PIB

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PIB"

Transcription

1 PIB A PRIX COURANTS (en milliards FCFA) Secteur primaire 2331,6 2597,1 2582,3 2610,4 2688,8 Agriculture 490,1 342,2 409,9 443,9 479,2 Vivrière 451,8 298,1 360,0 387,3 415,4 Industrielle 38,3 44,0 49,9 56,6 63,8 Elevage, sylviculture, pêche 506,4 536,0 564,8 598,1 634,2 Extraction minière hors pétrole 128,9 144,1 145,5 148,2 158,1 Exploitation pétrolière 1 206, , , , ,3 Secteur secondaire 686,1 774,5 908,1 939,2 945,3 Coton fibre -2,7-3,1-2,7-1,4 0,7 Produits pétroliers 0,0 22,6 80,4 98,2 87,1 Produits alimentaires, boissons et tabacs 271,5 260,7 270,2 246,0 249,6 Fabrication industrielle 26,6 26,6 31,9 32,6 38,0 Fabrication artisanale 245,0 234,1 238,3 213,4 211,6 Autres produits manufacturés 35,3 37,8 40,7 47,8 51,8 Fabrication industrielle 0,9 1,1 2,9 9,5 13,5 Fabrication artisanale 34,4 36,7 37,8 38,3 38,3 Electricité, gaz et eau 20,7 29,4 36,7 46,7 52,5 Travaux de construction 361,3 427,2 482,8 501,8 503,7 Secteur tertiaire 2117,0 2320,0 2498,5 2588,8 2781,2 Commerce 924,6 986, , , ,6 Hotellerie Restauration 57,3 62,1 62,0 63,6 65,5 Transports 41,4 40,0 50,1 52,4 58,7 Communications 31,7 33,3 34,3 34,7 37,3 Services financiers 31,2 35,5 41,4 44,7 48,1 Services aux entreprises 274,5 298,6 334,6 354,9 404,9

2 Autres services marchands 371,2 413,8 449,4 489,4 540,7 Branches non marchandes 410,0 478,8 514,1 543,9 569,7 SIFIM -24,9-28,1-32,5-34,9-37,3 Valeurs ajoutées 5 134, , , , ,3 Taxes nettes sur les produits 114,9 132,8 157,2 181,0 193,7 PIB au prix du marché 5249,6 5824,3 6146,0 6319,3 6609,1 PIB pétrolier 1206,2 1597,3 1542,5 1518,5 1504,4 PIB hors pétrole 4043,4 4227,0 4603,5 4800,8 5104,7 TAUX DE CROISSANCE EN VALEUR (%) Secteur primaire 37,8% 11,4% -0,6% 1,1% 3,0% Agriculture 44,2% -30,2% 19,8% 8,3% 8,0% Vivrière 51,6% -34,0% 20,8% 7,6% 7,3% Industrielle -8,5% 15,1% 13,2% 13,5% 12,8% Elevage, sylviculture, pêche 3,8% 5,9% 5,4% 5,9% 6,0% Extraction minière hors pétrole 15,6% 11,8% 0,9% 1,9% 6,7% Exploitation pétrolière 60,2% 30,6% -7,2% -2,9% -0,2% Secteur secondaire 11,5% 12,9% 17,3% 3,4% 0,7% Coton fibre -60,2% 16,2% -14,4% -46,4% -150,0% Produits pétroliers 255,7% 22,2% -11,3% Produits alimentaires, boissons et tabacs 1,4% -4,0% 3,6% -9,0% 1,4% Fabrication industrielle -7,0% 0,1% 19,9% 2,1% 16,5% Fabrication artisanale 2,5% -4,4% 1,8% -10,4% -0,9% Autres produits manufacturés 15,1% 7,1% 7,8% 17,5% 8,2% Fabrication industrielle 19,5% 17,9% 176,5% 226,5% 42,0% Fabrication artisanale 15,0% 6,8% 3,0% 1,4% -0,2% Electricité, gaz et eau -3,8% 41,8% 24,9% 27,4% 12,3% Travaux de construction 19,6% 18,2% 13,0% 3,9% 0,4% Secteur tertiaire 13,4% 9,6% 7,7% 3,6% 7,4%

3 Commerce 21,7% 6,7% 6,0% -0,5% 5,1% Hotellerie Restauration 14,5% 8,4% -0,1% 2,5% 3,0% Transports 24,6% -3,3% 25,3% 4,6% 12,0% Communications 2,6% 5,1% 3,0% 1,2% 7,6% Services financiers 12,8% 13,7% 16,7% 8,0% 7,5% Services aux entreprises 15,3% 8,8% 12,1% 6,1% 14,1% Autres services marchands 11,2% 11,4% 8,6% 8,9% 10,5% Branches non marchandes -1,2% 16,8% 7,4% 5,8% 4,7% SIFIM 14,3% 13,1% 15,7% 7,2% 6,9% Valeurs ajoutées 23,0% 10,8% 5,2% 2,5% 4,5% Taxes nettes sur les produits 27,6% 15,6% 18,4% 15,1% 7,0% PIB au prix du marché 23,1% 10,9% 5,5% 2,8% 4,6% PIB pétrolier 60,2% 32,4% -3,4% -1,6% -0,9% PIB hors pétrole 15,2% 4,5% 8,9% 4,3% 6,3% TAUX DE CROISSANCE EN VOLUME (%) Secteur primaire 13,3% -5,1% 4,0% -0,9% 1,5% Agriculture 53,0% -26,1% 16,1% 5,4% 5,1% Vivrière 61,7% -29,0% 17,2% 5,0% 4,8% Industrielle -8,6% 8,4% 8,2% 7,9% 7,1% Elevage, sylviculture, pêche 1,0% 2,6% 2,3% 2,9% 3,1% Extraction minière hors pétrole 13,6% 8,9% 13,4% 3,1% 3,3% Exploitation pétrolière 3,3% -1,4% 1,1% -4,6% -0,4% Secteur secondaire 13,9% 18,7% 18,1% 7,5% 4,8% Coton fibre -51,0% 53,8% 33,2% 25,0% 20,0% Produits pétroliers 276,5% 25,0% 12,2% Produits alimentaires, boissons et tabacs 9,8% 11,2% 6,7% 4,4% 6,0% Fabrication industrielle 9,5% 10,8% 13,6% 15,7% 16,5% Fabrication artisanale 9,8% 11,2% 5,9% 2,9% 4,4%

