Antibiothérapie en chirurgie dentaire. Principes généraux. Profil des malades

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Antibiothérapie en chirurgie dentaire. Principes généraux. Profil des malades"

Transcription

1 Antibiothérapie en chirurgie dentaire Principes généraux Profil des malades Sujets considérés comme sains Cardiopathies sans risque d endocardite infectieuse Risque A (sujets à risque d infection locale et\ou générale) Risque B (sujets à risque d infection à distance) Pas de facteur de risque ni terrain particulier Communication interauriculaire Prolapsus mitral, souffle fonctionnel Porteur de stimulateur cardiaque Pontage coronarien, cardiopathie ischémique Transplantation ou greffe Immunodépression (congénitale, médicamenteuse, infectieuse, immunologique) Pathologie chronique non contrôlée (insuffisance hépatique, rénale, diabète ) dénutrition Prothèse valvulaire Antécédent d endocardite infectieuse Cardiopathie congénitale cyanogène Dérivations chirurgicales Les anti-infectieux recommandés en odonto-stomatologie au CHSA βlactamines Macrolides et apparentés Glycopeptides Antiviraux Antifongiques Amoxicilline-acide clavulanique (Augmentin ) Amoxicilline (Clamoxyl ) Oxacilline (Bristopen ), Pénicilline G Clarythromicine (Zeclar ) Spiramycine + métronidazole (Birodogyl ) Clindamicine (Dalacine ) Pristinamycine (Pyostacine ) Vancomycine (Vancocine ), Teicoplanine (Targocid ) Valaciclovir (Zelitrex ) Amphotéricine B (fongizone ), Fluconazole (Triflucan ) Les prescriptions d antibiotiques se feront sur des ordonnances spécifiques. Les s prescrits seront conformes aux recommandations du guide de prescription. Place des anti-inflammatoires Indications AINS préconisés Ablation de dent(s) de sagesse, ablations multiples, implantologie, gros kyste Maxillase, Nifluril Les AINS seront stoppés l avant dernier jour du antibiotique

2 Pulpopathies Pulpopathie avec desmodontite apicale Sujet à risque d infection à distance (risque B) Adulte et enfant ( 15 ans): Birodogyl 2 cps 3 X\j au cours des repas pendant 7 jours Enfant ( 15 ans) : Augmentin sirop 80mg\kg\j pendant 7 jours Pulpopathie avec abcès apical et\ou nécrose pulpaire Sujet à risque d infection à distance (risque A et B) Adulte et enfant ( 15 ans): Birodogyl 2 cps 3 X\j au cours des repas pendant 7 jours Enfant ( 15 ans) : Augmentin sirop 80mg\kg\j pendant 7 jours Abstention thérapeutique quelque soit le profil du malade Caries Pulpite transitoire réversible, aigue Traumatismes alvéolo-dentaire Traumatismes compliqués avec effraction de muqueuse et\ou osseuse associée Sujet sain et à risque d infection à distance (risque A et B) Adulte et enfant ( 15 ans): Augmentin 2 g 2 X\j au pendant 7 jours Si allergie Pyostacine 500 mg 2cps 3X\j Enfant ( 15 ans) : Augmentin sirop 80mg\kg\j pendant 7 jours Abstention thérapeutique quelque soit le profil du malade traumatismes alvéolo-dentaires simples

3 Maladies parodontales Gingivite ulcéro-nécrotique Parodontites agressives (prépubertaires, réfractaires, à progression rapide) Quelque soit le profil du malade Adulte et enfant ( 15 ans): Birodogyl 2 cps 3 X\j au cours des repas pendant 15 jours Si allergie Pyostacine 500 mg 2 cps 3X\j Enfant ( 15 ans) : Augmentin sirop 80mg\kg\j pendant 15 jours Abcès parodontal Patients à risque (risque A et B) Adulte et enfant ( 15 ans): Birodogyl 2 cps 3 X\j au cours des repas pendant 15 jours Si allergie Pyostacine 500 mg 2cps 3X\j Enfant ( 15 ans) : Augmentin sirop 80mg\kg\j pendant 15 jours Abstention thérapeutique quelque soit le profil du malade Gingivite chronique Gingivite associée à des maladies systémiques ou à une prise médicamenteuse Cellulite Aigue circonscrite Quelque soit le profil du malade Adulte et enfant ( 15 ans): Augmentin 2 g 2 X\j au pendant 10 jours Si allergie Pyostacine 500 mg 2cps 3X\j Enfant ( 15 ans) : Augmentin sirop 80mg\kg\j pendant 10 jours Aigue diffusée Quelque soit le profil du malade Adulte et enfant ( 15 ans): Augmentin IV 2 g \6 heures. Relais Per-os après 48 heures d apyréxie. Durée totale du TT= 10 jours Si allergie Dalacine IV 600 mg 3X\j + Gentalline 4 mg\kg\j en dose unique journalière Enfant ( 15 ans) : Augmentin IV 100mg\kg\j en 4 administrations. Relais Per-os après 48 heures d apyréxie. Durée totale du TT= 10 jours Si allergie Dalacine IV 20 mg\kg\j en 3 administrations + Gentalline 4 mg\kg\j en dose unique journalière

