Documents financiers. Contenu

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Documents financiers. Contenu"

Transcription

1 Contenu 7.1 Pourquoi les financiers sont-ils importants pour les organismes bienfaisance? 7.2 La nécessité possér financiers s types financiers s procédures 7.3 La tenue financiers Comptabilité caisse ou d exercice Compte bancaire Apurer votre compte en banque Enregistrement dépôts Enregistrement cotisations et subventions Enregistrement débours Facturation biens ou services Grand livre général Comment structurer les charges 7.4 États financiers État résultats Bilan État flux trésorerie Quelques conseils sur la mise en place états financiers 7.5 Outils planification financière : le 7.6 Foire aux questions : financiers et organismes bienfaisance enregistrés Comptables professionnels Gestion financière et reddition 7.7 pour la responsabilité du conseil d administration : obligations fiscales 7.8 Rapport financiers : criptions et Modèles Rapport mensuel du trésorier Rapport financier tiné à l ARC Rapport annuel du trésorier 7.9 : terminologie comptable 7.10 Où trouver renseignements 7.11 Dossiers : un endroit où classer vos financiers 1 Aperçu 2 Infos administratives 3 Acte constitutif 4 Statut d organisme bienfaisance 5 Procès-verbaux 6 Politiques et procédures 7 8 Déclarations annuelles 9 Reçus officiels aux fins l impôt 10 Infos opérationnelles Ressources 2010 gal Resource Centre, Edmonton, AB

2 Pourquoi les financiers sont-ils importants pour les organismes bienfaisance? i Info clé Un organisme bienfaisance doit conserver et livres suffisants, en anglais ou en français à une adresse canadienne figurant dans les dossiers dont dispose l ARC, afin que l ARC puisse vérifier les reçus officiels dons délivrés, ainsi que les revenus perçus et les dépenses effectuées. Aux fins cette section, les et livres comprennent : les états financiers, grands livres, relevés bancaires, dépenses et les feuilles travail du comptable; les et livres incluent aussi les pièces justificatives qui appuient les renseignements indiqués dans les livres et, et comprennent notamment les factures, pièces justificatives, contrats en bonne et due forme, les ordres travail, les borreaux livraison, les bons comman et les borreaux dépôt. D après www. charitycentral.ca/ site/?q=no/455 D après site Web l ARC gc.ca/chrts-gvng/chrts/ prtng/bks-fra.html Ce que cela signifie pour vous : Vous vez conserver un exemplaire vos financiers dans un endroit sûr et facile d accès. Ce qui suit vous renseignera sur la façon localiser vos. Déposez-en un exemplaire ici, dans votre Bureau poche. s financiers fournissent renseignements sur les revenus et les dépenses d un organisme et étayent les renseignements figurant dans les états financiers ayant été préparés. Ces peuvent servir à refléter la santé financière d un organisme à une date donnée. Tenir Version

3 financiers La nécessité possér financiers s financiers sont essentiels au fonctionnement d un organisme et aux à faire au conseil, aux donateurs, aux bailleurs fonds, au gouvernement, aux sympathisants et à la collectivité. s organismes bienfaisance enregistrés doivent tenir financiers adéquats en anglais ou en français afin que l ARC puisse s assurer la conformité et vérifier les revenus et les dépenses déclarés dans la déclaration annuelle renseignements. s comptables articles individuels recettes et dépenses sont essentiels pour remplir la déclaration renseignements annuelle. D après le Centre Organismes bienfaisance www. charitycentral.ca Reportezvous à la section 8.1 pour vos déclarations renseignements annuelles. s types financiers s financiers comprennent généralement : les états financiers; le grand livre général et autres grands livres; les relevés bancaires; les inventaires; les dépenses; les accords d investissement; les feuilles travail du comptable; les feuilles paie; les pièces justificatives tel que les factures, les pièces justificatives, les bons comman, les contrats, les reçus et les borreaux dépôt bancaire. s financiers comprennent généralement aussi : les copies reçus officiels dons, que vous trouverez à la section 9 du Bureau poche; les exemplaires déclarations renseignements T3010A et T3010B, que vous trouverez à la section 8.1 du Bureau poche. Centre Organismes bienfaisance a réalisé quatre Fiches-conseils qui peuvent s avérer très utiles pour vous. Elles abornt les thèmes suivants : Comment choisir un comptable professionnel La mise en place d un plan comptable pour les petits et moyens organismes bienfaisance enregistrés La mise en place financier Modèle plan comptable relatif au T3010B Vous pouvez accér à ces en ligne à site/?q=fr/no/435 Tenir

4 7.2 2 Procédures Gestion trésorerie/s internes L établissement s internes soli et efficaces est d une importance vitale pour la santé financière d un organisme car ce sont les indicateurs problèmes fiscaux éventuels. s s internes garantissent un système mécanismes régulateurs. D après Community ague Resource Gui, Sec. 6, p. 68 Resources/2009ResourceGui/ tabid/185/default.aspx s principes généraux du interne sont les suivants : les responsabilités doivent être clairement établies; dossiers adéquats doivent être tenus; l actif doit être assuré et les employés cautionnés; la tenue et leur gar doivent être distinctes; la responsabilité tous les aspects d une opération doit être divisée. s procédures suivantes sont recommandées comme système interne efficace. les sommes et les chèques sont remis au trésorier uniquement par la personne effectuant la collecte dans les 24 heures. La métho préférée collecte fonds est par chèque; le trésorier émet reçus écrits pour tous les fonds reçus qu il gar dans ses dossiers; les livres reçus doivent être prénumérotés; les toutes les sommes reçues et rapprochements bancaires doivent être présentés à toutes les réunions du conseil; ux signatures sont requises sur tous les chèques; les chèques doivent être prénumérotés et possér ux lignes pour les signatures; tous les remboursements doivent être effectués par chèque et être étayés par reçus ou une facture provenant d une dépense budgétaire approuvée; les signataires autorisés ne doivent pas vivre sous le même toit ni être apparentés; les signataires autorisés ne peuvent pas signer chèques émis en leur faveur ou émis à une personne qui leur est apparentée; ne jamais signer chèques en blanc; informer votre banque, par écrit, vos procédures eu égard à la compensation vos chèques; nommer un vérificateur interne pour vérifier/examiner les régulièrement et qui soit étranger aux opérations quotidiennes; établir une limite maximale ayant trait à l émission chèques pour les dépenses courantes normales; toute dépense excessive ou extraordinaire doit être approuvée par le conseil avant l émission du chèque. Tenir

5 La tenue financiers Comptabilité caisse ou d exercice Il existe ux grands systèmes ou métho comptables qui permettent rendre compte la situation financière d un organisme : la comptabilité caisse et la comptabilité d exercice. La comptabilité caisse comptabilise les opérations au moment où les espèces sont échangées. Cette métho ne montre pas tout l actif et le passif et est moins compliquée que la comptabilité d exercice. De nombreux petits clubs ou organismes qui effectuent relativement peu transactions chaque mois utilisent ce système. La comptabilité d exercice tient compte revenus lorsqu ils sont gagnés et dépenses lorsqu elles sont engagées. Suivant cette métho, une facture vant être payée par l organisme figure dans les états financiers comme un élément passif et les sommes dues à l organisme figurent comme un élément d actif. Cette métho donne une image précise la situation financière que la comptabilité caisse. Adapté Comprendre les états financiers d une organisation www. omafra.gov.on.ca/french/ rural/facts/ htm D après Infoimpôts d Imagine Canada charitytax.imaginecanada.ca L Agence du revenu du Canada (ARC) n indique pas comment mettre en place financiers ou quels systèmes comptables utiliser. Toutefois, les d un organisme bienfaisance doivent permettre à l ARC vérifier : les revenus, y compris les dons bienfaisance reçus; si les ressources sont consacrées à programmes bienfaisance; si les fins et activités l organisme relèvent toujours la bienfaisance. s comptables doivent être étayés par pièces justificatives permettant à l ARC vérifier les inscriptions figurant dans les livres. s doivent être tenus en anglais ou en français. Voici renseignements concernant huit thèmes que doivent comprendre les organismes bienfaisance afin tenir financiers adéquats. Nous les reproduisons ici avec l aimable autorisation d Info-impôts d Imagine Canada à l usage organismes bienfaisance, disponible en ligne à s thèmes comprennent : Compte bancaire Apurement d un compte bancaire Enregistrement dépôts Enregistrement cotisations et subventions Enregistrement débours Facturation biens ou services Grand livre général Comment structurer les charges Tenir

