ETUDE DES DANGERS HACCP FQ-06/A Page 1/24

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ETUDE DES DANGERS HACCP FQ-06/A Page 1/24"

Transcription

1 ETUDE DES DANGERS HA Page 1/24 Méthode de cotation : Gravité (G) (F) (D) 1 Gravité mineure Pratiquement impossible apparent faisant l objet de contrôle systématique 2 Gravité moyenne Possible apparent faisant l objet de contrôle ponctuel 3 Gravité critique Courant apparent et ne faisant pas l objet de contrôle 4 Gravité catastrophique Certain non apparent Détermination des : Tous les dangers dont la note globale (=G x F x D) est supérieure ou égale à 24 sont passés dans l arbre de décision (pages 14 à 20). Etape : Enlèvement culture / Enlèvement ferme Mesures préventives Flore pathogène Mycotoxines de culture Mycotoxines de stockage Rongeurs, volatiles OGM Biologique ou microbiologique Matières: Céréales, maïs, oléagineux et protéagineux contaminés pendant la moisson. Matériel: Moyen de transport (agriculteur, camion benne de la Coopérative, prestataire). Méthode: Céréales, maïs, oléagineux et protéagineux contaminés au champ à cause de la méthode culturale de l'agriculteur MQ-07 «Sensibilisation des agriculteurs» : Conseils de moisson Vérification de la propreté générale de la benne MQ-07 «Sensibilisation des agriculteurs» : Conseils en techniques culturales MQ-07 «Sensibilisation des agriculteurs» : Conseils de stockage / Non séchage en ferme MQ-07 «Sensibilisation des agriculteurs» : réglages moissonneuse Main d œuvre : Mauvaise sensibilisation de l agriculteur au stockage / séchage en ferme. Méthode: Mauvaise méthode de stockage / séchage en ferme. Matières: Céréales, maïs, oléagineux et protéagineux contaminés par animal mort et déjections. Milieu: Champs avec faune importante Matière : Céréales OGM (maïs / soja non OGM) Attestation / Contrat Milieu : Risque de cultures dans la zone Attestation / Contrat géographique de la coopérative. Dioxines Milieu : Contamination d origine industrielle Zone Allier peu industrialisée. Chimique Matières: Céréales, maïs, oléagineux et Résidus phytosanitaires protéagineux traités (> teneur réglementaire). Méthode: Mauvaise méthode de traitement en champ (produits, doses ). Main d œuvre : Agriculteur mal sensibilisé au risque phytosanitaire. Matériel: Matériel de traitement en champ défectueux ou mal réglé MQ-07 «Sensibilisation des agriculteurs» : Conseils réalisés par les technicos (Suivis des traitements en culture et en stockage ferme).

2 ETUDE DES DANGERS HA Page 2/24 Etape : Enlèvement culture / Enlèvement ferme Mesures préventives Radioactivité Matières: Céréales, maïs, oléagineux et protéagineux contaminés (> teneur réglementaire) Analyse annuelle UCAL. Alertes administratives. Milieu: Contaminations par boues de station MQ-07 «Sensibilisation d'épuration, historique de la parcelle. des agriculteurs» : Méthode: Epandage, dosage des boues Conseils réalisés par les technicos. Matières: Semences traitées Affichage dans les silos. Matériel: Benne mal nettoyée après transport Métaux lourds Semences traitées Corps étrangers s physiques Milieu: Lieu de stockage en champ MQ-07 «Sensibilisation Méthode: Méthode de chargement (au chargeur) des agriculteurs» : Matériel: Matériel mal entretenu (chargeur, Conseils de moisson, moissonneuse ). entretien du matériel.

3 ETUDE DES DANGERS HA Page 3/24 Etape : Réception station relais et silo Mesures préventives Flore pathogène Mycotoxines de culture Mycotoxines de stockage Insectes Biologique ou microbiologique: Matières: Céréales, oléagineux et protéagineux contaminés par des moisissures, sources potentielles de mycotoxines de stockage. Matières: Céréales humides pouvant favoriser le développement des moisissures Contrôle olfactif / visuel à réception Contrôle humidité Matières: Céréales, oléagineux et protéagineux contaminés par déjections animales. Milieu: Abords et silos contaminés par des Limitation de la présence d animaux et plan de sanitation. déjections animales. Méthode : Méthode de nettoyage mal adaptée Sensibilisation du personnel de silo. Matériel: Fosses de réception, matériel de manutention, pied élévateur sale Nettoyage du matériel de manutention et vidange des fosses de Matières: Céréales, oléagineux et protéagineux contaminés au champ. réception Contrôle humidité / olfactif / visuel à réception Milieu: Fosses de réception sales Vidange / nettoyage Matériel: Matériel de manutention, pied élévateur sale Vidange / nettoyage Matières: Céréales, oléagineux et protéagineux Contrôle olfactif / contaminés lors du stockage / séchage en ferme. visuel à réception Matières: Céréales, oléagineux et protéagineux infestés en période de collecte. Matières : Céréales, oléagineux et protéagineux infestés après stockage en ferme Contrôle visuel. Sensibilisation à la détection insectes Contrôle visuel. Sensibilisation à la détection insectes. MQ-07 «Sensibilisation des agriculteurs» : stockage en ferme. Milieu: Fosses de réception infestées Nettoyage et vidange. Sensibilisation à l hygiène au silo. Matériel: Matériel de manutention, pied d élévateurs infestés Allergènes Méthode : Mélange de soja dans du blé ou dans du maïs «alimentation humaine» Vidange complète circuit suite à soja.

4 ETUDE DES DANGERS HA Page 4/24 Etape : Réception station relais et silo Mesures préventives Rongeurs, volatiles Matières: Céréales, oléagineux et protéagineux contaminés par animaux morts. Milieu: Fosses de réception souillées par la présence de rongeurs et volatiles. Méthode : Méthode de lutte contre les nuisibles non adaptée MQ-07 «Sensibilisation des agriculteurs» : stockage en ferme Entretien des abords immédiats. Nettoyage systématique. Protection des fosses. Fermeture rideaux pour les silos équipés. Plan de sanitation. OGM Matière : Maïs OGM Respect des listes non-ogm. Résidus phytosanitaires Semences traitées Autres produits chimiques Corps étrangers Chimique Matières: Céréales, oléagineux et protéagineux déjà traités par agriculteur ou organisme de stockage (transfert). Matériel: Fosse de réception (contamination par lot précédent). Matières: Céréales, oléagineux et protéagineux contenant des semences Matériel: Stationnement sur les fosses. s physiques MQ-07 «Sensibilisation des agriculteurs» : Conseils réalisés par les technicos. Respect des méthodes - doses homologuées. Enregistrement (contrat ou silo) Nettoyage vidange. Sensibilisation du personnel Echantillonnage. Contrôle visuel Affichage silo. Stationnement interdit sur les fosses. Matières: Céréales, oléagineux et protéagineux contenant des débris (verre, bois, métal ). Main d'œuvre : Mauvaise sensibilisation au risque Echantillonnage. Sensibilisation du personnel silo et des dangers physiques pollution verre, bois, métal chauffeurs. Méthode : Entretien et maintenance du matériel de Sensibilisation à la réception. maintenance du matériel. Matériel: Fosse, matériel de réception, corps étrangers venant du milieu environnant (ex : carreaux cassés, cailloux ) Grilles sur les fosses. Maintenance du matériel et locaux.

