CONNAITRE LE PROJET e-post

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONNAITRE LE PROJET e-post"

Transcription

1 CONNAITRE LE PROJET e-post I. Contexte et justification du projet Le service public de la Poste au Cameroun a beaucoup souffert de la crise économique et des bouleversements technologiques qui sont intervenus dans le monde depuis les années 80. L avènement d Internet et la vulgarisation du courrier électronique, le développement de la téléphonie mobile, des messageries privées et la profusion des institutions de transfert d argent ont mis le service postal camerounais dans une situation de pression permanente et de forte concurrence. Cet état des choses a ainsi abouti à un choc psychologique sans précédent pour cette institution étatique avec notamment une perte de sa position dominante et quasi monopolistique dans son secteur d activités. Les nombreuses réformes dans les secteurs connexes comme celui des banques classiques n ont pas atteint la Poste et la restructuration du secteur postal s est malheureusement illustrée par des échecs managériaux et structurels, écornant au passage l image d une institution déjà fragilisée. Dans le cadre de son programme de redressement de la Cameroon Postal Services pour son repositionnement sur le marché, le Gouvernement camerounais a inscrit comme priorités, la modernisation de l outil de production et le renforcement des capacités du personnel. Suite aux financements obtenus (65,650 millions de dollars US, soit environ 31 milliards de francs CFA) lors de la visite du Chef de l Etat S.E. M. Paul BIYA en Chine, au mois de juillet 2011, matérialisés par la signature d une convention de prêt entre le Cameroun, représenté par le Ministre de l Economie, de la Planification et de l Aménagement du Territoire (MINEPAT) et la Chine, représentée par le Vice Président de la Export-Import Bank China, la construction d un réseau moderne d interconnexion (plate-forme e-post) de deux cent trente quatre (234) bureaux de Poste a été réalisée par la société Huawei. La mise en place du projet e-post se présente comme la réponse parfaite à ce défi. Son déploiement permettra à la Cameroon Postal Services (CAMPOST) de disposer d un précieux outil de travail pour, d une part améliorer de manière considérable la qualité des services fournis à tous les usagers, qu ils soient situés en zone urbaine ou en zone rurale et d autre part, introduire aisément les nouveaux services de la Poste numérique tels que recommandée par l Union postale Universelle (UPU). II. Présentation de la plateforme e-post 1

2 1. Objectif L objectif majeur du Projet e-post est de moderniser l outil de production de la Cameroon Postal Services et sécuriser son environnement informatique par l inter-connexion, via la fibre optique et VSAT, des 234 bureaux de poste du réseau de la CAMPOST. 2. Constitution technique du Projet Le Projet e-post est une plate forme qui s appuie sur un Data Center (Centre de traitement des données), des guichets automatisés dans les bureaux de poste et un réseau d interconnexion des bureaux de poste comportant un sous-réseau fibre optique et un sous-réseau satellitaire, l ensemble dans un environnement hautement sécurisé. La composante fibre optique du projet e-post a un linéaire de 710,258 km, dont 300,258 km de fibre CAMTEL et 410 km de fibre propriétaire. Le réseau satellitaire s appuie sur un hub situé sur le site CAMTEL de Zamengoué et 110 stations VSAT, l ensemble interconnecté à travers le satellite AMOS-5. Cette plate-forme s articule autour de : a- La Data Center La Data Center est un immeuble bâti de type R+1 doté d une superficie d occupation de 640 m2. Elle abrite un espace d hébergement des serveurs, les applications du projet, un Centre d appel, un Centre de monitoring du réseau, un Centre de télésurveillance des établissements et des édifices de la Cameroon Postal Services, une salle de réunion et des bureaux. Le Data Room L espace d hébergement des serveurs d une superficie de 100 m2 peut accueillir jusqu à 50 baies de serveurs. Le projet en occupe vingt-sept (27) au départ pour l hébergement de soixante quatorze (74) serveurs. Vingt-trois (23) autres baies pourront être déployées pour d autres activités. b. Les applications du projet e-post Postal Integrated System (PIS) : cette application fournira toutes les informations en temps réel sur les activités postales (acheminement des colis, dépêches, diverses statistiques), dans le but d améliorer le management et la gestion ; 2

3 Office automation : c est une plateforme de travail collaboratif permettant le partage des ressources à travers un portail web pour l ensemble des sites connectés (les bureaux de poste, les établissements, le siège de la CAMPOST, la Data Center) ; IP Multimédia Subsystem : il s agit d une plateforme destinée à la fourniture de la téléphonie VoIP pour l ensemble des bureaux de poste ainsi que le siège de la CAMPOST ; Network Video Surveillance : cette plateforme fournit en temps réel des images des bureaux de poste connectés à travers différentes caméras installées dans ces bureaux de poste ; Vidéo Conférence : c est une plateforme de vidéoconférence permettant d établir des sessions de vidéoconférence entre le siège de la CAMPOST et les établissements postaux connectés au réseau. c. Le Centre d appels/call Center Le Centre d appel dont le code d accès attribué par l ART est le 8142, va permettre de traiter les appels en provenance des usagers qui sont en quête d assistance ou d informations sur les produits de la Cameroon Postal Services, et autres services. Il comporte dix (10) positions de télé opératrices extensibles à quarante (40) moyennant renégociation de la licence. d. Le Centre de monitoring du réseau Un espace de 37,26 m2 a été aménagé pour la supervision du réseau. Le rôle de la supervision est de détecter les incidents sur le réseau et de déclencher les actions qui permettent de les corriger. Ces corrections peuvent se faire à distance à partir du centre de supervision ou sur le site par des techniciens en astreinte. e. La salle des réunions La salle des réunions d une capacité de 26 places assises, équipée d un dispositif de rétroprojection et d un écran de vidéoconférence de 65 pouces, permet d organiser des réunions et des formations en présentiel (physique) et à distance. f. La salle de commande d énergie 3

