dépendent que des ouvertures et de leur protection

Plus en détail

(Mémorial A159/2011, page 2796)

(Mémorial A159/2011, page 2796) ORGANISATION DES COMMUNES - AMENAGEMENT TERRITORIALE 1 Règlement grand-ducal du 28 juillet 2011 concernant le contenu du plan d aménagement particulier «quartier existant» et du plan d aménagement particulier

Plus en détail

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain 27/03/2015 Bruxelles Environnement Comment valoriser les eaux pluviales grâce à sa toiture? Maggy Hovertin MATRIciel Objectifs

Plus en détail

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Introduction INTRODUCTION La mise en décharge, dans le respect de l environnement, de certains types de déchets est un complément important

Plus en détail

6.7 Aménagement extérieur se rapportant aux paysages et à l'abattage d'arbres (L.A.U., art. 113, 12 o et 15 o )

6.7 Aménagement extérieur se rapportant aux paysages et à l'abattage d'arbres (L.A.U., art. 113, 12 o et 15 o ) 6.7 Aménagement extérieur se rapportant aux paysages et à l'abattage d'arbres (L.A.U., art. 113, 12 o et 15 o ) 6.7.1 Règles générales Tout espace libre d'un *emplacement construit ou vacant doit comprendre

Plus en détail

Règlementation sur l installation et l entretien des fosses

Règlementation sur l installation et l entretien des fosses Règlementation sur l installation et l entretien des fosses Si vous ne pouvez pas être relié au réseau du tout-à-l égout, vous devez disposer d un système d assainissement autonome pour traiter vos eaux

Plus en détail