The Cloud Company RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "The Cloud Company RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2012"

Transcription

1 The Cloud Company RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2012 Société anonyme au capital de euros. Siege social: 35, rue des Jeûneurs, Paris. RCS Bobigny Activité : Services de Télécommunication

2 Paris, le 30 octobre 2012 Résultat semestriels, stratégie et perspectives d'avenir - Résultats semestriels au 30 juin 2012 Résumé du compte de résultat relatif au 1er semestre de l'exercice 2012 En K 30/06/ /06/2011 Chiffre d'affaires % 3186 Coûts des services et des produits consommés % 2424 Charges de Personnel -10,5% dont provisions congés 925 payés de 64ke 1024 Dotations et Provisions +68% dont 24ke 113 sinistre eau 67 Autres produits récurrents 4 1 Autres charges récurrentes 4 5 Résultat Opérationnel % -333 Autres charges 3 36 Charges financières nettes Produits financiers nets 13 0 Impôts Résultat net Résumé du bilan relatif au 1er semestre de l'exercice 2012 Actifs Montants Passif Montants Actifs non courants Capitaux propres 1502 Stocks et en cours Passif non 27 courants 253 Créances clients Dettes 576 fournisseurs 953 Autres actifs courants Dettes fiscales et 521 sociales 374 Trésorerie Autres passif 292 courant 23 Total Total 3106 A Noter: la baisse des coûts d'exploitation de 6,7 % malgré la hausse des loyers

3 - Infrastructure fibre et lien ADSL, SDSL, FIBRE Le réseau national fibre optique et SDSL construit les années précédentes permet à Acropolis de raccorder plus de sites, appartenant à plus de 600 entreprises sur le plan national. Certaines d entre elles utilisent les hébergements dans les Data centers propriétaires acquises ou construites l année dernière. Les revenus générés par les abonnements et les hébergements à fin juin représentent 76 % du chiffre d affaires de la société, d une durée d engagement moyen de 28 mois. Ces revenus sont en forte croissance et viennent compenser à la fois la baisse d une année à l autre des prix de ces mêmes liens, et la baisse des prix de l activité historique d Acropolis dans la téléphonie sur IP. Il est important de noter que les produits et services commercialisés par Acropolis depuis le début de l année s adressent aux moyennes et grandes PME, contrairement à la cible des années précédentes qui était celle des petites structures. - Nouvelle stratégie orientée vers les services hébergés. La forte demande du marché s oriente vers les Cloud, privés ou publics. Nos produits répondent parfaitement à cette demande en offrant des infrastructures d accueil des systèmes informatiques de nos clients. La stratégie d'acropolis repose sur deux piliers qui ont un dénominateur commun : 1) Le premier est le Cloud privé : Dans les mois à venir, nous nous adresserons en priorité aux sociétés soucieuses de la confidentialité de leurs données et qui, ayant fait le choix de construire leur Cloud privé, doivent posséder leurs propres équipements. Les nouvelles technologies du Cloud sont basées sur des logiciels qui nécessitent une puissance de calcul importante. La nouvelle génération de serveurs informatiques répond parfaitement à cette demande, mais ces serveurs en toute logique, consomment beaucoup plus d énergie électrique que les générations précédentes. Ce qui oblige les directeurs informatique à revoir leurs installations dans les salles machines logées dans leurs propres locaux. Compte tenu des coûts importants que cela nécessite pour être aux normes de sécurité et au niveau des certifications exigées par les assurances pour couvrir les sinistres, la tendance naturelle oriente les décideurs vers l externalisation des hébergements de leurs serveurs sur lesquels ils ont construit leur Cloud privé. Cette stratégie évite de faire des investissements lourds dans ce qui ne constitue pas le cœur du métier de l entreprise, sans mettre en danger la confidentialité et la sécurité de leurs données critiques. Les investissements seront ainsi réservés uniquement aux serveurs, et le coût des hébergements offert par nos infrastructures sera basé sur un loyer bien moins coûteux que des infrastructures en propre, car les espaces que nous mettons à leur disposition seront mutualisés, et fortement supervisés et sécurisés.

