PREDIM 21 novembre 2013 / L IGN et la cartographie de la mobilité / Michel Ségard Directeur des programmes civils. ign.fr

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PREDIM 21 novembre 2013 / L IGN et la cartographie de la mobilité / Michel Ségard Directeur des programmes civils. ign.fr"

Transcription

1 PREDIM 21 novembre 2013 / L IGN et la cartographie de la mobilité / Michel Ségard Directeur des programmes civils ign.fr

2 UN NOUVEAU CONTEXTE UNE HISTOIRE TRÈS RICHE Près de 350 ans d histoire ont forgé la culture de l IGN C est un capital qui doit être entretenu, développé et valorisé L IGN a su s adapter aux évolutions de besoins, de technologies et de contexte UN CONTEXTE EN TRÈS FORTE EVOLUTION L évolution des technologies n a jamais été aussi forte et rapide L information géographique a investi tous les segments de la société L information géographique devient l affaire de multinationales Le phénomène d open data suscite un engouement croissant Les mouvements collaboratifs se développent de manière exponentielle La décentralisation multiplie les autorités dépositaires de missions de service public Les politiques publiques nécessitent des données transversales cohérentes et de référence

3 UN NOUVEAU CONTEXTE UN STATU QUO QUI NE PEUT ÊTRE MAINTENU UNE MUTATION INDISPENSABLE Passer d une logique descendante ("Top Down") à une logique axée sur les besoins ("Bottom Up") Passer d une posture commerciale à une approche adaptée au service public S intégrer dans le collectif des autorités publiques Élargir le rôle de producteur de données à celui de diffuseur de données et d offreur de services UNE VISION STRATÉGIQUE L IGN, composante de la souveraineté et de l indépendance nationale L IGN, opérateur de référence auprès des différents acteurs publics L IGN, producteur de données et de services définis en fonction des besoins et des usages en matière d information géographique et forestière

4 VERS UN NOUVEAU POSITIONNEMENT QUI SE DÉCLINE EN QUATRE ACTIVITES STRUCTURANTES Produire des connaissances, des compétences et des innovations industrielles dans le domaine de la géomatique, en propre ou en partenariat/accompagnement Spécifier, produire ou agréger des données et des référentiels faisant autorité sur la géodésie, la géolocalisation et les ressources/écosystèmes forestiers, à des fins tant civiles que militaires Stocker (héberger le cas échéant), gérer et diffuser des données multithématiques produites par l IGN ou provenant d autres acteurs, contrôlées et mises en cohérence par l IGN Développer, en propre ou en partenariat/accompagnement, des services d accès aux données et de croisement ou de traitement d informations pour les professionnels et les particuliers ET CONFÈRE À L IGN UN ROLE ET UNE RESPONSABILITÉ ACCRUS Gouvernance d un ensemble de données et de services géo localisés, qualifiés et actualisés, adaptés au besoin, apportant la compréhension du territoire et aidant à sa gestion à différentes échelles, avec une approche de partenariat public et d émergence d une filière industrielle.

5 De la route à l intermodalité Seattle octobre 2011

6 Des réponses peu satisfaisantes

7 à décliner dans les transports Spécifier les référentiels, organiser l information Un référentiel structurant: les PK/PR Des données de navigation (mais pas de données de guidage) Des données sur les chemins carrossables et les modes doux offrir des plateformes support pour les acteurs des transports: le geoportail Des données de qualité mais partielles, disparates et dispersées à mettre à disposition de tous Développer et favoriser la création de services grand public comme professionnel Intermodalité, transport de marchandise, desserte forestière, modes doux, tarification, estimation des coûts de transport, GES,

8 des services de reference Offrir DES services de référence: L exemple du géoportail de l urbanisme Community sourcing et crowd sourcing Les contraintes sur les voies publiques (barrières de dégel, tonnage, transports exceptionnels, ) La diffusion de la réglementation

9 L IGN vers l open data L institut est favorable au partage des données Une mutualisation des investissements des acteurs publics, ETALAB Un levier de développement économique national et local Des enjeux importants dans la mise à jour des données Quel modele economique? Comment produire les référentiels géographiques? Aucun des acteurs de l information géographique gratuite ou open data n a produit seul l information géographique socle Les «grands» du secteur ont dépensé des fortunes pour acquérir les données de l IGN. Fallait-il les donner? A qui profite le modèle économique de la gratuité? Quel rôle pour un institut public? Quel financement? Garantir la neutralité et le respect de la vie privée Des référentiels publics de description du territoire et une tarification progressive

