Chapitre. Longueur, aire et volume INTRODUCTION. MESURE, DE l A 10 e À LA 12 e A N N É E

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre. Longueur, aire et volume INTRODUCTION. MESURE, DE l A 10 e À LA 12 e A N N É E"

Transcription

1 Chapitre 4 Longueur, aire et volume INTRODUCTION Dans ce chapitre, les é lè ves se familiariseront avec le sujet d é tude Mesure, du programme Mathé matiques pour les mé tiers et le milieu de travail 10. Dans ce sujet d é tude, les é lè ves travailleront avec le systè me international d unité s (SI) et le systè me impé rial, ainsi qu avec les concepts de longueur, de pé rimè tre, d aire, d aire totale et de volume des objets à trois dimensions. Le sujet d é tude Algè bre est inté gré au sujet d é tude Mesure au moyen de formules pour calculer le pé rimè tre, l aire, l aire totale et le volume des objets. L algè bre sert aussi à ré soudre des problè mes de conversion à l aide des proportions, de l analyse dimensionnelle et de la ré solution d é quations. MESURE, DE l A 10 e À LA 12 e A N N É E Le tableau suivant illustre l évolution du sujet d étude Mesure, dans la voie Mathématiques pour les métiers et le milieu de travail, pour la durée du cours secondaire de deuxième cycle. Dans les cellules surlignées figurent les résultats d apprentissage traités dans le chapitre e anné e 11 e anné e 12 e anné e Ré sultat d apprentissage gé né ral Développer le sens spatial à l aide de la mesure directe et indirecte. Ré sultat d apprentissage spé cifique Les é lè ves doivent pouvoir effectuer les tâ ches suivantes : Démontrer une compréhension du SI en décrivant les relations entre les unités de longueur, d aire, de volume, de capacité, de masse et de température et en utilisant des stratégies pour convertir les unités SI en unités impériales. Démontrer une compréhension du système impérial en décrivant les relations entre les unités de longueur, d aire, de volume, de capacité, de masse et de température, en comparant les unités de mesure américaines et anglaises pour la capacité et en utilisant des stratégies pour convertir les unités impériale en unités SI. Ré sultat d apprentissage gé né ral Développer le sens spatial à l aide de la mesure directe et indirecte. Ré sultat d apprentissage spé cifique Les é lè ves doivent pouvoir effectuer les tâ ches suivantes : Résoudre des problèmes concernant la mesure de l aire totale exprimée en unités SI et en unités impériales et vérifier les solutions. Résoudre des problèmes concernant les mesures du volume et de la capacité exprimées en unités SI et en unités impériales. Ré sultat d apprentissage gé né ral Développer le sens spatial à l aide de la mesure directe et indirecte. Ré sultat d apprentissage spé cifique Les é lè ves doivent pouvoir effectuer les tâ ches suivantes : Démontrer une compréhension des limites des instruments de mesure, dont la précision, l exactitude, l incertitude et la tolérance, et résoudre des problèmes. Chapitre 4 Longueur, aire et volume 207

2 Résoudre et vérifier des problèmes comportant des mesures linéaires exprimées en unités SI et en unités impériales, y compris les mesures exprimées en nombres décimaux et en fractions. Résoudre des problèmes concernant la mesure en unités SI et en unités impériales de l aire des formes à deux dimensions régulières, composées et irrégulières et des objets à trois dimensions, y compris les mesures exprimées en nombres décimaux et en fractions, et vérifier les solutions. A L G È B R E, DE LA 10 e À LA 12 e ANNÉE 10 e anné e 11 e anné e 12 e anné e Ré sultat d apprentissage gé né ral Ré sultat d apprentissage gé né ral Ré sultat d apprentissage gé né ral Développer le raisonnement algébrique. Ré sultat d apprentissage spé cifique Les é lè ves doivent pouvoir effectuer les tâ ches suivantes : Résoudre des problèmes qui font appel à la transformation et à l application de formules ayant trait au périmètre, à l aire, au théorème de Pythagore, aux rapports trigonométriques de base et à la rémunération. Développer le raisonnement algébrique. Ré sultat d apprentissage spé cifique Les é lè ves doivent pouvoir effectuer les tâ ches suivantes : Résoudre des problèmes qui font appel à la transformation et à l application de formules ayant trait au volume, à la capacité et à l aire totale. Développer le raisonnement algébrique. Ré sultat d apprentissage spé cifique Les é lè ves doivent pouvoir effectuer les tâ ches suivantes : Démontrer une compréhension des relations linéaires en reconnaissant les régularités et les tendances, en traçant des graphiques, en créant des tables de valeurs, en écrivant des équations, en interpolant et en extrapolant des valeurs, et en résolvant des problèmes. 208 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

3 S U R V O L D U P R O G R A M M E E T D U C H A P I T R E Résultat d apprentissage général : Mesure Développer le sens spatial à l aide de la mesure directe et indirecte. Résultat d apprentissage général : Algèbre Développer le raisonnement algébrique. Résultat d apprentissage spécifique : Démontrer une compréhension du SI. Résultat d apprentissage spécifique : Démontrer une compréhension du système impérial. Résultat d apprentissage spécifique : Résoudre des problèmes concernant les mesures linéaires en unités SI et en unités impériales. Résultat d apprentissage spécifique : Résoudre des problèmes concernant les mesures de l aire de formes régulières à deux dimensions et d objets à trois dimensions. Intégré aux activités du chapitre. Section 4.1 : Systèmes de mesure Section 4.2 : La conversion des unités de mesure Section 4.3 : Aire totale Section 4.4 : Volume Les mathématiques au travail Explore les mathématiques : SI et système impérial Discussion des idées : EICC Activité 4.1 : Explorons le système impérial Activité 4.2 : Visualisation d une mesure Activité 4.3 : Concevoir le schéma pour la fabrication de boîtes de conserve Calcul mental et estimation Construis tes habiletés Les racines des mathématiques : L origine des unités de mesure normalisées Les mathématiques au travail Explore les mathématiques : Conversion entre les unités SI et les unités impériales Activité 4.4 : Conversion entre les unités SI et les unités impériales Discussion des idées : Installation d un lustre Activité 4.5 : Conception d un logo pour un terrain de la LCF Discussion des idées : Le lac Winnipeg Calcul mental et estimation Construis tes habiletés Les mathématiques au travail Explore les mathématiques : Aire totale Discussion des idées : Facteur d échelle Activité 4.6 : Conception d un coffre à outils Activité 4.7 : Formules pour calculer l aire totale Activité 4.8 : Un projet de décoration Calcul mental et estimation Construis tes habiletés Les mathématiques au travail Explore les mathématiques : Volume et capacité Discussion des idées : Emballage Activité 4.9 : Conversion d une recette Activité 4.10 : Pavage d une entrée de cour Résous le problème : Le casse-tête de décantation Construis tes habiletés Projet du chapitre : Concevoir un abri de pêche sur la glace Réflexions sur l apprentissage Mise en pratique des nouvelles habiletés Chapitre 4 Longueur, aire et volume 209

4 LES CONCEPTS MATHÉMATIQUES L habileté à travailler avec les unité s SI et les unité s impé riales et à les convertir est une habileté essentielle, puisque les É tats-unis, le plus important partenaire commercial du Canada, utilise le systè me impé rial. Dans ce chapitre, les é lè ves se concentreront sur les nombreux aspects des mesures qui peuvent ê tre pré sents dans le milieu de travail. On pré sente tout d abord aux é lè ves une mise en situation des Mathé matiques au travail afin de leur montrer comment les concepts mathé matiques sont utilisé s dans des situations ré elles. Les é lè ves se familiarisent ensuite avec le SI et le systè me impé rial à l aide de modè les algé briques. Ils mettent l algè bre à profit en discutant d un scé nario qui fait appel au concept (Discussion des idé es), en tentant de ré soudre une question de calcul mental ou d estimation et en effectuant des activité s pratiques. Ils utilisent les unité s SI et les unité s impé riales lorsqu ils abordent les concepts de pé rimè tre, de circonfé rence, d aire, d aire totale et de volume. Les é lè ves terminent le chapitre avec un projet qui leur permet de faire la synthè se de leurs habileté s et de leurs connaissances en les appliquant dans leur ensemble à des situations concrè tes de la vie quotidienne. Dans les activité s, la mesure est pré senté e de trois faç ons : kinesthé sique mesure dans la classe et utilisation d outils de mesure pré cis; visuelle utilisation de papier quadrillé et de dessins à l é chelle pour trouver l aire et le pé rimè tre, et examen des dé veloppements afin de se familiariser avec le concept d aire totale des objets à trois dimensions; algé brique utilisation du raisonnement proportionnel, de l analyse dimensionnelle, des formules et de la ré solution d é quations. Activités kinesthésiques À l activité 4.1 (Explorons le systè me impé rial), les é lè ves choisiront des objets qu ils mesureront à l aide d outils de mesure en systè me impé rial et ils cré eront une table de conversion des unité s impé riales. Ils mesureront neuf objets de trois grosseurs diffé rentes, ce qui les aidera à comprendre le concept d é chelle dans le systè me impé rial. Ensuite, ils choisissent et comparent des ré fé rents afin de donner un sens à leurs mesures. Un ré fé rent peut servir d outil pour aider les é lè ves à se souvenir des distances ré elles en unité s impé riales et des facteurs de conversion. À l activité 4.9 (Conversion d une recette), les é lè ves examineront les cuillè res et les tasses à mesurer en unité s impé riales et en unité SI afin de cré er une table de conversion des unité s de mesure couramment utilisé es en cuisine. Il est important que les é lè ves soient capables de prendre des mesures et de travailler avec diffé rents outils. L activité supplé mentaire relative à l utilisation d un pied à coulisse qui figure dans la pré sente Ressource de l enseignant permet aux é lè ves de varier le niveau de pré cision de leur travail. Les é lè ves se servent des pieds à coulisse pour mesurer les diamè tres inté rieur et exté rieur ainsi que la profondeur des objets. Les é lè ves se pratiqueront é galement à lire et à utiliser des rè gles (unité s impé riales), des verges à mesurer, des rubans à mesurer et des roues d arpentage comportant des gradations en fractions. Activités visuelles À l activité 4.2 (Visualisation d une mesure), les é lè ves utiliseront un dessin à l é chelle pour dé couvrir comment on peut couper un gâ teau d une dimension donné e (pé rimè tre) pour cré er des quantité s et des dimensions pré cises. À l activité 4.3 (Concevoir le sché ma pour la fabrication de boîtes de conserve), les é lè ves feront un sché ma pour illustrer la faç on dont les couvercles circulaires et les cô té s d une boîte de conserve peuvent ê tre dessiné s sur une feuille de fer-blanc. Ils se serviront ensuite de leur sché ma pour calculer le coû t de fabrication de chaque boîte de conserve. À l activité 4.5 (Conception d un logo pour un terrain de la LCF, les é lè ves dessineront un sché ma à l é chelle et cré eront des logos pour le terrain d une é quipe de la LCF en respectant les directives relatives à la taille et à l emplacement. Dans la section Discussion des idé es : le Lac Winnipeg, les é lè ves utiliseront des grilles en unité s impé riales et SI pour estimer la superficie du lac Winnipeg. À l activité 4.7 (Formules pour calculer l aire totale), les é lè ves examineront des objets à trois dimensions et é laboreront des formules pour calculer l aire totale de celles-ci. Dans la section Discussion des idé es : Emballage, les é lè ves compareront les formats des canettes de boisson gazeuse qui sont vendues aux É tats-unis et au Canada, et ils cré eront une table de conversion des unité s impé riales en unité s SI qui sont utilisé es pour mesurer le volume. Ces recherches pratiques permettent aux é lè ves de saisir les concepts de pé rimè tre, d aire et d aire totale, de mê me que de convertir des unité s SI en unité s impé riales et vice versa sans mettre l accent sur les formules. 210 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

