L ESPRIT DE CORPS. Vous pourrez lire dans ce bulletin différents articles EDITO >

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ESPRIT DE CORPS. Vous pourrez lire dans ce bulletin différents articles EDITO >"

Transcription

1 L ESPRIT DE CORPS N 61 - JUILLET 2010 Retrouvez cette lettre d information sur le site EDITO > L Assemblée Générale de la Mutuelle s est réunie le 16 juin et vous trouverez dans ce numéro les résultats des votes sur les résolutions présentées par le Conseil d Administration. Faisant suite à l élection par vos soins des délégué(e)s au cours du premier trimestre, ces derniers ont à cette occasion approuvé à une large majorité l action entreprise au cours des mois passés et je tiens, au nom du Conseil d Administration, à les remercier de leur support. Parmi ces décisions, à noter l approbation de principe visant à permettre, à compter du début de l année prochaine, l adhésion à la Mutuelle sur la base d une couverture limitée en contrepartie d une cotisation réduite. Par ailleurs, je vous rappelle la possibilité de retour (ou d adhésion) sous condition à la Mutuelle qui reste ouverte jusqu au 30 septembre. Comme vous pourrez le constater, la Mutuelle continue d évoluer afin de parfaire votre couverture santé et préparer son futur. Merci de votre confiance et passez un très agréable été. Michel Peiger Président de la Mutuelle Au programme 1. EDITO 2. EN BREF 3. VOTRE MUTUELLE Assemblée Générale du 16 juin Résultats des élections des délégués Résultats des élections des administrateurs et du bureau Stratégie du développement 4. A SAVOIR Les nouvelles offres de la Mutuelle Sévéane : la plate-forme santé Facture illégale des radiologues 5. SANTE Maladie Coeliaque et intolérance au gluten EN BREF > Vous pourrez lire dans ce bulletin différents articles vous informant sur des évolutions préparées par les administrateurs de la Mutuelle ; certaines d entre elles ont déjà été soumises au vote des délégués et d autres le seront dans les mois et les années qui viennent. Ces décisions ont pour objectif de continuer à améliorer le niveau des prestations et des services que la Mutuelle vous fournit afin que celleci continue à se situer, lorsqu on la compare à d autres organismes de complémentaire santé, à un très bon niveau. L évolution à laquelle notre Mutuelle va se trouver confrontée, est liée, d une part, aux modifications d ordre législatif et réglementaire dont les contours sont en train de se préciser et d autre part, à la transformation du monde de la santé. En voici quelques illustrations : Les règles de solvabilité doivent évoluer dans le cadre d une normalisation européenne. Elles sont à préciser au niveau national ; elles devraient se traduire par un besoin de renforcement des capitaux propres. La seule solution pour nombre de mutuelles sera la fusion ; ce n est pas le cas pour la Mutuelle IBM grâce à ses capitaux propres. Elle devra tout de même s adapter à de nouvelles obligations. La fiscalisation est depuis plusieurs années une perspective toujours en attente ; il y a une présomption de mise en place en janvier Néanmoins, ici aussi, les règles doivent être précisées pour que nous puissions déterminer l impact réel de cette mesure. Le développement du conventionnement a tendance à se généraliser sous la houlette de groupes de plus en plus importants. Comme l indique Elisabeth Morisseau dans son article Sévéane, nous en avons l exemple dans les domaines de l optique. La Mutuelle devra rester vigilante à cette évolution de l offre pour vous permettre d en bénéficier dans le futur. Le besoin pour la Sécurité sociale d équilibrer ses comptes est une préoccupation des responsables politiques dont la solution passe soit par une augmentation des recettes soit par une diminution des dépenses. L une des solutions souvent employée est un transfert de charges vers les complémentaires de santé. Face à cette inconnue, qui ne dépend pas de décisions internes à la Mutuelle, nous devons également rester vigilants. Ces éléments, succinctement énoncés, démontrent l importance des choix sur lesquels les élus auront à se prononcer ; ils indiquent également le besoin de transformation à laquelle les services administratifs doivent se livrer pour s adapter à ces différentes évolutions. J aurai l occasion dans un prochain bulletin de vous indiquer les changements que nous mettons en œuvre afin de vous offrir, dans ce contexte évolutif, le service que nous vous devons. Jean-François Pothée Directeur de la Mutuelle

