La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc."

Transcription

1 La régie du canola Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. Mai 2015

2 Introduction Caractéristique de la plante Stade de croissances Préparation du sol Semis Fertilisation Carences communes Régie phytosanitaire Méthodes de récolte Entreposage Commercialisation É.2012.

3 Caractéristiques de la plante En résumé: - Plante oléagineuse - Famille des crucifères Trois espèces de canola: - Argentin Brassica napus * - Polonais Brassica rapa - Moutarde brune Brassica Zoghalami, S. et al Période sans gel (80 à 120 jours).

4 Stades de croissance Stade cotylédon (4-10 jours) - Dépend de la profondeur de semis, de l humidité et de la température. - Vulnérable au gel, insectes et mauvaises herbes. Stade rosette (21 jours) - Forte croissance racinaire et foliaire. Stade boutons floraux (40-60 jours) Stade floraison (60-80 jours) Stade remplissage des siliques ( jours) - Remplissage des siliques lorsque les fleurs tombent. - Feuilles jaunes qui commencent à tomber.

5 Préparation du sol ph optimal: entre 6 et 7. Meilleur rendement: Sols lourds, bien drainés (éviter maladies racinaires). Sensible à la sécheresse. Rotation des cultures: - Minimale de quatre ans (sans plantes susceptibles Sclérotinia/Fonte des semis) - Laisser au minimum un an entre canola et soya (Sclérotiniose). Lit de semis: - De préférence ferme et uniforme: optimiser contact sol-semences - Rouleau possible - Éviter les croûtes de battance (surtravail du sol). Température idéale de semis: 10 C (5 C et +). Trop hâtif, on doit considérer les gels tardifs.

6 Semis Profondeur de semis: 1 à 2.5cm (½ à 1 pouce). Semoir: - À céréales avec la boîte de plantes fourragères - À céréales avec la boîte à céréales + matériel inerte - Doit enterrer la semence. Taux de semis - 5 à 7kg/ha - 80 à 100 plants/m2 - Trop haut: augmente les risques de sclérotiniose - Trop bas: retarde la maturation. Semences traitées: - Fongicide: contre maladies de semences. - Insecticide: éloigner altises de 2 à 4 semaines (Nouvelles méthodes allongeant ce temps, +2 à 4 semaines).

7 Fertilisation Répond bien à la fertilisation azotée Se référer au CRAAQ: - Pour N: Entre 40 et 60 kg N/ha (plus entre 80 et 120 kg de N/ha dans la pratique) Doit prendre en compte précédent cultural, fertilisation organique, du potentiel de minéralisation de M.O., qualité de la M.O., de l analyse de sol, de la structure et de la texture. - Pour P: Entre 20 et 80 kg P2O5/ha Selon l analyse du Phosphore Melich-3 - Pour K: Entre 20 et 80 kg de K2O/ha Selon l analyse du Potassium Melich-3 Le fractionnement peut augmenter le rendement.

8 Carences communes Soufre - Impliqué dans la synthèse des protéines. - Ratio N:S de 5:1 (dans l Ouest). Bore (voir ci-contre) - Ajout de 1 à 2 kg de B/ha. - Application granulaire au semis ou foliaire en post-levée hâtive. - Carence: * Coloration rouge sur les feuilles (autant jeunes que âgées) *Forme en louche et plus Zoghalami, S. et al *Floraison continue à l automne (devrait durer de 2 à 3 semaines) *Très peu de grains dans les siliques. (Habituellement entre 20 et 30 grains en situation non-carencée). - Un contenu élevé en Ca et/ou Mg ou une augmentation du ph peut réduire la disponibilité. - Dans des conditions sèches, symptômes plus apparents.

9 Régie phytosanitaire M.H. Hybrides résistants aux herbicides (Glyphosate-Roundup Ready et Glofosinate-Liberty Link). Cultivars résistants aux herbicides Canola Council of Canada Rotation des cultures. Lutte cruciale dans le premier mois. Élimination des vivaces, idéalement à l automne précédent. Traitements herbicides doivent être fait avant que le sol ne soit recouvert (~stade Canola Council of Canada

10 Régie phytosanitaire - Insectes Altises Charançon de la silique Mélighète des crucifères Fausse teigne des Tremblay, L

11 Régie phytosanitaire Tremblay, L

12 Régie phytosanitaire - Maladies Hernie des crucifères (Clubroot) Sclérotiniose Fonte des Zoghalami, S. et al Jambe Canola Council of Canada. Canola Council of Canada. Canola Council of Canada

13 Méthode de récolte Directe: - Si levée rapide et uniforme. - Moins sensible à l égrainage. - Teneur en huile plus élevée, mais taux d humidité plus élevé (+ de séchage). - Colle peut être appliquée, mais efficacité laisse à être démontrée (+ passage au champs). Andainage et battage: - Meilleur stade de récolte: lorsque 50 à 60% des grains ont commencés à brunir (85-90 jours après semis (~30% si grandes superficies à récolter). - Temps de séchage: 10 jours si sec. - Avantageux que la culture soit humectée lors de la récolte. - Les tiges doivent être hautes pour supporter l andain (25-30cm). - Lorsque le niveau d humidité est de moins de 10% et qu il n y a plus de grains verts.