4 Autres produits manufacturés 12,1% 4,9% 9,6% 22,1% 11,0% Fabrication industrielle 16,0% 14,1% 185,0% 250,4% 49,0% Fabrication artisanale 12,0% 4,7% 4,5% 4,6% 1,6% Electricité, gaz et eau 10,1% 11,8% 31,8% 35,8% 10,7% Travaux de construction 16,6% 9,8% 11,3% 3,1% 1,7% Secteur tertiaire 14,7% 5,8% 6,7% 2,3% 3,5% Commerce 26,8% 3,5% 6,4% -0,6% -1,2% Hotellerie Restauration 9,6% 5,0% 1,9% 4,1% 5,2% Transports 15,9% 11,0% 29,0% 8,3% 10,2% Communications 15,0% 11,5% 8,8% 4,4% 5,3% Services financiers 14,2% 11,7% 13,7% 5,3% 5,1% Services aux entreprises 12,4% 3,3% 9,8% 4,3% 12,0% Autres services marchands 7,9% 7,7% 5,4% 5,5% 7,4% Branches non marchandes -0,4% 9,8% 4,8% 3,1% 2,6% SIFIM 14,2% 11,7% 13,7% 5,3% 5,1% Valeurs ajoutées 14,0% 2,5% 7,0% 1,7% 2,9% Taxes nettes sur les produits 27,7% 8,7% 13,2% 2,5% 4,2% PIB au prix du marché 14,3% 2,7% 7,1% 1,7% 2,9% PIB pétrolier 3,3% 3,6% 5,0% -3,0% 0,4% PIB hors pétrole 16,6% 2,4% 8,0% 3,3% 3,7% A PRIX CONSTANTS 2005 (en milliards FCFA) Secteur primaire 1691,8 1571,0 1666,5 1680,1 1721,1 Agriculture 509,6 374,9 436,1 459,2 482,2 Vivrière 474,4 336,8 394,8 414,6 434,5 Industrielle 35,2 38,1 41,2 44,5 47,7 Elevage, sylviculture, pêche 454,4 466,4 477,3 491,1 506,6 Extraction minière hors pétrole 117,0 127,4 144,5 148,9 153,9 Exploitation pétrolière 610,8 602,3 608,7 580,8 578,4

5 Secteur secondaire 642,3 707,5 777,4 822,6 858,6 Coton fibre -2,0-3,1-4,2-5,2-6,3 Produits pétroliers 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 Produits alimentaires, boissons et tabacs 288,4 320,7 342,3 357,0 377,9 Fabrication industrielle 30,2 33,4 38,0 44,0 51,2 Fabrication artisanale 258,2 287,2 304,3 313,0 326,7 Autres produits manufacturés 28,9 30,3 33,0 39,6 43,7 Fabrication industrielle 0,6 0,7 2,1 7,2 10,8 Fabrication artisanale 28,3 29,6 31,0 32,4 32,9 Electricité, gaz et eau 25,9 29,0 38,2 51,8 57,4 Travaux de construction 301,1 330,7 368,1 379,4 385,9 Secteur tertiaire 2260,7 2386,3 2544,5 2593,2 2666,5 Commerce 1 143, , , , ,2 Hotellerie Restauration 43,8 46,0 46,8 48,7 51,2 Transports 29,7 32,9 42,5 46,0 50,7 Communications 49,7 55,5 60,3 63,0 66,3 Services financiers 31,5 35,2 40,0 42,2 44,3 Services aux entreprises 245,3 253,3 278,2 290,2 325,1 Autres services marchands 350,8 377,7 397,9 419,9 450,8 Branches non marchandes 390,9 429,1 449,7 463,6 475,6 SIFIM -24,1-26,9-30,6-32,2-33,9 Valeurs ajoutées Taxes nettes sur les produits 119,7 130,1 147,2 150,9 157,2 PIB au prix du marché 4714,5 4794,9 5135,7 5246,7 5403,4 Taux de croissance 15,3% 1,7% 7,1% 2,2% 3,0% différence 1,0% -1,0% 0,0% 0,4% 0,1% PIB pétrolier PIB hors pétrole

6 Ressources et emplois à prix courants PIB Importations de biens et services Totale des ressources 7 696, , , , ,7 Dépenses de consommation finales Consommation finale privée autoconsommée Consommation finale privée commercialisée Consommation finale Administration publique Consommation finale ISBL Formation brute de capitale fixe (FBCF) FBCF SF et SNF FBCF Ménages et entrepréneurs individuels FBCF APU et ISBL Variation des stocks Exportations Totale des emplois 7 696, , , , ,7 Taux de croissance des ressources à prix constants PIB 14,3% 2,7% 7,1% 1,7% 2,9% Importations de biens et services 22,2% -5,5% -6,6% -3,5% -0,7% Totale des ressources 13,6% 4,0% 5,1% 2,8% 4,6% Dépenses de consommation finales 13,0% 8,8% 4,2% 3,5% 4,6%

7 Consommation finale privée autoconsommée 3,1% 3,1% 3,1% 3,1% 3,1% Consommation finale privée commercialisée 25,9% 12,0% 8,8% 3,6% 5,3% Consommation finale Administration publique 2,0% 5,7% -4,7% 4,2% 3,4% Consommation finale ISBL -21,5% 0,5% -12,2% 1,8% 3,1% Formation Brute de Capital Fixe (FBCF) 31,5% 6,9% 9,8% 4,4% 0,5% FBCF SF et SNF 38,6% -4,5% 11,2% 3,7% -3,9% FBCF Ménages et entrepréneurs individuels 5,7% 15,8% 4,1% 9,3% 3,2% FBCF APU et ISBL 38,1% 18,4% 11,0% 3,1% 4,1% Variation des stocks 31,5% 6,9% 9,8% 4,4% 0,5% Exportations 2,9% 4,7% -7,6% -5,7% 2,3% Totale des emplois 13,6% 4,0% 5,1% 2,8% 4,6% Contribution des branches à la croissance du PIB Secteur primaire 5,3-2,3 1,8-0,4 0,6 Agriculture 4,2-2,4 0,9 0,4 0,4 Vivrière 4,3-2,5 0,9 0,3 0,3 Industrielle -0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 Elevage, sylviculture, pêche 0,1 0,3 0,2 0,3 0,3 Extraction minière hors pétrole 0,4 0,2 0,3 0,1 0,1 Exploitation pétrolière 0,6-0,3 0,3-1,1-0,1 Secteur secondaire 2,0 2,4 2,4 1,1 0,7 Coton fibre 0,1 0,0 0,0 0,0 0,0 Produits pétroliers 0,0 0,0 1,1 0,3 0,2 Produits alimentaires, boissons et tabacs 0,6 0,6 0,3 0,2 0,2 Fabrication industrielle 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 Fabrication artisanale 0,6 0,5 0,2 0,1 0,1