2 VOTRE MUTUELLE > Résultat des élections des délégués du 18 mai Membres participants Horizon Mutuelle A. PIQUEMAL Engagement pour tous Dr E. MORISSEAU C. CLUZEL JL. PIERREL S. BORDAS Section 1 : Les salariés d IBM France et des CE associés - 25 sièges CFTC E. CRUCHET CFDT MC. PICARD SNA IBM France J. VAN WYNENDAELE G. BARRIERE A. GENTILS M. BOISSARIE AM. BROUTIN F. BON D. VALETTE Y. YSERD CFE-CGC UNSA IBM CGT D. DOUCET P. CHOUVIER A. COTTRELL MA. LOMBART M. RICHARTE C. FRELAT* B. BEAU B. LEPERS F. ROUSSEL C. LEGRAND Nombre d inscrits : Nombre de votants : 3383 Bulletins nuls ou blancs : 306 Taux de participation : 30,95% Suffrages valables : 3077 * D. Vuillot remplace D. Valette (démissionnaire) * R. Karche remplace C. Frelat (démissionnaire) Section 2 : Les salariés des entreprises adhérentes (et leur CE) ayant individuellement moins de 500 salariés - 1 siège CFDT E. POULIN Nombre d inscrits : 204 Nombre de votants : 36 Bulletins nuls ou blancs : 3 Taux de participation : 17,65% Suffrages valables : 33 Section 3 : Les retraités et les membres participants sans lien avec une entreprise ou un CE adhérent - 35 sièges Agir pour vous M. PEIGER H. RONDI F. DURELLE A. CAZES E. WAITZENEGGER J. MAVIGNER M. AMARY C. COURTES D. SALLE N. MUNOZ JP. LORTHIOT MC. SOUMY M. DAZELLE JA. FRANCOIS M. ANTOINE J. CHEVALIER P. VIENOT D. COTTENET Liste indépendante G. THEVENON UNSA IBM A. SALEMBIER CFTC B. REMEUR G. LIGER SNA & INDEPENDANT A. YERLES* R. DUPUIS PY. DRIESSEN CFE - CGC P. GIRAUD M. MARTIN C. LE FLOCH CFDT - CGT JC. ARFELIX F. PARIENTY E. GRIMANELLI M. PERRAUD B. DESROSIERS B. CAPPELLE Nombre d inscrits : Nombre de votants : 7851 Bulletins nuls ou blancs : 650 Taux de participation : 50,63% Suffrages valables : 7201 Mutuelle tout naturellement Section 4 : Les salariés d ALTIS (et leur CE) - 3 sièges * JP. Simoen remplace A. Yerlès (démissionnaire) CFTC P. GAUTIER N. TRAISNEL M. MAUGE-BERARD Nombre d inscrits : 1376 Nombre de votants : 402 Bulletins nuls ou blancs : 22 Taux de participation : 29,22% Suffrages valables : 380 Membres honoraires B. TYL Effectif > salariés F. JAILLOT 5001 < Effectif < salariés 5 sièges 500 < Effectif < salariés Effectif < 500 salariés P. BOMSTEIN aucune société adhérente D. CLEMENSAT R. BRAZ E. VERDE-DELISLE Les femmes élues

3 Résultat des élections des administrateurs et du bureau le 1 er juillet 2010 Conseil d Administration Membres participants Mandat Mandat G. Auger JF. Boulat B. Desrosiers F. Durelle D. Doucet C. Legrand E. Morisseau P. Giraud D. Haegeman JP. Lorthiot F. Parienty I. Ricard M. Richarte D. Valette M. Peiger E. Waitzenegger A. Yerles Y. Yserd Membres honoraires Mandat R. Braz JC. Blanc * D. Clemensat S. Lizot * JC. Blanc remplace A Cazes (démissionnaire) Bureau PRESIDENT VICE PRESIDENT TRESORIER SECRETAIRE Michel PEIGER Yves YSERD Jean-Claude BLANC A. YERLES CHARGES DE MISSION Elisabeth MORISSEAU Isabelle RICARD Jean-François BOULAT Pierre GIRAUD

4 Assemblée Générale du 16 Juin Bilan des résolutions votées lors de l Assemblée Générale Résolutions Pour Contre Resultat Approuvez-vous le rapport de gestion 2009 de la Mutuelle et ses annexes? approuvée Approuvez-vous les comptes 2009 de la Mutuelle tels que présentés? approuvée Approuvez-vous l imputation du résultat excédentaire de ,15 au compte «Réserves» de la Mutuelle? Approuvez-vous le renouvellement du mandat du cabinet KPMG SA, représenté par Monsieur Xavier DUPUY, en tant que commissaire aux comptes pour une durée de 6 ans? Conformément à l article 17 des statuts, approuvez-vous de donner délégation au Conseil d Administration jusqu à la prochaine Assemblée Générale afin d adapter le barème des prestations pour tenir compte d éventuelles modifications législatives ou réglementaires? Approuvez-vous la mise en place au 01/01/2011 de l offre «Ticket modérateur» telle que présentée et de mandater le Conseil d Administration afin de préparer l adaptation des textes concernés en vue de les soumettre à la prochaine Assemblée Générale? Approuvez-vous la mise en place au 01/01/2011 de l offre «sur-complémentaire» telle que présentée et de mandater le Conseil d Administration afin de préparer l adaptation des textes concernés en vue de les soumettre à la prochaine Assemblée Générale? approuvée 51 - approuvée approuvée majorité renforcée approuvée majorité renforcé approuvée majorité renforcée Les changements apportés aux Règlement Mutualiste concernant les prestations Acte sage-femme : une nouvelle consultation sage-femme a été définie par la Sécurité sociale. La Mutuelle l intègre dans le barème. Acte Petscan : La Sécurité sociale prenant maintenant en charge les actes Petscan, la prestation hors nomenclature Petscan est supprimée. Stratégie du développement Lors de l Assemblée Générale de juin 2008, nous avions partagé, avec vos délégués, nos préoccupations concernant l avenir de notre Mutuelle ce qui a conduit notre Conseil d Administration à engager une réflexion stratégique reposant sur quelques valeurs fondamentales qui expriment notre volonté de situer «l adhérent au cœur de notre réflexion!» Après 18 mois de travaux ( et plus d une trentaine de réunions de groupe), de grandes orientations et de grandes priorités se dégagent. Ainsi, il est apparu indispensable de proposer de nouvelles offres dès le début de 2011 ; Isabelle Ricard, responsable du groupe de travail «stratégie de l offre», vous présente, un peu plus loin dans ce bulletin, les premières offres issues de ces réflexions. Pour ce qui concerne les choix d orientation en matière de développement, le groupe animé par Jean-Claude Blanc, a conclu, à l issue d un long cheminement et de nombreux contacts avec l extérieur, que notre Mutuelle ne pouvait rester isolée et qu il convenait de privilégier et d approfondir un scénario d alliance avec d autres acteurs. A partir d une étude de marché et grâce à un processus rigoureux d évaluation du potentiel d apports mutuels, nous avons retenu quatre «organismes» avec lesquels il nous paraît envisageable de nouer des accords susceptibles de répondre à nos attentes. Ainsi l Atelier de développement puis le Conseil d Administration ont validé les mutuelles, unions de mutuelles ou institutions de prévoyance suivantes : Synergie Mutuelles Couleurs Mutuelles Harmonie Mutuelles Novalis Nous allons maintenant approfondir le contenu précis d un projet d alliance. Il a été décidé que cette mission, d une durée estimée à 6 mois, sera confiée à un Chef de Projet de haut niveau, placé sous la responsabilité du Directeur de la Mutuelle, avec un suivi régulier par le groupe de travail en charge du développement stratégique de notre Mutuelle. Nous sommes ainsi engagés dans une phase évidemment essentielle, puisqu elle devra déboucher sur le projet que nous retiendrons et que nous soumettrons à l Assemblée Générale pour décision de mise en œuvre. Jean-François Boulat Responsable de l atelier«développement»

