Troubles auditifs chez le sujet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Troubles auditifs chez le sujet"

Transcription

1 Troubles auditifs chez le sujet âgé

2

3 Les fonctions de l audition La fonction d alerte et de repère spatial et temporel (écoute permanente de l environnement). La fonction de communication: directe ou à distance Le rôle hédoniste: le plaisir d écouter de la musique La réhabilitation d une surdité doit prendre en compte ces différentes fonctions de l audition

4 Anatomie-Physiologie

5 Le Tympan OREILLE MOYENNE Les Osselets (marteau-enclume étrier) Le Vestibule La Cochlée OREILLE INTERNE Le Pavillon Le Conduit Auditif Externe OREILLE EXTERNE

6 Cellules Ciliées

7 L OREILLE EXTERNE: un capteur Elle participe à la localisation des sources sonores. Le conduit auditif a une résonance propre. pavillon tympan conduit auditif externe

8 L OREILLE MOYENNE: elle amplifie le son et protège l oreille interne Elle a un rôle de transmission du son (vibration du tympan), et d amplification par la chaîne des osselets. Elle protège l oreille interne contre les sons trop intenses, grâce à la contraction du muscle de l étrier (réflexe stapédien): si le bruit est trop violent, il est atténué lors de la transmission dans l'oreille interne. Ce système réagit surtout aux fréquences basses et médium. Mais il a ses limites: en cas d'exposition trop longue à des bruits trop intenses, le système de sécurité est parfois dépassé, et c'est alors que commencent les problèmes. tympan marteau enclume muscle de l'étrier étrier

9 L OREILLE INTERNE ( cochlée) Un «ampli-tuner» Elle a un rôle de transformation des vibrations acoustiques en un influx électrique qui sera transmis au nerf auditif. Les mouvements de l étrier dans la fenêtre ovale génèrent une mise en mouvement des liquides contenus dans l oreille interne. Étrier dans la fenêtre ovale fenêtre ronde rampe tympanique rampe vestibulaire canal cochléaire organe de Corti

10 L organe de Corti membrane tectoriale cellules ciliées internes: 1 rangée cellules ciliées externes: 3 rangées Les cellules ciliées internes sont disposées comme des touches de piano. Chaque cellule code pour un son différent Les plus graves sont situées au sommet de la cochlée, les plus aiguës, au début ou base: tonotopie cochléaire fibres nerveuses du nerf auditif: 10 par CCI membrane basilaire

11 Les cellules ciliées: elles représentent un capital auditif fragile, définitif et irréparable. Les cellules ciliées externes= CCE: Elles permettent une sélectivité en fréquence très fine. Les cellules ciliées internes= CCI: Ce sont les cellules auditives. Elles convertissent l énergie mécanique en un influx nerveux. Chaque CCI est «connectée» avec une dizaine de fibres du nerf auditif CCI sur une rangée CCE sur 3 rangées fibres nerveuses Ce nombre est DEFINITIF Ces cellules ne se régénèrent PAS

12 Cellules ciliées externes

13 Fonctionnement de l organe de Corti Les vibrations sonores transmises à la périlymphe font onduler la membrane basilairede haut en bas Contraction des CCE: électromotilité. Cette énergie amplifie la vibration initiale. Rôle de filtre sélectif = tonotopie active. La CCI est excitée, par contact direct avec la bande de Hensen de la membrane tectoriale La dépolarisation de la CCIactive sa synapse. Un message nerveux est envoyé par le nerf auditifau cerveau.

14 Le message nerveux auditif est transmis au cerveau qui fait le «décryptage» Cortex auditif Constitué par les impulsions nerveuses qui parcourent les voies auditives depuis l'organe de Corti jusqu'à l'écorce cérébrale, le message nerveux auditif transmet les informations relatives à la fréquence, à l'intensité et à la composition des vibrations, ainsi que celles qui se rapportent à la position de la source sonore dans l'espace. Nerfs auditifs Le nerf pénètre dans le tronc cérébral. Après plusieurs relais, les fibres auditives parviennent au cortex cérébral. Elles sont alors 100 fois plus nombreuses car le nombre de neurones disponibles augmente à chaque relais. Il existe une tonotopie au niveau cortical.

15 Cellules ciliées fonctionnelles Cellules ciliées lésées

16 LES CARACTERISTIQUES D UN SON Un son est caractérisé par : Son INTENSITE en decibel ( db ) SaFREQUENCEenHertz(Hz)

17 Le son est une variation de pression sonore ou de pression Acoustique > 0 Pa P (t) Peff = p 2 ( t ) < 0

18 LE DECIBEL DE PRESSION SONORE Po = Pa 20 Pa seuil d'audition 20 micropascal gamme de variation de la pression sonore audible 10 6 (= ) pascals compression de gamme en utilisant une échelle logarithmique 20 Pascals limite d'audition 0 db niveau de pression sonore L (level) 120 db L db = 20 log Peff/Po

19 LES NIVEAUX SONORES EN db ( A ) seuil de la douleur 120 bruits dangereux bruits nocifs concerts de rock en plein-air discothèque h.p de chaîne stéréo bruits gênants seuil d'endormissement seuil d'audibilité circulation importante appartement normal conversation à voix basse à 1,50 m laboratoire d'acoustique

20 LA SENSATION D INTENSITE EN DECIBEL + 3dB

21 Classification des surdités (BIAP) Audition normale Surdité légère Surdité moyenne Surdité sévère Surdité profonde

22 La presbyacousie

23 Mécanismes de dégénérescence impliqués dans la perte des cellules ciliées et la perte des neurones Surdité de perception Effets majorés de troubles associés (cognitifs)

24 Premiers symptômes Sournois Baisse du plaisir d entendre Baisse de la qualité du son Gêne dans le bruit Gêne en situation de groupe +/- acouphènes, tb équilibre.

25 Vécu Chacun a son monde sonore Acceptation difficile Perte du plaisir d entendre (oiseaux, cigales, vagues.) Perte du plaisir, isolement.

