Exonération ZRR : organismes d'intérêts généraux

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exonération ZRR : organismes d'intérêts généraux"

Transcription

1 Exonération ZRR : organismes d'intérêts extes de référence : Loi n du 23 février 2005 relative au développement des territoires ruraux. Circulaire Acoss n du 25 juillet Circulaire DSS/5B/2006/206 du 10 mai Circulaire Acoss n du 5 juin 2006 relative au développement des territoires ruraux. Décret n du 24 janvier 2007 pris en application de l article 6 de la loi n du 23 février 2005 relative au développement des territoires ruraux. Circulaire interministérielle DSS/5B/DGFAR/ SDPS/2007/161 du 16 avril Circulaire Acoss n du 4 juillet Loi n du 19 décembre 2007 de financement de la Sécurité sociale pour Article 118 de la Loi de Finances pour 2013 n du 29 décembre 2012 Article 141 de la loi de Finances pour 2014 n du 29 décembre 2013 Lettre circulaire Acoss n du 31 juillet 2014 Les organismes d intérêt général ayant leur siège social en zone de revitalisation rurale (ZRR) peuvent bénéficier d une exonération de cotisations patronales d assurances sociales et d allocations familiales, de FNAL et de versement transport sur les rémunérations versées au cours d un mois civil à leurs salariés employés en ZRR dans le cadre d un contrat de travail conclu avant le 1er novembre Jusqu au 31 décembre 2013, l exonération était accordée dans la limite du produit du nombre d heures rémunérées par le SMIC majoré de 50%. Cette exonération a été abrogée, à compter du 1er novembre 2007, par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2008 sauf pour les contrats conclus avant cette date. Depuis le 1er janvier 2013, seuls les établissements de l OIG dont l effectif est inférieur à 500 salariés peuvent continuer à bénéficier de l exonération OIG en ZRR pour les contrats conclus avant le 1er novembre Pour les rémunérations versées à compter du 1er janvier 2014, le montant de l exonération «OIG en ZRR» est modifié : Pour une rémunération horaire inférieure ou égale à 1,5 Smic : l exonération est totale. Pour une rémunération horaire supérieure à 1,5 Smic et inférieure à 2,4 Smic l exonération est dégressive. Pour une rémunération horaire égale ou supérieure à 2,4 Smic, l exonération n est plus applicable. Qui peut bénéficier de cette exonération? Organismes visés L exonération s applique aux organismes visés au I de l article 200 du code général des impôts dont le siège social est situé en zone de revitalisation rurale, soit : les oeuvres ou organismes d intérêt général, à condition que ces organismes présentent un caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial, culturel ou concourent à la mise en valeur du patrimoine artistique, à la défense de l environnement naturel ou à la diffusion de la culture, de la langue et des connaissances scientifiques françaises, les fondations ou associations reconnues d'utilité publique qui répondent aux caractères exigés pour les organismes d intérêt général ci-dessus, les établissements d'enseignement supérieur ou d'enseignement artistique, publics ou privés à but non lucratif, - p. 1

2 les organismes agréés qui ont pour objet exclusif le financement de PME ou la fourniture à celles-ci de prestations d'accompagnement en début d'activité, les associations cultuelles et de bienfaisance qui sont autorisées à recevoir des dons et legs ainsi que les établissements publics des cultes reconnus d'alsace - Moselle, les organismes publics ou privés dont la gestion est désintéressée et dont l activité principale est la présentation au public d'œuvres dramatiques, lyriques, musicales, chorégraphiques, cinématographiques et de cirque ou l'organisation d'expositions d'art contemporain, les fonds de dotation répondant aux caractéristiques exigés pour les organismes d intérêt général ci-dessus ou dont la gestion est désintéressée (sous certaines conditions). Au regard de la doctrine fiscale, est considéré comme étant d'intérêt général l'organisme qui remplit les trois conditions cumulatives suivantes : ne pas exercer d'activité lucrative, avoir une gestion désintéressée, ne pas fonctionner au profit d'un cercle restreint de personnes. Les associations non reconnues d'utilité publique peuvent être qualifiées d'organismes d'intérêt général dans la mesure où elles remplissent ces critères. Condition d effectif L exonération «OIG en ZRR» est maintenue pour les contrats conclus avant le 1er novembre 2007 à condition que l établissement géré par l organisme ait un effectif inférieur à 500 salariés. Cet effectif est apprécié selon les mêmes modalités que celles définies pour déterminer la formule de calcul applicable à la réduction Fillon. Cette modification s applique aux rémunérations versées à compter du 1er janvier Le maintien du droit à exonération "OIG" est examiné au niveau de chaque établissement de l'oig. ll en résulte que l'effectif de chaque établissement de l'organisme doit être vérifié au 31 décembre de chaque année en fonction de la moyenne au cours de l'année civile des effectifs déterminés chaque mois, au niveau de l'établissement, conformément aux articles L , L et L du code du travail. Lorsque la condition d effectif est remplie au 31 décembre d une année civile N, l exonération «OIG en ZRR» s applique aux rémunérations versées à compter du 1er janvier de l année civile N+1 et pour la durée de celle-ci. Situation géographique du siège social Pour bénéficier de l exonération, le siège social de l association ou de l organisme doit être situé dans une commune classée en ZRR. Les zones de revitalisation rurales sont définies à l article 1465 A du Code Général des Impôts et par le décret n du 26 juin Pour connaitre la liste des communes classées en ZRR au 1er juillet 2013, consultez l arrêté du 10 juillet 2013 complété par l arrêté du 24 juillet 2013 et celui du 19 décembre De nouvelles communes sont classées en ZRR au 1er janvier 2014, pour connaître la liste consultez l'arrêté du 30 juillet Salariés concernés L exonération s applique à tous les salariés de l association ou de l organisme titulaires d un contrat de travail conclu avant le 1er novembre 2007, quelles qu en soit la forme ou la durée, employés dans une zone de revitalisation rurale, y compris à ceux qui exercent leur activité dans un établissement situé dans une zone de revitalisation rurale différente de celle d implantation du siège social. Elle s applique également aux dirigeants salariés qui cumulent, au sein de l association ou de l organisme, un contrat de travail avec leur mandat social. Dans ce cas, l exonération est calculée en fonction de la rémunération ou de la fraction de rémunération correspondant à ce contrat. Seul ouvre droit à l'exonération le salarié dont l'activité réelle, régulière et indispensable à l'exécution du contrat de travail s'exerce dans une ZRR. Cette condition est réputée satisfaite dès lors qu'il est démontré par l'employeur que l'activité du salarié est principalement exercée dans la ZRR d'implantation du siège social ou dans celle de l'établissement où est exercée l'activité du salarié concerné. Le salarié est réputé exercer son activité principalement dans la ZRR lorsqu'il y réalise au moins la moitié de l'horaire prévu par son contrat de travail, heures complémentaires ou supplémentaires non comprises. - p. 2

