Chapitre. Longueur, aire et volume INTRODUCTION. MESURE, DE l A 10 e À LA 12 e A N N É E

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre. Longueur, aire et volume INTRODUCTION. MESURE, DE l A 10 e À LA 12 e A N N É E"

Transcription

1 Chapitre 4 Longueur, aire et volume INTRODUCTION Dans ce chapitre, les é lè ves se familiariseront avec le sujet d é tude Mesure, du programme Mathé matiques pour les mé tiers et le milieu de travail 10. Dans ce sujet d é tude, les é lè ves travailleront avec le systè me international d unité s (SI) et le systè me impé rial, ainsi qu avec les concepts de longueur, de pé rimè tre, d aire, d aire totale et de volume des objets à trois dimensions. Le sujet d é tude Algè bre est inté gré au sujet d é tude Mesure au moyen de formules pour calculer le pé rimè tre, l aire, l aire totale et le volume des objets. L algè bre sert aussi à ré soudre des problè mes de conversion à l aide des proportions, de l analyse dimensionnelle et de la ré solution d é quations. MESURE, DE l A 10 e À LA 12 e A N N É E Le tableau suivant illustre l évolution du sujet d étude Mesure, dans la voie Mathématiques pour les métiers et le milieu de travail, pour la durée du cours secondaire de deuxième cycle. Dans les cellules surlignées figurent les résultats d apprentissage traités dans le chapitre e anné e 11 e anné e 12 e anné e Ré sultat d apprentissage gé né ral Développer le sens spatial à l aide de la mesure directe et indirecte. Ré sultat d apprentissage spé cifique Les é lè ves doivent pouvoir effectuer les tâ ches suivantes : Démontrer une compréhension du SI en décrivant les relations entre les unités de longueur, d aire, de volume, de capacité, de masse et de température et en utilisant des stratégies pour convertir les unités SI en unités impériales. Démontrer une compréhension du système impérial en décrivant les relations entre les unités de longueur, d aire, de volume, de capacité, de masse et de température, en comparant les unités de mesure américaines et anglaises pour la capacité et en utilisant des stratégies pour convertir les unités impériale en unités SI. Ré sultat d apprentissage gé né ral Développer le sens spatial à l aide de la mesure directe et indirecte. Ré sultat d apprentissage spé cifique Les é lè ves doivent pouvoir effectuer les tâ ches suivantes : Résoudre des problèmes concernant la mesure de l aire totale exprimée en unités SI et en unités impériales et vérifier les solutions. Résoudre des problèmes concernant les mesures du volume et de la capacité exprimées en unités SI et en unités impériales. Ré sultat d apprentissage gé né ral Développer le sens spatial à l aide de la mesure directe et indirecte. Ré sultat d apprentissage spé cifique Les é lè ves doivent pouvoir effectuer les tâ ches suivantes : Démontrer une compréhension des limites des instruments de mesure, dont la précision, l exactitude, l incertitude et la tolérance, et résoudre des problèmes. Chapitre 4 Longueur, aire et volume 207

2 Résoudre et vérifier des problèmes comportant des mesures linéaires exprimées en unités SI et en unités impériales, y compris les mesures exprimées en nombres décimaux et en fractions. Résoudre des problèmes concernant la mesure en unités SI et en unités impériales de l aire des formes à deux dimensions régulières, composées et irrégulières et des objets à trois dimensions, y compris les mesures exprimées en nombres décimaux et en fractions, et vérifier les solutions. A L G È B R E, DE LA 10 e À LA 12 e ANNÉE 10 e anné e 11 e anné e 12 e anné e Ré sultat d apprentissage gé né ral Ré sultat d apprentissage gé né ral Ré sultat d apprentissage gé né ral Développer le raisonnement algébrique. Ré sultat d apprentissage spé cifique Les é lè ves doivent pouvoir effectuer les tâ ches suivantes : Résoudre des problèmes qui font appel à la transformation et à l application de formules ayant trait au périmètre, à l aire, au théorème de Pythagore, aux rapports trigonométriques de base et à la rémunération. Développer le raisonnement algébrique. Ré sultat d apprentissage spé cifique Les é lè ves doivent pouvoir effectuer les tâ ches suivantes : Résoudre des problèmes qui font appel à la transformation et à l application de formules ayant trait au volume, à la capacité et à l aire totale. Développer le raisonnement algébrique. Ré sultat d apprentissage spé cifique Les é lè ves doivent pouvoir effectuer les tâ ches suivantes : Démontrer une compréhension des relations linéaires en reconnaissant les régularités et les tendances, en traçant des graphiques, en créant des tables de valeurs, en écrivant des équations, en interpolant et en extrapolant des valeurs, et en résolvant des problèmes. 208 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

3 S U R V O L D U P R O G R A M M E E T D U C H A P I T R E Résultat d apprentissage général : Mesure Développer le sens spatial à l aide de la mesure directe et indirecte. Résultat d apprentissage général : Algèbre Développer le raisonnement algébrique. Résultat d apprentissage spécifique : Démontrer une compréhension du SI. Résultat d apprentissage spécifique : Démontrer une compréhension du système impérial. Résultat d apprentissage spécifique : Résoudre des problèmes concernant les mesures linéaires en unités SI et en unités impériales. Résultat d apprentissage spécifique : Résoudre des problèmes concernant les mesures de l aire de formes régulières à deux dimensions et d objets à trois dimensions. Intégré aux activités du chapitre. Section 4.1 : Systèmes de mesure Section 4.2 : La conversion des unités de mesure Section 4.3 : Aire totale Section 4.4 : Volume Les mathématiques au travail Explore les mathématiques : SI et système impérial Discussion des idées : EICC Activité 4.1 : Explorons le système impérial Activité 4.2 : Visualisation d une mesure Activité 4.3 : Concevoir le schéma pour la fabrication de boîtes de conserve Calcul mental et estimation Construis tes habiletés Les racines des mathématiques : L origine des unités de mesure normalisées Les mathématiques au travail Explore les mathématiques : Conversion entre les unités SI et les unités impériales Activité 4.4 : Conversion entre les unités SI et les unités impériales Discussion des idées : Installation d un lustre Activité 4.5 : Conception d un logo pour un terrain de la LCF Discussion des idées : Le lac Winnipeg Calcul mental et estimation Construis tes habiletés Les mathématiques au travail Explore les mathématiques : Aire totale Discussion des idées : Facteur d échelle Activité 4.6 : Conception d un coffre à outils Activité 4.7 : Formules pour calculer l aire totale Activité 4.8 : Un projet de décoration Calcul mental et estimation Construis tes habiletés Les mathématiques au travail Explore les mathématiques : Volume et capacité Discussion des idées : Emballage Activité 4.9 : Conversion d une recette Activité 4.10 : Pavage d une entrée de cour Résous le problème : Le casse-tête de décantation Construis tes habiletés Projet du chapitre : Concevoir un abri de pêche sur la glace Réflexions sur l apprentissage Mise en pratique des nouvelles habiletés Chapitre 4 Longueur, aire et volume 209

4 LES CONCEPTS MATHÉMATIQUES L habileté à travailler avec les unité s SI et les unité s impé riales et à les convertir est une habileté essentielle, puisque les É tats-unis, le plus important partenaire commercial du Canada, utilise le systè me impé rial. Dans ce chapitre, les é lè ves se concentreront sur les nombreux aspects des mesures qui peuvent ê tre pré sents dans le milieu de travail. On pré sente tout d abord aux é lè ves une mise en situation des Mathé matiques au travail afin de leur montrer comment les concepts mathé matiques sont utilisé s dans des situations ré elles. Les é lè ves se familiarisent ensuite avec le SI et le systè me impé rial à l aide de modè les algé briques. Ils mettent l algè bre à profit en discutant d un scé nario qui fait appel au concept (Discussion des idé es), en tentant de ré soudre une question de calcul mental ou d estimation et en effectuant des activité s pratiques. Ils utilisent les unité s SI et les unité s impé riales lorsqu ils abordent les concepts de pé rimè tre, de circonfé rence, d aire, d aire totale et de volume. Les é lè ves terminent le chapitre avec un projet qui leur permet de faire la synthè se de leurs habileté s et de leurs connaissances en les appliquant dans leur ensemble à des situations concrè tes de la vie quotidienne. Dans les activité s, la mesure est pré senté e de trois faç ons : kinesthé sique mesure dans la classe et utilisation d outils de mesure pré cis; visuelle utilisation de papier quadrillé et de dessins à l é chelle pour trouver l aire et le pé rimè tre, et examen des dé veloppements afin de se familiariser avec le concept d aire totale des objets à trois dimensions; algé brique utilisation du raisonnement proportionnel, de l analyse dimensionnelle, des formules et de la ré solution d é quations. Activités kinesthésiques À l activité 4.1 (Explorons le systè me impé rial), les é lè ves choisiront des objets qu ils mesureront à l aide d outils de mesure en systè me impé rial et ils cré eront une table de conversion des unité s impé riales. Ils mesureront neuf objets de trois grosseurs diffé rentes, ce qui les aidera à comprendre le concept d é chelle dans le systè me impé rial. Ensuite, ils choisissent et comparent des ré fé rents afin de donner un sens à leurs mesures. Un ré fé rent peut servir d outil pour aider les é lè ves à se souvenir des distances ré elles en unité s impé riales et des facteurs de conversion. À l activité 4.9 (Conversion d une recette), les é lè ves examineront les cuillè res et les tasses à mesurer en unité s impé riales et en unité SI afin de cré er une table de conversion des unité s de mesure couramment utilisé es en cuisine. Il est important que les é lè ves soient capables de prendre des mesures et de travailler avec diffé rents outils. L activité supplé mentaire relative à l utilisation d un pied à coulisse qui figure dans la pré sente Ressource de l enseignant permet aux é lè ves de varier le niveau de pré cision de leur travail. Les é lè ves se servent des pieds à coulisse pour mesurer les diamè tres inté rieur et exté rieur ainsi que la profondeur des objets. Les é lè ves se pratiqueront é galement à lire et à utiliser des rè gles (unité s impé riales), des verges à mesurer, des rubans à mesurer et des roues d arpentage comportant des gradations en fractions. Activités visuelles À l activité 4.2 (Visualisation d une mesure), les é lè ves utiliseront un dessin à l é chelle pour dé couvrir comment on peut couper un gâ teau d une dimension donné e (pé rimè tre) pour cré er des quantité s et des dimensions pré cises. À l activité 4.3 (Concevoir le sché ma pour la fabrication de boîtes de conserve), les é lè ves feront un sché ma pour illustrer la faç on dont les couvercles circulaires et les cô té s d une boîte de conserve peuvent ê tre dessiné s sur une feuille de fer-blanc. Ils se serviront ensuite de leur sché ma pour calculer le coû t de fabrication de chaque boîte de conserve. À l activité 4.5 (Conception d un logo pour un terrain de la LCF, les é lè ves dessineront un sché ma à l é chelle et cré eront des logos pour le terrain d une é quipe de la LCF en respectant les directives relatives à la taille et à l emplacement. Dans la section Discussion des idé es : le Lac Winnipeg, les é lè ves utiliseront des grilles en unité s impé riales et SI pour estimer la superficie du lac Winnipeg. À l activité 4.7 (Formules pour calculer l aire totale), les é lè ves examineront des objets à trois dimensions et é laboreront des formules pour calculer l aire totale de celles-ci. Dans la section Discussion des idé es : Emballage, les é lè ves compareront les formats des canettes de boisson gazeuse qui sont vendues aux É tats-unis et au Canada, et ils cré eront une table de conversion des unité s impé riales en unité s SI qui sont utilisé es pour mesurer le volume. Ces recherches pratiques permettent aux é lè ves de saisir les concepts de pé rimè tre, d aire et d aire totale, de mê me que de convertir des unité s SI en unité s impé riales et vice versa sans mettre l accent sur les formules. 210 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

5 Activités algébriques Dans ce chapitre, les é lè ves ré soudront des problè mes de conversion des unité s SI et impé riales. Lorsqu ils ré soudront des problè mes lié s aux mesures à l aide de l algè bre, les é lè ves comprendront le concept mathé matique sous-jacent, c est-à -dire la capacité de ré soudre le problè me par une multiplication par 1. Analyse dimensionnelle L analyse dimensionnelle (aussi appelé e mé thode du facteur de conversion ou mé thode du facteur unitaire) est une mé thode de ré solution de problè mes qui repose sur le fait que tout nombre ou toute expression peut ê tre multiplié par 1 sans en changer sa valeur. Cette mé thode est particuliè rement utile pour ré soudre des problè mes de conversion comprenant diffé rentes unité s. Les facteurs unitaires (facteurs de conversion) peuvent ê tre composé s de deux termes qui dé crivent le mê me montant ou les montants é quivalents qui vous inté ressent. Exemple On sait que 1 po = 2,54 cm. Combien de pouces y a-t-il dans 12 cm? S O L U T ION On peut é crire le facteur de conversion de la faç on suivante : 1 pouce 2,54 cm ou L unité vers laquelle on veut convertir les mesures est en fait le numé rateur de la fraction. Les é lè ves qui ont gé né ralement de la difficulté à savoir quand diviser et quand multiplier par un facteur de conversion trouveront probablement ce systè me facile à utiliser. Une fois que le facteur de conversion a é té dé terminé, montrez à vos é lè ves que les unité s s annulent pour donner seulement les unité s qui vous inté ressent. 12 cm 2,54 cm 1 pouce 1 p o = 4,72 po 2,54 cm Les centimè tres s annulent, ce qui donne une ré ponse en pouces. Par consé quent, 12 cm é gale 4,72 po. Raisonnement proportionnel Les problè mes de conversion peuvent aussi ê tre ré solus à l aide du raisonnement proportionnel. Exemple On sait que 1 po = 2,54 cm. Combien de pouces y a-t-il dans 12 cm? SOLUTION É tablir la proportion. 1 po 2,54 cm = x po 12 cm Multiplier chaque cô té de l é quation par 12 cm pour isoler x. 12 ( 1 2,54 ) = 12 ( x 12 ) Il est à noter que les centimè tres des deux cô té s de l é quation s annulent pour ne donner que des pouces. 12 2,54 = x 4,72 = x Par consé quent, 12 cm é gale 4,72 po. La proportion de dé part aurait pu ê tre é tablie de diffé rentes faç ons et toujours donner le mê me ré sultat. 2,54 cm 12 cm = 1 po x 2,54 cm 1 po = 12 cm x En gé né ral, les é lè ves ont plus de facilité à ré soudre les problè mes lorsque la variable inconnue se trouve au numé rateur. Chapitre 4 Longueur, aire et volume 211

6 POURQUOI CES CONCEPTS SONT-ILS IMPORTANTS? Les caracté ristiques mesurables des objets, ainsi que les unité s, les systè mes et les processus de mesure sont des outils puissants qui permettent aux é lè ves de comprendre le monde qui les entoure. Une valeur numé rique, comme des unité s de mesure ou des dimensions, est associé e à la plupart des grandeurs physiques. Dans de nombreux milieux de travail, les employé s doivent ê tre capables d utiliser des techniques, des outils et des formules de mesure approprié s avec un certain degré d exactitude. Les caracté ristiques et les proprié té s des figures à deux dimensions et des objets à trois dimensions dé crivent le monde, et elles sont utilisé es pour é laborer des arguments mathé matiques concernant les relations gé omé triques. Ces derniè res modé lisent les situations concrè tes. H A B I L E T É S E T C O N N A I S S A N C E P R É A L A B L E S Le travail des é lè ves dans ce chapitre leur permet d approfondir certaines connaissances acquises conformé ment au Protocole de l Ouest et du Nord canadiens lors des anné es scolaires pré cé dentes et dans le cadre des chapitres pré cé dents de cette ressource. Les é lè ves ré visent ces concepts et les habileté s acquises en mathé matiques et les appliquent dans un contexte nouveau pour ré soudre des problè mes concrets lié s aux mesures. Voici une liste des habileté s et des concepts mathé matiques qu ont abordé s les é lè ves en huitiè me et en neuviè me anné e (ou lors des anné es scolaires pré cé dentes). 1. Concepts : a) thé orè me de Pythagore; b) dé veloppements à trois dimensions; c) similarité entre les polygones; d) aire totale des prismes rectangulaires, des prismes triangulaires et des cylindres; e) pé rimè tre et aire des figures ré guliè res et irré guliè res. T 2. Habileté s en mathé matiques : a) utilisation des fractions, des nombres dé cimaux et des pourcentages; b) lecture de rè gles en unité s SI et en unité s impé riales; c) discernement de rapports é quivalents; d) ré solution d é quations à l aide du raisonnement proportionnel; e) utilisation de formules. 3. Technologie ou a) opérations de base sur une calculatrice; b) tableurs; c) habileté à effectuer des recherches sur Internet. (Remarque : Certains élèves pourraient n avoir aucune connaissance concernant les tableurs Internet.) La feuille à reproduire 4.5 comporte des questions récapitulatives sur l utilisation des fractions ainsi que les solutions correspondantes. Vous la trouverez à la page 263 de la ressource de l enseignant. 212 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

7 PLANIFICATION DU CHAPITRE 4 L é tude de ce chapitre né cessitera de trois à quatre semaines de cours. Cette estimation repose sur des cours d une duré e de 60 à 75 minutes. Ces pré visions peuvent varier en fonction des besoins de chaque classe. PLANIFICATION DES COURS Section Thè me de la leç on Temps estimé Maté riel né cessaire Présentation du projet du chapitre : «Concevoir un abri de pêche sur la glace» 4.1 Les mathématiques au travail : Chef Révision de l utilisation des fractions et des nombres décimaux à l aide d exemples de périmètres et de circonférences. La leçon a pour thème les fractions qui seront utilisées dans le lieu de travail. 4.1 Explore les mathématiques : SI et système impérial Rappel des connaissances que les élèves possèdent déjà sur les préfixes SI Discussion des idées : EICC Activité 4.1 : Explorons le système impérial 4.1 Exemples 1, 2 et 3 Activité 4.2 : Visualisation d une mesure Activité 4.3 : Concevoir le schéma pour la fabrication de boîtes de conserve 4.1 Calcul mental et estimation Construis tes habiletés Les racines des mathématiques : L origine des unités de mesure normalisées Discussion de classe de 20 minutes sur les questions initiales concernant le projet 5 minutes Internet, quincailleries locales, magazines de chasse et de pêche Feuille à reproduire minutes Feuille à reproduire minutes pour lire et revoir le SI Conversion à l aide de quelques exemples EICC : 10 minutes pour travailler en équipe de deux et discuter des réponses en groupe Activité 4.1 : 40 minutes 15 minutes 15 minutes 30 minutes Une période de cours Exemples concernant le SI tirés de la Ressource de l enseignant Activité 4.1 : Règles (unités impériales), verges à mesurer, rubans à mesurer et roues d arpentage Feuille à reproduire 4.6 Papier de 11 po x 14 po Projet : Dessiner un plan d étage Une période de cours Accent sur l ébauche d un plan d étage 4.2 Les mathématiques au travail : Ébéniste Activité 4.4 : Conversion entre les unités SI et les unités impériales Discussion des idées : Installation d un lustre 5 minutes 30 minutes 25 minutes Règles, mètres et verges à mesurer sur lesquels apparaissent les unités SI et les unités impériales 4.2 Exemples 1 et 2 Activité 4.5 : Conception d un logo pour un terrain de la LCF 4.2 Discussion des idées : Le lac Winnipeg Calcul mental et estimation Construis tes habiletés 15 minutes 45 minutes Papier quadrillé de 1 pouce, papier pour affiche, règles et crayons de couleur Une période de cours Papier quadrillé de 1 pouce et de 1 cm Feuille à reproduire 4.8 Chapitre 4 Longueur, aire et volume 213

8 PLANIFICATION DES COURS Section Thè me de la leç on Temps estimé Maté riel né cessaire Projet : Estimation des matériaux et des coûts Une période de cours Accent sur la précision des mesures et des calculs Internet, journaux locaux et circulaires Feuilles à reproduire 4.2 et Les mathématiques au travail : Agriculteur Révision du concept de l aire totale Discussion des idées : Facteur d échelle Activité 4.6 : Conception d un coffre à outils 5 minutes 5 minutes 20 minutes 30 minutes 4.3 Activité 4.7 : Formules pour calculer l aire totale Exemples 1 et Activité 4.8 : Un projet de décoration Calcul mental et estimation Construis tes habiletés Vous pouvez donner un test sur les sections 4.1 et 4.2 (20 minutes) Activité 4.7 : 30 minutes Exemples : 10 minutes 30 minutes 5 minutes 25 minutes Projet : Création d une maquette à trois dimensions Une période de cours Accent sur la maquette 4.4 Les mathématiques au travail : Technicienne Révision des concepts de volume, de capacité et de volume d un prisme rectangulaire Discussion des idées : Emballage Activité 4.9 : Conversion d une recette 4.4 Exemples 1, 2 et 3 Activité 4.10 : Pavage d une entrée de cour 4.4 Résous le problème : Le casse-tête de décantation Construis tes habiletés Projet : Faire une présentation Réflexions sur l apprentissage Mise en pratique des nouvelles habiletés Examen sur le chapitre 5 minutes 5 minutes 20 minutes 30 minutes 20 minutes 40 minutes 20 minutes 50 minutes Vous pouvez donner un autre test Une ou deux périodes de cours Une période de cours Une période de cours Carton bristol ou carton, ciseaux et ruban adhésif Canettes de boisson gazeuse de différents formats Cuillères et tasses à mesurer Pour chaque petit groupe, deux contenants non identifiés (un ayant une capacité de 5 unités et un autre ayant une capacité de 3 unités) et un pot à eau, ou Internet si on résout le problème en ligne Appareil photo numérique pour photographier les élèves avec leur projet 214 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

9 PLANIFICATION DE L ÉVALUATION Objet Dans ce chapitre Notes pour l enseignant L é valuation au service de l apprentissage L é valuation en tant qu apprentissage L é valuation de l apprentissage Habileté s d apprentissage et aptitudes pour les maths Début du chapitre Discussions continues sur le projet Les mathématiques au travail (mises en situation) Explore les mathématiques Activités Discussion des idées Calcul mental et estimation des distances, des périmètres et des aires Résous le problème : Le casse-tête de décantation Réflexion et mise en pratique Problèmes Construis tes habiletés Incitation aux élèves à s autoévaluer Examinez les travaux des élèves et formulez des commentaires. Revue du chapitre Projet du chapitre : Abri de pêche sur la glace Tests Examen sur le chapitre Passez en revue les dossiers d évaluation et inscrivez-y les résultats de l examen. Observez les élèves tout au long de l unité d apprentissage et prenez note de la façon dont ils assimilent de nouveaux termes et de nouveaux concepts. Dressez une liste de contrôle pour faire le suivi de la quantité de travail effectuée par les élèves dans le cadre de leur projet. Observez la façon dont les élèves participent aux discussions. Observez la façon dont les élèves réalisent les activités en groupe ou individuellement. Vérifiez les devoirs quotidiens et formulez des commentaires sur les questions. Amenez les élèves à découvrir des relations sans nécessairement utiliser une formule. Demandez aux élèves de présenter leur projet final devant la classe et invitez celle-ci à donner ses commentaires aux présentateurs. Faites passer de petits tests aux élèves à mesure que le chapitre progresse pour leur fournir le plus de commentaires possible. Tenez un registre ou un journal de vos observations pour vous aider à préparer vos rapports. Chapitre 4 Longueur, aire et volume 215