8 Autres produits manufacturés 0,1 0,0 0,1 0,1 0,1 Fabrication industrielle 0,0 0,0 0,0 0,1 0,1 Fabrication artisanale 0,1 0,0 0,0 0,0 0,0 Electricité, gaz et eau 0,1 0,0 0,2 0,2 0,1 Travaux de construction 1,2 0,7 0,8 0,2 0,1 Secteur tertiaire 6,4 2,3 2,7 0,9 1,4 Commerce 4,8 0,6 1,1-0,1-0,2 Hotellerie Restauration 0,1 0,1 0,0 0,0 0,1 Transports 0,1 0,1 0,2 0,1 0,1 Communications 0,1 0,1 0,1 0,0 0,0 Services financiers 0,1 0,1 0,1 0,0 0,0 Services aux entreprises 0,7 0,2 0,5 0,2 0,7 Autres services marchands 0,6 0,5 0,4 0,4 0,6 Branches non marchandes 0,0 0,8 0,4 0,3 0,2 SIFIM -0,1-0,1-0,1 0,0 0,0 Valeurs ajoutées Taxes nettes sur les produits 0,6 0,2 0,3 0,1 0,1 PIB au prix du marché 14,3 2,7 7,1 1,7 2,9 Structure de la valeur ajoutée sectorielle Secteur primaire 44% 45% 42% 41% 41% Agriculture 9% 6% 7% 7% 7% Vivrière 9% 5% 6% 6% 6% Industrielle 0,7% 1% 1% 1% 1% Elevage, sylviculture, pêche 10% 9% 9% 9% 10% Extraction minière hors pétrole 2% 2% 2% 2% 2% Exploitation pétrolière 23% 27% 24% 22% 21% Secteur secondaire 13% 13% 15% 15% 14%

9 Coton fibre 0% 0% 0% 0% 0% Produits pétroliers 0% 0% 1% 2% 1% Produits alimentaires, boissons et tabacs 5% 4% 4% 4% 4% Fabrication industrielle 1% 0% 1% 1% 1% Fabrication artisanale 5% 4% 4% 3% 3% Autres produits manufacturés 1% 1% 1% 1% 1% Fabrication industrielle 0% 0% 0% 0% 0% Fabrication artisanale 1% 1% 1% 1% 1% Electricité, gaz et eau 0% 1% 1% 1% 1% Travaux de construction 7% 7% 8% 8% 8% Secteur tertiaire 40% 40% 41% 41% 42% Commerce 18% 17% 17% 16% 17% Hotellerie Restauration 1% 1% 1% 1% 1% Transports 1% 1% 1% 1% 1% Communications 1% 1% 1% 1% 1% Services financiers 1% 1% 1% 1% 1% Services aux entreprises 5% 5% 5% 6% 6% Autres services marchands 7% 7% 7% 8% 8% Branches non marchandes 8% 8% 8% 9% 9% SIFIM 0% 0% -1% -1% -1% Valeurs ajoutées Taxes nettes sur les produits 2% 2% 3% 3% 3% PIB au prix du marché 100% 100% 100% 100% 100% Contribution des éléments à la croissance de la demande globale

10 PIB 9,8 1,8 5,1 1,3 2,1 Importations de biens et services 6,9-1,7-1,9-1,0-0,2 Totale des ressources 13,6 4,0 5,1 2,8 4,6 Dépenses de consommation finales 7,9 4,9 2,4 2,0 2,7 Consommation finale privée autoconsommée 0,3 0,2 0,2 0,2 0,2 Consommation finale privée commercialisée 8,7 4,1 3,1 1,3 2,0 Consommation finale Administration publique 0,2 0,6-0,5 0,4 0,3 Consommation finale ISBL -1,3 0,0-0,5 0,1 0,1 Formation Brute de Capital Fixe (FBCF) 5,2 1,2 1,8 0,9 0,1 FBCF SF et SNF 2,9-0,4 0,9 0,3-0,3 FBCF Ménages et entrepréneurs individuels 0,2 0,5 0,1 0,3 0,1 FBCF APU et ISBL 2,1 1,1 0,8 0,2 0,3 Variation des stocks 0,1 0,2-0,2 0,0 0,0 Exportations 0,6 1,2-2,2-1,4 0,5 Totale des emplois 13,6 4,0 5,1 2,8 4,6 Structure des éléments de l'équilibre Offre/demande PIB 68% 71% 73% 74% 74% Importations de biens et services 32% 29% 27% 26% 26% Totale des ressources 100% 100% 100% 100% 100%

11 Dépenses de consommation finales 55% 56% 57% 58% 59% Consommation finale privée autoconsommée 7% 7% 7% 7% 7% Consommation finale privée commercialisée 34% 35% 37% 38% 39% Consommation finale Administration publique 10% 10% 9% 10% 10% Consommation finale ISBL 4% 4% 3% 3% 3% Formation Brute de Capital Fixe (FBCF) 18% 18% 19% 20% 19% FBCF SF et SNF 9% 8% 8% 8% 8% FBCF Ménages et entrepréneurs individuels 3% 3% 3% 4% 4% FBCF APU et ISBL 6% 7% 8% 8% 8% Variation des stocks 2% -2% -1% -1% -1% Exportations 24% 28% 24% 23% 23% Totale des emplois 100% 100% 100% 100% 100% Revenu et épargne Revenu disponible des ménages Revenu disponible après autoconsommation Epargne des ménages FBCF ménages Taux de croissance Revenu et épargne Revenu disponible des ménages 15,1% 2,8% 8,4% 3,2% 5,8% Revenu disponible après autoconsommation 18,1% 3,2% 9,0% 3,0% 6,0% Epargne des ménages -16,0% -32,3% 9,6% 3,1% 6,1%

Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE

Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE Chapitre 25 : COMPTABILITE NATIONALE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 341 II. LISTE DES TABLEAUX... 341 III. PRESENTATION... 342 IV. METHODOLOGIE... 342 V. DÉFINITIONS... 342 VI. SOURCES DE DOCUMENTATION...