4 La salle de commande des installations d énergie du Data center regroupe les dispositifs de commande de l alimentation et les ateliers d énergie de secours. On y trouve une armoire de commande, deux onduleurs de 90 Kva dont l alimentation est secourue par deux (02) racks de 120 batteries de 100 Ampères, deux (02) racks de 48 batteries de 300 Ampères destinés à secourir l alimentation des équipements sous 48 Volts, des dispositifs de détection et d extension des incendies, etc. g. Le réseau d interconnexion Le réseau d interconnexion des bureaux de Poste vise à interconnecter deux-cent trente quatre (234) bureaux de Poste, dont 124 par fibre optique et 110 par satellite, l ensemble convergeant vers un Data Center, noeud principal du réseau. 3. La sécurité La garantie de la sécurité des ressources (serveurs, applications et bases de données) hébergées dans un Data center justifie sa raison d être. Que ce soit au plan de l alimentation, des conditions ambiantes d environnement ou de la protection des applications et des données contre les cybers attaques, le Data center de l e-post répond à cette préoccupation. Ce projet participe de la modernisation, mais davantage de la sécurisation de toute l infrastructure. En plus, il sera désormais possible de savoir tout ce qui se passe en temps réel sur l ensemble du réseau aussi bien dans la chaîne du courrier que des finances. Avec cet outil, on saura donc qui est entré dans les machines par exemple et qui a fait quoi, bref tous les mouvements dans le réseau laisseront une trace. Dans le même chapitre, on notera une très grande fluidité dans les communications. L indisponibilité «de la ligne». 4. Financement Le montant de la Convention de prêt signé entre l Etat du Cameroun et la Export-Import Bank China est de 433 millions de Yuan chinois, correspondant à 65,650 millions de dollars US, soit environ 31 milliards de francs CFA estimés sur la base du taux de change du dollar US. Ce prêt dont le taux d intérêt annuel fixé à 2%, sera remboursé en trente (30) semestrialités sur quinze (15) ans, avec un différé de cinq (05) ans. A partir du 20 juillet 2017, l annuité comportera l amortissement de la dette et l intérêt. 5. Bénéficiaires finaux 4

5 Il s agit de : les populations, les usagers de la Poste ; le secteur postal ; le gouvernement et les institutions publiques. 6. Retombées du projet a. Les retombées pour la CAMPOST Il va de soi qu avec cet outil, le visage de la Poste camerounaise sera plus reluisant. Cela se traduit par : la reconquête du leadership (marché national et sous-régional) ; l amélioration de l image et du chiffre d affaires ; le développement des produits innovants (e-commerce, monétique, courrier hybride, gestion électronique des documents et archives, timbre électronique, télémédecine, télé- enseignement, etc.) ; la meilleure visibilité des activités de la Poste sur l étendue du territoire national ; l amélioration du classement sur l échiquier international (UPU) ; De plus, grâce à ce projet, l Etat du Gouvernement avancera de manière significative dans la mise en œuvre de la gouvernance électronique et dans le développement des points d accès aux TIC. b. Les retombées pour l Etat La Cameroon Postal Services dotée de la plateforme e-post constituera une source : de création de nouveaux emplois ; d amélioration du taux de contribution à l économie nationale ; d amélioration de l image du Cameroun dans les instances postales internationales ; d amélioration de l accès des populations aux TIC. En somme, au-delà de servir de support aux applications métiers de la Cameroon Postal Services, les infrastructures ainsi déployées pourront idéalement être utilisées comme socle de la gouvernance électronique au Cameroun. Diverses Administrations et Institutions publiques pourront alors installer les miroirs de leurs serveurs dans le centre de traitement de données de Yaoundé, lesquels seront accessibles pour leurs structures décentralisées et les populations de l arrière-pays à travers les nœuds du réseau e-post déployés dans 5

6 les bureaux de Poste, faisant de ces bureaux de véritables guichets de l e- Government. c. Les retombées pour les usagers La mise en exploitation de la plateforme e-post ouvre de grandes perspectives pour la Poste, en matière de développement des services en ligne, notamment, le commerce électronique, la monétique, le courrier hybride Toutes choses qui permettront à la Poste camerounaise de se positionner sur le marché des services en ligne d aujourd hui et de demain. Ainsi, c est toute la communauté des usagers de la Poste, composée essentiellement de petits épargnants, des populations rurales à faible revenu, des retraités, etc., qui retrouvera la confiance perdue il y a longtemps. 7. Personnels formés à cet outil High Tech Conscient de cette évidence, le marché passé avec la société Huawei Technologies Co avait prévu la formation de cinquante (50) techniciens en Chine sur les équipements délivrés. Après la formation d une première vague de dix-neuf (19) techniciens en Chine, il a été décidé que cette formation soit délocalisée au Cameroun, afin qu un plus grand nombre de techniciens puisse en bénéficier. Au total, cent quatre-vingt-douze (192) ingénieurs seront formés sur les équipements de l e-post et deux (200) agents de guichet référents qui se chargeront de former leurs collègues. Avec cette masse d agents formés, le Cameroun est fin prêt pour prendre en main l exploitation, la gestion et la maintenance de l infrastructure e-post. 8. Quelques dates clés du Projet 1er août 2009 : signature du contrat commercial entre la Cameroon Postal Services et Huawei technologies Co. Ltd est signé. Il prévoit la construction d un réseau capillaire de télécommunications privé destiné à l interconnexion de deux cent trente quatre (234) bureaux de poste, autour d une Data Center située à Yaoundé ; 13 juillet 2011 : le Chef de l Etat son excellence Paul BIYA signe le décret n 2011/222 qui habilite le Ministre de l Economie, de la Planification et de l Aménagement du Territoire à signé avec Exim Bank 6