26 Age de début 10 ans après la presbytie ans

27 Fréquence Tout le monde! Causes associées

28 La presbyacousie Facteurs génétiques :. Gène (Ahl)) identifié chez la souris. Aussi impliqué dans le Noise -induced hearing loss (NIHL). Recherche chez humain Facteurs d aggravation :. Exposition au bruit : professionnelle ou traumatique. Pathologies cardiovasculaires : ischémie/hypoxie, hypercholestérolémie, tabagisme.... pathologies métaboliques : diabète, hypothyroïdie.... intoxication médicamenteuse : aspirine, chimiothérapie, antibiotiques.

29 Clinique

30 Motifs de consultation Demande par le conjoint Dépistage Consultation spontanée Autre pathologie: dépression, Alzheimer, Parkinson, traumatisme sonore chronique

31 Interrogatoire Primordial Nécessité de faire préciser Évaluer la gêne dans la vie quotidienne Atcd Déficits associés

32 L anamnèse Situation professionnelle, familiale, sociale Environnements sonores, besoins d écoute Exposition au bruit Acouphènes Vertiges Antécédents ORL, familiaux Etat général Historique de la perte auditive, bilans réalisés Perte auditive et incidence (gêne) Lecture labio-faciale

33 L anamnèse (2) Localisation sonore spatiale Tolérance des bruits Qualité de la vision, correction Adaptation à des corrections ou prothèses (visuelles, dentaires) Troubles de l attention, de la mémoire Sensibilité tactile, dextérité Allergies, sensibilité cutanée Motivation

34 Examen clinique Otoscopie Acoumétrie vocale sans LL Audiométrie tonale Audiométrie vocale (silence et bruit)

35 ans 30 ans 40 ans 50 ans 60 ans 70 ans 80 ans Perte d audibilité Perte de sélectivité fréquentielle Distorsion cochléaire et confusions phonétiques

36 Évolution Compensation Évolution lente, isolement +/- rapide dans certains cas Évolution compliquée: dépendance, mal vision, tb neuropsychologiques notamment de la mémoire

37 Autres surdités..

38 Au terme du bilan ORL Gène évaluée Prescription bilans complémentaires Prescription d appareillage +/- orthophonie

39 L appareillage auditif L anamnèse Le bilan audiométrique (tonal et vocal) La prise en compte du bilan ORL Les éléments cliniques Le choix prothétique La délivrance de l appareillage Le contrôle et le suivi

40 Le bilan tonal Seuils auditifs en voie aérienne et voie osseuse Seuils d inconfort

41 Le bilan vocal Primordial Dans le silence Dans le bruit

42 Prise en charge audioprothétique le plus tôt possible Audioprothésiste de qualité Nécessité d un contrôle médical (tonal, vocal..)

43 Les aides auditives conventionnelles Contours d oreille Intra auriculaires Micro Open - Systèmes ouverts Receiver in the Canal - Ecouteur dans le CAE

44 Les contours d oreille L appareillage le plus adapté

45 Prise en charge orthophonique Le plus souvent oubliée Lors des limites d appareillage ou difficultés d adaptation LL+++ mais aussi éducation auditive Attention aux signes associés!! INDISPENSABLE notamment si signes associés

46 Suivi médical Indispensable Simple Port des prothèses Conversation sans LL..

47 Place de l implant cochléaire chez la personne âgée Pas de limite d âge Indications définies Réhabilite l audition mais améliore également l autonomie

48 Qu est ce qu un implant cochléaire? Prothèse d oreille interne Implantable Différence avec aides auditives

49

50

51 Indications Surdité de perception sévère à profonde bilatérale Peu ou pas d amélioration avec les prothèses auditives Critères audiologiques: discrimination de la parole < 50 % à 60 db en champ libre sans LL Pas de limite d âge supérieure!!

52 Bilan préimplantation Multidisciplinaire Médical Radiologique Général Psychologique, neuropsychologique..

53 ASPECTS ADMINISTRATIFS ET FINANCIERS

54 Coût d un appareillage : à euros (1 oreille) Coût d un appareillage : à euros (2 oreilles) Remboursement S.S. : 199 euros (pour chaque oreille) Remboursement mutuelle : variable

55 Nombreux cas particuliers ( enfants, problèmes visuels, CMU ) ( personnes en activité professionnelle ) Prestations complémentaires Remboursement annuel pour les piles

56 Coût d un implant cochléaire Totalement pris en charge par la sécu Forfait piles Forfait entretien

57 Conclusion

58 La presbyacousie Perte auditive progressive Perte sur certaines fréquences Installation insidieuse Dépistage souvent trop tardif

59 Le premier signe: la compréhension dans le bruit Boulon? Bouchon? Six? Dix? Pâle? Balle?

Ne tirez pas comme un sourd

Ne tirez pas comme un sourd Ne tirez jamais sans protection Ne tirez pas comme un sourd Accompagnateurs, public, tireurs à air comprimé vous êtes également concernés Page 1 sur 7 Vestibule (organe de l'équilibre) Marteau Enclume

Plus en détail

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE

POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE POLLUTION SONORE ET ÉCOLOGIE AUDITIVE Jean-Baptiste Lemasson Audioprothésiste D.E. Audiologie D.U. Vendredi 3 avril 2015 TRAVAIL AUTOUR DE LA COCHLÉE 1. Introduction 2. Notions & épidémiologie 3. Fatigue

Plus en détail

Neurosciences V- L audition

Neurosciences V- L audition Université Paris 8 - Master Technologie et Handicap Neurosciences V- L audition Jérôme Dupire dupire@cnam.fr Plan général 1 Anatomie du système nerveux 2 Concept de neurone 3 Bases cellulaires de la communication

Plus en détail

audition lequel nous vivons moyenne, interne) qui capte les vibrations acoustiques ! Fonction qui nous informe sur le milieu dans

audition lequel nous vivons moyenne, interne) qui capte les vibrations acoustiques ! Fonction qui nous informe sur le milieu dans otologie audition! Fonction qui nous informe sur le milieu dans lequel nous vivons! 2 elements essentiels : 1. Organe périphérique : (oreille externe, moyenne, interne) qui capte les vibrations acoustiques

Plus en détail

SE PROTEGER DU BRUIT

SE PROTEGER DU BRUIT SE PROTEGER DU BRUIT Situation : La «consommation» de musique amplifiée est aujourd hui en pleine expansion : de plus en plus de jeunes vont en concert, en discothèque et écoutent quotidiennement un baladeur.

