Bellaire Margot 5 e sciences sociales Olympiades de Sciences Sociales. La violence conjugale.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bellaire Margot 5 e sciences sociales Olympiades de Sciences Sociales. La violence conjugale."

Transcription

1 Bellaire Margot 5 e sciences sociales Olympiades de Sciences Sociales. La violence conjugale. 1

2 Table des matières Table des matières Introduction Situation problème Les différents types de violences La violence verbale La violence psychologique La violence physique La violence prenant en compte un enfant La violence sexuelle La violence économique Les différentes causes Développement de la violence Développement... 5 Le cycle de la violence Profil psychologique L'influence de la société Problème d'identité Antécédent durant l'enfance Les conséquences physiques et psychologiques Conséquences sur la victime Conséquences physiques Conséquences psychologiques Conséquences sur les enfants Solution Prévention contre le violence conjugale Information dans les écoles dès le plus jeune âge Une loi plus conséquente Conclusion Bibliographie

3 1. Introduction. La violence conjugale est un phénomène de société devenant de plus en plus omniprésent dans la vie des couples. Elle est exercée sous forme d'agression physique, psychologique, économique ou sexuelle. Cet ensemble de comportements peut être considéré comme un souhait de domination et de contrôle. Cette situation est croissante au niveau mondial, concerne des personnes de tous âges et a des répercutions graves sur les victimes, mais le sujet reste tout de même tabou. Quelles sont les raisons de taire un phénomène aussi dangereux? J'ai choisi pour sujet la violence conjugale car nous avons récemment eut une journée organisée dans l'école afin de nous transmettre l'information autour de ce thème. Il m'est apparu intéressant de remarquer à quel point nous sommes peu informés, et comme cette information peut nous éclairer et nous permettre de nous rendre compte que certains de nos actes, aussi insignifiants soient ils, peuvent être lourds de conséquence. Il me semble nécessaire d'ouvrir les yeux sur la violence qui peut être commise entre conjoints. C'est un phénomène très complexe, dont on ne prend pas conscience lorsqu'il s'installe dans le couple. Il est donc nécessaire d'ouvrir plus largement ce sujet au grand public, afin que nous soyons plus attentifs à certains signes indicateurs de violence. Peu de personnes semblent connaître les limites entre simple dispute et violence et se risquent donc plus facilement de les dépasser. Je trouve nécessaire, et obligatoire en tant que citoyen de savoir où se situent le bien et le mal, afin de ne pas commettre d'erreurs. De plus, il me semble intéressant de connaître les raisons pour lesquelles des personnes qui s'aiment en viennent à se faire du mal, s il ne s'agit que de faits antécédents comme l'enfance, l'éducation, ou si ça dépend de l'intensité du couple? Afin de transmettre le message contre cette violence, je vais présenter dans le dossier ci dessous différents points majeurs pour bien cerner le sujet tels que les différentes causes qui poussent le conjoint à agir violemment ainsi qu'analyser le comportement de soumission de la victime, décrire le profil des auteurs de cette violence, les différentes conséquences dont on ignore souvent la gravité ainsi que toute les personnes concernées, montrer que c'est un phénomène mondial qui ne cesse d'augmenter. Après avoir analysé en détail de ces différents points, je tenterai de trouver plusieurs solutions afin de permettre aux couples d'ouvrir les yeux sur le fait qu'il n'est pas impossible que leur relation vive dans la violence conjugale. Je trouverai également une solution afin qu'on ne taise plus le sujet ; cela aidera les couples à distinguer les limites entre dispute et violence, et aidera également les victimes à sortir de leurs situations si elles se rendent compte qu'elles sont soumises à une forme de violence. 3

4 2. Situation problème. 2.1.Les différents types de violences La violence verbale. Elle s'exprime sous forme de cris, d'injures, d'insultes, paroles blessantes, La violence psychologique. Le partenaire tente de rabaisser continuellement son conjoint au sein de ses valeurs en tant qu'individu. Cette forme de violence peut être aussi destructrice que de la violence physique parce quelle vise à diminuer l'estime de soi. La répétition de tous ces faits entraîne une domination et l'emprise sur l'autre. Cette violence s'exprime sous forme de : Humiliation continue en privé et en public. Imposition de ses valeurs, opinions et désirs. L autre ne peut pas aller à l'encontre de son partenaire. Privation d'entretenir des contacts avec des proches ainsi tout contact social, pouvant aller jusqu'à la séquestration. (Ex : Ne plus assister aux repas de familles, interdiction de parler aux voisins sous peine d'être engueulée, suppression des numéros d'amis qui ne plaisent pas,...) Insistance sur les points faible afin de blesser moralement. Contrôle permanent sur le/la conjoint(e). Les moindres faits et gestes sont contrôlés, la personne concernée n'a plus de vie privée. (Ex : Regarder les messages, l'envie de connaître en détail la journée de l'autre,...) Rejet sur le conjoint de ses frustrations, en le faisant passer pour coupable. Critiques constantes sur le comportement de l'autre La violence physique. Cette forme de violence est le plus présente et s'exprime par un contact physique dans l'intention d'agresser ou de faire peur avec des actes de violence pouvant parfois entraîner la mort. Les violences physiques interviennent lorsque les pressions psychologiques n'ont pas atteint leurs buts. Cette forme de violence s'exprime sous forme de : Des gifles, coups de poings. Saisissement par le cou, bras,... Pousser contre un mur, dans les escaliers, La violence prenant en compte un enfant. Cette forme de violence implique l'enfant dans les conflits conjugaux en le frappant, l'insultant, en s'en servant en tant que bouclier ou considérer l'enfant de l'autre en tant que problème. 4