7 de la République Populaire de Chine, un accord de prêt de 32,78 Milliards de Francs CFA pour le financement de la construction de l e-post ; 5 janvier 2012 : Lancement des travaux de construction du Data Center ; 30 juillet 2013 : Réception du premier lot de ce contrat constitué de véhicules et motos ; 21 septembre 2013 : Réception du lot Hub du réseau satellitaire et 05 stations V-SAT. III. LES PARTIES PRENANTES AU PROJET e-post 1. Promoteurs du projet a. MINPOSTEL Le Ministère des Postes et Télécommunications est responsable de l élaboration et de la mise en œuvre de la politique du Gouvernement en matière de Postes, des Télécommunications et des Technologies de l Information et de la Communication. A ce titre : Il étudie, réalise ou fait réaliser les équipements et infrastructures correspondants aux secteurs des postes et télécommunications ; Il assure le développement des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) ainsi que des communications électroniques sous toutes leurs formes en liaison avec les Administrations concernées ; Il assure la promotion des investissements dans le secteur en relation avec le Ministère de l Economie, de la Planification et de l Aménagement du Territoire et les organismes concernés ; Il assure ou fait assurer la formation des personnels de son secteur ; Il suit les activités des sociétés de télécommunications mobiles ou par satellites ; 7

8 Il suit les activités liées au commerce électronique et les questions de cybersécurité et de cybercriminalité en liaison avec les Administrations concernées ; Il élabore, analyse et tient les statistiques relatives aux domaines des Postes et Télécommunications et des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) ; Il suit les activités des organismes de régulation intervenant dans son secteur de compétence. Il assure la liaison entre le Gouvernement et l Union Postale Universelle (UPU) ainsi qu avec l Union Internationale des Télécommunications (UIT) en liaison avec le Ministère des Relations Extérieures. Il exerce la tutelle sur : L Agence de Régulation des Télécommunications (ART) ; L Agence Nationale des Technologies de l Information et de la Communication (ANTIC) ; La Cameroon Télécommunications (CAMTEL) ; La Cameroon Postal Services (CAMPOST). Il exerce en outre la tutelle technique sur l Ecole Nationale Supérieure des Postes et Télécommunications (ENSPT). b. CAMPOST La Cameroon Postal Services (CAMPOST) est une société à capital public jouissant d une autonomie financière et créée par décret N 2004/95 du 23 avril 2004 du Président de la République. Missions La CAMPOST travaille au quotidien pour : Assurer et exploiter les réseaux et services postaux ; Fournir des prestations postales à caractère financier ; Promouvoir l épargne nationale ; Offrir des prestations relatives aux moyens et de transfert de fonds ; Assurer la gestion des produits d assurances et du patrimoine. La CAMPOST est dotée d un puissant réseau postal et financier constitué de : 8

9 234 bureaux de poste (sur toute l étendue du territoire) ; 58 points et agences EMS (dans plusieurs villes du pays) ; 07 centres des chèques postaux ; 02 centres des colis postaux (Douala, Yaoundé) ; 02 centres de tri et transit (Douala, Yaoundé) ; 02 magasins d imprimés (Douala, Yaoundé) ; 02 unités CADEN (Courrier des Administrations et des entreprises à Douala et Yaoundé) ; 01 agence comptable des timbres postes ; 01 centre de contrôle des mandats (Yaoundé) ; 01 centre de rebut et du contentieux. Portefeuille clients La CAMPOST détient en portefeuille : comptes courant dans les 7 centres de chèques postaux ; abonnés aux boîtes postales ; clients grands comptes EMS (Express Mails services) ; clients grands comptes CADEN (Courrier des Administrations et des Entreprises) ; épargnants. Contacts Site web: Tél: / /

10 2. Bailleur de fond EXIM BANK CHINA Fondée en 1994, la Banque Export-Import de Chine est une banque d Etat, propriété exclusive du gouvernement chinois et sous l autorité directe du Conseil d Etat. Ses notes de crédit internationales sont les mêmes que les notes souveraines de la Chine. La Banque a son siège à Beijing.. Le mandat principal de la Banque Export-Import de Chine est de faciliter les exportations et importations de produits mécaniques et électroniques chinois, des ensembles complets d équipement et de nouvelles et produits high-tech, d aider les entreprises chinoises à avoir un avantage comparatif dans la maîtrise d ouvrage en mer et investissements à l étranger, et promouvoir le développement économique international, la coopération et le commerce. Contacts : No.30, Fuxingmennei Street, Xicheng, Beijing , République populaire de Chine Tél: (8610) Fax: (8610) Partenaire technique du projet Huawei Fondée en 1988, Huawei Technologies Co. Ltd est une entreprise chinoise dont le siège social se trouve à Shenzhen en Chine. Active dans le secteur des Technologies de l Information et de la Communication (TIC), Huawei s est spécialisée dans la fourniture des matériels, des logiciels et des prestations de services pour les réseaux de télécommunications des opérateurs et les réseaux informatiques des entreprises. Le premier produit commercialisé par Huawei en 1988 est le PABX, un commutateur pour les entreprises. En 2008, Huawei est à la tête des dépôts de brevets à l Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) avec 1737 brevets et est depuis resté dans le trio de tête des déposeurs de brevets. En 2010, Huawei devient le deuxième fournisseur mondial en réseaux de télécommunications, derrière Ericsson et devant Nokia Siemens Networks, Alcatel-Lucent, Cisco Systems et ZTE. 4. Maitre d œuvre 10

11 Les travaux d interconnexion, et de réhabilitation globale du réseau CAMPOST ont été réalisés par la firme chinoise HUAWEI Technologies Co, tandis que la maîtrise d œuvre était assurée par MAAS TELECOM. MAAS TELECOM est un cabinet américain spécialisé dans les télécommunications et les réseaux. Il est basé à New-York et dispose de plusieurs représentations à travers le monde entier. 11

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions 1. Présentation de l ADIE o Qu est ce que l ADIE? o Notre mission o Nos activités 2. Approche e-sénegal o o o Double Approche Approche e-gouvernement Approche e-citoyen 3. Notre approche des formulaires

Plus en détail

REPUBLIQUE DU CAMEROUN

REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIQUE DU CAMEROUN Ministère des Postes et Télécommunications En collaboration avec la Commission de l Union Africaine Conclusions de l atelier de formation sur les meilleures pratiques pour la mise

Plus en détail

SIGNATURE DE CONVENTION AVEC LA CHAMBRE DE COMMERCE. Madame le Directeur général de la Chambre de Commerce et d Industrie de Côte

