natureplus e.v. Directive d attribution 0106 PANNEAUX ISOLANTS À BASE DE VIEUX PAPIER Édition : septembre 2010 pour l attribution du label de qualité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "natureplus e.v. Directive d attribution 0106 PANNEAUX ISOLANTS À BASE DE VIEUX PAPIER Édition : septembre 2010 pour l attribution du label de qualité"

Transcription

1 natureplus e.v. Directive d attribution 0106 Édition : septembre 2010 pour l attribution du label de qualité

2 État: septembre 2010 Page 2 de 6 0 Préambule Les critères d attribution natureplus sont structurés de façon hiérarchique. Chaque produit, qui est contrôlé d après une directive d attribution spécifique au produit, doit simultanément remplir les exigences des critères de base (DA0000) ainsi que de la directive du groupe de produits auquel il appartient (voir également 2). Afin d éviter de les lister deux fois, ces exigences ne sont généralement pas énumérées à nouveau dans la directive d attribution spécifique au produit. 1 Champ d application Les critères d attribution suivants, pour panneaux d isolation à base de cellulose, contiennent les exigences auxquelles les isolants dont la fonction d isolation thermique repose sur l utilisation de fibres de cellulose doivent répondre pour recevoir le label de qualité natureplus. Ils sont exclusivement applicables à ce type de produit. Les matériaux d isolation en vrac à base de vieux papier sont traités dans la directive d attribution DA0107 «Isolants soufflés à base de cellulose». 2 Critères d attribution La condition préalable pour qu un produit puisse recevoir le label environnemental natureplus est qu il respecte les critères de base (directive d attribution DA0000) et les exigences formulées dans la directive d attribution de son groupe de produits DA0100 «Matériaux d isolation à base de matières premières renouvelables». 2.1 Aptitude à l usage Il doit être prouvé pour le produit que la croissance microbienne et l apparition de moisissures sont empêchées dans des conditions d installation correctes (selon DIN IEC 68 ou norme équivalente). Toujours sous conditions d'installation, les produits doivent être résistants à la dégradation microbienne et antifongique. La preuve doit en être fournie par la présentation de tests et d évaluations appropriées (norme EN ISO 846 ou équivalente). Les produits doivent répondre aux exigences des normes EN et DIN V La conformité doit être prouvée par contrôle interne ou externe. 2.2 Composition, interdiction et restrictions de matières Au moins 85 % du produit, basés sur son poids à l état sec, doit être constitué de matières premières renouvelables. Pour les produits comportant des fibres synthétiques de soutien, sont admises des valeurs minimales jusqu à 75 % de son poids à l état sec. L utilisation de fibres synthétiques de soutien est admise pour un maximum de 15% du produit basés sur son poids à l état sec, pour deux ans à partir de la date du contrôle principal selon les

3 État: septembre 2010 Page 3 de 6 critères de la directive d attribution dans sa version actuelle. Les données du fabricant sont vérifiées si nécessaire en laboratoire. La proportion de produits ignifuges et anti-moisissures ne doit pas dépasser 15% du poids du produit à l'état se. L'utilisation de composés de bore comme agents ignifuges et/ou de biocides n'est pas autorisée. L'utilisation de composés organiques halogénés n'est pas autorisée. Le produit est soumis à un test pour les métaux lourds, le bore et les EOX / AOX tel que décrit à l Article 3 et ne peut dépasser les valeurs limite qui y sont mentionnées. 2.3 Obtention des matières premières, fabrication des produits semi-finis et production La production de cellulose doit s effectuer exclusivement à base de vieux papier, l utilisation de matières premières secondaires permettant de préserver des ressources, et de conserver dans le cycle de production cette matière première. Plus de la moitié des déchets de papier utilisés doivent appartenir à la classe inférieure et moyenne selon l European List of Standard Grades of Recovered Board 1. Certificats de fournisseurs et contrôles à réception doivent établir que les fibres de cellulose provenant de déchets de papier ne contiennent aucune trace de métaux lourds ni de contamination par d autres polluants. Le produit à labelliser est soumis à un contrôle de présence de pesticides et de métaux lourds comme stipulé à l Article 3 et doit respecter les valeurs limite y figurant. 2.4 Utilisation Le produit ne doit pas présenter d odeur désagréable ou étrangère au produit. Sa teneur en émissions doit être minimale. Le produit est soumis, conformément à l Article 3, à un test d odeur et à un test de composés organiques volatils (COV), et doit respecter les valeurs limite y figurant. 2.5 Recyclage / Élimination Le produit doit pouvoir être éliminé sans problèmes dans des usines d incinération de déchets. 1 European List of Standard Grades of Recovered Board, février 1999, Éd. Confederation of European Paper Industries (CEPI), (www.cepi.org). Classe inférieure (A) correspond à Ordinary Grades (Group 1), classe moyenne (B) correspond à Medium Grades (Group 2).

4 État: septembre 2010 Page 4 de 6 3 Analyses en laboratoire Les produits devant être labellisés sont soumis aux essais en laboratoire suivants. Les teneurs et les émissions de produits nocifs ne doivent pas dépasser les valeurs limite ci-dessous. Paramètres de contrôle Valeurs limite Méthode de test Composés organo-halogénés : AOX EOX Détermination quantitative fibres polyester 1 mg/kg 2 mg/kg 15 M-% Modalités d exécution natureplus «AOX/EOX» EN Métaux et métalloïdes mg/kg Détection acide nitrique/acide fluorhydrique As Be 2 1 Tube en graphite AAS ou DIN E29 DIN E29 ou EN ISO Cd 0,5 DIN E19 ou DIN E29 Co 5 DIN E29 ou EN ISO Cr (total) 10 EN ISO ou DIN E29 Cu 50 EN ISO ou DIN E29 Hg 0,25 EN 1483 ou DIN E29 Ni 10 EN ISO OU DIN E29 Pb 10 DIN E6 ou DIN E29 Sb 2 Zr Zn 400 DIN E29 Tube en graphite AAS ou DIN E29 DIN E29 ou EN ISO Valeur indicative, les fibres de polyester utilisées dans les produits contenant de l antimoine. 3 Valeur indicative (contrôle de pureté) : la substance est uniquement teste pour vérifier l addition de composés de zirconium (éventuels retardateurs de flamme).