Plus en détail

Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!! Objectifs pédagogiques

Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!! Objectifs pédagogiques Item!49.!Evaluation!clinique!et!fonctionnelle!d un!handicap! sensoriel!:!la!surdité!!! I.! Les surdités :! II.! Le handicap sensoriel chez l enfant.! III.! Le handicap sensoriel chez l adulte :! IV.! Le

Plus en détail

GENERALITES SUR LE BRUIT

GENERALITES SUR LE BRUIT GENERALITES SUR LE BRUIT SES CARACTERISTIQUES PHYSIQUES Pression atmosphérique durée Un son est constitué par une vibration sonore produite par des variations plus ou moins rapides de la pression atmosphérique

Plus en détail

INDICATIONS DE LA PROTHESE CONVENTIONNELLE, DE L IMPLANT D OREILLE MOYENNE ET DE L IMPLANT COCHLEAIRE

INDICATIONS DE LA PROTHESE CONVENTIONNELLE, DE L IMPLANT D OREILLE MOYENNE ET DE L IMPLANT COCHLEAIRE INDICATIONS DE LA PROTHESE CONVENTIONNELLE, DE L IMPLANT D OREILLE MOYENNE ET DE L IMPLANT COCHLEAIRE La perte auditive induit une modification de la plasticité cérébrale par réorganisation tonotopique

Plus en détail

2 ème stage estival Besançon, 29 aout 2015. Laurent TAVERNIER Oto-rhino-laryngologiste Praticien hospitalier Professeur des universités

2 ème stage estival Besançon, 29 aout 2015. Laurent TAVERNIER Oto-rhino-laryngologiste Praticien hospitalier Professeur des universités 2 ème stage estival Besançon, 29 aout 2015 Laurent TAVERNIER Oto-rhino-laryngologiste Praticien hospitalier Professeur des universités 1. Anatomie de l oreille 2. Fonctionnement de l oreille 3. Consultation

Plus en détail

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain

Phonétique auditive. L'appareil auditif humain Phonétique auditive La fonction auditive permet d'instituer entre les individus un moyen de communication à partir d'émissions sonores codées pour lesquelles l'ouïe constitue le récepteur sensoriel. L'oreille

Plus en détail

Handicaps sensoriels La surdité

Handicaps sensoriels La surdité La surdité 1 2. Classification des différents types de handicap Handicaps sensoriels La surdité La surdité est un état pathologique caractérisé par une perte partielle ou complète de l ouïe. Dans le langage

Plus en détail

Exploration d une surdité

Exploration d une surdité Exploration d une surdité Surdité Terminologie : Surdité : atteinte de l audition quelle qu en soit la sévérité Hypoacousie : baisse modérée Cophose : surdité totale Toute impression de mauvaise audition

Plus en détail

Guide. Appareillage. 45 rue de la Tour de Beurre 76000 Rouen. www.dyapason.fr

Guide. Appareillage. 45 rue de la Tour de Beurre 76000 Rouen. www.dyapason.fr 45 rue de la Tour de Beurre 76000 Rouen www.dyapason.fr Libre Cours Caen. Photos : Goodshoot, PhotoAlto - Imp. Alfa B Caen - Déc. 2009 Guide Appareillage * Bienvenue dans le réseau Dypason Le réseau Dyapason

Plus en détail

Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF

Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF 1 Collège Jean-Baptiste Carpeaux Mission de promotion de la santé en faveur des élèves LE RISQUE AUDITIF Quelques chiffres : Environ 10% des jeunes de moins de 25 ans présentent une perte auditive pathologique.

Plus en détail

Mieux comprendre la surdité

Mieux comprendre la surdité Mieux comprendre la surdité Comment entendons-nous? L oreille se divise en 3 parties : l oreille externe, l oreille moyenne et l oreille interne. L oreille externe capte, amplifie et transmet le son jusqu

Plus en détail

Fonctionnement général. Fonctionnement général SNC. Récepteur. Récepteur. 5 Réponse. Stimulus. Vibration des molécules d air. Cortex.

Fonctionnement général. Fonctionnement général SNC. Récepteur. Récepteur. 5 Réponse. Stimulus. Vibration des molécules d air. Cortex. Fonctionnement général Récepteur 1 2 Stimulus SNC 3 4 Récepteur 5 Réponse Fonctionnement général Oreille Cochlée Vibration des molécules d air Organe de Corti Cortex 1. Le stimulus auditif C est un phénomène

Plus en détail

Présentation préparée par: Dr: S. DIFFALLAH biophysique médicale. Dr H.IBRAHIM ORL. Service ORL,CHU Mustapha Pr DJENNAOUI

Présentation préparée par: Dr: S. DIFFALLAH biophysique médicale. Dr H.IBRAHIM ORL. Service ORL,CHU Mustapha Pr DJENNAOUI Présentation préparée par: Dr: S. DIFFALLAH biophysique médicale. Dr H.IBRAHIM ORL Service ORL,CHU Mustapha Pr DJENNAOUI Au quotidien: - enfants de différents âges. - Retard de langage. - Suspicion de

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction 1. Première partie. Deuxième partie

SOMMAIRE. Introduction 1. Première partie. Deuxième partie SOMMAIRE Introduction 1 Première partie ACCOMPAGNER LES PERSONNES SOUFFRANT D ACOUPHÈNES 1. COMPRENDRE LES ACOUPHÈNES 5 2. ÊTRE SOPHROLOGUE SPÉCIALISÉ DANS LES ACOUPHÈNES 17 Deuxième partie MISE EN PRATIQUE

Plus en détail

LES SURDITÉS DE PERCEPTION

LES SURDITÉS DE PERCEPTION LES SURDITÉS DE PERCEPTION Appareil de transmission Oreille externe oreille moyenne (tympan, osselets) Appareil de perception Oreille interne VII I. DIAGNOSTIC D'UNE SURDITÉ DE PERCEPTION. A. ACOUMÉTRIE