SIGNATURE DE CONVENTION AVEC LA CHAMBRE DE COMMERCE. Madame le Directeur général de la Chambre de Commerce et d Industrie de Côte SIGNATURE DE CONVENTION AVEC LA CHAMBRE DE COMMERCE ALLOCUTION DU DG DE LA POSTE DE COTE D IVOIRE Monsieur le 1 er Vice-Président, représentant Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

CENTRE NATIONA L DU REGISTRE DU COMMERCE (CNRC)

CENTRE NATIONA L DU REGISTRE DU COMMERCE (CNRC) République Algérienne Démocratique & Populaire Ministère du Commerce CENTRE NATIONA L DU REGISTRE DU COMMERCE (CNRC) ENTRE TELEMATIQUE ET GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS Présentée par madame ABDELLAOUI

Plus en détail

Chapitre 21 : POSTE ET TELECOMMUNICATIONS

Chapitre 21 : POSTE ET TELECOMMUNICATIONS Chapitre 21 : POSTE ET TELECOMMUNICATIONS SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 370 II. LISTE DES TABLEAUX... 370 III. PRESENTATION... 371 IV. METHODOLOGIE... 371 V. DEFINITIONS... 371 VI. SOURCES DES DONNEES...

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

Chapitre 21 : POSTE ET TELECOMMUNICATIONS

Chapitre 21 : POSTE ET TELECOMMUNICATIONS Chapitre 21 : POSTE ET TELECOMMUNICATIONS SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 294 II. LISTE DES TABLEAUX... 294 III. PRESENTATION... 295 IV. METHODOLOGIE... 295 V. DEFINITIONS... 295 VI. SOURCES DES DONNEES...

Plus en détail

UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE. CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a. Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE

UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE. CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a. Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE CA C 2 EPDCE 2010.2 Doc 6a Original: anglais CONSEIL D ADMINISTRATION/CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE Commission mixte 2 (Développement et coopération) Equipe de projet «Développement

Plus en détail

440 hectares 2 milliards d euros

440 hectares 2 milliards d euros EUROSITY EUROSITY, UNE PLATEFORME SINO-EUROPéENNE UNIQUE EN EUROPE Une plateforme innovante de coopération industrielle, commerciale et académique, d une ampleur sans précédent, entre la France et la Chine,

Plus en détail

GROUPE BARID AL MAGHRIB. Barid eshop

GROUPE BARID AL MAGHRIB. Barid eshop GROUPE BARID AL MAGHRIB Barid eshop GROUPE BARID AL MAGHRIB Barid Al Maghrib: Quelques chiffres Clés: Chiffre d affaires: 1,4 MM DH Collaborateurs: 8000 Nombre d agences 1800 Flotte: ~ 600 véhicules GROUPE

Plus en détail

BP 2015. Les équipements technologiques de l'administration. Mme Calais, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie»

BP 2015. Les équipements technologiques de l'administration. Mme Calais, Rapporteur de la commission «Finances, administration générale et économie» Direction Informatique et Réseaux Direction 27DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BP 2015 Les équipements technologiques de l'administration Mme

Plus en détail

Informations personnelles

Informations personnelles Informations personnelles Nom et prénom : REZGUI Kamel Date et lieu de naissance : 27 novembre 1963 à Tunis Nationalité : Tunisienne Emploi : Enseignant - chercheur à Sup Com et avocat à la cour Adresse

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers retours positifs d un projet innovant

DOSSIER DE PRESSE. Les premiers retours positifs d un projet innovant Inauguration 28 Novembre 2007 DOSSIER DE PRESSE ADITU, un outil de la compétitivité économique et numérique des territoires Les premiers retours positifs d un projet innovant Inauguration 28 Novembre 2007

Plus en détail

Autorité pour la Promotion de la Recherche Pétrolière au Mali (AUREP)

Autorité pour la Promotion de la Recherche Pétrolière au Mali (AUREP) MINISTERE DES MINES ********* REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple - Un But - Une Foi ******** Autorité pour la Promotion de la Recherche Pétrolière au Mali (AUREP) DOCUMENT DU PROJET Intitulé du Projet : Banque

Plus en détail

Construire Maintenant Les Projets de demain

Construire Maintenant Les Projets de demain Construire Maintenant Les Projets de demain La Société Watanserve spa est une société par actions de droits Algérien filiale de Munir Sukhtian Group, crée le 29 Février 2004 pour répondre initialement

Plus en détail

Gestion de la relation client

Gestion de la relation client Gestion de la relation client La relation client étant précise, un client n étant jamais acquis, nous proposons des solutions visant à optimiser la relation client. I-Reflet est une technologie naturellement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE POINT DE PRESSE

DOSSIER DE PRESSE POINT DE PRESSE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie MINISTERE DU TRAVAIL ET DE LA SECURITE SOCIALE SECRATARIAT GENERAL CELLULE DE COMMUNICATION REPUBLIC OF CAMEROON Peace Work Fatherland MINISTRY OF LABOUR AND

Plus en détail

Crédit Foncier Du Cameroun. Ensemble réalisons vos projets immobiliers au Cameroun en toute confiance

Crédit Foncier Du Cameroun. Ensemble réalisons vos projets immobiliers au Cameroun en toute confiance Crédit Foncier Du Cameroun Ensemble réalisons vos projets immobiliers au Cameroun en toute confiance Le Crédit Foncier du Cameroun (CFC) est une société de Capital public avec conseil d administration.