5 État: septembre 2010 Page 5 de 6 Paramètres de contrôle Émissions Valeurs limite Méthode de test En laboratoire, modalités d exécution natureplus Composés organiques volatils (COV) µg/m³ DIN ISO , DIN EN ISO , DIN EN ISO COV (COV, COSV, VOCL) classés en: n.d 4 Après 3 j. de stockage en ch. d essai Règlement (CE) Nº 1272/2008 : Catégories Canc. 1A et 1B, Muta 1A et 1B, Repr. 1A et 1B ; TRGS 905 : K1, K2, M1, M2, R1, R2 ; CIRC : Groupe 1 et 2A ; selon MAK : III1, III2 Somme des composés organiques volatils (COV totaux) Après 3 j. de stockage en ch. d essai Somme des composés organiques volatils (COV totaux) 300 Après 28 j. de stockage en ch. d essai dont : Somme Terpènes bicycliques 200 Après 28 j. de stockage en ch. d essai Somme des substances sensibilisantes selon MAK IV, Liste 100 Après 28 j. de stockage en ch. d essai de BgVV (10) Kat. A, TRGS 907 Somme COV (COV, COSV, VOCT) classés selon Règlement (CE) Nº 50 Après 28 j. de stockage en ch. d essai 1272/2008 en catégories Canc. 2, Muta 2, Repr. 2 ; selon TRGS 905, en K3, M3, R3 ; par le CIRC en Groupe 2B; par MAK : III3 Somme Aldéhydes, C4-C11, acycliques, aliphatiques 100 Après 28 j. de stockage en ch. d essai Styrol 10 Après 28 j. de stockage en ch. d essai Méthylisothiazolinone (MIT) n.d 4 Après 28 j. de stockage en ch. d essai Benzaldéhyde 20 Après 28 j. de stockage en ch. d essai Somme (COV) sans CLI 100 Après 28 j. de stockage en ch. d essai Somme des composés organiques volatils 100 Après 28 j. de stockage en ch. d essai lourds (COVL) Valeur Valeur de R 1,0 Après 28 j. de stockage en ch. d essai Formaldéhyde µg/m³ DIN EN 717-1, DIN ISO Après 28 j. de stockage en ch. d essai Acétaldéhyde µg/m³ DIN ISO Après 28 j. de stockage en ch. d essai Critère d interruption: Le test d émissions peut être arrêté si les valeurs mesurées le 7e jour de stockage en chambre d essai sont inférieures à 50% des valeurs limite à 28 jours. Odeur Note d odeur VDA 270 ; 23 C. 3 Modalités d exécution natureplus. Évaluation de l odeur sur une échelle à 6 points 24 h après mise en chambre d essai 4 Non déterminable. Limite de détermination pour une substance individuelle : COV 1 µg/m³ 5 24 µg/m³ 0,02 ppm

natureplus e.v. Directive d attribution 0105 ISOLANTS SOUFFLES ET EN VRAC À BASE DE FIBRES LIGNOCELLULOSIQUES Édition : septembre 2010

natureplus e.v. Directive d attribution 0105 ISOLANTS SOUFFLES ET EN VRAC À BASE DE FIBRES LIGNOCELLULOSIQUES Édition : septembre 2010 info@natureplus.org natureplus e.v. Directive d attribution 0105 Édition : septembre 2010 pour l attribution du label État: septembre 2010 Page 2 de 7 0 Préambule Les critères d attribution natureplus

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0102 ISOLANTS À BASE DE LIN Édition : septembre 2010 pour l attribution du label

natureplus e.v. Directive d attribution 0102 ISOLANTS À BASE DE LIN Édition : septembre 2010 pour l attribution du label info@natureplus.org natureplus e.v. Directive d attribution 0102 Édition : septembre 2010 pour l attribution du label État: septembre 2010 Page 2 de 6 0 Préambule Les critères d attribution natureplus

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 1105 ELEMENTS DE MAÇONNERIE EN BETON CELLULAIRE Edition : novembre 2011

natureplus e.v. Directive d attribution 1105 ELEMENTS DE MAÇONNERIE EN BETON CELLULAIRE Edition : novembre 2011 natureplus e.v. Directive d attribution 1105 Edition : novembre 2011 Edition : novembre 2011 Page 2 de 8 0 Préambule Les critères d attribution natureplus sont structurés de façon hiérarchique. Chaque

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0104 PANNEAUX ISOLANTS À BASE DE FIBRES DE BOIS POUR LA CONSTRUCTION Édition : septembre 2010

natureplus e.v. Directive d attribution 0104 PANNEAUX ISOLANTS À BASE DE FIBRES DE BOIS POUR LA CONSTRUCTION Édition : septembre 2010 info@natureplus.org natureplus e.v. Directive d attribution 0104 POUR LA CONSTRUCTION Édition : septembre 2010 pour l attribution du label État: septembre 2010 Page 2 de 8 0 Préambule Les critères d attribution