Plus en détail

Déficit sensoriel du sujet âgé

Déficit sensoriel du sujet âgé Déficit sensoriel du sujet âgé Troubles de l audition et de l équilibre Frédéric Venail CCA Service ORL B Voies auditives Mécanotransduction Neurones primaires Cellules ciliées Homéostasie ionique Strie

Plus en détail

L oreille. Module APP

L oreille. Module APP L oreille Module APP Introduction C est un organe pair et symétrique Occupe des cavités creusées dans le rocher (os du crâne) Assure 2 fonctions : Audition et équilibration Plan Pré requis Anatomie de

Plus en détail

Audition. Plan du cours

Audition. Plan du cours Plan du cours Cochlée :...2 rappel anatomo-fonctionnel... 2 Rôle des cellules ciliées internes (CCI) : les "vraies" cellules sensorielles... 4 Rôle des cellules ciliées externes (CCE)... 5 Synthèse du

Plus en détail

Item 127 (ex item 60) : Déficit neurosensoriel chez le sujet âgé : surdité et vertige Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale

Item 127 (ex item 60) : Déficit neurosensoriel chez le sujet âgé : surdité et vertige Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale Item 127 (ex item 60) : Déficit neurosensoriel chez le sujet âgé : surdité et vertige Collège Français d'orl et de Chirurgie Cervico-faciale 2014 1 Table des matières 1. Surdités du sujet âgé... 3 1.1.

Plus en détail

Impédance. A. Vocale

Impédance. A. Vocale SURDITES Déficit de l audition Ressentie ou non par le patient Causes variables Diagnostic rapide chez l enfant Prise en charge adéquate Que faire? Objectiver l hypoacousie ressentie Cibler le terrain

Plus en détail

Les déficiences auditives

Les déficiences auditives Les déficiences auditives Le système auditif est un système très perfectionné qui permet à l individu à la fois d être en alerte constante au niveau de son environnement, de recevoir et de traiter les

Plus en détail

MIEUX ENTENDRE, C EST MIEUX VIVRE. Par Nathalie BARONE, audioprothésiste D.E. De l AUDITION AUXERROISE

MIEUX ENTENDRE, C EST MIEUX VIVRE. Par Nathalie BARONE, audioprothésiste D.E. De l AUDITION AUXERROISE MIEUX ENTENDRE, C EST MIEUX VIVRE Par Nathalie BARONE, audioprothésiste D.E. De l AUDITION AUXERROISE 1 ère partie AUDITION ET PERTE AUDITIVE Comment entendons-nous? L oreille se compose de 3 parties :

Plus en détail

Vos oreilles en plongée. Siege de l audition et de l équilibre, elles sont fragiles et très sollicitées en plongée

Vos oreilles en plongée. Siege de l audition et de l équilibre, elles sont fragiles et très sollicitées en plongée Vos oreilles en plongée Siege de l audition et de l équilibre, elles sont fragiles et très sollicitées en plongée E.Litzellmann formation GP 2014 Obj: Dans le cadre de votre autonomie et en tant que GP,

Plus en détail

La surdité. de la connaissance du problème à l analyse ciblée de la surdité chez l enfant

La surdité. de la connaissance du problème à l analyse ciblée de la surdité chez l enfant La surdité de la connaissance du problème à l analyse ciblée de la surdité chez l enfant Consultantes en insertion handicap : LE COCQUEN Régine COUM Nadège FONCTIONNEMENT DE L OREILLE Quand nous parlons,

Plus en détail

Appareillage auditif: les actualités. Didier Bouccara, Isabelle Mosnier, Arach Madjlessi Service ORL GH Pitié Salpêtrière AP-HP SOFRESC

Appareillage auditif: les actualités. Didier Bouccara, Isabelle Mosnier, Arach Madjlessi Service ORL GH Pitié Salpêtrière AP-HP SOFRESC Appareillage auditif: les actualités Didier Bouccara, Isabelle Mosnier, Arach Madjlessi Service ORL GH Pitié Salpêtrière AP-HP SOFRESC Les troubles de l audition 1/1000 naît avec une surdité sévère ou

Plus en détail

LES TROUBLES DE L'AUDITION CHEZ LES ÉTUDIANTS

LES TROUBLES DE L'AUDITION CHEZ LES ÉTUDIANTS LES TROUBLES DE L'AUDITION CHEZ LES ÉTUDIANTS UNSPF Pauline Laproye Audition Mai 2013 Légende Entrée du glossaire Abréviation Référence Bibliographique Référence générale Table des matières Introduction

Plus en détail

BOCCRF Bulletin officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes

BOCCRF Bulletin officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes Page 1 sur 5 BOCCRF Bulletin officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes Sommaire N 03 du 07 mars 2000 Avis du Conseil national de la consommation relatif aux prothèses

Plus en détail

Les protections individuelles Individuelles contre le bruit. Département Antibruit

Les protections individuelles Individuelles contre le bruit. Département Antibruit Les protections individuelles Individuelles contre le bruit Département Antibruit Les antibruits standards Edito Différents études montrent que, pour les Français, le bruit est la première cause de nuisance

Plus en détail

EP2 : prise en charge de l usager

EP2 : prise en charge de l usager Se former tout au long de la vie SECRÉTAIRE MÉDICAL(E) ET MÉDICOSOCIAL(E) EXAMEN SESSION 2012 EP2 : prise en charge de l usager Sur 60 points Durée de l épreuve : 2 heures SUJET - Les feuilles de réponses

Plus en détail

LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE APPLICATION À LA RECONNAISSANCE VOCALE

LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE APPLICATION À LA RECONNAISSANCE VOCALE TS - Physique-Chimie - Spécialité Son et musique - Séance 1/9 Domaine d étude : émetteurs et récepteurs sonores Mots-clefs : voix, acoustique physiologique, reconnaissance vocale LA VOIX ET L OREILLE HUMAINE

Plus en détail

Item 60. Déficit neuro sensoriel chez le sujet âgé : surdité et vertige. Objectifs pédagogiques

Item 60. Déficit neuro sensoriel chez le sujet âgé : surdité et vertige. Objectifs pédagogiques Item 60. Déficit neuro sensoriel chez le sujet âgé : surdité et vertige I. Les surdités du sujet âgé II. Vertiges et troubles de l équilibre du sujet âgé Objectifs pédagogiques -- Les objectifs nationaux