5 La violence sexuelle. La violence sexuelle s'exprime principalement sous forme de harcellement sexuels pouvant atteindre la dignité de l'autre et de gestes sexuels sans le consentement du partenaire. Même en étant marié, le viol est considéré comme un crime. Cette violence s'exprime sous forme de : Harceler sexuellement le/la partenaire. Refus d'entretenir des rapports sexuels afin de punir l'autre. Pénétration de force, humiliation et comportement brutal durant les rapports, La violence économique. Cette violence consiste à contrôler l'argent de l'autre et s'exprime sous forme de : Contrôle systématique des dépenses. Privation d'argent de poche, de compte bancaire, de toute sorte de revenus,... Utilisation des revenus de l'autre sans son consentement Les différentes causes Développement de la violence. Développement La violence prend place dans un couple suite à diverses raisons telles que le manque de dialogue, l'excès de reproches, une jalousie trop présente,... A la place de chercher une solution à leurs conflits, les conjoints gardent pour eux leurs ressentis. Un des partenaires s'imagine que tout va bien, tandis que les reproches se multiplient dans la tête de l'autre, jusqu'au jour où le couple éclate. Cependant, faire continuellement des remarques désobligeantes à son partenaire exerce une pression. L'homme perd le contrôle de la situation, il est pris de jalousie excessive, traverse une dépression profonde et fait subir des excès de rage à son couple. Le cycle de la violence. La violence conjugale prend un certains temps avant de prendre sa place dans le couple, et s'installe progressivement, parfois à l'insu des partenaires. L'auteur de la violence contrôle quatre phases où il tente continuellement de dominer l'autre ; Le climat de tension : L'auteur installe une situation de tension par ses paroles et comportements en mettant en évidence les défauts et incompétences de la personne visée. Cette dernière perd toute confiance en elle. La crise : L'auteur fait part de violence verbale, psychologique et physique après avoir remarqué qu'il ne parvenait à aucun résultat. La victime est humiliée, démolie, outragée,... La justification : L'auteur n'assume pas ses erreurs et remets la faute sur son partenaire. La victime ne cesse de se remettre en question et se persuade qu'elle est responsable, qu'elle pourrait changer et faire des efforts. 5

6 La lune de miel : L'auteur reconnaît son comportement, fait part de ses regrets, présente ses excuses et promet de ne plus recommencer. La victime croit en lui et en ses promesses, elle pardonne. Les différentes formes de violences conjugales se succèdent dans un laps de temps indéterminé, pouvant être rapide ou pouvant durer des années, et présentant des conséquences de plus en plus grave Profil psychologique. L'influence de la société. La société a toujours montré l'homme comme étant supérieur aux femmes, on lui donne constamment le rôle du pouvoir et de la force dès sa naissance. Le jeune garçon est éduqué de manière à ne pas se laisser faire, à être le plus fort et à s'affirmer, tandis que la fille est éduquée vers la souplesse du caractère et de sorte à éviter les conflits. L'homme est plus brutal car il est normal pour lui d'être dominant, de détenir le pouvoir et de faire usage de son privilège qui est la force. L'homme peut également concevoir la soumission de la femme comme une récompense, la violence lui permet d'éviter un affrontement qui aurait pu tourner à son désavantage. Lorsqu'il est confronté à la supériorité verbale que détient la femme, l'homme fait usage de son avantage afin de contrôler la situation comme le fait un vrai homme. Problème d'identité. On peut constater que les hommes violents ont la plupart du temps une mauvaise image d'euxmêmes et ne parviennent pas à trouver leur place dans le monde et la société de façon satisfaisante. Ils subissent une crise existentielle profonde et n'arrivent pas à donner une vraie valeur à leur vie ainsi qu'à se sentir respectés par les autres, ce qui les pousse à considérer les femmes comme insignifiantes. La violence apparaît selon eux comme l'unique recours possible pour s'imposer et montrer à la société que certaines personnes peuvent se plier à leur volonté et leur puissance. Antécédent durant l'enfance. L'observation et le ressentit de violence entre les parents durant l'enfance mènent les hommes à reproduire sur leurs conjointes ce qu'ils ont observés antérieurement. Cependant certains témoins de la violence conjugale peuvent agir par opposition à ce qu'ils ont observé, l'agression d'un des parents sur l'autre peut accroître l'angoisse de devenir à son tour un agresseur. 6

7 2.3. Les conséquences physiques et psychologiques. La violence conjugale n'atteint pas seulement la victime mais également ceux qui sont témoins des faits ainsi que l'entourage qui est au courant de la situation de la victime. Ces derniers angoissent, ont peur, ses sentent impuissants. La violence a des effets dévastateurs aussi bien au niveau physique que psychologiques Conséquences sur la victime. Les victimes de la violence conjugale endurent des tensions vécues au quotidien qui se traduisent sous forme des conséquences physiques mais également psychologiques, qui se poursuivent à long thermes. Conséquences physiques. Les femmes victimes de violence conjugale souffrent de conséquences nommées "classiques", qui ne sont que de cours termes tesl que des ecchymoses, invalidité, fractures, fonctions physiques diminuées,... Elles se révèlent être en moins bonne santé que la norme étant donné qu'elles présentent plus fréquemment des conséquences à long termes tels que de l'asthme, l'arthrose, les crises cardiaques, les ulcères, les maux de tête, l hypertension, l insomnie, les cauchemars et la perte de l'appétit. Conséquences psychologiques. Les femmes victimes de violence conjugale souffrent de conséquences psychologiques qui les poursuivent à long termes. Elles prennent rarement conscience qu'elles sont une victime au sein du couple et hésitent donc à parler de ce qu'elles endurent. Elles croient que cette situation est leur faute, elles se sentent honteuses, se remettent sans cesse en question et tentent donc de faire des efforts, mais constatent un échec répétitif de leurs tentatives. Elles se sentent impuissantes face à l'échec du couple, cherchent désespérément à sortir de l'impasse, mais sans résultat. Ces femmes manifestent souvent des symptômes à long termes comme : L'anxiété, la honte,... La perte d'estime ou de confiance en soi, la difficulté à s'affirmer,... La peur constante La perte de mémoire, des problèmes de concentration,... La dépression, des envies suicidaires,... Comportements agressifs fréquents qui ne leurs sont pas habituels. Besoins de médicaments, alcool, drogue,... Les femmes subissant de telles violences et conséquences rencontrent également des soucis au niveau socio-économiques, tels que des absentéismes trop fréquents au travail entraînant la perte de l'emploi, de revenus financiers, de contacts extérieurs,... Elles se trouvent dans un état d'appauvrissement qui aggrave son impuissance. 7