10 PROJET DU CHAPITRE : CONCEVOIR UN ABRI DE PÊCHE SUR GLACE T OBJECTIFS : Utiliser les concepts de raisonnement proportionnel, d analyse dimensionnelle et de formule afin de calculer le pé rimè tre, l aire et l aire totale d un objet à trois dimensions, de construire ses habileté s et de faire une synthè se des connaissances acquises dans ce chapitre. RÉSULTAT D APPRENTISSAGE : Dans ce projet, les é lè ves inté greront les concepts de pé rimè tre, d aire et de modé lisation tridimensionnelle dans une mise en situation ré aliste. Ils concevront un abri de pê che sur la glace, é laboreront un plan en fonction de paramè tres de construction donné s, travailleront avec des outils technologiques, construiront une maquette et dé velopperont leurs habileté s à faire une pré sentation. CONNAISSANCES PRÉALABLES : Les é lè ves doivent comprendre les concepts de fraction et de proportion et maîtriser les opé rations de base sur une calculatrice. Il est pré fé rable que ceux qui souhaitent utiliser un tableur pour é numé rer leurs maté riaux et leurs calculs possè dent de l expé rience à cet é gard. Une certaine connaissance de la recherche sur Internet pourrait aussi ê tre utile dans le cadre de ce projet. À PROPOS DE CE PROJET : Ce projet est divisé en cinq parties. Au dé part, les é lè ves planifient leur projet et dé terminent les é lé ments devant faire l objet de recherches. Lorsque les é lè ves se sont familiarisé s avec la conversion des unité s SI et des unité s impé riales ainsi qu avec les calculs du pé rimè tre, ils peuvent mettre en application les concepts mathé matiques pour dessiner le plan d é tage de leur abri de pê che sur la glace. Aprè s que les é lè ves ont exploré le concept d aire, ils possè dent les connaissances mathé matiques né cessaires pour calculer la quantité de maté riaux dont ils ont besoin pour construire leur abri. Ils construiront ensuite une maquette de leur abri et pré senteront celle-ci ainsi que leurs calculs à la classe. Pré voyez de trois à cinq minutes par é lè ve. Vous devriez accorder aux é lè ves quelques pé riodes de cours, pendant le temps consacré à ce chapitre, pour leur permettre de travailler à leur projet. Ainsi, les é lè ves pourront poser des questions, et vous aurez l occasion de formuler des commentaires et d observer la qualité du travail pendant l exé cution de celui-ci, et non seulement à la conclusion du chapitre. Offrez aux é lè ves des conseils en cours de route, ce qui devrait les aider à bien ré ussir leur pré sentation. Ce projet peut ê tre ré alisé en petits groupes ou en é quipes de deux. Ce projet pourrait ê tre modifié pour tenir compte de l environnement dans lequel vivent les é lè ves. Par exemple, les é lè ves pourraient concevoir un fumoir ou un cabanon si cela semble plus approprié. Dè s les dé buts du projet, vous devriez remettre aux é lè ves un tableau d autoé valuation, soit la feuille à reproduire 4.4. Elle pré sente les critè res d é valuation de leur projet et propose des faç ons de ré flé chir sur leur apprentissage. Un autre projet, intitulé conception et construction d une structure de jeux, est présenté aux pages 276 à Commencer l organisation Pré sentez le projet à vos é lè ves dè s que vous amorcez ce chapitre. La partie initiale du projet comporte une sé ance de remue-mé ninges en groupe. Selon la ré gion dans laquelle vous vivez, les é lè ves peuvent connaître ou non la pê che sur la glace. S ils sont dé jà allé s à la pê che sur la glace, ils peuvent s appuyer sur leur expé rience personnelle pour dé terminer les maté riaux et la taille de leur abri. Cependant, si bon nombre de vos é lè ves ne sont jamais allé s à la pê che sur la glace ou n ont jamais vu un abri de pê che sur la glace, vous devrez apporter des photos en classe ou les aider à chercher des photos d abri de pê che sur la glace sur Internet. Pour commencer le projet, demandez aux é lè ves de dé terminer la taille de leur abri de pê che sur la glace. Demandez-leur ensuite de parler des dimensions des piè ces de leur maison qui peuvent accueillir deux ou trois personnes et de faire un remue-mé ninges pour é tablir les dimensions approprié es de leur abri de pê che sur la glace. Demandez-leur par la suite de dresser la liste des maté riaux dont ils auront besoin pour construire leur abri. S ils ont besoin d aide pour ré aliser cette activité, ils peuvent utiliser la liste de contrô le figurant sur la feuille à reproduire 4.1. Les é lè ves devraient ré pondre aux questions suivantes : Quelles dimensions doit avoir ton abri pour pouvoir accueillir deux ou trois personnes? Quelle doit ê tre la taille de l appareil de chauffage dont tu as besoin pour ton abri? Comment concevras-tu les siè ges? 216 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

11 Où perceras-tu les trous dans le plancher? Combien de fenê tres y aura-t-il dans ton abri? T Proposez des sources de renseignements que les é lè ves peuvent consulter, comme les quincailleries locales, les magazines de construction, les livres de bricolage et les sites Web. 2. Dessiner un plan d étage Dans cette partie du projet, les é lè ves doivent dé crire leur dessin et cré er un plan d é tage à l é chelle. Le dessin est une é tape importante du projet parce que le calcul de toutes les quantité s de maté riaux doit ê tre fondé sur des mesures exactes. Il s agit d un bon moment pour rappeler aux é lè ves les dimensions des bordures et des cadres. Par exemple, le contreplaqué se vend en panneaux de 4 pi sur 8 pi. Rappelez aux é lè ves que l abri de pê che sur la glace doit pouvoir ê tre dé placé et accueillir deux ou trois personnes. Accordez aux é lè ves une pé riode de classe pour travailler sur la description de leur abri de pê che sur la glace et dessiner le plan d é tage de celui-ci. L é bauche du plan d é tage devrait ê tre cré é e pendant les heures de classe parce que certains é lè ves peuvent avoir de la difficulté à travailler avec une é chelle. Dessinez un carré d un pied au tableau et inscrivez une é chelle, comme 1 po = 1 pi. Mentionnez ensuite aux é lè ves que les dimensions d un sché ma cré é avec cette é chelle seraient de 1 po 1 po afin qu ils puissent voir à quel point leur sché ma à l é chelle sera petit. Rappelez aux é lè ves que leur dessin à l é chelle doit comprendre la porte, les fenê tres et toutes les dimensions des murs. Assurez-vous que les é lè ves utilisent une rè gle et qu ils indiquent leur é chelle. 3. Estimation des matériaux Cette partie du projet est celle qui exige le plus de calculs mathé matiques. Demandez aux é lè ves d utiliser les feuilles à reproduire 4.2 et 4.3 pour y inscrire leurs renseignements. Les é lè ves devront calculer l aire du plancher, des murs, du toit, de la porte et des fenê tres afin de dé terminer le nombre de panneaux de contreplaqué et la quantité de peinture dont ils auront besoin. Vous devriez donner aux é lè ves quelques heures en classe pour leur permettre de ré viser leurs calculs. 4. Maquette Dans cette partie, les é lè ves doivent faire la synthè se de leurs activité s d organisation et de recherche et mettre en pratique leurs habileté s à faire une pré sentation. Les é lè ves peuvent avoir de la difficulté à construire une maquette pré cise. Montrez-leur comment construire une maquette en apportant un carton bristol en classe. Dessinez un plancher et quatre murs qui y sont rattaché s au centre du carton afin de cré er un dé veloppement pour l abri. Dé coupez le dé veloppement et repliez-le (attachez les cô té s avec du ruban adhé sif). Mentionnez qu il faut avoir une é chelle approprié e pour s assurer que le plan d é tage rentre sur le carton bristol. Les é lè ves devraient ê tre capables d é tablir une é chelle diffé rente au besoin pour faire rentrer leur plan d é tage sur le carton bristol. 5. Présentation Ré servez une ou deux pé riodes de classe pour permettre aux é lè ves de pré senter leur travail et au reste de la classe de donner ses commentaires. Utilisez le tableau d é valuation du projet comme guide pour attribuer vos notes. Lors de leur pré sentation en classe, les é lè ves devraient se servir de leur plan d é tage, de leur maquette ainsi que d une affiche sur laquelle sont indiqué s tous les maté riaux né cessaires. Pré voyez de trois à cinq minutes par é lè ve pour pré senter leur projet à la classe. ÉVALUATION DU PROJET 1. Commencer l organisation Prenez en note vos observations. Expliquez aux é lè ves le barè me de notation qui sera utilisé pour les é valuer et pour produire les rapports de notes exigé s. 2. Dessiner un plan d étage Demandez aux é lè ves de dresser une liste de tous les é lé ments qui devraient figurer sur le plan d é tage et assurez-vous qu ils ont corrigé la description é crite de leur abri de pê che sur la glace. La feuille à reproduire 4.1 est une liste de contrô le pouvant ê tre utile aux é lè ves. 3. Estimation des matériaux Demandez aux é lè ves d utiliser les feuilles à reproduire 4.2 et 4.3 afin de s assurer que l aire de leur abri et leurs calculs sont exacts. Indiquez-leur é galement qu ils doivent vous montrer leurs calculs avant de dé terminer la quantité de maté riaux dont ils ont besoin. Chapitre 4 Longueur, aire et volume 217

12 4. Créer une maquette et faire une présentation Utilisez le tableau d é valuation de la page 219 comme complé ment au barè me de notation que vous avez é tabli. Demandez aux é lè ves de s autoé valuer à l aide de la feuille à reproduire 4.4. S il n y a pas suffisamment de temps pour faire des pré sentations, demandez aux é lè ves de placer leur document de projet sur leur pupitre et invitez à tour de rô le chaque rangé e d é lè ves à examiner tous les projets et à formuler des commentaires. Vous pouvez photographier les é lè ves avec leur projet afin qu ils puissent les inclure dans leur portfolio. ACTIVITÉ SUPPLÉMENTAIRE DU PROJET DU CHAPITRE Dans la partie 3 du projet, en plus de demander aux é lè ves de calculer la quantité des autres maté riaux, vous pouvez leur demander de calculer la quantité de maté riaux né cessaires ainsi que le prix de construction de la charpente de leur abri de pê che à l aide de madriers de 2 po 4 po. Les é lè ves peuvent faire des recherches sur Internet ou dans les livres concernant les mé thodes de construction de la charpente d abris ou de remises similaires. Invitez les é lè ves à dessiner chacune des sections assemblé es (toit, plancher, murs) avant de faire leurs calculs. Les questions suivantes peuvent ê tre utilisé es pour guider les é lè ves dans leurs recherches lorsqu ils visualisent et calculent la quantité de maté riaux né cessaires pour construire la charpente de leur abri. Assemblage du plancher Quelles sont les dimensions du plancher? Quelle devrait ê tre la distance entre les solives courantes? Combien de solives courantes as-tu besoin en plus des solives de rive? Quelle est la longueur de chaque solive courante? De chaque solive de rive? Combien de madriers de 2 po 4 po auras-tu besoin pour construire les solives du plancher? De quelle quincaillerie as-tu besoin pour fixer les solives courantes aux solives de rive? Assemblage des murs Quelles sont les dimensions des murs? Quelles sont les dimensions des fenê tres et de la porte? Quelle est la longueur de chaque goujon? De chacun des quatre ensembles de sabliè res et de chambré es? Des piè ces de bois né cessaires pour construire le cadre de la fenê tre (linteau et appui rustique)? Des piè ces de bois né cessaires pour construire le cadre de la porte (linteau)? Des poteaux nains situé s au-dessus de la porte et au-dessus et en dessous des fenê tres? Quelle est la longueur des madriers de 2 po 4 po né cessaires pour fabriquer les poteaux corniers? Combien de madriers as-tu besoin? Combien de madriers de 2 po 4 po auras-tu besoin pour construire la charpente des quatre murs? De quelle quincaillerie as-tu besoin? Assemblage du toit Comme autre activité supplé mentaire, vous pourriez demander aux é lè ves de concevoir un toit incliné pour leur structure à l aide de fermes en bois. Ils pourraient é galement relever un autre dé fi en concevant eux-mê mes le toit incliné à l aide de madriers de 2 po 4 po. Il est à noter qu il sera plus compliqué de calculer le nombre de panneaux de contreplaqué né cessaires avec un toit incliné. Toit plat Quelles sont les dimensions du toit? Quelle est la longueur de chaque solive de toit? De quelle quincaillerie as-tu besoin? Toit incliné Quelles sont les dimensions du toit? Quelle devrait ê tre la distance entre les fermes en bois? Combien de fermes en bois as-tu besoin? De quelle quincaillerie as-tu besoin? 218 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