Plus en détail

L hébergement de vos données et applications de manière sûre et pérenne

L hébergement de vos données et applications de manière sûre et pérenne TDF, OPÉRATEUR DE DATACENTERS RÉGIONAUX L hébergement de vos données et applications de manière sûre et pérenne Notre mission : faire naître les opportunités et faciliter le développement du «business»

Plus en détail

8 ème Séminaire du FRATEL «Le rôle central du consommateur dans la définition des actions du régulateur»

8 ème Séminaire du FRATEL «Le rôle central du consommateur dans la définition des actions du régulateur» U1 U2 8 ème Séminaire du FRATEL «Le rôle central du consommateur dans la définition des actions du régulateur» AGENCE DE REGULATION DES TELECOMMUNICATIONS DU CAMEROUN PRESENTATIONS DE : OWONA NOAH SUZY,

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail

RECRUTEMENT D UN TECHNICIEN SUPERIEUR AU SEIN DE LA DIVISION DES SERVICES INFORMATIQUES DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA

RECRUTEMENT D UN TECHNICIEN SUPERIEUR AU SEIN DE LA DIVISION DES SERVICES INFORMATIQUES DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA REPUBLIQUE DU CAMEROUN ------------------------- --------------------- Paix Travail - Patrie Secrétariat Général ----------------- AVIS D APPEL A CANDIDATURE RECRUTEMENT D

Plus en détail

NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale

NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale Réunion Ad hoc NATIONS UNIES COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Bureau Sous-Régional pour l Afrique Centrale F Distr. : GENERAL ECA/SRO-CA/AHEGM.HLTIC/13/Inf.1 Février : 2013 Original : Français Ad Hoc

Plus en détail

13 ème réunion annuelle de FRATEL Bâle, 30 novembre - 1 er décembre 2015

13 ème réunion annuelle de FRATEL Bâle, 30 novembre - 1 er décembre 2015 Office fédéral de la Communication - OFCOM Commission de la Communication - ComCom 13 ème réunion annuelle de FRATEL Bâle, 30 novembre - 1 er décembre 2015 «Quel impact des convergences entre réseaux sur

Plus en détail

Analyse du marché de fourniture en gros de services Internet (haut débit et très haut débit) en Tunisie

Analyse du marché de fourniture en gros de services Internet (haut débit et très haut débit) en Tunisie REPUBLIQUE TUNISIENNE INSTANCE NATIONALE DES TELECOMMUNICATIONS DE TUNISIE CONSULTATION N 15/2013 Analyse du marché de fourniture en gros de services Internet (haut débit et très haut débit) en Tunisie

Plus en détail

Loi n 2013/011 du 16 décembre 2013 Régissant les zones économiques au Cameroun

Loi n 2013/011 du 16 décembre 2013 Régissant les zones économiques au Cameroun Loi n 2013/011 du 16 décembre 2013 Régissant les zones économiques au Cameroun Le parlement a délibéré et adopté, le président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : Chapitre I DISPOSITIONS

Plus en détail

Appel à Projets MEITO CYBER

Appel à Projets MEITO CYBER Appel à Projet 2014 2015 RÈGLEMENT Appel à Projets MEITO CYBER Soumission des propositions Contacts Les dossiers de candidature sont téléchargeables sur le site de la MEITO : www.meito.com Les dossiers

Plus en détail

Smart Technologies. To exceed our Customers Expectations. en donnant le meilleur de nous même pour répondre avec satisfaction à leurs attentes.

Smart Technologies. To exceed our Customers Expectations. en donnant le meilleur de nous même pour répondre avec satisfaction à leurs attentes. Smart Technologies Est une société spécialisée dans la fourniture de services et la gestion des environnements technologiques complexes tels que les systèmes d information d entreprise, les intranets,

Plus en détail

LES RÉSEAUX INFORMATIQUES

LES RÉSEAUX INFORMATIQUES LES RÉSEAUX INFORMATIQUES Lorraine Le développement d Internet et de la messagerie électronique dans les entreprises a été, ces dernières années, le principal moteur de la mise en place de réseau informatique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les numéros de téléphone passent de 8 à 9 chiffres au Cameroun Ministère des Postes et Télécommunications

DOSSIER DE PRESSE. Les numéros de téléphone passent de 8 à 9 chiffres au Cameroun Ministère des Postes et Télécommunications 1 Les numéros de téléphone passent de 8 à 9 chiffres au Cameroun Ministère des Postes et Télécommunications A l occasion du point de presse du Ministre des Postes et Télécommunications Yaoundé, le 24 septembre

Plus en détail

Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication: Des Réalisations Importantes et des Perspectives Prometteuses

Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication: Des Réalisations Importantes et des Perspectives Prometteuses REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère des Technologies de la Communication Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication: Des Réalisations Importantes et des Perspectives Prometteuses Grâce

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITE PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITE PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION OMPI SCIT/5/6 ORIGINAL : anglais DATE : 18 mai 2000 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITE PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION COMITÉ PLÉNIER Cinquième session Genève,

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN Société : VNEXT est une société de conseil et d expertises technologiques dans le domaine de l infrastructure IT, le développement des logiciels et la formation professionnelle.

Plus en détail

STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI)

STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI) STATUTS de la Direction de l Informatique et des Systèmes d Information (DISI) Article 1 : Préambule. La Direction de l Informatique et des Systèmes d Information est un service général de l Université

Plus en détail

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 La Belgique joue actuellement un rôle de premier plan dans le déploiement de nouvelles technologies pour l internet à très haut débit. Les

Plus en détail

La plateforme de tourisme territorial PROPOSITION DE PARTENARIAT DE

La plateforme de tourisme territorial PROPOSITION DE PARTENARIAT DE La plateforme de tourisme territorial PROPOSITION DE PARTENARIAT DE Groupe CIOA Groupe CIOA LA SOLUTION DE E-TOURISME POUR LA PROMOTION DES TERRITOIRES TERRITOURISM EST UNE PLATEFORME DIGITALE A DESTINATION

Plus en détail

LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS

LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS I) CONTEXTE II) LES GRANDS CHANGEMENTS III) DISPOSITIF DE GESTION DU CODE REGIMES: BENEFICE DES AVANTAGES PLUS FAVORABLES MECANISME DE CONTRÔLE ET DE SUIVI EVALUATI

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

Le contrat SID-Hébergement

Le contrat SID-Hébergement Version : 2.5 Revu le : 22/07/2010 Auteur : Jérôme PREVOT Le contrat SID-Hébergement Hébergement Applicatif En quoi cela consiste? Objectif : Fournir au client une solution hébergée de son système d information

