LE PROJET DE LOI DUTREIL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE PROJET DE LOI DUTREIL"

Transcription

1 DOSSIER SPECIAL : LE PROJET DE LOI DUTREIL Le projet de loi sur l'initiative économique, le fameux projet Dutreil, adopté en première lecture par l'assemblée nationale le 11 février dernier, contient de nombreuses mesures d'ordre social, fiscal et juridique : présentation des 3 volets de ce projet ambitieux. Le volet social Création d'un chèque-emploi entreprises Il est prévu de créer un chèque-emploi entreprises, sur le modèle du chèqueemploi services utilisé par les particuliers. Par le biais de ce chèque, l'entreprise s'acquitterait d'un certain nombre d'obligations (rédaction du contrat de travail, remise des bulletins de paie, tenue du registre d'embauche par exemple) et verrait les déclarations, le calcul et le paiement des charges sociales simplifiés. En pratique Ce nouveau dispositif serait applicable dans les entreprises employant des salariés dont l'activité n'excède pas 100 jours par an et dans les entreprises employant au plus trois salariés équivalents temps plein. Création d'un guichet unique pour le recouvrement des charges sociales Le recouvrement des charges sociales dues par les petites entreprises pourrait être confié à un guichet unique qui prendrait notamment en charge, au vu des informations fournies par l'entreprise, le calcul de l'ensemble des cotisations et contributions sociales dues, et fournirait à l'entreprise des informations sur ses obligations d'employeur. Important L'entreprise qui adhérerait à ce service serait tenue de payer ses cotisations par virement ou prélèvement automatique. Suspension des clauses d'exclusivité Les clauses d'exclusivité insérées dans les contrats de travail, ou prévues par les conventions collectives, seraient suspendues pendant un an au profit des salariés créant ou reprenant une entreprise. Ce délai serait comptabilisé soit à

2 partir de la date d'immatriculation au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers, soit à partir de la date de déclaration de début d'activité professionnelle agricole ou indépendante. Remarque Cette durée pourrait, à certaines conditions, être doublée. Exonération de cotisations sociales du créateur salarié Pendant une année, la double activité de salarié et de créateur ou repreneur d'entreprise serait soumise uniquement à cotisations au titre de l'activité salariée. Précisions Cette exonération, limitée à un plafond de revenus qui serait fixé par décret, concernerait les cotisations d'allocations familiales, d'assurance maladie et maternité, d'assurance veuvage, invalidité et décès et d'assurance vieillesse. Ce dispositif serait, par ailleurs, étendu aux créateurs ou repreneurs d'entreprise bénéficiant indirectement d'un régime de protection sociale en tant que conjoint ou concubin. Modalités du congé ou du travail à temps partiel pour cause de création ou de reprise d'entreprise Jusqu'à présent, un salarié qui souhaite quitter temporairement l'entreprise dans laquelle il travaille pour créer ou reprendre une entreprise doit justifier d'une ancienneté dans l'entreprise d'au moins 36 mois, consécutifs ou non. Il est alors tenu d'informer son employeur au moins 3 mois à l'avance de la date de son départ en congé et de la durée envisagée de ce congé. Le projet de loi réduirait cette condition d'ancienneté à 24 mois et ce délai de prévenance à 2 mois. De plus, le salarié créateur ou repreneur d'entreprise pourrait à l'avenir choisir entre la prise d'un congé et la transformation temporaire de son contrat de travail à temps plein en contrat à temps partiel. La durée maximale du congé ou de la période de travail à temps partiel serait d'un an. Elle pourrait, toutefois, faire l'objet d'une prolongation d'une durée d'un an au plus. Remarque La condition d'ancienneté et le délai de prévenance seraient identiques pour la prise d'un congé et pour la transformation du temps plein en temps partiel. Dans ce dernier cas, le salarié devrait prévenir son employeur du nombre d'heures qu'il souhaiterait effectuer dans le cadre du temps partiel.

3 L'employeur aurait la faculté de différer le départ en congé ou le passage à temps partiel, dans la limite de 6 mois. Dans les entreprises de moins de 200 salariés, l'employeur aurait même, dans certaines conditions, la faculté de refuser la demande de congé ou de passage à temps partiel du salarié, lorsque ce départ ou cette transformation du contrat de travail entraînerait des conséquences préjudiciables à la production et à la marche de l'entreprise. Remarque Afin de limiter les conséquences préjudiciables du passage à temps partiel d'un salarié créateur ou repreneur d'entreprise, le recours à l'embauche d'un salarié en contrat à durée déterminée (CDD) pour le remplacer serait rendu possible. Encadrement juridique des «couveuses d'entreprises» Depuis quelques années, une pratique dite de «couveuse d'entreprise» se développe. Elle consiste pour un employeur à permettre à l'un de ses salariés de démarrer sa propre activité en lui fournissant certains moyens (mise à disposition d'un local, de moyens informatiques ou financiers, etc.), en contrepartie de l'engagement pris par le salarié de suivre un programme de préparation à la création et à la gestion d'une activité économique. Le projet de loi encadrerait dorénavant ce type de pratique. Le salarié pourrait conclure avec son employeur un «contrat d'accompagnement à la création d'une activité économique» pour une durée d'un an, renouvelable 2 fois (soit 3 ans au total). Le régime des activités occasionnelles Le Code de la Sécurité sociale prévoit actuellement que la cotisation annuelle minimale des travailleurs non salariés non agricoles ne peut être, indépendamment du revenu réellement perçu pendant l'année, inférieure à la cotisation sociale établie à partir d'un revenu fictif forfaitaire (correspondant à 40 % du plafond annuel de la Sécurité sociale). Changement de donne, la cotisation minimale due par des entrepreneurs occasionnels serait non plus calculée sur une base forfaitaire fictive, mais sur une base prorata temporis. Différé de paiement des charges de la 1 re année d'activité Enfin, le projet de loi prévoit que la première année d'activité, le créateur pourrait demander un différé de paiement complet ou partiel des charges sociales dues. A sa demande, celles-ci pourraient alors être échelonnées sur les 5 années suivantes.

4 Le volet fiscal Le projet de loi «Dutreil» a pour ambitions de faciliter les modes de financement des entreprises, d'alléger le coût des reprises et des transmissions d'entreprise, et de réduire la fiscalité des dirigeants via une réforme, très attendue, de l'isf. Pour mettre en œuvre ces objectifs, le projet contient toute une série de mesures d'incitations fiscales, consistant notamment en l'amélioration de certains dispositifs actuels de réduction d'impôt et en la mise en place de nouvelles exonérations. Présentation des principales mesures fiscales du projet de loi Dutreil. Exonération des apports réalisés dans les petites sociétés Actuellement, les apports réalisés lors d'une augmentation de capital sont en règle générale soumis à un droit fixe de 230 euros ou au droit proportionnel de 4,80 %. Le projet de loi propose d'exonérer de tout droit les apports consentis à des sociétés dont le capital est inférieur à euros. Création de fonds d'investissement de proximité Le projet prévoit de créer une nouvelle sous-catégorie de fonds communs de placement à risque (FCPR), appelés fonds d'investissement de proximité (FIP), qui constitueraient des solutions de financement locales permettant à des organismes de gestion agréés de collecter l'épargne publique et privée régionale et de l'investir sous la forme de prises de participations minoritaires dans des PME de la région. Les personnes souscrivant à ces FIP bénéficieraient d'une réduction d'impôt sur le revenu de 25 % des sommes souscrites, retenues dans la limite de euros pour un célibataire et de euros pour un couple marié soumis à imposition commune. Réduction d'impôt pour souscription au capital d'une PME Les personnes qui souscrivent en numéraire au capital (à certaines conditions lorsqu'il s'agit d'une augmentation de capital) de sociétés non cotées soumises à l'impôt sur les sociétés, dont les droits sociaux sont détenus pour plus de 50 % par des personnes physiques, bénéficient actuellement d'une réduction d'impôt de 25 % du montant des versements, retenu dans une limite annuelle de euros pour une personne seule et euros pour les couples mariés soumis à imposition commune.