5 ETUDE DES DANGERS HA Page 5/24 Produit : Tout produit en attente de stockage Etape : Pré-stockage Mesures préventives Flore pathogène Mycotoxines Biologique ou microbiologique Matières: Céréales, oléagineux, protéagineux humides, contaminés par des moisissures, sources potentielles de mycotoxines de stockage. Milieu: Propreté boisseaux (tous produits) et cour (maïs), température extérieure. Méthode: Gestion de la rotation des boisseaux humides (maïs) Contrôle de l humidité en entrée et séchage éventuel Nettoyage des lieux et vidange complète des boisseaux Gestion des délais de collecte et rotation boisseaux d attente. Matériel: Propreté des boisseaux Vidange boisseaux. Matières: Céréales, oléagineux, protéagineux humides. Milieu: Propreté boisseaux et cour, température extérieure, humidité. Méthode: Mauvaise gestion de rotation des boisseaux humides (maïs) Prises d échantillon : humidité. Séchage éventuel Nettoyage systématique des lieux et vidange des boisseaux Gestion des délais de collecte et rotation boisseaux d attente. Matériel : Propreté des boisseaux Vidange boisseaux. OGM Matières: Maïs OGM Séparation au préstockage selon liste positive et négative. Insectes Rongeurs, volatiles Corps étrangers Méthode: Désinsectisation des boisseaux, cellules Traitement et Matériel: Propreté du boisseau de pré-stockage nettoyage des locaux. Milieu: Cours, boisseaux infestés Protection anti- Méthode : Méthode de protection contre les nuisibles. s physiques volatiles. Plan de dératisation. Nettoyage des cours. Milieu: Cour extérieure Nettoyage préalable des lieux. Main d'œuvre: Main d œuvre peu sensibilisée. Méthode: Méthode de ramassage Sensibilisation du personnel silo aux dangers physique et à la technique de ramassage. Matériel: Chargeur mal entretenu, perte de pièces Maintenance préventive. 2 2

6 ETUDE DES DANGERS HA Page 6/24 Etape : Nettoyage Mesures préventives Flore pathogène Mycotoxines Insectes Résidus phytosanitaires Corps étrangers Biologique ou microbiologique Matières : Céréales, oléagineux et protéagineux (lot précédent contaminé) restant dans nettoyeur. Matériel: Matériel mal nettoyé, mal entretenu Matières: Céréales, oléagineux et protéagineux (lot précédent contaminé) restant dans nettoyeur. Matériel: Matériel mal nettoyé, mal entretenu Matières: Céréales, oléagineux et protéagineux infestés restant dans nettoyeur. Matériel: Matériel mal nettoyé, mal entretenu Chimique Matières: Céréales, oléagineux et protéagineux contaminés (lot précédent) restant dans nettoyeur. Matériel: Nettoyeur contaminés s physiques Entretien du nettoyeur Entretien du nettoyeur. Main d'œuvre : Personnel peu sensibilisé (outils laissés dans nettoyeur ). Méthode : Méthode de maintenance, Sensibilisation du personnel du silo et de maintenance (MI- 01). Matériel: Grilles abîmées, percées. Grilles non adaptées Maintenance du matériel. Vérification des grilles.

7 ETUDE DES DANGERS HA Page 7/24 Etape : Séchage Biologique ou microbiologique: Mesures préventives et documentation Flore pathogène Mycotoxines OGM Rongeurs, volatiles Allergènes Corps étrangers Méthode : Méthode de séchage Protocole de séchage. Matériel: Panne séchoir, du système de manutention. Séchoir en fonctionnement discontinu. Mauvais fonctionnement du séchoir Nettoyage du séchoir avant et après campagne. Maintenance préventive séchoir. Milieu : Formation de condensation dans les locaux de stockage Surveillance et/ou séparation des cellules de refroidissement. Nettoyage après séchage. Méthode : Méthode de séchage Protocole de séchage. Matériel: Panne séchoir, du système de manutention. Séchoir en fonctionnement discontinu Nettoyage du séchoir avant et après campagne. Maintenance préventive séchoir. Matières: Maïs OGM Respect des temps de latence entre les séquences Maïs «garanti non-ogm» et Maïs «non-garanti» Matières: Céréale, oléagineux et protéagineux contaminés. Milieu: Présence de rongeurs dans le séchoir au démarrage. Méthode : Mélange de soja avec maïs «alimentation humaine» dans le séchoir. s physiques Main d'œuvre: Personnel de maintenance peu sensibilisé. Méthode: Maintenance et entretien du séchoir insuffisants. Matériel: Présence de corps étrangers dans le séchoir et les cellules Fermeture des séchoirs. Plan de dératisation Nettoyage des abords du séchoir et du séchoir Vidange complète du séchoir suite à soja Sensibilisation du personnel de maintenance Maintenance du séchoir et du matériel de manutention Nettoyage du séchoir et des cellules. Non Non

8 ETUDE DES DANGERS HA Page 8/24 Etape : Stockage Mesures préventives et documentation Insectes Rongeurs, volatiles Biologique ou microbiologique : Matières: céréales, oléagineux et protéagineux infestés. Milieu: Conditions de températures et Surveillance du stockage, ventilation, transilage, thermométrie (MQ-26). d humidité favorisant la présence des insectes. Méthode: Absence ou mauvaise ventilation Méthode : Absence de ventilation dans les stockages à plat provisoire sous hangar. Matériel : Propreté de la benne ou du hangar de stockage à plat en cas de stockage provisoire. Matériel: Etat des cellules, sondes de températures, des ventilateurs, étanchéité, propreté des cellules et du matériel de manutention. Matières: Céréales, oléagineux et protéagineux contaminés. Matériel : Hangar de stockage à plat en cas de stockage provisoire Milieu: Infestation de rongeurs. Présence de cadavres. Milieu: Rongeurs et volatiles attirés par déchets de céréales. Main d œuvre : Portes (accès) donnant sur le stockage du grain laissées ouvertes Surveillance visuelle et transfert rapide vers cellule ventilée Nettoyage avant stockages provisoires Nettoyage, maintenance et désinsectisation du matériel et des cellules Contrôle visuel Dératisation des abords, fermeture des accès Fermetures des portes et fenêtres, grillage, nettoyage des locaux. Plan de dératisation. Attestation d enlèvement (société de dératisation) Stockage des déchets de céréales en local fermé et/ou évacuation régulière Fermeture systématique ou mise en place de rideaux. Méthode: Dératisation mal adaptée Vérification de l efficacité du plan de dératisation. Matériel: Carreaux cassés, grille toiture, état des cellules, accès par le toit Entretien des locaux.

9 ETUDE DES DANGERS HA Page 9/24 Etape : Stockage Mesures préventives et documentation Flore pathogène Mycotoxines Maladies contagieuses Allergènes Matières: Céréales, oléagineux et protéagineux Maintenance et mouillés accidentellement. conception des locaux. Méthode: Mauvaise ou absence de ventilation Surveillance du stockage, ventilation, transilage, thermométrie (MQ-26). Matériel: Etat des cellules, sondes de températures, des ventilateurs, étanchéité, propreté des cellules. Matériel : Propreté de la benne ou du hangar de stockage à plat en cas de stockage provisoire Nettoyage des locaux et du matériel de transilage, cellules étanches. Entretien et/ ou étalonnage du matériel Nettoyage et protection des stockages provisoires. Matières: céréales, oléagineux et protéagineux mouillés accidentellement Maintenance et conception des locaux. Méthode: Mauvaise ou absence de ventilation Surveillance du stockage, ventilation, transilage, thermométrie (MQ-26). Matériel: Etat des cellules, sondes de températures, des ventilateurs, étanchéité, propreté des cellules. Matériel : Propreté de la benne ou du hangar de stockage à plat en cas de stockage provisoire. Main d œuvre : Silotier ou personnel de maintenance porteur de maladies contagieuses transmissibles par les denrées alimentaires. Main d œuvre : Visiteur ou personnel d entreprises extérieures Méthode : Débordement soja dans cellule blé ou maïs «alimentation humaine» adjacente. s physiques Nettoyage des locaux et du matériel de transilage, cellules étanches. Entretien et/ ou étalonnage du matériel Nettoyage/ protection stockages provisoires Arrêt maladie systématique Interdiction d accès si plaie apparente (MS-01) Surveillance des niveaux de remplissage. Milieu: Paroi de cellule défectueuse, abîmée Maintenance cellules. 3 Corps étrangers Main d'œuvre: Peu sensibilisée Sensibilisation du Méthode : Suivi de maintenance, travaux au personnel de silo et de dessus des cellules. maintenance (MI-01). Matériel: Pendant transilage, matériel de Maintenance du matériel. manutention. Matériel : Benne d isolement ou hangar de stockage à plat provisoire contenant des corps étrangers Nettoyage avant stockage.