Plus en détail

-------------------------- -----------------------------

-------------------------- ----------------------------- ---------- ------------- REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie MINISTERE DE L ECONOMIE, DE LA PLANIFICATION ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE PROJET COMPETITIVITE DES FILIERES DE CROISSANCE -------------

Plus en détail

Chapitre 20 : POSTES ET TELECOMMUNICATIONS

Chapitre 20 : POSTES ET TELECOMMUNICATIONS Chapitre 20 : POSTES ET TELECOMMUNICATIONS 1. Présentation... 2. Méthodologie... 3. Sources des données... 4. Graphiques... 5. Tableaux... LISTE DES GRAPHIQUES Graphique 20. 1: Evolution Parc d'abonnés

Plus en détail

Appel à candidatures pour le recrutement d un cadre de suivi et d un responsable de l information et de la communication

Appel à candidatures pour le recrutement d un cadre de suivi et d un responsable de l information et de la communication REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON UNION EUROPEENNE EUROPEAN UNION COOPERATION CAMEROUN UNION EUROPEENNE CAMEROON EUROPEAN UNION COOPERATION Programme d Appui à la Société Civile Civil Society

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES BURKINA FASO ----------------------------- MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI PROJET EMPLOIS DES JEUNES ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES AU BURKINA FASO (PEJEDEC/BF)

Plus en détail

Service des Systèmes d Informations

Service des Systèmes d Informations Service des Systèmes d Informations Les systèmes d informations représentent les moyens logiciels, matériels, et humains pour permettre aux utilisateurs d'utiliser les ressources informatiques dans le

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

CONVENTION DE CODEVELOPPEMENT DE RESEAUX DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES

CONVENTION DE CODEVELOPPEMENT DE RESEAUX DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES CONVENTION DE CODEVELOPPEMENT DE RESEAUX DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES ENTRE : Le Syndicat Mixte Gironde Numérique, crée à compter du 1 er août 2007 Domicilié Hôtel du Département Esplanade C. de Gaulle

Plus en détail

Quadria e.services. U n e e n t r e p r i s e e n g a g é e d a n s l e s n o u v e l l e s t e c h n o l o g i e s. Expertise

Quadria e.services. U n e e n t r e p r i s e e n g a g é e d a n s l e s n o u v e l l e s t e c h n o l o g i e s. Expertise Quadria e.services U n e e n t r e p r i s e e n g a g é e d a n s l e s n o u v e l l e s t e c h n o l o g i e s Structure Entité de la société Quadria, représentant 400 collaborateurs sur une vingtaine

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés.

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés. REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2014.0019/DP/SG du 30 avril 2014 du président de la Haute Autorité de santé portant organisation générale des services de la Haute Autorité de santé Le président de la Haute

Plus en détail

SERVICES ON LINE SUR PLATE- FORME IP. Des solutions par les nouvelles technologies de l information et de la communication...

SERVICES ON LINE SUR PLATE- FORME IP. Des solutions par les nouvelles technologies de l information et de la communication... SERVICES ON LINE SUR PLATE- FORME IP Des solutions par les nouvelles technologies de l information et de la communication... PARCOURS EEPAD / EAD 1992 EEPAD NTICE visioconférence, Internet 1997 EEPAD Télé

Plus en détail

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel

Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Services Professionnels Centre de Contacts Mitel Débutez un voyage vers la modernisation et l évolutivité : Elevez le niveau de votre performance commerciale Pour moderniser votre centre de contact : Passez

Plus en détail

Service Logistique. 1 Service Logistique

Service Logistique. 1 Service Logistique Service Logistique 1 Service Logistique Service Logistique 2 1 PRÉSENTATION A. Missions Directie Generaal 1) Soutien 2) Innovation et changement Le service Logistique offre un soutien logistique aux directions

Plus en détail

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS)

FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) FONDS DE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE (FDEÉS) Guide de demande de financement JUILLET 2015 Table des matières QU EST-CE QUE L ÉCONOMIE SOCIALE?... 5 LES ORGANISMES ADMISSIBLES...

Plus en détail

AGARIK, GROUPE ATOS PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ. Agarik, hébergeur d un monde intelligent

AGARIK, GROUPE ATOS PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ. Agarik, hébergeur d un monde intelligent AGARIK, GROUPE ATOS PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ Agarik, hébergeur d un monde intelligent Profil société 2 Profil La société SECTEUR D ACTIVITÉ : CLOUD ET INFOGÉRANCE Société du groupe ATOS Effectif : 50

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 19 octobre 2012 POLITIQUE A06 CONFORTER L'ATTRACTIVITÉ ÉCONOMIQUE DURABLE DES YVELINES

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 19 octobre 2012 POLITIQUE A06 CONFORTER L'ATTRACTIVITÉ ÉCONOMIQUE DURABLE DES YVELINES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DES YVELINES Direction Générale des Services Direction de l'economie et de l'emploi DEE-Mission Numérique 2012-CP-4337 Affaire suivie par : M. Truchy Poste: RAPPORT A LA

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DES REFORMES 2014, FOCUS DOING BUSINESS 2015

NOTE DE PRESENTATION DES REFORMES 2014, FOCUS DOING BUSINESS 2015 Réf.: 25_2014/SEA/120514 COMMUNICATION SUR LES REFORMES D AMELIORATION DE L ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES, FOCUS DOING BUSINESS NOTE DE PRESENTATION DES REFORMES 2014, FOCUS DOING BUSINESS 2015 +usiness 2015

Plus en détail

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP PRESENTATION DE LA PROBLEMATIQUE Dans le cadre de la dérégulation des télécommunications d un pays Africain, un industriel Européen s appuyant sur sa filiale basée dans ce pays, souhaite devenir «ISP»

Plus en détail

Elle a pour mission la réalisation des projets sur l E-Gouvernance.

Elle a pour mission la réalisation des projets sur l E-Gouvernance. L ANRE est un organisme EPIC rattaché à la Primature (tutelle technique) Et au Ministère des Finances et du Budget (tutelle financière). Elle a pour mission la réalisation des projets sur l E-Gouvernance.