3 Cotisations exonérées L exonération accordée aux OIG en ZRR porte sur les cotisations patronales dues au titre : des assurances sociales (maladie, maternité, invalidité, vieillesse et décès), des allocations familiales, du fonds national d aide au logement (Fnal), du versement transport (V), le cas échéant. Restent dues : Les contributions patronales et salariales d assurance chômage et d AGS, La cotisation patronale accidents du travail (A), La contribution patronale au financement des organisations syndicales La contribution solidarité autonomie à 0,3% (CSA) L ensemble des cotisations salariales. Calcul de l exonération, modalités de déclaration, exemples Pour les rémunérations versées à compter du 1er janvier 2014, le calcul de l exonération OIG en ZRR est modifié. L exonération est totale pour une rémunération horaire inférieure ou égale à 1,5 SMIC. Au-delà, le montant de l exonération est dégressif pour une rémunération horaire supérieure à 1,5 Smic et inférieure à 2,4 Smic. Les salariés dont la rémunération horaire atteint ou dépasse 2,4 SMIC n ouvre pas droit à l exonération. De nouveaux codes types de personnel (CP) sont créés pour déduire l exonération. Les CP 444 et 445 ne doivent plus être utilisés. Le montant de l exonération est déterminé chaque mois civil pour chaque salarié. Important : Au 1er janvier 2015, le taux de la cotisation patronale d allocations familiales varie en fonction de la rémunération annuelle du salarié : Pour une rémunération inférieure ou égale à 1,6 Smic : le taux de la cotisation allocations familiales est de 3,45%, Pour une rémunération supérieure à 1,6 Smic : le taux de la cotisation allocations familiales est de 5,25%. Ainsi, selon les cas le taux global des cotisations d assurances sociales (hors accidents du travail et CSA) et des allocations familiales est égal à 26,55% ou 28,35%. Pour une rémunération horaire inférieure ou égale à 1,5 Smic : Les cotisations patronales dues au titre des assurances sociales (hors accidents du travail et CSA), des allocations familiales, du FNAL et, le cas échéant du V sont totalement exonérées. En pratique, le montant de l exonération est obtenu comme suit : Rémunération brute soumise à cotisations X taux des cotisations patronales d assurances sociales (hors taux A et CSA), d allocations familiales, de FNAL et de V dus par l employeur. Les rémunérations des salariés éligibles à l exonération «OIG en ZRR» doivent être déclarées dans un premier temps au moyen des codes types de personnel (CP) de droit commun ci-après : CP 100 «RG CAS GENERAL» pour permettre le calcul des cotisations salariales et patronales de Sécurité sociale (assurances sociales, allocations familiales au taux de 3,45%, accident du travail et CSA) ; CP 332 FNAL CAS GENERAL/SEC.PUBLIC -DE 20 ou CP 236 FNAL CAS GENERAL+SEC.PUB 20SAL.OU+ pour permettre le calcul de la contribution patronale due au titre du FNAL ; CP 900 «RANSPOR» pour permettre le calcul de la contribution patronale versement transport, le cas échéant si elle est due ; - p. 3