4 2) Le deuxième pilier est celui du Cloud public : Dans ce cas, le client n investit ni dans le logiciel, ni dans le matériel. Il suffit de commander en ligne la location d un ou plusieurs logiciels, selon le nombre d employés de la société et pour un engagement d une très courte durée. Dans ce cadre précis, nos infrastructures s adressent aux sociétés de services qui désirent mettre à la disposition de leurs clients l offre de Cloud public. Le dénominateur commun des deux offres de CLOUD public ou privé, c est le lien qui permet aux utilisateurs de se connecter à leurs systèmes d information externalisé. Dans ce scénario Acropolis se positionne comme le fournisseur d un guichet unique pour les hébergements et les liens et tous les services qui y sont attachés de prés, tels que les prestations de sécurité informatique, l'accès internet, ou les communications unifiées, qui constituent le métier de base de notre société. - Les investissements et leurs incidences financières Les investissements réalisés par la société sur les deux dernières années, préparent notre avenir dans le domaine du Cloud, une activité à forte valeur ajoutée mais exigeante à la fois en termes de technologie (la barrière est élevée) mais également en termes d'investissements. Cette activité est davantage liée aux surfaces équipées à la location et à la vente d énergies électriques qu à la main d œuvre technique, d où la baisse considérable du montant des salaires dans notre bilan d une année à l autre, à mesure que notre mutation prend forme. Ces investissements dont les charges récurrentes mensuelles, et les amortissements sont constatés dans ce rapport établi à fin juin sont supportés par la société. Ils nous offrent un potentiel de revenus de plus de Euros par mois avec une marge brute de 75% auxquels se rajoutent le coût des liens que les clients hébergés commanderont. - La Crise économique Personne ne conteste l importance de la crise. Chez Acropolis comme beaucoup d'autres, nous en subissons les effets. Le premier est l'allongement du cycle de décision. Le deuxième davantage pénalisant se situe dans le nombre d entreprises qui dépose le bilan: pour la seule année 2011, nous avons subi 17 dépôts de bilan qui nous ont coûté plus de Euros d impayés. Troisième phénomène, enfin : la réduction du nombre de postes et de la facturation des entreprises qui ont beaucoup faibli au cours des 12 derniers mois. - La concurrence Notre concept de Data center ne ressemble en rien aux supermarchés des hébergements, ou aux projets en cours des opérateurs de télécommunication ou des opérateurs spécialisés dans les hébergements de grandes surfaces, dont l offre s adresse à des grandes entreprises ayant des équipes techniques internes ou des sociétés d infogérance, ou encore à des opérateurs ou des ISP. Notre offre s adresse à des entreprises moyennes qui ne possèdent pas suffisamment de moyens et de ressources pour négocier des tarifs basés sur des volumes pour des solutions sophistiquées. Des sociétés qui ne peuvent pas non plus se contenter d offres standards vendues en boites conçues pour les TPE-PME, mais des structures de 250 à postes qui souhaitent réduire le nombre

5 d intervenants, avoir une solution sur mesure, tout en bénéficiant des nouvelles technologies du CLOUD à des tarifs plus économiques et surtout plus souple d usage que les solutions passées. - Time to market et opportunités Notre expérience dans la téléphonie sur IP en mode Centrex était déjà du Cloud téléphonique. Cette compétence nous a facilité le passage du Cloud téléphonique à la gestion d un Cloud informatique. Nous étions prêts à franchir le pas, nous l avons franchi dès que la demande s est ressentie sur le marché, et avons saisi l opportunité offerte par ce nouveau business model. - Notre différence Notre différence réside également dans les espaces de travail que nous mettons à la disposition de nos clients afin de leur assurer un plan de reprise ou de continuité de leur activité tant au niveau des équipements et des liens, qu au niveau des postes de travail pour leurs employés, dans des lieux accessibles et urbains. - Une nouvelle activité et de nouvelles charges Les comptes ne montrent pas des amortissements élevés malgré l importance des investissements. Comme précisé précédemment, les investissements réalisés nous offrent la possibilité d avoir des revenus à hauteur de euros mensuels... la situation ressemble à celle que connaissent bien les promoteurs : un immeuble construit et qui attend les locataires pour générer des revenus par les loyers. Pour le moment ce qui pèse lourdement dans nos comptes -et qui explique en grande partie les résultats de ce premier semestre- ce sont les loyers de ces Data centers, les taxes et les charges de fonctionnement des locaux dans lesquels elles sont logées: uros de loyer par an (le prix à payer pour des surfaces de 360 et 1800 M 2 au cœur de Paris) plus de taxe foncière, de taxe ARCEP et de redevances... - Taux de croissance et modification de la nature des revenus Notre taux de croissance depuis le début de l année, sur la globalité du chiffre d affaires est de 10%, mais cette croissance s explique par le ralentissement et la baisse des prix des consommations téléphoniques. Par contre, le taux de croissance des produits de notre nouvelle activité basée sur la fibre et les hébergements est supérieur à 15% et compense largement notre mutation. - L avenir dans le CLOUD Notre avenir s inscrit déjà dans l histoire du modèle locatif du Cloud Computing. Un modèle qui offre toujours plus de fonctionnalités, plus de richesses, plus d économie pour les entreprises et qui répond parfaitement à cette exigence dictée par la crise : concilier économies et performances. Ce modèle offre moins de revenus pour les fournisseurs mais trouvera son point d équilibre en étant compensé par du volume. Nous considérons remplir toutes les conditions pour retrouver rapidement en 2013 le chemin des bénéfices,... une confiance basée sur l'historique des deux dernière années, sur un matelas d abonnement pour les 28 prochains mois confirmé par des durées d engagement confortables et par des prévisions d affaires en portefeuille avec une visibilité sur les six prochains mois...