14 Entreposage Humidité et température: - À ou sous 15 C, à un taux d humidité avoisinant 8%. - À des températures plus élevées, le canola commence à chauffer: moisissures possibles. - Éviter les grains verts, résidus et insectes. Transfert du canola et nettoyage des silos: - Entreposage temporaire dans des plastiques. Silo plus permanent: des mois voire des années. - Analyse (T ) lors du transfert. - Séparer les lots de canola si nécessaire, meilleure façon d éviter le chauffage. - Ne jamais utiliser de malathion dans les silos. Insecticide pouvant être absorbé par les grains. Aération, ventilation et suivi: - Contrôler la température et le niveau d humidité. - Adapter la puissance de ventilation à la grosseur du silo (évite les «croûtes de chauffage»). - Prendre en compte la pression selon la hauteur du silo, les moments de l année. - Lorsqu utilisée pour réduire l humidité, enlever une partie des grains.

15 Références Canola Council of Canada Canola Encyclopedia. [En ligne]. (Page consultée le 20 mai 2015). Adresse URL: - Chalifour, F.-P Notes de cours de Plantes oléoprotéagineuses et à fibres. Université Laval, Québec, Canada. Gosselin, É Le canola d actualité et d avenir!. Le coopérateur agricole. Québec, Canada. OMAFRA Production de canola en Ontario. [En ligne]. (Page consultée le 20 mai 2015). Adresse URL: Pageau, D Carence en bore chez le canola. CRDSGC. Sainte-Foy/Normandin, Canada. Statistique Canada Le canola: un cas de réussite au Canada. [En ligne]. (Page consultée le 20 mai 2015). Adresse URL: x/ /article/10778-fra.htm Tremblay, L Gestion intégrée des insectes nuisibles dans la culture du canola au Québec. Fédération des producteurs de cultures commerciales du Québec. Québec, Canada. Zoghalami, S. et al Guide de production du canola. Fédération des producteurs de cultures commerciales du Québec. Québec, Canada.

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011

Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Résumé du suivi phytosanitaire du canola au Centre-du-Québec de 2009 à 2011 Brigitte Duval, agronome (MAPAQ Nicolet) et Geneviève Labrie, Ph.D. (CÉROM) en collaboration avec Joëlle Cantin, stagiaire, Mathieu

Plus en détail

Résultats d essais récents sur la culture du canola

Résultats d essais récents sur la culture du canola Résultats d essais récents sur la culture du canola ETIENNE TARDIF agr 1, Dr. DONALD L. SMITH 2 1 Bunge ETGO, 555 Boul. Alphonse-Deshaies, Bécancour Québec G9H 2Y8; 2 McGill University, 21,111 Lakeshore,

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

Le semis direct des plantes fourragères POURQUOI? COMMENT? par Guy Forand, agronome chez Bélisle-Triolact

Le semis direct des plantes fourragères POURQUOI? COMMENT? par Guy Forand, agronome chez Bélisle-Triolact Le semis direct des plantes fourragères POURQUOI? COMMENT? par Guy Forand, agronome chez Bélisle-Triolact Ce que nous a appris 2013 Survie à l hiver 2012-13: dommages importants i) Insécurité fourragère

Plus en détail

Dossier technique colza campagne 2014-2015

Dossier technique colza campagne 2014-2015 Dossier technique colza campagne 2014-2015 Variétés HOLL et prix:... Page 2 Variétés conventionnelles et prix:... Page 3 Densité de semis:... Page 4 Conditions commerciales:... Page 4 Situation du marché

Plus en détail

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul

Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Colloque sur la pomme de terre Une production à protéger 13 novembre 2009, Québec Rotations dans la culture de pomme de terre : bilans humiques et logiciel de calcul Marc F. CLÉMENT., agronome, conseiller

Plus en détail

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz.

Vision cultures. Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme. par Mark Jeschke et Steve Paszkiewicz. Vision cultures Substitutions de maturités d hybrides basées sur la recherche à long terme par k Jeschke et Steve Paszkiewicz Sommaire Lorsque la pluie retarde sensiblement les travaux aux champs et les

Plus en détail

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires?

