MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE"

Transcription

1 MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Direction générale de l Aviation civile Paris, le 26 juin 2013 PROJET DE DECISION RELATIVE AUX NOUVEAUX DROITS DE TRAFIC ENTRE LA FRANCE ET LE SENEGAL 1. Procédure A la suite des négociations bilatérales franco-sénégalaises sur les services aériens des 19 et 20 septembre 2012, les autorités françaises peuvent désigner un ou plusieurs transporteurs aériens communautaires établis en France afin d exploiter au total quatorze fréquences hebdomadaires, avec tout type d appareil, pour des services passagers réguliers entre tous points en France et tous points au Sénégal, à l exception de la liaison Paris Dakar. Conformément aux dispositions du règlement (CE) n 847/2004 du 29 avril 2004 du Parlement européen et du Conseil et à l arrêté du 22 janvier 2007 relatif à l autorisation d exploitation des services aériens réguliers entre la France et les pays situés hors de l Union européenne par des transporteurs aériens communautaires établis en France, ces nouveaux droits de trafic ont fait l objet d une publicité au Journal officiel de la République française le 9 octobre Au cours de la période de dépôt de candidature par les transporteurs aériens communautaires établis en France souhaitant exploiter des services aériens réguliers sur ces liaisons, qui s est achevée le 24 octobre 2012, quatre compagnies, Aigle Azur, Air Méditerranée, Transavia France et XL Airways France, ont déposé auprès de la direction générale de l aviation civile une demande d obtention de ces nouveaux droits. Ces demandes ont été examinées en application de l arrêté du 22 janvier 2007, au regard des critères mentionnés dans son article Présentation synthétique des demandes Le tableau ci-dessous résume les candidatures déposées par les quatre compagnies qui représentent, pour le démarrage des services, un total de 31 fréquences hebdomadaires sur neuf liaisons, auxquelles s ajoute la liaison Strasbourg Dakar pour laquelle la compagnie Transavia France a fait part de son intérêt sans déposer de projet d exploitation. 50, rue Henry Farman Paris cedex 15 Tél : +33 (0)

2 Lyon Dakar Marseille Dakar Nantes Dakar Aigle Azur Air Méditerranée Transavia France 2/7 en A320 (174 s.) 1/7 en B738 Hiver 2012/13 2/7 en A320 (174 s.) Hiver 2012/13 Eté /7 direct +1/7 via Marseille en B738 1/7 +1/7 de Lyon en B738 1/7 + 1/7 via Toulouse en B738 XL Airways France 2/7 via Toulouse en B738 2/7 en B738 Toulouse Dakar 1/7 en A320 (174 s.) Hiver 2012/13 + 1/7 via Toulouse 1/7 de Nantes en B738 2/7 via Lyon en B738 Bordeaux Dakar +1/7 de Nantes 1/7 de Lille en B738 Strasbourg Dakar +1/7 de Lille Intérêt Brest Dakar 1/7 en A321 (186 s.) Lille Dakar 1/7 + 1/7 via Bordeaux en B738 Paris Cap Skirring Paris Saint-Louis 1/7 en A321 (186 s.) +1/7 via Bordeaux 2/7 via Saint-Louis en B738 Hiver 13/14 10 vols en B738 2/7 à compter de l 2

3 3. Analyse du marché Le tableau suivant présente le trafic direct et indirect observé entre la France et le Sénégal en 2011, sur les liaisons sur lesquelles des transporteurs ont présenté des demandes (il n a pas été identifié de trafic en 2011 sur la liaison Paris Saint-Louis). Le trafic indirect est établi à partir des statistiques MIDT pour Trafic 2011 (passagers) Direct Indirect Total Equivalent fréquences hebdo 185 sièges Lyon Dakar ,3 Marseille Dakar ,3 Nantes Dakar ,8 Toulouse Dakar ,5 Bordeaux Dakar ,2 Paris Cap Skirring ,6 Strasbourg Dakar ,2 Brest Dakar ,2 Lille Dakar ,0 La compagnie Air Méditerranée a exploité la quasi-totalité du trafic direct sur ces liaisons entre la France et le Sénégal, à l exception des deux liaisons Nantes Dakar et Paris Cap Skirring. La compagnie Europe Airpost a exploité une part significative du trafic direct de la première liaison, Transavia France et XL Airways France de la seconde. La dernière colonne rapporte le nombre de passagers total (direct et indirect) à la capacité équivalente à celle d un appareil de 185 places effectuant une rotation par semaine, représentatif des appareils que comptent utiliser les compagnies candidates (Boeing 737 ou Airbus A320/A321 entre 174 et 189 places). Les vols directs sont des vols non réguliers, au contraire d une très large partie des vols indirects. L exploitation de vols directs réguliers permettra sans aucun doute de développer le trafic sur l ensemble des liaisons ; une partie de ces passagers supplémentaires proviendra du report de passagers voyageant aujourd hui sur des services indirects. Pour ces raisons il peut être considéré que les flux passés directs et indirects donnent un bon ordre de grandeur des trafics que permettront les services réguliers. Les flux de trafic observés par le passé ne permettent pas d envisager sur toutes les liaisons une exploitation stable par plusieurs transporteurs en concurrence. De plus, les 14 fréquences disponibles sont insuffisantes pour que chaque transporteur exploite au moins une fréquence sur l ensemble des liaisons qu il souhaite desservir. Aussi, est-il décidé d autoriser deux transporteurs à exploiter des services réguliers sur les liaisons objet du présent appel à candidature dont le trafic annuel total (direct et indirect) observé en 2011 dépassait passagers (équivalent à la capacité de deux fréquences hebdomadaires toute l année au moyen d un appareil de 185 sièges), soit les liaisons Lyon Dakar et Marseille Dakar ; il est décidé de limiter l accès aux 8 autres liaisons à un seul transporteur. Ce principe permet à la fois de maximiser le nombre de liaisons exploitées et de limiter le risque qu un transporteur retenu pour exploiter une liaison y renonce du fait de la concurrence d un autre transporteur sur la même liaison. 3