4 Actinomycose cervico-faciale Adulte et enfant ( 15 ans): Pénicilline G millions d unité\j IV pendant 2-4 semaines relais per-os par Zeclar 500 2X\j pendant 4-6 mois Ostéites Alvéolite sèche Patients à risque risque B Traitement local : Post-pengha Alvéolite suppurée Adulte et enfant ( 15 ans): Birodogyl 2 cps 3 X\j au cours des repas pendant 10 jours Enfant ( 15 ans) : Augmentin sirop 80mg\kg\j pendant 10 jours Ostéite maxillo-mandibulaire et infection sur ostéo-radionécrose Traitement adapté aux germes isolés des prélèvements osseux profonds Appel du référent en antibiothérapie pour adaptation thérapeutique Stomatites bactériennes, fongiques et virales Stomatites bactériennes (ulcéro-nécrotique) Adulte et enfant ( 15 ans): Augmentin 2 g 2 X\j pendant 10 jours Si allergie Birodogyl 2 cps 3 X\j au cours des repas pendant 10 jours Enfant ( 15 ans) : Augmentin sirop 80mg\kg\j pendant 10 jours Stomatites fongiques Eau bicarbonnatée + Fungizone suspension en bains de bouche 4-5X\j Triflucan Per-os suspension buvable (flacon de 50 mg) en cas de récidive ou chez l immunodéprimé : 50mg\j chez l adulte Stomatites herpétiques Zovirax suspension buvable : 5 doses \j pendant 10j Zélitrex 2 cps 500mg 3X\j pendant 7 jours

5 Infections bactériennes des glandes salivaires Sous mandibularites, parotidites Bristopen 100 mg\kg\j en 3 injections pendant 7 jours Infections en cas d implant ou de régénération tissulaire parodontale Pathologies Patients à risque A et B Lésions péri-implantaires infectieuses précoces et tardives Régénération tissulaire parodontale (membrane, greffe osseuse, matériaux de comblement Ablation immédiate du matériel TT : Adulte et enfant ( 15 ans): Birodogyl 2 cps 3 X\j au cours des repas pendant 15 jours Antibioprophylaxie de l endocardite infectieuse 1. groupes à risque 1.1.Cardiopathies à risque d endocardite infectieuse Groupe A : cardiopathie à haut risque Groupe B : cardiopathie à risque moins élevé Prothèse valvulaire Valvulopathie : IA, IM, RA Cardiopathie congénitale cyanogène Prolapsus de la valve mitrale Antécédent d endocardite infectieuse Bicuspidie aortique Cardiopathie congénitale non cyanogène Cardiomyopathie hypertrophique obstructive 1.2. autres s à risque Diabétiques insulino-dépendant, Immunodéprimé (VIH, greffés ) Gestes bucco-dentaires nécessitant une antibioprophylaxie de l endocardite infectieuse chez les cardiaques et autres s à risque Mise en place d une digue, soins paradontaux non chirurgicaux, soins endodontiques, soins prothétiques à risque de saignement, actes chirurgicaux, orthopédie dentofaciale, mise en place de bague Soins ambulatoires Pas d allergie aux βlactamines Clamoxyl 3g per os en prise unique dans l heure précédant le geste Allergie aux βlactamines Pyostacine 1g per os en prise unique dans l heure

6 précédant le geste Posologies pédiatriques : Clamoxyl 75 mg\kg, Pyostacine 15mmg\kg Anesthésie générale Pas d allergie aux βlactamines Allergie aux βlactamines Clamoxyl Vancocine ou Targocid 2g IV (perfusion de 30 min) dans l heure précédant le geste 1g per os 6 heures plus tard 1g IV en 1 heure, pas de 2 dose 400 mg IVD, pas de 2 dose Posologies pédiatriques : Clamoxyl 50 mg\kg avant, 25 mg\kg per os 6 heures après Vancocine 20mmg\kg (maximum 1g) Targocid : pas d AMM chez l enfant en antibioprophylaxie

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, juillet 2001 RECOMMANDATIONS INTRODUCTION Afin de limiter la

Plus en détail

CHIRURGIENS-DENTISTES NOUVELLE-CALÉDONIE OUTILS D AIDE À LA PRESCRIPTION ANTIBIOTHÉRAPIE

CHIRURGIENS-DENTISTES NOUVELLE-CALÉDONIE OUTILS D AIDE À LA PRESCRIPTION ANTIBIOTHÉRAPIE CHIRURGIENS-DENTISTES NOUVELLE-CALÉDONIE OUTILS D AIDE À LA PRESCRIPTION ANTIBIOTHÉRAPIE 1 RECOMMANDATIONS AFSSAPS - juillet 2001 RECOMMANDATIONS ANTIBIOTHÉRAPIE CURATIVE SYSTÉMIQUE RECOMMANDATIONS ANTIBIOTHÉRAPIE

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN PRATIQUE BUCCO-DENTAIRE RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN PRATIQUE BUCCO-DENTAIRE RECOMMANDATIONS RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN PRATIQUE BUCCO-DENTAIRE RECOMMANDATIONS Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, Juillet 2011 1 Principaux messages

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 11 septembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 11 septembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 11 septembre 2002 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de trois ans par arrêté du 27 avril 1999 (JO du 4 mai

Plus en détail

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Service d Odontologie Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Dr Laurent Nawrocki MCU-PH J.A.M.A. 25 janvier 2014 Aucun conflit d intérêt Rappels anatomiques 10 10 9 9 8 8 7 7 6 6 5 4 5 4 Cellulite

Plus en détail

Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire

Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire RECOMMANDATIONS Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire Recommandations juillet 2011 Sommaire Introduction 2 Notion de patient à risque d infection 4 Information et éducation du patient

Plus en détail

LA PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET EN STOMATOLOGIE PRESCRIRE MIEUX

LA PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET EN STOMATOLOGIE PRESCRIRE MIEUX LA PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET EN STOMATOLOGIE PRESCRIRE MIEUX LE TRAITEMENT CURATIF L'antibiothérapie curative est destinée à traiter une infection bactérienne. Un diagnostic de certitude

Plus en détail

Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir!

Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir! Docteur j ai mal aux dents et mon dentiste ne peut pas me recevoir! Que faire? Dr Marc SIMON Chirurgien Dentiste LOUVIERS RAPPELS ANATOMIQUES Origine 1. Traumatique 2. Post chirurgicale 3. Endodontique

Plus en détail

Avis 17 octobre 2012

Avis 17 octobre 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 17 octobre 2012 BIRODOGYL, comprimé pelliculé B/10 (CIP : 34009 348 281 5 7) RODOGYL, comprimé pelliculé B/20 (CIP : 34009 307 477 2 8) Laboratoire SANOFI AVENTIS France

Plus en détail

Consultation Multidisciplinaire Maladie de Rendu-Osler

Consultation Multidisciplinaire Maladie de Rendu-Osler Consultation Multidisciplinaire Maladie de Rendu-Osler RECOMMANDATATIONS SUR L ANTIBIOPROPHYLAXIE CHEZ LES PERSONNES ATTEINTES D UNE MALADIE DE RENDU OSLER AVEC MALFORMATIONS ARTERIO-VEINEUSES PULMONAIRES

Plus en détail

Prophylaxie de l endocardite infectieuse Révision de la conférence de consensus de mars 1992 Recommandations 2002

Prophylaxie de l endocardite infectieuse Révision de la conférence de consensus de mars 1992 Recommandations 2002 Médecine et maladies infectieuses 32 (2002) 542 552 wwwelseviercom/locate/medmal Texte long* Prophylaxie de l endocardite infectieuse Révision de la conférence de consensus de mars 1992 Recommandations

Plus en détail

L Antibio-prophylaxie

L Antibio-prophylaxie Version : F 1/10 L Antibio-prophylaxie NE S APPLIQUE QU AUX INTERVENTIONS CITEES DANS LES TABLEAUX TOUTE TRANSGRESSION DE CE PROTOCOLE ENGAGE LA RESPONSABILITE DU PRATICIEN L administration de l antibiotique

Plus en détail

Prophylaxie de l endocardite infectieuse Révision de la conférence de consensus de mars 1992 Recommandations 2002

Prophylaxie de l endocardite infectieuse Révision de la conférence de consensus de mars 1992 Recommandations 2002 Médecine et maladies infectieuses 32 (2002) 533 541 wwwelseviercom/locate/medmal Texte court* Prophylaxie de l endocardite infectieuse Révision de la conférence de consensus de mars 1992 Recommandations

Plus en détail

ANTIBIOPROPHYLAXIE EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE ET EN OBSTETRIQUE

ANTIBIOPROPHYLAXIE EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE ET EN OBSTETRIQUE 1/5 ANTIBIOPROPHYLAXIE EN CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE ET EN OBSTETRIQUE Acte chirurgical Produit Dose initiale Ré-injection et durée Hystérectomie (voie basse ou haute) (si durée 4 heures, réinjecter 1g) Cœlioscopie

Plus en détail

PREVENTION DE L'ENDOCARDITE BACTERIENNE

PREVENTION DE L'ENDOCARDITE BACTERIENNE 1/8 1 ) OBJECTIF(S) : permettre aux équipes de savoir quand et quels sont les traitements à mettre en route chez les patients risquant une endocardite bactérienne. 2 ) DOMAINE D APPLICATION : Fédération

Plus en détail

Prise en charge des foyers infectieux bucco-dentaires

Prise en charge des foyers infectieux bucco-dentaires Introduction Le spécialiste de la cavité buccale reçoit fréquemment des patients adressés par des praticiens de différentes spécialités pour une recherche de foyers infectieux (FIBD). La recherche de FIBD

Plus en détail

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2007, 50 113 Commission de l exercice professionnel et Groupe de réflexion Réflexions sur les possibilités de réponse aux demandes des chirurgiens orthopédistes avant arthroplastie

Plus en détail

Prophylaxie de l endocardite infectieuse

Prophylaxie de l endocardite infectieuse Prophylaxie de l endocardite infectieuse Sous l égide de la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF)* Révision de la conférence de consensus de mars 1992 Texte court (*) Avec la collaboration

Plus en détail

Prévention de l endocardite infectieuse : une évolution majeure des recommandations

Prévention de l endocardite infectieuse : une évolution majeure des recommandations Prévention de l endocardite infectieuse : une évolution majeure des recommandations RÉSUMÉ : Les recommandations sur la prophylaxie de l endocardite infectieuse (EI) ont beaucoup changé depuis 2002. Les

Plus en détail

Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire

Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire Recommandations de bonne pratique Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire RECOMMANDATIONS doi:10.1684/met.2012.0373 220 Principaux messages Il convient de réserver la prescription des

Plus en détail

Prescrire chez l Enfant

Prescrire chez l Enfant Prescrire chez l Enfant Décret JO Septembre 1985 le chirurgien dentiste a la possibilité de prescrire toutes les substances vénéneuses utiles à son exercice professionnel, Pré, per et post opératoire en

Plus en détail

Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire Recommandations Afssaps 2011

Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire Recommandations Afssaps 2011 ;17:334-346 SFMBCB, 2011 DOI: 10.1051/mbcb/2011138 www.mbcb-journal.org Recommandations Prescription des antibiotiques en pratique bucco-dentaire Recommandations Afssaps 2011 Philippe Lesclous UFR Odontologie,

Plus en détail

ENDOCARDITE INFECTIEUSE PROTÉGER SON CŒUR POUR RÉDUIRE LES RISQUES CARDIOVASCULAIRES

ENDOCARDITE INFECTIEUSE PROTÉGER SON CŒUR POUR RÉDUIRE LES RISQUES CARDIOVASCULAIRES ENDOCARDITE INFECTIEUSE PROTÉGER SON CŒUR POUR RÉDUIRE LES RISQUES CARDIOVASCULAIRES La Fédération Française de Cardiologie finance : prévention, recherche, réadaptation et gestes qui sauvent grâce à la

Plus en détail

Prophylaxie endocardite

Prophylaxie endocardite Prophylaxie endocardite Pourquoi les recommandations actuelles paraissent si compliquées? T Doco-Lecompte Maladies infectieuses et tropicales CHU Nancy 24 mars 2009 FMC Metz Prophylaxie de l endocardite

