Projet GESFORCOM Financé par la Commission européenne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet GESFORCOM Financé par la Commission européenne"

Transcription

1 Gestion communale, gestion communautaire et développement local : vers une co-gestion décentralisée des ressources forestières (Madagascar, Mali, Niger) Projet Financé par la Commission européenne GESTION FORESTIÈRE COMMUNALE ET COMMUNAUTAIRE Atelier International Bilan Niamey Niger Novembre 2010 Pierre Montagne Le contenu est sous la seule responsabilité des auteurs et n engage en aucun cas la responsabilité de l européenne. 1

2 Commission européenne Programme Forêts Tropicales et autres Forêts dans les Pays en Développement Ligne Budgétaire : Référence : EuropeAid/121998/C/G Projet ENV/2005/ Gestion communale, gestion communautaire et développement local : vers une co-gestion décentralisée des ressources forestières Attributaire et responsable de la mise en œuvre CIRAD, Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement Campus international de Baillarguet TA 10/B F Montpellier cedex 5 Atelier international bilan Niamey les 1 er et 2 décembre 2010 Visites de terrain sites de Kouré et Torodi les 28, 29 et 30 novembre 2010 Par Pierre MONTAGNE 1. Objectifs de l atelier Echanges entre partenaires Maliens, Malgaches et Nigériens sur les résultats obtenus par le projet depuis son lancement (deuxième semestre 2007) Visites de terrain sites de Kouré (hors zone Gesforcom mais intéressante) et Torodi (marchés ruraux de bois et comptoirs de gomme) Préparation des exposés de la journée du 1 er décembre 2010 : - Un exposé Madagascar sur les filières huiles essentielles Boeny et Alaotra-Mangoro - Un exposé Niger sur la filière gomme arabique - Un exposé Niger et Madagascar sur le Contrôle forestier décentralisé - Un exposé Niger et Madagascar sur le Suivi Environnemental Préparation fin des activités au 6 décembre Communication : - L ouvrage «Gesforcom» : point d avancement - Les brochures et autres produits destinés à présenter les résultats obtenus dans les 3 pays aux populations bénéficiaires, aux administrations décentralisées et déconcentrées etc Autres 2. Calendrier de l atelier Novembre 2010 : préparation organisationnelle et logistique par l équipe Gesforcom Niger ; 25 novembre 2010 : arrivée du chef de projet CIRAD à Niamey 26 novembre 2010 : arrivée des quatre participants Madagascar à Niamey : - Mme Hanitra Andrianasoala, biochimiste FOFIFA - MM. Serge Razafimahatratra, socio-organisateur PARTAGE - Nicolas Andriampianina, Géographe FOFIFA - Ndriana RAzafindratovo, Forestier, Ministère de l Environnement et des Forêts 27 novembre 2010 : préparation des exposés 28 novembre 2010 : 2

3 - Partenaires Madagascar : sortie axe Kouré Visites sites de restauration INRAN - Arrivée partenaires Mali (AMADER, Beagges et Gedur) et France (CIRAD) 29 novembre 2010 : sortie axe Torodi Visites commune, CFD et SLG Niaktiré 30 novembre 2010 : sortie axe Torodi Visites SLG Kankani et Comptoir de Gomme Nioumpelma 1 er décembre 2010 : atelier en salle (hotel Terminus) : 4 exposés et débats 2 décembre 2010 : Réunion préparation livrables de communication : - Posters - Brochures - Ouvrage 2 et 3 décembre 2010 : départ partenaires 3. Ouverture de l atelier L atelier a été ouvert par M. le SGA du Ministère de l Eau, de l Environnement et de la Lutte contre la désertification (voir annexe 5) en présence de Mme la responsable de la section développement rural, sécurité alimentaire et décentralisation de la délégation de l Européenne au Niger, de M. le directeur de l ONG ABC Ecologie, de M. le Chef de projet Gesforcom CIRAD et de M. le Directeur Général pi de l INRAN. M. le Ministre de l Eau, de l Environnement et de la Lutte contre la désertification avait été informé de la tenue de l atelier placé sous son haut patronage (voir annexe 2). Voir annexe 1 la liste des participants. Il faut souligner la participation de quatre représentants des partenaires malgaches et maliens. 4. Présentations état d avancement Projet 4.1 Programme de l atelier Voir annexe 8 TDR atelier international bilan Niamey Présentation introductive générale Bureau de séance : Président : Mamoudou Hamadou (Niger) Rapporteur 1 : Serge Razafimahatratra (PARTAGE Madagascar) Rapporteur 2 : Gora Diop (GEDUR Mali) Facilitateur : Regis Peltier (CIRAD) L atelier bilan Gesforcom s est déroulé les 29, 30 novembre et 1 er décembre 2010 au Niger qui est un des trois pays partenaires avec le Mali et Madagascar. Cet atelier a regroupé les différents partenaires dont quatre du Mali représentants des bureaux d étude GEDUR et BEAGGES et de l AMADER, quatre de Madagascar représentants de l ONG PARTAGE, de la Direction générale des forêts et du FOFIFA et une dizaine de représentants de la Direction générale des forêts, des autorités administratives du canton et de la commune de Torodi. Le programme de l atelier comportait deux phases : Trois jours de terrain qui concernaient les partenaires des deux pays hôtes ainsi que les accompagnants du Niger. Il a pu être visité des sites de restauration de la zone de Kouré (à titre informatif) et de Torodi. En deux jours, les partenaires ont ainsi pu se rendre compte par euxmêmes des résultats obtenus par le projet Gesforcom Niger tant sur la filière bois de feu pour 3

4 l approvisionnement de la ville de Niamey que sur la filière gomme arabique. Outre l amélioration des techniques de production pour améliorer la qualité des produits et s engager dans un cadre de production durable non destructeur de l écosystème forestier, les participants ont pu rencontrer les différents acteurs du contrôle forestier décentralisé dont les 6 agents de contrôle communal équipés de motos et rémunérés par la commune. Une journée en salle à Niamey qui a permis de faire 4 présentations : o Une concernant le fonctionnement de la filière huiles essentielles dans les communes rurales de Didy et Tsaramandroso à Madagascar par Mme Hanitra (voir annexe 8) o Une concernant le fonctionnement de la filière Gomme dans la commune rurale de Torodi par M. Maisharou (voir annexe 9) o Une concernant le système de contrôle forestier décentralisé au Niger et à Madagascar Niger / Madagascar (voir annexe 10) o Une concernant le suivi environnemental au Niger et à Madagascar approche Niger / Madagascar (voir annexe 11) Les discussions ont permis aux participants d échanger dans le but que l expérience des uns soit utile aux autres et que le projet soit en mesure de favoriser ces transferts su r le terrain et d en tirer des recommandations d ordre légal et réglementaire à soumettre aux différentes administrations des états. 5. Demi-journée Communication 5.1 Ouvrage Gesforcom Il a été retenu que l ouvrage (dont les précédents ateliers internationaux avaient commencé la réflexion) soit organisé en deux tomes : Tome 1 : les expériences nationales (Madagascar, Mali, Niger), Tome 2 : comparaison entre les pays. Le titre sera présenté en langues nationales, à répartir sur la couverture, éventuellement associés à une photo de la forêt des pays en question : DJEKABAARA 1 TATTALI 2 KAJIALA 34 Le sous-titre sera en français : Valoriser les produits pour mieux conserver les forêts 1 Cogestion, en langue Bambara du Mali 2 Gestion durable, en langue Haoussa du Niger 3 La forêt maîtrisée en langue malgache Madagascar 4 Si on veut éviter des renvois pour chaque mot, on peut simplifier en indiquant : Ces trois mots ont une signification proche de «gestion durable et collective des forêts» dans trois langues du Mali, de Madagascar et du Niger 4