6 7.3 2 Compte bancaire : Reproduit avec la permission Info-impôts d Imagine Canada Publié à Info-impôts (http://infoimpots.imaginecanada.ca) Accueil > Compte bancaire Compte bancaire Votre organisme bienfaisance doit détenir un compte bancaire, qui sera au cœur du ses finances. Tout l argent reçu doit être déposé dans votre compte en banque et tous les règlements [1] effectués à partir lui (sauf pour les montants très modiques, conformément à la section consacrée aux débours en espèces). Voici le processus base à suivre pour ouvrir un compte bancaire. Ouvrez un compte dans une banque ou une caisse populaire. Choisissez un compte pour lequel vous recevrez un relevé et dont vos chèques vous seront retournés (ou doubles ou images numériques) chaque mois. conseil d administration doit adopter une motion pour autoriser l ouverture ce compte et désigner signataires autorisés. La banque ou la caisse populaire fournit souvent un exemple formulation d une motion ce type, qui satisfait ses avocats. Choisissez les signataires autorisés, souvent le présint du conseil d administration, ainsi que le trésorier bénévole et le directeur général. s signataires autorisés sont les seules personnes à pouvoir signer chèques. Commanz chèques pré- numérotés. Vous pourrez décir d inclure l adresse et le numéro téléphone votre organisme bienfaisance dans vos chèques. Il est judicieux faire signer les chèques par ux signataires autorisés. Vous pourrez cependant n exiger qu une signature pour les chèques inférieurs à un certain montant (modique), si la situation votre organisme bienfaisance l exige. N oubliez pas que, comme tous les signataires autorisés ne sont pas disponibles en permanence, d en désigner que ux. NE signez JAMAIS chèques en blanc à l avance, pour les utiliser quand aucun signataire autorisé n est disponible. URL source: Liens: [1] Tenir

7 7.3 3 Apurer votre compte en banque : Reproduit avec la permission Info-impôts d Imagine Canada Publié à Info-impôts (http://infoimpots.imaginecanada.ca) Accueil > Apurer votre compte en banque Apurer votre compte en banque L apurement d un compte bancaire consiste à comparer son sol dans vos à celui la banque et à justifier les différences éventuelles. Ces différences s expliquent en comparant les informations détaillées contenues dans votre relevé compte les informations contenues dans vos livres compte et à recenser les éléments inscrits dans une série mais non dans l autre. Toutes les transactions sont enregistrées dans vos livres et dans les la banque. Elles sont souvent enregistrées dans ces ux types à moments différents, ce qui produit également une différence dans leurs sol. C est en apurant les qu il est possible s assurer qu aucune transaction ne manque dans un ensemble ou dans l autre et que le sol exact apparaît dans vos livres. La banque vous adresse chaque mois un relevé compte faisant apparaître les dépôts et les retraits effectués d après ses. Il arrive que les banques commettent erreurs dans ces relevés. L analyse ces relevés et l apurement votre compte en banque révéleront ces erreurs. L apurement vrait être effectué chaque mois, puisque la majorité banques n autorisent pas la contestation leur registre au-là d une certaine pério. Voici comment apurer un compte : cochez les chèques encaissés que la banque vous a adressés et qui apparaissent dans le relevé bancaire lui-même. Encerclez tous les débits (somme débitée) qui apparaissent sur le relevé sans être liés à un chèque (comme les frais bancaires mensuels). comparez les dépôts du relevé à ceux votre registre dépôts bancaires. Encerclez tous les crédits (somme créditée) n apparaissant pas sur votre registre dépôts bancaires. saisissez les éléments encerclés dans les correspondants votre grand livre général i [1] (sauf en cas d erreur la banque); notez le sol du compte bancaire apparaissant dans le relevé. Déduisez ce sol tous les chèques que vous avez éventuellement signés et que la banque n a pas encore fini traiter («compenser»). Ajoutez à ce sol tous les dépôts que vous avez éventuellement effectués et qui n ont pas encore été compensés. Vous obtiendrez ainsi un «sol bancaire véridique». votre compte bancaire est apuré quand le sol bancaire véridique, obtenu par la métho présentée ci-sus, concor avec le sol votre système comptable. L apurement bancaires vrait être réalisé par une autre personne que par celle qui émet les chèques ou encaisse les dépôts en espèces. Il vrait également être vérifié et approuvé par une personne exerçant responsabilités supérieures. URL source: Liens: [1] Tenir

8 7.3 4 Enregistrement dépôts : enregistrer-vos-d%c3%a9p%c3%b4ts Reproduit avec la permission Info-impôts d Imagine Canada Publié à Info-impôts (http://infoimpots.imaginecanada.ca) Accueil > Enregistrer vos dépôts Enregistrer vos dépôts La banque ou la caisse populaire vous remettra borreaux dépôt à utiliser pour déposer l argent que vous recevrez dans votre compte. Ces borreaux sont souvent reliés pour les conserver ensemble et se présentent souvent en double ou en triple exemplaire. Vous remplissez un borreau par dépôt et le remettez à la banque avec les différents éléments à déposer. Remplir le borreau dépôt borreau dépôt doit contenir les informations suivantes : la date du dépôt; les initiales la personne effectuant le dépôt; la liste chèques déposés; les sommes déposées en espèces; le montant total chèques déposés; le montant total espèces déposées; le montant total du dépôt. Si vous avez souvent ieurs chèques à déposer, investissez dans une machine à additionner à ban. Joignez à votre borreau dépôt la récapitulation tous les chèques déposés sur la ban. Vous et le guichetier la banque économisez ainsi du temps. URL source: Tenir

9 7.3 5 Enregistrement cotisations et subventions : conservation-/--cotisation Reproduit avec la permission Info-impôts d Imagine Canada Publié à Info-impôts (http://infoimpots.imaginecanada.ca) Accueil > Registres cotisations membres, subventions gouvernementales et reçus délivrés pour fins autres que fiscales Registres cotisations membres, subventions gouvernementales et reçus délivrés pour fins autres que fiscales Cotisations s frais d adhésion ou cotisations membres sont une source financement très fréquente pour les organismes bienfaisance. s organismes bienfaisance doivent conserver sur tous leurs membres cotisants. Ces doivent contenir les renseignements suivants : montants versés; date versements; date d expiration adhésions (si leur durée est limitée); nom, adresse et coordonnées membres; catégories d adhésion (s il y a lieu). Subventions gouvernementales s organismes bienfaisance peuvent également percevoir fonds sous forme subventions gouvernementales. Celles-ci exigent tenus minutieusement. s à conserver et les modalités production sont habituellement définis dans le contrat passé entre le gouvernement et l organisme bienfaisance. L organisme bienfaisance doit mettre en place ses pour suivre les mouvements fonds, subvention gouvernementale par subvention gouvernementale. Cette tâche peut être exécutée dans le cadre du grand livre général. N oubliez pas que la légitimité chaque dépense figurant au grand livre général doit être attestée par pièces justificatives. Une subvention gouvernementale exige suivre toutes les dépenses qu elle sert à financer avec une gran précision. s dépenses peuvent être suivies et récapitulées différemment selon les conditions fixées lors l attribution la subvention, à par type (p. ex., salaires ou déplacement) ou par catégorie coût du projet (p. ex., évaluation besoins ou construction d un site Web). Certaines dépenses peuvent être liées à 100 % à un projet (p. ex., les déplacements) et d autres peuvent être affectés à différentes activités (p. ex., le salaire du directeur général ou le coût d une activité promotion ieurs programmes Tenir