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL LORRAIN D ANTIBIOLOGIE EN ODONTOLOGIE. Hôpitaux de Brabois Vandœuvre Cedex

RÉFÉRENTIEL LORRAIN D ANTIBIOLOGIE EN ODONTOLOGIE.    Hôpitaux de Brabois Vandœuvre Cedex Imprimé par Lorraine Graphic - Photo couverture : Karelnoppe_Dreamstime - Janvier 2017 RÉFÉRENTIEL LORRAIN D ANTIBIOLOGIE EN ODONTOLOGIE Association AntibioLor - Bâtiment Ph. Canton Hôpitaux de Brabois

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

Nouvelles recommandations suisses pour la prophylaxie des endocardites

Nouvelles recommandations suisses pour la prophylaxie des endocardites Communications des sociétés de discipline médicale Kardiovaskuläre Medizin 2000;3:258 65 C. Vuille a, M. Zuber a, F. Stocker b a délégués de la Société Suisse de Cardiologie b délégué de la Société Suisse

Plus en détail

Association marocaine de prévention bucco-dentaire. 2 ème congrès international de prévention bucco-dentaire. 5-6-7 avril 2012

Association marocaine de prévention bucco-dentaire. 2 ème congrès international de prévention bucco-dentaire. 5-6-7 avril 2012 Association marocaine de prévention bucco-dentaire 2 ème congrès international de prévention bucco-dentaire 5-6-7 avril 2012 Auteur: Dr. L. HARFOUCHE Prise en charge des patients porteurs de prothèse articulaire

Plus en détail

UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE

UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOCK FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE CACABLANCA NOUVEAU PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN MEDECINE DENTAIRE Année universitaire 2008-2009 1 PROGRAMME DU CONCOURS D INTERNAT EN

Plus en détail

ENDOCARDITE INFECTIEUSE

ENDOCARDITE INFECTIEUSE ENDOCARDITE INFECTIEUSE VEYRIER Magali Cours de DES pédiatrie 7 et 8 décembre 2007 Magali Veyrier Saint Etienne 1 DEFINITION Infection microbienne de l endothélium valvulaire ou non valvulaire, des prothèses

Plus en détail

Endocardite infectieuse chez un porteur de bioprothèse valvulaire. DELANDE Evariste, MOYON Anais, HANAFIA Omar

Endocardite infectieuse chez un porteur de bioprothèse valvulaire. DELANDE Evariste, MOYON Anais, HANAFIA Omar Endocardite infectieuse chez un porteur de bioprothèse valvulaire DELANDE Evariste, MOYON Anais, HANAFIA Omar Présentation du cas clinique Mr S, 73 ans Hospitalisé en août 2014 pour une récidive d endocardite

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Partie 1 Principes généraux de la prescription... 1 VII

TABLE DES MATIÈRES. Partie 1 Principes généraux de la prescription... 1 VII TABLE DES MATIÈRES COLLABORATEURS... PRÉFACE... VII Partie 1 Principes généraux de la prescription... 1 Les antalgiques... 3 Principes et règles de prescription... 3 Aspects généraux de la douleur... 3

Plus en détail

LE PATIENT CARDIAQUE : QUELLES PRECAUTIONS A PRENDRE EN PRATIQUE DENTAIRE ET PARODONTALE?

LE PATIENT CARDIAQUE : QUELLES PRECAUTIONS A PRENDRE EN PRATIQUE DENTAIRE ET PARODONTALE? LE PATIENT CARDIAQUE : QUELLES PRECAUTIONS A PRENDRE EN PRATIQUE DENTAIRE ET PARODONTALE? THE CARDIAC PATIENT : WHAT PRECAUTIONS TO TAKE IN DENTAL AND PERIODONTAL PRACTICE? Auteurs: L. LAKHDAR : résidente

Plus en détail

ODF. Analyse de Steiner. Analyse de Sassouni. Analyse de Ricketts. Analyse de Biggerstaff. Analyse de Downs.

ODF. Analyse de Steiner. Analyse de Sassouni. Analyse de Ricketts. Analyse de Biggerstaff. Analyse de Downs. ODF 1) Embryologie dento faciale et croissance crânio faciale. 2) Rythme et direction de croissance. 3) Le modelage osseux. 4) Morphogenèse des arcades dentaires et établissement de l occlusion. 5) Notions

Plus en détail

Antibioprophylaxie chirurgicale : quoi de neuf en 2010? Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Valence

Antibioprophylaxie chirurgicale : quoi de neuf en 2010? Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Valence Antibioprophylaxie chirurgicale : quoi de neuf en 2010? Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Valence Rappel Burke, 1961 Démonstration sur modèle animal de l efficacité de l ABP si débutée

Plus en détail

Infections d origine dentaire : Complications loco-régionales. G Lescaille Pitié-Salpétière

Infections d origine dentaire : Complications loco-régionales. G Lescaille Pitié-Salpétière Infections d origine dentaire : Complications loco-régionales G Lescaille Pitié-Salpétière Sommaire Introduction 1-Définition des complications infectieuses d origine dentaire 2- Cellulites maxillo-faciales

Plus en détail

Jeudi 12 février 2015 Rodolphe BARTHELET (Interne Urgences Belfort)

Jeudi 12 février 2015 Rodolphe BARTHELET (Interne Urgences Belfort) Jeudi 12 février 2015 Rodolphe BARTHELET (Interne Urgences Belfort) Motif de consultation Mr F, 38 ans, consulte aux urgences dans la nuit aux environ de 4h pour douleur dentaire avec œdème de la face.