5 A SAVOIR Les nouvelles offres de la Mutuelle A compter du 1er janvier 2011, deux offres supplémentaires seront mises en place par votre Mutuelle : ¾ une offre «Ticket modérateur», proposant les garanties indispensables à un tarif particulièrement intéressant pour les jeunes, ¾ une offre «Sur-complémentaire», offrant un complément de remboursement pour les soins restant à votre charge, à condition d être adhérent à une autre mutuelle ou d avoir souscrit à l offre «Ticket Modérateur» de la Mutuelle du personnel IBM. Qui pourra en bénéficier? Toute personne non adhérente à la Mutuelle du personnel IBM. Les salariés des entreprises adhérentes (IBM France et CE, Restaurant interentreprises IBM la Gaude, Altis Semiconductor, Dextran, Lenovo France, Infoprint Solutions), couverts de façon obligatoire par la Mutuelle, ne peuvent pas y souscrire. Dans un proche avenir (janvier 2012), la couverture obligatoire actuelle sera revisitée. C est seulement à partir de ce moment là que toutes les offres proposées par la Mutuelle pourront constituer un ensemble de briques complémentaires. Proches, voisins et connaissances, pourront souscrire à ces deux nouvelles offres dès janvier Comment s articulent les différents niveaux de remboursement? Le remboursement peut être pris en charge par différents acteurs. Le premier niveau de remboursement ou Régime Obligatoire (RO), est effectué par la Sécurité sociale, qui a fixé le tarif de convention (TC) avec les médecins, et en rembourse une partie. La partie qui reste alors à votre charge est appelée ticket modérateur (TM). Au deuxième niveau de remboursement ou Régime Complémentaire (RC), c est votre complémentaire santé qui intervient. Elle prend en charge, en fonction des soins pratiqués et du contrat souscrit, tout ou partie du ticket modérateur. Malgré cela, il peut vous arriver de penser que vous n êtes pas suffisamment remboursé. Le désengagement progressif de la Sécurité sociale et la hausse constante des frais de santé conduisent à un reste à charge de plus en plus important pour vous. Vous avez alors la possibilité de faire jouer un troisième niveau de remboursement, la Sur-complémentaire. En prenant une Sur-complémentaire santé, vous pourrez améliorer, pour un coût modique, les remboursements de façon à s approcher le plus possible des frais réel engagés. Votre Mutuelle, dans le cadre de la refonte de ses offres est fière de vous présenter ses nouvelles prestations comme peu d organismes peuvent vous le proposer. Isabelle Ricard Responsable du groupe «Stratégie de l offre» Sévéane : la plate-forme santé opérationnelle depuis le 18 janvier La plate-forme santé Sévéane, née du partenariat entre PRO BTP et Groupama, va permettre à l ensemble des 6 millions d assurés santé de ces deux Groupes de bénéficier de services à valeur ajoutée, en optique comme en dentaire, tout en limitant leur reste à charge. Un nouveau portail Internet facilite le dialogue et la gestion des dossiers avec les 5000 opticiens et chirurgiens dentistes partenaires. Par exemple, pour l optique, les opticiens partenaires de Sévéane proposent un large choix de montures et de verres de qualité à des prix négociés. Cette réalisation d envergure - entre une Institution de Prévoyance et un Assureur - illustre de manière forte le partenariat entre deux Groupes qui partagent les mêmes valeurs et placent les assurés au centre de leurs préoccupations, avec un même souci de la maîtrise des dépenses de santé. L Assemblée Générale de la Mutuelle du personnel IBM du 16 juin 2010 a été informée du projet d adhésion à Sévéane qui devrait se concrétiser en février 2011 pour l optique et le devis dentaire. Elisabeth Morisseau, Médecin du travail Facturation abusive des radiologues Attention! Nous avons quelques demandes d adhérents pour des factures de 3 à 14 pour le stockage d une image informatique de votre «radio» dans leur système ; après avoir été acceptée par la Sécurité sociale (à hauteur de 4 ), cette facturation a été déclarée illégale par le Conseil d Etat. Autrement dit, vous devez refuser ce type de facturation lorsque votre radiologue vous présente la facture. Que se passe-t-il sinon? 1. La Sécurité sociale ne prend pas en charge ; 2. si c est un acte déclaré HN (Hors Nomenclature) par le professionnel, la Mutuelle ne prend pas en charge ; 3. si c est un acte déclaré, par le professionnel, «dépassement» (autorisé seulement pour les médecins en secteur 2), la Mutuelle ne peut pas prendre en charge un dépassement pour stockage d image étant donné l arrêté du Conseil d Etat. Enfin, sachez que, certains radiologues expliquent qu ils facturent cet acte au titre de l article R du Code de la Santé. Cet article précise simplement que le professionnel doit conserver les données nécessaires au suivi du patient. Lié à l arrêté du Conseil d Etat, cet article signifie que le professionnel doit conserver ces données SANS FACTURATION. Si vous réglez cette facture, elle ne pourra pas être prise en charge par la Mutuelle.