10 7.3 6 Enregistrement cotisations et subventions (cont.) l organisme bienfaisance). Voir Enregistrement et affectation dépenses [1] pour obtenir amples renseignements sur ce thème. L organisme bienfaisance doit veiller à conserver les doubles pièces justificatives liées à ces dépenses à un seul endroit, au cas où le gouvernement procérait à la vérification du projet. Délivrer reçus à fins autres que fiscales Un organisme bienfaisance peut délivrer reçus à fins autres que fiscales. Ces reçus attestent simplement la réception d un don d un certain montant. s donateurs ne peuvent pas les utiliser pour réclamer un crédit d impôt pour don bienfaisance. Ces reçus doivent être délivrés dans les cas où l organisme bienfaisance ne peut pas délivrer un reçu officiel don [2] (p. ex., en cas d absence d un montant admissible [3]) ou dans ceux où le donateur ne peut pas utiliser reçu officiel don. Ces reçus doivent comporter les renseignements suivants : date réception du versement; nom et adresse la personne à qui le reçu a été délivré; montant du versement; justification du versement (p. ex., numéro facture ou justification du versement, telle que «cotisation membre»). URL source: Liens: [1] [2] [3] Tenir

11 7.3 7 Enregistrement débours : conservation-/registre--d%c3%a9bours-par Reproduit avec la permission Info-impôts d Imagine Canada Publié à Info-impôts (http://infoimpots.imaginecanada.ca) Accueil > Registre débours par chèque ou en espèces Registre débours par chèque ou en espèces s débours ou versements, peuvent être effectués par chèque ou en espèces. montant versements en espèces (appelés petite caisse) vrait être très minime; les versements d un montant important ou les versements répétés doivent toujours être effectués par chèque. Sorties petite caisse Il est indispensable conserver un registre pour chaque sortie petite caisse, normalement sur un tableur séparé. s sorties petite caisse doivent contenir les renseignements suivants : date du débours; montant du débours; nom la personne à qui cette somme a été remise; nom la personne ayant remis cette somme; type dépense. Veillez à conserver toutes les pièces nécessaires pour justifier les sommes remises en espèces. La pièce justificative i [1] d une sortie petite caisse est une facture, un coupon dépense ou un reçu caisse enregistreuse correspondant au montant la dépense. s sorties petite caisse doivent être apurés chaque mois. En d autres termes, le montant total toutes les pièces justificatives du reliquat fonds en caisse doit être comparé au montant en caisse au départ (appelé normalement «fonds caisse»). Ces montants doivent être égaux. Registre débours Des détaillés tous les débours, ou versements, doivent être conservés dans un journal décaissements ou dans un programme comptable électronique. s débours doivent contenir les renseignements suivants : numéro chèques; date chèques; nom bénéficiaires; montant chèques; montant la TPS/TVH/TVQ inclus, le cas échéant, dans le montant chèques; type dépense (nécessaire pour le grand livre général). De, si vous émettez chèques manuellement, n oubliez pas remplir complètement le talon chaque chèque : c est votre registre permanent chèques émis. URL source: Liens: [1] Tenir

12 7.3 8 Facturation biens ou services : conservation---financiers/fa Reproduit avec la permission Info-impôts d Imagine Canada Publié à Info-impôts (http://infoimpots.imaginecanada.ca) Accueil > Facturation biens ou services Facturation biens ou services Un organisme bienfaisance peut facturer frais d adhésion ou cotisations à ses membres ou facturer ses produits ou ses services à ses clients. L organisme bienfaisance doit conserver un registre toutes les factures émises et y noter tous les règlements [1] encaissés. De nombreux programmes comptabilité permettent gérer électroniquement les factures et les règlements dans un système comptabilisation créances. Ce rnier vrait être électronique quand un organisme bienfaisance émet nombreuses factures. Prenez contact avec votre venur logiciels pour vous renseigner en détail sur la mise en place d un système comptabilisation créances. s renseignements suivants doivent apparaître sur toutes les factures (électroniques ou sur papier) : nom et adresse votre organisme bienfaisance; numéro d inscription votre organisme bienfaisance au registre la TPS/TVH/TVQ; numéro la facture; date la facture; nom et adresse la personne ou l organisme facturé; justification la facture (cription biens ou services fournis); montant la facture, montant la TPS/TVH/TVQ et montant total la facture (n oubliez pas faire apparaître séparément le montant la TPS/TVH/TVQ); date d échéance du règlement ou «règlement dès réception». URL source: Liens: [1] Tenir

13 7.3 9 Grand livre général : conservation-/grand-livre-g%c3%a9n%c3%a9ral Reproduit avec la permission Info-impôts d Imagine Canada Publié à Info-impôts (http://infoimpots.imaginecanada.ca) Accueil > Grand livre général Grand livre général grand livre général est le «livre comptable» central du système comptable l organisme bienfaisance. Chaque transaction un achat, un versement, un don i [1], une transaction en espèces est passée en écriture dans le grand livre général. La présentation ci-sous la mise en place d un grand livre général s applique à la fois aux systèmes comptables informatisés et manuels. Mise en place d un plan i [2] La mise en place d un grand livre général commence toujours par la mise en place d un plan. C est la liste tous les du grand livre général. Il existe nombreuses métho mise en place d un plan, mais il est important que l organisme bienfaisance choisisse avec soin celle qui sera la efficace dans sa propre situation. plan vrait être suffisamment souple pour être développé par la suite, tout en restant facile à utiliser et à comprendre. Un comptable professionnel contribuera efficacement à la mise en place d un plan satisfaisant. C est, dans nombreux cas, un système comptable informatisé qui définit la structure du plan. Ces systèmes attribuent très souvent un numéro aux différents, mais ils sont normalement faciles à changer. Voici quelques lignes directrices générales à appliquer pour mettre en place un plan relativement détaillé. Il ne vra peut-être pas être aussi détaillé si votre organisme bienfaisance est très petit. Tenir

14 Grand livre général (cont.) A. La première série chiffres représente souvent les différents programmes que vous souhaitez suivre près (p. ex., afin rendre au gouvernement sur un programme qu il finance). En voici un exemple. 01 Administration 02 Activité financement ou promotion 03 Programme financé par le gouvernement n o 1 (p. ex., un travail recherche sur l errance) 04 Programme d exploitation à financement interne (p. ex., patinage pour enfants) B. La série chiffres suivante fait apparaître le groupe auquel chaque compte appartient. Série 1000 Actif Série 2000 Passif Série 3000 Recettes Série 4000 Dépenses Série 5000 Actif net Chacun ces groupes peut se subdiviser. L actif peut, par exemple, être subdivisé en ieurs dont le numéro commence par les chiffres séries ci-sous. Série 1100 Actif à court terme Série 1200 Actif fixe Série 1300 Autres éléments d actif compte Actif à court terme peut être subdivisé en une série dont le numéro commence par les chiffres séries ci-sous. Série 1110 Comptes caisse Série 1120 Investissements à court terme Série 1130 Comptes débiteurs Série 1140 Autres éléments d actif rnier chiffre sert à intifier chaque compte au sein divers groupes compte, p. ex., 1113 d épargne. La subdivision charges doit être détaillée. Vous pouvez classer ces la façon suivante en utilisant le système classification présenté ci-sus, dans lequel les la série 4000 appartiennent à la catégorie charge. Série Paie Série Avantages sociaux (p. ex., prestations-maladie) Série Formation et éducation Série Communications (téléphone, site Web, etc.) Série Fournitures bureau (papier, reliures, etc.) Série Reproduction et impression Série Marketing et publicité Série Loyer et autre usage locaux Tenir