10 MERCI DE VOTRE ATTENTION ign.fr

COMITÉ DIRECTEUR SITG

COMITÉ DIRECTEUR SITG ign.fr COMITÉ DIRECTEUR SITG VISITE IGN CENTRE-EST François PERRUSSEL-MORIN Directeur interrégional ign.fr SOMMAIRE Le statut de l IGN Evolution du contexte de l information géographique Les missions de

Plus en détail

Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif

Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif Acheter ou louer: Acheter ou louer: du SIG propriétaire au SIG partagé et collaboratif SOMMAIRE DE LA PRESENTATION Vocabulaire Le SIG propriétaire (local) La notion de partage Les enjeux du partage La

Plus en détail

UNE BASE ADRESSE NATIONALE?

UNE BASE ADRESSE NATIONALE? UNE BASE ADRESSE NATIONALE? RÉFÉRENCE UNIQUE NATIONALE ign.fr La Poste et l IGN ont chacun une base adresse, avec une mise en commun minimale. perte d efficacité adresses parfois erronées (et incohérentes)

Plus en détail

Les modèles d affaires : cœur des stratégies dans les industries de contenu

Les modèles d affaires : cœur des stratégies dans les industries de contenu LES MODÈLES ÉCONOMIQUES DU LIVRE ET LE NUMÉRIQUE 15 JUIN 2010 Les modèles d affaires : cœur des stratégies dans les industries de contenu P-J. Benghozi (Ecole polytechnique CNRS) Pierre-Jean.Benghozi@polytechnique.edu

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Veille, intelligence économique et territoriale

Veille, intelligence économique et territoriale Offre de stage 2016 Veille, intelligence économique et territoriale Décembre 2015 SOMMAIRE Contexte 3 Descriptif du stage 4 Objectifs du stage 5 Plan d actions, Avancées attendues et Production (livrables)

Plus en détail

Accélérer les projets de géoservices des PME. Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014

Accélérer les projets de géoservices des PME. Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014 ign.fr En partenariat avec Accélérer les projets de géoservices des PME 1 ère ÉDITION JUILLET 2014 Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014 Nicolas Lambert (IGN) Eric Dubois (Cap Digital) LE PROGRAMME

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Le websig FFRandonnée :

Le websig FFRandonnée : Le websig FFRandonnée : un outil de référence dédié à la gestion des itinéraires de randonnée De nouvelles compétences à acquérir pour les bénévoles Outils ESRI utilisés : ArcGIS Desktop Standard ArcGIS

Plus en détail

L Observatoire National des Risques Naturels (ONRN)

L Observatoire National des Risques Naturels (ONRN) L Observatoire National des Risques Naturels (ONRN) Mettre en réseau, partager et échanger les connaissances Le projet d un Observatoire National des Risques Naturels (ONRN) résulte d une volonté commune

Plus en détail

Le projet «Assistant de gestion polyvalent pour TPE/PME»

Le projet «Assistant de gestion polyvalent pour TPE/PME» Le projet «Assistant de gestion polyvalent pour TPE/PME» Le contexte (UE) PME = Moins de 250 salariés, CA < 50 M, Trois types : Ø Micro entreprises, moins de 10 salariés, Ø Petites entreprises, moins de

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Plan Stratégique Géomatique pour la Wallonie :

Plan Stratégique Géomatique pour la Wallonie : Plan Stratégique Géomatique pour la Wallonie : Atelier de préparation Atelier 6 : Gouvernance DÉPARTEMENT DE LA GÉOMATIQUE 1 Présentation de l atelier Présentation des objectifs et fonctionnement de l

Plus en détail

Modèles économiques pour les nouveaux services à la mobilité

Modèles économiques pour les nouveaux services à la mobilité Modèles économiques pour les nouveaux services à la mobilité Quels enseignements tirer de l appel à manifestation d'intérêt (AMI) «mobilité quotidienne et acheminement final des marchandises»? Mathieu.chassignet@ademe.fr

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS

ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANIMATEUR DE JEUNES SAPEURS-POMPIERS 1 Finalité de la formation Le référentiel de formation a pour objet de décrire le parcours à suivre par l apprenant pour acquérir

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Comment mettre l innovation au cœur de votre entreprise?