6 SANTE Maladie Coeliaque et intolérance au gluten La Maladie Coeliaque (MC) est une maladie inflammatoire du tube digestif caractérisée par une intolérance au gluten constituant protéique majeur des farines de céréale (blé, seigle, orge). Elle se définit par trois critères : un syndrome de malabsorption intestinale déclenché par le gluten, une atrophie villositaire de la muqueuse intestinale (Ce sont des replis de la paroi intestinale, très minces, permettant aux nutriments de passer facilement vers le sang), une guérison des signes cliniques et histologiques sous régime sans gluten. Il s agit d une maladie relativement fréquente (de 0,5 à 2/1000 en Europe) qui est largement sous-estimée en raison de nombreuses formes cliniques peu évocatrices. La MC est possible à tout âge (même après 65 ans) mais elle est plus fréquente entre 6 et 12 mois, entre 2 et 5 ans, et vers 35 ans. La forme classique révèle la maladie chez environ un patient sur deux. Les malades présentent une diarrhée chronique, un amaigrissement et un ballonnement abdominal. La diarrhée chronique est inconstante et certains malades viennent même consulter pour une constipation. L amaigrissement est habituel, son importance dépend de l importance de la malabsorption. Un malade sur six présente un surpoids. Les ballonnements sont fréquents et peuvent conduire au diagnostic de troubles fonctionnels intestinaux. Les douleurs abdominales sont généralement diffuses et modérées. Les formes à présentation extradigestive sont de plus en plus fréquemment observées. Les signes digestifs sont absents ou au deuxième plan. L asthénie, la dépression, la petite taille, les modifications de la numération-formule sanguine (anémie), l ostéopénie, l hypocalcémie, l hyposidérémie, l aphtose récurrente, l élévation inexpliquée des transaminases, les arthrites périphériques, l aménorrhée, la stérilité doivent faire penser à la MC. Les formes silencieuses sont définies par l existence d une atrophie villositaire totale sans symptôme. On ne sait pas pourquoi certaines MC sont symptomatiques et d autres non, mais l exposition à de grandes quantités de gluten pendant la petite enfance pourrait favoriser l expression clinique de la maladie. La MC est le fruit de la rencontre entre un antigène alimentaire, la gliadine et les autres substances a p p a r e n t é e s, et un individu g é n é t i q u e m e n t prédisposé. La gliadine stimule les lymphocytes T qui induisent la plupart des anomalies muqueuses caractéristiques de la MC. calendrier SePTEMBRE 13 septembre : Journée mondiale des premiers secours 21 septembre : Journée mondiale de la maladie d Alzheimer 29 septembre : Journée mondiale de la surdité OCTOBRE 1 er octobre : Journée internationale des personnes âgées 9 octobre : Journée mondiale du handicap 17 octobre : Journée mondiale du don d organes Le traitement repose sur un régime alimentaire dépourvu de gluten (blé, seigle et orge, céréales toxiques chez les patients atteints de MC). Les qualités gustatives des pains, farines et pâtisseries sans gluten se sont beaucoup améliorées. Malgré ces progrès, le régime sans gluten représente toujours une contrainte importante. Les repas pris en collectivité ou au restaurant sont à risque et nécessitent une vigilance de tous les instants de la part des malades. Aussi, le concours d une diététicienne entraînée est indispensable à l instauration et au suivi du régime sans gluten. L amélioration clinique se dessine dès les premières semaines de régime sans gluten, l amélioration biologique dans les 3 mois suivant son instauration. La repousse villositaire est complète un an après le début du régime sans gluten. Que fait la Mutuelle? Le médecin décide ou non de la prise en charge Sécurité sociale. Alors la Mutuelle complète si nécessaire à hauteur du Ticket Modérateur. Dr Elisabeth Morisseau, Médecin du travail En savoir plus : L Association française des intolérants au gluten (www. AFDIAG.org) met à la disposition des patients une documentation et des conseils. Bulletin Périodique Impression : KORUS EDITION 39, rue de Bréteuil - BP Eysines Cedex Directeur de la publication : Michel Peiger Rédacteur en chef : Jean-François Pothée, Secrétaire de rédaction : Philippe Schneider, Maquette, frappe et mise en page : Mutuelle du personnel IBM