5 Activités algébriques Dans ce chapitre, les é lè ves ré soudront des problè mes de conversion des unité s SI et impé riales. Lorsqu ils ré soudront des problè mes lié s aux mesures à l aide de l algè bre, les é lè ves comprendront le concept mathé matique sous-jacent, c est-à -dire la capacité de ré soudre le problè me par une multiplication par 1. Analyse dimensionnelle L analyse dimensionnelle (aussi appelé e mé thode du facteur de conversion ou mé thode du facteur unitaire) est une mé thode de ré solution de problè mes qui repose sur le fait que tout nombre ou toute expression peut ê tre multiplié par 1 sans en changer sa valeur. Cette mé thode est particuliè rement utile pour ré soudre des problè mes de conversion comprenant diffé rentes unité s. Les facteurs unitaires (facteurs de conversion) peuvent ê tre composé s de deux termes qui dé crivent le mê me montant ou les montants é quivalents qui vous inté ressent. Exemple On sait que 1 po = 2,54 cm. Combien de pouces y a-t-il dans 12 cm? S O L U T ION On peut é crire le facteur de conversion de la faç on suivante : 1 pouce 2,54 cm ou L unité vers laquelle on veut convertir les mesures est en fait le numé rateur de la fraction. Les é lè ves qui ont gé né ralement de la difficulté à savoir quand diviser et quand multiplier par un facteur de conversion trouveront probablement ce systè me facile à utiliser. Une fois que le facteur de conversion a é té dé terminé, montrez à vos é lè ves que les unité s s annulent pour donner seulement les unité s qui vous inté ressent. 12 cm 2,54 cm 1 pouce 1 p o = 4,72 po 2,54 cm Les centimè tres s annulent, ce qui donne une ré ponse en pouces. Par consé quent, 12 cm é gale 4,72 po. Raisonnement proportionnel Les problè mes de conversion peuvent aussi ê tre ré solus à l aide du raisonnement proportionnel. Exemple On sait que 1 po = 2,54 cm. Combien de pouces y a-t-il dans 12 cm? SOLUTION É tablir la proportion. 1 po 2,54 cm = x po 12 cm Multiplier chaque cô té de l é quation par 12 cm pour isoler x. 12 ( 1 2,54 ) = 12 ( x 12 ) Il est à noter que les centimè tres des deux cô té s de l é quation s annulent pour ne donner que des pouces. 12 2,54 = x 4,72 = x Par consé quent, 12 cm é gale 4,72 po. La proportion de dé part aurait pu ê tre é tablie de diffé rentes faç ons et toujours donner le mê me ré sultat. 2,54 cm 12 cm = 1 po x 2,54 cm 1 po = 12 cm x En gé né ral, les é lè ves ont plus de facilité à ré soudre les problè mes lorsque la variable inconnue se trouve au numé rateur. Chapitre 4 Longueur, aire et volume 211

6 POURQUOI CES CONCEPTS SONT-ILS IMPORTANTS? Les caracté ristiques mesurables des objets, ainsi que les unité s, les systè mes et les processus de mesure sont des outils puissants qui permettent aux é lè ves de comprendre le monde qui les entoure. Une valeur numé rique, comme des unité s de mesure ou des dimensions, est associé e à la plupart des grandeurs physiques. Dans de nombreux milieux de travail, les employé s doivent ê tre capables d utiliser des techniques, des outils et des formules de mesure approprié s avec un certain degré d exactitude. Les caracté ristiques et les proprié té s des figures à deux dimensions et des objets à trois dimensions dé crivent le monde, et elles sont utilisé es pour é laborer des arguments mathé matiques concernant les relations gé omé triques. Ces derniè res modé lisent les situations concrè tes. H A B I L E T É S E T C O N N A I S S A N C E P R É A L A B L E S Le travail des é lè ves dans ce chapitre leur permet d approfondir certaines connaissances acquises conformé ment au Protocole de l Ouest et du Nord canadiens lors des anné es scolaires pré cé dentes et dans le cadre des chapitres pré cé dents de cette ressource. Les é lè ves ré visent ces concepts et les habileté s acquises en mathé matiques et les appliquent dans un contexte nouveau pour ré soudre des problè mes concrets lié s aux mesures. Voici une liste des habileté s et des concepts mathé matiques qu ont abordé s les é lè ves en huitiè me et en neuviè me anné e (ou lors des anné es scolaires pré cé dentes). 1. Concepts : a) thé orè me de Pythagore; b) dé veloppements à trois dimensions; c) similarité entre les polygones; d) aire totale des prismes rectangulaires, des prismes triangulaires et des cylindres; e) pé rimè tre et aire des figures ré guliè res et irré guliè res. T 2. Habileté s en mathé matiques : a) utilisation des fractions, des nombres dé cimaux et des pourcentages; b) lecture de rè gles en unité s SI et en unité s impé riales; c) discernement de rapports é quivalents; d) ré solution d é quations à l aide du raisonnement proportionnel; e) utilisation de formules. 3. Technologie ou a) opérations de base sur une calculatrice; b) tableurs; c) habileté à effectuer des recherches sur Internet. (Remarque : Certains élèves pourraient n avoir aucune connaissance concernant les tableurs Internet.) La feuille à reproduire 4.5 comporte des questions récapitulatives sur l utilisation des fractions ainsi que les solutions correspondantes. Vous la trouverez à la page 263 de la ressource de l enseignant. 212 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

7 PLANIFICATION DU CHAPITRE 4 L é tude de ce chapitre né cessitera de trois à quatre semaines de cours. Cette estimation repose sur des cours d une duré e de 60 à 75 minutes. Ces pré visions peuvent varier en fonction des besoins de chaque classe. PLANIFICATION DES COURS Section Thè me de la leç on Temps estimé Maté riel né cessaire Présentation du projet du chapitre : «Concevoir un abri de pêche sur la glace» 4.1 Les mathématiques au travail : Chef Révision de l utilisation des fractions et des nombres décimaux à l aide d exemples de périmètres et de circonférences. La leçon a pour thème les fractions qui seront utilisées dans le lieu de travail. 4.1 Explore les mathématiques : SI et système impérial Rappel des connaissances que les élèves possèdent déjà sur les préfixes SI Discussion des idées : EICC Activité 4.1 : Explorons le système impérial 4.1 Exemples 1, 2 et 3 Activité 4.2 : Visualisation d une mesure Activité 4.3 : Concevoir le schéma pour la fabrication de boîtes de conserve 4.1 Calcul mental et estimation Construis tes habiletés Les racines des mathématiques : L origine des unités de mesure normalisées Discussion de classe de 20 minutes sur les questions initiales concernant le projet 5 minutes Internet, quincailleries locales, magazines de chasse et de pêche Feuille à reproduire minutes Feuille à reproduire minutes pour lire et revoir le SI Conversion à l aide de quelques exemples EICC : 10 minutes pour travailler en équipe de deux et discuter des réponses en groupe Activité 4.1 : 40 minutes 15 minutes 15 minutes 30 minutes Une période de cours Exemples concernant le SI tirés de la Ressource de l enseignant Activité 4.1 : Règles (unités impériales), verges à mesurer, rubans à mesurer et roues d arpentage Feuille à reproduire 4.6 Papier de 11 po x 14 po Projet : Dessiner un plan d étage Une période de cours Accent sur l ébauche d un plan d étage 4.2 Les mathématiques au travail : Ébéniste Activité 4.4 : Conversion entre les unités SI et les unités impériales Discussion des idées : Installation d un lustre 5 minutes 30 minutes 25 minutes Règles, mètres et verges à mesurer sur lesquels apparaissent les unités SI et les unités impériales 4.2 Exemples 1 et 2 Activité 4.5 : Conception d un logo pour un terrain de la LCF 4.2 Discussion des idées : Le lac Winnipeg Calcul mental et estimation Construis tes habiletés 15 minutes 45 minutes Papier quadrillé de 1 pouce, papier pour affiche, règles et crayons de couleur Une période de cours Papier quadrillé de 1 pouce et de 1 cm Feuille à reproduire 4.8 Chapitre 4 Longueur, aire et volume 213

8 PLANIFICATION DES COURS Section Thè me de la leç on Temps estimé Maté riel né cessaire Projet : Estimation des matériaux et des coûts Une période de cours Accent sur la précision des mesures et des calculs Internet, journaux locaux et circulaires Feuilles à reproduire 4.2 et Les mathématiques au travail : Agriculteur Révision du concept de l aire totale Discussion des idées : Facteur d échelle Activité 4.6 : Conception d un coffre à outils 5 minutes 5 minutes 20 minutes 30 minutes 4.3 Activité 4.7 : Formules pour calculer l aire totale Exemples 1 et Activité 4.8 : Un projet de décoration Calcul mental et estimation Construis tes habiletés Vous pouvez donner un test sur les sections 4.1 et 4.2 (20 minutes) Activité 4.7 : 30 minutes Exemples : 10 minutes 30 minutes 5 minutes 25 minutes Projet : Création d une maquette à trois dimensions Une période de cours Accent sur la maquette 4.4 Les mathématiques au travail : Technicienne Révision des concepts de volume, de capacité et de volume d un prisme rectangulaire Discussion des idées : Emballage Activité 4.9 : Conversion d une recette 4.4 Exemples 1, 2 et 3 Activité 4.10 : Pavage d une entrée de cour 4.4 Résous le problème : Le casse-tête de décantation Construis tes habiletés Projet : Faire une présentation Réflexions sur l apprentissage Mise en pratique des nouvelles habiletés Examen sur le chapitre 5 minutes 5 minutes 20 minutes 30 minutes 20 minutes 40 minutes 20 minutes 50 minutes Vous pouvez donner un autre test Une ou deux périodes de cours Une période de cours Une période de cours Carton bristol ou carton, ciseaux et ruban adhésif Canettes de boisson gazeuse de différents formats Cuillères et tasses à mesurer Pour chaque petit groupe, deux contenants non identifiés (un ayant une capacité de 5 unités et un autre ayant une capacité de 3 unités) et un pot à eau, ou Internet si on résout le problème en ligne Appareil photo numérique pour photographier les élèves avec leur projet 214 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

9 PLANIFICATION DE L ÉVALUATION Objet Dans ce chapitre Notes pour l enseignant L é valuation au service de l apprentissage L é valuation en tant qu apprentissage L é valuation de l apprentissage Habileté s d apprentissage et aptitudes pour les maths Début du chapitre Discussions continues sur le projet Les mathématiques au travail (mises en situation) Explore les mathématiques Activités Discussion des idées Calcul mental et estimation des distances, des périmètres et des aires Résous le problème : Le casse-tête de décantation Réflexion et mise en pratique Problèmes Construis tes habiletés Incitation aux élèves à s autoévaluer Examinez les travaux des élèves et formulez des commentaires. Revue du chapitre Projet du chapitre : Abri de pêche sur la glace Tests Examen sur le chapitre Passez en revue les dossiers d évaluation et inscrivez-y les résultats de l examen. Observez les élèves tout au long de l unité d apprentissage et prenez note de la façon dont ils assimilent de nouveaux termes et de nouveaux concepts. Dressez une liste de contrôle pour faire le suivi de la quantité de travail effectuée par les élèves dans le cadre de leur projet. Observez la façon dont les élèves participent aux discussions. Observez la façon dont les élèves réalisent les activités en groupe ou individuellement. Vérifiez les devoirs quotidiens et formulez des commentaires sur les questions. Amenez les élèves à découvrir des relations sans nécessairement utiliser une formule. Demandez aux élèves de présenter leur projet final devant la classe et invitez celle-ci à donner ses commentaires aux présentateurs. Faites passer de petits tests aux élèves à mesure que le chapitre progresse pour leur fournir le plus de commentaires possible. Tenez un registre ou un journal de vos observations pour vous aider à préparer vos rapports. Chapitre 4 Longueur, aire et volume 215