The Cloud Company RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2013

The Cloud Company RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2013 The Cloud Company RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2013 Société anonyme au capital de 538 668euros. Siege social: 5-9, rue des Mousset Robert, 75012 Paris. RCS Paris 440 014 678 Activité : Services

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 Société anonyme au capital de 538 668 euros. Siege social: 5-9, rue Mousset Robert 75012 Paris. RCS Bobigny 440 014 678 Activité : Services de Télécommunication

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire Etats financiers de la période intermédiaire Comptes semestriels non audités au 30 juin 2014 ETATS FINANCIERS DE LA PERIODE INTERMEDIAIRE AU 30 JUIN 2014 TABLE DES MATIERES Page Bilan actif... 2 Bilan

Plus en détail

Etude de rentabilité de l enseigne DEMO

Etude de rentabilité de l enseigne DEMO Etude de rentabilité de l enseigne DEMO Toutes les données de cette étude sont issues des bilans et comptes de résultat publiés par les sociétés*. Chaque société est identifiée par son n de département

Plus en détail

Horticulteur, pépiniériste

Horticulteur, pépiniériste SYN.BEA.ACT.50.IDP_AEX 2 ANALYSE D'EXPLOITATION 7\Mes projets\cgalr\staoga\commun\tab\c_\cdr\pdf\bea\pdf_13actidp01.pdf VENTILATION PAR TRANCHE D'ACTIVITE Nombre d'exploitations étudiées % % % % % % %

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

Dossier d information 2013

Dossier d information 2013 Dossier d information 2013 Connectez-vous au réseau de demain COMPLETEL : L opérateur Très Haut Débit au service des Entreprises Avec plus de 500 millions d euros de chiffre d affaires, Completel est le

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

PRESENTATION SFAF. 21 février 06. Code ISIN FR00000 44752 Bloomberg : ALADO

PRESENTATION SFAF. 21 février 06. Code ISIN FR00000 44752 Bloomberg : ALADO PRESENTATION SFAF 21 février 06 Code ISIN FR00000 44752 Bloomberg : ALADO Adomos étant cotée sur Alternext et les résultats 2005 audités étant communiqués le 26 avril 2006, cette présentation se limitera

Plus en détail

mieux développer votre activité

mieux développer votre activité cloud computing mieux développer votre activité Les infrastructures IT et les applications d entreprise de plus en plus nombreuses sont une source croissante de contraintes. Data centers, réseau, serveurs,

Plus en détail

COMPTES SEMESTRIELS au 30 juin 2015

COMPTES SEMESTRIELS au 30 juin 2015 genoway Société anonyme au capital de 897 519,90 Siège social : 181/203, avenue Jean Jaurès - 69007 Lyon 422 123 125 RCS Lyon COMPTES SEMESTRIELS au 30 juin 2015 GenOway Comptes annuels au 30/06/2015 Page

Plus en détail

1 er e-opérateur de téléphonie sur IP. F é v r i e r 2010

1 er e-opérateur de téléphonie sur IP. F é v r i e r 2010 1 er e-opérateur de téléphonie sur IP F é v r i e r 2010 1 er e-opérateur de téléphonie sur IP Une activité en fort développement Résultats financiers Stratégie du Groupe Développement de la stratégie

Plus en détail

Résultats annuels de l exercice 2004-2005. Paris, le 19 octobre 2005

Résultats annuels de l exercice 2004-2005. Paris, le 19 octobre 2005 Résultats annuels de l exercice 2004-2005 2005 Paris, le 19 octobre 2005 1 Sommaire Les perspectives annoncées en fin du premier semestre ont été réalisées Chiffres clés de l exercice 2004-2005 Résultats

Plus en détail

Bilan Actif TOTAL GÉNÉRAL 16 632 733 2 425 585 14 207 148 9 459 507

Bilan Actif TOTAL GÉNÉRAL 16 632 733 2 425 585 14 207 148 9 459 507 !" # Bilan Actif Net Net RUBRIQUES BRUT Amortissements 30/09/14 31/03/14 et provisions CAPITAL SOUSCRIT NON APPELÉ IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement Frais de développement Concession,

Plus en détail

Travail à faire. 2. Construire le compte de surplus réel (formation et répartition) pour N. Que peut-on en déduire?

