CRISE DES HYDROCARBURES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CRISE DES HYDROCARBURES"

Transcription

1 CRISE DES HYDROCARBURES -RETEX- DIRECCTE de Zone de Défense Ouest MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE

2 -11/10 au 15/10 DIRECCTE de Zone de Défense Ouest L Organisation de la DIRECCTE de Zone Un déploiement en deux temps Activation du réseau territorial des DIRECCTE via les CRIE des régions Basse Normandie, Centre, Pays de Loire, Haute Normandie et Pays de Loire Mise en relation avec les partenaires économiques : Consulaires, Experts Comptables, Medef, Syndicats professionnels du BTP, correspondants zonaux de la Grande Distribution Participation à distance aux audio-conférences des Zones de Défense avec le Cogic -Cellule Opérationnelle de Gestion Interministérielle de Crise- -18/10 au 03/11 Représentation physique de la DIRECCTE de Zone en COZ renforcé par le CRIE de la région Bretagne (Participation visio conférences, rédaction des synthèses..) La Direccte de Zone resserre son dispositif interne de crise Désignation d un référent, point d entrée unique, le chef du Pôle T, puis du pôle C Organisation dans la durée de la relève du CRIE sur la base du volontariat Mise en place d une organisation assurant la présence continue de la DIRECCTE

3 Les champs d intervention traités par le réseau de la DIRECCTE de Zone sur l impact économique de la crise - Le volet Travail L Organisation de la DIRECCTE de Zone Synthèse journalière des tableaux de bords des demandes de chômage partiels des entreprises sur la base des indications remontées des UT de la Zone. Approche réglementaire des dérogations à la durée légale du travail pour les entreprises de transport en liaison avec le Pôle T et la Direction générale du Travail. - Le volet Concurrence et Consommation Suivi en temps réel de l approvisionnement en carburants et denrées alimentaires dans la GMS en lien avec les correspondants zonaux des Enseignes et les DD(CS)PP. Contrôle des pratiques abusives des stations services sur le prix des carburants - Le volet Entreprises Suivi et alertes sur les entreprises prioritaires en liaison avec le Commissaire à la Ré industrialisation Echanges d informations avec les partenaires économiques territoriaux: Consulaires Experts-Comptables, Medef, Syndicats professionnels, Grande Distribution

4 Les points forts de la gestion de crise Au niveau de la ZONE DE DEFENSE Une coopération active au sein de l Etat major de Zone malgré une pression constante. l instauration d un esprit d équipe et de solidarité entre les représentants des Délégués ministériels de zone. La mise à disposition d appuis logistiques : ordinateurs, bureaux Au niveau de la DIRECCTE de Zone Une mobilisation croissante et active des DIRECCTE surtout en 2 ème semaine - Appropriation progressive par les UT de la gestion de crise dans un domaine peu familier - Bonne circulation de l information au sein de la DIRECCTE grâce à l organisation mise en place, au réseau des CRIE et aux outils internet. ( accès Orion ) La forte implication des acteurs économiques non institutionnels malgré des sollicitations multiples ( GMS, Fédérations, Experts comptables, Consulaires ) Une bonne articulation et collaboration DRFIP-DIRECCTE (Correspondants régionaux de sécurité économique -CRSE / CRIE).

5 Les points faibles de la gestion de crise Un sentiment de sur-mobilisation générale et de désordre dans la collecte d information entre les différents réseaux et niveaux d intervention Préfectures de Département, Zone de Défense, DIRECCTE et Administrations centrales. Le flottement ressenti entre les champs de compétence DREAL et DIRECCTE pour la distribution des carburants, surtout en début de période. Peu de retour immédiat sur le suivi des entreprises prioritaires ni sur les critères de sélection, générant un sentiment de frustration, notamment de la part des services territoriaux. Dans les premiers jours de la crise une mobilisation générale ralentie par: - l absence des CRIE des régions (en formation et séminaire) - La mise en action des UT difficile dans une structure en mutation Peu de visibilité en temps réel sur l action des services centraux