15 Grand livre général (cont.) Série Déplacements Série Comptes divers La numérotation chaque compte est formée sur la base la structure XX-XXXX ou, en d autres termes, numéro du programme numéro du compte. En règle générale, ce type structure est suffisamment souple pour permettre à un organisme bienfaisance suivre ses revenus avec la précision nécessaire URL source: Liens: [1] [2] Tenir

16 Comment structurer les charges : Reproduit avec la permission Info-impôts d Imagine Canada Publié à Info-impôts (http://infoimpots.imaginecanada.ca) Accueil > Comment structurer les charges pour en tirer informations utiles Comment structurer les charges pour en tirer informations utiles La structure base du plan d un grand livre général est présentée dans la section intitulée Mise en place comptables. Elle est consacrée à une métho structuration charges, à par type dépenses. Cette métho répartit les dépenses entre diverses catégories, telles que : salaires et avantages sociaux; experts-conseils; loyer; chauffage; fournitures bureau; déplacements et ainsi suite. La structuration par type dépenses est très répandue et vous permet répondre à questions telles que : combien les salaires nos employés nous ont-ils coûté le mois rnier? combien nos locaux à bureaux nous ont-ils coûté cette année? combien le chauffage notre bâtiment nous a-t-il coûté cette année par comparaison avec l année rnière? Si votre organisme bienfaisance est très petit et ne gère qu un seul programme ou une seule activité, vous n aurez peut-être besoin d aucune autre information pour gérer vos activités et rendre à leur sujet. La majorité organismes bienfaisance ont cependant besoin d adopter une autre métho qui leur fournira un grand nombre d informations. La ventilation dépenses par fonction est également une métho très répandue. Elle s appuie sur les fonctions, les activités ou les programmes d un organisme bienfaisance pour structurer ses charges. s charges d un organisme bienfaisance peuvent se répartir entre les catégories suivantes, selon l organisme et ses activités : financement; services conseils; programmes éducatifs; recherche; administration et ainsi suite. Tenir

17 Comment structurer les charges (cont.) La structuration par fonction vous permet répondre à questions telles que : combien avons-nous dépensé le mois rnier pour le financement? combien les services conseils que nous avons offerts nous ont-ils coûté cette année? combien avons-nous dépensé cette année pour la recherche par comparaison avec l année passée? Il existe d autres métho, moins courantes, ventilation dépenses, qui peuvent être utiles dans certains cas particuliers. s peuvent être, par exemple, structurés la façon suivante : par service, pour les organismes bienfaisance importants (p. ex. : communications, services aux membres, finances, ressources [1] humaines, haute direction et ainsi suite); géographiquement, pour les organismes bienfaisance qui exercent leur activité à ieurs endroits (p. ex., par province, par ville ou par pays); par sous-unité organisationnelle pour les organismes bienfaisance fédérés ou pour les autres organismes bienfaisance complexes et à multiples paliers (p. ex. : sections locales, bureaux régionaux, bureaux provinciaux, etc.) Chacune ces métho permet répondre à un ensemble questions différent, mais une métho permet rarement répondre à toutes vos questions à elle seule. De, aucune ces métho ne permet fournir à elle seule tous les renseignements exigés par la reddition annuelle organismes bienfaisance à l Agence du revenu du Canada (ARC). Vous vrez probablement combiner ieurs métho ventilation dépenses pour répondre aux besoins votre organisme bienfaisance. URL source: Liens: [1] Tenir

18 7.4 États financiers terme «d états financiers» sert en principe à désigner les suivants : l état recettes et dépenses (ou état résultats); le bilan; l état flux trésorerie; les notes accompagnant les états financiers «États financiers» est reproduit avec l autorisation d Infoimpôts d Imagine Canada, disponible en ligne à charitytax.imaginecanada. ca Certains organismes bienfaisance y ajoutent séparément un état l évolution l actif net. Cette présentation états financiers est très brève; adressez-vous à un comptable professionnel qui aira votre organisme bienfaisance à mettre en place ces états financiers. Même si les états financiers votre organisme bienfaisance ne sont pas vérifiés systématiquement par un comptable, il est préférable manr à un comptable vous air à les mettre en place. Dans ces conditions, leur présentation sera correcte et vous saurez ce qui doit être inclus à chaque ligne états financiers. s informations enregistrées au cours l exercice alimentent le contenu ces. C est pour cette raison que la rigueur la comptabilité et s internes est si importante. La qualité états financiers dépend la qualité informations recueillies tout au long l année. État résultats terme d état résultats d exploitation ou d état recettes et dépenses est parfois également employé pour le désigner. Ce rapport fait apparaître le montant revenus gagnés pendant une certaine pério (habituellement d un an) et le montant dépenses engagées pendant la même pério. La différence entre ces ux montants est l excént («profit») ou le déficit («perte») pour cette pério. Bilan Ce rapport fait apparaître tous les éléments d actif, toutes les ttes et les fonds propres d un organisme à un moment donné, en principe à la fin d un mois ou d un exercice. L actif est ce que l organisme possè ou ce qui lui est dû. Il se répartit entre l actif à court terme (ou actif courant), dont la conversion en espèces ou l utilisation est prévue dans un an au et l actif à long terme, qui sera converti en espèces ou utilisé dans d un an. Tenir

19 7.4 2 passif est le montant ttes l organisme envers d autres organismes ou particuliers. passif à court terme (ou ttes à court terme) est le montant ttes qui viennent à échéance dans un an; le passif à long terme le montant celles que l organisme remboursera dans d un an. L actif net est ce qui reste après avoir soustrait le passif l actif. État flux trésorerie L état flux trésorerie fait apparaître les rentrées et les sorties fonds d un organisme pendant l exercice. Il fait apparaître les recettes (comme l argent collecté pendant une campagne financement) et les dépenses (comme les salaires versés), ainsi que les autres rentrées fonds l organisme bienfaisance (comme le produit d un prêt bancaire) et ses sorties fonds (comme l achat d une camionnette livraison). Un organisme bienfaisance n est pas tenu préparer un état flux trésorerie, si les mêmes informations apparaissent déjà clairement ailleurs dans les états financiers. Quelques conseils sur la mise en place d états financiers Un organisme bienfaisance vrait mettre en place états financiers et classer les informations ses redditions dans catégories qui feront apparaître les informations les utiles aux tinataires états financiers. L organisme doit : préparer états financiers appliquant les principes comptables généralement retenus («PCGR»); classer les informations contenues dans les états financiers en catégories pertinentes; veiller à classer chaque montant important dans une catégorie séparée; employer un langage simple, clair et éviter le jargon. Reportezvous à la section 7.8 pour voir modèle d états financiers. Tenir