Plus en détail

Les Comptes Nationaux 2008 et estimation 2009

Les Comptes Nationaux 2008 et estimation 2009 REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie ---------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ---------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work Fatherland ---------- NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS ----------

Plus en détail

2. Présentation de la comptabilité nationale

2. Présentation de la comptabilité nationale 2. Présentation de la comptabilité nationale Introduction (1) Comptabilité nationale : Système Européen des Comptes (SEC 95) => Technique de synthèse statistique représentation quantifiée de l économie

Plus en détail

Chapitre 3. La répartition

Chapitre 3. La répartition Chapitre 3. La répartition 1. La répartition de la valeur ajoutée La valeur ajoutée (1) Valeur ajoutée : solde du compte de production = > VA = P CI = > Richesse effectivement créée par les organisations

Plus en détail

Observation et Conjoncture Économique. Économie Nationale approche par les revenus

Observation et Conjoncture Économique. Économie Nationale approche par les revenus Observation et Conjoncture Économique Économie Nationale approche par les revenus qu est ce que le Revenu? La rémunération des facteurs de production? Le capital Le travail La consommation intermédiaire

Plus en détail

3. Agrégats, ratios et équilibres macroéconomiques

3. Agrégats, ratios et équilibres macroéconomiques 3. Agrégats, ratios et équilibres macroéconomiques Le calcul du PIB (1) PIB : Résultat final de l activité de production des unités productrices résidentes 3 façons de le mesurer : Par la production Par

Plus en détail

COMPTES NATIONAUX Définitifs 2012 et provisoires 2013

COMPTES NATIONAUX Définitifs 2012 et provisoires 2013 RÉPUBLIQUE DE LA GUINÉE BISSAU MINISTAIRE DE L ECONOMIE PLAN INTEGRATION REGIONAL I N S T I T U T N A T I O N A L D E L A S T A T I S T I Q U E COMPTES NATIONAUX Définitifs 2012 et provisoires 2013 Analyse

Plus en détail

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux. Comptes trimestriels 2015-II

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux. Comptes trimestriels 2015-II Institut des comptes nationaux Comptes nationaux Comptes trimestriels 2015-II Contenu de la publication Les comptes nationaux trimestriels de la Belgique sont élaborés d après les définitions du Système

Plus en détail

RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT

RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT PIB + M = CF+ FBCF + S + X Demande intérieure Valeur 2006 en milliard s d'euros ) Évolutions en volume au prix de l'année précédente Évolutions en volume au prix de l'année précédente

Plus en détail

Elaboration des documents méthodologiques des comptes nationaux selon le SCN 1993 et préparation du passage au SCN 2008

Elaboration des documents méthodologiques des comptes nationaux selon le SCN 1993 et préparation du passage au SCN 2008 AFRITAC de l Ouest (AFW) Abidjan Côte d Ivoire SÉMINAIRE Elaboration des documents méthodologiques des comptes nationaux selon le SCN 1993 et préparation du passage au SCN 2008 Institut national de la

Plus en détail

RAPPORT ÉCONOMIQUE, SOCIAL, ET FINANCIER

RAPPORT ÉCONOMIQUE, SOCIAL, ET FINANCIER PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014 RAPPORT ÉCONOMIQUE, SOCIAL, ET FINANCIER Tome II Annexe Statistique Sommaire I. Production et formation du revenu... 7 II. Structure de la demande intérieure...17 III.

Plus en détail

APPROCHE DE L ECONOMIE PAR LA PRODUCTION

APPROCHE DE L ECONOMIE PAR LA PRODUCTION APPROCHE DE L ECONOMIE PAR LA PRODUCTION Totalité des produits = Totalité des Revenus = Totalité des Dépenses DEPENSE Achats de biens et services Revenus primaires REVENU PRODUCTION redistribution des

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE. 2ème Bac Sciences Economiques

ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE. 2ème Bac Sciences Economiques Economie Générale et Statistique ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE 2ème Bac Sciences Economiques Première partie: Les concepts économiques de base 3- Les agrégats de la comptabilité nationale 27/10/2014

Plus en détail

ATELIER/SEMINAIRE AFRITAC de l OUEST ELABORATION DES DOCUMENTS METHODOLOGIQUES DES COMPTES NATIONAUX ET PREPARATION AU PASSAGE AU SCN2008

ATELIER/SEMINAIRE AFRITAC de l OUEST ELABORATION DES DOCUMENTS METHODOLOGIQUES DES COMPTES NATIONAUX ET PREPARATION AU PASSAGE AU SCN2008 ATELIER/SEMINAIRE AFRITAC de l OUEST TITRE ELABORATION DES DOCUMENTS METHODOLOGIQUES DES COMPTES NATIONAUX ET PREPARATION AU PASSAGE AU SCN2008 DATES 16 au 20 juin 2014 LIEU Lomé, TOGO COORDINATION AFRITAC

Plus en détail

ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES

ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES ANNEXE : TABLEAUX STATISTIQUES SOMMAIRE TABLEAU 1 : Origine et emploi des ressources aux prix courants..p.188 TABLEAU 2 TABLEAU 3 TABLEAU 4 TABLEAU 5 : Répartition sectorielle du PIB aux prix courants...p.189

Plus en détail

INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur

INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur Université Montesquieu Bordeaux IV 1 ère année Licence AES Année universitaire 2012-2013 INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur Questions préliminaires

Plus en détail

ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE

ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE Cours de M. Di Roberto Université Victor Segalen Bordeaux 2 Bibliographie Ce cours s inspire largement des ouvrages essentiels suivants. Merci à leurs auteurs. BOSSERELLE

Plus en détail

Comptes financiers des agents non financiers. France Zone euro

Comptes financiers des agents non financiers. France Zone euro ANALYSE Comptes financiers des agents non financiers 3ème trimestre 213 mise à jour 28/2/214 Contact : DGS-DSMF sesof@banque-france.fr Sociétés non financières : financement Les flux nets d emprunts bancaires

Plus en détail

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire

L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire L année économique et sociale 2010 dans les Pays de la Loire Rendez-vous de l Insee Elmostafa Okham Insee Pays de la Loire La situation économique au niveau national Page 2 En 2010, l économie française

Plus en détail

NOM : PRENOM : CLASSE :

NOM : PRENOM : CLASSE : 3ENT1 S1C I - DEFINITION Une entreprise est un ensemble de moyens (personnel et capital) réunis et organisés destinés à produire des biens et/ou des services qui seront vendus pour réaliser des bénéfices.