6 Les voies de progrès pour la DIRECCTE Mettre en place des outils et méthode : messagerie dédiée, boite à outils( intranet) cellule de crise, formation, ) Définir un point d entrée unique dans toutes les DIRECCTE de la Zone afin de mieux orienter les contacts entre les fédérations professionnelles et les services. Désigner un correspondant de sécurité économique en DIRECCTE de Zone, en appui du CRIE: Hugues Laprie, comme le prévoient l arrêté du 28 juillet 2010 et l instruction du HFDS n 198 du 10 novembre Améliorer le circuit de l information: transmission gestion de la confidentialité des informations.. les points de situation, Préparer un régime des astreintes spécifique à la «Gestion de crise».

7 MERCI DE VOTRE ATTENTION MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE

Le contrat de génération

Le contrat de génération Séminaire Italia Lavoro 30 mai 2013 Le contrat de génération Bruno Coquet Ministère du Travail, de l Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social Conseiller auprès de la Déléguée Générale

Plus en détail

PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES

PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES Groupe TMS (G - 3.1)------------------------------------------------------------- 2 «Créer un kit de sensibilisation aux TMS à destination des acteurs de prévention

Plus en détail

L économie solidaire. Un secteur et son contexte. 16 novembre 2010

L économie solidaire. Un secteur et son contexte. 16 novembre 2010 L économie solidaire «Une autre façon de concevoir l économie» Un secteur et son contexte 16 novembre 2010 1 Plan de la présentation 1. Economie solidaire au Luxembourg : Historique 2. Un document de référence

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne

Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne Convention de partenariat entre la zone de défense et de sécurité Ouest et le Mouvement des Entreprises de France de la région Bretagne entre l Etat, Ministère de la défense représenté par Monsieur le

Plus en détail

ARS Champagne-Ardenne Novembre 2013 C.DAUTUN Dr B.LACROIX

ARS Champagne-Ardenne Novembre 2013 C.DAUTUN Dr B.LACROIX ARS Champagne-Ardenne Novembre 2013 INHESJ C.DAUTUN Dr B.LACROIX 1 Sortie de crise 800 km 2 La crise a un côté «égoïste» : d abord s en sortir dans sa structure Mais chacun a les mêmes souhaits!! Comprendre

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN SYSTEME INTEGRE DE GESTION DE L INFORMATION SUR L EAU

MISE EN PLACE D UN SYSTEME INTEGRE DE GESTION DE L INFORMATION SUR L EAU MINISTERE DES RESSOURCES EN EAU ALGERIE MISE EN PLACE D UN SYSTEME INTEGRE DE GESTION DE L INFORMATION SUR L EAU R. Bouzakaria 1 SYSTEME INTEGRE DE GESTION DE L INFORMATION? Solution complète basée sur

Plus en détail

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule.

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. ANNEXE FICHE 10 : NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. I. MESURES PRISES AU NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE 1.

Plus en détail

L anticipation au service de l aide à la décision

L anticipation au service de l aide à la décision L anticipation au service de l aide à la décision Jean-Louis TERTIAN Adjoint du Coordonnateur ministériel à l intelligence économique Service de Coordination à l Intelligence Economique 2 octobre 2014

Plus en détail

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 0. Préambule THESAME centre de ressources de la région Rhône-Alpes,

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Observatoire régional des Circuits courts en PACA

Observatoire régional des Circuits courts en PACA Comité Régionale de l Alimentation 08 juillet 2015 Observatoire régional des Circuits courts en PACA Groupe «Restauration Hors Domicile de proximité» Historique Constats partagés autour de la thématique

Plus en détail

DISPOSITIFS DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ

DISPOSITIFS DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ DISPOSITIFS DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES EN DIFFICULTÉ Dossier de presse Lundi 10 février 2014 18h00 Amphitéâtre du centre de formation Pierre Cointreau de la CCI de Maine-et-Loire UN CONTEXTE ÉCONOMIQUE

