FESTIVAL DES BORDS DE VIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FESTIVAL DES BORDS DE VIRE"

Transcription

1 1 ère édition FESTIVAL DES BORDS DE VIRE Dossier enseignant parcours art / environnement 12 MAI / 07 OCTOBRE 2012

2 Centre de Création Contemporaine Relais Culturel Régional La Minoterie Route de PontFarcy TessysurVire Contact : MarieBlanche PRON, Assistante culturelle /

3 Sommaire L Usine Utopik Centre de création contemporaine et Relais culturel régional, l Usine Utopik est implantée sur le territoire de la vallée de la Vire, dans d anciennes serres horticoles à TessysurVire. Lieu de soutien et de diffusion dédié aux arts plastiques et à l écriture contemporaine, elle accueille des résidences d artistes plasticiens ou auteurs. Expositions, lectures publiques, artothèque et politique éditoriale sont autant d initiatives vouées à sensibiliser les publics à la création contemporaine. Le Festival des Bords de Vire L Usine Utopik organise cette année son premier Festival des Bords de Vire. Douze artistes sont invités à investir douze sites naturels le long de la voie verte, en créant des œuvres d art éphémères in situ. Cet évènement hors les murs s inscrit à l échelle d un vaste territoire. Au gré d un parcours de 16 km au cœur du patrimoine naturel de la vallée de la Vire, chacun est invité à appréhender autrement le paysage, à travers le regard et la sensibilité d artistes contemporains. Le chemin de halage La Vire, ancienne voie navigable en activité dès le Moyen Âge, a servi au transport de marchandises depuis la baie des Veys jusque dans l arrièrepays. La navigation sur la Vire voit son apogée du milieu du 19e au début du 20e siècle, puis périclite face à l essor du chemin de fer. Durant cette période, la traction d embarcations avec des chevaux façonne le chemin de halage. Patrimoine rural de la vallée de la Vire, il est réhabilité par le Conseil Général de la Manche de 1991 à 2010 et relie aujourd hui PontFarcy à Carentan. Le projet du Festival des Bords de Vire s inscrit dans la continuité de cette initiative de valorisation patrimoniale. Ce dossier est une aide pour découvrir les installations avec votre classe. Il vous permet de planifier au mieux votre sortie grâce au plan du parcours et à la présentation de chaque artiste, démarche et œuvre. Un lexique artistique, des pistes d ateliers et des orientations bibliographiques vous permettent de préparer ou de prolonger la visite en classe. PROMENADE ARTISTIQUE Les artistes Plan du parcours PERSPECTIVES PÉDAGOGIQUES Lexique artistique Pistes de réflexions/expérimentations/créations Liens avec le programme d histoire des arts Orientations bibliographiques INFORMATIONS PRATIQUES Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant 1

4 PROMENADE ARTISTIQUE Le Festival des Bords de Vire se déroule en 3 temps : Après le temps du projet et de la conception de l œuvre sur papier, à partir de photographies des différents sites naturels, de dessins et de photomontages, la résidence d artiste est le temps de création in situ de l œuvre. Du 02 au 11 mai 2012, les douze artistes invités investissent enfin de manière concrète leur terrain respectif. S approprier le lieu par le geste artistique, en faire une lecture personnelle, pour nous le révéler sous un aspect inédit. Puis, la création in situ permet une exposition «à ciel ouvert». Les artistes se retirent pour laisser vivre leur œuvre au cœur de leur cadre de création naturel qui devient alors leur espace de présentation. Il revient à présent aux promeneurs d appréhender et d expérimenter les œuvres. Enfin, en clôture du festival, une exposition intitulée Extérieur / Intérieur aura lieu du 07 septembre au 07 octobre 2012 à l Usine Utopik. Carte blanche est donnée aux douze artistes invités pour investir la serre. Ce dernier évènement permet aussi de revenir sur la manifestation hors les murs, en présentant les ultimes traces des créations éphémères (photographies, dessins, vidéo, etc.). Les artistes Xavier RIJS «Greffe d arbre» Christophe GONNET «Où le chemin vire, la Vire chemine» Dimitri XENAKIS «La futaie : tension/torsion» Benoît DELOMEZ «ANIMALité» LouisMarie CATTA «T / M / A / O / R / U» Petre PETROV «Les Vaches qui broutent» JeanLuc BICHAUD «L Arche des indésirables» Mireille FULPIUS «PERCEPTIONS» Doriss UNG «Turbulences intérieures» Fred PÉRIÉ «En cours (1)» Danièle et Maurice MASSUMARIE «Partie de pêche» 12 Jérémy ASTRIÉ «Le chant des reliances» 2 Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant

5 Plan du parcours Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant 3

6 1 Xavier RIJS «Greffe d arbre» «L installation «Greffe d arbre» est une intervention «sauvage» sur un poteau de ligne à haute tension. Comment retrouver notre profonde relation à la nature? Notre animalité a été domestiquée, notre lien au végétal s est déchlorophyllisé, notre monde stellaire s est éteint, le rythme de notre sang a perdu celui de la sève. Reste le cri. Le chant du désespoir. Le chant d un espoir aussi. D un art d arbre. Un art comme un jeu de légèreté, un jeu poétique, esthétique, sauvage (sylva, la forêt). Pour se réapproprier ce qui est aménagé et imposé. Pour chanter avec les feuilles d arbre et les oiseaux du rêve.» DEmarche ARTISTIQUE projet Sculpteur/scénographe, Xavier Rijs puise sa source de création dans le lieu, son contexte, sa force, son histoire et sa mémoire. Pour lui, œuvre et lieu doivent entrer en résonance : «L œuvre fait voir le lieu et le lieu fait voir l œuvre.» L artiste travaille à partir de l arbre : feuille, tronc, souche, écorce, branche, racine. Il en révèle la vie, inscrites dans les lignes de la matière, ses tensions, ses cernes, ses surfaces et ses mouvements, et souligne ainsi la démarche errante et indéterminée de la nature. La «sculpture d arbre» devient support de réflexion sur notre propre existence, notre lien avec la nature, ce qui nous unit au monde, nos racines. Installation En suivant la forme naturelle de l arbre, de la base du tronc à l extrémité d une de ses branches, Xavier Rijs a dégagé une planche au tracé sinueux. Telle une plante grimpante, la «sculpture d arbre» s enroule autour d un poteau électrique, tuteur monumental en béton. Se servant du lieu pour porter son œuvre, l artiste oppose cependant la spontanéité incertaine de la nature à la rigueur de l aplomb du poteau ou la maîtrise illusoire de toute entreprise humaine. Xavier Rijs Xavier Rijs Xavier Rijs 4 Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant

7 2 Christophe GONNET «Où le chemin vire, la Vire chemine» «De façon générale et intuitive, je souhaite travailler sur la distance qui sépare la Vire du chemin de halage, et le processus de leur réunion au travers de l espace de la peupleraie. Mon projet tente une double approche de l environnement en jouant simultanément d une présence plastique sur l espace, et d une dimension sensible par l implication physique des visiteurs dans l expérimentation de l œuvre.» Demarche ARTISTIQUE Dans ses installations in situ, Christophe Gonnet intervient toujours en essayant de toucher le moins possible à l existant. Conçues «horssol» et épousant leur environnement, ses installations, monumentales, se posent dans les sites, à la fois inscrites et distantes, en dialogue et en contraste avec le paysage. Davantage lieux qu objets, elles incluent la présence et le déplacement du public qui en devient alors partie prenante. À travers ses réalisations, Christophe Gonnet confère au paysage de nouvelles perspectives et lui offre de nouveaux points de vue qu il nous invite à expérimenter. Installation Reliant le chemin de halage à la Vire, un parcours en bois, rectiligne et horizontal, traverse la peupleraie en légère suspension par rapport au sol. Indépendamment et en contraste, une main courante, constituée de branches, parcourt ce même espace en décrivant un mouvement graphique et aérien. Outils de contemplation du lieu, parcours horssol et main courante guident le regard et le corps du visiteur, invité à évoluer dans la peupleraie et à appréhender son caractère régulier en partie altéré, envahie par une végétation «sauvage». Christophe Gonnet projet Christophe Gonnet Christophe Gonnet Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant 5

