TP 11A : Oscillateurs mécaniques et mesure du temps

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TP 11A : Oscillateurs mécaniques et mesure du temps"

Transcription

1 TP 11A : Oscillateurs mécaniques et mesure du temps Objectifs : - Mesurer la période d oscillation d un pendule en étudiant ses oscillations. - Mettre en évidence les différents paramètres influençant sa période. - Comprendre l intérêt des horloges atomiques dans la mesure actuelle du temps. Compétences travaillées : - Pratiquer une démarche expérimentale pour mettre en évidence : les différents paramètres influençant la période d un oscillateur mécanique ; son amortissement. - Extraire et exploiter des informations pour justifier l'utilisation des horloges atomiques dans la mesure du temps. Matériel : - Ordinateur + logiciel Latis Pro - Console d acquisition (Sysam V6) + luxmètre + laser + pendule + deux supports + pince de serrage - Pendule (avec 3 masses) Au bureau : - Chronomètres, règles graduées I. La mesure du temps par les oscillations d un pendule I.1. Introduction historique Galilée ( ) est, semble-t-il, le premier à avoir étudié de manière quantitative les oscillations en observant le balancement d un lustre suspendu à la cathédrale de Pise (Italie). Il découvre les lois du mouvement pendulaire, à la base des premières horloges à pendule. Problématique : comment un pendule permet-il de mesurer le temps? I.2. Paramètres influençant la période des oscillations Un pendule (simple) est constitué d un fil inextensible de longueur l, attaché à une extrémité, et sur lequel est fixée une masse m à l autre extrémité. θ est l angle que fait le pendule par rapport à sa position d équilibre (la verticale). Dans les manipulations suivantes, on lâchera le pendule sans vitesse initiale avec un angle initial θ 0. L oscillation d un pendule est-elle un phénomène périodique? Justifier. Proposer un montage pour mesurer, avec le matériel disponible sur la table, la durée d une oscillation du pendule. On cherchera la meilleure précision. Temps, mouvement et évolution Chapitre 11 TP A Oscillateurs mécaniques et mesure du temps Page 1

2 A priori, de quels paramètres (trois au maximum) la durée d une oscillation (appelée période, notée T) peut-elle dépendre? Proposer et mettre en œuvre un protocole pour vérifier vos hypothèses. Mon protocole : Mes mesures : 1 er paramètre testé : 2 ème paramètre testé : 3 ème paramètre testé : Temps, mouvement et évolution Chapitre 11 TP A Oscillateurs mécaniques et mesure du temps Page 2

3 Interprétation et conclusion : I.3. Expression de la période des oscillations Pour des oscillations de faible amplitude (inférieure ou égale à 20 ), la période propre d un L pendule simple est donnée par l expression : T 2 avec g 9,81 m. s g 2 En utilisant Latis Pro comme tableur, tracer T f L 2 et en déduire une valeur expérimentale de la constante du champ de pesanteur g exp. Calculer la précision de cette mesure (calcul d erreur). I.4. Limites du dispositif (amortissement) La période d un pendule est-elle constante pour un grand nombre d oscillations? Que se passe-t-il pour l amplitude des oscillations? Ce pendule peut-il être utilisé comme référence-étalon pour la mesure du temps? Justifier. II. La mesure du temps par les horloges atomiques L objectif est de montrer l importance des horloges atomiques dans la recherche fondamentale, dans la recherche appliquée et dans la vie quotidienne. On s intéressera à ce titre au GPS avec cette étude documentaire. II.1. Principe d un GPS Le principe du GPS est décrit dans le schéma suivant. S 1, S 2 et S 3 sont trois satellites en orbite autour de la Terre. Temps, mouvement et évolution Chapitre 11 TP A Oscillateurs mécaniques et mesure du temps Page 3

4 Rechercher (sur internet) la signification du sigle GPS. Quel est l ensemble des points équidistants d un point donné S 1? Quel est l ensemble des points à une distance D 1 de S 1 et D 2 de S 2? Quel est l ensemble des points à des points à une distance D 1 de S 1, D 2 de S 2, et D 3 de S 3? Actuellement, les GPS déterminent les positions à la surface de la Terre, à moins d un mètre. II.2. Nécessité d une mesure précise du temps t Exprimer la distance d franchie dans le vide par la lumière en une durée Δt à la vitesse c. H 2 émet un bip à la date t et H 1 le reçoit à la date t = t + Δt. Si H 1 et H 2 sont parfaitement synchronisées Δt sera la durée du voyage SP. Alors D = c.δt. P D S Dans la technologie GPS, 3 satellites permettent de situer P par rapport à eux (triangulation) et un quatrième permet de synchroniser en permanence les différentes horloges qui se décalent entre elles pour différentes raisons en partie exposées par la suite. TERRE P = Usager du GPS avec l horloge H 1 Satellite du GPS avec l horloge H 2 Temps, mouvement et évolution Chapitre 11 TP A Oscillateurs mécaniques et mesure du temps Page 4