10 PROJET DU CHAPITRE : CONCEVOIR UN ABRI DE PÊCHE SUR GLACE T OBJECTIFS : Utiliser les concepts de raisonnement proportionnel, d analyse dimensionnelle et de formule afin de calculer le pé rimè tre, l aire et l aire totale d un objet à trois dimensions, de construire ses habileté s et de faire une synthè se des connaissances acquises dans ce chapitre. RÉSULTAT D APPRENTISSAGE : Dans ce projet, les é lè ves inté greront les concepts de pé rimè tre, d aire et de modé lisation tridimensionnelle dans une mise en situation ré aliste. Ils concevront un abri de pê che sur la glace, é laboreront un plan en fonction de paramè tres de construction donné s, travailleront avec des outils technologiques, construiront une maquette et dé velopperont leurs habileté s à faire une pré sentation. CONNAISSANCES PRÉALABLES : Les é lè ves doivent comprendre les concepts de fraction et de proportion et maîtriser les opé rations de base sur une calculatrice. Il est pré fé rable que ceux qui souhaitent utiliser un tableur pour é numé rer leurs maté riaux et leurs calculs possè dent de l expé rience à cet é gard. Une certaine connaissance de la recherche sur Internet pourrait aussi ê tre utile dans le cadre de ce projet. À PROPOS DE CE PROJET : Ce projet est divisé en cinq parties. Au dé part, les é lè ves planifient leur projet et dé terminent les é lé ments devant faire l objet de recherches. Lorsque les é lè ves se sont familiarisé s avec la conversion des unité s SI et des unité s impé riales ainsi qu avec les calculs du pé rimè tre, ils peuvent mettre en application les concepts mathé matiques pour dessiner le plan d é tage de leur abri de pê che sur la glace. Aprè s que les é lè ves ont exploré le concept d aire, ils possè dent les connaissances mathé matiques né cessaires pour calculer la quantité de maté riaux dont ils ont besoin pour construire leur abri. Ils construiront ensuite une maquette de leur abri et pré senteront celle-ci ainsi que leurs calculs à la classe. Pré voyez de trois à cinq minutes par é lè ve. Vous devriez accorder aux é lè ves quelques pé riodes de cours, pendant le temps consacré à ce chapitre, pour leur permettre de travailler à leur projet. Ainsi, les é lè ves pourront poser des questions, et vous aurez l occasion de formuler des commentaires et d observer la qualité du travail pendant l exé cution de celui-ci, et non seulement à la conclusion du chapitre. Offrez aux é lè ves des conseils en cours de route, ce qui devrait les aider à bien ré ussir leur pré sentation. Ce projet peut ê tre ré alisé en petits groupes ou en é quipes de deux. Ce projet pourrait ê tre modifié pour tenir compte de l environnement dans lequel vivent les é lè ves. Par exemple, les é lè ves pourraient concevoir un fumoir ou un cabanon si cela semble plus approprié. Dè s les dé buts du projet, vous devriez remettre aux é lè ves un tableau d autoé valuation, soit la feuille à reproduire 4.4. Elle pré sente les critè res d é valuation de leur projet et propose des faç ons de ré flé chir sur leur apprentissage. Un autre projet, intitulé conception et construction d une structure de jeux, est présenté aux pages 276 à Commencer l organisation Pré sentez le projet à vos é lè ves dè s que vous amorcez ce chapitre. La partie initiale du projet comporte une sé ance de remue-mé ninges en groupe. Selon la ré gion dans laquelle vous vivez, les é lè ves peuvent connaître ou non la pê che sur la glace. S ils sont dé jà allé s à la pê che sur la glace, ils peuvent s appuyer sur leur expé rience personnelle pour dé terminer les maté riaux et la taille de leur abri. Cependant, si bon nombre de vos é lè ves ne sont jamais allé s à la pê che sur la glace ou n ont jamais vu un abri de pê che sur la glace, vous devrez apporter des photos en classe ou les aider à chercher des photos d abri de pê che sur la glace sur Internet. Pour commencer le projet, demandez aux é lè ves de dé terminer la taille de leur abri de pê che sur la glace. Demandez-leur ensuite de parler des dimensions des piè ces de leur maison qui peuvent accueillir deux ou trois personnes et de faire un remue-mé ninges pour é tablir les dimensions approprié es de leur abri de pê che sur la glace. Demandez-leur par la suite de dresser la liste des maté riaux dont ils auront besoin pour construire leur abri. S ils ont besoin d aide pour ré aliser cette activité, ils peuvent utiliser la liste de contrô le figurant sur la feuille à reproduire 4.1. Les é lè ves devraient ré pondre aux questions suivantes : Quelles dimensions doit avoir ton abri pour pouvoir accueillir deux ou trois personnes? Quelle doit ê tre la taille de l appareil de chauffage dont tu as besoin pour ton abri? Comment concevras-tu les siè ges? 216 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

11 Où perceras-tu les trous dans le plancher? Combien de fenê tres y aura-t-il dans ton abri? T Proposez des sources de renseignements que les é lè ves peuvent consulter, comme les quincailleries locales, les magazines de construction, les livres de bricolage et les sites Web. 2. Dessiner un plan d étage Dans cette partie du projet, les é lè ves doivent dé crire leur dessin et cré er un plan d é tage à l é chelle. Le dessin est une é tape importante du projet parce que le calcul de toutes les quantité s de maté riaux doit ê tre fondé sur des mesures exactes. Il s agit d un bon moment pour rappeler aux é lè ves les dimensions des bordures et des cadres. Par exemple, le contreplaqué se vend en panneaux de 4 pi sur 8 pi. Rappelez aux é lè ves que l abri de pê che sur la glace doit pouvoir ê tre dé placé et accueillir deux ou trois personnes. Accordez aux é lè ves une pé riode de classe pour travailler sur la description de leur abri de pê che sur la glace et dessiner le plan d é tage de celui-ci. L é bauche du plan d é tage devrait ê tre cré é e pendant les heures de classe parce que certains é lè ves peuvent avoir de la difficulté à travailler avec une é chelle. Dessinez un carré d un pied au tableau et inscrivez une é chelle, comme 1 po = 1 pi. Mentionnez ensuite aux é lè ves que les dimensions d un sché ma cré é avec cette é chelle seraient de 1 po 1 po afin qu ils puissent voir à quel point leur sché ma à l é chelle sera petit. Rappelez aux é lè ves que leur dessin à l é chelle doit comprendre la porte, les fenê tres et toutes les dimensions des murs. Assurez-vous que les é lè ves utilisent une rè gle et qu ils indiquent leur é chelle. 3. Estimation des matériaux Cette partie du projet est celle qui exige le plus de calculs mathé matiques. Demandez aux é lè ves d utiliser les feuilles à reproduire 4.2 et 4.3 pour y inscrire leurs renseignements. Les é lè ves devront calculer l aire du plancher, des murs, du toit, de la porte et des fenê tres afin de dé terminer le nombre de panneaux de contreplaqué et la quantité de peinture dont ils auront besoin. Vous devriez donner aux é lè ves quelques heures en classe pour leur permettre de ré viser leurs calculs. 4. Maquette Dans cette partie, les é lè ves doivent faire la synthè se de leurs activité s d organisation et de recherche et mettre en pratique leurs habileté s à faire une pré sentation. Les é lè ves peuvent avoir de la difficulté à construire une maquette pré cise. Montrez-leur comment construire une maquette en apportant un carton bristol en classe. Dessinez un plancher et quatre murs qui y sont rattaché s au centre du carton afin de cré er un dé veloppement pour l abri. Dé coupez le dé veloppement et repliez-le (attachez les cô té s avec du ruban adhé sif). Mentionnez qu il faut avoir une é chelle approprié e pour s assurer que le plan d é tage rentre sur le carton bristol. Les é lè ves devraient ê tre capables d é tablir une é chelle diffé rente au besoin pour faire rentrer leur plan d é tage sur le carton bristol. 5. Présentation Ré servez une ou deux pé riodes de classe pour permettre aux é lè ves de pré senter leur travail et au reste de la classe de donner ses commentaires. Utilisez le tableau d é valuation du projet comme guide pour attribuer vos notes. Lors de leur pré sentation en classe, les é lè ves devraient se servir de leur plan d é tage, de leur maquette ainsi que d une affiche sur laquelle sont indiqué s tous les maté riaux né cessaires. Pré voyez de trois à cinq minutes par é lè ve pour pré senter leur projet à la classe. ÉVALUATION DU PROJET 1. Commencer l organisation Prenez en note vos observations. Expliquez aux é lè ves le barè me de notation qui sera utilisé pour les é valuer et pour produire les rapports de notes exigé s. 2. Dessiner un plan d étage Demandez aux é lè ves de dresser une liste de tous les é lé ments qui devraient figurer sur le plan d é tage et assurez-vous qu ils ont corrigé la description é crite de leur abri de pê che sur la glace. La feuille à reproduire 4.1 est une liste de contrô le pouvant ê tre utile aux é lè ves. 3. Estimation des matériaux Demandez aux é lè ves d utiliser les feuilles à reproduire 4.2 et 4.3 afin de s assurer que l aire de leur abri et leurs calculs sont exacts. Indiquez-leur é galement qu ils doivent vous montrer leurs calculs avant de dé terminer la quantité de maté riaux dont ils ont besoin. Chapitre 4 Longueur, aire et volume 217