Mutuelle d Entreprises Schneider Electric

Mutuelle d Entreprises Schneider Electric SIREN n 390 820 058, Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité Mutuelle d Entreprises Schneider Electric (MESE) REGLEMENT INTERIEUR APPROUVE PAR L ASSEMBLEE GENERALE MESE du

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Approuvé par l Assemblée Générale du 16 avril 2013

REGLEMENT INTERIEUR Approuvé par l Assemblée Générale du 16 avril 2013 Mutuelle d Entreprises Schneider Electric SIREN n 390 820 058, Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité. REGLEMENT INTERIEUR Approuvé par l Assemblée Générale du 16 avril 2013

Plus en détail

Rapport de gestion du Conseil d Administration Exercice 2012

Rapport de gestion du Conseil d Administration Exercice 2012 Rapport de gestion du Conseil d Administration Exercice 2012 Mesdames, Messieurs les délégués, Nous vous avons réunis en Assemblée générale conformément à la Loi et aux statuts afin de vous présenter les

Plus en détail

VOTRE MUTUELLE > Résultats des élections des délégués L

VOTRE MUTUELLE > Résultats des élections des délégués L ESPRIT DE CORPS N 53 JUIET 2008 Retrouvez ce bulletin sur le site www.mutibm.fr 1. EDITO Au programme 2. RESUTAT DES VOTES DE ASSEMBEE GENERAE 3. VOTRE MUTUEE Résultats de l élection des délégués Résultats

Plus en détail

ACCORD DU 30 JANVIER 2008

ACCORD DU 30 JANVIER 2008 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective régionale IDCC : 8113. EXPLOITATIONS DE MARAÎCHAGE, ARBORICULTURE, HORTICULTURE, PÉPINIÈRES ET CRESSICULTURE (ÎLE-DE-FRANCE)

Plus en détail

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS ASSEMBLEE GENERALE du 27 SEPTEMBRE 2013 Le vingt-sept septembre deux

Plus en détail

Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés

Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés Guide pratique À l attention des salariés Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés Vous êtes salariés du secteur privé, toutes les réponses à vos questions sur la mise en place de la complémentaire

Plus en détail

au libre choix des salariés de votre entreprise Mornay Initiative santé Prenez soin de vos salariés en toute liberté

au libre choix des salariés de votre entreprise Mornay Initiative santé Prenez soin de vos salariés en toute liberté au libre choix des salariés de votre entreprise Mornay Initiative santé Prenez soin de vos salariés en toute liberté Laurie Maillard Directeur général du Groupe Mornay Madame, Monsieur, Vous êtes dirigeant

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 438. ÉCHELONS INTERMÉDIAIRES DES SERVICES EXTÉRIEURS

Plus en détail

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec L Environnement Social de l Artisan En partenariat avec SOMMAIRE Présentation de l APTI Les besoins d un jeune créateur La loi Madelin La Santé La Prévoyance La Retraite L environnement social de l artisan

Plus en détail

CHAPITRE I : L ASSEMBLEE GENERALE

CHAPITRE I : L ASSEMBLEE GENERALE REGLEMENT INTERIEUR DE LA MUTUELLE D ENTREPRISE LEROY-SOMER CHAPITRE I : L ASSEMBLEE GENERALE Article 1 : composition L Assemblée Générale est constituée : - de délégués titulaires de sections de vote

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Mutuelle du Bâtiment, des Travaux Publics du Nord, des Autres Régions de France et d Europe. -Article 4 des statuts-

REGLEMENT INTERIEUR. Mutuelle du Bâtiment, des Travaux Publics du Nord, des Autres Régions de France et d Europe. -Article 4 des statuts- REGLEMENT INTERIEUR Mutuelle du Bâtiment, des Travaux Publics du Nord, des Autres Régions de France et d Europe -Article 4 des statuts- Mutuelle du Bâtiment, des Travaux Publics du Nord (MBTP) Centre d

Plus en détail

pour tous les salariés de votre entreprise Mornay Entreprise santé Prenez soin de vos salariés

pour tous les salariés de votre entreprise Mornay Entreprise santé Prenez soin de vos salariés pour tous les salariés de votre entreprise Mornay Entreprise santé Prenez soin de vos salariés Laurie Maillard Directeur général du Groupe Mornay Madame, Monsieur, Vous êtes dirigeant de PME-PMI et l évolution

Plus en détail

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS

LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS LA MEDICALE VIE-PREVOYANCE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 50-56 rue de la Procession - 75015 PARIS ASSEMBLEE GENERALE du 4 OCTOBRE 2012 Le quatre octobre deux mille douze

Plus en détail

SD 49 CFDT CHOLET RENCONTRE DU 01/10/2015. la complémentaire santé en entreprise

SD 49 CFDT CHOLET RENCONTRE DU 01/10/2015. la complémentaire santé en entreprise SD 49 CFDT CHOLET RENCONTRE DU 01/10/2015 la complémentaire santé en entreprise Introduction D ICI LE 1ER JANVIER 2016, TOUTES LES ENTREPRISES, DÈS LE 1ER EMPLOYÉ, DEVRONT METTRE EN PLACE UNE COUVERTURE

Plus en détail

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015 1 dddd 2 1. vous informe sur DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ Edition 2015 Votre salarié a l obligation de réaliser une journée de travail non rémunérée, dites «journée de solidarité». En contrepartie,