Comment mettre l innovation au cœur de votre entreprise? 1 Comment mettre l innovation au cœur de votre entreprise? Réfaat Chaabouni Salon de la création d entreprises Tunis 17-18 Octobre 2008 2 L innovation est synonyme de changement C est au sens large du

Plus en détail

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE U n i v e r s i t é d e l a M é d i t e r r a n é e F a c u l t é d e s S c i e n c e s E c o n o m i q u e s e t d e G e s t i o n M a s t e r E c o n o m i e, P o l i t i q u e e t G e s t i o n P u

Plus en détail

Le réseau régional des acteurs du paysage

Le réseau régional des acteurs du paysage Le réseau régional des acteurs du paysage Adrien COUTANCEAU / Geoffrey QUIGNON Service Nature Eau et Paysage Le 4 décembre 2014 www.picardie.developpementdurable.gouv.fr Déroulement Définitions Pourquoi

Plus en détail

Le manager transversal

Le manager transversal Le 29 septembre 2009 Le manager transversal Au cœur des organisations matricielles C1 Les enjeux actuels de la transversalité 2 Diapositive 2 C1 Doc expertise - Chapitre A CEGOS-FRANCE; 20/10/2008 L émergence

Plus en détail

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Contexte La région Midi-Pyrénées bénéficie d un patrimoine naturel exceptionnel. Il faut toutefois constater un déficit de connaissance

Plus en détail

ÉMERGENCE DESIGN. 2eme RENCONTRE DES DESIGNERS. lundi 02 décembre 2013

ÉMERGENCE DESIGN. 2eme RENCONTRE DES DESIGNERS. lundi 02 décembre 2013 ÉMERGENCE DESIGN 2eme RENCONTRE DES DESIGNERS lundi 02 décembre 2013 POURQUOI LA CANTINE NUMÉRIQUE? Un lieu d animation, d échanges, d expérimentation des usages Un espace de travail collaboratif en réseau

Plus en détail

Séminaire de lancement RH PME

Séminaire de lancement RH PME Séminaire de lancement RH PME Mercredi 27 mars 2013 Maison des Entreprises de l Ouest Lyonnais Eléments d Introduction Répondre aux attentes RH recueillies à l échelle du territoire dans le cadre du projet

Plus en détail

Projet de système d information géographique partagé pour la gestion intégrée de l Estuaire de Seine (partie aval)

Projet de système d information géographique partagé pour la gestion intégrée de l Estuaire de Seine (partie aval) Valor IG IFREMER Nantes 21.03.2006 Ensemble, comprendre l estuaire Appel à projets pour un développement équilibré des territoires littoraux par une gestion intégrée des zones côtières GIZC Projet de système

Plus en détail

Accélérer les projets de géoservices des PME

Accélérer les projets de géoservices des PME ign.fr En partenariat avec Accélérer les projets de géoservices des PME 1 ère ÉDITION JUILLET 2014 Nicolas Lambert (IGN) Carlos Cunha (Cap Digital) LE CONTEXTE GÉNÉRAL L INNOVATION À L IGN UNE HISTOIRE

Plus en détail

PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC

PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC PROGRAMME DÉTAILLÉ DU BTS MUC I - Gestion de la relation commerciale MODULE 1 : LA RELATION COMMERCIALE ET SON CONTEXTE La relation commerciale et les unités commerciales L unité commerciale physique La

Plus en détail

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR PRESENTATION 2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR L ECO-RESPONSABILITE Les actions soutenues

Plus en détail

Belgrand: un Grand Equipement pour l utilisation des Bases de Données

Belgrand: un Grand Equipement pour l utilisation des Bases de Données Belgrand: un Grand Equipement pour l utilisation des Bases de Données Olivier Bonin et Jean-Paul Hubert Projet EQUIPEX et DRI du PRES Université Paris Est porté par l INRETS Grand Equipement pour les SHS

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire

EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire EcoSenS : système partenarial de développement de l Economie sociale et solidaire Parler d économie sociale et solidaire n est plus aujourd hui ni une incongruité, ni une affirmation écoutée avec commisération

Plus en détail

Information géographique: mode d'emploi!