5 Calculer la précision sur d, pour les incertitudes suivantes sur la mesure de Δt : (Donnée : célérité de la lumière dans le vide : c = m.s -1 que l on pourra arrondir à m.s -1 ) Incertitude de la mesure de Δt 1 ms 1 µs 1 ns Précision sur d En déduire la précision sur t nécessaire pour une détermination de d inférieure à 1 m. II.3. La recherche d une horloge adéquate ou la course à la précision Recherche préliminaire : Le concepteur d une horloge annonce une dérive temporelle de 1s en τ années. En déduire l incertitude avec laquelle la seconde est déterminée. 1) L horloge à quartz Fonctionnement d une horloge à quartz : La vibration d un diapason en quartz est entretenue à une fréquence fixe à l aide d un générateur électrique, puis un système électronique compte 2 15 oscillations, c'est-à-dire 1 s, et envoie alors une impulsion pour changer l affichage (+1s) ou au moteur pas à pas pour faire avancer la «trotteuse» d une seconde. Générateur électrique Entretien des oscillations du diapason en quartz. Diviseur de f quartz fréquence 1 impulsion /s Moteur pas à pas (aiguilles) ou Affichage digital «Les premières montres à quartz avaient environ 4 khz (2 12 = 4096) de fréquence. La génération suivante vibrait à 2 15 = Hz», «les meilleures montres actuelles sont à environ 4 MHz», «la plus précise (+/- 5 s par an)» Au bout de combien de périodes d un oscillateur à Hz s est-il écoulé 1,0 0 seconde? Temps, mouvement et évolution Chapitre 11 TP A Oscillateurs mécaniques et mesure du temps Page 5

6 En supposant le comptage des T comme infiniment précis, d où peut provenir cette dérive? La meilleure montre à quartz permet-elle d avoir la précision nécessaire au GPS? 2) L horloge atomique Rappeler le phénomène d absorption-émission d un photon par un système microscopique, tel qu il est schématisé ci-contre. E 2 Energie h E 1 L énergie h = E 2 -E 1 provoque la Dans les horloges atomiques on utilise la connaissance de la transition entre les niveaux E 1 et E 2. fréquence ν provoquant une transition énergétique de particules pour mesurer la période correspondante et ainsi définir l unité de temps : la seconde. Comme toute grandeur physique, la fréquence ν est plus ou moins imprécise. Cette imprécision est d origine naturelle et n est pas due à une erreur de mesure. Elle provient de la durée de vie des niveaux excités, de l effet Doppler causé par le mouvement des particules et des chocs entre particules du fait de leur agitation thermique Le césium 133 est un des atomes minimisant ces effets négatifs. Le césium est prisé pour son rôle dans la mesure du temps en raison de son atome, dont la structure interne se caractérise par une stabilité exceptionnelle. 2) a) Principe d une horloge atomique au Cs133 On crée un jet d atomes de Césium 133 (Cs 133) en chauffant du césium dans un four percé d un orifice (voir schéma ci-dessous). On obtient alors des atomes dans plusieurs niveaux quantiques et on sélectionne ceux qui sont dans le niveau que nous appellerons E 1 en faisant passer ce jet dans un champ magnétique. Le jet passe ensuite dans une enceinte où règnent des micro-ondes électromagnétiques de fréquence ν capable de provoquer les transitions E 1 E 2. La fréquence de ces ondes est pilotée par un système comportant un résonateur en quartz (quelques MHz) comme dans les montre du même nom, mais dont on multiplie la fréquence jusqu à atteindre celle provoquant les transitions : Hz. Cette fréquence est susceptible de dériver auquel cas elle provoque moins ou peu de transitions. Il suffit de mesurer le flux des atomes dans l état E 2 relativement à ceux dans l état E 1 pour savoir si on est à la bonne fréquence. Pour cela un deuxième filtre magnétique sépare les deux sortes d atomes et permet leur comptage. Il suffit alors de corriger la fréquence jusqu à optimiser le nombre de transitions. Oscillateur électronique générant des micro-ondes Asservissement : correction de fpour optimiser l intensité du jet. Vapeur d atomes de césium Jet d atomes de césium Sélection Des atomes de Cs dans l état E 1 Jet de césium dans l état E 1 Transitions E 1 E 2 Jet de césium dans l état E 2 Mesure de l intensité du jet de Cs dans l état E 2 FOUR CHAMP MAGNETIQUE CAVITE MICRO-ONDES TRES HAUTE FREQUENCE f Temps, mouvement et évolution Chapitre 11 TP A Oscillateurs mécaniques et mesure du temps Page 6

7 Précision de l horloge atomique au Cs133 Sa dérive temporelle est de l ordre de 1s pour plusieurs centaines de milliers d années Résumer, sans paraphraser, le principe de l horloge atomique. Définir la seconde, unité légale de temps, à partir de la fréquence de transition du Cs 133. Déduire de la précision de cette horloge, l incertitude avec laquelle elle détermine la seconde. 2) b) L horloge atomique appelée «MASER à hydrogène» Le MASER (Microwave Amplification by Stimulated Emission of Radiation) inventé en 1953, est l ancêtre du LASER. E Il s agit d une horloge d une technologie sensiblement différente de la précédente : elle fonctionne comme un LASER. Elle utilise la fréquence f = , Hz correspondant à la transition entre les deux niveaux hyperfins suivants de l'hydrogène : le premier où les spins du noyau et de l électron sont antiparallèles et le second où ils sont parallèles. Ce type d horloge est plus précis que celles au Cs 133. P + e - «Orolia a développé depuis 2001 un maser à hydrogène passif spatialisé pour le système de navigation par satellites Galileo ( ). Ce maser( ) aux performances inégalées par d autres technologies, sera l horloge primaire de Galileo et lui conférera son niveau de précision sub-métrique sans équivalent dans les autres systèmes de navigation.» Précision de l horloge MASER à hydrogène : sa dérive temporelle est de l ordre de 1s pour plusieurs dizaines de millions d années. Calculer la longueur d onde de la radiation utilisée et justifier l acronyme MASER. Déduire de la précision de cette horloge, l incertitude avec laquelle elle détermine la seconde. Temps, mouvement et évolution Chapitre 11 TP A Oscillateurs mécaniques et mesure du temps Page 7