8 Conséquences sur les enfants. "La ma majorité des enfants des femmes victimes d'agression sont présents lorsque le conjoint inflige des blessures et des souffrances à leur mère. En effet, il semble que 75 % d'entre eux sont témoins, 20 % y participent et 11 % subissent des agressions physiques" (Larouche, 1987; Sudermann et Jaffe, 1999). La gravité des actes violents et la durée d'exposition de ces derniers influencent l'importance des conséquences sur l'enfant. Il peut n'entendre que le bruit des conflits, être témoins des scènes de violences, ou bien être lui même impliqué. Il peut être victime de conséquences à court termes qui ne sont que passagères ou bien à long termes qui engendreront des effets nuisibles dans ses relations futures. Les répercussions à cours termes ne sont que passagères mais sont les plus difficiles à surmonter pour l'enfant. Il doit faire face à un stress intense qui s'exprimera sous forme de trouble : Du comportement : Comportements de plus en plus fréquents et agressifs, opposition aux conflits, opposition à l'autorité, réactions violentes, comportements délinquants, fugue,.. De la scolarité : Résultats scolaires de moins en moins bons, décrochages, difficulté de concentration,... De la santé mentale : Dépression, anxiété, envies suicidaires Social : Difficultés à entretenir de bonnes relations, tendances à l'isolement,... Ces troubles se dissiperont peu à peu avec le temps et le retour d'une certaine stabilité. Cependant les conséquences à long termes sont toujours présentes même si la violence au sein du couple n'est plus. L enfant exposé est susceptible de vivre dans la peur et de poursuivre le chemin de la domination, de reproduire ce qu'il a vu. L'enfant doit recevoir une aide, sinon les problèmes risquent de se complexifier et de duré durant des années. ( Source : ) 8

9 3. Solution. 3.1.Prévention contre le violence conjugale. La violence conjugale est omniprésente, mais la prévention quand à elle est quasiment inexistante. Il est important de prévenir la totalité des citoyens des causes et conséquences de cette violence, afin que tous soyons capables de la détecter lorsqu'elle apparaît dans son propre couple ou dans celui d'autrui. Une présence plus régulière d'articles sur la violence conjugale dans des magazines de tous genres permettrait d'atteindre toutes sortes de publics, aussi bien les jeunes que les personnes plus âgées. Un article plus vulgarisé, visant directement les jeunes par le biais d'interview dans les revues telles que le "Public", un article plus explicatif et visant tout public dans les magazines télé tels que le "Ciné Télé revue", une explication plus approfondie et complexe dans des revues telles que "Psychologie", un article présentant des faits réels dans les journaux,... La présence régulières de publicités est également nécessaires, et ce, dans les magazines, à la télévision, à la radio,... La présence d'accroche et d'images choquantes doit être mise en place afin que le sujet ne paresse pas anodin, mais choque tout le monde Information dans les écoles dès le plus jeune âge. Les enfants et les adolescents sont en apprentissage continu, sont fortement influençables et il est donc nécessaire de leur inculquer les notions du bien et du mal dès leur plus jeune âge et cela par le biais de l'école afin qu'ils soient tous informés et égaux au niveau de la qualité de l'information. Leur donner conscience de la gravité de la violence, leur faire comprendre qu hommes et femmes sont égaux et qu'il faut respecter l autre à tout moment. L'éducation de chacun est différente, l'école doit agir sur l'égalité. Une journée par an devrait être organisée autour de la violence conjugale dans toutes les écoles, certaines le font déjà (mon école par exemple) et les résultats n'en sont que positifs. Les adolescents qui sont en couples où l'ont été se remettent en questions, s'inquiètent sur certains comportements qu'ils découvrent violents ou abusifs. Il est préférable que les jeunes prennent consciences dès leur plus jeune âge des limites entre dispute de couple et violence, afin qu'ils évoluent avec de bonnes notions en tête et ne commettent pas d'erreurs Une loi plus conséquente. La violence conjugale a été considérée comme un délit pénal avec circonstances aggravantes lors de l'application d'une loi en Certes, la justice porte plus de pression en nommant l'acte comme un délit, mais ce n'est pour la plupart des cas, pas suffisant. Il est toujours nécessaire de déposer plusieurs plaintes et d apporter de nombreux certificats médicaux afin que la justice intervienne. Or, les victimes de violences conjugales ont besoin de beaucoup de courage ne fusse que pour accepter le fait qu'elles soient victimes, faire la démarche à plusieurs reprises et risquer de se faire remarquer par son conjoint demandent beaucoup d'efforts et entrainent beaucoup de risques. La 9

10 victime ne doit pas être pénalisée, mais au contraire devrait être aidée et assistée dès ses premières démarches. Les preuves nécessaires pour porter plaintes sont des preuves de coups physiques et d'atteintes à la santé mentale, il est insensé d'attendre d'avoir plus de preuves. Ce mois janvier 2012, la France a investit dans l'utilisation d'un bracelet électronique afin d'empêcher le mari violent d'approcher de la maison et de la victime, ce système permet aux femmes de se sentir plus en sécurité et de savoir que si elles font le pas de porter plainte, elles seront sécurisées par la suite. 4. Conclusion. La violence conjugale est un phénomène de société de plus en plus présent dans la vie des couples. Elle s'installe la plupart du temps au sein de la relation sans qu'on s'en rende compte. La violence peut s'exprimer sous différentes formes : verbales, psychologiques, physiques, sexuelles et économiques. Elle atteint toute personne qui y est impliqué directement comme l'agresseur, la victime, les enfants ainsi que ceux qui y sont impliqués indirectement comme les proches qui se sentent impuissants. L'agresseur est lui même atteint car il agit suite à une crise existentielle profonde, il ne parvient pas à trouver sa place dans le monde et la société et cherche continuellement à dominer l'autre afin de prouver que certains peuvent se plier à son pouvoir. La victime quand à elle subit les différentes formes de violences, qui font en sorte qu'elle est dominée sous les coups de son conjoint, qu'elle perd toute estime d elle-même et confiance en elle. Elle est isolée à cause du contrôle qu'exerce la mari sur sa vie, elle perd toute forme d'indépendance, et subit continuellement une pression. Bien que la violence physique soit celle dont on parle le plus, elle est la moins conséquente. Elle entraîne des coups et blessures, parfois des problèmes de santé graves tels que des crises cardiaques, hypertension, insomnie, perte de l'appétit,... Cependant les conséquences psychologiques sont bien plus dévastatrices. La victime ne se rend pas toujours compte que son couple est atteint de violence conjugale. 10