Plus en détail

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles 1 Le maire face à la crise Sessions d information décentralisées des élus en Haute-Savoie Septembre / Octobre

Plus en détail

Portail d information Eaudoc. http://eaudoc.oieau.fr

Portail d information Eaudoc. http://eaudoc.oieau.fr Portail d information Eaudoc http://eaudoc.oieau.fr May Abirached - service documentation m.abirached@oieau.fr Statut et missions de L Office de l Eau Association loi 1901 reconnue d utilité publique Créé

Plus en détail

Processus d élaboration du contrat de ville et calendrier

Processus d élaboration du contrat de ville et calendrier Processus d élaboration du contrat de ville et calendrier Travail préparatoire interne à l État : Mise en place de l équipe interministérielle Constitution du point de vue de l État sur la situation des

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

Anticiper l'évolution des compétences pour ajuster les besoins en formation : Expérimentation d'une enquête qualitative participative

Anticiper l'évolution des compétences pour ajuster les besoins en formation : Expérimentation d'une enquête qualitative participative Anticiper l'évolution des compétences pour ajuster les besoins en formation : Expérimentation d'une enquête qualitative participative 18 mai 2011 14h Un projet mené dans le cadre du CPRDF GT 1 «Prospective

Plus en détail

SYNTHÈSE DES RENCONTRES RÉGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS BRETAGNE

SYNTHÈSE DES RENCONTRES RÉGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS BRETAGNE SYNTHÈSE DES RENCONTRES RÉGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS BRETAGNE 1 REGION BRETAGNE : Nombre d entreprises : 4 000 dont PME (

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Séminaire animateurs AESN Avril 2011

Séminaire animateurs AESN Avril 2011 Séminaire animateurs AESN Avril 2011 Retour d expérience Le SAGE «Aisne Vesle Suippe» B. NIVOY Déroulement 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Janvier AP définissant périmètre Juin AP composant CLE

Plus en détail

AU CŒUR RÈGLES DU JEU. C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme

AU CŒUR RÈGLES DU JEU. C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme RÈGLES DU JEU C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme Présentation et règles du jeu de cartes «La cohésion sociale au cœur du développement durable» Un jeu pour travailler ensemble sur

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Une présentation sera faite en séance, s appuyant sur le support documentaire produit en annexe.

Une présentation sera faite en séance, s appuyant sur le support documentaire produit en annexe. Déploiement de la démarche «industrielle» de réduction de la vulnérabilité aux inondations des activités économiques du bassin de la Loire et ses affluents Une présentation sera faite en séance, s appuyant

Plus en détail

Programme National pour la Sécurité des Patients

Programme National pour la Sécurité des Patients Programme National pour la Sécurité des Patients Isabelle Martin Marie-France Angelini Tibert Cellule de coordination des vigilances et des risques liés aux soins Nathalie Lugagne Delpon responsable pôle

Plus en détail

Plan d action partagé pour le développement de l alternance en Ile-de-France

Plan d action partagé pour le développement de l alternance en Ile-de-France Plan d action partagé pour le développement de l alternance en Ile-de-France 1 Un contexte de mobilisation partagée Un objectif partagé de porter à 500 000 au niveau national le nombre d apprentis à l

Plus en détail

PREVIRISQ le 23 septembre 2010

PREVIRISQ le 23 septembre 2010 PREVIRISQ le 23 septembre 2010 Le risque inondation type crue 1910 sur les réseaux de distribution d électricité d Ile de France Contenu de la présentation Conséquences d une inondation Mesures préventives

Plus en détail

Le soutien aux entreprises par la DRFIP

Le soutien aux entreprises par la DRFIP Le soutien aux entreprises par la DRFIP Mutécos Arras - 22 juin 2011 Christian RATEL Administrateur Général des Finances Publiques Directeur Régional des Finances Publiques du Nord - Pas-de-Calais et du

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

ENSOSP le 13/02/2014 1

ENSOSP le 13/02/2014 1 ENSOSP le 13/02/2014 1 «Le satellite comme vecteur de communication et de transfert d images» ENSOSP le 13/02/2014 2 PLAN 1. Introduction (DGSCGC) 2. Apport des solutions satellites (CNES) 3. Le service

Plus en détail

Bloc territorial communes /communauté comment organiser les synergies?