10 ETUDE DES DANGERS HA Page 10/24 Etape : Stockage Mesures préventives et documentation Résidus phytosanitaires Chimique Matières : Céréales, oléagineux et protéagineux (lot précédent) Matériel: Cellule mal nettoyée Matériel : Propreté de la benne ou du hangar de stockage à plat en cas de stockage provisoire. Huiles, graisses Matériel : Fuites des moteurs du matériel de manutention (au dessus des cellules). Nettoyage cellules (début de campagne) Nettoyage avant stockage provisoire Maintenance préventive (et éventuellement rétention).

11 ETUDE DES DANGERS HA Page 11/24 Etape : Désinsectisation Mesures préventives et documentation Résidus phytosanitaires Huiles Insectes Bactéries diverses Chimique Matières: Céréales, oléagineux et protéagineux contaminés par des fuites du matériel de désinsectisation Maintenance et étalonnage du matériel. Contrôle consommation (MQ-01). Main d'œuvre: Surdosage Sensibilisation du personnel au Matériel: Appareil en mauvais état, mal étalonné. Méthode : Méthode de désinsectisation (dosage et produit). Méthode : Isolement insuffisant (< à la durée de rémanence) Matériel : Contamination par les huiles du compresseur d air. Matière : Céréales, oléagineux et protéagineux contaminés par des insectes non détectés. Méthode: Méthode de désinsectisation (dosage et produit respect des doses Maintenance et étalonnage du matériel Respect des doses prescrites (fiche technique) Respect des durées de rémanence (MQ-01) Nettoyage des filtres et/ou purge automatique ou manuelle du réservoir d air. Biologique ou microbiologique Sensibilisation du personnel aux méthodes de détection des insectes Sensibilisation du personnel aux méthodes de désinsectisation. utilisé inadapté ou inefficace). Matière : produit inefficace Liste de produits homologués UCAL (MQ-01). Matériel : Pompe défectueuse Maintenance et étalonnage du matériel de désinsectisation. Main d œuvre : Sous dosage Respect des doses prescrites (fiche technique). Matériel : Présence de condensats de compresseurs contaminés dans le réservoir d air Nettoyage des filtres et/ou purge automatique ou manuelle du réservoir d air.

12 ETUDE DES DANGERS HA Page 12/24 Etape : Préparations relatives aux demandes contractuelles Mesures préventives Flore pathogène Mycotoxines Insectes Allergènes Résidus phytosanitaires Corps étrangers Matières: Céréales, maïs, oléagineux et protéagineux contaminés. Milieu: Défaut de propreté du boisseau avant expédition. Matériel: Défaut de propreté du matériel de manutention. Matières: Céréales, maïs, oléagineux et protéagineux contaminés. Milieu: Défaut de propreté du boisseau, de la cellule avant expédition. Matériel: Défaut de propreté du matériel de manutention. Matières: Céréales, maïs, oléagineux et protéagineux infestés. Milieu: Défaut de propreté du boisseau avant expédition. Matériel: Défaut de propreté du matériel de manutention. Méthode : Mélange de soja dans du blé ou dans du maïs «alimentation humaine». Matières: Céréales, maïs, oléagineux et protéagineux contaminés. Méthodes: Délais d'attente après traitement non respecté. Matériel: Matériel de manutention et boisseaux contaminés. Matières: Corps étrangers venant du milieu environnant (ex : carreaux cassés ). Main d'œuvre: Personnel peu sensibilisé. Méthode: Locaux et abords mal entretenus. Matériel: mauvais état du matériel de manutention. Biologique ou microbiologique Contrôle visuel et olfactif des échantillons. Vidange intégrale des boisseaux et du matériel de manutention Contrôle visuel et olfactif des échantillons. Isolement et désinsectisation (MQ-01) Vidange intégrale des boisseaux et du matériel de manutention Rinçage éventuel (MQ-01) Vidange complète des circuits de manutention suite à soja. Chimique Respect des délais de rémanence (MQ-01) Sensibilisation du personnel de silo Rinçage éventuel (MQ-01). s physiques Entretien des locaux et des abords Sensibilisation du personnel de maintenance.

13 ETUDE DES DANGERS HA Page 13/24 Etape : Expédition Mesures préventives et documentation Allergènes Flore pathogène Méthode : Mélange de soja dans du blé ou dans du maïs «alimentation humaine» dans le camion. Matériel: Moyen de transport contaminé. Mycotoxines Matériel: Moyen de transport contaminé. Insectes Rongeurs, volatiles Biologique ou microbiologique Contrôle visuel du véhicule. Cahier des charges avec le transporteur affrété par la Coopérative (FQ-14). Nettoyage des bennes de la Coopérative (MQ-15). Matières: Céréales, maïs, oléagineux et protéagineux infestés. Matériel: Matériel de manutention et moyen de transport infestés Matériel: Etat de la benne, mauvais nettoyage. Matières: Céréales, maïs, oléagineux Contrôle visuel, et protéagineux contaminés. plan de dératisation. Milieu: Zone de chargement Entretien de la zone de chargement. Résidus phytosanitaires Corps étrangers Matières: Céréales, maïs, oléagineux et protéagineux contaminés par le matériel de manutention. Matériel: Matériel de manutention contaminé par le lot précédent. Matériel: Propreté de la benne ou du matériel de chargement. Matières: Céréales, maïs, oléagineux et protéagineux contenant des corps étrangers. Main d'œuvre: Personnel mal sensibilisé à la propreté des zones de manutention et d expédition. Méthode: Mauvaise maintenance du matériel de chargement ou du moyen de transport. Matériel: Propreté de la benne ou du Chimique Vidange Rinçage éventuel des circuits de manutention (MQ-01) Contrôle visuel et nettoyage si nécessaire. s physiques Nettoyage en sortie Sensibilisation du personnel à l hygiène alimentaire Sensibilisation du personnel à la maintenance et aux nettoyages du matériel et des bennes. matériel de chargement. Matériel : Propreté des wagons Contrôle visuel et nettoyage si nécessaire.

14 Gravité ETUDE DES DANGERS HA Page 14/24 Etape : Maintenance Mesures préventives et documentation Corps étrangers Matériel : Chute / oubli d outils dans Huile et graisses les cellules Méthode : Soudure / meulage au dessus d une cellule. Méthode : Contamination lors de l entretien / niveau d huile / graissage chaîne. Risques physiques Utilisation caisse à outil bien rangée Interdiction de soudure / meulage au dessus des cellules pleines. Risques chimiques Sensibilisation du personnel pour les points d entretien au dessus des cellules. Main-d œuvre : échapper bidon Sensibilisation du personnel. Nettoyage le cas échéant. Etape : Informatique / électronique (thermométrie, traçabilité, automate du silo, débitmètre) Mesures préventives et documentation Corps étrangers Matériel : Rupture d une sonde thermométrie. Méthode / Main d oeuvre : Contamination de la cellule lors des réparations par entreprise extérieure. Mycotoxines Matériel : Panne sonde thermométrique (indétectable cellule pleine). Insectes Matériel : Panne sonde thermométrique (indétectable cellule pleine). Risque physique Mise en défaillance immédiate du système : Elimination des corps étrangers lors de la réparation Rappel des règles d hygiène lors de l établissement du plan de prévention. Vérification en fin d intervention. Risque biologique Hiver : RAS Printemps/Eté : Sonde manuelle dès détection panne, surveillance visuelle et olfactive Surveillance visuelle et olfactive.