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0103 ISOLANTS A BASE DE LAINE DE MOUTON Édition : septembre 2010 pour l attribution du label de qualité

natureplus e.v. Directive d attribution 0103 ISOLANTS A BASE DE LAINE DE MOUTON Édition : septembre 2010 pour l attribution du label de qualité info@natureplus.org natureplus e.v. Directive d attribution 0103 ISOLANTS A BASE DE LAINE DE MOUTON Édition : septembre 2010 pour l attribution du label de qualité État : septembere 2010 Page 2 de 6 0

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0502 TUILES ET PIERRES DE TOIT EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité

natureplus e.v. Directive d attribution 0502 TUILES ET PIERRES DE TOIT EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité natureplus e.v. Directive d attribution 0502 EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité État : mai 2012 Page 2 de 7 1. Champ d application Les critères d attribution suivants contiennent

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0100 ISOLANTS À PARTIR DE MATIÈRES PREMIÈRES RENOUVELABLES Édition : juillet 2009

natureplus e.v. Directive d attribution 0100 ISOLANTS À PARTIR DE MATIÈRES PREMIÈRES RENOUVELABLES Édition : juillet 2009 natureplus e.v. Directive d attribution 0100 DE MATIÈRES PREMIÈRES Édition : juillet 2009 pour l attribution du label de qualité Édition : juillet 2009 Page 2 de 5 1 Préambule Les critères d attribution

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0200 BOIS ET MATÉRIAUX EN BOIS Édition : septembre 2008 pour l attribution du label de qualité

natureplus e.v. Directive d attribution 0200 BOIS ET MATÉRIAUX EN BOIS Édition : septembre 2008 pour l attribution du label de qualité natureplus e.v. Directive d attribution 0200 Édition : septembre 2008 pour l attribution du label de qualité Édition : septembre 2008 Page 2 de 5 1 Préambule Les critères d attribution natureplus sont

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 1201 REVETEMENTS DE SOL EN LINOLEUM Édition : août 2012 pour l attribution du label

natureplus e.v. Directive d attribution 1201 REVETEMENTS DE SOL EN LINOLEUM Édition : août 2012 pour l attribution du label info@natureplus.org natureplus e.v. Directive d attribution 1201 Édition : août 2012 pour l attribution du label État: août 2012 Page 2 de 7 0 Préambule Les critères d attribution natureplus sont structurés

Plus en détail

NF ENVIRONNEMENT : Une démarche volontaire

NF ENVIRONNEMENT : Une démarche volontaire NF ENVIRONNEMENT : Une démarche volontaire (certification NF Environnement obtenue par Vinco auprès du F C BA * le 18 mars 2009) * Le F C B A est l Institut Technologique Forêt Cellulose Bois - Construction

Plus en détail

Des boîtes vertes LES BOÎTES EN CARTON ONDULÉ

Des boîtes vertes LES BOÎTES EN CARTON ONDULÉ Chef de file dans les produits spécialisés en carton, Induscorr fabrique des feuilles (à simple, double ou triple parois), des boites (régulières ou découpées), des contenants en vrac et des contenants

Plus en détail

Dossier Technique Avril 2012

Dossier Technique Avril 2012 Dossier Technique Avril 2012 Etiquetage des fenêtres, façades-rideaux, vérandas, et cloisons amovibles ou démontables en aluminium sur leurs émissions de Composés Organiques Volatils (C.O.V.) Sommaire

Plus en détail

NORME CODEX POUR LE RIZ

NORME CODEX POUR LE RIZ 1 Codex Standard 198-1995 NORME CODEX POUR LE RIZ CODEX STAN 198-1995 1. CHAMP D APPLICATION La présente norme s applique au riz décortiqué, au riz usiné et au riz destinés à la consommation humaine directe,

Plus en détail

P R O J E T D I N V E S T I S S E M E N T P O U R L E R A C C O R D E M E N T D E L A V I L L E D E S A I N T - H Y A C I N T H E A U X F I N S

P R O J E T D I N V E S T I S S E M E N T P O U R L E R A C C O R D E M E N T D E L A V I L L E D E S A I N T - H Y A C I N T H E A U X F I N S P R O J E T D I N V E S T I S S E M E N T P O U R L E R A C C O R D E M E N T D E L A V I L L E D E S A I N T - H Y A C I N T H E A U X F I N S D I N J E C T I O N E T É T A B L I S S E M E N T D E C E

Plus en détail

NORME POUR LES HUILES D OLIVE ET LES HUILES DE GRIGNONS D OLIVE CODEX STAN 33-1981

NORME POUR LES HUILES D OLIVE ET LES HUILES DE GRIGNONS D OLIVE CODEX STAN 33-1981 NORME POUR LES HUILES D OLIVE ET LES HUILES DE GRIGNONS D OLIVE CODEX STAN 33-1981 Adoptée en 1981. Révision : 1989, 2003, 2015. Amendement : 2009, 2013. Précédemment CAC/RS 33-1970. CODEX STAN 33-1981

Plus en détail

GESTION D UNE SALLE BLANCHE. Par Sylvain Triquet

GESTION D UNE SALLE BLANCHE. Par Sylvain Triquet GESTION D UNE SALLE BLANCHE Par Sylvain Triquet Le 13/11/2007 Les outils pour maîtriser l'analyse de traces Salles blanches Hottes de soufflage à flux laminaire Filtres dit absolus (99,99..% arrêté) Lit

Plus en détail

Le Mobilier de bureau durable

Le Mobilier de bureau durable Le Mobilier de bureau durable Réseau Bruxellois des acheteurs publics durables, 4 octobre 2011 Léa Champon 2006 création campagne «Achats Verts» Spécifiquement destinée aux communes et collectivités publiques

