Cf. document : «L amortissement des immobilisations Extraits du PCG»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cf. document : «L amortissement des immobilisations Extraits du PCG»"

Transcription

1 Chap. 4 : Les immobilisations 2 e partie : L amortissement des immobilisations corporelles et incorporelles Cf. document : «L amortissement des immobilisations Extraits du PCG» I- Définition de l amortissement Cf. PCG art et C. com. R En effet, l acquisition d une immobilisation n est pas considérée comme une charge de l exercice en cours. L amortissement est donc une technique comptable qui permet de répartir le coût (la «charge») d une immobilisation sur les exercices pendant lesquels elle sera utilisée. Cf. PCG art L utilisation d une immobilisation est assimilable à une consommation des avantages économiques attendus de cet actif et l amortissement consiste à répartir le coût de l actif sur la durée et selon le rythme de consommation des avantages économiques. Exemple (simple) : Coût d acquisition d une immobilisation : Durée probable d utilisation : 3 années Flux nets de trésorerie prévisionnels attendus de l immobilisation : N+1 N+2 N+1 Total FNT (Avantages économiques futurs) % (Rythme de consommation des avantages économiques) On en déduit le calcul de l amortissement : Amortissement N+1 N+2 N+1 Total (La difficulté n est pas l amortissement mais la détermination des FNT, d où l utilisation en pratique d une unité d œuvre : Cf. C) 2)) 1 / 5

2 II- Les immobilisations amortissables Toutes les immobilisations ne sont pas amortissables. Cf. PCG art L utilisation d une immobilisation peut être déterminable (i.e. mesurable) pour des raisons physiques (usure), techniques (obsolescence) ou juridiques (protection légale ou contractuelle limitée dans le temps). Les immobilisations dont l utilisation n est pas déterminable (i.e. pour lesquelles on ne peut pas prévoir de limite à la durée des avantages économiques attendus) ne sont pas amortissables. (On ne peut pas répartir le coût de l immobilisation sur une durée non définie!) En pratique, la plupart des immobilisations corporelles (sauf les terrains : il n y a pas de limite dans le temps à l utilisation) et incorporelles (sauf les marques entretenues) sont amortissables. (Les immobilisations financières ne sont pas amortissables.) III- Le plan d amortissement Cf. PCG art Un plan d amortissement est donc élaboré en fonction de deux (voire trois) variables : - La valeur (ou montant) amortissable de l immobilisation (base de l amortissement) ; - La durée et le rythme de consommation des avantages économiques attendus (durée et mode d amortissement) Ces deux variables étant liées. A) Le montant amortissable d une immobilisation Cf. PCG art et Montant amortissable =... Valeur brute :... Valeur résiduelle :... 2 / 5

3 B) La durée et le mode d amortissement d une immobilisation La durée d amortissement d une immobilisation est déterminée par la direction de l entreprise, en fonction de la durée d utilisation prévue par l entreprise (et non en fonction des usages professionnels généralement admis, à l exception des «petites» entreprises). «Le mode d amortissement (i.e. la méthode utilisée pour répartir le montant amortissable sur la durée d utilisation prévue) doit permettre de traduire au mieux le rythme de consommation des avantages économiques attendus de l immobilisation» (PCG art ). La consommation des avantages économiques attendus (l utilisation de l immobilisation) est mesurée par une unité d œuvre (PCG art ) : une unité de temps (temps de fonctionnement en heures, en jours ) ou une autre unité d œuvre (nombre de pièces produites, nombre de kilomètres parcourus, ). L unité d œuvre constitue une clé de répartition du montant amortissable. «L amortissement d un actif commence à la date de début de consommation des avantages économiques ( ). Cette date correspond généralement à la mise en service de l actif.» (PCG art ). Exemple : Plan d amortissement d un matériel de transport Coût d acquisition : (valeur brute) Durée d utilisation prévue : 3 ans Prix de revente estimé (net des frais de remise en état) : (valeur résiduelle) Mode d amortissement : Calculé en fonction du nombre de km parcourus (unité d œuvre) Kilométrage prévu : km ( en N, en N+1 et en N+2) Montant amortissable :... Plan d amortissement : Exercice N N+1 N+2 Base (Montant amortissable) Kilométrage (Unité d œuvre) Amortissement (Dotation Cumul ou annuité) Valeur nette comptable NB : VNC =... La VNC de fin d utilisation est égale à la valeur résiduelle 3 / 5

4 Le PCG (art & 15) prévoit les points suivants : - «Le mode d amortissement est appliqué de manière constante pour les actifs de même nature ayant des conditions d utilisation identiques». - «Le mode linéaire est appliqué à défaut de mode mieux adapté.» (Le rythme de consommation des avantages économiques attendus est alors supposé régulier au cours du temps.) - «Le plan d amortissement est défini à la date d entrée du bien à l actif. Toutefois, toute modification significative de l utilisation prévue (durée ou rythme de consommation des avantages économiques attendus) entraîne la révision prospective du plan d amortissement». (Cf. exercices) Remarque : Amortissement comptable et amortissement fiscal L amortissement est également règlementé par la fiscalité (c est une charge qui diminue l IS ). La fiscalité prévoit des modes d amortissement (linéaire, dégressif, exceptionnel) et les divergences entre l amortissement comptable (économique / technique) et l amortissement fiscal feront l objet d un amortissement dérogatoire. (Cf. Chap.6 relatif aux provisions, l amortissement dérogatoire étant une provision règlementée ). Cf. document : «Les amortissements : règles fiscales» Cf. Exemples 1 et 2 IV- La comptabilisation des amortissements «A la clôture de l exercice, une dotation aux amortissements est comptabilisée conformément au plan d amortissement pour chaque actif amortissable.» (PCG art ) La dotation aux amortissements constitue : NB : On crédite le compte 280/1 et non le compte 20/1 de l immobilisation pour maintenir le coût d acquisition dans les comptes. 4 / 5

