Grand Lyon : la précarité reste concentrée à l'est de l'agglomération

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Grand Lyon : la précarité reste concentrée à l'est de l'agglomération"

Transcription

1 Grand Lyon : la précarité reste concentrée à l'est de l'agglomération Rhône-Alpes Chef de projet : Sabine Guillaume Chargée d'études : Maud Coudène SEPTEMBRE 2010 Étude réalisée par l'insee Rhône-Alpes en partenariat avec la Préfecture de Rhône-Alpes 1

2 PLAN Méthode et sources... 3 Méthode... 4 Calcul de neuf indicateurs à partir de quatre sources... 8 Résultats sur l'ensemble des communes du Grand Lyon Données de cadrage Des indicateurs de précarité qui positionnent Lyon entre Grenoble et Saint-Étienne Des indicateurs au rouge dans l'est lyonnais...14 Des communes concernées de façon différente par les types de précarité Une répartition différente des autres agglomérations Résultats infra communaux sur les 19 communes de plus de habitants du Grand Lyon20 19 communes de plus de habitants dans l'agglomération espaces de précarité La précarité dépasse les périmètres des quartiers prioritaires

3 Méthode et sources L'objet de cette étude est d'identifier et de caractériser les espaces de précarité à un niveau infra communal sans tenir compte des zonages existants ; à savoir les Iris 1 ou les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Ce travail permet d'identifier d'éventuels espaces de précarité qui ne respectent pas ces contours. Pour ce faire, des méthodes statistiques d'analyse spatiale ont été utilisées. De plus, afin de caractériser la précarité, trois indicateurs ont été calculés : un indicateur de précarité monétaire, un lié aux familles en difficulté et un lié aux difficultés de l'emploi. Un indicateur dit "composite" englobe l'ensemble de l'information de ces trois indicateurs. 1 IRIS : " Ilots Regroupés pour l'information Statistique " Afin de préparer la diffusion du recensement de la population de 1999, l'insee a développé un découpage du territoire en mailles de taille homogène appelées IRIS. Depuis, l'iris constitue la brique de base en matière de diffusion de données infra-communales. Il doit respecter des critères géographiques et démographiques et avoir des contours identifiables sans ambigüité et stables dans le temps. 3

4 Méthode Pour effectuer ce travail, la méthode statistique utilisée est l'analyse spatiale. Elle permet de déterminer la probabilité pour un individu, qui habite à un certain endroit, de présenter la caractéristique étudiée, percevoir le RMI, par exemple. Avant de lancer cette analyse, le territoire a été découpé en carreaux de 200m sur 200m. C'est au sein de chacun de ces carreaux que la probabilité de présenter la caractéristique étudiée est calculée. Remarque : Pour calculer à une échelle aussi fine, il faut être capable de localiser à l'adresse les individus et être en mesure de coder en coordonnées X et Y les adresses. Ce travail ne peut être fait que sur les communes de plus de habitants. C'est la raison pour laquelle la localisation d'espaces de précarité n'est fait dans cette étude que sur les 19 communes de plus de habitants de l'agglomération. Une fois cette probabilité calculée, le carreau est classé dans l'une des cinq cases suivantes : Caractéristique beaucoup moins présente parmi la population de référence par rapport à la moyenne de la zone étudiée Caractéristique moins présente parmi la population de référence par rapport à la moyenne de la zone étudiée Présence de la caractéristique parmi la population de référence dans la moyenne de la zone étudiée Caractéristique plus présente parmi la population de référence par rapport à la moyenne de la zone étudiée Caractéristique beaucoup plus présente parmi la population de référence par rapport à la moyenne de la zone étudiée Pour déterminer ce qu'est une caractéristique "plus présente" ou "beaucoup plus présente", la règle suivante a été retenue : 1 / la moyenne, sur la zone étudiée, est calculée : exemple : 10,3 % des personnes inscrites à la Cnam bénéficient de la CMUC dans les 19 communes de plus de habitants du Grand Lyon. 2 / Ensuite, les carreaux au-dessus de la moyenne sont retenus et classés selon la probabilité de présenter la caractéristique étudiée. - Pour le quart des carreaux qui présentent la plus forte probabilité de présenter la caractéristique, il sera considéré que "la caractéristique est beaucoup plus présente que dans la moyenne de la zone étudiée". 4

5 - Pour le quart des carreaux suivants, il sera considéré que "la caractéristique est plus présente que dans la moyenne de la zone étudiée". - Pour les autres carreaux, il sera considéré que "la présence de la caractéristique se situe dans la moyenne de la zone étudiée". 3 / La même méthode est utilisée pour déterminer si la caractéristique est "peu" ou "très peu" présente par rapport à la moyenne de l'agglomération. Dans ce cas là, les carreaux retenus sont ceux en dessous de la moyenne de l'agglomération. - Pour le quart des carreaux qui présentent la plus faible probabilité de présenter la caractéristique, il sera considéré que "la caractéristique est très peu présente par rapport à la moyenne de la zone étudiée". - Pour le quart des carreaux suivants, il sera considéré que "la caractéristique est peu présente par rapport à la moyenne de la zone étudiée". - Pour les autres carreaux, il sera considéré que "la présence de la caractéristique se situe dans la moyenne de la zone étudiée". D'un point de vue schématique, cela donne : Classement des carreaux au-dessus de la moyenne de la zone étudiée "dans la moyenne" "caractéristique plus présente" "caractéristique beaucoup plus présente" Minimum = moyenne de la zone étudiée (cf. 10,3 %) Médiane 3 ème quartile Maximum Classement des carreaux en-dessous de la moyenne de la zone étudiée "caractéristique beaucoup moins présente" "caractéristique moins présente" "dans la moyenne" Minimum 1 er quartile Médiane Maximum = moyenne de la zone étudiée (cf. 10,3 %) 5

6 Afin d'identifier et de caractériser les espaces de précarité, neuf caractéristiques ont ainsi été étudiées. Un point plus précis sera fait sur ces dernières par la suite. Neuf caractéristiques La précarité monétaire les bénéficiaires de la CMUC les allocataires CAF* à bas revenus les allocataires CAF* dont le revenu est constitué à plus de 50 % d allocations les allocataires CAF* qui perçoivent le RMI ou l'api La précarité liée à l emploi les chômeurs de catégorie 1 les chômeurs de catégorie 1 de faible qualification les chômeurs de catégorie 1 au chômage depuis plus d'un an La précarité liée aux familles en difficulté les couples à bas revenus avec au moins 2 enfants les familles monoparentales à bas revenus avec au moins 1 enfant * allocataires CAF du champ des revenus Afin de résumer l'information, une méthode de scoring a été mise en place. Pour chacune des caractéristiques, un score a été attribué à chacun des carreaux en appliquant la méthode suivante : Lorsque la caractéristique est : - "beaucoup plus présente" : un score de 2 est attribué au carreau - "plus présente" : un score de 1 est attribué au carreau - "dans la moyenne" : un score de 0 est attribué au carreau - "moins présente" : un score de 1 est attribué au carreau - "beaucoup moins présente" : un score de 2 est attribué au carreau "caractéristique beaucoup moins présente" "caractéristique moins présente" "dans la moyenne" "dans la moyenne" "caractéristique plus présente" "caractéristique beaucoup plus présente" Score= 2 Score= 1 Score=0 Score=0 Score=1 Score=2 Minimum = moyenne de la zone étudiée (cf. 10,3 %) 6

7 Quatre indicateurs ont été calculés, en sommant le score de chacune des caractéristiques : - un indicateur de précarité monétaire - un indicateur de précarité des familles en difficulté - un indicateur de précarité liée à l'emploi - un indicateur composite de précarité L'indicateur de précarité monétaire étant composé de quatre caractéristiques (voir plus haut). Son score ira de 8 (lorsque la précarité monétaire est à son maximum) à 8, et ainsi de suite pour les autres indicateurs. L'indicateur composite englobe l'ensemble des trois indicateurs et son score va de 18 à 18. 7

8 Calcul de neuf indicateurs à partir de quatre sources Une approche multi-sources Quatre sources ont été utilisées : Les données des caisses d'allocations familiales (CAF) de 2006 Les données de l'anpe de 2006 Les données des déclarations annuelles de données sociales (DADS) de 2006 Les données de la caisse nationale d'assurance maladie (Cnam) de 2007 A partir de ces quatre sources, il est possible de localiser à l'adresse les individus et donc de calculer, sur des carreaux de 200m sur 200m, la probabilité de présenter la caractéristique étudiée. Ces quatre sources permettent de bien travailler sur la population pauvre des moins de 65 ans et non étudiante. Données des CAF de 2006 A partir de cette source, cinq caractéristiques ont été étudiées : - Part des couples à bas revenus avec au moins 2 enfants parmi les allocataires CAF du champ des revenus - Part des familles monoparentales avec au moins 1 enfant parmi les allocataires CAF du champ des revenus - Part des allocataires CAF à bas revenus parmi les allocataires CAF du champ des revenus - Part des allocataires CAF dont le revenu est constitué à plus de 50 % d allocations parmi les allocataires CAF du champ des revenus - Part des allocataires CAF qui perçoivent le RMI ou l'api parmi les allocataires CAF du champ des revenus allocataires CAF du champ des revenus : pour cette étude, le champ des allocataires CAF retenu est le même que celui retenu pour les études sur les revenus. Sont donc exclus de l'analyse : les étudiants, les personnes âgées de 65 ans et plus, les personnes relevant de régimes spéciaux. De plus, quelques centaines d'allocataires n'habitant manifestement pas à l'adresse de versement des prestations CAF n'ont pas été pris en compte (exemples : CCAS, services de tutelle, association des gens du voyage) 8

9 Données de la Cnam de 2007 A partir de cette source, la caractéristique suivante a été étudiée : - Part des titulaires de la Couverture Maladie Universelle Complémentaire (CMUC) parmi les personnes inscrites à la Cnam. Sont exclues des données : Les mutuelles (notamment les mutuelles étudiantes, ce qui provoque une nette sousreprésentation de la tranche d'âge ans) La fonction publique d État et les régimes spéciaux Les assurés sociaux de la Cnam représentent environ 80 % de la population totale. Comme pour les allocataires CAF, les assurés sociaux n'habitant manifestement pas à l'adresse de versement des prestations maladie n'ont pas été pris en compte (exemples : CCAS, services de tutelle, association des gens du voyage). - Données de l'anpe en 2006 et données des DADS en 2006 L'étude concerne ici les demandeurs d emploi en fin de mois de catégorie 1 (à la recherche d un emploi à temps complet et à durée indéterminée, immédiatement disponibles et n'ayant pas exercé + 78 h dans le mois) Trois caractéristiques ont été étudiées : - part des chômeurs de catégorie 1 parmi les actifs* - part des chômeurs de catégorie 1 non qualifiés parmi les actifs* - part des chômeurs de catégorie 1 au chômage depuis plus d'un an parmi les actifs* *actifs : les actifs englobent, dans cette étude, les salariés inscrits à l'anpe et les chômeurs inscrits à l'anpe au 31 décembre Dans les DADS, le champ est restreint aux seuls salariés du privé et d une partie du public : les agents de l État (titulaires ou non) n y figurent pas ainsi que les services domestiques et les activités extraterritoriales. Les salariés de moins de 25 ans n exerçant une activité que dans la seule période 1 er juillet-31 août («job d été») n'ont pas été pris en compte dans cette étude. 9

10 Résultats sur l'ensemble des communes du Grand Lyon Avant de travailler sur les données à l'infra communal, une première analyse a été faite sur l'ensemble des communes du Grand Lyon. Pour ce faire, les neufs caractéristiques ont été calculées pour chacune des communes. Ensuite, les quatre indicateurs ont été calculés pour chacune des communes. 10

11 Données de cadrage Au 1 er janvier 2006, le Grand Lyon comptait habitants. 86 % de ces derniers résidaient dans l'une des 19 communes de plus de habitants de l'agglomération habitants dans l'agglomération de Lyon en 2006 Nombre d'habitants par commune au 1 er janvier 2006 Source : Insee, recensement de la population 2006, exploitation principale 11

12 Données de cadrage actifs (salariés de la source DADS et chômeurs de la source ANPE) dans l'agglomération, dont 87 % dans les 19 communes de plus de habitants personnes inscrites à la Cnam, dont 86 % dans les 19 communes de plus de habitants allocataires CAF (champ des revenus), dont 82 % dans les 19 communes de plus de habitants. 12

13 Des indicateurs de précarités qui positionnent Lyon entre Grenoble et Saint-Étienne Part de chacun des indicateurs dans les trois plus grandes agglomérations de la région Le Grand Lyon Saint-Étienne Métropole Grenoble Alpes Métropole Indicateurs précarité monétaire Part des bénéficiaires du RMI ou de l'api sur les allocataires CAF (champ revenus) 14,7 14,0 13,7 Part des allocataires CAF à bas revenus sur les allocataires CAF (champ revenus) 41,0 42,7 39,5 Part des allocataires CAF dont les revenus dépendent à plus de 50 % des allocations sociales, sur les allocataires CAF (champ revenus) 25,8 28,5 24,9 Part des bénéficiaires de la CMUC sur les inscrits à la Cnam 9,2 8,1 7,2 Indicateurs précarité emploi Part des chômeurs de catégorie 1 inscrits à l'anpe sur les actifs 6,7 7,7 5,8 Part des chômeurs de catégorie 1 non qualifiés inscrits à l'anpe sur les actifs Part des chômeurs de catégorie 1 inscrits à l'anpe depuis plus d'un an sur les actifs 2,1 2,8 1,5 1,7 2,2 1,2 Indicateurs précarité familles Part des familles monoparentales CAF à bas revenus, avec au moins un enfant, sur les allocataires CAF (champ revenus) Part des couples CAF à bas revenus, avec au moins deux enfants, sur les allocataires CAF (champ revenus) 9,6 10,7 9,9 6,9 8,1 5,2 Source : Insee, CAF 2006, ANPE 2006, DADS 2006 et Cnam

14 Des indicateurs au rouge dans l'est lyonnais Les signes de précarité se concentrent sur les communes de l'est lyonnais ainsi que dans les 9 e et 1 er arrondissements de Lyon. Précarité à l'est lyonnais Indicateur composite de précarité dans les communes du Grand Lyon IGN Insee 2010 Source : Insee, CAF 2006, ANPE 2006, DADS 2006 et Cnam

15 Des communes concernées de façon différente par les types de précarité Indicateur de précarité monétaire Précarité monétaire dans quatre arrondissements de Lyon Indicateur composite de précarité monétaire dans les communes du Grand Lyon Source : Insee, CAF 2006 et Cnam

16 Indicateur de précarité liée aux familles en difficulté Précarité liée aux familles en difficulté surtout à l'est Indicateur composite de précarité liée aux familles en difficulté dans les communes du Grand Lyon IGN Insee 2009 Source : Insee, CAF

17 Indicateur de précarité liée à l'emploi Plusieurs arrondissements de Lyon touchés par la précarité liée à l'emploi Indicateur composite de précarité liée à l'emploi dans les communes du Grand Lyon Source : Insee, ANPE 2006 et DADS

18 Une répartition différente des autres agglomérations Précarité dans l'ensemble des grandes communes de Saint-Étienne Métropole Indicateur composite de précarité de chacune des communes de Saint-Étienne Métropole IGN Insee 2009 Source : Insee, CAF 2006, ANPE 2006, DADS 2006 et Cnam

19 Précarité à Grenoble Indicateur composite de précarité de chacune des communes de Grenoble Alpes Métropole IGN Insee 2009 Source : Insee, CAF 2006, ANPE 2006, DADS 2006 et Cnam

20 Résultats infra communaux sur les 19 communes de plus de habitants du Grand Lyon 20

21 19 communes de plus de habitants dans l'agglomération L'identification d'espaces de précarité au sein des villes nécessite des données finement localisées qui ne sont disponibles que pour les communes dépassant habitants en Dans la communauté urbaine de Lyon, 19 communes sont concernées. 19 communes de plus de habitants IGN Insee 2010 Source : Insee, recensement de la population

22 14 espaces de précarité 14 espaces de précarité dans le Grand Lyon Indicateur composite de précarité Lyon 1 er Lyon 6e / Villeurbanne Rillieux-la-Pape Vaulx-en-Velin (Nord) Villeurbanne Décines-Meyzieu Lyon 9 e Vaulx-en-Velin (sud) Bron Terraillon Lyon 7 e / Lyon 3 e Bron Parilly Lyon 7 e Saint-Priest Lyon 8 e Vénissieux/ Saint-Fons Givors Données non significatives Périmètre du Grand Lyon Source : Insee, CAF 2006, ANPE 2006, DADS 2006 et Cnam

23 La précarité dépasse les périmètres des quartiers prioritaires Des espaces de précarité qui débordent des périmètres des quartiers prioritaires Indicateur composite de précarité et périmètre des quartiers Cucs dans le Grand Lyon Périmètre quartiers prioritaires du Cucs (hors ZUS) Périmètre des ZUS Source : Insee, CAF 2006, Cnam 2007, ANPE 2006 et DADS

24 Les quartiers prioritaires définis dans le Cucs du Grand Lyon Contour des ZUS des communes de plus de habitants du Grand Lyon Périmètre des ZUS Source : Insee, Cucs du Grand Lyon 24

25 Contour quartiers prioritaires, hors ZUS, des communes de plus de habitants du Grand Lyon Périmètre des quartiers prioritaires, hors ZUS Source : Insee, Cucs du Grand Lyon 25

26 Trois indicateurs Indicateur de précarité monétaire Des espaces de précarité monétaire dans Lyon Indicateur de précarité monétaire Données non significatives Périmètre du Grand Lyon Source : Insee, CAF 2006 et Cnam

27 Indicateur de précarité liée à l'emploi Précarité liée à l'emploi importante à l'est Indicateur de précarité liée à l'emploi Données non significatives Périmètre du Grand Lyon Source : Insee, ANPE 2006 et DADS

28 Indicateur de précarité liée aux familles en difficulté Centre de Lyon : peu concerné par la précarité familiale Indicateur de précarité liée au familles en difficulté Données non significatives Périmètre du Grand Lyon Source : Insee, CAF

29 Neuf caractéristiques Deux caractéristiques pour calculer l'indicateur de précarité liée aux familles en difficulté Familles monoparentales à bas revenus avec au moins un enfant Chiffres non diffusables Couples à bas revenus avec au moins deux enfants Chiffres non diffusables Source : Insee, CAF 2006 Source : Insee, CAF 2006 LEGENDE Écart à la moyenne : 29

30 Quatre caractéristiques pour calculer l'indicateur de précarité monétaire Allocataires CAF*, dépendants des prestations sociales à plus de 50 % Chiffres non diffusables Allocataires Caf* ayant des bas revenus Source : Insee, CAF Source : Insee, CAF Allocataires CAF percevant le RMI ou l'api 200 Bénéficiaires de la CMUC Source : Insee, CAF Source : Insee, Cnam 2007 LEGENDE Effectifs > 200 personnes pour la population étudiée (bénéficiaires du RMI, de l'api, de la CMUC, allocataires à bas revenus, etc.) Zone approximative de sur représentation, correspondant à un effectif suffisant Écart à la moyenne : 30

31 Trois caractéristiques pour calculer l'indicateur de précarité liée à l'emploi Chômeurs de catégorie 1 non qualifiés Chômeurs de catégorie 1 depuis plus d'un an Source : Insee, ANPE 2006 et DADS 2006 Source : Insee, ANPE 2006 et DADS 2006 Chômeurs de catégorie Source : Insee, ANPE 2006 et DADS 2006 LEGENDE Effectifs > 200 personnes pour la population étudiée (chômeurs de catégorie 1, chômeurs non qualifiés, etc.) Zone approximative de sur représentation, correspondant à un effectif suffisant Écart à la moyenne : 31

Précarité dans l'agglomération de Grenoble : pas uniquement dans les zones urbaines sensibles. La Lettre Analyses n 99, Insee Rhône-Alpes

Précarité dans l'agglomération de Grenoble : pas uniquement dans les zones urbaines sensibles. La Lettre Analyses n 99, Insee Rhône-Alpes Précarité dans l'agglomération de Grenoble : pas uniquement dans les zones urbaines sensibles La Lettre Analyses n 99, Insee Rhône-Alpes Annexes méthodologiques et statistiques La communauté d'agglomération

Plus en détail

Saint-Étienne Métropole : la pauvreté concerne toutes les grandes communes de l'agglomération

Saint-Étienne Métropole : la pauvreté concerne toutes les grandes communes de l'agglomération Saint-Étienne Métropole : la pauvreté concerne toutes les grandes communes de l'agglomération Rhône-Alpes Chef de projet : Sabine Guillaume Chargée d'études : Maud Coudène MAI 2010 Étude réalisée par l'insee

Plus en détail

La diffusion des données infracommunales

La diffusion des données infracommunales La diffusion des données infracommunales Annie Clerzau, Service études et diffusion, Insee Centre-Val de Loire Chrystel Scribe, Pôle Développement Social Urbain Insee Centre Une diffusion infracommunale

Plus en détail

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Instauré par la loi du 1 er décembre 1988 renouvelée le 20 juillet 1992, le RMI (Revenu minimum d insertion) a un triple objectif : garantir un revenu minimum,

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

La population étudiante à Lyon. Eléments de cadrage Source Insee RP 2010 (moyenne 2008-2012)

La population étudiante à Lyon. Eléments de cadrage Source Insee RP 2010 (moyenne 2008-2012) La population étudiante à Lyon Eléments de cadrage Source Insee RP 2010 (moyenne 2008-2012) 1 Eléments de contextualisation générale : l ensemble de la population lyonnaise Répartition de la population

Plus en détail

Au 1 er janvier 2008, la communauté

Au 1 er janvier 2008, la communauté de fortes disparités de revenus entre les quartiers Les 39 communes du Grand Chalon forment un ensemble diversifié. Autour de la ville centre, dont la population est en baisse et l habitat plus ancien,

Plus en détail

AIDES au LOGEMENT. Bénéficiaires des aides au logement

AIDES au LOGEMENT. Bénéficiaires des aides au logement Bénéficiaires des aides au logement Le dispositif d aide au logement comprend trois allocations principales : l APL (Aide personnalisée au logement), l ALF (Allocation de logement dite «à caractère familial»)

Plus en détail

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux L'analyse des Besoins Sociaux (ABS) sur le territoire de la commune de la Bordeaux est une procédure annuelle qui doit permettre une appréhension globale des

Plus en détail

Nouveaux Quartiers de la Politique de la Ville

Nouveaux Quartiers de la Politique de la Ville COMMISSARIAT GÉNÉRAL À L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES DIRECTION DES STRATÉGIES TERRITORIALES DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Nouveaux Quartiers de la Politique de la Ville CA Villefranche Beaujolais

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

L analyse des revenus des ménages

L analyse des revenus des ménages À, la précarité se cantonne à l est de la ville Nicole GICQUAUD (Insee) Avec près de 44 000 emplois salariés en 2008, la ville de et sa première couronne disposent d un important bassin d emplois. Au-delà

Plus en détail

CELLULE ÉTUDES ET STATISTIQUES

CELLULE ÉTUDES ET STATISTIQUES CELLULE ÉTUDES ET STATISTIQUES GUIIDE D''UTIILIISATIION - SYSTEME D''INFORMATIION GEOGRAPHIIQUE 31 Mise à jour : 05/08/2015 La Caisse d'allocations Familiales de Haute-Garonne souhaite partager des informations

Plus en détail

UNE DEMANDE DE RMI EN HAUSSE

UNE DEMANDE DE RMI EN HAUSSE Une année mitigée En 2008, en Poitou-Charentes, le bilan social est mitigé. Le nombre d allocataires de l ASS et de l API décline. De même, le nombre de bénéficiaires de la CMUc est en retrait. Cela peut

Plus en détail

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Décembre Sommaire PREAMBULE...p I. TYPOLOGIE DES LOGEMENTS...p.. Répartition par type de logement...p.. Répartition des

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

Comment évaluer localement la fragilité sociale et les inégalités

Comment évaluer localement la fragilité sociale et les inégalités Comment évaluer localement la fragilité sociale et les inégalités de santé des individus? Le dispositif de Veille des Quartiers de Saint Etienne Catherine Sass* et le groupe de travail EPICES du dispositif

Plus en détail

Supports statistiques et cartographiques mobilisables pour l analyse de la situation des quartiers prioritaires

Supports statistiques et cartographiques mobilisables pour l analyse de la situation des quartiers prioritaires Supports statistiques et cartographiques mobilisables pour l analyse de la situation des quartiers prioritaires Mode d emploi d utilisation des données Afin de faciliter la réalisation du diagnostic, indispensable

Plus en détail

Géocodage des adresses à l échelle des IRIS. Florence Poncet Registre du cancer de l Isère

Géocodage des adresses à l échelle des IRIS. Florence Poncet Registre du cancer de l Isère Géocodage des adresses à l échelle des IRIS Florence Poncet Registre du cancer de l Isère Contexte INSEE a mis en place un découpage du territoire à un niveau infra communal Découpage constitué d IRIS

Plus en détail

Données sociales sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine

Données sociales sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine R E C U E I L D E D O N N É E S S O C I A L E S D E S C A F E N Î L E D E F R A N C E N 4 Décembre 2015 Données sociales sur les quartiers s de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine Avant Propos

Plus en détail

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION

ENQUÊTE SUR L OCCUPATION ENQUÊTE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS 15 octobre 2015 Le cadre réglementaire Une enquête triennale rendue obligatoire en 1996 Les renseignements doivent être transmis pour

Plus en détail

Les prestations sociales LA COUVERTURE MALADIE

Les prestations sociales LA COUVERTURE MALADIE Fonds européen pour les réfugiés Les prestations sociales LA COUVERTURE MALADIE La Convention de Genève reconnaît aux réfugiés les mêmes droits qu'aux nationaux en matière d'assistance publique et de sécurité

Plus en détail

Séminaire Santé Publique

Séminaire Santé Publique Séminaire Santé Publique HU PIFO Les bases médico-administratives pour mesurer les inégalités sociales de santé Ducros D. Santé publique volume 27 / N 3 - mai-juin 2015 1 OBJECTIF Capacité à mesurer les

Plus en détail

Politique de la ville dans les Alpes-Maritimes : une nouvelle approche cartographique de la précarité

Politique de la ville dans les Alpes-Maritimes : une nouvelle approche cartographique de la précarité DOSSIER N 3 juillet 2011 INSEE PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR ÉTU Politique de la ville dans les Alpes-Maritimes : une nouvelle approche cartographique de la précarité revenus www.insee.fr Régions Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Evaluer localement la précarité et les inégalités de santé des individus

Evaluer localement la précarité et les inégalités de santé des individus Evaluer localement la précarité et les inégalités de santé des individus Catherine Sass Centre technique d appui et de formation des Centres d examens de santé (Cetaf), Saint Etienne Plan Un score individuel

Plus en détail

Nouveaux Quartiers de la Politique de la Ville

Nouveaux Quartiers de la Politique de la Ville COMMISSARIAT GÉNÉRAL À L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES DIRECTION DES STRATÉGIES TERRITORIALES DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Nouveaux Quartiers de la Politique de la Ville CA Privas Centre Ardèche

Plus en détail

Villejean-Beauregard. Nord- St-Martin. Bourg-L Evèque- La Touche-Moulin du Comte. Centre. Sud-gare. Brequigny

Villejean-Beauregard. Nord- St-Martin. Bourg-L Evèque- La Touche-Moulin du Comte. Centre. Sud-gare. Brequigny LES 9 ZONES DE RENNES Quartiers de ZUS de Iris de Beauregard nord résidentielle centre étendu ouest est ligne gare nord défavorisée sud défavorisée sud résidentielle 1 ZONE NORD RÉSIDENTIELLE La zone est

Plus en détail

FICHE DE TERRITOIRE BLANCHETTES

FICHE DE TERRITOIRE BLANCHETTES FICHE DE TERRITOIRE BLANCHETTES DEMOGRAPHIE : 4365 habitants sur le territoire dont 2006 hommes et 2359 femmes. Par tranche d âge : Territoire 0 à 14 ans 15 à 29 ans 30 à 44 ans 45 à 59 ans 60 à 74 ans

Plus en détail

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien #1 2 1 Globalement, la ville connaît une relative stagnation de sa population, qui s explique en grande partie par un solde migratoire négatif. Toutefois, les moyennes statistiques démographiques n'ont

Plus en détail

Indicateurs de l'emploi dans le spectacle vivant. en région Provence- Alpes- Côte d'azur

Indicateurs de l'emploi dans le spectacle vivant. en région Provence- Alpes- Côte d'azur Indicateurs de l'emploi dans le spectacle vivant en région Provence- Alpes- Côte d'azur Sources 2010, 2011, 2012 Approche territoriale des données de l'emploi culturel : employeurs & salariés en région

Plus en détail

La précarité dans le canton de Genève

La précarité dans le canton de Genève La précarité dans le canton de Genève Eclairage sur l'analyse territoriale en cours SITG 24 juin 2011 05.07.2011 - Page 1 Une approche développée par l'insee 1. Approche multi-sources 2. Recours à des

Plus en détail

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007

Les bénéficiaires de l APL dans le parc de logements-foyers en Ile-de-France en 2007 Cellule Technique de Réflexion et d Aide à la Décision (CTRAD) Service Commun d Action Sociale des Caisses d Allocations Familiales Les bénéficiaires de l APL d le parc de logements-foyers en Ile-de-France

Plus en détail

Le guide des données : bref état des lieux

Le guide des données : bref état des lieux Le guide des données : bref état des lieux Ce document ne peut pas reprendre l'ensemble des données qui sont ou peuvent être disponibles. En effet, d'une région à l'autre il y a de multiples variations.

Plus en détail

CMUc. Bénéficiaires de la Couverture maladie universelle complémentaire. En Poitou-

CMUc. Bénéficiaires de la Couverture maladie universelle complémentaire. En Poitou- Bénéficiaires de la Couverture maladie universelle complémentaire Depuis le 1 er janvier 2000, la loi sur la CMU (Couverture maladie universelle) permet, à toute personne résidant en France de façon stable

Plus en détail

Objectif : optimiser des décisions et croiser des données en tenant compte de leur caractère géographique

Objectif : optimiser des décisions et croiser des données en tenant compte de leur caractère géographique S853-1 LE GEOMARKETING S85 Informatique appliquée à la gestion de l offre S853 La mise en place de l offre dans l unité commerciale 1 Qu est ce que le géomarketing? Le géomarketing est la prise en compte,

Plus en détail

Quartier des Boutiques Folie Couvrechef

Quartier des Boutiques Folie Couvrechef Quartier situé sur la commune de CAEN 1 796 habitants en 2011, soit 0,8 % de Caen la mer RVATO I solida territ rités oriales ui n 2015 J Quartier des Boutiques Folie Couvrechef O BSE RE Portraits de quartiers

Plus en détail

Au 31 décembre 2009, 296 000

Au 31 décembre 2009, 296 000 10 Approche territoriale Différents profils de familles pauvres selon le nombre d enfants et l activité des parents En IledeFrance, un enfant de moins de 18 ans sur cinq vit en situation de pauvreté. Un

Plus en détail

CONCEPTION D UN MONITORING DES QUARTIERS COUVRANT L ENSEMBLE DU TERRITOIRE DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE

CONCEPTION D UN MONITORING DES QUARTIERS COUVRANT L ENSEMBLE DU TERRITOIRE DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE CONCEPTION D UN MONITORING DES QUARTIERS COUVRANT L ENSEMBLE DU TERRITOIRE DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE UITWERKING VAN EEN WIJKMONITORING DIE HET HELE GRONDGEBIED VAN HET BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK

Plus en détail

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Laurence Bloch Directrice Régionale, Insee Champagne-Ardenne La pauvreté : mieux la comprendre pour mieux agir Le prix

Plus en détail

Département des Landes (40) - Dossier complet

Département des Landes (40) - Dossier complet Département des Landes (4) - Dossier complet Chiffres clés Évolution et structure de la population Département des Landes (4) POP T - Population par grandes tranches d'âges 211 26 Ensemble 387 929 1, 362

Plus en détail

AAH. Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés

AAH. Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés Bénéficiaires de l Allocation aux adultes handicapés L AAH (Allocation aux adultes handicapés) a été créée par la loi du 30 juin 1975, en remplacement de l AHA (ancienne Allocation aux handicapés adultes).

Plus en détail

DIAGNOSTIC TERRITORIAL Données sexuées IRIS

DIAGNOSTIC TERRITORIAL Données sexuées IRIS Page 1/63 DIAGNOSTIC TERRITORIAL Données sexuées IRIS Lyon 3 ème arrondissement 960 20FEB15 Département : Commune : Lyon 3ème arrondissement EPCI : CU de Lyon (Grand Lyon) Quartier : Moncey BONNEL - SERVIENT

Plus en détail

PAUVRETÉ QUELS ÉCARTS EN TERMES DE PAUVRETÉ? AGENDA 21 VOLET SOCIAL 13

PAUVRETÉ QUELS ÉCARTS EN TERMES DE PAUVRETÉ? AGENDA 21 VOLET SOCIAL 13 QUELS ÉCARTS EN TERMES DE PAUVRETÉ? AGENDA 21 VOLET SOCIAL 13 INTRODUCTION De la pauvreté à l exclusion La notion de pauvreté et son approche ont évolué. Depuis le début des années 1980, à l insuffisance

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2012 Apur - David Boureau Étude réalisée en collaboration avec le Centre d Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP)

Plus en détail

A CTUALISATION - JUILLET 2010 S T -LAZARE - ST -MAURONT - BELLE DE MAI

A CTUALISATION - JUILLET 2010 S T -LAZARE - ST -MAURONT - BELLE DE MAI A CTUALISATION - JUILLET 2010 S T -LAZARE - ST -MAURONT - BELLE DE MAI SOMMAIRE LES FLUX Un secteur qui connaît une croissance de population significative 11 Une forte croissance de population... 11...et

Plus en détail

Activités financières et d'assurance

Activités financières et d'assurance Activités financières et d'assurance 9 déc. 2013 MDEIE HVO - APE : 9609Z - Siret : 498 183 920 000 12 Siège social - 36 rue Albert 1er 95260 Beaumont-sur-Oise Tel : 01.30.28.76.90 Fax : 01.30.28.76.92

Plus en détail

Définitions. Communauté d'agglomération : Communauté de communes :

Définitions. Communauté d'agglomération : Communauté de communes : Définitions Communauté d'agglomération : La communauté d'agglomération est un établissement public de coopération intercommunale regroupant plusieurs communes formant, à la date de sa création, un ensemble

Plus en détail

Territoires de Loire-Atlantique

Territoires de Loire-Atlantique Territoires Agglomération Nantaise Le territoire l Agglomération Nantaise présente s caractéristiques sociales très contrastées. Ces différences opposent essentiellement la ville centre et une partie sa

Plus en détail

DONNEES PRINCIPALES DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE LA SOMME EN OCTOBRE 2015

DONNEES PRINCIPALES DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE LA SOMME EN OCTOBRE 2015 DONNEES PRINCIPALES DIRECCTE de DR Pôle emploi de DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE LA SOMME EN OCTOBRE 2015 Demandeurs d'emploi inscrits en fin de

Plus en détail

Le Revenu de solidarité active

Le Revenu de solidarité active 1 1. Qui est concerné? Le Revenu de solidarité active Pour percevoir le RSA, il faut : résider en France de manière stable et effective, être français ou titulaire depuis plus de cinq ans d un titre autorisant

Plus en détail

Population, démographie

Population, démographie Population, démographie Rédacteurs : Philippe Choffel, Responsable de l Observatoire national des ZUS, Délégation Interministérielle à la ville L e nombre d habitants d une commune ou d un quartier et

Plus en détail

Nouveaux Quartiers de la Politique de la Ville

Nouveaux Quartiers de la Politique de la Ville COMMISSARIAT GÉNÉRAL À L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES DIRECTION DES STRATÉGIES TERRITORIALES DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Nouveaux Quartiers de la Politique de la Ville CA Agglomération Côte

Plus en détail

A CTUALISATION - JUILLET 2010 L A CABUCELLE - SAINT-LOUIS - LA VISTE

A CTUALISATION - JUILLET 2010 L A CABUCELLE - SAINT-LOUIS - LA VISTE A CTUALISATION - JUILLET 2010 L A CABUCELLE - SAINT-LOUIS - LA VISTE SOMMAIRE LES FLUX Un secteur qui connait une forte croissance de population 11 Une croissance portée par la natalité 11 Qui préfigure

Plus en détail

GLOSSAIRE. Définitions AAH. Aire urbaine ALF. Allocataire ALS API APL

GLOSSAIRE. Définitions AAH. Aire urbaine ALF. Allocataire ALS API APL Définitions AAH L Allocation aux adultes handicapés est un minimum social, créé par la loi du 30 juin 1975. C est une prestation versée à tous les handicapés souffrant d une incapacité évaluée à au moins

Plus en détail

Atlas régional de psychiatrie générale Disparités de l offre et des territoires d intervention

Atlas régional de psychiatrie générale Disparités de l offre et des territoires d intervention Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SÉRIE STATISTIQUES DOCUMENT DE TRAVAIL Atlas régional de psychiatrie générale Disparités de l offre et des territoires d

Plus en détail

Sources et méthodes. Taux de chômage localisés. (régions, départements et zones d emploi)

Sources et méthodes. Taux de chômage localisés. (régions, départements et zones d emploi) Sources et méthodes (régions, départements et zones d emploi) L Insee produit des estimations de taux de chômage localisés, en moyennes trimestrielles et annuelles pour la France métropolitaine, et une

Plus en détail

RSA et assurance chômage

RSA et assurance chômage RSA et assurance chômage -Allocation d aide au retour à l emploi (ARE) -Allocation de solidarité spécifique (ASS) ARE : régime des activités réduites permet de cumuler une partie de l ARE avec le salaire

Plus en détail

De la maille au bâti : avantages et inconvénients pour l analyse infra urbaine

De la maille au bâti : avantages et inconvénients pour l analyse infra urbaine De la maille au bâti : avantages et inconvénients pour l analyse infra urbaine Contexte d étude et méthode Évaluation de la qualité de vie quotidienne Échelle du quartier, prise en compte du déplacement

Plus en détail

DONNEES PRINCIPALES DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE L'AISNE EN OCTOBRE 2015

DONNEES PRINCIPALES DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE L'AISNE EN OCTOBRE 2015 DONNEES PRINCIPALES DIRECCTE de DR Pôle emploi de DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE L'AISNE EN OCTOBRE 2015 Demandeurs d'emploi inscrits en fin de

Plus en détail

Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles

Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles ÉLECTRICITÉ, ÉLECTRONIQUE Le domaine de l électricité et de l électronique est composé de trois familles professionnelles définies selon le niveau de qualification des emplois. Ces trois familles ont connu

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

A CTUALISATION - JUILLET 2010 F RAIS VALLON - LA ROSE - LES OLIVES

A CTUALISATION - JUILLET 2010 F RAIS VALLON - LA ROSE - LES OLIVES A CTUALISATION - JUILLET 2010 F RAIS VALLON - LA ROSE - LES OLIVES SOMMAIRE LES FLUX Un secteur qui connaît une croissance de population mesurée 11 Vers un vieillissement de la population 11 Qui pourrait

Plus en détail

Précarité dans l Espace transfrontalier genevois

Précarité dans l Espace transfrontalier genevois Précarité dans l Espace transfrontalier genevois L objectif de cette étude est d identifier les zones de l Espace transfrontalier genevois dans lesquelles les risques de précarité sont les plus grands.

Plus en détail

DES CANTONS PÉRIURBAINS ET FRONTALIERS EN SITUATION FAVORABLE

DES CANTONS PÉRIURBAINS ET FRONTALIERS EN SITUATION FAVORABLE DES CANTONS PÉRIURBAINS ET FRONTALIERS EN SITUATION FAVORABLE population. Moins d un canton sur dix (15 % de la population) est concerné par le type «cumul de fragilités économique, familiale, 1 Risques

Plus en détail

Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003

Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003 La Lettre de la DRASS N 2006-03-L Avril 2006 Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003 Au 31 décembre 2003, 40 000 rhônalpins sont affi liés à l assurance maladie par le dispositif

Plus en détail

Les fiches techniques du CCAH Mai 2012 RESSOURCES DES PERSONNES HANDICAPEES PRINCIPALES ALLOCATIONS ET PRESTATIONS POUR LES ENFANTS ET LES ADULTES

Les fiches techniques du CCAH Mai 2012 RESSOURCES DES PERSONNES HANDICAPEES PRINCIPALES ALLOCATIONS ET PRESTATIONS POUR LES ENFANTS ET LES ADULTES Les fiches techniques du CCAH Mai 2012 RESSOURCES DES PERSONNES HANDICAPEES PRINCIPALES ALLOCATIONS ET PRESTATIONS POUR LES ENFANTS ET LES ADULTES 1 RAPPEL DU CONTEXTE REGLEMENTAIRE La loi du 11 février

Plus en détail

Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement

Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement 17 Alexandre GIRAUD Chef de projets, Insee Poitou-Charentes Étienne DE PINS-LOZE Chargé d études, AREC Poitou-Charentes La précarité énergétique

Plus en détail

Saint-Jean Eudes. Portraits de quartiers en veille active de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Saint-Jean Eudes

Saint-Jean Eudes. Portraits de quartiers en veille active de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Saint-Jean Eudes Quartier situé sur la commune de CAEN 1 899 habitants en 2011, soit 0,8 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J Saint-Jean Eudes O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active

Plus en détail

les revenus sociaux et création d entreprise : le rsa

les revenus sociaux et création d entreprise : le rsa les revenus sociaux et création d entreprise : le rsa le contexte Le RSA vise à lutter contre la pauvreté en : Encourageant l exercice ou le retour à une activité professionnelle, Contribuant à l insertion

Plus en détail

Classification des quartiers IRIS de l'agglomération de Vichy

Classification des quartiers IRIS de l'agglomération de Vichy Classification s quartiers IRIS l'agglomération Vichy Ailes Graves Bartins d'arc Sta Bains les Gars Montbon Classification du niveau s revenus déclarés Quartiers d'habitat (IRIS 2000) Très aisé Médian

Plus en détail

25 La protection sociale

25 La protection sociale 25 La protection sociale F. Durand Sipa. CHOIX DU MÉDECIN TRAITANT : 40 % DES ASSURÉS SOCIAUX ONT RENVOYÉ LEUR FORMULAIRE EN SIX MOIS Hier, à trois jours du coup d envoi du dispositif du médecin traitant,

Plus en détail

DIAGNOSTIC TERRITORIAL Données sexuées IRIS

DIAGNOSTIC TERRITORIAL Données sexuées IRIS Page 1/91 DIAGNOSTIC TERRITORIAL Données sexuées IRIS Lyon 8 ème arrondissement 1101 20FEB15 Département : Rhône Commune : Lyon 8ème arrondissement EPCI : CU de Lyon (Grand Lyon) Quartier : Moulin A Vent

Plus en détail

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN CORSE EN 2014

L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN CORSE EN 2014 L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN CORSE EN 2014 Juin 2015 Mélanie BAZOGE Cécile BAZIN Marie DUROS Guillaume PREVOSTAT Jacques MALET Une observation continue Ce bilan régional de l emploi dans l économie

Plus en détail

PRESTATIONS SOCIALES ET INDEMNISATION

PRESTATIONS SOCIALES ET INDEMNISATION PRESTATIONS SOCIALES ET INDEMNISATION Sylvie Chanh Chargée d études juridiques risque automobile, Fédération Française des Sociétés d Assurances Une prestation sociale consiste est le versement par un

Plus en détail

LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER

LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER LES MENAGES ACTIFS DE LA ZONE D EMPLOI DU GENEVOIS FRANÇAIS FACE AU TRAVAIL FRONTALIER Dans la zone d emploi du Genevois français, un «ménage actif» sur deux est concerné par le travail frontalier. Les

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris MAIRIE DE PARIS - DU - MCC Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2010 SEPTEMBRE 2011 L Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion

Plus en détail

ATLAS. DÉMOGRAPHIQUE de la Polynésie française. 2012 Recensement de la population

ATLAS. DÉMOGRAPHIQUE de la Polynésie française. 2012 Recensement de la population ATLAS DÉMOGRAPHIQUE de la Polynésie française 2012 Recensement de la population ATLAS DÉMOGRAPHIQUE de la Polynésie française 2012 Recensement de la population Atlas démographique de la Polynésie française

Plus en détail

Classification des quartiers IRIS de l'agglomération de Montluçon

Classification des quartiers IRIS de l'agglomération de Montluçon Classification des quartiers IRIS de l'agglomération de Montluçon Viviani - Zone Industrielle Marais Villars Bien Assis Ville Gozet Four à chaux Châtelard La Verne Nerdre Les Îles Buffon Saint-Jean Classification

Plus en détail

Académie de lyon. 1 Risques les plus marqués. 3 Autres. 2 Risques seconds. Une donnée historique

Académie de lyon. 1 Risques les plus marqués. 3 Autres. 2 Risques seconds. Une donnée historique Des cantons périurbains et frontaliers en situation favorable Le type «difficultés de vie familiale et habitat social en milieu urbain» concentre un canton sur quatre mais plus de la moitié de la population.

Plus en détail

Bases de données infra-communales - IRIS Mode et conseils d utilisation des données

Bases de données infra-communales - IRIS Mode et conseils d utilisation des données Bases de données infra-communales - IRIS Mode et conseils d utilisation des données Mode d'utilisation des données 1. Description des données Outre les résultats statistiques, les bases contiennent les

Plus en détail

Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise

Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise Présentation de la Communauté d'agglomération de Saint-Dizier, Der & Blaise Composition de la Communauté d Agglomération : 39 communes (dont 4 situées dans la Marne) Sources : IGN BD Topo, Francième Réalisation

Plus en détail

Levée des mesures transitoires pour les ressortissants roumains et bulgares et accès aux droits sociaux

Levée des mesures transitoires pour les ressortissants roumains et bulgares et accès aux droits sociaux Levée des mesures transitoires pour les ressortissants roumains et bulgares et accès aux droits sociaux 22 janvier 2014 La fin des mesures transitoires d accès au marché du travail des ressortissants roumains

Plus en détail

Pauvreté précarité en Franche-Comté

Pauvreté précarité en Franche-Comté n 52 février 2010 ISSN 1967-6158 Pauvreté précarité en Franche-Comté données 2008 emploi formation insertion Franche-Comté Fin 2008, près de 22 % des francs-comtois âgés de moins de 65 ans vivent avec

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

LES CHÔMEURS PLUS EXPOSÉS

LES CHÔMEURS PLUS EXPOSÉS REVENUS : TOUJOURS PLUS FAIBLES QU AU NIVEAU NATIONAL Autre catégorie familiale touchée par la précarité et en augmentation constante ces dernières années : les familles monoparentales. Au 1 er janvier

Plus en détail

A CTUALISATION - JUILLET 2010 C ENTRE VILLE

A CTUALISATION - JUILLET 2010 C ENTRE VILLE A CTUALISATION - JUILLET 2010 C ENTRE VILLE Validé par le comité de pilotage du GIP Politique de la Ville SOMMAIRE LES FLUX Un secteur qui connaît une croissance de population mesurée 11 Dynamisme nataliste

Plus en détail

La diffusion des résultats statistiques du recensement de la population

La diffusion des résultats statistiques du recensement de la population La diffusion des résultats statistiques du recensement de la population Le cadre juridique La diffusion des résultats statistiques est encadrée par l arrêté du 19 juillet 2007 mis au point en liaison avec

Plus en détail

Fin des allocations d insertion pour les chercheurs d emploi bruxellois: Bilan après trois mois

Fin des allocations d insertion pour les chercheurs d emploi bruxellois: Bilan après trois mois Fin des allocations d insertion pour les chercheurs d emploi bruxellois: Bilan après trois mois 1. Introduction L accord du gouvernement fédéral a prévu, en son art 63 2 et suivant, la limitation du droit

Plus en détail

Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal. Séminaire annuel de l observation urbaine

Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal. Séminaire annuel de l observation urbaine Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal Séminaire annuel de l observation urbaine PLAN Introduction La méthodologie de détermination des pôles d emploi L exemple du SCOT de Valenciennes

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

CCFP 14 décembre 2015

CCFP 14 décembre 2015 CCFP 14 décembre 2015 Débat annuel sur les orientations de la politique des retraites dans la fonction publique 2 ème thème 1 2 ème thème 2. Une approche de l équité inter-régimes au regard de l impact

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques SUPERFICIE Service Public Fédéral Economie, PME, Classes moyennes et Energie, Direction générale Statistique et Information économique (SPF Economie / DGSIE), Statistiques Utilisation

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PRESTATIONS FAMILIALES Revalorisation des plafonds d'attribution des prestations familiales, en métropole et en départements d'outre-mer (DOM), de 1,7 %, à compter du 1 er juillet

Plus en détail

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage Famille professionnelle (FAP) étudiée : Professionnels des arts et des spectacles (U1Z) Données de cadrage Nombre d'actifs occupés 14 198 386 387 1 297 398 Part dans l emploi 1,1 1,5 Répartition par âge

Plus en détail

Fiche 18. Notions clés sur la protection sociale des élus locaux

Fiche 18. Notions clés sur la protection sociale des élus locaux Fiche 18 Notions clés sur la protection sociale des élus locaux En matière de protection sociale, une des premières avancées pour les élus locaux a été constituée par la mise en place d un régime de retraite

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

La diffusion des résultats statistiques du recensement de la population

La diffusion des résultats statistiques du recensement de la population La diffusion des résultats statistiques du recensement de la population Projet Web RP : généralités Objectif : ouverture, le 1er juillet 2009, d un site avec les premiers résultats statistiques du nouveau

Plus en détail

Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus

Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus Alain Pelc www.ccmsa.msanet Rappel du dispositif Le revenu de solidarité active (rsa) est entré en vigueur le 1er juin 2009 en

Plus en détail

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014

FORMABREF. L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUIN 2014 L accès à la formation des salariés du secteur privé en 2012 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail