Quand on est en affaires, chaque transaction compte. Pour

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quand on est en affaires, chaque transaction compte. Pour"

Transcription

1 En bonne compagnie Une infolettre conçue pour vous par Desjardins Assurances ENTREPRISES Édition Automne 2013 Page 02 Sur la piste des fraudes par carte de crédit Page 03 en chiffres Page 04 Où sont vos outils et équipements? Page 05 Le vol à l étalage Page 07 Le vol par détournement Page 09 La protection des lieux contre le vol par effraction

2 02 Sur la piste des fraudes par carte de crédit Quand on est en affaires, chaque transaction compte. Pour préserver la réputation et les profits de son entreprise, mieux vaut être bien renseigné en matière de prévention de la fraude, notamment par carte de crédit. Certains de vos clients ou employés pourraient vouloir s enrichir à vos dépens. Vous pouvez les déjouer. Voici un petit rappel des consignes à observer. Pour dépister les mauvais payeurs Vérifiez l authenticité de la carte de crédit : est-elle d une marque reconnue et munie de symboles d authentification? Assurez-vous que la date d expiration est valide et non altérée. N hésitez pas à demander une carte d identité avec photo si vous avez des doutes sur le détenteur de la carte. Cette vérification dissuade les fraudeurs. Lors des transactions sans puce électronique : Comparez la signature du client avec celle qui est apposée sur la carte. Gardez la carte tout au long de la transaction et ne la redonnez au client qu après avoir obtenu un numéro d autorisation. N acceptez jamais une carte qui ne répond pas aux conditions énumérées ci-dessus. Enfin, certains comportements peuvent vous mettre la puce à l oreille. Par exemple, une personne qui achète une grande quantité de vêtements sans se soucier de leur taille, de leur style, de leur couleur ni de leur prix indique peut-être qu elle est une revendeuse et que la carte qu elle utilise ne lui appartient pas. Si l on tente de vous distraire ou de vous presser lors de la transaction, redoublez de vigilance pour ne pas omettre des étapes de la vérification, y compris celle de la signature, lorsqu elle est requise. Pour dépister les mauvais employés Vérifiez les références ou antécédents des employés potentiels avant leur embauche. Conservez les données des cartes de crédit et de débit de vos clients dans un endroit sûr et limitez leur accès aux personnes qui doivent en prendre connaissance (p. ex. : le service des finances de votre entreprise ou de votre commerce). Inspectez régulièrement vos claviers NIP et terminaux de point de vente pour vous assurer qu ils n ont pas été altérés. Gardez une liste à jour des numéros de série de vos appareils et vérifiez de temps à autre qu ils concordent toujours avec ceux qui figurent sur les appareils que vous utilisez. Visionnez régulièrement vos caméras de surveillance pour déceler les activités frauduleuses sur vos appareils ou lors des transactions. Retirez immédiatement l accès à votre réseau informatique et à vos locaux aux employés qui quittent votre entreprise. Pour plus de renseignements sur la prévention de la fraude, visitez les sites d Interac et de Visa. Pour d autres conseils pratiques, consultez nos capsules sur Le vol à l étalage, Le vol par détournement et La protection des lieux contre le vol par effraction. Sources : Services de carte Desjardins et Solutions pour les marchands de Desjardins.

3 03 en chiffres Les statistiques qui suivent démontrent que nul n est à l abri du vol et de la fraude : déjouer. Voici un petit rappel des consignes à observer. Combien coûtent le vol à l étalage et la fraude au Québec? Les coûts liés aux vols à l étalage et aux fraudes par cartes de crédit s élèvent à près de 800 millions de dollars au Québec, soit l équivalent de 1,4 % des ventes annuelles. Chez les petits commerçants indépendants, la valeur des marchandises dérobées tous les mois se chiffre en moyenne à $. Saviez-vous que : Une personne sur 11 commettrait un vol à l étalage, selon l organisme américain National Association for Shoplifting Prevention. Seuls 30 % des vols à l étalage sont planifiés. Fraude en entreprise : êtes-vous à l abri? Au moins 26 % des PME canadiennes ont été victimes d une fraude en milieu de travail en Elles auraient ainsi perdu collectivement 3,2 milliards de dollars. Le type de fraude le plus souvent commis dans les PME est le détournement de stocks ou d actifs, suivi du détournement de fonds. Pour d autres conseils pratiques, consultez nos capsules sur Le vol à l étalage, Le vol par détournement et La protection des lieux contre le vol par effraction. Sources : Le vol à l étalage, capsule de prévention de Desjardins Assurances. Conseils aux gens d affaires, site de la Sûreté du Québec. Statistiques sur la contrefaçon de monnaie, site de la Gendarmerie royale du Canada La fraude en milieu de travail, site CGA-Canada. Le tiers des cambriolages touche les commerces. Circulation de faux billets au Canada En 2012, faux billets canadiens étaient en circulation. Parmi ceux-ci, 75 % étaient des coupures de 20 $ et de 10 $.

4 04 Où sont vos outils et équipements? Le vol d outils et d équipements est un problème répandu sur les chantiers de construction. Au Canada, un sondage récent du Rogers Professional Research Group 1 a révélé que 46 % des propriétaires d équipements, soit près de la moitié d entre eux, ont été victimes d un vol au cours des cinq dernières années, et 31 % de ceux-ci l ont été plus d une fois. Ce problème peut coûter cher à un entrepreneur. En effet, il doit s attendre, entre autres, à régler les frais de location d équipements de remplacement, à assumer les pertes liées au temps d arrêt, à la baisse de productivité et aux retards d exécution et à gérer l insatisfaction des clients. Quand on calcule tous ces coûts, on constate qu il vaut la peine de prendre quelques précautions. Mesures pour sécuriser vos chantiers Assurez-vous que les travailleurs que vous souhaitez embaucher n ont jamais été reconnus coupable d un délit. Enfin, l installation de dispositifs de protection sur les engins lourds, comme un antidémarreur, un système de repérage ou une puce électronique (permettant de localiser ou même d immobiliser un véhicule volé à distance) est très efficace. Le burinage ou le marquage de vos engins et véhicules lourds est aussi une bonne pratique pour dissuader les voleurs intéressés à leur revente. Pour d autres conseils pratiques, consultez nos capsules sur Le vol par détournement et La protection des lieux contre le vol par effraction. Sources : 1 Sondage du Rogers Research Group commandé en 2009 par Repérage Boomerang et LoJack. Article «Le vol d équipement est un problème majeur» du site InfraSructures. Article «Prévenir les délits au chantier» du Portail Constructo. Tenez l inventaire de vos outils et de vos équipements, identifiez-les (avec votre nom ou logo) et munissez-les d un dispositif de repérage (p. ex. : radio-étiquette ou étiquette RFID). Tenez un registre des entrées et des sorties d outils et d équipements pendant les heures de travail. Verrouillez vos équipements, vos dépôts d outils et de matériaux et vos bureaux de chantier. Si possible, clôturez vos chantiers et contrôlez les accès. Installez un éclairage comprenant des détecteurs de mouvements et des caméras dans les aires d entreposage d équipements et de matériaux, et affichez-y un avis (p. ex. : Chantier sous surveillance).

5 05 le vol à l étalage Selon les données du Conseil québécois du commerce de détail (CQCD), le vol à l étalage et les fraudes par cartes de crédit s élèvent à près de 800 millions de dollars au Québec, soit l équivalent de 1,4 % des ventes annuelles. Les principaux auteurs sont : des hommes (53 %) ; des femmes (33 %) ; des mineurs, surtout des adolescents (12 %) ; des individus appartenant à un gang (15 %). Les statistiques de 2007 du Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) indiquent pour leur part des pertes annuelles de 3,6 milliards de dollars au Canada. Chez les petits commerçants indépendants, les marchandises dérobées se chiffrent en moyenne à $ mensuellement. Autres faits intéressants, 56 % des détaillants signalent avoir appréhendé des voleurs appartenant à un gang. Or, le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) dénombre quelque 950 groupes criminels organisés. Quant à l organisme américain National Association for Shoplifting Prevention, il signale qu une personne sur onze commet un vol à l étalage et qu un malfaiteur récidive habituellement 1,6 fois par semaine, en moyenne. Il n existe aucun profil type du voleur à l étalage. Tout client représente donc un risque de vol. D ailleurs, la grande majorité des voleurs à l étalage ne sont pas des professionnels : seulement 30 % des voleurs à l étalage planifient leur geste. Les voleurs amateurs ne volent pas pour des raisons financières, mais plutôt en réponse à une pression sociale et personnelle. Ils achètent souvent de la marchandise tout en volant d autres articles. La plupart ne commettent pas d autres types de crimes et se font prendre seulement une fois sur cinquante. L excitation de ne pas se faire attraper produit une réaction chimique euphorique, et plusieurs avouent que ce sentiment constitue leur vraie récompense, plutôt que l obtention de la marchandise elle-même. LES MESURES PRÉVENTIVES À CONSIDÉRER Bien qu il n y ait pas de profil particulier du voleur à l étalage, le personnel devrait toujours être vigilant et porter une attention particulière aux individus qui : entrent souvent dans le magasin sans rien acheter ; semblent nerveux ; prennent des articles au hasard sans intérêt ; passent plus de temps à observer les commis, les caissiers ou les clients qu à magasiner ; portent un manteau ou des vêtements trop amples ; marchent à petits pas (vraisemblablement pour ne pas échapper des articles dissimulés) ; entrent dans une salle d essayage ou dans les toilettes avec de la marchandise et en ressortent les mains vides ; apportent plusieurs articles dans la salle d essayage et ne ressortent qu avec un seul vêtement. On doit surtout porter une attention spéciale aux groupes d individus qui entrent dans le magasin en même temps, surtout s il s agit d adolescents. Cette tactique est de plus en plus utilisée pour distraire le personnel : un individu attire l attention des employés alors que d autres volent de la marchandise. g

6 06 Selon le CCCD, les meilleurs moyens pour contrer le vol à l étalage sont l utilisation de caméras de surveillance et l installation de systèmes SEA (surveillance électronique d articles). Constitués d antennes de détection installées aux caisses, à la sortie du commerce, ou aux deux endroits, les dispositifs d un système SEA fonctionnent conjointement avec des étiquettes ou traceurs électroniques fixés sur les articles par le personnel du magasin ou par les fabricants des produits. Selon les données du CCCD, l installation de détecteurs SEA réduirait les pertes liées aux vols d environ 34 %. La présence de caméras en circuit fermé est le moyen antivol le plus craint des malfaiteurs, car aucun voleur ne souhaite se voir aux informations. La mise en place d un tel système de surveillance permet aussi de contrer une hausse de la fréquence des vols, lorsqu il y a moins d employés dans le magasin, par exemple. Il est donc fortement suggéré de combiner les moyens mentionnés ci-dessus pour obtenir un résultat optimal. Finalement, voici quelques mesures préventives additionnelles visant à réduire les risques de vol à l étalage : Inclure la prévention du vol dans la description des tâches du personnel. Former le personnel à déceler les signes avantcoureurs d un vol à l étalage. Par exemple, en surveillant les articles des clients qui peuvent servir à dissimuler des marchandises (vêtements amples, sacs à provisions, porte-documents, poussette, parapluies, journaux, etc.). Demander aux clients de laisser leurs sacs à l entrée. Poser visiblement des affiches ou des autocollants aux endroits stratégiques du commerce (entrées, salles d essayage, caisses, toilettes, étalages de marchandises attrayantes pour les voleurs, etc.) indiquant que les lieux sont sous surveillance électronique. Encourager le personnel à saluer les clients et à leur offrir de l aide. Assurer un éclairage adéquat partout dans le commerce. Équiper les sorties non verrouillées d alarmes sonores. Aménager ou réaménager le magasin en favorisant la prévention. Par exemple, éviter les recoins pouvant permettre aux malfaiteurs d agir sans être vus. Au besoin, demander l avis de personnes ou de firmes compétentes en la matière. Aménager les étalages, les décorations et les affiches de façon à ne pas obstruer la vue. Installer des miroirs appropriés permettant de voir l ensemble du magasin. Conserver les petits articles chers derrière le comptoir ou dans un présentoir fermé à clé et sous la responsabilité d un employé. Nommer des employés responsables des cabines ou salles d essayage qui, si possible, doivent surveiller l accès ainsi que le nombre de vêtements à essayer. Vérifier la marchandise aux caisses afin de s assurer que l emballage contient bien le produit indiqué et qu il n y a pas d articles dissimulés. Fermer ou bloquer les allées entre les caisses qui ne sont pas en service. Envisager le recours à des gardiens de sécurité en uniforme ou en civil, car leur présence est très dissuasive et aide à contrer le vol à l étalage. En collaboration avec Jean-Jacques Fournel, expert-préventionniste Sources : Conseil québécois du commerce de détail Conseil canadien du commerce de détail Mise en garde L information contenue dans cette capsule est d ordre général et est fournie à titre informatif seulement. Elle n est pas exhaustive. Toute action prise à la suite de la lecture de cette capsule devra être effectuée en toute sécurité et, au besoin, être exécutée par une personne expérimentée et habilitée à le faire.

7 07 Le vol par détournement Le vol par détournement est un crime interne touchant plusieurs secteurs de l entreprise par le vol de marchandises, d équipement, d argent, de fournitures, de services, de temps, d interurbains et de renseignements. Selon Statistiques Canada (2009), la criminalité interne coûte plus de 20 milliards de dollars annuellement aux entreprises canadiennes. En conséquence, ces pertes constituent l une des principales causes de faillite des petites et moyennes entreprises (PME) qui sont les plus vulnérables à ce type de délit. Mais pourquoi? La première raison est probablement que plusieurs PME ne bénéficient pas d une couverture d assurance contre le vol et les détournements. Habituellement, celles-ci font entièrement confiance à leurs employés et croient être en mesure de bien gérer les quelques cas qui pourraient survenir. La seconde explication a trait au fait que nombre de PME ne voient pas la nécessité d investir temps et argent dans des approches dissuasives telles que la sécurité des lieux ainsi que l élaboration et l application stricte de mesures de contrôle. Pourtant, selon des données* de Samson Bélair Deloitte & Touche, un employé sur trois volerait son employeur au Québec! Voici donc quelques mesures préventives importantes à considérer afin d atténuer les risques de malhonnêteté par votre personnel. dates de début et de fin d emploi et de les valider auprès de l employeur concerné. Profitez aussi de ce contact pour vous informer du degré de maturité, de l attitude ainsi que des habitudes de travail de l ancien employé auprès de son gestionnaire immédiat du temps. Il ne suffit parfois que de quelques lettres ou appels téléphoniques pour confirmer les déclarations du candidat, et, surtout, obtenir un meilleur portrait de ses aptitudes personnelles et professionnelles. En ce qui concerne les postes exigeant un degré d honnêteté supérieur, il serait sage de faire appel aux services d une agence d investigation compétente en la matière. Quant à vos employés actuels, établissez de bonnes relations avec eux et demeurez à leur écoute. Réglez sans délai les conflits et apprenez à bien les connaître, ce qui vous permettra de mieux déceler les signes de problèmes financiers ou personnels pouvant compromettre leur honnêteté. Enfin, la falsification du nombre d heures effectuées par les employés compte parmi les délits les plus courants. Pour atténuer ce risque, instaurez des mesures rigoureuses afin de garantir la validité de ces données. g Bien connaître vos employés Il est prudent de vérifier les antécédents de tout postulant sérieux, et ce, avant même d effectuer votre choix final et de discuter des modalités d emploi. De plus, portez une attention particulière aux raisons de congédiement ou départs. Évidemment, cet exercice doit être encore plus rigoureux pour des postes plus sensibles, tels que ceux touchant la comptabilité, la gestion, la caisse et la réception des marchandises. Soyez vigilant : un employé malhonnête est rarement poursuivi en justice par son employeur, ce dernier se limitant plutôt à exiger sa démission immédiate. Il est donc important de vérifier les

8 08 Sécurité des lieux et mesures de contrôle Outre la présence d un système de détection et d alarme contre les intrusions, il est aussi nécessaire de bien contrôler les allées et venues des employés pendant et après les heures d ouverture. À cet effet, l installation d un système de gestion d accès par carte magnétique est fortement recommandée. Pour accéder à un endroit particulier, l employé ou toute autre personne autorisée doit utiliser une carte d identité spéciale permettant le déverrouillage de la porte, selon les heures et jours pendant lesquels l accès est autorisé. De plus, les données d accès sont automatiquement enregistrées aux fins de vérification. Il est aussi tout indiqué d installer un système de surveillance vidéo de qualité aux endroits où il y a manipulation d argent ou de marchandises, y compris dans les zones des tiroirs-caisses, les aires de réception et d expédition, les magasins ainsi que les entrepôts. Autres approches préventives Pour chaque chèque reçu, estampillez-le immédiatement «pour dépôt seulement» et ne signez jamais de chèque en blanc, et ce, peu importe la situation. Assurez-vous que les dépôts bancaires sont effectués par un dirigeant ou une personne responsable et fiable. De plus, exigez que cet individu varie ses heures et trajets. Prévenez les employés de la pratique de vérifications ponctuelles sans préavis. Soyez aux aguets lorsque des employés insistent pour accomplir des tâches qui ne sont habituellement pas de leur responsabilité. Finalement, instituez et appliquez des règles de tolérance zéro quant au vol et au détournement. Communiquez clairement aux employés votre politique en matière de poursuite criminelle des employés fautifs. Dans le cas contraire, en vous contentant de la restitution d espèces ou de marchandises volées et d excuses, cela risque de transmettre un message ambigu à votre personnel et d encourager la récidive. En collaboration avec Jean-Jacques Fournel, expert-préventionniste *Données tirées de la publication Pas sous ma gouverne de Samson Bélair Deloitte & Touche, Mise en garde Les informations contenues dans cette capsule sont d ordre général et sont fournies à titre informatif seulement. Elles ne sont pas exhaustives. Toute action prise à la suite de la lecture de cette capsule devra être effectuée en toute sécurité et, au besoin, être exécutée par une personne expérimentée et habilitée à le faire.

9 09 La protection des lieux contre le vol par effraction Il est normal qu une entreprise s inquiète du risque possible d entrées par effraction dans ses locaux. Évidemment, l intensité de cette préoccupation variera selon le type d établissement et les raisons pouvant motiver les malfaiteurs à choisir une entreprise en question. Bien que le cambriolage constitue le motif principal d une intrusion, d autres intentions telles l espionnage économique ou le vol de bases de données informatiques peuvent être spécialement préjudiciables pour l entreprise. Voici donc quelques recommandations importantes afin d atténuer de tels risques. Dans un premier temps, les mesures préventives portant sur les composants structurels du bâtiment et son périmètre extérieur seront traitées. Par la suite, les approches plus dissuasives comme le gardiennage, les systèmes de surveillance vidéo et les systèmes de détection et d alarme seront examinées. Les portes et leurs serrures Les portes d accès et les cadres de porte doivent être bien solides et, idéalement, en acier ou en aluminium. Chaque porte devrait être munie d une plaque d acier qui recouvre la gâche afin de prévenir toute entrée non autorisée. Ces portes doivent avoir également de bonnes serrures, préférablement à baril à double cylindres, munies d un pêne dormant. Pour encore plus de sécurité, l installation de serrures à clés contrôlées est préconisée, car ces clés ne peuvent être copiées sans une autorisation écrite du détenteur du permis de reproduction. Bien qu elles soient plus coûteuses, elles représentent un investissement rentable. Enfin, hors des heures d ouverture, il y a lieu d installer un cadenas solide au verrou intérieur de toute porte de garage, de façon à gêner l ouverture de la porte. Ainsi, la sortie de marchandise par un cambrioleur sera beaucoup plus complexe et cette astuce parviendra peut-être à le décourager. Évidemment, chaque porte doit être équipée d un dispositif de surveillance approuvé en présence d un système de détection et d alarme contre les intrusions. Les fenêtres, vitrines et vitrages Les fenêtres et les vitrines doivent être solides et en bon état. Idéalement, leurs cadres seront en acier ou en aluminium. Les fenêtres qui s ouvrent doivent être munies de dispositifs de fermeture sécuritaires et efficaces. Évidemment, toute fenêtre ou tout vitrage accessible doit être sous surveillance lorsque les lieux sont protégés par un système de détection et d alarme contre les intrusions. De plus, il peut être parfois nécessaire de mieux protéger une ouverture de fenêtre pour empêcher qu un malfaiteur puisse y pénétrer. Cela s effectue normalement en utilisant l une des options suivantes : 1. Munir les fenêtres de tiges d acier d au moins 12 mm de diamètre, espacées d au plus 125 mm. Ces tiges doivent être solidement ancrées dans le mur (ou la porte) plutôt que fixées au cadre. 2. Installer un grillage extérieur solide aux vitres de façon à ce que la quincaillerie ne puisse être enlevée ou dévissée facilement. g De plus, il est important de limiter le nombre de clés en circulation et de noter, dans un registre, le nom de chaque individu qui en possède une tout en spécifiant la porte concernée. Lorsqu une clé est perdue ou qu un employé quitte l entreprise sans la rendre, il est alors prudent de changer la serrure.

10 10 3. Placer une pellicule de sécurité approuvée afin de rendre le vitrage plus résistant aux impacts. Cette pellicule aide à prévenir l éclatement du verre en le maintenant en place lorsque brisé, ce qui surprendra certes tout malfaiteur. Plus spécifiquement, cette pellicule doit être homologuée par les Laboratoires des assureurs du Canada (ULC) selon la norme ULC-S332. Notons que les deux premières approches doivent avoir le consentement du service d incendie municipal, car elles peuvent gêner l évacuation des lieux en cas d incendie. La toiture Les possibilités d accès par le toit ne sont pas toujours considérées lorsqu une entreprise évalue les risques d intrusion et les mesures préventives pour les atténuer. À cet égard, toute trappe ou porte qui donne sur le toit doit être solide, bien verrouillée et reliée au système d alarme, s il y en a un. Il y a aussi lieu de porter une attention spéciale aux puits de lumière et aux trappes d aération, car ils peuvent être utilisés comme points d entrée par les malfaiteurs. Au besoin, couper les sections d arbres situés à proximité du bâtiment afin qu elles ne puissent servir pour grimper à la toiture. L éclairage intérieur Particulièrement dans le cas de commerces, il est conseillé de bien éclairer l intérieur des lieux, et ce, même en dehors des heures d ouverture. Ainsi, un bon éclairage pourrait décourager un malfaiteur potentiel et permettrait également aux agents de police ou aux témoins de mieux apercevoir la présence d intrus dans le commerce. L extérieur du bâtiment Les intrusions surviennent habituellement la nuit, alors que le malfaiteur profite de la noirceur et de la tranquillité pour accomplir son délit. Un éclairage efficace et complet du périmètre extérieur du bâtiment représente donc une approche préventive sûre et peu coûteuse, car il augmente sensiblement les probabilités de repérage d un individu louche. Par ailleurs, il est important de bien dégager les murs extérieurs, la cour ou la ruelle de tout ce qui pourrait aider un voleur à se cacher. Il faut également éviter de laisser traîner des objets qui pourraient faciliter l accès aux fenêtres ou au toit (p. ex. : palettes empilées, échelles, échafaudages, voitures, camions, conteneurs ou équipements variés). Finalement, il est suggéré de bien clôturer la propriété afin d en limiter l accès. Il faut d ailleurs entretenir cette clôture et réparer promptement tout dommage. Chaque barrière devrait aussi être tenue fermée et solidement cadenassée en dehors des heures d ouverture. Le gardiennage Le gardiennage, ou service de veilleur, assure une présence humaine sur les lieux pour préserver la sécurité des biens et des personnes. Un gardiennage conforme consiste à effectuer des rondes enregistrées aux heures ou aux deux heures, lors des périodes de fermeture, afin de couvrir l ensemble des locaux. Les registres sont conservés aux fins de vérification, au besoin. Notons que cette approche devrait être complémentaire à la présence d un système de détection et d alarme contre les intrusions. Les systèmes de surveillance vidéo L installation d un système de surveillance vidéo peut contribuer à réduire les risques d intrusion, surtout lorsque les caméras sont situées dans des endroits stratégiques, et ce, tant à l intérieur qu à l extérieur du bâtiment. Le système devrait couvrir, par exemple, le périmètre extérieur de l immeuble, les aires de réception ou d expédition et les zones de hmagasin ou d entrepôt. Les coffres-forts ainsi que les tiroirs-caisses sont aussi les cibles préférées des cambrioleurs. Évidemment, un système de captage et d enregistrement de qualité facilitera l identification des malfaiteurs. Tout comme pour le gardiennage, cette mesure préventive doit être en complémentarité avec un système de détection et d alarme contre les intrusions. g

11 11 Les systèmes de détection et d alarme contre les intrusions Tout système de détection et d alarme contre les intrusions doit être con forme et protéger les lieux de façon complète. Il doit comporter des détecteurs périmétriques et volumétriques reliés à un panneau avertisseur approuvé. De plus, tous les composants du système doivent être homologués par les Laboratoires des assureurs du Canada (ULC). Les signaux d alarme doivent également être transmis à distance à un poste de surveillance réputé et préférablement homologué par les ULC. Lorsqu il y a des marchandises fort prisées par les voleurs (p. ex. : matériel informatique et électronique, articles de sport, vêtements haut de gamme, bijoux, fourrures et œuvres d art), il est fortement recommandé que les signaux d alarme soient transmis à un poste de surveillance homologué par les ULC, en utilisant des lignes téléphoniques surveillées ou autre méthode de transmission approuvée de niveau 3 et plus afin de signaler toute anomalie. Enfin, notez qu il ne faut jamais obstruer les détecteurs volumétriques. Régulièrement, les enquêtes à la suite d un cambriolage démontrent que les intrus n avaient pas été détectés rapidement (ou pas du tout) à cause d objets ou de marchandises obstruant le champ de détection de ces dispositifs. Parfois, cette obstruction est de nature volontaire. À titre d exemple, un vol de cigarettes important fut réussi dans un grand entrepôt de produits d épicerie alors qu un employé avait empilé des boîtes devant les détecteurs de mouvement, cachant ainsi cette zone de stockage. La nuit venue, les cambrioleurs ont donc pu découper une grande ouverture dans le mur métallique menant dans cette zone pour commettre leur méfait en toute tranquillité. En collaboration avec Jean-Jacques Fournel, expert-préventionniste Mise en garde Les informations contenues dans cette capsule sont d ordre général et sont fournies à titre informatif seulement. Elles ne sont pas exhaustives. Toute action prise à la suite de la lecture de cette capsule devra être effectuée en toute sécurité et, au besoin, être exécutée par une personne expérimentée et habilitée à le faire. Desjardins Assurances et Desjardins Assurances Entreprises désignent Desjardins Assurances générales inc., manufacturier de produit d assurance auto, habitation et entreprise.

AUTOUR DU LOGEMENT EN SÉCURITÉ!

AUTOUR DU LOGEMENT EN SÉCURITÉ! AUTOUR DU LOGEMENT EN SÉCURITÉ! CONSIGNES DE SÉCURITÉ VOUS TROUVEREZ DANS LE PRÉSENT DOCUMENT DES CONSEILS DE BASE AFIN DE GARANTIR AU MIEUX LA SÉCURITÉ DE VOS BIENS. AUTOUR DU LOGEMENT EN SÉCURITÉ! En

Plus en détail

INTRODUCTION PAR EFFRACTION

INTRODUCTION PAR EFFRACTION Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville Protection commerciale http://www.riptb.qc.ca INTRODUCTION PAR EFFRACTION Protégez votre marchandise et vos équipements Ce qui préoccupe le plus les

Plus en détail

Assurance vols et détournements

Assurance vols et détournements Assurance vols et détournements Qu est-ce que l assurance vols et détournements? L assurance vols et détournements est un terme générique utilisé pour décrire une sélection de garanties individuelles relativement

Plus en détail

Liste de contrôle de la sécurité à domicile

Liste de contrôle de la sécurité à domicile Liste de contrôle de la sécurité à domicile Assurez-vous que votre domicile ne soit pas une cible facile pour les criminels. La liste de contrôle qui suit vous y aidera. Vous pouvez aussi vous prévaloir

Plus en détail

Conseils pour prévention de la fraude financière Ce que vous devez savoir

Conseils pour prévention de la fraude financière Ce que vous devez savoir 04 Conseils pour prévention de la fraude financière Ce que vous devez savoir Les banques ont recours à des systèmes de sécurité très perfectionnés et à des équipes de spécialistes des fraudes en vue d

Plus en détail

HOME SAFE HOME TM. Autodiagnostic de sécurité pour habitations privées

HOME SAFE HOME TM. Autodiagnostic de sécurité pour habitations privées HOME SAFE HOME TM Autodiagnostic de sécurité pour habitations privées Le diagnostic de sécurité «Home Safe Home» a été conçu et développé par Group 4 Falck en étroite collaboration avec la Police Grand-Ducale

Plus en détail

La sécurité, c'est l'affaire de tous

La sécurité, c'est l'affaire de tous La sécurité, c'est l'affaire de tous LA TECHNOPREVENTION (néologisme) - Les habitations privées - Les alarmes (loi du 21 mars 2007 MB 31/05/2007) - Les caméras (AR du 25 avril 2007 MB 04/06/2007) - Les

Plus en détail

Gagnez sur tous les tableaux taux d intérêt réduit et commodité. GUIDE DES AVANTAGES

Gagnez sur tous les tableaux taux d intérêt réduit et commodité. GUIDE DES AVANTAGES GUIDE DES AVANTAGES Carte Visa Classique RBC Banque Royale avec option à taux d intérêt réduit Gagnez sur tous les tableaux taux d intérêt réduit et commodité. Meilleur taux d intérêt, économies supérieures.

Plus en détail

Conseils de sécurité. en entreprise. Des moyens plus intelligents pour aider à protéger votre entreprise. Plus sûr. Plus intelligent. Tyco.

Conseils de sécurité. en entreprise. Des moyens plus intelligents pour aider à protéger votre entreprise. Plus sûr. Plus intelligent. Tyco. Conseils de sécurité en entreprise Des moyens plus intelligents pour aider à protéger votre entreprise / La Dissuasion / est plus intelligente deterrence Menaces externes Rendez la tâche difficile aux

Plus en détail

L ANALYSE. Il est important de faire un bon état des lieux de son activité et de ses protections.

L ANALYSE. Il est important de faire un bon état des lieux de son activité et de ses protections. Prévention dans les commerces et les bâtiments professionnels. Prévenir les cambriolages et les actes de malveillance 100% PROS AVEC LES PREVENIR LES CAMBRIOLAGES L ANALYSE Il est important de faire un

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Liberté Égalité Fraternité MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DEPARTEMENT PREVENTION COMMUNICATION. Cellule Sécurité du Secteur Economique

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Liberté Égalité Fraternité MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DEPARTEMENT PREVENTION COMMUNICATION. Cellule Sécurité du Secteur Economique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DEPARTEMENT PREVENTION COMMUNICATION Cellule Sécurité du Secteur Economique FICHE CONSEILS A L ATTENTION DES DEBITANTS DE TABAC

Plus en détail

Pour défendre votre espace, il convient de mettre en place un dispositif destiné à :

Pour défendre votre espace, il convient de mettre en place un dispositif destiné à : COMMERCANTS YVELINOIS : VOTRE SÉCURITE S C EST CEST AUSSI VOTRE AFFAIRE! Pour défendre votre espace, il convient de mettre en place un dispositif destiné à : Obliger le délinquant à augmenter ses efforts

Plus en détail

Ges$on des pertes. Étape 3

Ges$on des pertes. Étape 3 Ges$on des pertes Étape 3 Ges$on des pertes Une freinte c est la disparité entre l inventaire informatisé et l inventaire physique Shrinkage is the difference between computerized inventory and physical

Plus en détail

PRESENTATION I. LES STATISTIQUES NATIONALES II. LES STATISTIQUES LOCALES III. L EVALUATION DES RISQUES IV. LES MESURES DE PROTECTION

PRESENTATION I. LES STATISTIQUES NATIONALES II. LES STATISTIQUES LOCALES III. L EVALUATION DES RISQUES IV. LES MESURES DE PROTECTION 1 PRESENTATION I. LES STATISTIQUES NATIONALES II. LES STATISTIQUES LOCALES III. L EVALUATION DES RISQUES IV. LES MESURES DE PROTECTION V. L'OPERATION TRANQUILLITE ENTREPRISES VI. LES CONSEILS EN CAS DE

Plus en détail

Le vol à l étalage 1

Le vol à l étalage 1 Le vol à l étalage 1 Le vol à l étalage, c est du vol tout court Définition ; Le vol consiste à prendre sans en avoir la permission quelque chose, si petit que soit-il, qui appartient à autrui, à un magasin

Plus en détail

Sécurité limitée QUAND LES CLIENTS SONT PEU INFORMÉS ET LES SYSTÈMES MAL INSTALLÉS, PEUT-ON VRAIMENT PARLER DE SÉCURITÉ?

Sécurité limitée QUAND LES CLIENTS SONT PEU INFORMÉS ET LES SYSTÈMES MAL INSTALLÉS, PEUT-ON VRAIMENT PARLER DE SÉCURITÉ? EN COUVERTURE Sécurité limitée QUAND LES CLIENTS SONT PEU INFORMÉS ET LES SYSTÈMES MAL INSTALLÉS, PEUT-ON VRAIMENT PARLER DE SÉCURITÉ? par Chantal Gagnon Photo: Getty Images Du mois d avril 2004 au mois

Plus en détail

LE GUIDE DE VOS AVANTAGES. Voici votre. carte Platine CIBC Visa MC

LE GUIDE DE VOS AVANTAGES. Voici votre. carte Platine CIBC Visa MC LE GUIDE DE VOS AVANTAGES Voici votre carte Platine CIBC Visa MC Voici la carte Platine CIBC Visa. Une carte de crédit qui offre une expérience complètement différente. Votre nouvelle carte Platine CIBC

Plus en détail

MANUEL DES POLITIQUES, PROCÉDURES ET RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS

MANUEL DES POLITIQUES, PROCÉDURES ET RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS MANUEL DES POLITIQUES, PROCÉDURES ET RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO Code : Politique 2.13 Date d entrée en vigueur : Le 30 avril 2007 Nombre de pages : 11 et annexe

Plus en détail

VOL HABITATION CONSEILS PRATIQUES PRÉVENTION HABITATION. N hésitez pas à demander à votre Conseiller Groupama d autres Conseils Pratiques

VOL HABITATION CONSEILS PRATIQUES PRÉVENTION HABITATION. N hésitez pas à demander à votre Conseiller Groupama d autres Conseils Pratiques CONSEILS PRATIQUES PRÉVENTION HABITATION N hésitez pas à demander à votre Conseiller Groupama d autres Conseils Pratiques Document non contractuel - Caisse Régionale d Assurances Mutuelles Agricoles -

Plus en détail

Comment protéger vos biens

Comment protéger vos biens Au Québec, une maison ou un appartement est visité par les voleurs toutes les quatre minutes et, dans la majorité des cas, deux à trois minutes leur suffisent pour s y introduire. On peut faire obstacle

Plus en détail

Guide pratique de la Sé curité

Guide pratique de la Sé curité VILLENEUVE-SUR-LOT Guide pratique de la Sé curité A l usage des commerçants et artisans villeneuvois Edité par la mairie de Villeneuve-sur-Lot juillet 2015 Pour mieux vivre votre commerce Disposant souvent

Plus en détail

CONSEILS ET RECOMMANDATIONS

CONSEILS ET RECOMMANDATIONS CONSEILS ET RECOMMANDATIONS POUR LA PRÉVENTION ET LA SÉCURITÉ DES SENIORS VILLE DE L ISLE-ADAM Page 1 Conseils pratiques de prudence Prudence contre les cambriolages Protégez vos fenêtres et vos ouvertures

Plus en détail

SÉCURITÉ DES SENIORS. Mardi 17 janvier 2012, Le Perreux-sur-Marne

SÉCURITÉ DES SENIORS. Mardi 17 janvier 2012, Le Perreux-sur-Marne SÉCURITÉ DES SENIORS Mardi 17 janvier 2012, Le Perreux-sur-Marne SENIORS, AYEZ LES BONS REFLEXES! POURQUOI FAIRE APPEL AUX SERVICES DE POLICE? Les services publics de Police sont à votre disposition pour

Plus en détail

Guide d informations. Manuel d acceptation de cartes via le terminal de paiement

Guide d informations. Manuel d acceptation de cartes via le terminal de paiement Guide d informations Manuel d acceptation de cartes via le terminal de paiement Acceptation en toute sécurité des cartes bancaires sur votre terminal de paiement 4 1 Manuel d acceptation des cartes 6 1.1

Plus en détail

Cette brochure a été créée pour apporter aux Aînés d Etampes

Cette brochure a été créée pour apporter aux Aînés d Etampes 1 2 Préface Cette brochure a été créée pour apporter aux Aînés d Etampes des conseils pratiques visant à assurer leur sécurité dans leur vie de tous les jours. En effet, les seniors représentent souvent

Plus en détail

Véhicule arrêté = marchandises en danger. Transport routier Comment protéger son véhicule en stationnement?

Véhicule arrêté = marchandises en danger. Transport routier Comment protéger son véhicule en stationnement? Véhicule arrêté = marchandises en danger Transport routier Comment protéger son véhicule en stationnement? Trois quarts des vols de fret terrestre sont commis lorsque le véhicule est à l arrêt selon trois

Plus en détail

Rétroaction sur la déclaration d opérations douteuses. Secteur des banques

Rétroaction sur la déclaration d opérations douteuses. Secteur des banques Rétroaction sur la déclaration d opérations douteuses Secteur des banques RÉTROACTION SUR LA DÉCLARATION D OPÉRATIONS DOUTEUSES : SECTEUR DES BANQUES 1. Introduction Ce rapport a été rédigé pour le secteur

Plus en détail

carte Platine CIBC MasterCard MD

carte Platine CIBC MasterCard MD VOTRE TROUSSE DE BIENVENUE Voici votre carte Platine CIBC MasterCard MD LE GUIDE DE VOS AVANTAGES Aperçu des avantages Voici votre carte Platine CIBC MasterCard 1 Carte de crédit CIBC à puce 1 Fonctionnalité

Plus en détail

CCI RHÔNE-ALPES LES CONSEILS INDISPENSABLES. pour la sécurité des professionnels GUIDE DE PRÉVENTION

CCI RHÔNE-ALPES LES CONSEILS INDISPENSABLES. pour la sécurité des professionnels GUIDE DE PRÉVENTION GUIDE DE PRÉVENTION CCI RHÔNE-ALPES LES CONSEILS INDISPENSABLES pour la sécurité des professionnels SOMMAIRE DÉFINIR UN PLAN DE SÉCURITÉ ADAPTÉ PRÉVENIR LES VOLS PRÉVENIR LES VOLS 3, Définir un plan de

Plus en détail

Protection de vos renseignements personnels. Conseils et outils pour vous aider à vous prémunir contre le vol d identité

Protection de vos renseignements personnels. Conseils et outils pour vous aider à vous prémunir contre le vol d identité Protection de vos renseignements personnels Conseils et outils pour vous aider à vous prémunir contre le vol d identité Marque déposée de Visa International Service Association; l Association Visa Canada

Plus en détail

LE GUIDE DE VOS AVANTAGES. Voici votre. carte Classique CIBC Visa MC

LE GUIDE DE VOS AVANTAGES. Voici votre. carte Classique CIBC Visa MC LE GUIDE DE VOS AVANTAGES Voici votre carte Classique CIBC Visa MC Voici la carte Classique CIBC Visa. Une carte de crédit qui offre une expérience complètement différente. Votre nouvelle carte Classique

Plus en détail

LE PÔLE DE PRÉVENTION DE LA DÉPENDANCE VOUS INFORME. Sécurité au domicile. En partenariat avec le commissariat d Argenteuil

LE PÔLE DE PRÉVENTION DE LA DÉPENDANCE VOUS INFORME. Sécurité au domicile. En partenariat avec le commissariat d Argenteuil 01 39 12 36 50 www.maisons-repas-services.fr 01 34 10 30 30 www.bastide-argenteuil.com 01 39 12 11 10 www.transportsadaptesfranciliens.fr LE PÔLE DE PRÉVENTION DE LA DÉPENDANCE VOUS INFORME Sécurité au

Plus en détail

C est l affaire de tous

C est l affaire de tous C est l affaire de tous Il appartient aux élus de la mettre en œuvre avec toutes les difficultés que cela comporte. Attentifs aux préoccupations des citoyens en matière de sécurité des personnes et des

Plus en détail

L habitation et l assurance contre le vol. Fédération française des sociétés d assurances DEP 416 - SEPT. 2005

L habitation et l assurance contre le vol. Fédération française des sociétés d assurances DEP 416 - SEPT. 2005 DEP 416 - SEPT. 2005 L habitation et l assurance contre le vol Fédération française des sociétés d assurances Centre de documentation et d information de l assurance 26, bd Haussmann 75311 Paris Cedex

Plus en détail

Les règles d utilisation de la vidéosurveillance avec enregistrement dans les lieux publics par les organismes publics

Les règles d utilisation de la vidéosurveillance avec enregistrement dans les lieux publics par les organismes publics Les règles d utilisation de la vidéosurveillance avec enregistrement dans les lieux publics par les organismes publics Juin 2004 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION... 1 LE CHAMP D APPLICATION... 1 LA JUSTIFICATION...

Plus en détail

OR Guide des avantages

OR Guide des avantages OR Guide des avantages Voici la carte Visa Or Nous vous invitons à profiter du pouvoir d achat accru, de la commodité d effectuer vos achats dans le monde entier et des économies exclusives que vous offre

Plus en détail

GUIDES FINANCIERS PRATIQUES VOL D IDENTITÉ. Comment protéger son identité et ses renseignements financiers contre le vol

GUIDES FINANCIERS PRATIQUES VOL D IDENTITÉ. Comment protéger son identité et ses renseignements financiers contre le vol GUIDES FINANCIERS PRATIQUES VOL D IDENTITÉ Comment protéger son identité et ses renseignements financiers contre le vol PROTÉGEZ VOS RENSEIGNEMENTS FINANCIERS PERSONNELS AFIN D ÉVITER LA FRAUDE PAR CARTE

Plus en détail

Sécurité : La Cellule Anti-Cambriolage réunie par le préfet de l Aisne

Sécurité : La Cellule Anti-Cambriolage réunie par le préfet de l Aisne Dossier de presse Sécurité : La Cellule Anti-Cambriolage réunie par le préfet de l Aisne Face à l augmentation sensible du nombre de cambriolages, Pierre Bayle, préfet de l Aisne, a décidé de réunir la

Plus en détail

BIENVENUE À SÉCURITÉ MELALEUCA LA SÉCURITÉ POUR VOTRE FAMILLE

BIENVENUE À SÉCURITÉ MELALEUCA LA SÉCURITÉ POUR VOTRE FAMILLE BIENVENUE À SÉCURITÉ MELALEUCA LA SÉCURITÉ POUR VOTRE FAMILLE NOUS VOUS REMERCIONS D AVOIR CHOISI SÉCURITÉ MELALEUCA C est le sentiment de dormir sur ses deux oreilles, de s évader sans peur durant la

Plus en détail

L interchange. Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa.

L interchange. Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa. L interchange Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa. Il n y a pas si longtemps, les consommateurs n avaient d autre choix que d utiliser

Plus en détail

SÉCURITÉ DES MOYENS D ACCÈS ET DE PAIEMENT

SÉCURITÉ DES MOYENS D ACCÈS ET DE PAIEMENT SÉCURITÉ DES MOYENS D ACCÈS ET DE PAIEMENT En mettant en place des mesures simples à appliquer pour réduire les fraudes. En freinant les fraudeurs pour limiter les victimes. En prenant plus de précautions.

Plus en détail

Carte bancaire - 9 re flexes se curite

Carte bancaire - 9 re flexes se curite Carte bancaire - 9 re flexes se curite Attention : Même si l amélioration de la sécurité des paiements par carte est constante, un certain nombre de précautions s impose pour contribuer à éviter les fraudes

Plus en détail

Directive de sécurité sur la sauvegarde des données en ligne

Directive de sécurité sur la sauvegarde des données en ligne Directive de sécurité sur la sauvegarde des données en ligne Entrée en vigueur le 18 juin 2010 Préparé et sous la responsabilité de la Direction des services juridiques Section affaires juridiques Approuvé

Plus en détail

Traitement des paiements par carte pour votre entreprise.

Traitement des paiements par carte pour votre entreprise. Traitement des paiements par carte pour votre entreprise. Solutions faciles, fiables et sécuritaires. Facile Nous simplifions les choses pour vous et vos clients. Fiable Nous sommes toujours là pour votre

Plus en détail

MALVEILLANCE ET PROTECTION PHYSIQUE

MALVEILLANCE ET PROTECTION PHYSIQUE MALVEILLANCE ET PROTECTION PHYSIQUE ENSAM PRESENTATION du 31 MAI 2007 1/29 Contexte thèmes sécurité LES AGRESSIONS les vols : matériels informations les actions malveillantes internes Externes PREVENTION

Plus en détail

Comment se protéger contre les cambriolages

Comment se protéger contre les cambriolages Le vol dans les habitations Comment se protéger contre les cambriolages Commune d Anderlues 1 En Belgique, le cambriolage fait partie d une des cinq formes de criminalité les plus importantes, ce qui amplifie

Plus en détail

I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux

I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux INTERPOL I-Checkit Pour votre sécurité I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux criminels et

Plus en détail

Politique relative à l utilisation de la vidéosurveillance dans les lieux publics exploités par l AMT ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 18

Politique relative à l utilisation de la vidéosurveillance dans les lieux publics exploités par l AMT ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 18 Politique relative à l utilisation de la vidéosurveillance dans les lieux publics exploités par l AMT ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 18 DÉCEMBRE 2009 PAR VOIE DE RÉSOLUTION N O 09-CA(AMT)-348

Plus en détail

Préservez votre crédit. Empêchez le vol d identité. GUIDE DES AVANTAGES

Préservez votre crédit. Empêchez le vol d identité. GUIDE DES AVANTAGES Préservez votre crédit. Empêchez le vol d identité. GUIDE DES AVANTAGES Bienvenue au programme Surveillance d identité Félicitations! Vous avez posé un geste important pour vous protéger des conséquences

Plus en détail

Je contribue. à la sécurité de mon. bureau de tabac

Je contribue. à la sécurité de mon. bureau de tabac Je contribue à la sécurité de mon bureau de tabac Dans le cadre de mon activité quotidienne, mon comportement peut déjà contribuer à la sécurisation de mon commerce. Des gestes simples peuvent me protéger.

Plus en détail

Security Service de Services sécurité. Protocole de surveillance des alarmes de sécurité

Security Service de Services sécurité. Protocole de surveillance des alarmes de sécurité Security Service de Services sécurité Protocole de surveillance des alarmes de sécurité TABLE DES MATIÈRES 1.0 BUT... Page 1 2.0 PORTÉE.. Page 1 3.0 DÉFINITIONS Page 1 4.0 PROTOCOLE 4.1 Généralités.. Page

Plus en détail

Guide de l employé sur la façon de distinguer un billet authentique d un faux 84-EH/GE (11-09)

Guide de l employé sur la façon de distinguer un billet authentique d un faux 84-EH/GE (11-09) Guide de l employé sur la façon de distinguer un billet authentique d un faux 84-EH/GE (11-09) TABLE DES MATIÈRES Introduction : vérifiez pour protéger! 1 Aperçu : les billets récents, plus sûrs 2 Utilisez

Plus en détail

www.lesclesdelabanque.com 9 RÉFLEXES SÉCURITÉ

www.lesclesdelabanque.com 9 RÉFLEXES SÉCURITÉ JUIN 2015 Guide élaboré avec CARTE BANCAIRE www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent 9 RÉFLEXES SÉCURITÉ N 5 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE Guide élaboré avec le Groupement

Plus en détail

PROTÉGEZ VOS OPÉRATIONS FINANCIÈRES

PROTÉGEZ VOS OPÉRATIONS FINANCIÈRES PROTÉGEZ VOS OPÉRATIONS FINANCIÈRES Caisses populaires acadiennes www.acadie.com C est une série de moyens pour renforcer la sécurité de vos opérations financières. En mettant en place des mesures simples

Plus en détail

Section E Opération DIRECTIVE POUR L ACCÈS AU PORT DE TROIS-RIVIÈRES

Section E Opération DIRECTIVE POUR L ACCÈS AU PORT DE TROIS-RIVIÈRES Section E Opération DIRECTIVE POUR L ACCÈS AU PORT DE TROIS-RIVIÈRES E-01 OBJET Préciser les conditions et la démarche à suivre pour obtenir un laissez-passer pour le port de Trois- Rivières et définir

Plus en détail

LA PREVENTION TECHNIQUE DE LA MALVEILLANCE LES COMMERCES

LA PREVENTION TECHNIQUE DE LA MALVEILLANCE LES COMMERCES LA PREVENTION TECHNIQUE DE LA MALVEILLANCE LES COMMERCES DEFINITION «La prévention technique de la malveillance recouvre l'ensemble des mesures d'urbanisme, d'architecture ou techniques visant à prévenir

Plus en détail

D D S P. Guide pratique à l usage des commerçants. Préambule SOMMAIRE. La Direction Départementale de la Sécurité Publique du Rhône

D D S P. Guide pratique à l usage des commerçants. Préambule SOMMAIRE. La Direction Départementale de la Sécurité Publique du Rhône D D S P 69 Guide pratique à l usage des commerçants La Direction Départementale de la Sécurité Publique du Rhône Préambule - Sachez que les vols avec effraction se produisent le plus souvent entre 21h00

Plus en détail

TRANQUILLITE PUBLIQUE

TRANQUILLITE PUBLIQUE TRANQUILLITE PUBLIQUE PROTEGEZ-VOUS CONTRE LES CAMBRIOLAGES Groupement de gendarmerie de l'yonne 1 PLAN DE SEANCE - Constat - Mesures mises en place par l'etat - Mesures à adopter par la population au

Plus en détail

Gestion du risque de fraude liée aux paiements :

Gestion du risque de fraude liée aux paiements : Solutions de trésorerie et de paiement Rapports et gestion du risque Gestion du risque de fraude liée aux paiements : Toute entreprise s expose à des risques de fraude. Nous nous engageons à vous fournir

Plus en détail

LE GUIDE DE VOS AVANTAGES. Voici votre. carte Dollars US CIBC Visa MC

LE GUIDE DE VOS AVANTAGES. Voici votre. carte Dollars US CIBC Visa MC LE GUIDE DE VOS AVANTAGES Voici votre carte Dollars US CIBC Visa MC Voici la carte Dollars US CIBC Visa. Une carte de crédit qui offre une expérience complètement différente. Votre nouvelle carte Dollars

Plus en détail

Comment améliorer la sécurité de nos habitations?

Comment améliorer la sécurité de nos habitations? 1 4 octobre 2008 Comment améliorer la sécurité de nos habitations? A la fin de l année 2007, vous avez été nombreux à répondre à notre enquête concernant la sécurité. Nous vous avons communiqué les résultats

Plus en détail

De vous familiarisez avec les concepts liés aux droits des consommateurs.

De vous familiarisez avec les concepts liés aux droits des consommateurs. Soyez prudent! De vous familiarisez avec les concepts liés aux droits des consommateurs. vol et fraude d identité fraude par carte de débit fraude par carte de crédit hameçonnage et hameçonnage verbal

Plus en détail

PORTRAIT D UN FRAUDEUR. «Il avait mon entière confiance je n aurais jamais pensé qu il puisse être un fraudeur!»

PORTRAIT D UN FRAUDEUR. «Il avait mon entière confiance je n aurais jamais pensé qu il puisse être un fraudeur!» COPROPRIÉTÉ Prévenir et détecter la FRAUDE Dans le cadre du Colloque 2010 du RGCQ Par Élise Beauchesne, CA, Adm.A PORTRAIT D UN FRAUDEUR «Il avait mon entière confiance je n aurais jamais pensé qu il puisse

Plus en détail

# Pistes d amélioration recommandées par KPMG État actuel Date cible

# Pistes d amélioration recommandées par KPMG État actuel Date cible 1 Mettre en place les mesures proposées par Loto-Québec : Diffuser une campagne de sensibilisation sur l importance d endosser les billets à l achat. Continu Depuis janvier 2008 Promouvoir le matériel

Plus en détail

Violence au travail Un organisme national

Violence au travail Un organisme national Violence au travail Un organisme national Violence au travail : prévention, protocoles et sanctions Politique La Société s engage à offrir un milieu de travail sécuritaire. Elle reconnaît que la violence

Plus en détail

Info Délits Plus Juin 2013 Division prévention criminalité

Info Délits Plus Juin 2013 Division prévention criminalité Cambriolages de cafés, restaurants, hôtels et kiosques Depuis début juin 2013, la Police cantonale déplore plus de quarante cas de cambriolages d'établissements publics et 11 cas de cambriolages de kiosques

Plus en détail

Vous êtes. visé. Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire

Vous êtes. visé. Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire Vous êtes visé Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire Prévenir les vols ou les effets d un vol sur les employés Rôle de la direction de la succursale Désigner un

Plus en détail

Marché de gardiennage et sécurité passé selon la procédure adaptée prévue par l'article 28 du code des marchés publics (CMP).

Marché de gardiennage et sécurité passé selon la procédure adaptée prévue par l'article 28 du code des marchés publics (CMP). ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D'ARCHITECTURE DE MARNE LA VALLEE Tél. : 01 60 95 84 00 Fax : 01 60 95 84 47 Marché de gardiennage et sécurité passé selon la procédure adaptée prévue par l'article 28 du code

Plus en détail

Fiche Contenu 4-1 : Approvisionnement et gestion des stocks Vue d ensemble

Fiche Contenu 4-1 : Approvisionnement et gestion des stocks Vue d ensemble Fiche Contenu 4-1 : Approvisionnement et gestion des stocks Vue d ensemble Rôle dans le système de gestion de la qualité La gestion de l approvisionnement, la gestion des achats et des stocks est une composante

Plus en détail

SECURISATION DES HABITATIONS PRIVEES

SECURISATION DES HABITATIONS PRIVEES SECURISATION DES HABITATIONS PRIVEES Celui qui, en tant que propriétaire, possesseur, emphytéote, superficiaire, usufruitier ou locataire, sécurise une habitation contre le vol ou l incendie, a droit à

Plus en détail

UPEC LAMASTRE 22 avril 2014. Chambre de Commerce et d'industrie Ardèche

UPEC LAMASTRE 22 avril 2014. Chambre de Commerce et d'industrie Ardèche UPEC LAMASTRE 22 avril 2014 Chambre de Commerce et d'industrie Ardèche GENDARMERIE NATIONALE GROUPEMENT DE L ARDÈCHE SÉCURITÉ DES ENTREPRISES COMMERCIALES ET ARTISANALES CE N'EST PAS UNE FATALITÉ! Le commerçant

Plus en détail

Services bancaires. Introduction. Objectifs d apprentissage

Services bancaires. Introduction. Objectifs d apprentissage Services bancaires Introduction Les institutions financières, notamment les banques, les sociétés de fiducie, les coopératives de crédit et les caisses populaires, sont des entités essentielles à la gestion

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Lutte contre la délinquance : mise en place d un dispositif de participation citoyenne à Sète

DOSSIER DE PRESSE Lutte contre la délinquance : mise en place d un dispositif de participation citoyenne à Sète PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Lutte contre la délinquance : mise en place d un dispositif de participation citoyenne à Sète Jeudi 17 octobre 2013 Parce que la lutte contre les cambriolages est

Plus en détail

LA PARTICULE QUI PROTÈGE VOTRE VÉHICULE

LA PARTICULE QUI PROTÈGE VOTRE VÉHICULE LA PARTICULE QUI PROTÈGE VOTRE VÉHICULE DataDots ADN pour véhicules. VRAI - Plus de 170 000 voitures ont été volées au Canada en 2001. Cela représente environ 465 voitures par jour ou 1 voiture volée toutes

Plus en détail

Cartes prépayées. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa.

Cartes prépayées. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa. Ce ne sont pas des cartes de crédit. Avant de les utiliser, il faut y verser de l argent. Certaines entraînent des frais.

Plus en détail

Services de sécurité et d enquête. Conseils de sécurité pour les employés qui se présentent au travail ou en partent en dehors des heures de travail

Services de sécurité et d enquête. Conseils de sécurité pour les employés qui se présentent au travail ou en partent en dehors des heures de travail Services de sécurité et d enquête Conseils de sécurité pour les employés qui se présentent au travail ou en partent en dehors des heures de travail Conseils de sécurité pour les employés Dans le but de

Plus en détail

Carte Visa Affaires RBC Banque Royale. Un outil plus performant pour faire des affaires

Carte Visa Affaires RBC Banque Royale. Un outil plus performant pour faire des affaires Carte Visa Affaires RBC Banque Royale Un outil plus performant pour faire des affaires Une gestion des dépenses simplifiée Nous sommes heureux de vous présenter la carte Visa Affaires RBC Banque Royale

Plus en détail

VANDALISME LES CAUSES ET LES EFFETS

VANDALISME LES CAUSES ET LES EFFETS VANDALISME LES CAUSES ET LES EFFETS 1 VAN D A L IS M E LES CAUSES ET LES EFFETS Niveau: De la 6ième en montant Méthode: En groupe Durée: Une heure But: 1. Définition du Vandalisme / Méfait 2. Statistiques

Plus en détail

Comprendre les conséquences de la fraude et de l abus sur votre régime d assurance collective

Comprendre les conséquences de la fraude et de l abus sur votre régime d assurance collective ASSURANCE COLLECTIVE Comprendre les conséquences de la fraude et de l abus sur votre régime d assurance collective Travaillons ensemble pour les prévenir La fraude et l abus ont une forte incidence sur

Plus en détail

PRÉVENTIONS SÉNIORS POUR VOTRE SÉCURITÉ, AYEZ LES BONS RÉFLEXES!!

PRÉVENTIONS SÉNIORS POUR VOTRE SÉCURITÉ, AYEZ LES BONS RÉFLEXES!! PRÉVENTIONS SÉNIORS POUR VOTRE SÉCURITÉ, AYEZ LES BONS RÉFLEXES!! sommaire A votre domicile Des gestes simples se prémunir des cambriolages en cas d'absence prolongée que faire? Vous avez été victime d'un

Plus en détail

L artisan de sa maison la sécurité dans la maison

L artisan de sa maison la sécurité dans la maison Michel & christophe Branchu L artisan de sa maison la sécurité dans la maison Du diagnostic à la pose, en passant par le choix le mieux adapté à la situation, les auteurs nous montrent clairement quels

Plus en détail

Déversements de pesticides

Déversements de pesticides Chapitre 26 Déversements de pesticides Dans ce chapitre Mots-clés Accidents Loi sur les pesticides et Loi sur la protection de l environnement Après avoir étudié la matière de ce chapitre, vous serez en

Plus en détail

LA LUTTE CONTRE LES CAMBRIOLAGES

LA LUTTE CONTRE LES CAMBRIOLAGES LA LUTTE CONTRE LES CAMBRIOLAGES COMMENT VOUS PROTEGER? Renforcez votre protection Protéger vos fenêtres et ouvertures (clôture, volets, grilles, barreaux, cadenas, entrebailleur). Placez les objets

Plus en détail

Constitution d un revenu de retraite garanti. La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers

Constitution d un revenu de retraite garanti. La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers Constitution d un revenu de retraite garanti La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers Les Canadiens et la retraite Vous avez travaillé dur pendant votre vie professionnelle et la retraite doit être l

Plus en détail

1.1 PRINCIPES SOUS-TENDANT LA MISE EN PLACE D UN CADRE COMMUN POUR LE RECYCLAGE DES BILLETS

1.1 PRINCIPES SOUS-TENDANT LA MISE EN PLACE D UN CADRE COMMUN POUR LE RECYCLAGE DES BILLETS RECYCLAGE DES BILLETS EN EUROS : CADRE POUR LA DÉTECTION DES CONTREFAÇONS ET LE TRI QUALITATIF DES BILLETS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES AUTRES PROFESSIONNELS APPELÉS À MANIPULER DES ESPÈCES

Plus en détail

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROMOTEURS D ÉVÉNEMENTS ORGANISER UN ÉVÉNEMENT sur le territoire de la Ville de Terrebonne PAGE Préface La communauté terrebonnienne étant très dynamique, la sollicitation

Plus en détail

carte PETRO-POINTS MC CIBC MasterCard MD

carte PETRO-POINTS MC CIBC MasterCard MD VOTRE TROUSSE DE BIENVENUE Voici votre carte PETRO-POINTS MC CIBC MasterCard MD LE GUIDE DE VOS AVANTAGES Aperçu des avantages Voici votre carte PETRO-POINTS CIBC MasterCard 1 Économies instantanées sur

Plus en détail

GUIDE DES AVANTAGES. carte Shoppers Optimum MasterCard RBC. Obtenez des points Shoppers Optimum partout.

GUIDE DES AVANTAGES. carte Shoppers Optimum MasterCard RBC. Obtenez des points Shoppers Optimum partout. GUIDE DES AVANTAGES carte Shoppers Optimum MasterCard RBC Obtenez des points Shoppers Optimum partout. Magasinez n importe où. Accumulez partout. Merci d avoir choisi la carte Shoppers Optimum MasterCard

Plus en détail

Le contrôle de sécurité 13 mesures pour un intérieur sécurisé

Le contrôle de sécurité 13 mesures pour un intérieur sécurisé Le contrôle de sécurité 13 mesures pour un intérieur sécurisé Il n y a rien ici! Vérifier la sécurité de votre domicile Les cambrioleurs ont peu de temps. S ils ne parviennent pas à entrer rapidement dans

Plus en détail

Security Service de Services sécurité. Protocole d utilisation de la télévision en circuit fermé

Security Service de Services sécurité. Protocole d utilisation de la télévision en circuit fermé Security Service de Services sécurité Protocole d utilisation de la télévision en circuit fermé TABLE DES MATIÈRES 1.0 BUT... Page 1 2.0 PORTÉE... Page 1 3.0 DÉFINITIONS Page 1 4.0 PROTOCOLE 4.1 Utilisation

Plus en détail

Acceptation de Visa Débit par les marchands du commerce électronique. Foire aux questions et schéma de procédé

Acceptation de Visa Débit par les marchands du commerce électronique. Foire aux questions et schéma de procédé Acceptation de Visa Débit par les marchands du commerce électronique Foire aux questions et schéma de procédé Table des matières Visa Débit. La commodité du débit. La sécurité de Visa. 3 La valeur de Visa

Plus en détail

Traitement de Visa Débit

Traitement de Visa Débit Traitement de Visa Débit Information à l intention des marchands sur le traitement des transactions du commerce électronique et des commandes par téléphone Table des matières À propos de ce guide 3 Procédures

Plus en détail

La police de Lausanne. une police urbaine de proximité. Halte aux voleurs. Les bons réflexes pour une meilleure sécurité. www.lausanne.

La police de Lausanne. une police urbaine de proximité. Halte aux voleurs. Les bons réflexes pour une meilleure sécurité. www.lausanne. La police de Lausanne une police urbaine de proximité Halte aux voleurs Les bons réflexes pour une meilleure sécurité www.lausanne.ch/police Vol avec effraction cambriolage Ces vols se commettent aussi

Plus en détail

VOTRE MUNICIPALITE ET LA POLICE NATIONALE SE MOBILISENT POUR VOTRE SECURITE ENSEMBLE LUTTONS CONTRE LES VOLS

VOTRE MUNICIPALITE ET LA POLICE NATIONALE SE MOBILISENT POUR VOTRE SECURITE ENSEMBLE LUTTONS CONTRE LES VOLS VOTRE MUNICIPALITE ET LA POLICE NATIONALE SE MOBILISENT POUR VOTRE SECURITE ENSEMBLE LUTTONS CONTRE LES VOLS La prévention C est l affaire de tous La protection du voisinage c'est l'ensemble des moyens

Plus en détail

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE RECOMMANDATIONS PROPOSÉES (Ce guide doit être utilisé avec le Programme de vérification des syndics) **Ce n est pas nécessaire de le retourner au Bureau national**

Plus en détail

Réglementation relative à la prévention du vol à l étalage 27.05.2014

Réglementation relative à la prévention du vol à l étalage 27.05.2014 Réglementation relative à la prévention du vol à l étalage 27.05.2014 Puis-je refuser l accès au magasin? OUI Magasin = votre propriété Liberté de vendre ou non Uniquement critères objectifs (et pas :

Plus en détail

lutte contre les cambriolages, les conseils de la gendarmerie

lutte contre les cambriolages, les conseils de la gendarmerie lutte contre les cambriolages, les conseils de la gendarmerie POURQUOI SE PROTEGER Près de 14000 cambriolages sont constatés annuellement en Région Rhône - Alpes par la gendarmerie 80% des cambrioleurs

Plus en détail

STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE. Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas!

STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE. Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas! STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas! En moins de quelques secondes, un générateur de fumée Protect remplit une pièce d une fumée

Plus en détail