Plus en détail

Directives pour la rédaction des notes méthodologiques de comptabilité nationale

Directives pour la rédaction des notes méthodologiques de comptabilité nationale Directives pour la rédaction des notes méthodologiques de comptabilité nationale La publication des Nations Unies : «Statistiques de comptabilité nationale : principaux agrégats et tableaux détaillés»

Plus en détail

La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Compte satellite du tourisme 2010. La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais

La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Compte satellite du tourisme 2010. La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Compte satellite du tourisme 2010 La clientèle locale, soutien du tourisme réunionnais Sommaire Cadre d élaboration des comptes satellites du tourisme

Plus en détail

L évolution des modes de consommation Activités pour l élève

L évolution des modes de consommation Activités pour l élève L évolution des modes de consommation Activités pour l élève Introduction Que consomment les Français? Exercice Quel besoin est satisfait dans chaque cas? Pour chacun d entre eux, vous préciserez s il

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE REPUBLIQUE TOGOLAISE DES FINANCES ET DES Travail-Liberté-Patrie PRIVATISATIONS -------------- -------------- DIRECTION DE L

MINISTERE DE L ECONOMIE REPUBLIQUE TOGOLAISE DES FINANCES ET DES Travail-Liberté-Patrie PRIVATISATIONS -------------- -------------- DIRECTION DE L MINISTERE DE L ECONOMIE REPUBLIQUE TOGOLAISE DES FINANCES ET DES Travail-Liberté-Patrie PRIVATISATIONS -------------- -------------- DIRECTION DE L ECONOMIE -------------- DIVISION PREVISION ----------------

Plus en détail

La Recherche et Développement dans les comptes nationaux en base 2010

La Recherche et Développement dans les comptes nationaux en base 2010 La Recherche et Développement dans les comptes nationaux en base 2010 Thierry Méot Section comptes et synthèses des services La base 2010 : la mise en œuvre des règles du SEC 2010 Le système européen des

Plus en détail

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Royaume du Maroc Département de l Economie, l des Finances Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Générale Division de l Information l 15 10 5 0-5 -10-15 Tableau de bord annuel de

Plus en détail

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation

Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Les ressorts de l économie des services : dynamique propre et externalisation Xavier Niel et Mustapha Okham* Alors qu en 1978, le quart de l emploi était industriel, seulement 14 % des emplois sont désormais

Plus en détail

REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015)

REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015) REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015) CONJONCTURE ECONOMIQUE, FINANCIERE ET MONETAIRE DES ETATS MEMBRES DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET

Plus en détail

Note méthodologique. Les principales différences avec les TES sont mentionnées dans l encadré 1.

Note méthodologique. Les principales différences avec les TES sont mentionnées dans l encadré 1. Version intégrale Note méthodologique 1. Les tableaux des ressources et des emplois dans les comptes nationaux L élaboration des comptes nationaux de la Belgique s effectue conformément à la méthodologie

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Octobre 2013

Tendances conjoncturelles Octobre 2013 Tendances conjoncturelles Octobre 2013 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, automne 2013» Pour toute question

Plus en détail

Initiation à la Macroéconomie - Licence 1 Economie Gestion

Initiation à la Macroéconomie - Licence 1 Economie Gestion Initiation à la Macroéconomie - Licence 1 Economie Gestion 1 1 Remi.Bazillier@univ-orleans.fr http://remi.bazillier.free.fr Université d Orléans Plan général du cours 1 Introduction: présentation de la

Plus en détail

La situation financière des SNF françaises Quelques éléments de diagnostic élaborés à partir des comptes nationaux

La situation financière des SNF françaises Quelques éléments de diagnostic élaborés à partir des comptes nationaux La situation financière des SNF françaises Quelques éléments de diagnostic élaborés à partir des comptes nationaux 21 novembre 2014 Gilbert Cette 1. Définitions et sources Valeur ajoutée aux coûts des

Plus en détail

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance IV) l équilibre ressources - emplois et son interprétation Cet article fait suite à ceux du 19 janvier et du 18 février 2013. Il en est le complément logique sur les fondamentaux macro- économiques d un

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise

Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise Composition de la Communauté d Agglomération : 39 communes (dont 4 situées dans la Marne) Sources : IGN BD Topo, Francième Réalisation

Plus en détail

Liste des groupes de la Nomenclature d'activités des Etats Membres d'afristat (NAEMA) A. AGRICULTURE, CHASSE ET SYLVICULTURE

Liste des groupes de la Nomenclature d'activités des Etats Membres d'afristat (NAEMA) A. AGRICULTURE, CHASSE ET SYLVICULTURE Liste des groupes de la Nomenclature d'activités des Etats Membres d'afristat (NAEMA) GROUPE INTITULE A. AGRICULTURE, CHASSE ET SYLVICULTURE 01.1 Culture de céréales et autres cultures n.c.a. 01.2 Culture

Plus en détail

MISE À JOUR DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE

MISE À JOUR DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE MISE À JOUR DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DE L AGRICULTURE POUR LE QUÉBEC Préparée pour l Union des producteurs agricoles 31 octobre 2014 Siège social : 825, rue Raoul-Jobin, Québec (Québec) Canada, G1N 1S6

Plus en détail

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010 Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC 1. Présentation... 328 2. Méthodologie... 328 3. Définitions... 328 4. Sources de

Plus en détail

ÉCONOMIE LA REMONTÉE DE L INFLATION RALENTIT LA PROGRESSION DES REVENUS RÉELS. janvier 2010

ÉCONOMIE LA REMONTÉE DE L INFLATION RALENTIT LA PROGRESSION DES REVENUS RÉELS. janvier 2010 ÉCONOMIE LA REMONTÉE DE L INFLATION RALENTIT LA PROGRESSION DES REVENUS RÉELS janvier 21 PRIX À LA CONSOMMATION Évolutions sectorielles 2 variation sur 12 mois en % 7 15 1 5 Énergie (7,3 % du total) 6

Plus en détail

Approche par les revenus et le TEE

Approche par les revenus et le TEE Approche par les revenus et le TEE 1. Présentation générale On va revenir à l idée de base du circuit économique. Approche par les revenus : représentation de l économie nationale sous la forme d un circuit

Plus en détail

PROFIL DE LA PROVINCE

PROFIL DE LA PROVINCE PROFIL DE LA PROVINCE Économie de l Ontario en 2013 Produit intérieur brut (PIB) : 695,7 milliards de dollars PIB par habitant : 51 300 $ Population : 13,6 millions d habitants Exportations et importations

Plus en détail

STRATEGIES DE FINANCEMENT POUR L ATTEINTE DES OMD AU BENIN : POLITIQUE FISCALE ET AIDE PUBLIQUE AU DEVELOPPEMENT

STRATEGIES DE FINANCEMENT POUR L ATTEINTE DES OMD AU BENIN : POLITIQUE FISCALE ET AIDE PUBLIQUE AU DEVELOPPEMENT REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail --------@@@-------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ---------@@@-------- STRATEGIES DE FINANCEMENT POUR L ATTEINTE DES OMD AU BENIN : POLITIQUE FISCALE