5 6. La situation des différents articles identifiés est la suivante 5

6 7. Les visites de terrain Trois visites de terrain ont été organisées : Une dans la zone de Kouré pour visiter des sites de restauration mis en plance par l INRAN (partenaires malgaches) Deux dans la commune de Torodi : o Le contrôle forestier décentralisé et le marché rural de Niaktiré o Le comptoir de gomme arabique de Niumpelma Ces visites ont associé l ensemble des partenaires invités avec le partenaire associé Direction Générale des Forêts et ses services déconcentrés (Direction Régionale de l Environnement de Tillabery, Direction départementale de l Environnement de Say, Poste forestier de Torodi). Les participants ont pu largement échanger sur leurs expériences respectives avec les membres des SLG et autres villageois présents lors des entretiens. L équipe ABC Ecologie avait préparé ces visites. 6

7 Annexes Annexe 1 : Liste des participants atelier bilan de Niamey (Niger) 8 Annexe 2 : Lettre d information M. le Ministre atelier international bilan Niamey 1 er décembre Annexe 3 : Communiqué final 15 Annexe 4 : Rapport journée 5 (capitalisation et communication) 19 Annexe 5 : Discours d ouverture DGEF 25 Annexe 6 : Exposé introductif communication (Idrissa Oumarou) 29 Annexe 7 : TDR atelier international bilan Niamey Annexe 8 : Présentation huiles essentielles Madagascar 38 Annexe 9 : Présentation gomme arabique Niger 41 Annexe 10 : Présentation CFD Niger / Madagascar 45 Annexe 11 : Présentation suivi-environnemental 49 7

8 Annexe 1 : Liste des participants atelier bilan de Niamey (Niger) 8

9 9

10 10

11 11

12 12

13 13

14 Annexe 2 : Lettre d information M. le Ministre atelier international bilan Niamey 1 er décembre

15 Annexe 3 : Communiqué final Présentation de la synthèse des travaux (Communiqué final) L atelier bilan Gesforcom s est déroulé les 29, 30 novembre et 1 er décembre 2010 au Niger qui est un des trois pays partenaires avec le Mali et Madagascar. Après l ouverture de l atelier, il a été mis en place un bureau de séance composé de : - Président : Col Hamadou Mamoudou, MEE/LCD du Niger, - Rapporteurs :. Amadou Gora DIOP, GEDUR Mali. Serge RAZAFIMAHATRATRA, ONG Partage Madagascar. Idrissa OUMAROU, INRAN/ Niger Cet atelier a regroupé les différents partenaires dont quatre du Mali représentants des bureaux d étude GEDUR et BEAGGES et de l AMADER, quatre de Madagascar représentants de l ONG PARTAGE, de la Direction générale des forêts et du FOFIFA et une dizaine de représentants de la Direction générale de l Environnement et des Eaux et Forêts, de l INRAN, ABC Ecologie, des autorités du poste administratif et de la commune de Torodi et de Makalondy au Niger. - Le programme de l atelier comportait deux phases : o Trois jours de terrain qui concernaient les partenaires des deux pays hôtes ainsi que les accompagnants du Niger. Il a pu être visité des sites de restauration de la zone de Kouré et de Torodi. En deux jours, les partenaires ont ainsi pu se 15

16 rendre compte par eux-mêmes des résultats obtenus par le projet Gesforcom Niger tant sur la filière bois de feu pour l approvisionnement de la ville de Niamey que sur la filière gomme arabique. Outre l amélioration des techniques de production pour améliorer la qualité des produits et s engager dans un cadre de production durable non destructeur de l écosystème forestier, les participants ont pu rencontrer les différents acteurs du contrôle forestier décentralisé dont les 6 agents de contrôle communal équipés de motos et rémunérés par la commune (recette. o Une journée de travail en salle à Niamey a permis de faire 4 présentations concernant : le fonctionnement de la filière Gomme dans la commune rurale de Torodi le fonctionnement de la filière huiles essentielles dans les communes rurales de Didy et Tsaramandroso à Madagascar le système de contrôle forestier décentralisé au Niger et à Madagascar le suivi environnemental au Niger et à Madagascar - Les discussions ont permis aux participants d échanger dans le but que l expérience des uns soit utile aux autres et que le projet soit en mesure de favoriser ces transferts sur le terrain et d en tirer des recommandations d ordre légal et réglementaire à soumettre aux différentes administrations des Etats. - Une expérience de gestion décentralisée développée par a montré que les 3 Pays disposent d énormes potentialités mais que les expériences de valorisation des 16

17 filières ont été concluantes d un pays à un autre. Il existe également un potentiel de produits forestiers à promouvoir dans les différents pays. Malgré cela quelques contraintes d ordre administratif, législatif, institutionnel ont été identifiées en fonction des pays et ont fait l objet de propositions et recommandations ci après. Propositions et Recommandations A l issue des travaux de l atelier du bilan, les principales recommandations formulées sont : Que la démarche Gesforcom soit étendue à d autres communes. Poursuite des reformes des cadres administratifs, réglementaires et législatifs en s inspirant de l expérience des pays qui ont fait des résultats. S intéresser à d autres produits forestiers non ligneux autres que la gomme, huiles essentielles et s intéresser aux zones agro forestières. Développer la dynamique de capital d un outil méthodologique à une petite échelle de commune. Que les communes puissent avoir la perception directe des taxes pour préparer l après projet. Créer les conditions favorables pour que les acteurs en aval puissent se professionnaliser. Que les bailleurs de fonds puisent renouveler le financement du projet pour une meilleure capitalisation de acquis. Proposer une forme de cogestion locale de ressources naturelles à partir des expériences des 3 pays. 17

18 Sécurisation du fonds issu de la gestion des ressources du bois. Continuer à appuyer cette gestion décentralisée. Remerciements Les participants à l atelier international de bilan du adressent leur vif remerciement à l endroit : -Aux autorités Nigérienne pour avoir accepté d abriter la tenue des travaux de l atelier -A l UE pour son soutien financier. -Le CIRAD pour son appui technique. Fait à Niamey, le 01 décembre 2010 Le bureau de séance 18