13 TABLEAU D ÉVALUATION DU PROJET Compré hension des concepts Les explications montrent que l élève comprend les concepts de périmètre, d aire, d aire totale, de plan d étage, de matériaux nécessaires et de maquette Faible Passable Bon Excellent compréhension très limitée; explications manquantes ou inexactes compréhension partielle; explications souvent incomplètes ou quelque peu confuses bonne compréhension; explications correctes compréhension approfondie; explications détaillées et complètes Connaissance des procé dures L élève accomplit ce qui suit avec exactitude : décrit en détail tous les aspects de l abri de pêche sur la glace dessine un plan d étage détaillé sur lequel figurent toutes les mesures (porte, fenêtres, murs) calcule le périmètre et l aire (murs, plancher, toit) calcule le nombre de panneaux de contreplaqué calcule la bonne quantité de peinture construit une maquette précise indique toutes ses sources présente sa maquette et sa liste de matériaux exactitude limitée; erreurs ou omissions importantes Par exemple : description manquante il manque des mesures sur le plan d étage (murs, porte, fenêtres) présence de nombreuses erreurs de calcul du périmètre et de l aire la quantité de matériaux ne correspond pas aux calculs de l aire et du périmètre la maquette est imprécise ou manquante les sources ne sont pas toutes indiquées le projet est incomplet exactitude partielle; quelques erreurs ou omissions Par exemple : description détaillée il manque des mesures sur le plan d étage (murs, porte, fenêtres) présence de quelques erreurs de calcul du périmètre et de l aire la quantité de matériaux ne correspond pas aux calculs de l aire et du périmètre la maquette n est pas précise les sources sont indiquées l élève aurait dû consacrer davantage d efforts à ce projet afin de vérifier l exactitude de ses calculs bonne exactitude dans l ensemble; peu d erreurs ou d omissions Par exemple : description détaillée toutes les mesures sont indiquées sur le plan d étage (murs, porte, fenêtres) présence de très peu d erreurs de calcul de l aire et du périmètre la quantité de matériaux correspond aux calculs de l aire et du périmètre la maquette est précise les sources sont indiquées le projet est complet mais ne va pas au-delà des exigences minimum exact et précis; très peu ou pas d erreurs Par exemple : description détaillée toutes les mesures sont indiquées sur le plan d étage (murs, porte, fenêtres) pas d erreur de calcul de l aire et du périmètre la quantité de matériaux est exacte la maquette est précise les sources sont indiquées certains éléments supplémentaires sont ajoutés au projet, comme des échantillons de peinture et des décorations intérieures dans la maquette Habileté s à ré soudre des problè mes utilisation de stratégies appropriées pour résoudre des problèmes et expliquer les solutions utilisation rare de stratégies efficaces; n arrive pas à résoudre des problèmes utilisation occasionnelle de stratégies efficaces, résolution partielle des problèmes; difficulté à expliquer les solutions utilisation de stratégies appropriées pour résoudre la plupart des problèmes et expliquer les solutions utilisation de stratégies efficaces et souvent innovatrices pour résoudre des problèmes et expliquer les solutions Communication présentation claire des travaux et des explications à l aide de termes mathématiques appropriés présentation inefficace des travaux et des explications; utilisation rare de termes mathématiques appropriés présentation des travaux et des explications avec une certaine clarté, et utilisation de quelques termes mathématiques appropriés présentation claire des travaux et des explications à l aide de termes mathématiques appropriés présentation claire des travaux et des explications à l aide de nombreux termes mathématiques appropriés Chapitre 4 Longueur, aire et volume 219

14 4.1 Systèmes de mesure TEMPS REQUIS POUR CETTE SECTION : Q U A T R E P É R I O D E S D E C O U R S Les m a t h é m a t i q u e s a u t r a v a i l Demandez à un é lè ve de lire le texte à voix haute. Discutez de la raison pour laquelle un chef pourrait devoir utiliser les mathé matiques dans le cadre de son travail. Que se passerait-il si Nick ne calculait pas avec exactitude le rendement des recettes ou les coû ts des aliments? Discutez de l utilisation des rapports pour accroître ou réduire le rendement des recettes. Pour qu une recette garde le même goû t mê me si son rendement est modifié, un chef doit savoir comment utiliser les proportions pour calculer les quantité s d ingré dients. S O L U T ION Les é lè ves apprennent à appliquer les concepts de rapport et de division en huitiè me anné e ou avant. Permettez-leur de mettre à profit leurs connaissances en leur accordant quelques minutes pour essayer de ré soudre par eux-mê mes le problè me. La variable représente la quantité de bouillon de lé gumes requise, en millilitres. É tablir une proportion. 850 = x 8 Multiplier pour isoler la variable, puis simplifier la fraction. 100 x 8 x 850 = x 8 x x 850 = = = 8 Nick a besoin de ml de bouillon de lé gumes. Convertir les mesures en litres. 1 L = ml ml = 10,625 L Nick aura besoin d environ 10,6 L de bouillon de lé gumes pour faire une soupe pour 100 personnes. EXPLORE LES MATHÉMATIQUES FRACTIONS Les é lè ves peuvent avoir de la difficulté avec les fractions, en particulier lorsqu ils utilisent les unité s impé riales. Vous devrez peut-ê tre consacrer une partie de la pé riode de classe à la ré vision des fractions avant de travailler avec les unité s SI et les unité s impé riales. Aprè s avoir passé en revue les exemples suivants en classe, les é lè ves peuvent s exercer avec les fractions en ré solvant les problè mes qui figurent sur la feuille à reproduire 4.5. Il est pratiquement impossible d utiliser les unité s de mesure sans avoir une mé thode pour les exprimer en fraction. Une fraction peut ê tre exprimé e de trois faç ons diffé rentes sans en modifier sa valeur : par une fraction ordinaire ( 3 4 ) ; par un nombre dé cimal (0,75); par un pourcentage (75 %). La fraction ordinaire est le type de fractions le plus utilisé dans les unité s de mesure. Elle comprend un numé rateur et un dé nominateur. Rappelez-vous que seules les fractions qui ont des dé nominateurs communs peuvent ê tre additionné es ou soustraites. Exemple S O L U TION Trouver le plus petit dé nominateur commun. Le plus petit dé nominateur commun est 16 parce qu il s agit du plus petit nombre par lequel 8 et 16 peuvent ê tre divisé s pour obtenir un nombre entier. 220 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

15 Trouver la fraction é quivalente à 7 8 dont le dé nominateur est = Additionner les fractions = On peut remplacer par Exemple 3 S O L U T ION Pour multiplier les fractions, on multiplie les numé rateurs et les dé nominateurs. On n a pas besoin d un dé nominateur commun = = 9 32 Exemple 2 S O L UTION Additionner les nombres entiers ensemble et les fractions ensemble. (2 + 1) + ( ) Trouver un dé nominateur commun pour les fractions. Puisque la division de 2 et de 5 ne donne pas un nombre entier, on doit trouver le plus petit commun multiple. 2 5 = 10 Le dé nominateur commun est 10. Trouver des rapports é quivalents pour chaque fraction. 3 5 = = 5 10 Additionner les nombres entiers et les fractions. (2 + 1) = Exemple 4 S O L UTION Pour multiplier des nombres fractionnaires, on doit d abord convertir chaque fraction en une fraction impropre, puis multiplier les numé rateurs et les dé nominateurs. Pour trouver le numé rateur de la fraction impropre, on doit multiplier le nombre entier par le dé nominateur et additionner le numé rateur. Convertir en une fraction impropre. (3 2) + 1 = = 7 2 Convertir en une fraction impropre. (1 8) + 1 = = 9 8 Multiplier les numé rateurs et les dé nominateurs = = = On peut remplacer par = Chapitre 4 Longueur, aire et volume 221

16 S O L U T I O N S P O U R L A C T I V I T É U T I L I S A T I O N D E S F R A C T I O N S FEUILLE À REPRODUIRE UNITÉS SI Pré fi xe SI Symbole Facteur de conversion kilo k ou 10 3 hecto h 100 ou 10 2 déca da 10 ou 10 1 déci d 0,1 ou 10-1 ou 1 10 centi c 0,01 ou 10-2 ou milli m 0,001 ou 10-3 ou EXPLORE LES MATHÉMATIQUES Profitez de cette section pour rappeler aux é lè ves les connaissances qu ils possè dent dé jà sur le SI. Vous pouvez afficher un exemple de conversion en unité s SI ainsi que le tableau suivant afin de rappeler aux é lè ves les pré fixes, les symboles et leur relation avec le mè tre. Exemple Servez-vous de l exemple suivant pour aider les é lè ves qui ont de la difficulté à convertir des unité s en unité s SI avant de leur demander de ré aliser l activité Discussion des idé es : EICC. André installe un lustre dans une maison dont le plafond a 2,4 m de haut. Le lustre a une hauteur de 51 cm. Le client d André mesure 1,8 m. Le client d André pourra-t-il passer sous le lustre? S O L U TION Pour comparer les hauteurs, toutes les mesures doivent ê tre exprimé es par la mê me unité. Le facteur de conversion du pré fixe «centi» est de 10-2 (un centiè me), ce qui signifie que 1 cm é gale 0,01 m ou 100 cm é gale 1 m. Pour convertir la hauteur du lustre en mè tres, multiplier la mesure de dé part par 10-2 ou 0, cm 0,01= 0,51 m Soustraire la hauteur du lustre de la hauteur du plafond pour savoir combien d espace il reste. 2,4 m 0,51 m = 1,89 m Le client pourra passer sous le lustre. 222 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