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LA CREATION DES SERVICES GOUVERNEMENTAUX EN RESEAUX ET EN LIGNE. Tanger (Maroc), 14 18 Janvier 2008

SEMINAIRE SUR LA CREATION DES SERVICES GOUVERNEMENTAUX EN RESEAUX ET EN LIGNE. Tanger (Maroc), 14 18 Janvier 2008 SEMINAIRE SUR LA CREATION DES SERVICES GOUVERNEMENTAUX EN RESEAUX ET EN LIGNE Tanger (Maroc), 14 18 Janvier 2008 Utilisation des TICs dans la gestion des SGG et dans l accomplissement de l action gouvernementale

Plus en détail

LA GESTION DU RECOUVREMENT DE CREANCES. Des solutions adaptées et évolutives dans le traitement de la Relation Client

LA GESTION DU RECOUVREMENT DE CREANCES. Des solutions adaptées et évolutives dans le traitement de la Relation Client LA GESTION DU RECOUVREMENT DE CREANCES Des solutions adaptées et évolutives dans le traitement de la Relation Client Siège : ERIVAL Ingénierie - 116 Rue Marc Seguin «ZA La Savine» 07500 GUILHERAND GRANGES

Plus en détail

Section IFLA des services de Bibliothèque et de recherche. Août 2014 L innovation dans le système d information parlementaire au Cameroun

Section IFLA des services de Bibliothèque et de recherche. Août 2014 L innovation dans le système d information parlementaire au Cameroun Section IFLA des services de Bibliothèque et de recherche parlementaires 30 e préconférence annuelle Paris, 14 Août 2014 L innovation dans le système d information parlementaire au Cameroun Par: ALIM GARGA

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES RECRUTEMENT DU PERSONNEL DU GIMAC

APPEL A CANDIDATURES RECRUTEMENT DU PERSONNEL DU GIMAC APPEL A CANDIDATURES RECRUTEMENT DU PERSONNEL DU GIMAC Le (GIMAC), est un Organisme qui regroupe la Banque des Etats de l Afrique Centrale (BEAC) et l ensemble des établissements de crédit de la zone CEMAC,

Plus en détail

Plan de classification

Plan de classification Plan de classification 1000 Administration et gestion 1100 Documents constitutifs 1110 Historique, mission et mandat Documents relatifs à la définition de la mission de l organisme et des mandats des unités

Plus en détail

Diapositive 1. U1 Utilisateur; 05/03/2008 U2 Utilisateur; 05/03/2008

Diapositive 1. U1 Utilisateur; 05/03/2008 U2 Utilisateur; 05/03/2008 U1 U2 8 ème Séminaire du FRATEL «Le rôle central du consommateur dans la définition des actions du régulateur» Comment favoriser un accès équitable pour tous les consommateurs? Accès aux services des communications

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ASSISTANCE UTILISATEUR ET MAINTENANCE INFORMATIQUE

CAHIER DES CHARGES ASSISTANCE UTILISATEUR ET MAINTENANCE INFORMATIQUE WEST AFRICAN HEALTH ORGANISATION ORGANISATION OUEST AFRICAINE DE LA SANTE ORGANIZAÇÃO OESTE AFRICANA DA SAÚDE CAHIER DES CHARGES ASSISTANCE UTILISATEUR ET MAINTENANCE INFORMATIQUE 1 Sommaire 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

Assemblée générale de l OMPI

Assemblée générale de l OMPI F WO/GA/40/10 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21JUIN 2011 Assemblée générale de l OMPI Quarantième session (20 e session ordinaire) Genève, 26 septembre 5 octobre 2011 COOPÉRATION DANS LE CADRE DES DÉCLARATIONS

Plus en détail

LA TUNISIE, DESTINATION EUROMED DE L OFFSHORING

LA TUNISIE, DESTINATION EUROMED DE L OFFSHORING REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère des Technologies de la Communication LA TUNISIE, DESTINATION EUROMED DE L OFFSHORING Mr EL HADJ GLEY, Ministre des Technologies de la Communication 25 juin 2009 1 I TIC

Plus en détail

PROGRAMME D APPUI AU SECTEUR INFORMEL

PROGRAMME D APPUI AU SECTEUR INFORMEL Thème N 2 "Des ressources pour quelle demande?" «Politique de composition du capital» PASI Côte d'ivoire Séminaire MAIN Les leviers de la pérennité financière Etude de cas PROGRAMME D APPUI AU SECTEUR

Plus en détail

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions Sage CRM Solutions Sage CRM SalesLogix Gagnez en compétitivité Sage CRM SalesLogix est une solution complète, conçue pour permettre à vos équipes commerciales, marketing et service d optimiser la gestion

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION SCECR-DIR-07-01 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Conseillère-cadre à l évaluation, aux communications et à la recherche

Plus en détail

PROJET PILOTE DE MISE EN ŒUVRE DES ÉCHANGES TRANSFRONTALIERS DU CERTIFICAT D ORIGINE ÉLECTRONIQUE

PROJET PILOTE DE MISE EN ŒUVRE DES ÉCHANGES TRANSFRONTALIERS DU CERTIFICAT D ORIGINE ÉLECTRONIQUE PROJET PILOTE DE MISE EN ŒUVRE DES ÉCHANGES TRANSFRONTALIERS DU CERTIFICAT D ORIGINE ÉLECTRONIQUE Abdoullahi FAOUZI Vice-Président de la Commission des veilles et publications AACE Somone, Fevrier 2015

Plus en détail

L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public

L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public Joseph Bradley Christopher Reberger Amitabh Dixit Vishal Gupta L Internet of Everything (IoE) permet

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

28 octobre 2010 INET-Tunis-2010. Atef LOUKIL atef@ati.tn

28 octobre 2010 INET-Tunis-2010. Atef LOUKIL atef@ati.tn IPv6 en Tunisie- État des lieux 28 octobre 2010 INET-Tunis-2010 Atef LOUKIL atef@ati.tn Infrastructure Backbone Multiservices IP/MPLS 50 Gbps bande passante internationale FSI 1 Internet Backbone IP/MPLS

Plus en détail

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise)

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Développer la communication et le travail collaboratif pour mieux servir le citoyen Thomas Coustenoble