8 3 Dimitri XENAKIS «La futaie : tension/torsion» «Dans l apparent chaos de la futaie, un tracé fait irruption. Il guide le regard et participe à une construction humaine de l espace. La tension s applique autant aux fils qu au contraste entre organique et géométrique. Dans le même temps, le déplacement du spectateur forme des images successives et différentes de cette forme.» Demarche ARTISTIQUE C est avec une véritable liberté créatrice et stylistique que Dimitri Xenakis intervient d un site à l autre, environnements urbains, industriels ou naturels, friches ou lieux quotidiens. Morphologie du lieu, végétation, lumière, forme ou fonction sont autant d éléments qui orientent l œuvre et rendent chaque projet unique. L utilisation de matériaux synthétiques ou industriels est délibérée, accentuant ainsi le contraste existant entre intervention humaine et nature. En bouleversant l état des lieux investis, Dimitri Xenakis en questionne le sens, l histoire, le contexte, pour en renouveler notre appréhension, alors teintée d une dimension poétique. INSTALLATION En tension entre les arbres de la futaie, un réseau horizontal de fils de nylon habillés de film plastique vient troubler les verticales du paysage. Par un jeu de reflets irisés, l installation apparaît comme un phénomène visuel qui perturbe l ambiance paisible du lieu et éveille le regard du promeneur. La futaie, lieu familier, se métamorphose en scène féérique par le scintillement de l œuvre, dont la perception varie avec le cheminement du spectateur. Dimitri Xenakis Dimitri Xenakis projet Dimitri Xenakis Dimitri Xenakis 6 Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant

9 4 Benoît DELOMEZ «ANIMALité» «Une telle re/présentation animale est à la fois le corps bestial et le piège pour l attirer. Il est ici question de peau et de viande, la cage étant le squelette. Dans apparence, il y a aussi appât. La notion de prison n est pas si lointaine et s oppose à la nature sauvage environnante, à la liberté. Ce travail engage également une réflexion sur la condition «ANIMALité» dans notre monde contemporain. Ce pourraitil que cela soit aussi un clin d œil au temps où les vaches des près alentour regardaient passer le train le long de cette voie devenue verte... et les passagers» Demarche ARTISTIQUE Photographe / plasticien, Benoît Delomez questionne son environnement immédiat, le paysage, naturel ou urbain, dans lequel l humain s inscrit toujours, intégré à l œuvre ou en y participant en tant qu acteur. Chaque lieu choisi fait l objet d une réflexion spécifique qui donne lieu, le plus souvent, à une installation in situ. Son travail plastique comme photographique met en œuvre des techniques mixtes (miroir, métal, résine, texte, etc.) et invite à l introspection. INSTALLATION «ANIMALité» fait écho à l environnement animal et sauvage des bords de Vire. Des cages de métal, habillées de peau de vache, dont une, suspendue, contient un bloc de viande en silicone, évoquent autant le corps que l appât de ce corps. Par l exhibition de cette chair, animale ou humaine de manière indiscernable, l artiste interroge notre propre animalité, part de brutalité présente dans notre monde contemporain, où chacun peut s identifier appât ou prédateur. projet Benoît Delomez Benoît Delomez Benoît Delomez Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant 7

10 5 LouisMarie CATTA «T / M / A / O / R / U» «Ces six lettres doréesmiroirs dans lesquelles se reflète le ciel, sont celles qui, en français, servent à former les mots AMOUR et MORT. Ici, posées au hasard, elles flottent dans les limites précises d un cercle. Il s agit d une métaphore de la vie ellemême, où l amour comme la mort viennent quand ils veulent dans les limites de notre existence.» Demarche ARTISTIQUE Paysagiste de formation, devenu «sculpteur de lieux», LouisMarie Catta interroge les paysages et les sites qu il investit. L artiste lie son travail au lieu dans lequel il se déploie, pour en révéler la dimension poétique. Massives ou filiformes, ancrées au sol ou en suspension dans l espace, ses installations sont composées de matériaux soigneusement choisis en fonction du site, parfois combinant divers médiums. Pour l artiste, la création c est d abord la rencontre et le dialogue avec le lieu, mais sans omettre la dimension humaine toujours sousjacente. Agir sur le site, sur l ici, pour emmener le spectateur ailleurs. INSTALLATION «T / M / A / O / R / U» est l ensemble des six lettres nécessaires pour former les mots amour, mort et Marot, le poète. Investissant la surface mouvante de la Vire et la terre ferme de la rive, l installation fait écho à la profondeur temporelle de l existence. Le flux de la Vire est ici comparé au flux de la vie, un temps qui «s écoule», au gré duquel l amour et la mort «flottent» au hasard. Une sphère de branches, dont la structure se révèle au fur et à mesure que ses feuilles tombent, laisse paraître le nom Marot. Nom d un poète, choisi afin d évoquer l affirmation de l être au fil du temps. projet LouisMarie Catta LouisMarie Catta LouisMarie Catta LouisMarie Catta 8 Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant

11 6 Petre PETROV «Les Vaches qui broutent» «Regarder des vaches qui broutent dans une prairie verdoyante procure détente et tranquillité. Ces organismes puissants, sur leurs fines jambes écartées dans l herbe, ruminent et évoluent en douceur. Cela nous donne vraiment un sentiment de bonheur.» Demarche ARTISTIQUE Sculpteur, Petre Petrov travaille les matières premières de la nature, minérales et végétales : la pierre, la glace, le bois. Du bloc de pierre émergent des formes massives mêlant rondeur et linéaire, organique et géométrique. Ses œuvres de branchages tressés ne sont pas une simple transcription du vocabulaire formel développé dans la pierre. Petre Petrov y appréhende des volumes éphémères, davantage organiques, conciliant maîtrise formelle et brutalité du matériau. INSTALLATION Comme les vaches regardent passer les trains, l artiste nous invite à regarder «Les Vaches qui broutent». Des volumes de bois tissé, perchés sur quatre tiges et disséminés dans le champ, évoquent les corps massifs et anguleux des vaches, plongées dans la quiétude de la rumination. Petre Petrov Petre Petrov projet Petre Petrov Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant 9

12 7 JeanLuc BICHAUD «L Arche des indésirables» «Une habitation collective constituée de différents nichoirs ou abris pour insectes et petits animaux utiles à l écosystème est aménagée sur une barque, tenue prête à partir Allusion au vaisseau salutaire de Noé autant qu aux migrations plus ou moins naturelles qu engendrent évolutions climatiques et autres dérèglements humains.» Demarche ARTISTIQUE JeanLuc Bichaud travaille avec le vivant et détourne les lois de la nature avec humour et décalage ; sa démarche artistique s apparente à une série d expériences improbables avec la nature qui, ainsi réinventée, en ressort teintée d imaginaire et de poésie. Hybridant mondes terrestre, aérien et aquatique, greffant naturel et artificiel, JeanLuc Bichaud joue des milieux, de l animal comme du végétal. Mais, à la manière d une Vanité, l inéluctabilité de notre précarité soustend tout le travail de l artiste : ne pouvant aller à l encontre de la nature, pourquoi ne pas se permettre de jouer avec? INSTALLATION Telle l arche de Noé, tenue prête à faire face à une probable montée des eaux de la Vire, l embarcation de JeanLuc Bichaud, dotées d abris divers, est vouée à servir de refuge aux insectes et autres «nuisibles» de la faune environnante. Dans cette nouvelle interprétation de l arche de Noé, les grands mammifères prestigieux sont évincés par ces «indésirables» mais néanmoins essentielles petites bêtes, garantes de la biodiversité et de l équilibre naturel. projet JeanLuc Bichaud JeanLuc Bichaud JeanLuc Bichaud 10 Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant

13 8 Mireille FULPIUS «PERCEPTIONS» «L alignement des arbres de la peupleraie, son relief et sa longue perspective, créent l ensemble des conditions de la mise en œuvre de l installation «PERCEPTIONS». La répétition d un même agencement de deux lambourdes de bois formant un angle à 90, structure et définit des volumes dans l espace. Cette structure de l esprit détermine nos perceptions et donne forme à notre expérience sensible.» Demarche ARTISTIQUE Mireille Fulpius a choisi le bois pour les constructions éphémères qu elle réalise dans la nature. L installation in situ est pour elle un moyen d expression privilégié qui répond à son besoin d espace, de monumentalité et d échanges. L artiste fait déligner ses bois en scierie pour obtenir les lambourdes ou les fines lamelles à partir desquelles elle construit des structures aux formes élémentaires. INSTALLATION En résonance avec le caractère régulier et répétitif de la peupleraie, une série de constructions identiques en bois délimite l espace boisé. Les lambourdes de bois, disposées en oblique, viennent contrebalancer l élan vertical des arbres. Leur répétition encourage le déploiement de l œuvre. Monumentale, l installation appelle à l expérimentation physique à l échelle de la peupleraie. projet Mireille Fulpius Mireille Fulpius Mireille Fulpius Mireille Fulpius Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant 11

14 9 Doriss UNG «Turbulences intérieures» «Une carte postale. Le Moulin Hébert se dresse au bord de l eau, en arrière plan l ancienne boulangerie envahie de lierre. Une écluse les sépare. L image se froisse. La rivière comme continuité est interrompue. Je passe de l autre côté et marche vers l intérieur du four. Le lierre grimpe le long du mur et retombe à l intérieur de la bâtisse. Il l envahit, la prend en otage, la submerge. Il s étend et se lie à la pierre, la parcourt indifféremment à l intérieur et à l extérieur. Une autre vague se propage. Un mouvement chaotique, des tourbillons scintillants, un contact froid et tranchant. Inox. Cette espècelà ne vit pas, mais rend visible la lumière, s accroche à la plante. Subtil alliage, elle résiste au temps. Ce four est le lieu où réside la turbulence. Turbulence en demeure. Pierre, métal et végétal dansent et se mêlent. Ensemble ils dessinent l image d une nature hybride, d une architecture métamorphique où l esprit intranquille se cache.» Demarche ARTISTIQUE Par la vidéo, la photographie, le dessin, le son, la sculpture ou l intervention paysagère, Doriss Ung explore la relation de l homme à son environnement et nous convie à une expérience entre espace physique et espace mental, mémoire et perception. Elle développe deux types d installations in situ : ses Chambres, œuvres au temps suspendu ou rétrospectif, invitent à la contemplation, à la rêverie et à l introspection ; ses Jardins, jouant des liens entre nature et urbain, soulignent un monde instable, en perpétuelle mutation. INSTALLATION «Turbulences intérieures», installation à la fois Chambre et Jardin, se développe à l extérieur et à l intérieur d un four désaffecté, en liant l architecture, le végétal et des copeaux d inox. Lieu laissé à l abandon, la nature y a lentement repris ses droits. L invasion végétale, exaltée par l artiste, évoque le passage du temps. En contraste, le métal, matière scintillante immuable face au temps, appelle à la mémoire du site par son effet sur notre persistance rétinienne. projet Doriss Ung Doriss Ung Doriss Ung 12 Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant

15 10 Fred PÉRIÉ «En cours (1)» «D abord rester un moment immobile pour tenter de découvrir là où aller. Savoir que tout déplacement annule instantanément le sentiment qu on avait de la direction à prendre. Regarder, demander, écouter, croire. Croire un instant avoir trouvé, hésiter... et repartir à nouveau perdu. Puis s arrêter encore en quête d une indication. Se laisser enfin aller son chemin dans les herbes hautes.» Demarche ARTISTIQUE Architecte et ingénieur de formation, Fred Périé s intéresse à «l enchevêtrement» de l homme et son espace immédiat. Il met en évidence les évènements imprévisibles qui en émanent, les formes ambigües qui en émergent et les traces éphémères qui en résultent. Au travers d interventions dans le paysage ou d installations vidéo, parfois usant du temps réel et du public présent, Fred Périé développe une recherche visuelle comme tentative d écriture de notre relation au monde, instable et fugace. INSTALLATION Comme son titre l indique, l installation «En cours» est en train de se faire, car Fred Périé nous sollicite dans le processus de création de son œuvre. Un parcours nous incite à nous déplacer dans le champ, à la recherche d une réponse qui nous éclaire alors sur l aboutissement de sa démarche. Fred Périé projet Fred Périé Fred Périé Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant 13

16 11 Danièle et Maurice MASSUMARIE «Partie de pêche» «Après un court voyage dans la 4CV bien chargée, arrivée pour le piquenique sur les bords de la Vire. Chacun installe sa canne à pêche, les bouchons flottent, les fils s emmêlent. Les nasses sont à l eau, prêtes à recevoir les grosses prises. Les enfants impatients commencent à faire des ronds dans l eau. À table...» Demarche ARTISTIQUE Danièle et Maurice MassuMarie, couple d artistes plasticiens, s imprègnent de l histoire et de l ambiance des paysages ou monuments investis pour créer leurs installations. Leur greffant ce qu il semble leur manquer, ils ont pour ambition de «faire vivre le lieu». Créations nées d un imaginaire commun, leurs installations aux tons vifs et aux matériaux hétéroclites, souvent recyclés, font écho au potentiel historique, naturel ou encore ludique du site. En symbiose, Danièle et Maurice MassuMarie redonnent vie aux paysages. INSTALLATION Puisée dans les souvenirs de vacances sur les bords de Vire et teintée d un imaginaire coloré, l installation remet en scène une «Partie de pêche» de manière insolite. Des volumes en grillage deviennent des nasses à poissons, tandis que des cloches à salades se métamorphosent en flotteurs de cannes à pêche. D. & M. MassuMarie D. & M. MassuMarie projet D. & M. MassuMarie 14 Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant

17 12 Jérémy ASTRIÉ «Le chant des reliances» «Les proportions et la forme de cette architecture questionnent les liens immatériels qui se tissent avec ce qui nous entoure. Quelle est notre capacité à interpréter et à appartenir au monde? Car là où seul notre esprit peut voyager, il faut parfois avoir la grandeur d un enfant pour pouvoir circuler librement.» projet Jérémy Astrié Jérémy Astrié Demarche ARTISTIQUE Tresseur de fibres végétales, Jérémy Astrié travaille et sculpte l osier, le rotin ou encore le bambou. Il cintre, courbe et entrelace ces tiges entre elles pour réaliser des installations tout en tension. Légères, graphiques et dynamiques, ses pièces oscillent entre simple objet et véritable architecture végétale. Designer de formation et engagé dans la question environnementale, Jérémy Astrié tente de concilier besoins humains et richesses naturelles au sein de sa démarche artistique. INSTALLATION Pour donner forme à cette architecture végétale, Jérémy Astrié a privilégié l osier. Posée sur le lieu dans une certaine autonomie d existence, l installation est cependant «en reliance» avec son environnement. Pour être travaillé, l osier a été immergé pendant une dizaine de jours dans les eaux de la Vire. Architecture de l esprit, l installation demande à être habitée par notre imaginaire, en harmonie avec la nature. Jérémy Astrié Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant 15