8 2) c) Les horloges optiques «Horloge optique : nouveau record de précision battu» Grâce à un seul ion d aluminium, une horloge peut faire «tic-tac» pendant 3,7 milliards d années en restant précise à la seconde près. Cette nouvelle horloge optique, mise au point par une équipe du NIST (National Institute of Standards and Technology, Boulder) aux États-Unis, est beaucoup plus précise que les horloges atomiques qui servent actuellement d étalon pour mesurer la seconde. Elle bat également les records établis par d autres horloges optiques expérimentales. Mises au point dans au milieu des années 50, les horloges atomiques sont devenues la référence universelle pour la mesure du temps dans les années 70 (remplaçant ainsi la mesure basée sur la rotation de la Terre). Ces horloges atomiques, qui utilisent des atomes de césium 133, se servent des «vibrations» des atomes pour battre la mesure du temps. Elles se sont perfectionnées au point de rester exactes à la seconde près pendant 80 à 100 millions d années (en supposant qu elles soient en place pendant tout ce temps-là ) Cependant une nouvelle génération d horloge encore plus précise est en cours d élaboration dans les laboratoires. Elles utilisent toujours les vibrations de l atome mais ont remplacé les microondes par des ondes lumineuses (avec des fréquences beaucoup plus hautes) pour faire «vibrer» ces atomes (d où le terme d horloge optique). Résultat : le temps est découpé en unités encore plus petites qu avec les horloges à césium. Plusieurs prototypes sont à l étude. Le dernier record de précision en date était détenu depuis 2008 par une horloge optique utilisant un ion mercure, également mise au point par le NIST, ne prenant une seconde de retard qu au bout de 1,7 milliards d années. Avant de remplacer les horloges atomiques comme maître étalon de la seconde, les horloges optiques devront encore faire l objet de plusieurs années de recherches (afin de trouver l ion qui donne les meilleurs résultats), de mises au point et de vérifications.» Précision des horloges optiques : dérive temporelle de l ordre de 1s pour 1,7 milliards d années. Déduire de la précision de cette horloge, l incertitude avec laquelle elle détermine la seconde. Remarques : - La technologie du GPS américain ou du système Galileo européen n ayant pu attendre ces dernières améliorations de la mesure du temps, elle s est développée avec les horloges atomiques «classiques» garantissant déjà une précision de localisation suffisante de l ordre du mètre. - Dans les récepteurs GPS commerciaux (voitures ) l horloge est une simple horloge à quartz pour des raisons de coût et d encombrement compréhensibles, mais cela conserve une précision suffisante de la localisation puisqu elle est constamment synchronisée avec les horloges atomiques des satellites grâce au quatrième satellite. - Un autre problème très important se présente. Il est exposé ci-dessous. Nous le traiterons en introduction du cours du chapitre 12 (Suite et fin avant le TP 12) Temps, mouvement et évolution Chapitre 11 TP A Oscillateurs mécaniques et mesure du temps Page 8

9 II.4. Echec de la mécanique classique pour le GPS, nécessité de corrections relativistes En fait, un GPS basé sur la seule approche classique du mouvement est inutilisable. L écoulement du temps dépendant du référentiel, des corrections relativistes s imposent et sont de deux ordres : 1) Correction pour la vitesse de l horloge du satellite (relativité restreinte) Sous l effet de la vitesse des satellites, le temps se «dilate» : le temps s écoule plus doucement dans le satellite que sur Terre. La diminution des fréquences suit la relation : f T V f T 2c V est la vitesse du satellite, c la célérité de la lumière, et f la fréquence de l horloge. Cela provoque une désynchronisation des horloges des satellites en mouvement par rapport à l horloge immobile sur Terre. 2 Si le temps dans le satellite est ralenti par rapport au temps sur Terre, comment évolue la période de l horloge satellisée par rapport à celle qui est immobile sur Terre? En déduire l évolution associée de la fréquence d un oscillateur satellisé. La conclusion est-elle cohérente avec l expression ci-dessus? Pour les satellites V = 1, km.h -1 (à 2, km du centre de la Terre). Calculer ΔT /T. En déduire la dérive temporelle ΔT au bout de 5 minutes. Quelle erreur sur la distance cette dérive temporelle engendre-t-elle alors? 2) Correction pour l accélération de l horloge du satellite (relativité générale) Un photon qui «tombe» vers la terre voit son énergie augmenter. Comme sa vitesse est fixée, ceci se traduit par une légère augmentation de sa fréquence (c est le déplacement vers le bleu ou «blueshift») : T 2 T c Φ est la variation du champ gravitationnel entre les horloges. Cela provoque une nouvelle désynchronisation des horloges des satellites par rapport à l horloge du GPS sur Terre. Temps, mouvement et évolution Chapitre 11 TP A Oscillateurs mécaniques et mesure du temps Page 9