Bloc territorial communes /communauté comment organiser les synergies? Bloc territorial communes /communauté comment organiser les synergies? Mutualisations, territorialisation et plateforme de services aux communes claire.vigeant@chora.fr CHÔRA CONSEIL, 6 rue du 8 mai 1945,

Plus en détail

Présentation Cellule opérationnelle d Intelligence Economique ADIT / CGPME Seine-Saint-Denis. 04 avril 2012

Présentation Cellule opérationnelle d Intelligence Economique ADIT / CGPME Seine-Saint-Denis. 04 avril 2012 Présentation Cellule opérationnelle d Intelligence Economique ADIT / CGPME Seine-Saint-Denis 04 avril 2012 1 Cellule opérationnelle d intelligence économique Les intervenants : Avec le soutien : En partenariat

Plus en détail

Journée Innovation Nutritionnelle. 9 mai 2012

Journée Innovation Nutritionnelle. 9 mai 2012 Journée Innovation Nutritionnelle 9 mai 2012 1 Qui sommes-nous? Association Régionale pour le Développement des Industries Alimentaires d Aquitaine Organisation professionnelle représentative des industries

Plus en détail

Stéphanie HUDIN - Fédération des Conservatoires d espaces naturels ; Lucien MAMAN Agence de l eau Loire- Bretagne ; Roland MATRAT DREAL Pays de la

Stéphanie HUDIN - Fédération des Conservatoires d espaces naturels ; Lucien MAMAN Agence de l eau Loire- Bretagne ; Roland MATRAT DREAL Pays de la Exemple de stratégie territoriale et d organisation locale en métropole le cas du bassin Loire-Bretagne Coordinateur : Stéphanie HUDIN - Fédération des Conservatoires d espaces naturels ; Lucien MAMAN

Plus en détail

CMAIS. Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique. L Intelligence au service de l information G I IT E R RA IG E N C E S N N

CMAIS. Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique. L Intelligence au service de l information G I IT E R RA IG E N C E S N N T A TR CO M PA G I Q U G I T LL IT R RA IG C S MD D A T A LY S D I CMAIS Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique L Intelligence au service de l information www.cmais-strat.com

Plus en détail

Séminaire du LCSQA : «Épisodes de pollution et mesures d urgence»

Séminaire du LCSQA : «Épisodes de pollution et mesures d urgence» Séminaire du LCSQA : «Épisodes de pollution et mesures d urgence» Communication nationale : quels acteurs et dans quelles conditions? Intervenant : Éric DODEMAND Service : DGEC/BQA Date : 22 mai 2014 Ministère

Plus en détail

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE U n i v e r s i t é d e l a M é d i t e r r a n é e F a c u l t é d e s S c i e n c e s E c o n o m i q u e s e t d e G e s t i o n M a s t e r E c o n o m i e, P o l i t i q u e e t G e s t i o n P u

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ADMINISTRATION

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ADMINISTRATION ADMINISTRATION ADMINISTRATION GÉNÉRALE MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Secrétariat

Plus en détail

9 ème Séminaire FRATEL

9 ème Séminaire FRATEL 9 ème Séminaire FRATEL 3 & 4 avril 2012 Le déploiement de la fibre optique Table ronde 2 Quelle mutualisation du génie civil et des infrastructures en France? Jérôme Coutant Membre du Collège de l ARCEP