15 ETUDE DES DANGERS HA Page 15/24 Etape : Projets ( Matériel de stockage et de manutention, camions, fosses, cellules ) Mesures préventives et documentation Moisissures Matériel : Absence de prise en compte des risques nettoyage et intempéries dans le choix du matériel. Main d œuvre : Absence de formation à la maintenance et au nettoyage du matériel spécifique. Mycotoxines Matériel : Prise en compte de la ventilation et du suivi des températures dans le choix du matériel. Mycotoxines Matériel : Prise en compte de la ventilation et du suivi des températures dans le choix du matériel. Insectes Rongeurs Volatiles Produits chimiques Graisses et huiles Matériel : Prise en compte de la désinsectisation dans le choix du matériel. Matériel : Prise en compte de l étanchéité dans le choix du matériel. Méthode : Absence de mesures de prévention pendant la mise en place du projet. Matériel : Absence de prise en compte des risques chimiques dans le choix des équipements. Méthode : Absence de mesures de prévention pendant la mise en place du projet. Matériel : Absence de prise en compte des risques liés à la maintenance lors du choix et de l agencement du matériel. Corps étrangers Méthode : Absence de mesures de prévention pendant la mise en place du projet. Matériel : Prise en compte des corps étrangers dans le choix du matériel. s biologiques FI-13 Gestion des projets céréales FI-13 Gestion des projets céréales FI-13 Gestion des projets céréales FI-13 Gestion des projets céréales FI-13 Gestion des projets céréales FI-13 Gestion des projets céréales FI-13 Gestion des projets céréales s chimiques FI-13 Gestion des projets céréales FI-13 Gestion des projets céréales FI-13 Gestion des projets céréales s physiques FI-13 Gestion des projets céréales FI-13 Gestion des projets céréales

16 ETUDE DES DANGERS HA Page 16/24 Etape : Métrologie (Matériel et vérifications périodiques) Mesures préventives et documentation s biologiques Moisissures Matériel : Humidimètre mal étalonné Echantillon à réception : Contrôle visuel / Compétence silotier. Etalonnage si doute. Mycotoxines Matériel : Humidimètre mal étalonné Echantillon à réception : Contrôle visuel / Compétence silotier. Insectes Résidus phytosanitaires Matériel : Pompe et/ou débitmètre insecticide mal étalonnée Matériel : Pompe et/ou débitmètre insecticide mal étalonnée Etalonnage si doute Contrôle insecte au stockage et à l expédition. s chimiques Contrôle odeur à l expédition / respect des durées de rémanence.

17 ETUDE DES DANGERS HA Page 17/24 Etape / Mesure de contrôle considérée : Enlèvement ferme / Mauvaise méthode de stockage- séchage à la ferme.

18 ETUDE DES DANGERS HA Page 18/24 Etape / Mesure de contrôle considérée : Echantillonnage et contrôle humidité / olfactif / visuel à réception 1 Mycotoxines (réception)

19 ETUDE DES DANGERS HA Page 19/24 Etape / Mesure de contrôle considérée : Préstockage Maïs / Gestion de délais de collecte et rotation boisseaux d attente. 2 Mycotoxines (préstockage maïs)

20 ETUDE DES DANGERS HA Page 20/24 Etape / Mesure de contrôle considérée : Séchage / Nettoyage et maintenance du séchoir. Maintenance préventive séchoir. Stockage / conservation par ventilation

21 ETUDE DES DANGERS HA Page 21/24 Etape / Mesure de contrôle considérée : Stockage / Surveillance du stockage, ventilation et thermométrie. 3 Mycotoxines (stockage)

22 ETUDE DES DANGERS HA Page 22/24 Etape / Mesure de contrôle considérée : Désinsectisation / Respect des durées de rémanence. 4 Résidus insecticides

23 ETUDE DES DANGERS HA Page 23/24 Etape / Mesure de contrôle considérée : Désinsectisation / des céréales, oléagineux et protéagineux contaminés par des insectes. 4 insectes

24 ETUDE DES DANGERS HA Page 24/24 Historique des modifications de l étude de danger : Formulaire Date Participants Rédacteur Validation Modifications Analyse des dangers UCAL 27/06/04 Groupe HA V.DECOGNE Groupe HA Création 07/02/05 Groupe HA C.JASSERAND Groupe HA 27/02/05 Groupe HA Sica 07/07/05 Groupe HA Sica F.COPPART C.JASSERAND Groupe HA Sica Non validé (Réponse auditeur) FQ-06/B 14/09/05 Groupe HA C.JASSERAND Groupe HA FQ-06/B 27/01/06 Groupe HA C.JASSERAND Groupe HA FQ-06/B 26/01/07 Groupe HA C.JASSERAND Groupe HA FQ-06/B 27/11/09 Groupe HA C.JASSERAND Groupe HA Les modifications par rapport à la version précédente sont indiquées en jaune. - Détail des dangers suite à audit CSA (nov. 2004) - Nouvelle cotation - Extension à SICA BB - Prise en compte du risque OGM - Risque condensats de compresseur - Risque liés aux stockages provisoires. - Révision risque condensats de compresseur et risque liés aux stockages provisoires suite à remarque SGS. - Règlement CE 852/2004 : Radioactivité et maladies contagieuses. - Ajout du risque OGM à l enlèvement. - Révision cotation étape désinsectisation suite à mise en place appareil de mesure. - Prise en compte des trains pour Varennes. - Extension aux processus connexes : Maintenance, informatique, métrologie, projets. - Prise en compte du risque microbiologique «virus de la grippe aviaire». - Prise en compte du risque chimique «dioxines». - Modification risque OGM suite à autorisation culture France. - Fusion des 4 et 5 (insectes et résidus insecticides). - Prise en compte du risque «allergène». - Suppression du contrôle humidité pour le 1.

ETUDE DES DANGERS HACCP

ETUDE DES DANGERS HACCP ETUDE DES DANGERS HA Méthode de cotation : Gravité (G) (F) (D) 1 Gravité mineure Pratiquement impossible apparent faisant l objet de contrôle systématique 2 Gravité moyenne Possible apparent faisant l

Plus en détail

Meunière CFC / meunier CFC - Programme d enseignement standard pour l entreprise formatrice / N 21005 Orientation Denrées alimentaires - 1

Meunière CFC / meunier CFC - Programme d enseignement standard pour l entreprise formatrice / N 21005 Orientation Denrées alimentaires - 1 Meunière CFC / meunier CFC - Programme d enseignement standard pour l entreprise formatrice / N 21005 Orientation Denrées alimentaires - 1 atteint: Maître Domain de compétences opérationnelles 1 Réception

Plus en détail

HACCP et sécurité sanitaire des aliments

HACCP et sécurité sanitaire des aliments HACCP et sécurité sanitaire des aliments 1. A votre avis, comment cet accident aurait-il pu être évité? En identifiant les risques alimentaires potentiels liés à l activité de conserverie artisanale et

Plus en détail

Traçabilité & Sécurité alimentaire 27 Avril 2005

Traçabilité & Sécurité alimentaire 27 Avril 2005 Traçabilit abilité & Sécurité alimentaire 27 Avril 2005 Notre entreprise NOTRE ENTREPRISE Activités principales Nos activités principales sont orientées autour de l'exploitation agricole professionnelle

Plus en détail

Livret d accueil des saisonniers en coopérative de stockage de grains

Livret d accueil des saisonniers en coopérative de stockage de grains santé - sécurité au travail > stockage de céréales, approvisionnement Livret d accueil des saisonniers en coopérative de stockage de grains Ce document est un aide-mémoire : il rappelle le fonctionnement

Plus en détail

SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010. Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud

SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010. Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010 Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud HACCP : Un système de management de la sécurité alimentaire HACCP : un système pour le management de la sécurité alimentaire,

Plus en détail

La charte des comportements Hygiène- Qualité - Sécurité de nos produits 1

La charte des comportements Hygiène- Qualité - Sécurité de nos produits 1 La charte des comportements Hygiène- Qualité - Sécurité de nos produits 1 Nous n existons que grâce à la fidélité et la satisfaction des nos clients (et des consommateurs). Or, vous qui êtes autant producteurs

Plus en détail

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX Date: SITE: Heure: par: MENTION GLOBAL DE L'AUDIT: NOMBRE D'ECARTS CONSTATES: ECARTS CONSTATES: 1. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION / DÉFINITION & CONTRÔLE DES RÈGLES D HYGIÈNE 1.1 Déclaration de l'établissement

Plus en détail

Nécessité de la désinfection

Nécessité de la désinfection Fiche 1 NETTOYAGE ET DÉSINFECTION DES OUVRAGES : OBJECTIFS ET PRINCIPES Lors de travaux réalisés sur les réseaux de distribution d eau potable et les appareils qui s y rattachent, il est essentiel de s

Plus en détail

- sur des mesures préventives correspondant à des Bonnes Pratiques d Hygiène.

- sur des mesures préventives correspondant à des Bonnes Pratiques d Hygiène. Les tableaux suivants ont pour objectifs de définir les moyens de maîtrise à chaque étape du processus de l abattage jusqu au conditionnement et à la livraison, en fonction des dangers sanitaires identifiés

Plus en détail

Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004. Synthèse des résultats

Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004. Synthèse des résultats Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004 Synthèse des résultats Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies Présentation

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

Formation. Hygiène et HACCP en restauration

Formation. Hygiène et HACCP en restauration Pascal Lenoble Formation et conseil Page 1 sur 6 34, rue nationale - 37 150 Civray de Touraine 02 47 30 24 92-06 40 39 61 22 pascal@pascal-lenoble.fr Formation Hygiène et HACCP en restauration Définition

Plus en détail

STOCKAGE DES GRAINS. Fiche technique. Stockage des grains... Préparation de l installation. Réception des grains

STOCKAGE DES GRAINS. Fiche technique. Stockage des grains... Préparation de l installation. Réception des grains STOCKAGE DES GRAINS Fiche technique Le stockage des grains biologiques est une opération complexe qui demande la prise en compte de multiple paramètres, de la récolte à l expédition des lots. La Corab

Plus en détail

Utilisation de produits sains et sûrs Mise en oeuvre de procédures strictes et rigoureuses

Utilisation de produits sains et sûrs Mise en oeuvre de procédures strictes et rigoureuses INTRODUCTION H.A.C.C.P. ou A.R.M.P.C. L Analyse des risques et maîtrise des points critique La nouvelle réglementation en matière d hygiène (ar. 09 mai 1995 et ar. 29 septembre 1997) oblige les responsables

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 CAC/RCP 47-2001 Page 1 de 7 CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 INTRODUCTION...2 SECTION I

Plus en détail

PROGRAMMES ÉCRITS ET DOSSIERS (REGISTRES)

PROGRAMMES ÉCRITS ET DOSSIERS (REGISTRES) Annexe I - MODÈLE DE DOCUMENTATION EXIGÉE PAR LE MANUEL D INSPECTION DES ÉTABLISSEMENTS DE PRODUITS DE L ÉRABLE (MIÉPÉ) PROGRAMMES ÉCRITS ET DOSSIERS (REGISTRES) NOM DE L ÉTABLISSEMENT D ÉRABLIÈRE : NUMÉRO

Plus en détail

Swiss Association for Quality Section genevoise Les Ports Francs et Entrepôts de Genève Le Cercle des Agriculteurs de Genève.

Swiss Association for Quality Section genevoise Les Ports Francs et Entrepôts de Genève Le Cercle des Agriculteurs de Genève. Swiss Association for Quality Section genevoise Les Ports Francs et Entrepôts de Genève Le Cercle des Agriculteurs de Genève présentent : Les meilleures pratiques de stockage et de préservation des denrées

Plus en détail

Les risques sanitaires dans l industrie alimentaire

Les risques sanitaires dans l industrie alimentaire Les risques sanitaires dans l industrie alimentaire SAQ Dr J.-C. Gander, ELSA / Mifroma Textes de lois Ordonnance sur les denrées alimentaires Ordonnance sur les denrées alimentaires d'origine animale

Plus en détail

QUESTIONNAIRE BONNES PRATIQUES D HYGIENE. Mod Etapes Questions (106 questions) Réponse (oui/ non) Généralités : implantation des équipements

QUESTIONNAIRE BONNES PRATIQUES D HYGIENE. Mod Etapes Questions (106 questions) Réponse (oui/ non) Généralités : implantation des équipements Page : 1/5 Nom du client : Adresse du client : Nom du rédacteur : Numéro téléphone : Adresse courriel : Date d envoi : Mod Etapes Questions (106 questions) Réponse (oui/ non) Généralités : implantation

Plus en détail

Collecte, stockage, commercialisation et transport de céréales, oléagineux et protéagineux

Collecte, stockage, commercialisation et transport de céréales, oléagineux et protéagineux Législation et réglementation GUIDES DE BONNES PRATIQUES D hygiène Collecte, stockage, commercialisation et transport de céréales, oléagineux et protéagineux Les éditions des journaux officiels Coop de

Plus en détail

Qualité. Sécurité Alimentaire

Qualité. Sécurité Alimentaire Le service Qualité Présentation du Service Démarche Qualité Qualité Réalisation des dossiers d agrément sanitaire pour les cuisines centrales >60 affermés API Réalisation des dossiers d accréditation en

Plus en détail

L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire!

L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire! N OUBLIEZ PAS! L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire! En entretenant régulièrement votre assainissement, vous participez

Plus en détail

Manuel de Management QSE

Manuel de Management QSE Manuel de Management QSE Union des Coopératives Agricoles de l ALlier Approuvé par : VERLADIS GUICHARD Yves COURRIER Directeur de COOPACA 4 A Christophe MARCOUX Directeur de VAL limagne.coop La force d

Plus en détail

PLANS DE MAINTENANCE DU COMPRESSEUR D AIR INGERSOLL-RAND SSR ML 15

PLANS DE MAINTENANCE DU COMPRESSEUR D AIR INGERSOLL-RAND SSR ML 15 PLANS DE MAINTENANE DU OMPRESSEUR D AIR INGERSOLL-RAND SSR ML 15 Sami Bellalah 29 1- Présentation de la machine : Pour générer l air comprimé on fait appel à des compresseurs qui portent l air à la pression

Plus en détail

SPECIFICATIONS DES NOIX ET AMANDES DE KARITE

SPECIFICATIONS DES NOIX ET AMANDES DE KARITE x PN UEMOA xxxx : 011 ICS 67 SPECIFICATIONS DES NOIX ET AMANDES DE KARITE NORME HOMOLOGUEE PAR. LE.. Descripteurs: Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) 380, Av. du Professeur Joseph KI-ZERBO

Plus en détail

Liste de vérifications destinée aux producteurs

Liste de vérifications destinée aux producteurs PLAN DE SURVEILLANCE ET DE CONTRÔLE DES SALMONELLES CHEZ LE PORC Liste de vérifications destinée aux producteurs FICHE TECHNIQUE no 14 Le questionnaire qui suit est conçu pour aider le producteur de porcs

Plus en détail

GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES

GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES fiche technique GUIDE DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES PORCHERIES MAINTENIR LA SANTÉ DES ÉLEVAGES La maladie dans un élevage est une menace constante aux conséquences économiques pouvant être désastreuses.

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT D UN ETABLISSEMENT A TERRE (en trois exemplaires à déposer auprès du PIE)

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT D UN ETABLISSEMENT A TERRE (en trois exemplaires à déposer auprès du PIE) DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT D UN ETABLISSEMENT A TERRE (en trois exemplaires à déposer auprès du PIE) 1. NOTE DE PRESENTATION DE L ENTREPRISE 1.1. Organisation générale 1.1.1. Lettre de demande d agrément

Plus en détail

Pannes. Généralités MDF_M2 TIFCC_M2 TIFI_M2 A.F.P.A. 2001 DEAT - DSBTP 1/4

Pannes. Généralités MDF_M2 TIFCC_M2 TIFI_M2 A.F.P.A. 2001 DEAT - DSBTP 1/4 Pannes Généralités MDF_M2 TIFCC_M2 TIFI_M2 A.F.P.A. 2001 DEAT - DSBTP 1/4 --- Maintenance Pannes Généralités 2/6 Dans le cadre de la maintenance préventive des installations frigorifiques le technicien

Plus en détail

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Groupe GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Rédaction Approbation Mise en application : Validation Guide d hygiène et de sécurité alimentaire CAFETERIAS / Création en septembre 2004 / Version A /

Plus en détail

Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration

Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration FORMATION : THEORIQUE C.H.R. / INTRA-ENTREPRISE MODULE Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration TYPE DE FORMATION : Hygiène et sécurité, qualité normalisation,

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014

CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014 Eaux, Environnement, Hygiène Alimentaire, Recherche & Développement Agréé par le Ministère de la Santé Membre des réseaux d intercomparaisons AGLAE et RAEMA CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014 Microbiologie

Plus en détail

Agent de Manutention 1 er degré Exploitation Appro Collecte

Agent de Manutention 1 er degré Exploitation Appro Collecte Agent de Manutention 1 er degré Exploitation Appro Collecte N FR001 DFR : ERA001 Manutentionner Conduire des machines simples (exemples : nettoyeur, broyeur, calibreur, ensacheuse ) Responsables (silo,

Plus en détail

Élaboration et mise en œuvre de normes de décontamination pour le complexe de grillage à la mine Giant, Yellowknife, T.N.-O.

Élaboration et mise en œuvre de normes de décontamination pour le complexe de grillage à la mine Giant, Yellowknife, T.N.-O. Élaboration et mise en œuvre de normes de décontamination pour le complexe de grillage à la mine Giant, Yellowknife, T.N.-O. Cathy Corrigan AECOM Richard Mathieson Golder Associates Ltée. Gordon Woollett

Plus en détail

LES DIFFERENTES ETAPES

LES DIFFERENTES ETAPES LES DIFFERENTES ETAPES DE LA DEMARCHE R.A.B.C Etape 1 : Dresser la liste de tous les dangers microbiologiques associés à chacune des étapes, puis dresser la liste de toutes les mesures de contrôle destinées

Plus en détail

PILOTER LA FORMALISATION DE SON PLAN DE MAITRISE SANITAIRE

PILOTER LA FORMALISATION DE SON PLAN DE MAITRISE SANITAIRE PILOTER LA FORMALISATION DE SON PLAN DE MAITRISE SANITAIRE Pascal PEYRONNET, Technicien Supérieur de Restauration, Cuisine CH Chastaingt, Limoges Bernard CELERIER, Inspecteur Vétérinaire, Direction Départementale

Plus en détail

Union des Coopératives Agricoles de l ALlier Approuvé par :

Union des Coopératives Agricoles de l ALlier Approuvé par : Manuel Qualité et HACCP Indice : I Union des Coopératives Agricoles de l ALlier Approuvé par : Jacky COURRIER Directeur de COOPACA Jean-Claude MICHEL Directeur de Val limagne.coop La force d un groupe

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Bilan annuel 2011 Etienne Lacroix Tous Artifices S.A. Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Page 1 SOMMAIRE Actions réalisées pour la prévention des risques Compte-rendu des

Plus en détail

Séchage & entreposage. Peter Johnson Spécialiste céréales, MAAARO peter.johnson@ontario.ca @WheatPete on twitter

Séchage & entreposage. Peter Johnson Spécialiste céréales, MAAARO peter.johnson@ontario.ca @WheatPete on twitter Séchage & entreposage Peter Johnson Spécialiste céréales, MAAARO peter.johnson@ontario.ca @WheatPete on twitter Collaborateurs : Helmut Spieser, ingénieur agricole Greg Stewart, spécialiste maïs Dr Gilles

Plus en détail

Guide. des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers. Le nettoyage

Guide. des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers. Le nettoyage Guide des bonnes pratiques d hygiène pour les fabrications de produits laitiers et fromages fermiers Le nettoyage 41 Le nettoyage Le nettoyage consiste à éliminer toute souillure visible. Attention Ne

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives Référence : PT/RES/004-B Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques durant la période de stockage en réserve sèche. Mots clés : Denrées alimentaires / HACCP / Restauration / Stockage

Plus en détail

LE MINISTRE DE LA SANTE PUBLIQUE MESSIEURS LES DELEGUES DE LA SANTE PUBLIQUE DANS LES WILAYAS, PREFECURES ET PROVINCES DU ROYAUME

LE MINISTRE DE LA SANTE PUBLIQUE MESSIEURS LES DELEGUES DE LA SANTE PUBLIQUE DANS LES WILAYAS, PREFECURES ET PROVINCES DU ROYAUME MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE N 40 236 DE/10 2 NOVEMBRE 1994 LE MINISTRE DE LA SANTE PUBLIQUE MESSIEURS LES DELEGUES DE LA SANTE PUBLIQUE DANS LES WILAYAS, PREFECURES ET PROVINCES DU ROYAUME A J ai l

Plus en détail

Qui est chargé de faire appliquer cette réglementation?

Qui est chargé de faire appliquer cette réglementation? Réglementation relative à l hygiène alimentaire des marchands ambulants, des vendeurs sur foires et marchés et des activités de remise directe aux consommateurs en locaux fixes (Activités de restauration,

Plus en détail

Ce document retranscrit les expériences des agriculteurs bio de Champagne-Ardenne en matière de stockage

Ce document retranscrit les expériences des agriculteurs bio de Champagne-Ardenne en matière de stockage 13 décembre 2012 chez Vincent Lalouelle Ce document retranscrit les expériences des agriculteurs bio de Champagne-Ardenne en matière de stockage à la ferme répertoriées lors de la ½ journée d échanges

Plus en détail

RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV

RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE, Suivant la proposition de la Commission I

Plus en détail

Manutention, entreposage, échantillonnage représentatif et classification des grains

Manutention, entreposage, échantillonnage représentatif et classification des grains Manutention, entreposage, échantillonnage représentatif et classification des grains Guy Durivage, ing., M. Sc., RMAAQ Collaborateur : Marcel Frenette, dta, RMAAQ La présente présentation couvre globalement