5 Exemple (suite) : Exercice N : 31/12/N Dotation exercice N Extrait du bilan au 31/12/N : ACTIF Brut Amortissements Net PASSIF Autres immo. corporelles Les comptes 28 ont des soldes créditeurs (comme les comptes du passif) mais ils sont inscrits à l actif en déduction des comptes d immobilisations concernés. La valeur nette représente le solde du coût d acquisition qui reste à passer en charges, valeur résiduelle comprise. Exercice N+1 : 31/12/N+1 Dotation exercice N+1 Extrait du bilan au 31/12/N+1 : ACTIF Brut Amortissements Net PASSIF Autres immo. corporelles Cf. Cas Amortissements 1 et 2 5 / 5

DOCUMENTS COMPTABLES ET FISCAUX RELATIFS AUX IMMOBILISATIONS

DOCUMENTS COMPTABLES ET FISCAUX RELATIFS AUX IMMOBILISATIONS DOCUMENTS COMPTABLES ET FISCAUX RELATIFS AUX IMMOBILISATIONS Objectif(s) : o Découverte et utilisation des imprimés fiscaux de la liasse relatifs aux : Pré requis : o o Modalité(s) : o o o immobilisations,

Plus en détail

Thème : Analyse et mise en œuvre des dispositions nouvelles sur les amortissements et dépréciations (Règlement CRC )

Thème : Analyse et mise en œuvre des dispositions nouvelles sur les amortissements et dépréciations (Règlement CRC ) Thème : Analyse et mise en œuvre des dispositions nouvelles sur les amortissements et dépréciations (Règlement CRC 2002-10) La société MIKEPAS, spécialisée dans la diffusion de produits de parfumerie,

Plus en détail

Fiscalement, seules sont amortissables les immobilisations inscrites à l actif du bilan dont la valeur se déprécie du fait de l usage et du temps.

Fiscalement, seules sont amortissables les immobilisations inscrites à l actif du bilan dont la valeur se déprécie du fait de l usage et du temps. Fiscalement, seules sont amortissables les immobilisations inscrites à l actif du bilan dont la valeur se déprécie du fait de l usage et du temps. Pour les normes IFRS, l'amortissement est la répartition

Plus en détail

Chapitre 3.4 : Evaluation des immobilisations à la clôture

Chapitre 3.4 : Evaluation des immobilisations à la clôture Chapitre 3.4 : Evaluation des immobilisations à la clôture EXERCICES Remarque générale : les exercices comptables des sociétés coïncident avec l année civile. Exercice 1. Plans d amortissement (linéaire

Plus en détail

CHAPITRE 09 LES OPERATIONS D INVENTAIRE : LES AMORTISSEMENTS

CHAPITRE 09 LES OPERATIONS D INVENTAIRE : LES AMORTISSEMENTS CHAPITRE 09 LES OPERATIONS D INVENTAIRE : LES AMORTISSEMENTS Rappel de l article L 123-14 du Code de commerce «La comptabilité est basée sur des principes qui permettent de produire des comptes réguliers

Plus en détail

Unité 3 Synthèse Thème 1 THÈME 1. Régulariser l actif immobilisé à l inventaire. Cned Site de Lyon Page 1 / 5

Unité 3 Synthèse Thème 1 THÈME 1. Régulariser l actif immobilisé à l inventaire. Cned Site de Lyon Page 1 / 5 THÈME 1 Régulariser l actif immobilisé à l inventaire Cned Site de Lyon Page 1 / 5 SÉQUENCE SYNTHÈSE Régulariser l actif immobilisé à l inventaire Les biens dont l entreprise est propriétaire et qui sont

Plus en détail

les dernières évolutions

les dernières évolutions les dernières évolutions A. Les actifs B. L amortissement C. La dépréciation D. Les passifs Page 1 les dernières évolutions 3. Une nouvelle approche des provisions Absence de contrepartie au moins équivalente

Plus en détail

Cf. document : «L amortissement des immobilisations : Extraits du PCG» Cf. PCG art. 214-4 et C. com. R.123-179 (en combinant les deux définitions) :

Cf. document : «L amortissement des immobilisations : Extraits du PCG» Cf. PCG art. 214-4 et C. com. R.123-179 (en combinant les deux définitions) : 1 / 5 Chap. 4 : Les immobilisations 2 e partie : L amortissement des immobilisations (corporelles et incorporelles) Cf. document : «L amortissement des immobilisations : Extraits du PCG» I- Définition

Plus en détail

Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs

Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Réglement n 2002-10 du 12 décembre 2002 Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs Le Comité de la réglementation comptable, Vu la loi n 98-261 du 6

Plus en détail

Les investissements : immobilisations et amortissements. Objectifs. Au terme de ce chapitre, vous saurez :

Les investissements : immobilisations et amortissements. Objectifs. Au terme de ce chapitre, vous saurez : Les investissements : immobilisations et amortissements 1 Objectifs Au terme de ce chapitre, vous saurez : 1. définir une immobilisation ; 2. comptabiliser une immobilisation ; 3. définir un amortissement

Plus en détail

Relatif à l'amortissement et à la dépréciation des actifs

Relatif à l'amortissement et à la dépréciation des actifs Avis n 2002-07 du 27 juin 2002 Relatif à l'amortissement et à la dépréciation des actifs L assemblée plénière du Conseil national de la comptabilité, réunie le 27 juin 2002, approuve l avis relatif à l