Plus en détail

Tuméfaction douloureuse

Tuméfaction douloureuse Santé bucco-dentaire Médecin de 1 er recours et problèmes dentaires fréquents Dre May SALMAN, médecin dentiste HUG Dr Jean-Pierre RIEDER, médecin interniste HUG Plan de présentation Santé bucco-dentaire

Plus en détail

GUIDE DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES

GUIDE DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES CENTRE HOSPITALIER DE SAINT-GAUDENS COMMISION DES ANTIBIOTIQUES GUIDE DU BON USAGE DES ANTIBIOTIQUES Agranulocytose fébrile Pneumopathies communautaires bactériennes score de Fine sans critère de gravité

Plus en détail

Prophylaxie et traitements antibiotiques

Prophylaxie et traitements antibiotiques Pratique quotidienne formation complémentaire Prophylaxie et traitements antibiotiques J. Thomas Lambrecht Clinique de chirurgie buccale, de radiologie et de stomatologie du Centre de médecine dentaire

Plus en détail

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :...

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :... DOSSIER PATIENT Simply with implants INFORMATIONS PATIENT Nom :... Prénom :... Adresse :.........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Plus en détail

TRAITEMENT de L ANGINE. Dr Isabelle MISSOTTE Service de pédiatrie CHT Nouméa 13.12.2011

TRAITEMENT de L ANGINE. Dr Isabelle MISSOTTE Service de pédiatrie CHT Nouméa 13.12.2011 TRAITEMENT de L ANGINE Dr Isabelle MISSOTTE Service de pédiatrie CHT Nouméa 13.12.2011 Definitions Angine = inflammation des amygdales, plus ou moins étendue au pharynx L angine à streptocoque ß hémolytique

Plus en détail

CANDIDOSES BUCCALES. I. Généralités

CANDIDOSES BUCCALES. I. Généralités CANDIDOSES BUCCALES I. Généralités Les candidoses buccales sont des infections très fréquentes de la bouche qui apparaissent uniquement en présence d un ou de plusieurs facteurs favorisants ; ceuxci peuvent

Plus en détail

Prescription des antibiotiques en odontologie et stomatologie Recommandations

Prescription des antibiotiques en odontologie et stomatologie Recommandations Recommandation Prescription des antibiotiques en odontologie et stomatologie Recommandations AGENCE FRANÇAISE DE SÉCURITÉ SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTÉ (AFSSAPS) GROUPE DE TRAVAIL Dr VEYSSIER Pierre,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 décembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 décembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 décembre 2005 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de cinq ans par arrêté du 18 janvier 2000 (JO du 26 janvier 2000) ZITHROMAX MONODOSE 250 mg,

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS INTRA-ABDOMINALES

PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS INTRA-ABDOMINALES PRISE EN CHARGE DES INFECTIONS INTRA-ABDOMINALES Diapositives réalisées par le comité des référentiels de la SPILF à partir des Recommandations Formalisées d Experts (RFE) organisées par la SFAR 17 décembre

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 20 novembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 20 novembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 20 novembre 2002 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans par arrêté du 20 janvier 1999 (J.O. du

Plus en détail

Evaluation de la prescription d'antibiotiques par les chirurgiensdentistes

Evaluation de la prescription d'antibiotiques par les chirurgiensdentistes Caisse Nationale de l Assurance Maladie des Travailleurs Salariés Direction du Service Médical Evaluation de la prescription d'antibiotiques par les chirurgiensdentistes omnipraticiens Mesure initiale

Plus en détail

L Antibio-prophylaxie

L Antibio-prophylaxie Version : D 1/8 L Antibio-prophylaxie NE S APPLIQUE QU AUX INTERVENTIONS CITEES DANS LES TABLEAUX TOUTE TRANSGRESSION DE CE PROTOCOLE ENGAGE LA RESPONSABILITE DU PRATICIEN L administration de l antibiotique

Plus en détail

Etude rétrospective d'une cohorte de 426 cas d'endocardites infectieuses Evaluation du relais per os des antibiotiques

Etude rétrospective d'une cohorte de 426 cas d'endocardites infectieuses Evaluation du relais per os des antibiotiques Etude rétrospective d'une cohorte de 426 cas d'endocardites infectieuses Evaluation du relais per os des antibiotiques Alexandre Mzabi, Solen Kernéis, Jean-Luc Mainardi Hôpital Européen Georges Pompidou,

Plus en détail

Dents et risque infectieux

Dents et risque infectieux Dents et risque infectieux Olivier Rogeaux Emmanuel Forestier Service de Maladies infectieuses Centre Hospitalier de Chambéry Dents et bactéries La région buccale n est pas stérile La région buccale n

Plus en détail

Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis. http://www.infectiologie.org.tn

Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis. http://www.infectiologie.org.tn Khaled Menif Service de réanimation pédiatrique polyvalente Hôpital d enfants de Tunis Introduction(1) L augmentation de la résistance des bactéries aux antibiotiques est inquiétante, et s explique entre

Plus en détail

La santé bucco-dentaire au cabinet OMS. Problèmes majeurs. Santé bucco-dentaire et santé générale. Santé. Déterminants sociaux et santé bucco-dentaire

La santé bucco-dentaire au cabinet OMS. Problèmes majeurs. Santé bucco-dentaire et santé générale. Santé. Déterminants sociaux et santé bucco-dentaire La santé bucco-dentaire au cabinet Santé OMS Déterminants sociaux et santé bucco-dentaire Colloque MPr 14 septembre 2011 Dr J-P Carrel Division de stomatologie, chirurgie orale et radiologie dento-maxillo-faciale

Plus en détail

FORGENI 17/09/2009. Prise en charge des surdosages, des accidents et du risque hémorragique liés à l'utilisation des AVK.

FORGENI 17/09/2009. Prise en charge des surdosages, des accidents et du risque hémorragique liés à l'utilisation des AVK. FORGENI 17/09/2009 Prise en charge des surdosages, des accidents et du risque hémorragique liés à l'utilisation des AVK. Recommandation HAS avril 2008 P NAMBOTIN, R BOUSSAGEON, J L MAS, J M ORIOL, B SENEZ

Plus en détail

Recommandation pour la prise en charge des candidoses systémiques.