10 Données : GM. R G = 6, SI M T = 5, kg et R T = 6, km Terre P Φ P = GM/R T D R S S Φ S = GM/R S R T Exprimer le potentiel gravitationnel au niveau du sol puis du satellite. En déduire l expression de la variation du potentiel gravitationnel entre le sol et le satellite. Calculer la dérive temporelle ΔT au bout de 5 minutes. Quelle erreur sur la distance cette dérive temporelle engendre-t-elle alors? Les deux corrections relativistes précédentes sont-elles utilisées dans les GPS commerciaux actuels? Temps, mouvement et évolution Chapitre 11 TP A Oscillateurs mécaniques et mesure du temps Page 10

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Physique-chimie Exemple d activités de classe Ressources pour le lycée général et technologique Préambule Se positionner grâce aux ondes GPS, horloges et relativité (3) Extrait du programme d enseignement

Plus en détail

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler

TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler TP 03 B : Mesure d une vitesse par effet Doppler Compétences exigibles : - Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse en utilisant l effet Doppler. - Exploiter l expression du

Plus en détail

La mesure du temps. «Cuire le riz» signifie ½ heure à Madagascar

La mesure du temps. «Cuire le riz» signifie ½ heure à Madagascar La mesure du temps I - Le temps : Notion difficile à percevoir, mais qui s écoule de manière inéluctable On sait perdre son temps On essaie de gagner du temps On peut aussi tuer le temps Mais: le toucher,

Plus en détail

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite

Galiléo. Galiléo : le système européen de positionnement par satellite Galiléo Voici quelques informations sur une situation concrète où le caractère relatif du temps est à prendre en compte. Plutôt que sur le système américain GPS, pourquoi ne pas travailler autour du système

Plus en détail

HORLOGE ET MONTRE IN SITU : MÉCANIQUE 2

HORLOGE ET MONTRE IN SITU : MÉCANIQUE 2 IN SITU : MÉCANIQUE 2 HORLOGE ET MONTRE Réalisation : Toni Marin CNDP, le Département d Enseignement de la Generalitat de Catalunnya, 2000 Durée : 04 min 12 s Le film démarre par un historique chronologique

Plus en détail

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser»

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Objectifs : en relation avec le cours sur les ondes, les documents suivants permettent de décrire le fonctionnement d un laser en termes de système

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Terminale S Propriétés des ondes TP De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Objectifs : Mettre en oeuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse

Plus en détail

Mouvement et vitesse . A A B

Mouvement et vitesse . A A B Chapitre 1 Mouvement et vitesse I/ Caractère relatif d'un mouvement Le mouvement d'un objet est décrit par rapport à un autre objet qui sert de référence ( le référentiel) exemple : assis dans une voiture

Plus en détail

TP 7 : oscillateur de torsion

TP 7 : oscillateur de torsion TP 7 : oscillateur de torsion Objectif : étude des oscillations libres et forcées d un pendule de torsion 1 Principe général 1.1 Définition Un pendule de torsion est constitué par un fil large (métallique)

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 2 heures (10h-12h)

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 2 heures (10h-12h) DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ CONCOURS BLANC calculatrice: autorisée durée: 2 heures (10h-12h) Sujet Vaisseau spatial... 2 I.Vaisseau spatial dans un champ newtonien... 2 II.Vitesse de libération...3 A.Option

Plus en détail

Précision d un résultat et calculs d incertitudes

Précision d un résultat et calculs d incertitudes Précision d un résultat et calculs d incertitudes PSI* 2012-2013 Lycée Chaptal 3 Table des matières Table des matières 1. Présentation d un résultat numérique................................ 4 1.1 Notations.........................................................

Plus en détail

L'apport de la physique au diagnostic médical

L'apport de la physique au diagnostic médical L'apport de la physique au diagnostic médical L'application des découvertes de la physique à l'exploration du corps humain fournit aux médecins des informations essentielles pour leurs diagnostics. Ils

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Chapitre 2 Caractéristiques des ondes

Chapitre 2 Caractéristiques des ondes Chapitre Caractéristiques des ondes Manuel pages 31 à 50 Choix pédagogiques Le cours de ce chapitre débute par l étude de la propagation des ondes progressives. La description de ce phénomène est illustrée

Plus en détail

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Exercice 1 : Question de cours. Q1 : Que faut-il pour que la troisième loi de Newton s applique à deux corps A et B en interaction? Q2 : Qu observe t-on lorsque l on réalise

Plus en détail

EXERCİCE N 1 : «Synthèse de l éthanamide» (7 pts)

EXERCİCE N 1 : «Synthèse de l éthanamide» (7 pts) Terminale S Lycée Massignon DEVİR MMUN N 4 Durée : 2h Les calculatrices sont autorisées. Il sera tenu compte de la qualité de la rédaction et de la cohérence des chiffres significatifs. EXERİE N 1 : «Synthèse

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

L oscilloscope Cathodique

L oscilloscope Cathodique Modèle de compte-rendu de TP L oscilloscope Cathodique Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement en temps que compte-rendu

Plus en détail

2 nde - SPC Eléments de correction Evaluation n 4

2 nde - SPC Eléments de correction Evaluation n 4 2 nde - SPC Eléments de correction Evaluation n 4 Nom Prénom : Note : / 20 Cours / 5 Exercices d application / 9 Résolution de problème ou analyse de documents / 6 Partie A : Questions de cours 5 points

