CANCERS FAMILIAUX CANCERS ET GENETIQUE P. KERBRAT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CANCERS FAMILIAUX CANCERS ET GENETIQUE P. KERBRAT"

Transcription

1 CANCERS FAMILIAUX CANCERS ET GENETIQUE P. KERBRAT Centre Eugène Marquis - RENNES

2 RELATIONS CANCERS-GENES (1) 1 - CANCER = MALADIE GENETIQUE SOMATIQUE = maladie de l'adn = altération de gènes ayant une influence directe sur : la division la différenciation la mort cellulaire = résultat de l'accumulation d'évènements mutationnels activant des oncogènes inactivant des anti-oncogènes modifiant des gènes de stabilité («caretakers»)

3 ANOMALIES GENETIQUES 1. MECANISMES = modification de la séquence génomique mutations translocations modifications de nombres = amplifications, délétions 2. CONSEQUENCES CELLULAIRES perturbations de l'homéostasie cellulaire survie, migration / invasivité, apoptose, angiogènèse

4 RELATIONS CANCERS-GENES (2) II - GENES CONCERNES PAR LA CARCINOGENESE (1) 1. Oncogènes nes et proto-oncog oncogènesnes une centaine décrits dominant (la mutation d un seul allèle suffit) quatre groupes d'oncoprotéïnes - facteur de croissance (c - sis PDGFβ) - récepteurs des facteurs de croissance (HER 1 EGF) 2. Gènes suppresseurs = anti-oncog oncogènesnes moins nombreux - oncoprotéïnes cytosoliques (c.mos) - oncoprotéines nucléaires (c-myc) récessifs (la mutation des deux allèles est nécessaire) principaux - RB1 - WT1 - p53

5 RELATIONS CANCERS-GENES (3) II - GENES CONCERNES PAR LA CARCINOGENESE (2) 3.Gènes de stabilité ("caretakers") gènes de réparation des anomalies induites lors de la replication ou de l exposition aux mutagènes : MMR, NER, BER gènes contrôlant la stabilité de larges portions de chromosomes : récessifs 4. Autres gènes du métabolisme des carcinogènes influence de l'état de différenciation cellulaire

6 RELATIONS GENES-CANCERS PAS DE GENE DE PREDISPOSITION GENERALE AUX CANCERS

7 CANCERS HEREDITAIRES : FORMES CLINIQUES SEPARATION ARBITRAIRE Syndrome de prédisposition héréditaire "Familles à cancers" - anomalies génétiques constitutionnelles - anomalie à faible pénétrance à forte pénétrance - 5 à 10 % des cancers - non évaluable - risque 50 % de développer un cancer - risque peu élevé, mais incidence au cours de la vie importante

8 PREDISPOSITION GENETIQUE AUX CANCERS (1) I - SYNDROMES HEREDITAIRES RARES cancers héréditaires = rétinoblastome maladies héréditaires prédisposant aux cancers avec lésions pré-cancéreuses et/ou lésions associées NEM 1, NEM 2 polypose recto colique familiale avec troubles de la réparation de l'adn et/ou déficit immunitaire ataxie télangiectasie Xéroderma pigmentosum II - AGREGATIONS FAMILIALES DE TUMEURS COMMUNES sites anatomiques uniques = cancers colo-rectaux, cancers du sein sites anatomiques multiples = syndrome sein/ovaire = syndrome du cancer multiple = syndrome de Li-Fraumeni

9 PREDISPOSITION GENETIQUE AUX CANCERS (2) III - HEREDITE SANS AGREGATION FAMILIALE DU CANCER EVIDENTE polymorphisme des systèmes de détoxification des carcinogènes cytochrome P450 - cancer du poumon hétérozygotie des maladies de réparation de l'adn ataxie télangiectasie - cancer du sein polype isolé familial et cancer sporadique du colon IV - SYNDROMES DYSMORPHIQUES ET ABERRATIONS CHROMOSOMIQUES cancer - élément principal = syndrome WAGR et tumeur de Wilms cancer - complication = trisomie 21 et leucémie d'après H. SOBOL

10 LE RETINOBLASTOME Tumeur de l'œil de l'enfant : 1/ naissances Deux formes - sporadique - héréditaire (40 %) = souvent multifocal, bilatéral, précoce = récessif à forte pénétrance = 20 % des survivants présentent un sarcome Gène concerné : RB1 modèle à deux étapes (KNUDSON) RB1 : localisation bras long 13 q 14 rôle : phosphoprotéine capable de bloquer le cycle cellulaire en G1.

11 CANCERS HEREDITAIRES : FORMES CLINIQUES Tumeur rare : 3,5 à 10 % des cancers thyroïdiens (1 % des cancers) 30 % des cas héréditaire, multifocal, bilatéral NEM 2A NEM 2B CMT familial isolé Transmission autosomique dominante à pénétrance variable Localisation chromosomique = région péricentromérique du chromosome 10 Incidence pratique test à la pentagastrine ( calcitonine) codification : diagnostic, surveillance, traitement GETC CANCER MEDULLAIRE DE LA THYROIDE

12 LES NEOPLASIES ENDOCRINIENNES MULTIPLES (NEM) ET LES FORMES FAMILIALES DE CANCER MEDULLAIRE DE LA THYROIDE (CMT) Syndromes Mode de transmission NEM 1 hyperparathyroïdie autosomique cancer endocrine du pancréas dominant (AD) adénome hypophysaire CMT isolé familial AD NEM 2A CMT AD phéochromocytome hyperparathyroïdie NEM 2B CMT AD phéochromocytome neuromatose cutanéo-muqueuse habitus marfanoïde

13 CANCERS HEREDITAIRES : FORMES CLINIQUES CANCER DU SEIN Nombreux facteurs de risques hormonaux = puberté précoce, nulliparité, ménopause tardive environnementaux : alimentation lésions bénignes : hyperplasie avec atypies, carcinome lobulaire in situ irradiation génétique 5 à 10 % : transmission autosomique dominante plusieurs gènes concernés : BRCA 1, BRCA 2...