17 A U T R E S O L U T I O N Un facteur de conversion est une fraction é gale à 1. Comme 100 cm é gale 1 m, le facteur de conversion est 1 m 100 cm. Multiplier la hauteur du lustre par le facteur de 1 m conversion, soit 100 cm. Il est à noter que 1 m occupe la place du numé rateur parce qu il s agit de l unité vers laquelle on convertit la mesure. 51 cm 1 m 100 cm = 0,51 m Soustraire la hauteur du lustre de la hauteur du plafond pour savoir combien d espace il reste. 2,4 m 0,51 m = 1,89 m Le client pourra passer sous le lustre. DISCUSSION DES IDÉES EICC Il serait pré fé rable que vous entamiez cette discussion aprè s avoir abordé les exemples dans la section Explore les mathé matiques parce que les é lè ves devront ê tre capables de convertir des unité s en unité s SI pour pouvoir ré pondre aux questions. Commencez la discussion en groupe. Demandez aux é lè ves de nommer les ré centes catastrophes pour lesquelles l aide du Canada a é té né cessaire, comme l ouragan Katrina. Divisez ensuite les é lè ves en groupe de deux ou trois afin qu ils ré pondent aux questions. S O L U T I O N S 1. Calculer le nombre de litres d eau que l EICC peut purifier en trois semaines. 21 jours L/jour = L L EICC peut purifier L d eau. 2. Calculer d abord la quantité d eau dont les membres de la communauté ont besoin pour trois semaines personnes 4 L = L/jour jours = L Calculer ensuite combien de temps il faudra à l EICC pour purifier cette quantité d eau L L/jour = 3,92 jours L EICC devra rester sur le site pendant quatre jours. Les é lè ves peuvent é noncer plusieurs hypothè ses. Ils peuvent notamment affirmer que les membres de la communauté sont tous des adultes; que l ensemble de la population restera sur les lieux pendant les trois semaines; que quatre litres d eau seront suffisants mê me si la catastrophe est survenue dans le dé sert, un endroit où on doit boire davantage d eau; et que de l eau potable ne serait né cessaire que pour boire, pré parer des repas et se laver. 3. Calculer d abord la quantité d eau que l EICC peut purifier en trois jours. 3 jours L/jour = L Calculer ensuite pendant combien de temps les personnes pourront tenir avec cette quantité d eau L personnes = 64,29 L/personne 64,29 L 4 L/jour = 16,07 jours Les membres de la communauté auront 16,07 jours pour installer leur propre mé canisme d approvisionnement en eau potable. Vous pourriez é galement parler à vos é lè ves des mesures que la communauté pourrait prendre pour ré duire sa consommation d eau, comme é vacuer une partie de la population vers un autre endroit où il y a de l eau potable. S il est impossible d é tablir un accè s à l eau potable en moins de trois semaines, combien de personnes devraient quitter les lieux et quand devraient-elles partir? Chapitre 4 Longueur, aire et volume 223

18 A C T I V I T É 4.1 EXPLORONS LE SYSTÈME IMPÉRIAL S O L U T I O N S FEUILLE À REPRODUIRE Les é lè ves verront les fractions 1 8, 2. Ré ponses possibles : 1 16 ou trombone, punaise, gomme à effacer, piè ce de monnaie; fenê tre, porte, tableau blanc, bureau de l enseignant; longueur des corridors, du gymnase et du terrain de basket-ball situé à l exté rieur. 3. Assurez-vous que les é lè ves lisent bien les fractions qui figurent sur leur rè gle ou leur verge à mesurer. Afin de choisir le bon outil à mesurer, utilisez la plus petite unité et le plus petit instrument qui permettront aux é lè ves de mesurer correctement leur objet. 4. Les exemples de ré fé rents peuvent comprendre un trombone pour repré senter un pouce, un soulier pour repré senter un pied, et la distance entre le bout du nez d une personne et l extré mité des doigts de son bras tendu pour repré senter une verge. 5. Les ré ponses à la question n o 5 devraient correspondre le plus possible aux mesures ré elles qui ont é té calculé es par l é lè ve à la question n o Si les é lè ves ont choisi de bons ré fé rents, les diffé rences entre les mesures ré elles et les mesures prises avec leurs ré fé rents devraient ê tre faibles. Assurez-vous que les é lè ves soustraient le plus petit nombre du plus grand nombre parce que les distances né gatives n ont aucun sens et peuvent porter à confusion. 7. TABLE DE CONVERSION DES UNITÉS DE MESURE IMPÉRIALES 1 pied = 12 pouces 1 verge = 3 pieds = 36 pouces 1 mille = verges = pieds A C T I V I T É S U P P L É M E N T A I R E PRENDRE DES MESURES AVEC UN PIED À COULISSE Commencez cette activité en montrant aux é lè ves comment lire un pied à coulisse (voir les remarques ci-aprè s). Demandez à tous les é lè ves de placer le mê me objet (comme une piè ce d un cent) entre les pointes du pied à coulisse et de lire leur mesure à tour de rô le. Promenez-vous dans la classe pour vous assurer que tous les é lè ves sont capable de lire adé quatement leur instrument. Remettez aux é lè ves une copie de la feuille à reproduire 4.7 ainsi que six tuyaux de diffé rents diamè tres et de diffé rentes é paisseurs, comme un tuyau en cuivre, un tuyau en PVC, un tuyau en caoutchouc et un tuyau d arrosage. Certains des tuyaux peuvent ê tre de mê me longueur, mais essayez le plus possible de varier les longueurs. S O L U T I O N S 1. Une piè ce d un cent mesure environ 19 mm; la longueur d un grand trombone est d environ 3 cm. 2. Les ré ponses dé pendront du maté riel fourni. 3. Indiquez aux é lè ves qu on peut calculer le volume d un tuyau à l aide de la formule qui est utilisé e pour calculer le volume d un solide rectangulaire : longueur largeur hauteur. On se servira des diamè tres inté rieur et exté rieur pour trouver l é paisseur (largeur). La longueur correspond à la circonfé rence, qui sera calculé e à l aide du diamè tre exté rieur, et vous donnerez la hauteur aux é lè ves. Pendre des mesures avec un pied à coulisse Le pied à coulisse a é té inventé en 1631 par un ingé nieur franç ais du nom de Pierre Vernier. Il s agit d un outil couramment utilisé dans les laboratoires et les entreprises qui ont besoin de mesures pré cises. La fabrication d aé ronefs, d autobus et d instruments scientifiques ne sont que quelques exemples de domaines pour lesquels la pré cision des mesures est primordiale. 224 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

19 Il est utile de se servir du pied à coulisse lorsque l on mesure la longueur d un objet, le diamè tre exté rieur d un objet de forme circulaire ou cylindrique, le diamè tre inté rieur d un tuyau et la profondeur d un trou. Fonctionnement du pied à coulisse L é chelle principale est gravé e sur une rè gle fixe. L é chelle à vernier secondaire est gravé e sur la pointe mobile. L é chelle secondaire mobile peut ê tre dé placé e sur la rè gle fixe. L é chelle principale du pied à coulisse est gradué e en centimè tres et les plus petits é chelons en millimè tres. L é chelle secondaire comprend 10 divisions qui correspondent à 9 divisions de l é chelle principale. Par consé quent, la longueur de l é chelle secondaire est de 9,0 mm. Mise à zéro du pied à coulisse Lorsque le pied à coulisse est fermé et correctement mis à zé ro, la premiè re graduation (zé ro) de l é chelle principale est aligné e avec la premiè re graduation de l é chelle secondaire. La derniè re graduation de l é chelle secondaire correspondra alors à la graduation 9 mm de l é chelle principale. Cette mesure correspond à 0,00 cm. Lecture du pied à coulisse Lorsque le pied à coulisse est prê t à ê tre lu, inscrivez à quelle graduation de l é chelle principale correspond la premiè re graduation de l é chelle secondaire. On trouve le dernier chiffre (dixiè me de millimè tre) en notant quelle ligne de l é chelle secondaire est aligné e avec une graduation de l é chelle principale. On trouve sur Internet des vidé os T d instruction sur la faç on de lire ces instruments lorsque l on tape les termes «pieds à coulisse». A C T I V I T É 4.2 V I S U A L I S A T I O N D U N E M E S U R E Cette activité permet aux é lè ves de jouer avec les dimensions en utilisant des unité s impé riales. Puisque le format du papier est de 11 po 17 po, les é lè ves peuvent é tablir une é chelle de 1 po = 1 po et travailler avec un camarade pour cré er des dessins possibles. Deux solutions possibles sont pré senté es ci-aprè s Chapitre 4 Longueur, aire et volume 225

20 a ctivité supplémentaire Une activité supplé mentaire, Le nombre d or, est pré senté e aux pages 260 à 262. Si certains é lè ves ont de la difficulté à se souvenir des concepts qu ils ont vus dans les niveaux scolaires infé rieurs, vous pouvez revoir les concepts de pé rimè tre et de circonfé rence à l aide des exemples suivants avant de leur demander de ré aliser l activité 4.3. Le pé rimè tre d une figure est la distance qui l entoure. Pour trouver le pé rimè tre d une figure gé omé trique, on additionne la longueur de tous ses cô té s. La circonfé rence est le pé rimè tre d un cercle. La formule pour trouver la circonfé rence d un cercle est la suivante : C = π d ou C = 2 π r. C signifie «circonfé rence». d signifie «diamè tre», qui est une ligne droite passant par le centre d un cercle. r signifie «rayon», qui correspond à la moitié du diamè tre. π (pi) est un nombre irrationnel dont la valeur (environ 3,14) peut ê tre obtenue en pressant sur le symbole π d une calculatrice. Exemple 1 S O L UTION Additionner la longueur de tous les cô té s de la cour. 2,5 m + 6,5 m + 6,0 m + 3,0 m + 5,5 m + 5,0 m = 28,5 m Malika devra acheter 29 m de bordure. Exemple 2 Nicholas est proprié taire d une pizzeria où l on sert des pizzas à croû te farcie de mozzarella. Pour farcir la croû te, Nicholas roule la pâ te à pizza en lui donnant la forme d un cercle et il é tend une mince bande de fromage sur les cô té s de la pâ te. Il replie ensuite la pâ te sur le fromage. Si la pizza a un diamè tre de 12 po, quelle devra ê tre la longueur de la bande de mozzarella? S O L UTION Pour trouver la longueur de la bande de mozzarella, on doit calculer la circonfé rence de la pizza. Puisque le diamè tre de la pizza a é té donné, utiliser la formule suivante : C = π d. C = ( 12 po )π C = 37,7 po Nicholas doit faire une bande de mozzarella de 37,7 po de long. Malika est paysagiste. Elle a é té embauché e pour amé nager la cour des Henderson et installer une bordure d isolement autour du pé rimè tre de la pelouse. Les mesures de la cour sont indiqué es ci-aprè s. Les bordures d isolement se vendent au mè tre. Combien de mè tres de bordure Malika devra-t-elle acheter? 6,0 m 3,0 m 6,5 m 5,5 m 5,0 m 2,5 m 226 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

LA FORME ET L ESPACE

LA FORME ET L ESPACE LA FORME ET L ESPACE Une rampe de course Résultat d apprentissage Description Matériel 8 e année, La forme et l espace, n 1 Développer et appliquer le théorème de Pythagore pour résoudre des problèmes.

Plus en détail

Carré parfait et son côté

Carré parfait et son côté LE NOMBRE Carré parfait et son côté Résultat d apprentissage Description 8 e année, Le nombre, n 1 Démontrer une compréhension des carrés parfaits et des racines carrées (se limitant aux nombres entiers

Plus en détail

DESCRIPTION DE COURS. Nom du cours : Mathématiques 8. Nom de l enseignante : Mme Dianne L. Doucet. Année Scolaire : 2009 2010

DESCRIPTION DE COURS. Nom du cours : Mathématiques 8. Nom de l enseignante : Mme Dianne L. Doucet. Année Scolaire : 2009 2010 DESCRIPTION DE COURS Nom du cours : Mathématiques 8 Nom de l enseignante : Mme Dianne L. Doucet Année Scolaire : 2009 2010 1. Description du cours : Le programme de mathématiques de la 8 e année vise à

Plus en détail

2 périodes de 40 minutes

2 périodes de 40 minutes Faire de l argent! NIVEAU 4 Vous êtes-vous déjà demandé qui choisissait les images et les mots figurant sur les pièces de monnaie et les billets de banque? Et comment ces images et ces mots étaient choisis?