Plus en détail

ECU E27 SL Semestre 2

ECU E27 SL Semestre 2 ECU E27 SL Semestre 2 ECUPréparation aux études d orthophonie Christelle Dodane Tel. 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Plan général de l enseignement 1) L orthophonie : présentation

Plus en détail

REFLEXION AUTOUR DES SUPPORTS DE FORMATION ET D INFORMATION EN AUDIOMETRIE ADULTE

REFLEXION AUTOUR DES SUPPORTS DE FORMATION ET D INFORMATION EN AUDIOMETRIE ADULTE REFLEXION AUTOUR DES SUPPORTS DE FORMATION ET D INFORMATION EN AUDIOMETRIE ADULTE Mme Joëlle SERRES, Infirmière Mme Dominique SZELIGA, Cadre de santé Consultations ORL Service du Professeur V. DARROUZET

Plus en détail

L Oreille. L oreille. Audition. Accident barotraumatique. Accident de décompression. Équilibre. L oreille. Lionel Audouy. L oreille.

L Oreille. L oreille. Audition. Accident barotraumatique. Accident de décompression. Équilibre. L oreille. Lionel Audouy. L oreille. L Oreille Accident barotraumatique Accident de décompression L Oreille L Oreille Doc: Illustra Pack externe Capter les ondes sonores Tympan: fine membrane imperméable Capable de vibrer sous l effet d une

Plus en détail

TITRE : LE BRUIT, UNE AGRESSION DE NOTR ENVIRONNEMENT (BLANCHEMAIN J.)

TITRE : LE BRUIT, UNE AGRESSION DE NOTR ENVIRONNEMENT (BLANCHEMAIN J.) TITRE : LE BRUIT, UNE AGRESSION DE NOTR ENVIRONNEMENT (BLANCHEMAIN J.) classe : 4ème durée : 1 heure la situation-problème 9h30 23h le(s) support(s) de travail Doc.1 : Les cellules auditives et leur fonctionnement.

Plus en détail

Le Guide Pratique. Mieux entendre, c est mieux vivre. Plus d infos sur www.journee-audition.org EDITIONS

Le Guide Pratique. Mieux entendre, c est mieux vivre. Plus d infos sur www.journee-audition.org EDITIONS Le Guide Pratique Mieux entendre, c est mieux vivre EDITIONS Plus d infos sur www.journee-audition.org SOMMAIRE Partie 1 : le système auditif, un «capital santé» à préserver «Mieux entendre, c est mieux

Plus en détail

EVALUATION SE PROTEGER DU BRUIT

EVALUATION SE PROTEGER DU BRUIT Année 2011 / 2012 EVALUATION MODULE 7 Première BAC Prévention Santé Environnement Date :. Nom : Prénom : Classe :.. Orthographe-présentation :../1 NOTE :./20 EVALUATION SE PROTEGER DU BRUIT Compétences

Plus en détail

TPE : LES DANGERS DES SONS

TPE : LES DANGERS DES SONS TPE : LES DANGERS DES SONS SOMMAIRE Intro Problématique I) Les différents aspects du son 1) Fréquence du son (Hz) 2) Le niveau sonore (db) 3) Le champ auditif 4) Le son et la distance Conclusion II) L'oreille

Plus en détail

Quelques infos... com rubrique Documents à. sensibilisation au risque bruit " votre audition avec le logiciel de. CotralAudiotest " (ce test n'a pas

Quelques infos... com rubrique Documents à. sensibilisation au risque bruit  votre audition avec le logiciel de. CotralAudiotest  (ce test n'a pas Quelques infos... Vous souhaitez des informations supplémentaires? vous pouvez consulter le responsable du dossier bruit dans votre entreprise ou le médecin du travail, consulter le site internet www.

Plus en détail

Iaocf. Chirurgie de la surdité. Actualités en ORL. Docteur Frédéric BRACCINI www.braccini.net. Préambule

Iaocf. Chirurgie de la surdité. Actualités en ORL. Docteur Frédéric BRACCINI www.braccini.net. Préambule Iaocf Actualités en ORL Docteur Frédéric BRACCINI www.braccini.net Chirurgie de la surdité Préambule La surdité ou hypoacousie représente un motif de consultation très fréquent Les causes en sont très

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

LES DOSSIERS DU GÉNÉRALISTE - SURDITÉS : N 2138-VENDREDI 21 SEPTEMBRE 2001

LES DOSSIERS DU GÉNÉRALISTE - SURDITÉS : N 2138-VENDREDI 21 SEPTEMBRE 2001 LES DOSSIERS DU GÉNÉRALISTE - SURDITÉS : N 2138-VENDREDI 21 SEPTEMBRE 2001 Surdités : ce diagnostic est le vôtre Pr Pierre Bonfils* JOUBERT/PHANIE L'exploration d'une surdité ne doit pas être l'apanage

Plus en détail

La réadaptation après un implant cochléaire

La réadaptation après un implant cochléaire La réadaptation après un implant cochléaire Ginette Diamond, chef en réadaptation Sophie Roy, audiologiste Colloque CRDP InterVal 2009 But de la présentation Sensibiliser les participant(e)s à un outil

Plus en détail

Oui à l ouïe! Guide prévention. www.prevention-sante.com. www.prevention-sante.com

Oui à l ouïe! Guide prévention. www.prevention-sante.com. www.prevention-sante.com Audition Guide prévention Mutuelle Spheria Val de France Service Prévention Tél. : 02 38 78 74 00 e-mail : prevention@svf.fr Mutuelle régie par le livre II du code de la mutualité inscrite au Registre

Plus en détail

Le guide de l audition Dans Audition Conseil, il y a conseil.

Le guide de l audition Dans Audition Conseil, il y a conseil. Le guide de l audition Dans Audition Conseil, il y a conseil. 1 2 Le guide de l audition Bien entendre, c est sourire à la vie! L audition est précieuse car elle joue un rôle déterminant dans notre existence

Plus en détail

LE BRUIT. Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante.