Plus en détail

Les grands axes du Programme National pour l Alimentation

Les grands axes du Programme National pour l Alimentation Les grands axes du Programme National pour l Alimentation Une politique publique de l'alimentation Art.L.230-1. du code rural : La politique publique de l'alimentation vise à assurer à la population l'accès,

Plus en détail

AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012

AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012 université de Nantes AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012 cnam SOMMAIRE 1. Présentation 2. Mutualisation? 3. La nouvelle offre 4. Quelques

Plus en détail

Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique

Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique CMAIS - L intelligence au service de l informa on Veille Conseil Stratégie E-Réputaon Communicaon Geson des risques www.cmais-strat.com

Plus en détail

Agent comptable. Référentiels métier des personnels d encadrement. des établissements publics d'enseignement supérieur.

Agent comptable. Référentiels métier des personnels d encadrement. des établissements publics d'enseignement supérieur. Référentiels métier des personnels d encadrement des établissements publics d'enseignement supérieur et de recherche Agent comptable Sous-direction de la gestion prévisionnelle et des missions de l encadrement

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Lutte contre les fraudes : les résultats en Corrèze. Lundi 14 avril 2014 à 14 h 30 Préfecture de la Corrèze Salle Brune

DOSSIER DE PRESSE. Lutte contre les fraudes : les résultats en Corrèze. Lundi 14 avril 2014 à 14 h 30 Préfecture de la Corrèze Salle Brune Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE Lutte contre les fraudes : les résultats en Corrèze Lundi 14 avril 2014 à 14 h 30 Préfecture

Plus en détail

PROCESSUS INTERFACE «BUSINESS FRANCE» (COSPE)

PROCESSUS INTERFACE «BUSINESS FRANCE» (COSPE) Données d entrée du processus : Fiches projet business France, conf /call nationale hebdomadaire PROCESSUS INTERFACE «BUSINESS FRANCE» (COSPE) 1 2 3 Etude des fiches projets «Business France», avec pré-analyse

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances

La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France. Ministère de l Economie et des Finances La réforme du contrôle interne et de l audit interne dans les administrations d Etat en France Séminaire des 12 et 13 février 2013 Danièle LAJOUMARD, Inspecteur général des Finances C.I.A (Certified Internal

Plus en détail

Communication et organisation : les nouveautés 2013

Communication et organisation : les nouveautés 2013 Table ronde : Les relais de l IDRRIM apportés aux ingénieurs territoriaux Communication et organisation : les nouveautés 2013 Laurianne Rossi, Responsable "Communication et Diffusion des connaissances"

Plus en détail

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021

Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Plan de gestion des risques d inondation Rhin Meuse Cycle de gestion 2016 2021 Le PGRI D où vient il? A quoi sert il? Comment ça se présente? Qui l élabore? Qui le met en œuvre? Qu est ce que ça change?

Plus en détail

CNAM-TS. Constitution et mise en place d une équipe sécurité

CNAM-TS. Constitution et mise en place d une équipe sécurité CNAM-TS Couverture Constitution et mise en place d une équipe sécurité La CNAM-TS en quelques chiffres 70 % des remboursements maladie des assurés sociaux + de 120 Milliards de remboursements / an 150

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE L'ETAT

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE L'ETAT PREFECTURE DES BOUCHES-DU-RHONE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE L'ETAT N : 2010-138 du 10/12/2010 SERVICE REGIONAL ET DEPARTEMENTAL DE LA DOCUMENTATION SOMMAIRE EMZ13... 3 DDSP... 3 Secrétariat...