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Louis Robert, agronome, M. Sc. Conseiller régional en grandes cultures Même s ils ne sont pas nouveaux sur le marché, les engrais de démarrage liquides

Plus en détail

La culture de la fraise à jours neutres

La culture de la fraise à jours neutres La culture de la fraise à jours neutres INTRODUCTION : Introduite en 1985 par l'université Laval à titre d'essai, la culture de la fraise à jour neutre est restée une production marginale au Québec. Le

Plus en détail

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie

La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures. Geneviève Labrie La lutte intégrée contre les ravageurs de sol en grandes cultures Geneviève Labrie La lutte intégrée Portrait des dommages au Québec Financière agricole du Québec 880 avis de dommages depuis 2008 224 avis

Plus en détail

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho GUIde sorgho 2015 La Gamme sorgho 2015 17 % Besoins en eau limités Diversité de culture dans la rotation 46 % 6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho Besoins en intrants faibles 12 % 10 % Dégâts sur la

Plus en détail

Optimiser la dose de semis du maïs

Optimiser la dose de semis du maïs Optimiser la dose de semis du maïs La moyenne des taux de semis de maïs utilisés par les producteurs aux États-Unis et au Canada a augmenté de 23 000 grains/acre en 1985 à plus de 30 000 grains/acre aujourd

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

Référentiel pour la Conduite Technique de la fève (Vicia faba) Si Bennasseur Alaoui. 1. Importance économique et exigences écologiques de la fève

Référentiel pour la Conduite Technique de la fève (Vicia faba) Si Bennasseur Alaoui. 1. Importance économique et exigences écologiques de la fève Référentiel pour la Conduite Technique de la fève (Vicia faba) Si Bennasseur Alaoui 1. Importance économique et exigences écologiques de la fève Les fèves et féveroles sont produites au Maroc pour la consommation

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

Guide sur la production de foin de commerce. Publié par le Conseil québécois des plantes fourragères Août 2002

Guide sur la production de foin de commerce. Publié par le Conseil québécois des plantes fourragères Août 2002 Guide sur la production de foin de commerce Publié par le Conseil québécois des plantes fourragères Août 2002 La réalisation de ce guide a bénéficié du soutien de plusieurs organismes. Mentionnons le programme

Plus en détail

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Exploitants : Groupement d agriculteurs de Vouvry Récolte : 30 juin 2015 avec Syngenta Procédé cultural orge Exploitant : Groupement d agriculteurs

Plus en détail

Fusariose : réduire les risques aux champs!

Fusariose : réduire les risques aux champs! Fusariose : réduire les risques aux champs! Denis Pageau, M. Sc., Ferme de recherche de Normandin, AAC Pierre Filion, t.a., MAPAQ Montérégie Ouest Collaborateurs : Jean Lafond, M. Sc., Julie Lajeunesse,

Plus en détail

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr.

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. Physique vs chimie des sols Avant, l état de santé des sols était trop souvent basé sur le résultat d analyse chimique (ph, P, K, ). Maintenant,

Plus en détail

Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique

Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique Teneur en proteines des bles : relever le double defi agronomique et economique Des marchés très segmentés Les marchés du blé français sont très segmentés : les destinations «marché intérieur» et «export»

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

Image 1 : Récolte de l arachide à maturité et dans de bonnes conditions

Image 1 : Récolte de l arachide à maturité et dans de bonnes conditions Q: Que voyez-vous sur l image? La plante d arachide se déracine facilement et la gousse est bien sèche à l intérieur. L arachide est mure. Q: Quels sont les critères de maturité de l arachide? L arachide

Plus en détail

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com ORGES HYBRIDES www.semencesdefrance.com Gamme Variйtale Semences de France Orges hybrides 6 rangs fourragиres PS Nouveautй GOODY 2014 (SY212.121) 5 (1/2 hiver 7 (précoce) 8 6 6 7 6 HOBBIT 2009 6 6 1/2

Plus en détail

CONFÉRENCE. Grande culture biologique et semis direct. Les essais Rodale. Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013

CONFÉRENCE. Grande culture biologique et semis direct. Les essais Rodale. Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013 Club CDA CONFÉRENCE Grande culture biologique et semis direct Les essais Rodale Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013 Projet 12-INNO2-04 Jeff Moyer1, Denis La France 2, Fin

Plus en détail

1. INTRODUCTION TITRE DE LA PRÉSENTATION : Adrien N Dayegamiye, Ph.D., agronome Chercheur senior, IRDA Professeur associé, Université Laval Québec