11 Suite aux nombres de reproches reçus, elle se sent responsable de l'échec du couple et tente en vain de faire des efforts, de changer, elles se sent honteuse, elle perd toute confiance en elle. Les victimes subissent des conséquences à long thermes tel que des dépressions, peurs constantes,... Les enfants quand à eux risquent de reproduire ce qu'ils ont vu, ou bien au contraire, risquent d'avoir peur de devenir ainsi et agissent par opposition à la violence. Ils peuvent subir des conséquences telles que le décrochage scolaire, dépression, isolement, mauvaise relation avec les autres,... Le couple suit un cercle vicieux au cours duquel le mari contrôle quatre phases où il tente continuellement de dominer sa conjointes ; le climat de tension où il met en avant les défauts de sa femme, la crise où il a recours à toute formes de violences, la justification où il remet la faute sur sa conjointe, et la lune de miel où il s'excuse et promet de ne plus jamais recommencer. Certaines solutions sont possibles afin de limiter la violence conjugale : faire plus de préventions par le biais d une présence plus répétée d'articles dans des magazines de tous genres afin d'atteindre un maximum de personnes, inculquer les notions du bien et du mal dès leur plus jeune âge et cela via l'école afin qu'ils soient tous informés et égaux au niveau de la qualité de l'information et pour finir la création d'une loi plus conséquentes ainsi que la mise en place de bracelet électronique pour assurer la sécurité des victimes. 5. Bibliographie. Articles : BADINTER (Élisabeth), "La vérité sur la violence conjugale", L'express, n 2816, 2005, P Site internet : Leclaire Agnes ; "France : Violence conjugale : test du bracelet électronique en 2012" ; violences-conjugales-test-du-bracelet-electronique-en-2012.php ; Lundi 02 avril 2012 à 16H46. Femmes prévoyantes socialistes ; " La violence conjugale" ; ; Mardi 27 mars 2012 à 18h35. Luxorion ; "La violence conjugale", ; Mardi 27 mars 2012 à 19H03. Wikipédia ; "La violence conjugale", ; Mardi 27 Mars à 19H25. ASBL Praxis ; "La violences vonjugale et familiale", ; le Mardi 27 mars à 20h15. Colette Leclercq, "Enfants exposés à la violence conjugale", ; Jeudi 29 mars à 17h46. 11

12 Andrée Fortin,Myriam Trabelsi, France Dupuis," Les enfants exposés à la violance conjugale : les facteurs de protections." Jeudi 29 mars à 18h03. Denis Laroche, "Prévalence et conséquence de la violence conjugale envers les hommes et les femmes ", Lundi 02 avril à 17h04. 12

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

En Finir avec les Violences Machistes!

En Finir avec les Violences Machistes! Résumé La société favorise la violence à l'égard des femmes, et cela est valable pour toutes les formes de violences, que ce soit le viol, les violences conjugales, le harcèlement sexuel ou toutes les

Plus en détail

Chaque Jour, les enfants sont victimes d intimidation.

Chaque Jour, les enfants sont victimes d intimidation. Chaque Matin... Chaque heure de MIDI... Chaque AprÈs-midi... Chaque Jour, les enfants sont victimes d intimidation. Apprenez comment vous pouvez faire cesser l intimidation. Les communautés et les écoles

Plus en détail

LE HARCELEMENT A L ECOLE

LE HARCELEMENT A L ECOLE 1 05/05/2014 LE HARCELEMENT A L ECOLE l'essentiel : Selon une statistique nationale, un élève sur 10 est victime de harcèlement à l'école. Pour la moitié ce sont des cas de harcèlement sévère. Le harcèlement

Plus en détail

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 -

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 - Guide d intervention sur l intimidation destiné aux intervenants - 1 - Rédaction Linda Laliberté : Mélanie Blais : Michèle Gariépy : Joanie Charrette : Espace Bois-Francs InterVal Pacte Bois-Francs organisme

Plus en détail

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite

Guide à l intention des familles AU COEUR. du trouble de personnalité limite Guide à l intention des familles AU COEUR du trouble de personnalité limite À propos du trouble de personnalité limite Ce document a été élaboré en 2001 par madame France Boucher, infirmière bachelière,

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008

Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation. Septembre 2008 Le référentiel RIFVEH www.rifveh.org La sécurité des personnes ayant des incapacités : un enjeu de concertation Septembre 2008 Louis Plamondon Centre de recherche de l institut universitaire de gériatrie

Plus en détail

LA REBELLION. a) il faut que l'agent ait agi dans l'exercice de ses fonctions.

LA REBELLION. a) il faut que l'agent ait agi dans l'exercice de ses fonctions. LA REBELLION La rébellion est le fait de s'opposer violemment aux fonctionnaires et officiers publics qui agissent pour l'exécution et l'application des lois. I - ELEMENTS CONSTITUTIFS A - L ELEMENT LEGAL

Plus en détail

Violence au travail Un organisme national

Violence au travail Un organisme national Violence au travail Un organisme national Violence au travail : prévention, protocoles et sanctions Politique La Société s engage à offrir un milieu de travail sécuritaire. Elle reconnaît que la violence

Plus en détail

DES SUJETS À DÉCOUVIR : Ressource-toi!!! Le jeu et les jeunes Tirage du lapin en chocolat Références Calendrier des activités PLACE AUX JEUNES :

DES SUJETS À DÉCOUVIR : Ressource-toi!!! Le jeu et les jeunes Tirage du lapin en chocolat Références Calendrier des activités PLACE AUX JEUNES : DES SUJETS À DÉCOUVIR : Ressource-toi!!! Le jeu et les jeunes Tirage du lapin en chocolat Références Calendrier des activités PLACE AUX JEUNES : Recette «Pain farci à la viande» Es-tu accro??? Mots cachés

Plus en détail

COMMENT AIDER LES ENFANTS EN BAS ÂGE A SURMONTER UN TRAUMATISME

COMMENT AIDER LES ENFANTS EN BAS ÂGE A SURMONTER UN TRAUMATISME COMMENT AIDER LES ENFANTS EN BAS ÂGE A SURMONTER UN TRAUMATISME Toute personne ayant survécu à une catastrophe en ressort forcément profondément bouleversée ; en particulier les enfants, les personnes

Plus en détail

1/ LES CARACTÉRISTIQUES DU CYBER-HARCÈLEMENT

1/ LES CARACTÉRISTIQUES DU CYBER-HARCÈLEMENT LE CYBER-HARCÈLEMENT Avec l utilisation massive des nouvelles technologies, le harcèlement entre élèves peut se poursuivre, voire débuter, en dehors de l enceinte des établissements scolaires. On parle

Plus en détail

Mise en place d une action de prévention Lutte contre le harcèlement entre élèves

Mise en place d une action de prévention Lutte contre le harcèlement entre élèves Mise en place d une action de prévention Lutte contre le harcèlement entre élèves Objectif général : Dans cette séance de prévention, il s agit de sensibiliser les élèves au harcèlement afin d'éviter la

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits.

