LE CERVEAU ET LA MEMOIRE. Jean-Marc Devaud. Centre de Recherches sur la Cognition Animale CNRS-Université Paul Sabatier Toulouse

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE CERVEAU ET LA MEMOIRE. Jean-Marc Devaud. Centre de Recherches sur la Cognition Animale CNRS-Université Paul Sabatier Toulouse"

Transcription

1 LE CERVEAU ET LA MEMOIRE Jean-Marc Devaud Centre de Recherches sur la Cognition Animale CNRS-Université Paul Sabatier Toulouse

2 LE CERVEAU ET LA MEMOIRE Qu est-ce-que la mémoire? «LA» MEMOIRE N EXISTE PAS, NOUS AVONS «DES» MEMOIRES Comment et où sont formés et stockés les souvenirs dans le cerveau? IL N EXISTE PAS DE CENTRE DE LA MEMOIRE DANS LE CERVEAU Que se passe-t-il quand on oublie? L OUBLI EST UN PHENOMENE NORMAL ET NECESSAIRE

3 LA MEMOIRE, UN PHENOMENE COMPLEXE APPRENTISSAGE ET MEMOIRE, LES DEUX FACES DE LA MEME MEDAILLE Pas de mémoire sans apprentissage Pas d apprentissage sans mémoire Un processus en trois phases: Acquisition (= la formation des souvenirs) Stockage (= la conservation des souvenirs) Rappel (= la récupération des souvenirs) 1. Apprendre 2. Mémoriser 3. Se souvenir

4 LA MEMOIRE, UN PHENOMENE COMPLEXE APPRENTISSAGE ET MEMOIRE, LES DEUX FACES DE LA MEME MONNAIE Acquisition Intégrer les informations sensorielles (forme, couleur, repères spatiaux ) Stockage conserver les informations Rappel Extraire et restituer les informations à court terme

5 LA MEMOIRE, UN PHENOMENE COMPLEXE IL EXISTE DIFFERENTES PHASES DE MEMOIRE SELON LA DUREE DES SOUVENIRS Salvador Dali: La persistance de la mémoire (1931)

6 LA MEMOIRE, UN PHENOMENE COMPLEXE IL EXISTE DIFFERENTES PHASES DE MEMOIRE SELON LA DUREE DES SOUVENIRS La mémoire à court terme pas de consolidation souvenirs fragiles La mémoire à long terme consolidation souvenirs stables intermédiaire long terme immédiate secondes minutes heures jours mois années

7 LA MEMOIRE, UN PHENOMENE COMPLEXE IL EXISTE DIFFERENTS TYPES DE MEMOIRE A LONG TERME SELON LA NATURE DES SOUVENIRS Comment le sait-on? étude de patients souffrant d amnésie (perte de mémoire, partielle ou totale) existence d amnésies spécifiques: - amnésie de Broca - prosopagnosie

8 LA MEMOIRE, UN PHENOMENE COMPLEXE IL EXISTE DIFFERENTS TYPES DE MEMOIRE A LONG TERME SELON LA NATURE DES SOUVENIRS Quoi, quand, où? Événements, faits, dates, noms «savoir que»: La mémoire déclarative sémantique épisodique

9 LA MEMOIRE, UN PHENOMENE COMPLEXE IL EXISTE DIFFERENTS TYPES DE MEMOIRE A LONG TERME SELON LA NATURE DES SOUVENIRS savoir-faire, aptitudes motrices «savoir comment» La mémoire procédurale

10 LES SOUVENIRS DANS LE CERVEAU OU SONT GARDES LES SOUVENIRS DANS LE CERVEAU??

11 LES SOUVENIRS DANS LE CERVEAU UN PATIENT CELEBRE: H.M. épilepsie sévère, résistante aux médicaments seul traitement: supprimer le foyer épileptique ablation des lobes temporaux guérison de l épilepsie. mais amnésie sévère!! opération mémoire procédurale mémoire déclarative H.M. était incapable de former de nouveaux souvenirs au-delà de quelques minutes! amnésie antérograde X

12 LES SOUVENIRS DANS LE CERVEAU UN PATIENT CELEBRE: H.M. Pas de centre unique de la mémoire: des centres différents pour la mémoire procédurale et la mémoire déclarative des centres différents pour la mémoire à court terme et à long terme des centres différents pour la formation et le stockage des souvenirs opération mémoire procédurale mémoire déclarative H.M. était incapable de former de nouveaux souvenirs au-delà de quelques minutes! amnésie antérograde X

13 LES SOUVENIRS DANS LE CERVEAU L HIPPOCAMPE ET L AMYGDALE hippocampe amygdale

14 A LA RECHERCHE DE L ARÔME PERDU L hippocampe et la formation des souvenirs Pieter Brueghel l Ancien: Repas de noces (1568)

15 LES SOUVENIRS DANS LE CERVEAU L AMYGDALE ET LA MEMOIRE EMOTIVE Agréable ou désagréable? informations sensorielles multiples intégration par l amygdale déclenchement de réactions émotionnelles La mémoire de la peur composante émotive forte des souvenirs la charge émotionnelle favorise la mémoire rien de tel qu une bonne décharge d adrénaline! Steven Spielberg: Il faut sauver le soldat Ryan (1998) Alfred Hitchcock: Psychose (1960) Des souvenirs indésirables: le stress post-traumatique causés par des événements traumatisants rappelés de manière incontrôlée (cauchemars, flash-backs) importance du contexte tendance à l évitement une voie thérapeutique: l exposition contrôlée