5 A noter Pour bénéficier de cette réduction d'impôt, le contribuable doit conserver les titres jusqu'au 31 décembre de la 5ème année suivant celle de la souscription. Le projet prévoit de relever à compter de cette année le montant des versements retenus pour le calcul de la réduction d'impôt à euros pour une personne seule et à euros pour un couple marié. Déduction des pertes subies par les investisseurs Les particuliers qui souscrivent en numéraire au capital d'une société créée depuis le 1er janvier 1994, et qui subissent une perte en capital en raison de la cessation de paiement de la société, peuvent déduire cette perte de leur revenu imposable, dans la limite d'un plafond actuellement fixé à euros pour les personnes seules et de euros pour les couples mariés soumis à imposition commune. Rappel La loi de finances pour 2003 permet désormais à ces personnes de déduire leurs pertes en capital dès l'année au cours de laquelle intervient le jugement ordonnant la cession de l'entreprise ou prononçant sa liquidation judiciaire. Le projet prévoit de relever à compter de cette année les plafonds de déduction à euros pour les personnes seules et à euros pour les couples mariés. Exonération d'impôt des entreprises nouvelles sur les bénéfices incorporés au capital Dans le but de renforcer les fonds propres des petites entreprises, le projet prévoit d'exonérer totalement d'impôt sur les sociétés (IS) les bénéfices incorporés au capital des sociétés créées à compter du 1 er janvier Cette exonération d'impôt serait applicable durant les cinq premières années suivant la création de la société et ne bénéficierait qu'aux entreprises exerçant une activité industrielle, artisanale ou commerciale éligibles à l'application du taux réduit d'is, à savoir celles : réalisant un chiffre d'affaires inférieur à euros ; disposant d'un capital entièrement libéré et détenu pour 75 % au moins par des personnes physiques. Assouplissement du régime d'exonération d'impôt des entreprises nouvelles Actuellement, seules les entreprises nouvelles dont l'ensemble de l'activité et des moyens d'exploitation est implanté dans une zone éligible au régime de faveur (certaines zones prioritaires d'aménagement du territoire) peuvent

6 bénéficier de l'exonération temporaire d'impôt sur les bénéfices réservée aux entreprises nouvelles (par le fameux article 44 sexies du CGI). Jugeant cette condition trop restrictive, le projet prévoit d'étendre le régime d'exonération des entreprises nouvelles aux entreprises exerçant au moins 90 % de leur activité (et non plus la totalité) dans une zone éligible au régime de faveur. Allègement de l'imposition des plus-values professionnelles Les plus-values réalisées à l'occasion de cessions d'éléments d'actif professionnel par les entreprises imposables à l'impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux, des bénéfices agricoles ou des bénéfices non commerciaux sont en principe imposables. Toutefois, ces entreprises, lorsqu'elles exercent une activité de vente dont le chiffre d'affaires est inférieur à euros ou une activité de prestation de services générant des recettes annuelles inférieures à euros, sont exonérées d'impôt sur les plus-values qu'elles réalisent. A noter Pour bénéficier de cette exonération, ces entreprises doivent exercer leur activité professionnelle depuis au moins 5 ans et le bien cédé ne doit pas être un terrain à bâtir. Le projet propose de relever ces seuils d'exonération à compter de 2004 à euros pour les activités de vente (au lieu de euros) et à euros pour les prestations de services (au lieu de euros). Par ailleurs, les plus-values seraient exonérées à concurrence de la moitié de leur montant lorsque : les recettes, tout en étant supérieures à euros, n'excéderaient pas euros pour les activités commerciales ; les recettes, tout en étant supérieures à euros, n'excéderaient pas euros pour les prestations de services. Enfin, les plus-values seraient exonérées à concurrence du quart de leur montant lorsque les recettes, tout en étant supérieures à euros, n'excéderaient pas euros pour les activités commerciales ou, tout en étant supérieures à euros, n'excéderaient pas euros pour les prestations de services. Réduction d'impôt en cas de reprise d'une société financée par un prêt Les personnes qui contractent un emprunt bancaire pour financer une reprise de société non cotée bénéficieraient désormais, à certaines conditions, d'une réduction d'impôt sur le revenu égale à 25 % du montant des intérêts de

7 l'emprunt, retenu dans une limite annuelle de euros pour une personne seule et euros pour un couple marié. Allègement des droits de mutation en cas de transmission anticipée d'entreprise Les transmissions d'entreprise par décès bénéficient, sous certaines conditions, d'un régime fiscal de faveur consistant en un abattement de 50 % sur la valeur de l'entreprise retenue pour le calcul des droits de succession. A savoir Pour bénéficier de ce régime, les héritiers doivent notamment s'engager à conserver les parts ou actions de la société, ou l'ensemble des biens affectés à l'exploitation de l'entreprise individuelle, pendant 6 ans. Le projet de loi prévoit d'étendre à compter de 2004 ce dispositif de faveur aux transmissions d'entreprise par voie de donation en pleine propriété. Exonération des droits de mutation en cas de donation d'une entreprise aux salariés Actuellement, lorsqu'un chef d'entreprise transmet les titres de sa société par voie de donation à l'un de ses salariés, celui-ci bénéficie d'un abattement de euros, après obtention d'un agrément du ministre de l'economie et des Finances. Le projet propose de substituer, à compter de 2004, à ce régime d'abattement un régime d'exonération des droits d'enregistrement, qui ne serait soumis à aucune procédure d'agrément, réservé aux donations de fonds artisanaux, de fonds de commerce, de clientèle, de parts ou d'actions de société au personnel de l'entreprise, lorsque la valeur de l'entreprise transmise est inférieure à euros. A noter Ainsi, contrairement au régime actuel, les donations d'entreprises individuelles pourraient également ouvrir droit au régime de faveur. Droits de mutation applicables aux cessions de petites entreprises Actuellement, les cessions de fonds de commerce sont soumises à un droit d'enregistrement de 4,80 %, mais sont exonérées à hauteur de euros. En revanche, les cessions de parts de sociétés dont le capital n'est pas divisé en actions (SARL, SNC, Sociétés civiles ou sociétés en commandite simple) sont soumises en totalité au droit d'enregistrement de 4,80 %. Le projet prévoit d'étendre le bénéfice de l'abattement de euros aux

