Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation )

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation )"

Transcription

1 Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation ) Introduction : On se place dans plan affine euclidien muni d une base B =( u (x, y), i, j ) d espace vectoriel associé u = x² + y². On parle de la choix de cette base permet de munir d une norme définie par : norme euclidienne. On suppose connu les théorèmes de Thalès et Pythagore, les barycentres, le produit scalaire de deux vecteurs.. Le On rappelle que deux vecteurs sont orthogonaux si et seulement si leur produit scalaire est nul, que deux droites sont orthogonales si leurs vecteurs directeurs sont orthogonaux. En particulier, pour un point M donné et une droite D donnée, il existe une unique droite orthogonale à D et passant par M. 1. Projection orthogonale sur une droite du plan : 1.1 Définition : Définition 1 : Soit D une droite de. On appelle projection orthogonale sur D l application p : telle que M est le point d intersection entre D et la droite perpendiculaire à D passant par M. Le point M est appelé projeté orthogonal de M sur D. M * M ï p(m) = M D p(m) 1.2 Propriétés : Propriété 1 : i) D est l ensemble des points invariants de l application p. ii) p o p = p iii) Soit M, p -1 si M D ({M}) = la droite perpendiculaire à D et passant par M sinon Conséquence : On déduit du iii) que p n est ni injective, ni surjective. Démonstration : i) M = p(m) M D ii) p o p(m) = p (p(m)) = p(m ) où M = p(m). Donc M D et alors p(m ) = M par i). Ainsi p o p(m) = p(m) = M M p o p = p. iii) Si M D alors p -1 (M) = car le projeté d un point du plan sur la droite D doit forcément être un point de D!!! En particulier p n est pas surjective. Si M D par définition p -1 (M) est la droite D perpendiculaire à D et passant par M. Tous les points de la droite D se projettent en un même point de D. En particulier on a que p n est pas injective. Proposition 1 : Soient A, B, C trois points 2 à2 distincts de et k un nombre réels non nul tels que A B = k A C où A = p(a), B = p(b) et C = p(c). AB = k AC. Alors Démonstration : On distingue 2 cas. 1 er cas : (AB) D. Les points A, B et C étant alignés on a A = B = C et l égalité devient trivial. C 2 ème cas : (AB) / D. On se retrouve dans une configuration de Thalès B A On a le rapport des longueurs et les points A, B, C sont alignés. D A B C Hannon.J - 1 -

2 Corollaire 1 : p conserve les barycentres Démonstration : Pour simplifier faisons le cas n = 2. β Soit G barycentre de (A,α), (B,β) avec α + β 0. On a alors AG = AB α + β β Par la proposition 1, on a alors que p(a)p(g) = p(a)p(b) p(g) barycentre de (p(a),α), (p(b),β) α + β Pour le cas général on utilise ce résultat et l associativité du barycentre. Proposition 2 : Soit une droite de. Alors p( ) = D si D D sinon Démonstration : Si D c est évident. Supposons maintenant que / D. Par définition de p on a l inclusion p( ) D. Reste à prouver l inclusion réciproque. Soit N D, N est l image du point M, intersection de et de la perpendiculaire à D passant par N, ainsi N=p(M) et donc D p( ). Au final, dans ce cas là, on a bien p( ) = D 2. Projection vectorielle associée à p : Cette partie à entre autre pour but de montrer que l application p est affine, c est-à-dire on doit montrer l existence d une application π linéaire de telle que (A,B) ², π ( AB) = p(a)p(b) On considère toujours la projection orthogonale p sur une droite D donnée du plan. 2.1 Définition : Définition 2 : On appelle projection vectorielle associée à p l application π : AB ï p(a)p(b) Il faut voir que cette définition est bien donnée, i.e. que l image de ABne dépend que du vecteur AB et non du choix du bipoints (A,B) représentant de ce vecteur. Il faut voir que si AB= A B alors p(a)p(b)= p(a )p(b ) ABB A est un parallélogramme, soit I le milieu de [AB ] alors I est aussi le milieu de [A B]. AB =2 AI p(a)p(b )= 2 p(a)p(i) (par proposition 1) p(i) milieu de [p(a)p(b )] p(a)p(i) = p(i)p(b ) De même p(i) milieu de [p(a )p(b)] p(a )p(i)= p(i) p(b) p(a)p(i) = p(a)p(b) + p(b)p(i)= p(i)p(b ) = p(i)p(a ) + p(a )p(b ) p(a)p(b) = p(a )p(b ) 2.2 propriétés : Propriété 2 : π est linéaire et π o π = π Démonstration : Le fait que π o π = π provient du fait que p o p = p. Montrons la linéarité : Posons u = AB, C tel que v = BC. π ( u + v ) = π ( AB + BC ) = π ( AC) = p(a)p(c) = p(a)p(b)+ p(b)p(c) = π ( AB) + π ( BC ) = π ( u ) + π ( v ) k u est colinéaire à u donc C tel que AC = k AB et par la proposition 1, p(a)p(c)= k p(a)p(b) soit π ( AC) = k π ( AB) π (k u ) = k π ( u ). π est donc linéaire. Hannon.J - 2 -