Travail à faire. 2. Construire le compte de surplus réel (formation et répartition) pour N. Que peut-on en déduire? Cas NACRAY S.A. La société anonyme NACRAY a été créée, il y a plus de vingt ans, par un entrepreneur qui venait de déposer un brevet pour un nouveau type de mobilier de rangement, destiné aussi bien aux

Plus en détail

Optimisez vos chances de réussite avec un dossier bien élaboré. Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC

Optimisez vos chances de réussite avec un dossier bien élaboré. Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC Optimisez vos chances de réussite avec un dossier bien élaboré Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC SOMMAIRE Le dossier financier : Qu est ce que c est? Dans quel but? Les facteurs clés

Plus en détail

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE

LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE LES SOLUTIONS D HEBERGEMENT INFORMATIQUE SOMMAIRE Qu est ce que le Cloud? De nouvelles offres? Approche économique Freins, moteurs et Avantages Des réponses concrètes : Les offres NC² SOMMAIRE Qu est ce

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

Étude Prévisionnelle

Étude Prévisionnelle Étude Prévisionnelle sur 3 exercices du 07/2008 au 06/2011 Café Monsieur DUPOND - 63000 CLERMONT-FERRAND Page 1/14 Sommaire Investissements...3 Financements des investissements...3 Remboursements des emprunts...4

Plus en détail

TXCOM. 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON. SITUATION au 30 juin 2012

TXCOM. 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON. SITUATION au 30 juin 2012 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON SITUATION au 30 juin 2012 1 TXCOM BILAN ACTIF Brut Amort./Provis. 30/06/2012 31/12/2011 Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE Immobilisations incorporelles

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Cloud computing ET protection des données

Cloud computing ET protection des données Cloud computing ET protection des données Typologies du CLOUD Ce sont les solutions complètement gérées par la DSI. La DSI peut faire éventuellement appel à un prestataire (type infogérant) mais elle

Plus en détail

Numericable Group. Informations financières consolidées sélectionnées au 31 mars 2014. (Non auditées)

Numericable Group. Informations financières consolidées sélectionnées au 31 mars 2014. (Non auditées) Informations financières consolidées sélectionnées au Tour Ariane 5, place de la Pyramide 92088 Puteaux La Défense Cedex Informations financières consolidées sélectionnées au COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

Plus en détail

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS S.A.R.L DANLE TP Bill NEEDMONEY 22 Rue de la Chaussée 49000 ANGERS Tél : 02 40 456 789 Fax : 02 23 234 432 E-mail : contact@danle-tp.fr Cabinet Expert Atlantique

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

ELEMENTS CLES DE L ANNEE 2011

ELEMENTS CLES DE L ANNEE 2011 RESULTATS ANNUELS 2011 Paris, le 8 mars 2012 Free : des recrutements record avec une part de marché de 35% en 2011 Accélération de la croissance du Groupe grâce au succès de la Freebox Révolution : un

Plus en détail

Compréhension des besoins et des exigences des entreprises quant au déploiement des infrastructures très haut débit en région Pays de la Loire

Compréhension des besoins et des exigences des entreprises quant au déploiement des infrastructures très haut débit en région Pays de la Loire Compréhension des besoins et des exigences des entreprises quant au déploiement des infrastructures très haut débit en région Pays de la Loire 1 SOMMAIRE La démarche mise en œuvre Notre analyse Identification

Plus en détail

Gestion En Ligne Entreprise

Gestion En Ligne Entreprise Gestion En Ligne Entreprise Pilotez votre entreprise en temps réel Pilote Développement Eurl Société au capital de 500 Siret : 527 993 919 00010 RCS Metz B 527 993 919 Déclaration d'activité pour la formation

Plus en détail

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21%

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 mai 2015 Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Leader sur le marché de

Plus en détail

Rôle de la fonction finance

Rôle de la fonction finance La fonction finance Rôle de la fonction finance Assurer aux décideurs qu ils disposent des fonds nécessaires à l instant T pour financer les investissements nécessaires à la croissance et au développement

Plus en détail

LES RDV DU NUMERIQUE 15 JUIN CCI LIMOGES HAUTE VIENNE

LES RDV DU NUMERIQUE 15 JUIN CCI LIMOGES HAUTE VIENNE Aménageur Numérique Haut et Très Haut Débit des Territoires LES RDV DU NUMERIQUE 15 JUIN CCI LIMOGES HAUTE VIENNE 03/07/2015 1 Axione Qui sommes nous? Initié par la volonté des Collectivités 12% du territoire

Plus en détail

AVICOM. 1, rue Miollis 75015 PARIS. Etats financiers au 20/09/2014. Dernier exercice de 9 mois et 20 jours