12 4. Créer une maquette et faire une présentation Utilisez le tableau d é valuation de la page 219 comme complé ment au barè me de notation que vous avez é tabli. Demandez aux é lè ves de s autoé valuer à l aide de la feuille à reproduire 4.4. S il n y a pas suffisamment de temps pour faire des pré sentations, demandez aux é lè ves de placer leur document de projet sur leur pupitre et invitez à tour de rô le chaque rangé e d é lè ves à examiner tous les projets et à formuler des commentaires. Vous pouvez photographier les é lè ves avec leur projet afin qu ils puissent les inclure dans leur portfolio. ACTIVITÉ SUPPLÉMENTAIRE DU PROJET DU CHAPITRE Dans la partie 3 du projet, en plus de demander aux é lè ves de calculer la quantité des autres maté riaux, vous pouvez leur demander de calculer la quantité de maté riaux né cessaires ainsi que le prix de construction de la charpente de leur abri de pê che à l aide de madriers de 2 po 4 po. Les é lè ves peuvent faire des recherches sur Internet ou dans les livres concernant les mé thodes de construction de la charpente d abris ou de remises similaires. Invitez les é lè ves à dessiner chacune des sections assemblé es (toit, plancher, murs) avant de faire leurs calculs. Les questions suivantes peuvent ê tre utilisé es pour guider les é lè ves dans leurs recherches lorsqu ils visualisent et calculent la quantité de maté riaux né cessaires pour construire la charpente de leur abri. Assemblage du plancher Quelles sont les dimensions du plancher? Quelle devrait ê tre la distance entre les solives courantes? Combien de solives courantes as-tu besoin en plus des solives de rive? Quelle est la longueur de chaque solive courante? De chaque solive de rive? Combien de madriers de 2 po 4 po auras-tu besoin pour construire les solives du plancher? De quelle quincaillerie as-tu besoin pour fixer les solives courantes aux solives de rive? Assemblage des murs Quelles sont les dimensions des murs? Quelles sont les dimensions des fenê tres et de la porte? Quelle est la longueur de chaque goujon? De chacun des quatre ensembles de sabliè res et de chambré es? Des piè ces de bois né cessaires pour construire le cadre de la fenê tre (linteau et appui rustique)? Des piè ces de bois né cessaires pour construire le cadre de la porte (linteau)? Des poteaux nains situé s au-dessus de la porte et au-dessus et en dessous des fenê tres? Quelle est la longueur des madriers de 2 po 4 po né cessaires pour fabriquer les poteaux corniers? Combien de madriers as-tu besoin? Combien de madriers de 2 po 4 po auras-tu besoin pour construire la charpente des quatre murs? De quelle quincaillerie as-tu besoin? Assemblage du toit Comme autre activité supplé mentaire, vous pourriez demander aux é lè ves de concevoir un toit incliné pour leur structure à l aide de fermes en bois. Ils pourraient é galement relever un autre dé fi en concevant eux-mê mes le toit incliné à l aide de madriers de 2 po 4 po. Il est à noter qu il sera plus compliqué de calculer le nombre de panneaux de contreplaqué né cessaires avec un toit incliné. Toit plat Quelles sont les dimensions du toit? Quelle est la longueur de chaque solive de toit? De quelle quincaillerie as-tu besoin? Toit incliné Quelles sont les dimensions du toit? Quelle devrait ê tre la distance entre les fermes en bois? Combien de fermes en bois as-tu besoin? De quelle quincaillerie as-tu besoin? 218 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

13 TABLEAU D ÉVALUATION DU PROJET Compré hension des concepts Les explications montrent que l élève comprend les concepts de périmètre, d aire, d aire totale, de plan d étage, de matériaux nécessaires et de maquette Faible Passable Bon Excellent compréhension très limitée; explications manquantes ou inexactes compréhension partielle; explications souvent incomplètes ou quelque peu confuses bonne compréhension; explications correctes compréhension approfondie; explications détaillées et complètes Connaissance des procé dures L élève accomplit ce qui suit avec exactitude : décrit en détail tous les aspects de l abri de pêche sur la glace dessine un plan d étage détaillé sur lequel figurent toutes les mesures (porte, fenêtres, murs) calcule le périmètre et l aire (murs, plancher, toit) calcule le nombre de panneaux de contreplaqué calcule la bonne quantité de peinture construit une maquette précise indique toutes ses sources présente sa maquette et sa liste de matériaux exactitude limitée; erreurs ou omissions importantes Par exemple : description manquante il manque des mesures sur le plan d étage (murs, porte, fenêtres) présence de nombreuses erreurs de calcul du périmètre et de l aire la quantité de matériaux ne correspond pas aux calculs de l aire et du périmètre la maquette est imprécise ou manquante les sources ne sont pas toutes indiquées le projet est incomplet exactitude partielle; quelques erreurs ou omissions Par exemple : description détaillée il manque des mesures sur le plan d étage (murs, porte, fenêtres) présence de quelques erreurs de calcul du périmètre et de l aire la quantité de matériaux ne correspond pas aux calculs de l aire et du périmètre la maquette n est pas précise les sources sont indiquées l élève aurait dû consacrer davantage d efforts à ce projet afin de vérifier l exactitude de ses calculs bonne exactitude dans l ensemble; peu d erreurs ou d omissions Par exemple : description détaillée toutes les mesures sont indiquées sur le plan d étage (murs, porte, fenêtres) présence de très peu d erreurs de calcul de l aire et du périmètre la quantité de matériaux correspond aux calculs de l aire et du périmètre la maquette est précise les sources sont indiquées le projet est complet mais ne va pas au-delà des exigences minimum exact et précis; très peu ou pas d erreurs Par exemple : description détaillée toutes les mesures sont indiquées sur le plan d étage (murs, porte, fenêtres) pas d erreur de calcul de l aire et du périmètre la quantité de matériaux est exacte la maquette est précise les sources sont indiquées certains éléments supplémentaires sont ajoutés au projet, comme des échantillons de peinture et des décorations intérieures dans la maquette Habileté s à ré soudre des problè mes utilisation de stratégies appropriées pour résoudre des problèmes et expliquer les solutions utilisation rare de stratégies efficaces; n arrive pas à résoudre des problèmes utilisation occasionnelle de stratégies efficaces, résolution partielle des problèmes; difficulté à expliquer les solutions utilisation de stratégies appropriées pour résoudre la plupart des problèmes et expliquer les solutions utilisation de stratégies efficaces et souvent innovatrices pour résoudre des problèmes et expliquer les solutions Communication présentation claire des travaux et des explications à l aide de termes mathématiques appropriés présentation inefficace des travaux et des explications; utilisation rare de termes mathématiques appropriés présentation des travaux et des explications avec une certaine clarté, et utilisation de quelques termes mathématiques appropriés présentation claire des travaux et des explications à l aide de termes mathématiques appropriés présentation claire des travaux et des explications à l aide de nombreux termes mathématiques appropriés Chapitre 4 Longueur, aire et volume 219

14 4.1 Systèmes de mesure TEMPS REQUIS POUR CETTE SECTION : Q U A T R E P É R I O D E S D E C O U R S Les m a t h é m a t i q u e s a u t r a v a i l Demandez à un é lè ve de lire le texte à voix haute. Discutez de la raison pour laquelle un chef pourrait devoir utiliser les mathé matiques dans le cadre de son travail. Que se passerait-il si Nick ne calculait pas avec exactitude le rendement des recettes ou les coû ts des aliments? Discutez de l utilisation des rapports pour accroître ou réduire le rendement des recettes. Pour qu une recette garde le même goû t mê me si son rendement est modifié, un chef doit savoir comment utiliser les proportions pour calculer les quantité s d ingré dients. S O L U T ION Les é lè ves apprennent à appliquer les concepts de rapport et de division en huitiè me anné e ou avant. Permettez-leur de mettre à profit leurs connaissances en leur accordant quelques minutes pour essayer de ré soudre par eux-mê mes le problè me. La variable représente la quantité de bouillon de lé gumes requise, en millilitres. É tablir une proportion. 850 = x 8 Multiplier pour isoler la variable, puis simplifier la fraction. 100 x 8 x 850 = x 8 x x 850 = = = 8 Nick a besoin de ml de bouillon de lé gumes. Convertir les mesures en litres. 1 L = ml ml = 10,625 L Nick aura besoin d environ 10,6 L de bouillon de lé gumes pour faire une soupe pour 100 personnes. EXPLORE LES MATHÉMATIQUES FRACTIONS Les é lè ves peuvent avoir de la difficulté avec les fractions, en particulier lorsqu ils utilisent les unité s impé riales. Vous devrez peut-ê tre consacrer une partie de la pé riode de classe à la ré vision des fractions avant de travailler avec les unité s SI et les unité s impé riales. Aprè s avoir passé en revue les exemples suivants en classe, les é lè ves peuvent s exercer avec les fractions en ré solvant les problè mes qui figurent sur la feuille à reproduire 4.5. Il est pratiquement impossible d utiliser les unité s de mesure sans avoir une mé thode pour les exprimer en fraction. Une fraction peut ê tre exprimé e de trois faç ons diffé rentes sans en modifier sa valeur : par une fraction ordinaire ( 3 4 ) ; par un nombre dé cimal (0,75); par un pourcentage (75 %). La fraction ordinaire est le type de fractions le plus utilisé dans les unité s de mesure. Elle comprend un numé rateur et un dé nominateur. Rappelez-vous que seules les fractions qui ont des dé nominateurs communs peuvent ê tre additionné es ou soustraites. Exemple S O L U TION Trouver le plus petit dé nominateur commun. Le plus petit dé nominateur commun est 16 parce qu il s agit du plus petit nombre par lequel 8 et 16 peuvent ê tre divisé s pour obtenir un nombre entier. 220 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

15 Trouver la fraction é quivalente à 7 8 dont le dé nominateur est = Additionner les fractions = On peut remplacer par Exemple 3 S O L U T ION Pour multiplier les fractions, on multiplie les numé rateurs et les dé nominateurs. On n a pas besoin d un dé nominateur commun = = 9 32 Exemple 2 S O L UTION Additionner les nombres entiers ensemble et les fractions ensemble. (2 + 1) + ( ) Trouver un dé nominateur commun pour les fractions. Puisque la division de 2 et de 5 ne donne pas un nombre entier, on doit trouver le plus petit commun multiple. 2 5 = 10 Le dé nominateur commun est 10. Trouver des rapports é quivalents pour chaque fraction. 3 5 = = 5 10 Additionner les nombres entiers et les fractions. (2 + 1) = Exemple 4 S O L UTION Pour multiplier des nombres fractionnaires, on doit d abord convertir chaque fraction en une fraction impropre, puis multiplier les numé rateurs et les dé nominateurs. Pour trouver le numé rateur de la fraction impropre, on doit multiplier le nombre entier par le dé nominateur et additionner le numé rateur. Convertir en une fraction impropre. (3 2) + 1 = = 7 2 Convertir en une fraction impropre. (1 8) + 1 = = 9 8 Multiplier les numé rateurs et les dé nominateurs = = = On peut remplacer par = Chapitre 4 Longueur, aire et volume 221

16 S O L U T I O N S P O U R L A C T I V I T É U T I L I S A T I O N D E S F R A C T I O N S FEUILLE À REPRODUIRE UNITÉS SI Pré fi xe SI Symbole Facteur de conversion kilo k ou 10 3 hecto h 100 ou 10 2 déca da 10 ou 10 1 déci d 0,1 ou 10-1 ou 1 10 centi c 0,01 ou 10-2 ou milli m 0,001 ou 10-3 ou EXPLORE LES MATHÉMATIQUES Profitez de cette section pour rappeler aux é lè ves les connaissances qu ils possè dent dé jà sur le SI. Vous pouvez afficher un exemple de conversion en unité s SI ainsi que le tableau suivant afin de rappeler aux é lè ves les pré fixes, les symboles et leur relation avec le mè tre. Exemple Servez-vous de l exemple suivant pour aider les é lè ves qui ont de la difficulté à convertir des unité s en unité s SI avant de leur demander de ré aliser l activité Discussion des idé es : EICC. André installe un lustre dans une maison dont le plafond a 2,4 m de haut. Le lustre a une hauteur de 51 cm. Le client d André mesure 1,8 m. Le client d André pourra-t-il passer sous le lustre? S O L U TION Pour comparer les hauteurs, toutes les mesures doivent ê tre exprimé es par la mê me unité. Le facteur de conversion du pré fixe «centi» est de 10-2 (un centiè me), ce qui signifie que 1 cm é gale 0,01 m ou 100 cm é gale 1 m. Pour convertir la hauteur du lustre en mè tres, multiplier la mesure de dé part par 10-2 ou 0, cm 0,01= 0,51 m Soustraire la hauteur du lustre de la hauteur du plafond pour savoir combien d espace il reste. 2,4 m 0,51 m = 1,89 m Le client pourra passer sous le lustre. 222 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