Plus en détail

en toute simplicité!

en toute simplicité! BIEN COMPRENDRE LES NOUVELLES RÉFORMES DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ. en toute simplicité! 1 LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D ici le 1 er janvier 2016, toutes les entreprises devront mettre

Plus en détail

Objectif. Vous recherchez. Nous sommes là! pour renforcer votre protection. une surcomplémentaire individuelle. Evolution réglementaire

Objectif. Vous recherchez. Nous sommes là! pour renforcer votre protection. une surcomplémentaire individuelle. Evolution réglementaire Objectif SANTÉ PLUS Vous recherchez une surcomplémentaire individuelle pour renforcer votre protection. Nous sommes là! Evolution réglementaire Vos besoins Notre offre Votre univers santé évolue QUELS

Plus en détail

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT MUTUELLE DENTAIRE RENAULT 9, rue de Clamart 92772 Boulogne Billancourt Cedex Tél. : 01.46.94.29.50 CHAPITRE 1 ORGANISATION GENERALE Article 1 Préambule... 2 Article 2 Bénéficiaires... 2 Article 3 Conditions

Plus en détail

STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005

STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005 STATUTS DU GROUPEMENT D EMPLOYEURS DES ASSOCIATIONS DU PAYS D AIX Modification du 12 septembre 2005 Article 1 : Dénomination. Il est fondé, entre les personnes morales adhérentes aux présents statuts,

Plus en détail

Relevant du livre II SIREN 776 950 677

Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Mutuelles de France 70 Boulevard Matabiau BP 7051 31069 TOULOUSE CEDEX 7 Tél 0 810 131 111 Fax 05 61 63 03 77 Règlement intérieur MUTAMI page 1/5 suite à l Assemblée

Plus en détail

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC JE SUIS UN AGENT PUBLIC MA PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? AGENTS PUBLICS, NOTRE PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? DEVRA-T-ON SE RÉSIGNER À TOUJOURS MOINS DE SOINS? Dépassements d honoraires, franchises,

Plus en détail

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.)

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.) GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.) FICHE INFO NUM 1 Au 1 er Janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé devront obligatoirement avoir mis en place une couverture santé collective

Plus en détail

CHOISISSEZ ILLICO VOTRE COUVERTURE SANTÉ. ILLICO SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS. Vous protéger, c est notre priorité

CHOISISSEZ ILLICO VOTRE COUVERTURE SANTÉ. ILLICO SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS. Vous protéger, c est notre priorité Vous protéger, c est notre priorité SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS CHOISISSEZ VOTRE COUVERTURE SANTÉ Pour nous, l essentiel c est vous SANTÉ Entreprise La solution clé en main des entreprises...

Plus en détail

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

Améliorez vos garanties collectives!

Améliorez vos garanties collectives! Améliorez vos garanties collectives! BTP SANTÉ AMPLITUDE Amélioration de vos garanties. Ajout de bénéficiaires. SURCOMPLÉMENTAIRE INDIVIDUELLE PARTICULIERS SALARIÉS Vous bénéficiez d un contrat collectif

Plus en détail

Décret du 18 novembre 2014 relatif au nouveau cahier des charges du contrat responsable. Lettre d information aux entreprises adhérentes

Décret du 18 novembre 2014 relatif au nouveau cahier des charges du contrat responsable. Lettre d information aux entreprises adhérentes Décret du 18 novembre 2014 relatif au nouveau cahier des charges du contrat responsable. Lettre d information aux entreprises adhérentes Le décret n 2014-1374 du 18 novembre 2014 relatif au nouveau cahier

Plus en détail

CHOISISSEZ ILLICO VOTRE COUVERTURE SANTÉ. ILLICO SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS. Vous protéger, c est notre priorité

CHOISISSEZ ILLICO VOTRE COUVERTURE SANTÉ. ILLICO SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS. Vous protéger, c est notre priorité Vous protéger, c est notre priorité SANTÉ Entreprise > ENTREPRISES, SALARIÉS CHOISISSEZ VOTRE COUVERTURE SANTÉ Pour nous, l essentiel c est vous SANTÉ Entreprise La solution clé en main des entreprises...

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé Une mesure qui profite à tous!

Généralisation de la complémentaire santé Une mesure qui profite à tous! Généralisation de la complémentaire santé Une mesure qui profite à tous! Une complémentaire santé plus avantageuse pour les salariés Une image sociale positive de l entreprise Septembre 2015 Plan de la

Plus en détail

Vous recherchez une sur-complémentaire individuelle pour renforcer votre protection. Nous sommes là!