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ASSAINISSEMENT

QUESTIONNAIRE ASSAINISSEMENT Autorisations et conventions de raccordement pour effluents non domestiques QUESTIONNAIRE ASSAINISSEMENT A retourner à : COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES COTEAUX DU VEXIN 80, rue des Coutures 78520 Limay Tél

Plus en détail

FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont

FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont Bien alimenter et abreuver FUne alimentation équilibrée et un abreuvement de qualité sont indispensables pour assurer un bon niveau de production et une bonne santé aux animaux du troupeau. Les fiches

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles H. Bonnes pratiques environnementales 1. Déchets La gestion des déchets est régie par : des grands principes définissant, par exemple, les responsabilités du producteur ou détenteur de déchets ou la prise

Plus en détail

Hygiène alimentaire. Réglementation. Restaurants et commerces alimentaires

Hygiène alimentaire. Réglementation. Restaurants et commerces alimentaires Hygiène alimentaire Réglementation Restaurants et commerces alimentaires Hygiène alimentaire Sommaire Avant de s installer, les démarches à suivre p.3/4 Concevoir la cuisine p.5 Hygiène - Les bonnes pratiques

Plus en détail

World Food Programme Haïti

World Food Programme Haïti World Food Programme Haïti GESTION DES VIVRES EN HAITI 1. LES RESPONSABILITES DU MAGASINIER 2. L ENTREPOT 3. DECHARGEMENT ET CONTROLE 4. MANUTENTION 5. EMPILAGE 6. NETTOYAGE DE L ENTREPOT 7. INSPECTION

Plus en détail

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE Client : JEAN CUISTOT TRAITEUR 31 RUE DE L 'OCEAN 17510 CHIVES jeancuistot.traiteur@club-internet.fr Tél. 05 46 33 64 21 Date de l'examen : 28-oct-2013 Technicien :

Plus en détail

www.aeos-environnement.fr Création : Noir O Blanc - 02 33 05 91 34

www.aeos-environnement.fr Création : Noir O Blanc - 02 33 05 91 34 www.aeos-environnement.fr Création : Noir O Blanc - 02 33 05 91 34 4 secteurs d activités Gestion des déchets industriels spéciaux Assainissement et nettoyage industriel Nettoyage des réseaux d eau potable

Plus en détail

Les turbocompresseurs

Les turbocompresseurs Les turbocompresseurs Conseils de montage n 4: le moteur P.S.A. DV6 1,6 hdi 75, 90 et 110 cv 1 RAPPEL : le turbocompresseur n est pas une pièce d usure, son changement est dû à une avarie moteur, des défauts

Plus en détail

ANNEXE 1: Entretien de la filie re

ANNEXE 1: Entretien de la filie re ANNEXE 1: Entretien de la filie re 1 A ) ENTRETIEN DE LA COLLECTE DES EAUX USEES : Objectif : assurer un bon écoulement des eaux usées. Vérifier le bon écoulement par les tés ou regards de visite Nettoyer

Plus en détail

Hygiène et sécurité des aliments Evaluations des risques professionnels

Hygiène et sécurité des aliments Evaluations des risques professionnels Hygiène et sécurité des aliments Evaluations des risques professionnels Présentation Stéphane GRAFFIN formation, diagnostic et conseil interviens depuis 2014 sur l ensemble du territoire national auprès

Plus en détail

La gestion de la propreté et de la manutention des produits

La gestion de la propreté et de la manutention des produits COLEACP: 40 ANNEES AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT Principes généraux d hygiène La gestion de la propreté et de la manutention des produits 4 Le COLEACP met cette brochure à disposition des producteurs et

Plus en détail

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation SOMMAIRE 1 Introduction et présentation generale... 3 2 Presentation technique... 4 2.1

Plus en détail

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Direction de la Santé FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL Un plan d hygiène permet de garantir la propreté du personnel et éviter toutes contaminations

Plus en détail

Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes

Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes vous guider Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes n ELEVAGE AVICOLE Rédacteur :... Personnes associées :... Date initiale :... Date de mise à jour :... Installation

Plus en détail

Usage sécurisé des pesticides

Usage sécurisé des pesticides COLEACP PIP Usage sécurisé des pesticides Stockage sans risques 6 Filières fruits et légumes en pays ACP Brochure destinée au personnel d encadrement d ouvriers agricoles et de petits producteurs Le PIP

Plus en détail

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose Le bac à graisses Schéma de principe Lorsqu on a une longueur de canalisation importante entre la sortie des eaux de cuisine et la fosse septique toutes eaux, il est fortement conseillé d intercaler un

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS EN RESTAURATION RAPIDE

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS EN RESTAURATION RAPIDE SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS EN RESTAURATION RAPIDE DDPP85 La Roche sur Yon 1 La DDPP de la Vendée Direction Départementale de la Protection des Populations Regroupe les anciens services vétérinaires

Plus en détail

Respect des règles d hygiène

Respect des règles d hygiène Respect des règles d hygiène Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité des aliments. Vérifier les

Plus en détail

La vidange de votre installation septique

La vidange de votre installation septique La vidange de votre installation septique Guide du Propriétaire SAISON 2012-2013 «La vidange de votre installation septique un geste important pour l environnement» NOUVEAU SERVICE La municipalité de Saint-Aubert

Plus en détail

Evolutions du Système de Management de la Qualité dans les Industries de Nutrition Animale. Pascal LE PAIH

Evolutions du Système de Management de la Qualité dans les Industries de Nutrition Animale. Pascal LE PAIH Evolutions du Système de Management de la Qualité dans les Industries de Nutrition Animale Pascal LE PAIH SOMMAIRE MANAGEMENT DE LA QUALITE DANS LES INDUSTRIES DE NUTRITION ANIMALE PLAN DE SURVEILLANCE

Plus en détail

L air contient toujours une certaine quantité d eau, sous forme de vapeur. Cela détermine

L air contient toujours une certaine quantité d eau, sous forme de vapeur. Cela détermine Quelques notions d humidité L air contient toujours une certaine quantité d eau, sous forme de vapeur. Cela détermine le degré d humidité d une pièce. La capacité de l air de contenir de la vapeur d eau

Plus en détail

Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour des entrepôts 1510-A

Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour des entrepôts 1510-A 1 Étude de dangers et Maîtrise de l urbanisation autour entrepôts 1510-A P. CASTEL Service Prévention Risques Risques Industriels Accidentels 2 Programme Généralités réglementaires sur la maîtrise de l

Plus en détail

Le nettoyage du pulvérisateur

Le nettoyage du pulvérisateur Prévenir la contamination de l'eau par des sources ponctuelles Le nettoyage du pulvérisateur Page 1 TOPPS Le projet TOPPS (acronyme de Train the Operators to Prevent Pollution from Point Sources by pesticides),

Plus en détail

Bilan annuel sécurité environnement 2014

Bilan annuel sécurité environnement 2014 27 octobre 2015 1 2 Bilan annuel sécurité environnement 2014 L activité du site en quelques chiffres Bilan environnemental 2014 Bilan des incidents / accidents en 2014 Formations Exercices et contrôles

Plus en détail

Dans l hôpital Dans le service

Dans l hôpital Dans le service Dans l hôpital Dans le service LE CIRCUIT DU LINGE A L HOPITAL Principe du circuit: 1) Evaluer: risque encouru (patient, personnel, environnement, linge propre). 2) Mettre en œuvre les dispositions suivantes:

Plus en détail

HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE

HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE Dr Erick KEROURIO DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA PROTECTION DES POPULATIONS DE L ESSONNE Le cadre réglementaire LA RESTAURATION COLLECTIVE Notion de «clientèle» captive

