Table des matières. Enjeux et méthodes de l évaluation de la recherche en droit : introduction... 3

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières. Enjeux et méthodes de l évaluation de la recherche en droit : introduction... 3"

Transcription

1 Table des matières Sommaire.... v Avant-propos Enjeux et méthodes de l évaluation de la recherche en droit : introduction Thierry TANQUEREL Alexandre FLÜCKIGER Enjeux Définitions et pratiques de la recherche en droit... 4 Cadres et méthodes d évaluation de la recherche en droit Expériences nationales Partie I Enjeux Chapitre 1. Évaluation de la recherche en sciences et technologie : résultats et bilan Libero ZUPPIROLI I. Introduction II. Garantir une assurance de qualité transparente III. Évaluer le système d évaluation IV. Les réactions de la communauté des scientifiques V. Conclusion bruylant 477

2 L évaluation de la recherche en droit Chapitre 2. Evaluating Legal Research: About the Good, the Bad, and the Ugly Rob VAN GESTEL I. Research Quality: The Ugly II. Hypothesis and Order of the Argument III. What Does Quality Entail? IV. Quality as Duty and Quality as Aspiration V. The Bad: Adverse Effects of Research Evaluation A. What Cannot be Counted is Irrelevant B. Displacement of Intrinsic Motivation C. Strategic Behaviour and Data Manipulation D. A Bifurcation Between Legal Scholarship and Practice? VI. A False Dichotomy Between Theory and Practice? VII. The Good: Law and the Advantage of Lagging Behind VIII. Conclusion Partie II Définitions et pratiques de la recherche en droit Chapitre 3. De quelle scientificité parle-t-on en droit? Alain PAPAUX I. Qu est-ce que la scientificité en général? A. Que la vérité n est ni une ni simple B. Fragilités des inférences : signe, logique indiciaire et vérité-tension C. La raison impure de la vérité : la rencontre du descriptif et du normatif II. Qu est-ce que la scientificité en droit? A. Une scientificité en mimétisme avec les sciences dures? B. Une scientificité propre aux sciences humaines? C. Une scientificité propre au droit? bruylant

3 Table des matières III. Esquisse de la singularité du droit : Ars iuris, auctoritas, sacré et ruse IV. De quelques conséquences de la singularité du droit sur les méthodes d évaluation de la recherche juridique Chapitre 4. Pour la recherche en droit : quel(s) cadre(s) théorique(s)? Kristin BARTENSTEIN Christelle LANDHEER-CIESLAK Introduction I. Le cadre théorique : ses fonctions pour une recherche en général A. La fonction de structuration B. La fonction de légitimation II. Les cadres théoriques et la recherche en droit contemporaine : des relations difficiles A. La «crise» du paradigme de la modernité juridique classique B. En quête d un nouveau paradigme pour une recherche plus consciente et éclairée III. Pour les recherches en droit : définir le cadre théorique en distinguant deux types de recherche A. Le sens de la distinction B. Les conséquences de la distinction Conclusion Chapitre 5. Qu est-ce qu une recherche juridique? Frédéric ROUVIÈRE I. La règle de justice comme forme de la connaissance juridique. 120 A. Une épistémologie fondée sur la forme, indépendamment de l ontologie B. La justice formelle comme forme du connaître juridique C. Le statut théorique de la règle de justice D. La règle de justice comme rapport d égalité II. Portée de la règle de justice en tant que forme de la connaissance juridique bruylant 479

4 L évaluation de la recherche en droit A. Les cas semblables comme contraintes B. Les cas ontologiquement semblables : la philosophie du droit C. L inutile définition inaugurale du droit D. Séparation entre ontologie et épistémologie Conclusion Chapitre 6. Le concept méthodologique de la recherche juridique François COLONNA D ISTRIA I. Qu étudie la recherche en droit? A. Pas de définition du droit B. Pas de définition du droit, mais une théorie des sources C. La théorie des sources comme description politique D. Théorie politique des sources : l insuffisance du texte E. Théorie des sources et oubli du texte F. Oubli du texte et ouverture à la jurisprudence G. Recherche juridique et sciences du texte H. Sciences naturelles et textes juridiques I. Texte et élargissement des sources J. Choix des textes K. Concept méthodologique de la recherche en droit : premiers résultats II. Comment procède la recherche en droit? A. L objectif de la recherche en droit : construire le sens des textes B. Exemple : le paiement d une obligation C. Aménagements méthodologiques D. Controverses juridiques E. Réformes théoriques Synthèse Chapitre 7. Essai de définition de la recherche juridique Jean-Louis BERGEL I. Les spécificités de la recherche juridique bruylant

5 Table des matières A. La spécificité de l objet de la recherche juridique B. La spécificité des finalités de la recherche juridique II. La scientificité de la recherche juridique A. Le caractère scientifique de la recherche juridique B. Les méthodes de la recherche juridique Conclusion Chapitre 8. La recherche en droit au Québec : jalons pour une approche sociologique Julie PAQUIN I. Introduction II. La recherche universitaire : un champ «relativement autonome» III. L évolution du champ universitaire québécois IV. Le cas de la recherche en droit V. Les sous-champs de la recherche en droit VI. Conclusion Chapitre 9. A Personal Report on Methodological Developments in US Law Stephen UTZ I. Introduction II. An anti-systematic background III. A diversity of platforms IV. Absence of Treatises V. Conspicuous parts of US legal research VI. Conclusion Chapitre 10. Comparative Fashions in Legal Research Reza DIBADJ I. Introduction II. Empirical Methods A. Creating a sample of elite law schools and top journals bruylant 481