19 Annexe 4 : Rapport journée 5 (capitalisation et communication) Introduction Capitalisation du projet Demi-journée 2 décembre 2010 Idrissa Oumarou (INRAN) Le projet ne dispose pas de service de communication propre. L ensemble des participants du projet ont une responsabilité quant à la valorisation des résultats obtenus. Les bénéficiaires du projet sont les populations locales, les élus, les services déconcentrés de l Etat, les Ministères, mais également les étudiants, les techniciens spécialisés ou non spécialisés, les chercheurs. Par ailleurs, l européenne a besoin de savoir ce qui a été fait dans le cadre du projet. Il lui faut des documents synthétiques qui soient formalisés selon les termes de référence du projet. Ces bénéficiaires sont des publics cibles. Chaque public cible a des besoins particuliers. Il est nécessaire de mettre à sa disposition une information intelligible adaptée à son niveau de spécialisation, à ses attentes et à sa disponibilité. Deux types de communication sont nécessaires : national (Madagascar, Niger, Mali) international La stratégie de communication vise à informer les différents publics cibles sur nos démarches, nos résultats et leurs impacts économiques et social. Dans ce contexte, il semble également important de prendre en considération les questions de propriété intellectuelle (traçabilité de qui a fait quoi) et d archivage. Un site internet Le web master est à Madagascar. Des difficultés de mise à jour régulière sont reconnues mais devraient s estomper au fur et à mesure de l obtention des résultats définitifs. Dans la mesure où le site devrait être accessible plusieurs années après la fin des activités. Tous les documents édités sont disponibles sur le site internet (c est une duplication du CDROM mis à jour annuellement). rapports techniques, supports de formation, publications scientifiques posters, brochures Les publications scientifiques Ce n est pas l objectif principal du projet mais si des volontés se présentent, elles pourront trouver un appui auprès notamment du CIRAD (identification des revues dans lesquelles publier, à facteur d impact ou pas ) Les plaquettes Enjeux - Informer les acteurs locaux des actions menées par le projet. Public cible - Le politique. Niveau de spécialisation 19

20 Le contenu est sous la seule responsabilité des auteurs et n engage en aucun cas la responsabilité de l européenne. Forme - 4 à 8 pages, 1000 à 2000 mots. - 2 pages écrites pour l international - 2 pages écrites pour le national Les brochures Enjeux - Précise les résultats du projet, expose plus en détail certains points techniques. Public cible Niveau de spécialisation Forme - 16 à 20 pages, 6000 à 8000 mots. Des photos et des illustrations synthétisent les résultats obtenus. Les posters Enjeux - Proposition d amélioration du système d exploitation, de commercialisation, de contrôle à présenter aux acteurs concernés en vue de l appropriation de l innovation. - Mise en œuvre concrète sur le terrain d actions cadrées et évaluées par le projet. - Faciliter le travail des agents de terrains, des services déconcentrés et d Etat et des Communes. Public cible - Les populations, les techniciens, et les autorités locales. Forme Titre 1 Titre du poster Texte qui comprend le chapeau de l ensemble du poster Lire du texte quand il y en a trop, cela demande du temps, de l énergie, de la disponibilité. Lire du texte Titre 2 Illustration (photo, schéma ou graphique Proposition de construction de poster présentée en diaporama : logos, tire, chapeau, photos (dont portraits) Textes de 300 à 600 mots en 1 page, avec des photos et des illustrations qui synthétisent tous les résultats obtenus. La maquette d un poster type pourrait être diffusée entre les intervenants. Lire du texte quand il y en a trop, cela demande du temps, de l énergie, de la disponibilité. Lire du texte quand il y en a trop, cela demande du temps, de l énergie, de la disponibilité. Lire du texte quand il y en a trop, cela demande du temps, de l énergie, de la disponibilité. Lire du texte quand il y en a trop, cela demande du (environ 350 caractères) Possibilité de gérer 3 ou 4 colonnes Ceci est en encadré pour présenter un message autonome de moins de 150 caractères qui apporte un point vue, une précision, ou définit un concept. Ceci est en encadré pour présenter un message autonome de moins de 150 caractères qui apporte un point Texte vue, une précision, ou définit un concept. Une idé e re çue, po ur me ttre e n é vide nce une fausse idé e, e n 70 caractè re s Photo Le contenu du diaporama est sous la seule responsabilité des auteurs et n engage en aucun cas la responsabilité de l europénne. Projet de gestion communale, gestion communautaire et développement local vers une co-gestion décentralisée des ressources forestières (Gesforcom) Ministère de l environnement, des eaux et forêts et du tourisme, BP Nanisana 101 ANTANANARIVO, Tél

21 L ouvrage Enjeux o Il s agit de permettre à chaque intervenant du projet de pouvoir valoriser son intervention par une publication commune à l ensemble du projet. Public cible o Opérateurs du développement et scientifiques intéressés par le sujet. Points techniques Les photos : Elles doivent être mises sur CD-Rom avec la meilleure définition possible, en format JPEG, ou le format même qui sort de l appareil photo numérique, quelque soit le support concerné. Cela évite les problèmes à l édition. Aucune photo ne pourra être prise en considération si elle est présentée sous un autre forma. Les dessins sont toujours utiles, notamment dans le contexte de la vulgarisation. Des dessinateurs peuvent être mobilisés pour réaliser ces illustrations. La responsabilité du bailleur : Préciser sur chaque document de communication que la communauté européenne ne s engage pas sur la pertinence des résultats. La phrase type à faire apparaître est la suivante : «..» La langue : Les documents de communication, surtout à destination des populations locales, devront être envisagés en langue locale, éventuellement en bilingue français. La traduction d articles pour l ouvrage : les contributions de bénéficiaires du projet (maires, VOI, ) peuvent formaliser leur point de vue avec les partenaires du projet qui interviennent sur le terrain et ce texte fera l objet d une traduction en français. Selon le volume d information, il sera envisagé de faire des encarts ou un article à part entière dans l ouvrage. Diffusion de supports numériques : Tous les supports ne doivent pas nécessairement faire l objet d un tirage papier. Il est également très utile (pour les communications sur le projet, et les communications scientifiques comme pour la diffusion sur internet) de disposer de supports numériques. Recours aux services d un maquettiste : Il est tout à faire possible, et même certainement plus facile de faire parvenir à Madagascar un texte rédigé, et de ne pas se préoccuper de la mise en page. Nous avons des maquettistes qui prennent ce travail en charge, et qui le feront compte tenu de l exigence d uniformisation des formats des produits du projet. Donc il ne faut pas se préoccuper trop de la mise en page. Fiches techniques : Il peut être envisagé en annexe de l ouvrage de tenter une modélisation de certains outils techniques 21

22 Situation des propositions de produits de communication par pays (au 1 er décembre 2010) Détail des communications Mali (poster, plaquette, brochure) Thème Détail/contenu Destinataire Outils retenus Responsables La forêt et le développement local communal? Les décideurs, Les autorités communales, les villageois Plaquette et poster Yafong Berthé? Les marchés ruraux de bois d oeuvre? Les décideurs, Les autorités communales, les villageois Plaquette et poster Amadou Diallo Détail des communications Madagascar (poster, plaquette, brochure) Thème Destinataire Outils retenus Responsables Amélioration de la qualité des fibres de raphia Importance écologique et économique du raphia Propositions d amélioration pour le fonctionnement de la filière raphia Historique du transfert de gestion, modalités de mise en place et propositions d amélioration La mise en place d une centrale de cogénération (modalités techniques et administratives) Schémas et plans d aménagement forestiers Paysans locaux (COBA) et l administration communale et régionale Paysans locaux (COBA) et l administration communale et régionale Paysans locaux (COBA) et l administration communale et régionale Paysans et responsables au niveau des communes et au niveau régional + autorités forestières Les autorités et la population locale Brochures ou plaquettes Brochures ou plaquettes Brochures ou plaquettes Brochures ou plaquettes Brochures ou plaquettes? Poster? Contrôle forestier? Poster? Andry Razanavahy Andry Razanavahy Andry Razanavahy Serge Razafimahatratra Herimaina Razanavahy Importance des huiles essentielles dans la gestion locale et la gestion forestière Les populations locales, les autorités locales (communes et région) Brochures ou plaquettes Serge Razafimahatratra 22