18 PERSPECTIVES pedagogiques Lexique artistique Les notions abordées dans ce lexique permettent de comprendre le statut spécifique des œuvres du festival et leur inscription dans une démarche singulière. Appréhender ces idées est idéal pour introduire la promenade artistique ou pour y revenir en classe. IN SITU Expression latine signifiant «sur place», le terme «in situ» caractérise une œuvre qui ne prend sens et forme que par rapport au lieu dans lequel elle est installée (contexte historique, naturel, urbain, architectural, environnemental, etc.). L œuvre in situ est donc conçue spécifiquement pour un lieu, en résonance avec celuici, et n est pas exposable ailleurs. Elle s oppose à l œuvre autonome qui, elle, reste indépendante de son cadre de présentation. INSTALLATION On emploie le terme «installation» pour désigner des œuvres en trois dimensions qui n ont plus trait à la sculpture, notamment par la disparition du socle et du caractère monolithique de l œuvre. L installation met en scène un ou plusieurs médias, «traditionnels» (peinture, sculpture, photographie, objet) ou «nouveaux» (image numérique, projection vidéo, son, éclairage) et prend en compte, ou non, son environnement. Elle occupe davantage l espace d exposition, dans l intention d agir sur l expérience et la perception du spectateur. LAND ART Né dans les années 1960, le Land Art est un mouvement artistique américain, impulsé par la volonté de sortir l art du cadre contraignant de l atelier comme du cadre conventionnel des musées, pour des interventions dans et avec le paysage (végétaux, branchages, terre, pierres, sable, etc.). Aujourd hui, on parle aussi d Art Environnemental et les matériaux ne sont plus nécessairement d origine naturelle. Les œuvres, généralement en extérieur et subissant les intempéries ou l érosion, sont vouées à disparaître. Leur caractère éphémère impose qu on en garde une trace par le dessin, la photographie ou la vidéo. LANGAGE PLASTIQUE Le premier niveau de perception d une œuvre est purement formel. Les matières et les couleurs employées, les formes et les lignes adoptées, les textures, le volume d une œuvre et son inscription dans l espace relèvent d une approche sensible et esthétique. D une part, tous ces éléments appartiennent au langage plastique de l œuvre. D autre part, ils relèvent aussi de sa signification, second niveau de perception. MONUMENTALITÉ Les œuvres monumentales découlent en général de leur contexte d inscription, naturel ou architectural. En effet, dans un souci de lisibilité, pour éviter que l environnement n écrase l œuvre ou inversement, un rapport d échelle équilibré doit être instauré. L œuvre monumentale est alors conçue en écho avec la nature ou l architecture. RÉSIDENCE D ARTISTE Il s agit d un type de projet artistique et culturel visant à soutenir et favoriser la création contemporaine. De manière temporaire, un lieu de travail (atelier ou espace extérieur), un logement et une aide financière sont mis à la disposition d un artiste, invité ou sélectionné. L artiste, «délocalisé» de son atelier, poursuit sa démarche au sein du site d accueil. En intégrant l ambiance, les spécificités, les atouts mais également les contraintes du lieu, la résidence est avant tout une expérience de création. Historiquement, on peut l assimiler au voyage d artiste, celuici émigrant de son atelier pour travailler sur le site d une commande. 16 Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant

19 Pistes de réflexions/expérimentations/créations LECTURE PLASTIQUE / SÉMANTIQUE DE L ŒUVRE Sur le terrain, ces pistes peuvent vous aider à appréhender les œuvres avec votre classe. Un sens de lecture, allant de l aspect visuel de l œuvre à sa signification, est à privilégier. Matériaux / formes / techniques / signification : Aspect plastique : observation et description des matériaux constituant l œuvre (naturels, industriels, du quotidien, combinaison, couleurs ), de leur mise en forme (façonnage d un matériau par l artiste ou non, composition, structure, répétition ), de leur mise en espace (relations établies avec l espace environnant, autonomie ou inscription, rôle de l espace dans la forme de l œuvre, espace comme support ) Aspect sémantique : la signification de l œuvre, le message émis par l artiste, la réception du spectateur, l interprétation par les codes et signes présents dans l œuvre Deux ou plusieurs œuvres, découvertes successivement, peuvent faire l objet d une comparaison dans les matériaux employés, les formes développées, leur lien à l environnement Divergences ou convergences peuvent être analysées au gré de la promenade. Pistes de différenciation : Jérémy Astrié et Dimitri Xenakis : matériau naturel/industriel, lignes courbes/rectilignes, structure posée/lieu comme support de l installation Mireille Fulpius et Xavier Rijs : matériau industriel/naturel, formes rectilignes/ligne sinueuse, installation par répétition/installation comme objet unique, installations où le cadre investi est aussi support de l œuvre Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant 17

20 EXPÉRIENCE SENSIBLE / EXPÉRIMENTATION PHYSIQUE : LA RELATION DU CORPS ET DES SENS À L ŒUVRE Tandis que certaines œuvres ne suscitent que la contemplation, d autres appellent davantage à l engagement physique du spectateur par leur monumentalité. Après une déambulation libre et une lecture de l œuvre, chacun évoque et échange sur son parcours, ses impressions, ses sensations, les points de vue adoptés lors de la découverte de l œuvre, l observation du lieu à travers l œuvre, les interactions créées, les perturbations visuelles/spatiales et les contrastes observés. Pistes de différenciation : Mireille Fulpius : déplacement autour de l œuvre, volumes cadrant le regard, liberté de déambulation du spectateur Christophe Gonnet : déplacement sur l œuvre et en fonction de son déploiement, spectateur guidé dans sa traversée physique du l œuvre et du lieu, création de points de vue sur le paysage Fred Périé : déplacement du spectateur qui créé l œuvre, spectateur guidé INVESTIR UN ESPACE : L INSTALLATION En se déployant dans l espace, l installation modifie l expérience que le spectateur peut faire d un lieu. Elle altère ou perturbe la perception, mais elle peut aussi révéler le lieu de manière inédite. La photographie est un moyen de fixer l expérience comme d expérimenter les différents points de vue possibles. Perturbation / invasion spatiale : En classe, dans la cours de récréation, en ville ou en forêt, les élèves réalisent une installation visant à perturber la perception ou empêcher le passage physique. Une seconde installation consiste davantage à envahir l espace. Entre les murs de la classe, dans un couloir, l encadrement d une porte, entre deux arbres ou deux poteaux, un réseau linéaire est créé dans l espace, avec de la laine, du scotch ou du film plastique (cf. Dimitri Xenakis). Obstruant la vision comme la traversée, le spectateur est engagé à contourner l installation (autour), à appréhender l espace scindé (de part et d autre), comme à jouer de la perturbation visuelle que le réseau implique (à travers). À l intérieur ou à l extérieur, des espaces définis au préalable sont investis : dessus des bureaux, aire au sol Par l accumulation et la disposition soignée ou aléatoire d objets identiques, sélectionnés pour leur qualité plastique, les élèves envahissent les surfaces. Par la quantité d objets nécessaires, une pratique de collecte ou de recyclage est à privilégier : feuilles mortes, bouteilles plastique ou autres, bouchons en plastiques, feuilles de magazine froissées en boule La création de champs colorés vient modifier l aspect et l appréhension des lieux. Sollicitant l imaginaire, des textes peuvent venir compléter les mises en scène. 18 Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant

21 ART, NATURE ET PAYSAGE : LE LAND ART Créer dans et avec la nature : Le paysage comme source de matériaux et support de création L intervention : grande envergure/douce, résistance/fragilité des matériaux La relation au temps : vie de l œuvre en extérieur, notion d éphémère, trace photographique comme mode de conservation de l œuvre La relation à l espace naturel ou construit : monumentalité, gigantisme Rupture, artifice, opposition avec la nature : rigueur géométrique, matériau industriel, couleurs en contraste Prise de notes du paysage : 1. Constitution d un répertoire de formes issues de la nature Collecte graphique de formes observées dans la nature, les branchages, les végétaux (lignes verticales/horizontales, droites/courbes/sinueuses, continues/brisées, formes simples/ complexes, réseaux, trames, coloris ) Prises d empreintes par frottage Collecte d échantillons de matières naturelles pour un répertoire de couleurs 2. Composition en deux dimensions en classe Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant 19

22 L in situ / créer en fonction d un lieu : 1. Choix d un site de création en extérieur (cours de récréation, espace urbain/naturel) 2. Définition d un espace d intervention pour l installation in situ Découverte et exploration du lieu, les sens en éveil Collecte de matériaux : matériaux naturels trouvés sur place ou recueil préalable de matériaux naturels ou industriels Tri des matériaux selon caractéristiques (couleur, formes ) Définition d une échelle d intervention Définition de l articulation choisie entre le lieu et l œuvre : disposition en écho avec le lieu (accentuation des lignes préexistantes) ou en contraste (création d une forme autonome simple) Définition du mode de création (à plat/ remplissage au sol/répétition/parcours au sol, en volume/assemblage/tissage/ nouage) et d installation (posée/en suspension/flottante) Artofgdh Isabelle Aubry 3. Installation Mise en scène, organisation des matériaux collectés 4. Expérimentation / Fixation de l œuvre Fixation par la photographie ou le dessin de ces installations éphémères Expérimenter les points de vue par la photographie ou le cadrage (cadre en carton, rouleau) Isabelle Aubry 20 Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant

23 Liens avec le programme d histoire des arts Période historique : 20e siècle et notre époque Domaines artistiques : «Arts de l espace» / «Arts du visuel» Thématiques et pistes d études : à l école : Confrontation directe à une œuvre d art contemporain / Découverte sensible, observation, description, compréhension de l œuvre / Approche de formes d expression, matériaux et techniques / Acquisition d un premier vocabulaire spécifique au collège : «Arts, espace, temps» / «Arts, techniques et expression» / «Arts, ruptures, continuités» au lycée : «Arts, réalités, imaginaires» / «Arts, contraintes, réalisations» / «Arts, sciences et techniques» / «Arts, informations, communications» Orientations bibliographiques Dada, Paysage, novembre 2002, n 87. Christophe DOMINO, À ciel ouvert : l art contemporain à l échelle du paysage, Scala, Paris, Colette GARRAUD, L idée de nature dans l art contemporain, Flammarion, Paris, Colette GARRAUD, L artiste contemporain et la nature : parcs et paysages européens, Hazan, Paris, Andy GOLDWORTHY, Andy Goldsworthy crée avec la nature, Anthèse, Arcueil, Andrea GÜTHLER et Kathrin LANDER, Land Art avec les enfants, La Plage, Sète, Jeffrey KASTNER, Land art, Phaidon, Paris, Marc POUYET, Artistes de nature : pratiquer le Land Art au fil des saisons, Plume de Carotte, Toulouse, Marc POUYET, Artistes de jardin : pratiquer le Land Art au potager, Plume de Carotte, Toulouse, Marc POUYET, Joueurs de nature : 45 jeux traditionnels en Land Art, Plume de Carotte, Toulouse, NILSUDO, NilsUdo, l art dans la nature, Paris 6 e, Flammarion, NilsUdo Usine Utopik Festival des Bords de Vire 1 ère édition Dossier enseignant 21

24 Actuellement ou à suivre RÉSIDENCES / EXPOSITIONS Informations pratiques #16/#17 Laurent LAFOLIE / Dae Won YANG 27 avril / 17 juin 2012 #18/#19 Frédérique METZGER / Pauline VACHON 29 juin / 26 août 2012 #20/#21 François ANDES / Elsa R 19 octobre / 06 décembre 2012 Extérieur / Intérieur 07 septembre / 07 octobre 2012 Renseignements et réservations MarieBlanche PRON, Assistante culturelle / Usine Utopik Centre de Création Contemporaine Relais Culturel Régional La Minoterie / Route de PontFarcy TessysurVire / Accès par l autoroute A84, sortie 39 TessysurVire Accès par la D88, direction PontFarcy Entrée libre et gratuite les mercredi, samedi et dimanche de 14h30 à 18h sauf jours fériés Xavier Gonzalez Directeur MarieBlanche Pron Assistante culturelle Gaëlle Manach Stagiaire médiation / communication Rédaction et conception graphique : Hugo Levallois (carte du parcours), Gaëlle MANACH, MarieBlanche PRON Crédits photographiques : couverture : Dimitri Xenakis

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen «Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, présentée par Frédéric LESUR, Supélec 92 Illustrations

Plus en détail

LIVRET DE RESTITUTION

LIVRET DE RESTITUTION LIVRET DE RESTITUTION ESPACE TRUILLOT...... IMAGINONS UNE PROMENADE PLANTÉE Atelier de sensibilisation à la ville et à l architecture 2012 CAUE de Paris 2 L architecture et le paysage urbain composent

Plus en détail

ARCANE DE LA MONTAGNE DOMAINE DE SAINT SER. Exposition du 26 mai au 31 décembre 2013. Horaires : tous les jours 10h00 à 18h00

ARCANE DE LA MONTAGNE DOMAINE DE SAINT SER. Exposition du 26 mai au 31 décembre 2013. Horaires : tous les jours 10h00 à 18h00 ARCANE DE LA MONTAGNE Yuhsin U CHANG Exposition du 26 mai au 31 décembre 2013 DOMAINE DE SAINT SER Horaires : tous les jours 10h00 à 18h00 Coordonnées : Tél : 04 42 66 30 81 Route Cézanne - D17 13114 PUYLOUBIER

Plus en détail

Classe verte à Hollenfels

Classe verte à Hollenfels Classe verte à Hollenfels Du lundi 10 mai au mercredi 12 mai 2010 C.E.1 de Madame Lanneluc SOMMAIRE 1. Personnel d encadrement 2. Transport 3. Hébergement 4. Projet pédagogique 5. Budget 6. Annexes : -

Plus en détail

Activités Bureau des Guides

Activités Bureau des Guides Activités Bureau des Guides au départ du CENTRE DE DEPAYSEMENT ET DE PLEIN AIR DE MARBEHAN 1 Table des Matières Introduction I. Faune II. Habitats III. Wildcraft & Orientation IV. Coin des Artistes V.

Plus en détail

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

Association française de l éclairage. 21 mai 2014 Light On Architect - Lumibat

Association française de l éclairage. 21 mai 2014 Light On Architect - Lumibat Association française de l éclairage 21 mai 2014 Light On Architect - Lumibat La lumière, un matériau dynamique et un outil pour les architectes Nathalie Bozzi Responsable Customisation et Solutions Innovantes

Plus en détail

Technique de la peinture

Technique de la peinture Supports pédagogiques: Fiches de travail n 1, 2 et 4 (lycée), fiche de travail n 3 (école primaire et collège). ENSEIGNANT E : Michel Haider (retable de Hohenlandenberg), Triptyque de la Crucifixion, panneau

Plus en détail

Pourquoi? Caroline Baillat CPC EPS Céret / Elisabeth Maroselli CPC EPS P3 Page 1

Pourquoi? Caroline Baillat CPC EPS Céret / Elisabeth Maroselli CPC EPS P3 Page 1 Pourquoi? Pour enrichir l'imaginaire et la créativité C'est le moyen privilégié pour que l'enfant ne reste pas au niveau d'images mentales stéréotypées mais aille vers d'autres modes originaux de représentation.

Plus en détail

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Malle documentaire Jardin Pourquoi faire un jardin? Quel type de jardin mettre en place? Quelle

Plus en détail

Dossier de presse Treppenmeister

Dossier de presse Treppenmeister Dossier de presse Treppenmeister Comment bien choisir son escalier? Un groupement de professionnels depuis plus de 20 ans à votre écoute. En France, 19 partenaires menuisiers ont rejoint le groupement

Plus en détail

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh Projet académique 2013-2014 «Des boîtes à histoires» Comment créer un outil au service de la mise en mémoire et de la compréhension des textes littéraires Académie de Créteil Projet présenté autour de

Plus en détail

Module 4 Tablettes et lieux de culture, musées, bibliothèques, universités

Module 4 Tablettes et lieux de culture, musées, bibliothèques, universités Module 4 Tablettes et lieux de culture, musées, bibliothèques, universités Titre de l atelier : Ecrire devant une œuvre d art avec la tablette Rappel de sa problématique : A la rencontre d une architecture

Plus en détail

ESSOURCES PÉDAGOGIQUES

ESSOURCES PÉDAGOGIQUES 2015 MATERNELLES CYCLE I / PS - MS ESSOURCES PÉDAGOGIQUES Introduction Je découvre par les sens MODULES À DÉCOUVRIR PENDANT LA VISITE La Cité des enfants de Vulcania est un lieu d éveil, de découvertes

Plus en détail

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION Monument Historique Place de la République 72000 LE MANS 01 PRÉSENTATION DE LA VILLE Le Mans Paris Rennes Nantes Le Mans À seulement 50 minutes

Plus en détail

ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved

ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved ANNE VICTOR Studio Studio de design textile spécialisé dans la création de motifs et illustrations exclusifs destinés aux secteurs de la mode, de la maison, des accessoires,

Plus en détail

résidence #36 Usine Utopik 서 해근 Seo Hae Geun

résidence #36 Usine Utopik 서 해근 Seo Hae Geun résidence #36 Usine Utopik 서 해근 Seo Hae Geun Couverture F-35, 2014 Peinture à l eau sur papier journal, fils de laine rouge, colle 1500 x 1000 x 400 cm Ci-contre AH-64 Apache, 2012 Papier calque, acrylique,

Plus en détail

L association Artd école

L association Artd école L association Artd école Une association loi 1901, créée dans les années 1980, pour promouvoir les disciplines artistiques dans et autour de l école. A l origine, elle a proposé de nombreuses animations

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise.