14 PRINCIPAUX SYNDROMES PREDISPOSANT AUX NEOPLASIES MAMMAIRES I - FORMES FAMILIALES DE CANCER DU SEIN Site spécifique : cancer du sein préménopausique cancer du sein postménopausique cancer du sein chez l'homme Sphère anatomique spécifique : syndrome du cancer du sein et de l'ovaire Sphères anatomiques variées : syndrome du cancer familial ou Lynch II (côlon, utérus, ovaire, sein) syndrome des cancers digestifs et du sein syndrome de Li et Fraumeni (sarcomes, cancers du sein et autres néoplasmes) II - MALADIE DE COWDEN (Syndromes des hamartomes multiples) III - HETEROZYGOTES DU GENE DE L'ATAXIE TELANGIECTASIE (AR) IV - SYNDROME DE KLINEFELTER GENETIQUE Autosomique dominant compatible (ADC) ADC ADC ADC ADC ADC ADC AD Autosomique récessif XXY

15 CANCER DU SEIN GENES DE SUSCEPTIBILITE BRCA 1. gène de grande taille, situé en 17q21. responsable : 50 % cancer du sein familial 95 % syndrome sein - ovaire. nombreuses mutations - pas de test biologique BRCA 2. situé en 13q responsable : 25 % cancer du sein familial certains cas de cancer du sein chez l'homme P53 : syndrome de Li-Fraumeni BRCA 3? gènes mineurs fréquents

16 GENETIQUE ET CANCER CANCERS COLO-RECTAUX Deuxième cancer (H + F) nouveaux cas par an Facteurs de risque - âge - alimentation - lésions préexistantes : polypes, maladies inflammatoires Antécédents familiaux = % des cas Transmission mendélienne = 5-10 % des patients

17 PRINCIPAUX SYNDROMES PREDISPOSANT AUX NEOPLASIES INTESTINALES I- LES POLYPOSES FAMILIALES Polyposes adénomateuses : Ex : polypose colique familiale/syndrome de Gardner Polyposes hamartomateuses : Ex : syndrome de Peutz-Jeghers (polypose + tumeurs de l'ovaire, lentiginose périorificielle) II- LES SYNDROMES SANS POLYPOSE Syndrome de Lynch I Syndrome du cancer familial ou Lynch II (cancers colorectaux, de l'utérus, de l'ovaire) Syndrome des cancers digestifs et du sein III- HEREDITE SANS AGREGATION EVIDENTE DE CANCER DU COLON Le syndrome du polype isolé et cancer colorectal sporadique Maladies inflammatoires intestinales

18 CONSEIL GENETIQUE EN CANCEROLOGIE CONSULTATIONS D'ONCOLOGIE GENETIQUE Etablir le diagnostic arbre généalogique diagnostic biologique calcul du risque éventuel Attitude clinique information - Risques proposition de prévention proposition de surveillance et de dépistage Constitution de banque de données et de prélèvements

19 INDICATION DE CONSULTATION DE GÉNÉTIQUE DANS UN CONTEXTE FAMILIAL SEIN / OVAIRE Situation Mutation constitutionnelle délétère de BRCA identifiée dans la famille Cancer du sein chez une femme avant 30 ans Cancer du sein chez une femme entre 30 et 39 ans Cancer du sein chez une femme entre 40 et 49 ans Cancer du sein chez une femme entre 50 et 70 ans Cancer du sein chez l'homme Cancer de l'ovaire Additionner chaque cas d'une même branche parentale pour connaître la relevance d'une indication de consultation. - 5 et plus : excellente indication - 3 et 4 : indication possible - 2 et moins : utilité médicale faible Poids INSERM 2004

20 Risque moyen : deux sexes, plus de 50 ans dépistage Hémoccult ( mortalité 14-18%) Risque élevé X2 : antécédent personnel (cancer, adénome >1 cm) apparenté au 1 er degré entre 50 et 60 ans X4 : apparenté au 1 er degré avant 50 ans 2 apparentés au 1 er degré X10 : rectocolite hémorragique ou maladie de Crohn. Risque très élevé CANCER DU COLON-RECTUM : RISQUE dépistage coloscopique polypose familiale ou syndrome de cancer colique sans polypose consultation d'oncologie génétique

Génétique et cancer. Cours DCEM1. Bobigny, le 26 février 2008 Andrée Delahaye

Génétique et cancer. Cours DCEM1. Bobigny, le 26 février 2008 Andrée Delahaye Génétique et cancer Cours DCEM1 Bobigny, le 26 février 2008 Andrée Delahaye Plan 1. Définitions 2. Exemples de proto-oncogènes 3. Exemples de gènes suppresseurs de tumeurs 4. Cancers familiaux 1. Exemple

Plus en détail

GÉNÉTIQUE MÉDICALE Oncogénétique. Oncogénétique

GÉNÉTIQUE MÉDICALE Oncogénétique. Oncogénétique 09/12/2015 CAMMILLERI Zacharie L2 Génétique médicale Pr Zattara 10 pages Oncogénétique Plan I. A. Oncogénétique I. Cancer II. Prédisposition génétique au cancer B. Rétinoblastome I. Généralités II. Diagnostic

Plus en détail

RAPPELS DES CRITERES MOTIVANT UNE CONSULTATION D ONCOGENETIQUE. Pr Y.-J. BIGNON Département d'oncogénétique Centre Jean Perrin 63000 CLERMONT-FERRAND

RAPPELS DES CRITERES MOTIVANT UNE CONSULTATION D ONCOGENETIQUE. Pr Y.-J. BIGNON Département d'oncogénétique Centre Jean Perrin 63000 CLERMONT-FERRAND RAPPELS DES CRITERES MOTIVANT UNE CONSULTATION D ONCOGENETIQUE Pr Y.-J. BIGNON Département d'oncogénétique Centre Jean Perrin 63000 CLERMONT-FERRAND Le cancer du sein 1 000 000 nouveaux cas par an dans

Plus en détail

Cancers gynécologiques (endomètre ovaire) d origine génétique

Cancers gynécologiques (endomètre ovaire) d origine génétique Cancers gynécologiques (endomètre ovaire) d origine génétique Anne Fajac Service Histologie-Biologie Tumorale, Hôpital Tenon Prédisposition héréditaire au cancer Mutation constitutionnelle Cancer héréditaire

Plus en détail

Centre de génétique, CHU Dijon

Centre de génétique, CHU Dijon Centre de génétique, CHU Dijon Premier test familial: toujours chez une personne symptoma6que Diagnos6c chez les apparentés: diagnos6c présymptoma6que 1 ère consulta6on d informa6on et prélèvement

Plus en détail

Prédisposition génétique aux cancers

Prédisposition génétique aux cancers Prédisposition génétique aux cancers Plan de cours I-Introduction I-1 Fréquence des mutations I-2 Objectifs médicaux de l oncogénétique I-3 Rappels sur la prolifération cellulaire tumorale; la théorie