Plus en détail

Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009

Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009 Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009 Président: Pierre Violo Secrétaire Générale: Gisèle Mary-Dugue FPNTIC Une Equipe Secteur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

politique de la France en matière de cybersécurité

politique de la France en matière de cybersécurité dossier de presse politique de la France en matière de cybersécurité 20 février 2014 Contact presse +33 (0)1 71 75 84 04 communication@ssi.gouv.fr www.ssi.gouv.fr Sommaire L ANSSI L ANSSI en chiffres Le

Plus en détail

Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR)

Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR) Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR) Enjeux et Réglementation de la VoIP Abossé AKUE-KPAKPO Telecom Manager Chair SG3RG-AFR +226

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE. Unité d intervention Aquitaine SABATTIE CYRIL

RAPPORT DE STAGE. Unité d intervention Aquitaine SABATTIE CYRIL Unité d intervention Aquitaine SABATTIE CYRIL Sommaire Présentation de l entreprise.3 1) L entreprise.....3 2) Orange Business Service......4 3) Mon secteur d affectation.....5 Découverte des activités..

Plus en détail

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4

La Banque de France. 1- Les activités de la Banque de France p. 3. 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 La Banque de France Sommaire 1- Les activités de la Banque de France p. 3 2- Le système européen de banques centrales (SEBC) p. 4 3- Les activités de la Banque et son organisation territoriale p. 5 4-

Plus en détail

SYNTHESE DE LA RÉUNION D INFORMATION SUR LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE SUR NOTRE ZONE D ACTIVITÉS

SYNTHESE DE LA RÉUNION D INFORMATION SUR LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE SUR NOTRE ZONE D ACTIVITÉS SYNTHESE DE LA RÉUNION D INFORMATION SUR LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE SUR NOTRE ZONE D ACTIVITÉS DATE ET LIEU : Jeudi 21 février 2013 SALLE GEORGES ALTER Accueil de l Association du Pôle d Activités

Plus en détail

UNE GAMME COMPLÈTE DE SOLUTIONS DE Vidéo-surveillance à déploiement rapide

UNE GAMME COMPLÈTE DE SOLUTIONS DE Vidéo-surveillance à déploiement rapide UNE GAMME COMPLÈTE DE SOLUTIONS DE Vidéo-surveillance à déploiement rapide utilisant les meilleures technologies opérationnelles. BESOIN DE RENSEIGNEMENTS, APPELEZ-NOUS AU : 0 805 011 114 Numéro vert.

Plus en détail

CAS D'EXPÉRIENCE Haïti

CAS D'EXPÉRIENCE Haïti CAS D'EXPÉRIENCE Haïti Projet d automatisation du système douanier (SYDONIA WORLD) Date de la soumission : 31 janvier 20011 Région : Caraïbes Pays : Haïti Type : Projet Auteur : Clermont Ijoassin Coordonnées

Plus en détail

Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT

Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT COMMUNIQUE DE PRESSE Laon, le jeudi 1 er octobre 2015 AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE

Plus en détail

RECRUTEMENT D UN CHEF DE LA DIVISION DES SERVICES INFORMATIQUES DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA

RECRUTEMENT D UN CHEF DE LA DIVISION DES SERVICES INFORMATIQUES DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA REPUBLIQUE DU CAMEROUN ------------------------- --------------------- Paix Travail - Patrie Secrétariat Général ----------------- AVIS D APPEL A CANDIDATURE RECRUTEMENT D

Plus en détail

Consensus sur les données en Afriques

Consensus sur les données en Afriques Consensus sur les données en Afriques Huitième Réunion annuelle conjointe du Comité technique spécialisé de l Union africaine sur les finances, les affaires monétaires, la planification économique et l

Plus en détail

la séparation totale des activités des postes et télécommunications;

la séparation totale des activités des postes et télécommunications; LE CADRE GENERAL D ASSISTANCE PAR CONSULTANTS POUR L ELABORATION ET LA MISE EN OEUVRE D UN CADRE LEGAL APPROPRIE POUR LE SECTEUR DES TELECOMMUNICATIONS CONTEXTE GENERAL Le Gouvernement [PAYS] a adopté,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2014 Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées I. Pourquoi la fibre optique? II. Rappel du projet III. Calendrier de déploiement de la fibre

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT:

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT: Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX

Plus en détail

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Cable & Wireless renforce la protection de son environnement informatique. Témoignage Windows Server 2003

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Cable & Wireless renforce la protection de son environnement informatique. Témoignage Windows Server 2003 Parole d utilisateur Parole d'utilisateur Témoignage Windows Server 2003 Grâce à la gamme de produits Forefront, nous sommes à même d améliorer la sécurité des services orientés clients et ce, pour un

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement au profit des Business Promotion Center de Natitingou et de Lokossa

Termes de référence pour le recrutement au profit des Business Promotion Center de Natitingou et de Lokossa MCMEJF REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail ----- & ----- MINISTERE CHARGE DE LA MICROFINANCE DE L EMPLOI DES JEUNES ET DES FEMMES ------&----- PROJET BUSINESS PROMOTION CENTER (BPC) N : 00082750

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DE LA MAISONS DES ASSOCIATIONS ROGER CHANRON

REGLEMENT GENERAL DE LA MAISONS DES ASSOCIATIONS ROGER CHANRON REGLEMENT GENERAL DE LA MAISONS DES ASSOCIATIONS 1) Objet de la Maison des associations La Maison des associations est un lieu de développement et de soutien de la vie associative. Elle doit permettre

Plus en détail

entreprendre à la puissance cisco

entreprendre à la puissance cisco entreprendre à la puissance cisco À un moment donné, vous avez vu quelque chose que personne d autre n avait vu. Il s agissait peut-être d une idée ou d une opportunité. Ce «quelque chose» vous a fait

Plus en détail

Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo

Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo Association Loi de 1901-18 Rue Irénée Blanc 75020 Paris SIRET 520 224 734 00019 APE 9499Z http://www.open-ipvideo.org Page 2 sur 13 Sommaire 1. PREAMBULE...

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail