Dossier de presse. vendredi 19 septembre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier de presse. vendredi 19 septembre 2014"

Transcription

1 Dossier de presse vendredi 19 septembre Les chiffres nationaux et locaux (source Orpi) (P2/3) -Les résultats de l enquête Ipsos/Orpi «Qui tient les rênes du marché immobilier?» p4/5 - Les propositions Orpi pour relancer le marché (p5) -Présentation des "Engagements Réussite Orpi» (p6) Le GIE ORPI Côte d Azur compte 70 agences dans le département des Alpes-Maritimes, regroupées sous la même enseigne ORPI, solutions immobilières. Sur la Côte d Azur, plus de 1 vente sur 7 est réalisée par une agence ORPI. Ce réseau commercial, unique par sa structure en forme de coopérative, s appuie sur un fichier commun à tous les membres du réseau, un réseau maillé en cinq zones, un portail internet orpi.com, n 1 des sites professionnels de l immobilier, une application iphone de localisation des biens en vente, unique en France. Jacques AGID, Président du GIE ORPI Côte d azur a réuni la presse afin de présenter l activité des 70 agences du réseau ORPI Côte d Azur pour les 8 premiers mois de 2014, présenter les chiffres du réseau Orpi au niveau national, Les résultats de l enquête Ipsos/Orpi «Qui tient les rênes du marché immobilier?», les propositions Orpi pour relancer le marché, et les "Engagements Réussite Orpi». Contact presse Nadine BAUER GIE ORPI Côte d Azur : Jacques Agid tel

2 MARCHE NATIONAL «Bloqué», «au point mort», «ralenti» la rentrée du marché immobilier français s annonce morose selon ORPI! Depuis janvier 2014 : - Le volume national de transactions a baissé de 10,5% (entre le premier et le deuxième trimestre 2014) - Les délais de vente passent la barre des 100 jours - Le délai de signature de l avant-contrat est passé de moins d une semaine à plusieurs semaines Depuis le début de l année, le marché immobilier est déboussolé : malgré des taux de crédit immobilier historiquement bas, les Français restent dubitatifs face à la pierre. Les chiffres viennent d ailleurs confirmer la tendance : depuis janvier, le nombre de ventes dans l ancien a reculé de 10,5%. En cette rentrée immobilière, ORPI, 1er réseau immobilier en France avec près de points de vente, fait le point sur un marché qui s enlise et tire la sonnette d alarme. Des délais qui s allongent Le premier indice du blocage du marché est lisible dans l augmentation significative des délais. Les délais moyens de vente s allongent encore pour passer la barre des 100 jours sur les 6 premiers mois de L état de santé du marché immobilier est également révélé par le délai de concrétisation des ventes. Entre le début avril et aujourd hui, celui-ci est passé de moins de 7 jours à plusieurs semaines, du fait du nombre croissant de documents à rassembler pour la signature d un avant-contrat de vente de bien en copropriété. Or, si le délai de concrétisation de la vente augmente, le vendeur qui est aussi un acheteur voit son délai de rachat s allonger d autant. En conséquence, à la perte de recette fiscale s ajoute une perte de volume, et des effets mécaniques vont certainement à court terme contraindre un peu plus un marché déjà bien pâle. Un accès à la propriété difficile malgré des taux de crédit bas Les taux de crédit sont exceptionnellement bas : en août, ils se négocient à 2,59% en moyenne (hors assurance) contre 2,82% en janvier. Pourtant, cela ne favorise pas les ventes et le marché reste grippé, car les conditions d octroi de ces crédits sont difficiles. Les primo-accédants et les ménages les plus modestes sont écartés et les biens de moins bonne qualité restent sur le marché faute d acquéreurs. En conséquence, les prix se maintiennent : + 0,5% pour les appartements et +2,7% pour les maisons en moyenne sur les prix de vente sur les 8 premiers mois de l année. Cette difficulté d accession à la propriété entraîne une explosion des demandes de location. Sur les demandes adressées par les internautes concernant la location ont augmenté de plus de 50% sur le premier semestre 2014, quand les demandes de transaction sont à -7%. Avec plus de 2 millions de visiteurs par mois sur le site Orpi, nous pouvons sans risque affirmer que cette évolution est révélatrice d une vraie tendance. Des vendeurs plus réalistes mais pas de déblocage pour autant! Confrontés à l enlisement du marché, les vendeurs s efforcent de baisser leurs prix ; mais les ventes ne redémarrent toujours pas. Alors qu en septembre 2013, on constatait en moyenne un différentiel de 5,3% entre le prix de mise en vente et le prix final de vente d un appartement, en septembre 2014, cet écart s est réduit à 3,7%. Le constat est identique sur les ventes de maisons, où l écart prix de mise en vente/prix de vente final est passé de 5,9 à 4,5%. 2

3 Une urgence : simplifier et fluidifier le process de vente Face à cet état des lieux préoccupant, Jacques Agid tire la sonnette d alarme : «Chez ORPI, nous pensons que sans une intervention rapide et la mise en place de mesures concrètes, le marché va continuer à s enliser, d autant que le contexte est particulièrement défavorable à un déblocage : on n a jamais aussi peu construit qu en ce moment.» Les mesures se sont révélées contre-productives et en enlisant le marché ont pénalisé acquéreurs, vendeurs et professionnels. Afin d enrayer le phénomène, il y a urgence absolue à prendre des mesures très concrètes et pédagogiques pour redonner confiance aux acheteurs et permettre à la profesion de trouver des solutions. L activité au premier semestre 2014 dans le GIE ORPI Côte d Azur Du 1 ier janvier au 31 Août 2014, 988 ventes ont été réalisées par les agences du Gie Orpi Côte d Azur, soit une hausse de 5% par rapport à la même période de Les secteurs de Nice et Cannes sont en hausse, Cagnes est stable et Antibes est en baisse. Le GIE ORPI Côte d Azur représente plus de 1 vente sur 7 du marché immobilier azuréen, ce qui en fait le leader incontournable. A noter au sujet de la tendance azuréenne, ORPI a pu réaliser une extraction de son fichier commun (seul réseau à en posséder un) pour la ville de Nice. Il y est constaté là aussi, une hausse du nombre de ventes de 5%. Mais aussi un prix au m2 stable, avec seulement 0,6% de baisse. D autres chiffres vous seront communiqués lors de la conférence. 3

4 «Qui peut débloquer le marché immobilier?» Une étude exclusive réalisée en collaboration avec Ipsos Un double constat : pour près d 1 Français sur 2, les banques ont le pouvoir de débloquer le marché immobilier pour près de 6 Français sur 10, l agent immobilier est l acteur le plus à même de leur fournir des informations fiables sur le marché de l immobilier Banques, agents immobiliers, acheteurs, vendeurs, Gouvernement Alors que le marché immobilier est au point mort et nonobstant les récentes annonces du gouvernement, quel est l acteur le plus à même de débloquer la situation selon les Français? En collaboration avec l institut d études et d opinion Ipsos, ORPI, 1er réseau immobilier en France, a interrogé les Français sur leur perception des forces en présence sur le marché immobilier; en creux, se dessinent les rapports qu ils entretiennent avec ceux qui font le marché et leurs attentes envers eux. Les résultats, parfois surprenants, mettent en lumière la grande influence des banques, et soulignent l expertise des agents immobiliers. Qui peut débloquer le marché? 63% des acheteurs affirment que ce sont les banques qui pourront les faire accéder à la propriété Selon les Français, les banques tiennent les cordons de la bourse : ce sont elles qui ont le plus d influence sur le marché de l immobilier (pour 49% des sondés), qui sont le mieux placées pour favoriser l accession à la propriété (pour 63% des acheteurs potentiels) et le plus à même de permettre aux locataires l accès au logement (pour 50% d entre eux). Les banques sont d ailleurs considérées comme étant les plus à même de débloquer le marché immobilier pour 45% des Français, devant le Gouvernement (34%) ou encore les vendeurs (9%). Les sondés leur reprochent néanmoins d user de plus en plus de ce pouvoir en étant particulièrement exigeantes et sélectives dans l attribution de crédits : c est là leur principale faiblesse pour 59% d entre eux. Agent immobilier : une relation de confiance et de proximité 57% des Français affirment que les agents immobiliers sont les plus à même de leur fournir des informations fiables sur le marché, loin devant tous les autres acteurs qui évoluent autour de 10%. 30% des Français pensent également qu ils sont les mieux placés pour défendre leurs intérêts en matière d immobilier devant le gouvernement qui rassemble 26% des suffrages. Cela dénote une vraie confiance dans l agent immobilier : celui-ci est apprécié en tant qu acteur de proximité, par opposition au gouvernement dont 54% des sondés jugent qu il est trop éloigné de la réalité du terrain. Les sondés plébiscitent également chez les agents immobiliers leur capacité à guider les clients dans leurs projets immobiliers et leur maîtrise du marché, pour respectivement 37 et 30% d entre eux. Les qualités professionnelles des agents immobiliers sont donc reconnues ; mais les Français pointent toutefois du doigt leurs honoraires, qu ils considèrent comme trop élevés à 60%. Des attentes paradoxales vis-à-vis des pouvoirs publics 15% seulement des sondés pensent qu avoir le pouvoir sur l immobilier, c est faire des propositions de lois, et le gouvernement n est que le 2ème acteur avancé pour sa capacité à débloquer le marché. Couple acheteurs / vendeurs : quel rôle véritable sur le marché immobilier? Enseignement surprenant : alors qu on parle beaucoup du rapport de force entre acheteurs et vendeurs, il peine à ressortir dans les résultats de l enquête. Ainsi, les Français considèrent que les vendeurs ont seulement 7% d influence sur le marché de l immobilier, contre 14% pour les acheteurs. Les uns comme les autres se révèlent soumis à de nombreuses faiblesses et forces extérieures qui limitent leur influence. 4

5 Si les acheteurs ont le pouvoir de conclure ou non les transactions pour 54% des Français, ils restent dépendants des banques pour 61% d entre eux. De même, si les vendeurs ont, en théorie, la capacité de débloquer le marché en vendant leur bien au juste prix pour 34% des Français, ils auraient en fait tendance à surévaluer leurs biens immobiliers ; c est une idée que partagent 50% des répondants. Pourtant, ORPI révèle une donnée qui illustre l évolution et la détente de ce rapport de force entre acheteurs et vendeurs : l écart entre prix de mise en vente et prix de vente est en baisse. Entre septembre 2013 et septembre 2014, le différentiel est passé de 5,3% à 3,7% pour les appartements et de 5,9% à 4,5% pour les maisons. Débloquer le marché : les solutions à court terme d ORPI Face à ce constat de l enlisement du secteur, le nouveau gouvernement Valls a fait du logement l une de ses priorités : le 29 août, le Premier Ministre a lancé des mesures en faveur notamment de la construction. Pour Jacques Agid, «Ces mesures vont dans le bon sens, celui du pragmatisme et de la volonté d agir. Un regret cependant : elles s orientent exclusivement vers le neuf et de ce fait ne pourront engendrer de déblocage rapide. Nous avons besoin de clarté, de stabilité : finissons-en avec les annonces à répétition, de continuité avec engagements à la clé et de simplicité, pour une compréhension et une adhésion sans réserve. Les professionnels, rassemblés aujourd hui au sein du CNTGI (Conseil National de la Transaction et de la Gestion Immobilières) sont prêts à avancer dans ce sens avec les pouvoirs publics. Chez ORPI, nous pensons que des solutions simples peuvent être mises en oeuvre immédiatement pour un effet à court terme : Simplifier et alléger certaines contraintes de la loi ALUR telles que les informations à fournir aux acquéreurs en copropriété à l avant-contrat Etendre le PTZ à tout le marché de l ancien sous conditions Revoir le système d imposition des plus values et de manière plus globale, la fiscalité du logement Encourager l investissement locatif privé et créer un véritable statut du bailleur privé Réduire les droits de mutatio Et pourquoi ne pas exonérer de droits de succession les acquéreurs de logements qui investiront dans les deux prochaines années, comme l a suggéré Jacques Attali?» 5

6 Les «Engagements Réussite» d ORPI «L enquête montre que seulement 1 Français sur 3 a un projet d achat et 1 propriétaire sur 4 un projet de vente. La reprise du marché immobilier n est donc toujours pas à l ordre du jour : le déséquilibre entre l offre et la demande s accentue, le marché reste grippé et les frustrations des clients s accumulent. Confrontés à cette réalité du marché, nous sommes chez ORPI très à l écoute de nos clients, et nous nous efforçons de mettre en place des opérations pour agir à notre niveau, en attendant un déblocage global du marché. C est donc dans la continuité de nos efforts pour faciliter la réalisation des projets immobiliers de nos clients que nous lançons les Engagements Réussite», explique Bernard Cadeau. 4 Engagements pour 4 besoins clés L expérience et l écoute ont permis à ORPI de mettre en lumière les 4 attentes clés des clients qui font appel à une agence immobilière : L estimation de leur bien au juste prix La vente de leur bien dans un délai imparti La mobilisation totale de l agence pour l avancement de leur projet L accompagnement et la réalisation de leur projet en toute quiétude Les quatre Engagements Réussite, rassemblés dans le Mandat Réussite +, répondent directement à ces besoins. L Etude Comparative de Marché + : il s agit pour les vendeurs d une garantie que leur bien sera estimé au juste prix, calculé à partir de la base de données statistiques immobilières du premier réseau de France. Pour les vendeurs, c est la garantie que tous les biens qui leur sont proposés sont évalués au juste prix. Le Plan d Actions Réussite/Acquéreurs : vendeurs et acquéreurs sont informés de toutes les actions engagées pour la vente/l achat de leur bien. ORPI Sérénité : jusqu au 31 décembre 2014 et pour toute souscription d un Mandat Réussite + ou Exclusif +, les clients vendeurs bénéficient de la garantie ORPI Sérénité*, qui comprend deux volets : - La garantie sur les délais de vente : si leur bien n est pas vendu dans les délais du mandat et au prix défini avec l agence mais qu un autre professionnel ou qu eux-mêmes réalisent la vente à un prix au moins égal, les vendeurs sont indemnisés jusqu à L assistance : le bien est couvert pendant un an pour tous les dépannages d urgence : plomberie, électricité, serrurerie, vitrerie et chauffage ** Les acquéreurs bénéficient aussi de cette garantie s ils achètent un bien en Mandat Réussite+ ou Exclusif +, jusqu au 31 décembre *dans les agences ORPI qui proposent la garantie ORPI Sérénité. **24h/24 et 7jours/7 pendant un an à partir de la signature du mandat. 6

Après avoir fait baisser les prix de l immobilier,

Après avoir fait baisser les prix de l immobilier, Après avoir fait baisser les prix de l immobilier, ORPI augmente le pouvoir d achat de ses acheteurs pour faciliter leurs projets immobiliers et continuer à fluidifier le marché Alors que nous constatons

Plus en détail

Press-book. Communiqué de presse Immobilier neuf : Quel est le moral des futurs acquéreurs? 17 juillet 2014

Press-book. Communiqué de presse Immobilier neuf : Quel est le moral des futurs acquéreurs? 17 juillet 2014 Press-book Communiqué de presse Immobilier neuf : Quel est le moral des futurs acquéreurs? 17 juillet 2014 Immobilier neuf : 60% des Français pensent que c est le bon moment pour acheter Helene Dupuy Le

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

OCTOBRE 2012 : Des taux bas, des prix qui ne grimpent plus et des acquéreurs qui ne se décident toujours pas à acheter

OCTOBRE 2012 : Des taux bas, des prix qui ne grimpent plus et des acquéreurs qui ne se décident toujours pas à acheter Enquête trimestrielle menée auprès des candidats à l acquisition d un logement dans les 12 prochains mois Communiqué de presse - Octobre 2012-8ème vague - 3ème trimestre 2012 / ANALYSE GLOBALE OCTOBRE

Plus en détail

Projet de Loi Logement et Urbanisme portant sur : Les professions immobilières Les rapports locatifs La copropriété

Projet de Loi Logement et Urbanisme portant sur : Les professions immobilières Les rapports locatifs La copropriété DOSSIER DE PRESSE Chiffres de l immobilier au Projet de Loi Logement et Urbanisme portant sur : Les professions immobilières Les rapports locatifs La copropriété Sommaire P 2 et 3 Chiffres de l immobilier

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 3 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Point presse conjoncture Jeudi 6 février 2014

DOSSIER DE PRESSE Point presse conjoncture Jeudi 6 février 2014 DOSSIER DE PRESSE Point presse conjoncture Jeudi 6 février 2014 Contact presse Isabelle Muller 06 73 79 49 34 1 Sommaire Bilan 2013 : un marché en forte dépression Perspectives 2014 : malgré des blocages

Plus en détail

Etude Empruntis. Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français?

Etude Empruntis. Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français? Etude Empruntis Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français? La situation du crédit Les taux fixes : du jamais vu depuis 1945... 5,00 4,50 4,00 Baromètre Empruntis Taux fixes à 15 ans 3,50

Plus en détail

Peut-on encore devenir propriétaire en France?

Peut-on encore devenir propriétaire en France? Peut-on encore devenir propriétaire en France? 1 locataire sur 2 se résigne à ne jamais le devenir Pour la première fois en 2010, le logement devenait la quatrième préoccupation des Français derrière l

Plus en détail

L OBSERVATOIRE. des marchés de l ancien L ENVIRONNEMENT DU MARCHÉ. Lettre de conjoncture - N 48. Avril 2007 +6.5 % DE HAUSSE

L OBSERVATOIRE. des marchés de l ancien L ENVIRONNEMENT DU MARCHÉ. Lettre de conjoncture - N 48. Avril 2007 +6.5 % DE HAUSSE L OBSERVATOIRE des marchés de l ancien Avril 2007 Lettre de conjoncture - N 48 E N B R E F +6.5 % DE HAUSSE DES PRIX DE L ANCIEN AU 1 ER TRIMESTRE 2007. Doucement, le rythme annuel de progression des prix

Plus en détail

Les moins de 30 ans et le crédit en 2015

Les moins de 30 ans et le crédit en 2015 Les moins de 30 ans et le crédit en 2015 Ont-ils vraiment accès au crédit? Quel est le profil des emprunteurs et leur projet? Quels bons conseils leur apporter? Empruntis accompagne les ménages dans leur

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013?

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Conférence de presse - Paris, 24 septembre 2013 Deux expertises, deux éclairages

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 14 JANVIER 2014 BILAN 2013 ET PERSPECTIVES 2014 Avec la participation de A Jean-François INTRODUCTION BUET, Président FNAIM BASE DE DONNEES FNAIM 2 millions de logements 1

Plus en détail

Le 3 ème trimestre 2014 et les tendances récentes

Le 3 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le 3 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Les marchés du neuf et de l ancien au 3 ème trimestre 2014 Les données caractéristiques selon le type de marché Au 3 ème

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

POUR LA SÉCURISATION DES ACCÉDANTS SOCIAUX A LA PROPRIÉTÉ DE PROVENCE ALPES - CÔTE D AZUR ET CORSE

POUR LA SÉCURISATION DES ACCÉDANTS SOCIAUX A LA PROPRIÉTÉ DE PROVENCE ALPES - CÔTE D AZUR ET CORSE ASSOCIATION REGIONALE DES ORGANISMES HLM DE PROVENCE ALPES - CÔTE D AZUR ET CORSE POUR LA SÉCURISATION DES ACCÉDANTS SOCIAUX A LA PROPRIÉTÉ EN PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR ET EN CORSE Charte des organismes

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Janvier 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T Diagnostic 11 DIAGNOSTIC 2500 2000 1500 1000 500 0 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 Production neuve : nombre de logements par an entre 1999 et 2005 (point mort de production à 1 100 logements)

Plus en détail

16 ème Observatoire du Crédit Immobilier

16 ème Observatoire du Crédit Immobilier 16 ème Observatoire du Crédit Immobilier LES BANQUES ONT-ELLES ARRÊTÉ DE PRÊTER? «BANQUES CHERCHENT EMPRUNTEURS». C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 5 n o v e m b r e 2 0 1 2 INTRODUCTION : UN MARCHE

Plus en détail

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015

Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives. Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Marché immobilier résidentiel français 8 premiers mois de 2015 : analyse et perspectives Conférence de presse Jeudi 3 septembre 2015 Le marché immobilier vu par MeilleursAgents 1. Les prix a. Nos prévisions

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mai 2015

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mai 2015 L Tableau de bord mensuel Mai 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple = M est

Plus en détail

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Jean-Claude Driant Lab Urba Université Paris Est Séminaire du GERI Mobilitas - le 26 mars 2015 Crise du logement?

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014 L Tableau de bord mensuel Juin 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple = M est

Plus en détail

Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012

Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012 Achat immobilier : profil type des acquéreurs en 2012 1- Profil des acquéreurs, tous dossiers Immoprêt confondus A quel âge achète-t-on, quel est le budget et l apport moyen, seul ou en couple? 2- Profil

Plus en détail

CONJONCTURE LOGEMENT DATA MARCHÉS ET CHIFFRES NEXITY ÉDITO

CONJONCTURE LOGEMENT DATA MARCHÉS ET CHIFFRES NEXITY ÉDITO ÉDITO PAR ALAIN DININ PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL DE NEXITY Les chiffres du premier semestre montrent une reprise du logement neuf. Ce mieux, après un creux spectaculaire, ne suffit cependant pas car mises

Plus en détail

Le déclenchement de la crise économique en 2008, au-delà de ses effets sur l emploi,

Le déclenchement de la crise économique en 2008, au-delà de ses effets sur l emploi, n 3 mai 2012 Le mot de l Observatoire Cette nouvelle livraison de la Lettre de l ONPES aborde un sujet souvent commenté : celui du logement des ménages pauvres et modestes. Cependant, l auteur de cette

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Novembre 2014 L e logement représente aujourd hui un des trois premiers postes du budget des ménages. Il est devenu, pour la plupart des Français,

Plus en détail

Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05. 1.!Evolution des loyers par typologie! !depuis 12 mois!

Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05. 1.!Evolution des loyers par typologie! !depuis 12 mois! Janvier 2013 Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05 1.!Evolution des loyers par typologie!!depuis 12 mois! 07 2.!Evolution des loyers sur 10 ans!

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Quelles perspectives pour l accession à la propriété en 2015?

Quelles perspectives pour l accession à la propriété en 2015? Quelles perspectives pour l accession à la propriété en 2015? Fabrice Abraham, Directeur général du Réseau Guy Hoquet l Immobilier Alain David, Directeur développement adjoint du Crédit Foncier Mardi 14

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit immobilier

L essentiel sur. Le crédit immobilier L essentiel sur Le crédit immobilier Emprunter pour devenir propriétaire Le crédit immobilier est, pour la plupart des ménages, le passage obligé pour financer l achat d un bien immobilier. C est un poste

Plus en détail

L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ EN 2009. Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession?

L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ EN 2009. Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession? L L ACCESSION SOCIALE À LA PROPRIÉTÉ H DANS L HÉRAULT EN 2009 Stabilisation? Effet d aubaine? Ou amorce d une reprise durable du marché de la primo accession? Cette note a pour objectif de faire ressortir

Plus en détail

12/11/2015 CONFERENCE DE PRESSE. ALEXANDRA FRANÇOIS CUXAC, Présidente de la FPI

12/11/2015 CONFERENCE DE PRESSE. ALEXANDRA FRANÇOIS CUXAC, Présidente de la FPI CONFERENCE DE PRESSE ALEXANDRA FRANÇOIS CUXAC, Présidente de la FPI Le 12 novembre 2015 Palais Brongniart, Paris 1 1 OBSERVATOIRE DE L IMMOBILIER DE LA FPI : LES CHIFFRES DU 3 ÈME TRIMESTRE 12/11/2015

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel. Septembre 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel. Septembre 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Plan de relance du logement. Paris, le vendredi 29 août 2014

DOSSIER DE PRESSE. Plan de relance du logement. Paris, le vendredi 29 août 2014 DOSSIER DE PRESSE Plan de relance du logement Paris, le vendredi 29 août 2014 Contact presse Service de presse du ministère du Logement, de l Égalité des territoires et de la Ruralité 72, rue de Varenne,

Plus en détail

1er site. d annonces immobilières qui permet de qualifier les contacts et de négocier le meilleur prix! Dossier de presse 21/07/2009.

1er site. d annonces immobilières qui permet de qualifier les contacts et de négocier le meilleur prix! Dossier de presse 21/07/2009. JJ Mois Année 1er site d annonces immobilières qui permet de qualifier les contacts et de négocier le meilleur prix! Appart-Maison.fr en quelques mots Appart-Maison.fr est le 1er site Internet d annonces

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015 LE MARCHÉ IMMOBILIER AU 1 er SEMESTRE 2015 @JFBuet @FNAIM fnaim.fr VOLUME DES VENTES DANS L EXISTANT 2 LÉGÈRE REPRISE DES VENTES DANS L EXISTANT Sources : CGEDD

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Le bilan de l année 2014 Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

CONFERENCE DE RENTREE

CONFERENCE DE RENTREE CONFERENCE DE RENTREE JEUDI 27 AOÛT 2015 9 HEURES Palais Brongniart 75002 PARIS CONTACTS PRESSE Franck Thiébaux FT&Consulting 06 73 76 74 98 franckthiebaux@ft consulting.net Lauren Dell Agnola FPI France

Plus en détail

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7.1. Une forte progression des prix de l accession jusqu en 2008 Les prix d achat ont presque doublé dans l individuel comme dans le collectif

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015 L Tableau de bord mensuel Novembre 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple =

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Guide du futur. propriétaire. Le groupe SNI vous donne les clés

Guide du futur. propriétaire. Le groupe SNI vous donne les clés Guide du futur propriétaire Le groupe SNI vous donne les clés Devenir propriétaire un acte fort Devenir propriétaire, aménager et personnaliser votre lieu de vie, vous constituer un patrimoine transmissible

Plus en détail

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note habitat octobre 2014 Accéder à la propriété dans le Val-de-Marne

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note habitat octobre 2014 Accéder à la propriété dans le Val-de-Marne Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne La note habitat octobre 2014 Accéder à la propriété dans le Val-de-Marne Sommaire page 5 Introduction page 6 Etat des lieux de la propriété

Plus en détail

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives 2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives Après un semestre d activité, Empruntis dresse le portrait d un marché de l acquisition en nette reprise. 1 Contexte

Plus en détail

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 Les crédits de ce type mis en force au cours du premier semestre 1998 ont atteint 154,1 milliards de francs (données brutes non corrigées

Plus en détail

23ème rapport annuel. Tableau de bord

23ème rapport annuel. Tableau de bord L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 25 Janvier 2011 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 23 ième

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché. Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com

DOSSIER DE PRESSE. POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché. Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com DOSSIER DE PRESSE POUVOIR D ACHAT IMMOBILIER : Les réalités du marché Les indicateurs uniques Bipe/Empruntis.com Contact presse : mael.resch@empruntis.com 01.55.80.58.66 1 I. Le Marché de l immobilier

Plus en détail

LE PLAN DE RELANCE DU LOGEMENT EN MAYENNE

LE PLAN DE RELANCE DU LOGEMENT EN MAYENNE LE PLAN DE RELANCE DU LOGEMENT EN MAYENNE DOSSIER DE PRESSE 23 octobre 2014 Contact presse : Christèle TILY : 02 43 01 50 70 Valérie DUVAL : 02 43 01 50 72 pref-communication@mayenne.gouv.fr Éléments de

Plus en détail

La capacité d achat immobilier en Île-de-France :

La capacité d achat immobilier en Île-de-France : La capacité d achat immobilier en Île-de-France : Évaluation dynamique et disparités géographiques Kevin Beaubrun-Diant Juillet 2010 2 La capacité d achat immobilier en Île-de-France Introduction La compréhension

Plus en détail

Patrimoine Immobilier Finance Retraite

Patrimoine Immobilier Finance Retraite Patrimoine Immobilier Finance Retraite Numéro 47 Février 2013 EDITO Situation du marché immobilier d habitation L heure de vérité Le mois dernier, nous nous interrogions sur les hypothèses de croissance

Plus en détail

JANVIER. DATE FORMATION OBJECTIF FORMATEUR TARIFS ht/pers Vendredi 16

JANVIER. DATE FORMATION OBJECTIF FORMATEUR TARIFS ht/pers Vendredi 16 Cours d anglais 2h/ sene Cours de russe 2h/ sene PRES DE CHEZ VOUS!! JANVIER Vendredi 16 Optimiser les différents types de prospection afin PROSPECTION d augmenter sa notoriété et son nombre de mandats.

Plus en détail

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 ACTUALITE ECONOMIQUE L activité mondiale devrait poursuivre son affermissement. L impulsion est donnée par les pays avancés, bien que leurs redressements restent inégaux.

Plus en détail

Observatoire du moral immobilier

Observatoire du moral immobilier Communiqué de presse - Décembre 015 Observatoire du moral immobilier Prévisions à 6 mois des acquéreurs 17 ème vague 015 par & Enquête menée auprès d un échantillon représentatif de plus de 1000 personnes

Plus en détail

Le Prêt Social de Location Accession PSLA

Le Prêt Social de Location Accession PSLA Le Prêt Social de Location Accession PSLA LES OBJECTIFS Favoriser l accession sociale à la propriété Faciliter le parcours résidentiel Permettre aux ménages à revenus modestes de devenir propriétaires

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Plusieurs niveaux

Plus en détail

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement PREMIER MINISTRE Service Communication Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement Paris, jeudi 26

Plus en détail

Loi DUFLOT pour l'accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR)

Loi DUFLOT pour l'accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR) Loi DUFLOT pour l'accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR) Le projet de loi pour l Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR) vient d être adopté en première lecture à l Assemblée Nationale.

Plus en détail

Bilan social ASTRIA 2014. Juillet 2015 Direction services et communication

Bilan social ASTRIA 2014. Juillet 2015 Direction services et communication Bilan social ASTRIA 2014 Juillet 2015 Direction services et communication SOMMAIRE 1. Introduction... 2 2. Présentation des trois services... 4 3. Bilan qualitatif des bénéficiaires des trois services...10

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Tendances récentes dans l ancien

Tendances récentes dans l ancien Trimestriel n 39 janvier 214 Immobilier en France : Attention à la hausse des taux Le marché résidentiel est resté en repli modéré en 213 : volume de ventes en baisse de 2 % dans l ancien comme dans le

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

L'évolution récente des prix des logements anciens

L'évolution récente des prix des logements anciens L'évolution récente des prix des logements anciens Claude Taffin (DINAMIC) Les Journées de l Economie 14 Décembre 2013 Evolution 1998-2013 des prix des logements anciens (Source : bases notariales) 2 Premiers

Plus en détail

Observatoire des marchés de l Habitat de l ADIL 93

Observatoire des marchés de l Habitat de l ADIL 93 Les primo accédants très modestes de Seine-Saint-Denis Extrait des données statistiques issues de l étude sur le Prêt à taux Zéro en 2010 (Juin 2012) Sources: DRIEA-IF selon SGFGAS/Exploitation ANIL/représentation

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

7RAISONS POUR LE LOGEMENT SOCIAL DE DIRE NON À LA HAUSSE DE LA TVA UN LOGEMENT DE QUALITE POUR TOUS, GRANDE CAUSE NATIONALE?

7RAISONS POUR LE LOGEMENT SOCIAL DE DIRE NON À LA HAUSSE DE LA TVA UN LOGEMENT DE QUALITE POUR TOUS, GRANDE CAUSE NATIONALE? UN LOGEMENT DE QUALITE POUR TOUS, GRANDE CAUSE NATIONALE? 7RAISONS DE DIRE NON À LA HAUSSE DE LA TVA POUR LE LOGEMENT SOCIAL Le Gouvernement précédent avait déjà pénalisé le logement social en faisant

Plus en détail

PRESENTATION DU CONTEXTE :

PRESENTATION DU CONTEXTE : Direction de l Intégration Emploi Logement Service Logement Thème : Logement-Relais Localisation : Val-de-Marne FICHE EXPERIENCE N 3 LA MISE EN PLACE D UN PARC DE LOGEMENT-RELAIS DANS LE VAL-DE-MARNE Axe

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 21 mars 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE 21 mars 2013 Contact Presse : Accès Presse - 04.91.90.38.25 Anne Kramel (06 25 45 01 00) - Claire Fiori (06 25 45 87 57) Observatoire unique en France, l Observatoire Immobilier de Provence (OIP) scrute depuis 20 ans

Plus en détail

PRÉSENTATION DU FICHIER AMEPI HISTORIQUE. De 2004 à 2008

PRÉSENTATION DU FICHIER AMEPI HISTORIQUE. De 2004 à 2008 HISTORIQUE PRÉSENTATION DU FICHIER AMEPI 2002 Le contexte : - Les attentes des consommateurs ont évolué - La montée en puissance d Internet et des portails immobiliers les rend mieux informés sur le marché

Plus en détail

Observatoire Local des Loyers. de l agglomération toulousaine

Observatoire Local des Loyers. de l agglomération toulousaine Observatoire Local des Loyers de l agglomération toulousaine Un loyer médian de 10,40 /m² sur l agglomération toulousaine en 2014 En dehors de la localisation, trois paramètres ont une forte influence

Plus en détail

Les aides locales à l accession à la propriété

Les aides locales à l accession à la propriété Mai 2008 «Dans les prochaines pistes de réformes qui seront examinées, la priorité restera donnée à la politique d accession à la propriété.», Politique du logement, 2 e Conseil de modernisation des politiques

Plus en détail

INTRODUCTION. Pourquoi un tel indicateur?

INTRODUCTION. Pourquoi un tel indicateur? Is i 0 INTRODUCTION Pour cette rentrée étudiante 2013-2012 la FACE 06, Fédération des Associations et Corporations Étudiantes des Alpes- Maritimes, publie son indicateur du coût de la rentrée étudiante.