6 L évaluation de la recherche en droit B. Coding the articles III. Results A. Author characteristics US Journals British Journals French Journals B. Legal Methodology US Journals British Journals French Journals C. Subject Matter US Journals British Journals IV. Discussion Conclusion Partie III Cadres et méthodes d évaluation de la recherche en droit Chapitre 11. Usages de l évaluation de la recherche et pilotage du secteur public académique. Enjeux pour la recherche en droit Jean-Yves CHÉROT I. Sur le nouveau management public dans les universités et la recherche II. Les enjeux pour la recherche en droit Conclusion Chapitre 12. Gouverner par les indicateurs : le cas des classements d universités Pauline BÉGASSE de DHAEM Arnaud VAN WAEYENBERGE I. Introduction au monde des classements universitaires et à leur fonctionnement A. Origines des classements nationaux, européens et internationaux bruylant

7 Table des matières B. Le fonctionnement des classements d universités Les classements d universités, leurs indicateurs et pondération La collecte d information C. Conclusion du chapitre II. Les effets «régulatoires» des classements A. La dynamique des classements : «commensuration», marché et gouvernance B. Les effets régulatoires des classements d universités Les effets internes Les effets externes C. Conclusion du chapitre Conclusion Chapitre 13. La production à la chaîne du savoir juridique Anna ASEEVA I. Quatre mutations A. «L expertisation» B. Le scientifique-reporter C. La science «au poids» D. Le scientifique-marchand II. Une cinquième dynamique : la standardisation III. La nouvelle gestion du savoir juridique IV. La science entre l économie de marché et l art Chapitre 14. Évaluation de la recherche en droit. L impossibilité de quantifier le qualitatif Valérius M. CIUCA Marc RICHEVAUX Bruno ROUSSEL Jeanne-Marie WAILLY Introduction I. La tentation du chiffre A. La recherche des moyens objectifs d évaluation : essai par la quantification bruylant 483

8 L évaluation de la recherche en droit B. Observations critiques L évaluation : le frein invisible Quelques observations sur les limites du système quantitatif Quelques dérives possibles du système d évaluation quantitative II. Des résultats déjà connus dans un domaine proche A. La justice française a ouvert la voie Plan de modernisation de la justice au sens sapientogen Les évolutions suivantes B. L efficacité de la justice performante mesurée à l aune de la jurisprudence des juridictions internationales : les juridictions internationales condamnent La Cour européenne de justice La Cour européenne des droits de l homme Conclusion Chapitre 15. Les citations par les tribunaux comme mode d évaluation des travaux universitaires en droit : étude critique fondée sur les références jurisprudentielles à l ouvrage Interprétation des lois Mathieu DEVINAT Chapitre 16. How legal scholars could change the landscape of research evaluation Sven E. HUG Michael OCHSNER I. Introduction II. Principles for Developing Criteria and Indicators A. Pay close attention to criteria and to the relationship between criteria and indicators B. Focus on a field, a subfield or a subject area C. Explore concepts and measures and do not copy them D. Involve all scholars E. Scholars are the most important stakeholders of evaluations III. Developing Criteria and Indicators: Three Approaches bruylant

9 Table des matières A. Scholars concepts of research quality and good research B. Definition of research in law C. Research processes and practices IV. Conclusion Partie IV Procédures d évaluation de la recherche juridique en Suisse, en France, en Italie, en Autriche et aux Pays-Bas Chapitre 17. L évaluation de la recherche en droit en Suisse Andreas LIENHARD Thierry TANQUEREL Fabian AMSCHWAND Eva HERRMANN Karin BYLAND I. Introduction II. Les travaux de recherche en Suisse A. Les projets CRUS B. Les autres activités de recherche III. Le projet de recherche CRUS de l Université de Berne A. Vue d ensemble B. Les particularités de la science juridique La méthodologie L objet de la recherche Les parties intéressées Les modes de publication Culture et langue Appréciation C. La contextualisation de la perception de la qualité L importance croissante accordée à la «valeur d usage» Théorie de la science Portée pour l évaluation de la recherche en Suisse D. Procédures d évaluation en Suisse bruylant 485

10 L évaluation de la recherche en droit E. Procédures d évaluation dans divers États européens Remarques préalables Vue d ensemble Principaux enseignements Conclusion intermédiaire IV. Le projet de recherche CRUS des universités de Berne et de Genève A. Le cadre et les objectifs du projet B. La méthodologie Les démarches Les différentes situations d évaluation C. Le sondage auprès des professeurs des facultés de droit suisses La méthode Premiers résultats V. Conclusion Chapitre 18. AERES/ANVUR : une comparaison franco-italienne des processus d évaluation de la recherche juridique Delphine COSTA I. Les méthodes de l AERES et de l ANVUR pour mesurer la qualité de la recherche juridique A. La méthodologie d évaluation mise en œuvre par l AERES et l ANVUR La méfiance de l AERES et de l ANVUR à l égard de la bibliométrie comme méthodologie d évaluation de la recherche juridique L opération de classement des revues scientifiques juridiques par l AERES et l ANVUR B. La production scientifique, objet de l évaluation par l AERES et l ANVUR II. Les résultats des évaluations de la recherche juridique menées par l AERES et l ANVUR A. Les processus d évaluation de la recherche juridique en France et en Italie B. Les résultantes des évaluations de la recherche juridique en France et en Italie bruylant

11 Table des matières Chapitre 19. Assessment of research in Austrian faculties of law practice and criticism for some selected evaluation processes Elisabeth MAIER I. Organisation and funding of the university as a background for the assessment of research II. Topic, method and approach of the analysis III. Results of the analysis A. Criteria for good research B. Developments at a procedural level IV. Discussion of the results A. General aspects concerning the assessment of research B. Specific consequences concerning the assessment of research in law V. Recommendations Chapitre 20. Evaluating Dutch Legal Research Quality Assessment Fabian AMTENBRINK Alex Geert CASTERMANS I. Introduction II. Research assessment in Dutch legal academia an introduction A. Overview of the law school landscape in the Netherlands General structure of law schools Research programming as standard B. The Dutch (legal) research assessment system VSNU, KNAW, NWO, Standard Evaluation Protocol (SEP) KNAW, Quality and relevance in the humanities, Advisory Commission Quality indicators for the Humanities KNAW, Towards a framework for the quality assessment of social science research, Quality Indicators in the Social Sciences Committee, March The Standard Evaluation Protocol for legal research bruylant 487

12 L évaluation de la recherche en droit 5. Outcomes of the report of the Smits committee on quality indicators and ranking and the (interim) findings of the Du Perron committee (a follow-up to the Smits committee) on how to determine the quality of legal journals Observations on the assessment of Dutch legal research C. Intermezzo A case study: assessing an individual publication A case study; the Leiden Law School Midterm Review D. Law school specific qualitative and quantitative output norms the examples of Leiden and Rotterdam Research quality assurance systems at Leiden Law School Research quality assurance system at Erasmus School of Law III. Strategies towards a sustainable research assessment system for the legal discipline A. Utilizing bibliometric data to measure output in the legal discipline B. Improving the existing system of peer assessment as an alternative? IV. Conclusions Liste des auteurs bruylant

Table des matières. Remerciements... 7. Préface... 9

Table des matières. Remerciements... 7. Préface... 9 Table des matières Sommaire................................................................ 5 Remerciements........................................................... 7 Préface.................................................................

Plus en détail

L évaluation de la recherche en droit : enjeux et méthodes Assessment of Research in Law: Stakes and Methods

L évaluation de la recherche en droit : enjeux et méthodes Assessment of Research in Law: Stakes and Methods 13 ème Congrès de l Association Internationale de Méthodologie Juridique (AIMJ) / Journée 2014 du Centre d'étude, de technique et d'évaluation législatives (CETEL) de l Université de Genève 13 14 février

Plus en détail

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition

Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Fondements et étapes du processus de recherche, 3 e édition Nouveauté Méthodes quantitatives et qualitatives Prix : 81,95 $ Auteurs : Marie-Fabienne Fortin, Johanne Gagnon ISBN13 : 9782765050063 Nombre

Plus en détail

LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES. Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick Villeneuve

LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES. Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick Villeneuve MASTER OF Ouvert aux participant-e-s extérieur-e-s MPAPUBLIC ADMINISTRATION LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick

Plus en détail

«Comment être adaptés localement et intégrés globalement?»

«Comment être adaptés localement et intégrés globalement?» D) CONCLUSION Ce mémoire de fin d études a eu pour objectif de répondre à la question de recherche, «Peut-on transférer la culture organisationnelle d une société mère aux filiales situées à l étranger

Plus en détail

Evolution du métier de consultant en recrutement Evolution du métier de consultant en recrutement

Evolution du métier de consultant en recrutement Evolution du métier de consultant en recrutement Evolution du métier de consultant en recrutement Evolution du métier de consultant en recrutement BENCHMARK GROUP Anne GUETTLIFFE ou Thierry HAMELIN : formation@benchmark.fr 69/71 av Pierre Grenier 92517

Plus en détail

MARINE ECOSYSTEMS DYNAMICS and MANAGEMENT --------- FONCTIONNEMENT et GESTION des ECOSYSTEMES MARINS

MARINE ECOSYSTEMS DYNAMICS and MANAGEMENT --------- FONCTIONNEMENT et GESTION des ECOSYSTEMES MARINS MARINE ECOSYSTEMS DYNAMICS and MANAGEMENT --------- FONCTIONNEMENT et GESTION des ECOSYSTEMES MARINS PEGASEAS Theme: MARINE ECOSYSTEMS DYNAMICS and MANAGEMENT: final outputs and Questions of the reports:

Plus en détail

THÉORIE ET PRATIQUE DE L AUDIT INTERNE

THÉORIE ET PRATIQUE DE L AUDIT INTERNE Jacques RENARD THÉORIE ET PRATIQUE DE L AUDIT INTERNE Préface de Louis GALLOIS Président de la SNCF Prix IFACI 1995 du meilleur ouvrage sur l audit interne Cinquième édition Éditions d Organisation, 1994,

Plus en détail

L évaluation par les pairs: quel rôle des organisations dans son déroulement et ses résultats

L évaluation par les pairs: quel rôle des organisations dans son déroulement et ses résultats MIoIR L évaluation par les pairs: quel rôle des organisations dans son déroulement et ses résultats P. Larédo, Université Paris-Est & University of Manchester Colloque Evaluations de la recherche, Université

Plus en détail

Gestion technique de l immobilier d entreprise

Gestion technique de l immobilier d entreprise Gestion technique de l immobilier d entreprise Pascal Hendrickx Jean Perret Groupe Eyrolles 2003 ISBN 2-212-11251-3 Table des matières Introduction 1 Chapitre 1 PARTIE 1 ÉMERGENCE D UNE VÉRITABLE DISCIPLINE

Plus en détail

La législation : frein ou accélérateur de la transition économique? Jeudi 15 novembre 2012

La législation : frein ou accélérateur de la transition économique? Jeudi 15 novembre 2012 La législation : frein ou accélérateur de la transition économique? Jeudi 15 novembre 2012 Sommaire Qu est-ce que le développement durable en entreprise? Pressions s exerçant sur l entreprise Chiffres-clés

Plus en détail

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève

Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux. Bernard Schneuwly Université de Genève Le projet de recherche : fonctions, pratiques et enjeux Bernard Schneuwly Université de Genève Faire de la science Une institution sociale avec des règles Une règle fondatrice: l évaluation par les pairs

Plus en détail

Objectifs d apprentissage

Objectifs d apprentissage Formation continue OIIQ 2010-2011 9 novembre 2010 Sylvie Gendron, Ph.D. Faculté des sciences infirmières Université de Montréal Objectifs d apprentissage Différencier les finalités de chacune de cinq approches

Plus en détail

Table des matières. Remerciements... 11. Introduction... 13

Table des matières. Remerciements... 11. Introduction... 13 Table des matières Remerciements... 11 Introduction... 13 Chapitre 1. L émergence de l information médicale face aux enjeux de l éthique personnelle et sociétale... 35 1.1. Une société consumériste d informations...