Information géographique: mode d'emploi! Information géographique: mode d'emploi! " Comment décrire et documenter ses données? " Journées d animation CIGAL ~ 19 avril 2012 Maison de la Région Alsace Strasbourg Amphithéâtre Rez-de-chaussée Qu

Plus en détail

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST)

Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Document élaboré par la Commission Enseignement Supérieur du CNESST. Référentiel Bases Essentielles en Santé et Sécurité au Travail (BES&ST) Ce référentiel rassemble des compétences de base en santé et

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

L INSTITUT NATIONAL DE L INFORMATION GÉOGRAPHIQUE ET FORESTIÈRE UN ACTEUR DU NUMÉRIQUE AU SERVICE DES TERRITOIRES

L INSTITUT NATIONAL DE L INFORMATION GÉOGRAPHIQUE ET FORESTIÈRE UN ACTEUR DU NUMÉRIQUE AU SERVICE DES TERRITOIRES L INSTITUT NATIONAL DE L INFORMATION GÉOGRAPHIQUE ET FORESTIÈRE UN ACTEUR DU NUMÉRIQUE AU SERVICE DES TERRITOIRES UN OPÉRATEUR DE RÉFÉRENCE L Institut national de l information géographique et forestière

Plus en détail

Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce

Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce Commission e-entreprise de la CGEM : le pari de la labellisation des sites e-commerce 7 mars 203 Mehdi KETTANI Vice-président de la Commission R&D, e-entreprise et relation avec l Université Commission

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES La présente convention est conclue entre : AMILOR Association des Missions Locales de Lorraine 10 rue Mazagran BP 10676 54063 Nancy Cedex Représentée par Gilles DEVRET

Plus en détail

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Support de présentation - Animation n 1 Guide «Structurer une offre territoriale d accompagnement des petites et moyennes associations employeuses»

Plus en détail

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE Chantal LAMEYNARDIE Consultante chef de projets RH - Groupe MONPLAISIR Quelles compétences pour

Plus en détail

LE GUIDE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL POUR LE N+1

LE GUIDE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL POUR LE N+1 Pôle Ressources Humaines Service Formation des Personnels Gestion des compétences Anne-Sophie LECLERCQ LE GUIDE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL POUR LE N+1 MAI-JUIN 2011 Entretiens professionnels Lille 1-2011

Plus en détail

Collège des Professionnels de. Dr Eliane ABRAHAM Vice Présidente du CGL 04 juin 2013 Villers-Lès-Nancy

Collège des Professionnels de. Dr Eliane ABRAHAM Vice Présidente du CGL 04 juin 2013 Villers-Lès-Nancy Collège des Professionnels de Gériatrie en Lorraine PRESENTATION Dr Eliane ABRAHAM Vice Présidente du CGL 04 juin 2013 Villers-Lès-Nancy Historique Le Collège des Gériatres Lorrains créé le 03/12/2004...

Plus en détail

Le «quadrilogue», outil de concertation multiacteurs pour une gouvernance durable des services de base

Le «quadrilogue», outil de concertation multiacteurs pour une gouvernance durable des services de base Le «quadrilogue», outil de concertation multiacteurs pour une gouvernance durable des services de base Rencontre entre acteurs financés sur le programme thématique ANE/AL de l'ue: «Décentralisation et

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois Youenn HUON, directeur Le Pays du Grand Bergeracois Le Pays du Grand Bergeracois Le paysage intercommunal

Plus en détail

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur 1 CIGREF 2010 La contribution des SI à la création de valeur Michel DELATTRE Directeur des Systèmes d Information du Groupe La Poste Administrateur du CIGREF CIGREF 2 Créé en 1970 Association de Grandes

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

LE PARC TERTIAIRE ANCIEN : UN POTENTIEL À RÉINVESTIR. Jeudi 19 septembre 2013

LE PARC TERTIAIRE ANCIEN : UN POTENTIEL À RÉINVESTIR. Jeudi 19 septembre 2013 LE PARC TERTIAIRE ANCIEN : UN POTENTIEL À RÉINVESTIR Jeudi 19 septembre 2013 Le parc de bureau : un enjeu urbain Des défis à relever pour répondre au développement de l aire urbaine de Toulouse Évolution