Plus en détail

I - Quelques propriétés des étoiles à neutrons

I - Quelques propriétés des étoiles à neutrons Formation Interuniversitaire de Physique Option de L3 Ecole Normale Supérieure de Paris Astrophysique Patrick Hennebelle François Levrier Sixième TD 14 avril 2015 Les étoiles dont la masse initiale est

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

Chapitre 10 La relativité du temps

Chapitre 10 La relativité du temps DERNIÈRE IMPRESSION LE 1 er août 2013 à 11:30 Chapitre 10 La relativité du temps Table des matières 1 L invariance de la vitesse de la lumière 2 2 La relativité du temps 2 3 La dilatation des temps 3 4

Plus en détail

Département éducation formation Cité des sciences et de l industrie 30 avenue Corentin-Cariou 75019 Paris www.cite-sciences.

Département éducation formation Cité des sciences et de l industrie 30 avenue Corentin-Cariou 75019 Paris www.cite-sciences. DESINAION LUNE Liens avec les programmes scolaires Proposition d exercices pour les élèves et correction Professeur(e) de collège Département éducation formation Cité des sciences et de l industrie 30

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL- SPCL Épreuve de physique chimie Corrigé Session de juin 2014 Antilles Guyane. 30/06/2014 http://www.udppc.asso.

Baccalauréat STI2D et STL- SPCL Épreuve de physique chimie Corrigé Session de juin 2014 Antilles Guyane. 30/06/2014 http://www.udppc.asso. Baccalauréat STI2D et STL- SPCL Épreuve de physique chimie Corrigé Session de juin 2014 Antilles Guyane 30/06/2014 http://www.udppc.asso.fr PARTIE A : BESOINS EN ÉNERGIE ÉLECTRIQUE ET SOLUTION DU MOTEUR

Plus en détail

TD : Oscillateur harmonique

TD : Oscillateur harmonique TD : Oscillateur harmonique Observation du chromosome X par microscopie à force atomique. À gauche : nanoparticules observées par microscopie à force atomique (AFM, SP1-P2). Image du Dr. K. Raghuraman

Plus en détail

Chapitre 2 LE LASER. I- Principe de fonctionnement du LASER

Chapitre 2 LE LASER. I- Principe de fonctionnement du LASER Chapitre 2 LE LASER Objectifs : - Connaître le principe de fonctionnement du LASER - Connaître les différents types de LASER et les précautions liées à son utilisation - Connaître les applications médicales

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane. Page 0 sur 9

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane. Page 0 sur 9 Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane 26/11/2014 www.udppc.asso.fr Page 0 sur 9 LES EXPLOITATIONS AGRICOLES PIONNIERES DANS LES

Plus en détail

EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON. Document 2 : propulseurs à l hydrazine. Document 3 : le système de PLUTON

EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON. Document 2 : propulseurs à l hydrazine. Document 3 : le système de PLUTON EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON Document 2 : propulseurs à l hydrazine Document 3 : le système de PLUTON 1 Document 4 : les ondes électromagnétiques Questions 1- Décollage

Plus en détail

LE PHYSICIEN FRANCAIS SERGE HAROCHE RECOIT CONJOINTEMENT LE PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 2012 AVEC LE PHYSICIEN AMERCAIN DAVID WINELAND

LE PHYSICIEN FRANCAIS SERGE HAROCHE RECOIT CONJOINTEMENT LE PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 2012 AVEC LE PHYSICIEN AMERCAIN DAVID WINELAND LE PHYSICIEN FRANCAIS SERGE HAROCHE RECOIT CONJOINTEMENT LE PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 0 AVEC LE PHYSICIEN AMERCAIN DAVID WINELAND SERGE HAROCHE DAVID WINELAND Le physicien français Serge Haroche, professeur

Plus en détail

TD 9 Problème à deux corps

TD 9 Problème à deux corps PH1ME2-C Université Paris 7 - Denis Diderot 2012-2013 TD 9 Problème à deux corps 1. Systèmes de deux particules : centre de masse et particule relative. Application à l étude des étoiles doubles Une étoile

Plus en détail

Savoir son cours. COMP.9 Energie mécanique exercices. Quel frimeur! Comparer voiture et camion : Julie sur sa balançoire : Le bon choix :

Savoir son cours. COMP.9 Energie mécanique exercices. Quel frimeur! Comparer voiture et camion : Julie sur sa balançoire : Le bon choix : COMP.9 Energie mécanique exercices Savoir son cours Quel frimeur! Quelle est leur masse? E c = ½ m v m = E c/v Attention! La vitesse doit être en m/s! v = 45 km/h = 45/ 3,6 m/s = 1,5 m/s. Ainsi, m = 18

Plus en détail

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN

Résonance Magnétique Nucléaire : RMN 21 Résonance Magnétique Nucléaire : RMN Salle de TP de Génie Analytique Ce document résume les principaux aspects de la RMN nécessaires à la réalisation des TP de Génie Analytique de 2ème année d IUT de

Plus en détail

Lien optique cohérent à travers l atmosphère turbulente

Lien optique cohérent à travers l atmosphère turbulente Lien optique cohérent à travers l atmosphère turbulente Mini-DOLL : Deep Space Optical Laser Link Journées de Télémétrie Laser Présenté par : Khelifa DJERROUD Personnes impliquées dans le projet: Acef