Plus en détail

Conférence «Accords transnationaux d entreprise» «Transnational Company Agreements» Conference

Conférence «Accords transnationaux d entreprise» «Transnational Company Agreements» Conference Conférence «Accords transnationaux d entreprise» «Transnational Company Agreements» Conference 13-14 novembre 2008-13th -14th Novembre 2008 Centre des Congrès, Lyon Le rôle des accords d entreprise transnationaux

Plus en détail

Génie Logiciel et Gestion de Projets

Génie Logiciel et Gestion de Projets Génie Logiciel et Gestion de Projets INFO-F-407 Ragnhild Van Der Straeten 2007-2008 ULB 1 1 Génie Logiciel et Gestion de Projets Organisation 2 2 Ragnhild Van Der Straeten VUB, 4K209 Campus Etterbeek rvdstrae@vub.ac.be

Plus en détail

Introduction à la scientométrie. Audrey Baneyx, Direction scientifique, Sciences Po, Paris Audrey.baneyx@sciences-po.fr

Introduction à la scientométrie. Audrey Baneyx, Direction scientifique, Sciences Po, Paris Audrey.baneyx@sciences-po.fr Introduction à la scientométrie Audrey Baneyx, Direction scientifique, Sciences Po, Paris Audrey.baneyx@sciences-po.fr Plan Un peu de théorie la scientométrie par le menu Le nouveau contexte de la scientométrie

Plus en détail

Nous désirons tout mettre en œuvre pour découvrir le travail d enseignant et surtout, améliorer nos

Nous désirons tout mettre en œuvre pour découvrir le travail d enseignant et surtout, améliorer nos L A P P R E N T I S S A G E E N P R O F O N D E U R Présenté par : Michael Lafontaine, CGA, M. Fisc. Bruce Lagrange, CA, M. Sc. Patricia Michaud, CA, MBA Francis Belzile, CA, M. Fisc. Janie Bérubé, CA,

Plus en détail

Table des matières. Préface 7 Bruno Co l m a n t. Introduction 13

Table des matières. Préface 7 Bruno Co l m a n t. Introduction 13 Table des matières Préface 7 Bruno Co l m a n t Introduction 13 Jacques Ma l h e r b e La régionalisation partielle de l impôt des personnes physiques 17 Jean d e La m e Introduction 17 Section 1. Impact

Plus en détail

Master Contrôle de Gestion Syllabus de l année 1

Master Contrôle de Gestion Syllabus de l année 1 Ce descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Il prend appui sur le référentiel de compétences en Master. Objectifs

Plus en détail

Génie Logiciel et Gestion de Projets

Génie Logiciel et Gestion de Projets Génie Logiciel et Gestion de Projets INFO-F-407 Ragnhild Van Der Straeten 2008-2009 ULB 1 Génie Logiciel et Gestion de Projets Organisation 2 Ragnhild Van Der Straeten VUB, 4K209 Campus Etterbeek rvdstrae@vub.ac.be

Plus en détail

PUBLIC CONCERNE Toute personne chargée de recruter dans le cadre du placement, du recrutement et de l intérim

PUBLIC CONCERNE Toute personne chargée de recruter dans le cadre du placement, du recrutement et de l intérim v020513 Code : FONDREC DU RECRUTEMENT A LA DELEGATION, LES FONDAMENTAUX D'UNE STRATEGIE CANDIDAT PERFORMANTE OBJECTIFS A l issue de la formation les stagiaires seront capables de : Maîtriser le process

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

Opération Management & Compétitivité

Opération Management & Compétitivité Opération Management & Présentation par AQM - BN 1 Sommaire Présentation de l AQM L action collective management et compétitivité. Processus et déroulement. Les intervenants. Les étapes de formation et

Plus en détail

Profils de candidats Décembre 2015

Profils de candidats Décembre 2015 Profils de candidats Décembre 2015 Le Club de recherche d emploi Châteauguay/Brossard offre des services professionnels aux personnes en recherche d emploi et en transition de carrière. Afin de mettre

Plus en détail

Valoriser le capital immatériel de l entreprise. Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3665-8

Valoriser le capital immatériel de l entreprise. Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3665-8 Alan Fustec Bernard Marois Valoriser le capital immatériel de l entreprise, 2006 ISBN : 2-7081-3665-8 Sommaire Remerciements... V PARTIE 1 LES FONDAMENTAUX Chapitre 1 La nouvelle économie est là... 3 La

Plus en détail

5 formations indispensables pour une relation managériale efficace!

5 formations indispensables pour une relation managériale efficace! 5 formations indispensables pour une relation managériale efficace! Edition 2010 Des formations -s & -s Nouveauté rentrée 2010 : Réduction de l offre : Le socle + 4 déclinaisons spécifiques www.management-progression.fr

Plus en détail

Les classements des revues SHS, affichés sur le site de l AERES. Le cas des revues de psychologie

Les classements des revues SHS, affichés sur le site de l AERES. Le cas des revues de psychologie Les classements des revues SHS, affichés sur le site de l AERES. Le cas des revues de psychologie Classement dans les 15 domaines SHS Domaine Mise en ligne Catégories Anthropologie - Ethnologie 10/02/10

Plus en détail

Management Module 3. Le diagnostic interne

Management Module 3. Le diagnostic interne Management Module 3 Le diagnostic interne Schéma général d analyse Problèmes/opportunités Analyse interne de l organisation Ressources Compétences Existe-t-il différents segments stratégiques? Analyse

Plus en détail

GESTION ET ADMINISTRATION DE LA JUSTICE EN TUNISIE

GESTION ET ADMINISTRATION DE LA JUSTICE EN TUNISIE GESTION ET ADMINISTRATION DE LA JUSTICE EN TUNISIE INTRODUCTION : L institution judiciaire en Tunisie a réalisé, au cours des vingt dernières années, un effort de modernisation sans précédent. Cette modernisation

Plus en détail

RECHERCHE ET ANALYSE QUALITATIVE :