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Adoptez une position confortable, soit assise, soit couchée. Sentez votre corps se détendre à mesure qu une

Plus en détail

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution.

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution. Trait et ligne I La ligne me fascine. Le trait qui relie ou qui sépare Qui déchire le néant et marque une trace Qui me fait entrer dans l univers des signes. La ligne avance, Elle indique une direction,

Plus en détail

SOMMAIRE. Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives RUSTIQUE BULLÉE 04 ABBAYE 12 PIERRE DU LOT 10 COLLÉGIALE 16

SOMMAIRE. Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives RUSTIQUE BULLÉE 04 ABBAYE 12 PIERRE DU LOT 10 COLLÉGIALE 16 2011 Des dallages de caractère pour des piscines très exclusives De l atmosphère restituée des anciennes bâtisses à l esprit de modernité des maisons contemporaines, les dallages et margelles PIERRA signent

Plus en détail

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire La construction du temps et de l espace au cycle 2 Rappel de la conférence de Pierre Hess -Démarche de recherche: importance de se poser des questions, de chercher, -Envisager la démarche mentale qui permet

Plus en détail

Hortus incertum Laurent Cerciat

Hortus incertum Laurent Cerciat Hortus incertum 18 rue des Allamandiers 33800 Bordeaux 05 56 31 97 86 / 06 76 61 73 72 laurentcerciat@gmail.com Hortus Incertum 1 Hortus incertum (vue d ensemble) Lieu d art À Suivre... Bordeaux mai 2008

Plus en détail

Présentation du projet Descriptif et plans Fiche technique

Présentation du projet Descriptif et plans Fiche technique estuaire 2011 Présentation du projet Descriptif et plans Fiche technique BUDGET PREVISIONNEL EQUIPE / C.V. / AUTRES REALISATIONS Présentation du projet La citerne Il s agit d une vraie grande piscine dans

Plus en détail

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE Animations pédagogiques 2014-2015 TANINGES - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3 «Située à Taninges, au cœur de la vallée du Giffre, la Maison du Patrimoine vous emmène dans une rue reconstituée pour découvrir,

Plus en détail

Nature et pêche au Domaine provincial de Mirwart

Nature et pêche au Domaine provincial de Mirwart Nature et pêche au Domaine provincial de Mirwart Accueil Comprendre la nature et le monde qui nous entoure, apprendre à taquiner le poisson et à jeter l hameçon, observer, toucher, manipuler, sentir et,

Plus en détail

Plan d éducation au développement durable. Eduquer à la mobilité. Propositions de trois partenaires

Plan d éducation au développement durable. Eduquer à la mobilité. Propositions de trois partenaires Plan d éducation au développement durable Eduquer à la mobilité Propositions de trois partenaires Cadre de l action Développer l éco-citoyenneté dans la mise en œuvre des politiques publiques Plan d éducation

Plus en détail

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05. GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.2015) LE PROJET DÉTAILLÉ Présentation générale Graver la Paix

Plus en détail

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier

Domaine. à Bayonne. Une nouvelle vie pour un nouveau quartier Domaine du Moulin à Bayonne Une nouvelle vie pour un nouveau quartier ** * Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC-effinergie, Bâtiment Basse Consommation, auprès

Plus en détail

1 er étage Hall Accueil Expo

1 er étage Hall Accueil Expo Palais des Congrès 1 er étage Hall Accueil Expo 5 6 7 3 8 2 1 Palais des Congrès Palais des Arts A. Présentation Hall Accueil Expo 1 er Le 1 er étage du Palais des Congrès s articule autour du Hall Accueil

Plus en détail

LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE

LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE 1 La mairie de Ressons-le-Long souhaite restaurer le lavoir de la Montagne. L opération fait l objet d une souscription «Fondation

Plus en détail

La micro be. Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014

La micro be. Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014 h c a La micro be DROITE Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014 PAR L I G N E 26 JUIN - 31 JUILLET 2015 La micro beach Achetez de l art les pieds dans le sable! Pour fêter sa première année d existence

Plus en détail

RÈGLEMENT CO-2013-803 CONSTITUANT LE CONSEIL LOCAL DU PATRIMOINE CHAPITRE I CONSTITUTION DU CONSEIL LOCAL DU PATRIMOINE

RÈGLEMENT CO-2013-803 CONSTITUANT LE CONSEIL LOCAL DU PATRIMOINE CHAPITRE I CONSTITUTION DU CONSEIL LOCAL DU PATRIMOINE RÈGLEMENT CO-2013-803 CONSTITUANT LE CONSEIL LOCAL DU PATRIMOINE LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT : CHAPITRE I CONSTITUTION DU CONSEIL LOCAL DU PATRIMOINE 1. Le conseil local du patrimoine est constitué.

Plus en détail

Tux Paint. 1. Informations générales sur le logiciel. Auteur : Bill Kendrick et l équipe de développement de New Breed Software

Tux Paint. 1. Informations générales sur le logiciel. Auteur : Bill Kendrick et l équipe de développement de New Breed Software 1. Informations générales sur le logiciel Auteur : Bill Kendrick et l équipe de développement de New Breed Software Version : 0.9.13 Licence : GPL Date de parution : octobre 2004 Environnement requis :

Plus en détail

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg!

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! Communiqué de presse Printemps 2015 Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! En cette saison printanière, accompagnés par une douce chaleur et de légères brises, les visiteurs

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

FONTANOT CREE UNE LIGNE D ESCALIERS IMAGINÉE POUR CEUX QUI AIMENT LE BRICOLAGE.

FONTANOT CREE UNE LIGNE D ESCALIERS IMAGINÉE POUR CEUX QUI AIMENT LE BRICOLAGE. STILE FONTANOT CREE UNE LIGNE D ESCALIERS IMAGINÉE POUR CEUX QUI AIMENT LE BRICOLAGE. 2 3 Magia. Une gamme de produits qui facilitera le choix de votre escalier idéal. 4 06 Guide pour la sélection. 16

Plus en détail

LE MOST DU 17 e HEADQUARTERS

LE MOST DU 17 e HEADQUARTERS HEADQUARTERS LE MOST DU 17 e INVESCO REAL ESTATE FAIT APPEL À L AGENCE AXEL SCHOENERT ARCHITECTES POUR LA RESTRUCTURATION COMPLÈTE, LA MISE EN CONFORMITÉ ET L'ACCESSIBILITÉ DE SON IMMEUBLE SITUÉ AU 2,

Plus en détail

Ensemble d habitations

Ensemble d habitations Ensemble d habitations C o l l i n e S a i n t - D e n i s à L a g n y s u r M a r n e Une démarche architecturale à l épreuve du temps Ces maisons furent construites au début de la seconde moitié du XX

Plus en détail

Comment faire avancer un engin roulant le plus loin possible sans le toucher?