Plus en détail

Page 14 PAPIERS ET CARTONS

Page 14 PAPIERS ET CARTONS Page 14 PAPIERS ET CARTONS 1. Domaine d'application Sont concernés le papier et le carton, ci-après dénommés papier, fabriqués à partir de fibres naturelles à base de cellulose écrue ou blanchie, incluant

Plus en détail

>I En savoir plus I Développement durable

>I En savoir plus I Développement durable g Qu est ce que c est? 1987 Rapport Brundtland Commission des Nations Unies sur l Environnement et le Développement «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans

Plus en détail

Agrément général de contrôle des constructions

Agrément général de contrôle des constructions Annexe 10 Document de synthèse relatif à la paille en tant que matériau isolant. INSTITUT ALLEMAND POUR LES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION Etablissement public (de droit allemand) 10829 Berlin, le 10 février

Plus en détail

SPECIFICATIONS DES NOIX ET AMANDES DE KARITE

SPECIFICATIONS DES NOIX ET AMANDES DE KARITE x PN UEMOA xxxx : 011 ICS 67 SPECIFICATIONS DES NOIX ET AMANDES DE KARITE NORME HOMOLOGUEE PAR. LE.. Descripteurs: Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) 380, Av. du Professeur Joseph KI-ZERBO

Plus en détail

PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT

PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF DENTAIRE PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT SOMMAIRE 2.1. Exigences concernant les produits 2.2. Exigences concernant le système de management de

Plus en détail

Ref : ASTRIUM.F.0061 Issue : 1 Rev. : 0 Date : 19/01/2011 Page : 1 / 9

Ref : ASTRIUM.F.0061 Issue : 1 Rev. : 0 Date : 19/01/2011 Page : 1 / 9 Page : 1 / 9 Exigences applicables aux Fournisseurs d Astrium résultant des Législations relatives à la Protection de l Environnement et à la Santé des Travailleurs La version actuelle applicable de ce

Plus en détail

Une cuisine produite dans l esprit du développement durable

Une cuisine produite dans l esprit du développement durable Une cuisine produite dans l esprit du développement durable.le respect des hommes et de l environnement. Veriset est certifié PEFC Situation juin 2013 Intégration dans une exploitation forestière durable

Plus en détail

Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE

Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE Version 1 (06/07/2010) Le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE (Comité de liaison des industries françaises de l

Plus en détail

Directive pour des achats responsables

Directive pour des achats responsables Par conséquent il s agit de choisir des fournisseurs de préférence locaux et ayant un comportement social et environnemental responsable. Cela englobe par exemple des conditions de travail et salariales

Plus en détail

QUALITE DE L AIR INTERIEUR & MATERIAUX

QUALITE DE L AIR INTERIEUR & MATERIAUX Anne-Lise TIFFONNET Maître de Conférences en énergétique Axe «Efficacité énergétique et transferts thermiques» Laboratoire Universitaire des Sciences Appliquées de Cherbourg (LUSAC) Département «Génie

Plus en détail

Club Environnement CCI Jura. La gestion des eaux usées issues de l industrie

Club Environnement CCI Jura. La gestion des eaux usées issues de l industrie Club Environnement CCI Jura La gestion des eaux usées issues de l industrie Bertrand DEVILLERS Le 1 er juin 2015 Les catégories d eaux usées Trois catégories d eaux usées : Les eaux usées domestiques (eaux

Plus en détail

Des supports respectueux pour toutes les technologies d impression numérique... Une éco démarche voulue et créée par

Des supports respectueux pour toutes les technologies d impression numérique... Une éco démarche voulue et créée par Des supports respectueux pour toutes les technologies d impression numérique... Une éco démarche voulue et créée par I. L engagement Une éco-responsabilité assumée "A ujourd hui, le constat écologique

Plus en détail

Principes de l écolabel

Principes de l écolabel Principes de l écolabel L'Eco-label européen - Qu'est-ce que c'est? Créé en 1992, l Eco-label européen est le seul label écologique officiel européen utilisable dans tous les pays membres de l'union Européenne.

Plus en détail

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Relation avec d autres normes de Management de la Qualité Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 Histoire de l ISO/IEC

Plus en détail

Problématiques liées à la mise en œuvre du CWEA Audrey Joris, Benoît Renard

Problématiques liées à la mise en œuvre du CWEA Audrey Joris, Benoît Renard Formation continue experts et laboratoires «sols» Problématiques liées à la mise en œuvre du CWEA Audrey Joris, Benoît Renard Jambes 25 novembre 2014 1 Décret Sol : Application des procédures du CWEA Décret

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme.

Méthode A : dosage du cadmium, chrome, cobalt, cuivre, plomb, manganèse, nickel et zinc par spectrométrie d absorption atomique avec flamme. S-II-2.1V1 DOSAGE DES ELEMENTS METALLIQUES EN TRACE DANS LES EXTRAITS À L EAU RÉGALE : MÉTHODE PAR ABSORPTION ATOMIQUE AVEC FLAMME ET ATOMISATION ÉLECTROTHERMIQUE (AAS/GF) 1. Objet Dosage des éléments

Plus en détail

PROJET D ARRÊTE NOR. Publics concernés : Exploitants d'installations classées pour la protection de l'environnement de traitement des granulats

PROJET D ARRÊTE NOR. Publics concernés : Exploitants d'installations classées pour la protection de l'environnement de traitement des granulats RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie du développement durable et de l énergie PROJET D ARRÊTE fixant les critères de sortie du statut de déchet pour les granulats élaborés à partir de déchets du

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz 941.241 du 19 mars 2006 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu les art. 5, al. 2, 8, al.