23 Détail des communications envisagées par le Niger Thème Détail Destinataire Outils retenus Responsables Amélioration de la qualité de la gomme (4 pages) Gouvernance Marchés ruraux Directives techniques (travaux d exploitation) Directives technique (restauration et régénération) Taille du gommier Saignée et récolte de la gomme Nettoyage, tri, séchage et conditionnement. Jeu de rôle SLG Bilan et programmation MR Tenue documents de gestion. Règles d exploitation (BF, pastoral) Règles de restauration/ régénération les cueilleurs de la gomme et collecteurs actifs. Agents de vulgarisatio Agents CFD SLG Agents de vulgarisation Agents CFD SLG Agents CFD SLG Poster simple è destination des collecteurs Plaquette 4 pages pour les vulgarisateurs Maicharu Oumarou Habiboulaye Oumarou Ichaou Habiboulaye Idrissa Ichaou Oumarou Habiboulaye Ichaou Oumarou Habiboulaye 23

24 Tableau synthétique des propositions de documents de vulgarisation (plaquettes, brochures, posters) En bleu, les réalisations actuelles. En gris les propositions non retenues. En noir, les propositions des équipes. Détail des communications envisagées par le Niger : Thème Amélioration de la qualité de la gomme (4 pages) Détail Taille du gommier Saignée et récolte de la gomme Nettoyage, tri, séchage et conditionnement. Destinataire les cueilleurs de la gomme et collecteurs actifs. Agents de vulgarisation Responsables Maicharou Oumarou Habiboulaye Gouvernance des Marchés ruraux Jeu de rôle SLG Bilan et programmation MR Tenue documents de gestion. Agents CFD SLG Agents de vulgarisation Oumarou Ichaou Habiboulaye Idrissa Directives techniques (travaux d exploitation) Règles d exploitation (BF, pastoral) Agents CFD SLG Ichaou Oumarou Habiboulaye Directives technique (restauration et régénération) Règles de restauration/ régénération Agents CFD SLG Ichaou Oumarou Habiboulaye Tableau synthétique des propositions d article pour l ouvrage Perspectives (attentes vis-à-vis des participants à l atelier) Points divers Clôture du projet Nous avons atteint beaucoup d objectifs. Il faut continuer nos efforts lors de la quatrième année du projet. Bonne visite de terrain à nos invités. Nous attendons vos retours d information, votre ressenti par rapport à ce qui se passe à Madagascar. Nous attendons également une implication forte des différents bénéficiaires qui vont être rencontrés. Bon retour dans leur famille respective à nos partenaires malgaches. MERCI A TOUS. 24

25 Annexe 5 : Discours d ouverture DGEF P. Montagne, compte rendu atelier international bilan Niamey /11 _ 1 2 /12 / 2010 Page 25 sur 54

26 P. Montagne, compte rendu atelier international bilan Niamey /11 _ 1 2 /12 / 2010 Page 26 sur 54

27 P. Montagne, compte rendu atelier international bilan Niamey /11 _ 1 2 /12 / 2010 Page 27 sur 54

28 P. Montagne, compte rendu atelier international bilan Niamey /11 _ 1 2 /12 / 2010 Page 28 sur 54

29 Annexe 6 : Exposé introductif communication (Idrissa Oumarou) Gestion communale, communautaire et développement local : vers une co-gestion décentralisée des ressources forestières PLAN COMMUNICATION Outils produits et perspectives Objectifs de la session I. Rappel II. Outils produits (discussions) Le contenu du diaporama est sous la seule responsabilité des auteurs et n engage en aucun cas la responsabilité de l européenne. Le contenu du diaporama est sous la seule responsabilité des auteurs et n engage en aucun cas la responsabilité de l européenne. Objectifs de la session I. Rappel 1.1. Pertinence et enjeux de la communication pour - Rappeler les enjeux majeurs de la communication pour ; - Dégager les principaux produits dans le contexte actuel où nous sommes à la fin du Projet. Communication permet la transmission du savoir «vulgarisation scientifique». a une démarche novatrice qui conjugue rentabilité économique, équité sociale et respect de l environnement. doit communiquer pour informer des publics variés sur ses démarches, ses résultats, et ses impacts économique et social. L utilité de cette communication pour nous est de sauvegarder nos acquis (propriété intellectuelle) et archiver nos résultats. Répondre à l exigence de visibilité formulée par l Européenne Le contenu du diaporama est sous la seule responsabilité des auteurs et n engage en aucun cas la responsabilité de l européenne. Le contenu du diaporama est sous la seule responsabilité des auteurs et n engage en aucun cas la responsabilité de l européenne. I. Rappel (suite) 1.2. Intelligence communicationnelle : différents canaux Posters: textes de 300 à 600 mots, Plaquettes: 4 à 8 pages (1000 à 2000mots) Brochures: textes plus longs = 20 pages (6000 à 8000 mots), Articles : valoriser résultats par une publication commune à l ensemble du projet. Détail des communications envisagées par le Niger Thème Détail Destinataire Responsables Amélioration de la Taille du gommier Saignée et récolte de la gomme qualité de la gomme (4 pages) Nettoyage, tri, séchage et conditionnement. les cueilleurs de la gomme et collecteurs actifs. Agents de vulgarisatio Maicharou Oumarou Habiboulaye Supports adaptés selon le niveau de spécialisation et de disponibilité du public ; Pour les types de publics comprennent les autorités, les publics élargis, les étudiants, les techniciens non spécialisés, les chercheurs ; Gouvernance des Marchés ruraux Directives techniques (travaux d exploitation) Jeu de rôle SLG Bilan et programmation MR Tenue documents de gestion. Règles d exploitation (BF, pastoral) Agents CFD SLG Agents de vulgarisation Agents CFD SLG Oumarou Ichaou Habiboulaye Idrissa Ichaou Oumarou Habiboulaye est un projet international et les supports peuvent avoir : => une version nationale par pays (Mali, Madagascar, Niger); => une version internationale pour les 3 pays (filière, domaine sctfq) Directives technique (restauration et régénération) Règles de restauration/ régénération Agents CFD SLG Ichaou Oumarou Habiboulaye Le contenu du diaporama est sous la seule responsabilité des auteurs et n engage en aucun cas la responsabilité de l européenne. Le contenu du diaporama est sous la seule responsabilité des auteurs et n engage en aucun cas la responsabilité de l européenne. II. Outils produits (discussions sur l élaboration) A court terme : on a des résultats, 1 er étage : Bailleurs de fonds et décideurs nationaux Brochures 2 ème étage : Qu est ce qu on fait à destination des populations Plaquette par pays sur les résultats Cas de Niger II. Outils produits (suite) A moyen terme : Résultats utilisables sur plusieurs années (ouvrage collectif) En articles 8 articles Niger (gomme, directives techniques, ) Articles transversaux : SIG, CFD, inventaire Tome 1 : articles nationaux, échéance fin décembre Inventaires : 1 article pour Madagascar, 1 pour le Niger Tome 2 : articles analytiques, plus de temps (fin mars) Voir le nombre de mots et faire jouer la solidarité entre les auteurs Le contenu du diaporama est sous la seule responsabilité des auteurs et n engage en aucun cas la responsabilité de l européenne. Le contenu du diaporama est sous la seule responsabilité des auteurs et n engage en aucun cas la responsabilité de l européenne. P. Montagne, compte rendu atelier international bilan Niamey /11 _ 1 2 /12 / 2010 Page 29 sur 54