LE BRUIT. Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante. LE BRUIT QU EST CE QUE LE BRUIT? Le bruit est une vibration de l air qui se propage et qui produit une sensation auditive considérée comme désagréable ou gênante. L oreille comprend 3 parties: - l oreille

Plus en détail

A. Anatomie de l oreille... 3 B. Physiologie de l ouïe Le mécanisme de l audition 4 2. Le sens de l équilibre 4

A. Anatomie de l oreille... 3 B. Physiologie de l ouïe Le mécanisme de l audition 4 2. Le sens de l équilibre 4 Organes des sens A. Anatomie de l oreille... 3 B. Physiologie de l ouïe... 4 1. Le mécanisme de l audition 4 2. Le sens de l équilibre 4 C. Quelques anomalies de l audition... 5 D. Quelques notions d'hygiène

Plus en détail

L'OREILLE I - LES DEUX FONCTIONS DE L'OREILLE II - LES TROIS PARTIES DE L OREILLE

L'OREILLE I - LES DEUX FONCTIONS DE L'OREILLE II - LES TROIS PARTIES DE L OREILLE L'OREILLE I - LES DEUX FONCTIONS DE L'OREILLE II - LES TROIS PARTIES DE L OREILLE 2.1.- L'OREILLE EXTERNE 2.1.1.- DEUX FONCTIONS ESSENTIELLES 2.2.- L'OREILLE MOYENNE 2.2.1.- FONCTION 2.2.2.- ADAPTATION

Plus en détail

L audioprothésiste et le médecin généraliste

L audioprothésiste et le médecin généraliste L audioprothésiste et le médecin généraliste 10 décembre 2013 Chloé DELORME, Audioprothésiste D.E. L Isle d Abeau et Saint Jean de Bournay La population La baisse de l audition concerne environ 5 millions

Plus en détail

Table Ronde Acouphènes Interrogatoire et bilan

Table Ronde Acouphènes Interrogatoire et bilan Table Ronde Acouphènes Interrogatoire et bilan Didier Bouccara Service d ORL GH Pitié Salpêtrière et Paris XV L auteur déclare n avoir aucun conflit d intérêts Approche clinique: consultation ciblée sur

Plus en détail

Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité

Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité Collège Français d'orl Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2 I Surdités...4

Plus en détail

L audition, son évolution avec. l âge, sa réhabilitation

L audition, son évolution avec. l âge, sa réhabilitation L audition, son évolution avec l âge, sa réhabilitation Comment fonctionne le système auditif Comment fonctionne le système auditif: 4 étapes 1. Oreille externe et moyenne: transmission de l onde sonore.

Plus en détail

Module 2 L état clinique d une personne

Module 2 L état clinique d une personne Hospices Civils de Beaune Module 2 L état clinique d une personne Institut de formation d aides-soignants Promotion 2015-2016 Date : 30/10/15 Durée : 3h30 Anatomie-Physiologie Le système nerveux Les organes

Plus en détail

t Vous devez élever la voix pour parler avec un collègue situé à 1 m. t Vos oreilles bourdonnent pendant ou à la fin de votre journée de travail.

t Vous devez élever la voix pour parler avec un collègue situé à 1 m. t Vos oreilles bourdonnent pendant ou à la fin de votre journée de travail. 40 à 60 db(a) Il faut le savoir Pour une journée de travail de 8 h, votre audition est en danger à partir de 80 db(a). Au-delà de 130 db(a), toute exposition, même de très courte durée, est dangereuse.

Plus en détail

Incursion dans le monde des prothèses auditives numériques

Incursion dans le monde des prothèses auditives numériques Incursion dans le monde des prothèses auditives numériques Gada Kalil et Sam J. Daniel Rémi souffre d un début de presbyacousie, état intrinsèquement lié au vieillissement du système auditif. Il est très

Plus en détail

Audition et dépistage de la surdité

Audition et dépistage de la surdité 4 Audition et dépistage de la surdité L ESSENTIEL La fonction auditive comme tous les sens permet de percevoir le monde extérieur et d accéder à l information, à la communication, à la fonction hédonique

Plus en détail

Audioprothésiste une profession diversifiée

Audioprothésiste une profession diversifiée Amplifon SA Sihlbruggstrasse 109 CH-6340 Baar Audioprothésiste une profession diversifiée 6 étapes vers un nouvel appareil auditif De nombreuses personnes ne s aperçoivent pas ou ne veulent pas s avouer

Plus en détail

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Matériel : Logiciel winoscillo Logiciel synchronie Microphone Amplificateur Alimentation -15 +15 V (1) (2) (3) (4) (5) (6) ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Connaissances et savoir-faire

Plus en détail

Anatomie et physiologie de l oreille. introduction. Plan. Anatomie. Oreille externe. Le pavillon 24/03/2017

Anatomie et physiologie de l oreille. introduction. Plan. Anatomie. Oreille externe. Le pavillon 24/03/2017 Anatomie et physiologie de l oreille introduction Docteur T.Delaveau Mars 2014 O.R.L. C est un organe pair et symétrique Occupe des cavités dans un os du crâne : le rocher Assure 2 fonctions : audition

Plus en détail

Implantation cochléaire

Implantation cochléaire Implantation cochléaire Service d ORL, Unité Otologie, implants auditifs, chirurgie de la base du crâne, Pitié-Salpêtrière, APHP, Paris UMR-S 1159, Université Paris 6 Pierre et Marie Curie / Inserm "Réhabilitation

Plus en détail

Odile VILTART. Département de Neurosciences - Université de Lille 1 INSERM U 837, JPArc, Lille

Odile VILTART. Département de Neurosciences - Université de Lille 1 INSERM U 837, JPArc, Lille Odile VILTART Département de Neurosciences - Université de Lille 1 INSERM U 837, JPArc, Lille I. Introduction cours 1-2 «le son pénètre directement notre corps. Ce que l oreille peut accomplir à l intérieur

Plus en détail

La surdité. Chen Ying IFMT P5

La surdité. Chen Ying IFMT P5 La surdité Chen Ying IFMT P5 1 Épidémiologie La surdité est un handicap invisible plutôt méconnu du grand public. 17 % de la population mondiale est affectée par la surdité à degrés divers 250 M de personnes