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique. Yves LEROYER

Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique. Yves LEROYER Comment réaliser physiquement un ordinateur quantique Yves LEROYER Enjeu: réaliser physiquement -un système quantique à deux états 0 > ou 1 > -une porte à un qubitconduisant à l état générique α 0 > +

Plus en détail

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1

P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 P11B1 - PHYSIQUE - Semestre 1 Outils de la Physique 1 Jacques LEQUIN Nombre heures Cours 4,5 Nombre heures TD 6 Grandeurs scalaires et vectorielles. Calcul différentiel, systèmes de coordonnées. Définir

Plus en détail

Qu est-ce que c est? La notion de localisation

Qu est-ce que c est? La notion de localisation Qu est-ce que c est? La notion de localisation est floue Adaptation à la langue locale (peut se révéler non triviale!) Internet est indépendant (potentiellement) de la localisation Le réseau téléphonique

Plus en détail

f m 280 Hz 0,30x1,0.10

f m 280 Hz 0,30x1,0.10 CORRECTION DU TP PHYSIQUE N 12 SPECIALITE TS 1/5 LA RECEPTION RADIO Correction du TP de physique N 12 La réception radio Activité préparatoire Les stations radios : nécessité d un dispositif récepteur

Plus en détail

Atome et lumière. Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. Les deux atomes les plus abondants dans l Univers

Atome et lumière. Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. Les deux atomes les plus abondants dans l Univers Atome et lumière Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. electron proton Hydrogène (H) Les deux atomes les plus abondants dans l Univers Hélium (He) et l essentiel de l information que nous en recevons

Plus en détail

1 Exercices d introduction

1 Exercices d introduction Université Paris 7 - Denis Diderot 2013-2014 TD 4 : accélération, mouvement parabolique, mouvement oscillant 1 Exercices d introduction 1. Evolution de la population mondiale Année (1er janvier) 1500 1600

Plus en détail

Test d auto-évaluation 2010

Test d auto-évaluation 2010 SwissPhO Olympiade Suisse de Physique 2010 Test d auto-évaluation 2010 Ce test permet aux intéressés d évaluer leurs capacités à résoudre des problèmes et de reconnaître des lacunes dans certaines notions.

Plus en détail

Microscopie à Force Atomique

Microscopie à Force Atomique M1 SCIENCES DE LA MATIERE - ENS LYON ANNEE SCOLAIRE 2009-2010 Microscopie à Force Atomique Compte-rendu de Physique Expérimentale Réalisé au Laboratoire de Physique de l ENS Lyon sous la supervision de

Plus en détail

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384 Les microscopes classiques (optiques) permettent d'accéder à des dimensions très petites : on peut ainsi observer des êtres vivants dont la taille est de l'ordre de quelques dixièmes de micromètres. Mais

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Energétique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PUBLIE

Plus en détail

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Introduction : On ne peut ni aller sur les étoiles, ni envoyer directement des sondes pour les analyser, en revanche on les voit, ce qui signifie qu'on reçoit

Plus en détail

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON ATTENTION! LASER ET LAMPE À MERCURE : DANGER! - Ne jamais regarder directement le faisceau Laser, sous peine de brûlures irréversibles de la rétine. - Ne jamais regarder directement

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

ÉLECTROMAGNÉTISME BLINDAGE ELECTROMAGNETIQUE

ÉLECTROMAGNÉTISME BLINDAGE ELECTROMAGNETIQUE Spé ψ 1-11 Devoir n ÉLECTROMAGNÉTISME LINDAGE ELECTROMAGNETIQUE Ce problème s intéresse à certains aspects du blindage électromagnétique par des conducteurs La section A rassemble quelques rappels destinés

Plus en détail

L oscillateur OSCILLATEUR HARMONIQUE. Chapitre 1. I. Introduction, définitions. I.1. Exemple. I.2. Caractérisation du mouvement

L oscillateur OSCILLATEUR HARMONIQUE. Chapitre 1. I. Introduction, définitions. I.1. Exemple. I.2. Caractérisation du mouvement Chapitre 1 OSCILLATEUR HARMONIQUE harmonique étudié dans ce chapitre est un oscillateur mécanique constitué d un ressort et d une masse. Cet exemple simple permettra L oscillateur d introduire le concept

Plus en détail

1 Utilisation d un pont réflectomètre et d un analyseur de spectre à balayage

1 Utilisation d un pont réflectomètre et d un analyseur de spectre à balayage Caractérisation haute fréquences de composants passifs JULIEN FLAMANT julien.flamant@ens-cachan.fr SIMON SELLEM simon.sellem@ens-cachan.fr Motivation Le domaine des «hautes fréquences» est le domaine privilégié

Plus en détail

Université de Nice Sophia Antipolis Licence de physique

Université de Nice Sophia Antipolis Licence de physique Université de Nice Sophia Antipolis Licence de physique Projet tutoré en laboratoire : Année 2009/2010 Miradji Faoulat Barnaoui Serine Ben Abdeljellil Wael Encadrant : Mr. Anders Kastberg 1 Remerciement

Plus en détail

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite?