30 Projection du tableau (état de l ouvrage) Le contenu du diaporama est sous la seule responsabilité des auteurs et n engage en aucun cas la responsabilité de l européenne. P. Montagne, compte rendu atelier international bilan Niamey /11 _ 1 2 /12 / 2010 Page 30 sur 54

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES Programme A -TERMES DE REFERENCE- ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES I. CONTEXTE Le Togo possède une variété

Plus en détail

EVALUATION FINALE BKF/012

EVALUATION FINALE BKF/012 EVALUATION FINALE BKF/012 Projet d Appui à la Gestion participative des Ressources naturelles dans la Région des Hauts-Bassins FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre du projet Code LuxDev Burkina Faso Projet d Appui

Plus en détail

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel INFORMATIONS GÉNÉRALES Sources d information Rapport final sur les Micro doses d engrais pour la prospérité

Plus en détail

LES PLATEFORMES MULTI-ACTEURS, UNE ALTERNATIVE POUR L ACCES DES FEMMES AUX PARCS A KARITE : CAS D E L U N I O N D E S

LES PLATEFORMES MULTI-ACTEURS, UNE ALTERNATIVE POUR L ACCES DES FEMMES AUX PARCS A KARITE : CAS D E L U N I O N D E S LES PLATEFORMES MULTI-ACTEURS, UNE ALTERNATIVE POUR L ACCES DES FEMMES AUX PARCS A KARITE : CAS D E L U N I O N D E S G R O U P E M E N T S D E P R O D U C T R I C E S D E S P R O D U I T S D U K A R I

Plus en détail

MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA

MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA Préparé par l ARD de Kaolack Dans le Cadre de la Convention PNDL Enda ECOPOP Table des matières Sigles et acronymes

Plus en détail

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL.

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. PROGRAMME DE FORMATION AU MASTER EN «DECENTRALISATION ET INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT LOCAL» DE BAMAKO 2009-2010 Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Plus en détail

RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET AQUACULTURE DES PAYS MEMBRES

RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET AQUACULTURE DES PAYS MEMBRES Commission du Bassin du Lac Tchad Siège CBLT - BP 727 - N Djamena - Tchad Tel: +235 22 52.41.45 Fax: +235 22 52.41.37 E-mail : cblt_lcbc@intnet.td RAPPORT DE LA REUNION STATUAIRE DES EXPERTS EN PECHE ET

Plus en détail

TDR de l atelier de lancement de l Observatoire National de la Gouvernance Foncière 16 17 juin 2015, Good Rade

TDR de l atelier de lancement de l Observatoire National de la Gouvernance Foncière 16 17 juin 2015, Good Rade TDR de l atelier de lancement de l Observatoire National de la Gouvernance Foncière 16 17 juin 2015, Good Rade 1 Contexte et justification: La Loi sur le Domaine Nationale aura exactement 51 ans jour pour

Plus en détail

INITIATIVE ALLIANCE MONDIALE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE (AMCC/GCCA)

INITIATIVE ALLIANCE MONDIALE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE (AMCC/GCCA) INITIATIVE ALLIANCE MONDIALE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE (AMCC/GCCA) TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION DE TROIS (3) SITES PILOTES POUR LA QUANTIFICATION DU STOCK DE CARBONE ET DU SUIVI DE SA DYNAMIQUE

Plus en détail

Transformation agraire sous le radar : Acquisitions foncières par investisseurs nationaux en Afrique de l Ouest

Transformation agraire sous le radar : Acquisitions foncières par investisseurs nationaux en Afrique de l Ouest Transformation agraire sous le radar : Acquisitions foncières par investisseurs nationaux en Afrique de l Ouest Etude au Bénin, Burkina, Mali et Niger Avril 2011 Présentation à Nyeleni, Mali, novembre

Plus en détail

La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement

La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement Capitalisation des bonnes pratiques en appui à la production agricole et à la sécurité alimentaire Fiche de bonne pratique Niger Juillet 2012 La commande groupée d intrants agricoles : un mécanisme d approvisionnement

Plus en détail

PLANIFICATION REGIONALE DE AProCA 2007-2011

PLANIFICATION REGIONALE DE AProCA 2007-2011 ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE COTON AFRICAINS BP 1799 Bamako / Mali Tel: + (223) 222 63 67 Quartier Sema 1, rue 50, Porte 1107 Email: communication@aproca.net, sp@aproca.net Site: www.aproca.net PLANIFICATION

Plus en détail

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE 05 janvier 2012 BUTS DE L ATELIER C est aider à mieux faire comprendre la décision du Conseil Municipal

Plus en détail

C est dans ce contexte que le CIRDES organise une formation régionale sur le thème cité en titre.

C est dans ce contexte que le CIRDES organise une formation régionale sur le thème cité en titre. TERMES DE REFERENCES Cours régional de formation sur la gestion des risques dans les systèmes de production de polycultures-élevage en Afrique sub-saharienne du 12 au 22 mai 2014 1. CONTEXTE L une des

Plus en détail

POINTS SAILLANTS DE LA REUNION

POINTS SAILLANTS DE LA REUNION C E F I L Centre de Formation de l Insee à Libourne Première Réunion du Groupe de projet «Plateforme éditoriale commune des instituts nationaux de statistique des pays membres d AFRISTAT» Bamako : 03 au

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI)

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) 1. PRESENTATION DU PROGRAMME Le Fonds Français pour l Environnement Mondial (FFEM) lance une quatrième phase du Programme

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Le point sur la couverture du risque maladie au Niger

Le point sur la couverture du risque maladie au Niger REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE LA LUTTE CONTRE LES ENDEMIES Le point sur la couverture du risque maladie au Niger I PLACE ACTUELLE DE L ASSURANCE MALADIE 1. Recensement des dispositions

Plus en détail

Titre du projet : Contribution à la réhabilitation et à la sauvegarde de

Titre du projet : Contribution à la réhabilitation et à la sauvegarde de Termes de référence pour l évaluation et la capitalisation du projet PMF-FEM Titre du projet : Contribution à la réhabilitation et à la sauvegarde de l'abeille jaune par l'introduction de ruches peuplées