16 L OUBLI De quoi s agit-il? une perte des informations plutôt que la perte de leur accès «je ne me souviens pas» «j ai oublié» on oublie ce qu on n a pas assez bien appris L oubli est un phénomène normal il ne s agit pas d un trouble de la mémoire il est ponctuel et porte sur des informations précises A quoi sert-il? à éliminer les informations inutiles à éviter la saturation de notre mémoire! Ne pas oublier a de gros inconvénients (cas de S.V. Shereshevski)

17 L OUBLI LES AMNESIES: PAS SEULEMENT DE L OUBLI Amnésies neurologiques: quand le cerveau est abîmé ablations chirurgicales, chocs accidents cérébro-vasculaires, amnésies transitoires alcoolisme chronique: le syndrome de Korsakoff maladie d Alzheimer Amnésies psychogènes: quand le cerveau fonctionne mal pas de lésion cérébrale détectée associées à l expérience d un événement violent cas de personnalités multiples Nous sommes tous des amnésiques! anesthésies amnésie liée au sommeil amnésie infantile (3-4 ans) amnésie liée au vieillissement René Magritte: La mémoire (1914) Jean-Pierre Jeunet: Un long dimanche de fiançailles (2003)

18 L OUBLI COMMENT LUTTER CONTRE L OUBLI? Quelles information le cerveau «choisit-il» de garder? informations utilisées régulièrement informations importantes pour notre état émotionnel informations demandant de l attention Comment aider notre cerveau à ne pas oublier? la molécule miracle n existe pas! répéter y compris pendant le sommeil! être motivé! se concentrer élaborer des associations avec des informations déjà en mémoire à long terme (trucs mnémotechniques) Mon Vieux Mais Tu Où Me Est Jettes Donc Sur Ornicar Une Nouvelle? Planète Notre mémoire ne s use que si l on ne s en sert pas!

Ensemble d informations codées au sein d un système de manière à permettre leur conservation et leur rappel MÉMOIRE(S) Mémoire à Court Terme MCT

Ensemble d informations codées au sein d un système de manière à permettre leur conservation et leur rappel MÉMOIRE(S) Mémoire à Court Terme MCT Ensemble d informations codées au sein d un système de manière à permettre leur conservation et leur rappel Capacité à se rappeler ou à reconnaître une expérience antérieure MÉMOIRE(S) Mémoire (Sensorielle)

Plus en détail

La mémoire des mémoires LA MÉMOIRE : CLÉ DE LA DEPENDANCE L ORGANISATION DE LA MÉMOIRE 01/10/2014

La mémoire des mémoires LA MÉMOIRE : CLÉ DE LA DEPENDANCE L ORGANISATION DE LA MÉMOIRE 01/10/2014 01/10/2014 La problématique générale : une dynamique perpétuelle Journées d études de l Institut des Actuaires et du SACEI CONSOLIDATION LA MÉMOIRE : CLÉ DE LA DEPENDANCE Labile RECONSOLIDATION Stable

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE Vieillissement progressif et vieillesse harmonieuse Introduction... 25

PREMIÈRE PARTIE Vieillissement progressif et vieillesse harmonieuse Introduction... 25 SOMMAIRE Avant-propos... 15 Introduction générale. Présentation de la méthode de «causalité»... 19 PREMIÈRE PARTIE Vieillissement progressif et vieillesse harmonieuse Introduction... 25 CHAPITRE I Nous

Plus en détail

«J AI LA MÉMOIRE QUI FLANCHE» PRESENCE PSY Eric MARIETTI

«J AI LA MÉMOIRE QUI FLANCHE» PRESENCE PSY Eric MARIETTI «J AI LA MÉMOIRE QUI FLANCHE» 1 Eric MARIETTI «J AI LA MÉMOIRE QUI FLANCHE» Programme Généralités sur la Mémoire Le fonctionnement de la Mémoire Les variables de la Mémorisation Mémoire et Vieillissement

Plus en détail

Elite-stop-smoking.com SÉANCE D HYPNOSE

Elite-stop-smoking.com SÉANCE D HYPNOSE SÉANCE D HYPNOSE 1 Qu est-ce que l Hypnose? L'hypnose est un phénomène naturel qui peut aider chacun à aller puiser, dans son intériorité personnelle, les forces nécessaires à son développement tant corporel

Plus en détail

Mise en garde 418 523-1502

Mise en garde 418 523-1502 Mise en garde Afin de compléter ce questionnaire, nous te recommandons d être accompagné d un adulte afin de pouvoir valider certaines informations. Sinon, nous t invitons à contacter les intervenants

Plus en détail

Y. Morel. http://xymaths.free.fr/ Rubrique 2nde

Y. Morel. http://xymaths.free.fr/ Rubrique 2nde Mémoire Y. Morel http://xymaths.free.fr/ Rubrique 2nde 1 A propos de l intelligence... 2 Quizz : Connaissez-vous votre mémoire? 3 Objectifs Exercice 1 - Dessin d enfant Exercice 2 - Liste de symboles Exercice