3 On en déduit alors que la projection orthogonale p sur une droite d donnée est une application affine. Donc on a conservation des barycentres, l image d une droite est une droite ou un point, l image d un segment est un segment ou un point. Propriété 3 : Ker(π) = D et Im(π ) = D Démonstration : Ker(π ) = { u / π ( u ) = 0 }. Or si par exemple u = AB, π ( u ) = 0 p(a)p(b) = 0 p(a) = p(b) (AB) D Ker(π ) = D (dit autrement, c est toutes les droites du plan orthogonales à D). Par définition de p (donc de π ) on a que Im(π ) = D. Si u = AB, p(a) D, p(b) D et donc p(a)p(b)= π ( u ) est un vecteur directeur de D. Proposition 3 : Soit D une droite du plan. Tout vecteur u se décompose de manière unique sous la forme : u = u 1 + u 2 où u 1 D et u 2 D Démonstration : Existence : On pose u 1 = π ( u ) et donc u 1 Im(π ) et on pose alors u 2 = u - u 1 u 2 Ker(π ) car π ( u 2 ) = π ( u - u 1 ) = π ( u ) - π ( u 1 ) (linéarité de π ) = π ( u ) - π (π ( u )) = π ( u ) - π ( u ) (car π est involutive ) = 0 Unicité : Si on suppose 2 décompositions de u : u = u 1 + u 2 = u 1 + u 2 avec u 1, u 1 Im(π ) et u 2, u 2 Ker(π ). π ( u 1 + u 2 ) = π ( u 1 ) + π ( u 2 ) = π ( u 1 ) car π ( u 2 ) = 0 puisque u 2 Ker(π) = D De même π ( u 1 + u 2 ) = π ( u 1 ) et par suite π () = π ( u 1 ) soit u 1 = u 1 puisque u 1, u 1 Im(π ) = D Par suite, puisque u 1 + u 2 = u 1 + u 2 on trouve u 2 = u 2 d où l unicité. 3. Applications : 3.1 Calculs de distances : Théorème 1 : Soit D une droite de et M. Soit H le point défini par H = p(m) où p est la projection orthogonale sur la droite D. On a alors le résultat suivant : P D, P H, MH < MP. Démonstration : On utilise le théorème de Pythagore, le triangle MHP est rectangle en H, donc MP² - MH² = Phé > 0 car H P 0 < MH² < MP² MH < MP. Définition 3 : On définit alors la distance entre le point M et la droite D comme étant d(m, D) = inf d(m, P) = min d(m, P) = MH où H = p(m) P D P D définition l inf est ici un min justifié par le théorème (il est atteint) précédent Application 1 : Déterminer la distance d un cercle à une droite On considère le cercle de centre O et de rayon r =C=C(O,r) Si C(O,r) D alors d(c,d) = 0 Si C(O,r) D) =. Soit H = p(o) et H = (OH) C(O,r). On définit D la droite parallèle à D et passant par H. On a alors que D est la tangente au cercle C et passant par H. D // D donc d(d,d ) = d(h,d) = HH. Ainsi d(c,d) = d(c,d ) + d(d,d) = d(d,d ) = HH car d(c,d ) = 0 puisque C D = {H } donc est non vide. Hannon.J - 3 -

4 Application 2 : Calculer d(m, D) dans le cas où D : ax + by + c = 0 avec (a, b) (0, 0) et M(x 0, y 0 ). On sait que n (a, b) est un vecteur normal à D. d(m, D) = MH par définition où H est le projeté orthogonal de M dur D Or MH. n = ± MH n MH = MH. n n Ainsi d(m, D) = MH. n n. Analytiquement d(m, D) = a (x H - x 0 ) + b (y H y 0 ) = a x H + b y H a x 0 b y 0 Et comme H D, a x H + b y H + c = 0 d(m, D) = -c a x 0 b y 0 Conclusion : d(m, D) = a x 0 + b y 0 + c 3.2 Optimisation : Application 3 : Soient A et B deux points distincts du plan et soit d une droite du plan. Trouver le(s) point(s) M de D tel(s) que MA² + MB² soit minimal. C est l une des 3 parties du théorème de la médiane. Soit I milieu de [AB], alors : MA² + MB² = ( MI + IA )² + ( MI + IB )² = 2 MI² + IA² + IB² + 2 MI. ( IA + IB ) = 2 MI² + AB² 2 Ainsi minimiser MA² + MB² revient à minimiser MI² et donc MA² + MB² est minimal lorsque M = p(i) où I est le milieu de [AB] et p la projection orthogonale sur D. Application 4 : On considère 3 points A, B et C du plan tels que ABC est un triangle non aplati et α, β, γ 3 réels tels que α + β + γ 0. Soit D une droite du plan. Trouver M D tel que α MA² + β MB² + γ MC² soit minimal. Soit G barycentre de (A,α) (B,β) (C,γ). G est bien défini car α + β + γ 0. α MA² + β MB² + γ MC² = α ( MG+ GA)² + β ( MG+ GB)² + γ ( MG+ GC)² = (α + β + γ) MG² + 2 MG (αga + β GB + γ GC) + α GA² + β GB² + γ GC² = (α + β + γ) MG² + α GA² + β GB² + γ GC². Ainsi α MA² + β MB² + γ MC² est minimal lorsque (α + β + γ) MG² est minimal soit lorsque MG² est minimal soit lorsque MG est minimal (puisque MG est positif). Ainsi il faut prendre M = p(g) où p est la projection orthogonale sur D pour avoir α MA² + β MB² + γ MC² minimal. Application 5 : On considère un rectangle ABCD inscrit dans un cercle de centre O (centre du rectangle) et de rayon R. Montrer que l aire A ABCD est maximale lorsque ABCD est un carré. On considère le point H obtenu par projection orthogonale de A sur la droite (BD). On a A ABCD = 2 A ABD = 2 BD AH = 2 2R AH = 4R AH. Hannon.J - 4 -