4 CP 901 «AXE SYNDICA MIXE RANSPOR» pour permettre le calcul de la taxe syndicat mixte si elle est applicable. Le montant des cotisations exonérées est déclaré dans un second temps au moyen de nouveaux CP déductibles et spécifiques à chaque cotisation ou contribution exonérée afin de déduire des cotisations dues le montant de l exonération «OIG en ZRR» : CP 595 : «Exo dégressive OIG ZRR cot.ss» (pour indiquer le montant exonéré au titre des cotisations patronales d assurances sociales et d allocations familiales hors A et CSA). CP 597 : Exo dégressive OIG ZRR FNAL (pour indiquer le montant exonéré au titre de la contribution FNAL 0,10 % ou 0,50%). CP 599 : Exo dégressive OIG ZRR axe syndicat mixte (pour indiquer, le cas échéant, le montant exonéré au titre de cette taxe). CP 601 : Exo dégressive OIG ZRR Versement transport (pour indiquer le cas échéant, le montant exonéré au titre du V). Exemple : salarié rémunéré au SMIC (en vigueur au 1er janvier 2015 soit 9,61 ) pour 151,67 heures mensuelles percevant 1457,52 euros dans une entreprise de 21 salariés Cette entreprise applique un taux de FNAL de 0,50% et un taux de versement transport (V) de 0,6 %. L employeur peut prétendre à : une exonération totale des cotisations patronales dues au titre des assurances sociales (hors A et CSA), des allocations familiales (3,45%) au taux de 26,55 %. Le montant de l exonération à déclarer sur le CP 595 est égal à 1457,52 x 26,55% = 386,97 arrondi à 387 euros. une exonération totale de la contribution patronale due au titre du FNAL au taux de 0,50%. Le montant de l exonération à déclarer sur le CP 597 est égal à 1457,52 euros x 0,50% = 7,28 arrondi à 7. une exonération totale de la contribution patronale V au taux de 0,6%. Le montant de l exonération à déclarer sur le CP 601 est égal à 1457,52 euros x 0,6% = 8,74 arrondi à 9 euros. Pour une rémunération horaire supérieure à 1,5 Smic et inférieure à 2,4 Smic : L exonération est dégressive. Elle est calculée selon un barème spécifique. Calcul de l exonération Le montant de l exonération est calculé comme suit : Rémunération mensuelle soumise à cotisations X coefficient Le coefficient est déterminé par l application de la formule ci-dessous : Paramètres de calcul correspond à la somme des taux de cotisations patronales d'assurances sociales (hors A et CSA qui ne sont pas exonérés), d'allocations familiales, de FNAL et le cas échéant de V. En fonction de la rémunération du salarié le taux de la cotisation d allocations familiales varie : rémunération annuelle inférieure ou égale à 1,6 Smic : taux à 3,45%. Dans ce cas le taux global des cotisations patronales d assurances sociales (hors A et CSA) et d allocations familiales est de 26,55 %. rémunération annuelle supérieure à 1,6 Smic : taux à 5,25%. Dans ce cas le taux global des cotisations patronales d assurances sociales (hors A et CSA) et d allocations familiales est de 28,35 %. La rémunération mensuelle brute correspond à la rémunération soumise à cotisations au sens de l'article L du code de la Sécurité sociale. Le Smic correspond au taux horaire pris en compte pour sa valeur au premier jour de la période d'emploi rémunérée. Les heures rémunérées : Il convient de prendre en compte toutes les heures rémunérées, qu elles correspondent ou non à du temps de travail effectif. Sont prises en compte les heures de pause, les périodes d astreinte avec ou sans intervention effective du salarié, les temps de transport ou de repas, qu ils constituent ou non du temps de travail effectif dès lors qu ils sont rémunérés ou donnent lieu à compensation financière de l employeur. Le coefficient est arrondi à trois décimales après la virgule au millième le plus proche. Il est pris en compte pour une valeur au plus égale à. (cf exemple de calcul de l'exonération après le paragraphe sur le tableau synthétique) - p. 4

5 Modalités déclaratives Les rémunérations des salariés éligibles à l exonération «OIG en ZRR» doivent être déclarées dans un premier temps au moyen des CP de droit commun : CP 100 «RG CAS GENERAL» pour permettre le calcul des cotisations salariales et patronales de sécurité sociale (assurances sociales, allocations familiales au taux de 3,45%, accidents du travail et CSA) ; Pour les salariés dont la rémunération excède 1,6 Smic, la baisse du taux de la cotisation d allocations familiales ne s applique pas. En conséquence, la totalité de leur rémunération doit être déclarée sur une ligne supplémentaire CP 430 "COMPLEMEN COISAION AF" au taux de 1,80%. CP 332 FNAL CAS GENERAL/SEC.PUBLIC -DE 20 ou CP 236 FNAL CAS GENERAL+SEC.PUB 20SAL.OU+ pour permettre le calcul de la contribution patronale due au titre du FNAL ; CP 900 «RANSPOR» pour permettre le calcul de la contribution patronale versement transport, le cas échéant si elle est due ; CP 901 «AXE SYNDICA MIXE RANSPOR» pour permettre le calcul de la taxe syndicat mixte si elle est applicable. Le montant des cotisations exonérées est déclaré dans un second temps au moyen de CP déductibles spécifiques à chaque cotisation ou contribution exonérée afin de déduire des cotisations dues le montant de l exonération «OIG en ZRR» : CP 595 : «Exo dégressive OIG ZRR cot.ss» (pour indiquer le montant exonéré au titre des cotisations patronales d assurances sociales et d allocations familiales hors A et CSA). CP 597 : Exo dégressive OIG ZRR FNAL (pour indiquer le montant exonéré au titre de la contribution FNAL 0,10 % ou 0,50%). CP 599 : Exo dégressive OIG ZRR axe syndicat mixte (pour indiquer, le cas échéant, le montant exonéré au titre de cette taxe). CP 601 : Exo dégressive OIG ZRR Versement transport (pour indiquer le cas échéant, le montant exonéré au titre du V). Pour déterminer le montant d exonération dégressive dû au titre de chaque type de cotisation et contribution patronale entrant dans le champ de l exonération, il convient de suivre la procédure décrite ci-après. Le montant global d exonération dégressive déterminé par mois et par salarié par application de la formule précitée est réparti au prorata des taux pour remplir le BRC comme suit : X = montant global de l exonération «OIG en ZRR» = aux global qui correspond selon la situation de l employeur : soit aux cotisations patronales d assurances sociales (hors A et CSA) et d allocations familiales et à contribution patronale au FNAL de 0,10% soit aux cotisations patronales d assurances sociales (hors A et CSA) et d allocations familiales à la contribution patronale FNAL de 0,10% et du versement transport soit aux cotisations d assurances sociales (hors A et CSA) et d allocations familiales, de la contribution patronale FNAL de 0,50 % soit aux cotisations d assurances sociales (hors A et CSA) et d allocations familiales, de la contribution patronale FNAL de 0,50 % et du versement transport a = aux des cotisations patronales d assurances sociales (hors A et CSA) et d allocations familiales. En fonction de la rémunération du salarié le taux de la cotisation d allocations familiales varie : rémunération annuelle inférieure ou égale à 1,6 Smic : taux à 3,45%. Dans ce cas le taux global des cotisations patronales d assurances sociales (hors A et CSA) et d allocations familiales est de 26,55 %. rémunération annuelle supérieure à 1,6 Smic : taux à 5,25%. Dans ce cas le taux global des cotisations patronales d assurances sociales (hors A et CSA) et d allocations familiales est de 28,35 %. b = aux de la contribution patronale Fnal plafonnée de 0,10% c = aux de la contribution patronale Fnal déplafonnée de 0,50% d = taux versement transport ou e = taux taxe syndicat mixte Le montant à reporter au niveau du CP 595 «EXO DEGRESSIVE OIG ZRR CO SS» est obtenu par la formule suivante : X x a - p. 5