Plus en détail

MODULE > COMPTABILITE GÉNÉRALE THÈME 13 > LES ÉCRITURES DE FIN D EXERCICE 1/4 : LES AMORTISSEMENTS

MODULE > COMPTABILITE GÉNÉRALE THÈME 13 > LES ÉCRITURES DE FIN D EXERCICE 1/4 : LES AMORTISSEMENTS MODULE > COMPTABILITE GÉNÉRALE THÈME 13 > LES ÉCRITURES DE FIN D EXERCICE 1/4 : LES AMORTISSEMENTS PRÉAMBULE Les amortissements CPT13 Les écritures de fin d exercice permettent de régulariser la comptabilité

Plus en détail

-IV- LES OPERATIONS D INVENTAIRE = OPERATIONS DE FIN D ANNEE

-IV- LES OPERATIONS D INVENTAIRE = OPERATIONS DE FIN D ANNEE -IV- LES OPERATIONS D INVENTAIRE = OPERATIONS DE FIN D ANNEE Les opérations d inventaire consistent à : - Vérifier physiquement le patrimoine de l entreprise (inventaire physique des immo et des stocks)

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS I. PREAMBULE ET DEFINITIONS

LES AMORTISSEMENTS I. PREAMBULE ET DEFINITIONS LES AMORTISSEMENTS I. PREAMBULE ET DEFINITIONS L entreprise doit, dans le respect du principe de prudence, constater à chaque inventaire, l amortissement annuel de chaque immobilisation amortissable afin

Plus en détail

Relatif aux modalités de reprise des dépréciations comptables et de neutralisation des incidences fiscales dans les comptes individuels

Relatif aux modalités de reprise des dépréciations comptables et de neutralisation des incidences fiscales dans les comptes individuels CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2006-12 DU 24 OCTOBRE 2006 Relatif aux modalités de reprise des dépréciations comptables et de neutralisation des incidences fiscales dans

Plus en détail

CHAPITRE 1 : L AMORTISSEMENT D ELEMENTS D ACTIF.

CHAPITRE 1 : L AMORTISSEMENT D ELEMENTS D ACTIF. CHAPITRE 1 : L AMORTISSEMENT D ELEMENTS D ACTIF. L'amortissement est une opération qui n'entraîne aucun mouvement de trésorerie. L'amortissement joue un triple rôle : - rôle juridique : il constate la

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES

LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES LES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES L'ETUDE DES AMORTISSEMENTS DEROGATOIRES NE FIGURE PAS DANS LE REFERENTIEL DES BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. L'amortissement dérogatoire ne correspond pas à l objet normal

Plus en détail

Eric DELESALLE IAS-IFRS & FISCALITE. APDC le 22 juin 2005

Eric DELESALLE IAS-IFRS & FISCALITE. APDC le 22 juin 2005 Eric DELESALLE IAS-IFRS & FISCALITE APDC le 22 juin 2005 1 Les nouvelles normes comptables Normes internationales = sont devenues les normes européennes (règlement européen du 19.07.2002) Comptes consolidés

Plus en détail

Amortissement et dépréciation des actifs (Règlement CRC n du 12 décembre 2002 relatif à l amortissement et la dépréciation des actifs)

Amortissement et dépréciation des actifs (Règlement CRC n du 12 décembre 2002 relatif à l amortissement et la dépréciation des actifs) Amortissement et dépréciation des actifs (Règlement CRC n 2002-10 du 12 décembre 2002 relatif à l amortissement et la dépréciation des actifs) Le règlement n 2002-10 du CRC est applicable obligatoirement

Plus en détail

EXERCICE 3 - L entreprise LECCI possède les immobilisations suivantes :

EXERCICE 3 - L entreprise LECCI possède les immobilisations suivantes : EXERCICE 3 - L entreprise LECCI possède les immobilisations suivantes : N Libellé Date d acquisition Date de mise en service Valeur d origine Durée d utilisation Amortissement fiscal Machine 1 10/07/N

Plus en détail

CAS REVIZ - AMORTISSEMENT ET CESSIONS : J EN VEUX ENCORE!!

CAS REVIZ - AMORTISSEMENT ET CESSIONS : J EN VEUX ENCORE!! CAS REVIZ - AMORTISSEMENT ET CESSIONS : J EN VEUX ENCORE!! La société FLEXICOQUES a acheté l année dernière un nouveau matériel destiné à produire des coques de téléphones portable pour un montant de 27

Plus en détail

UFR 06 Séminaire fiscalité appliquée /2017

UFR 06 Séminaire fiscalité appliquée /2017 UFR 06 Séminaire fiscalité appliquée - 2016/2017 I - Aspects économiques et financiers opération permettant de disposer d'un bien en le prenant en LOCATION à une société de crédit-bail qui achète le bien

Plus en détail

Gamme Privilège. Avantage. Gestion des Immobilisations. CRC compatible

Gamme Privilège. Avantage. Gestion des Immobilisations. CRC compatible Gamme Privilège Avantage Gestion des Immobilisations CRC 2002-10 compatible Présentation Avec l entrée en vigueur des nouvelles normes comptables, les entreprises doivent s adapter à une gestion plus complexe

Plus en détail

Les amortissements des immobilisations

Les amortissements des immobilisations Les amortissements des immobilisations Définition «L amortissement pour dépréciation est la constatation comptable d un amoindrissement de la valeur d un élément d actif, résultant de l usage, du temps,

Plus en détail

COMPTABILITE

COMPTABILITE Valeur d entrée ou valeur d origine : notée «VE» - Pour les biens acquis : la valeur d entrée est égale au coût d acquisition : VE = Coût d acquisition Coût d acquisition Prix d achat (nets des réductions

Plus en détail

L E S A M O R T I S S E M E N T S

L E S A M O R T I S S E M E N T S I - NOTIONS GENERALES : A - Définition : L E S A M O R T I S S E M E N T S L amortissement d un emprunt correspond à un remboursement d argent. L amortissement désigne également l étalement d un coût ou

Plus en détail

ASCA unité 3 Gestion comptable de fin d exercice préparatoire Thème 1 Exercices supplémentaires