Plus en détail

Médecine prédictive. Objectif Eviter la naissance d un enfant atteint d une maladie grave et incurable au moment du diagnostic

Médecine prédictive. Objectif Eviter la naissance d un enfant atteint d une maladie grave et incurable au moment du diagnostic Médecine prédictive Introduction à la médecine Prédictive Définition : la médecine prédictive a pour objet l'identification d un marqueur de prédisposition à une maladie et pour but le dépistage et/ou

Plus en détail

cancers du sein et de l ovairel

cancers du sein et de l ovairel Prédispositions héréditaires h aux cancers du sein et de l ovairel 1ère Journée Médicale Calédonienne E.Camus JUIN 2012 17q21 2cM BRCA1 King, 1990 BCLC, 1993 Skolnick, 1994 13q12 BRCA2 Stratton, 1994 Stratton,

Plus en détail

Formes familiales du cancer colorectal

Formes familiales du cancer colorectal Tlemcen, 05/05/06 Formes familiales du cancer colorectal Emmanuel Mitry Fédération des spécialités digestives CHU Ambroise Paré AP-HP épithélium! normal! cancer sporadique :! M1! M2! M3!... Mn! tumeur!

Plus en détail

Prédispositions génétiques aux cancers

Prédispositions génétiques aux cancers CANCERS SEIN / OVAIRES tumorales du au moins 3 cas de cancer du sein chez des apparentés au 1 er ou 2 nd degré quel que soit l'âge 2 cas de cancer du sein dont 1 bilatéral au 1 er ou 2 nd degré quel que

Plus en détail

Recherche et médecine personnalisée : le point de vue de l oncogénéticien. Dr Dugast catherine

Recherche et médecine personnalisée : le point de vue de l oncogénéticien. Dr Dugast catherine Recherche et médecine personnalisée : le point de vue de l oncogénéticien Dr Dugast catherine cc Dépistage de masse K sein chez mère 60 ans, nulliparité? Antécédent de hodgkin à 15 ans???? Quel est mon

Plus en détail

Oncogénétique Prédisposition héréditaire au cancer. Cours DCEM 1 8/03/2012 Dr Emmanuelle BAROUK-SIMONET

Oncogénétique Prédisposition héréditaire au cancer. Cours DCEM 1 8/03/2012 Dr Emmanuelle BAROUK-SIMONET Oncogénétique Prédisposition héréditaire au cancer Cours DCEM 1 8/03/2012 Dr Emmanuelle BAROUK-SIMONET L'ADN EST LE SUPPORT DE L'INFORMATION GENETIQUE Si l on déroule les chromosomes cela donne 2 bandelettes

Plus en détail

Oncogénétique. Les progrès de la génétique et les connaissances acquises au cours des 2 dernières décennies :

Oncogénétique. Les progrès de la génétique et les connaissances acquises au cours des 2 dernières décennies : Mercredi 16 Octobre LECLERCQ Barbara L2 GM Pr Nguyen 12 pages Oncogénétique Plan A. Introduction B. Cancer C. Rétinoblastome I. Généralités II. Diagnostic clinique, traitement et suivi III. Génétique du

Plus en détail

Chapitre 14 Oncogénétique digestive

Chapitre 14 Oncogénétique digestive Chapitre 14 Oncogénétique digestive 1. Place des gènes en oncologie générale 2. Carcinogenèse colorectale 3. Maladie génétique à transmission dominante 4. Exemples de prédispositions génétiques aux cancers

Plus en détail

ONCOGENETIQUE. Analyses de situations où des anomalies génétiques prédisposent à différents cancers. Ce n est pas de la recherche

ONCOGENETIQUE. Analyses de situations où des anomalies génétiques prédisposent à différents cancers. Ce n est pas de la recherche ONCOGENETIQUE Analyses de situations où des anomalies génétiques prédisposent à différents cancers Ce n est pas de la recherche (message pour vos correspondants et les familles) 1 Prédisposition Génétique

Plus en détail

Les cancers digestifs à prédisposition familiale

Les cancers digestifs à prédisposition familiale Les cancers digestifs à prédisposition familiale Pr Thierry CONROY Centre Alexis Vautrin et CHU de Nancy Formes familiales de cancer colorectal (CCR) Polypose adénomateuse familiale CCR à un âge médian

Plus en détail

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Octobre 2014 Médecine «génomique» personnalisée La médecine «génomique» personnalisée repose sur l identification de sous-groupes de

Plus en détail

DÉVÉLOPPEMENT DE L ONCOGÉNÉTIQUE DANS LES HÔPITAUX PRIVÉS : IDENTIFICATION ET SUIVI DES PERSONNES A RISQUE ÉLEVÉ DE CANCER

DÉVÉLOPPEMENT DE L ONCOGÉNÉTIQUE DANS LES HÔPITAUX PRIVÉS : IDENTIFICATION ET SUIVI DES PERSONNES A RISQUE ÉLEVÉ DE CANCER DÉVÉLOPPEMENT DE L ONCOGÉNÉTIQUE DANS LES HÔPITAUX PRIVÉS : IDENTIFICATION ET SUIVI DES PERSONNES A RISQUE ÉLEVÉ DE CANCER Céline Guien, Aurélie Fabre, David Salgado, Véronica Cusin, Philippe Souchois,

Plus en détail

Dr Bruno BUECHER - Institut Curie & HEGP - Paris

Dr Bruno BUECHER - Institut Curie & HEGP - Paris Dr Bruno BUECHER - Institut Curie & HEGP - Paris 5èmes rencontres du Réseau ONCO 28 Chartres 15 Octobre 2009 Les formes héréditaires des cancers Généralités Bases moléculaires Les arguments du diagnostic

Plus en détail

CANCER DE L ENDOMETRE ET GENETIQUE

CANCER DE L ENDOMETRE ET GENETIQUE Hôpitaux Universitaires de Genève CANCER DE L ENDOMETRE ET GENETIQUE C. Stan, C. Delozier-Blanchet, M.-A. Bründler, J.-L. Blouin Incidence des cancers chez la femme à Genève 120 100 114 80 Sein 60 Côlon/Rectum

Plus en détail

Les prédispositions génétiques aux cancers. Pr Laurent ZELEK Service d oncologie médicale, CHU Avicenne

Les prédispositions génétiques aux cancers. Pr Laurent ZELEK Service d oncologie médicale, CHU Avicenne Les prédispositions génétiques aux cancers Pr Laurent ZELEK Service d oncologie médicale, CHU Avicenne Fréquence des cancers, France, femmes Nombre de nouveaux cas (2000) Nombre de décès (2000) Source:

Plus en détail

CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES?

CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES? CANCER DU SEIN QUELLES MODALITÉS DE DÉPISTAGE, POUR QUELLES FEMMES? Chaque année, près de 49 000 cas de cancer du sein sont détectés et 11 900 femmes décèdent des suites de cette maladie. Pourtant, détecté

Plus en détail

LES FORMES FAMILIALES DU CANCER DU SEIN

LES FORMES FAMILIALES DU CANCER DU SEIN LES FORMES FAMILIALES DU CANCER DU SEIN CANCER ET GÉNÉTIQUE Différence entre le «prédestiné» et l «acquis» Un des deux modèles de réflexion (le plus facile pour le médecin rationaliste) CANCERS DU SEIN

Plus en détail

LE CONSEIL EN ONCOGENETIQUE POUR QUI, PAR QUI, QUAND ET COMMENT ANNONCER LES RESULTATS?

LE CONSEIL EN ONCOGENETIQUE POUR QUI, PAR QUI, QUAND ET COMMENT ANNONCER LES RESULTATS? E.P.U. 95 MONTMORENCY Formation Médicale Continue du Val d'oise ASSOCIATION AMICALE D ENSEIGNEMENT POST UNIVERSITAIRE DE LA REGION DE MONTMORENCY LE CONSEIL EN ONCOGENETIQUE POUR QUI, PAR QUI, QUAND ET

Plus en détail

Prédispositions génétiques aux cancers du sein en 2013 quels gènes impliqués? Dominique Stoppa-Lyonnet Institut Curie, Université Paris Descartes

Prédispositions génétiques aux cancers du sein en 2013 quels gènes impliqués? Dominique Stoppa-Lyonnet Institut Curie, Université Paris Descartes Prédispositions génétiques aux cancers du sein en 2013 quels gènes impliqués? Dominique Stoppa-Lyonnet Institut Curie, Université Paris Descartes 1 - Estimation du risque individuel de cancer du sein :

Plus en détail

Diagnostic des patientes à risque de cancer du sein 1

Diagnostic des patientes à risque de cancer du sein 1 Diagnostic des patientes à risque de cancer du sein 1 D. Stoppa-Lyonnet, M. Gauthier-Villars, I. Coupier, P. This et N. Andrieu Introduction L estimation du risque de cancer du sein a reposé jusqu au début

Plus en détail

Génétique et Cancer. Dr Valérie Bonadona Unité Clinique d Oncologie Génétique Centre Léon Bérard. Rencontres 2009. Conférence du 16/11/2009

Génétique et Cancer. Dr Valérie Bonadona Unité Clinique d Oncologie Génétique Centre Léon Bérard. Rencontres 2009. Conférence du 16/11/2009 Génétique et Cancer Dr Valérie Bonadona Unité Clinique d Oncologie Génétique Centre Léon Bérard Rencontres 2009 Conférence du 16/11/2009 1 Plan Les gènes à l origine du cancer! Qu est-ce qu une prédisposition

Plus en détail

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012

Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 Cancer du sein 1 2 Cancer du sein : données épidémiologiques 2012 1er cancer en fréquence et en mortalité de la femme 48.763 nouveaux cas 31,5 % des nouveaux cas de cancers de la femme 50 % des cancers

Plus en détail

Syndromes de prédisposition aux

Syndromes de prédisposition aux Syndromes de prédisposition aux tumeurs cérébralesc Phacomatoses : NF1, NF2, Syndrome de Li-Fraumeni Syndrome de Gorlin Mutations de SUFU Syndrome de prédisposition aux tumeurs rhabdoïdes des Syndrome

Plus en détail

Pierre Laurent-Puig Hôpital Européen Georges Pompidou U775 Bases Moléculaires de la Réponse aux Xénobiotiques

Pierre Laurent-Puig Hôpital Européen Georges Pompidou U775 Bases Moléculaires de la Réponse aux Xénobiotiques Oncogénétique du cancer colorectal Pierre Laurent-Puig Hôpital Européen Georges Pompidou U775 Bases Moléculaires de la Réponse aux Xénobiotiques Les différentes prédispositions aux cancers colorectaux

Plus en détail

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires.

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Environ 300 hommes par an sont diagnostiqués comme ayant un cancer du sein. L'âge moyen

Plus en détail

Les marqueurs en oncogénétique : quels tests prescrire? dans quelles indications? comment?

Les marqueurs en oncogénétique : quels tests prescrire? dans quelles indications? comment? Les marqueurs en oncogénétique : quels tests prescrire? dans quelles indications? comment? Laurence GLADIEFF Département de médecine Institut Claudius Regaud Christine TOULAS Laboratoire Régional d Oncogénétique

Plus en détail

Syndrome de Lynch : les risques tumoraux

Syndrome de Lynch : les risques tumoraux Lille - 22/03/2013 Syndrome de Lynch : les risques tumoraux Valérie Bonadona, MD, PhD Centre Léon Bérard & CNRS UMR 5558 Lyon Le Syndrome de Lynch = Syndrome HNPCC (Hereditary Nonpolyposis Colorectal Cancer)

Plus en détail

Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes

Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes AIDE À LA PRATIQUE Cancer du sein Quelles modalités de dépistage, pour quelles femmes? Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes décèdent des suites de cette maladie.

Plus en détail

TEST MMR POUR TUMEURS COLIQUES EN PRATIQUE COURANTE? Karen LEROY Hôpital Henri Mondor, Créteil

TEST MMR POUR TUMEURS COLIQUES EN PRATIQUE COURANTE? Karen LEROY Hôpital Henri Mondor, Créteil TEST MMR POUR TUMEURS COLIQUES EN PRATIQUE COURANTE? Karen LEROY Hôpital Henri Mondor, Créteil 47 Définition du phénotype MSI (MicroSatellite Instability) Environ 15% des cancers colo-rectaux présentent

Plus en détail

CANCERS HEREDITAIRES EN UROLOGIE DE L ADULTE O. CUSSENOT

CANCERS HEREDITAIRES EN UROLOGIE DE L ADULTE O. CUSSENOT CANCERS HEREDITAIRES EN UROLOGIE DE L ADULTE O. CUSSENOT 79 80 Progrès en Urologie (2002), 12, N 5, Supp.2 Cancers Hereditaires en Urologie de l Adulte O. CUSSENOT A. CANCERS DU REIN FAMILIAUX Les formes