Plus en détail

Troubles psychiques et travail

Troubles psychiques et travail Troubles psychiques et travail Dr Dominique PHAM Médecin-chef SDIS 29 ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE BURNOUT RISQUES PSYCHOSOIAUX ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE

Plus en détail

Types et rôle de la mémoire humaine Grzegorz Markowski Maître de conférences Université de Silésie

Types et rôle de la mémoire humaine Grzegorz Markowski Maître de conférences Université de Silésie Types et rôle de la mémoire humaine Grzegorz Markowski Maître de conférences Université de Silésie Le processus d enseignement du vocabulaire est lié à certains facteurs, parmi lesquels les plus importants

Plus en détail

Quel(s) diagnostic(s)? Quels examens? Quelle prise en charge?

Quel(s) diagnostic(s)? Quels examens? Quelle prise en charge? Cas clinique Patiente de 70 ans Pas d'antécédent Après un cours de danse : troubles du comportement, désorientation temporo-spatiale, questions répétées à son mari Examen clinique : amnésie antérograde,

Plus en détail

Interaction homme-ordinateur. Chapitre 2 La mémoire

Interaction homme-ordinateur. Chapitre 2 La mémoire Interaction homme-ordinateur Chapitre 2 La mémoire Interaction homme-ordinateur Page 1/II Petre Dimo 2008 Types de mémoire 1) Mémoire sensorielle 2) Mémoire court terme 3) Mémoire long terme Sensations

Plus en détail

Table des matières. Préface de la première édition française... 5 Lisez d abord ceci... 7. Petit dictionnaire de poche... 13 Exemple préalable...

Table des matières. Préface de la première édition française... 5 Lisez d abord ceci... 7. Petit dictionnaire de poche... 13 Exemple préalable... Table des matières Préface de la première édition française... 5 Lisez d abord ceci... 7 1. L intention : un livre pour les parents d enfants hyperactifs... 7 2. Le point de départ : les préoccupations

Plus en détail

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Introduction L anxiété fait partie du registre émotionnel normal de l être humain Le caractère pathologique doit être évalué à partir de critères diagnostiques aussi

Plus en détail

Trois protocoles pour rester zen

Trois protocoles pour rester zen Lilyane Clémente Trois protocoles pour rester zen Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé

Plus en détail

Compte rendu de l animation pédagogique du 18 janvier 2012. «Mémoire et apprentissages aux cycles 2 et 3» Introduction. p.1

Compte rendu de l animation pédagogique du 18 janvier 2012. «Mémoire et apprentissages aux cycles 2 et 3» Introduction. p.1 Compte rendu de l animation pédagogique du 18 janvier 2012 «Mémoire et apprentissages aux cycles 2 et 3» (Intervention de M. Jean- Marc LOUIS, IEN ASH) Une bibliographie "Mémoire et apprentissages" a été

Plus en détail

Qu est-ce que le mouvement oculaire bilatéral? Modèle des clés d'accès oculaires (PNL)

Qu est-ce que le mouvement oculaire bilatéral? Modèle des clés d'accès oculaires (PNL) 1 Qu est-ce que le mouvement oculaire bilatéral? La PNL a mis en évidence, dans les modélisations, la relation entre les mouvements oculaires involontaires et l accès à certain type de représentation ;

Plus en détail

Mémoire et apprentissage

Mémoire et apprentissage Mémoire et apprentissage Catégories de la mémoire Mémoire à court terme (mémoire de travail) : - Capacité à garder des informations disponibles pendant des périodes de quelques secondes. - Possède une

Plus en détail

LA COMMOTION CÉRÉBRALE

LA COMMOTION CÉRÉBRALE LA COMMOTION CÉRÉBRALE Philippe Fait, PhD, ATC, CAT(C) Thérapeute du Sport Agréé, Professeur-Chercheur à l UQTR Fondateur de la clinique Cortex Médecine & Réadaptation Séminaire St-Joseph, le 14 avril

Plus en détail

Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie. Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers

Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie. Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers Problèmes posés en psychiatrie Le PTSD : une clinique encore mal connue La

Plus en détail

Conférence Les deuils situationnels

Conférence Les deuils situationnels Conférence Les deuils situationnels Sylvie Dufresne, psychothérapeute Les étapes de résolution du deuil Choc Négation déni Expression des émotions Prise en charge des tâches liées au deuil Découverte d

Plus en détail

L ACTION DES DROGUES SUR

L ACTION DES DROGUES SUR L ACTION DES DROGUES SUR 16 Système de recapture de la dopamine Neuromédiateur (dopamine) Récepteur spécifique à dopamine >>LA DOPAMINE ET LE «CIRCUIT DE LA RÉCOMPENSE» Les drogues qui agissent le plus

Plus en détail

BURN-OUT Prise en charge spécifique Conséquences sur le travail Pistes de prévention PRÉVENTION DU BURNOUT

BURN-OUT Prise en charge spécifique Conséquences sur le travail Pistes de prévention PRÉVENTION DU BURNOUT BURN-OUT Prise en charge spécifique Conséquences sur le travail Pistes de prévention Le vécu intérieur du burn-out Le plus terrible peut-être sur le burn-out, c est le côté insidieux, c est comme des sables