8 cessions de parts sociales à compter de Exonération partielle d'isf des titres de sociétés détenus par les associés Le projet de loi propose d'exonérer partiellement d'isf, à compter de 2004, les parts ou actions détenues par un associé, à condition : que les titres détenus par l'associé fassent l'objet d'un engagement collectif de conservation avec un ou plusieurs autres détenteurs de titres de la même société, par lequel chacun s'engage à conserver ses titres pendant au moins 6 ans ; que cet engagement collectif de conservation porte sur au moins 25 % des droits sociaux dans les sociétés cotées ou 34 % dans les sociétés non cotées ; et que l'un des signataires de l'engagement exerce une fonction dirigeante au sein de la société, qui lui procure une rémunération normale représentant plus de la moitié de ses revenus professionnels. A ces conditions, les associés pourraient bénéficier d'une exonération d'isf à hauteur de 50 % de la valeur des titres qu'ils détiennent au sein de la société. Exonération temporaire d'isf pour les souscriptions au capital de PME Le projet prévoit d'exclure, à compter de 2004, de l'assiette de calcul de l'isf les souscriptions en numéraire au capital ou aux augmentations de capital de PME. Pour bénéficier de cette exonération, les entreprises faisant l'objet de la souscription devraient remplir les conditions suivantes : disposer d'un capital divisé en actions non cotées (seraient donc exclues les sociétés de personnes) ; employer moins de 250 salariés ; réaliser un chiffre d'affaires d'au plus 40 millions d'euros ou disposer d'un total de bilan n'excédant pas 27 millions d'euros ; avoir été créées depuis moins de 15 ans. A ces conditions, les titres souscrits seraient totalement exclus de l'assiette de calcul de l'isf pendant une durée de 5 ans à compter de l'année de souscription. Assouplissement de la qualification de biens professionnels Sont actuellement exonérés d'isf les titres de sociétés exerçant une activité industrielle, commerciale, artisanale, agricole ou libérale, qui constituent des biens professionnels de l'associé. Les parts de sociétés de personnes soumises à l'impôt sur le revenu constituent des biens professionnels lorsque le redevable de l'isf y exerce

9 son activité professionnelle principale. Quant aux parts ou actions de sociétés soumises à l'impôt sur les sociétés, elles sont exonérées en tant que biens professionnels lorsque le redevable exerce dans la société une fonction de dirigeant lui procurant plus de la moitié de ses revenus professionnels, et lorsqu'il détient au moins 25 % des droits de vote et des droits financiers attachés à ces titres. Toutefois, le respect de ce seuil de 25 % n'est pas exigé lorsque la valeur des parts ou actions détenues directement excède 75 % de la valeur brute des biens imposables à l'isf du contribuable (ou lorsque les titres sont détenus par certaines catégories de dirigeants, les gérants majoritaires notamment). Le projet de loi propose de réduire à compter de 2004 ce dernier seuil de 75 % à 50 %. Ainsi, les contribuables dont les parts ou actions de la société dans laquelle ils exercent une fonction de dirigeant représentent plus de 50 % de la valeur brute de leur patrimoine soumis à l'isf seraient exonérés de cet impôt sur ces titres, qui bénéficieraient donc de la qualification de biens professionnels. Réduction d'isf pour souscription de parts de FCPI et de FIP Les contribuables qui souscrivent des parts de fonds communs de placement dans l'innovation (FCPI) et de fonds d'investissement de proximité (FIP) bénéficieraient à compter de 2004 d'une réduction de leur cotisation d'isf égale à 25 % du montant de la souscription, retenu dans des limites de : euros pour une personne seule ou euros pour un couple marié pour les souscriptions dans des FCPI ; euros pour une personne seule ou euros pour un couple marié pour les souscriptions dans des FIP. A noter Les contribuables qui souscriraient à la fois des parts de FCPI et des parts de FIP pourraient cumuler les deux réductions d'isf. Le volet juridique Le projet de loi pour l'initiative économique a également pour objectif la relance de la création d'entreprise en France. A cette fin, il prévoit notamment une série de mesures d'ordre juridique destinées à rendre la création d'entreprise moins coûteuse, plus rapide et plus simple. Gros plan sur les 5 principales mesures annoncées. La suppression de l'exigence d'un capital minimal pour les SARL La SARL reste aujourd'hui la structure sociale idéale pour les petites et moyennes entreprises.

10 Elle permet à l'entrepreneur d'établir une séparation entre son patrimoine professionnel et son patrimoine personnel, ce que ne permet pas l'entreprise individuelle. Mais l'exigence d'un capital minimal de départ de euros tend à freiner la création de SARL et explique encore le nombre important d'entreprises individuelles. Pour cette raison, le projet de loi propose tout simplement de supprimer cette exigence d'un capital minimal de départ. A l'avenir, la fixation du montant du capital serait libre. Les créateurs de SARL seraient donc seuls juges du montant du capital dont ils souhaitent doter leur société. Important On se souvient qu'en octobre 2002, lorsque le gouvernement avait annoncé ce projet de loi, il avait utilisé la formule choc de la «SARL à 1 euro». Cette formule n'a pas été reprise dans le texte définitif du projet de loi. Celui-ci se veut plus pragmatique, et entend simplement, au nom de la liberté d'entreprendre, laisser à chaque entrepreneur la liberté d'apprécier le bon niveau de capital pour lancer son entreprise en fonction de son plan d'affaires. Et, dans ce cadre, un créateur de SARL peut bien sûr décider de fixer son capital de départ à... 1 euro. Inutile de préciser que cette nouvelle conception libérale implique en pratique de la part des futurs créateurs de SARL un effort de réflexion particulier sur leurs besoins de financement en fonction de leur projet d'entreprise. Le recours à un spécialiste du conseil pourrait donc s'avérer fort utile en la matière! La mise en place d'un récépissé de création d'entreprise Actuellement, les personnes qui déposent un dossier de déclaration de société au Centre de formalités des entreprises (CFE) doivent attendre d'obtenir un extrait d'immatriculation (dit K bis) pour pouvoir entreprendre les démarches auprès des administrations et des organismes publics ou privés, et notamment pour avoir accès au compte de la société créée. Or, soumise à d'importantes vérifications légales, la délivrance du K bis peut prendre plusieurs semaines. Aussi, le projet de loi prévoit la délivrance d'un récépissé de création d'entreprise (RCE), en cas de dépôt d'un dossier complet, qui tiendra lieu, pendant une période de 15 jours à compter de sa délivrance, de K bis provisoire. Passé ce délai, le K bis prendra le relais. Précision Le RCE serait délivré par le CFE lorsque cet organisme est le premier dépositaire du dossier d'immatriculation ce qui est le plus souvent le cas