Recommandation pour la prise en charge des candidoses systémiques. Recommandation pour la prise en charge des candidoses systémiques. Commission des Anti-Infectieux CHU de Limoges Les traitements utilisables (AMM 2005) lors des candidoses systémiques sont : DCI Nom commercial

Plus en détail

MESURES DE PRISE EN CHARGE MEDICALE DES MALADES ATTEINTS DE GRIPPE ET DE LEURS CONTACTS

MESURES DE PRISE EN CHARGE MEDICALE DES MALADES ATTEINTS DE GRIPPE ET DE LEURS CONTACTS DIRECTION GENERALE DE LA SANTE MESURES DE PRISE EN CHARGE MEDICALE DES MALADES ATTEINTS DE GRIPPE ET DE LEURS CONTACTS Annexe réalisée en collaboration avec l AFSSAPS et le GTA d après un document de la

Plus en détail

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus...

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... Sommaire Préface... V avant-propos... VII Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... X XI Programme de cardiologie... XII Liste des abréviations autorisées... XIV

Plus en détail

Journées de formation médicale continue 8 Tiaret, Algérie - 24 mai 2013

Journées de formation médicale continue 8 Tiaret, Algérie - 24 mai 2013 Journées de formation médicale continue 8 Tiaret, Algérie - 24 mai 2013 Dr Loïc EPELBOIN Service des Maladies Infectieuses et Tropicales 8 Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris, France Université Pierre et

Plus en détail

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE

Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE Université Européenne Miguel de Cervantes DIPLÔME UNIVERSITAIRE CLINIQUE DE PARODONTIE www.uemc.es Année universitaire 2016-2017 OBJECTIFS DE LA FORMATION Connaitre les disciplines théoriques et maîtriser

Plus en détail

Janvier 2004 ANTIBIO- PROPHYLAXIE ET ENDOSCOPIE DIGESTIVE RECOMMANDATIONS DE LA

Janvier 2004 ANTIBIO- PROPHYLAXIE ET ENDOSCOPIE DIGESTIVE RECOMMANDATIONS DE LA Janvier 2004 RECOMMANDATIONS DE LA ANTIBIO- PROPHYLAXIE ET ENDOSCOPIE DIGESTIVE Marc BARTHET, Bertrand NAPOLEON, Gérard GAY, Thierry PONCHON, Denis SAUTEREAU, Jean-Pierre ARPURT, Christian BOUSTIERE, Jean

Plus en détail

Responsabilité Civile Professionnelle > Chirurgiens-dentistes

Responsabilité Civile Professionnelle > Chirurgiens-dentistes Responsabilité Civile Professionnelle > Chirurgiens-dentistes Dr Philippe POMMAREDE Chirurgien-dentiste conseil, MACSF Les 25 732 chirurgiens-dentistes sociétaires de la MACSF et du contrat groupe CNSD

Plus en détail

AVK, GESTION DES SURDOSAGES,SITUATIONS A RISQUES ET COMPLICATIONS. Dr Y Moreau 2009

AVK, GESTION DES SURDOSAGES,SITUATIONS A RISQUES ET COMPLICATIONS. Dr Y Moreau 2009 AVK, GESTION DES SURDOSAGES,SITUATIONS A RISQUES ET COMPLICATIONS Dr Y Moreau 2009 Surdosage asymptomaeque des AVK INR cible entre 2 et 3 INR < 4 : adaptaeon seule INR entre 4 et 6 : saut d une prise et

Plus en détail

Le chirurgien dentiste : un acteur de santé dans la maladie diabétique. Jean François Seret Nancy le 12 octobre 2013

Le chirurgien dentiste : un acteur de santé dans la maladie diabétique. Jean François Seret Nancy le 12 octobre 2013 Diabète et chirurgiens dentistes Le chirurgien dentiste : un acteur de santé dans la maladie diabétique Un professionnel de santé le plus souvent ignoré dans le parcours de soin du diabétique alors qu

Plus en détail

Situation Agent Schéma posologique*

Situation Agent Schéma posologique* Le besoin d une antibioprophylaxie pour la prévention d une endocardite infectieuse et d une infection hématogène à la suite d une arthroplastie doit être envisagé sur une base individuelle et en collaboration

Plus en détail

PHARMACOLOGIE LES ANTIBIOTIQUES

PHARMACOLOGIE LES ANTIBIOTIQUES PHARMACOLOGIE LES ANTIBIOTIQUES I - GENERALITES Deux classes d'antibiotiques : Les bactéricides, qui détruisent les germes Les bactériostatiques qui inhibent les germes 1) DEUX TYPES DE GERMES Saprophytes,

Plus en détail

Les angines et leurs complications

Les angines et leurs complications Les angines et leurs complications Pr Righini Christian Adrien Clinique Universitaire d ORL Pôle TCCR 12 millions d angines / an en France Origine virale dans 80% des cas Introduction Les angines bactériennes

Plus en détail

CardioRanceance. Réseau de santé cardio-vasculaire du secteur sanitaire n 6 de Bretagne

CardioRanceance. Réseau de santé cardio-vasculaire du secteur sanitaire n 6 de Bretagne CardioRanceance Réseau de santé cardio-vasculaire du secteur sanitaire n 6 de Bretagne PROTOCOLE RESEAU : CONDUITE A TENIR DEVANT LA DECOUVERTE D UNE FIBRILLATION ATRIALE RECENTE Auteurs : Dr Hamonic,

Plus en détail

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Docteurs Paul et Catherine MATTOUT Parodontologie - Implantologie - Prothèse CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Séminaire I Les maladies parodontales Du contrôle de l infection à la reconstruction

Plus en détail

Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant

Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant Antibiothérapie des Infections urinaires de l enfant Christine Pietrement 28 mai 2009 Particularités des infections urinaires de l enfant Grande fréquence : < 3mois + fièvre : IU 13% filles, IU 19% garçon

Plus en détail

Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique?

Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique? Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique? (aux ßlactamines) Gaëlle LE MANAC H Service de pneumo-allergologie Hôpital des Enfants Généralités Pneumopathies Infections ORL Infections cutanées

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 15 mai 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 15 mai 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 15 mai 2002 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 3 ans par arrêté du 1 er décembre 1998 (JO du 6 décembre

Plus en détail

! "! " #! $! " # " #

! !  #! $!  #  # ! "! " #! $! " # " #! "! # $ %& $ $ ' $ ( ) * ' +!! $!! +, & $ ' -!,. $ / " & $ $ + $!, * $ $ " %" #, $ $! $ 0 +! '! + &! "! +!! + 1!!!! $ %! " ' *!! +, $ 2! ( / ) $ +, ' + $ 2!! $ 2. 3! / $ Situation

Plus en détail

RECOMMANDATIONS de BONNE PRATIQUE IMPLANTS DENTAIRES ET BISPHOSPHONATES

RECOMMANDATIONS de BONNE PRATIQUE IMPLANTS DENTAIRES ET BISPHOSPHONATES RECOMMANDATIONS de BONNE PRATIQUE IMPLANTS DENTAIRES ET BISPHOSPHONATES Dr Lotfi BENSLAMA FSCMF FÉDÉRATION DE STOMATOLOGIE ET CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE Pr Joël FERRI ASSOCIATION FRANÇAISE POUR LE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Antibiotiques. Bien peser l indication Préférer un antibiotique de. 1 intention. Recommandations de (1) Bonne Pratique. ère

Antibiotiques. Bien peser l indication Préférer un antibiotique de. 1 intention. Recommandations de (1) Bonne Pratique. ère Recommandations de (1) Bonne Pratique Bien peser l indication Préférer un antibiotique de 1 intention Une surconsommation inexplicable Pour 1000 habitants par jour 35 30 25 20 15 10 Others J01B+J01G+J01X

Plus en détail

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE ARGUMENTAIRE

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE ARGUMENTAIRE PESCIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE AGUMENTAIE Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, juillet 2001 AGUMENTAIE INTODUCTION Des recommandations sur la prescription

Plus en détail

Dossier PATIENT. Notes. Relation Patient. Consentement éclairé Copie ordonnance Devis. Courrier correspondant

Dossier PATIENT. Notes. Relation Patient. Consentement éclairé Copie ordonnance Devis. Courrier correspondant euroteknika, une solution globale pour l implantologie Dossier PATIENT Nom : Implantation Prénom : Empreinte Date de naissance : Adresse : Mise en charge Tél./Portable : Praticien responsable du suivi

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 23 juillet 2003 INVANZ 1g, poudre pour solution à diluer pour perfusion Flacon, B/1 et B/10 Laboratoires Merck SHARP & Dohme-Chibret

Plus en détail

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer?

Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Quelle santé bucco-dentaire pour les personnes agées? Pourquoi est-ce important? Que faire pour la maintenir et même l améliorer? Les dents participent au bien être Outil d alimentation fonctionnelle et

Plus en détail

Hygiène dentaire/problèmes buccodentaires après une transplantation d organe

Hygiène dentaire/problèmes buccodentaires après une transplantation d organe Hygiène dentaire/problèmes buccodentaires après une transplantation d organe Dr med. dent. Miranda Kurmann Institut de médecine dentaire préventive et de microbiologie orale Cliniques universitaires de

Plus en détail

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire.

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire. L'atteinte des gencives et de l'os et est une affection qui évolue à bas bruits et ne se manifeste pour le patient que lorsque le mal est déjà fait. Ces pathologies proviennent de la prolifération bactérienne.

Plus en détail

H. Zitouni; Y. Afri; D. Selmane; A. Ait Slimane CHU BEO. ALGER Le 23 NOVEMBRE 2013

H. Zitouni; Y. Afri; D. Selmane; A. Ait Slimane CHU BEO. ALGER Le 23 NOVEMBRE 2013 H. Zitouni; Y. Afri; D. Selmane; A. Ait Slimane CHU BEO ALGER Le 23 NOVEMBRE 2013 INTRODUCTION Sinusites aigues se définissent comme une atteinte infectieuse de la muqueuse d une ou plusieurs cavités sinusiennes

Plus en détail

Endocardites La prévention. Olivier Caubet CHU de Bordeaux CAPC 20 Mai 2010

Endocardites La prévention. Olivier Caubet CHU de Bordeaux CAPC 20 Mai 2010 Endocardites La prévention Olivier Caubet CHU de Bordeaux CAPC 20 Mai 2010 Mieux vaut prévenir que subir. La responsabilité des professionnels de santé en matière de prévention du risque infectieux répond

Plus en détail

CINQUIEME CONFERENCE DE CONSENSUS EN THÉRAPEUTIQUE ANTI-INFECTIEUSE PROPHYLAXIE DE L'ENDOCARDITE INFECTIEUSE. 27 mars 1992 - Paris

CINQUIEME CONFERENCE DE CONSENSUS EN THÉRAPEUTIQUE ANTI-INFECTIEUSE PROPHYLAXIE DE L'ENDOCARDITE INFECTIEUSE. 27 mars 1992 - Paris CINQUIEME CONFERENCE DE CONSENSUS EN THÉRAPEUTIQUE ANTI-INFECTIEUSE PROPHYLAXIE DE L'ENDOCARDITE INFECTIEUSE 27 mars 1992 - Paris sous l'égide de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Francaise

Plus en détail

Septicémies, endocardites et méningites chez les sujets âgés

Septicémies, endocardites et méningites chez les sujets âgés Chapitre 53 Septicémies, endocardites et méningites chez les sujets âgés 1 2009 Elsevier Masson SAS Tous droits réservés. C. Trivalle Plan du chapitre Septicémies............................. 1 Endocardites