4 4. Examen des candidatures au regard des critères de l article 7 de l arrêté du 22 janvier 2007 L analyse des critères fixés à l article 7 de l arrêté du 22 janvier 2007 basée sur les dossiers transmis fait apparaître les éléments suivants. - Satisfaction de la demande de transport aérien Les quatre dossiers transmis visent l ensemble de la clientèle régulière, et en particulier les clientèles touristique et affinitaire. Les quatre dossiers apparaissent donc de même qualité suivant ce critère, à l exception du cas de la liaison Paris Saint- Louis pour laquelle le dossier déposé par XL Airways France parait le meilleur au regard de ce critère, du fait d un engagement à exploiter pendant les vacances de Noël 10 vols supplémentaires avec aller ou retour à vide pour répondre à la sous-capacité existante lors des périodes de départs et retours de congés scolaires. - Politique tarifaire Les dossiers déposés par Air Méditerranée, Transavia France et XL Airways France sont cohérents avec la cible visée et prévoient un abaissement significatif des tarifs par rapport aux services réguliers exploités par le transporteur aérien désigné français entre Paris et Dakar. Cela devrait permettre de capter sur les liaisons directes une part significative du trafic aujourd hui acheminé de façon indirecte. Les prix moyens du coupon de ces trois compagnies sur les différentes liaisons sollicitées sont comparables et ces trois compagnies sont donc ex-æquo suivant ce critère. Le dossier transmis par Aigle Azur n explicite pas sa politique tarifaire. - Qualité du service Les dossiers déposés par les quatre compagnies ne présentent pas d éléments permettant de les différencier. Sur les deux liaisons où deux transporteurs peuvent être désignés en concurrence, Transavia France et XL Airways France propose des services avec une escale intermédiaire entre Lyon et Dakar, contrairement à Aigle Azur et Air Méditerranée. De même, Transavia France propose d exploiter les liaisons Nantes Dakar (contrairement à Air Méditerranée), et Lille Dakar avec des escales intermédiaires. XL Airways France propose de faire une escale à Saint-Louis pour desservir Cap Skirring, contrairement à Air Méditerranée, mais les caractéristiques de la piste de Cap Skirring ne semblent pas permettre une desserte directe à l aller et au retour. - Contribution à l offre d un niveau satisfaisant de concurrence Ce critère ne permet pas de différencier les dossiers déposés par les quatre compagnies, d autant qu aucun transporteur régulier n exploite encore les liaisons concernées. En revanche, comme indiqué ci-dessus, la procédure retenue consiste à maximiser les bénéfices en termes de nombre de liaisons exploitées en n envisageant un duopole que lorsque le trafic existant atteint un certain seuil. - Date prévue du début de l exploitation Au regard de ce critère, les dossiers des compagnies Air Méditerranée et Aigle Azur apparaissent les meilleurs sur les liaisons entre Lyon, Marseille, Toulouse, d une part, 4

5 Dakar, d autre part. S agissant des liaisons entre Bordeaux, Nantes, d une part, Dakar, d autre part ainsi qu entre Paris et Cap Skirring, le dossier déposé par Air Méditerranée apparait le meilleur. S agissant de la liaison Paris Saint Louis, le dossier déposé par XL Airways France apparait le meilleur. - Garanties offertes en matière de pérennité de l exploitation Les quatre dossiers ne présentent pas d éléments permettant de les différencier à cet égard. La compagnie Air Méditerranée dispose toutefois d une surface financière moins étendue que les trois autres compagnies aériennes candidates. A la différence de ces dernières, elle dispose en revanche d une longue expérience du marché non régulier sur cette destination qui a vocation à être capté par les services réguliers objet de la présente procédure. L engagement des tours opérateurs dont elle dispose déjà sur les liaisons qu elle sollicite limite ainsi significativement son exposition financière et donc le risque d une exploitation non pérenne. En conséquence, les quatre compagnies apparaissent sur un pied d égalité au regard de ce critère. - Développement de la part de marché du pavillon communautaire sur la relation francosénégalaise Les dossiers déposés par les quatre compagnies ne se différencient pas sur ce point, les modèles économiques qu elles souhaitent développer étant relativement proches et donc susceptibles de capter des parts de marché comparables, d autant plus que le pavillon sénégalais est absent de ces liaisons. - Performance environnementales des appareils utilisés, notamment en matière de nuisances sonores Les quatre compagnies envisagent d exploiter des appareils de modèles proches, monocouloirs d Airbus et Boeing de la génération en cours de production. Les quatre dossiers ne se différencient donc pas sur ce point. - Développement des correspondances offertes aux passagers Les dossiers déposés par les quatre compagnies ne présentent pas d éléments permettant de les différencier. En outre, la nature de la clientèle visée ne fait pas de ce critère une priorité. L article 7 de l arrêté du 22 janvier 2007 prévoit que des critères complémentaires peuvent être pris en compte à titre subsidiaire. En l occurrence, le critère subsidiaire d ancienneté de la demande parait pertinent à examiner dans le cadre de la présente procédure dans la mesure où le pavillon français sollicite de longue date le développement de services réguliers entre la France et le Sénégal. A cet égard, Air Méditerranée sollicite de façon active et récurrente depuis six ans la possibilité d effectuer des services réguliers sur les liaisons entre la province française et Dakar. De plus, la compagnie dispose depuis le 2 août 2007 d autorisations d exploitation de services réguliers entre Lyon, Nantes, Bordeaux, Toulouse, d une part, et Dakar, d autre part et depuis le 6 juin 2011 entre Marseille et Dakar ; son dossier apparait donc comme étant le meilleur au regard de ce critère. Pour sa part, le dossier de la compagnie XL Airways France apparait comme le meilleur au regard de ce critère s agissant de la liaison Paris Saint-Louis, la compagnie ayant sollicité le droit d exploiter des services réguliers sur cette liaison dès 2003 et étant autorisée à exploiter des services réguliers 5