Comment faire avancer un engin roulant le plus loin possible sans le toucher? Défi n 6 Cycle 2 Comment faire avancer un engin roulant le plus loin possible sans le toucher? En quoi consiste ce défi?? En la réalisation d un engin roulant doté d un système de propulsion, la présentation

Plus en détail

#46 DESIGN ARCHITECTURE UNE CULTURE //

#46 DESIGN ARCHITECTURE UNE CULTURE // DESIGN + ÂGE / DESIGN + AGE // BERLIN S DIE BAUPILOTEN / KIDS FURNITURE / REVERSIBLE DESTINY // SMOKED MEAT RENÉE DAOUST #46 DESIGN ARCHITECTURE UNE CULTURE // 34/ SECTION DESIGN + AGE /35 Lorsqu en juin

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION ARCHITECTURAL ET URBAIN ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 73 Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager SECTEUR GAMBETTA

Plus en détail

Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT

Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT 4 ATELIERS TOUT PUBLIC / 1 INSTALLATION SONORE ET CINETIQUE / 1 PERFORMANCE AUDIOVISUELLE - REVISITER DES

Plus en détail

L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0

L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0 Communiqué de presse Paris, le 25 mars 2015 L HABITAT PARTICIPATIF UNE RÉPONSE POUR L HABITAT 2.0 SUR L ÎLE-SAINT-DENIS (93), L ARCHE EN L ÎLE INVENTE UN MODÈLE POUR L HABITAT DE DEMAIN EN RUPTURE AVEC

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

un certain recouvrement Michaële Andrea Schatt Parc du palais de Compiègne

un certain recouvrement Michaële Andrea Schatt Parc du palais de Compiègne un certain recouvrement Michaële Andrea Schatt Parc du palais de Compiègne La floraison tardive et luxuriante de dahlias à l automne dans le Petit Parc du Palais de Compiègne laisse la place de novembre

Plus en détail

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Sommaire 1. Retour sur le processus de création du programme 2. Présentation

Plus en détail

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 MON VISAGE A LA MANIERE DE JEAN DUBUFFET OBJECTIFS - utiliser son expérience sensorielle visuelle pour produire une œuvre picturale. - réaliser une œuvre s'inspirant

Plus en détail

SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE. production cie de l alambic christian bourigault

SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE. production cie de l alambic christian bourigault SUR UN AIR DEUX DUO DE DANSE EN TROIS ALBUMS SUR DES AIRS DE CHANSON FRANÇAISE production cie de l alambic christian bourigault «Sur un air deux» est une chorégraphie en trois étapes, trois albums correspondant

Plus en détail

CREATION INNOVATION EDUCATION

CREATION INNOVATION EDUCATION Ministère de la Culture et de la Communication CREATION INNOVATION EDUCATION du 15 au 28 mai 2014 SILICON VALOIS, ESPACE DE TRAVAIL PARTAGE DEDIE A L INNOVATION CULTURELLE Ministère de la Culture et de

Plus en détail

7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com

7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com 7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com Notre approche Riofluo, studio de création visuelle et d événementiel artistique, spécialisé en Street Art, développe une démarche

Plus en détail

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire Mythes et musique. Quelques éléments de compréhension Cette séquence intervient en fin d année scolaire et permet une transversalité avec les cours d histoire et de français. Elle revient sur deux mythes

Plus en détail

Médiation traduction. De la matière aux langages. 1/ Au fait, les Arts plastiques, qu est-ce que c est? 2/ Pourquoi traduire une œuvre?

Médiation traduction. De la matière aux langages. 1/ Au fait, les Arts plastiques, qu est-ce que c est? 2/ Pourquoi traduire une œuvre? 1/ Au fait, les Arts plastiques, qu est-ce que c est? Médiation traduction De la matière aux langages 2/ Pourquoi traduire une œuvre? 3/ La rencontre avec une œuvre : une «enquête» en 3 étapes 4/ Et maintenant

Plus en détail

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION DES NOMBRES par Jean-Luc BREGEON professeur formateur à l IUFM d Auvergne LE PROBLÈME DE LA REPRÉSENTATION DES NOMBRES On ne conçoit pas un premier enseignement

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3. Émeline Bojon Virginie Dugenet

Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3. Émeline Bojon Virginie Dugenet Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3 Émeline Bojon Virginie Dugenet Ma débordante énergie Ma libr attitude Mon exploration Mon émerveillement Mon émerveillement Jaune. P hase d accueil, face

Plus en détail

Marc GEORGEAULT, Maternité

Marc GEORGEAULT, Maternité Marc GEORGEAULT, Maternité «Mettre en valeur le travail manuel est une idée qui me tient à cœur depuis toujours. Avec le Château des Pères, cette envie prend toute sa dimension.» Jean-Paul LEGENDRE / SOMMAIRE

Plus en détail

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER Laure Delaporte ConstruirAcier Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc SCHAFFNER des Ateliers SCHAFFNER chef de file du GT4 Jérémy TROUART de l Union des Métalliers

Plus en détail

Les textes et règlements

Les textes et règlements Réglementation applicable aux chapiteaux, tentes et Note : cette fiche est extraite pour l essentiel de l ouvrage «Organiser un événement artistique dans l espace public : Guide des bons usages», édité

Plus en détail

LE CHRONOGRAPHE EZ3KIEL : NAPHTALINE

LE CHRONOGRAPHE EZ3KIEL : NAPHTALINE PRESS BOOK EZ3KIEL : NAPHTALINE Depuis une dizaine d années, Ez3kiel s est distingué par la constante évolution de ses champs d interventions. Initialement axé sur la musique, le collectif a très rapidement

Plus en détail

Adapter son geste aux contraintes matérielles

Adapter son geste aux contraintes matérielles SÉQUENCE DOMAINE DATE Percevoir, sentir, imaginer, créer 09.2011 OBJECTIF être capable de: Exercer des gestes différents selon les outils. Référence socle commun Adapter son geste aux contraintes matérielles

Plus en détail

LES ATELIERS ANNUELS, LES PROJETS et LES ARTISTES PROFESSIONNELS

LES ATELIERS ANNUELS, LES PROJETS et LES ARTISTES PROFESSIONNELS LES ATELIERS ANNUELS, LES PROJETS et LES ARTISTES PROFESSIONNELS 1/ Réalisation d une œuvre Land Art avec Nathalie Cirino - Classe CP école Bois fraisier de Chaumont- sur- Tharonne sur mars- avril PRESENTATION

Plus en détail

La danse contemporaine à la maternelle

La danse contemporaine à la maternelle La danse contemporaine à la maternelle «Quand une image présente ne nous fait pas penser à des milliers d images absentes, il n y a pas d imagination» G.Bachelard Danse et Arts visuels-a partir de Matisse-Ecole

Plus en détail

105 Avenue du 12 février 1934 92240 MALAKOFF - http://maisondesarts.malakoff.fr LA CABANE

105 Avenue du 12 février 1934 92240 MALAKOFF - http://maisondesarts.malakoff.fr LA CABANE 105 Avenue du 12 février 1934 92240 MALAKOFF - http://maisondesarts.malakoff.fr LA CABANE Ouverture Mardi 14 septembre 2010 105 Avenue du 12 février 1934 92240 MALAKOFF - http://maisondesarts.malakoff.fr

Plus en détail

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS?

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? Par Philippe et Marie-Noëlle LENOIR Un couple du Volontaires du Progrès qui travaille à GALIM Département des Bamboutos, Province de l Ouest, nous adresse cette fiche

Plus en détail

+ FICHE METIER. «Chef Maquilleur(euse)» Chef maquilleur Maquilleur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

+ FICHE METIER. «Chef Maquilleur(euse)» Chef maquilleur Maquilleur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Chef Maquilleur(euse) + «Chef Maquilleur(euse)» APPELLATION(S) DU METIER Chef maquilleur Maquilleur DEFINITION DU METIER Le chef maquilleur est en charge du maquillage visage et corps, ainsi que de la

Plus en détail

Document réalisé par :

Document réalisé par : Ce document permet de situer le niveau des élèves en fin de module d apprentissage. Il peut être aussi utilisé pendant les séances d apprentissage pour aider à mesurer les acquisitions. Il donne des indications

Plus en détail

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois Forum Bois Construction Beaune 2011 La Règue verte - 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois B. Dayraut 1 La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature

Plus en détail

La réglementation et les obligations qui en découlent

La réglementation et les obligations qui en découlent Accessibilité en milieu urbain La réglementation et les obligations qui en découlent Actualités : les BEV La norme Afnor NF P 98-351 relative aux caractéristiques et essais des dispositifs podotactiles

Plus en détail

«Silva Cell Investir dans l infrastructure verte»

«Silva Cell Investir dans l infrastructure verte» «Silva Cell Investir dans l infrastructure verte» Silva Cell Module d enracinement pour arbres Application : - Le module Silva Cell crée un espace souterrain permettant l enracinement des arbres en ville.