Plus en détail

Une offre de services des Experts-Comptables

Une offre de services des Experts-Comptables Quel est le meilleur statut pour mon COMMENT ABORDER projet? SA CREATION D ENTREPRISE : L EXPERT-COMPTABLE VOUS AIDE A BIEN DEMARRER Animé par : Sophie BERNADAC Animé Loïc par PLESSIS Régis MORENNE Une

Plus en détail

Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj

Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj Eunice PEDRO FANOU Chef Service Informatique Juillet 2012 1 Plan Contexte Quels types d informations Où en sommes nous? Difficultés

Plus en détail

- VISION DE LA CEDEAO -

- VISION DE LA CEDEAO - STOCK REGIONAL DE SECURITE ALIMENTAIRE - VISION DE LA CEDEAO - Dakar, 3-5 octobre 2011 Dr. Rui Silva Plan de Presentation Instruments Objectifs Articulation avec ECOWAP Approche de la CEDEAO Principes

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

Le Commissaire au Redressement productif

Le Commissaire au Redressement productif Le Commissaire au Redressement productif Monsieur El Houcine OUARRAOU Présentation aux Elus de l Orne Pôle Universitaire de Montfoulon 19 juin 2014 1 Contexte économique (1/2) Le ralentissement économique

Plus en détail

«Pack Sérénité RH» Sage Paie & RH i7 Préparez-vous à la DSN

«Pack Sérénité RH» Sage Paie & RH i7 Préparez-vous à la DSN Optimiser la gestion de la paie et des ressources humaines. Anticipez dès maintenant la DSN Contexte légal Le 1 er janvier 2016, la Déclaration Sociale Nominative, ou DSN, apportera aux entreprises françaises

Plus en détail

bénéficiaires du RSA Magda Tomasini - Drees 13 février 2012

bénéficiaires du RSA Magda Tomasini - Drees 13 février 2012 Oi Orientation ti et accompagnement des bénéficiaires du RSA Magda Tomasini - Drees 13 février 2012 Le Revenu de solidarité active Loi du 1er décembre 2008 généralise é le revenu de solidarité ité active

Plus en détail

La DSN Déclaration Sociale Nominative Nathalie Le MENSEC

La DSN Déclaration Sociale Nominative Nathalie Le MENSEC La DSN Déclaration Sociale Nominative Nathalie Le MENSEC Présentation Le Cadre légal Le Calendrier et échéances Le déploiement, la mise en œuvre www.jedeclare.com La plateforme de dématérialisation des

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations nos métiers Optimisation des Politiques RH Améliorer la performance de l entreprise par l optimisation des Ressources Humaines Accompagnement des réorganisations Mieux guider les entreprises dans la gestion

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Si on parlait performance par la qualité

Si on parlait performance par la qualité Si on parlait performance par la qualité Programme Qualité Progressive Salon de l Industrie Nantes le 19 mars 2014 Jean-Claude CHARRIER La qualité en France La qualité au 7 ème rang des valeurs des entreprises

Plus en détail

Les Co-mobiles. Manager ses déplacements. Arnaud GUIHARD, CCI de Maine et Loire

Les Co-mobiles. Manager ses déplacements. Arnaud GUIHARD, CCI de Maine et Loire Arnaud GUIHARD, CCI de Maine et Loire 1 Qu est-ce qu un PDE? Etat des lieux et enjeux Environnement 26% des émissions de GES en France sont dus aux transports Réduire de 20% les émissions de CO2 d ici

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

Présentation du SILL 2015 Enjeux et objectifs RMLL BEAUVAIS 8 juillet 2015

Présentation du SILL 2015 Enjeux et objectifs RMLL BEAUVAIS 8 juillet 2015 Présentation du SILL 2015 Enjeux et objectifs RMLL BEAUVAIS 8 juillet 2015 Antoine CAO 1 Usage du logiciel libre dans l administration Pour répondre aux besoins métiers, le logiciel libre doit être considéré

Plus en détail

Nouvelle ère économique

Nouvelle ère économique Nouvelle ère économique Conférence de la Jeune Chambre Economique Espace François Mitterrand 16 avril 2015 1 Le contexte Diagnostic territorial réalisé dans le cadre de la candidature du Bergeracois au