6 sur cette liaison depuis le 22 octobre 2003 (la compagnie était alors dénommée «Société de transport aérien régional»). 5. Examen pour chacune des liaisons 5.1. Choix des transporteurs par liaison Compte tenu de l analyse ci-dessus, les demandes reçues pour chaque liaison font apparaître les éléments suivants : - Lyon Dakar et Marseille Dakar (deux transporteurs) Les quatre transporteurs candidats souhaitent exploiter ces deux liaisons. Aigle Azur et Air Méditerranée se distinguent en présentant les meilleurs dossiers s agissant de la capacité à démarrer rapidement leur exploitation, Air Méditerranée ayant de plus l expérience de ces deux dessertes en vols non réguliers et sa demande étant ancienne. Transavia France et XL Airways France ont le désavantage sur la liaison Lyon Dakar de proposer tout ou partie de leurs vols avec une escale intermédiaire. - Nantes Dakar et Bordeaux Dakar (un transporteur) Air Méditerranée et Transavia France souhaitent exploiter ces deux liaisons. Air Méditerranée se distingue de sa concurrente en présentant le meilleur dossier s agissant de la capacité à démarrer rapidement son exploitation, ayant l expérience de cette desserte en vols non réguliers et sa demande étant ancienne. En outre, Transavia France prévoit de desservir Nantes Dakar via une escale à Lille ce qui amoindrit la qualité du service qu elle propose de mettre en œuvre. - Toulouse Dakar (un transporteur) Les quatre transporteurs candidats souhaitent exploiter cette liaison. Aigle Azur et Air Méditerranée se distinguent en présentant les meilleurs dossiers s agissant de la capacité à démarrer rapidement leur exploitation. La demande d Air Méditerranée est cependant plus ancienne ; elle a en outre l expérience de cette desserte en vols non réguliers. Le dossier d XL Airways France est handicapé par le choix d une desserte via une escale à Lyon. - Paris Cap Skirring et Paris Saint-Louis (un transporteur) Air Méditerranée et XL Airways France souhaitent exploiter ces deux liaisons. Air Méditerranée se distingue de sa concurrente en présentant le meilleur dossier s agissant de la capacité à démarrer rapidement son exploitation. En revanche, XL Airways France bénéficie de l antériorité de sa demande pour la desserte de Saint- Louis. De même, le schéma de desserte d XL Airways France, intégrant une escale pour la desserte de Cap Skirring, parait plus réaliste. - Brest Dakar, Lille Dakar et Strasbourg Dakar (un transporteur) Un seul transporteur s est porté candidat sur chacune les liaisons Brest Dakar (Air Méditerranée) et Lille Dakar (Transavia France). Transavia France est la seule compagnie à avoir marqué un intérêt pour la liaison Strasbourg Dakar. 6

7 En conséquence de cette analyse, les candidatures suivantes des transporteurs sont retenues : - Lyon Dakar : Aigle Azur et Air Méditerranée ; - Marseille Dakar : Aigle Azur et Air Méditerranée ; - Nantes Dakar : Air Méditerranée ; - Bordeaux Dakar : Air Méditerranée ; - Toulouse Dakar : Air Méditerranée ; - Paris Cap Skirring : XL Airways France ; - Paris Saint-Louis : XL Airways France ; - Brest Dakar : Air Méditerranée ; - Lille Dakar : Transavia France ; - Strasbourg Dakar : Transavia France Répartition des fréquences La somme des fréquences hebdomadaires sollicitées pour le démarrage des services par l ensemble des compagnies retenues sur chacune des liaisons précitées est de 18 au total. Ce nombre est supérieur au maximum de 14 fréquences hebdomadaires prescrit par le cadre bilatéral. Aussi est-il décidé de maintenir le très faible nombre de fréquences demandé par Transavia France (1 au démarrage) et XL Airways France (2) et de réduire proportionnellement les 15 fréquences demandées par Aigle Azur et Air Méditerranée par rapport aux 11 fréquences restant disponibles, ce qui correspond à 3 fréquences pour Aigle Azur (4 x 11/15 = 2,93) et 8 fréquences pour Air Méditerranée (11 x 11/15 = 8,07). 6. Conclusion Par conséquent, le ministre chargé de l Aviation civile décide d allouer les droits de trafic disponibles entre la France et le Sénégal ainsi qu il suit : - Aigle Azur, à raison de trois fréquences hebdomadaires au total sur les liaisons Lyon Dakar et Marseille Dakar : - Air Méditerranée, à raison de huit fréquences hebdomadaires au total sur les liaisons entre Lyon, Marseille, Toulouse, Brest, Bordeaux et Nantes, d une part, et Dakar, d autre part ; - Transavia France, à raison d une fréquence hebdomadaire sur les liaisons Lille Dakar et Strasbourg Dakar ; - XL Airways France, à raison de deux fréquences hebdomadaires au total sur les liaisons Paris Cap-Skirring et Paris Saint-Louis. Cette décision donnera lieu à des arrêtés qui seront publiés au Journal Officiel de la République française. 7

AEROPORT FIGARI SUD CORSE

AEROPORT FIGARI SUD CORSE AEROPORT FIGARI SUD CORSE Bilan statistique de l'activité 2012 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 TRAFIC PASSAGERS COMMERCIAUX... 4 TRAFIC OBLIGATIONS DE SERVICE PUBLIC... 6 REPARTITION PAR TYPE DE TRAFIC... 7

Plus en détail

MESURES INCITATIVES. Création de nouvelles liaisons Accroissement de l offre sur les liaisons existantes

MESURES INCITATIVES. Création de nouvelles liaisons Accroissement de l offre sur les liaisons existantes MESURES INCITATIVES Création de nouvelles liaisons Accroissement de l offre sur les liaisons existantes L aéroport de Lorient Bretagne Sud répond aux objectifs d intérêt commun suivants : Limiter le désenclavement

Plus en détail

Perspectives et stratégies sur le transport aérien

Perspectives et stratégies sur le transport aérien Perspectives et stratégies sur le transport aérien Présenté par Ravoniharoson Voahangy, Directeur des affaires juridiques et économiques de l Aviation civile de Madagascar Commission de l Océan Indien

Plus en détail

Fiche pratique n 4 : la responsabilité des compagnies aériennes (22/07/09)

Fiche pratique n 4 : la responsabilité des compagnies aériennes (22/07/09) Fiche pratique n 4 : la responsabilité des compagnies aériennes (22/07/09) Surbooking (surréservation), perte des bagages, annulation des vols Les occasions de litiges avec les compagnies aériennes sont

Plus en détail

Eurotunnel Estimation du trafic potentiel 2020 (extrait)

Eurotunnel Estimation du trafic potentiel 2020 (extrait) Strategy Estimation du trafic potentiel 2020 (extrait) Décembre 2013 Synthèse (1/3) Contexte et objectif Le trafic ferroviaire voyageur dans le Tunnel Sous La Manche était de 9,91mpax en 2012, constitué

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 31 mars 2005 Délibération n 2005/115 Mise en place d'une procédure interne de passation des conventions publiques d'aménagement MM., La Cour