17 A U T R E S O L U T I O N Un facteur de conversion est une fraction é gale à 1. Comme 100 cm é gale 1 m, le facteur de conversion est 1 m 100 cm. Multiplier la hauteur du lustre par le facteur de 1 m conversion, soit 100 cm. Il est à noter que 1 m occupe la place du numé rateur parce qu il s agit de l unité vers laquelle on convertit la mesure. 51 cm 1 m 100 cm = 0,51 m Soustraire la hauteur du lustre de la hauteur du plafond pour savoir combien d espace il reste. 2,4 m 0,51 m = 1,89 m Le client pourra passer sous le lustre. DISCUSSION DES IDÉES EICC Il serait pré fé rable que vous entamiez cette discussion aprè s avoir abordé les exemples dans la section Explore les mathé matiques parce que les é lè ves devront ê tre capables de convertir des unité s en unité s SI pour pouvoir ré pondre aux questions. Commencez la discussion en groupe. Demandez aux é lè ves de nommer les ré centes catastrophes pour lesquelles l aide du Canada a é té né cessaire, comme l ouragan Katrina. Divisez ensuite les é lè ves en groupe de deux ou trois afin qu ils ré pondent aux questions. S O L U T I O N S 1. Calculer le nombre de litres d eau que l EICC peut purifier en trois semaines. 21 jours L/jour = L L EICC peut purifier L d eau. 2. Calculer d abord la quantité d eau dont les membres de la communauté ont besoin pour trois semaines personnes 4 L = L/jour jours = L Calculer ensuite combien de temps il faudra à l EICC pour purifier cette quantité d eau L L/jour = 3,92 jours L EICC devra rester sur le site pendant quatre jours. Les é lè ves peuvent é noncer plusieurs hypothè ses. Ils peuvent notamment affirmer que les membres de la communauté sont tous des adultes; que l ensemble de la population restera sur les lieux pendant les trois semaines; que quatre litres d eau seront suffisants mê me si la catastrophe est survenue dans le dé sert, un endroit où on doit boire davantage d eau; et que de l eau potable ne serait né cessaire que pour boire, pré parer des repas et se laver. 3. Calculer d abord la quantité d eau que l EICC peut purifier en trois jours. 3 jours L/jour = L Calculer ensuite pendant combien de temps les personnes pourront tenir avec cette quantité d eau L personnes = 64,29 L/personne 64,29 L 4 L/jour = 16,07 jours Les membres de la communauté auront 16,07 jours pour installer leur propre mé canisme d approvisionnement en eau potable. Vous pourriez é galement parler à vos é lè ves des mesures que la communauté pourrait prendre pour ré duire sa consommation d eau, comme é vacuer une partie de la population vers un autre endroit où il y a de l eau potable. S il est impossible d é tablir un accè s à l eau potable en moins de trois semaines, combien de personnes devraient quitter les lieux et quand devraient-elles partir? Chapitre 4 Longueur, aire et volume 223

18 A C T I V I T É 4.1 EXPLORONS LE SYSTÈME IMPÉRIAL S O L U T I O N S FEUILLE À REPRODUIRE Les é lè ves verront les fractions 1 8, 2. Ré ponses possibles : 1 16 ou trombone, punaise, gomme à effacer, piè ce de monnaie; fenê tre, porte, tableau blanc, bureau de l enseignant; longueur des corridors, du gymnase et du terrain de basket-ball situé à l exté rieur. 3. Assurez-vous que les é lè ves lisent bien les fractions qui figurent sur leur rè gle ou leur verge à mesurer. Afin de choisir le bon outil à mesurer, utilisez la plus petite unité et le plus petit instrument qui permettront aux é lè ves de mesurer correctement leur objet. 4. Les exemples de ré fé rents peuvent comprendre un trombone pour repré senter un pouce, un soulier pour repré senter un pied, et la distance entre le bout du nez d une personne et l extré mité des doigts de son bras tendu pour repré senter une verge. 5. Les ré ponses à la question n o 5 devraient correspondre le plus possible aux mesures ré elles qui ont é té calculé es par l é lè ve à la question n o Si les é lè ves ont choisi de bons ré fé rents, les diffé rences entre les mesures ré elles et les mesures prises avec leurs ré fé rents devraient ê tre faibles. Assurez-vous que les é lè ves soustraient le plus petit nombre du plus grand nombre parce que les distances né gatives n ont aucun sens et peuvent porter à confusion. 7. TABLE DE CONVERSION DES UNITÉS DE MESURE IMPÉRIALES 1 pied = 12 pouces 1 verge = 3 pieds = 36 pouces 1 mille = verges = pieds A C T I V I T É S U P P L É M E N T A I R E PRENDRE DES MESURES AVEC UN PIED À COULISSE Commencez cette activité en montrant aux é lè ves comment lire un pied à coulisse (voir les remarques ci-aprè s). Demandez à tous les é lè ves de placer le mê me objet (comme une piè ce d un cent) entre les pointes du pied à coulisse et de lire leur mesure à tour de rô le. Promenez-vous dans la classe pour vous assurer que tous les é lè ves sont capable de lire adé quatement leur instrument. Remettez aux é lè ves une copie de la feuille à reproduire 4.7 ainsi que six tuyaux de diffé rents diamè tres et de diffé rentes é paisseurs, comme un tuyau en cuivre, un tuyau en PVC, un tuyau en caoutchouc et un tuyau d arrosage. Certains des tuyaux peuvent ê tre de mê me longueur, mais essayez le plus possible de varier les longueurs. S O L U T I O N S 1. Une piè ce d un cent mesure environ 19 mm; la longueur d un grand trombone est d environ 3 cm. 2. Les ré ponses dé pendront du maté riel fourni. 3. Indiquez aux é lè ves qu on peut calculer le volume d un tuyau à l aide de la formule qui est utilisé e pour calculer le volume d un solide rectangulaire : longueur largeur hauteur. On se servira des diamè tres inté rieur et exté rieur pour trouver l é paisseur (largeur). La longueur correspond à la circonfé rence, qui sera calculé e à l aide du diamè tre exté rieur, et vous donnerez la hauteur aux é lè ves. Pendre des mesures avec un pied à coulisse Le pied à coulisse a é té inventé en 1631 par un ingé nieur franç ais du nom de Pierre Vernier. Il s agit d un outil couramment utilisé dans les laboratoires et les entreprises qui ont besoin de mesures pré cises. La fabrication d aé ronefs, d autobus et d instruments scientifiques ne sont que quelques exemples de domaines pour lesquels la pré cision des mesures est primordiale. 224 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

19 Il est utile de se servir du pied à coulisse lorsque l on mesure la longueur d un objet, le diamè tre exté rieur d un objet de forme circulaire ou cylindrique, le diamè tre inté rieur d un tuyau et la profondeur d un trou. Fonctionnement du pied à coulisse L é chelle principale est gravé e sur une rè gle fixe. L é chelle à vernier secondaire est gravé e sur la pointe mobile. L é chelle secondaire mobile peut ê tre dé placé e sur la rè gle fixe. L é chelle principale du pied à coulisse est gradué e en centimè tres et les plus petits é chelons en millimè tres. L é chelle secondaire comprend 10 divisions qui correspondent à 9 divisions de l é chelle principale. Par consé quent, la longueur de l é chelle secondaire est de 9,0 mm. Mise à zéro du pied à coulisse Lorsque le pied à coulisse est fermé et correctement mis à zé ro, la premiè re graduation (zé ro) de l é chelle principale est aligné e avec la premiè re graduation de l é chelle secondaire. La derniè re graduation de l é chelle secondaire correspondra alors à la graduation 9 mm de l é chelle principale. Cette mesure correspond à 0,00 cm. Lecture du pied à coulisse Lorsque le pied à coulisse est prê t à ê tre lu, inscrivez à quelle graduation de l é chelle principale correspond la premiè re graduation de l é chelle secondaire. On trouve le dernier chiffre (dixiè me de millimè tre) en notant quelle ligne de l é chelle secondaire est aligné e avec une graduation de l é chelle principale. On trouve sur Internet des vidé os T d instruction sur la faç on de lire ces instruments lorsque l on tape les termes «pieds à coulisse». A C T I V I T É 4.2 V I S U A L I S A T I O N D U N E M E S U R E Cette activité permet aux é lè ves de jouer avec les dimensions en utilisant des unité s impé riales. Puisque le format du papier est de 11 po 17 po, les é lè ves peuvent é tablir une é chelle de 1 po = 1 po et travailler avec un camarade pour cré er des dessins possibles. Deux solutions possibles sont pré senté es ci-aprè s Chapitre 4 Longueur, aire et volume 225

20 a ctivité supplémentaire Une activité supplé mentaire, Le nombre d or, est pré senté e aux pages 260 à 262. Si certains é lè ves ont de la difficulté à se souvenir des concepts qu ils ont vus dans les niveaux scolaires infé rieurs, vous pouvez revoir les concepts de pé rimè tre et de circonfé rence à l aide des exemples suivants avant de leur demander de ré aliser l activité 4.3. Le pé rimè tre d une figure est la distance qui l entoure. Pour trouver le pé rimè tre d une figure gé omé trique, on additionne la longueur de tous ses cô té s. La circonfé rence est le pé rimè tre d un cercle. La formule pour trouver la circonfé rence d un cercle est la suivante : C = π d ou C = 2 π r. C signifie «circonfé rence». d signifie «diamè tre», qui est une ligne droite passant par le centre d un cercle. r signifie «rayon», qui correspond à la moitié du diamè tre. π (pi) est un nombre irrationnel dont la valeur (environ 3,14) peut ê tre obtenue en pressant sur le symbole π d une calculatrice. Exemple 1 S O L UTION Additionner la longueur de tous les cô té s de la cour. 2,5 m + 6,5 m + 6,0 m + 3,0 m + 5,5 m + 5,0 m = 28,5 m Malika devra acheter 29 m de bordure. Exemple 2 Nicholas est proprié taire d une pizzeria où l on sert des pizzas à croû te farcie de mozzarella. Pour farcir la croû te, Nicholas roule la pâ te à pizza en lui donnant la forme d un cercle et il é tend une mince bande de fromage sur les cô té s de la pâ te. Il replie ensuite la pâ te sur le fromage. Si la pizza a un diamè tre de 12 po, quelle devra ê tre la longueur de la bande de mozzarella? S O L UTION Pour trouver la longueur de la bande de mozzarella, on doit calculer la circonfé rence de la pizza. Puisque le diamè tre de la pizza a é té donné, utiliser la formule suivante : C = π d. C = ( 12 po )π C = 37,7 po Nicholas doit faire une bande de mozzarella de 37,7 po de long. Malika est paysagiste. Elle a é té embauché e pour amé nager la cour des Henderson et installer une bordure d isolement autour du pé rimè tre de la pelouse. Les mesures de la cour sont indiqué es ci-aprè s. Les bordures d isolement se vendent au mè tre. Combien de mè tres de bordure Malika devra-t-elle acheter? 6,0 m 3,0 m 6,5 m 5,5 m 5,0 m 2,5 m 226 Les mathématiques au travail 10 Ressource de l'enseignant

Carré parfait et son côté

Carré parfait et son côté LE NOMBRE Carré parfait et son côté Résultat d apprentissage Description 8 e année, Le nombre, n 1 Démontrer une compréhension des carrés parfaits et des racines carrées (se limitant aux nombres entiers

Plus en détail

Représentations et transformations géométriques. Version évaluation formative. Livraison de cellulaire. Cahier de l adulte. Commission scolaire

Représentations et transformations géométriques. Version évaluation formative. Livraison de cellulaire. Cahier de l adulte. Commission scolaire Représentations et transformations géométriques 2102 Version évaluation formative Livraison de cellulaire Cahier de l adulte Nom de l élève Numéro de fiche Nom de l'enseignant Date de naissance Centre

Plus en détail

Résultats d apprentissage et normes d évaluation pour le cours Mathématiques 10-3

Résultats d apprentissage et normes d évaluation pour le cours Mathématiques 10-3 Résultats d apprentissage et normes d évaluation pour le cours Mathématiques 10-3 2012 Ce document appuiera les enseignants lors de la mise en œuvre du programme de Mathématiques 10-3 à l échelle provinciale.