ASCA unité 3 Gestion comptable de fin d exercice préparatoire Thème 1 Exercices supplémentaires ASCA unité 3 Thème 1 THÈME 1...2 Régulariser les s à l inventaire Actif immobilisé...2 SÉQUENCE 1...3 Les immobilisations amortissables....3 Thème 1 > Séquence 1 > Exercice... 3 SÉQUENCE 2...9 La dépréciation

Plus en détail

Tableau synoptique - Les immobilisations incorporelles

Tableau synoptique - Les immobilisations incorporelles 1 Tableau synoptique - Les immobilisations incorporelles Eléments de NCT 06 IAS 38 comparaison Tableau synoptique - Les immobilisations incorporelles A l inverse de la plupart des normes tunisiennes qui

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS DEGRESSIFS

LES AMORTISSEMENTS DEGRESSIFS LES AMORTISSEMENTS DEGRESSIFS C est une faculté accordée par l administration fiscale, permettant d amortir plus vite les biens en début de vie, par application d un coefficient multiplicateur au taux

Plus en détail

AMORTISSEMENT DEGRESSIF

AMORTISSEMENT DEGRESSIF AMORTISSEMENT DEGRESSIF 1 INTRODUCTION Ø Pour certains biens, les entreprises peuvent choisir d utiliser le système d amortissement dégressif qui est plus avantageux fiscalement les premières années. Ce

Plus en détail

APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Sofitel Quiberon. APPLICATION 7 Amortissement économique : unités de temps Hôtel Relais Mercure

APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Sofitel Quiberon. APPLICATION 7 Amortissement économique : unités de temps Hôtel Relais Mercure 2 AMORTISSEMENT ET DÉPRÉCIATION DES ACTIFS APPLICATION 6 Immobilisation par composant : Sofitel Quiberon APPLICATION 7 Amortissement économique : unités de temps Hôtel Relais Mercure APPLICATION 8 Amortissement

Plus en détail

SUR LES NOUVELLES NORMES COMPTABLES

SUR LES NOUVELLES NORMES COMPTABLES Solange Le Buffe I.E.N., Catherine Boënnec, Christine Closier, Xavier Girard, Françoise Léauté, Chantal Marquer, Eric Wallet. SYNTHESE SUR LES NOUVELLES NORMES COMPTABLES Les ACTIFS Les PASSIFS Les AMORTISSEMENTS

Plus en détail

Voici une analyse comparative des normes IAS/IFRS et normes comptables marocaines:

Voici une analyse comparative des normes IAS/IFRS et normes comptables marocaines: Voici une analyse comparative des normes et normes comptables marocaines: LES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Amortissement de certaines immobilisations incorporelles Réévaluation possible Mode d amortissement

Plus en détail

Indice de perte de valeur?

Indice de perte de valeur? IMMOBILISATIONS et AMORTISSEMENTS : les changements du Plan Comptable Général au 01/01/2005 Introduction Les immobilisations : Définition Evaluation Dépréciation Les amortissements Détermination Plan d

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Chapitre 1 Les travaux d inventaire Principe Les obligations comptables 12 PARTIE 1

SOMMAIRE. Présentation 3. Chapitre 1 Les travaux d inventaire Principe Les obligations comptables 12 PARTIE 1 Présentation 3 Chapitre 1 Les travaux d inventaire 11 1 - Principe 11 2 - Les obligations comptables 12 PARTIE 1 Les opérations de régularisation Chapitre 2 L état de rapprochement 15 1 - Principe 15 2

Plus en détail

Chap. 2 : Analyse de la performance financière (Les SIG et la CAF)

Chap. 2 : Analyse de la performance financière (Les SIG et la CAF) 1 / 6 Chap. 2 : Analyse de la performance financière (Les SIG et la CAF) Les indicateurs calculés à partir du compte de résultat (les soldes intermédiaires de gestion SIG et la capacité d autofinancement

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. ACTIFS IMMOBILISES (hors Fonds commercial) Ce qu il faut retenir*

FICHE PRATIQUE. ACTIFS IMMOBILISES (hors Fonds commercial) Ce qu il faut retenir* ACTIFS IMMOBILISES (hors Fonds commercial) 1 - Documentation obligatoire de la durée d utilisation - limitée ou non - des actifs incorporels et corporels : o Pas de présomption d une durée d utilisation

Plus en détail

Amortissement et dépréciation des actifs (Règlement CRC n du 12 décembre 2002 relatif à l amortissement et la dépréciation des actifs)

Amortissement et dépréciation des actifs (Règlement CRC n du 12 décembre 2002 relatif à l amortissement et la dépréciation des actifs) Amortissement et dépréciation des actifs (Règlement CRC n 2002-10 du 12 décembre 2002 relatif à l amortissement et la dépréciation des actifs) Le règlement n 2002-10 du CRC est applicable obligatoirement

Plus en détail

Objectif de la norme L objectif de la norme IAS 16 "Immobilisations corporelles" est de prescrire leur traitement comptable comptable.. Les questions

Objectif de la norme L objectif de la norme IAS 16 Immobilisations corporelles est de prescrire leur traitement comptable comptable.. Les questions IAS 16 "Immobilisations corporelles" 1 Objectif de la norme L objectif de la norme IAS 16 "Immobilisations corporelles" est de prescrire leur traitement comptable comptable.. Les questions fondamentales

Plus en détail

Leçon 10 L enrichissement de l année : le compte de résultat 2/3

Leçon 10 L enrichissement de l année : le compte de résultat 2/3 1. Le compte de résultat (rappel) Chiffre d affaires (+) Produits d exploitation (A) Achats de marchandises Variation Stock mses Autres achats & charges ext. (AACE) Impôts & Taxes Charges de personnel