11 aujourd'hui ou par le greffe du tribunal de commerce dans les autres cas. Le RCE, sur lequel figureraient les principales caractéristiques de l'entreprise, dont le numéro SIREN/SIRET définitif, ainsi que le code APE, permettrait, à l'instar du K bis, d'accomplir toutes les premières démarches auprès des administrations et organismes publics ou privés. Il devrait notamment permettre de retirer des fonds provenant de la libération des parts sociales avant l'immatriculation. Les conditions de ce retrait devraient être précisées par un décret. A savoir Le projet prévoit également la délivrance d'un RCE en cas de dépôt de dossier en vue de l'inscription d'une entreprise artisanale au répertoire de métiers. Ce récépissé devrait, lui, être délivré par la chambre de métiers. L'immatriculation de l'entreprise en ligne, enfin! Il serait bientôt enfin possible d'accomplir toutes les formalités de création d'entreprise en ligne, 24 heures sur 24 et 365 jours par an. Précision Le projet de loi prévoit la possibilité d'accomplir par voie électronique non seulement les formalités de création de l'entreprise, mais également toutes les déclarations de modification de la situation de l'entreprise ou de cessation de ses activités. Les modalités de ces déclarations en ligne seraient aussi précisées par un décret. La faculté d'installer une entreprise au domicile de son dirigeant renforcée Les auteurs du projet de loi ont souhaité ouvrir plus largement la faculté pour les créateurs d'entreprise de la domicilier chez eux. A cette fin, ils proposent une refonte complète du dispositif applicable en matière de domiciliation des entreprises nouvellement créées. Les nouvelles règles envisagées distinguent clairement selon que l'entreprise créée est une entreprise individuelle ou une entreprise exploitée sous forme de société. La domiciliation des entreprises individuelles A l'avenir, l'exploitant individuel pourrait, lors de son immatriculation au RCS, déclarer comme adresse de son entreprise celle de son domicile et y exercer son activité, sauf disposition législative ou contractuelle contraire. Cette faculté de domiciliation de l'entreprise dans le local d'habitation de l'exploitant serait permanente, alors qu'elle est aujourd'hui limitée à deux ans

12 seulement. A noter Par ailleurs, pour les exploitants individuels qui ne disposent pas d'établissement fixe, tels les marchands ambulants par exemple, il est prévu que ces derniers pourraient être autorisés à déclarer leur local d'habitation comme adresse «exclusive» de leur entreprise. La domiciliation des entreprises exploitées sous forme de société Le représentant légal d'une société pourrait, comme aujourd'hui, fixer le siège de celle-ci, c'est-à-dire le lieu de sa direction financière et administrative, dans son local d'habitation, et y exercer l'activité sociale, sauf disposition législative ou contractuelle contraire. La durée de la domiciliation devrait elle aussi à l'avenir dépendre de l'existence ou non de dispositions légales ou contractuelles y faisant obstacle. A savoir De telles dispositions peuvent en effet figurer notamment dans les baux d'habitation, les règlements de copropriété, les cahiers des charges des lotissements ou encore les conventions d'indivision. 1 er cas : absence de dispositions légales ou conventionnelles faisant obstacle à la domiciliation du siège de la société au domicile de son représentant légal Dans ce cas, le siège social de la société pourrait être installé dans le local d'habitation de son représentant légal et l'activité sociale y être excercée de façon permanente. 2 e cas : existence de dispositions légales ou conventionnelles interdisant la domiciliation du siège de la société et l'exercice de l'activité au domicile de son représentant légal Ici, seule la faculté de domiciliation du siège social au local d'habitation du représentant légal serait ouverte. Par ailleurs, la durée de cette domiciliation serait doublement limitée dans le temps. Elle ne pourrait excéder à la fois : une période maximale de 5 ans à compter de la création de la société ; et le terme légal, contractuel ou judiciaire de l'occupation des locaux. Par ailleurs, préalablement à sa demande d'immatriculation, le représentant légal de la société devrait, le cas échéant, notifier par écrit le choix d'une telle domiciliation à son bailleur, au syndicat de copropriété ou au représentant de l'ensemble immobilier incluant le local d'habitation. La protection de la résidence principale de l'exploitant individuel de ses

13 créanciers Opter pour l'entreprise individuelle plutôt que pour l'exploitation en société est particulièrement risqué sur le plan patrimonial, puisque l'entreprise individuelle, contrairement à la société, ne permet pas à l'exploitant de séparer son patrimoine professionnel de son patrimoine personnel. Les créanciers de l'exploitant peuvent donc faire saisir, le cas échéant, ses biens familiaux en général et sa résidence d'habitation en particulier. Aussi, afin de réduire le risque patrimonial encouru par ceux qui ont fait le choix de l'entreprise individuelle, le projet de loi propose d'offrir à ces derniers la possibilité de mettre à l'abri de leurs créanciers professionnels leur résidence principale. Pour ce faire, il leur suffirait de déclarer insaisissable par leurs créanciers professionnels leur résidence principale. Cette protection ne jouerait que pour les dettes contractées par l'exploitant à l'occasion de son activité professionnelle postérieurement à sa déclaration. En pratique Cette déclaration devrait revêtir la forme notariée et être publiée au bureau des hypothèques. Elle devrait également figurer : si l'exploitant est immatriculé à un registre de publicité légale à caractère professionnel, dans ce registre ; si l'exploitant exerce une activité professionnelle agricole ou indépendante, dans un journal d'annonces légales.

Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96)

Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96) G ISF SONT EXONERES Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96) L'article 6 de la loi de finances pour 1996 (n 95-1346 du 30 décembre 1995 - JO du 31 décembre 1995, p. 19030 et 19031): - précise le champ

Plus en détail

1 L entreprise individuelle traditionnelle

1 L entreprise individuelle traditionnelle 1 L entreprise individuelle traditionnelle Introduction L entreprise individuelle est la forme juridique à la fois la plus répandue en France et la plus fragile. Elle connaît un franc succès depuis la

Plus en détail

Comment réduire son ISF grâce à l investissement dans les PME

Comment réduire son ISF grâce à l investissement dans les PME Comment réduire son ISF grâce à l investissement dans les PME Plan du guide I- LES INVESTISSEMENTS CONCERNES a) L investissement direct dans une PME b) L investissement grâce à une société holding c) L

Plus en détail

ISF : LES DIFFERENTS CAS D'EXONERATION DES TITRES SOCIAUX

ISF : LES DIFFERENTS CAS D'EXONERATION DES TITRES SOCIAUX Droit de la famille Organisation et transmission patrimoniale Fiscalité Droit de l entreprise PATRIMOTHEME - MAI 2014 ISF : LES DIFFERENTS CAS D'EXONERATION DES TITRES SOCIAUX Plusieurs régimes d'exonération,

Plus en détail

NOTE FISCALE DU FIP ARKEON PRE COTATION REGIONS 2013

NOTE FISCALE DU FIP ARKEON PRE COTATION REGIONS 2013 NOTE FISCALE DU FIP ARKEON PRE COTATION REGIONS 2013 La présente note doit être considérée comme un résumé des aspects fiscaux du Fonds d Investissement de Proximité («FIP») dénommé «FIP ARKEON Pré-cotation

Plus en détail

TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BÂTIES

TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BÂTIES TFB-13 2014 TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BÂTIES EXONÉRATION EN FAVEUR DES ENTREPRISES NOUVELLES POUR LES ETABLISSEMENTS QU ELLES ONT CREES OU REPRIS A UNE ENTREPRISE EN DIFFICULTÉ Code Général des

Plus en détail

LES FORMES JURIDIQUES D ENTREPRISES

LES FORMES JURIDIQUES D ENTREPRISES LES FORMES JURIDIQUES D S DES DIRIGEANTS DES ASSOCIES DROITS SOCIAUX TRANSMISSION DES DROITS SOCIAUX INDIVIDUELLE - EI SOCIÉTÉ A - SARL de 2 à 100 associés UNIPERSONNELLE A - EURL 1 associé SOCIÉTÉ ANONYME

Plus en détail

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE EURL Ou SARL UNIPERSONNELLE

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE EURL Ou SARL UNIPERSONNELLE ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE EURL Ou SARL UNIPERSONNELLE La loi n 85-697 du 11 juillet 1985 permet à une personne physique ou morale de créer une société à responsabilité limitée,

Plus en détail

LOI POUR L INITIATIVE ECONOMIQUE

LOI POUR L INITIATIVE ECONOMIQUE LOI POUR L INITIATIVE ECONOMIQUE Chères Clientes, Chers Clients, Vous trouverez ci-dessous un résumé des principales mesures de la Loi pour l Initiative Economique (LIE) votée par le Parlement le 21 juillet

Plus en détail

Les Dividendes Octobre 2013

Les Dividendes Octobre 2013 Les Dividendes Octobre 2013 2 PAGES Généralités 3 Régime fiscal Abattement de 40% 4 Prélèvement à la source de 21% 5 Régime social Dividendes assujettis à cotisations sociales 6 Dividendes non assujetties

Plus en détail

- Loi de finances pour 2016. - Loi de finances rectificative pour 2015

- Loi de finances pour 2016. - Loi de finances rectificative pour 2015 Nouvelles mesures Plus d informations sur www.apce.com Loi de finances pour 2016 Loi n 20151785 du 29 décembre 2015, Journal officiel du 30 décembre 2015 Loi de finances rectificative pour 2015 Loi n 20151786

Plus en détail

FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME La règle «de minimis» Calcul de la réduction d ISF : Réduction d ISF =

FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME La règle «de minimis» Calcul de la réduction d ISF : Réduction d ISF = FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME Un avantage fiscal institué par la loi TEPA afin de permettre aux redevables de l ISF de bénéficier d une réduction d ISF en investissant

Plus en détail

Cabinet d Avocat Patrick DUPIRE

Cabinet d Avocat Patrick DUPIRE Cabinet d Avocat Patrick DUPIRE Avocat au Barreau DIPLOME DE L INSTITUT DE DROIT DES AFFAIRES D.E.S.S. DE FISCALITE DES ENTREPRISES DIPLOME JURISTE CONSEIL D ENTREPRISE LE CHOIX D UN PACTE D ASSOCIES DANS

Plus en détail

FLASH INFO JURIDIQUE FORMES JURIDIQUES D EXERCICE TRANSMISSIONS D ENTREPRISE BAUX COMMERCIAUX

FLASH INFO JURIDIQUE FORMES JURIDIQUES D EXERCICE TRANSMISSIONS D ENTREPRISE BAUX COMMERCIAUX FLASH INFO JURIDIQUE FORMES JURIDIQUES D EXERCICE TRANSMISSIONS D ENTREPRISE BAUX COMMERCIAUX I. Différentes formes juridiques d exercice de son activité : L entreprise individuelle ou la Société - A :

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

NOTE D INFORMATION SUR LA FISCALITE DU FIP HEXAGONE PATRIMOINE 1 AVERTISSEMENT

NOTE D INFORMATION SUR LA FISCALITE DU FIP HEXAGONE PATRIMOINE 1 AVERTISSEMENT NOTE D INFORMATION SUR LA FISCALITE DU FIP HEXAGONE PATRIMOINE 1 AVERTISSEMENT Il faut considérer la présente note comme un descriptif des caractéristiques fiscales (en vigueur à ce jour) du Fonds d Investissement

Plus en détail

COTISATION FONCIÈRE DES ENTREPRISES COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTÉE DES ENTREPRISES

COTISATION FONCIÈRE DES ENTREPRISES COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTÉE DES ENTREPRISES COTISATION FONCIÈRE DES ENTREPRISES COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTÉE DES ENTREPRISES SUPPRESSION DE L EXONÉRATION EN FAVEUR DES CRÉATIONS OU EXTENSIONS D ÉTABLISSEMENTS SITUÉS DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES

Plus en détail

Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise

Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise Fiche n o 1. Souscrire au capital d une petite et moyenne entreprise 1 Une réduction d impôt sur le revenu est applicable en cas de souscription, avant le 31 décembre 2012, au capital d une petite et moyenne

Plus en détail

Aide mémoire. ISF exonération des titres reçus en contrepartie d une souscription au capital de PME (CGI art. 885 I ter-i.1)

Aide mémoire. ISF exonération des titres reçus en contrepartie d une souscription au capital de PME (CGI art. 885 I ter-i.1) Aide mémoire Contenu des attestations à fournir par les sociétés non cotées à leurs associés qui bénéficient d allègements d ISF et/ou qui ont signé un pacte fiscal ISF exonération des titres reçus en

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-PAT-ISF-40-40-20-20140616 DGFIP PAT - ISF - Calcul de l'impôt - Réduction

Plus en détail

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 :

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : REGIME D IMPOSITION DE DROIT COMMUN Les plus-values réalisée en 2013 seront, en principe, imposables au barème progressif de l impôt sur le revenu dès

Plus en détail

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL

L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITE E.I.R.L. UN NOUVEAU STATUT JURIDIQUE ET FISCAL 1. POURQUOI? Ce nouveau statut vient répondre à la principale préoccupation des entrepreneurs en nom propre

Plus en détail

Fiche: entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL)

Fiche: entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) Fiche: entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) L'entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) est un régime qui s'adresse aux entrepreneurs individuels qui décident de limiter

Plus en détail

EXONERATION DES PLUS-VALUES PROFESSIONNELLES

EXONERATION DES PLUS-VALUES PROFESSIONNELLES EXONERATION DES PLUS-VALUES PROFESSIONNELLES 10/01/2014 Afin de favoriser la transmission d entreprise, la relance de l économie, différents dispositifs ont pour objet de limiter l imposition des plus-values

Plus en détail

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts

La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts La Société par Actions Simplifiée (SAS) : Un fonctionnement dicté par les statuts CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR A l origine, la Société par Actions Simplifiée (SAS) a été créée (par la loi n 94-1 du 13 novembre

Plus en détail

L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée L E.I.R.L. Novembre 2013 L Entrepreneur Individuel à Responsabilité limitée 2 Nouveautés À qui s adresse se statut d EIRL? Quelle procédure accomplir?

Plus en détail

Les plus values à la cessation d activité

Les plus values à la cessation d activité Les plus values à la cessation d activité Les quatre régimes d exonération des plus values Plus-values professionnelles - cas général Depuis le 1er janvier 2006, le bénéfice de l exonération est réservé

Plus en détail

LOCATION - GERANCE D'UN FONDS DE COMMERCE

LOCATION - GERANCE D'UN FONDS DE COMMERCE LOCATION - GERANCE D'UN FONDS DE COMMERCE 22/03/2010 Il s'agit d'un "contrat par lequel le propriétaire ou l'exploitant d'un fonds de commerce ou d'un établissement artisanal, concède totalement ou partiellement

Plus en détail

PLUS-VALUES MOBILIERES ET IMMOBILIERES : LES MODIFICATIONS A VENIR DANS LA LOI DE FINANCES POUR 2014

PLUS-VALUES MOBILIERES ET IMMOBILIERES : LES MODIFICATIONS A VENIR DANS LA LOI DE FINANCES POUR 2014 ACTUALITE PLUS-VALUES MOBILIERES ET IMMOBILIERES : LES MODIFICATIONS A VENIR DANS LA LOI DE FINANCES POUR 2014 I. Quelle imposition pour les plus-values de cession de valeurs mobilières des particuliers

Plus en détail

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul...

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul... Nouvelles Mesures Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 Plus d informations sur www.apce.com Loi n 20121404 du 17 décembre 2012 SOMMAIRE Mesures relatives aux travailleurs indépendants...

Plus en détail

Les différents régimes fiscaux : micro entreprise, réel normal, réel simplifié (mini réel)

Les différents régimes fiscaux : micro entreprise, réel normal, réel simplifié (mini réel) Les différents régimes fiscaux : micro entreprise, réel normal, réel simplifié (mini réel) Public concerné : Tout public Descriptif : Il existe trois régimes d'imposition : la micro entreprise, le réel

Plus en détail

CGPME - Commission Juridique et fiscale Jeudi 18 mars 2010

CGPME - Commission Juridique et fiscale Jeudi 18 mars 2010 CGPME - Commission Juridique et fiscale Jeudi 18 mars 2010 1 Le calendrier de la réforme 3 décembre 2009 : annonce de la création de l EIRL par le Premier Ministre 21 janvier 2010 : avis favorable du Conseil

Plus en détail

L AUTO - ENTREPRENEUR

L AUTO - ENTREPRENEUR L AUTO - ENTREPRENEUR Présenté par le CGAHDF Y. GRANIER et M. VILLERS 15 Avril 2009 Y.GRANIER - M. VILLERS 1 Qui peut le devenir? Tous les Français à titre principal ou accessoire Les salariés, les chômeurs,

Plus en détail

Le régime fiscal du contrat d'assurance-vie en cas de vie

Le régime fiscal du contrat d'assurance-vie en cas de vie Le régime fiscal du contrat d'assurance-vie en cas de vie Le souscripteur peut récupérer les sommes investies. Cette faculté lui est personnelle et est appelée rachat. Le rachat peut être total, partiel

Plus en détail

ISF 2012. Règles d imposition : la territorialité En France : imposition sur l ensemble des biens situés en France et hors de France.

ISF 2012. Règles d imposition : la territorialité En France : imposition sur l ensemble des biens situés en France et hors de France. ISF 2012 I. Principe L impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) est un impôt déclaratif. Les personnes physiques possédant un patrimoine d une valeur nette supérieure à 1,3 million euros au 1 janvier 2012

Plus en détail

L Entrepreneur Individuel (E.I.R.L)

L Entrepreneur Individuel (E.I.R.L) L Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (E.I.R.L) L EIRL Définition L EIRL : Pourquoi? Comment? Mise en garde Formalités Coûts des formalités Régime fiscal Définition Régime social Avantages

Plus en détail

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent :

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : - la simplification du régime des micro-entreprises, - les droits de mutation

Plus en détail

- Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 relatif à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée

- Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 relatif à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée La loi n 2010-658 du 15 juin 2010 relative à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) : l essentiel à retenir pour procéder au dépôt de la déclaration d affectation du patrimoine auprès

Plus en détail

Statuts du conjoint(e) du chef d entreprise artisanale Fiche relative au statut de conjoint collaborateur

Statuts du conjoint(e) du chef d entreprise artisanale Fiche relative au statut de conjoint collaborateur Statuts du conjoint(e) du chef d entreprise artisanale Fiche relative au statut de conjoint collaborateur (Loi 2005-882 du 2 Août 2005 et décret 2006-966 du 1 er août 2006) Entrée en vigueur le 4 AOUT

Plus en détail

Note d information Loi de Finances 2010

Note d information Loi de Finances 2010 Note d information Loi de Finances 2010 I - IMPOT SUR LE REVENU 1- Souscription au capital de PME : Réductions «Madelin» et «Super-Madelin» Une réduction d'impôt est accordée aux contribuables qui effectuent

Plus en détail

CONSTITUTION DE L ENTREPRISE

CONSTITUTION DE L ENTREPRISE CONSTITUTION DE L ENTREPRISE en Nom Collectif A Nombre d associés L entrepreneur seul. Au moins 2 associés. Tous commerçants. Un associé unique, personne physique ou personne morale (mais qui ne peut être

Plus en détail

LES FORMES JURIDIQUES

LES FORMES JURIDIQUES 1 LES FORMES JURIDIQUES Les structures juridiques de l Entreprise Il existe deux types de structures juridiques: L Entreprise Individuelle ou E.I. et l E.I. Responsabilité Limitée La société et plus particulièrement

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC I DETERMINATION DE LA RESIDENCE Au plan fiscal, les conséquences résultant pour un résident et ressortissant français de son installation au Maroc dépendent

Plus en détail

Transmettre son patrimoine/ De la création à la disparition de la SCI

Transmettre son patrimoine/ De la création à la disparition de la SCI Conférence PNI Mars 2014 Transmettre son patrimoine/ De la création à la disparition de la SCI De nombreuses personnes s interrogent sur la manière de transmettre leur patrimoine. La société civile immobilière

Plus en détail

Le statut du conjoint dans l entreprise

Le statut du conjoint dans l entreprise 12 Les fiches pratiques de législation Le statut du conjoint dans l entreprise Pour plus d informations 02 32 100 500 Chambre de Commerce et d Industrie de Rouen Quai de la Bourse BP 641 76007 ROUEN Cedex

Plus en détail

Épreuve n 4 : droit fiscal

Épreuve n 4 : droit fiscal Épreuve n 4 : droit fiscal Nature : épreuve écrite portant sur l étude d une ou de plusieurs situations pratiques et/ou le commentaire d un ou plusieurs documents et/ou une ou plusieurs questions. Durée

Plus en détail

P A T R I C K M I C H A U D C A B I N E T D ' A V O C A T S ANCIEN MEMBRE DU CONSEIL DE L'ORDRE

P A T R I C K M I C H A U D C A B I N E T D ' A V O C A T S ANCIEN MEMBRE DU CONSEIL DE L'ORDRE P A T R I C K M I C H A U D C A B I N E T D ' A V O C A T S ANCIEN MEMBRE DU CONSEIL DE L'ORDRE PLUS VALUES DE CESSIONS D ACTIONS Contribuables fiscalement domiciliés en France Régime 2013/2014 Art. 17

Plus en détail

Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE

Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE Thème 2 : Les structures et les organisations DROIT Chapitre 1 : Le choix d une STRUCTURE JURIDIQUE Compétences : - Identifier les motivations du ou des créateur (s) - Justifier le choix d une structure

Plus en détail

PERSONNES POUVANT BENEFICIER DE LA LOI MADELIN. Relevant des bénéfices industriels et commerciaux

PERSONNES POUVANT BENEFICIER DE LA LOI MADELIN. Relevant des bénéfices industriels et commerciaux PERSONNES POUVANT BENEFICIER DE LA LOI MADELIN Les travailleurs non salariés percevant des revenus : Relevant des bénéfices industriels et commerciaux artisans commerçants Relevant des bénéfices non commerciaux