6 Le montant à reporter au niveau du CP 597 «EXO DEGRESSIVE OIG ZRR FNAL» est obtenu par la formule suivante : X x b ou c Le montant à reporter au niveau du CP 601 «EXO DEGR.OIG ZRR VERS RANSPOR» est obtenu par la formule suivante : X x d Le montant à reporter au niveau du CP 599 «EXO DEGR.OIG ZRR AXE SYND MIXE» est obtenu par la formule suivante : ableau synthétique : X x e CP 595 «EXO DEGRESSIVE OIG ZRR CO SS» X xa CP 597 «EXO DEGRESSIVE OIG ZRR FNAL» CP 597 «EXO DEGRESSIVE OIG ZRR FNAL» Le montant à reporter est obtenu par la formule suivante : X xb ou c X xd CP 599 «EXO DEGR.OIG ZRR AXE SYND MIXE» X xe La somme des montants répartis sur les différents CP doit être équivalente à X. Exemple : salarié rémunéré 1,6 SMIC percevant 2 332,07 euros pour 151,67 heures mensuelles dans une entreprise de 21 salariés L entreprise applique un taux de Fnal 0,50 % et un taux de versement transport (V) de 0,6%. Les cotisations patronales d assurances sociales (hors A et CSA) et d allocations familiales sont dues au taux de 26,55%. Pour ce salarié le paramètre correspondant à la somme des taux est égal à : 0, , ,006 = 0,2765 Calcul du montant de l exonération dégressive «OIG en ZRR» : Le coefficient est égal à 0,230. Le montant global de l exonération «OIG en ZRR» est égal à : 0,230 x 2 332,07 = 536,38. Déclaration du montant de l exonération sur le BRC Le montant à reporter au niveau du CP 595 «EXO DEGRESSIVE OIG ZRR CO SS» pour l exonération applicable au titre des cotisations patronales d assurances sociales et d allocations familiales est de : 536,38 x 0,2655 / 0,2765 = 515,03 arrondi à 515. Le montant à reporter au niveau du CP 597 «EXO DEGRESSIVE OIG ZRR FNAL» pour l exonération applicable au titre de la contribution patronale FNAL est de : 536,38 x 0,005 / 0,2765 = 9,69 arrondi à 10. Le montant à reporter au niveau du CP 601 «EXO DEGR.OIG ZRR VERS RANSPOR» pour l exonération applicable au titre du V est de : 536,38 x 0,006 / 0,2765 = 11,63 arrondi à 12. Pour une rémunération horaire égale ou supérieure à 2,4 Smic : l exonération n est plus applicable. Justificatifs susceptibles d être produits Les organismes et associations qui souhaitent bénéficier de l exonération au titre de leur implantation en ZRR sont invités à effectuer une demande de rescrit fiscal afin de s assurer qu ils répondent aux critères fixés par l article 200 du code général des Impôts. La décision de rescrit rendue par les services fiscaux ou la demande de rescrit fiscal restée sans réponse de la part de l administration fiscale dans un délai de six mois doit être tenue à disposition de l Urssaf. - p. 6

7 Pour plus d informations sur le rescrit fiscal et notamment pour obtenir le formulaire de demande de rescrit pour les organismes habilités à recevoir des dons, nous vous invitons à consulter le site (rubrique professionnels / vos droits/ le rescrit fiscal) : Durée d application et entrée en vigueur L exonération est applicable sur les gains et rémunérations versés à compter du 25 février En application de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2008, l exonération «OIG» en ZRR a été abrogée à compter du 1er novembre 2007 sauf pour les contrats conclus avant cette date qui bénéficient du maintien de cette exonération jusqu au terme du contrat de travail liant le salarié employé en ZRR à l organisme. En cas de transfert du contrat de travail ou d affectation, même temporaire, du salarié dans un établissement de l association ou de l organisme situé en dehors d une ZRR, le droit à exonération cesse d être applicable aux rémunérations versées à compter du 1er jour du mois suivant celui au cours duquel le salarié a cessé d être employé en ZRR. En cas de cessation volontaire d activité et de délocalisation dans une commune qui n est pas située en ZRR moins de 5 ans après avoir bénéficié de l exonération, l organisme est tenu de reverser les cotisations exonérées. Le délai de 5 ans est décompté à partir du 1er jour du mois civil au titre duquel la mesure d exonération a été appliquée pour la première fois par l organisme sur les gains et rémunérations versés à l un de ses salariés. Il appartient à l organisme quittant une ZRR sans respecter le délai de 5 ans de le déclarer et de verser spontanément les sommes correspondant aux cotisations exonérées durant cette période en application de l exonération «OIG». Le directeur de l organisme du recouvrement qui a connaissance d un fait susceptible d entraîner le versement des sommes correspondantes aux exonérations pratiquées en ZRR adresse une notification à l employeur par lettre recommandée avec accusé de réception. L employeur dispose d un délai de 30 jours à compter de la réception de la notification pour formuler ses observations. Les sommes dues sont exigibles à compter de l expiration du délai de 30 jours courant à compter de la réception par l employeur de la notification de l Urssaf. Possibilité de cumul avec d autres aides Aucun principe de non cumul n est prévu entre l exonération «OIG» en ZRR et une autre exonération totale ou partielle de cotisations, une aide de l Etat à l emploi, des assiettes ou montants forfaitaires de cotisations. L exonération «OIG en ZRR» est donc cumulable avec une aide de l Etat à l emploi ou une autre exonération de cotisations sociales dès lors que ces dernières n interdisent pas le cumul avec une exonération de cotisations patronales de sécurité sociale. La réduction Fillon ne peut être cumulée avec une autre exonération totale ou partielle de cotisations (à l exception de la déduction forfaitaire due au titre des heures supplémentaires), une assiette ou montant forfaitaire de cotisations, des taux spécifiques. Ainsi, l exonération OIG en ZRR n est pas cumulable avec la réduction générale des cotisations patronales dite «réduction Fillon». - p. 7

Nouveautés au 1er janvier 2015

Nouveautés au 1er janvier 2015 Nouveautés au 1er janvier 2015 Urssaf.fr vous propose une présentation générale des principales dispositions de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2015 *, de la loi de finances pour 2015**

Plus en détail

Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr

Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...3 Particularités du contrat...3 Les cotisations concernées...4 Les

Plus en détail

Déclaration Sociale Nominative. Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Avril 2015 Version 1.3 avec mise à jour le 16.04.