Plus en détail

POLE CONSEIL EN ACHATS ET MARCHES - UCANSS

POLE CONSEIL EN ACHATS ET MARCHES - UCANSS N 20 février 2014 POLE CONSEIL EN ACHATS ET MARCHES - UCANSS 1/7 ACTUALITES Mise à jour du guide du recensement économique de l achat public. 3 D E F I N I T I O N Qu est-ce qu un certificat d économie

Plus en détail

URSA, l isolation optimisée pour les ERP et les bâtiments HQE

URSA, l isolation optimisée pour les ERP et les bâtiments HQE URSA, l isolation optimisée pour les ERP et les bâtiments HQE Siège social Agence commerciale Usine de laine de verre Usine de polystyrène extrudé URSA et URSA PUREONE 1 2 URSA, industriel international

Plus en détail

Présentation ORDIMIP 16 nov 2005. Projet d un d. res sur l Echezl. biocentre à Bordères

Présentation ORDIMIP 16 nov 2005. Projet d un d. res sur l Echezl. biocentre à Bordères Présentation ORDIMIP 16 nov 2005 Projet d un d biocentre à Bordères res sur l Echezl SOMMAIRE 1. GRS VALTECH en quelques mots 2. Le projet de Bordères res sur l Echezl : choix du site 3. Description du

Plus en détail

appliquée aux emballages alimentaires

appliquée aux emballages alimentaires La méthode HACCP La méthode HACCP appliquée aux emballages alimentaires 1- La réglementation des matériaux au contact des aliments Quels contaminants issus des emballages dans les aliments? Des contaminants

Plus en détail

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Pour une éco-construction dans les règles de l art Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Mars 2011 www.eti-construction.fr - 1 - RENFORCER L ENVELOPPE chap.

Plus en détail

Version révisée n 3. Mars 2009. Remplace la version d octobre 2005

Version révisée n 3. Mars 2009. Remplace la version d octobre 2005 Bonnes Pratiques de Fabrication des Encres utilisées sur la face non en contact des aliments des emballages de denrées alimentaires et d articles destinés au contact des aliments Version révisée n 3 Remplace

Plus en détail

Journal officiel des Communautés européennes. (Actes dont la publication n est pas une condition de leur applicabilité) COMMISSION

Journal officiel des Communautés européennes. (Actes dont la publication n est pas une condition de leur applicabilité) COMMISSION L 236/4 4.9.2002 II (Actes dont la publication n est pas une condition de leur applicabilité) COMMISSION DÉCISION DE LA COMMISSION du 3 septembre 2002 établissant des critères écologiques révisés pour

Plus en détail

L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique

L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique Michel & christophe Branchu Groupe Eyrolles, 01 ISBN 978--1-1349- 1 Les Isoler son habitation est essentiel pour des questions économiques (réduction

Plus en détail

Cycle de «Rencontres autour d un cahier des charges écologique» Le mobilier de bureau durable

Cycle de «Rencontres autour d un cahier des charges écologique» Le mobilier de bureau durable Cycle de «Rencontres autour d un cahier des charges écologique» Le mobilier de bureau durable 14 novembre 2011 - Namur Quels critères pour un achat de mobilier durable? Léa CHAMPON - écoconso Sommaire

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion d OPCVM ou d OPCI et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des risques Textes

Plus en détail

Panneaux Max Exterior Eco-Environnemental

Panneaux Max Exterior Eco-Environnemental Panneaux Max Exterior Eco-Environnemental FABRICATION ET développement durable durablement économique La société FunderMax souscrit à la gestion durable des forêts à tendance écologique via des objectifs

Plus en détail

Extrait de cahier spécial des charges

Extrait de cahier spécial des charges Extrait de cahier spécial des charges MARCHE PUBLIC APPEL D OFFRES GENERAL POUR LA FOURNITURE DE PAPIER A COPIER RECYCLE (Attention! ceci n est qu un extrait d un cahier de charges, fait par Bruxelles

Plus en détail

Sites et sols pollués en CHINE. Mercredi 7 octobre 2015 - Auditorium de la Maison du Barreau

Sites et sols pollués en CHINE. Mercredi 7 octobre 2015 - Auditorium de la Maison du Barreau Sites et sols pollués en CHINE Mercredi 7 octobre 2015 - Auditorium de la Maison du Barreau P2 Les Guides relatifs à la gestion des sites et sols pollués P3 Le gouvernement chinois (Ministère de l Environnement)

Plus en détail

COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés

COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés COMITÉ 2 : La gestion des sols faiblement contaminés excavés La situation actuelle La grille de gestion des sols contaminés excavés intérimaire Les critères validés pour la protection des écosystèmes Les

Plus en détail

Produits et services de nettoyage Fiche produit --- Version finale DOCUMENT TRADUIT À L EXTÉRIEUR

Produits et services de nettoyage Fiche produit --- Version finale DOCUMENT TRADUIT À L EXTÉRIEUR DOCUMENT TRADUIT À L ETÉRIEUR Produits et services de nettoyage Fiche produit pour les marchés publics écologiques (MPE) 1. Champ d application La présente fiche contient des recommandations relatives

Plus en détail

Fiche de données de sécurité (91/155/CEE)

Fiche de données de sécurité (91/155/CEE) 1.Identification du produit et de la compagnie 1.1 Nom du Produit: Laque L 1.2 Constructeur / Fournisseur Compagnie: egger Otoplastik+Labortechnik GmbH Aybühlweg 59 87439 Kempten Téléphone: + 49 8 31 5

Plus en détail

Panneaux de fibres. soit du feutrage de ces fibres et de leurs propriétés adhésives intrinsèques soit de l addition aux fibres d un liant synthétique.