1. INTRODUCTION TITRE DE LA PRÉSENTATION : Adrien N Dayegamiye, Ph.D., agronome Chercheur senior, IRDA Professeur associé, Université Laval Québec TITRE DE LA PRÉSENTATION : La contribution en azote du sol reliée à la minéralisation de la MO : facteur climatique et régies agricoles influençant les taux de minéralisation d azote AUTEUR : Adrien N

Plus en détail

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Lundi 12 mai 2014 Villedieu sur Indre (36) Retrouvez les supports présentés

Plus en détail

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses A. Dispositions générales La présente partie s applique à l arachide, au blé de printemps, au blé d hiver, au canola, à l épeautre

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

Informations techniques sur la culture de l ananas

Informations techniques sur la culture de l ananas Informations techniques sur la culture de l ananas Conditions de culture favorables (choix de la parcelle) : Sol drainant et plutôt acide. Terrain exposé au soleil. Accès à l eau pour l irrigation durant

Plus en détail

SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2. La création d une pelouse page 3. L entretien exceptionnel page 6

SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2. La création d une pelouse page 3. L entretien exceptionnel page 6 60.02 SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE C O N S E I L C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2 La création d une pelouse page 3 L entretien normal page 5 L entretien exceptionnel page 6 page 1/6 OUTILLAGE

Plus en détail

Pour en savoir plus sur la

Pour en savoir plus sur la Pour en savoir plus sur la Connaître son ennemi Moyens de lutte Mycotoxines La recherche Ce que vous pouvez faire La fusariose de l épi est une maladie fongique qui touche plusieurs cultures céréalières

Plus en détail

Évaluation du potentiel du semis direct en agriculture biologique au Québec : construction d un «rouleur-crêpeur de couvre-sols» et essais à la ferme

Évaluation du potentiel du semis direct en agriculture biologique au Québec : construction d un «rouleur-crêpeur de couvre-sols» et essais à la ferme Évaluation du potentiel du semis direct en agriculture biologique au Québec : construction d un «rouleur-crêpeur de couvre-sols» et essais à la ferme Projet du Syndicat des producteurs de grains biologiques

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

Guide pratique de la culture de Miscanthus

Guide pratique de la culture de Miscanthus Traduction de Planting and growing Miscanthus: Best practice guidelines (2001) édité par DEFRA, Angleterre Qu est ce que le miscanthus? Le miscanthus est une graminée rhizomateuse pérenne originaire d

Plus en détail

FERTILISATION AZOTÉE. DANS LE MAïS-GRAIN

FERTILISATION AZOTÉE. DANS LE MAïS-GRAIN L'azote est un facteur important dans la fertilisation du maïs. Un manque d'azote peut occasionner une baisse de rendement, alors qu'un excès représente un risque de contamination de l'air et de l'eau,

Plus en détail

Agnès Gedda Le potager bio

Agnès Gedda Le potager bio Agnès Gedda Le potager bio Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3544-9 Table des matières Introduction...................................................... 7 Chapitre 1 : Ce qu il faut avoir, ce qu il faut

Plus en détail

berger.ca Produisez plus rapidement. Améliorez votre qualité. Optimisez vos rendements.

berger.ca Produisez plus rapidement. Améliorez votre qualité. Optimisez vos rendements. berger.ca Produisez plus rapidement. Améliorez votre qualité. Optimisez vos rendements. Les mélanges horticoles, Berger en fait son affaire. L uniformité et la qualité du produit, la manière dont il est

Plus en détail

UNE MEILLEURE CONNAISSANCE

UNE MEILLEURE CONNAISSANCE CONCEVOIR ET GÉRER DES AMAS DE FUMIER SOLIDE AU CHAMP UNE MEILLEURE CONNAISSANCE pour un meilleur environnement En 2002, le Règlement sur les exploitations agricoles (REA) prévoyait l échéance des dispositions

Plus en détail

LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME. Période d application. Pré-levée ou sur adventice jeune (FA < 3 f)

LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME. Période d application. Pré-levée ou sur adventice jeune (FA < 3 f) LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME Folle avoine La lutte chimique est la méthode qui donne le plus de résultat. Les faux semis ont peu d intérêt avant culture d automne. Le labour

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

Estimer le poids spécifique du maïs bien mûri après le séchage... 17-4. Classement... 17-15

Estimer le poids spécifique du maïs bien mûri après le séchage... 17-4. Classement... 17-15 17. Maïs Détermination du taux d impuretés... 17-2 Définitions... 17-2 Impuretés non déclarées... 17-2 Procédure normale de nettoyage... 17-2 Composition des impuretés... 17-3 Estimer le poids spécifique

Plus en détail

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES Les systèmes de production végétale en régie biologique font souvent appel aux engrais verts dans la rotation des cultures. Ces plantes

Plus en détail

Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004. Synthèse des résultats

Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004. Synthèse des résultats Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004 Synthèse des résultats Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies Présentation

Plus en détail

Réussir ses récoltes de luzerne

Réussir ses récoltes de luzerne Réussir ses récoltes de luzerne Travaux 2012-2013 LUZFIL Dans le cadre du Projet régional LUZFIL* financé par : Partenaires : TERRENA, ARVALIS Institut du végétal, IDELE, Chambres d agricultures 44, 49,53

Plus en détail

Bien travailler son sol. Anne Weill, agr.