Déclaration Sociale Nominative. Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Avril 2015 Version 1.3 avec mise à jour le 16.04. Déclaration Sociale Nominative Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Avril 2015 Version 1.3 avec mise à jour le 16.04.2015 Modification par rapport à la version précédente du 10

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

Le versement transport (VT)

Le versement transport (VT) Le versement transport (VT) Textes de référence : Articles L2333-64 et L2531-2 du code général des collectivités territoriales Lettre circulaire Acoss n 2006-116 du 9 novembre 2006 Lettre circulaire Acoss

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Direction de la sécurité sociale Sous-direction du financement de la sécurité sociale

Plus en détail

Les agents des collectivités territoriales

Les agents des collectivités territoriales Les agents des collectivités territoriales Les agents des collectivités territoriales et des établissements publics hospitaliers affiliés à la CNRACL Sont affiliés à la caisse nationale de retraite des

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

Mise à jour 17/04/2012

Mise à jour 17/04/2012 Mise à jour 17/04/2012 Le maintien de salaire Incidence sur le bulletin de paye CCB 21 mai 2010 En application des dispositions de la convention collective du 21mai 2010 Note de synthèse réalisée par les

Plus en détail

Heures supplémentaires

Heures supplémentaires Heures supplémentaires Présentation et évolutions des allégements Tepa La loi du 21 août 2007 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat a créé au 1er octobre 2007, une exonération d impôt

Plus en détail

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE COMPLEMENTAIRE SUR UN SALAIRE A TEMPS PLEIN Ludivine LEROUX, juriste au sein des équipes du pôle Veille d ADP, nous propose une lecture synthétique des

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise Dossier spécial Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Février 2014 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de

Plus en détail

I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles

I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles NOTE D INFORMATION 2014/01 du 02 janvier 2014 Charges sociales 2014 SMIC 2014 - intérêts comptes courants 2013 I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles Le taux maximal d'intérêts

Plus en détail

Taux et montants. Disposition presse. Déduction forfaitaire spécifique pour frais professionnels

Taux et montants. Disposition presse. Déduction forfaitaire spécifique pour frais professionnels Taux et montants Disposition presse L emploi de journalistes professionnels ouvre droit à l application de dispositions législatives spécifiques. Les entreprises de presse employant des journalistes peuvent

Plus en détail

LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE Janvier 2011

LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE Janvier 2011 LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE Janvier 2011 MAJ n 3 Version v19.50 NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE JANVIER 2011 NOUVELLES NORMES SOCIALES JANVIER 2011... 4 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES

Plus en détail

Panorama des exonérations

Panorama des exonérations À jour au 1 er avril 2014 ( ) Panorama des exonérations et des aides à l emploi Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques 2 EXONÉRATIONS et

Plus en détail

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire SOMMAIRE 1 Assujettissement à cotisations sociales... 3 1.1 Cotisations concernées par l exemption d assiette... 3 1.2 Limites

Plus en détail

Documentation. Nouveautés du Plan de Paie Sage. Génération i7 Version 7.10 Janvier 2015 Mise à jour n 1

Documentation. Nouveautés du Plan de Paie Sage. Génération i7 Version 7.10 Janvier 2015 Mise à jour n 1 Documentation Nouveautés du Plan de Paie Sage Génération i7 Version 7.10 Janvier 2015 Mise à jour n 1 Table des matières Nouvelles normes sociales Janvier 2015... 5 Tableau récapitulatif des charges sociales

Plus en détail

ALLOCATIONS POUR FRAIS D'EMPLOI

ALLOCATIONS POUR FRAIS D'EMPLOI 2041 GP N 50688#14 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2012 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. ALLOCATIONS

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise DOSSIER SPÉCIAL Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de l entreprise

Plus en détail

Note technique à l attention des employeurs DTA

Note technique à l attention des employeurs DTA Sous-direction de la production et des opérations Centre des Cotisations des Marins et Armateurs Note technique à l attention des employeurs DTA Réduction générale des cotisations et contributions patronales

Plus en détail

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2014

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2014 Bulletins de paie PAIE COTISATIONS TAXES COMPTABILITE DECLARATION ET MODELES Mensuel - 20 e année - Abonnement 144 - Ed. Francis Lefebvre - ISSN 1252-9095 Modèles à jour au 1-1-2014 Mis à part le premier

Plus en détail

MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE

MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE Mise à jour : 02/03/15 1 CONDITIONS GENERALES POUR ETRE APPRENTI p. 2 2 - ENREGISTREMENT DU CONTRAT p. 2 3 DEFINITION DU CONTRAT D APPRENTISSAGE p. 5 4 - EXECUTION

Plus en détail

Assiette des cotisations sociales, aménagement et allègements de cotisations applicables dans le sport

Assiette des cotisations sociales, aménagement et allègements de cotisations applicables dans le sport LES COTISATIONS SOCIALES DANS LE SPORT Assiette des cotisations sociales, aménagement et allègements de cotisations applicables dans le sport Les associations qui emploient des salariés sont considérées