Plus en détail

DATE D'ENTRÉE EN VIGUEUR : 2013-12-27 TARIF INTERNATIONAL RÈGLE AC : 0090

DATE D'ENTRÉE EN VIGUEUR : 2013-12-27 TARIF INTERNATIONAL RÈGLE AC : 0090 DATE D'ENTRÉE EN VIGUEUR : 2013-12-27 TARIF INTERNATIONAL RÈGLE AC : 0090 TITRE/APPLICATION 70 REFUS D EMBARQUEMENT A) LORSQUE AIR CANADA EST DANS L IMPOSSIBILITÉ DE FOURNIR DES PLACES ANTÉRIEUREMENT CONFIRMÉES

Plus en détail

Décision n 09-DCC-65 du 30 novembre 2009 relative à la prise de contrôle exclusif de Tele2 Mobile par Omer Telecom Limited

Décision n 09-DCC-65 du 30 novembre 2009 relative à la prise de contrôle exclusif de Tele2 Mobile par Omer Telecom Limited RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 09-DCC-65 du 30 novembre 2009 relative à la prise de contrôle exclusif de Tele2 Mobile par Omer Telecom Limited L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt des opérateurs pour la nouvelle modalité d interconnexion sur le réseau fixe de France Télécom - Orange.

Appel à manifestation d intérêt des opérateurs pour la nouvelle modalité d interconnexion sur le réseau fixe de France Télécom - Orange. Appel à manifestation d intérêt des opérateurs pour la nouvelle modalité d interconnexion sur le réseau fixe de France Télécom - Orange. Période de la consultation : 23 mai 2012-14 juin 2012 Contacts :

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE 2012 LES QUATRE ETAPES La procédure complémentaire a pour but de mettre en relation les établissements qui ont encore des places vacantes et les candidats n ayant pas

Plus en détail

Décision n 09-DCC-74 du 14 décembre 2009 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Lovefrance SAS par la société Groupe Berto

Décision n 09-DCC-74 du 14 décembre 2009 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Lovefrance SAS par la société Groupe Berto RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 09-DCC-74 du 14 décembre 2009 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Lovefrance SAS par la société Groupe Berto L Autorité de la concurrence, Vu le dossier

Plus en détail

Règlement de la Consultation N 13-105-00-MP

Règlement de la Consultation N 13-105-00-MP MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Direction des Services Techniques Service des marchés publics 83316 GRIMAUD Tél: 0494556913 ACQUISITION D UN CAMION GRUE Date et heure limites de réception

Plus en détail

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas)

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) I. Le fonctionnement d un hub mondial 1. L un des sept premiers aéroports mondiaux Situé à 25 km

Plus en détail

MESURES D ADAPTATION DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE

MESURES D ADAPTATION DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE Le Ministère de la santé, de la famille Et des personnes handicapées. MESURES D ADAPTATION DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE Le ministre de la santé, de la famille

Plus en détail

AVIS N Init/2012/2 RENDU LE SAMEDI 12 MAI 2012

AVIS N Init/2012/2 RENDU LE SAMEDI 12 MAI 2012 AVIS N Init/2012/2 RENDU LE SAMEDI 12 MAI 2012 Avis remis d'initiative et recommandations Révision 2010 des Plans d Exposition au Bruit des aéroports wallons LF12-0067 1/5 Révision 2010 des Plans d Exposition

Plus en détail

BILAN A MI-PARCOURS SUR L APPLICATION DE LA CONVENTION AERAS «s assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé»

BILAN A MI-PARCOURS SUR L APPLICATION DE LA CONVENTION AERAS «s assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé» BILAN A MI-PARCOURS SUR L APPLICATION DE LA CONVENTION AERAS «s assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé» Comité consultatif du secteur financier Paris, mardi 18 novembre 2008 Assurance emprunteur

Plus en détail

La République dominicaine et les Etats-Unis en vol direct au départ de Marseille!

La République dominicaine et les Etats-Unis en vol direct au départ de Marseille! Communiqué de presse Nouveautés long-courrier au départ de l aéroport Marseille Provence 06 septembre 2012 La République dominicaine et les Etats-Unis en vol direct au départ de Marseille! Après les annonces

Plus en détail

Le 8 octobre 2002 N o du dossier : R-3491-2002 Demande de renseignements n o 1 de la Régie à Hydro-Québec-Distribution Page 1 de 12 QUESTION 1

Le 8 octobre 2002 N o du dossier : R-3491-2002 Demande de renseignements n o 1 de la Régie à Hydro-Québec-Distribution Page 1 de 12 QUESTION 1 Page 1 de 12 DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS N O 1 DE LA RÉGIE DE L ÉNERGIE (LA RÉGIE) RELATIVE À LA DEMANDE D AUTORISATION DE RÉALISER LE PROJET SYSTÈME D INFORMATION CLIENTÈLE (SIC) FONCTIONNALITÉS QUESTION

Plus en détail

CHARTE de REFERENCEMENT

CHARTE de REFERENCEMENT EUROMETROPOLE DE STRASBOURG Direction de l urbanisme, de l habitat et de l aménagement Service de l Habitat 1 parc de l Etoile 67076 STRASBOURG Cedex DIMINUTION DES LOGEMENTS VACANTS DU PARC PRIVE APPEL

Plus en détail

SIGNALE. Le ministre de l intérieur. Mesdames et messieurs les préfets Secrétariat général NOR/INT/A/02/00126/C

SIGNALE. Le ministre de l intérieur. Mesdames et messieurs les préfets Secrétariat général NOR/INT/A/02/00126/C DIRECTION GENERALE DE L ADMINISTRATION DIRECTION DES PERSONNELS, DE LA FORMATION ET DE L ACTION SOCIALE SOUS-DIRECTION DES PERSONNELS BUREAU DES PERSONNELS DE PREFECTURE SECTION C AFFAIRE SUIVIE PAR :

Plus en détail

Unité territoriale Dordogne 94, rue du Grand Prat - 19600 Saint-Pantaléon-de-Larche Tél : 05 55 88 02 00

Unité territoriale Dordogne 94, rue du Grand Prat - 19600 Saint-Pantaléon-de-Larche Tél : 05 55 88 02 00 Date d ouverture de l appel à projet : 1er octobre 2015 Date limite d envoi des dossiers de candidatures : 31 janvier 2016 Pour toutes questions : Délégation du bassin Atlantique-Dordogne Unité territoriale

Plus en détail

Appel à candidature pour la gestion et l exploitation de la «Buvettoparc»