Plus en détail

Initiation à la Macroéconomie - Licence 1 Economie Gestion

Initiation à la Macroéconomie - Licence 1 Economie Gestion Initiation à la Macroéconomie - Licence 1 Economie Gestion 1 1 Remi.Bazillier@univ-orleans.fr http://remi.bazillier.free.fr Université d Orléans Plan 1 Définitions et mesures Définition 2 la VAN Critère

Plus en détail

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires Energie Panorama Flux énergétique Dans la nature, l énergie se présente sous forme de pétrole brut, de gaz naturel, d énergie hydraulique, d uranium, de rayonnement solaire, d énergie éolienne, etc. Avant

Plus en détail

Diffusion et révisions des comptes nationaux

Diffusion et révisions des comptes nationaux Diffusion et révisions des comptes nationaux Pour décrire la politique de diffusion et de révisions des comptes nationaux, il est nécessaire de donner préalablement un rapide panorama des deux systèmes

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Table des matières. Principaux indicateurs macro-économiques. 1

Table des matières. Principaux indicateurs macro-économiques. 1 Tableau de bord des indicateurs macro-économiques mai 2015 Table des matières Présentation générale Principaux indicateurs macro-économiques. 1 Comptes et agrégats de la nation.... 2 Valeur ajoutée réelle

Plus en détail

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA 1 MGE CONSEIL 2 NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA L Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est une organisation de l Afrique de l ouest, qui a comme mission la réalisation de l'intégration

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Juillet 2013

Tendances conjoncturelles Juillet 2013 Tendances conjoncturelles Juillet 2013 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, été 2013» Pour toute question technique

Plus en détail

Dépenses nationales totales 3.0 3.4 2.3

Dépenses nationales totales 3.0 3.4 2.3 Chiffres clés pour l'économie belge Pourcentages de variation en volume - sauf indications contraires Dépenses de consommation finale des particuliers 2.0 2.6 1.4 Dépenses de consommation finale des pouvoirs

Plus en détail

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 161 II. PRÉSENTATION... 162 III. MÉTHODOLOGIE... 162 IV. SOURCES DE DOCUMENTATION... 163 GRAPHIQUES... 164 TABLEAUX...

Plus en détail

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES 3-1 Les administrations publiques locales dans les comptes de la nation 42 3-2 Les comptes des administrations

Plus en détail

1. Construction de la MCS 2012 du Niger

1. Construction de la MCS 2012 du Niger REPUBLIQUE DU NIGER FRATERNITE TRAVAIL - PROGRES MINISTERE DU PLAN, DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE Etablissement Public à Caractère

Plus en détail

PIB = somme des valeurs ajoutées + impôts sur les produits subventions à l importation

PIB = somme des valeurs ajoutées + impôts sur les produits subventions à l importation CHAPITRE 3 : LE PIB PLAN I/ définition du PIB Le PIB se définit selon 3 optiques. 1. PIB selon l optique de la production 2. PIB selon l optique de la demande 3. PIB selon l optique des revenus II/ Le

Plus en détail

TABLEAUX STATISTIQUES

TABLEAUX STATISTIQUES Continentalisation Cahier de recherche 9-9 Décembre 199 ----------------------------- COMMERCE, CROISSANCE ET EMPLOI : LE CAS DU MEXIQUE TABLEAUX STATISTIQUES Afef Benessaieh et Christian Deblock Groupe

Plus en détail

Royaume du Maroc. Présentation du Rapport sur les dépenses fiscales 2009

Royaume du Maroc. Présentation du Rapport sur les dépenses fiscales 2009 Royaume du Maroc Présentation du Rapport sur les dépenses fiscales 2009 Introduction Définition Avantages fiscaux accordés par l Etat en vue d encourager des personnes physiques ou morales, en renonçant

Plus en détail

Évolution du salaire moyen par tête (SMPT), nominal et réel

Évolution du salaire moyen par tête (SMPT), nominal et réel Salaires En 2012, le salaire mensuel de base (SMB) et le salaire moyen par tête (SMPT) augmenteraient de 2,1 % après des hausses respectives de 2,2 % et 2,4 % en 2011. Les salaires ont été soutenus en

Plus en détail

Tableaux annexes OPTIQUE TRÉSORERIE, ÉLÉMENTS DU COMPTE DE CAPITAL, ASSURANCE-DOMMAGES

Tableaux annexes OPTIQUE TRÉSORERIE, ÉLÉMENTS DU COMPTE DE CAPITAL, ASSURANCE-DOMMAGES Tableaux annexes OPTIQUE TRÉSORERIE, ÉLÉMENTS DU COMPTE DE CAPITAL, ASSURANCE-DOMMAGES Le résultat et le revenu agricoles en optique trésorerie Les comptes de l'agriculture se sont alignés, depuis la base

Plus en détail

WORKSHOP ON MACROECONOMIC ANALYSIS AND MODELING IN SUPPORT OF MDG-BASED PLANNING IN AFRICA

WORKSHOP ON MACROECONOMIC ANALYSIS AND MODELING IN SUPPORT OF MDG-BASED PLANNING IN AFRICA WORKSHOP ON MACROECONOMIC ANALYSIS AND MODELING IN SUPPORT OF MDG-BASED PLANNING IN AFRICA Micro-simulation Tools and Macroeconomic Models Lusaka 31.10.2007 Rolf Meier rolf.meier-d@arcor.de Caractéristiques

Plus en détail

Les opérations et autres flux

Les opérations et autres flux Les opérations et autres flux Les nomenclatures présentées ici sont celles du Système européen des comptes 2010 (SEC 2010). Nomenclature des opérations Opérations sur produits (biens et services) (P) P.1

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN AGENCE MONETAIRE DE L AFRIQUE DE L OUEST (AMAO) PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE DE LA CEDEAO RAPPORT SUR LA CONVERGENCE MACROECONOMIQUE 2007 - BENIN Freetown, juillet 2008 2 L année 2007 avait été placée

Plus en détail

La séquence des comptes

La séquence des comptes La séquence des comptes Comptes des institutions sans but lucratif au service des ménages I: Compte de production P.2 Consommation intermédiaire B.1b Valeur ajoutée brute P.51c Consommation de capital

Plus en détail

Les agents économiques

Les agents économiques La classification des entreprises DIAPO 1 Les agents économiques DIAPO 2 Les statuts des entreprises DIAPO 3 Test d écoute MENAGES Administrations publiques ISBLSM ordinaires collectifs centrales locales

Plus en détail

Observation et conjoncture économique

Observation et conjoncture économique Observation et conjoncture économique Les Comptes d Accumulations L accumulation de la richesse des SI est retracée dans les comptes d accumulations - Le compte de capital: la richesse non financière -

Plus en détail

Point de conjoncture économique et prévisions macroéconomiques du second semestre 2013 en zone CEMAC

Point de conjoncture économique et prévisions macroéconomiques du second semestre 2013 en zone CEMAC Point de conjoncture économique et prévisions macroéconomiques du second semestre 2013 en zone CEMAC Commission de la CEMAC Département des Politiques Economique, Monétaire et Financière Direction des

Plus en détail

BURKINA FASO PROGRAMME PLURIANNUEL DE CONVERGENCE 2014-2018 DU BURKINA FASO

BURKINA FASO PROGRAMME PLURIANNUEL DE CONVERGENCE 2014-2018 DU BURKINA FASO BURKINA FASO -------------------------- MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES -------------------------- COMITE NATIONAL DE POLITIQUE ECONOMIQUE PROGRAMME PLURIANNUEL DE CONVERGENCE DU BURKINA FASO FORMAT

Plus en détail

En utilisant vos propres mots, donnez une définition des termes qui figurent dans le schéma de l exercice précédent.

En utilisant vos propres mots, donnez une définition des termes qui figurent dans le schéma de l exercice précédent. 1.1.1 Circuit économique Nommez les flèches et les agents économiques du schéma ci-dessous, en tenant uniquement compte des flux financiers. 9 2 4 7 Entreprise 3 5 1 8 6 1. Revenus 2. Investissement 3.

Plus en détail

Compendium sur les données statistiques des impôts luxembourgeois

Compendium sur les données statistiques des impôts luxembourgeois mardi 10 mars 2015 Compendium sur les données statistiques des impôts luxembourgeois -1- Table des matières 1. Introduction... 9 2. Revue générale des recettes fiscales au Luxembourg... 10 2.1. POIDS RELATIF

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES FRANCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES FRANCE PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES FRANCE Juin 5 Selon les projections macroéconomiques pour la France effectuées dans le cadre de l Eurosystème, après trois années de croissance atone, le PIB croîtrait en moyenne

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les principaux indicateurs économiques Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif.

Plus en détail

La défiscalisation des heures supplémentaires : quels impacts micro et macro-économique 1

La défiscalisation des heures supplémentaires : quels impacts micro et macro-économique 1 - 201 - La défiscalisation des heures supplémentaires : quels impacts micro et macro-économique 1 La défiscalisation des heures supplémentaires et son exonération de cotisations sociales est centrale dans

Plus en détail

Après la période de forte croissance des

Après la période de forte croissance des 4.1 Croissance Après la période de forte croissance des trente années précédentes (+ 4,9 %), la croissance de l activité économique française fléchit à partir du début des années 198 (+ 1,8 % en moyenne

Plus en détail

Table des matières. Principaux indicateurs macro-économiques. 1

Table des matières. Principaux indicateurs macro-économiques. 1 Tableau de bord des indicateurs macro-économiques mai 2015 Table des matières Présentation générale Principaux indicateurs macro-économiques. 1 Comptes et agrégats de la nation.... 2 Valeur ajoutée réelle

Plus en détail

INDICATEURS DE CONJONCTURE. Production, Finances Publiques, Monnaie et crédit, Commerce Extérieur, Indice des Prix Taux de change

INDICATEURS DE CONJONCTURE. Production, Finances Publiques, Monnaie et crédit, Commerce Extérieur, Indice des Prix Taux de change BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE DES ETUDES INDICATEURS DE CONJONCTURE Production, Finances Publiques, Monnaie et crédit, Commerce Extérieur, Indice des Prix Taux de change OCTOBRE 2013 I. INTRODUCTION

Plus en détail

Le progrès technique au cœur de notre modèle de développement «Fourastié Sauvy»

Le progrès technique au cœur de notre modèle de développement «Fourastié Sauvy» Le progrès technique au cœur de notre modèle de développement «Fourastié Sauvy» L économiste et démographe du XXème siècle, Alfred Sauvy (1898-1990), rapporte cette anecdote au début de son livre «La machine

Plus en détail

Global Standards, Local Values, Outstanding Performance. Présenté par: Jalal JIHAZI

Global Standards, Local Values, Outstanding Performance. Présenté par: Jalal JIHAZI Global Standards, Local Values, Outstanding Performance Présenté par: Jalal JIHAZI AGENDA Présentation des Emirats Arabes Unis (E.A.U). L économie des Emirats. Présentation des secteurs d activités. Opportunités

Plus en détail

Centre d Analyse Théorique et de Traitement des données économiques

Centre d Analyse Théorique et de Traitement des données économiques Centre d Analyse Théorique et de Traitement des données économiques CATT WP No. 7. January 2011 UNE MATRICE DE COMPTABILITE SOCIALE (MCS) DU SENEGAL POUR L ANNEE 2006 Cheickh Sadibou FALL CATT-UPPA UFR

Plus en détail

En mars 2013, la Banque africaine de développement a, à travers son Département des statistiques, lancé un programme pour appuyer

En mars 2013, la Banque africaine de développement a, à travers son Département des statistiques, lancé un programme pour appuyer ND CA EVELOPMEN T S ND PP FO AF RIC F EM ENT AF RI A LO D UN BANQ UE INE DE DEVE EN T EM PP A IC FR LO AIN DE DEVE Département des statistiques Juillet 2013 www.afdb.org/statistics Chief Economist Complex

Plus en détail

THEME 1 MENAGES ET CONSOMMATION

THEME 1 MENAGES ET CONSOMMATION THEME 1 MENAGES ET CONSOMMATION CHAP 2 LA REPARTITION DU REVENU DISPONIBLE : CONSOMMATION ET EPARGNE 1 D après le Doc 1 Compléter le schéma suivant L'EXEMPLE DU MENAGE LEROY : (Rappel CHAP 1) Le revenu

Plus en détail

BIENS ET SERVICES MARCHANDS : EOUILIBRE RESSOURCES EMPLOIS EN MILLIARDS DE FRANCS AUX PRIX 0E L'ANNEE 1980 et en pourcentage de variation t/t-1

BIENS ET SERVICES MARCHANDS : EOUILIBRE RESSOURCES EMPLOIS EN MILLIARDS DE FRANCS AUX PRIX 0E L'ANNEE 1980 et en pourcentage de variation t/t-1 e compte associe w. BIENS ET SERVICES MARCHANDS : EOUILIBRE RESSOURCES EMPLOIS EN MILLIARDS DE FRANCS AUX PRIX 0E L'ANNEE 1980 et en pourcentage de variation t/t-1 ----- 1 ------------------ 2 3 4 ----------------------------

Plus en détail

Point mensuel de conjoncture

Point mensuel de conjoncture 28/09/2015 Point mensuel de conjoncture REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

Évolution du salaire moyen par tête (SMPT), nominal et réel

Évolution du salaire moyen par tête (SMPT), nominal et réel Salaires En 2012, les salaires nominaux seraient aussi dynamiques qu en 2011. Le salaire mensuel de base (SMB) augmenterait de 2,3 % après 2,2 % en 2011 et la hausse du salaire moyen par tête (SMPT) serait

Plus en détail

Chiffres clés air-énergie-climat 2012 Situation du territoire alsacien aux regard des objectifs pour l air, le climat et l énergie

Chiffres clés air-énergie-climat 2012 Situation du territoire alsacien aux regard des objectifs pour l air, le climat et l énergie Chiffres clés air-énergie-climat 2012 Situation du territoire alsacien aux regard des objectifs pour l air, le climat et l énergie CREA Alsace du 16 avril 2014 Association pour la Surveillance et l étude

Plus en détail

2.2. L évolution de la situation économique et financière dans la zone CEMAC

2.2. L évolution de la situation économique et financière dans la zone CEMAC 2.2. L évolution de la situation économique et financière dans la zone CEMAC Taux de croissance du PIB en volume (en pourcentage) 2005 2006 2007 2008 (a) Cameroun 2,3 3,2 3,9 3,5 Centrafrique 3,0 4,3 3,6

Plus en détail

composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010

composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010 Données actualisées 1 composition de la consommation marchande des FranÇais entre 1960 et 2010 En pourcentage Nature de la dépense 1960 2010 Produits alimentaires et produits non alcoolisés 26,5 13,3 Boissons

Plus en détail

Royaume du Maroc. Direction des Etudes et des Prévisions Financières

Royaume du Maroc. Direction des Etudes et des Prévisions Financières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions Financières Tableau de bord des indicateurs macro-économiques mai 2011 Table des matières Présentation générale Principaux indicateurs macro-économiques.

Plus en détail

INTRODUCTION / CHAPITRE I : LES AGREGATS MACROECONOMIQUES

INTRODUCTION / CHAPITRE I : LES AGREGATS MACROECONOMIQUES INTRODUCTION / CHAPITRE I : LES AGREGATS MACROECONOMIQUES Introduction : la macroéconomie Les objectifs de la macroéconomie Les agrégats macroéconomiques 1 INTRODUCTION: LA MACROECONOMIE La macroéconomie

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Été 2015

Tendances conjoncturelles Été 2015 Tendances conjoncturelles Été 2015 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, été 2015» Pour toute question technique

Plus en détail

BULLETIN TRIMESTRIEL Mars 2015 N 143

BULLETIN TRIMESTRIEL Mars 2015 N 143 BULLETIN TRIMESTRIEL Mars 2015 N 143 BULLETIN TRIMESTRIEL MARS 2015 N 143 Les études de la présente publication ne peuvent être reproduites totalement ou partiellement sans autorisation. Les renseignements

Plus en détail

Consommation Energétique Finale de l Algérie

Consommation Energétique Finale de l Algérie Données & Indicateurs Ministère de l Energie et des Mines Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l Utilisation de l Energie Consommation Energétique Finale de l Algérie Edition 2007

Plus en détail

Les comptes nationaux et le SEC 2010

Les comptes nationaux et le SEC 2010 Les comptes nationaux et le SEC 2010 7 ème séminaire de la Banque nationale de Belgique pour enseignants en économie du secondaire Bruxelles, le 22 octobre 2014 Catherine RIGO Plan de l exposé Introduction

Plus en détail

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Atelier sur les Inventaires de Gaz à Effet de Serre du GCE Nom :. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles 1. Quels sont les gaz généralement inclus dans le secteur de l'énergie, conformément au

Plus en détail

Simulations de l impact de politiques. économiques sur la pauvreté et les inégalités

Simulations de l impact de politiques. économiques sur la pauvreté et les inégalités Simulations de l impact de politiques économiques sur la pauvreté et les inégalités L analyse de l évolution des conditions de vie et des comportements des classes moyennes, à la lumière de l observation

Plus en détail

Point de conjoncture économique et prévisions macroéconomiques du premier semestre 2014 en zone CEMAC

Point de conjoncture économique et prévisions macroéconomiques du premier semestre 2014 en zone CEMAC Point de conjoncture économique et prévisions macroéconomiques du premier semestre 2014 en zone CEMAC Commission de la CEMAC Département des Politiques Economique, Monétaire et Financière Direction des

Plus en détail

Chapitre 22 : FINANCES PUBLIQUES

Chapitre 22 : FINANCES PUBLIQUES Chapitre 22 : FINANCES PUBLIQUES 1. Présentation... 2. Méthodologie... 3. Sources de documentation... 4. Graphique... 5. Tableaux... LISTE DES GRAPHIQUES Graphique 22. 1: Evolutions comparees des recettes

Plus en détail

Les comptes économiques du Liban 2010

Les comptes économiques du Liban 2010 REPUBLIQUE LIBANAISE PRESIDENCE DU CONSEIL DES MINISTRES MISSION DES COMPTES ECONOMIQUES Les comptes économiques du Liban 2010 Elaborés et rédigés sous la direction de Robert Kasparian Octobre 2011 Liste

Plus en détail

Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 2012

Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 2012 Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 212 Ronan Mahieu* L économie française s est beaucoup transformée depuis l après-guerre, avec à la fois des évolutions lentes et continues

Plus en détail

Tableau 1 : Répartition des entreprises recensées par année de création. Tableau 2 : Répartition des entreprises recensées par branche d activité

Tableau 1 : Répartition des entreprises recensées par année de création. Tableau 2 : Répartition des entreprises recensées par branche d activité Tableau 1 : Répartition des entreprises recensées par année de création Année de création Effectif Pourcentage Avant 1990 813 2,6 1990-2000 4048 13,2 2001-2003 2238 7,3 2004-2014 22592 73,4 Non déclaré

Plus en détail

LA MATRICE DE COMPTABILITE SOCIALE DE L ECONOMIE SENEGALAISE EN 2011

LA MATRICE DE COMPTABILITE SOCIALE DE L ECONOMIE SENEGALAISE EN 2011 AGRODEP Data Report 02 September 2014 LA MATRICE DE COMPTABILITE SOCIALE DE L ECONOMIE SENEGALAISE EN 2011 Version 2 AGRODEP Data Reports are designed to document AGRODEP datasets. They are intended for

Plus en détail