Plus en détail

Syllabus de la médecine bucco-dentaire

Syllabus de la médecine bucco-dentaire Syllabus de la médecine bucco-dentaire 37 ème JNS Nantes 2 avril 2015 Isabelle Hyon - PH Chirurgien-Dentiste Centre de Soins Dentaires - CHU hôtel-dieu de Nantes Un peu d histoire Homo habilis, il y a

Plus en détail

L endocardite infectieuse

L endocardite infectieuse L endocardite infectieuse IFSI Nantes 2011-2012 Dr D. Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU Nantes 1 A- Définition Greffe et multiplication, au niveau de l endocarde valvulaire, d un agent

Plus en détail

ANTIBIOPROPHYLAXIE NB : En rouge ; ce que le groupe a rajouté. En mauve? : Questions

ANTIBIOPROPHYLAXIE NB : En rouge ; ce que le groupe a rajouté. En mauve? : Questions ANTIBIOPROPHYLAXIE NB : En rouge ; ce que le groupe a rajouté En bleu?: A supprimer En mauve? : Questions Projet de consensus sur l antibioprophylaxie au Sénégal. MSPM/Pronalin version du 12-05-2009 1

Plus en détail

Traitement anti-infectieux ambulatoire

Traitement anti-infectieux ambulatoire Traitement anti-infectieux ambulatoire Prescription et suivi Dr Cédric Arvieux - CHU de Rennes - Université de Rennes 1 - unité SeRAIC Objectifs Savoir surveiller un traitement antibiotique ambulatoire

Plus en détail

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NACO) dans la maladie thrombo embolique veineuse INTRODUCTION Thrombose veineuse

Plus en détail

Clinique universitaire de cardiologie Centre pour les cardiopathies congénitales Information au patient: endocardite

Clinique universitaire de cardiologie Centre pour les cardiopathies congénitales Information au patient: endocardite Clinique universitaire de cardiologie Centre pour les cardiopathies congénitales Information au patient: endocardite _f_patienteninfo.indd 1 22.05.2014 13:07:16 Littérature: Flückiger, U., & Jaussi, A.

Plus en détail

Prophylaxie de l endocardite infectieuse Révision de la conférence de consensus de mars 1992 Recommandations 2002

Prophylaxie de l endocardite infectieuse Révision de la conférence de consensus de mars 1992 Recommandations 2002 Médecine et maladies infectieuses 32 (2002) 533 541 wwwelseviercom/locate/medmal Texte court Prophylaxie de l endocardite infectieuse Révision de la conférence de consensus de mars 1992 Recommandations

Plus en détail

LA MAÎTRISE MÉDICALISÉE DES DÉPENSES DE SANTÉ

LA MAÎTRISE MÉDICALISÉE DES DÉPENSES DE SANTÉ CHIRURGIENS-DENTISTES NOUVELLE-CALÉDONIE SUPPORT DE VISITE LA MAÎTRISE MÉDICALISÉE DES DÉPENSES DE SANTÉ 1 POURQUOI Pour garantir la pérennité de notre système de soins et de protection sociale. Pour assurer

Plus en détail

Soins Oncologiques de Support

Soins Oncologiques de Support Soins Oncologiques de Support Décembre 2010 RADIOTHERAPIE ET SOINS BUCCO DENTAIRES Version validée : 03/12/2010 Rédacteur(s) Coordonnateur(s) Julie BEMER (ONCOLOR) et Samuel SALINO (RRC-RA) Membres du

Plus en détail

INFECTION DU LIQUIDE D ASCITE. Hélène REGNAULT DES Mai 2009

INFECTION DU LIQUIDE D ASCITE. Hélène REGNAULT DES Mai 2009 INFECTION DU LIQUIDE D ASCITE Hélène REGNAULT DES Mai 2009 INTRODUCTION ILA: complication fréquente et grave dans l évolution de la cirrhose 8 à 30% malades hospitalisés avec ascite Une des principales

Plus en détail

Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales

Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales A propos de 35cas L.Derouich, N.El Benna, N.Moussali, A.Gharbi, A.Abdelouafi Service de Radiologie Hôpital 20 Aout CHU Ibn Roch Casablanca Maroc plan

Plus en détail

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS ET ARGUMENTAIRE

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS ET ARGUMENTAIRE PESCIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE ECOMMANDATIONS ET AGUMENTAIE Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, juillet 2001 GOUPE DE TAVAIL Dr VEYSSIE Pierre, Président,

Plus en détail

Radiothérapie et soins bucco dentaires

Radiothérapie et soins bucco dentaires Radiothérapie et soins bucco dentaires Date : 03/12/2010 Copyright AFSOS, version validée du 03/12/2010 1 Sommaire Avant la chimiothérapie Information du patient sur les enjeux pendant et après la radiothérapie.

Plus en détail

Analyse clinico-biologique des causes d infections sur prothèses de hanche ou genou: une aide à l évaluation des pratiques

Analyse clinico-biologique des causes d infections sur prothèses de hanche ou genou: une aide à l évaluation des pratiques Analyse clinico-biologique des causes d infections sur prothèses de hanche ou genou: une aide à l évaluation des pratiques Dr Frédéric Luzerne chirurgien orthopédiste Dr Patrick Morin anesthésiste Emmanuelle

Plus en détail

ANTIBIOTHERAPIE PROBABILISTE

ANTIBIOTHERAPIE PROBABILISTE ANTIBIOTHERAPIE PROBABILISTE Dr N. Bercault 2011 Types d'antibiothérapie Prophylactique Pré-emptive Curative Infection Infection Colonisation + Infection + Facteurs de risque + Ponctuelle Plusieurs J Plusieurs

Plus en détail