Plus en détail

Les troubles cognitifs alcoolo-induits

Les troubles cognitifs alcoolo-induits Les troubles cognitifs alcoolo-induits Diagnostics, étiologies, évolutions GRAA - LILLE 19 septembre 2013 Philippe TISON Docteur en Psychologie Psychologue clinicien, Neuropsychologue contact : philippe.tison@ch-carvin.fr

Plus en détail

Programme Ultra Anti-Mauvaise Haleine En Etapes

Programme Ultra Anti-Mauvaise Haleine En Etapes Programme Ultra Anti-Mauvaise Haleine En Etapes Cahier De Travail Etape 1 INTRODUCTION Le Route en Etapes Vers Une Haleine Fraîche, Saine Et Naturelle Ce cahier de travail appartient à: Date de début du

Plus en détail

Le stress familial induit par le malaise :

Le stress familial induit par le malaise : Le stress familial induit par le malaise : ce que les forum internet nous apprennent! Cécile GUIHENEUF, Amine ARSAN GPG 15/03 et 05/04/2012 Introduction Introduction Savoir médical partagé avec internet

Plus en détail

Commotions Cérébrales dans les sports de combat de contact

Commotions Cérébrales dans les sports de combat de contact Commotions Cérébrales dans les sports de combat de contact Elaboration de mesures de prévention André Monroche Médecin coordonnateur CSF2C - CFAMSC monroche@sport-medical.org 300 000 commotions par an

Plus en détail

Formation Coaching N 5

Formation Coaching N 5 Formation Coaching N 5 Jouir de sa Vie Association Jouir de sa Vie. jouirdesavie.com Bilan 1 er mois Reprendre et réévaluer les notes coaching 1 Pourquoi? Célébrer les victoires Augmenter confiance en

Plus en détail

Gestion du stress et de l anxiété par les TCC. Dr Dominique SERVANT dominique.servant@chru-lille.fr Unité stress et anxiété CHRU de Lille

Gestion du stress et de l anxiété par les TCC. Dr Dominique SERVANT dominique.servant@chru-lille.fr Unité stress et anxiété CHRU de Lille Gestion du stress et de l anxiété par les TCC Dr Dominique SERVANT dominique.servant@chru-lille.fr Unité stress et anxiété CHRU de Lille Rappel sur les bases du modèle cognitif du stress Définitions du

Plus en détail

Au bout du rouleau: Comprendre le burnout et la dépression

Au bout du rouleau: Comprendre le burnout et la dépression Au bout du rouleau: Comprendre le burnout et la dépression Camillo Zacchia, Ph.D. Psychologue Conseiller principal Bureau d éducation en santé mentale Institut Douglas 6 décembre, 2011 À l agenda C est

Plus en détail

Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation

Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation Chapitre 3 : l apprentissage et la mémorisation Le consommateur affine sa connaissance du monde au fur et à mesure des stimuli reçus : c est un processus continu Les théories behavioristes Elles s appuient

Plus en détail

Les endocannabinoïdes sont des régulateurs et des modulateurs de l activité du cerveau.

Les endocannabinoïdes sont des régulateurs et des modulateurs de l activité du cerveau. 1 Les effets sur les neurones Question 8 Pourquoi cela provoque ces effets là? Mode d action des endocannabinoïdes (fabriqués par le cerveau) (Anandamide et 2 AG) A Voici une synapse. Un neurone A excite

Plus en détail

6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie?

6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie? 6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie? Sans doute NON car la chronicisation des symptômes n est pas vécue de façon identique selon que le malade a en lui les ressources nécessaires

Plus en détail

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5 1 DEMENCES DES PERSONNES AGEES PLAN A. INTRODUCTION... 2 I. Historique... 2 II. Les démences :... 2 a) Définition... 2 b) Epidémiologie... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 I. Les démences dégénératives...

Plus en détail

Maladie d'alzheimer : comment prévenir?

Maladie d'alzheimer : comment prévenir? Maladie d'alzheimer : comment prévenir? Yuri Arcurs Tous concernés! De quoi s agit-il? Dans la maladie d Alzheimer, les nouveaux souvenirs n ont pas le temps d être enregistrés : ils sont effacés au fur

Plus en détail

Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress

Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress Leïla Ksontini: psychologue du travail Plan de l atelier Actualité Définition - Stress + et Source de stress Réponse au

Plus en détail

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage.

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. L'apprentissage 1 Définitions a. Approche globale La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. Un apprentissage est l acquisition d un nouveau savoir. Dans la

Plus en détail

MÉMOIRE / IDENTITÉ / TERRITOIRE

MÉMOIRE / IDENTITÉ / TERRITOIRE MÉMOIRE / IDENTITÉ / TERRITOIRE La mémoire pour un neurologue Lionel NACCACHE, Neurologue, Hôpital de la Pitié Salpêtrière. Bonjour à tous, et merci pour cet accueil. Je remercie Marc VERNET qui m a invité

Plus en détail

STAGES DE FORMATION A L UTILISATION DE LA SOPHROLOGIE APPLIQUEE AU SPORT

STAGES DE FORMATION A L UTILISATION DE LA SOPHROLOGIE APPLIQUEE AU SPORT STAGES DE FORMATION A L UTILISATION DE LA SOPHROLOGIE APPLIQUEE AU SPORT Sophro Parenthese Matthieu Wiart, Sophrologue 95 rue Pierre Audry 69009 Lyon wiartmatthieu@yahoo.fr / 06 27 79 15 49 www.sophro-parenthese.com