20 Outil planification financière : le votre organisme décrit ce que vous vous attenz à dépenser («dépenses») et à gagner («recettes») selon une pério donnée. Un est très utile pour projeter la somme d argent qui sera nécessaire pour certaines choses et il permet si vous allez droit au but fiscalement. Un est un document planification et surveillance financière pour un organisme, un projet ou une dépense en immobilisations. le courant est le annuel (ou «annuel d exploitation»). Il y a d autres s : Budgets caisse Budgets d immobilisation (pour l actif taille tel que l équipement et les installations) Budgets projets proposés (pour les campagnes financement) Un annuel d exploitation montre les exigences financières pour qu un organisme effectue ses activités. Il est très important qu un organisme emploie ce plan financier détaillé pour gérer ses finances. conçu antérieurement à un exercice aira l organisme à générer recettes et à surveiller ses dépenses tout au long l année. Généralement, un organisme utilise son état recettes et dépenses l année précénte comme point départ pour édifier un annuel d exploitation. Il doit contenir l ensemble articles recettes et dépenses pour l organisme. C est ensuite ajusté afin refléter le plan l organisme pour l année. Par exemple, si le conseil avait décidé d avoir un nouveau programme, alors les recettes et les dépenses nécessaires correspondants vront être inclus, en ajoutant une marge pour les imprévus. sert tout au long l année but à atteindre pour l organisme. s recettes et dépenses réelles doivent être comparées avec le mensuel pour s assurer que l organisme se trouve en bonne santé financière. davantage, consultez le bulletin d information du Board Development Program intitulé Budgeting for Not-for-profit Organizations Tenir

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE RECOMMANDATIONS PROPOSÉES (Ce guide doit être utilisé avec le Programme de vérification des syndics) **Ce n est pas nécessaire de le retourner au Bureau national**

Plus en détail

Board Development. Comprendre les états financiers

Board Development. Comprendre les états financiers Les états présentés aux réunions de conseil vous intimident-ils? Cherchez-vous des renseignements de base qui pourraient vous aider à lire les états? Si c est le cas, les renseignements qui suivent sont

Plus en détail

Feuille d information sommaire 3 : Attribution des dépenses de financement au formulaire T3010B

Feuille d information sommaire 3 : Attribution des dépenses de financement au formulaire T3010B Feuille d information sommaire 3 : Attribution des dépenses de financement au formulaire T3010B L information suivante est organisée de façon à aider les organismes de bienfaisance à indiquer les dépenses

Plus en détail

La Santé de la Famille des Chemins de Fer Français GUIDE PRATIQUE POUR LES TRESORIERS DES COMITES TERRITORIAUX

La Santé de la Famille des Chemins de Fer Français GUIDE PRATIQUE POUR LES TRESORIERS DES COMITES TERRITORIAUX Avril 2013 La Santé de la Famille des Chemins de Fer Français GUIDE PRATIQUE POUR LES TRESORIERS DES COMITES TERRITORIAUX Ce guide a pour but d'aider les Trésoriers et Présidents de comité à assurer une

Plus en détail

Opérations entre apparentés

Opérations entre apparentés exposé-sondage CONSEIL SUR LA COMPTABILITÉ DANS LE SECTEUR PUBLIC PROJET DE NORMES COMPTABLES Opérations entre apparentés Septembre 2012 DATE LIMITE DE RÉCEPTION DES COMMENTAIRES : LE 21 NOVEMBRE 2012

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification AUDIT DES COMPTES D UN CANDIDAT À UNE ÉLECTION FÉDÉRALE AOÛT 2015 Modèle de lettre de mission d audit, modèle de lettre d acceptation et modèle de rapport de l auditeur indépendant

Plus en détail

GMF. Guide comptable et fiscal. Pour techniciens comptables des GMF. Équipe des GMF

GMF. Guide comptable et fiscal. Pour techniciens comptables des GMF. Équipe des GMF GMF Guide comptable et fiscal Pour techniciens comptables des GMF Équipe des GMF NOTE POUR LES LECTEURS Ceci n est un guide et ne remplace pas toute information qui pourrait émaner du ministère du Revenu

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

Bilan de Santé financière Mango. La gestion financière de votre ONG est-elle saine?

Bilan de Santé financière Mango. La gestion financière de votre ONG est-elle saine? Bilan de Santé financière Mango La gestion financière de votre ONG est-elle saine? Version 3 2009 Mango Management Accounting for Non-Governmental Organisations / Gestion Comptable pour les Organisations

Plus en détail

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013 États financiers de La Fondation canadienne du rein Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats... 3 État de l évolution des soldes de fonds... 4 État de la situation financière... 5 État

Plus en détail

R A P P O R T 2 0 1 1 A N N U E L 2 0 1 2

R A P P O R T 2 0 1 1 A N N U E L 2 0 1 2 RAPPORT ANNUEL 2011 201 2 MOT DU PRÉSIDENT La Fondation de l Ordre des ingénieurs du Québec remet son premier rapport annuel, au terme d une première année complète d activité. Dès la création de la Fondation

Plus en détail

Politique de gestion. 5. Déboursés Il doit y avoir deux signataires sur les chèques, dont au moins un membre du conseil d administration.

Politique de gestion. 5. Déboursés Il doit y avoir deux signataires sur les chèques, dont au moins un membre du conseil d administration. TROCCA Table Régionale des Organismes Communautaires Chaudière - Appalaches Politique de gestion Voici une liste de points jugés importants pour la gestion de l organisme. La plupart se rapportent à la

Plus en détail

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 États financiers du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (613) 212-KPMG (5764) Bureau 1800 Télécopieur (613) 212-2896 150, rue Elgin Internet www.kpmg.ca

Plus en détail

GUIDE DES FONDS GÉNÉRÉS PAR LES ÉCOLES

GUIDE DES FONDS GÉNÉRÉS PAR LES ÉCOLES LE 1ER MARS 2015 GUIDE DES FONDS GÉNÉRÉS PAR LES ÉCOLES CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINVIAL GUIDE DES FONDS GÉNÉRÉS PAR LES ÉCOLES Guide des ÉCOLES DU CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL pour assurer la

Plus en détail

Qu est-ce que le relevé de compte?

Qu est-ce que le relevé de compte? Qu est-ce que le relevé de compte? Le relevé de compte constitue la trace légale de toutes les opérations effectuées sur un compte bancaire. Ce document permet au titulaire d'un compte de connaître en

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick États financiers États financiers CONTENU Rapport de l auditeur indépendant 3 État de la situation financière 4 État des résultats 5 État des flux de

Plus en détail

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION 21 JUILLET 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 3 2. SOCIÉTÉ DE PRODUCTION OU DE DISTRIBUTION («LE REQUÉRANT»)... 3 2.1. Certification

Plus en détail

Programme des services aux familles des militaires. Contrôle de conformité et d assurance. Exercice financier 2013-2014

Programme des services aux familles des militaires. Contrôle de conformité et d assurance. Exercice financier 2013-2014 Programme des services aux familles des militaires Contrôle de conformité et d assurance Exercice financier 2013-2014 INTRODUCTION Conformément au Protocole d entente () entre le ministère de la défense

Plus en détail

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE

LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE LA COMPTABILITE ASSOCIATIVE 1. Pourquoi une comptabilité? 2. Les principes comptables 3. Le plan comptable associatif 4. La tenue de la comptabilité CDOS90-Formations/Juin 2009 1 1 1. POURQUOI UNE COMPTABILITE?

Plus en détail

Lignes directrices à l intention des praticiens

Lignes directrices à l intention des praticiens Janvier 2005 Lignes directrices à l intention des praticiens Visiter notre site Web : www.cga-pdnet.org/fr-ca Le praticien exerçant seul ou au sein d un petit cabinet et l indépendance Le Code des principes

Plus en détail

MODÈLE DE PROCURATION ET NOTE EXPLICATIVE

MODÈLE DE PROCURATION ET NOTE EXPLICATIVE MODÈLE DE PROCURATION ET NOTE EXPLICATIVE TABLE DES MATIÈRES Votre procuration est un document important Mise en garde 4 Pour bien comprendre la procuration Note explicative 6 1. Qu est-ce qu une procuration?...