Panneaux de fibres. soit du feutrage de ces fibres et de leurs propriétés adhésives intrinsèques soit de l addition aux fibres d un liant synthétique. Panneaux derivés du bois Panneaux de fibres Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certification Acquis environnementaux Définition : Panneau dit de "

Plus en détail

Exemples de clauses et outils

Exemples de clauses et outils Exemples de clauses et outils Des critères au cahier des charges Léa CHAMPON Chargée de mission écoconso Choix d un matériau de finition Essai de classement des priorités Caractéristiques techniques du

Plus en détail

Au programme. Aspects sanitaires et environnementaux pour les peintures. écoconso. Jean-François Rixen. 15 mai 2014. A. Problématique «santé»

Au programme. Aspects sanitaires et environnementaux pour les peintures. écoconso. Jean-François Rixen. 15 mai 2014. A. Problématique «santé» Aspects sanitaires et environnementaux pour les peintures écoconso Jean-François Rixen 15 mai 2014 Au programme A. Problématique «santé» B. Problématique «environnement» C. Principes et stratégie applicables

Plus en détail

Fiche de données de Sécurité conforme à la direktive (EU) Nr. 453/2010

Fiche de données de Sécurité conforme à la direktive (EU) Nr. 453/2010 Section 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1 Identificateur de produit PAVAROOf-K 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations

Plus en détail

Actualités Réglementaires

Actualités Réglementaires Actualités Réglementaires Frédéric STAAT Directeur du Pôle Industries Bois Construction FCBA - Bordeaux FCBA Institut technologique Forêt Cellulose Bois construction Ameublement Courrier de Mme C. DUFLOT

Plus en détail

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE

S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE S-II-1V2 EXTRACTION DES ÉLÉMENTS MÉTALLIQUES EN TRACE (ETM) SOLUBLES DANS L EAU RÉGALE 1. Objet Méthode pour l extraction des éléments en traces présents dans les sols (y compris les sédiments), les matières

Plus en détail

Qualité de l air intérieur. Optil Plus, la 1 ère peinture classée A+ pour ses qualités sanitaires et certifiée natureplus

Qualité de l air intérieur. Optil Plus, la 1 ère peinture classée A+ pour ses qualités sanitaires et certifiée natureplus Qualité de l air intérieur Optil Plus, la 1 ère peinture classée A+ pour ses qualités sanitaires et certifiée natureplus COV et peintures En raison de l importance des surfaces recouvertes et de l impact

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion de placements collectifs et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des Textes

Plus en détail

Programme OK 12. Produits bio dégradation dans l eau de mer

Programme OK 12. Produits bio dégradation dans l eau de mer Date d application : 02/03/2015 Page : 1 / 6 Programme OK 12 Produits bio dégradation dans l eau de mer En cas de doute, la version en anglais est la seule valide. 0. Introduction L objectif du schéma

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE INFRABEL S.A. SPECIFICATION TECHNIQUE A - 52 QP EXIGENCES REQUISES POUR L ÉTABLISSEMENT D UN PLAN DE CONTRÔLE ET DE QUALITÉ À INFRABEL EDITION : 10/2006 Table des matières. Table des matières...2 1. Objet...3

Plus en détail

GANTS de protection en contact alimentaire

GANTS de protection en contact alimentaire GANTS de protection en contact alimentaire Equipements de protection individuelle COMMISSION GANTS DE PROTECTION Législation européenne pour le contact alimentaire Règlement 1935/2004 concernant les matériaux

Plus en détail

Inconvénients : Dégradations mécaniques, et des performances thermiques en présence d humidité.

Inconvénients : Dégradations mécaniques, et des performances thermiques en présence d humidité. L isolation est très importante dans le bâtiment. C est elle qui permet de réduire les pertes de chaleur. Cette isolation peut se faire avec plusieurs matériaux d origine très diverses. - D origine minérale

Plus en détail

Profil Environnemental Produit

Profil Environnemental Produit Ce document s appuie sur la norme ISO 14020 relative aux principes généraux des déclarations environnementales et sur le rapport technique ISO TR/14025 relatif aux déclarations environnementales de type

Plus en détail

Certificat d analyse Première publication : décembre 2007 Version : décembre 2007

Certificat d analyse Première publication : décembre 2007 Version : décembre 2007 Certificat d analyse Première publication : décembre 2007 Version : décembre 2007 WMS-1a Matériau de référence certifié : sulfure massif contenant de l or et des éléments du groupe platine Tableau 1 -

Plus en détail

F S C. Son statut. Créé en. Contrôlé par. Appréciation. Ce qu il certifie ou apporte en plus. Quelles familles de produits ou produit cible?

F S C. Son statut. Créé en. Contrôlé par. Appréciation. Ce qu il certifie ou apporte en plus. Quelles familles de produits ou produit cible? F S C Créé en Mettre en place une gestion durable, responsable et sociale des forêts à l aide de 10 critères prédéfinis (respect des lois, impact environnemental, droit des peuples autochtones,...). La

Plus en détail

Le verre, protecteur de vos valeurs

Le verre, protecteur de vos valeurs Le verre, protecteur de vos valeurs Le verre d emballage de opack. Le verre est durable, inerte, hygiénique, malléable, esthétique et naturel. Pour cette raison, il demeure incontournable comme matériau

Plus en détail

Est-elle bonne à boire?