Plus en détail

Mesurer en système métrique et impérial de mesure

Mesurer en système métrique et impérial de mesure Plan de leçon n o 15 Mesurer en système métrique et impérial de mesure Niveaux NCLC: 4 à 6 Habiletés langagières NCLC: Expression orale, Compréhension écrite Compétences essentielles: Calcul, Utilisation

Plus en détail

Math 5 Dallage Tâche d évaluation

Math 5 Dallage Tâche d évaluation Math 5 Dallage Tâche d évaluation Résultat d apprentissage spécifique La forme et l espace (les transformations) FE 21 Reconnaître des mosaïques de figures régulières et irrégulières de l environnement.

Plus en détail

Rapport de stage, SARL Alligator Communication

Rapport de stage, SARL Alligator Communication , SARL Alligator Communication Benjamin DESCAMPS IUT Gestion des Entreprises et Administrations Université des Sciences et Technologies de Lille DESCAMPS Benjamin le 23 mars 2003 3 1 sur 24 , SARL Alligator

Plus en détail

Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007

Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007 Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007 page 1 / 10 abscisse addition additionner ajouter appliquer

Plus en détail

Document d accompagnement. de la 1 re à la 8 e année. Exemples de tâches et corrigés. 1 re année Tâche 1... 5 Corrigé... 7 Tâche 2... 8 Corrigé...

Document d accompagnement. de la 1 re à la 8 e année. Exemples de tâches et corrigés. 1 re année Tâche 1... 5 Corrigé... 7 Tâche 2... 8 Corrigé... Normes de performance de la Colombie-Britannique Document d accompagnement Mathématiques de la 1 re à la 8 e année Exemples de tâches et corrigés 1 re année Tâche 1... 5 Corrigé... 7 Tâche 2... 8 Corrigé...

Plus en détail

La géométrie du cercle. Durée suggérée: 3 semaines

La géométrie du cercle. Durée suggérée: 3 semaines La géométrie du cercle Durée suggérée: 3 semaines Aperçu du module Orientation et contexte Dans le présent module, les élèves étudieront les propriétés des cercles. Ils découvriront la relation entre la

Plus en détail

Les nombres entiers. Durée suggérée: 3 semaines

Les nombres entiers. Durée suggérée: 3 semaines Les nombres entiers Durée suggérée: 3 semaines Aperçu du module Orientation et contexte Pourquoi est-ce important? Dans le présent module, les élèves multiplieront et diviseront des nombres entiers concrètement,

Plus en détail

Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2

Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2 Livret de l évaluateur : Calcul niveau 2 Ce livret de l évaluateur se divise en deux sections. La première section comprend : des instructions à l intention de l évaluateur sur la façon d administrer le

Plus en détail

Marketing Efficiency Cloud : All-in-One, End-to-End

Marketing Efficiency Cloud : All-in-One, End-to-End Marketing Resource Management avec Marketing Efficiency Cloud de BrandMaker Davantage de transparence Le marketing repose sur des process. BrandMaker Marketing Efficiency Cloud contrôle ces process et

Plus en détail

Dossier de Candidature Sélection des Agents

Dossier de Candidature Sélection des Agents Dossier de Candidature Sélection des Agents Conditions Générales Conditions Générales Vous de sirez adhe rer a un important re seau de distribution expe rimente et vous avez un esprit d e quipe, le sens

Plus en détail

Test basé sur les normes Mathématiques appliquées 12 e année. Enquête

Test basé sur les normes Mathématiques appliquées 12 e année. Enquête Test basé sur les normes Mathématiques appliquées 12 e année Enquête Janvier 2012 Données de catalogage avant publication Éducation Manitoba Test basé sur les normes, mathématiques appliquées, 12 e année

Plus en détail

Situations d apprentissage. Mat-2101-3

Situations d apprentissage. Mat-2101-3 Situations d apprentissage Mat-2101-3 Un vendredi au chalet (Activités 1, 2 et 3) Le taxi (Activités 1 et 2) Un entrepôt «sans dessus dessous» (Activités 1, 2, 3 et 4) France Dugal Diane Garneau Commission

Plus en détail

Visualisation de projets immobiliers à travers la 3D L Avenue Digital Media. créateur de mondes virtuels

Visualisation de projets immobiliers à travers la 3D L Avenue Digital Media. créateur de mondes virtuels Visualisation de projets immobiliers à travers la 3D L Avenue Digital Media créateur de mondes virtuels L Avenue Digital Media En quelques mots L Avenue Digital Media est spe cialise e dans la cre ation

Plus en détail

EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2

EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2 EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2 NOMBRES ET CALCUL Exercices FRACTIONS Nommer les fractions simples et décimales en utilisant le vocabulaire : 3 R1 demi, tiers, quart, dixième, centième. Utiliser

Plus en détail

DossiergdegPrésentation

DossiergdegPrésentation DossiergdegPrésentation 2014 Nb adhérent SDITEC 2014 Le SDITEC É tablissement public (syndicat mixte ouvert e tendu), Dirige par un Conseil Syndical de 20 e lus, 14 ans d expe rience, 1 Inge nieur, 8 Techniciens,

Plus en détail

Agrandissement et réduction de figures

Agrandissement et réduction de figures Agrandissement et réduction de figures Tracer une figure sur papier quadrillé ou pointé à partir d un dessin (avec des indications relatives aux dimensions). 29 Unité Activité 1 Je découvre Dessine la

Plus en détail

EVALUATIONS MI-PARCOURS CM2

EVALUATIONS MI-PARCOURS CM2 Les enseignants de CM2 de la circonscription de METZ-SUD proposent EVALUATIONS MI-PARCOURS CM2 Mathématiques Livret enseignant NOMBRES ET CALCUL Circonscription de METZ-SUD Page 1 Séquence 1 : Exercice

Plus en détail

PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F)

PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F) PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F) LIGNES DIRECTRICES POUR LE PARCOURS À OBSTACLES VERSION 4.1 CANADIENNE-FRANÇAISE Les activités d entraînement et d évaluation du WSP-F 4.1 peuvent se dérouler

Plus en détail

Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I. Code Unités Devoirs Code Unités Devoirs

Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I. Code Unités Devoirs Code Unités Devoirs 1 re secondaire 2 e secondaire Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I MAT-1005-2 2 3 MAT-2008-2 2 3 (+, -, x, ) dans l ensemble des entiers Z. Ce premier cours portant

Plus en détail

Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2

Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2 Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2 Collège OASIS Corrigé de l Epreuve de Mathématiques L usage de la calculatrice est autorisé, mais tout échange de matériel est interdit Les exercices sont indépendants

Plus en détail

Révision mars 2015. 2. Un terrain que la famille Boisvert veut acheter mesure 100m par 200m. Calcule la longueur de ses diagonales.

Révision mars 2015. 2. Un terrain que la famille Boisvert veut acheter mesure 100m par 200m. Calcule la longueur de ses diagonales. Révision mars 2015 1. Mario part de sa maison. Pour se rendre au restaurant, sa famille doit conduire 11,5 km vers le nord et ensuite ils doivent tourner vers l ouest pendant 5,4km. Calcule la distance

Plus en détail

Test basé sur les normes Mathématiques appliquées (40S) 12 e année. Enquête

Test basé sur les normes Mathématiques appliquées (40S) 12 e année. Enquête Test basé sur les normes Mathématiques appliquées (40S) 12 e année Enquête Janvier 2007 Données de catalogage avant publication Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba 510.76 Test basé sur les normes

Plus en détail

Guide utilisation Manuel 1 Dernière mise à jour: 2015/04/20 Trendoo

Guide utilisation Manuel 1 Dernière mise à jour: 2015/04/20 Trendoo Guide utilisation Manuel 1 Dernière mise à jour: 2015/04/20 Trendoo Table des matières DÉCOUVREZ TRENDOO... 2 SECTION SMS... 4 ENVOI SMS... 5 Sélectionner les destinataires... 7 Envoi de SMS paramétriques

Plus en détail

L addition mentale. Entrée en matière. À ton tour. Évaluation : Question 4. Évaluation continue : Observer et écouter

L addition mentale. Entrée en matière. À ton tour. Évaluation : Question 4. Évaluation continue : Observer et écouter L addition mentale LA LEÇON EN BREF de 40 à 50 min Objectif du curriculum : Utiliser différentes stratégies pour résoudre mentalement des calculs portant sur l addition de nombres à 3 chiffres. (N12) Matériel

Plus en détail

Test basé sur les normes Mathématiques du consommateur 12 e année. Cahier de l élève du test écrit

Test basé sur les normes Mathématiques du consommateur 12 e année. Cahier de l élève du test écrit Test basé sur les normes Mathématiques du consommateur 12 e année Cahier de l élève du test écrit Juin 2012 Données de catalogage avant publication Éducation Manitoba Test basé sur les normes, mathématiques

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

PLAQ OUVRIERS modif tel17052011:layout 4 17/05/11 11:35 Page 1. www.fo-sante.com

PLAQ OUVRIERS modif tel17052011:layout 4 17/05/11 11:35 Page 1. www.fo-sante.com PLAQ OUVRIERS modif tel17052011:layout 4 17/05/11 11:35 Page 1 www.fo-sante.com Personnels ouvriers et ambulanciers es métiers indispensables aux établissements et aux usagers PLAQ OUVRIERS modif tel17052011:layout

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

Carrefour de l information Université de Sherbrooke. Flash MX 2004 (Notions de base)

Carrefour de l information Université de Sherbrooke. Flash MX 2004 (Notions de base) Carrefour de l information Université de Sherbrooke (Notions de base) Créé par : Josée Martin (hiver 2005) Révisé et augmenté par : Geneviève Khayat (hiver 2006) Sherbrooke Hiver 2006 Table des matières

Plus en détail

SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... LES MESURES

SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... LES MESURES SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... LES MESURES MES 1 Les mesures de longueurs MES 2 Lecture de l heure MES 3 Les mesures de masse MES 4 Comparer des longueurs, périmètres.

Plus en détail

GÉOMÉTRIQUES REPRÉSENTATIONS ET TRANSFORMATIONS MAT-2102-3. Activité notée 2. Date de remise :... Nom :...