Plus en détail

LES NOUVELLES NORMES COMPTABLES. uropean management consulting 1

LES NOUVELLES NORMES COMPTABLES. uropean management consulting 1 LES NOUVELLES NORMES COMPTABLES uropean management consulting 1 LES NOUVELLES NORMES COMPTABLES I) PRESENTATION SUCCINCTE DES NORMES INTERNATIONALES II) CONVERGENCE AVEC LES NORMES IFRS III) PRINCIPALES

Plus en détail

Évaluer le risque financier. Évaluer le risque financier Introduction. Évaluer le risque financier Introduction

Évaluer le risque financier. Évaluer le risque financier Introduction. Évaluer le risque financier Introduction Introduction Les documents comptables Analyse de la rentabilité Analyse de la situation financière Les prévisions Introduction Pourquoi évaluer le risque financier : Les professionnels paient à crédit

Plus en détail

I. Immobilisations incorporelles et corporelles Amortissements des immobilisations incorporelles et corporelles

I. Immobilisations incorporelles et corporelles Amortissements des immobilisations incorporelles et corporelles I. Immobilisations incorporelles et corporelles Amortissements des immobilisations incorporelles et corporelles 12 Amortissement sur la durée réelle d utilisation et prise en compte de la valeur résiduelle

Plus en détail

LE PETIT IFRS 2016/17. Les notions clés en 22 fiches. Robert Obert

LE PETIT IFRS 2016/17. Les notions clés en 22 fiches. Robert Obert LE PETIT IFRS 2016/17 Les notions clés en 22 fiches Robert Obert Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage ANC : Autorité des normes comptables ARC : Accounting Regulation Committee ASAF : Accounting

Plus en détail

P6 Chap. 3 : Le tableau de financement du PCG Exemple

P6 Chap. 3 : Le tableau de financement du PCG Exemple P6 Chap. 3 : Le tableau de financement du PCG Exemple La société ATLANTIC vous remet son bilan au 31/12/N et des tableaux extraits de l annexe des comptes annuels. Vous disposez également des informations

Plus en détail

CAS FLEXICOQUES EXERCICE DE COMPTABILITÉ SUR LES AMORTISSEMENTS ET CESSIONS D IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES

CAS FLEXICOQUES EXERCICE DE COMPTABILITÉ SUR LES AMORTISSEMENTS ET CESSIONS D IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES S FLEXIOQUES EXERIE E OMPTILITÉ SUR LES MORTISSEMENTS ET ESSIONS IMMOILISTIONS MORTISSLES L exercice comptable de l entreprise FLEXIOQUES coïncide avec l année civile. La société FLEXIOQUES a acheté l

Plus en détail

Relatif à la comptabilisation des coûts de démantèlement, d enlèvement et de remise en état de site dans les comptes individuels

Relatif à la comptabilisation des coûts de démantèlement, d enlèvement et de remise en état de site dans les comptes individuels CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 2005-H DU 6 DÉCEMBRE 2005 DU COMITÉ D URGENCE Relatif à la comptabilisation des coûts de démantèlement, d enlèvement et de remise en état de site dans les comptes

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux 62 boulevard Davout 75020 PARIS Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2010 Experts & Entreprendre 34 rue Général Delestraint 75016 PARIS Bilan Bilan Actif BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2010 31/12/2009

Plus en détail

Comptabilité générale m.ka$h ^^!!

Comptabilité générale m.ka$h ^^!! Effets LES EFFETS DE COMMERCE 1 DIFFERENTS TYPES D4EFFETS DE COMMERCE Les effets de commerce sont des moyens de crédit ils sont au nombre de 2 : La lettre de change (ou traite) tirée par le fournisseur

Plus en détail

GERMONT. Réservé aux enseignants - Reproduction PRÉSENTATION interdite DU DOSSIER Nathan. Traiter les immobilisations SARL

GERMONT. Réservé aux enseignants - Reproduction PRÉSENTATION interdite DU DOSSIER Nathan. Traiter les immobilisations SARL 3 Traiter les immobilisations Nous sommes le 15 novembre 200. Vous poursuivez votre période de formation dans le service Comptabilité de l entreprise Germont. Votre tutrice, Mlle Artos, vous confie le

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n 2005-D du 1 er juin 2005 du Comité d urgence afférent aux modalités d application des règlements n 2002-10 relatif à l amortissement et la dépréciation des actifs

Plus en détail

Bilan Actif. Période du 01/01/10 au 31/12/10 CNIID. Net (N) Net (N-1) 31/12/ /12/2009. Amortissements RUBRIQUES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

Bilan Actif. Période du 01/01/10 au 31/12/10 CNIID. Net (N) Net (N-1) 31/12/ /12/2009. Amortissements RUBRIQUES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Bilan Bilan Actif BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2010 31/12/2009 Frais de développement Concession, brevets et droits similaires Fonds commercial 484 305 180 Constructions Installations techniques,

Plus en détail

MANAGEMENT ET GESTION DE L UNITE COMMERCIALE DOSSIER G 2 LE BILAN

MANAGEMENT ET GESTION DE L UNITE COMMERCIALE DOSSIER G 2 LE BILAN BTS MUC MANAGEMENT ET GESTION DE L UNITE COMMERCIALE DOSSIER G 2 LE BILAN VERSION ANIMATEUR 1 Plan du chapitre 1. Les emplois et les ressources 2. La présentation du bilan comptable 2. 1. L'actif 2. 2.