Plus en détail

Actualité du CSFR automobile 30 janvier 2013

Actualité du CSFR automobile 30 janvier 2013 Actualité du CSFR automobile 30 janvier 2013 Laurent Vilboeuf Directeur Direction Régionale des Entreprises de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'emploi Actualité du CSFR automobile

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Valorisez vos produits agroalimentaires avec la marque collective «So Goût» portée par le Réseau Gesat 1 Sommaire Pourquoi avoir créé la marque «So Goût»? Quels sont les

Plus en détail

Action locale sud-mayenne pour l emploi Visite de l entreprise Fonlupt. Ballots

Action locale sud-mayenne pour l emploi Visite de l entreprise Fonlupt. Ballots Action locale sud-mayenne pour l emploi Visite de l entreprise Fonlupt Ballots DOSSIER DE PRESSE 5 février 2015 Contact presse Service départemental de veille et de communication interministérielle Christèle

Plus en détail

Séminaire de lancement RH PME

Séminaire de lancement RH PME Séminaire de lancement RH PME Mercredi 27 mars 2013 Maison des Entreprises de l Ouest Lyonnais Eléments d Introduction Répondre aux attentes RH recueillies à l échelle du territoire dans le cadre du projet

Plus en détail

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais Offres et besoins de formations : les Vers une définition concertée des enjeux de développement des formations professionnelles en région Nord-pas de Calais Région Nord-Pas de Calais Mission d Appui aux

Plus en détail

Altaïr Conseil Conseil en organisation et en gestion des risques et crises

Altaïr Conseil Conseil en organisation et en gestion des risques et crises Altaïr Conseil Conseil en organisation et en gestion des risques et crises Se préparer à la gestion de crise Plan de crise, formation, simulation et assistance Bruno GOUREVITCH Président bruno.gourevitch@altairconseil.fr

Plus en détail

Les missions de l expert-comptable dans le dispositif «Créer, accompagner la jeune entreprise»

Les missions de l expert-comptable dans le dispositif «Créer, accompagner la jeune entreprise» Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 14-15 octobre 2010 - Parc Expo RENNES Aéroport - Bruz Les missions de l expert-comptable dans le dispositif «Créer, accompagner la jeune entreprise»

Plus en détail

Plan d actions «Gérer la crise C est. anticiper la reprise»

Plan d actions «Gérer la crise C est. anticiper la reprise» Plan d actions «Gérer la crise C est anticiper la reprise» 1 Préambule La décélération de l activité économique observée en 2008 s est approfondie en 2009, les principaux indicateurs sont au rouge. Chômage

Plus en détail

Bretagne Mobilité Augmentée, un projet de 3 ans soutenu par l Ademe dans le cadre des Investissements d Avenir

Bretagne Mobilité Augmentée, un projet de 3 ans soutenu par l Ademe dans le cadre des Investissements d Avenir Bretagne Mobilité Augmentée, un projet de 3 ans soutenu par l Ademe dans le cadre des Investissements d Avenir Une approche dynamique de l intelligence collaborative pour la mobilité durable BMA, activateur

Plus en détail

SIGNATURE du. CONTRAT de VILLE. Carmausin-Ségala

SIGNATURE du. CONTRAT de VILLE. Carmausin-Ségala Le 8 juillet 2015 SIGNATURE du CONTRAT de VILLE Carmausin-Ségala Le Contrat de Ville 2015-2020 de la Communauté de Communes Carmausin-Ségala sera signé le vendredi 17 juillet 2015 à 11h Salle de l Orangerie

Plus en détail

Projet numérique départemental 2012-2013

Projet numérique départemental 2012-2013 Projet numérique départemental 2012-2013 Rappels sur le projet numérique départemental Le projet numérique académique est articulé avec les ambitions du projet académique dont il reprend les objectifs.