AVICOM. 1, rue Miollis 75015 PARIS. Etats financiers au 20/09/2014. Dernier exercice de 9 mois et 20 jours AVICOM 1, rue Miollis 75015 PARIS Etats financiers au 20/09/2014 Dernier exercice de 9 mois et 20 jours Etats financiers 20 septembre 2014 Page 1 sur 9 Sommaire 1) Bilan 4 2) Compte de résultat 6 3) Annexes

Plus en détail

PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE

PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE PARTIE I DIAGNOSTIC FINANCIER DE L ENTREPRISE CHAPITRE I ACTEURS, OBJECTIFS ET MODALITES DU DIAGNOSTIC FINANCIER 1) Les champs d application et les acteurs du diagnostic financier ACTEURS CONCERNES Dirigeants

Plus en détail

PARTIE 1 Les principes. fondamentaux de la modélisation comptable

PARTIE 1 Les principes. fondamentaux de la modélisation comptable PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable THÈME 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise Sujet 1 Bilan de départ simplifié Question 1 Question 2 Le 1 er octobre

Plus en détail

Priorité au développement : Korian accélère. Résultats semestriels 2015

Priorité au développement : Korian accélère. Résultats semestriels 2015 Priorité au développement : Korian accélère PARIS 17 SEPTEMBRE 2015 1 Un leader européen bien en place Leader du Bien Vieillir implanté dans des pays à fort potentiel BELGIQUE 55 établissements 6 176 lits

Plus en détail

LES AVANTAGES DU CLOUD

LES AVANTAGES DU CLOUD 1 INTRODUCTION Toutes les entreprises ont un point en commun : la volonté d accroître leurs revenus et leur productivité. Mais beaucoup d entreprises ne profitent pas des ressources à leur disposition

Plus en détail

HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main

HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main HEBERGEMENT SAGE PME Cloud Computing à portée de main Sommaire Présentation De l offre PaaS Démonstration De l offre PaaS Infrastructure SaaS Présentation De l offre PaaS Offre d hébergement PaaS Fonctionnalité

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008

RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008 SOCIETE OBER Société Anonyme au Capital de 2 061 509 Euros. 31, rue de Bar 55000 LONGEVILLE EN BARROIS RCS Bar le Duc B 382 745 404 RAPPORT DE GESTION Comptes Consolidés Exercice 2008 Le groupe OBER a

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

RÉSULTATS SEMESTRIELS 2015. LYON & PARIS 23 septembre 2015

RÉSULTATS SEMESTRIELS 2015. LYON & PARIS 23 septembre 2015 RÉSULTATS SEMESTRIELS 2015 LYON & PARIS 23 septembre 2015 1 AST GROUPE AUJOURD'HUI 3 ème constructeur de maisons individuelles en France* 1 er réseau franchises maisons à ossature bois en France (NATILIA)

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les Actionnaires,

Mesdames et Messieurs les Actionnaires, Comme anticipé, les travaux de rénovation des chambres de l aile Palace impactent les résultats du premier semestre 2013. Toutefois, la saison estivale s avère excellente! Mesdames et Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

WIKIMEDIA FRANCE 26/ 28 rue de Londres

WIKIMEDIA FRANCE 26/ 28 rue de Londres 26/ 28 rue de Londres Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2012 au 30/06/2012 Activité principale de l'entreprise : Nous vous présentons ci-après le dossier financier qui se décompose

Plus en détail

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME Sage Online, les solutions qui me ressemblent sécurité simplicité mobilité expertise métier Les solutions de gestion Cloud pour les PME Le choix du Cloud : une solution clés en main pour la gestion de

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2005. Résultats semestriels 2006

RÉSULTATS ANNUELS 2005. Résultats semestriels 2006 RÉSULTATS ANNUELS 2005 Résultats semestriels 2006 ADOMOS Métier : Courtier Internet spécialiste de l épargne en immobilier des particuliers Pour les internautes Pour les internautes Aide à la sélection,

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les Actionnaires,

Mesdames et Messieurs les Actionnaires, Achèvement des travaux de rénovation des chambres et résultat brut en augmentation de 15.6%. Les perspectives s annoncent positives pour le second semestre. Mesdames et Messieurs les Actionnaires, Voici

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 S O M M A I R E 1. ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER... 4 2. RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITES... 5 2.1 FAITS MARQUANTS... 5 2.2 COMMENTAIRES SUR L ACTIVITÉ

Plus en détail

CANDELA Discothèque. Prévisionnel pour la période de janvier 2011 à décembre 2013

CANDELA Discothèque. Prévisionnel pour la période de janvier 2011 à décembre 2013 CANDELA Discothèque Prévisionnel pour la période de janvier 2011 à décembre 2013 CANDELA 3, rue de jannetières 28300 Chaphol Eurl au capital de 15 000 euros RCS en cours AVERTISSEMENT Nous présentons dans

Plus en détail

PRESENTATION DES BUDGETS. Présentation de JC PEYRIN 1er adjoint en charge des Finances