NOTICE EXPLICATIVE. Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits. NOTICE EXPLICATIVE Vous êtes victime de violences dans votre couple et vous vous adressez à la Police Nationale pour faire valoir vos droits. écrit. Vous allez être reçu(e) pour relater des faits qui seront

Plus en détail

La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante

La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante Rapport adopté lors de la session du Conseil national de l Ordre des médecins du 8 octobre 2010 Dr Irène KAHN-BENSAUDE Dr Jean-Marie FAROUDJA La Protection de l'enfance Signalement et information préoccupante

Plus en détail

Attaques graves sur les détenus

Attaques graves sur les détenus La violence et le suicide dans les établissements canadiens : statistiques récentes Au regard de la violence et du suicide dans les établissements fédéraux du Canada, les nouvelles sont tantôt bonnes,

Plus en détail

Introduction. Pourquoice livre?... Comment utiliser ce livre?... Que contient ce manuel?... Chapitre 1

Introduction. Pourquoice livre?... Comment utiliser ce livre?... Que contient ce manuel?... Chapitre 1 " Table des matières Introduction Pourquoice livre?... Comment utiliser ce livre?... Que contient ce manuel?... 7 8 8 Chapitre 1 Connaître les bases de l'affirmation de soi et de la communication Les comportements

Plus en détail

Surfer Prudent - Tchats. Un pseudo peut cacher n importe qui

Surfer Prudent - Tchats. Un pseudo peut cacher n importe qui Tchat Un tchat est un outil de communication sur Internet qui permet de parler en temps réel avec un ou plusieurs internautes. Un tchat est aussi appelé messagerie instantanée. Un pseudo peut cacher n

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence Justice alternative Lac-Saint-Jean Printemps 2013 OBJECTIFS Démystifier la problématique violence. Promouvoir les solutions pacifiques en matière de résolution de

Plus en détail

Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale

Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale Approche juridique de la profession infirmier(e) dans l Education Nationale Le 13 octobre 2010, Madame GOUTTENOIRE, Professeur à la faculté de Droit de Bordeaux 4, Directrice de l institut des Mineurs

Plus en détail

LES VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE. Françoise GUYOT Vice-Procureure, Chargée de mission au Cabinet du Procureur de la République de Paris

LES VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE. Françoise GUYOT Vice-Procureure, Chargée de mission au Cabinet du Procureur de la République de Paris LES VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE Françoise GUYOT Vice-Procureure, Chargée de mission au Cabinet du Procureur de la République de Paris 2 DEFINITION La lutte contre les violences faites aux femmes s'inscrit

Plus en détail

Voici des exemples de cyberintimidation :

Voici des exemples de cyberintimidation : LEXIQUE COMMUN DÉFINITIONS Cette section est créée dans le but de disposer d un vocabulaire commun à l ensemble des personnes touchées par le plan de prévention et d intervention pour contrer l intimidation

Plus en détail

L ESTIME DE SOI, C EST...

L ESTIME DE SOI, C EST... L'estime de soi Sources : C.A.P. Santé Outaouais. Votre guide d'animation Mieux-être en tête, 1994. SCRIPTOGRAPHIC COMMUNICATIONS LTD, Ce que vous devez savoir sur l'estime de soi, 1989. FORTIN, BRUNO.

Plus en détail

Collège mag. Les droits et devoirs des enfants p3. L'identité p2. Ce magazine vous est proposé par la 6ème1. 4 avril 2014

Collège mag. Les droits et devoirs des enfants p3. L'identité p2. Ce magazine vous est proposé par la 6ème1. 4 avril 2014 Collège mag 4 avril 2014 Ce magazine vous est proposé par la 6ème1 Dossier La protection de l'enfance p1 Les droits et devoirs des enfants p3 L'identité p2 LES JOURNALISTES Oceane SOMMAIRE Angel La protection

Plus en détail

"Couples séparés mais toujours parents"

Couples séparés mais toujours parents "Couples séparés mais toujours parents" Compte rendu Rencontre à thème Le 31 Janvier 2012 Matin Intervenante : Katell Jouffe, psychologue à l'hôpital de jour pour enfants autistes et psychotiques et médiatrice

Plus en détail

Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être

Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être Pacte européen pour la santé mentale et le bien-être CONFERENCE DE HAUT-NIVEAU DE L UE ENSEMBLE POUR LA SANTÉ MENTALE ET LE BIEN-ÊTRE Bruxelles, 12-13 juin 2008 Slovensko predsedstvo EU 2008 Slovenian

Plus en détail

APRES TOUT ACTE DE MALTRAITANCE. 3. Elaboration des recommandations de pratique. 4. Diffusion au personnel des recommandations.

APRES TOUT ACTE DE MALTRAITANCE. 3. Elaboration des recommandations de pratique. 4. Diffusion au personnel des recommandations. PROCESSUS D ASSURANCE QUALITE MIS EN ŒUVRE APRES TOUT ACTE DE MALTRAITANCE 1. Identification des circonstances déclenchantes de l acte de maltraitance. 2. Définition des objectifs correctifs. 3. Elaboration

Plus en détail

CONSEIL DE LA MAGISTRATURE LE MINISTRE DE LA JUSTICE DU QUÉBEC. - et - - et - - et - - et - RAPPORT DU COMITÉ D'ENQUÊTE

CONSEIL DE LA MAGISTRATURE LE MINISTRE DE LA JUSTICE DU QUÉBEC. - et - - et - - et - - et - RAPPORT DU COMITÉ D'ENQUÊTE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CM-8-89-35 CONSEIL DE LA MAGISTRATURE LE MINISTRE DE LA JUSTICE DU QUÉBEC MADAME DIANE LEMIEUX, MADAME LE JUGE ANDRÉE BERGERON, LE BARREAU DE LONGUEUIL, Plaignants MONSIEUR LE

Plus en détail

Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL

Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL Numéro : 1. Objet général La présente politique vise à établir les règles applicables

Plus en détail

DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES

DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES I. INTRODUCTION Dans le cadre du séminaire d imprégnation des personnels

Plus en détail

LES MECANISMES DE DEFENSE

LES MECANISMES DE DEFENSE LES MECANISMES DE DEFENSE Table des matières Table des matières 3 I - GENERALITES, DEFINITION 7 A. GENERALITES, DEFINITION...7 II - LES PRINCIPAUX MECANISMES DE DEFENSE 9 A. le refoulement :...9 B. la

Plus en détail

C est quoi l intimidation?