Plus en détail

Procédure négociée sans publication

Procédure négociée sans publication Procédure négociée sans publication TERMES DE REFERENCE : APPUI STRATEGIQUE A LA PLANIFICATION ET PROPOSITION DE METHODOLOGIE D INTERVENTION POUR L ELABORATION DE PROTOTYPE DE FOYERS AMELIORES, LEUR TEST

Plus en détail

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC 8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC Compte rendu Par Julie GAGOE Date : Jeudi 05-04-12 Lieu : Bureau du SE COMIFAC Agenda 1. Evaluation de la feuille de route 2011 2. Défis et priorités

Plus en détail

Diagnostic des besoins de formation en Energie Domestique

Diagnostic des besoins de formation en Energie Domestique COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL CILSS SECRETARIAT EXECUTIF -- PROGRAMME MAJEUR GRN PROGRAMME REGIONAL

Plus en détail

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME POURQUOI DEVENIR PARTENAIRE DE VOTRE OFFICE DE TOURISME? L Office de Tourisme est un outil de valorisation de notre destination, de votre activité. Au-delà

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES POUR LE PERSONNEL DE L ALPHABETISATION ET DE L EDUCATION NON FORMELLE AU SENEGAL

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES POUR LE PERSONNEL DE L ALPHABETISATION ET DE L EDUCATION NON FORMELLE AU SENEGAL PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES POUR LE PERSONNEL DE L ALPHABETISATION ET DE L EDUCATION NON FORMELLE AU SENEGAL Termes de Références Atelier national de finalisation et de validation des documents

Plus en détail

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE DIAGNOSTIC SIG ET ELABORATION PLAN D ACTION DE MISE EN ŒUVRE DU SCHEMA DIRECTEUR INFORMATIQUE RESEAU RENACA

MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE DIAGNOSTIC SIG ET ELABORATION PLAN D ACTION DE MISE EN ŒUVRE DU SCHEMA DIRECTEUR INFORMATIQUE RESEAU RENACA Section 1. Lettre d invitation 1 SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE DIAGNOSTIC SIG ET ELABORATION PLAN D ACTION DE MISE EN ŒUVRE DU SCHEMA DIRECTEUR

Plus en détail

Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie et des Finances Québec, Septembre 2008

Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie et des Finances Québec, Septembre 2008 Le Budget Genre au Maroc, une perspective stratégique pour l égalité des sexes et l habilitation des femmes Mr Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières Ministère de l Économie

Plus en détail

Le Bulletin d informations du PPAAO/WAAPP-Guinée

Le Bulletin d informations du PPAAO/WAAPP-Guinée 2013, N 01 Date de parution : 31 juillet 2013 Programme de Productivité Agricole en Afrique de l Ouest (PPAAO/WAAPP)- Guinée Le Bulletin d informations du PPAAO/WAAPP-Guinée L éditorial Depuis mars 2012,

Plus en détail

PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT

PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT PROJET DE SEMINAIRES ITINERANTS SUR LE TEMPS ET LE CLIMAT AU PROFIT DES AGRICULTEURS ET ELEVEURS DE LA MAUTRITANIE RAPPORT Lors de la réunion des Experts sur

Plus en détail

Sommaire. Préambule. Les objectifs Professionnalisme Compréhension et disponibilité Anticipation et développement Personnalisation Réactivité

Sommaire. Préambule. Les objectifs Professionnalisme Compréhension et disponibilité Anticipation et développement Personnalisation Réactivité Sommaire Préambule I Les objectifs Professionnalisme Compréhension et disponibilité Anticipation et développement Personnalisation Réactivité II La stratégie : définition des messages et des cibles Professionnalisme

Plus en détail

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010 Boubacar DIAKITE Contexte de création des IMFs. Extrême pauvreté de certaines couches de la population active, Banque: une activité

Plus en détail

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES 1 Marrakech -29, 30 et 31janvier 2014 Session 2 Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole L expérience de la Compagnie

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. DONORS : WWF Suisse. Référence : AO-023/2014

TERMES DE REFERENCE. DONORS : WWF Suisse. Référence : AO-023/2014 TERMES DE REFERENCE Project: MG 200/100 Protection de la forêt tropicale et amélioration des moyens d existence de la population locale au nord de Madagascar DONORS : WWF Suisse Référence : AO-023/2014

Plus en détail

DOSSIER de CANDIDATURE

DOSSIER de CANDIDATURE DOSSIER de CANDIDATURE 2015 A remplir et à renvoyer par voie postale à Comité de marque vraies messicoles P/O Sandra Malaval Fédération des Conservatoires botaniques nationaux* CBN Pyrénées Midi-Pyrénées

Plus en détail

BRICKS. Synthèse des travaux. De la cérémonie d ouverture

BRICKS. Synthèse des travaux. De la cérémonie d ouverture & SAWAP Programme Sahel et Afrique de BRICKS SAWAP BRICKS Synthèse des travaux SAWAP 1 12 3 La conférence du Programme Sahel et Afrique de l Ouest en appui à la Grande muraille verte (SAWAP) et le lancement

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES CRITÈRES DE SÉLECTION DES PROGRAMMES PILOTES NATIONAUX ET RÉGIONAUX AU TITRE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENT FORESTIER I. CADRE GÉNÉRAL 1. On s accorde de plus en plus

Plus en détail

Programme Biotechnologie et Biosécurité

Programme Biotechnologie et Biosécurité Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles CEDE AO Communauté Éco nomique des État s d Af rique de l Ou es t ECOW AS Economic Communit y of W est Af rican S ta t es

Plus en détail

(BRICKS) Recueil des meilleures pratiques en matière de gestion durable des terres en vue de leur diffusion

(BRICKS) Recueil des meilleures pratiques en matière de gestion durable des terres en vue de leur diffusion PROJET DE RENFORCEMENT DE LA RESILIENCE PAR LE BIAIS DE SERVICES LIES A L INNOVATION, A LA COMMUNICATION ET AUX CONNAISSANCES (BRICKS) Recueil des meilleures pratiques en matière de gestion durable des

Plus en détail

Rapport d activités 2012

Rapport d activités 2012 République de Guinée-Bissau MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Projet d Appui à la Sécurité Alimentaire (PASA) Composant II : Aménagements hydroagricoles (CAHA) Rapport d activités 2012 Élaboré

Plus en détail

Sud Expert Plantes Développement Durable. Thème COSMETOPEE ---------- 12 participants 8 pays. SEP 2D -Cosmétopée -Restitution session du 11 juin 2012

Sud Expert Plantes Développement Durable. Thème COSMETOPEE ---------- 12 participants 8 pays. SEP 2D -Cosmétopée -Restitution session du 11 juin 2012 Sud Expert Plantes Développement Durable ---------- 12 participants 8 pays PREMIERE REFLEXION: Colloque Cosmétopée Février 2012 à Chartres OBJECTIFS DU COLLOQUE PermettreauxacteursdelaCosmeticValleyetduprogrammeSudExpertPlantes(SEP)de

Plus en détail

* fermeture le lendemain

* fermeture le lendemain MOIS DE JANVIER 2011 Samedi 1 01h35 08h43 14h09 21h14 Dimanche 2 02h41 09h42 15h15 22h09 Lundi 3 03h38 10h32 16h10 22h56 Mardi 4 04h26 11h15 16h57 23h37 Mercredi 5 05h07 11h54 17h37 *00h14 Jeudi 6 05h45