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n du 23 juin 2004

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n du 23 juin 2004 CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n 2004-11 du 23 juin 2004 Relatif aux modalités d application de la comptabilisation par composants et des provisions pour gros entretien dans les organismes de

Plus en détail

I A S - I F R S & Nouveau Système Comptable Financier

I A S - I F R S & Nouveau Système Comptable Financier 1 I A S - I F R S & Nouveau Système Comptable Financier Les Impôts Différés 2 Notions de base Résultat comptable Résultat net de l exercice avant impôt sur les bénéfices Résultat fiscal Résultat net de

Plus en détail

SECTION 1 : CHAMP D'APPLICATION

SECTION 1 : CHAMP D'APPLICATION MODALITÉS DE COMPTABILISATION DES CHANGEMENTS DE MÉTHODES COMPTABLES, DES CHANGEMENTS D'ESTIMATIONS COMPTABLES ET DES CORRECTIONS D'ERREURS (cf. norme 14) La présente instruction a pour objet de renforcer

Plus en détail

Fiche 441. Les subventions. subventions, investissements, exploitation, équilibre. Référentiel des financements des entreprises.

Fiche 441. Les subventions. subventions, investissements, exploitation, équilibre. Référentiel des financements des entreprises. Banque de France V15/11/2016 1 5 Référentiel des financements des entreprises Fiche 441 Les subventions Mots clés : subventions, investissements, exploitation, équilibre Sommaire 1. Présentation générale...

Plus en détail

Amortissement et dépréciation des actifs (Règlement CRC n du 12 décembre 2002 relatif à l amortissement et la dépréciation des actifs)

Amortissement et dépréciation des actifs (Règlement CRC n du 12 décembre 2002 relatif à l amortissement et la dépréciation des actifs) Amortissement et dépréciation des actifs (Règlement CRC n 2002-10 du 12 décembre 2002 relatif à l amortissement et la dépréciation des actifs) Le règlement n 2002-10 du CRC est applicable obligatoirement

Plus en détail

PARTIE 3 : IMPOT SUR LES SOCIETES. Chapitre 17 : Les régimes d imposition des plus ou moins-values dans les sociétés soumises à l IS

PARTIE 3 : IMPOT SUR LES SOCIETES. Chapitre 17 : Les régimes d imposition des plus ou moins-values dans les sociétés soumises à l IS PARTIE 3 : IMPOT SUR LES SOCIETES Chapitre 17 : Les régimes d imposition des plus ou moins-values dans les sociétés soumises à l IS Au programme : 1. Principes 2. Les titres de participation 3. Les autres

Plus en détail

Première partie - Chapitre 1 Capitaux propres et passifs Applications et cas

Première partie - Chapitre 1 Capitaux propres et passifs Applications et cas Poly Applications 1 CNAM - Département Comptabilité Contrôle et Audit CFA 127 et 128 : Comptabilité approfondie de l entreprise Année : 2014-2015 Enseignant : Grégori Novak (mail : gregori.novak@cnam.fr)

Plus en détail

Concours d accès en 4 ème année Programme Grande Ecole Session de Septembre 2011 Epreuve spécialité Finance Durée : 3 heures

Concours d accès en 4 ème année Programme Grande Ecole Session de Septembre 2011 Epreuve spécialité Finance Durée : 3 heures Concours d accès en 4 ème année Programme Grande Ecole Session de Septembre 2011 Epreuve spécialité Finance Durée : 3 heures Partie I : Gestion financière Cas n 1 La société «Farah» envisage un investissement

Plus en détail

119 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE

119 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE 119 INTRODUCTION A LA COMPTABILITE 2012-2013 Application 5 Séances 13 à 15 Application de la série 03 du cours à distance CORRIGE Les opérations d inventaire et évaluation des stocks Amortissement des

Plus en détail

I. Définitions et éléments constitutifs des immobilisations corporelles

I. Définitions et éléments constitutifs des immobilisations corporelles Chapitre 5 Les immobilisations corporelles Manuel : Comptabilité approfondie (Epreuve 10) Edition Dunod Auteurs : Odile Barbe, Laurent Didelot, Jean-Luc Siegwart -------------- I. Définitions et éléments

Plus en détail

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le 31/12/2006

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le 31/12/2006 Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le 31/12/2006 Ce rapport contient 9 pages Annexe des comptes annuels. 1 Table des matières I FAITS CARACTERISTIQUES DE L EXERCICE Principes comptables et méthodes

Plus en détail

MODULE FORMATIONS CONSEILS EN MANAGEMENT EXERCICES CORRIGES LES AMORTISSEMENTS ET LES PROVISIONS.

MODULE FORMATIONS CONSEILS EN MANAGEMENT EXERCICES CORRIGES LES AMORTISSEMENTS ET LES PROVISIONS. FORMATIONS CONSEILS EN MANAGEMENT EXERCICES CORRIGES LES AMORTISSEMENTS ET LES PROVISIONS www.c2kformations.com SOMMAIRE. LES AMORTISSEMENTS ET LES PROVISIONS. 1. 2. 3. 4. LES TROIS CONSEQUENCES DE L AMORTISSEMENT

Plus en détail

Sommaire PARTIE 1. Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire PARTIE 1. Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Présentation Cet ouvrage présente 79 exercices de Comptabilité générale avec des corrigés détaillés, expliqués et justifiés. Ils intègrent les nouveautés de la normalisation comptable nationale, du Plan

Plus en détail

Audit des immobilisations

Audit des immobilisations M2 Master CGSI AU 2010/2011 Audit des immobilisations L évaluation des immobilisations selon le CGNC et les normes IFRS Préparé par : BAHIR Elmehdi EL HAFDI Abderrahim 5/28/14 PLAN Introduction I - Evaluation

Plus en détail

L amortissement en droit fiscal (cours)

L amortissement en droit fiscal (cours) L amortissement en droit fiscal (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Les règles fiscales générales en matière d amortissement... 4 Un préalable : la distinction amortissement

Plus en détail

GCE ODE rue Masseran PARIS. Etats Comptables et Fiscaux

GCE ODE rue Masseran PARIS. Etats Comptables et Fiscaux 5 rue Masseran 75007 PARIS Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2010 Bilan Bilan Actif RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2010 31/12/2009 CAPITAL SOUSCRIT NON APPELÉ IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