C est quoi l intimidation? C est quoi l intimidation? Définition de l intimidation (Olweus, 1996) : «Un élève est intimidé ou victimisé lorsqu il est exposé de façon répétée et soutenue à des gestes négatifs de la part d un ou de

Plus en détail

Le harcèlement psychologique au travail

Le harcèlement psychologique au travail COMMISSION DES NORMES DU TRAVAIL Le harcèlement psychologique au travail COMPRENDRE PRÉVENIR COMPRENDRE Au Québec, chaque salarié a droit à un milieu de travail où il n y a pas de harcèlement psychologique.

Plus en détail

Y A-T-IL COUPLE? Introduction. Pour qu il y ait couple, il faut du temps

Y A-T-IL COUPLE? Introduction. Pour qu il y ait couple, il faut du temps Introduction Y A-T-IL COUPLE? Au fil des siècles et au fil des années, la société se transforme et avec elle, la valeur accordée à la réussite sociale, à la famille mais surtout à l amour. Dans le monde

Plus en détail

Définition. Recherche sur Internet. Quelques chiffres. Stress et enseignement. Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress

Définition. Recherche sur Internet. Quelques chiffres. Stress et enseignement. Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress Stress et enseignement Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress Recherche sur Internet Moteur de recherche: GOOGLE Mots-clés: + stress + enseignement Nombre de pages francophones

Plus en détail

Plan et résumé de l intervention de Jean-Philippe Dunand

Plan et résumé de l intervention de Jean-Philippe Dunand Faculté de droit Prof. Jean-Philippe Dunand Prof. Pascal Mahon Avenue du 1 er -Mars 26 CH-2000 Neuchâtel Tél. ++41 32 718.12.00 Fax ++41 32 718.12.01 Centre d étude des relations de travail (CERT) Neuchâtel,

Plus en détail

"Allô Parents Marseille" Parents d adolescents, Des professionnels à votre écoute.

Allô Parents Marseille Parents d adolescents, Des professionnels à votre écoute. "Allô Parents Marseille" Parents d adolescents, Des professionnels à votre écoute. QuickTime et un décompresseur TIFF (non compressé) sont requis pour visionner cette image. " Mieux faire connaître ce

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

Le besoin d'être reconnu

Le besoin d'être reconnu Le besoin d'être reconnu Quand un enfant naît, il est riche de potentialités de toutes sortes. Il a envie d'exister, d'être lui-même. Cette aspiration à la vie est ce qu'il y de plus fondamental en chacun

Plus en détail

Alcoolisme: les proches sont aussi touchés Informations et conseils pour l'entourage d'une personne dépendante de l'alcool

Alcoolisme: les proches sont aussi touchés Informations et conseils pour l'entourage d'une personne dépendante de l'alcool Alcoolisme: les proches sont aussi touchés Informations et conseils pour l'entourage d'une personne dépendante de l'alcool L'alcoolisme est une maladie qui touche aussi l'entourage Que peut-on faire? Où

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION NOVEMBRE 2014 La Fédération québécoise de l'autisme (FQA) est un regroupement

Plus en détail

LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI

LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI? LA MÉTHAMPHÉTAMINE est un produit stupéfiant illicite, synthétisé à partir de substances chimiques, également connu sous le nom de «crystal» ou «crystalmet», «ice»,

Plus en détail

Quelles sont les principales difficultés sociales que rencontrent les enfants et les adolescents?

Quelles sont les principales difficultés sociales que rencontrent les enfants et les adolescents? Quelles sont les principales difficultés sociales que rencontrent les enfants et les adolescents? Questions courantes sur la cognition sociale et les capacités des personnes atteintes du SVCF Par le Dr

Plus en détail

La perception du climat scolaire par les collégiens reste très positive

La perception du climat scolaire par les collégiens reste très positive note d informationnovembre 13.26 En 2013, 93 % des collégiens se déclarent satisfaits du climat scolaire de leur établissement. C est à peu près autant qu en 2011 lors de la première édition de l enquête.

Plus en détail

Guide de distribution protection prêt personnel scotia Nom du produit d assurance :

Guide de distribution protection prêt personnel scotia Nom du produit d assurance : Guide de distribution protection prêt personnel scotia Nom du produit d assurance : Protection prêt personnel Scotia Type de produit d assurance : Assurance collective de crédit Protection en cas de décès

Plus en détail

Les femmes victimes. Violences. conjugales LE RÔLE DES INTERVENANTS SOCIAUX

Les femmes victimes. Violences. conjugales LE RÔLE DES INTERVENANTS SOCIAUX Les femmes victimes Violences de conjugales LE RÔLE DES INTERVENANTS SOCIAUX Cette brochure a été réalisée par le Service des droits des femmes et de l égalité avec le concours de la Direction générale

Plus en détail

Relation soignant / soigné

Relation soignant / soigné Relation soignant / soigné 3 métiers impossibles selon Freud : gouverner soigner éduquer Car met les personnes dans une situation de dépendance et d autorité Relation = activité ou une situation dans laquelle

Plus en détail

PREMIER DEGRE. Marie BOISSAVI-MERCKX

PREMIER DEGRE. Marie BOISSAVI-MERCKX Cité administrative Jean Montalat BP 314 19011 TULLE Cedex PREMIER DEGRE GUIDE DE LA PROTECTION DE L ENFANCE Marie BOISSAVI-MERCKX Responsable départementale Conseillère technique de service social 05.87.01.20.31

Plus en détail

ÉTHIQUE Violences au travail Comité de la condition féminine Décembre 2001

ÉTHIQUE Violences au travail Comité de la condition féminine Décembre 2001 ÉTHIQUE et Violences au travail Comité de la condition féminine Décembre 2001 INTRODUCTION Pourquoi un code d éthique relatif aux violences au travail? Comment un code d éthique peut-il nous aider, nous

Plus en détail

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action

Orientations. gouvernementales. en matière. d agression. sexuelle. Plan d action Orientations gouvernementales en matière d agression sexuelle Plan d action Édition produite par : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux Pour obtenir d autres