Plus en détail

FIBROSE KYSTIQUE CANADA

FIBROSE KYSTIQUE CANADA États financiers de FIBROSE KYSTIQUE CANADA KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (416) 228-7000 Yonge Corporate Centre Télécopieur (416) 228-7123 4100, rue Yonge, Bureau 200 Internet www.kpmg.ca Toronto

Plus en détail

HÉMA-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS

HÉMA-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS HÉMA-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS de l exercice terminé le 31 mars 2002 19 TABLE DES MATIÈRES Rapport de la direction 21 Rapport du vérificateur 22 États financiers Résultats 23 Excédent 23 Bilan 24 Flux de

Plus en détail

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 I L ENTREPRISE ET LA FAMILLE La famille est une entreprise La famille dépend de l entreprise La famille et l entreprise se gèrent de la même manière mais indépendamment

Plus en détail

États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.)

États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.) États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.) 31 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des revenus et dépenses et de l actif net... 3 État de

Plus en détail

Brochure. Programme de prêts REE LA BANQUE AU SERVICE DES CONSEILLERS. Réservé aux conseillers à titre d information

Brochure. Programme de prêts REE LA BANQUE AU SERVICE DES CONSEILLERS. Réservé aux conseillers à titre d information Brochure Réservé aux conseillers à titre d information Programme de prêts REE LA BANQUE AU SERVICE DES CONSEILLERS Prêt REE C est un concept simple : le plutôt vous commencez à épargner, plus vos placements

Plus en détail

Q et R. Questions et réponses sur le financement de second rang. En quoi consiste le financement de second rang?

Q et R. Questions et réponses sur le financement de second rang. En quoi consiste le financement de second rang? Q et R Questions et réponses sur le financement de second rang En quoi consiste le financement de second rang? Le financement de second rang est un emprunt hypothécaire que contracte votre coopérative

Plus en détail

POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT D ACTIONS INCITATIVES

POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT D ACTIONS INCITATIVES POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT Champ d application de la politique Les options d achat d actions incitatives servent à récompenser les titulaires d option pour les services qu ils fourniront à l émetteur.

Plus en détail

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT RÈGLEMENT RÉGISSANT LE COMPTE CLIENT 2015 www.iccrc-crcic.ca Version : 2015-002 Dernière modification : 3 juillet 2015 Page 2 de 13 Table des matières MODIFICATIONS DE SECTIONS... 4 Section 1 INTRODUCTION...

Plus en détail

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Conseil de recherches en sciences humaines du Canada Annexe à la Déclaration de responsabilité de la direction englobant le contrôle interne en matière de rapports financiers (non vérifiée) Exercice 2011-2012

Plus en détail

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS ÉTATS FINANCIERS AU 31 DÉCEMBRE 2013 ÉTATS FINANCIERS TABLE DES MATIÈRES RAPPORT DE L AUDITEUR INDÉPENDANT 3 et 4 ÉTATS FINANCIERS État de la situation financière 5 État des résultats 6 État de la variation

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Crédit : Comment vous êtes coté

Crédit : Comment vous êtes coté Crédit : Comment vous êtes coté Comprendre et gérer votre situation à l égard du crédit à titre de consommateur et d entreprise D-IN0440F-0201 Introduction Nous vivons dans un monde en évolution constante

Plus en détail

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT 5 CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS Les comptes financiers enregistrent les mouvements de valeurs en espèces, chèques, ainsi que les opérations faites avec le Trésor, les banques et les établissements financiers.

Plus en détail

Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur)

Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur) SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur) Note : Certains renseignements contenus dans la présente liste peuvent ne pas s

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS

ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS Le 12 septembre 2013 Introduction ASSOCIATION CANADIENNE DES COURTIERS DE FONDS MUTUELS PRINCIPE DIRECTEUR N O 2 DE L ACFM NORMES MINIMALES DE SURVEILLANCE DES COMPTES Le présent Principe directeur fixe

Plus en détail

SOMMAIRE DU RÉGIME RÉGIME FIDUCIAIRE D ÉPARGNE-ÉTUDES GLOBAL (le «Régime»)

SOMMAIRE DU RÉGIME RÉGIME FIDUCIAIRE D ÉPARGNE-ÉTUDES GLOBAL (le «Régime») SOMMAIRE DU RÉGIME RÉGIME FIDUCIAIRE D ÉPARGNE-ÉTUDES GLOBAL (le «Régime») Type de régime : Régime de bourses d études individuel Gestionnaire d investissement du fonds : Les actifs de croissance Global

Plus en détail

Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick. Renseignements : 1-800-242-1704

Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick. Renseignements : 1-800-242-1704 Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick Renseignements : 1-800-242-1704 Renseignements au sujet du : Régime de retraite des employé(e)s

Plus en détail

Terminer sa Comptabilité 2014 sur ALBUS (avec élégance!)

Terminer sa Comptabilité 2014 sur ALBUS (avec élégance!) Terminer sa Comptabilité 2014 sur ALBUS (avec élégance!) Ce document a pour but de vous aider à finaliser votre comptabilité si celle-ci est tenue avec Albus. Armez-vous d'un peu de patience et de courage,

Plus en détail

B. Le rapprochement bancaire

B. Le rapprochement bancaire D autres signataires peuvent éventuellement être désignés mais il n est pas prudent de multiplier inconsidérément le nombre de personnes habilitées à effectuer des règlements sur le compte du comité d

Plus en détail

VOTRE RÔLE EN TANT QUE TRÉSORIER DE VOTRE ORGANISME

VOTRE RÔLE EN TANT QUE TRÉSORIER DE VOTRE ORGANISME VOTRE RÔLE EN TANT QUE TRÉSORIER DE VOTRE ORGANISME Bonjour! Bienvenue à l atelier : «Votre rôle en tant que trésorier de votre organisme» Cet atelier a pour but de vous familiariser avec divers éléments

Plus en détail

Programme de prêts investissement

Programme de prêts investissement Brochure Programme de prêts investissement Réservé aux conseillers à titre d information Page 1 de 14 À propos de B2B Banque Un chef de file canadien parmi les fournisseurs de prêts investissement et de

Plus en détail

QUESTIONNAIRE FINANCIER Liste de contrôle et page de signature

QUESTIONNAIRE FINANCIER Liste de contrôle et page de signature QUESTIONNAIRE FINANCIER Liste de contrôle et page de signature NED demande de remplir un certain nombre de documents à joindre à ce questionnaire Complétez cette page en s'assurant que toutes les informations

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2008 Table des matières Rapport des vérificateurs 2 États financiers Bilan 3 État des résultats

Plus en détail

LES SIGNAUX D ALARME : CE QU IL FAUT SURVEILLER 6

LES SIGNAUX D ALARME : CE QU IL FAUT SURVEILLER 6 LES SIGNAUX D ALARME : CE QU IL FAUT SURVEILLER 6 6. LES SIGNAUX D ALARME : CE QU IL FAUT SURVEILLER Les erreurs de gouvernance commises par les administrateurs de fondation sont rares au Canada. Celles

Plus en détail

Guide à l usage des tuteurs au mineur qui doivent fournir un rapport annuel

Guide à l usage des tuteurs au mineur qui doivent fournir un rapport annuel Guide à l usage des tuteurs au mineur qui doivent fournir un rapport annuel Ce guide est conçu pour vous accompagner dans la production de votre rapport annuel à titre de tuteur à un mineur. Le rapport