Plus en détail

MATHÉMATIQUES POUR LES MÉTIERS ET LE MILIEU DE TRAVAIL 11 E ANNÉE. Mesure

MATHÉMATIQUES POUR LES MÉTIERS ET LE MILIEU DE TRAVAIL 11 E ANNÉE. Mesure MATHÉMATIQUES POUR LES MÉTIERS ET LE MILIEU DE TRAVAIL 11 E ANNÉE [C] Communication [CE] Calcul mental et estimation Mesure A1. Résoudre des problèmes comportant des aires totales exprimées en unités de

Plus en détail

Liste des résultats d apprentissage et indicateurs de rendement

Liste des résultats d apprentissage et indicateurs de rendement ANNEXE Mathématiques appliquées 3232 Liste des résultats d apprentissage et indicateurs de rendement (incluant les pages de au programme d études) PROGRAMME D ÉTUDES - MATHÉMATIQUES APPLIQUÉES 3232 (2013)

Plus en détail

Math 5 Dallage Tâche d évaluation

Math 5 Dallage Tâche d évaluation Math 5 Dallage Tâche d évaluation Résultat d apprentissage spécifique La forme et l espace (les transformations) FE 21 Reconnaître des mosaïques de figures régulières et irrégulières de l environnement.

Plus en détail

Mesurer en système métrique et impérial de mesure

Mesurer en système métrique et impérial de mesure Plan de leçon n o 15 Mesurer en système métrique et impérial de mesure Niveaux NCLC: 4 à 6 Habiletés langagières NCLC: Expression orale, Compréhension écrite Compétences essentielles: Calcul, Utilisation

Plus en détail

I n t r o d u c t i o n a u x ( 2 0 S ) m a t h é m a t i q u e s a p p l i q u é e s e t p r é - c a l c u l 1 0 e a n n é e

I n t r o d u c t i o n a u x ( 2 0 S ) m a t h é m a t i q u e s a p p l i q u é e s e t p r é - c a l c u l 1 0 e a n n é e I n t r o d u c t i o n a u x m a t h é m a t i q u e s a p p l i q u é e s e t p r é - c a l c u l 0 e a n n é e ( 0 S ) Examen de préparation de mi-session Corrigé I n t r o d u c t i o n a u x m a

Plus en détail

Cours de Gé nie Logiciel. Management de Projet

Cours de Gé nie Logiciel. Management de Projet Cours de Management de Projet Introduction 2 1. Composante Acteurs 3 La maîtrise d ouvrage 3 La maîtrise d œ uvre 4 Le comitéde pilotage 4 Le groupe central de projet 5 Les comités technologiques 5 L assistance

Plus en détail

Représentations et transformations géométriques. Version évaluation formative. Livraison de cellulaire. Cahier de l adulte. Commission scolaire

Représentations et transformations géométriques. Version évaluation formative. Livraison de cellulaire. Cahier de l adulte. Commission scolaire Représentations et transformations géométriques 2102 Version évaluation formative Livraison de cellulaire Cahier de l adulte Nom de l élève Numéro de fiche Nom de l'enseignant Date de naissance Centre

Plus en détail

GRAVURE - TISSAGE VANNERIE - ENTRELACS FICHE PROFESSEUR DE MATHEMATIQUES NIVEAUX DÉROULEMENT DE LA SÉQUENCE ET DESCRIPTION DE LA DÉMARCHE

GRAVURE - TISSAGE VANNERIE - ENTRELACS FICHE PROFESSEUR DE MATHEMATIQUES NIVEAUX DÉROULEMENT DE LA SÉQUENCE ET DESCRIPTION DE LA DÉMARCHE FICHE PROFESSEUR DE MATHEMATIQUES NIVEAUX Classe de CM2-6 ème DÉROULEMENT DE LA SÉQUENCE ET DESCRIPTION DE LA DÉMARCHE Cette séquence peut s organiser autour de trois séances en mathématiques 1 ère séance

Plus en détail

Test basé sur les normes Mathématiques appliquées 12 e année. Enquête

Test basé sur les normes Mathématiques appliquées 12 e année. Enquête Test basé sur les normes Mathématiques appliquées 12 e année Enquête Juin 2012 Données de catalogage avant publication Éducation Manitoba Test basé sur les normes, mathématiques appliquées, 12 e année

Plus en détail

Ah, quelqu un pourrait nous voir

Ah, quelqu un pourrait nous voir 5.Sens de l ouverture et de la fermeture des portes Il est né cessaire de cré er un espace qui est proté gé de l exté rieur puisque le conseil implique des situations où les ré sultats des personnes (et/ou

Plus en détail

Mathématiques 1er Grade aperçu du programme (exemple)

Mathématiques 1er Grade aperçu du programme (exemple) 1er Grade aperçu du programme (exemple) Unité 1 Unité 2 Unité 3 Unité 4 Unité 5 Unité 6 Addition et Soustraction des nombres jusqu à 10 et fluence Position et valeurs, Comparaison, Addition et Soustraction

Plus en détail

PARTIE I : ÉCRIRE POUR APPRENDRE

PARTIE I : ÉCRIRE POUR APPRENDRE Table des matières Introduction! L écriture à travers le curriculum! Motiver les élèves à écrire! Le processus d écriture! L enseignement de l écriture! Comment utiliser cet ouvrage! Déterminer les objectifs

Plus en détail

Cinématique et optique géométrique

Cinématique et optique géométrique Cinématique et optique géométrique PHY-5061-2 Activité notée 4 Date de remise :... Identification Nom :... Adresse :...... Tél :... Courriel :... Note :... /100 PHY-5061-2 CINÉMATIQUE ET OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation. Ça déménage. Guide de l élève. Commission scolaire du Lac-Témiscamingue

Situation d apprentissage et d évaluation. Ça déménage. Guide de l élève. Commission scolaire du Lac-Témiscamingue Parcours de formation axée sur l emploi Formation préparatoire au travail Mathématique Situation d apprentissage et d évaluation Ça déménage Guide de l élève Cette image est sou licence GNU Commission

Plus en détail

Stratégie de l ISO 2016-2020

Stratégie de l ISO 2016-2020 stratégie Stratégie de l ISO 2016-2020 Le monde va loin quand il s accorde L ISO est une organisation internationale non gouvernementale, inde pendante, compose e de 165 organismes nationaux de normalisation.

Plus en détail

Cycle 3 Mathématiques

Cycle 3 Mathématiques Cycle 3 Mathématiques 1 ) Compe tences mathe matiques a)chercher Pre lever et organiser les informations ne cessaires a la re solution de proble mes a partir de supports varie s : textes, tableaux, diagrammes,

Plus en détail

La panne d électricité Le jeu électrique

La panne d électricité Le jeu électrique La panne d électricité Le jeu électrique GUIDE DE L ENSEIGNANTE OU DE L ENSEIGNANT 2012 DESCRIPTION DE LA SITUATION D APPRENTISSAGE MATÉRIEL DURÉE Préparation Activité 1 La famille Lalumière L enseignante

Plus en détail

DOMAINE ESTIMATION, GRANDEURS ET MESURES (EGM)

DOMAINE ESTIMATION, GRANDEURS ET MESURES (EGM) DOMAINE ESTIMATION, GRANDEURS ET MESURES (EGM) Le domaine Estimation, Grandeurs et Mesures (EGM) comprend deux ensembles de modules qui correspondent respectivement à ESTIMATION (modules 1a et 1b) et à

Plus en détail

Test basé sur les normes Mathématiques appliquées 12 e année. Enquête

Test basé sur les normes Mathématiques appliquées 12 e année. Enquête Test basé sur les normes Mathématiques appliquées 12 e année Enquête Janvier 2012 Données de catalogage avant publication Éducation Manitoba Test basé sur les normes, mathématiques appliquées, 12 e année

Plus en détail

Fiches Nouveau Lettris, 1 2 principe de bijection CE/PE Nombres de 0 à 19 Fiche 1 doc 1

Fiches Nouveau Lettris, 1 2 principe de bijection CE/PE Nombres de 0 à 19 Fiche 1 doc 1 Module : Numératie Fiche N 1 - Donner des informations chiffrées sur soi même - Compter de 0 à 19 Ordonner PO Tour de table / donner une information chiffrée sur soi même PO Introduction aux nombres /sensibilisation

Plus en détail

OUTIL D EXPÉRIMENTATION. Dessin et design industriels. Projet personnel d orientation (PPO)

OUTIL D EXPÉRIMENTATION. Dessin et design industriels. Projet personnel d orientation (PPO) OUTIL D EXPÉRIMENTATION Dessin et design industriels Projet personnel d orientation (PPO) DESSIN ET DESIGN INDUTRIELS Guide des activités Les informations contenues dans ces guides des activités sont données

Plus en détail

Test basé sur les normes Mathématiques appliquées (40S) 12 e année. Enquête

Test basé sur les normes Mathématiques appliquées (40S) 12 e année. Enquête Test basé sur les normes Mathématiques appliquées (40S) 12 e année Enquête Janvier 2007 Données de catalogage avant publication Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba 510.76 Test basé sur les normes

Plus en détail

Module 8 : Périmètre et aire de figures planes

Module 8 : Périmètre et aire de figures planes RÉDUCTION DES ÉCARTS DE RENDEMENT 9 e année Module 8 : Périmètre et aire de figures planes Guide de l élève Module 8 Périmètre et aire de figures planes Évaluation diagnostique...3 Aire de parallélogrammes,

Plus en détail

4 7 nombres entiers impairs consécutifs ont pour somme 1071. Quels sont ces nombres?

4 7 nombres entiers impairs consécutifs ont pour somme 1071. Quels sont ces nombres? Problèmes et équations. Pour chacun des problèmes ci-dessous, on essaiera de donner une solution algébrique ( à l aide d une équation, d un système d équations, d une inéquation ) mais aussi, à chaque

Plus en détail

Mathématiques au quotidien, 12 e année

Mathématiques au quotidien, 12 e année Mathématiques au quotidien 12 e année Mathématiques, 9 e à la 12 e année, Programme français Résultats d apprentissage et indicateurs de réalisation 157 (40S) Le cours de mathématiques au quotidien 40S

Plus en détail

EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2

EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2 EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2 NOMBRES ET CALCUL Exercices FRACTIONS Nommer les fractions simples et décimales en utilisant le vocabulaire : 3 R1 demi, tiers, quart, dixième, centième. Utiliser

Plus en détail

Résultats d apprentissage et normes d évaluation pour le cours Mathématiques 10-3

Résultats d apprentissage et normes d évaluation pour le cours Mathématiques 10-3 Résultats d apprentissage et normes d évaluation pour le cours Mathématiques 10-3 2012 Ce document appuiera les enseignants lors de la mise en œuvre du programme de Mathématiques 10-3 à l échelle provinciale.

Plus en détail

Le 14e RMT, e preuve finale

Le 14e RMT, e preuve finale RMT Tome 3, 57 61, 2005-2006 57 Le 14e RMT, e preuve finale Les bons chocolats Les chocolats de cette boı te e taient dispose s re gulie rement quand elle e tait pleine : dans la premie re ligne, deux

Plus en détail

La géométrie du cercle. Durée suggérée: 3 semaines

La géométrie du cercle. Durée suggérée: 3 semaines La géométrie du cercle Durée suggérée: 3 semaines Aperçu du module Orientation et contexte Dans le présent module, les élèves étudieront les propriétés des cercles. Ils découvriront la relation entre la

Plus en détail

BREVET BLANC MATHEMATIQUES

BREVET BLANC MATHEMATIQUES BREVET BLANC MATHEMATIQUES Avril 2014 ---------- Durée de l épreuve : 2 heures ---------- Ce sujet comporte 4 pages numérotées de 1/4 à 4/4. Le sujet est à rendre avec la copie L usage de la calculatrice

Plus en détail

Le dessin et la conception. Durée suggérée: 14 heures

Le dessin et la conception. Durée suggérée: 14 heures Le dessin et la conception Durée suggérée: 14 heures Aperçu du module Orientation et contexte Dans ce module, les élèves lisent et interprètent des dessins à l échelle pour calculer les mesures réelles

Plus en détail

EVALUATIONS MI-PARCOURS CM2

EVALUATIONS MI-PARCOURS CM2 Les enseignants de CM2 de la circonscription de METZ-SUD proposent EVALUATIONS MI-PARCOURS CM2 Mathématiques Livret enseignant NOMBRES ET CALCUL Circonscription de METZ-SUD Page 1 Séquence 1 : Exercice

Plus en détail

ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND

ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 Narration de séance et productions d élèves... 6 1 Fiche professeur ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF

Plus en détail

Technologie du dessin industriel

Technologie du dessin industriel Technologie du dessin industriel Compétences fondamentales RAG F1 Communication technique : Communiquer les idées et dessins techniques de façon efficace et appropriée. Résultat(s) d apprentissage spécifique(s)

Plus en détail

M ieux construire. Étude de cas sur l ossature évoluée ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 46. Introduction

M ieux construire. Étude de cas sur l ossature évoluée ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 46. Introduction M ieux construire ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 46 Étude de cas sur l ossature évoluée Introduction Depuis quelque temps, des efforts visent à promouvoir le concept d ossature évoluée ou du calcul à valeur optimale.

Plus en détail

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom :

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom : 27. Projet d exposé Discours analytique : Des vampires aux Bermudes Français 20-2 Cahier de l élève Nom : Des vampires aux Bermudes DESCRIPTION DU PROJET Tu auras l occasion de faire un exposé où tu analyseras

Plus en détail

Technologie 9 e année (ébauche)

Technologie 9 e année (ébauche) Conseil scolaire acadien provincial École secondaire du Sommet Élaboré par M. J. Saldaña T., BPhB, BEd, MSc Année scolaire 2014 2015 Technologie 9 e année (ébauche) DESCRIPTION DU COURS Pour réussir dans

Plus en détail

B. LISTE DE CONTRÔLE POUR L ESTIMATION/INSTALLATION

B. LISTE DE CONTRÔLE POUR L ESTIMATION/INSTALLATION XII Estimation XII. Estimation A. INTRODUCTION Une estimation des matériaux est une liste indiquant la quantité de matériaux, d articles divers et d accessoires requis pour l installation complète d un

Plus en détail

Tableau comparatif des connaissances et capacités des programmes de CM2 et 6ème

Tableau comparatif des connaissances et capacités des programmes de CM2 et 6ème Lundi Matin - «Comparatif des programmes de CM2 et 6 ème» Page 1 Tableau comparatif des connaissances et capacités des programmes de CM2 et 6ème CM2 6 ème Plus tard... Vocabulaire divers Le vocabulaire

Plus en détail

LES OBJETS À 3 DIMENSIONS Durée suggérée: environ 1½ semaine. Date d achèvement prévue

LES OBJETS À 3 DIMENSIONS Durée suggérée: environ 1½ semaine. Date d achèvement prévue Durée suggérée: environ 1½ semaine Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars Avril Mai Juin Date d achèvement prévue PROGRAMME DE MATHÉMATIQUES 4 e ANNÉE VERSION PROVISOIRE 298 Aperçu du

Plus en détail

MATHÉMATIQUES PRÉ-EMPLOI 11 Document provisoire PROGRAMME D ÉTUDES

MATHÉMATIQUES PRÉ-EMPLOI 11 Document provisoire PROGRAMME D ÉTUDES MATHÉMATIQUES PRÉ-EMPLOI 11 Document provisoire PROGRAMME D ÉTUDES Programme d études «Mathéma ques pré-emploi 11», 2013 Droit d auteur de la Couronne, Province de la Nouvelle-Écosse, 2013 Document préparé

Plus en détail

GUIDE DE L ENSEIGNANT

GUIDE DE L ENSEIGNANT Au ménage! GUIDE DE L ENSEIGNANT 2010-2011 -1- Description de la situation d apprentissage Préparation Activité 1 À leur entrée en classe, les élèves découvrent quatre bouteilles sur le bureau de l enseignante

Plus en détail

Les nombres entiers. Durée suggérée: 3 semaines

Les nombres entiers. Durée suggérée: 3 semaines Les nombres entiers Durée suggérée: 3 semaines Aperçu du module Orientation et contexte Pourquoi est-ce important? Dans le présent module, les élèves multiplieront et diviseront des nombres entiers concrètement,

Plus en détail

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB NOM DU FICHIER TESSA : Togo_Ma_M1_S2_G_110213 PAYS TESSA : Togo DOMAINE DU MODULE : MATHEMATIQUES Module numéro : 1 Titre du module : Étude du nombre et de la structure

Plus en détail

Tests d évaluation en éducation générale. Mathématiques. Test préparatoire officiel L utilisation de la calculatrice est interdite.

Tests d évaluation en éducation générale. Mathématiques. Test préparatoire officiel L utilisation de la calculatrice est interdite. Forme PB Mathématiques Partie II Tests d évaluation en éducation générale Mathématiques Test préparatoire officiel L utilisation de la calculatrice est interdite. Note : Ce test ne doit être administré

Plus en détail

Guide d utilisateur Omnivox

Guide d utilisateur Omnivox Guide d utilisateur Omnivox Table des matières 1. IDENTIFICATION DE L UTILISATEUR... 1 2. LE PORTAIL D ACCUEIL... 1 2.1 QUOI DE NEUF? (CONTENU ENCERCLÉ EN VERT)... 1 2.3 LÉA, L ENVIRONNEMENT PROFESSEURS-ÉTUDIANTS

Plus en détail

AUTO-EVALUATION DES CAPACITES. 2Module. Evaluation des liens extérieurs. Table des matières. SECTION 1 Evaluation des liens extérieurs 54

AUTO-EVALUATION DES CAPACITES. 2Module. Evaluation des liens extérieurs. Table des matières. SECTION 1 Evaluation des liens extérieurs 54 2Module Evaluation des liens Table des matières SECTION 1 Evaluation des liens 54 53 Module 2 Section 1 Evaluation des liens Les domaines clés de sont les suivants : Relations avec les autres organisations

Plus en détail

Sciences Boîte à Outils

Sciences Boîte à Outils Sciences Boîte à Outils Si le cours de Sciences, comme tous les autres d ailleurs, est fait pour te permettre d acquérir des connaissances générales, il doit aussi te servir à utiliser des techniques,

Plus en détail

Révision mars 2015. 2. Un terrain que la famille Boisvert veut acheter mesure 100m par 200m. Calcule la longueur de ses diagonales.

Révision mars 2015. 2. Un terrain que la famille Boisvert veut acheter mesure 100m par 200m. Calcule la longueur de ses diagonales. Révision mars 2015 1. Mario part de sa maison. Pour se rendre au restaurant, sa famille doit conduire 11,5 km vers le nord et ensuite ils doivent tourner vers l ouest pendant 5,4km. Calcule la distance

Plus en détail

Comment utiliser la vidéo en classe

Comment utiliser la vidéo en classe Comment utiliser la vidéo en classe Aujourd hui, les étudiants sont toujours «branchés» au web et aux médias sociaux, et c est afin de susciter leur intérêt que les enseignants ont recours à la technologie

Plus en détail

Recrutement et gestion du rendement R daction de description d emploi version abr g e

Recrutement et gestion du rendement R daction de description d emploi version abr g e Recrutement et gestion du rendement : r daction de description d emploi version abr g e Recrutement et gestion du rendement R daction de description d emploi version abr g e Titre du poste : Service :

Plus en détail

Suivre une formation the orique (2 apre s-midi) et pratique (4 demi-journe es).

Suivre une formation the orique (2 apre s-midi) et pratique (4 demi-journe es). Agent d information téléphonique (remplacement ponctuel) 1-2 personne(s) Recevoir et traiter les appels. Fournir des informations concernant l organisme et ses activite s. Fournir des renseignements et

Plus en détail

Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007

Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007 Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007 page 1 / 10 abscisse addition additionner ajouter appliquer

Plus en détail

Sommaire des mises à jour au document : Indicateurs de rendement des mathématiques M à 9 de l Alberta

Sommaire des mises à jour au document : Indicateurs de rendement des mathématiques M à 9 de l Alberta Sommaire des mises à jour au document : Indicateurs de rendement des mathématiques M à 9 de l Alberta Ce document présente les mises à jour qui ont été faites au document d appui Indicateurs de rendement

Plus en détail

VG1 ÉPREUVE CANTONALE DE RÉFÉRENCE DE MATHÉMATIQUES 10VG NIVEAU 1 MAI 2015 1 RE PARTIE SANS CALCULATRICE

VG1 ÉPREUVE CANTONALE DE RÉFÉRENCE DE MATHÉMATIQUES 10VG NIVEAU 1 MAI 2015 1 RE PARTIE SANS CALCULATRICE ÉPREUVE CANTONALE DE RÉFÉRENCE DE MATHÉMATIQUES VG1 10VG NIVEAU 1 MAI 2015 1 RE PARTIE SANS CALCULATRICE Nom Prénom Classe Etablissement Durée de l épreuve : 25 minutes. Matériel à disposition : matériel

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

Exercices supplémentaires 1

Exercices supplémentaires 1 1.16 Exercices supplémentaires 1 Leçon 1.1 : La racine carrée des carrés parfaits 1. Sers-toi des diagrammes ci-dessous pour déterminer la valeur des racines carrées suivantes : 1 b) 0,16. Les nombres

Plus en détail

M a t h é m a t i q u e s a u q u o t i d i e n 11 e a n n é e (3 0 S) Examen de préparation de mi-session

M a t h é m a t i q u e s a u q u o t i d i e n 11 e a n n é e (3 0 S) Examen de préparation de mi-session M a t h é m a t i q u e s a u q u o t i d i e n 11 e a n n é e (3 0 S) Examen de préparation de mi-session M a t h é m a t i q u e s a u q u o t i d i e n 3 0 S, 1 1 e a n n é e Examen de préparation

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Service général des Affaires pédagogiques, de la Recherche

Plus en détail

Indications pour une progression au CM1 et au CM2

Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Objectif 1 Construire et utiliser de nouveaux nombres, plus précis que les entiers naturels pour mesurer les grandeurs continues. Introduction : Découvrir

Plus en détail

Devoir à la maison. Bon travail et bonnes vacances! Mme FORCONI.