Appel à candidature pour la gestion et l exploitation de la «Buvettoparc» AGGLOMERATION D AGEN DIRECTION DE L ENFANCE, DE L EDUCATION, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS 8, rue André Chénier CS 10190 47916 Agen cedex 9 Tél: 05.53.69.68.67 GESTION ET EXPLOITATION DE LA BUVETTOPARC

Plus en détail

ECONOMIE. Aéroport Angers-Marcé: Ouverture des lignes Angers-Bruxelles & Angers-Londres City

ECONOMIE. Aéroport Angers-Marcé: Ouverture des lignes Angers-Bruxelles & Angers-Londres City ECONOMIE Aéroport Angers-Marcé: Ouverture des lignes Angers-Bruxelles & Angers-Londres City D O S S I E R D E P R E S S E 17 juin 2010 Sommaire Introduction P3 1 Bilan du trafic aéroportuaire 2009 et premier

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

Enquête complémentarité modale avion train DGAC - Résultats 2014

Enquête complémentarité modale avion train DGAC - Résultats 2014 Enquête complémentarité modale avion train DGAC - Résultats 2014 SDE1 2022c Contexte L ouverture, en 1994, des gares TGV de Roissy CDG 2 et Lyon Saint-Exupéry a sensiblement modifié l attractivité et les

Plus en détail

Thème I Qu est-ce que le droit?

Thème I Qu est-ce que le droit? Objectifs du chapitre : - Identifier les sources de droit - Comprendre la hiérarchie des sources de droit Découverte 1 : les sources communautaires du droit Les femmes paieront bientôt leur assurance auto

Plus en détail

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel Guide d utilisation du - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock Support entretien professionnel L entretien professionnel, une occasion pour l entreprise et le salarié de porter un regard sur

Plus en détail

- des frais peuvent être facturés pour les bagages en soute.

- des frais peuvent être facturés pour les bagages en soute. Les fiches pratiques de la concurrence et de la consommation Voyager en avion Le Règlement européen n 261/2004 définit les droits des passagers aériens victimes d une annulation, d un retard ou d un surbooking.

Plus en détail

AEROPORT INTERNATIONAL DE BASTIA-PORETTA

AEROPORT INTERNATIONAL DE BASTIA-PORETTA TRAFIC PASSAGERS (TRANSITS A L') TRAFIC REGULIER TRAFIC NON REGULIER TRAFIC COMMERCIAL 2011 2010 Variation 2011 2010 Variation 2011 2010 Variation National 76 899 83 520 National -7,93 % 2 542 4 595 National

Plus en détail

Conditions Particulières MULTI-LOTS MULTI-CLIENTS (MLMC)

Conditions Particulières MULTI-LOTS MULTI-CLIENTS (MLMC) Conditions Particulières MULTI-LOTS MULTI-CLIENTS (MLMC) Multi-Lots Multi-Clients est l offre de Fret SNCF pour l acheminement de wagons isolés. 1. Définitions Wagon isolé : envoi constitué d un wagon

Plus en détail

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises?

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? L industrie du transport aérien est connue pour la volatilité du prix des billets. Ce phénomène peut rendre

Plus en détail

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise?

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1.1 - Quels passagers dans les aéroports français? Elisabeth Bouffard-Savary (Chef de Bureau Direction du Transport Aérien DGAC) Chaque acteur

Plus en détail

Plan de développement des compétences. Personnel de soutien. Art. 8-4.00

Plan de développement des compétences. Personnel de soutien. Art. 8-4.00 Plan de développement des compétences Personnel de soutien Art. 8-4.00 Direction du service des ressources humaines 1 Table des matières 1. Contexte... 3 2. Objectifs... 3 3. Mécanisme prévu à la convention

Plus en détail

LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C

LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C LA REFORME DES CARRIERES DES FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE C Décrets n 2005-1344, n 2005-1345 et n 2005-1346 du 28 octobre 2005 I REGLES DE CLASSEMENT PRINCIPE : Jusqu' à présent, les fonctionnaires stagiaires

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Bilan 2013. Cinquième année de forte croissance de trafic à Bordeaux

COMMUNIQUE DE PRESSE. Bilan 2013. Cinquième année de forte croissance de trafic à Bordeaux Le 6 janvier 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Bilan 2013 Cinquième année de forte croissance de trafic à Bordeaux Avec près de 4,6 millions de passagers en 2013, l Aéroport de Bordeaux a gagné près de 200.000

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-127 du 17 août 2011 relative à la fusion par absorption des mutuelles ViaSanté (mutuelle absorbante), ViaSanté MC 15, ViaSanté Périgord Mutualité, ViaSanté La Roussillionnaise,

Plus en détail

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu.

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu. RAPPORT AU CSFPT SUR L APPLICATION DE L ARTICLE 76-1 DE LA LOI N 86-54 DU 26 JANVIER 1984 PORTANT DISPOSITIONS STATUTAIRES RELATIVES A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Bilan de l expérimentation de la

Plus en détail

La qualité des services mobiles en France métropolitaine

La qualité des services mobiles en France métropolitaine Juin 2014 La qualité des services mobiles en France métropolitaine Synthèse de l enquête 2014 ISSN : 2258-3106 Synthèse des résultats de l enquête 2014 de l ARCEP sur la qualité des services mobiles Ce

Plus en détail

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC?

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? - Un marché public est un contrat conclu à titre onéreux entre un pouvoir adjudicateur (collectivité territoriale, Etat ) et un opérateur économique public ou privé pour

Plus en détail

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE

PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE PROCEDURE D ADMISSION COMPLEMENTAIRE 2013 LES QUATRE ETAPES La procédure complémentaire a pour but de mettre en relation les établissements qui ont encore des places vacantes et les candidats n ayant pas

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Arrêté du

Plus en détail

Appel à Projets 2013

Appel à Projets 2013 Appel à Projets 2013 POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises REPRISE D ENTREPRISES ARTISANALES ET INDUSTRIELLES NATURE DU DISPOSITIF DIR AAP OBJECTIFS - Financer la

Plus en détail

Dispositif de mesure de la qualité de service de la lettre prioritaire et de la lettre verte

Dispositif de mesure de la qualité de service de la lettre prioritaire et de la lettre verte Juin 2013 Dispositif de mesure de la qualité de service de la lettre prioritaire et de la lettre verte Recommandation pour la mise en œuvre de la procédure d audit prévue par la norme EN 13850 ISSN : 2258-3106