Plus en détail

PREDISPOSITION HEREDITAIRE AUX CANCERS SEIN-OVAIRE GENES BRCA- EVALUATION DES RISQUES DE CANCER

PREDISPOSITION HEREDITAIRE AUX CANCERS SEIN-OVAIRE GENES BRCA- EVALUATION DES RISQUES DE CANCER PREDISPOSITION HEREDITAIRE AUX CANCERS SEIN-OVAIRE GENES BRCA- EVALUATION DES RISQUES DE CANCER Risque de cancer du sein jusqu à 70 ans BRCA1: 51 à 75% (INCA 2009) Avant 45 ans: 25 à 40% (Mavadatt 2013)

Plus en détail

DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN ACTUALITES RADIOLOGIQUES. Dr Sébastien ERRERA, Médecin radiologue Lille

DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN ACTUALITES RADIOLOGIQUES. Dr Sébastien ERRERA, Médecin radiologue Lille DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN ACTUALITES RADIOLOGIQUES Dr Sébastien ERRERA, Médecin radiologue Lille EPIDEMIOLOGIE 1 K chez la femme : 50000 nouveaux cas / an 1 femme sur 8 concernée! K sein = 30 % des K

Plus en détail

ONCOGENETIQUE ET CANCERS SEINS/OVAIRES Recommandations pour le suivi des personnes à haut risque: cas index et femmes apparentées

ONCOGENETIQUE ET CANCERS SEINS/OVAIRES Recommandations pour le suivi des personnes à haut risque: cas index et femmes apparentées ONCOGENETIQUE ET CANCERS SEINS/OVAIRES Recommandations pour le suivi des personnes à haut risque: cas index et femmes apparentées Dr F. CARRE-PIGEON Groupe Courlancy Dr M. MOZELLE-NIVOIX Centre hospitalier

Plus en détail

D une médecine prédictive à une médecine personnalisée : l exemple de BRCA1 et BRCA2

D une médecine prédictive à une médecine personnalisée : l exemple de BRCA1 et BRCA2 D une médecine prédictive à une médecine personnalisée : l exemple de BRCA1 et BRCA2 Dr Carole CORSINI Département d oncogénétique CHRU Montpellier 24/09/15 Congrès ONCOLR Définition selon l OMS de la

Plus en détail

Place de la Génétique en Médecine Générale

Place de la Génétique en Médecine Générale Place de la Génétique en Médecine Générale Principes et indications des examens en génétique médicale ECU-UCL 12.01.2008 Dr I.Maystadt Génétique : quelques petits rappels Cytogénétique tique 46 chromosomes

Plus en détail

Oncogènes et gènes supresseurs de tumeur

Oncogènes et gènes supresseurs de tumeur Oncogènes et gènes supresseurs de tumeur T. Molina, DES,2007 Oncogènes : allèle mutant entraînant un gain de fonction (mutation activatrice) Gènes suppresseurs de tumeur : les deux allèles ont des mutations

Plus en détail

Docteur Brigitte Seradour

Docteur Brigitte Seradour Dépistage du cancer du sein Docteur Brigitte Seradour Pourquoi dépister le cancer du sein? (Selon 10 principes OMS) Il s agit d une maladie grave, fréquente, détectable (phase latente) L examen de dépistage

Plus en détail

LE CANCER DU COLON et du RECTUM

LE CANCER DU COLON et du RECTUM LE CANCER DU COLON et du RECTUM Quelle fréquence et gravité en France? Comment le dépister? Comment le prévenir? Qui est à risque? Service de Gastro Entérologie Nutrition Hôpital Rangueil CHU de Toulouse

Plus en détail

Oncogène 2: Types d altérations génétiques associées aux cancers

Oncogène 2: Types d altérations génétiques associées aux cancers Oncogène 2: Types d altérations génétiques associées aux cancers Partie 1 - Oncogènes dominants, - Oncogènes récessifs, suppresseurs de tumeur - Convergence et ciblage des fonctions Oncogènes physiologiquement

Plus en détail

Je veux savoir si je porte ce gène! Berne - SOS A. E. Murphy 24 mars 2011

Je veux savoir si je porte ce gène! Berne - SOS A. E. Murphy 24 mars 2011 Je veux savoir si je porte ce gène! Berne - SOS A. E. Murphy 24 mars 2011 Combien de personnes développent un cancer en Suisse par année? 35911 nouveaux cas par année Quatre personnes sur dix développent

Plus en détail

Nodule Thyroïdien en ville. Conduite à Tenir devant la découverte d'un nodule thyroidien en ville

Nodule Thyroïdien en ville. Conduite à Tenir devant la découverte d'un nodule thyroidien en ville Nodule Thyroïdien en ville Conduite à Tenir devant la découverte d'un nodule thyroidien en ville Introduction Définition: hypertrophie localisée s'individualisant au sein de la glande thyroïde 95% des

Plus en détail

CANCER COLORECTAL DÉPISTAGE PAR TEST IMMUNOLOGIQUE ET AUTRES MODALITÉS

CANCER COLORECTAL DÉPISTAGE PAR TEST IMMUNOLOGIQUE ET AUTRES MODALITÉS CANCER COLORECTAL DÉPISTAGE PAR TEST IMMUNOLOGIQUE ET AUTRES MODALITÉS Avec près de 42000 nouveaux cas et 17500 décès en 2013, le cancer colorectal est le 3 e cancer le plus fréquent en termes d incidence

Plus en détail

Contraception et risque génétique de cancer

Contraception et risque génétique de cancer Dr Emilie Faller, Dr Eric Bautrant, Centre l Avancée, Clinique AXIUM efaller@l-avancee.fr Contraception et risque génétique de cancer Plus de 100 millions de femmes dans le monde prennent la pilule 10%

Plus en détail

BASES MOLECULAIRES DES FORMES HEREDITAIRES DE CANCER

BASES MOLECULAIRES DES FORMES HEREDITAIRES DE CANCER BASES MOLECULAIRES DES FORMES HEREDITAIRES DE CANCER Thierry Frebourg Service de Génétique, CHU de Rouen Inserm U614, Faculté de Médecine, Rouen Frebourg@chu-rouen.fr LE CANCER EN 2009 : UNE MALADIE GENETIQUE

Plus en détail

Questions éthiques : prédispositions génétiques aux cancers. Intervenant : Catherine BONAÏTI-PELLIE Modérateur : Régis AUBRY

Questions éthiques : prédispositions génétiques aux cancers. Intervenant : Catherine BONAÏTI-PELLIE Modérateur : Régis AUBRY Questions éthiques : prédispositions génétiques aux cancers Intervenant : Catherine BONAÏTI-PELLIE Modérateur : Régis AUBRY Besançon-UFR SMP Mardi 17 mars 2015 L'existence de gènes de prédisposition au

Plus en détail

DU Carcinologie Clinique

DU Carcinologie Clinique DU Carcinologie Clinique Prédispositions génétiques aux Cancers Dr Olivier Caron 15/10/2015 Génétique? D une personne («constitutionnelle») D une cellule tumorale («Somatique») RISQUE DE CANCER ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Qu est-ce que le cancer?

Qu est-ce que le cancer? Qu est-ce que le cancer? Pierre-Hugues Fortier Oto-Rhino-Laryngologie Oncologie Cervico-Faciale 3 avril 2012 Le cancer Au Québec 100 nouveaux cas par jour 50 morts par jour A travers le monde 1 nouveau

Plus en détail

Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage

Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage Dépistage du cancer du sein en France : identification des femmes à haut risque et modalités de dépistage Séminaire Dépistage organisé des cancers 23 juin 2014 Dr Olivier Scemama Adjoint au chef du service

Plus en détail

Le cancer colorectal et son dépistage

Le cancer colorectal et son dépistage Qu est-ce-que c est? Le cancer colorectal est une tumeur maligne de la muqueuse du côlon ou du rectum. Le côlon et le rectum constituent la dernière partie du tube digestif. La majorité des cancers colorectaux

Plus en détail

Génétique et cancers digestifs : qui envoyer à une consultation d oncogénétique et pour rechercher quoi?

Génétique et cancers digestifs : qui envoyer à une consultation d oncogénétique et pour rechercher quoi? Lyon le 23 novembre 2012 Génétique et cancers digestifs : qui envoyer à une consultation d oncogénétique et pour rechercher quoi? Thierry Lecomte Service d Hépatogastroentérologie et de Cancérologie digestive

Plus en détail

Oncogènes et anti-oncogenes C. Hourioux

Oncogènes et anti-oncogenes C. Hourioux Oncogènes et anti-oncogenes C. Hourioux Définitions : Cancer Multiplication anarchique de cellules échappant aux mécanismes normaux de différenciation et de régulation de leur multiplication Capacité à

Plus en détail

Leucémies aiguës de l'enfant : I] Y a-t-il des familles à risque? II] Comment le déterminer?

Leucémies aiguës de l'enfant : I] Y a-t-il des familles à risque? II] Comment le déterminer? 1 Leucémies aiguës de l'enfant : I] Y a-t-il des familles à risque? II] Comment le déterminer? Cancers héréditaires 2 5-10% des cancers : prédisposition héréditaire 1% causés par des mutations germinales

Plus en détail

La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale

La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale La génomique des cancers en 2015 Est-elle utile en pratique? Dr Corina Martinez Mena Oncologie Médicale Définitions Historique Génomique dans le cancer du sein Utilité Problèmes Futur Chaque personne:

Plus en détail

Chimioprévention du cancer du sein en cas de mutation BRCA1/2. Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Chimioprévention du cancer du sein en cas de mutation BRCA1/2. Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Chimioprévention du cancer du sein en cas de mutation BRCA1/2 Marc Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Chimioprévention Buts: réduire la mortalité par cancer Le problème doit être un

Plus en détail

Faculté des sciences de Tunis Laboratoire de génétique, immunologie et pathologie humaine Institut Salah Azaiez Le Cancer Du Sein Héréditaire En Tunisie Génétique & Éthique TROUDI Wafa C est Quoi Le Cancer?

Plus en détail

Classification histologique- voies de cancérogénèse. Marie-Aude Le Frère-Belda Anatomopathologiste Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris

Classification histologique- voies de cancérogénèse. Marie-Aude Le Frère-Belda Anatomopathologiste Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris Classification histologique- voies de cancérogénèse Marie-Aude Le Frère-Belda Anatomopathologiste Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris Cancers de l endomètre Epidémiologie Cancer gynécologique le plus

Plus en détail

ONCOGENETIQUE ET JEUNES ADULTES. Unité d Oncogénétique TD Nguyen, AM Savoye, P Guilbert, C Delvincourt, O Beaudoux

ONCOGENETIQUE ET JEUNES ADULTES. Unité d Oncogénétique TD Nguyen, AM Savoye, P Guilbert, C Delvincourt, O Beaudoux ONCOGENETIQUE ET JEUNES ADULTES Unité d Oncogénétique TD Nguyen, AM Savoye, P Guilbert, C Delvincourt, O Beaudoux Les problématiques Adulte jeune atteint : le cas index Quel type de consultation? Quelle

Plus en détail

Initiative pour l'information sur les cancers fémmes

Initiative pour l'information sur les cancers fémmes Initiative pour l'information sur les cancers fémmes Coordonné par l Institut europeén de la santé des femmes www.eurohealth.ie Cancer et Génétique Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez

Plus en détail

Prédisposition héréditaire au cancer du sein et de l ovaire

Prédisposition héréditaire au cancer du sein et de l ovaire Prédisposition héréditaire au cancer du sein et de l ovaire EPU Biarritz 26/09/2014 Dr Emmanuelle BAROUK-SIMONET Unité d oncogénétique Dr Michel LONGY Le cancer est une maladie toujours génétique mais

Plus en détail

Surveillance. Éléments de la surveillance. Principe : alternance. Examen d imagerie. Examen clinique. Le suivi post thérapeutique en ville

Surveillance. Éléments de la surveillance. Principe : alternance. Examen d imagerie. Examen clinique. Le suivi post thérapeutique en ville Le suivi post thérapeutique en ville Surveillance Docteur Elisabeth LUPORSI Centre Alexis Vautrin-CHU 25 mai 2012 Strasbourg CNGOF Quelle indications? Quel rythme? Que surveiller? Quand changer l hormonothérapie?