LP CONDORCET. Q3. De quand date le premier lancement de satellite de communication? Q4. Quelle fut la première application de ce satellite? TD1 GENloc31e Étude du système de Gestion de flotte de véhicule par GSM et GPS Champ professionnel Électronique Industrielle Embarquée Activité F4 Organisation A4-2 S'informer et se documenter Compétence

Plus en détail

ÉNERGIE : DÉFINITIONS ET PRINCIPES

ÉNERGIE : DÉFINITIONS ET PRINCIPES DÉFINITION DE L ÉNERGIE FORMES D ÉNERGIE LES GRANDS PRINCIPES DE L ÉNERGIE DÉCLINAISONS DE L ÉNERGIE RENDEMENT ET EFFICACITÉ DÉFINITION DE L ÉNERGIE L énergie (du grec : force en action) est ce qui permet

Plus en détail

1 Mise en application

1 Mise en application Université Paris 7 - Denis Diderot 2013-2014 TD : Corrigé TD1 - partie 2 1 Mise en application Exercice 1 corrigé Exercice 2 corrigé - Vibration d une goutte La fréquence de vibration d une goutte d eau

Plus en détail

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 TS Thème : Agir Activités Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 I. Transmission de l information 1. Procédés physique de transmission Une chaîne de transmission peut se schématiser

Plus en détail

Mesures et incertitudes

Mesures et incertitudes En physique et en chimie, toute grandeur, mesurée ou calculée, est entachée d erreur, ce qui ne l empêche pas d être exploitée pour prendre des décisions. Aujourd hui, la notion d erreur a son vocabulaire

Plus en détail

La lessive qui lave plus blanc que blanc

La lessive qui lave plus blanc que blanc La lessive qui lave plus blanc que blanc Antoine ÉLOI, antoine.eloi@ens.fr Vendredi 5 Mars 1 Intéraction Matière Rayonnement Le Rayonnement visible : Chaque couleur est caractérisée par une longueur d

Plus en détail

Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg

Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg Travaux pratiques Série 1 Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg Objectifs du TP : Revoir l utilisation d un goniomètre (réglages, lecture au vernier ). Revoir

Plus en détail

Le second nuage : questions autour de la lumière

Le second nuage : questions autour de la lumière Le second nuage : questions autour de la lumière Quelle vitesse? infinie ou pas? cf débats autour de la réfraction (Newton : la lumière va + vite dans l eau) mesures astronomiques (Rœmer, Bradley) : grande

Plus en détail

extraire et organiser l information utile

extraire et organiser l information utile 2009-2010 Sciences Physiques Liste des compétences (évaluables en vert / flous?? en bleu) Rechercher, Observer, recenser les informations extraire et organiser l information utile Je sais trouver les informations

Plus en détail

CHAP 15-ACT DOC Transferts quantique d énergie et dualité onde-particule CORRIGE. Hatier p382

CHAP 15-ACT DOC Transferts quantique d énergie et dualité onde-particule CORRIGE. Hatier p382 Partie Comprendre : Lois et modèles 1 / 9 CHAP 15-ACT DOC Transferts quantique d énergie et dualité onde-particule Objectifs : CORRIGE Extraire et exploiter des informations sur un dispositif expérimental

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

PROBLÈMES DE RELATIVITÉ RESTREINTE (L2-L3) Christian Carimalo

PROBLÈMES DE RELATIVITÉ RESTREINTE (L2-L3) Christian Carimalo PROBLÈMES DE RELATIVITÉ RESTREINTE (L2-L3) Christian Carimalo I - La transformation de Lorentz Dans tout ce qui suit, R(O, x, y, z, t) et R (O, x, y, z, t ) sont deux référentiels galiléens dont les axes

Plus en détail

1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h)

1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h) Problèmes IPhO 2012 1 NOM : PRENOM : LYCEE : 1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h) Nous souhaitons dans ce problème aborder quelques aspects de la conception d un avion solaire autonome. Les

Plus en détail

FUSION THERMONUCLEAIRE

FUSION THERMONUCLEAIRE FUSION THERMONUCLEAIRE Le cœur du Soleil est un plasma chaud totalement ionisé à très haute pression condition nécessaire à la réaction de fusion de l hydrogène en hélium 1 dont le bilan est : 4 1 H 4

Plus en détail

L éther et la théorie de la relativité restreinte :

L éther et la théorie de la relativité restreinte : Henri-François Defontaines Le 16 octobre 2009 L éther et la théorie de la relativité restreinte : Univers absolu ou relatif? Imaginaire ou réalité? «Ether : PHYS. Anc. Fluide hypothétique, impondérable,

Plus en détail

1 Introduction générale

1 Introduction générale Expérience n 10 Éléments d optique Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale: -

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES A 99 PHYS. II ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

MATURITA DES SECTIONS BILINGUES FRANCO-TCHÈQUES ET FRANCO-SLOVAQUES EXAMEN DE MATURITA BILINGUE. Année scolaire 2014/2015 Session de mai 2015

MATURITA DES SECTIONS BILINGUES FRANCO-TCHÈQUES ET FRANCO-SLOVAQUES EXAMEN DE MATURITA BILINGUE. Année scolaire 2014/2015 Session de mai 2015 MATURITA DES SECTIONS BILINGUES FRANCO-TCHÈQUES ET FRANCO-SLOVAQUES EXAMEN DE MATURITA BILINGUE Année scolaire 2014/2015 Session de mai 2015 ÉPREUVE DE PHYSIQUE Durée : 3h Le sujet est constitué de cinq

Plus en détail

DEUXIÈME COMPOSITION DE PHYSIQUE. Deux phénomènes d hystérésis

DEUXIÈME COMPOSITION DE PHYSIQUE. Deux phénomènes d hystérésis ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION 2009 FILIÈRE PC DEUXIÈME COMPOSITION DE PHYSIQUE (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices est

Plus en détail

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS Centre de préparation au diplôme d'état d'audioprothésiste Epreuve de Physique (Durée: heures) 7 juillet Exercice : LA BALANCOIRE ( points) Une balançoire constituée

Plus en détail

Une fréquence peut-elle être instantanée?