RECHERCHE ET ANALYSE QUALITATIVE : RECHERCHE ET ANALYSE QUALITATIVE : LE TRAIT D UNION ENTRE L ÉVALUATION DES TECHNOLOGIES EN SANTÉ ET L ÉVALUATION DE PROGRAMME DANS LA PRODUCTION D UNE REVUE DE LA LITTÉRATURE MIXTE 1 Débora Merveille NGO

Plus en détail

LES CLÉS DE L ÉQUITÉ

LES CLÉS DE L ÉQUITÉ Jean-Marie PERETTI LES CLÉS DE L ÉQUITÉ Enjeu managérial Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3057-9 AVANT-PROPOS...XIII INTRODUCTION... XVII Partie I LES ENJEUX DE L ÉQUITÉ CHAPITRE 1 Le sentiment

Plus en détail

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Table des matières Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Introduction... 9 I. Le cadre général de la recherche : l espace pénal

Plus en détail

Gouvernance et communication financière

Gouvernance et communication financière COLLECTION QUESTIONS DE GOUVERNANCE Gouvernance et communication financière Yves Brissy Didier Guigou Alain Mourot Préface Alain Viandier Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-54204-2 Sommaire Les auteurs...

Plus en détail

CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION DATES

CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION DATES CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION Conduire ou participer au projet GPMC de son établissement LOT 1 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Définir la stratégie de mise en place de

Plus en détail

Le flexwork et ses effets sur le bien-être, la collaboration et la productivité au travail

Le flexwork et ses effets sur le bien-être, la collaboration et la productivité au travail Chaire laborh en Management Humain et Transformations du Travail Rapport de recherche, vol. 3 (1), 2014 Le flexwork et ses effets sur le bien-être, la collaboration et la productivité au travail Rapport

Plus en détail

The master thesis. (version 0.1, 20/3/05 - fix: translation!) thesis-writing. Daniel K. Schneider, TECFA, University of Geneva.

The master thesis. (version 0.1, 20/3/05 - fix: translation!) thesis-writing. Daniel K. Schneider, TECFA, University of Geneva. The master thesis The master thesis (version 0.1, 20/3/05 - fix: translation!) Code: thesis-writing Daniel K. Schneider, TECFA, University of Geneva thesis-writing Menu 1. Introduction: le mémoire est

Plus en détail

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management.

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management. Les enseignes spécialisées et l intégration du marketing sensoriel dans l approche multicanale de leur distribution. Fanny NOYELLE Année Universitaire 2007 / 2008 ESUPCOM Lille Directeurs de mémoire :

Plus en détail

Formation : «L expert-comptable et/ou conseil fiscal comme administrateur indépendant ou externe» 2014. Programme

Formation : «L expert-comptable et/ou conseil fiscal comme administrateur indépendant ou externe» 2014. Programme Formation : «L expert-comptable et/ou conseil fiscal comme administrateur indépendant ou externe» 2014 Programme Synthèse Mardi 11/03/2014 Première journée 1.1 Gouvernance de l entreprise en général Marc

Plus en détail

Sommaire. Partie 1 Comment construire un système de pilotage : la démarche... 19

Sommaire. Partie 1 Comment construire un système de pilotage : la démarche... 19 Sommaire Introduction... 15 Partie 1 Comment construire un système de pilotage : la démarche... 19 1 Contrôle de gestion et nouveaux outils de pilotage... 20 1. La démarche du contrôle de gestion... 20

Plus en détail

PRÉSENTATION. L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation. Sophie Vincent, 22 janvier 2015

PRÉSENTATION. L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation. Sophie Vincent, 22 janvier 2015 PRÉSENTATION L évaluation sensorielle par les consommateurs, un outil stratégique en innovation Sophie Vincent, Spécialiste en recherche consommateurs et évaluation sensorielle 22 janvier 2015 CINTECH

Plus en détail

CHAPITRE 1 ADMINISTRATION ET COMMUNICATION... 19

CHAPITRE 1 ADMINISTRATION ET COMMUNICATION... 19 TABLE DES MATIÈRES Préface... 5 Avant-propos... 7 Introduction... 9 1. Communication et information... 10 2. Les organisations publiques... 12 3. La communication des organisations publiques... 15 4. Structure

Plus en détail

Ressources humaines et gestion

Ressources humaines et gestion Ressources humaines et gestion EDUCAPÔLE gestion des personnes Jean-Marie Peretti 9 e édition u Fonction RH et management des personnes u GPEC u Recrutement, appréciation et gestion des carrières u Formation

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques

DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques 2328 DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques I ENJEU SOCIAL : UN DEBAT DANS LE CHAMP PROFESSIONNEL Il existe un débat récurrent

Plus en détail

Gestion et développement des Ressources Humaines CHAP RECRUTEMENT

Gestion et développement des Ressources Humaines CHAP RECRUTEMENT Gestion et développement des Ressources Humaines CHAP RECRUTEMENT Recrutement : 4 phases Préparation du recrutement Recherche des candidatures Sélection des candidats Accueil et Intégration Description

Plus en détail

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Bachelor -

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Bachelor - Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie - Bachelor - Lausanne, Février 2011 Au cours de l année 2010, l Institut de Psychologie de la Faculté des sciences sociales et politiques

Plus en détail

l évaluation participative

l évaluation participative l évaluation participative Mardi du RIOCM par le Centre de formation populaire Décembre 2008 Pourquoi ce thème Maîtriser la notion d évaluation Démystifier ce qu est l évaluation participative Discuter

Plus en détail

Module 1 LES ARCHIVES ET LEUR IMPORTANCE

Module 1 LES ARCHIVES ET LEUR IMPORTANCE Module 1 LES ARCHIVES ET LEUR IMPORTANCE 1. Qu est-ce que les archives? 1.1 Une question à poser 1.2 Les archives, là où les choses commencent 2. L objet de l archivistique 2.1 Information et archives