Plus en détail

CYCLE CELLULAIRE et CANCER. L. Xerri, Institut Paoli-Calmettes, M2 Oncologie «Module Génomique Tumorale», Novembre 2011

CYCLE CELLULAIRE et CANCER. L. Xerri, Institut Paoli-Calmettes, M2 Oncologie «Module Génomique Tumorale», Novembre 2011 CYCLE CELLULAIRE et CANCER L. Xerri, Institut Paoli-Calmettes, M2 Oncologie «Module Génomique Tumorale», Introduction Le cycle cellulaire est l'ensemble des modifications qu'une cellule subit entre sa

Plus en détail

Vivre. Introduction. avec un syndrome de Lynch

Vivre. Introduction. avec un syndrome de Lynch L Introduction ES cancers du côlon et du rectum sont la seconde cause de décès par cancer dans les pays développés. En France, environ 42 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, dont 40 % vont

Plus en détail

Fiche de Recommandation sur la prévention des cancers digestifs par endoscopie

Fiche de Recommandation sur la prévention des cancers digestifs par endoscopie Antécédents de gastrectomie partielle Cancer du moignon gastrique après gastrectomie partielle : 4 à 6 % des cas. Risque accru 15 à 20 ans après la gastrectomie. Surveillance endoscopique : - endoscopie

Plus en détail

DE LA MUTATION DE L ADN AU CANCER. Bernard DUTRILLAUX

DE LA MUTATION DE L ADN AU CANCER. Bernard DUTRILLAUX DE LA MUTATION DE L ADN AU CANCER Bernard DUTRILLAUX Il y a quelques décennies, les cancers radio-induits étaient principalement attribués à la perturbation des tissus, qui devenaient pathologiques, et

Plus en détail

Atelier 1 Consentement éclairé lors du dépistage génétique

Atelier 1 Consentement éclairé lors du dépistage génétique Atelier 1 Consentement éclairé lors du dépistage génétique Consentement éclairé lors du dépistage génétique Jocelyne Chiquette, médecin sénologue Josée Rhéaume, infirmière-conseillère en oncogénétique

Plus en détail

NODULES THYROIDIENS EN 2013. Dr Valérie Brulport Cerisier

NODULES THYROIDIENS EN 2013. Dr Valérie Brulport Cerisier NODULES THYROIDIENS EN 2013 Dr Valérie Brulport Cerisier Définition : hypertrophie localisée de la thyroide palpable et/ ou identifié Première manifestation d une dystrophie plurinodulaire avec le temps

Plus en détail

A- Exploiter des animations pour repérer une mutation et étudier son mécanisme de réparation.

A- Exploiter des animations pour repérer une mutation et étudier son mécanisme de réparation. THEME 1A : Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique Chapitre 2 : Variabilité Génétique et Mutation de l ADN TP-3-: Réparation de l ADN, mutations et polyallélisme Les mutations de l ADN

Plus en détail

TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON

TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON MILLE Sara Ronéo de Module 5 LABERGERIE Laura Cours de Mr LECOMTE Le 21/02/11 Le cours est disponible sur l'ent TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON Épidémiologie du Cancer Colo-rectal (CCR): Le

Plus en détail

Y a-t-il du bénin dans le tube?

Y a-t-il du bénin dans le tube? Les tumeurs bénignes de l abdomen Journée de printemps de la SIAD 28.03.14 Y a-t-il du bénin dans le tube? C. Ridereau-Zins CHU ANGERS Y a-t-il des tumeurs bénignes dans le tube digestif? OUI Lésions rares

Plus en détail

BL01 : Environnement agro-industriel et cancer

BL01 : Environnement agro-industriel et cancer Note : ce document n est qu une prise de note rédigée pendant le cours de BL01. Il ne peut donc se substituer au cours d autant plus qu il est souvent incomplet (la 2 ème heure était souvent celle de la

Plus en détail

Dépistage du cancer colorectal. Paul Wiesel gastroentérologue FMH Lausanne www.drpaulwiesel.ch

Dépistage du cancer colorectal. Paul Wiesel gastroentérologue FMH Lausanne www.drpaulwiesel.ch Dépistage du cancer colorectal Paul Wiesel gastroentérologue FMH Lausanne www.drpaulwiesel.ch Des rectorragies hémorroïdaires? découverte de 5 minuscules polypes à 32 ans 16 ans plus tard quelques polypes

Plus en détail

Cancers et mutations liés aux facteurs du milieu

Cancers et mutations liés aux facteurs du milieu Cancers et mutations liés aux facteurs du milieu Quand des cellules normales sont endommagées et qu'elles ne peuvent pas être soignées, elles meurent : c'est l'apoptose. Les cellules cancéreuses ne meurent

Plus en détail

«Je suis porteuse d une mutation BRCA.» Qu est ce que cela change?

«Je suis porteuse d une mutation BRCA.» Qu est ce que cela change? «Je suis porteuse d une mutation BRCA.» Qu est ce que cela change? Anne LESUR Parcours sein Mutée, pas mutée??? Situations possibles Au préalable, consultation oncogénétique Histoire familiale Cancer du

Plus en détail

PATHOLOGIE THYROIDIENNE TUMORALE

PATHOLOGIE THYROIDIENNE TUMORALE 1 Plan de cours I - GENERALITES A - Fréquence -répartition B - Modalités de révélation C - Le diagnostic morphologique D - Diagnostic différentiel II - FORMES ANATOMO-CLINIQUES A - Carcinomes à point de

Plus en détail

GLANDE MAMMAIRE CHEZ LA FILLETTE ET L ADOLESCENTE

GLANDE MAMMAIRE CHEZ LA FILLETTE ET L ADOLESCENTE GLANDE MAMMAIRE CHEZ LA FILLETTE ET L ADOLESCENTE TROIS ÉTAPES ESSENTIELLES dans le développement de la glande mammaire la vie embryonnaire la puberté la lactahon LA PATHOLOGIE est presque toujours BÉNIGNE

Plus en détail

Les cancers du sein de type BRCA1. Incidence, particularités, traitement

Les cancers du sein de type BRCA1. Incidence, particularités, traitement Les cancers du sein de type BRCA1 Incidence, particularités, traitement 1 LES LESIONS DE L ADN et L INSTABILITE GENETIQUE SONT DES CARACTERISTIQUES DU CANCER 2 Voies de reparation de l ADN et protéines

Plus en détail

Atelier Pratique Femmes à haut risque de cancer du sein et de l ovaire

Atelier Pratique Femmes à haut risque de cancer du sein et de l ovaire Atelier Pratique Femmes à haut risque de cancer du sein et de l ovaire Jocelyne ATTIA Service Gynécologie-Oncologie Pr. D.RAUDRANT- Pr. F.GOLFIER Centre H LYON SUD Pierre Bénite 7fevrier 2012 De quoi s

Plus en détail

Altérations génétiques au cours de l initiation et de la progression tumorale. Biologie de l angiogénèse tumorale

Altérations génétiques au cours de l initiation et de la progression tumorale. Biologie de l angiogénèse tumorale Altérations génétiques au cours de l initiation et de la progression tumorale. Biologie de l angiogénèse tumorale Joseph ABECASSIS Laboratoire de Biologie Tumorale Centre Régional de Lutte contre le Cancer