Plus en détail

2. Indique le type de chacune de ces contraintes. a) L objet doit avoir des couleurs neutres. Contrainte humaine.

2. Indique le type de chacune de ces contraintes. a) L objet doit avoir des couleurs neutres. Contrainte humaine. ACTIVITÉS 1. Avant d entreprendre un projet technologique, il est important de prendre connaissance de son cahier des charges. Quelle est l utilité d un cahier des charges? Un cahier des charges définit

Plus en détail

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Lors de l installation de la clôture Zenturo ou Zenturo Super en tant que mur décoratif, vous devez tenir compte de quelques

Plus en détail

Chapitre 2 Caractéristiques des ondes

Chapitre 2 Caractéristiques des ondes Chapitre Caractéristiques des ondes Manuel pages 31 à 50 Choix pédagogiques Le cours de ce chapitre débute par l étude de la propagation des ondes progressives. La description de ce phénomène est illustrée

Plus en détail

Situation d apprentissage Les traits vivants avec le logiciel LopArt DUO (#P002)

Situation d apprentissage Les traits vivants avec le logiciel LopArt DUO (#P002) (#P002) Situation Description... 2 Compétences visées... 2 Préparation (Environ 30 minutes)... 3 Réalisation (Environ 45 minutes)... 4 Intégration (Environ 15 minutes)... 5 Réinvestissement... 5 Fiche

Plus en détail

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite Cahier d enquête Suspect N 5 Reproduction interdite 1ère étape : dé découvrez votre suspect Le Gypaè Gypaète barbu À l aide du plan, trouvez le Gypaète barbu dans les expositions. Le Gypaète barbu est

Plus en détail

Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi

Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi Le canal du Midi, un patrimoine exceptionnel Une vitrine. L inscription par l Unesco en 1996 sur la liste du patrimoine

Plus en détail

Ywood Les Docks Libres à Marseille

Ywood Les Docks Libres à Marseille Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 1 Ywood Les Docks Libres à Marseille Stéphane Bouquet NEXITY / YWOOD FR-Paris, Marseille 2 Ywood Les Docks Libres à Marseille S. Bouquet 5 ème Forum International

Plus en détail

Guide des autorisations d urbanisme

Guide des autorisations d urbanisme Guide des autorisations d urbanisme de Service Urbanisme Villenoy 2014 TABLE DES MATIERES QUEL DOSSIER DEPOSER POUR MON PROJET?... 2 QUELQUES NOTIONS POUR BIEN DEMARRER.... 2 MON PROJET EST-IL SOUMIS A

Plus en détail

Muret Laurentien MC. Classique et Versatile

Muret Laurentien MC. Classique et Versatile Muret Laurentien MC Classique et Versatile Le muret Laurentien par son look classique s agence à toutes nos gammes de pavé. Qualités et caractéristiques Intégration particulièrement harmonieuse du muret

Plus en détail

Le Domaine du Lac LÉGUEVIN > RUE DU SARRAT

Le Domaine du Lac LÉGUEVIN > RUE DU SARRAT Le Domaine Résidence du Lac LÉGUEVIN > RUE DU SARRAT léguevin, un trait d union entre ville et nature Le lac de la Mouline Léguevin, la quiétude comme art de vivre Véritable havre de verdure à l Ouest

Plus en détail

NOS DESSIN FORMATIONS. PAOMULTIMEDIAWEB3DCINEMAAUDIOVISUEL La formation idéale existe, nous l avons inventée!

NOS DESSIN FORMATIONS. PAOMULTIMEDIAWEB3DCINEMAAUDIOVISUEL La formation idéale existe, nous l avons inventée! NOS FORMATIONS DESSIN PAOMULTIMEDIAWEB3DCINEMAAUDIOVISUEL La formation idéale existe, nous l avons inventée! Karine > 01.43.80.23.51 06.82.25.59.49 karine@ellipseformation.com www.ellipseformation.com

Plus en détail

Extérieur faubourg & Intérieur jardin

Extérieur faubourg & Intérieur jardin Extérieur faubourg & Intérieur jardin benjaminfleury Arch tecturbaniste 8 Logements 10 rue Berthier - Pantin Avril 2014 (@) atelier@benjaminfleury.com (http) /// www.benjaminfleury.com 214 rue Etienne

Plus en détail

Conseils au masculin, l harmonie des couleurs et des proportions selon Byraub

Conseils au masculin, l harmonie des couleurs et des proportions selon Byraub Conseils au masculin, l harmonie des couleurs et des proportions selon Byraub Extraits de l excellent blog du célèbre tailleur BYRAUD rue d Alger à Paris -1. Site : http://bespoke.blog.lemonde.fr/ «Si

Plus en détail

Dépaysez! Station sports de nature

Dépaysez! Station sports de nature Dépaysez! Station sports de nature Le domaine de Lieu Dieu est situé au cœur de la nature, un écrin de verdure idéal pour se ressourcer. C est un site naturel exceptionnel de 70 hectares avec rivière,

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail

Bancs publics. Problématiques traitées : FICHE

Bancs publics. Problématiques traitées : FICHE Bancs publics Pour un piéton dont les ressources de mobilité sont limitées, le banc public n est pas uniquement un lieu de détente, mais il lui sert également à retrouver des forces pour poursuivre son

Plus en détail

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE Habitat, bureaux, commerces : le W conjugue les trois fondamentaux de l urbain. Dans cet esprit, Vauban Immobilier, Scharf Immobilier, GIPA et Rive Gauche CB Richard

Plus en détail

Les murs ont des voix PROJET NUMERIQUE D IMMERSION DANS LE PATRIMOINE INDUSTRIEL PAR LA LITTERATURE

Les murs ont des voix PROJET NUMERIQUE D IMMERSION DANS LE PATRIMOINE INDUSTRIEL PAR LA LITTERATURE Les murs ont des voix PROJET NUMERIQUE D IMMERSION DANS LE PATRIMOINE INDUSTRIEL PAR LA LITTERATURE Un endroit unique à faire parler Notre projet est né d une frustration : l impossibilité de pénétrer

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 10 ANS DE CULTURE CÉLÉBRÉ AVEC LA NATURE! Grâce à votre fidèle participation et celle de plus de 100 institutions culturelles, le programme Cultivez le Jour de la Terre célébrera

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

CONSOLIDATION des ESPACES OUVERTS

CONSOLIDATION des ESPACES OUVERTS PPU Le Quartier Latin - Îlot Saint-Sulpice CONSOLIDATION des ESPACES OUVERTS NOVEMBRE 2012 LES TERRASES ST-SULPICE PPU Le Quartier Latin - Îlot Saint-Sulpice Plan d actions du Quartier Latin CONSOLIDATION

Plus en détail

PORTRAITS DE PARCS E X P O S I T I O N P H O T O G R A P H I Q U E

PORTRAITS DE PARCS E X P O S I T I O N P H O T O G R A P H I Q U E PORTRAITS DE PARCS E X P O S I T I O N P H O T O G R A P H I Q U E Du 2 au 28 avril 2011 MUSEUM DE GRENOBLE - JARDIN DES PLANTES DOSSIER DE PRESSE Crédit : Olivier Roydor 2 8 PARCS - 8 PHOTOGRAPHES 6 PARCS

Plus en détail

Historique de la compagnie

Historique de la compagnie Historique de la compagnie Benjamin Lissardy, Maryka Hassi et Maureen Brown se sont réunis en 2008 autour d un projet commun l Ubicoptilux apportant chacun leurs savoir-faire spécifiques en mise en scène,

Plus en détail

INTRODUCTION PRÉSENTATION AUX CITOYENS 28 AOÛT. - Propriétaire du 3500 St-Jacques

INTRODUCTION PRÉSENTATION AUX CITOYENS 28 AOÛT. - Propriétaire du 3500 St-Jacques INTRODUCTION PROJETS DANS LE SUD OUEST - Propriétaire du 3500 St-Jacques Bureau Bureau Commercial - Expertise en développement de projets immobiliers et gestion de propriétés - Équipe formée d architectes,

Plus en détail