Plus en détail

FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011

FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011 FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011 Actualisation du flash sur les dispositions présentées à la presse le 12/04/2011 Le PLFR 2011 sera examiné par

Plus en détail

STATUT DU CONJOINT COLLABORATEUR

STATUT DU CONJOINT COLLABORATEUR STATUT DU CONJOINT FICHE CONSEIL Page : 1/6 Le statut du conjoint collaborateur : Une obligation mais aussi une opportunité Sites certifiés : et Les textes : Loi en faveur des PME du 2 août 2005. Décret

Plus en détail

Points clés de la fiscalité du chef d entreprise

Points clés de la fiscalité du chef d entreprise Points clés de la fiscalité du chef d entreprise Arnaud JAMIN Avocat Directeur Associé 1 Les plus-values de cession de valeurs mobilières ou droits sociaux 2 Les plus-values de cession de valeurs mobilières

Plus en détail

«Le choix juridique et fiscal» 18 Novembre 2015 / 10h-11h

«Le choix juridique et fiscal» 18 Novembre 2015 / 10h-11h «Le choix juridique et fiscal» 18 Novembre 2015 / 10h-11h Quelle forme juridique pour entreprendre? RDV de la Création d Entreprise du 18 novembre 2015 Maître Nathalie MEILLAND-PLANCHE, Avocat Cabinet

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 5 F-17-07 N 133 du 31 DECEMBRE 2007 IMPOT SUR LE REVENU. TRAITEMENTS ET SALAIRES. REGIME SPECIAL D IMPOSITION DES SALARIES ET MANDATAIRES SOCIAUX

Plus en détail

Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL)

Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL) Date de mise à jour : mars 2013 Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL) La S.A.R.L est la forme de société la plus répandue en France. Elle a pour caractéristique essentielle de limiter la responsabilité

Plus en détail

Le régime des plus-values mobilières pour 2013 et 2014

Le régime des plus-values mobilières pour 2013 et 2014 Le régime des plus-values mobilières pour 2013 et 2014 Les plus-values réalisées par les particuliers à l occasion de la cession de valeurs mobilières ou de droits sociaux sont en principe imposables à

Plus en détail

LE PACTE DUTREIL : Formalités

LE PACTE DUTREIL : Formalités LE PACTE DUTREIL : Formalités Cette brochure réalisée par Christophe BONHOMME, BG2A Reims, et Dominique MATHELIE GUINLET, COJC Bordeaux Edition Juillet 2013 Le réseau JURIS DEFI c est : Des professionnels

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social Le forfait social Textes de référence : Articles L137-15 à L. 137-17 du Code de la Sécurité sociale créés par l article 13 de la loi n 2008-1330 du 17 décembre 2008 de financement de la sécurité sociale

Plus en détail

8 LES FORMALITÉS DE CRÉATION. À vos marques. papiers!

8 LES FORMALITÉS DE CRÉATION. À vos marques. papiers! À vos marques prêts papiers! DEPUIS LA MISE EN PLACE DES CENTRES DE FORMALITÉS DES ENTREPRISES (CFE), ONT ÉTÉ CONSIDÉRABLEMENT SIMPLIFIÉES. DÉSORMAIS, TOUTES LES DEMANDES OU PRESQUE PEUVENT ÊTRE DÉPOSÉES

Plus en détail

Lois DUTREIL I, SARKOZY, DUTREIL II Des opportunités à saisir pour transmettre ou acquérir une entreprise!

Lois DUTREIL I, SARKOZY, DUTREIL II Des opportunités à saisir pour transmettre ou acquérir une entreprise! Lois DUTREIL I, SARKOZY, DUTREIL II Des opportunités à saisir pour transmettre ou acquérir une entreprise! Août 2005 Comité de la Transmission d entreprise du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Plus en détail

Boîte à Thème : «E.I.R.L» E. TREVIS 03/02/2011

Boîte à Thème : «E.I.R.L» E. TREVIS 03/02/2011 Boîte à Thème : «E.I.R.L» E. TREVIS 03/02/2011 INTRODUCTION En 2009, 74 % des créateurs d entreprises ont choisi d exercer leur activité dans le cadre d une entreprise individuelle, soit une hausse de

Plus en détail

N 2009 / 026 22/04/2009

N 2009 / 026 22/04/2009 N 2009 / 026 22/04/2009 Origine : Direction des Retraites, du Recouvrement, des Clients et de l Animation du Réseau (DIRRCA) : Direction du Recouvrement Contact : N. SELLIER Nicole.sellier@le-rsi.fr E.

Plus en détail

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 :

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : I.S.F. Patrimoine taxable Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : Vous êtes redevable de l ISF si votre patrimoine net taxable excède 1,3 million au 1 er janvier

Plus en détail

Près de 50 %* des entreprises du secteur des Hôtels, Cafés, Restaurants sont exploitées sous forme de SARL

Près de 50 %* des entreprises du secteur des Hôtels, Cafés, Restaurants sont exploitées sous forme de SARL Près de 50 %* des entreprises du secteur des Hôtels, Cafés, Restaurants sont exploitées sous forme de SARL 33 %* sont exploitées en nom propre (entreprise individuelle ou personnelle) Structures juridiques

Plus en détail

Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant

Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant Pierre SAUREL Thémistocle Avocats 1 Les statuts permettant d exercer comme consultant Entrepreneur individuel ou en nom propre Dirigeant

Plus en détail

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Octobre 2012 Sommaire 1. IMPOT SUR LE REVENU... 2 2. TAXATION DES REVENUS DU CAPITAL AU BAREME PROGRESSIF... 3 3. TAXATION DES PLUS-VALUES

Plus en détail

Les mesures en faveur de la création reprise et transmission d entrepise

Les mesures en faveur de la création reprise et transmission d entrepise Les mesures en faveur de la création reprise et transmission d entrepise 2 Les mesures en faveur de la création reprise et transmission d entreprise PRÉSENTATION La loi de modernisation de l économie du

Plus en détail

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 février 2011-9h30 «Rappel des principales mesures de la réforme de 2010 Préparation du rapport sur les transferts de compensation démographique»

Plus en détail

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE

ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE ENTREPRISE UNIPERSONNELLE A RESPONSABILITE LIMITEE 27/02/2015 L EURL - Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée dotée de la personnalité morale, n est pas une nouvelle forme de société ; c est

Plus en détail

REUNION DU 10 DECEMBRE 2013 GERANT MAJORITAIRE : LA NOUVELLE DONNE FISCALE 2013

REUNION DU 10 DECEMBRE 2013 GERANT MAJORITAIRE : LA NOUVELLE DONNE FISCALE 2013 REUNION DU 10 DECEMBRE 2013 GERANT MAJORITAIRE : LA NOUVELLE DONNE FISCALE 2013 Timing de la réunion 1. Tour de table 2. Présentation 3. Questions 4. Une clôture conviviale 2 Sommaire 1. Quels avantages

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

http://www.apce.com/pid1627/comparaison-rapide.html?espace=1

http://www.apce.com/pid1627/comparaison-rapide.html?espace=1 Page 1 of 9 Comparaison rapide EIRL : entrepreneur individuel à responsabilité limitée : entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ( unipersonnelle) : société à responsabilité limitée SA : société