Vous recherchez une sur-complémentaire individuelle pour renforcer votre protection. Nous sommes là! Vous recherchez une sur-complémentaire individuelle pour renforcer votre protection. Nous sommes là! FlexéoSanté + SUR-COMPLÉMENTAIRE Votre univers santé évolue QUELS CHANGEMENTS? Les évolutions réglementaires

Plus en détail

La généralisation de la complémentaire santé

La généralisation de la complémentaire santé La généralisation de la complémentaire santé istya collectives 7 square Max Hymans - 75015 Paris Numéro ORIAS : 14007239 - www.orias.fr www.istyacollectives.fr Le cadre réglementaire Au plus tard le 1er

Plus en détail

NORD - PAS-DE-CALAIS - RHÔNE-ALPES - BOURGOGNE - AUVERGNE

NORD - PAS-DE-CALAIS - RHÔNE-ALPES - BOURGOGNE - AUVERGNE MEDP 0231-V12.qxd:MEDP 0231.qxt 28/12/10 15:09 Page 1 Enfin une complémentaire santé pour les moins de 26 ans du BTP! BTP SANTÉ CONTRAT SANTÉ JEUNE NORD - PAS-DE-CALAIS - RHÔNE-ALPES - BOURGOGNE - AUVERGNE

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier

2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier 2) Présidence et administration du comité : chef d entreprise, bureau, secrétaire et trésorier Selon la loi, le comité d entreprise est présidé de droit par le chef d entreprise ou son représentant. Lors

Plus en détail

REGIME D ASSURANCE MALADIE DES ALLOCATAIRES (RAMA) Protocole d accord du 15 juin 2015

REGIME D ASSURANCE MALADIE DES ALLOCATAIRES (RAMA) Protocole d accord du 15 juin 2015 REGIME D ASSURANCE MALADIE DES ALLOCATAIRES (RAMA) Protocole d accord du 15 juin 2015 Entre : - la Fédération Française des Sociétés d'assurances (FFSA), représentée par - le Groupement des Entreprises

Plus en détail

Production agricole du Tarn et CUMA & ETARF du Tarn et de la Haute-Garonne CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE. Santé

Production agricole du Tarn et CUMA & ETARF du Tarn et de la Haute-Garonne CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE. Santé CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE Santé Production agricole du Tarn et CUMA & ETARF du Tarn et de la Haute-Garonne PROTECTION SOCIALE DES SALARIÉS NON-CADRES www.harmonie-mutuelle.fr LE REGIME FRAIS DE SANTE

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

VOTRE FAQ CONTRATS RESPONSABLES CHEFS D ENTREPRISE, LES RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES CONTRATS SANTÉ DIT «RESPONSABLES»

VOTRE FAQ CONTRATS RESPONSABLES CHEFS D ENTREPRISE, LES RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES CONTRATS SANTÉ DIT «RESPONSABLES» VOTRE FAQ CONTRATS RESPONSABLES CHEFS D ENTREPRISE, LES RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES CONTRATS SANTÉ DIT «RESPONSABLES» PRÉAMBULE EASY BOX Le contrat santé dit «responsable» est entré en vigueur le

Plus en détail

IPECA ONFORT 1, 2 et 3

IPECA ONFORT 1, 2 et 3 Votre partenaire au quotidien C IPECA ONFORT 1, 2 et 3 Pour améliorer vos garanties santé www.ipeca.fr IPECA ONFORT : Cde meilleurs remboursements Salariés Cadres, vous souhaitez une protection supplémentaire?

Plus en détail

Additif à l avenant n 2015-01 du 27 janvier 2015 relatif à la généralisation de la couverture des frais de santé

Additif à l avenant n 2015-01 du 27 janvier 2015 relatif à la généralisation de la couverture des frais de santé Additif à l avenant n 2015-01 du 27 janvier 2015 relatif à la généralisation de la couverture des frais de santé ENTRE : - LA FEDERATION DES ETABLISSEMENTS HOSPITALIERS ET D AIDE A LA PERSONNE PRIVES NON

Plus en détail

Swiss santé Hospitalisation et chirurgie

Swiss santé Hospitalisation et chirurgie La couverture indispensable de toutes vos dépenses hospitalières Swiss santé Hospitalisation et chirurgie L hospitalisation, tout le monde y pense un jour ou l autre, surtout lorsqu un proche, suite à

Plus en détail

Coiffeurs. Travailleurs non salariés

Coiffeurs. Travailleurs non salariés Coiffeurs Travailleurs non salariés Coiffeurs, travailleurs non salariés une protection sociale optimale Depuis plus de dix ans, vous nous faites confiance pour assurer le régime frais de santé des salariés

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3115 Convention collective nationale IDCC : 2335. PERSONNELS DES AGENCES GÉNÉRALES

Plus en détail

2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise

2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise 2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise La loi a expressément prévu l utilisation de la subvention pour couvrir certaines dépenses. Le budget de fonctionnement doit permettre

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées

La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées La complémentaire santé des salariés des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapées Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN 1966 L avenant 328 du 1 er

Plus en détail

Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 GAMME INDIVIDUELLE

Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 GAMME INDIVIDUELLE 1 GAMME INDIVIDUELLE Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 2 NOTRE EXPERIENCE A VOTRE SERVICE Plus de 65 ans d expérience dans la protection sociale de l enseignement privé.

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE EMPLOYEUR, SALARIÉS : ET SI CHACUN CHOISISSAIT LA PROTECTION QU IL LUI FAUT?