Plus en détail

Démarche Système Global d Information

Démarche Système Global d Information Démarche Système Global d Information Alain Mayeur Quelle démarche pour le SI? UNR et UNT Espace Numérique de Travail PRES SYSTEME D INFORMATION Ministère LRU Modernisation Innovation Pédagogique Société

Plus en détail

Présentation du SINP. DGALN/DEB/PEM4 mai 2014

Présentation du SINP. DGALN/DEB/PEM4 mai 2014 Présentation du SINP DGALN/DEB/PEM4 mai 2014 1 Sommaire Présentation du SINP, finalités et organisation Les points-clefs du nouveau protocole Les outils du SINP Les réalisations du SINP 2 Finalité du SINP

Plus en détail

Commission Animation territoriale - CNIG 25 juin 2014. ign.fr

Commission Animation territoriale - CNIG 25 juin 2014. ign.fr ign.fr La mise à jour collaborative des bases de données Articulation IDG et IGN Valérie Couéraud IGN / Direction des programmes civils / Service Appui aux politiques publiques ign.fr Une histoire ancienne

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

Projet. d espace de coworking. À Combronde / Puy-de-Dôme

Projet. d espace de coworking. À Combronde / Puy-de-Dôme Projet d espace de coworking À Combronde / Puy-de-Dôme CONTACT Si vous souhaitez nous rejoindre dans ce projet, nous sommes à votre disposition pour en discuter et vous apporter tout complément d information.

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Liste des activités visées par le diplôme, le titre ou le certificat RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER Spécialité MANAGEMENT DU SPORT Autorité responsable de la certification (cadre 2) Qualité du(es) signataire(s) de la certification

Plus en détail

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS.

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS. Dans la période actuelle, sous l impulsion des nouvelles lois et pour accomplir leurs nouvelles missions, notamment dans le cadre de la décentralisation, les collectivités territoriales font face à un

Plus en détail

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Pyrénées. Présentation des Guides méthodologiques m de prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi 1ère JOURNEE TECHNIQUE «SCoT ET BIODIVERSITE»

Plus en détail

CARTOGRAPHIE LIBRE ET CITOYENNE Journée technique 6 novembre 2013

CARTOGRAPHIE LIBRE ET CITOYENNE Journée technique 6 novembre 2013 CARTOGRAPHIE LIBRE ET CITOYENNE Journée technique 6 novembre 2013 POLITIQUE DE DIFFUSION DES DONNEES IGN François PERRUSSEL-MORIN Directeur interrégional centre-est ign.fr Sommaire Le statut et les missions

Plus en détail

Formation hybride et à distance : innovations francophones Centre for literacy, Webinaire du 21 mai 2015

Formation hybride et à distance : innovations francophones Centre for literacy, Webinaire du 21 mai 2015 Formation hybride et à distance : innovations francophones Centre for literacy, Webinaire du 21 mai 2015 Usages du numérique en formation des personnes en situation d illettrisme en France : Développements

Plus en détail

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard Conserver un client coûte 5 X moins cher que d en acquérir un nouveau Diapositive 3 Constat Les clients évoluent Moins fidèles, moins d attachement

Plus en détail

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé»

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Evolution prospective des métiers et recommandations en matière de ressources humaines Version du 17 janvier BPI 37, rue du Rocher 75008 Paris France Tel:

Plus en détail

Le CRAIG. Pays de Saint-Flour Haute Auvergne 28 avril 2015

Le CRAIG. Pays de Saint-Flour Haute Auvergne 28 avril 2015 Le CRAIG Pays de Saint-Flour Haute Auvergne 28 avril 2015 Un groupement d intérêt public Membres fondateurs : Etat Conseil régional d Auvergne Conseil généraux (4) Agglomérations (6) Institut National

Plus en détail

Les apports du C2i pour l insertion professionnelle

Les apports du C2i pour l insertion professionnelle ! Les apports du C2i pour l insertion professionnelle Journée d études Par Nicolas Postec DGESIP- Chargé de la coordination des C2i 28 mars 2012 Le C2i et l insertion professionnelle Le C2i permet il de

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS 2009 CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS SE DISTINGUER PAR LES COMPETENCES Signe Distinctif accompagne les cabinets d avocats pour développer de nouvelles compétences professionnelles indispensables