Plus en détail

GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES

GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES REPUBLIQUE DU BENIN MINISTERE DE LA DECENTRALISATION, DE LA GOUVERNANCE LOCALE, DE L ADMINISTRATION ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE GUIDE D ASSISTANCE CONSEIL AUX COMMUNES Elaboré par la Direction Générale

Plus en détail

Université Senghor, 5-16 décembre 2004

Université Senghor, 5-16 décembre 2004 Université Senghor Module de formation de base en économie et politique de gestion des ressources naturelles Université du Québec à Montréal (UQAM) Module de formation de base en économie et politique

Plus en détail

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales

Action 5.1.1 : Mettre en place des outils d accompagnement technico-économique en matière de pratiques culturales Orientation stratégique n 5 : Innover pour amélior er la productivité des exploitations Objectif opérationnel 5.1 : acquérir des références technico-économiques sur des techniques alternatives Action 5.1.1

Plus en détail

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3 Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire Groupe 3 Plan de l exposl exposé Introduction Méthodologie Résultats : Présentation de l Union paysanne Diagnostic sur les changements

Plus en détail

FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER

FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER Crédit de campagne et crédit de commercialisation La facilitation de l accès au crédit de campagne par l OP pour

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Publication UNGANA 1096 CIDR Tous droits de reproduction réservés Centre International de Développement et de Recherche PROMOTION DE DEVELOPPEMENT LOCAL ET D APPUI AU PROCESSUS DE DECENTRALISATION AU TOGO

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

Formation agricole : production d effectifs et prise en charge des besoins réels

Formation agricole : production d effectifs et prise en charge des besoins réels 11 èmes Journées d études «Ingénierie des Dispositifs de Formation à l International» Communication présentée par : Monsieur Hassen BERRANEN Sous Directeur de la Formation MADR/DFRV, Algérie. Formation

Plus en détail

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD PRÉSENTATION POWER POINT Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD Cheikh FOFANA, Assistant au Secrétaire Exécutif, Secrétariat

Plus en détail

Investissements d avenir. Initiative PME - Biodiversité

Investissements d avenir. Initiative PME - Biodiversité Investissements d avenir Initiative PME - Biodiversité Calendrier de l Initiative L Initiative est ouverte le 9 juillet 2015. Les relevés des projets sont effectués : 1 re clôture 2 nde clôture 5 octobre

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun)

EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun) EXPÉRIENCES DE TRAVAIL D ASSOAL AVEC L ADMINISTRATION : COGESTION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU LOGEMENT SOCIAL (Cameroun) Présentation: Achille Ndaimai Atelier International sur les Droits

Plus en détail

Projet de pêche durable des petits pélagiques en Afrique Nord Ouest

Projet de pêche durable des petits pélagiques en Afrique Nord Ouest Projet de pêche durable des petits pélagiques en Afrique Nord Ouest Séminaire sur les mécanismes de gestion concertée Dakar, 15 17 avril 2009 Pays Bas H. El Ayoubi, CSRP/Wageningen Données de base Zone

Plus en détail

Réforme du crédit à la consommation. Statut des enseignants chercheurs. Point sur les États généraux de l outre-mer

Réforme du crédit à la consommation. Statut des enseignants chercheurs. Point sur les États généraux de l outre-mer LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSÉE LE MERCREDI 22 AVRIL 2009 A L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE A DIFFUSÉ LE

Plus en détail

COMPOSANTE 3 Objectif 3.C

COMPOSANTE 3 Objectif 3.C TERMES DE RÉFÉRENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CABINET POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA PLATEFORME DE GESTION DES CONNAISSANCES POUR LA REFORME DE LA GOUVERNANCE COMPOSANTE 3 Objectif 3.C Sous-objectif 3.C.02

Plus en détail

Université nationale du Laos Muséum national d histoire naturelle Institut de recherche pour le développement. Seconde circulaire

Université nationale du Laos Muséum national d histoire naturelle Institut de recherche pour le développement. Seconde circulaire Université nationale du Laos Muséum national d histoire naturelle Institut de recherche pour le développement Seconde circulaire Congrès international : Recherche botanique en Asie tropicale 6 11 décembre

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du 15 décembre

Compte rendu de la réunion du 15 décembre Compte rendu de la réunion du 15 décembre Nombre de présents : 23 personnes, dont : Correspondants régionaux 6 Présidents de CDTE 6 Permanents 4 Présidents de CRTE 3 Autres 3 Objectifs de la réunion: -

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE

PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A DJENNE ------ TERMES DE REFERENCE MINISTERE DE L ENERGIE ET REPUBLIQUE DU MALI DE L HYDRAULIQUE Un Peuple Un But Une Foi ***** ***** DIRECTION NATIONALE DE L ENERGIE ***** PROJET D ELECTRIFICATION PAR CENTRALE HYBRIDE SOLAIRE-DIESEL A

Plus en détail

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI)

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) Un partenariat en appui aux politiques environnementales en Afrique de l Ouest PROGRAMME AFRIQUE CENTRALE ET OCCIDENTALE

Plus en détail

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA INTITULE DU PROJET : PROJET DE PROMOTION DE L INITIATIVE LOCALE POUR LE DEVELOPPEMENT D AGUIE 1 Intitulé du Projet : Projet de Promotion de l Initiative Locale pour le

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

Résumé du rapport final du Projet ECDD

Résumé du rapport final du Projet ECDD Résumé du rapport final du Projet ECDD Janvier 2010 avril 2013 A propos du projet ECDD Le projet ECDD a été mis en œuvre par la Bristol Conservation & Science Foundation (une unité opérationnelle de Bristol,

Plus en détail

De Kompia à Djholempoum : Sur les sentiers tortueux de l aménagement des forêts communautaires au Cameroun

De Kompia à Djholempoum : Sur les sentiers tortueux de l aménagement des forêts communautaires au Cameroun Retour au menu De Kompia à Djholempoum : Sur les sentiers tortueux de l aménagement des forêts communautaires au Cameroun C. Vermeulen (1), M. Vandenhaute (2), W. Delvingt (2) et M. Dethier (1) (1) Université

Plus en détail

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds Termes de référence 1 1. Contexte et justification La formation en recherche de financement s inscrit dans le cadre du programme «Promouvoir l

Plus en détail

Argumentaire du Développement de la Couverture Universelle en Santé au Niger

Argumentaire du Développement de la Couverture Universelle en Santé au Niger Argumentaire du Développement de la Couverture Universelle en Santé au Niger Dr HIM & AGK Niamey, avril 2014 P a g e 1 Introduction La Constitution nigérienne du 25 Novembre 2010 dispose, en son article

Plus en détail

République de Turquie Ministère Des Forêts et Des Affaires D eaux La Direction Générale de la Lutte Contre la Désertification et L érosion

République de Turquie Ministère Des Forêts et Des Affaires D eaux La Direction Générale de la Lutte Contre la Désertification et L érosion République de Turquie Ministère Des Forêts et Des Affaires D eaux La Direction Générale de la Lutte Contre la Désertification et L érosion Projet de développement des capacités des Pays les moins avancés