Plus en détail

L impôt sur le revenu Réduction globale de 10% des réductions et crédits d impôts Modification de la taxation des plus values mobilières Autres

L impôt sur le revenu Réduction globale de 10% des réductions et crédits d impôts Modification de la taxation des plus values mobilières Autres L impôt sur le revenu Réduction globale de 10% des réductions et crédits d impôts Modification de la taxation des plus values mobilières Autres mesures L IMPÔT SUR LE REVENU Nouveau barème applicable :

Plus en détail

LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR)

LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR) LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR) Les zones de revitalisation rurale Les entreprises implantées en zone de revitalisation rurale (ZRR), ainsi que les organismes d'intérêt général implantés en ZRR

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE

TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE Crédit Photo : FANCY/Jupiterimages Septembre 2007 TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE 1. En un coup d œil... À l entrée, sur les versements de l entreprise À LA CHARGE DU BÉNÉFICIAIRE

Plus en détail

Loi de finances rectificative pour 2011

Loi de finances rectificative pour 2011 Loi de finances rectificative pour 2011 La loi de finances rectificative pour 2011 a été définitivement adoptée le 6 juillet dernier et devrait, sauf recours constitutionnel, être prochainement publiée

Plus en détail

LOI N 2010-658 DU 15 JUIN 2010 RELATIVE A

LOI N 2010-658 DU 15 JUIN 2010 RELATIVE A 5 juillet 2010 Service Juridique LOI N 2010-658 DU 15 JUIN 2010 RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (E.I.R.L.) (J.O. du 16 juin) Présentée comme une réforme fondamentale pour

Plus en détail

ARTICLE 39 DU CGI : ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX

ARTICLE 39 DU CGI : ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX ARTICLE 39 DU CGI : ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX OBJET DU CONTRAT SOUSCRIT DANS LE CADRE DE L'ARTICLE 39 CGI Sous forme d'un contrat d'assurance collective régi par le Code des assurances, il permet aux

Plus en détail

1.1.1. Création d une société nouvelle

1.1.1. Création d une société nouvelle L EURL La loi n 2005-882 du 2 août 2005 en faveur des petites et moyennes entreprises (dite Loi PME) a simplifié les règles de constitution et de fonctionnement de l'eurl. 1. Constitution de l EURL 1.1.

Plus en détail

Les fiches thématiques Immobilier d Investissement Le statut LMP Loueur en Meublé Professionnel

Les fiches thématiques Immobilier d Investissement Le statut LMP Loueur en Meublé Professionnel Les fiches thématiques Immobilier d Investissement Le statut LMP Loueur en Meublé Professionnel La qualité de loueur en meublé professionnel est reconnue aux personnes louant des logements meublés, anciens

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu 36, rue de Monceau 75008 Paris 61, rue de la République 69002 Lyon www.seine-saone-finance.fr NOTE D INFORMATION Date : 14 janvier 2013 Objet : Loi de finances pour 2013, loi de finances rectificative

Plus en détail

Formes juridiques fév. 2013

Formes juridiques fév. 2013 Formes juridiques fév. 2013 Source APCE Quel est le nombre d'associés requis? Elle se compose uniquement de l'entrepreneur individuel (Celui-ci peut embaucher des salariés). 1 seul associé (personne physique

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2015 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Plus en détail

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir LE CHOIX DU STATUT JURIDIQUE Un choix à adapter à vos besoins Les questions à vous poser La volonté de s associer La capacité juridique La responsabilité

Plus en détail

Votre conjoint participe à l activité

Votre conjoint participe à l activité [ Profession indépendante ] Votre conjoint participe à l activité de votre entreprise À jour au 1 er janvier 2012 Vous êtes artisan, commerçant, industriel ou profession libérale, vous êtes marié ou lié

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-IR-RICI-250-10-20-50-20151014 DGFIP IR - Réduction d'impôt au titre des

Plus en détail

COMITE LOCAL DES USAGERS PROFESSIONNELS 4 MARS 2010 REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE

COMITE LOCAL DES USAGERS PROFESSIONNELS 4 MARS 2010 REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE DIRECTION REGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES DE LA HAUTE-NORMANDIE ET DE LA SEINE-MARITIME COMITE LOCAL DES USAGERS PROFESSIONNELS 4 MARS 2010 REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE En l'état des informations

Plus en détail

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée 1 2 DEFINITION DE L EIRL DEFINITION Le statut «d entrepreneur individuel à responsabilité limitée» (E.I.R.L.), créé par la loi n 2010-658 du 15 juin 2010,

Plus en détail

ENTREPRENDRE EN FAMILLE

ENTREPRENDRE EN FAMILLE ENTREPRENDRE EN FAMILLE Lorsqu une personne décide de créer ou de reprendre une entreprise, le futur chef d entreprise est confronté au financement de son projet, mais aussi, à la protection de ses biens

Plus en détail

L Entrepreneur individuel à responsabilité limitée

L Entrepreneur individuel à responsabilité limitée L Entrepreneur individuel à responsabilité limitée Un nouveau statut juridique et fiscal A jour au 12 mai 2010 Sommaire de l intervention > Présentation de l EIRL > Pourquoi? > Pour qui? > Comment? > Quand?

Plus en détail

Actualité Juridique Épargne Salariale

Actualité Juridique Épargne Salariale Actualité Juridique Épargne Salariale PRIME DE PARTAGE DES PROFITS - ACCORDS D INTÉRESSEMENT D UN AN La loi n 2011-894 du 28 juillet 2011 de financement rectificative de la Sécurité sociale pour 2011 a

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2011/26/06 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

MARS 2015 - DIJON - Jean-Pierre MASSON. L auto-entrepreneur

MARS 2015 - DIJON - Jean-Pierre MASSON. L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Qu'est-ce qu'un auto-entrepreneur? C'est une personne physique qui souhaite créer une entreprise individuelle pour exercer une activité commerciale, artisanale ou libérale, à titre

Plus en détail

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER Les particuliers qui ont recours à des services visés à l article L.129-1 du Code du travail, fournis par une association ou une entreprise, ou

Plus en détail

Fiche n 1: Régime fiscal et social de l'auto-entrepreneur

Fiche n 1: Régime fiscal et social de l'auto-entrepreneur Fiche n 1: Régime fiscal et social de l'auto-entrepreneur L instauration du régime de l auto-entrepreneur en 2009 avait pour objectif d inciter la création d entreprise en proposant une simplification

Plus en détail

2. Pourquoi choisir l EURL?

2. Pourquoi choisir l EURL? Le capital peut être variable. Un commissaire aux comptes n est pas obligatoire dans les petites EURL. L EURL est soumise à l impôt sur le revenu avec la possibilité d opter pour l impôt sur les sociétés.

Plus en détail

Les collaborateurs occasionnels du service public

Les collaborateurs occasionnels du service public Les collaborateurs occasionnels du service public Textes de référence : Article L 311-3-21 du code de la sécurité sociale Décret n 2000-35 du 17 janvier 2000 Arrêté du 21 juillet 2000 Décret n 2008-267

Plus en détail