Plus en détail

Présentation de l épreuve

Présentation de l épreuve MÉTHODO Présentation de l épreuve 1. Programme de l arrêté du 22 décembre 2006 DURÉE DE L ENSEIGNEMENT ÉPREUVE N 11 CONTRÔLE DE GESTION (à titre indicatif) : 210 heures 18 crédits européens 1. Positionnement

Plus en détail

Fiche thématique n 9 Les infractions au code de la consommation et au droit de la concurrence en 2012

Fiche thématique n 9 Les infractions au code de la consommation et au droit de la concurrence en 2012 Les infractions au code de la consommation et au droit de la concurrence en 2012 Principaux enseignements En 2012, les enquêteurs de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la

Plus en détail

LE HUB DE LA FINANCE GUIDE UTILISATEUR DE LA PLATEFORME FONDS PROPRES POUR LES EXPERTS COMPTABLES

LE HUB DE LA FINANCE GUIDE UTILISATEUR DE LA PLATEFORME FONDS PROPRES POUR LES EXPERTS COMPTABLES LE HUB DE LA FINANCE GUIDE UTILISATEUR DE LA PLATEFORME FONDS PROPRES POUR LES EXPERTS COMPTABLES 1 1) LA CREATION D UN POLE D ORIENTATION FINANCIERE EN RHONE-ALPES LA GENESE La création de ce pôle de

Plus en détail

MADAME LA MAIRE MADAME Françoise RAMOND

MADAME LA MAIRE MADAME Françoise RAMOND RGC VILLE D'ÉPERNON MODE DE PASSATION Procédure APPEL OFFRES art. 33 & 57 à 59 du CMP Marché conclu pour la période du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2015 inclus. Les garanties sont acquises dès la date

Plus en détail

TGV RHIN-RHÔNE : OUVERTURE DES RESERVATIONS LE 13 OCTOBRE AVEC UNE OFFRE EXCEPTIONNELLE DE LANCEMENT

TGV RHIN-RHÔNE : OUVERTURE DES RESERVATIONS LE 13 OCTOBRE AVEC UNE OFFRE EXCEPTIONNELLE DE LANCEMENT REGION BOURGOGNE FRANCHE-COMTE COMMUNIQUÉ N 33 - DIJON, LE 6 OCTOBRE 2011 TGV RHIN-RHÔNE : OUVERTURE DES RESERVATIONS LE 13 OCTOBRE AVEC UNE OFFRE EXCEPTIONNELLE DE LANCEMENT A partir du 13 octobre, la

Plus en détail

MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION DROIT PUBLIC

MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION DROIT PUBLIC MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION DROIT PUBLIC Spécialité : Droits de l homme & droit humanitaire Master année 2 Arrêté d habilitation : 200064 REGLEMENT DU CONTROLE DES CONNAISSANCES Années 2013-2015 VU

Plus en détail

Agrément des associations de protection de l environnement

Agrément des associations de protection de l environnement 1 Agrément des associations de protection de l environnement (Articles L 141-1 et R 141-1 à R 141-20 du code de l environnement). Le cadre général Les conditions pour qu une association soit agréée Le

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-156 du 24 octobre 2011 relative à la fusion par absorption des mutuelles Adrea Mutuelle (mutuelle absorbante), Adrea Mutuelle Bourgogne, Adrea Mutuelle Pays de Savoie,

Plus en détail

Décision n 13-DCC-10 du 25 janvier 2013 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Airlinair SA par la société Air France-KLM

Décision n 13-DCC-10 du 25 janvier 2013 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Airlinair SA par la société Air France-KLM RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-10 du 25 janvier 2013 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Airlinair SA par la société Air France-KLM L Autorité de la concurrence, Vu le dossier

Plus en détail

LGV POITIERS-LIMOGES OBSERVATIONS APPORTEES PAR RESEAU FERRE DE FRANCE

LGV POITIERS-LIMOGES OBSERVATIONS APPORTEES PAR RESEAU FERRE DE FRANCE LGV POITIERS-LIMOGES OBSERVATIONS APPORTEES PAR RESEAU FERRE DE FRANCE SUITE AU PROCES VERBAL DE SYNTHESE ETABLIE PAR LA COMMISSION D ENQUETE A L ISSUE DE L ENQUETE PUBLIQUE DU PROJET REMIS LE 25 JUILLET

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décision n 2013-1405 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 17 décembre 2013 modifiant la décision n 02-1179 du 19 décembre 2002 établissant la liste des

Plus en détail

CCA européen. CFS ou. Personnels navigants commerciaux. transformer votre. votre CSS + 2 matières. Juin 2013

CCA européen. CFS ou. Personnels navigants commerciaux. transformer votre. votre CSS + 2 matières. Juin 2013 Direction générale de l Aviation civile Direction de la Sécurité de l Aviation civile Direction Personnels Navigants Pôle Licences Personnels navigants commerciaux CFS ou votre CSS + 2 matières transformer

Plus en détail

Présentation du «Guide de planification stratégique»

Présentation du «Guide de planification stratégique» Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador Présentation du «Guide de planification stratégique» Préparé par Raymond Chabot Grant Thornton Août 2011 Mise en contexte

Plus en détail

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DIRECTION DE L'EAU Sous-Direction de l'action territoriale, De la directive cadre

Plus en détail

Disparition des tarifs réglementés de vente pour : - les clients ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité - les clients non

Disparition des tarifs réglementés de vente pour : - les clients ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité - les clients non Disparition des tarifs réglementés de vente pour : - les clients ayant une puissance souscrite supérieure à 36 kva en électricité - les clients non domestiques ayant une consommation supérieure à 30 000

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA COMMANDE PUBLIQUE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA COMMANDE PUBLIQUE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA COMMANDE PUBLIQUE Article 1 Lorsque les marchés publics de fournitures, services et travaux sont d un montant inférieur au seuil de 230 000 euros HT, l autorité adjudicatrice

Plus en détail

Comment effectuer une réservation de train ou d avion en tant que voyageur?

Comment effectuer une réservation de train ou d avion en tant que voyageur? Comment effectuer une réservation de train ou d avion en tant que voyageur? 1/ Page d accueil Accès au portail Simbad page 2 2/ L outil de réservation en ligne Simbad page 2 3/ Comment effectuer une réservation

Plus en détail

Plan de vol Cap Vert. Au départ de. Destination Aéroport

Plan de vol Cap Vert. Au départ de. Destination Aéroport Plan vol Cap Vert Certains vols peuvent faire l objet d une escale avec ou sans changement d appareil. *Arrivée le dimanche, nuit à bord. jour 1 er départ rnier compagnie SAL Paris Lundi du 12/05 au 27/10/14

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CARTE RECOMPENSES

REGLEMENT DE LA CARTE RECOMPENSES REGLEMENT DE LA CARTE RECOMPENSES La société M & C, SARL au capital de 50.000 euros, dont le siège social est à SAINT JULIEN EN GENEVOIS Cedex (74162) 300 rue Louis Rustin - Archamps, 449 468 693 RCS THONON-LES-BAINS,

Plus en détail

Le club des experts de la CCIRE

Le club des experts de la CCIRE APPEL A CANDIDATURE Le club des experts de la CCIRE Date limite de remise des candidatures Le 30 octobre 2015 à 12h 1 I La problématique Les entreprises pour assurer leur développement dans les meilleures

Plus en détail

Prêt immobilier. Foncier Objectif i. Un taux attractif. Des mensualités sécurisées. Des conditions rêvées pour devenir propriétaire

Prêt immobilier. Foncier Objectif i. Un taux attractif. Des mensualités sécurisées. Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Prêt immobilier Un taux attractif Des mensualités sécurisées Foncier Objectif i Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Des conditions rêvées pour devenir propriétaire Pour votre nouveau logement,

Plus en détail

ABTOF - REGLES QUI REGISSENT L ASSOCIATION

ABTOF - REGLES QUI REGISSENT L ASSOCIATION ABTOF - REGLES QUI REGISSENT L ASSOCIATION "L ABTOF travaille au nom des professionnels du tourisme programmant la France. Le but essentiel de l association est de conseiller et d influencer les actions

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE SERVICES Ville de Masseube - Service Marchés Publics Place François Mitterrand 32140 MASSEUBE Tél: 0562660009 SOUSCRIPTION DES CONTRATS D ASSURANCE DE LA VILLE DE MASSEUBE Date et heure

Plus en détail

Politique de sélection des intermédiaires/contreparties et d exécution des ordres

Politique de sélection des intermédiaires/contreparties et d exécution des ordres Politique de sélection des intermédiaires/contreparties et d exécution des ordres 1 / 5 Préambule : Principes fondamentaux adoptés par Natixis Asset Management Natixis Asset Management en qualité de professionnel

Plus en détail

MASTER 2 mention FINANCE Spécialité : Ingénierie Bancaire et Financière Option Conseiller Clientèle de Professionnels

MASTER 2 mention FINANCE Spécialité : Ingénierie Bancaire et Financière Option Conseiller Clientèle de Professionnels DOSSIER DE CANDIDATURE ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016 PHOTO MASTER 2 mention FINANCE Spécialité : Ingénierie Bancaire et Financière Option Conseiller Clientèle de Professionnels Formation en alternance

Plus en détail

La base de données Accueil Emploi, un système d information pour l emploi et la migration de main-d œuvre

La base de données Accueil Emploi, un système d information pour l emploi et la migration de main-d œuvre La base de données Accueil Emploi, un système d information pour l emploi et la migration de main-d œuvre Le Bureau international du Travail est la seule agence des Nations unies ayant un mandat clair

Plus en détail

LE CADRE JURIDIQUE EN VIGUEUR CONCERNANT LE TRANSPORT AERIEN

LE CADRE JURIDIQUE EN VIGUEUR CONCERNANT LE TRANSPORT AERIEN Fiche Pratique TRANSPORTS AERIENS : DROIT DES PASSAGERS En matière de transports aériens, les sources d ennuis sont nombreuses : retard, annulation de vol, refus d embarquement, bagage égaré, perdu ou

Plus en détail

Département du Finistère. Commune de KERSAINT PLABENNEC. Service de l assainissement

Département du Finistère. Commune de KERSAINT PLABENNEC. Service de l assainissement Département du Finistère Commune de KERSAINT PLABENNEC Service de l assainissement CURAGE ET EPANDAGE DES BOUES DES BASSINS 1 et 2 DE L ANCIENNE LAGUNE DE TRAITEMENT DES EAUX USEES Règlement de la Consultation

Plus en détail

irap Flux et stationnement à Roland-Garros

irap Flux et stationnement à Roland-Garros irap Flux et stationnement à Roland-Garros Conclusions du bureau d études IRAP 1 La fréquentation de Roland Garros 2011 En moyenne 28 600 spectateurs par jour Les 8 premiers jours : 34 000/J Les 7 derniers

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Décret n o 2007-1743 du 11 décembre 2007 modifiant certaines dispositions relatives

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail

8. Règlement des études

8. Règlement des études 8. Règlement des études Admission au sein d une spécialité Les étudiants inscrits en Master 1 doivent déposer avant le 01 avril 2011 une fiche précisant leur souhait d affectation dans l une des spécialités

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ci-après «l Autorité»),

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ci-après «l Autorité»), Avis n 2014-0659 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 10 juin 2014 relatif à une modification du catalogue des prestations internationales du service universel

Plus en détail

Les composantes de la tarification. novembre 2013

Les composantes de la tarification. novembre 2013 Les composantes de la tarification novembre 2013 Le service de fourniture de gaz EN BREF Service de fourniture de gaz naturel Le service de fourniture de gaz naturel correspond à la fourniture du gaz naturel

Plus en détail

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS

SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR LES BESOINS DES CONSEILS ET LES MOYENS D Y RÉPONDRE SYNTHÈSE DU SONDAGE ET RECOMMANDATIONS Le 2 juin 2003 Landal inc. SONDAGE INTERNE MENÉ EN NOVEMBRE 2002 SUR

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère des affaires sociales et de la santé RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales et de la santé Décret n Relatif à la procédure de mise en concurrence des organismes dans le cadre de la recommandation prévue par l article L. 912-1

Plus en détail

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE 1) Identification du pouvoir adjudicateur Service de la Commande Publique B.P. 90246 71106 CHALON SUR SAONE CEDEX Tel : 03.85.90.51.75 - Fax : 03.85.90.51.73 - Courriel

Plus en détail

La loi «nouvelle organisation territoriale de la République» Loi NOTRe. 2 Octobre 2015

La loi «nouvelle organisation territoriale de la République» Loi NOTRe. 2 Octobre 2015 La loi «nouvelle organisation territoriale de la République» Loi NOTRe 2 Octobre 2015 8 place Charles de Gaulle 05130 TALLARD Tél : 04.92.43.50.81 / Fax : 04.92.43.51.07 Email : contact@maires05.com /

Plus en détail

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL CEANS-WP/5 15/4/08 CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Montréal, 15 20 septembre 2008 Point 1

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE CENTRE HOSPITALIER 2, rue de la Perrine BP 60003 02.43.63.64.85 02.43.63.64.75 E-mail : cellulemarche@ch-saintcalais.fr AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE MARCHE PUBLIC D ASSURANCES 1) Identification

Plus en détail

- Au-delà de 130 000 HT : idem ci-dessus + BOAMP + JOUE (Journal Officiel de l Union Européenne)

- Au-delà de 130 000 HT : idem ci-dessus + BOAMP + JOUE (Journal Officiel de l Union Européenne) MARCHES PUBLICS : GUIDE DE PROCEDURE INTERNE RAPPEL CODE DES MARCHES PUBLICS Textes de référence : - Code des Marchés Publics (D 2006-975 du 1er août 2006) - Règlement Intérieur CCIT de l ARIEGE - Règlement

Plus en détail

Les compagnies low cost sont-elles vraiment moins chères?

Les compagnies low cost sont-elles vraiment moins chères? Communiqué de presse Paris, le 01/07/2014 Les compagnies low cost sont-elles vraiment moins chères? Voyager avec une compagnie low cost comme easyjet plutôt qu'avec une compagnie régulière comme Air France,

Plus en détail

Formation par apprentissage

Formation par apprentissage 2013 Formation par apprentissage Intégrez la formation Technicien Aéronautique d Exploitation en Aquitaine Formation par apprentissage 2013 Les métiers et les secteurs d activité du Technicien Aéronautique

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION Décret n o 2011-1475 du 9 novembre 2011 portant diverses mesures

Plus en détail

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE AVIS D'APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE 1) Identification du pouvoir adjudicateur Régie Autonome Personnalisée du Pôle Arts de la Rue de Chalon-sur-Saône C.S. 70092 71 321 CHALON-SUR-SAONE CEDEX Tel : 03.85.90.94.73

Plus en détail

Information sensibilisation du public et des acteurs relais à la santé environnementale

Information sensibilisation du public et des acteurs relais à la santé environnementale APPEL A PROJETS ACTIONS EN SANTE-ENVIRONNEMENT Information sensibilisation du public et des acteurs relais à la santé environnementale Cahier des charges I. PREAMBULE La population française est de plus

Plus en détail

PROGRAMME DE VOLS DE CORRESPONDANCE VERS L EUROPE QUESTIONS ET RÉPONSES

PROGRAMME DE VOLS DE CORRESPONDANCE VERS L EUROPE QUESTIONS ET RÉPONSES PROGRAMME DE VOLS DE CORRESPONDANCE VERS L EUROPE QUESTIONS ET RÉPONSES INTRODUCTION 1. Comment le programme de vols de correspondance fonctionne-t-il cet hiver? RR : L objectif principal du programme

Plus en détail

Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM. 1- Objectifs

Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM. 1- Objectifs Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM 1- Objectifs Le programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM a pour but de promouvoir l entreprenariat chez les jeunes avocats

Plus en détail

31 Mars 2005. Les marchés publics

31 Mars 2005. Les marchés publics Les marchés publics Les marchés publics De 0 à 4 000 HT Le maître d ouvrage a recours à une procédure «adaptée» Travaux Fournitures Services Exonération de mesure de publicité et mise en concurrence :

Plus en détail

Règlement du jeu «Cosmo Beauty Tour» Cosmopolitan n 451 daté juin 2011 1 jeu accessible sur www.cosmopolitan.fr et www.nocibe.fr

Règlement du jeu «Cosmo Beauty Tour» Cosmopolitan n 451 daté juin 2011 1 jeu accessible sur www.cosmopolitan.fr et www.nocibe.fr Règlement du jeu «Cosmo Beauty Tour» Cosmopolitan n 451 daté juin 2011 1 jeu accessible sur www.cosmopolitan.fr et www.nocibe.fr Article 1 La Société Inter-Edi, Société Anonyme dont le siège social est

Plus en détail

Cycle Préparatoire 2015

Cycle Préparatoire 2015 ATPL Cycle Préparatoire 2015 Philosophie Sommaire Dates du concours 2 Conditions d admission 3 La sélection 3 La formation 5 S inscrire à la sélection 6 Le dossier de candidature 6 Pour en savoir plus

Plus en détail

TERMINAL À CONTENEURS SUD PORTIQUE SOMDEL-CAILLARD

TERMINAL À CONTENEURS SUD PORTIQUE SOMDEL-CAILLARD Pièce n 0 DIRECTION TECHNIQUE Maintenance 15 rue de Nantes F-67100 Strasbourg Tél. +33 (0)3 88 21 78 01 Fax +33 (0)3 88 39 35 53 Marchés Publics de Fournitures Courantes et Services n TERMINAL À CONTENEURS

Plus en détail

I - Les agences de voyages (AV)

I - Les agences de voyages (AV) - 1 - COURS III : LES ACTEURS DU TOURISME DANS LE MONDE I - Les agences de voyages (AV) Les agences de voyages assurent la distribution des produits élaborés par les voyagistes, présentés dans des brochures

Plus en détail

Prix «Le Créateur» 2015 Règlement

Prix «Le Créateur» 2015 Règlement Article 1- Objet du Prix «Le Créateur» La (ci-après «la Fondation»), sous l égide de la Fondation du Patrimoine, a pour objet la sauvegarde, la promotion et le développement des métiers d art, de création,

Plus en détail

LANCEMENT D ETIHAD REGIONAL EN SUISSE

LANCEMENT D ETIHAD REGIONAL EN SUISSE 16 janvier 2014 LANCEMENT D ETIHAD REGIONAL EN SUISSE Le premier avion aux couleurs d Etihad Regional a été présenté à Zurich. Un large réseau de 34 destinations, offrant plus de choix aux voyageurs. Une

Plus en détail

Document de consultation publique

Document de consultation publique Document de consultation publique Projet de lignes directrices relatives à l instruction des demandes d interdiction ou de limitation des services routiers sur les liaisons régulières interurbaines par

Plus en détail