Plus en détail

Annex I/Annexe I Workshop agenda/programme de l atelier

Annex I/Annexe I Workshop agenda/programme de l atelier ANNEXES Annex I/Annexe I Workshop agenda/programme de l atelier 379 International Workshop on Community Forestry in Africa DAY 1 (Monday, 26 April): Focus: What are the key elements needed to create an

Plus en détail

Table des matières. CHAPITRE 1 Le conseil en organisation : bilan et perspectives... 15

Table des matières. CHAPITRE 1 Le conseil en organisation : bilan et perspectives... 15 Table des matières Préface... 5 Avertissement... 9 Introduction... 11 CHAPITRE 1 Le conseil en organisation : bilan et perspectives... 15 1 L activité du consultant, un terrain peu exploré... 16 2 Deux

Plus en détail

Introduction d une nouvelle politique salariale

Introduction d une nouvelle politique salariale Introduction d une nouvelle politique salariale Fondation contre le Cancer 28 avril 2011 Mo Deckers HR manager (@ intérim) Introduction d une nouvelle politique salariale 1. Objectifs 2. «Le plan» 3. Workshop

Plus en détail

sommaire L organisation et la gestion des archives d entreprise...7

sommaire L organisation et la gestion des archives d entreprise...7 sommaire La formation continue à l EBAD... 3 Niveau i... 4 La chaine de traitement archivistique... 4 Initiation aux techniques documentaires... 5 Organisation et gestion des bibliothèques... 6 Niveau

Plus en détail

CO-REACH Coordination de la recherche entre l Europe et la Chine. Bilan du WP2

CO-REACH Coordination de la recherche entre l Europe et la Chine. Bilan du WP2 CO-REACH Coordination de la recherche entre l Europe et la Chine Bilan du WP2 Cartographie, benchmarking et identification des meilleures pratiques des programmes bilatéraux européens avec la Chine Mercredi

Plus en détail

Dossier Patient Informatisé : L expérience Valaisanne

Dossier Patient Informatisé : L expérience Valaisanne Dossier Patient Informatisé : L expérience Valaisanne Hélène Hertzog Responsable du dossier patient informatisé Hôpital du Valais Sommaire L hôpital du Valais en quelques chiffres 1 ère ère : du papier

Plus en détail

Marc Garneau, Acfas 2014 Lise Corriveau, Marc Garneau et Nancy Lauzon, professeurs, AIPU 2012 Gestion de l éducation et de la formation

Marc Garneau, Acfas 2014 Lise Corriveau, Marc Garneau et Nancy Lauzon, professeurs, AIPU 2012 Gestion de l éducation et de la formation Marc Garneau, Acfas 2014 Lise Corriveau, Marc Garneau et Nancy Lauzon, professeurs, AIPU 2012 Gestion de l éducation et de la formation 1 Plan de la communication Contexte et problématique de la recherche

Plus en détail

L égalité professionnelle en pratique

L égalité professionnelle en pratique Cristina LUNGHI avec la participation de Maryse HUET L égalité professionnelle en pratique Préface : Daniel CROQUETTE Avant-propos : Catherine GÉNISSON, 2003 ISBN : 2-7081-2924-4 Sommaire Préface... 1

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE... 1 PARTIE I- LA GENÈSE DE L OBLIGATION IN SOLIDUM.. 9

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE... 1 PARTIE I- LA GENÈSE DE L OBLIGATION IN SOLIDUM.. 9 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE................... 1 PARTIE I- LA GENÈSE DE L OBLIGATION IN SOLIDUM.. 9 Titre 1- L émergence historique de l obligation in solidum... 11 Chapitre 1- Le droit romain

Plus en détail

Bachelor 1 ère année

Bachelor 1 ère année Juin 2014 Bachelor 1 ère année GRANDS PRINCIPES ECONOMIQUES ECOA101 S1 20 heures 2 crédits Français Département académique : «stratégie, économie et droit» Coordinateur de département : S. Coissard Campus

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 Vers une définition de l apprentissage collaboratif... 9. Introduction... 1

Table des matières. Chapitre 1 Vers une définition de l apprentissage collaboratif... 9. Introduction... 1 Table des matières Avant-propos.................................................... Remerciements................................................... Liste des tableaux................................................

Plus en détail

La Cotation Banque de France Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

La Cotation Banque de France Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil La Cotation Banque de France Novembre 2013 La Cotation Banque de France 2 Objectifs de la Banque de France Définition de la Cotation Banque de France Les sources d informations pour l attribution de la

Plus en détail

Enseigner le management des organisations

Enseigner le management des organisations Enseigner le des organisations Par l expérimentation Introduction L économie expérimentale Se définit comme l utilisation de l expérimentation en tant que méthode d investigation en économie. Il s agit

Plus en détail

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre

Digital Workplace et Gestion des connaissances Concepts et mise en oeuvre Avant-propos 1. Objectif du livre 17 2. Illustrations des exemples de ce livre 18 2.1 Office 365 comme plateforme technologique pour une digital workplace 18 2.2 SharePoint et Yammer à l honneur 18 3.

Plus en détail

MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE

MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES, COMMERCIALES ET DES SCIENCES DE GESTION Tizi Ouzou MASTER ACADEMIQUE FINANCE D ENTREPRISE Responsable de l'équipe de formation : Mme OUKACI Dahbia Etablissement : Intitulé

Plus en détail

Enjeux de la gouvernance interorganisationnelle des TI

Enjeux de la gouvernance interorganisationnelle des TI Enjeux de la gouvernance interorganisationnelle des TI Anne-Marie Croteau, PhD Professeure agrégée en SI Chercheure associée au CEFRIO et au CETO Fellow, CIRANO anne-marie.croteau@concordia.ca Agenda Motivations

Plus en détail

Forum AMOA ADN Ouest. Présentation du BABOK. 31 Mars 2013 Nadia Nadah

Forum AMOA ADN Ouest. Présentation du BABOK. 31 Mars 2013 Nadia Nadah Forum AMOA ADN Ouest Présentation du BABOK 31 Mars 2013 Nadia Nadah Ce qu est le BABOK Ce que n est pas le BABOK Définition de la BA - BABOK version 2 Le processus de Business Analysis La structure du