GÉOMÉTRIQUES REPRÉSENTATIONS ET TRANSFORMATIONS MAT-2102-3. Activité notée 2. Date de remise :... Nom :... REPRÉSENTATIONS ET TRANSFORMATIONS GÉOMÉTRIQUES MAT-2102-3 Activité notée 2 Date de remise :... Identification de l'élève Nom :... Adresse :...... Tél :... Courriel :... Note :... /100 Juillet 2012 Code

Plus en détail

Test de réalisation Mathématiques au quotidien 12 e année. Cahier de l élève

Test de réalisation Mathématiques au quotidien 12 e année. Cahier de l élève Test de réalisation Mathématiques au quotidien 12 e année Cahier de l élève Juin 2014 Données de catalogage avant publication Éducation et Enseignement supérieur Manitoba Test de réalisation, Mathématiques

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

Une brique dans le cartable. Du Plan à l Ouvrage

Une brique dans le cartable. Du Plan à l Ouvrage Une brique dans le cartable Du Plan à l Ouvrage Une brique dans le cartable Du plan à l ouvrage Visites et rencontres possibles - Rencontre avec un architecte o Voir la création des plans (orientation

Plus en détail

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada Les enfants sont exposés aux livres illustrés tôt

Plus en détail

Nom : Groupe : Date : 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie?

Nom : Groupe : Date : 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie? Nom : Groupe : Date : Verdict Chapitre 11 1 La communication graphique Pages 336 et 337 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie? Les dessins de fabrication. Les schémas.

Plus en détail

Présenté par TryEngineering www.tryengineering.org

Présenté par TryEngineering www.tryengineering.org Objet de la leçon Présenté par TryEngineering Cette leçon s intéresse aux essais en soufflerie réalisés par les ingénieurs dans de nombreux domaines pour tester les avions, les voitures et même les immeubles.

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

Technologie 9 e année (ébauche)

Technologie 9 e année (ébauche) Conseil scolaire acadien provincial École secondaire du Sommet Élaboré par M. J. Saldaña T., BPhB, BEd, MSc Année scolaire 2014 2015 Technologie 9 e année (ébauche) DESCRIPTION DU COURS Pour réussir dans

Plus en détail

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire CHAPITRE N5 FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION Code item D0 D2 N30[S] Items étudiés dans le CHAPITRE N5 Déterminer l'image

Plus en détail

Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS

Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS Mémento Ouvrir TI-Nspire CAS. Voici la barre d outils : L insertion d une page, d une activité, d une page où l application est choisie, pourra

Plus en détail

CAPRICCIO ENDUITS A L ARGILE

CAPRICCIO ENDUITS A L ARGILE CAPRICCIO ENDUITS A L ARGILE Aperç u produits Principaux produits LESANDO et leurs mé thodes d application Nous sommes fabriquant spé cialiste de produits à base d argile pour les amé nagements inté rieurs.

Plus en détail

Correction du deuxième Brevet Blanc mai 2013 Lycée International Victor Hugo de Florence.

Correction du deuxième Brevet Blanc mai 2013 Lycée International Victor Hugo de Florence. Exercice 1 (4 points) d après Amérique du Sud, novembre 2010. et donc les nombres semblent égaux, mais il faut le démontrer. Je sais que si alors. Je cherche à savoir si Alors j aurai si je trouve. Conclusion

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION DE L'APPLICATION CRYSTAL Z (Android et ios)

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION DE L'APPLICATION CRYSTAL Z (Android et ios) CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION DE L'APPLICATION CRYSTAL Z (Android et ios) L utilisation de l application mobile Crystal Z vaut acceptation sans re serve des pre

Plus en détail

PRÉPARATION AUX COURS DE MATHÉMATIQUES 10

PRÉPARATION AUX COURS DE MATHÉMATIQUES 10 PRÉPARATION AUX COURS DE MATHÉMATIQUES 10 Programme d études 2002 Direction de l éducation française DONNÉES DE CATALOGAGE AVANT PUBLICATION (ALBERTA LEARNING) Alberta. Alberta Learning. Direction de l

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION 2015 NOTICE D INFORMATION Chirurgien dentiste Rachat d années d études supérieures et d années civiles validées Informations pratiques Depuis la loi Fillon du 21 aou t 2003, deux nouvelles possibilite

Plus en détail

Unité E : Services bancaires personnels. Demi-cours II

Unité E : Services bancaires personnels. Demi-cours II Unité E : Services bancaires personnels Demi-cours II MATHÉMATIQUES DU CONSOMMATEUR, 10 e ANNÉE Programme d études (2007) DEMI-COURS II Unité E : Services bancaires personnels Durée : 7 heures Résultat

Plus en détail

Test basé sur les normes Mathématiques du consommateur 12 e année. Cahier de l élève du test écrit

Test basé sur les normes Mathématiques du consommateur 12 e année. Cahier de l élève du test écrit Test basé sur les normes Mathématiques du consommateur 12 e année Cahier de l élève du test écrit Janvier 2012 Données de catalogage avant publication Éducation Manitoba Test basé sur les normes, mathématiques

Plus en détail

Découverte de la calculatrice TI-nspire CX / TI-nspire CX CAS

Découverte de la calculatrice TI-nspire CX / TI-nspire CX CAS Découverte de la calculatrice TI-nspire CX / TI-nspire CX CAS Ce document a été réalisé avec la version 3.02 de la calculatrice TI-Nspire CX CAS. Il peut être traité en une ou plusieurs séances (la procédure

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION. La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES

GUIDE D INSTALLATION. La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES GUIDE D INSTALLATION La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES Possède une résistance thermique élevée Réduit la circulation d air à travers les murs Évite la formation d

Plus en détail

modélisation solide et dessin technique

modélisation solide et dessin technique CHAPITRE 1 modélisation solide et dessin technique Les sciences graphiques regroupent un ensemble de techniques graphiques utilisées quotidiennement par les ingénieurs pour exprimer des idées, concevoir

Plus en détail

Dans cette figure, le rectangle ABCD a pour dimensions : AB = 17 cm et BC = 12 cm. Dans le rectangle ABCD, les points M, R, S et P déterminent trois

Dans cette figure, le rectangle ABCD a pour dimensions : AB = 17 cm et BC = 12 cm. Dans le rectangle ABCD, les points M, R, S et P déterminent trois Dans cette figure, le rectangle BCD a pour dimensions : B = 7 cm et BC = cm. Dans le rectangle BCD, les points M, R, S et P déterminent trois rectangles. Où peut-on placer les points M, R, S et P pour

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

ƫ 2ƺ Ƴ $ Ƽ Ʈǖ Ǖ 6 2015. www.consuel.com Organisme de formation enregistré sous le N 11 92 16715 92

ƫ 2ƺ Ƴ $ Ƽ Ʈǖ Ǖ 6 2015. www.consuel.com Organisme de formation enregistré sous le N 11 92 16715 92 ƫ 2ƺ Ƴ $ Ƽ Ʈǖ Ǖ 6 2015 Edito Professionnels Electriciens, Votre me tier e volue au rythme des nouvelles technologies et de l e volution des textes re glementaires et normatifs, qui apportent souvent des

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Les séniors, une opportunité pour votre entreprise. LES + DE

GUIDE PRATIQUE. Les séniors, une opportunité pour votre entreprise. LES + DE GUIDE PRATIQUE Vous ne pensez pas être concernés par la gestion des âges? Dans le contexte économique actuel, vos priorités se situent ailleurs. Pourtant, l expérience, les compétences et les savoir-faire

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

AUTO-EVALUATION DES CAPACITES. 2Module. Evaluation des liens extérieurs. Table des matières. SECTION 1 Evaluation des liens extérieurs 54

AUTO-EVALUATION DES CAPACITES. 2Module. Evaluation des liens extérieurs. Table des matières. SECTION 1 Evaluation des liens extérieurs 54 2Module Evaluation des liens Table des matières SECTION 1 Evaluation des liens 54 53 Module 2 Section 1 Evaluation des liens Les domaines clés de sont les suivants : Relations avec les autres organisations

Plus en détail

Le Projet héros : authentifier l information en ligne

Le Projet héros : authentifier l information en ligne LEÇON Années scolaire : 4 e à 8 e année (4 e année à 2 e secondaire) Au sujet de l auteur : Matthew Johnson, Directeur de l éducation, HabiloMédias Durée : 2 à 3 heures, plus le temps de présentation (peut

Plus en détail

Thème 12: Généralités sur les fonctions

Thème 12: Généralités sur les fonctions GÉNÉRALITÉS SUR LES FONCTIONS 69 Thème 12: Généralités sur les fonctions 12.1 Introduction Qu est-ce qu une fonction? Une fonction est une sorte de "machine". On choisit dans un ensemble de départ A un

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104

DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104 CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES DOCUMENT DE RÉVISION MAT-4104 ÉLABORÉ PAR RICHARD ROUSSEAU, ENSEIGNANT EN MATHÉMATIQUES, CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES L ESCALE COMMISSION SCOLAIRE DE L AMIANTE MAI 005

Plus en détail

Les petits pas. Pour favoriser mon écoute. Où le placer dans la classe? Procédurier. Adapter les directives. Référentiel Présentation des travaux

Les petits pas. Pour favoriser mon écoute. Où le placer dans la classe? Procédurier. Adapter les directives. Référentiel Présentation des travaux Tombe facilement dans la lune (distraction interne) Compenser les déficits d attention des élèves ayant un TDAH : des moyens simples à proposer aux enseignants Line Massé Département de psychoéducation,

Plus en détail

Unité D : Placements. Demi-cours VI

Unité D : Placements. Demi-cours VI Unité D : Placements Demi-cours VI DEMI-COURS VI Unité D : Durée : Placements 12 heures Résultat d apprentissage général : Apprendre à connaître et à différencier les différents types de placements financiers

Plus en détail

Principes de mathématiques 12 SÉRIE DE PROBLÈMES. Septembre 2001. Student Assessment and Program Evaluation Branch

Principes de mathématiques 12 SÉRIE DE PROBLÈMES. Septembre 2001. Student Assessment and Program Evaluation Branch Principes de mathématiques 12 SÉRIE DE PROBLÈMES Septembre 2001 Student Assessment and Program Evaluation Branch REMERCIEMENTS Le Ministère de l Éducation tient à remercier chaleureusement les professionnels

Plus en détail

Sites web éducatifs et ressources en mathématiques

Sites web éducatifs et ressources en mathématiques Sites web éducatifs et ressources en mathématiques Exercices en ligne pour le primaire Calcul mental élémentaire : http://www.csaffluents.qc.ca/wlamen/tables-sous.html Problèmes de soustraction/addition

Plus en détail

Journal officiel des Communaut s europ ennes

Journal officiel des Communaut s europ ennes C 246/12 FR 6.8.98 Recommandation de la Banque centrale europ enne pour un r glement (CE) du Conseil concernant la collecte d informations statistiques par la banque centrale europ enne (98/C 246/08) (Pr

Plus en détail

Je fais le point 1. PrénoM :... Il y a... oiseaux. Guide de l enseignant p.64. Écris les nombres dictés. Écris les nombres effacés par Gribouille.