Plus en détail

Stress des soignants et Douleur de l'enfant

Stress des soignants et Douleur de l'enfant 5e rencontre francophone Suisse et France voisine de la douleur chez l enfant Stress des soignants et Douleur de l'enfant Céline ROUSSEAU-SALVADOR Psychomotricienne - Psychologue Clinicienne Service d

Plus en détail

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009

L aide aux aidants. Psychologue clinicienne. Capacité de gériatrie mars 2009 L aide aux aidants Aude Comberieu Psychologue clinicienne Hôpital Émile Roux Capacité de gériatrie mars 2009 Définition L aidant naturel L aidant non professionnel L aidant familial «L aidant familial

Plus en détail

Les responsabilités civile et pénale de l'élu local. > Observatoire SMACL des risques de la vie territoriale

Les responsabilités civile et pénale de l'élu local. > Observatoire SMACL des risques de la vie territoriale Les responsabilités civile et pénale de l'élu local des risques de la vie territoriale Nombre de poursuites contre les élus locaux, les fonctionnaires territoriaux, et les collectivités territoriales (toutes

Plus en détail

LES HABITATIONS NOUVEAU DÉPART 251-2 pointe-gatineau Gatineau,Qc J8t2c8. Code de vie du «137»

LES HABITATIONS NOUVEAU DÉPART 251-2 pointe-gatineau Gatineau,Qc J8t2c8. Code de vie du «137» LES HABITATIONS NOUVEAU DÉPART 251-2 pointe-gatineau Gatineau,Qc J8t2c8 Code de vie du «137» Bienvenue parmi nous! Ce code de vie est conçu pour expliquer le fonctionnement du «137». Étant donné que cet

Plus en détail

Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux

Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux Livret 5 MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 5 Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux OUTILS DE LA GRH 1/ La présente annexe propose une liste non exhaustive d indicateurs

Plus en détail

Yves Delessert Etre bénévole et responsable

Yves Delessert Etre bénévole et responsable Yves Delessert Etre bénévole et responsable La responsabilité des membres de comité des IPE associatives du fait des activités déployées conformément aux buts de l association FIPEGS 9 juin 2015 Principales

Plus en détail

COUPLE ET PROBLÈMES SEXUELS

COUPLE ET PROBLÈMES SEXUELS COUPLE ET PROBLÈMES SEXUELS Introduction Christine Reynaert et Pierre Collart ont tous deux activement participé à l ouverture de centres spécialisés dans le traitement de troubles sexuels (voir analyse

Plus en détail

Info Délits Plus Septembre- octobre 2012

Info Délits Plus Septembre- octobre 2012 Vols dans les véhicules grâce à un brouilleur radio La technique de vol est assez simple. Elle ne demande qu'un simple boîtier émetteur diffusant des ondes radio dans la même gamme de fréquences que la

Plus en détail

Comment remplir le formulaire demande de rectification

Comment remplir le formulaire demande de rectification Comment remplir le formulaire demande de rectification N AVS 13 Indiquer votre N AVS13. Pour la Suisse, le N AVS13 comporte 13 chiffres et se présente sous la forme 756.9999.9999.99 En effet, depuis le

Plus en détail

PROCÉDURES POUR UNE VIE SCOLAIRE SAINE ET HARMONIEUSE

PROCÉDURES POUR UNE VIE SCOLAIRE SAINE ET HARMONIEUSE SYSTÈME DISCIPLINAIRE DE L ÉCOLE RÈGLES DE VIE DE L ÉCOLE : RESPECT ET SÉCURITÉ Approuvées le 25 mars 2013 (CE 12/13 28) Les manquements à ces règles seront considérés comme majeurs. Ils seront consignés

Plus en détail

5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 c.sanfacon@videotron.ca

5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 c.sanfacon@videotron.ca 5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 LES TECHNIQUES D INTERVENTION Accepter mes propres émotions, éviter l affrontement, respecter l image du jeune. Ce n est pas toujours évident d intervenir

Plus en détail

Le psychiatre face aux risques psycho-sociaux. sociaux. Gestion des conflits en entreprise.

Le psychiatre face aux risques psycho-sociaux. sociaux. Gestion des conflits en entreprise. Le psychiatre face aux risques psycho-sociaux. sociaux. Gestion des conflits en entreprise. Docteur David ATTAL. Psychiatre. Praticien Hospitalier. Centre Hospitalier Régional Universitaire de Marseille.

Plus en détail

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle

Manque de reconnaissance. Manque de contrôle CONTRE-VALEURS 7 octobre 2014 Les contre-valeurs représentent ce que l on cherche à fuir. Elles nous motivent négativement en ce sens où elles incarnent des situations que nous évitons ou que nous cherchons

Plus en détail

COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE?

COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE? 10 504, boulevard Saint-Laurent, local 1 Montréal, (Qc), H3L 2P4; 514.332.9593 www.cliniquebeausoleil.com COMMENT AIDER UN ÉLÈVE QUI BÉGAIE? QU'EST-CE QUE LE BÉGAIEMENT? à Trouble caractérisé par une fréquence

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

Les victimes et auteur-e (s) de violences domestiques dans la procédure pénale

Les victimes et auteur-e (s) de violences domestiques dans la procédure pénale Les victimes et auteur-e (s) de violences domestiques dans la procédure pénale (Le contenu de cette présentation n engage pas le Ministère public) 1 Objectifs et plan I. Tour d horizon des différentes

Plus en détail

La responsabilité civile et pénale. Francis Meyer -Institut du travail Université R. Schuman

La responsabilité civile et pénale. Francis Meyer -Institut du travail Université R. Schuman La responsabilité civile et pénale Francis Meyer -Institut du travail Université R. Schuman La responsabilité civile est la conséquence, soit de l'inexécution d'un contrat, soit d'un acte volontaire ou

Plus en détail

LE MARKETING SOCIAL ET

LE MARKETING SOCIAL ET LE MARKETING SOCIAL ET LA PRÉVENTION DE LA MALTRAITANCE MARIE-HÉLÈNE GAGNÉ 6ème Colloque québécois sur la maltraitance envers les enfants et les adolescents Montréal, 29 octobre 2013 LE FARDEAU DE LA MALTRAITANCE

Plus en détail

Perspectives. Les Orientations générales de la politique monétaire en Afrique du Sud. Ediab Ali. que monétaire