5 Considérons θ l angle a AOH Or sin θ = AH AO = AH R AH = R sin θ. On a donc que A ABCD = 4R² sin θ. L aire est maximale lorsque sin θ est maximal soit lorsque sin θ = 1 soit lorsque θ = π (H = O) 2 Conclusion : l aire est maximale lorsque ABCD est un carré. Application 6 : En évaluant de 2 façons CA. BD, montrer que HK = a² - b² HKest le projeté orthogonale de BDsur (AC). Ainsi CA. BD= CA. ( BH+ HK+ KD) = D autre part, CA. BD = CA. ( BA+ AD) = CA. BA+ CA. AD = AB. AB- AD. Ainsi HK = a² - b² d où le résultat. CA. HK = HK. AD = AB² - AD² = a² - b² 3.3 Calcul d angle : cosinus de deux vecteurs : Théorème 2 : i) On munit d un repère orthonormé direct (O, existe un unique vecteur wunitaire tel que ( u, v ) = ( i, w). i, j ). Soient u et v deux vecteurs non nuls, alors il ii) Si p est la projection orthogonale sur (Ox) et π sa projection vectorielle associée, il existe un unique k Y tel que π ( w) = k i Démonstration : L existence et l unicité de w provient de la proposition 3. On peut écrire w = w + w avec w colinéaire à i et w colinéaire à. Donc π ( w) = w donc π ( w) est colinéaire à i et donc il existe k Y tel que π ( w) = k Remarque : Il y a unicité de la décomposition w = w + w donc le vecteur w est unique donc le k est unique. Définition 4 : Le nombre k définit ci-dessus ne dépend que des vecteurs u et v et est appelé cosinus de l angle ( u, v ). i. Proposition 4 : Soit D une demi-droite d origine O, α = ([Ox),D) l angle entre la demi-droite [Ox) et la demi droite D. Soit p la projection orthogonale sur (Ox). Alors M D et H = p(m) on a OH = cos α OM Hannon.J - 5 -

6 Démonstration : Prenons W (OM) tel que OW = 1. On note w = p(w). Par le théorème de Thalès, on a : OM OW = OH Ow OH = cos α OM. Comme OW = 1 et Ow = cos α (d après théorème 2) on trouve : Hannon.J - 6 -

Module et argument d un nombre complexe. Interprétation géométrique, lignes de niveau associées. Applications

Module et argument d un nombre complexe. Interprétation géométrique, lignes de niveau associées. Applications Module et argument d un nombre complexe. Interprétation géométrique, lignes de niveau associées. Applications Introduction : Cette leçon s inscrit dans la continuité de la précédente. On supposera connu

Plus en détail

1S Modèles de rédaction Enoncés

1S Modèles de rédaction Enoncés Par l équipe des professeurs de 1S du lycée Parc de Vilgénis 1S Modèles de rédaction Enoncés Produit scalaire & Corrigés Exercice 1 : définition du produit scalaire Soit ABC un triangle tel que AB, AC

Plus en détail

un repère orthonormé de l espace.

un repère orthonormé de l espace. Terminale S GEOMETRIE Ch 13 DANS L ESPACE. Soit ( O ; i, j, k ) un repère orthonormé de l espace. I) Droites et plans dans l espace : Propriété 1 : Soient A et B deux points de l espace. AB est l ensemble

Plus en détail

Produit scalaire dans l Espace

Produit scalaire dans l Espace Produit scalaire dans l Espace Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 014/015 Table des matières 1 Produit scalaire du plan 1.1 Différentes expressions du produit scalaire............................... 1.

Plus en détail

Applications des nombres complexes à la géométrie

Applications des nombres complexes à la géométrie Chapitre 6 Applications des nombres complexes à la géométrie 6.1 Le plan complexe Le corps C des nombres complexes est un espace vectoriel de dimension 2 sur R. Il est donc muni d une structure naturelle

Plus en détail

Exercice 1 Le plan est muni d'un repère. On donne les points, et. 1/ Soit D le point tel que ABCD est un parallélogramme.

Exercice 1 Le plan est muni d'un repère. On donne les points, et. 1/ Soit D le point tel que ABCD est un parallélogramme. Devoir Maison A rendre le mercredi 2 mai 2nde 1 Le plan est muni d'un repère. On donne les points, et. 1/ Soit D le point tel que ABCD est un parallélogramme. Calculer les coordonnées du point D. 2/ a)

Plus en détail

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S )

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 4 Janvier 007 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble ( Année 006-007 ) 1 Table des matières 1 Grille d autoévaluation

Plus en détail

DEVOIR MAISON 4 : LES VECTEURS

DEVOIR MAISON 4 : LES VECTEURS DEVOIR MAISON 4 : LES VECTEURS Ce devoir maison de révisions, de préparation au DS4 comporte deux pages. Vous traiterez au choix au moins la première ou la deuxième page. Exercice 1. Le plan est muni d

Plus en détail

CHAPITRE 6 Les vecteurs

CHAPITRE 6 Les vecteurs A/ Vecteurs Cours de Mathématiques Classe de Seconde Chapitre 6 Les Vecteurs CHAPITRE 6 Les vecteurs 1) Définition et exemples a) Définition Soient deux points A et B. On appelle vecteur AB "la flèche"

Plus en détail

P R O D U I T S C A L A I R E.

P R O D U I T S C A L A I R E. ère S 00/005 Produit scalaire J TAUZIEDE P R O D U I T S C A L A I R E I- DEFINITION ET PREMIERES PROPRIETES ) Produit scalaire de deux vecteurs colinéaires Définition Soit u et v deux vecteurs colinéaires

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

Nombres complexes et géométrie euclidienne

Nombres complexes et géométrie euclidienne 19 Nombres complexes et géométrie euclidienne Le corps C des nombres complexes est supposé construit voir le chapitre 7. On rappelle que C est un corps commutatif et un R-espace vectoriel de dimension,

Plus en détail

Construction d un cercle tangent à deux cercles donnés.

Construction d un cercle tangent à deux cercles donnés. Préparation au CAPES Strasbourg, octobre 2008 Construction d un cercle tangent à deux cercles donnés. Le problème posé : On se donne deux cercles C et C de centres O et O distincts et de rayons R et R

Plus en détail

Démonstration des propriétés géométriques du plan niveau collège

Démonstration des propriétés géométriques du plan niveau collège Démonstration des propriétés géométriques du plan niveau collège Propriété : Si un point est sur un segment et à égale distance de ses extrémités alors ce point est le milieu du segment. Si un point est

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

PRODUIT SCALAIRE EXERCICES CORRIGES

PRODUIT SCALAIRE EXERCICES CORRIGES Exercice n. (correction) Répondre par VRAI (V) ou FAUX (F) : Question Soient A, B et C trois points distincts du plan. PRODUIT SCALAIRE EXERCICES CORRIGES a) A, B et C sont alignés si et seulement si :

Plus en détail

Bissectrices. Daniel Perrin

Bissectrices. Daniel Perrin Bissectrices Daniel Perrin Introduction Le but de ce texte est d essayer de donner une référence fiable sur la question des bissectrices, pour traiter notamment l exposé de CAPES intitulé Droites remarquables

Plus en détail

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés

Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Vecteurs Géométrie dans le plan Exercices corrigés Sont abordés dans cette fiche : Exercice 1 : notion de vecteur, transformation de points par translation et vecteurs égaux Exercice 2 : parallélogramme

Plus en détail

Un point pondéré est un couple ( A, a ) formé d un point A et d un coefficient réel a.