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Groupe Sup de Co Montpellier Business School

Groupe Sup de Co Montpellier Business School - STRAT INNOV LR Présentation du projet pilote 2013-2014 aux institutionnels v1.01 (Juillet 2013) Groupe Sup de Co Montpellier Business School Note préliminaire : Cette présentation est destinée aux institutionnels

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI Le 7 septembre 2012 Contact : ministère du Travail, de l emploi, de la formation professionnelle

Plus en détail

Séminaire IRSN - ANCCLI

Séminaire IRSN - ANCCLI Séminaire IRSN - ANCCLI Séminaire du 14/09/2011 La gestion de crise Sommaire de la présentation Sommaire Missions de l IRSN en cas de crise nucléaire Les premiers enseignements de l accident de Fukushima

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à :

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à : INTRODUCTION La présente doctrine d emploi a pour objet de préciser les missions et le positionnement des assistants régionaux à la médecine de prévention (ARMP). Les ARMP participent à l'amélioration

Plus en détail

Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics?

Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics? Comment la MNT s engage dans la réduction des risques professionnels avec les employeurs publics? Julie BURSON-Pôle Prévention et Action Sociale LA MNT 1ère mutuelle de la fonction publique territoriale

Plus en détail

- ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel. Acheteurs de l Etat, établissements publics, collectivités locales, hôpitaux

- ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel. Acheteurs de l Etat, établissements publics, collectivités locales, hôpitaux - ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel Les Achats doivent cultiver l idée que tout besoin peut donner lieu à une recherche d innovation Acheteurs de l Etat, établissements publics,

Plus en détail

Dispositif d'accompagnement

Dispositif d'accompagnement PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Direction régionale des s, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de Poitou-Charentes Pôle 3E Service développement économique-innovationentreprises

Plus en détail

Direction Générale du Travail

Direction Générale du Travail Évolutions des dispositions réglementaires relatives à la personnes compétentes en radioprotection (PCR) Thierry LAHAYE Chef du pôle risques physiques en milieu de travail à la direction générale du travail

Plus en détail

Intégrer l écoconception dans son organisation 5 ème étape: Communication

Intégrer l écoconception dans son organisation 5 ème étape: Communication Intégrer l écoconception dans son organisation 5 ème étape: Communication Quelles possibilités de communication externe? A destination des consommateurs (B2C) Concerne exclusivement les produits Expérimentation

Plus en détail

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015

D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 D. I.U. Gestionnaire de cas 1 er avril 2015 Claire ASTIER Pilote MAIA Paris Est 1 En2009,MAIAinitiéedansle PlannationalAlzheimer:unemaladiequitouche toutes les dimensions de la «santé» (OMS) où les réponses

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels ACCIDENTS DU TRAVAIL & MALADIES PROFESSIONNELLES A vos côtés pour gérer vos risques professionnels est le partenaire de votre entreprise en cas d accidents du travail et de maladies professionnelles Un

Plus en détail

Le Dossier Patient Informatisé

Le Dossier Patient Informatisé Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les

Plus en détail

Table Ronde GPEC. La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences. une négociation au service de la sécurisation des parcours professionnels

Table Ronde GPEC. La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences. une négociation au service de la sécurisation des parcours professionnels Table Ronde GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences une négociation au service de la sécurisation des parcours professionnels GPEC 1 Notions de compétence et d emploi Compétence :

Plus en détail

Retour questionnaire État des lieux et besoins d appui. Constat quantitatif. Le contenu du questionnaire

Retour questionnaire État des lieux et besoins d appui. Constat quantitatif. Le contenu du questionnaire Retour questionnaire État des lieux et besoins d appui ATELIERS REGIONAUX DE L ORIENTATION Atelier 6 : Diagnostic et GPEC sur l espace territorial 23 NOVEMBRE 2010 Constat quantitatif 10 réponses sur 42

Plus en détail

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux...

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Directions Financières dirigeants d entreprise fonds d investissement Avocats, mandataires & liquidateurs judiciaires Notre mission Répondre

Plus en détail