Plus en détail

Relations entre génotoxicité, mutagénèse et cancérogénèse

Relations entre génotoxicité, mutagénèse et cancérogénèse Journées Nationales de Santé au Travail dans le BTP, Annales 28:9-13 Relations entre génotoxicité, mutagénèse et cancérogénèse Alain Botta Résumé La relation entre génotoxicité, mutagenèse et cancérogenèse

Plus en détail

Cancer colorectal : Quels enjeux? Quelles évolutions? Pr Franck Chauvin

Cancer colorectal : Quels enjeux? Quelles évolutions? Pr Franck Chauvin Cancer colorectal : Quels enjeux? Quelles évolutions? Pr Franck Chauvin franck.chauvin@icloire.fr LA DÉMOGRAPHIE Croissance de la population française 2007-2050 par groupe d âge 10 000 8 000 2015 2030

Plus en détail

Présentation du programme de dépistage du Cancer Colo-Rectal CREDEP. par le Dr Jean-Louis DUJARDIN. FMC La Châtre. Mardi 06 octobre 2009

Présentation du programme de dépistage du Cancer Colo-Rectal CREDEP. par le Dr Jean-Louis DUJARDIN. FMC La Châtre. Mardi 06 octobre 2009 Présentation du programme de dépistage du Cancer Colo-Rectal CREDEP par le Dr Jean-Louis DUJARDIN FMC La Châtre Mardi 06 octobre 2009 Programme de dépistage du Cancer Colo Rectal (CCR) CREDEP La Châtre

Plus en détail

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique

PATHOLOGIE MAMMAIRE. Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL. II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique 1 Plan de cours I RAPPEL STRUCTURAL II - MOYENS D ETUDE A - Aspiration à l aiguille fine : orientation diagnostique B - Ponction à l aiguille tournante (drill biopsie) ou tranchante (trucut) C - Tumorectomie

Plus en détail

LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL. Dre S. Lefebvre CHVO- Gatineau

LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL. Dre S. Lefebvre CHVO- Gatineau LE DÉPISTAGE DU CANCER COLORECTAL Dre S. Lefebvre CHVO- Gatineau Dépistage du cancer colorectal (CCR) Reconnaître l importance du dépistage du CCR. Comprendre la progression des lésions pré-néoplasiques

Plus en détail

Cancérogénèse ovarienne physiopathologie et réflexions. Dr Hadabi K A 13 ème congrès national de la SAERM 22-23 Mai 2015 Palais de la culture

Cancérogénèse ovarienne physiopathologie et réflexions. Dr Hadabi K A 13 ème congrès national de la SAERM 22-23 Mai 2015 Palais de la culture Cancérogénèse ovarienne physiopathologie et réflexions Dr Hadabi K A 13 ème congrès national de la SAERM 22-23 Mai 2015 Palais de la culture Introduction Cancer épithélial de l ovaire: le plus grave des

Plus en détail

Septin9 UNE AVANCÉE DANS LA DÉTECTION DU CANCER COLORECTAL UNE SIMPLE ANALYSE SANGUINE VOUS DONNERA UNE RÉPONSE. Fier commanditaire de

Septin9 UNE AVANCÉE DANS LA DÉTECTION DU CANCER COLORECTAL UNE SIMPLE ANALYSE SANGUINE VOUS DONNERA UNE RÉPONSE. Fier commanditaire de Septin9 UNE AVANCÉE DANS LA DÉTECTION DU CANCER COLORECTAL UNE SIMPLE ANALYSE SANGUINE VOUS DONNERA UNE RÉPONSE Fier commanditaire de 1 TEST DE DÉPISTAGE SEPTIN9 Votre professionnel de la santé peut utiliser

Plus en détail

Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche

Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche 17 ème Journée Médicale de l ARKM Cherbourg, le 29 Novembre 2014 L incidence de principaux cancers chez les femmes et chez

Plus en détail

LES MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE LA CARCINOGENÈSE

LES MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE LA CARCINOGENÈSE LES MÉCANISMES MOLÉCULAIRES DE LA CARCINOGENÈSE TOUT D ABORD UN PETIT HISTORIQUE 1910: Peyton ROUS découvre le virus qui porte son nom 1976: les oncogènes de certains virus ont une contrepartie cellulaire

Plus en détail

De la prédisposition aux cancers au traitement personnalisé

De la prédisposition aux cancers au traitement personnalisé De la prédisposition aux cancers au traitement personnalisé Exemple des inhibiteurs de PARP 20/05/2015 Centre François Baclesse - U1079 - Plateforme SéSAME 1 Les prédispositions génétiques aux cancers

Plus en détail

Facteurs génétiques du cancer révélés par analyse de la génétique prémoléculaire

Facteurs génétiques du cancer révélés par analyse de la génétique prémoléculaire Génétique du Cancer 1. Facteurs génétiques du cancer révélés par analyse de la génétique prémoléculaire 2. Oncogènes 3. Anti-oncogènes 4. Hypothèse de carcinogénèse de deux-temps à pleusieures étapes.

Plus en détail

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie

Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie Chapitre III Les anomalies de la régulation de la glycémie -I -Unité et diversité des diabètes Mesures de la glycémie en continu chez un patient diabétique 1 Les critères de diagnostic du diabète 2 3 Conclusion

Plus en détail

Bruxelles 16.10.2010 Cancers pancréatiques familiaux

Bruxelles 16.10.2010 Cancers pancréatiques familiaux Bruxelles 16.10.2010 Cancers pancréatiques familiaux P r Pascal Hammel Service de Gastroentérologie-Pancréatologie, Pôle des Maladies de l Appareil Digestif Hôpital Beaujon, 92110 CLICHY, France Cancer

Plus en détail

Le dépistage organisé du cancer colorectal. Présentation aux médecins généralistes

Le dépistage organisé du cancer colorectal. Présentation aux médecins généralistes Le dépistage organisé du cancer colorectal Présentation aux médecins généralistes Sommaire Pourquoi cette réunion? Les conditions de la généralisation La dynamique en France Les acteurs du dépistage organisé

Plus en détail

Génome et risque de cancer

Génome et risque de cancer Nouveautés en Oncologie thoracique 29 mars 2014 Génome et risque de cancer Nathalie PRIM Les propriétés de la cellule cancéreuse Indépendance vis à vis des signaux de proliféra1on Échappement à l apoptose

Plus en détail