Perspectives. Les Orientations générales de la politique monétaire en Afrique du Sud. Ediab Ali. que monétaire ARTICLE & ETUDE Les Orientations générales de la politique monétaire en Afrique du Sud Ediab Ali Le concept de la politi- Économiste que monétaire La politique monétaire est une des plus importants piliers

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

Dignité de la personne au travail BEI - 12/03 - FR

Dignité de la personne au travail BEI - 12/03 - FR Dignité de la personne au travail BEI - 12/03 - FR Politique en matière de respect de la dignité de la personne au travail La BEI vise à offrir un environnement de travail favorable, qui aide et encourage

Plus en détail

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Le «blues du post-partum» est FRÉQUENT chez les nouvelles mères. Quatre mères sur cinq auront le blues du post-partum. LE «BLUES DU POST-PARTUM» La

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

LA RUMEUR Enquête 1 / Leïla, 3ème

LA RUMEUR Enquête 1 / Leïla, 3ème Enquête 1 / Leïla, 3ème OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES DU MODULE Insister sur l'impact possible d' «une simple rumeur» Sensibiliser aux risques du cyberharcèlement et aux différents types de cyberviolences ZOOM

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/francais/familles/fiches/algeri... LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/francais/familles/fiches/algeri... LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER 1 sur 5 09/06/2010 12:21 LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER ALGERIE Imprimer cette page Textes de référence : - Code de la famille du 9 juin 1984 1. Les formes de dissolution du mariage - La répudiation

Plus en détail

«JEUX DANGEREUX ET PRATIQUES VIOLENTES»

«JEUX DANGEREUX ET PRATIQUES VIOLENTES» BIBLIOGRAPHIE «JEUX DANGEREUX ET PRATIQUES VIOLENTES» PRESENTATION Cette bibliographie thématique comporte aussi bien des documents apportant un regard d experts sur la problématique que des supports variés

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ;

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ; Paris, le 19 septembre 2012 DECISION DU DEFENSEUR DES DROITS N MDE-2012-128 Vu l article 71 1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur

Plus en détail

La solitude du Manager

La solitude du Manager Dans le cadre d une enquête en ligne plus large intitulée Système et Pratiques relationnelles dans l entreprise Le département Etudes et Sondage de Human Asset s est intéressé à La solitude du Manager

Plus en détail

La responsabilité civile et l'entreprise

La responsabilité civile et l'entreprise La responsabilité civile et l'entreprise Dans la présente rubrique, nous poursuivons notre étude de la responsabilité civile, cette fois-ci du point de vue d'un commerce ou d'une entreprise. Les questions

Plus en détail

GUIDE À L INTENTION DES PARENTS DONT L ENFANT A ÉTÉ VICTIME D UN ACTE CRIMINEL

GUIDE À L INTENTION DES PARENTS DONT L ENFANT A ÉTÉ VICTIME D UN ACTE CRIMINEL GUIDE À L INTENTION DES PARENTS DONT L ENFANT A ÉTÉ VICTIME D UN ACTE CRIMINEL TABLE DES MATIÈRES 1. Votre enfant a été victime d un acte criminel?... 3 2. Qu est-ce qu un acte criminel?... 4 A - Les crimes

Plus en détail

SYSTÈME D ENCADREMENT DES ÉLÈVES

SYSTÈME D ENCADREMENT DES ÉLÈVES SYSTÈME D ENCADREMENT DES ÉLÈVES OBJECTIFS : Développer des comportements de non-violence et de respect. Amener l élève à développer des habiletés dans la résolution de ses conflits interpersonnels. Assurer

Plus en détail

Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels

Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels Conférencier : Richard Boyer, Ph. D., chercheur au Centre de

Plus en détail

Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux

Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Indicateurs de diagnostic des risques psychosociaux OUTILS DE LA GRH 1/ La présente annexe propose une

Plus en détail

Les éditions précédentes ne sont plus en vigueur Page 2 sur 4 formulaire-hud-52641-a-french (3/2000) Réf. Guide 7420.8

Les éditions précédentes ne sont plus en vigueur Page 2 sur 4 formulaire-hud-52641-a-french (3/2000) Réf. Guide 7420.8 Annexe au contrat de location Programme de coupons pour le choix du logement, avec aide aux locataires, de la Section 8 Département du Logement et de l'urbanisme des États-Unis Bureau des logements sociaux

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

Loi 12 Fautes et Incorrections (Partie 1 Fautes)

Loi 12 Fautes et Incorrections (Partie 1 Fautes) Loi 12 Fautes et Incorrections (Partie 1 Fautes) Sujets 2 Fautes Conditions de base pour une faute Direct Indirect Inadvertance, imprudence, excès de combativité Charger un adversaire Tenir un adversaire

Plus en détail

LA VIOLENCE À L ÉCOLE :

LA VIOLENCE À L ÉCOLE : NOVEMBRE 2013-10/15 LA VIOLENCE À L ÉCOLE : DE QUOI PARLE-T-ON? Cécile VAN HONSTÉ Fédération des Associations de Parents de l Enseignement Officiel ASBL Avenue du Onze Novembre, 57 1040 Bruxelles Tel.

Plus en détail

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress Dr N. Lafay Introduction Stress = événements de vie Stress, bases physiologiques Événements de vie, bases épidémiologiques Adaptation du sujet à une

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen

L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen La video pour la sensibilisation à la santé 1 Project de pratique efficace en santé publique Sommaire L efficacité de la vidéo pour la sensibilisation à la santé : examen Le mandat de la santé publique

Plus en détail

Facebook pour les nuls

Facebook pour les nuls Facebook pour les nuls Véritable phénomène de société, le réseau social Facebook révolutionne la Toile. Aujourd hui, en Suisse, il y a plus d adolescents inscrits que non inscrits sur ce site. Décryptage

Plus en détail

Le VIGOR L inventaire des victimes de leurs objectifs, options et risques

Le VIGOR L inventaire des victimes de leurs objectifs, options et risques Le VIGOR L inventaire des victimes de leurs objectifs, options et risques Un outil de planification de la sécurité pour aider les personnes victimes de violence à évaluer les risques et décider comment

Plus en détail

L UNAF LA DEMI-PART FISCALE

L UNAF LA DEMI-PART FISCALE L UNAF et LA DEMI-PART FISCALE Union nationale des associations familiales 28 place Saint-Georges 75009 PARIS Tél : 01 49 95 36 00 Fax : 01 40 16 12 76 www.unaf.fr 1/11 L'UNAF et la suppression de la demi-part

Plus en détail