Plus en détail

Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes Le 1 er trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

10 ANS DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES DANS LE PAYS D AIX : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013

10 ANS DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES DANS LE PAYS D AIX : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013 OBSERVATOIRE DE L HABITAT 10 ANS DE TRANSACTIONS : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013 Dans le cadre de l Observatoire de l Habitat du Pays d Aix, l AUPA a effectué une analyse des

Plus en détail

Observatoire du moral immobilier

Observatoire du moral immobilier Communiqué de presse - juin Observatoire du moral immobilier Prévisions à 6 mois des acquéreurs ème vague par & Enquête menée auprès d un échantillon représentatif de plus de 00 personnes ayant l intention

Plus en détail

Impact de l investissement locatif neuf sur le marché locatif et les transactions dans le Finistère

Impact de l investissement locatif neuf sur le marché locatif et les transactions dans le Finistère Impact de l investissement locatif neuf sur le marché locatif et les transactions dans le Finistère 08/244 Agence de DEveloppement et d'urbanisme du Pays de Brest - 24 rue Coat ar Gueven 29200 Brest Tél

Plus en détail

Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3

Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3 Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3 N 110582 Vos contacts Ifop : Fabienne Gomant fabienne.gomant@ifop.com Laure Bonneval laure.bonneval@ifop.com Octobre 2012 1 La méthodologie 1 Note

Plus en détail

15 e OBSERVATOIRE 15 e DU CRÉDIT IMMOBILIER

15 e OBSERVATOIRE 15 e DU CRÉDIT IMMOBILIER 15 e OBSERVATOIRE 15 e DU CRÉDIT IMMOBILIER Avec la participation de Roland Tripard, Président du directoire de SeLoger.com Conférence de Presse Paris, le 12 mars 2012 Hervé Hatt Directeur général de meilleurtaux.com

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 3 JUILLET 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 3 JUILLET 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 3 JUILLET 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER AU 1 er SEMESTRE 2014 «Réalité et pragmatisme» Avec la participation de A CONJONCTURE ÉCONOMIQUE Jean-François BUET, Président FNAIM ENVIRONNEMENT

Plus en détail

PRÉSENTATION DU CONCEPT

PRÉSENTATION DU CONCEPT PRÉSENTATION DU CONCEPT Immo-Retraite 75, Boulevard Haussmann - 75008 PARIS www.immoretraitegroupe.fr Tél. : 01 42 63 15 77 Le constat Les plus de 60 ans représentent actuellement 20% de la population

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIÈRE

PROMOTION IMMOBILIÈRE PROMOTION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PROMOTION

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France" Conférence de presse Paris, 22 mars 2012!

Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France Conférence de presse Paris, 22 mars 2012! Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France" Conférence de presse Paris, 22 mars 2012! Deux expertises, deux éclairages" Les taux du crédit immobilier! Les prix de l immobilier!

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2015. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2015. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 215 Accelerating success. perspectives Un marché immobilier qui attend la reprise de l économie >L e marché des bureaux francilien a progressé

Plus en détail

ANIL HABITAT ACTUALITE. Avril ETUDE. Prêt à 0 % : un bilan après cinq ans d existence Marielle Thomas, Jean-François Grillon (SGFGAS)

ANIL HABITAT ACTUALITE. Avril ETUDE. Prêt à 0 % : un bilan après cinq ans d existence Marielle Thomas, Jean-François Grillon (SGFGAS) Avril ANIL 2001 HABITAT ACTUALITE ETUDE Prêt à 0 % : un bilan après cinq ans d existence Marielle Thomas, Jean-François Grillon (SGFGAS) PRET A 0 % : UN BILAN APRES CINQ ANS D EXISTENCE MARIELLE THOMAS,

Plus en détail

MON LOGEMENT. Dans ce chapitre

MON LOGEMENT. Dans ce chapitre MON LOGEMENT Bien souvent, l entrée dans la vie active rime avec un changement de lieu de vie. C est le moment de penser à s installer seul ou en couple. La recherche d un logement, qu on soit locataire

Plus en détail

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France

Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Opinion & Corporate Marion Desreumaux,

Plus en détail

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations Chapitre V : Résultats Les corrélations présentées par la suite, sont celles qui correspondent aux chiffres choisis (corrélation de 0,13 ou 0,13), et celles que nous avons jugées les plus significatifs

Plus en détail

PLH. Synthèse Diagnostic - Enjeux. Programme Local de l Habitat. le PLH de Saint-Etienne Métropole. juin 2010. Programme Local de l Habitat

PLH. Synthèse Diagnostic - Enjeux. Programme Local de l Habitat. le PLH de Saint-Etienne Métropole. juin 2010. Programme Local de l Habitat PLH le PLH de Saint-Etienne Métropole Programme Local de l Habitat Programme Local de l Habitat juin 2010 Synthèse Diagnostic - Enjeux Précisions méthodologiques Une typologie des communes de l agglomération

Plus en détail

Aides nationales et objectif localisé : l exemple de la majoration du PTZ en ZUS ANIL, septembre 2006 Habitat Actualité n 98

Aides nationales et objectif localisé : l exemple de la majoration du PTZ en ZUS ANIL, septembre 2006 Habitat Actualité n 98 Aides nationales et objectif localisé : l exemple de la majoration du PTZ en ZUS ANIL, septembre 2006 Habitat Actualité n 98 Les aides nationales ont souvent d autant plus de succès qu elles sont moins

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2013 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Les marchés du neuf et de l ancien au 4 ème trimestre 2013 Les données caractéristiques du marché selon le type de marché

Plus en détail