Plus en détail

Réduction Fillon sur les bas salaires Employeur de 1 à 19 salariés au plus

Réduction Fillon sur les bas salaires Employeur de 1 à 19 salariés au plus Dossier 24 28 FÉVRIER Le corrigé ci-après prend en compte les rémunérations de base suivantes : Marc Muller, gérand cadre :, Gautier Sylvie, née Bellet : secrétaire non cadre : + 130,00 remboursement de

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

La rémunération de l apprenti :

La rémunération de l apprenti : F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2015

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2015 Bulletins de paie PAIE COTISATIONS TAXES COMPTABILITE DECLARATION ET MODELES Mensuel - 20 e année - Abonnement 144 Ā - Ed. Francis Lefebvre - ISSN 1252-9095 Modèles à jour au 1-1-2015 Les données communes

Plus en détail

INDEMNITÉS JOURNALIÈRES ET COTISATIONS CRPCEN

INDEMNITÉS JOURNALIÈRES ET COTISATIONS CRPCEN NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter : Tél. : 01 44 90 20 62 Fax : 01 44 90 20 68 cotisation@crpcen.fr INDEMNITÉS JOURNALIÈRES ET COTISATIONS CRPCEN Cette fiche expose les différents

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/11/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Novembre 2014 Sommaire 1. MISE A JOUR NOVEMBRE 2014... 4 Eléments nationaux...

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Avril 2012 MAJ n 1 Version 20.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES AVRIL 2012... 4 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/04/2012... 4 MISE EN

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale FISCALITÉ La Fiscalité de l Épargne Salariale Le cadre fiscal et social pour l entreprise A - Les versements dans les dispositifs Pour l entreprise Nature du versement Charges sociales et taxes patronales

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social Le forfait social Textes de référence : Articles L137-15 à L. 137-17 du Code de la Sécurité sociale créés par l article 13 de la loi n 2008-1330 du 17 décembre 2008 de financement de la sécurité sociale

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

Le plan d épargne entreprise (ou PEE)

Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Pégase 3 Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Dernière révision le 18/05/2009 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Versement des participants... 4 Versement de l intéressement sur le

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

Le montant des sommes versées à l occasion de la manifestation sportive :

Le montant des sommes versées à l occasion de la manifestation sportive : Taux et montants Associations sportives Les sommes versées par une association sportive à une personne pratiquant une discipline sportive, en équipe ou en individuel, en amateur ou à titre professionnel,

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Janvier 2014 Mise à jour n 1 Version 21.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES JANVIER 2014... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/01/2014...

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/03/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Mars 2014 Sommaire 1. MISE A JOUR DE MARS 2014... 4 Eléments nationaux...

Plus en détail

Édition du 3 mars 2014

Édition du 3 mars 2014 1 Édition du 3 mars 2014 LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS 2 TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS SOMMAIRE Ce qui est dû à l apprenti

Plus en détail

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP CCVRP 7 et 9 rue Frédérick-Lemaître 75971 PARIS CEDEX 20 Téléphone : 01 40 33 77 77 Télécopie : 01 47 97 75 44 Site : www.ccvrp.com Mail : accueil@ccvrp.com Petit aujourd hui forcément grand demain Organisme

Plus en détail

Contributions Assurance chômage et cotisation AGS

Contributions Assurance chômage et cotisation AGS Contributions Assurance chômage et cotisation AGS Présentation générale Observation préalable : Vous trouverez dans ce dossier en premier lieu toutes les informations générales et les modalités pratiques

Plus en détail

Le service civique. réseau Uniopss-Uriopss / Site Guide de l employeur / Zoom sur / juin 2010 1

Le service civique. réseau Uniopss-Uriopss / Site Guide de l employeur / Zoom sur / juin 2010 1 Sans disparaître complètement, le volontariat associatif, introduit par la loi du 23 mai 2006, reçoit une nouvelle configuration et réapparaît dans la loi du 10 mars 2010 sous la dénomination de «service

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Activité générale > Vos salariés - Vos cotisations > Taux et montants

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Activité générale > Vos salariés - Vos cotisations > Taux et montants Taux et montants En tant qu employeur, vous êtes responsable de la déclaration et du paiement des cotisations et des contributions sociales de votre salarié. Selon leur nature, leur taux peut être d application

Plus en détail

Moyens de déclaration

Moyens de déclaration Moyens de déclaration Obligation de déclaration et de paiement par voie dématérialisée L obligation de payer exclusivement par virement bancaire : Les entreprises ou établissements d'une même entreprise,

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

Ce qui change et/ou devrait changer à effet du 1 er janvier 2014

Ce qui change et/ou devrait changer à effet du 1 er janvier 2014 Ce qui change et/ou devrait changer à effet du 1 er janvier 2014 Vous trouverez ci-dessous, - les évolutions d ores et déjà applicables en 2014, - puis certains points en attente de décret d application

Plus en détail

Mise en place de la réintégration sociale et fiscale des cotisations de retraite et de prévoyance

Mise en place de la réintégration sociale et fiscale des cotisations de retraite et de prévoyance Mise en place de la réintégration sociale et fiscale des cotisations de retraite et de prévoyance Février 2014 SOMMAIRE MISE EN PLACE DE LA EGRATION SOCIALE ET FISCALE DES COTISATIONS DE RETRAITE ET DE

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Associations > Centre aéré / colonie > Vos salariés - Vos cotisations > Taux et montants

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Associations > Centre aéré / colonie > Vos salariés - Vos cotisations > Taux et montants Taux et montants Accueil collectif, séjour de vacances L arrêté du 11 octobre 1976 a instauré un dispositif spécifique applicable aux personnes recrutées à titre temporaire et non bénévole pour assurer

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/01/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Janvier 2014 Sommaire 1. NOUVELLES VALEURS... 4 Eléments nationaux... 4

Plus en détail

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile (Hors assistant maternel agréé) Vous recrutez un(e) salarié(e) pour vous aider à entretenir votre domicile et repasser votre linge. Vous souhaitez