Plus en détail

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire 1. Définitions Chercheur principal le candidat principal d une demande de subvention ou de bourse qui a été approuvée

Plus en détail

Rapport financier du représentant officiel du candidat indépendant enregistré P 04 918

Rapport financier du représentant officiel du candidat indépendant enregistré P 04 918 Rapport financier du représentant officiel du candidat indépendant enregistré P 04 918 (Loi sur le financement de l activité politique, L.N.B. 1978, ch. P9.3, art. 62) (20140620) Nom du candidat indépendant

Plus en détail

Statistiques de finances publiques consolidées

Statistiques de finances publiques consolidées Statistiques de finances publiques consolidées Introduction Le concept de la consolidation est couramment utilisé dans le domaine de la comptabilité, tant dans le secteur privé que public. Définie simplement,

Plus en détail

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS

FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Financement d entreprise et fusions et acquisitions 27 FINANCEMENT D ENTREPRISES ET FUSIONS ET ACQUISITIONS Le Canada est doté de marchés financiers bien développés et très évolués. Les principales sources

Plus en détail

NE/NCF Secteur d activité. Titre de la personne-ressource. Titre Nom Prénom. Envoyez le courrier à l adresse légale

NE/NCF Secteur d activité. Titre de la personne-ressource. Titre Nom Prénom. Envoyez le courrier à l adresse légale BMO Ligne d action Demande d ouverture d un compte d entreprise, de fiducie, de succession ou d un autre compte ne visant pas un particulier POUR ACCÉLÉRER LE SERVICE veuillez remplir toutes les sections

Plus en détail

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE»)

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Aperçu du programme et occasions à saisir Pascal Martel Yara Bossé-Viola 8 octobre 2014 Objectifs Objectifs du

Plus en détail

Programme de prêts REER

Programme de prêts REER Brochure Programme de prêts REER Réservé aux conseillers à titre d information Page 1 de 10 À propos de B2B Banque Un chef de file canadien parmi les fournisseurs de prêts investissement et REER offerts

Plus en détail

Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22

Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22 Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22 OBJECTIF 01. La Norme Comptable NC 01 - Norme Comptable Générale définit les règles relatives

Plus en détail

Petit manuel d organisation administrative et comptable

Petit manuel d organisation administrative et comptable Petit manuel d organisation administrative et comptable Ce recueil de procédures peut être remis aux administrateurs, personnes en charge de la gestion d une UD ou d une AL, pour leur permettre d appliquer

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

Guide pour demander le crédit d impôt à l innovation de l Ontario (CIIO)

Guide pour demander le crédit d impôt à l innovation de l Ontario (CIIO) Ministère du Revenu Imposition des sociétés 33, rue King Ouest CP 620 Oshawa ON L1H 8E9 Guide pour demander le crédit d impôt à l innovation de l Ontario (CIIO) Ce formulaire s applique aux années d imposition

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2007 Table des matières Rapport des vérificateurs 2 États financiers Bilan 3 État des résultats

Plus en détail

Le présent chapitre se divise en deux parties. Dans la première (A), nous nous intéresserons

Le présent chapitre se divise en deux parties. Dans la première (A), nous nous intéresserons Chapitre 14 A. Réévaluation intégrale des actifs et des passifs B. Faillite et mise sous séquestre Objectifs d apprentissage Après avoir étudié ce chapitre, l étudiant devrait pouvoir : décrire les conditions

Plus en détail

Opérations bancaires et investissements

Opérations bancaires et investissements Opérations bancaires et Publication : 1 avril 2003 Révision : TABLE DES MATIÈRES But et portée... 1 Principes... 1 Glossaire... 2 Directive exécutoire... 3 Résumé des responsabilités... 4 Collèges... 4

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente charte

Plus en détail

VOLET: GESTION FINANCIÈRE POUR LES COMMIS ET AGENTS ADMINISTRATIFS 25 NOVEMBRE 2011 13H30

VOLET: GESTION FINANCIÈRE POUR LES COMMIS ET AGENTS ADMINISTRATIFS 25 NOVEMBRE 2011 13H30 VOLET: GESTION FINANCIÈRE POUR LES COMMIS ET AGENTS ADMINISTRATIFS 25 NOVEMBRE 2011 13H30 COMPTABILITÉ 101 Les processus de l'exercice comptable de la fonction publique en abordant: - Le cycle des rapports

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

C est votre argent. Faites-le fructifier avec des placements

C est votre argent. Faites-le fructifier avec des placements C est votre argent Faites-le fructifier avec des placements C est votre argent Le CDSPI peut vous aider à le faire fructifier Vous investissez présentement dans vous-même en faisant des études en dentisterie,

Plus en détail

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers IFRS 9 Chapitre 1 : Objectif 1.1 L objectif de la présente norme est d établir des principes d information financière en matière d

Plus en détail

Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI

Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI Guides de Tangerine sur les finances personnelles Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI Guide pour les Canadiens Les RÉR existent depuis longtemps, mais les CÉLI sont relativement nouveaux,

Plus en détail

La foire aux questions

La foire aux questions La foire aux questions La foire aux questions A- Détails du programme 1 Quels sont les objectifs du Fonds? Faire la promotion de la coopération. Contribuer au développement des compétences (agronomiques,

Plus en détail

Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S

Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S Lorsqu un couple se sépare : D R O I T S E T R E S P O N S A B I L I T É S Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau-Brunswick Le Service public d éducation et d information juridiques

Plus en détail

LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES

LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES LE CONTRÔLE INTERNE GUIDE DE PROCÉDURES Direction du développement des entreprises Préparé par Jacques Villeneuve, c.a. Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications : janvier 1995 Réédité

Plus en détail

Norme ISA 510, Audit initial Soldes d ouverture

Norme ISA 510, Audit initial Soldes d ouverture IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 510, Audit initial Soldes d ouverture Le présent document a été élaboré et approuvé par le Conseil des normes internationales

Plus en détail

L interchange. Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa.

L interchange. Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa. L interchange Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa. Il n y a pas si longtemps, les consommateurs n avaient d autre choix que d utiliser

Plus en détail

Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité

Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité Guide n o 12 avril 2014 Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité Guide n 12 avril 2014 Le

Plus en détail

Pension alimentaire pour enfants

Pension alimentaire pour enfants Pension alimentaire pour enfants Le Service public d éducation et d information juridiques du Nouveau Brunswick (SPEIJ NB) est un organisme de bienfaisance enregistré dont l objectif est de fournir aux

Plus en détail

1. Définition des composantes de la trésorerie

1. Définition des composantes de la trésorerie Avis n 2015-06 du 3 juillet 2015 relatif à la norme 10 «Les composantes de la trésorerie» du Recueil des normes comptables de l Etat Le Conseil de normalisation des comptes publics a adopté le 3 juillet

Plus en détail

1. Quelles sont les nécessités et obligations comptables. 2. Pourquoi établir un bilan, un compte de résultat, un budget?