Un point pondéré est un couple ( A, a ) formé d un point A et d un coefficient réel a. Cours 2 BARYCENTRES Définition Un point pondéré est un couple ( A, a ) formé d un point A et d un coefficient réel a 2 Barycentre d un système de plusieurs points pondérés On se place par exemple dans

Plus en détail

Résumé de cours sur les coniques. Lycée Brizeux - PCSI B. Année 2010-2011

Résumé de cours sur les coniques. Lycée Brizeux - PCSI B. Année 2010-2011 Résumé de cours sur les coniques. Lycée Brizeux - PCSI B. Année 010-011 novembre 010 I Définition d une conique en terme d équation cartésienne On se place dans le repère orthonormé direct (0, i, j ).

Plus en détail

MARS 2014 MATHEMATIQUES LYCEE STANISLAS-NICE. Durée de l épreuve : 2 h 00. L usage de la calculatrice est autorisé.

MARS 2014 MATHEMATIQUES LYCEE STANISLAS-NICE. Durée de l épreuve : 2 h 00. L usage de la calculatrice est autorisé. COMPOSITION SECONDE MARS 2014 MATHEMATIQUES LYCEE STANISLAS-NICE Durée de l épreuve : 2 h 00 L usage de la calculatrice est autorisé. Toutes les réponses devront être justifiées. Exercice 1 Soit la fonction

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce qu un vecteur du plan? Somme de vecteurs Vecteur nul - Opposé d un vecteur Produit d un vecteur par un nombre réel

Sommaire. Qu est-ce qu un vecteur du plan? Somme de vecteurs Vecteur nul - Opposé d un vecteur Produit d un vecteur par un nombre réel Sommaire 1 Vecteurs Qu est-ce qu un vecteur du plan? Somme de vecteurs Vecteur nul - Opposé d un vecteur Produit d un vecteur par un nombre réel 2 Vecteurs colinéaires Définition Conséquences 3 Base du

Plus en détail

CHAPITRE 12 : Produit scalaire

CHAPITRE 12 : Produit scalaire CHAPITRE 12 : Produit scalaire 1 Définition avec la norme des vecteurs et la norme de leur somme... 2 2 Produit scalaire de vecteurs colinéaires de même sens ; Produit scalaire de vecteurs orthogonaux...

Plus en détail

Fragments de géométrie du triangle

Fragments de géométrie du triangle Fragments de géométrie du triangle Pierre Jammes (version préliminaire du 2 août 2013) 1. Dénitions On donne ici les dénitions des principaux objets mis en jeu dans le début du texte. Dans le plan euclidien,

Plus en détail

Géométrie dans l Espace

Géométrie dans l Espace Géométrie dans l Espace Année scolaire 006/007 Table des matières 1 Vecteurs de l Espace 1.1 Extension de la notion de vecteur à l Espace............................. 1. Calcul vectoriel dans l Espace......................................

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004 Durée : 4 heures Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 4 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. X suit la loi de durée de vie sans vieillissement ou encore loi eponentielle de paramètre λ ;

Plus en détail

1 Notion d espace vectoriel

1 Notion d espace vectoriel Arnaud de Saint Julien - MPSI Lycée La Merci 2014-2015 1 Résumé de cours sur les espaces vectoriels et les applications linéaires Les vecteurs du plan, les nombres réels, et les polynômes à coefficients

Plus en détail

Si deux droites sont parallèles à une même troisième. alors les deux droites sont parallèles entre elles. alors

Si deux droites sont parallèles à une même troisième. alors les deux droites sont parallèles entre elles. alors N I) Pour démontrer que deux droites (ou segments) sont parallèles (d) // (d ) (d) // (d ) deux droites sont parallèles à une même troisième les deux droites sont parallèles entre elles (d) // (d) deux

Plus en détail

Triangle rectangle : Cercle circonscrit et médiane

Triangle rectangle : Cercle circonscrit et médiane Triangle rectangle : Cercle circonscrit et médiane I) Vocabulaire 1) Hypoténuse Définition : Dans un triangle rectangle le côté opposé à l angle droit est appelé hypoténuse. 2) Hauteurs, médianes, médiatrices

Plus en détail

D = 5 2 4 0,5. 4 points. D = 5 2 2 D = 5 donc D est un nombre entier. 0,5

D = 5 2 4 0,5. 4 points. D = 5 2 2 D = 5 donc D est un nombre entier. 0,5 ACTIVITÉS NUMÉRIQUES (12 s) Montrer que D est un nombre entier. Ê D = 5 12 2 D = 5 2 Exercice n 1 : Toutes les étapes de calcul devront figurer sur la copie. 1. On donne A = + 1 + 2. Calculer et donner

Plus en détail

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R.

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R. Angles orientés Trigonométrie I. Préliminaires. Le radian Définition B R AB =R C O radian R A Soit C un cercle de centre O. Dire que l angle géométrique AOB a pour mesure radian signifie que la longueur

Plus en détail

CHAPITRE 3 Repères, points et droites

CHAPITRE 3 Repères, points et droites CHAPITRE 3 Repères, points et droites A) Repères et coordonnées des points 1) Repères Pour représenter le plan en géométrie analytique, on a besoin de définir deux axes, qu'on appelle axe des abscisses

Plus en détail

Angles orientés et trigonométrie

Angles orientés et trigonométrie Chapitre Angles orientés et trigonométrie Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Trigonométrie Cercle trigonométrique. Radian. Mesure d un angle orienté, mesure principale.