Plus en détail

Comment contrôler et surveiller le gluten Chantal Picard, Chef du Service de consultation LES LABORATOIRES D ANALYSES S.M. INC. Le 4 novembre 2014 Les Laboratoires d analyses S.M. Inc. Certifiés ISO 9001:2008

Plus en détail

Niveau 4 Le matériel http://www.antonysub.fr. Alain GOTAINER

Niveau 4 Le matériel http://www.antonysub.fr. Alain GOTAINER LE MATERIEL 1 PLAN DE LA PRESENTATION Les compresseurs Les bouteilles tampons Les bouteilles de plongée Les détendeurs 2 LE MATERIEL Les compresseurs Les bouteilles tampons Les bouteilles de plongée Les

Plus en détail

EVALUATION DE LA RESTAURATION DANS LES ESMS

EVALUATION DE LA RESTAURATION DANS LES ESMS EVALUATION DE LA RESTAURATION DANS LES ESMS Service Santé Environnement Alain BETHEMBOS ingénieur d études Patrick MAGNEZ technicien sanitaire 1 PLAN DE MAITRISE SANITAIRE Le PMS (Plan de Maîtrise Sanitaire)

Plus en détail

COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS

COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS 37 Rue Félix Baillif BP 13 97432 Saint-Pierre Tél : 02 62 55 19 30 Fax : 02 62 55 19 40 Adresse électronique : gestion.9741346v@ac-reunion.fr ------------------- DOSSIER DE CONSULTATION

Plus en détail

Registres de fermentation lente. Critères d inspection

Registres de fermentation lente. Critères d inspection Chapitre 15 - tâches liées traitement non-thermique Chapitre 15 - tâches liées traitement non-thermique Registres de fermentation lente 1.15.0.3204 Registres de fermentation lente Registres Un échantillon

Plus en détail

Fertilisation. et protection. des cultures

Fertilisation. et protection. des cultures Fertilisation et protection des cultures Fertilisation et protection des cultures EMBALLAGES VIDES DE PRODUITS PHYTOSANITAIRES (EVPP) Les EVPP sont composés de : - bidons en plastique d une contenance

Plus en détail

Introduction à la formation:

Introduction à la formation: HACCP : élément clé pour USDA Introduction à la formation: SSOP et SPS : pré-requis qui vont argumenter l HACCP. SPS et SSOP : les deux traitent de l hygiène mais différemment. SPS = Sanitation Performance

Plus en détail

La chaîne du froid chez Système U. Centrale Régionale SUD

La chaîne du froid chez Système U. Centrale Régionale SUD La chaîne du froid chez Système U Centrale Régionale SUD Introduction Le service Qualité Système U Sud. La sécurité des consommateurs, clients des magasins U, est liée en partie à la maîtrise de l'hygiène,

Plus en détail

pulverisateur_final.qxd 14/04/05 10:44 Page 81 Section 8

pulverisateur_final.qxd 14/04/05 10:44 Page 81 Section 8 Section 8 8 L entretien journalier Ce qu il faut faire 1 Avant l utilisation du pulvérisateur 2 En fin de journée de travail 3 À chaque changement de produit L entretien journalier L entretien régulier

Plus en détail

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Séminaire ANSES (21 novembre 2011) Direction générale de l alimentation SA/SDSSA/BETD 1 Architecture des règlements du Paquet Hygiène FOOD

Plus en détail

REGLEMENTATION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE

REGLEMENTATION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE REGLEMENTATION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE L établissement même s il fait appel à un prestataire extérieur engage sa responsabilité, il doit mettre en œuvre les repas dans des conditions d hygiène et

Plus en détail

Comment conserver les produits phytopharmaceutiques en toute sécurité?

Comment conserver les produits phytopharmaceutiques en toute sécurité? Comment conserver les produits phytopharmaceutiques en toute sécurité? Attention, tout nouveau local de stockage devra directement être conforme à l ensemble des exigences présentées dans ce document Actuellement

Plus en détail

Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir

Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir Etat des lieux de la prise en compte des risques liés aux agents chimiques dangereux pour la santé et la sécurité des salariés Principaux

Plus en détail

Guide pour piloter la formalisation de son Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS)

Guide pour piloter la formalisation de son Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) Guide pour piloter la formalisation de son Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) Pascal PEYRONNET : ingénieur en restauration CHU Limoges formateur pour le réseau LINUT RAPPEL DE LA REGLEMENTATION Réglement

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION La méthode HACCP olet 2 : Guide de mise en œuvre Constitution et réunion de l équipe HACCP 1- Définition de la méthode Année n+1 Participation active des agents 2-1.Évaluation

Plus en détail

STOCKAGE EN FROID POSITIF OU EN FROID NEGATIF

STOCKAGE EN FROID POSITIF OU EN FROID NEGATIF Référence : PT/RES/018-A Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques durant la période de stockage des denrées alimentaires sous régime de froid. Mots clés : Chambre froide négative

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06 Page 1 sur 8 ENTRETIEN DES LOCAUX ASPECT REGLEMENTAIRE En matière d entretien et de nettoyage des locaux, la règlementation impose à l autorité territoriale certaines opérations : Tenir en état constant

Plus en détail

GENETEC S.A. Chaussée de Marche, 933 5100 - WIERDE Belgique. Tél. 0032 81 40 21 21 Fax 0032 81 40 21 23. Email : info@genetec.be Http://www.genetec.

GENETEC S.A. Chaussée de Marche, 933 5100 - WIERDE Belgique. Tél. 0032 81 40 21 21 Fax 0032 81 40 21 23. Email : info@genetec.be Http://www.genetec. DRYER GENETEC Séchage de produits alimentaires à basse température GENETEC S.A. Chaussée de Marche, 933 5100 - WIERDE Belgique Tél. 0032 81 40 21 21 Fax 0032 81 40 21 23 Email : info@genetec.be Http://www.genetec.be

Plus en détail

International Featured Standard. Champs obligatoires à compléter dans le rapport d audit IFS

International Featured Standard. Champs obligatoires à compléter dans le rapport d audit IFS International Featured Standard Champs obligatoires à compléter dans le IFS Champs obligatoires à compléter dans le IFS Avril 2009 Préface Les exigences suivantes, à compléter de manière systématique par

Plus en détail

Le risque chimique. Journée d information des assistants de prévention. 17, 26 et 30 septembre

Le risque chimique. Journée d information des assistants de prévention. 17, 26 et 30 septembre Le risque chimique Journée d information des assistants de prévention 17, 26 et 30 septembre Le risque chimique Retour d expérience 2 exemples : Les produits de nettoyage des locaux Les produits phytosanitaires

Plus en détail

Surveillance et Contrôle

Surveillance et Contrôle Surveillance et Contrôle Rappel Surveillance et Contrôle Gestionnaires des risques Approche scientifique par les risques fondement Mesures sanitaires Options de gestion Activités de surveillance et de

Plus en détail

Produire sain, sans souffrances, sans nuisances

Produire sain, sans souffrances, sans nuisances Produire sain, sans souffrances, sans nuisances Entreposage Transport Transformation Préparation pour remise directe Production Consommation Tous les exploitants du secteur alimentaire doivent déclarer

Plus en détail

Conservation des grains de céréales et des farines

Conservation des grains de céréales et des farines Les calculatrices sont autorisées conformément à la circulaire no 99-186 du 16 novembre 1999. La clarté du raisonnement et la qualité de la rédaction interviennent dans l appréciation des copies. Conservation

Plus en détail

Hygiène alimentaire :

Hygiène alimentaire : Service juridique, des affaires réglementaires et européennes 03/07/2015 Hygiène alimentaire : - Bilan des contrôles officiels pour l année 2014 - Opération alimentation vacances 2015 La Direction Générale

Plus en détail