Bien travailler son sol. Anne Weill, agr. Bien travailler son sol Anne Weill, agr. Pourquoi travailler le sol? Le cycle compaction-décompaction Effet du travail du sol Choix en fonction de la situation Le travail du sol profond Le travail du sol

Plus en détail

Cirrus Activ Cirrus Cirrus Ac A tiv cti

Cirrus Activ Cirrus Cirrus Ac A tiv cti Cirrus Activ 1 Le bon semoir de toutes les situations Le semis est une étape importante pour la réussite d une culture avec des rendements stables et élevés. L efficacité et la rentabilité d un matériel

Plus en détail

Fourrages et production de protéines

Fourrages et production de protéines A. Devouard (Prolea) Fourrages et production de protéines Huyghe C. Direction Scientifique Agriculture INRA - Paris En hommage à Jean-Claude Simon Pourquoi se préoccuper de protéines? Alimentation animale

Plus en détail

Le ray-grass anglais

Le ray-grass anglais Le ray-grass anglais Préface Le ray-grass anglais, pur ou associé à du trèfle blanc, est une des graminées fourragères les plus utilisées en France. C est la plante de pâturage par excellence des régions

Plus en détail

Cultures de couverture

Cultures de couverture Les pratiques agricoles de conservation 2 4 6 12 Construire la structure du sol Habiter le sol par les racines Les différentes plantes disponibles Cultures de couverture dans une rotation 14 Caractéristiques

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2011 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures 30 Matériel(s)

Plus en détail

L efficacité énergétique à la ferme : ça vous concerne aussi!

L efficacité énergétique à la ferme : ça vous concerne aussi! L efficacité énergétique à la ferme : ça vous concerne aussi! Par Catherine Brodeur, agr., M.Sc. Plan de la présentation Importance des dépenses en énergie Mesures d efficacité énergétique Les bonnes pratiques

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS

GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS GUIDE D UTILISATION DES PRODUITS DE MAÏS Refuge Advanced MC SmartStax MC Herculex MC ÉDITION CANADIENNE Le présent guide d utilisation du produit (le guide) établit les exigences pour la culture des hybrides

Plus en détail

Référentiel pour la Conduite Technique de la Culture d orge (Hordeum vulgare) Si Bennasseur Alaoui

Référentiel pour la Conduite Technique de la Culture d orge (Hordeum vulgare) Si Bennasseur Alaoui Référentiel pour la Conduite Technique de la Culture d orge (Hordeum vulgare) Si Bennasseur Alaoui 1. Importance économique et exigences écologiques de l orge. L orge est cultivée au Maroc depuis l antiquité.

Plus en détail

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote BOUTHIER Alain 1, TROCHARD Robert 2, PARNAUDEAU Virginie 3, NICOLARDOT

Plus en détail

Implanter du maïs sans labourer

Implanter du maïs sans labourer Journées techniques sans labour 10 et 11 juin 2009 à Fruges et Thiant Implanter du maïs sans labourer clés de la réussite : levée, enracinement résultats d essais, approche économique Projet cofinancé

Plus en détail

en grandes cultures Le «Guide des pratiques de conservation en grandes cultures» est disponible au coût

en grandes cultures Le «Guide des pratiques de conservation en grandes cultures» est disponible au coût P G U I D E D E S en grandes cultures ra t i q u e sde conserv a t i o n Ce feuillet est extrait du «Guide des pratiques de conservation en grandes cultures» publié par le CPVQ en mars 2000. Ce guide a

Plus en détail

Anne Vanasse, agr., Ph.D. Université Laval. Le chapitre 3. Les rédacteurs

Anne Vanasse, agr., Ph.D. Université Laval. Le chapitre 3. Les rédacteurs La gestion du ph du sol Anne Vanasse, agr., Ph.D. Université Laval Le chapitre 3 Les rédacteurs Anne Vanasse (responsable) Marc Hébert Lotfi Khiari Sébastien Marchand Abdo Badra Hélène Moore 1 Introduction

Plus en détail

Pourquoi faire du compost?