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

Introduction aux inégalités

Introduction aux inégalités Introduction aux inégalités -cours- Razvan Barbulescu ENS, 8 février 0 Inégalité des moyennes Faisons d abord la liste des propritétés simples des inégalités: a a et b b a + b a + b ; s 0 et a a sa sa

Plus en détail

5 ème Chapitre 4 Triangles

5 ème Chapitre 4 Triangles 5 ème Chapitre 4 Triangles 1) Médiatrices Définition : la médiatrice d'un segment est l'ensemble des points équidistants des extrémités du segment (cours de 6 ème ). Si M appartient à la médiatrice du

Plus en détail

Produit scalaire. Chapitre Définition et expressions du produit scalaire Définition

Produit scalaire. Chapitre Définition et expressions du produit scalaire Définition Chapitre 10 Produit scalaire 10.1 Définition et expressions du produit scalaire 10.1.1 Définition Définition 18. u et v sont deux vecteurs du plan. Le produit scalaire de u par v, noté u. v est défini

Plus en détail

Diplôme National du Brevet Métropole - La Réunion - Mayotte - Session 2009

Diplôme National du Brevet Métropole - La Réunion - Mayotte - Session 2009 Diplôme National du Brevet Métropole - La Réunion - Mayotte - Session 2009 L usage de la calculatrice est autorisé, dans le cadre de la réglementation en vigueur. I - Activités numériques II - Activités

Plus en détail

Savoir que AB= CD équivaut à ABDC est un parallélogramme, éventuellement aplati. Connaître les coordonnées (x B x A ; y B y A ) du vecteur AB

Savoir que AB= CD équivaut à ABDC est un parallélogramme, éventuellement aplati. Connaître les coordonnées (x B x A ; y B y A ) du vecteur AB Chapitre 3 La notion de vecteurs CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Vecteurs Définition de la translation qui transforme un point A du plan en un point B. Vecteur AB associé. Égalité de deux vecteurs

Plus en détail

Activités numériques

Activités numériques Sujet et correction Stéphane PASQUET, 25 juillet 2008 2008 Activités numériques Exercice On donne le programme de calcul suivant : Choisir un nombre. a) Multiplier ce nombre pas 3. b) Ajouter le carré

Plus en détail

NOM : PRODUIT SCALAIRE 1ère S

NOM : PRODUIT SCALAIRE 1ère S Exercice 1 R D Q C Soit un carré ABCD. On construit un rectangle AP QR tel que : P et R sont sur les côtés [AB] et [AD] du carré ; AP = DR. Le problème a pour objet de montrer que les droites (CQ) et (P

Plus en détail

Produit scalaire. A) Définitions et propriétés.

Produit scalaire. A) Définitions et propriétés. Produit scalaire A) Définitions et propriétés Soient u et v sont deux vecteurs non nuls Les quatre définitions suivantes sont équivalentes, on pourrait donc choisir comme point de départ chacune d elle

Plus en détail

Thème : Application affines en terminale

Thème : Application affines en terminale 6 ième ASSEMBLEE GENERALE de l Association des Professeurs de Mathématiques de la Région de Sikasso et Sympathisants Thème : Application affines en terminale BOUGOUNI 2010-2011 Présenté par : APROMARS/

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

FORMULAIRE DE MATHEMATIQUES CLASSE DE TROISIEME

FORMULAIRE DE MATHEMATIQUES CLASSE DE TROISIEME 2012 FORMULAIRE DE MATHEMATIQUES CLASSE DE TROISIEME NOUS VOUS PRESENTONS ICI UN FORMULAIRE CONTENANT LES DEFINITIONS, PROPRIETES ET THEOREMES VUS EN COURS DE MATHEMATIQUES TOUT AU LONG DE VOTRE SCOLARITE

Plus en détail

Mesure d angles et trigonométrie

Mesure d angles et trigonométrie Thierry Ciblac Mesure d angles et trigonométrie Mesure de l angle de deux axes (ou de deux demi-droites) de même origine. - Mesures en degrés : Divisons un cercle en 360 parties égales définissant ainsi

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

1 Norme d un vecteur. 2 Produit scalaire. 2.1 Definition. #» u + #» v 2 #» u 2 #» v 2 ) = #» u #» v cos( #» u, #» v )

1 Norme d un vecteur. 2 Produit scalaire. 2.1 Definition. #» u + #» v 2 #» u 2 #» v 2 ) = #» u #» v cos( #» u, #» v ) 1 Norme d un vecteur Définition 1. Soit #» u un vecteur, A et B deux points du plan tels que #» AB = #» u. On appelle norme du vecteur #» u, que l on note #» u, la longueur du segment [AB] : #» u = AB

Plus en détail

A. Déterminant d une matrice carrée

A. Déterminant d une matrice carrée IUT ORSAY Mesures Physiques Déterminants Initiation à la diagonalisation de matrice Cours du ème Semestre A Déterminant d une matrice carrée A-I Définitions élémentaires Si A est la matrice ( a ) on appelle

Plus en détail

Géométrie dans l espace Produit scalaire et équations

Géométrie dans l espace Produit scalaire et équations Chapitre 11. 2ème partie Géométrie dans l espace Produit scalaire et équations Terminale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES 2ème partie Produit scalaire Produit scalaire

Plus en détail

17. ISOMÉTRIES LINÉAIRES

17. ISOMÉTRIES LINÉAIRES 17 ISOMÉTRIES LINÉAIRES 171 Isométries linéaires dans un espace vectoriel euclidien Soit E un espace vectoriel euclidien Une application linéaire f dans E est appelée isométrie linéaire ssi, quel que soit

Plus en détail

Produit scalaire dans le plan

Produit scalaire dans le plan 3 ème sciences expérimentales Produit scalaire dans le plan Octobre 009 A. LAATAOUI Exercice n 1 : ABC est un triangle équilatéral de côté 5 cm. I est le milieu de [BC]. Calculer les produits scalaires

Plus en détail

CHAPITRE II GÉOMÉTRIE EUCLIDIENNE PLANE. Solution. Il suffit de montrer l implication : AB = A' B' AA' = BB'.