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

LA MEMOIRE LES DIFFERENTS MODELES FONCTIONNELS DE LA MEMOIRE

LA MEMOIRE LES DIFFERENTS MODELES FONCTIONNELS DE LA MEMOIRE LA MEMOIRE I. INTRODUCTION II. LES DIFFERENTS MODELES FONCTIONNELS DE LA MEMOIRE A. Mémoire à court terme et mémoire à long terme : modèle d Atkinson et Shiffrin 1. La mémoire sensorielle échoïque et iconique

Plus en détail

Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique. Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral

Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique. Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral Remédiation Neuropsychologique Théorie et pratique Jérôme BIANCHI Neuropsychologue CE.R.T.A et Exercice en libéral Pour plus d informations 1. En théorie Plan 2. En pratique 3. Et l écologie dans tout

Plus en détail

Bases neuroanatomiques et neurobiologiques de la mémoire. Catherine Allaire Journée CRTLA 2016

Bases neuroanatomiques et neurobiologiques de la mémoire. Catherine Allaire Journée CRTLA 2016 Bases neuroanatomiques et neurobiologiques de la mémoire Catherine Allaire Journée CRTLA 2016 Adulte et enfant Structures anatomiques et circuits neuronaux bien connus chez l adulte: Hippocampe, circuits

Plus en détail

Le co-développement. Ou comment apprendre en travaillant

Le co-développement. Ou comment apprendre en travaillant Le co-développement Ou comment apprendre en travaillant Après une formation. Je reviens à mon job et reprends rapidement tous les dossiers mis en attente pendant la formation Je me dis que cela serait

Plus en détail

mentale Monsieur Falize la création et l utilisation d imagerie interactive, les associations noms-visages, la méthode des lieux.

mentale Monsieur Falize la création et l utilisation d imagerie interactive, les associations noms-visages, la méthode des lieux. Pr Anne-Marie Ergis le vieillissement entraîne le déclin d un certain nombre de fonctions cognitives, comme la vitesse de traitement, les ressources attentionnelles, la mémoire de travail, la mémoire épisodique

Plus en détail

Bases neurophysiologiques de la mémoire

Bases neurophysiologiques de la mémoire Bases neurophysiologiques de la mémoire Aspects temporels de la mémoire Mémoire immédiate (à court terme) sensorielle : quelques millisecondes à secondes immédiate et travail : quelques minutes Mémoire

Plus en détail

Distinguer les troubles bénins de la mémoire liés à l'âge des premiers signes de la maladie d'alzheimer

Distinguer les troubles bénins de la mémoire liés à l'âge des premiers signes de la maladie d'alzheimer 1 Distinguer les troubles bénins de la mémoire liés à l'âge des premiers signes de la maladie d'alzheimer Jean-Raoul Monties 6 Mai 2010 A la naissance, le petit être a tout à apprendre; il existe, il lui

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique Beauséjour, Michel Pépin, Isabelle Gélinas, et Michelle McKerral

Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique Beauséjour, Michel Pépin, Isabelle Gélinas, et Michelle McKerral Le traumatisme cranio-cérébral léger chez les personnes âgées : impact sur les processus mnésiques et exécutifs - Mise en relation avec les habitudes de vie Sophie Blanchet, Frédéric Bolduc, Véronique

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS EN PREVENTION DES RISQUES ROUTIERS

CATALOGUE FORMATIONS EN PREVENTION DES RISQUES ROUTIERS CATALOGUE FORMATIONS EN PREVENTION DES RISQUES ROUTIERS VERSION 2010 STRESS ET CONDUITE Apprendre à connaître les origines, le fonctionnement et les stratégies de gestion du stress et de l agressivité

Plus en détail

Formation. Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants

Formation. Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants Formation Des cours Croix-Rouge vaudoise pour les proches aidants A qui s adressent ces formations? Cours de sensibilisation Ces cours s adressent à vous, proches aidants, qui consacrez temps et énergie

Plus en détail

le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU

le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU Repérage et interv le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU Je déclare n avoir aucun lien direct ou indirect avec des entreprises ou établissements produisant

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 Tu viens de voir que le système nerveux permet de s adapter à notre environnement, grâce à des réactions coordonnées par notre cerveau. Dans certains cas, le fonctionnement du

Plus en détail

UNE TOXICOMANIE: LE CANNABIS

UNE TOXICOMANIE: LE CANNABIS UNE TOXICOMANIE: LE CANNABIS PRÉSENTÉ PAR Yves Dion, md Le 24 mai 2012 Objectifs d apprentissage: Comprendre les effets du cannabis Comprendre les effets du cannabis sur les apprentissages et le travail

Plus en détail

Table des matières. Dédicace 5. Préface 7. Avant-propos 9. Remerciements 13

Table des matières. Dédicace 5. Préface 7. Avant-propos 9. Remerciements 13 Table des matières Dédicace 5 Préface 7 Avant-propos 9 Remerciements 13 Introduction Équiper les parents des enfants à risque de problèmes d attachement 15 Chapitre 1 Qu est-ce que l attachement et pourquoi