Est-elle bonne à boire? Environnement et Travail Gestion de l environnement et des aires naturelles L eau de votre puits Est-elle bonne à boire? 1 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires de puits privés peuvent

Plus en détail

Etude faisabilité de la valorisation énergétique des papiers cartons issus des déchets de la ville de Ouagadougou

Etude faisabilité de la valorisation énergétique des papiers cartons issus des déchets de la ville de Ouagadougou 1 Etude faisabilité de la valorisation énergétique des papiers cartons issus des déchets de la ville de Ouagadougou Organisme scientifique sollicité : IGEDD/UO Responsable: CEFREPADE Institution bénéficière

Plus en détail

TNKID. Code: FTS 1007 026 Description: siège opérationnel de tout usage

TNKID. Code: FTS 1007 026 Description: siège opérationnel de tout usage Code: Description: siège opérationnel de tout usage PIEDS DESCRIPTION Dossier en resille en Polypropylène (P.P.) et 0 % de fibre de verre injecté avec une épaisseur entre mm minimum et de 0 maximum sur

Plus en détail

Les marques de Qualité. La marque NF Bureau. La certification de Produit. La traçabilité. Le classement au feu. L environnement

Les marques de Qualité. La marque NF Bureau. La certification de Produit. La traçabilité. Le classement au feu. L environnement La démarche Qualité Les marques de Qualité La marque NF Bureau La certification de Produit La traçabilité Le classement au feu L environnement La démarche de certification Le système qualité mis en place

Plus en détail

Agrément technique général. Association professionnelle de la construction en bottes de paille Allemagne Sieben Linden 1 D-38486 Bandau

Agrément technique général. Association professionnelle de la construction en bottes de paille Allemagne Sieben Linden 1 D-38486 Bandau No d agrément : Z-23.11-1595 INSTITUT ALLEMAND DES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION Etablissement de droit public 10 février 2006 10829 Berlin Kolonenstr. 30 L Tel. (49) 030 78730-332 Fax. (49) 030 78730-320

Plus en détail

Achats Professionnels Responsables. Expérience Pilote

Achats Professionnels Responsables. Expérience Pilote Achats Professionnels Responsables Expérience Pilote 06.06.2014 Implenia en chiffres Nombres d employés: Chiffre d affaires: Plus de 5700 collaborateurs en Suisse 3,1 milliards CHF 4 Divisions opérationnelles:

Plus en détail

Registre STS Numéro d accréditation : STS 0197

Registre STS Numéro d accréditation : STS 0197 Norme internationale : ISO/CEI 17025:2005 Norme suisse : SN EN ISO/CEI 17025:2005 ABL Analytics SA Rue Victor-Helg 18 2800 Delémont Responsable : Responsable SM : Blaise Allemann Lucas Costato Téléphone

Plus en détail

Green IT. Exemples de critères - Labels. Léa CHAMPON Chargée de mission écoconso 12 novembre 2015 - Namur

Green IT. Exemples de critères - Labels. Léa CHAMPON Chargée de mission écoconso 12 novembre 2015 - Namur Green IT Exemples de critères - Labels Léa CHAMPON Chargée de mission écoconso 12 novembre 2015 - Namur 1 Choix du matériel IT Essai de classement des priorités 1. Celui que l on achète pas! 2. Matériel

Plus en détail

D029989/02 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Le 28 janvier 2014 Le 28 janvier 2014

D029989/02 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Le 28 janvier 2014 Le 28 janvier 2014 D029989/02 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat Le 28 janvier 2014 Le 28

Plus en détail

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3 Introduction Le présent référentiel de labellisation est destiné aux laboratoires qui souhaitent mettre en place un dispositif de maîtrise de la qualité des mesures. La norme ISO 9001 contient essentiellement

Plus en détail

Monaco s engage contre la déforestation

Monaco s engage contre la déforestation Compte rendu des deux réunions sur l élaboration de la Charte sur le Bois en Principauté Contexte des réunions Deux réunions de travail ont été organisées le jeudi 1 er juin et le mercredi 6 juin 2011

Plus en détail

Pour les produits à destination du marché français et/ou européen, il existe deux écolabels officiels :

Pour les produits à destination du marché français et/ou européen, il existe deux écolabels officiels : Les écolabels Des produits plus respectueux de l environnement Les écolabels sont des signes officiels de reconnaissance des avantages environnementaux des produits qui les portent. Les produits doivent

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 24 ELEMENTS ELASTIQUES ELASTOMERE THERMOPLASTIQUE POUR ORGANES DE CHOC ET TRACTION EDITION : 03/2004 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1.

Plus en détail

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009)

Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA (2009) Public Works and Travaux publics et Government Services Services gouvernementaux Canada Canada Canadian General Standards Board Office des normes générales du Canada Norme relative au système de gestion

Plus en détail

C1-PAPIER ET CARTON PROBLÉMATIQUE

C1-PAPIER ET CARTON PROBLÉMATIQUE C1-PAPIER ET CARTON CETTE FICHE CONCERNE TOUS LES TYPES DE PAPIER ET DE CARTON: LE PAPIER JOURNAL, LES PAPIERS GRAPHIQUES (NOTAMMENT LES PAPIERS D IMPRESSION), LE PAPIER D EMBALLAGE, LE PAPIER HYGIÉNIQUE,

Plus en détail

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires CONTENU 2 I- Une transition sûre et équitable? Les enjeux mondiaux du développement durable II- Le débat écologique et sa dimension sociale III- Les nuances de vert dans les emplois verts IV. Emplois verts

Plus en détail

Programme OK 01. Compostabilité de produits

Programme OK 01. Compostabilité de produits Date d'application : 2012-03-01 Page : 1 / 6 Programme OK 01 Compostabilité de produits En cas de doute, la version en anglais est la seule valide. Réf. Spécification technique 1. Champ d application 2

Plus en détail

Récentes évolutions des réglementations et des normes relatives aux émissions de COV

Récentes évolutions des réglementations et des normes relatives aux émissions de COV Récentes évolutions des réglementations et des normes relatives aux émissions de COV Caroline Laffargue Eurofins Product Testing A/S Premier laboratoire au monde pour les tests de Composés Organiques Volatils

Plus en détail

NORME POUR LA CASÉINE ALIMENTAIRE ET PRODUITS DÉRIVÉS CODEX STAN 290-1995. Précédemment CODEX STAN A-18-1995. Adoptée en 1995. Révision 2001.

NORME POUR LA CASÉINE ALIMENTAIRE ET PRODUITS DÉRIVÉS CODEX STAN 290-1995. Précédemment CODEX STAN A-18-1995. Adoptée en 1995. Révision 2001. NORME POUR LA CASÉINE ALIMENTAIRE ET PRODUITS DÉRIVÉS CODEX STAN 290-1995 Précédemment CODEX STAN A-18-1995. Adoptée en 1995. Révision 2001. Amendée en 2010, 2013, 2014 CODEX STAN 290-1995 2 1. CHAMP D

Plus en détail

Marie-Lise ROUX Pôle Ameublement - FCBA

Marie-Lise ROUX Pôle Ameublement - FCBA Marie-Lise ROUX Pôle Ameublement - FCBA Le rôle de l ameublement dans la qualité de l air intérieur Comment évaluer les sources de pollution dans un espace intérieur? 2 Options : Réaliser une mesure dans

Plus en détail

Service de collecte et traitement des filtres usagés

Service de collecte et traitement des filtres usagés Service de collecte et traitement des filtres usagés Une solution complète, sûre et responsable pour la prise en charge des filtres usagés de vos hottes et armoires à filtration de laboratoire Avez-vous

Plus en détail

Agrément Technique Européen ETA 13/0526

Agrément Technique Européen ETA 13/0526 Agrément Technique Européen ETA 13/0526 Nom commercial Titulaire Site Internet Type générique et utilisation prévue du produit de construction DOLCEA i3 PCIM S.A. Rue du Péquet 54 5590 Achêne (Ciney) Belgique

Plus en détail

LEED Leadership in Energy & Environnemental Design Système d évaluation des bâtiments Écologiques

LEED Leadership in Energy & Environnemental Design Système d évaluation des bâtiments Écologiques 870 Curé Boivin, Boisbriand (Québec) Canada, J7G 2A7 LEED Leadership in Energy & Environnemental Design Système d évaluation des bâtiments Écologiques Pour nouvelle construction et rénovation importante

Plus en détail

AVANT-PROJET DE NORME MAURITANIENNE APNM01-009 NOVEMBRE 2010. Huile comestible de soja raffinée enrichie en vitamine A Spécifications

AVANT-PROJET DE NORME MAURITANIENNE APNM01-009 NOVEMBRE 2010. Huile comestible de soja raffinée enrichie en vitamine A Spécifications AVANT-PROJET DE NORME MAURITANIENNE APNM01-009 NOVEMBRE 2010 Huile comestible de soja raffinée enrichie en vitamine A Spécifications AVANT- PROPOS La présente norme est en concordance avec la norme Codex

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 1

Tremplins de la Qualité. Tome 1 Tome 1 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANT-PROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

Profil Environnemental Produit

Profil Environnemental Produit pp Ce document s appuie sur la norme ISO 14020 relative aux principes généraux des déclarations environnementales et sur le rapport technique ISO TR/14025 relatif aux déclarations environnementales de

Plus en détail

Agrément technique national

Agrément technique national DEUTSCHES INSTITUT FÜR BAUTECHNIK (INSTITUT ALLEMAND DU GENIE CIVIL) Etablissement de droit public 10829 Berlin, le 1 er Février 2008 Kolonnenstraße 30 L Téléphone : 030 78730-261 Fax : 030 78730-320 Référence

Plus en détail

Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL. Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004)

Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL. Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004) Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004) Directives d Assurance Qualité à destination des fournisseurs QSL (Contrat

Plus en détail

Avis Technique 20/14-307

Avis Technique 20/14-307 Avis Technique 20/14-307 Procédé d isolation thermique par soufflage sur planchers de combles perdus Isolation thermique de planchers de combles perdus Thermal insulation Heat insulation of floors of lost

Plus en détail

Chauffage à immersion type FL65.. PTB 97 ATEX 1027 X. Mars 1999

Chauffage à immersion type FL65.. PTB 97 ATEX 1027 X. Mars 1999 Chauffage à immersion type FL65.. PTB 97 ATEX 1027 X Mars 1999 thuba SA CH-4015 Bâle Telefon +41 061 307 80 00 Telefax +41 061 307 80 10 Headoffice@thuba.com www.thuba.com Manual PTB 97 ATEX 1027 X 2 Chauffage

Plus en détail

(Mém. A - 94 du 9 novembre 1998, p. 2348; dir. 94/62) Texte coordonné au 4 novembre 2013 Version applicable à partir du 8 novembre 2013 ANNEXE I

(Mém. A - 94 du 9 novembre 1998, p. 2348; dir. 94/62) Texte coordonné au 4 novembre 2013 Version applicable à partir du 8 novembre 2013 ANNEXE I DÉCHETS 1. Dispositions générales 1 Règlement grand-ducal du 31 octobre 1998 portant application de la directive 94/62/CE du Parlement européen et du Conseil du 20 décembre 1994 relative aux emballages

Plus en détail