CHAPITRE II GÉOMÉTRIE EUCLIDIENNE PLANE. Solution. Il suffit de montrer l implication : AB = A' B' AA' = BB'. CHAPITRE II GÉOMÉTRIE EUCLIDIENNE PLANE 1.1. Exercices traités. 1. VECTEURS DU PLAN. EXERCICE 1. Soient A,B,A',B' quatre points du plan. Établir que : AB = A' B' AA' = BB'. Solution. Il suffit de montrer

Plus en détail

Barycentre. k ) de l espace, une troisième coordonnées intervient z G = a z A + b z B

Barycentre. k ) de l espace, une troisième coordonnées intervient z G = a z A + b z B I Barycentre de deux points pondérés Barycentre Les propriétés et définitions énoncées sont valables dans le plan et dans l espace 1) Définition : Définition et propriété : A et B sont deux points, a et

Plus en détail

concours externe de recrutement de professeurs certifiés et concours d accès à des listes d aptitude (CAFEP)

concours externe de recrutement de professeurs certifiés et concours d accès à des listes d aptitude (CAFEP) SESSION DE 2005 concours externe de recrutement de professeurs certifiés et concours d accès à des listes d aptitude (CAFEP) section : mathématiques deuxième composition de mathématiques (épreuve de remplacement)

Plus en détail

Baccalauréat S Métropole 21 juin 2011

Baccalauréat S Métropole 21 juin 2011 Baccalauréat S Métropole 1 juin 011 EXERCICE 1 Les deux parties A et B peuvent être traitées indépendamment. 4 points Les résultats seront donnés sous forme décimale en arrondissant à 10 4. Dans un pays,

Plus en détail

Partie II. Supplémentaires d un sous-espace donné. Partie I. Partie III. Supplémentaire commun. MPSI B 8 octobre 2015

Partie II. Supplémentaires d un sous-espace donné. Partie I. Partie III. Supplémentaire commun. MPSI B 8 octobre 2015 Énoncé Dans tout le problème, K est un sous-corps de C. On utilisera en particulier que K n est pas un ensemble fini. Tous les espaces vectoriels considérés sont des K espaces vectoriels de dimension finie.

Plus en détail

PRODUIT SCALAIRE. Première S - Chapitre 7

PRODUIT SCALAIRE. Première S - Chapitre 7 PRODUIT SCALAIRE Première S - Chapitre 7 Table des matières I Expressions du produit scalaire I 1 Exercice de motivation....................................... I Norme d un vecteur........................................

Plus en détail

Corrigé. Exercice 67 D après la formule du cours, u v = 1 ( Exercice 68. Exercice 69. QCM d auto-évaluation sur le produit scalaire

Corrigé. Exercice 67 D après la formule du cours, u v = 1 ( Exercice 68. Exercice 69. QCM d auto-évaluation sur le produit scalaire Lycée Louise Michel Gisors) 1S Corrigé QCM d auto-évaluation sur le produit scalaire Exercice 67 D après la formule du cours, u v = 1 u + v u v ). On applique avec u = AB et v = BC. 1 On obtient : AB BC

Plus en détail

Une axiomatisation du plan euclidien

Une axiomatisation du plan euclidien Nicole opp Strasbourg, avril 2007 Une axiomatisation du plan euclidien Le but de ce texte est de montrer comment on peut axiomatiser le plan euclidien d une manière qui se rapproche, autant que faire se

Plus en détail

Groupe seconde chance Feuille d exercices numéro 4

Groupe seconde chance Feuille d exercices numéro 4 Groupe seconde chance Feuille d exercices numéro 4 Exercice 1 Ecrire un programme de construction de la figure suivante. On utilisera seulement deux mesures : le rayon du cercle est 8 cm, la largeur d

Plus en détail

Calcul différentiel sur R n Première partie

Calcul différentiel sur R n Première partie Calcul différentiel sur R n Première partie Université De Metz 2006-2007 1 Définitions générales On note L(R n, R m ) l espace vectoriel des applications linéaires de R n dans R m. Définition 1.1 (différentiabilité

Plus en détail

Brevet Juin 2007 Métropole Réunion Corrige Page 1 sur 7

Brevet Juin 2007 Métropole Réunion Corrige Page 1 sur 7 Brevet Juin 2007 Métropole Réunion Corrige Page 1 sur 7 Exercice 1 : ACTIVITES NUMERIQUES (12 points) 1. (3x + 5)² = (3x) 2 + 2 3x 5 + 5 2 = 9x² + 30x + 25 2. 4(4 + 1) = 20 (4 + 1)(4 2) = 10 (4 + 1)² =

Plus en détail

BTSA Aménagement Paysager

BTSA Aménagement Paysager BTSA Aménagement Paysager MODULE M41 COURS ET EXERCICES DE GÉOMÉTRIE Version 1.0 Septembre 2009 Géométrie vectorielle 1 1.1 Vecteurs Nous partirons de la notion de vecteur lié. s On appelle vecteur (ou

Plus en détail

Produit scalaire. A) Définitions et propriétés.

Produit scalaire. A) Définitions et propriétés. Produit scalaire A) Définitions et propriétés Soient u et v sont deux vecteurs non nuls Les quatre définitions suivantes sont équivalentes, on pourrait donc choisir comme point de départ chacune d elle

Plus en détail

Angles orientés. exercices corrigés. 21 février 2014

Angles orientés. exercices corrigés. 21 février 2014 exercices corrigés 21 février 2014 Exercice 1 Exercice 2 Exercice 3 Exercice 4 Exercice 5 Exercice 6 Exercice 7 Exercice 8 Exercice 9 Exercice 1 Enoncé Soit A et B deux points du plan tels que AB = 4 cm.

Plus en détail

Il suffit de tracer deux médiatrices pour obtenir le centre du cercle circonscrit..