Pourquoi faire du compost? Le compostage Pourquoi faire du compost? Diminuer de 40% le volume des déchets Réduire la pollution Biogaz, lixiviat Engrais chimique Pourquoi faire du compost? Fabriquer un engrais organique de qualité

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ENTRETIEN DU STADE DE FOOTBALL COMMUNE DE BEZOUCE. En partenariat avec SAINT GERVASY CABRIERES LEDENON

CAHIER DES CHARGES ENTRETIEN DU STADE DE FOOTBALL COMMUNE DE BEZOUCE. En partenariat avec SAINT GERVASY CABRIERES LEDENON CAHIER DES CHARGES ENTRETIEN DU STADE DE FOOTBALL COMMUNE DE BEZOUCE En partenariat avec SAINT GERVASY CABRIERES LEDENON I) DISPOSITIONS GENERALES II) ENTRETIEN 1 ère partie entretien courant II-1) La

Plus en détail

Analyse des résultats du réseau d essais sur l azote réalisés dans le cadre du programme PAGES (2003-2005)

Analyse des résultats du réseau d essais sur l azote réalisés dans le cadre du programme PAGES (2003-2005) Analyse des résultats du réseau d essais sur l azote réalisés dans le cadre du programme PAGES (23-25) Parcelles de confirmation des besoins d azote du maïs réalisées avec les équipements de fermes sous

Plus en détail

Bulletin d information

Bulletin d information Bulletin d information CULTURES EN SERRES No 17 1 er mars 2004 RÉGULATEURS DE CROISSANCE EN ORNEMENTAL : GUIDE DES BONNES PRATIQUES La majorité des régulateurs de croissance employés en floriculture sont

Plus en détail

MAINTENIR LA QUALITÉ DES TOMATES EN ÉTÉ : UN DÉFI!

MAINTENIR LA QUALITÉ DES TOMATES EN ÉTÉ : UN DÉFI! Cultures en serres Bulletin d information No 12 25 juillet 2013 MAINTENIR LA QUALITÉ DES TOMATES EN ÉTÉ : UN DÉFI! La tomate demeure un fruit fragile qui peut être affecté par toutes sortes de maladies,

Plus en détail

Résultats des essais de fertilisation d azote 2014

Résultats des essais de fertilisation d azote 2014 Résultats des essais de fertilisation d azote 2014 Rapport de la rencontre du 11 décembre 2014 avec les collaborateurs Agriculture et Agroalimentaire Canada 13/01/2015 Lors d une rencontre tenue le 11

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

Info.pl@ine STRATEGIE AGRONOMIQUE

Info.pl@ine STRATEGIE AGRONOMIQUE Info.pl@ine N 453 20 février 203 5 pages CEREALES BLE Priorité au désherbage STRATEGIE AGRONOMIQUE Les conditions météo idéales sont une forte hygrométrie, des températures dces et un sol suffisamment

Plus en détail

AIDE MÉMOIRE POUR LA CONSTRUCTION D UNE CHAMBRE DE GERMINATION

AIDE MÉMOIRE POUR LA CONSTRUCTION D UNE CHAMBRE DE GERMINATION AIDE MÉMOIRE POUR LA CONSTRUCTION D UNE CHAMBRE DE GERMINATION Michel Senécal, agr. Centre de services horticoles du MAPAQ Laval Octobre 2006 Le semis des fleurs annuelles est une opération délicate où

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail

Guide sur la régie du maïs ensilage BMR

Guide sur la régie du maïs ensilage BMR Guide sur la régie du maïs ensilage BMR Les hybrides BMR de marque Mycogen MD procurent des résultats hors du commun. Ce qui différencie le BMR de Mycogen des autres BMR et hybrides de maïs conventionnels

Plus en détail

Partie V Convention d assurance des cultures légumières

Partie V Convention d assurance des cultures légumières Partie V Convention d assurance des cultures légumières Légumes de transformation Moyenne du rendement agricole A. Dispositions générales La présente partie s applique à la betterave à sucre, à la betterave

Plus en détail

SCIENCES AGRONOMIQUES RÉSUMÉ DES RECHERCHES. Édition canadienne

SCIENCES AGRONOMIQUES RÉSUMÉ DES RECHERCHES. Édition canadienne SCIENCES AGRONOMIQUES RÉSUMÉ DES RECHERCHES Édition canadienne Introduction En 2012, la chaleur intense et une sécheresse grave ont caractérisé la saison chez la majorité des producteurs. Aux É.-U., dans

Plus en détail

CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS!

CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS! CARENCES ET DE MALADIES DANS LES PRODUCTIONS DE LÉGUMES DE SERRE : QUAND LA FERTILISATION ET LES PESTICIDES NE SUFFISENT PLUS! JACQUES THÉRIAULT AGR. M. SC. CLIMAX CONSEILS Principales carences en légumes

Plus en détail

Indices agroclimatiques

Indices agroclimatiques Indices agroclimatiques pour faciliter la prise de décision en agriculture Dominique Plouffe, Gaétan Bourgeois, René Audet Marie-Pier Lepage Indices agroclimatiques ± 1920 : apparition de l agrométéorologie

Plus en détail

L assèchement des sols saturés d eau

L assèchement des sols saturés d eau L assèchement des sols saturés d eau L assèchement des sols saturés d eau Si la sécheresse est un problème qu affrontent fréquemment de nombreux agriculteurs canadiens, les terres agricoles inondées t

Plus en détail

DÉSHERBAGE GÉNÉRALITÉS

DÉSHERBAGE GÉNÉRALITÉS LÉGENDE ITINÉRAIRE OIGNON VERT ph idéal : 5,3-5,8 acides Cultivar résistant : - pour récolte en saison : variété au feuillage court - pour récolte à l automne : variété au feuillage long - maladies Prioriser

Plus en détail

L entretien du gazon simplement

L entretien du gazon simplement GAZON L entretien du gazon simplement Pour un gazon bien vert et dense, une fumure adaptée et une tonte régulière sont les mesures d entretien les plus importantes. Un gazon bien nourri sera dense et résistant.

Plus en détail

NUMÉRO DU PROJET : CETA-1-LUT-11-1538

NUMÉRO DU PROJET : CETA-1-LUT-11-1538 Rapport final réalisé dans le cadre du programme Prime-Vert, sousvolet 11.1 Appui à la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture TITRE DU PROJET : Développement de deux méthodes de lutte contre

Plus en détail

Mai 2014 Partie 1. Céleri Rave CONSEILS DE SAISON

Mai 2014 Partie 1. Céleri Rave CONSEILS DE SAISON Mai 2014 Partie 1 CONSEILS DE SAISON Localement, les conditions pluvieuses accompagnées de la baisse des températures (Hautes Pyrénées) n ont pas favorisé une bonne reprise des dernières plantations ainsi

Plus en détail

Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage

Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage 1 Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage P. Courtois 3, J-P Destain 4, C. Vandenberghe 5, J.M. Marcoen 5 1. Introduction : l azote, le sol et le nitrate

Plus en détail

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA. Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA. Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA Productions végétales Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques Les prairies naturelles peuvent être dégradées et nécessitent certains travaux pour

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

La compaction des sols : Les causes et les solutions

La compaction des sols : Les causes et les solutions -1- La compaction des sols : Les causes et les solutions No : 05-C01 Novembre 05 Par: Georges Erick Tsague, CCA GGAEO, Alfred, ON Remerciements: Sylvie Denis, Agr etsague@cropadvisers.com, etsague@yahoo.fr

Plus en détail

Chapitre 10 GREF 3 (version 2013) Les engrais de ferme et les matières résiduelles fertilisantes organiques

Chapitre 10 GREF 3 (version 2013) Les engrais de ferme et les matières résiduelles fertilisantes organiques Précisions apportées aux coefficients d efficacité fertilisante en azote des engrais organiques Chapitre 10 GREF 3 (version 2013) Les engrais de ferme et les matières résiduelles fertilisantes organiques

Plus en détail

Comment planter un arbre *

Comment planter un arbre * Comment planter un arbre * 1. Avant la plantation Gardez la motte de racines humide. Gardez l arbre dans un endroit ombragé jusqu à la plantation. 2. Préparez le site pour la plantation Enlevez le gazon,

Plus en détail

Bilan des problèmes post-récoltes identifiées au Laboratoire de diagnostic en phytoprotection de 2000 à 2005

Bilan des problèmes post-récoltes identifiées au Laboratoire de diagnostic en phytoprotection de 2000 à 2005 Bilan des problèmes post-récoltes identifiées au Laboratoire de diagnostic en phytoprotection de 2000 à 2005 Gérard Gilbert agr. phytopathologiste Laboratoire de diagnostic en phytoprotection MAPAQ -Direction

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

Par Yves Chagnon, agr., MBA

Par Yves Chagnon, agr., MBA Par Yves Chagnon, agr., MBA Février 2014 1 2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Prix des terres Rentabilité des terres Évolution des marges Impacts de la volatilité des prix Situations concrètes Alternatives pour

Plus en détail

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants.