Plus en détail

Carrefour des pratiques sur les agressions sexuelles et la violence conjugale

Carrefour des pratiques sur les agressions sexuelles et la violence conjugale Formations de l Hêtre Carrefour des pratiques sur les agressions sexuelles et la violence conjugale Le syndrome de stress post-traumatique Conférence préparée et animée par Evelyne Donnini, psychologue

Plus en détail

Troubles post-traumatiques du personnel consécutifs à un stress extrême : le double meurtre de PAU

Troubles post-traumatiques du personnel consécutifs à un stress extrême : le double meurtre de PAU Troubles post-traumatiques du personnel consécutifs à un stress extrême : le double meurtre de PAU CHS de PAU nuit du 17 / 18 Décembre 2004 Dépistage et prise en charge par le médecin du travail Dr J.

Plus en détail

Direction générale. Vous avez mal? Agissons ensemble!

Direction générale. Vous avez mal? Agissons ensemble! Direction générale Vous avez mal? Agissons ensemble! Vous avez mal? Vous redoutez de souffrir à cause d une intervention ou d un examen? Un de vos proches est concerné par ce problème? Cette brochure vous

Plus en détail

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON Enquête qualitative par entretiens semi-structurés auprès de 8 femmes primipares F DUMEL, S BILLOT-HADANA

Plus en détail

OPTION Neurobiologie. Les Emotions

OPTION Neurobiologie. Les Emotions OPTION Neurobiologie Les Emotions 1. Situation du Problème a. Qu est-ce qu une émotion? C est une sensation plus ou moins nette de plaisir ou de déplaisir que l on peut reconnaître en soi ou prêter aux

Plus en détail

Atelier La gestion de l anxiété

Atelier La gestion de l anxiété Atelier La gestion de l anxiété Trucs et Astuces Annie Fratarcangeli, éducatrice spécialisée Mireille St-Pierre, parent Différence entre la peur et l anxiété La peur est une réaction normale face à un

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

Barcelona World Race / Interview du skipper de Virbac-Paprec 3

Barcelona World Race / Interview du skipper de Virbac-Paprec 3 article Barcelona World Race / Interview du skipper de Virbac-Paprec 3 Jean-Pierre Dick : «Mon préparateur mental m apporte énormément» Par Didier Ravon Publié le : 17/01/2011 00:03 Sponsors, partenaires,

Plus en détail

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids

Programmes d enseignement thérapeutique. Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Programmes d enseignement thérapeutique Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Pour qui? Quelles prestations? 3 Les programmes proposés par le service d

Plus en détail

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile

Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile Conseils Pour mieux vivre avec la colère Se préparer pour le retour à domicile www.douglas.qc.ca Le retour Le retour Votre proche a eu des gestes ou des propos agressifs. Vous êtes inquiet pour lui et

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Monsieur TC. http://www3.chu-rouen.fr/internet/cmrr/ Réunion du 19/11/2010. Olivier Martinaud Dorothée Pouliquen Service de neurologie, CMRR Rouen

Monsieur TC. http://www3.chu-rouen.fr/internet/cmrr/ Réunion du 19/11/2010. Olivier Martinaud Dorothée Pouliquen Service de neurologie, CMRR Rouen Monsieur TC Réunion du 19/11/2010 Olivier Martinaud Dorothée Pouliquen Service de neurologie, CMRR Rouen CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Consultation M0 Homme 71 ans, niveau D Retraité depuis 16 ans Venu

Plus en détail

Politique et procédures en matière de ressources humaines

Politique et procédures en matière de ressources humaines Numéro : 1.0 Origine : Ressources humaines Politique et procédures en matière de ressources humaines Approuvé par : Président directeur général Entrée en vigueur : 1 er janvier 2012 Remplace : Nouveau

Plus en détail

LES TROUBLES DE LA MEMOIRE

LES TROUBLES DE LA MEMOIRE Association de personnes cérébrolésées, De leurs familles et des aidants Réunion à BRUGMANN le 17 mai 2000 LES TROUBLES DE LA MEMOIRE Par Monsieur Patrick FERY Neuropsychologue Hôpital Universitaire Erasme

Plus en détail

Comment les composantes de SerEN contribuent aux effets thérapeutiques?

Comment les composantes de SerEN contribuent aux effets thérapeutiques? SerEN Qu est ce que SerEN? SerEN est un produit qui a été spécialement créé pour offrir un moyen sûr et efficace afin de profiter d un bien-être intellectuel pour les personnes qui vivent des situations

Plus en détail

Projet pilote avec M. Rudi Erz, Allemagne Durée : 4 mois

Projet pilote avec M. Rudi Erz, Allemagne Durée : 4 mois Projet pilote avec M. Rudi Erz, Allemagne Durée : 4 mois Thérapie d oxygène energétisé avec l appareil AIRNERGY+ Professional pour la maladie de Parkinson Monsieur Erz avec le chien Jacky 1 Listage des

Plus en détail

«Enseigner et Accompagner avec la. Pédagogie positive»