Il suffit de tracer deux médiatrices pour obtenir le centre du cercle circonscrit.. Correction-Exercices sur les droites remarquables 1. Construire un triangle ABC tel que AB = 5cm, BC = 6cm et AC= 8 cm et le cercle circonscrit à ce triangle Il suffit de tracer deux médiatrices pour obtenir

Plus en détail

On note u = AB = AB. de (AB) tel que (CC ) est perpendiculaire à (AB). AB = u et AC = v et un point C

On note u = AB = AB. de (AB) tel que (CC ) est perpendiculaire à (AB). AB = u et AC = v et un point C I Pour bien commencer I.1 Norme d un vecteur Une unité de longueur étant choisie, la norme d un vecteur u = AB est la longueur AB. Si u = 1, le vecteur u est dit unitaire. On note u = AB = AB. Conséquences

Plus en détail

Barycentre. I. Barycentre de 2 points pondérés. Sommaire

Barycentre. I. Barycentre de 2 points pondérés. Sommaire Barycentre Introduction : approche possible Le barycentre est un point qui résume d'autres points, de la même façon d'une moyenne est un nombre qui résume d'autre nombres, éventuellement affectés de coefficient.

Plus en détail

Feuille n o 4 : géométrie

Feuille n o 4 : géométrie Licence 1 Mathématiques Algèbre et géométrie 1 Université Rennes 1 2017 2018 1 Produit scalaire Exercice 1 Feuille n o 4 : géométrie Soit (ABCD) un parallélogramme non aplati du plan euclidien P. 1. En

Plus en détail

Produit scalaire. 1 Vecteurs Norme Angle orienté-angle géométrique Projection orthogonale... 3

Produit scalaire. 1 Vecteurs Norme Angle orienté-angle géométrique Projection orthogonale... 3 Table des matières 1 Vecteurs 1.1 Norme................................................. 1. Angle orienté-angle géométrique.................................. 1.3 Projection orthogonale........................................

Plus en détail

Géométrie de l espace

Géométrie de l espace [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 4 septembre 06 Enoncés Géométrie de l espace Notions communes Exercice [ 087 ] [Correction] À quelle(s) condition(s) simple(s) l intersection de trois plans de l

Plus en détail

PRODUIT SCALAIRE. I)Produit scalaire de deux vecteurs. 1. Définition

PRODUIT SCALAIRE. I)Produit scalaire de deux vecteurs. 1. Définition PRODUIT SCALAIRE I)Produit scalaire de deux vecteurs 1. Définition Définition : Si u et v sont deux vecteurs non nuls, on appelle produit scalaire de u par v, le réel noté u. v = u v cos( u, v) u. v défini

Plus en détail

Définition. Dans le plan muni d un repère (O;! i,! j ), les coordonnées d un vecteur! u sont les coordonnées de l unique point M tel que. OM=! u.

Définition. Dans le plan muni d un repère (O;! i,! j ), les coordonnées d un vecteur! u sont les coordonnées de l unique point M tel que. OM=! u. Interprétation Propriété Coordonnées d un vecteur Dans le plan muni d un repère (O; i, j ), les coordonnées d un vecteur u sont les coordonnées de l unique point M tel que OM= u. On écrit u (x; y) pour

Plus en détail

Collège Henri Meck lundi 4 mai 2009 Molsheim BREVET BLANC DE MATHEMATIQUES N 2. ( Extraits d'épreuves du brevet de 2007 et 2008 ) PRESENTATION 4 pts

Collège Henri Meck lundi 4 mai 2009 Molsheim BREVET BLANC DE MATHEMATIQUES N 2. ( Extraits d'épreuves du brevet de 2007 et 2008 ) PRESENTATION 4 pts Collège Henri Meck lundi 4 mai 2009 Molsheim BREVET BLANC DE MATHEMATIQUES N 2 ( Extraits d'épreuves du brevet de 2007 et 2008 ) PRESENTATION 4 pts Rappel : Présenter les parties de l'épreuve sur feuilles

Plus en détail

Produit scalaire dans le plan

Produit scalaire dans le plan ème année Maths Produit scalaire dans le plan Octobre 009 A LAATAOUI Exercice n 1 La figure ci-dessous représente un rectangle ABCD tel que : AB = 5 et BC = ; un triangle ABF équilatéral et un triangle

Plus en détail

2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES

2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES 2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES 2.1 Définition Une matrice n m est un tableau rectangulaire de nombres (réels en général) à n lignes et m colonnes ; n et m sont les dimensions de la matrice. Notation.

Plus en détail

3D Compléments de cours. Guy GREISEN

3D Compléments de cours. Guy GREISEN 3D Compléments de cours Guy GREISEN 14 septembre 2009 3D 3 Table des matières 1 SECOND DEGRÉ 6 1.1 Introduction................................................ 6 1.2 Formule générale.............................................

Plus en détail

Devoir commun de seconde, mars 2006

Devoir commun de seconde, mars 2006 Devoir commun de seconde, mars 006 calculatrices autorisées On rappelle que le soin et la qualité de rédaction entrent pour une part non négligeable dans l appréciation de la copie. Eercice (7 points).

Plus en détail

Electrocinétique et magnétostatique

Electrocinétique et magnétostatique Chapitre 3 Electrocinétique et magnétostatique 3.1 Electrocinétique - Vecteur densité de courant Un courant électrique correspond à des charges électriques mobiles. On appelle vecteur densité de courant

Plus en détail

Deux disques dans un carré

Deux disques dans un carré Deux disques dans un carré Table des matières 1 Fiche résumé 2 2 Fiche élève Seconde - version 1 3 2.1 Le problème............................................... 3 2.2 Construction de la figure avec geogebra...............................

Plus en détail

Produit scalaire. Définition : Soient un vecteur. On appelle carré scalaire de (noté ):. On appelle norme de et on note :.

Produit scalaire. Définition : Soient un vecteur. On appelle carré scalaire de (noté ):. On appelle norme de et on note :. Produit scalaire 1 Produit scalaire de deux vecteurs 11 Définition Définition : Soient deux vecteurs non nuls Soient A, B C des points tels que : Soit H le projé orthogonal de C sur (AB) On appelle produit

Plus en détail

Leçon 37 : Orthogonalité dans l espace affine euclidien : droites orthogonales, droite orthogonale à un plan, plans perpendiculaires. Applications.

Leçon 37 : Orthogonalité dans l espace affine euclidien : droites orthogonales, droite orthogonale à un plan, plans perpendiculaires. Applications. Leçon 37 : Orthogonalité dans l espace affine euclidien : droites orthogonales, droite orthogonale à un plan, plans perpendiculaires. Applications. Pré requis : Positions relatives de droites et de plans

Plus en détail

Géométrie dans l' espace

Géométrie dans l' espace Exercice 1 Le repère ( A, AB, AD,AF ) formé sur le cube ABCDEFGH est orthonormé direct Calculer les produits vectoriels suivants AB AD, AB AC, AC BD et AC FH Dans tous les exercices qui suivent, l espace

Plus en détail

Applications linéaires

Applications linéaires Chapitre IV Applications linéaires Révisions Définition. Soient E, deux espaces vectoriels sur le même corps commutatif est dite linéaire si quels que soient x, y E et λ,. Une application f : E f x y f

Plus en détail

BARYCENTRE, PRODUIT SCALAIRE

BARYCENTRE, PRODUIT SCALAIRE 1 re STI Ch04 : Barycentre et produit scalaire 006/007 BARYCENTRE, PRODUIT SCALAIRE Table des matières I Barycentre 1 I.1 Barycentre de deux points pondérés.............................. 1 I. Caratérisations

Plus en détail

PRODUIT SCALAIRE DANS L'ESPACE

PRODUIT SCALAIRE DANS L'ESPACE PRODUIT SCLIRE DNS L'ESPCE Dans tout ce chapitre, les bases ou repères considérés sont orthonormés. Pour des révisions sur le produit scalaire dans le plan, voir le cours de première. 1. Définition du

Plus en détail

4. Géométrie analytique du plan

4. Géométrie analytique du plan GÉOMÉTRIE ANALYTIQUE DU PLAN 35 4. Géométrie analytique du plan 4.1. Un peu d'histoire René Descartes (La Haye en Touraine, 31/3/1596 - Stockholm, 11/2/1650) La géométrie analytique est une approche de

Plus en détail

1 Produit scalaire de deux vecteurs

1 Produit scalaire de deux vecteurs Exposé 34 : Définitions et propriétés du produit scalaire dans le plan; expression dans une base orthonormale. Application au calcul de distances et d angles. Prérequis 1 : -Notion de distance entre points

Plus en détail

Le second degré. Table des matières

Le second degré. Table des matières Le second degré Table des matières 1 La forme canonique du trinôme 1.1 Le trinôme du second degré......................... 1. Quelques exemples de formes canoniques................. 1.3 Forme canonique

Plus en détail

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE Jean Luc Bovet, Auvernier L'article de Monsieur Jean Piquerez (Bulletin de la SSPMP No 86), consacré aux symédianes me paraît appeler une généralisation. En

Plus en détail

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S )

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 01 Septembre 010 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble (Année 006-007) Lycée Stendhal, Grenoble

Plus en détail

Repérage et configurations du plan

Repérage et configurations du plan I Repères et coordonnées a) Repères Définition : (O ;I,J) est un repère du plan. Il est constitué d un triplet de points non alignés. O est appelé origine du repère La droite graduée (O ;I) est l axe des

Plus en détail

MON CAHIER DE VACANCES n 1. MATHEMATIQUES 3 ème 2

MON CAHIER DE VACANCES n 1. MATHEMATIQUES 3 ème 2 MON CAHIER DE VACANCES n 1 MATHEMATIQUES 3 ème 2 Ce cahier appartient à. Ce cahier est à rapporter le vendredi 6 Novembre 201, à Mme Viault. Les exercices sont à rédiger, sur ce livret, le plus sérieusement

Plus en détail

Espaces affines. 2 Applications affines 7. 2.2 Projections et symétries affines ; affinités... 8 2.3 Alignement et parallélisme...

Espaces affines. 2 Applications affines 7. 2.2 Projections et symétries affines ; affinités... 8 2.3 Alignement et parallélisme... Maths PCSI Cours Espaces affines Table des matières 1 Espaces et sous-espaces affines 2 1.1 Espaces affines et translations.................................... 2 1.2 Exemples d espaces affines......................................

Plus en détail

212 année 2013/2014 DM de synthèse 2

212 année 2013/2014 DM de synthèse 2 22 année 20/204 DM de synthèse 2 Exercice Soit f la fonction représentée cicontre.. Donner l'ensemble de définition de la fonction f. 2. Donner l'image de 4 par f.. a. Donner un nombre qui n'a qu'un seul

Plus en détail

Barycentre. G est le barycentre des points pondérés (A ; a) et (B ; b) si, et seulement si, pour tout point M du plan ou de l espace on a : a MA

Barycentre. G est le barycentre des points pondérés (A ; a) et (B ; b) si, et seulement si, pour tout point M du plan ou de l espace on a : a MA Barycentre Objectif : recherche du point d équilibre ; utilisation des barycentres pour réduire des écritures vectorielles ; recherche du lieu d un point ; étude de configurations Rappel : On donne deux

Plus en détail

Le déterminant dans le plan

Le déterminant dans le plan 1 1994-95 Le déterminant dans le plan Leçon (supprimée en 1993): Définition et propriétés du déterminant de deux vecteurs du plan. Expression dans une base orthonormée. Applications géométriques. Je propose:

Plus en détail

CH1 Géométrie : Calcul vectoriel 2 ème Sciences Septembre 2009

CH1 Géométrie : Calcul vectoriel 2 ème Sciences Septembre 2009 CH1 Géométrie : Calcul vectoriel 2 ème Sciences Septembre 2009 A. LAATAOUI Rappel et compléments : Définition : Soient (A, B) et (C, D) deux bipoints du plan tels que les segments [AD] et [BC] ont.., alors

Plus en détail