Plus en détail

Termes de référence du groupe de travail «Finance carbone»

Termes de référence du groupe de travail «Finance carbone» Termes de référence du groupe de travail «Finance carbone» 1 Contexte et justification du groupe de travail 1.1 Présentation de la Plateforme : Re-Sources est une Plateforme pourlapromotiondela valorisation

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

La nouvelle version du réseau social Ecovibio

La nouvelle version du réseau social Ecovibio La nouvelle version du réseau social Ecovibio Ecovibio a le plaisir de vous annoncer la sortie de la nouvelle version du site du réseau social de l éco-habitat, dont nous vous invitons à découvrir les

Plus en détail

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Prévention et gestion des risques et des territoires: application opérationnelle au niveau local et à grande échelle dans une

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME DE SERVICE PUBLIC 2014 DE L IGN

PRÉSENTATION DU PROGRAMME DE SERVICE PUBLIC 2014 DE L IGN PRÉSENTATION DU PROGRAMME DE SERVICE PUBLIC 2014 DE L IGN Commission Animation territoriale CNIG 28/01/2014 Marie-Louise ZAMBON IGN (chef du service des programmes à la direction des programmes civils

Plus en détail

Notre approche E-Learning

Notre approche E-Learning Notre approche E-Learning Propager le SAVOIR Introduction Leader en ingénierie pédagogique multimodale en Tunisie, Elearning Tunisie propose une offre de formation variée et multi-supports associant aux

Plus en détail

Ageas France. Votre partenaire en assurance

Ageas France. Votre partenaire en assurance Ageas France Votre partenaire en assurance Edito Ageas France est une société d assurance française, filiale du Groupe Ageas. Ageas est un groupe d assurance international riche de plus de 180 années d

Plus en détail

Programme National pour la Sécurité des Patients

Programme National pour la Sécurité des Patients Programme National pour la Sécurité des Patients Isabelle Martin Marie-France Angelini Tibert Cellule de coordination des vigilances et des risques liés aux soins Nathalie Lugagne Delpon responsable pôle

Plus en détail

De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte. Samir ALLAL Tunis-Mai 2012

De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte. Samir ALLAL Tunis-Mai 2012 De la croissance destructrice de l environnement à l économie verte Samir ALLAL Tunis-Mai 2012 Plan de l'exposé 1. La question de l économie verte ne peut être traitée indépendamment des relations Nord/Sud,

Plus en détail

VISIO. Un nouveau service de mise à disposition des données. Séminaire Open Data en Agriculture 12 novembre 2013

VISIO. Un nouveau service de mise à disposition des données. Séminaire Open Data en Agriculture 12 novembre 2013 VISIO Un nouveau service de mise à disposition des données Séminaire Open Data en Agriculture 12 novembre 2013 Sommaire Contexte et enjeux Architecture du système d information économique Périmètre et

Plus en détail

Transformation digitale

Transformation digitale La plateforme bancaire internationale. Pour chaque métier. décembre 2015 Transformation digitale Les défis de la distribution bancaire Par Olivier Cruanès, Responsable Marketing SOMMAIRE 1 La révolution

Plus en détail

Exemples concrets d animation territoriale des CRPF CRPF Aquitaine

Exemples concrets d animation territoriale des CRPF CRPF Aquitaine Exemples concrets d animation territoriale des CRPF CRPF Aquitaine 1 er octobre 2014 Colloque Mobilisons-nous, mobilisons mieux! MOVAPRO Expérimentation Aquitaine Limousin Normandie MObiliser du bois supplémentaire

Plus en détail

Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche

Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche Rappel Le «Prix Recherche» a pour objectif de créer et de diffuser des «supports d application 1» à destination des acteurs de terrain 2 pour que

Plus en détail

Recrutement souhaité le plus tôt possible date limite de candidature : 27 avril 2014

Recrutement souhaité le plus tôt possible date limite de candidature : 27 avril 2014 FICHE DE POSTE Intitulé du poste : Chargé (e) de mission auprès du directeur de l administration générale et des finances «Administration fonctionnelle, cartographies et outils de pilotage» N VISIO poste

Plus en détail

14 novembre 2014 - Dossier de presse

14 novembre 2014 - Dossier de presse Administrateur Général des Données 14 novembre 2014 - Dossier de presse Acteurs publics et société civile s associent pour la constitution d une Base Adresse Nationale (BAN) collaborative Le 14 novembre

Plus en détail

chaire management des pôles et des services en milieu hospitalo-universitaire

chaire management des pôles et des services en milieu hospitalo-universitaire chaire management des pôles et des services en milieu hospitalo-universitaire formation management des pôles en milieu hospitalier session 2014-2015 en réponse au décret n 201-656 du 11 juin 2010 formation

Plus en détail

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise

Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise En convention avec la chaire Ecole Polytechnique Thales «Ingénierie des systèmes complexes» Aligner le SI sur la stratégie de l entreprise Etude de cas: Transformation d un Système d Information Philippe

Plus en détail

DVF Pôle métier cadastre 26 mars 2013

DVF Pôle métier cadastre 26 mars 2013 DVF Pôle métier cadastre 26 mars 2013 1. Qu est ce que DVF? 26/03/2013 2 DVF Contexte : Article L.135 B du Livre des procédures fiscales : «L administration fiscale transmet gratuitement ( ) les éléments

Plus en détail

L atlas numérique de Mayotte. Said SAID HACHIM, Doctorant GRED/IRD, Montpellier III

L atlas numérique de Mayotte. Said SAID HACHIM, Doctorant GRED/IRD, Montpellier III L atlas numérique de Mayotte. Plan de l intervention Rappel d un Atlas L avenir de l atlas papier la Base de données Mayrisque. l atlas numérique de Mayotte. Qu est ce qu un atlas Origine de mot L atlas

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création, MEJT

Plus en détail

La démarche d intelligence économique

La démarche d intelligence économique PROGRAMME D APPUI AU COMMERCE ET À L INTÉGRATION RÉGIONALE Un programme financé par l Union européenne RENFORCEMENT DE LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES ET INTELLIGENCE ECONOMIQUE MARINA SAUZET CONSULTANTE

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Valorisez vos produits agroalimentaires avec la marque collective «So Goût» portée par le Réseau Gesat 1 Sommaire Pourquoi avoir créé la marque «So Goût»? Quels sont les

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

PROCESSUS INTERFACE «BUSINESS FRANCE» (COSPE)

PROCESSUS INTERFACE «BUSINESS FRANCE» (COSPE) Données d entrée du processus : Fiches projet business France, conf /call nationale hebdomadaire PROCESSUS INTERFACE «BUSINESS FRANCE» (COSPE) 1 2 3 Etude des fiches projets «Business France», avec pré-analyse

Plus en détail

Mise en œuvre d une d 3D à la Ville du Havre. Olivier Banaszak Service SIGU - Ville du Havre

Mise en œuvre d une d 3D à la Ville du Havre. Olivier Banaszak Service SIGU - Ville du Havre Mise en œuvre d une d maquette 3D à la Ville du Havre Olivier Banaszak Service SIGU - Ville du Havre 1 Le Havre et son agglomération 2 L agglomération havraise 17 communes 202 km² 250.000 habitants un

Plus en détail

IGN / DIRNE / DNP. ign.fr

IGN / DIRNE / DNP. ign.fr IGN / DIRNE / DNP ign.fr MISE À JOUR DES RÉFÉRENTIELS GÉOGRAPHIQUES DIRECTION INTERRÉGIONALE NORD-EST 20 JANVIER 2015 IGN / DIRNE / DNP ign.fr PLAN DE LA PRÉSENTATION MISSIONS ET ORGANISATION PROCESSUS

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 La franche-comté, une région grande par ses talents Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 PRÉFET DE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE,

Plus en détail

Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie?

Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie? Comment aller vers la sobriété et l efficacité énergétique dans l industrie? Sommaire 1. Etat des lieux 2. Leviers pour aller vers la sobriété et l efficacité énergétique 3. Zoom sur quelques propositions

Plus en détail

Rôle et missions du Cluster Ecobuild Le réseau des acteurs bruxellois de l éco-construction

Rôle et missions du Cluster Ecobuild Le réseau des acteurs bruxellois de l éco-construction Rôle et missions du Cluster Ecobuild Le réseau des acteurs bruxellois de l éco-construction Soutien des professionnels de l éco-construction & Stimulation du secteur de la construction OÙ EN EST L ECO-CONSTRUCTION

Plus en détail