Plus en détail

Formation A.V.S. Lundi 06 janvier 2014. La Surdité

Formation A.V.S. Lundi 06 janvier 2014. La Surdité Formation A.V.S. Lundi 06 janvier La Surdité Table des matières I) La surdité Qu est ce que l audition? Les différentes surdités Les différents appareillages et leurs répercussions sur l audition II)

Plus en détail

Les solutions contre le bruit en milieu professionnel PROTECTION PRÉVENTION DIAGNOSTIC. www.elstarprevention.com

Les solutions contre le bruit en milieu professionnel PROTECTION PRÉVENTION DIAGNOSTIC. www.elstarprevention.com Les solutions contre le bruit en milieu professionnel PROTECTION PRÉVENTION DIAGNOSTIC www.elstarprevention.com 20 ANS D EXPÉRIENCE AU SERVICE DES PROFESSIONNELS ELSTAR accompagne tous les professionnels

Plus en détail

PRÉSERVEZ DES MAINTENANT VOTRE AUDITION!

PRÉSERVEZ DES MAINTENANT VOTRE AUDITION! Par leur durée et leur intensité, les sons de la nature ne constituent pas un danger pour notre audition. Mais l'homme a créé des sources sonores capables de détruire l'oreille. Ainsi, la musique écoutée

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

Les musiques amplifiées et les risques auditifs

Les musiques amplifiées et les risques auditifs Le 16 novembre, notre classe (402) a participé à une prévention sur le thème suivant : les musiques amplifiées et les risques auditifs. Des spécialistes dans le domaine nous ont expliqué de manière simple

Plus en détail

SOMMAIRE. 3- La physiologie de l'audition 5- Risques collectifs engendrés par le bruit Notions d anatomie

SOMMAIRE. 3- La physiologie de l'audition 5- Risques collectifs engendrés par le bruit Notions d anatomie Remarque : Les paragraphes notés en bleu constituent des informations complémentaires destinées aux élèves de BTS SOMMAIRE 1- Le son Traumatisme acoustique Notions générales Fatigue auditive Caractéristiques

Plus en détail

Acoustique musicale et physique des sons

Acoustique musicale et physique des sons Acoustique musicale et physique des sons I Intensité et niveau sonore I.a Activité P 78 1) L unité est le W.m -2, c est la puissance exprimée en W qui traverse une surface de 1 m 2 2) On proposer : avec

Plus en détail

Exploration de l Audition

Exploration de l Audition 49 Exploration de l Audition OBJECTIFS - Connaître l anatomie fonctionnelle et l essentiel de la physiologie de l audition - Procéder à l évaluation clinique de l audition - Réaliser une audiométrie tonale

Plus en détail

Prothèse auditive par conduction osseuse, à ancrage osseux et à peau fermée ALPHA (société Collin SA)

Prothèse auditive par conduction osseuse, à ancrage osseux et à peau fermée ALPHA (société Collin SA) Prothèse auditive par conduction osseuse, à ancrage osseux et à peau fermée ALPHA (société Collin SA) Indications ALPHA Malformations - Patients âgés de plus de 5 ans présentant une aplasie d oreille majeure

Plus en détail

Dépistage et prise en charge médicale des troubles de l audition

Dépistage et prise en charge médicale des troubles de l audition Dépistage et prise en charge médicale des troubles de l audition Potentiel cochléaire composite ou global Exploration fonctionnelle Méthodes objectives Enregistrement au niveau de la fenêtre ronde du potentiel

Plus en détail

Prévention des troubles MOI ET MON AUDITION. Je m évalue. Je m informe PRÉSENTS POUR VOTRE AVENIR

Prévention des troubles MOI ET MON AUDITION. Je m évalue. Je m informe PRÉSENTS POUR VOTRE AVENIR Prévention des troubles MOI ET MON AUDITION Je m évalue Je m informe PRÉSENTS POUR VOTRE AVENIR Natasha Wehner-Hewson Centre de prévention Les Arcades - Troyes En cas de suspicion de perte d audition,

Plus en détail

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves.

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. BTS BAT ème année Les ondes 1 Chapitre : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. Un son est d'autant plus aigu que sa fréquence

Plus en détail

L audition représente la qualité de vie

L audition représente la qualité de vie Amplifon SA Sihlbruggstrasse 109 CH-6340 Baar L audition représente la qualité de vie Emmanuel Kant avait écrit Ne pas voir éloigne l homme des choses. Ne pas entendre éloigne l homme des hommes. L ouïe

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

Surdité (294) Docteur Dinh-Qui NGUYEN Novembre 2005

Surdité (294) Docteur Dinh-Qui NGUYEN Novembre 2005 Surdité (294) Docteur Dinh-Qui NGUYEN Novembre 2005 Pré-requis : Polycopié d ORL, Pr Reyt, Pr Charachon Précis d ORL. M. Portmann, Ed. Masson 1982 Décision en ORL, F. Chabolle, E-N Garabédian, Ed. Vigot

Plus en détail

I.E.S Joseph Cressot 15 Avenue Jean Mermoz 52000 CHAUMONT Tél : 03 25 02 92 41 ies-sessad@adpep-52.fr

I.E.S Joseph Cressot 15 Avenue Jean Mermoz 52000 CHAUMONT Tél : 03 25 02 92 41 ies-sessad@adpep-52.fr I.E.S Joseph Cressot 15 Avenue Jean Mermoz 52000 CHAUMONT Tél : 03 25 02 92 41 ies-sessad@adpep-52.fr NOTRE OREILLE Constituée de trois parties L oreille externe : - Le pavillon - Le conduit auditif oreille

Plus en détail

L OREILLE, L AUDITION LE BRUIT : EFFETS NOCIFS ET PRÉVENTION

L OREILLE, L AUDITION LE BRUIT : EFFETS NOCIFS ET PRÉVENTION Pour la santé au travail L OREILLE, L AUDITION LE BRUIT : EFFETS NOCIFS ET PRÉVENTION Principales structures de l oreille OREILLE MOYENNE Le tympan, fine membrane, vibre sous la pression des ondes sonores.

Plus en détail

DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES?

DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES? DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES? Sommaire 1 ère partie : Les aides techniques I. Appareils de correction auditive & implant d oreille moyenne (dont le BAHA) 1. Les prestations pour tous

Plus en détail

Handicap auditif IFSI. Groupe hopistalier Lariboisière-St Louis-Fernand Widal Service ORL

Handicap auditif IFSI. Groupe hopistalier Lariboisière-St Louis-Fernand Widal Service ORL Handicap auditif IFSI Groupe hopistalier Lariboisière-St Louis-Fernand Widal Service ORL ANATOMIE DE L'OREILLE CAE OM OI ANATOMIE DE L'OREILLE Anatomie de l oreille 1 marteau 2 enclume 3 étrier 4 tympan

Plus en détail

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.1.- Définition du bruit : A1.1.1.- Production et caractéristiques d un son Tout corps qui se déplace ou qui vibre émet un son. Il transmet sa vibration

Plus en détail

Reconnaissance de la surdité professionnelle. Dr Nicole Wismer-Herzog Médecin spécialiste ORL FMH Médecine du travail Suva Lucerne 22.1.

Reconnaissance de la surdité professionnelle. Dr Nicole Wismer-Herzog Médecin spécialiste ORL FMH Médecine du travail Suva Lucerne 22.1. Reconnaissance de la surdité professionnelle Dr Nicole Wismer-Herzog Médecin spécialiste ORL FMH Médecine du travail Suva Lucerne 22.1.15 Loi fédérale sur l assurance-accidents (LAA) Maladie professionnelle

Plus en détail

La candidature à l'implant cochléaire : critères de sélection 2010. Catherine Garneau, audiologiste Suzie Gobeil, orthophoniste

La candidature à l'implant cochléaire : critères de sélection 2010. Catherine Garneau, audiologiste Suzie Gobeil, orthophoniste La candidature à l'implant cochléaire : critères de sélection 2010 Catherine Garneau, audiologiste Suzie Gobeil, orthophoniste Aperçu de la présentation Critères actuels d acceptation de candidature à

Plus en détail

vous informer Le bruit n Passeport santé www.msa.fr

vous informer Le bruit n Passeport santé www.msa.fr vous informer Le bruit n Passeport santé www.msa.fr L oreille Notre oreille sert à capter, à canaliser les sons pour les transmettre à un nerf, le nerf auditif, puis au cerveau qui va interpréter et comprendre

Plus en détail

Exploration objective de l audition à partir des auditory steady-state responses et adaptation à l implant cochléaire

Exploration objective de l audition à partir des auditory steady-state responses et adaptation à l implant cochléaire Exploration objective de l audition à partir des auditory steady-state responses et adaptation à l implant cochléaire Mikaël Ménard To cite this version: Mikaël Ménard. Exploration objective de l audition

Plus en détail

«J entends tout et vous ne voyez rien.»

«J entends tout et vous ne voyez rien.» www.groupeforget.com les aides auditives «J entends tout et vous ne voyez rien.» Retrouvez le plaisir d'entendre Prêts pour l appareillage! L ouïe est sans doute l un des sens les plus importants de l

Plus en détail

Physiologie de l'audition et du système vestibulaire. PEA

Physiologie de l'audition et du système vestibulaire. PEA 17/10/2014 SCOTTO DI CARLO Kristel L3 CR: MARIE Claire SNP Dr MONTAVA M. marion.montava@ap-hm.fr 8 pages SNP Physiologie de l'audition et du système vestibulaire. PEA Physiologie de l'audition et du système

Plus en détail

Éléments d acoustique et nuisances sonores

Éléments d acoustique et nuisances sonores Éléments d acoustique et nuisances sonores 1 e partie : Évaluation de la gêne et du danger. A) Éléments d acoustique. L acoustique est la partie de la physique qui étudie les sons. Le son est défini en

Plus en détail

PATHOLOGIES DE L'OREILLE

PATHOLOGIES DE L'OREILLE ORL PATHOLOGIES DE L'OREILLE I - LES OTITES A - OTITE EXTERNE AIGUË a) Étiologie Germe: staphylocoque Concerne l'oreille externe Inflammation du conduit auditif externe Souvent suite à:. Traumatisme. Furoncle.

Plus en détail

Les engrenages d une éolienne

Les engrenages d une éolienne De nombreux objets et mécanismes comportent des engrenages ou des poulies. Identifie, dans l illustration ci-contre, les machines ou les objets qui, selon toi, sont munis d un système de poulies ou d engrenages.

Plus en détail

QCM Enseignement Post-Universitaire 2007

QCM Enseignement Post-Universitaire 2007 QCM Enseignement Post-Universitaire 2007 «L APPAREIILLAGE DE L ENFANT» Les auteurs des communications données au cours de l EPU 2006 avaient formulé quelques questions sur le thème «Mesures et correction

Plus en détail

La surdité, un handicap qui ne se voit pas

La surdité, un handicap qui ne se voit pas Mme Voisin Marie-José enseignante spécialisée, IES de Langres La surdité, un handicap qui ne se voit pas Et dont on se moque parfois. 1) Quand est-on sourd? Anatomie de l oreille: L oreille est constituée

Plus en détail

Capsule théorique sur le modèle de la membrane basilaire de la cochlée (destinée au personnel) Le phénomène de la résonance associé à l audition

Capsule théorique sur le modèle de la membrane basilaire de la cochlée (destinée au personnel) Le phénomène de la résonance associé à l audition Capsule théorique sur le modèle de la membrane basilaire de la cochlée (destinée au personnel) Le phénomène de la résonance associé à l audition Octobre 2014 Intentions pédagogiques Le modèle de la membrane

Plus en détail

www.audika.com Mon audition, mes parents et moi!

www.audika.com Mon audition, mes parents et moi! www.audika.com Mon audition, mes parents et moi! Édito Madame, Monsieur, Le diagnostic de surdité vient d être posé pour votre enfant. Spécialiste de l audition depuis plus de 35 ans, Audika s est entouré

Plus en détail

Baisse de l'audition

Baisse de l'audition Baisse de l'audition Les causes La baisse de l'audition se manifeste à différents niveaux. Avec une perte moyenne de 20 à 40 db, le malentendant perd les bruits faibles et certains éléments phonétiques.

Plus en détail