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Mesure n 1 Périodes d'interdiction d'épandage des fertilisants Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Types

Plus en détail

Pesticides. agricoles Moins et Mieux. Cahier d auto- évaluation

Pesticides. agricoles Moins et Mieux. Cahier d auto- évaluation Pesticides agricoles Moins et Mieux Cahier spécifique Cahier d auto- évaluation Maïs sucré 1 re ÉDITION (2004) : Coordination et réalisation : Marie-Hélène April Raymond-Marie Duchesne Stratégie phytosanitaire

Plus en détail

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries)

Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Agronomie Exposée sur la carie (Tilletia Caries) Introduction : Bien qu'elle porte le même nom, la carie (Tilletia Caries) n'a rien à voir avec la carie dentaire qui est connu par le grand publique. La

Plus en détail

Séneçon du Cap. Nom scientifique Senecio inaequidens (DC) Famille des Astéracées = Composée. Description. Origine : Afrique du Sud

Séneçon du Cap. Nom scientifique Senecio inaequidens (DC) Famille des Astéracées = Composée. Description. Origine : Afrique du Sud Origine : Afrique du Sud Séneçon du Cap Nom scientifique Senecio inaequidens (DC) Famille des Astéracées = Composée Description Plante herbacée vivace, à racines superficielles, forme une touffe arrondie

Plus en détail

En plus de Claude Corbeil, le personnel de la Ferme Copor compte un employé à temps complet

En plus de Claude Corbeil, le personnel de la Ferme Copor compte un employé à temps complet EN MATIÈRE D ENVIRONNEMENT Article publié dans Porc Québec Avril 2002 REPORTAGE LES PETITS GESTES D UNE GRANDE FERME Hubert Brochard Agronome journaliste à la pige Les éleveurs porcins s adaptent du mieux

Plus en détail

Compléments d analyse économique à la recherche agronomique et agroenvironnementale en grandes cultures Projet IRDA N o 901072.

Compléments d analyse économique à la recherche agronomique et agroenvironnementale en grandes cultures Projet IRDA N o 901072. Compléments d analyse économique à la recherche agronomique et agroenvironnementale en grandes cultures Projet IRDA N o 901072 Rapport final Présenté à : Réseau Innovagrains Présenté par : Luc Belzile,

Plus en détail

Maïs Inoculants LE CATALOGUE PIONEER 2015

Maïs Inoculants LE CATALOGUE PIONEER 2015 Maïs Inoculants LE CATALOGUE PIONEER 2015 LA GAMME MAIS ET LE GUIDE DES SOLS PIONEER 2015 Choisissez la variété adaptée à vos besoins PRECOCITE VARIETE MAIS ENSILAGE TYPE DE SOL Rendement énergétique Densité

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES LABEL ROUGE LR 12-08 «FARINE POUR PAIN DE TRADITION FRANCAISE»

CAHIER DES CHARGES LABEL ROUGE LR 12-08 «FARINE POUR PAIN DE TRADITION FRANCAISE» 1 /34 CAHIER DES CHARGES LABEL ROUGE LR 12-08 «FARINE POUR PAIN DE TRADITION FRANCAISE» Caractéristiques certifiées communicantes : - Blé sélectionnés pour leur aptitude à produire des farines de qualité

Plus en détail

Avertissement : Les prix inscrits pour certains articles et services ne le sont qu à titre indicatif.

Avertissement : Les prix inscrits pour certains articles et services ne le sont qu à titre indicatif. Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Gariépy, François Guide pratique du jardinage écologique (L écologique) Comprend des réf. bibliogr. et un index. ISBN 2-89435-278-6 1. Jardinage

Plus en détail

Le travail réduit Module 2 Travail du sol FEUILLET 2-B

Le travail réduit Module 2 Travail du sol FEUILLET 2-B Le travail réduit Module 2 Travail du sol FEUILLET 2-B Qu entend-on par «travail réduit du sol»?................................. 1 Quels sont les principaux avantages et inconvénients associés au travail

Plus en détail

Une gamme d outils qui s étoffe

Une gamme d outils qui s étoffe Une gamme d outils qui s étoffe 1 Une gamme d outils à la disposition de tous Tous ces outils sont disponibles sur www.cetiom.fr Gratuits et sans inscription Nouveautés : les 2 premières applications smartphone

Plus en détail

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège Plan L ensilage de maïs en général Caractéristiques anatomiques

Plus en détail

Contexte : Objectif : Expérimentation :

Contexte : Objectif : Expérimentation : Estimation de la valeur fertilisante de digestats issus de la biométhanisation. Résultat de 3 années d expérimentation en culture de maïs (2009 à 2011). (JFr. Oost 1, Marc De Toffoli 2 ) 1 Centre pilote

Plus en détail