Plus en détail

Draft Template for the Assessment of the methodology during Phase pilote

Draft Template for the Assessment of the methodology during Phase pilote Draft Template for the Assessment of the methodology during Phase pilote Ref interne EudraCT no Title of the Study Abbreviation Sponsor IMP (Repeat if necessary) NIMP (Repeat if necessary) Organisation

Plus en détail

RAPPORTS D ÉVALUATION VISANT UNE ENTITÉ DE PLACEMENT NORMES ET RECOMMANDATIONS SUR LES INFORMATIONS À FOURNIR DANS LES RAPPORTS

RAPPORTS D ÉVALUATION VISANT UNE ENTITÉ DE PLACEMENT NORMES ET RECOMMANDATIONS SUR LES INFORMATIONS À FOURNIR DANS LES RAPPORTS Norme n o 610 RAPPORTS D ÉVALUATION VISANT UNE ENTITÉ DE PLACEMENT NORMES ET RECOMMANDATIONS SUR LES INFORMATIONS À FOURNIR DANS LES RAPPORTS 1. Les experts en évaluation d entreprises peuvent se voir

Plus en détail

Le management selon Shiba

Le management selon Shiba Shoji SHIBA, Martine MOREL Le management selon Shiba Capter les signaux du changement pour une performance durable Groupe Eyrolles, 2007 ISBN : 978-2-212-53843-4 Sommaire Présentation du professeur Shiba...

Plus en détail

Soirée Management de Projet 1. Comment accélérer les projets en professionnalisant les acteurs projets

Soirée Management de Projet 1. Comment accélérer les projets en professionnalisant les acteurs projets Soirée Management de Projet Comment accélérer les projets en professionnalisant les acteurs projets nouveaux rôles et responsabilités des maîtrises d ouvrage Paris Le 29 septembre 2005 www.afitep.fr Info@afitep.fr

Plus en détail

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Sous -domaine : Le management stratégique Sous-domaine : Le management Management : concept, définitions et outils -Connaitre les principes, les

Plus en détail

AFAQ AFNOR Certification a intégré l ensemble des référentiels internationaux de référence. pour construire le modèle d évaluation AFAQ 1000NR

AFAQ AFNOR Certification a intégré l ensemble des référentiels internationaux de référence. pour construire le modèle d évaluation AFAQ 1000NR AFAQ AFNOR Certification a intégré l ensemble des référentiels internationaux de référence 1992 L agenda 21 1992 2001 Rapport Européen 1997 La déclaration de Rio 2003 1999 Prév. 2009 Le Pacte Mondial L

Plus en détail

Le CM4, reflet de trois CT. C3 : Risques d exploitation D1 : Gestion du patrimoine routier D3 : Ponts routiers

Le CM4, reflet de trois CT. C3 : Risques d exploitation D1 : Gestion du patrimoine routier D3 : Ponts routiers Le CM4, reflet de trois CT C3 : Risques d exploitation D1 : Gestion du patrimoine routier D3 : Ponts routiers L activité du CT C3 «Risques d exploitation» CM4 / CT C3 C31: Introduire les techniques de

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

Marketing. Printemps 2014

Marketing. Printemps 2014 Marketing Printemps 2014 «Le marketing est à la fois l activité, l ensemble des institutions et des processus visant à créer, communiquer, délivrer et échanger les offres qui ont de la valeur pour les

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Le retour d expérience du logiciel CAPTMS

Le retour d expérience du logiciel CAPTMS Journée annuelle des adhèrents du pôle de ressources ConcepTMS 24 juin 2010 Le retour d expérience du logiciel CAPTMS Jean-Jacques ATAIN-KOUADIO, David MUTH (stagiaire) Département Homme au Travail Laboratoire

Plus en détail

Version État Date de publication

Version État Date de publication Titre Propriétés Type de ressource Niveau Matière Description Proposition de progression en 1 ère année de STS management des entreprises Progression STS 1 ère année Public Professeur Description Thème

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE MÉDECINE SOCIALE ET PRÉVENTIVE UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DESCRIPTION DE COURS

DÉPARTEMENT DE MÉDECINE SOCIALE ET PRÉVENTIVE UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DESCRIPTION DE COURS DÉPARTEMENT DE MÉDECINE SOCIALE ET PRÉVENTIVE UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DESCRIPTION DE COURS SIGLE : MSO 6039 TITRE : Sc. humaines/sociales en santé publique BRÈVE DESCRIPTION : Introduction aux concepts

Plus en détail

Guide méthodologique 4

Guide méthodologique 4 N/Réf : X2 217 012 Collection Guides méthodologiques Comment réaliser un travail de recherche Guide méthodologique 4 Louis Gaudreau Conseiller en documentation Centre des médias Septembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

Compte Rendu. Réunion du 2014-04-09. Président : Lydie OUGIER (ADEME) Co Président : Edouard FOURDRIN (ADEME) Plate-forme d'échanges

Compte Rendu. Réunion du 2014-04-09. Président : Lydie OUGIER (ADEME) Co Président : Edouard FOURDRIN (ADEME) Plate-forme d'échanges Plate-forme d'échanges Affichage environnemental des produits de grande consommation Date : 2014-05-30 Numéro du document: N 110 Assistante: Lydia GIPTEAU Ligne directe : + 33 (0)1 41 62 84 20 Lydia.gipteau@afnor.org

Plus en détail

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers PVP «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers Frédéric BADAWI Professeur des Universités Directeur du CIES Centre Chargé de mission 1 Projet Mise en place d un

Plus en détail

RAPPORT DE FORMATION F R

RAPPORT DE FORMATION F R CENTRE DE FORMATION CONTINUE RAPPORT DE FORMATION GESTION DU PORTEFEUILLE DE CRÉDIT Du 26 au 28 mai 2008 RAPPORT DE FORMATION F R O # 2 T3 JUILLET 2008 INTRODUCTION TI L ANIMH a poursuivi les activités