Une fréquence peut-elle être instantanée? Fréquence? Variable? Instantané vs. local? Conclure? Une fréquence peut-elle être instantanée? Patrick Flandrin CNRS & École Normale Supérieure de Lyon, France Produire le temps, IRCAM, Paris, juin 2012

Plus en détail

Les moments de force. Ci-contre, un schéma du submersible MIR où l on voit les bras articulés pour la récolte d échantillons [ 1 ]

Les moments de force. Ci-contre, un schéma du submersible MIR où l on voit les bras articulés pour la récolte d échantillons [ 1 ] Les moments de force Les submersibles Mir peuvent plonger à 6 000 mètres, rester en immersion une vingtaine d heures et abriter 3 personnes (le pilote et deux observateurs), dans une sphère pressurisée

Plus en détail

Introduction à l optique : approche ondulatoire

Introduction à l optique : approche ondulatoire PCSI1-Lycée Michelet 2015-2016 Introduction à l optique : approche ondulatoire I. Bref historique La nature de la lumière a fait l objet d une controverse dès le XVII eme siècle : Descartes puis Newton

Plus en détail

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité?

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité? EXERCICE 1 : QUESTION DE COURS Q1 : Qu est ce qu une onde progressive? Q2 : Qu est ce qu une onde mécanique? Q3 : Qu elle est la condition pour qu une onde soit diffractée? Q4 : Quelles sont les différentes

Plus en détail

TP 3 diffusion à travers une membrane

TP 3 diffusion à travers une membrane TP 3 diffusion à travers une membrane CONSIGNES DE SÉCURITÉ Ce TP nécessite la manipulation de liquides pouvant tacher les vêtements. Le port de la blouse est fortement conseillé. Les essuie tout en papier

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR CI-1 page 1/10

SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR CI-1 page 1/10 SCIENCES INDUSTRIELLES POUR L INGÉNIEUR CI-1 page 1/10 DS1- Exercice 1 : Ladarvision 4000 Excimer Laser System (Extrait ENS PSI 2004) Microscope du chirurgien Ordinateur de contrôle Tête du patient Table

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001)

Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001) Document d Appui n 3.3. : Repérage ou positionnement par Global Positionning System G.P.S (extrait et adapté de CAMELEO 2001) 1. Présentation du GPS Le GPS (Global Positionning System=système de positionnement

Plus en détail

Réponds. Réponds. questions. questions. détermine la relation entre le poids et la masse d un objet

Réponds. Réponds. questions. questions. détermine la relation entre le poids et la masse d un objet ( P P B P C bjectifs distinguer le poids et la masse d un objet utiliser la relation de proportionnalité entre le poids et la masse énoncer et utiliser la condition d équilibre d un solide soumis à deux

Plus en détail

ASPECTS DE LA PROPULSION SPATIALE

ASPECTS DE LA PROPULSION SPATIALE ÉCOLE DES PONTS PARISTECH SUPAERO (ISAE), ENSTA PARISTECH, TELECOM PARISTECH, MINES PARISTECH, MINES DE SAINT ÉTIENNE, MINES DE NANCY, TÉLÉCOM BRETAGNE, ENSAE PARISTECH (FILIÈRE MP) ÉCOLE POLYTECHNIQUE

Plus en détail

L expérience de Cavendish

L expérience de Cavendish L expérience de Cavendish II- Les expériences de Henry Cavendish et de Sir Charles Vernon Boys. Marie-Laurence Spagnol Observatoire de Lyon Résumé : Suite au premier article paru dans les cahiers Clairaut

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 ère S - Livre du professeur Chapitre 15. Champs et forces. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono 1. Mots manquants a. scalaire b. aimants/courants c. aiguille aimantée d. électrostatique. e. uniforme/ parallèles. f. la verticale/la Terre g. gravitation/la

Plus en détail

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire :

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : 1. Prélever ml de la solution mère à la pipette jaugée. Est-ce que je sais : Mettre une propipette sur une pipette

Plus en détail

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF

1 Introduction. CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF PHYSQ 126: Circuits RLC 1 CIRCUITS RLC À COURANT ALTERNATIF 1 Introduction. Le but de cette expérience est d introduire le concept de courant alternatif (en anglais, Alternating Current ou AC) et d étudier

Plus en détail

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale

P5 Ondes acoustiques ; acoustique musicale Ondes acoustiques ; acoustique musicale On appelle onde mécanique le phénomène de propagation d une perturbation dans un milieu élastique, sans transport de matière mais avec transport d énergie. L exemple

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège)

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Thème SANTE SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Acquis du collège : une tension alternative périodique (comme celle du secteur) est une tension qui se répète à l'identique

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA UE3-1 : Physique Chapitre 4 : Les ondes Professeur Eva PEBAY-PEYROULA Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. IV- Les ondes Finalité du chapitre Pour

Plus en détail