Plus en détail

Journal de paye détaillé en euros

Journal de paye détaillé en euros S001 Lepic Martine (ADM) SALAIRE DE BASE 300.00 11.434 3430.20 RCFIL Réduction Fillon (intermédiaire) 3430.20 0.085 291.57 RCFIL1 Coef Réduc Fillon 254.37 254.37 RMFIL Rémunération mensuelle (Red FILLON)

Plus en détail

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale Le salaire des internes en DES de Médecine Générale *************** «Le salaire est la contrepartie du travail fourni» Guide pratique du droit au travail, La Documentation Française. **************** (I)

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Entreprises de travail temporaire > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Entreprises de travail temporaire > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d entrepreneur de travail temporaire, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la

Plus en détail

de l employeur Les principales formalités À jour au 1 er janvier 2014

de l employeur Les principales formalités À jour au 1 er janvier 2014 Le point sur ( ) Les principales formalités de l employeur À jour au 1 er janvier 2014 Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques 2 VOUS ÊTES

Plus en détail

Nouvelle aide à l apprentissage pour les entreprises de moins de onze salariés

Nouvelle aide à l apprentissage pour les entreprises de moins de onze salariés les infos DAS - n 081 16 juillet 2015 Nouvelle aide à l apprentissage pour les entreprises de moins de onze salariés Conformément au décret n 2015-773 du 29 juin 2015, est créée une aide en faveur des

Plus en détail

TESA Notice additive générale

TESA Notice additive générale TESA Notice additive générale EMPLOYEUR Recto TAUX GLOBAUX DE PART SALARIALE UTILISÉS DANS LE TESA MONTANT DU SMIC OU DU SALAIRE CONVENTIONNEL Verso TAUX DÉTAILLÉS DES PARTS SALARIALE ET PATRONALE (EXEMPLE)

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-043

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-043 PARIS, le 26/02/2007 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2007-043 OBJET : Bulletins de salaire établis par les particuliers employeurs à compter

Plus en détail

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur :

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1 PREAMBULE Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1. Le «quasi salarié» : Le dirigeant de SA et de SAS ou le gérant minoritaire de SARL. Sa rémunération relève des traitements et salaires. Il peut

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Avantages en nature

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Avantages en nature Avantages en nature Textes de référence : Arrêté du 10 décembre 2002 relatif l évaluation des avantages en nature en vue du calcul des cotisations de sécurité sociale. Observation préalable : Afin d accompagner

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2003-103

LETTRE CIRCULAIRE N 2003-103 PARIS, le 09/07/2003 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DES ORIENTATIONS DU RECOUVREMENT DIROR LETTRE CIRCULAIRE N 2003-103 OBJET : Mise en oeuvre de la nouvelle réglementation relative à l'évaluation des

Plus en détail

QUI PEUT BENEFICIER D UNE EXONERATION DE COTISATIONS?

QUI PEUT BENEFICIER D UNE EXONERATION DE COTISATIONS? Les cotisations des non-salariés agricoles obéissent à une règle d annualité prévue par le décret n 84-936 du 22.10.1984 ; c est-à-dire qu elles sont émises pour l année civile complète, en fonction de

Plus en détail

[ Associations ] Guide pratique. Chèque Emploi Associatif. assoc

[ Associations ] Guide pratique. Chèque Emploi Associatif. assoc assoc [ Associations ] Guide pratique Chèque Emploi Associatif Le Chèque Emploi Associatif Vous avez adhéré au Chèque Emploi Associatif? Vous avez choisi la simplicité! Votre adhésion au Chèque Emploi

Plus en détail

AIDES à l APPRENTISSAGE. 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés

AIDES à l APPRENTISSAGE. 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés AIDES à l APPRENTISSAGE 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés Cette aide permet de prendre en compte l'investissement de l'entreprise sur

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Janvier 2014 Mise à jour n 3 Version 21.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES JANVIER 2014... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/01/2014...

Plus en détail

n 2012-0000017 LETTRE CIRCULAIRE OBJET GRANDE DIFFUSION 15/03/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE

n 2012-0000017 LETTRE CIRCULAIRE OBJET GRANDE DIFFUSION 15/03/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE n 2012-0000017 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.037;1.032.11;5.72.1; 1.015.427;1.029.9;1.020.2; 1.031.4;1.010.21;1035.5; 3.43;5.7;3;1.001.01;1.026; 3.30;3.310;3.32;3.410;3.50;3.6 10

Plus en détail

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés.

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés. ACCORD NATIONAL DU 3 MARS 2006 PORTANT AVENANT A L ACCORD NATIONAL DU 28 JUILLET 1998 MODIFIE SUR L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LA METALLURGIE, A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INGENIEURS ET CADRES

Plus en détail

F I C H E P R A T I Q U E N 4 L E C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E D U S E C T E U R P U B L I C

F I C H E P R A T I Q U E N 4 L E C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E D U S E C T E U R P U B L I C F I C H E P R A T I Q U E N 4 L E C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E D U S E C T E U R P U B L I C Avant les démarches administratives - pour tout contrat, qu il soit du secteur privé ou du secteur

Plus en détail

les retraites collectives

les retraites collectives Edition 2010 n 4 - Avril 2010 Pour comprendre les retraites collectives PERE, Article 83, Article 39,... Le sixième et le septième rapport du Conseil d Orientation des Retraites Depuis 2000, la mission

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > L'intéressement

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > L'intéressement L'intéressement Textes de référence : Loi n 2001-152 du 19 /02/2001 Lettre circulaire Acoss n 2001-056 du 10 avril 2001 rappelant les modifications apportées aux mécanismes de l épargne salariale Circulaire

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle...