Plus en détail

Journées ECOTECHNOLOGIES 2012. CONVERGENCE Quand l éco-conception devient une source d innovation

Journées ECOTECHNOLOGIES 2012. CONVERGENCE Quand l éco-conception devient une source d innovation Journées ECOTECHNOLOGIES 2012 CONVERGENCE Quand l éco-conception devient une source d innovation 1 Le consortium Institut Charles Delaunay Coordinateur, spécialistes en éco-conception, économie de fonctionnalité,

Plus en détail

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION

REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION REMOTE DATA ACQUISITION OF EMBEDDED SYSTEMS USING INTERNET TECHNOLOGIES: A ROLE-BASED GENERIC SYSTEM SPECIFICATION THÈSE N O 2388 (2001) PRÉSENTÉE AU DÉPARTEMENT D'INFORMATIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE

Plus en détail

Le master en administration publique (MPA) à l IDHEAP : Une formation multidisciplinaire pour les directeurs d établissements scolaires

Le master en administration publique (MPA) à l IDHEAP : Une formation multidisciplinaire pour les directeurs d établissements scolaires Le master en administration publique (MPA) à l IDHEAP : Une formation multidisciplinaire pour les directeurs d établissements scolaires 1 Plan succinct de la présentation Pourquoi entreprendre une formation

Plus en détail

La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers. Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014

La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers. Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014 La coopération dans un contexte de recherches doctorales Cooperation amongst PhD researchers Josée Charbonneau Anne- Marie Merrien 28 mai 2014 Pourquoi sommes- nous ici? Étudiantes au doctorat, bourse

Plus en détail

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049)

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront pour missions de participer

Plus en détail

OBJECTIFS DE CERTIFICATION

OBJECTIFS DE CERTIFICATION OBJECTIFS DE CERTIFICATION DESCRIPTION DE LA REFERENCE PARTAGEE ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT EN TERMES D UNITES COMMUNES D ACQUIS D APPRENTISSAGE Tableau descriptif des unités d acquis d apprentissage

Plus en détail

QUALITÉ, AMÉLIORATION & ÉVALUATION DES PROCESSUS

QUALITÉ, AMÉLIORATION & ÉVALUATION DES PROCESSUS QUALITÉ, AMÉLIORATION & ÉVALUATION DES PROCESSUS Les organisations du secteur privé, comme du secteur public, doivent pouvoir s adapter continuellement à un environnement en perpétuelle mutation. Ceci

Plus en détail

Introduction Sortir le droit du bien-être au travail de l oubli...7

Introduction Sortir le droit du bien-être au travail de l oubli...7 Table de matières Sommaire...5 Introduction Sortir le droit du bien-être au travail de l oubli...7 Daniel Dumont et Pierre-Paul Van Gehuchten La législation sur le bien-être au travail : une réforme à

Plus en détail

Sensibilisation aux Soins Palliatifs

Sensibilisation aux Soins Palliatifs Sensibilisation aux Soins Palliatifs Contexte : Le programme cantonal de développement des Soins Palliatifs (SP) fixe des objectifs en matière de formation aux SP dans chaque structure du réseau de soins.

Plus en détail

Camille'CHASERANT' THEMES'DE'RECHERCHE' DIPLOMES'

Camille'CHASERANT' THEMES'DE'RECHERCHE' DIPLOMES' Camille'CHASERANT' MaîtredeconférenceHDR UniversitédeParis1 Panthéon Sorbonne Centred EconomiedelaSorbonne Maisondesscienceséconomiques 106D112,boulevarddel hôpital 75647ParisCedex13 camille.chaserant@univdparis1.fr

Plus en détail

Girls and Boys, Women and Men - Filles et garçons, femmes et hommes - respecting differences, promoting equality and sharing responsibility

Girls and Boys, Women and Men - Filles et garçons, femmes et hommes - respecting differences, promoting equality and sharing responsibility Girls and Boys, Women and Men - respecting differences, promoting equality and sharing responsibility Filles et garçons, femmes et hommes - respecter les différences, promouvoir l égalité et partager les

Plus en détail

Sept champs disciplinaires... 15 Un espace de médiation entre théorie et pratique... 16 Un croisement entre deux champs longtemps opposés...

Sept champs disciplinaires... 15 Un espace de médiation entre théorie et pratique... 16 Un croisement entre deux champs longtemps opposés... Table des matières SOMMAIRE... 5 PRÉFACE... 9 INTRODUCTION... 13 Les défis de l apprentissage chez les adultes... 13 Comment lire cet ouvrage?... 14 Les trois spécificités de l ouvrage... 15 Sept champs

Plus en détail

RELATIONS AGENTS-APPRENANTAPPRENANT. Processus: Modeling, renforcement, interaction sociale.. Agents: Parents, pairs, école, médias

RELATIONS AGENTS-APPRENANTAPPRENANT. Processus: Modeling, renforcement, interaction sociale.. Agents: Parents, pairs, école, médias Université de Lyon II Janvier 2014 Choix de la méthode de recherche: Aspects pratiques Marie J. Lachance Professeure titulaire Sciences de la consommation Université Laval, Québec Question et problématique

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Comptabilité et Gestion des Organisations est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire, au sein des services administratifs,

Plus en détail

Les Entreprises Familiales

Les Entreprises Familiales Les Entreprises Familiales Paris, le 5 Fevrier 2008 Les Entreprises Familiales Centenaires sont en France 1400 (présentes dans presque tous les secteurs) dont 400 dans le secteur des Vins et Spiritueux.

Plus en détail

Intitulé du projet : Porteur du projet : Professeur Georges Michaïlesco NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010

Intitulé du projet : Porteur du projet : Professeur Georges Michaïlesco NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR UNIVERSITE PARIS SUD DOSSIER : AP1_n 486 Intitulé du projet : Accompagnement Bilan Réorientation Insertion Porteur du projet : Université Versailles

Plus en détail