Plus en détail

NORMES IFRS LES AMORTISSEMENTS Page 1 sur 6

NORMES IFRS LES AMORTISSEMENTS Page 1 sur 6 LES AMORTISSEMENTS 1. DEFINITION Règlement n 2002-10 du CRC Article 322.1 3. Le montant amortissable d un actif est sa valeur brute sous déduction de sa valeur résiduelle. L amortissement d un actif est

Plus en détail

CONFÉRENCE 9 février 2016

CONFÉRENCE 9 février 2016 CONFÉRENCE 9 février 2016 Transposition de la directive européenne : quels impacts sur les comptes 2016? Patrick de Cambourg, Président Anne-Lyse Blandin Emmanuelle Guyomard Transposition de la directive

Plus en détail

LE PHARMACIEN GESTIONNAIRE : BIEN COMPRENDRE SES ÉTATS FINANCIERS. Présenté par : Daniel Rocheleau, CPA,CA 23 novembre 2017

LE PHARMACIEN GESTIONNAIRE : BIEN COMPRENDRE SES ÉTATS FINANCIERS. Présenté par : Daniel Rocheleau, CPA,CA 23 novembre 2017 LE PHARMACIEN GESTIONNAIRE : BIEN COMPRENDRE SES ÉTATS FINANCIERS Présenté par : Daniel Rocheleau, CPA,CA 23 novembre 2017 LES ÉTATS FINANCIERS Pourquoi les états financiers? Obligatoire Calcul des impôts

Plus en détail

Présentation 5. Partie 1. Les principes généraux de la comptabilité

Présentation 5. Partie 1. Les principes généraux de la comptabilité S ommaire Présentation 5 Partie 1 Les principes généraux de la comptabilité Thème 1 Le bilan et le compte de résultat simplifiés 15 Thème 2 Exercice 1 Établissement d un bilan 15 Exercice 2 Variation du

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N DU 7 MAI 2008

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N DU 7 MAI 2008 CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 2008-09 DU 7 MAI 2008 Relatif au projet d actualisation de l instruction budgétaire et comptable M22, applicable aux établissements et services publics sociaux

Plus en détail

L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES / CP17

L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES / CP17 Fiche technique / CP17 81 L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES / CP17 Définitions Les immobilisations peuvent être de 3 sortes : les immobilisations corporelles, les immobilisations incorporelles,

Plus en détail

L ANALYSE PAR LES FLUX

L ANALYSE PAR LES FLUX L ANALYSE PAR LES FLUX LE TABLEAU DE FINANCEMENT DU PCG Le tableau de financement décrit la manière dont l'entreprise a collecté les ressources nécessaires pour faire face à ses besoins de financement.

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux 210 RUE SAINT DENIS 75002 PARIS Etats Comptables et Fiscaux 30/09/2016 Téléphone : Bilan Bilan Actif BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 30/09/2016 30/09/2015 CAPITAL SOUSCRIT NON APPELÉ IMMOBILISATIONS

Plus en détail

Les provisions en droit fiscal (cours)

Les provisions en droit fiscal (cours) Les provisions en droit fiscal (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Les conditions de constitution des provisions... 4 Les conditions de fond (art. 39-1-5 du CGI)... 4

Plus en détail

État consolidé de la situation financière

État consolidé de la situation financière État consolidé de la situation financière Aux 31 mars (montants en millions de dollars canadiens) Notes 2013 2012 Actif Trésorerie et équivalents de trésorerie 293,2 $ 287,3 $ Comptes débiteurs 5 399,5

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE TD1

ANALYSE FINANCIERE TD1 Exercice 1 TD1 1. Etablir le bilan fonctionnel pour l année N. 2. Déterminer le montant du FRNG, du BFR, du BFRHE et de la trésorerie pour cet exercice. INFORMATIONS Les charges constatées d avance sont

Plus en détail

Association CYBER ACTEURS

Association CYBER ACTEURS 152 RUE FERNAND PELLOUTIER Exercice clos le 31/12/2010 Activité principale de l'entreprise : Autres organis; fonctionnant par adhésion volontai 9 ALLEE DERVENN 02 98 10 23 23 Page : 1 BILAN ACTIF ACTIF

Plus en détail

/(6&+$5*(63285'(35(&,$7,21

/(6&+$5*(63285'(35(&,$7,21 /(6&+$5*(63285'(35(&,$7,21,QWURGXFWLRQ La comptabilité distingue deux types de dépréciations selon leur degré d irréversibilité : les amortissements et le provisions. Cette distinction permet de respecter

Plus en détail

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGE

ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2007 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE LA SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGE Ce dossier présente

Plus en détail

LE CINEMATOGRAPHE CINE NANTES LOIRE ATLANTIQUE

LE CINEMATOGRAPHE CINE NANTES LOIRE ATLANTIQUE LE CINEMATOGRAPHE CINE NANTES LOIRE ATLANTIQUE 17 Rue Paul Bellamy 44000 NANTES COMPTES ANNUELS du 01/01/2016 au 31/12/2016 NAF : 5914Z SIRET : 419 029 129 00022 Sommaire Rapport de l'expert-comptable

Plus en détail

COMITE NATIONAL DE TOURISME EQUESTRE

COMITE NATIONAL DE TOURISME EQUESTRE RAPPORT FINANCIER En Euros EXERCICE 2013/2014 CLOS LE 31 AOUT 2014 COMITE NATIONAL DE TOURISME EQUESTRE Parc Equestre 41600 Lamotte Beuvron Assemblée générale ordinaire du CNTE 2014 Rapport financier de

Plus en détail

Les normes IFRS. Annexe 4

Les normes IFRS. Annexe 4 Les normes IFRS Les normes internationales d information financière (IFRS International Financial Reporting Standards) et les normes comptables internationales (IAS International Accounting Standards)