PRESENTATION DES BUDGETS. Présentation de JC PEYRIN 1er adjoint en charge des Finances PRESENTATION DES BUDGETS DE LA VILLE DE MEYLAN Présentation de JC PEYRIN 1er adjoint en charge des Finances Un budget construit sous le signe de fortes contraintes et en adéquation avec les réformes en

Plus en détail

Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité

Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité Communiqué de presse La Fouillouse, le lundi 9 décembre 2013 Résultats de l exercice clos au 31 Août 2013 (Période du 1 er Septembre 2012 au 31 Août 2013) Résultat net pénalisé par la faiblesse de l activité

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007 Résultats Semestriels 2007 Réunion d information du 3 octobre 2007 1 S o m m a i r e efront, expert en solutions logicielles pour la finance Stratégie de développement Activité du 1 er semestre 2007 Perspectives

Plus en détail

Association AFUS. Comptes annuels 2013. AGO du 18 juin 2014 Marc MADDEDU

Association AFUS. Comptes annuels 2013. AGO du 18 juin 2014 Marc MADDEDU Association AFUS S 16 Comptes annuels C l 2013 AGO du 18 juin 2014 Marc MADDEDU Directeur Associé KPMG Sommaire 1. Les faits majeurs 2. Bilan actif et passif 3. Le compte de résultat 4. Evolution de la

Plus en détail

Société Anonyme au capital de 289 462,50 euros réparti en 2 894 625 actions de 0,10 euro de valeur nominale chacune

Société Anonyme au capital de 289 462,50 euros réparti en 2 894 625 actions de 0,10 euro de valeur nominale chacune Société Anonyme au capital de 289 462,50 euros réparti en 2 894 625 actions de 0,10 euro de valeur nominale chacune Siège social : 126 rue Emile Baudot 34 000 Montpellier 425 014 180 RCS Montpellier RAPPORT

Plus en détail

Outil de projections financières Groupe de négoces

Outil de projections financières Groupe de négoces Outil de projections financières Groupe de négoces 1 Pierre Chevallier, Projexium 48 Rue de Condé 69002 Lyon, pierre.chevallier@projexium.com 06 82 56 88 60 Objectifs Métier Création d une activité par

Plus en détail

SATIMO SITUATION CONSOLIDEE AU 30.09.2008

SATIMO SITUATION CONSOLIDEE AU 30.09.2008 SATIMO SITUATION CONSOLIDEE AU 30.09.2008 2. 1. PRESENTATION DE LA SITUATION CONSOLIDEE 30.09.2008 1.1. BILAN Le bilan consolidé au 30 septembre est le suivant : LIBELLES (EN K ) 30.09.2008 31.03.2008

Plus en détail

Présentation SFAF - 25 Avril 2007 RÉSULTATS ANNUELS 2005

Présentation SFAF - 25 Avril 2007 RÉSULTATS ANNUELS 2005 Présentation SFAF - 25 Avril 2007 RÉSULTATS ANNUELS 2005 Le Groupe ADOMOS Une double compétence transversale: Immobilier& Internet Groupe ADOMOS ADOMOS SA Adomos.com SELECTAUX SA ACHETER-LOUER.FR SA Business

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 COMMUNIQUE D INFORMATION Sète, le 17 avril 2013-17h45 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 GILBERT GANIVENQ, PRESIDENT, ET OLIVIER GANIVENQ, DIRECTEUR GENERAL «Groupe Promeo a engagé depuis plusieurs mois

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE06 FINANCE D ENTREPRISE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 11 points 1. Complétez le

Plus en détail

Résultats semestriels au 30 juin 2010 SYSTEMAT S.A.

Résultats semestriels au 30 juin 2010 SYSTEMAT S.A. CONTACTS Martin Detry SYSTEMAT Tél.: +32 2 352 85 04 martin.detry@systemat.com SOUS EMBARGO JUSQU AU JEUDI 26 AOUT 2010, 17H40 Frédérique Jacobs Tél.: +32 479 42 96 36 frederique.jacobs@systemat.com Lasne,

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux 2012

Etats Comptables et Fiscaux 2012 Etats Comptables et Fiscaux 2012 Assemblée Générale 2013 BILAN 2012 Bilan Actif RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) 31/12/2012 Net (N-1) 31/12/2011 CAPITAL SOUSCRIT NON APPELE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

Plus en détail

ANNEXE 1 SITUATION COMPTABLE BREIZH ALAGAE INVEST

ANNEXE 1 SITUATION COMPTABLE BREIZH ALAGAE INVEST ANNEXE 1 SITUATION COMPTABLE BREIZH ALAGAE INVEST BREIZH ALGAE INVEST SAS Période du 25/11/214 au 31/3/215 BILAN ACTIF ACTIF du 25/11/214 au 31/3/215 Brut Amort & Prov Net Capital souscrit non appelé Actif