«Enseigner et Accompagner avec la. Pédagogie positive» «Enseigner et Accompagner avec la Pédagogie positive» Formation! «Enseigner et Accompagner avec la Pédagogie positive»! Les Objectifs Enrichir sa pratique professionnelle avec des outils simples et ludiques

Plus en détail

Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012

Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012 Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012 Qu'est-ce-que la douleur? La douleur est une sensation désagréable et complexe (sensorielle et émotionnelle). Cette sensation provient de l'excitation

Plus en détail

- 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO

- 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO - 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO Association Polio Québec Visitez notre site internet : www.polioquebec.org Appelez-nous : 514-489-1143 / 1-877-765-4672 Écrivez-nous : association@polioquebec.org

Plus en détail

Traiter le mal à la racine

Traiter le mal à la racine DOULEUR CHRONIQUE Traiter le mal à la racine Nous sommes tous confrontés un jour à la douleur. Pour beaucoup, elle disparaît heureusement aussi vite qu elle survient. Mais pour certains, elle devient une

Plus en détail

ECU 5.1.3 Psychologie de l éducation et psychologie sociale. L5 Éducation Motricité 24h CM Enseignant: Yancy Dufour Plan des cours

ECU 5.1.3 Psychologie de l éducation et psychologie sociale. L5 Éducation Motricité 24h CM Enseignant: Yancy Dufour Plan des cours ECU 5.1.3 Psychologie de l éducation et psychologie sociale L5 Éducation Motricité 24h CM Enseignant: Yancy Dufour Plan des cours Deux ouvrages conseillés somme support, complément, renforcement de ces

Plus en détail

La mémoire (en bref)

La mémoire (en bref) Lamémoire(enbref) Les modèles développés en psychologie cognitive conçoivent l individu comme une «entité»quitraitedel information.danscestraitements,lamémorisationtientuneplace particulièrement importante

Plus en détail

A la recherche de la mémoire perdue

A la recherche de la mémoire perdue A la recherche de la mémoire perdue La maladie d Alzheimer - Quelques chiffres La plus fréquente des maladies neurodégénératives Dans le monde 35,6 millions de personnes atteintes en 2011 Estimations pour

Plus en détail

Fragilité et conduite automobile. Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014

Fragilité et conduite automobile. Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014 Fragilité et conduite automobile Marie-Laure Seux Gériatre, Hôpital Broca Hôpitaux Universitaires Paris Centre Toulouse septembre 2014 Fragilité : Critères de Fried Perte de poids 5% par an Fatigue subjective

Plus en détail

L hypnose et ses applications : notamment en Médecine Générale

L hypnose et ses applications : notamment en Médecine Générale L hypnose et ses applications : notamment en Médecine Générale 25 Juin 2013 Dr Idrissa N DIAYE Dr Isabelle STIMEC Dr Elise LELARGE docteur.ndiaye@gmail.com i.stimec@citi44.com e.lelarge@citi44.com Plan

Plus en détail

mots pour maux burnout

mots pour maux burnout mots pour maux burnout burnout Définition Le terme de burnout était primairement utilisé pour définir le surchauffement d une fusée résultant de l épuisement de carburant. Puis H. Freudenberg, un psychanalyste

Plus en détail

Constat de la situation existante. Facteurs favorisant les TCPO

Constat de la situation existante. Facteurs favorisant les TCPO Enquête Sparadrap : Anesthésie et pédiatrie Constat de la situation existante Un projet qui nous tient à cœur Dédramatiser l anesthésie Observation de troubles comportementaux liés à une anesthésie Anxiété

Plus en détail

Comment prévenir le syndrome du Burn-out?

Comment prévenir le syndrome du Burn-out? Comment prévenir le syndrome du Burn-out? 1 Qui suis-je? Je suis analyste transactionnel certifié, formateur et superviseur spécialisé en prévention et gestion des risques psychosociaux. Ma mission : «Etre

Plus en détail

Psychologie et Sciences Contemporaines

Psychologie et Sciences Contemporaines Psychologie et Sciences Contemporaines CM DEUG 1 2ème semestre http://dartar.free.fr/deug2005 Dario Taraborelli taraborelli@ens.fr CM8 - L explication L en sciences cognitives: Analyser et localiser 1

Plus en détail

La dépression, une pathologie hautement récidivante? Dr J.M. Bonnin

La dépression, une pathologie hautement récidivante? Dr J.M. Bonnin La dépression, une pathologie hautement récidivante? Dr J.M. Bonnin PSYCHIATRE CLINIQUE ANOUSTE (Bordeaux) Thérapeute Comportemental et Cognitif Enseignant à l IRCCADE La dépression Un des principaux problèmes

Plus en détail

Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace

Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace Mise en place d activités de stimulation et maintient du lien social. Accompagnement de la vie aide aux repères temps et espace Circuit de l'émotion Fonctions Cognitives Définition : Ensemble des processus

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

Rôle de la neuropsychologue dans le soutien et le conseil aux aidants de personnes atteintes de troubles cognitifs E. VERRECKT Neuropsychologue CHU Dinant-Godinne Plan général Mon proche souffre de troubles

Plus en détail

LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE:

LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE: LES TECHNIQUES DE PREPARATION MENTALE: I) LES TECHNIQUES DE RELAXATION: le training autogène de Schultz et la relaxation progressive de Jacobson. Toutes les deux s appuient sur la régulation tonique musculaire

Plus en détail

Rencontres régionales automne 2015

Rencontres régionales automne 2015 Rencontres régionales automne 2015 «Attention, tu vas te faire mal!» Entre sécurité et liberté d agir : quelles pratiques professionnelles? 1 Objectifs Échanger des savoirs et pratiques à l'aide de séquences

Plus en détail

Chrystelle Roucher Professeur de SVT Lycée Clémenceau Villemomble. Aider à mémoriser plus vite et mieux

Chrystelle Roucher Professeur de SVT Lycée Clémenceau Villemomble. Aider à mémoriser plus vite et mieux Chrystelle Roucher Professeur de SVT Lycée Clémenceau Villemomble Aider à mémoriser plus vite et mieux Résultats d une expérience pour tester la mémoire de 2 groupes de personnes à qui l on donne des informations

Plus en détail

Prise de décision d Et sujet âgé : support neurobiologique

Prise de décision d Et sujet âgé : support neurobiologique Prise de décision d Et sujet âgé : support neurobiologique Pr C. Hommet Centre Mémoire M Ressources Recherche (CMRR) Médecine Interne GériatriqueG Inserm U 930 CHU Tours Angers 20 novembre 2008 Vieillissement

Plus en détail

Évaluation du stress au travail chez le Personnel du Service d Anesthésie-Réanimation au CHU de Monastir. - Tunisie -

Évaluation du stress au travail chez le Personnel du Service d Anesthésie-Réanimation au CHU de Monastir. - Tunisie - Évaluation du stress au travail chez le Personnel du Service d Anesthésie-Réanimation au CHU de Monastir - Tunisie - Abdelmajid LARIBI Cadre infirmier Évaluation du stress au travail chez le personnel

Plus en détail

Les troubles anxieux. Stéphane Dubé, Ph.D., neuropsychologue. Institut Universitaire en Santé Mentale Douglas 8 novembre 2011

Les troubles anxieux. Stéphane Dubé, Ph.D., neuropsychologue. Institut Universitaire en Santé Mentale Douglas 8 novembre 2011 Les troubles anxieux Stéphane Dubé, Ph.D., neuropsychologue Institut Universitaire en Santé Mentale Douglas 8 novembre 2011 Peur, Préoccupation, Anxiété un équilibre vacillant Plusieurs facteurs jouent

Plus en détail

La souffrance au travail, comment la

La souffrance au travail, comment la SIMUP Service de Santé au Travail de la Vallée de la Lys La souffrance au travail, comment la déceler pour mieux la gérer? 1 QUELQUES CONSTATS D après l Institut Français de Veille Sanitaire, un homme

Plus en détail

Les pertes de mémoire chez les patients âgés déments: caractéristiques et propositions d aide

Les pertes de mémoire chez les patients âgés déments: caractéristiques et propositions d aide Les pertes de mémoire chez les patients âgés déments: caractéristiques et propositions d aide Professeur Eric Salmon Centre de la Mémoire (www.cmchuliege.be) Service de Neurologie CHU de Liège Démence:

Plus en détail

Référence : Henri Piéron, Vocabulaire de psychologie, PUF. 1979. LES TROUBLES ANXIEUX

Référence : Henri Piéron, Vocabulaire de psychologie, PUF. 1979. LES TROUBLES ANXIEUX 1 Anxiété : «Malaise à la fois physique caractérisé par une crainte diffuse, un sentiment d insécurité, de malheur imminent. On réserve plutôt le nom d angoisse aux sensations physiques qui accompagnent

Plus en détail

26.8.2009 Journal officiel de l Union européenne L 223/31

26.8.2009 Journal officiel de l Union européenne L 223/31 26.8.2009 Journal officiel de l Union européenne L 223/31 DIRECTIVE 2009/113/CE DE LA COMMISSION du 25 août 2009 modifiant la directive 2006/126/CE du Parlement européen et du Conseil relative au permis

Plus en détail

Carte Activity FAQ (Foire aux Questions)

Carte Activity FAQ (Foire aux Questions) Carte Activity FAQ (Foire aux Questions) FONCTIONNEMENT DE LA CARTE ACTIVITY... 2 1. Qu est ce que la Carte Activity?...2 2. Comment vais-je recevoir ma Carte Activity?...2 3. Comment utiliser ma carte

Plus en détail

Les stéréotypes vis-à-vis des plus âgés. Qui pense quoi de qui?

Les stéréotypes vis-à-vis des plus âgés. Qui pense quoi de qui? Les stéréotypes vis-à-vis des plus âgés. Qui pense quoi de qui? Prof. J. Malchaire UCL 1 http://www.emploi.belgique.be/ publicationdefault.aspx?id=6138 Projet CAPA 2 Objectifs 1. Connaissances en ce qui

Plus en détail

MIEUX CONNAITRE LE CERVEAU POUR MIEUX APPRENDRE

MIEUX CONNAITRE LE CERVEAU POUR MIEUX APPRENDRE MIEUX CONNAITRE LE CERVEAU POUR MIEUX APPRENDRE Levallois-Perret 12 janvier Prudence Curiosité Sensibilisation Innovation Neurosciences et pédagogie 5 grandes étapes qui nous concernent : RECONNAISSANCE

Plus en détail