Devoir à la maison. Bon travail et bonnes vacances! Mme FORCONI. Lycée International Victor Hugo. Classe : 3 ème Enseignante : Marie-Tatiana FORCONI. marie-tatiana.forconi@vhugo.eu Devoir à la maison. A faire comme un DM, pendant les vacances de la Toussaint, pour le

Plus en détail

MATH & MANIPS OU COMMENT INTEGRER DES MANIPULATIONS DANS LES CLASSES POUR FAVORISER L'APPRENTISSAGE DES GRANDEURS ET DE LA PROPORTIONNALITE

MATH & MANIPS OU COMMENT INTEGRER DES MANIPULATIONS DANS LES CLASSES POUR FAVORISER L'APPRENTISSAGE DES GRANDEURS ET DE LA PROPORTIONNALITE MATH & MANIPS OU COMMENT INTEGRER DES MANIPULATIONS DANS LES CLASSES POUR FAVORISER L'APPRENTISSAGE DES GRANDEURS ET DE LA PROPORTIONNALITE Marie-France Guissard, Valérie Henry, CREM, FUNDP Pauline Lambrecht,

Plus en détail

L enseignement des habiletés sociales 5

L enseignement des habiletés sociales 5 L enseignement des habiletés sociales 5 «la profession même d enseignant nous amène à tenter de former non seulement de bons apprenants, mais de bonnes personnes.» [Traduction] Alfie Kohn. «Caring Kids:

Plus en détail

Guide des normes d identité visuelle

Guide des normes d identité visuelle Guide des normes d identité visuelle Logo et mot-symbole Parti libéral du Canada, 2011. Tous droits réservés. Introduction Guide d utilisation Les présentes lignes directrices définissent les éléments

Plus en détail

LE COIN DES ENSEIGNANTS La Colline du Parlement dans votre classe. Niveau intermédiaire (1 er cycle du secondaire)

LE COIN DES ENSEIGNANTS La Colline du Parlement dans votre classe. Niveau intermédiaire (1 er cycle du secondaire) LE COIN DES ENSEIGNANTS La Colline du Parlement dans votre classe Niveau intermédiaire (1 er cycle du secondaire) 1 Niveau intermédiaire En utilisant Internet, les élèves exploreront les aspects patrimoniaux

Plus en détail

On transporte le recyclage

On transporte le recyclage Mathématique, 1 er cycle du secondaire SAA5 On transporte le recyclage Situation d aide à l apprentissage Gilles Coulombe Consignes Réalisez les 10 tâches de la situation; Utilisez la calculatrice au besoin

Plus en détail

Test basé sur les normes Mathématiques du consommateur 12 e année. Cahier de l élève du test écrit

Test basé sur les normes Mathématiques du consommateur 12 e année. Cahier de l élève du test écrit Test basé sur les normes Mathématiques du consommateur 12 e année Cahier de l élève du test écrit Janvier 2012 Données de catalogage avant publication Éducation Manitoba Test basé sur les normes, mathématiques

Plus en détail

Ressource en communication orale

Ressource en communication orale Convaincre un public de son point de vue Ressource en communication orale Lancer une invitation Prendre part à une entrevue Présenter une marche à suivre Participer à un jeu de détecteur de mensonges Décrire

Plus en détail

LA MAISON ET L ENERGIE

LA MAISON ET L ENERGIE LA MAISON ET L ENERGIE Objectif(s) : L objectif de l activité est d enseigner aux élèves des notions d économie d énergie et d efficacité énergétique, y compris les conséquences sur les coûts. Elle se

Plus en détail

Test basé sur les normes Mathématiques du consommateur 12 e année (40S)

Test basé sur les normes Mathématiques du consommateur 12 e année (40S) Test basé sur les normes Mathématiques du consommateur 12 e année (40S) Trousse de ressources du projet La construction de garages Novembre 2006 Dans le présent document, la forme masculine a été employée

Plus en détail

Thème 12: Généralités sur les fonctions

Thème 12: Généralités sur les fonctions GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS 69 Thème 12: Généralités sur les fonctions 12.1 Introduction Qu est-ce qu une fonction? Une fonction est une sorte de "machine". On choisit dans un ensemble de départ A un

Plus en détail

Logistique pour les présentateurs

Logistique pour les présentateurs Logistique pour les présentateurs Trucs et outils dates limites à retenir Merci à toutes les personnes qui livreront des présentations dans le cadre de la Conférence 2016 Santé arc-en-ciel Ontario : chefs

Plus en détail

SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... LES MESURES

SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... LES MESURES SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... LES MESURES MES 1 Les mesures de longueurs MES 2 Lecture de l heure MES 3 Les mesures de masse MES 4 Comparer des longueurs, périmètres.

Plus en détail

Des surfaces bien mesurées

Des surfaces bien mesurées Activité 5 Des surfaces bien mesurées en groupe-classe X en équipe individuelle Au cours de cette activité, l élève estime, mesure et compare des surfaces à l aide d unités de mesure non conventionnelles

Plus en détail

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude.

Chapitre 3 : Mesure et Incertitude. Chapitre 3 : Mesure et ncertitude. Le scientifique qui étudie un phénomène naturel se doit de faire des mesures. Cependant, lors du traitement de ses résultats ce pose à lui la question de la précision

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

DR 11-PT : Exposé sur la prévention de la toxicomanie*

DR 11-PT : Exposé sur la prévention de la toxicomanie* DR 11-PT : Exposé sur la prévention de la toxicomanie* Objectif Grâce cette activité d apprentissage de groupe axée sur la coopération, les élèves apprendront : 1. à reconnaître les croyances, les attitudes,

Plus en détail

maternelle à la 2 e année

maternelle à la 2 e année maternelle à la 2 e année Normes et attentes..................... 2 Qu est-ce que l argent?................. 7 Comment obtient-on de l argent?....... 10 En a-t-on réellement besoin?........... 13 Comment

Plus en détail

Notions de base sur le budget personnel

Notions de base sur le budget personnel Notions de base sur le budget personnel Niveau 8 Dans la présente leçon, les élèves apprendront les notions de base relatives à l établissement d un budget. La leçon portera sur la consignation des revenus

Plus en détail

Leçon N 5 PICASA 2 ème Partie

Leçon N 5 PICASA 2 ème Partie Leçon N 5 PICASA 2 ème Partie Après avoir vu ou revu la présentation de PICASA 3, vous allez dans cette leçon voir comment gérer vos photos avec ce logiciel. 1 Récupérer les photos de votre appareil numérique

Plus en détail

Priorités de calcul :

Priorités de calcul : EXERCICES DE REVISION POUR LE PASSAGE EN QUATRIEME : Priorités de calcul : Exercice 1 : Calcule en détaillant : A = 4 + 5 6 + 7 B = 6 3 + 5 C = 35 5 3 D = 6 7 + 8 E = 38 6 3 + 7 Exercice : Calcule en détaillant

Plus en détail

Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2

Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2 Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2 Ce livret de l évaluateur se divise en deux sections. La première section comprend : des instructions à l intention de l évaluateur sur la façon d administrer le

Plus en détail

Remarque : les séances 3 à 7 qui suivent sont des exemples de défis, il n y a pas véritablement de progression, on peut donc choisir celles qui

Remarque : les séances 3 à 7 qui suivent sont des exemples de défis, il n y a pas véritablement de progression, on peut donc choisir celles qui «Permettre aux élèves d accéder à des notions scientifiques et technologiques en acquérant des compétences transversales notamment dans les domaines... De l autonomie, De l apprentissage de la vie sociale

Plus en détail

TOUR EN VOITURE. Le graphique ci-dessous est un relevé simplifié de la vitesse de la voiture pendant ce tour. Le tour en voiture de Karine.

TOUR EN VOITURE. Le graphique ci-dessous est un relevé simplifié de la vitesse de la voiture pendant ce tour. Le tour en voiture de Karine. TOUR EN VOITURE Karine part faire un tour en voiture. Pendant qu elle roule, un chat surgit devant sa voiture. Karine freine brutalement et évite le chat de justesse. Karine, un peu secouée, décide de

Plus en détail

Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I. Code Unités Devoirs Code Unités Devoirs

Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I. Code Unités Devoirs Code Unités Devoirs 1 re secondaire 2 e secondaire Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I MAT-1005-2 2 3 MAT-2008-2 2 3 (+, -, x, ) dans l ensemble des entiers Z. Ce premier cours portant

Plus en détail

Brevet Blanc de Mathématiques ** Corrigé **

Brevet Blanc de Mathématiques ** Corrigé ** Brevet Blanc de Mathématiques ** Corrigé ** Collège Goscinny de Valdoie Le soin et la qualité de la rédaction comptent pour 4 points. L usage de la calculatrice est autorisé. Sujet et corrigé écrits avec

Plus en détail

Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème

Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème Comparatif des programmes de mathématiques Cycle 3 et 6 ème 1 - Nombres et calcul Cycle 3 L étude organisée des nombres est poursuivie jusqu au milliard, mais des nombres plus grands peuvent être rencontrés

Plus en détail

Situations d apprentissage. Mat-2101-3

Situations d apprentissage. Mat-2101-3 Situations d apprentissage Mat-2101-3 Un vendredi au chalet (Activités 1, 2 et 3) Le taxi (Activités 1 et 2) Un entrepôt «sans dessus dessous» (Activités 1, 2, 3 et 4) France Dugal Diane Garneau Commission

Plus en détail

Evaluation en Mathématiques au CP Période : Mi-CP

Evaluation en Mathématiques au CP Période : Mi-CP Evaluation en Mathématiques au CP Période : Mi-CP Présentation Composition du dossier Evaluation Mathématiques mi-cp Un livret complet pour l enseignant. Un livret pour l élève contenant les items. Un

Plus en détail

Les transformations géométriques Durée suggérée: 2 semaines

Les transformations géométriques Durée suggérée: 2 semaines Les transformations géométriques Durée suggérée: 2 semaines Il s agit du premier module portant directement sur les transformations géométriques. Cela dit, comme c est le cas des autres objectifs, la notion

Plus en détail

Présentation de l espace connecté. Site Internet watty.fr

Présentation de l espace connecté. Site Internet watty.fr Présentation de l espace connecté Site Internet watty.fr Ce guide s adresse aux coachs, aux professeurs des écoles, aux animateurs, et aux collectivités. Eco CO2 Version 2 - Octobre 2014 AL 2 Sommaire

Plus en détail

Titre : Les courses les plus extrêmes Pages : 12-13

Titre : Les courses les plus extrêmes Pages : 12-13 Fiche pédagogique Magazine Sport Débrouillards Conception : Lynda Savard Mai 2015 Titre : Les courses les plus extrêmes Pages : 12-13 Dossier : Gros plan Thème : Épreuves d endurance COMPÉTENCES : Mathématique

Plus en détail

Un choix re fle chi! É pargner pour l avenir de vos enfants. Formation sur les re gimes enregistre s d e pargne-e tudes (RÉÉÉ)

Un choix re fle chi! É pargner pour l avenir de vos enfants. Formation sur les re gimes enregistre s d e pargne-e tudes (RÉÉÉ) É pargner pour l avenir de vos enfants Un choix re fle chi! Formation sur les re gimes enregistre s d e pargne-e tudes (RÉÉÉ) Ce projet est finance en partie par le Gouvernement du Canada.. 1 Qu est-ce

Plus en détail

PREVENIR LA DIFFICULTE SCOLAIRE. en MATHEMATIQUES PAR LA CONNAISSANCE. DES PROGRAMMMES CM2 ET 6 ème

PREVENIR LA DIFFICULTE SCOLAIRE. en MATHEMATIQUES PAR LA CONNAISSANCE. DES PROGRAMMMES CM2 ET 6 ème PREVENIR LA DIFFICULTE SCOLAIRE en MATHEMATIQUES PAR LA CONNAISSANCE DES PROGRAMMMES CM2 ET 6 ème JL GUEGUEN CPC Pontivy Les enseignants de CM2 méconnaissent souvent de façon approfondie les programmes

Plus en détail

Situation d évaluation en aide à l apprentissage

Situation d évaluation en aide à l apprentissage Situation d évaluation en aide à l apprentissage MAT-1101-3 Arithmétique appliquée aux finances Souper au profit de la fondation Guide de l enseignant CORRIGÉ Situation d évaluation en aide à l apprentissage

Plus en détail

Texte 10 Coffre à outils pour la réussite d études au collégial

Texte 10 Coffre à outils pour la réussite d études au collégial Texte 10 Coffre à outils pour la réussite d études au collégial LAMOTHE, Christiane Collège Édouard-Montpetit. Janvier 2002. POURQUOI J ÉTUDIE? parce que j ai un projet d étude assez défini; parce que

Plus en détail