1. Quelles sont les nécessités et obligations comptables. 2. Pourquoi établir un bilan, un compte de résultat, un budget? Sommaire 1. Quelles sont les nécessités et obligations comptables 2. Pourquoi établir un bilan, un compte de résultat, un budget? 3. Quels outils? 4. Quelle fiscalité? 5. Quels documents conserver? Introduction

Plus en détail

Caisse du Régime de retraite des cadres de la Ville de Québec. États financiers 31 décembre 2007

Caisse du Régime de retraite des cadres de la Ville de Québec. États financiers 31 décembre 2007 Caisse du Régime de retraite des cadres de la Ville de Québec États financiers Le 26 mai 2008 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. Comptables agréés Place de la Cité, Tour Cominar 2640, boulevard

Plus en détail

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation A. Le cycle d exploitation L activité de l unité commerciale

Plus en détail

CHAPITRE 9 LE SYSTÈME BANCAIRE

CHAPITRE 9 LE SYSTÈME BANCAIRE CHAPITRE 9 LE SYSTÈME BANCAIRE 9.1 LE SYSTÈME BANCAIRE AMÉRICAIN Contrairement aux banques de plusieurs pays, les banques américaines ne sont ni détenues ni gérées par le gouvernement. Elles offrent des

Plus en détail

Faites-la comme il faut du premier coup! Évitez les erreurs les plus courantes en préparant votre déclaration de revenus par Jamie Golombek

Faites-la comme il faut du premier coup! Évitez les erreurs les plus courantes en préparant votre déclaration de revenus par Jamie Golombek 19 mars 2014 Faites-la comme il faut du premier coup! Évitez les erreurs les plus courantes en préparant votre déclaration de revenus par Jamie Golombek Produire votre déclaration de revenus peut vous

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX COLLEGE Réunion du mardi 1 er juillet 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE - NORME N 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE NORME

Plus en détail

Entre Demandeur 1 et Défendeur ÉTAT FINANCIER ÉTAT FINANCIER DE (demandeur ou défendeur) Je soussigné,

Entre Demandeur 1 et Défendeur ÉTAT FINANCIER ÉTAT FINANCIER DE (demandeur ou défendeur) Je soussigné, Formule 94 (Règle 63A (1) ) C.S. n o COUR SUPRÊME DU YUKON Entre Demandeur 1 et Défendeur ÉTAT FINANCIER ÉTAT FINANCIER DE (demandeur ou défendeur) Je soussigné,, de, au Yukon, DÉCLARE SOUS SERMENT (OU

Plus en détail

Proposition liée à l utilisation des débits intermembres Comprend un cadre de travail proposé pour la correction des erreurs de paiement de facture

Proposition liée à l utilisation des débits intermembres Comprend un cadre de travail proposé pour la correction des erreurs de paiement de facture Proposition liée à l utilisation des débits intermembres Comprend un cadre de travail proposé pour la correction des erreurs de paiement de facture juillet 2012 SOMMAIRE 3 I. CONTEXTE ET PRÉSENTATION 6

Plus en détail

INTERNATIONAL TRIBUNAL FOR THE LAW OF THE SEA TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER

INTERNATIONAL TRIBUNAL FOR THE LAW OF THE SEA TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER INTERNATIONAL TRIBUNAL FOR THE LAW OF THE SEA TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER RÈGLEMENT FINANCIER ET RÈGLES DE GESTION FINANCIÈRE DU TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER Document établi

Plus en détail

Programme de prêts REE

Programme de prêts REE Brochure Programme de prêts REE Réservé aux conseillers à titre d information LA BANQUE AU SERVICE DES CONSEILLERS Page 1 de 10 Prêt REE C'est un concept simple : le plutôt vous commencez à épargner, plus

Plus en détail

Rév. 2014-02. Ligne directrice 6G : Tenue de documents et vérification de l identité des clients Entités financières

Rév. 2014-02. Ligne directrice 6G : Tenue de documents et vérification de l identité des clients Entités financières Rév. 2014-02 Ligne directrice 6G : Tenue de documents et vérification de l identité des clients Entités financières Ligne directrice 6G : Tenue de documents et vérification de l identité des clients Entités

Plus en détail

SERVICE DES LETTRES ET DE L ÉDITION Aide à l édition de livres : subventions à la traduction

SERVICE DES LETTRES ET DE L ÉDITION Aide à l édition de livres : subventions à la traduction LIGNES DIRECTRICES ET FORMULAIRE DE DEMANDE SERVICE DES LETTRES ET DE L ÉDITION Aide à l édition de livres : subventions à la traduction Veuillez suivre les trois étapes ci-dessous pour présenter cette

Plus en détail

Aperçu des 37 principes directeurs

Aperçu des 37 principes directeurs Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Gouvernement d entreprise de la Confédération Aperçu des 37 principes directeurs Principe n o 1 En principe, il convient d

Plus en détail

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Établir un plan Mettre votre plan à exécution Penser à long terme SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Votre argent doit

Plus en détail

Schéma du plan d affaires

Schéma du plan d affaires Plan d affaires Schéma du plan d affaires SOMMAIRE EXÉCUTIF DESCRIPTION DU PROJET OBJECTIFS FORME JURIDIQUE ÉQUIPE DIRIGEANTE MARKETING PRODUCTION SOUTIEN ADMINISTRATIF ANALYSE MARCHÉ ANALYSE MARKETING

Plus en détail

FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE

FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE (Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien, L.N.-B. 2002, c.i-12.05, art.5(2)e), 9(1)b)(ii), 23(2)f) et 27(1)b)(ii)) Je suis le demandeur

Plus en détail

Alerte. «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés»

Alerte. «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés» Alerte «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés» La loi du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps

Plus en détail

2 3 4 AUtre 26 Colombie- Britannique 160 Provinces DE L ATLANTIQUE 68 PROVINCES DES PRAIRIES 223 ONTARIO 656 QUÉBEC 1 217 0 5 10 15 20 25 30 0 5 10 15 20 25 30 35 0 10 20 30 40 50 60 ATTEINTE D UN RÈGLEMENT

Plus en détail

Vérification des procédures en fin d exercice

Vérification des procédures en fin d exercice Vérification des procédures en fin d exercice DIVERSIFICATION DE L ÉCONOMIE DE L OUEST CANADA Direction générale de la vérification et de l évaluation Décembre 2011 Table des matières 1.0 Résumé 1 2.0

Plus en détail

CHAPITRE 3 Les inventaires physiques

CHAPITRE 3 Les inventaires physiques CHAPITRE 3 Les inventaires physiques Aux termes de l article 17 de la loi comptable 1 l opération d inventaire doit être réalisée, au moins une fois par exercice, à l effet de vérifier l existence des

Plus en détail

Conservation et destruction des livres et des registres

Conservation et destruction des livres et des registres Conservation et destruction des livres et des registres Les registres et les livres de comptes doivent être conservés par une personne selon les exigences des autorités fiscales. 1) Personnes qui doivent

Plus en détail

Notes / Instructions aux répondants

Notes / Instructions aux répondants Division de la statistique du revenu Section des enquêtes sur les pensions et le patrimoine Recensement des caisses de retraite en fiducie 2012 Notes / Instructions aux répondants Retour du questionnaire

Plus en détail

Planifier la trésorerie

Planifier la trésorerie Planifier la trésorerie SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Prévision de la trésorerie Gestion de la trésorerie SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Planifier les flux de trésorerie Situation L argent file et on se

Plus en détail

Préparez la retraite que vous voulez

Préparez la retraite que vous voulez Préparez la retraite que vous voulez Vous méritez une retraite agréable La retraite est l un des événements les plus importants de votre vie. Elle marque le passage vers une nouvelle étape merveilleuse

Plus en détail

Avant-propos. Présentation des feuilles du classeur :

Avant-propos. Présentation des feuilles du classeur : Tenir les comptes de la coopérative scolaire sur le fichier «tableur» «OCCE Comptes Coop» TUTORIEL Avant-propos L Association Départementale O.C.C.E vous propose un fichier «tableur» qui permet de tenir

Plus en détail

Renseignements généraux Table des matières

Renseignements généraux Table des matières Renseignements généraux Table des matières Points saillants de la campagne 2015... 1 Dates de la campagne de souscription... 2 Émissions arrivant à échéance opc... 3 Dates à retenir... 6 Types de produits...

Plus en détail