Je fais le point 1. PrénoM :... Il y a... oiseaux. Guide de l enseignant p.64. Écris les nombres dictés. Écris les nombres effacés par Gribouille. 1 Guide de l enseignant p.64 Écris les nombres dictés. Je fais le point 1 PrénoM :.... 2 Écris les nombres effacés par Gribouille. 2 20 1 4 11 10 1 16 1 3 Écris combien il y a d oiseaux. sur l image d

Plus en détail

Indications pour une progression au CM1 et au CM2

Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Objectif 1 Construire et utiliser de nouveaux nombres, plus précis que les entiers naturels pour mesurer les grandeurs continues. Introduction : Découvrir

Plus en détail

les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie

les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie Guide d installation d un escalier pour bricoleurs L escalier représente souvent

Plus en détail

Leempoels Valérie Ronchail Sarah ISPG. Scénario pédagogique en rapport avec les TIC Création d un livre de cuisine interactif

Leempoels Valérie Ronchail Sarah ISPG. Scénario pédagogique en rapport avec les TIC Création d un livre de cuisine interactif Leempoels Valérie Ronchail Sarah ISPG Scénario pédagogique en rapport avec les TIC Création d un livre de cuisine interactif Année scolaire : 2010-2011 Compétences spécifiques (n ) Compétences techniques

Plus en détail

Jouets nationaux. Une exposition dans la salle de classe - Explorez le site avec vos élèves. Activités pour les niveaux 4-6

Jouets nationaux. Une exposition dans la salle de classe - Explorez le site avec vos élèves. Activités pour les niveaux 4-6 Une exposition dans la salle de classe - Explorez le site avec vos élèves Activités pour les niveaux 4-6 Les activités de Le Canada au jeu! appuient les objectifs en matière d initiation aux médias à travers

Plus en détail

Priorités de calcul :

Priorités de calcul : EXERCICES DE REVISION POUR LE PASSAGE EN QUATRIEME : Priorités de calcul : Exercice 1 : Calcule en détaillant : A = 4 + 5 6 + 7 B = 6 3 + 5 C = 35 5 3 D = 6 7 + 8 E = 38 6 3 + 7 Exercice : Calcule en détaillant

Plus en détail

FONDEMENTS MATHÉMATIQUES 12 E ANNÉE. Mathématiques financières

FONDEMENTS MATHÉMATIQUES 12 E ANNÉE. Mathématiques financières FONDEMENTS MATHÉMATIQUES 12 E ANNÉE Mathématiques financières A1. Résoudre des problèmes comportant des intérêts composés dans la prise de décisions financières. [C, L, RP, T, V] Résultat d apprentissage

Plus en détail

Directives sur les relations avec les gouvernements de fait

Directives sur les relations avec les gouvernements de fait Directives sur les relations avec les gouvernements de fait Lors de sa 100ième session (septembre 2010), le Conseil d'administration, conformément à l'article 52 des Principes et critères en matière de

Plus en détail

GUIDE DE L ENSEIGNANT

GUIDE DE L ENSEIGNANT Au ménage! GUIDE DE L ENSEIGNANT 2010-2011 -1- Description de la situation d apprentissage Préparation Activité 1 À leur entrée en classe, les élèves découvrent quatre bouteilles sur le bureau de l enseignante

Plus en détail

Concertation des enseignants de mathématique de deuxième secondaire

Concertation des enseignants de mathématique de deuxième secondaire Concertation des enseignants de mathématique de deuxième secondaire 1- Explication du projet «ma chambre de rêve» MATH.- SECONDAIRE 2 Nombre de cours : 1 Date prévue : semaine du 15 au 17 avril 2009 Explication

Plus en détail

APPRENTISSAGE ET CERTIFICATION PROFESSIONNELLE

APPRENTISSAGE ET CERTIFICATION PROFESSIONNELLE APPRENTISSAGE ET CERTIFICATION PROFESSIONNELLE ÉVALUATION DES COMPÉTENCES ESSENTIELLES GUIDE D ÉTUDE POUR L ECE 10-0 Novembre 2010 1 Table des matières Page À propos de l évaluation des compétences essentielles

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

TRAIT D AMSTERDAM MODIFIANT LE TRAIT SUR L UNION EUROP ENNE, LES TRAIT S INSTITUANT LES COMMUNAUT S EUROP ENNES ET CERTAINS ACTES CONNEXES

TRAIT D AMSTERDAM MODIFIANT LE TRAIT SUR L UNION EUROP ENNE, LES TRAIT S INSTITUANT LES COMMUNAUT S EUROP ENNES ET CERTAINS ACTES CONNEXES TRAIT D AMSTERDAM MODIFIANT LE TRAIT SUR L UNION EUROP ENNE, LES TRAIT S INSTITUANT LES COMMUNAUT S EUROP ENNES ET CERTAINS ACTES CONNEXES AVIS AU LECTEUR La pr sente publication reproduit le texte du

Plus en détail

Thème 17: Optimisation

Thème 17: Optimisation OPTIMISATION 45 Thème 17: Optimisation Introduction : Dans la plupart des applications, les grandeurs physiques ou géométriques sont exprimées à l aide d une formule contenant une fonction. Il peut s agir

Plus en détail

GRATUIT. Guide Site Web. audio vidéo actualités Chat activités ressources

GRATUIT. Guide Site Web. audio vidéo actualités Chat activités ressources GRATUIT audio vidéo actualités Chat activités ressources Cher professeur Août 2010 Notre site Web en anglais est devenu très populaire parmi les professeurs et les élèves d Anglais Langue Etrangère depuis

Plus en détail

REGLEMENT COMPLET «JEU BONS PLANS ETUDIANTS EN PARTENARIAT AVEC NRJ Mobile»

REGLEMENT COMPLET «JEU BONS PLANS ETUDIANTS EN PARTENARIAT AVEC NRJ Mobile» REGLEMENT COMPLET «JEU BONS PLANS ETUDIANTS EN PARTENARIAT AVEC NRJ Mobile» ARTICLE 1 : SOCIÉTÉ ORGANISATRICE La société France QUICK SAS, société par actions simplifiée, au capital de 92 225 000, immatriculée

Plus en détail

RAPPORT QUINQUENNAL D APPLICATION DE LA LOI SUR LE COURTAGE IMMOBILIER

RAPPORT QUINQUENNAL D APPLICATION DE LA LOI SUR LE COURTAGE IMMOBILIER RAPPORT QUINQUENNAL D APPLICATION DE LA LOI SUR LE COURTAGE IMMOBILIER Mémoire présenté au Ministre des Finances du Québec Mai 2015 Conseil québécois de l ACCHA L Association Canadienne des Conseillers

Plus en détail

Les fonctions au collège. Sommaire

Les fonctions au collège. Sommaire Les fonctions au collège Sommaire I. Comment aborder la not ion de fonction au collège? II. Quelles activités pour mettre en place la notion de «fonction»? Activité n 1.- Émissions de CO2 en France métropolitaine

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSTRUCTION PARASISMIQUE (R.P.S 2002)

REGLEMENT DE CONSTRUCTION PARASISMIQUE (R.P.S 2002) Royaume du Maroc Ministè re de l Am énagement du Territoire, de l Urbanisme, de l Habitat et de l Environnement Secrétariat d É tat à l Habitat REGLEMENT DE CONSTRUCTION PARASISMIQUE (R.P.S 2002) (applicable

Plus en détail

DOCUMENT D'INFORMATION

DOCUMENT D'INFORMATION DOCUMENT D'INFORMATION ÉPREUVES UNIQUES Mathématique 436 068-436 de quatrième année du secondaire Mathématique 514 068-514 de cinquième année du secondaire Juin 2003 Août 2003 Janvier 2004 Ce document

Plus en détail

INTRODUCTION ET REMERCIEMENTS... 1

INTRODUCTION ET REMERCIEMENTS... 1 TABLE DES MATIE` RES INTRODUCTION ET REMERCIEMENTS........................... 1 Partie I. Information ge ne rale relative au cre dit hypothe caire réglemente en droit belge...............................................

Plus en détail

Grade 3. Mathematics. Student Booklet FRENCH IMMERSION. Spring 2013. Assessment of Reading, Writing and Mathematics, Primary Division

Grade 3. Mathematics. Student Booklet FRENCH IMMERSION. Spring 2013. Assessment of Reading, Writing and Mathematics, Primary Division Grade 3 Assessment of Reading, Writing and Mathematics, Primary Division Student Booklet Mathematics Spring 2013 RELEASED ASSESSMENT QUESTIONS FRENCH IMMERSION Beginning in 2013, EQAO will make approximately

Plus en détail

Formation des superviseurs de zone, des enquêteurs et des opérateurs de saisie

Formation des superviseurs de zone, des enquêteurs et des opérateurs de saisie 4 Formation des superviseurs de zone, des enquêteurs et des opérateurs de saisie Ce chapitre apporte des conseils pratiques sur la conduite d ateliers de formation pour les superviseurs de zone, les enquêteurs

Plus en détail

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée.

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée. ANALYSE 5 points Exercice 1 : Léonie souhaite acheter un lecteur MP3. Le prix affiché (49 ) dépasse largement la somme dont elle dispose. Elle décide donc d économiser régulièrement. Elle a relevé qu elle

Plus en détail

Ateliers «mobiles» en GS Initiés par Sylvie Benest

Ateliers «mobiles» en GS Initiés par Sylvie Benest Ateliers «mobiles» en GS Initiés par Sylvie Benest Professeure des écoles GS, école maternelle Suzanne Kleiber Circonscription de Tours-centre D un usage libre de Montessori initiative autonomie «Des tiroirs

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

math NOUVELLE ÉDITION Math pratique André Berlémont André Berlémont Bienvenue dans le monde des mathématiques! Cher(e) élève,

math NOUVELLE ÉDITION Math pratique André Berlémont André Berlémont Bienvenue dans le monde des mathématiques! Cher(e) élève, Grâce à ce livre, tu apprendras plein de choses sur les mathématiques. Plusieurs domaines sont présentés par ordre de difficulté, depuis les nombres jusqu aux traitements de données, en passant par les

Plus en détail

Complément d information concernant la fiche de concordance

Complément d information concernant la fiche de concordance Sommaire SAMEDI 0 DÉCEMBRE 20 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : La fiche de concordance pour le DAEU ; Page 2 Un rappel de cours

Plus en détail

B = A = B = A = B = A = B = A = Recopier sur la copie chaque expression numérique et la réponse exacte. Réponse A Réponse B Réponse C Solution

B = A = B = A = B = A = B = A = Recopier sur la copie chaque expression numérique et la réponse exacte. Réponse A Réponse B Réponse C Solution Q.C.M. Recopier sur la copie chaque expression numérique et la réponse exacte. Réponse A Réponse B Réponse C Solution Exercice 1 On considère les trois nombres A, B et C : 2 x (60 5 x 4 ²) (8 15) Calculer

Plus en détail

ÉVALUATION EN FIN DE CM1. Année scolaire 2014 2015 LIVRET DE L'ÉLÈVE MATHÉMATIQUES

ÉVALUATION EN FIN DE CM1. Année scolaire 2014 2015 LIVRET DE L'ÉLÈVE MATHÉMATIQUES ÉVALUATION EN FIN DE CM1 Année scolaire 2014 2015 LIVRET DE L'ÉLÈVE MATHÉMATIQUES NOM :....... Prénom :....... Né le :./../ École :............ Classe : Domaine Score de réussite NOMBRES ET CALCUL GÉOMÉTRIE

Plus en détail

Cours de Droit Commercial. Anné e 2000-2001 DROIT DES SOCIETES

Cours de Droit Commercial. Anné e 2000-2001 DROIT DES SOCIETES Cours de Anné e 2000-2001 2 nde PARTIE : 4 Titre 1 : Thé orie Gé né rale des Socié té s 4 Chapitre 1 : Le contrat de socié té 4 Section 1 : Les règles gé né rales de validité du contrat 4 I- Le consentement

Plus en détail