Plus en détail

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Comptes non audités COMPTES CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Bilan Actif Montants en milliers d'euros Montants Amortissements Montants Montants Bruts et

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : UNE BELLE PERFORMANCE Chiffre d affaires supérieur à un milliard d euros, en hausse de 5,6% hors effets de change Marge opérationnelle courante1 : 25,6% du chiffre d'affaires Marge nette2 : 15,4% du

Plus en détail

12 Le passage de la comptabilité de

12 Le passage de la comptabilité de 12 Le passage de la comptabilité de caisse à la comptabilité d exercice Sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension La comptabilité de caisse 1 3

Plus en détail

VECAM. CHEZ V.PEUGEOT 5, RUE DAMREMONT 75018 PARIS COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013

VECAM. CHEZ V.PEUGEOT 5, RUE DAMREMONT 75018 PARIS COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 VECAM CHEZ V.PEUGEOT 5, RUE DAMREMONT 75018 COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au PRAXOR AUDIT1 PRAXOR AUDIT1 PRAXOR AUDIT1 PRAXOR AUDIT1PRAXOR AUDITVECAM46 RUE PAJOL 75018 Sommaire Bilan 1 ACTIF 1 Actif immobilisé

Plus en détail

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL Le bilan comptable renseigne sur l état du patrimoine de l entreprise. Il peut être défini comme étant la «photographie comptable de l entreprise à une date donnée». Le bilan

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIÈRE

PROMOTION IMMOBILIÈRE PROMOTION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PROMOTION

Plus en détail

9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN PASSIF. Du 01/07/2011 au 31/07/2012

9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN PASSIF. Du 01/07/2011 au 31/07/2012 19/10/2012 9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN ACTIF ACTIF Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISÉ Immobilisations incorporelles Frais d'établissement Frais de développement Concessions, brevets

Plus en détail

COMPTES ANNUELS DE L ORDRE DES PHARMACIENS

COMPTES ANNUELS DE L ORDRE DES PHARMACIENS Conseil National de l Ordre des pharmaciens COMPTES ANNUELS DE L ORDRE DES PHARMACIENS 2014-2015 Conseil National Séance du 5 octobre 2015 Comptes annuels 2014-2015 TABLE DES MATIERES 1. Bilan actif..

Plus en détail

Pour bien commencer avec le Cloud

Pour bien commencer avec le Cloud Pour bien commencer avec le Cloud Pour s informer sur les solutions et les services du Cloud Pour déterminer si le Cloud correspond à vos besoins Pour bien initialiser votre démarche vers le Cloud I -

Plus en détail

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 GROUPE COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 Bilan consolidé ACTIF 31/12/2012 31/12/2011 Ecarts d'acquisition I 3 833 125 4 477 527 Capital souscrit non appelé IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement

Plus en détail

I I I. L a p a rti e f i n a n ci è re du b u s i n es s p l a n

I I I. L a p a rti e f i n a n ci è re du b u s i n es s p l a n I I I. L a p a rti e f i n a n ci è re du b u s i n es s p l a n Après avoir rédigé la partie rédactionnelle, il convient de traduire le projet en termes financiers partie financière du business plan appelée

Plus en détail

TAXIS DU GRAND ORANGE

TAXIS DU GRAND ORANGE TAXIS DU GRAND ORANGE 1. : : Refinancer des investissements faits sur les fonds propres de la societé TAXIS DU GRAND ORANGE (Apport pour achat de licences société TAXIS DU GRAND BOLLENE) RAISON SOCIALE

Plus en détail

Des résultats annuels conformes aux objectifs Une force de frappe renforcée avec une trésorerie nette de 9,5 M

Des résultats annuels conformes aux objectifs Une force de frappe renforcée avec une trésorerie nette de 9,5 M Communiqué de presse Paris, le 31 mai 2011, 18h00 Résultats annuels 2010/11 : 11,7% de marge opérationnelle courante «Solucom 2015», une nouvelle ambition pour Solucom Lors de sa réunion du 30 mai 2011,

Plus en détail

Housing : le principe

Housing : le principe Housing : le principe Découvrez le principe de fonctionnement d un datacentre Housing Généralités Installation / Mise en place p 02 p 03 Gestion d un datacentre Housing p 04 Octobre 2009 Généralités Qu

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP?

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP? AVANT-PROPOS Ces dernières années, le fort développement d un Internet à Très Haut Débit dans les entreprises s est traduit par la migration d une téléphonie dite traditionnelle à une téléphonie utilisant

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...»