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... MODE D EMPLOI Valérie Coutteron LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... LA LOI N 2008-111 DU 8 FÉVRIER 2008 pour le pouvoir

Plus en détail

Titre emploi service entreprise. Guide. pratique. pour vos déclarations en ligne JUIN 2014. www.letese.urssaf.fr

Titre emploi service entreprise. Guide. pratique. pour vos déclarations en ligne JUIN 2014. www.letese.urssaf.fr Titre emploi service entreprise Guide pratique pour vos déclarations en ligne JUIN 2014 www.letese.urssaf.fr 1 SOMMAIRE PRÉSENTATION... 04 1. Emploi...04 2. Calcul des cotisations...04 3. Paiement des

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale Protection sociale Assurance maladie, maternité, décès MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES _ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Associations > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Frais professionnels

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Associations > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Frais professionnels Frais professionnels Textes de référence : Arrêté du 20 décembre 2002 relatif aux frais professionnels déductibles pour le calcul des cotisations de sécurité sociale. Circulaire ministérielle n DSS/SDFSS/5B/2003/07

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Avril 2014 Mise à jour n 1 Version 21.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES AVRIL 2014... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/04/2014... 6

Plus en détail

Présentation des dispositifs d épargne retraite individuelle et collective

Présentation des dispositifs d épargne retraite individuelle et collective CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 juin 2010-9 h 30 «L épargne retraite individuelle et collective» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil Présentation des dispositifs

Plus en détail

Extrait gratuit de la publication «Comptabilité, fiscalité et paie pour les entreprises du BTP»

Extrait gratuit de la publication «Comptabilité, fiscalité et paie pour les entreprises du BTP» Extrait gratuit de la publication «Comptabilité, fiscalité et paie pour les entreprises du BTP» Calculer et régler les cotisations sociales Calculer les cotisations URSSAF (vieillesse, CSG CRDS, maternité,

Plus en détail

de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif * Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du

Plus en détail

SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52. Année Trimestre Mois Quinzaine Semaine Jour Heure COTISATIONS LEGALES

SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52. Année Trimestre Mois Quinzaine Semaine Jour Heure COTISATIONS LEGALES 7 JANVIER 2015 BAREME DES TAUX COTISATIONS SOCIALES AU 1 ER JANVIER 2015 SMIC et Minimum garanti au 1 er janvier 2015 SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52 Plafond de l année 2015

Plus en détail

ASSOCIATIONS. Chèque emploi associatif. Guide. pratique OCTOBRE 2014. : www.cea.urssaf.fr POUR EN SAVOIR

ASSOCIATIONS. Chèque emploi associatif. Guide. pratique OCTOBRE 2014. : www.cea.urssaf.fr POUR EN SAVOIR ASSOCIATIONS Chèque emploi associatif Guide pratique OCTOBRE 2014 POUR EN SAVOIR : www.cea.urssaf.fr SOMMAIRE PRÉSENTATION... 03 1. Obtenir un carnet de volets sociaux...04 2. Identifier vos salariés...05

Plus en détail

GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines

GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines www.cterrier.com 1/7 29/09/2008 GESTION DU PERSONNEL et ressources humaines Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

Le Bulletin de salaire

Le Bulletin de salaire Le Bulletin de salaire Mentions obligatoires : Le bulletin de salaire doit mentionner les éléments suivants : - Les coordonnés du Syndicat de copropriétaires dont dépend le salarié - Le numéro de SIRET

Plus en détail

MODE D EMPLOI DE L APPRENTISSAGE

MODE D EMPLOI DE L APPRENTISSAGE ÉTUDES INTERCULTURELLES DE LANGUES APPLIQUÉES Licence Pro Rédacteur Technique Master 2 Pro Industrie de la Langue et Traduction Spécialisée Master 2 Pro de Conception Documentation Multilingue et Multimédia

Plus en détail

EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS

EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS EFOIR et RÉUNION PORTAGE ont présenté le 4 juin 2013 une conférence de deux heures sur le thème : LE RSI & VOUS Les questions ont été nombreuses! Ci-dessous le résumé des éléments les plus importants.

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France Protection sociale La multiplicité des régimes de protection sociale conduit les pluriactifs à des situations administratives complexes : chacune de leurs activités les rattache à une caisse spécifique.

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Non-salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre carrière 4 Vos cotisations 4 Le droit à l information

Plus en détail

Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013)

Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013) Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013) I. Calcul de l effectif Salariés pris en compte dans l effectif Est considérée comme salariée, toute personne ayant reçu une rémunération,

Plus en détail

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 LE COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) Textes de référence : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique

Plus en détail

Réduction Dégressive Fillon (RDF) annualisée

Réduction Dégressive Fillon (RDF) annualisée Réduction Dégressive Fillon (RDF) annualisée Depuis le 1er janvier 2011, la réduction est calculée par référence à la rémunération annuelle du salarié (primes comprises) et non plus sur la base de son

Plus en détail

FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES LES DROITS PERSONNELS

FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES LES DROITS PERSONNELS FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES Origine Numéro Mise à jour DRAJ Département Réglementation des prestations 2 14/01/2013 N Article L635-1 à L635-4 Entrée en vigueur 01/01/2013 LES

Plus en détail

Comment aider vos donateurs à optimiser leur don sur le plan fiscal. Nathalie Sauvanet BNP Paribas Wealth Management

Comment aider vos donateurs à optimiser leur don sur le plan fiscal. Nathalie Sauvanet BNP Paribas Wealth Management Comment aider vos donateurs à optimiser leur don sur le plan fiscal Nathalie Sauvanet BNP Paribas Wealth Management Qu est ce que la Philanthropie? Sens général La philanthropie est tout acte de générosité

Plus en détail

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014

Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales 2014 Envoi de l échéancier de cotisations et contributions sociales Les cotisants artisans, industriels et commerçants, reçoivent à partir du 16 décembre 2013 l échéancier de paiement de leurs cotisations et

Plus en détail

REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS

REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANCAIS REGLEMENT DU REGIME COMPLEMENTAIRE DES AVOCATS ETABLI PAR LA CAISSE NATIONALE DES BARREAUX FRANÇAIS Arrêté du 30 décembre 2005 J.O. du 25 janvier 2006 Arrêté du 31

Plus en détail