Plus en détail

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France)

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) La Commission européenne a formellement adopté le Programme de développement rural (PDR) de Mayotte le 13 février 2015 qui

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET BURKINA FASO ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007

RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007 RAPPORT GENERAL SYNTHESE DU SEMINAIRE DE DEMARRAGE DU PROGRAMME D APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL (PADER), COTONOU LES 13 ET 14 MARS 2007 2 Du 13 au 14 Mars 2007 a eu lieu au Palais des Congrès de Cotonou,

Plus en détail

Master of Business Administration

Master of Business Administration UFR LSHS Cellule de Formation Continue Master of Business Administration Diplôme Universitaire Associé à un Master 2 Professionnel Diplôme : MBA Management Territorial Durable Associé au : Master 2 professionnel

Plus en détail

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO INADES-Formation Togo B.P. 12 472 Lomé TEL. (228) 225-92-16 FAX : (228) 225-92-17 inadesformation@if-togo.net EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO Présentée par N Key Kwami AMONA Directeur

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie. «Systèmes électoraux» Document d information à l attention des ONG intéressées

Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie. «Systèmes électoraux» Document d information à l attention des ONG intéressées Forum du Conseil de l Europe pour l avenir de la démocratie «Systèmes électoraux» Kiev, Ukraine, 21-23 octobre 2009 Document d information à l attention des ONG intéressées Le Forum pour l avenir de la

Plus en détail

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008 Année 2007/2008 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER RECHERCHE Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS DES SCIENCES Spécialité Histoire et Philosophie des Sciences Unités de Formation et de

Plus en détail

Date d ouverture de l appel à projets : 07/05/2015. Date de clôture de l appel à propositions 09 juillet 2015 à 13h00 (heure de Paris)

Date d ouverture de l appel à projets : 07/05/2015. Date de clôture de l appel à propositions 09 juillet 2015 à 13h00 (heure de Paris) Date d ouverture de l appel à projets : 07/05/2015 PLAN D ACTION 2015 CONSTRUCTION DE L ESPACE EUROPEEN DE LA RECHERCHE ET ATTRACTIVITE INTERNATIONALE MONTAGE DE RESEAUX SCIENTIFIQUES () Date de clôture

Plus en détail

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE :

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : Résultats du séminaire de Sikasso 4-7 mars 2002 www.afriquefrontieres.org WABI/DT/04/03 2 LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE»

Plus en détail

ARIMNet. pour des projets de recherches internationaux concernant l agriculture méditerranéenne PREMIERE ANNONCE

ARIMNet. pour des projets de recherches internationaux concernant l agriculture méditerranéenne PREMIERE ANNONCE Première annonce Coordination of the Agricultural Research In the Mediterranean Area ARIMNet Appel d offre ARIMNet pour des projets de recherches internationaux concernant l agriculture méditerranéenne

Plus en détail

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Préparation des contrats de ville Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Contenu des contrats de ville 3 piliers Cohésion sociale Cadre de vie et renouvellement urbain (y compris hors NPNRU) Développement

Plus en détail

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc

Expert International en Gestion des ressources en eau Coresponsable - Maroc Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

Acquisitions foncières à grande échelle dans le secteur agricole : une montée en puissance de (nouvelles) firmes agricoles?

Acquisitions foncières à grande échelle dans le secteur agricole : une montée en puissance de (nouvelles) firmes agricoles? Acquisitions foncières à grande échelle dans le secteur agricole : une montée en puissance de (nouvelles) firmes agricoles? Perrine Burnod CIRAD UMR TETIS Observatoire du foncier à Madagascar Ward Anseeuw

Plus en détail

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE Exploiter le Potentiel de la Science, de la Technologie et de l Innovation dans les chaînes Agro-alimentaires en Afrique : Créer emplois et richesse

Plus en détail

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude

Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude Note d information / Politiques agricoles n 13 Comment développer les métiers agroalimentaires en Afrique subsaharienne? Extraits d étude 27 mai 2013 / Sélection par l équipe technique RECA RECA Réseau

Plus en détail

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 CAUE de Haute Saône Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 Chambres d Agriculture de Franche-Comté CAUE de Franche Comté 1. Contexte : L objectif de

Plus en détail

CRÉATION D'UNE FILIÈRE D'OR ÉQUITABLE ET RÉDUCTION DES ÉMISSIONS DE MERCURE EN AFRIQUE DE L'OUEST. Présentation du projet, résultats et perspectives

CRÉATION D'UNE FILIÈRE D'OR ÉQUITABLE ET RÉDUCTION DES ÉMISSIONS DE MERCURE EN AFRIQUE DE L'OUEST. Présentation du projet, résultats et perspectives Un projet coordonné par l'onudi CRÉATION D'UNE FILIÈRE D'OR ÉQUITABLE ET RÉDUCTION DES ÉMISSIONS DE MERCURE EN AFRIQUE DE L'OUEST Présentation du projet, résultats et perspectives CARTE D'IDENTITÉ DU PROJET

Plus en détail

Les nouvelles orientations de la politique de coopération internationale de la Ville sont :

Les nouvelles orientations de la politique de coopération internationale de la Ville sont : La Ville de la Possession est engagée depuis plus de 30 ans dans des actions de coopération décentralisée. Elle est la ville pionnière de La Réunion à développer des actions de coopération avec des villes

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE

RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE Collège Denecourt de Bois Le Roi 3 ème STAGE DE DÉCOUVERTE D UN MILIEU PROFESSIONNEL (SÉQUENCES D OBSERVATION) RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE La règle

Plus en détail

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION Investir pour le futur Anticiper - Innover 01 BP 3726 ABIDJAN

Plus en détail

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA ********************************* Fédération des Caisses Populaires du Burkina (F.C.P.B.) Tél.: 50.30.48.41, Fax : 50.30.49.10 ; E-mail : fcpb@fasonet.bf ; Adresse

Plus en détail

Déroulement des travaux. Jour 1

Déroulement des travaux. Jour 1 Atelier national sur le partage des résultats de l étude et la mobilisation des organisations de la société civile pour le lancement d une campagne de plaidoyer autour de l accaparement des terres au Cameroun

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

Programme de formation Matra Sud La sûreté alimentaire

Programme de formation Matra Sud La sûreté alimentaire Programme de formation Matra Sud La sûreté alimentaire Session 1: du 31 mai au 10 juin 2015 1 Informations principales Les objectifs principaux du programme de formation Matra Sud (MSTP) sur la sûreté

Plus en détail

9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC)

9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC) Banque de Développement des Etats de l Afrqiue Centrale 9 ème REUNION DU COMITE CONSULTATIF REGIONAL DU PARTENARIAT POUR LES FORÊTS DU BASSIN DU CONGO (PFBC) «Mise en place d un Fonds pour l Economie Verte

Plus en détail

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013

PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon. Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 PAC 2014/2020 : Application des orientations annoncées le 2 octobre à Cournon Relevé de décisions suite au CSO du 17 décembre 2013 Le Président de la République a annoncé le 2 octobre à Cournon le cadre

Plus en détail