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» DE QUOI S AGIT AGIT-IL IL? Prévoir les investissements et anticiper les mouvements d argent pour les premières

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT 2 ème semestre 2013

ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT 2 ème semestre 2013 ENQUETE CONJONCTURELLE CINOV-IT 2 ème semestre 2013 En partenariat avec IT-PARTNERS VOTRE SOCIETE 1. Quelle est la taille de votre entreprise? 0 ou 1 salarié 54 %

Plus en détail

Planification financière

Planification financière Planification financière Orientation Monsieur Lindenbluth est le propriétaire d un magasin spécialisé dans la vente de jouets et de trains miniatures. Votre fiduciaire a reçu le mandat de le conseiller

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET

DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET Etat civil ( à dupliquer en fonction du nombre d associés) (joindre un CV au présent dossier) Nom :... Nom de Jeune Fille : ------------------------------------- Prénom

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014

ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014 ASSEMBLEE GENERALE DU 9 AVRIL 2015 -------------------------- RAPPORT FINANCIER CONCERNANT LES COMPTES DE 2014 Les comptes de l année 2014 sont présentés sous la même forme que ceux des années précédentes

Plus en détail

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS AU 30 JUIN 2008

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS AU 30 JUIN 2008 GROUPE COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS AU 30 JUIN 2008 Page 1 - SOMMAIRE - Bilan consolidé 2 Résultat consolidé 4 Page 2 Bilan Consolidé - Actif Rubriques Montant Brut Dépréciation 30/06/2008 30/06/2007

Plus en détail

LOCATION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE

LOCATION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LOCATION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA LOCATION IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA LOCATION IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA LOCATION IMMOBILIÈRE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA LOCATION

Plus en détail

DOCUMENTS COMPTABLES

DOCUMENTS COMPTABLES DOCUMENTS COMPTABLES ENCEINTE ASSSP COMITE REGIONAL DE LA FFESSM Activités des clubs de sports PORTUAIRE 97434 SAINT PAUL Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014 Les montants figurant sur ces documents sont

Plus en détail

POUPONNIERE/ESCALE/PAIN EPICE

POUPONNIERE/ESCALE/PAIN EPICE POUPONNIERE/ESCALE/PAIN EPICE 33000 BORDEAUX Clôture au : 31/12/2014 Exercice comptable Du 01/01/14 au 31/12/14 Durée: 12 mois Forme juridique: INDIVIDUELLE Régime fiscal: POUPONNIERE/ESCALE/PAIN EPICE

Plus en détail

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 I L ENTREPRISE ET LA FAMILLE La famille est une entreprise La famille dépend de l entreprise La famille et l entreprise se gèrent de la même manière mais indépendamment

Plus en détail

672ZA Auxiliaires d'assurances

672ZA Auxiliaires d'assurances STATISTIQUES PROFESSIONNELLES 23 672ZA Auxiliaires d'assurances EVOLUTION ANNEES 23 / 22 / 21 23 22 21 CHIFFRE D'AFFAIRES 88 62 Nombre d'entreprises 53 8 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 1,, 1,

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 1 - BILAN CONSOLIDÉ 2 - COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDÉ 3 - TABLEAU DE FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉ 4 - TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES 5 IMMOBILISATIONS

Plus en détail

Compte de résultat de l exercice N en CHARGES TOTAL PRODUITS TOTAL

Compte de résultat de l exercice N en CHARGES TOTAL PRODUITS TOTAL L entreprise PODENSAC ( SARL au capital de 13 000 ), fabriquant de produits exotiques, est actuellement en pleine croissance. Elle vient de réaliser de nouveaux investissements qui lui permettront d augmenter

Plus en détail

COMPTES ANNUELS 2012 DE L'OP3FT

COMPTES ANNUELS 2012 DE L'OP3FT COMPTES ANNUELS 2012 DE L'OP3FT Publié par l OP3FT, l organisation à but non lucratif dont l objet est de détenir, promouvoir, protéger et faire progresser la technologie Frogans sous la forme d un standard

Plus en détail

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles B I L A N A C T I F EXERCICE 2004 EXERCICE 2003 BRUT Amortissements NET NET et provisions (à déduire) ACTIF IMMOBILISE Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

MGI GROUPE COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2009 SOMMAIRE TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES METHODES COMPTABLES ET NOTES EXPLICATIVES

MGI GROUPE COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2009 SOMMAIRE TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES METHODES COMPTABLES ET NOTES EXPLICATIVES MGI GROUPE COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2009 SOMMAIRE BILANS COMPTES DE RESULTAT TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE METHODES COMPTABLES ET NOTES EXPLICATIVES

Plus en détail

Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015

Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015 Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015 Exposé sommaire sur la situation de la Société au cours du 1 er semestre 2015 et de l exercice 2014 Comptes consolidés au 30 juin 2015 (Comptes arrêtés

Plus en détail