Plus en détail

SOCIETE INDUSTRIELLE DES TEXTILES «SITEX» Siège social : Avenue Habib Bourguiba - KSAR HELLAL

SOCIETE INDUSTRIELLE DES TEXTILES «SITEX» Siège social : Avenue Habib Bourguiba - KSAR HELLAL ETATS FINANCIERS DEFINITIFS SOCIETE INDUSTRIELLE DES TEXTILES «SITEX» Siège social : Avenue Habib Bourguiba - KSAR HELLAL La Société Industrielle des Textiles > publie, ci-dessous, ses Etats

Plus en détail

BANCA POPOLARE DI SONDRIO (Suisse) Succursale de Monaco au capital de euros Siège social : 3, rue Princesse Florestine - Monaco

BANCA POPOLARE DI SONDRIO (Suisse) Succursale de Monaco au capital de euros Siège social : 3, rue Princesse Florestine - Monaco Vendredi 12 août 2016 JOURNAL DE MONACO 2027 BANCA POPOLARE DI SONDRIO (Suisse) Succursale de Monaco au capital de 12.500.000 euros Siège social : 3, rue Princesse Florestine - Monaco bilan au 31 decembre

Plus en détail

Le rôle de l expert-comptable dans l établissement des comptes annuels. Philippe BENZONI Commission «Droit comptable et Technique de gestion»

Le rôle de l expert-comptable dans l établissement des comptes annuels. Philippe BENZONI Commission «Droit comptable et Technique de gestion» Le rôle de l expert-comptable dans l établissement des comptes annuels Philippe BENZONI Commission «Droit comptable et Technique de gestion» Le rôle de l expert-comptable dans un contexte de crise Les

Plus en détail

IAS 37 "Provisions, passifs éventuels et actifs éventuels" Cours Mr IHADDADENE

IAS 37 Provisions, passifs éventuels et actifs éventuels Cours Mr IHADDADENE IAS 37 "Provisions, passifs éventuels et actifs éventuels" 1 Champ d'application IAS 37 doit être appliquée par toutes les entités pour la comptabilisation des provisions, des passifs éventuels et des

Plus en détail

Amortissements des installations techniques, matériel et outillage industriels

Amortissements des installations techniques, matériel et outillage industriels Exercice 2 - Entreprise DELTA 1 - Enregistrez les écritures de régularisation au journal A Pas d'écriture Il n'y a pas lieu de constater d'interets Courus Non échus (ICNE) car les interets sont payables

Plus en détail

Étude de cas. Nazik FADIL. Powered by Ingenium

Étude de cas. Nazik FADIL. Powered by Ingenium Étude de cas Nazik FADIL Powered by Ingenium Énoncé Cas XYLON S.A. - Énoncé Vous disposez des bilans N-1 et N de la société XYLON, de tableaux de l annexe et de divers renseignements complémentaires. Une

Plus en détail

Transition aux IFRS 14 décembre 2004

Transition aux IFRS 14 décembre 2004 Transition aux IFRS 14 décembre 2004 Remarques préliminaires Les informations présentées résultent de l application des normes comptables internationales (IFRS) telles que publiées à ce jour et adoptées

Plus en détail

B.O.I. N 213 du 30 DECEMBRE 2005 [BOI 4A ]

B.O.I. N 213 du 30 DECEMBRE 2005 [BOI 4A ] B.O.I. N 213 du 30 DECEMBRE 2005 [BOI 4A-13-05 ] Références du document 4A-13-05 Date du document 30/12/05 Section 2 : Travaux en cours 160.S'agissant des travaux en cours, la seule évaluation reconnue

Plus en détail

M.G.I S.A 161 AVENUE DE VERDUN IVRY SUR SEINE CEDEX FRANCE 33/(0) Etats Comptables et Fiscaux

M.G.I S.A 161 AVENUE DE VERDUN IVRY SUR SEINE CEDEX FRANCE 33/(0) Etats Comptables et Fiscaux 161 AVENUE DE VERDUN 94204 IVRY SUR SEINE CEDEX FRANCE 33/(0)1.45.21.06.60 Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2009 Bilan Actif BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2009 31/12/2008 CAPITAL SOUSCRIT

Plus en détail

GROUPE SBT COMPTES CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2014

GROUPE SBT COMPTES CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2014 GROUPE SBT COMPTES CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2014 ACTIF Ecarts d'acquisition 4 183,8 4 183,8 Amortissement écarts d'acquisition -2 374,9-1 960,5 Provision écarts d'acquisition -500,0-500,0 Ecarts d'acquisition

Plus en détail

Les nouvelles règles comptables :

Les nouvelles règles comptables : Les nouvelles règles comptables : la convergence plan comptable/ifrs en marche La préparation des comptes 2005 voit l entrée en vigueur des règlements 2002-10 et 2004-06 du CRC qui concrétisent un pas

Plus en détail

B.O.I. N 213 du 30 DECEMBRE 2005 [BOI 4A ]

B.O.I. N 213 du 30 DECEMBRE 2005 [BOI 4A ] B.O.I. N 213 du 30 DECEMBRE 2005 [BOI 4A-13-05 ] Références du document 4A-13-05 Date du document 30/12/05 II. Traitement fiscal 123.Lorsqu'un immeuble n'est pas considéré comme immeuble de placement,

Plus en détail

SYNDICAT CFTC AIRBUS 316 ROUTE DE BAYONNE USINE LOUIS BREGUET BAT A TOULOUSE CEDEX 9

SYNDICAT CFTC AIRBUS 316 ROUTE DE BAYONNE USINE LOUIS BREGUET BAT A TOULOUSE CEDEX 9 316 ROUTE DE BAYONNE USINE LOUIS BREGUET BAT A01 Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2011 au 31/12/2011 Activité principale de l'association : SYNDICAT PROFESSIONNEL Nous vous présentons

Plus en détail