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE EMPLOYEUR, SALARIÉS : ET SI CHACUN CHOISISSAIT LA PROTECTION QU IL LUI FAUT? COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE EMPLOYEUR, SALARIÉS : ET SI CHACUN CHOISISSAIT LA PROTECTION QU IL LUI FAUT? Avec Réunica Santé Liberté vous offrez à chaque salarié la possibilité d adapter sa complémentaire

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE DU LANGUEDOC

ACCORD RELATIF A LA PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE DU LANGUEDOC ACCORD RELATIF A LA PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE DU LANGUEDOC Entre les soussignés : La Caisse Régionale de CREDIT AGRICOLE DU LANGUEDOC, dont le Siège Social est à MAURIN,

Plus en détail

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé

Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé Forfait 18 euros Parodontologie Auxiliaires médicaux Bien comprendre et bien choisir votre complémentaire santé SOMMAIRE P. 3 A quoi sert une

Plus en détail

N 67. Point santé. Ce qu il faut savoir. Juillet 2012. Le magazine de la Mutuelle du personnel IBM P. 2 P. 6

N 67. Point santé. Ce qu il faut savoir. Juillet 2012. Le magazine de la Mutuelle du personnel IBM P. 2 P. 6 N Juillet 0 Le magazine de la Mutuelle du personnel IBM P. Ro bert Kneschke - Fotolia.com PERSPECTIVES & PROJETS Retour sur une mandature P. ENTRE VOUS & NOUS La commission des Recours Amiables et Prestations

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes COMMUNIQUÉ DE PRESSE Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes Malakoff Médéric lance Ma Complémentaire Santé ACS, la première complémentaire santé individuelle conçue pour les bénéficiaires

Plus en détail

CONVOCATION. Vendredi 12 juin 2009 à 15 heures Salle du Personnel 233 boulevard Saint-Germain Paris 7ème

CONVOCATION. Vendredi 12 juin 2009 à 15 heures Salle du Personnel 233 boulevard Saint-Germain Paris 7ème CONVOCATION L Association des membres de la Mutuelle du Personnel de l Assemblée nationale, dont vous êtes membre, tiendra son Assemblée générale le : Vendredi 12 juin 2009 à 15 heures Salle du Personnel

Plus en détail

Nouveaux enjeux de l assurance santé complémentaire en Europe

Nouveaux enjeux de l assurance santé complémentaire en Europe Nouveaux enjeux de l assurance santé complémentaire en Europe 13 juin 2014 Point de vue de la Mutualité Française sur les réseaux de soins Marylène Ogé-Jammet Directrice adjointe -Direction Santé de la

Plus en détail

[ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] amille & santé. ... la complémentaire santé conçue pour toutes les familles. L assurance n est plus ce qu elle était.

[ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] amille & santé. ... la complémentaire santé conçue pour toutes les familles. L assurance n est plus ce qu elle était. [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS amille & santé... la complémentaire santé conçue pour toutes les familles L assurance n est plus ce qu elle était. [ famille & SANTÉ ] Famille & Santé, toutes les

Plus en détail

Réforme des contrats responsables : Contexte règlementaire

Réforme des contrats responsables : Contexte règlementaire Réforme des contrats responsables : Contexte règlementaire Unité de Distribution Unité de Distribution Direction Formation-Département Conception 150218 Direction Formation-Département Conception 1 Le

Plus en détail

Nous avons le plaisir de vous adresser ci-joint une convention de tiers payant entre nos deux organismes.

Nous avons le plaisir de vous adresser ci-joint une convention de tiers payant entre nos deux organismes. Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous adresser ci-joint une convention de tiers payant entre nos deux organismes. Nous vous remercions de bien vouloir nous retourner un exemplaire de ce document

Plus en détail

go santé Le secret d une complémentaire moins chère : des garanties essentielles, pas de superflu, 100% en ligne [ Santé ] [ Prévoyance profession

go santé Le secret d une complémentaire moins chère : des garanties essentielles, pas de superflu, 100% en ligne [ Santé ] [ Prévoyance profession PERSONNES [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS [ Santé ] [ Prévoyance profession [ Prévoyance particulier go santé [ Mobilité ] [ Assurance de prêt ] [ Patrimoine ] Le secret d une complémentaire moins

Plus en détail

remier euro 09 51 03 74 81-06 64 44 62 77 - ag.assurances@yahoo.fr

remier euro 09 51 03 74 81-06 64 44 62 77 - ag.assurances@yahoo.fr remier euro Une assurance santé pour les personnes non assujetties à un Régime obligatoire d Assurance Maladie (Cotisations 2014) L assurance n est plus ce qu elle était. Premier Euro L assurance santé

Plus en détail

Garanties et tarifs. Régime conventionnel frais de santé CCN Animation. www.umanens-animation.fr

Garanties et tarifs. Régime conventionnel frais de santé CCN Animation. www.umanens-animation.fr Garanties et tarifs Régime conventionnel frais de santé CCN Animation www.umanens-animation.fr Grille de garanties Régime conventionnel frais de santé - CCN Animation FRAIS D HOSPITALISATION Base (Sécurité

Plus en détail

[ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS. esponsabilis santé. ... une solution économique et protectrice. L assurance n est plus ce qu elle était.

[ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS. esponsabilis santé. ... une solution économique et protectrice. L assurance n est plus ce qu elle était. [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS esponsabilis santé... une solution économique et protectrice L assurance n est plus ce qu elle était. [ responsabilis SANTÉ ] Responsabilis Santé, la complémentaire

Plus en détail

Version : 26/10/2012. Questions générales

Version : 26/10/2012. Questions générales Version : 26/10/2012 Réponses de la Direction aux Questions de la Commission Sociale sur le projet Prévoyance / Mutuelle de GEREP décrit dans le document pdf «CCE du 09.10.2012» remis aux délégués syndicaux

Plus en détail

Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 GAMME COLLECTIVE

Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 GAMME COLLECTIVE 1 GAMME COLLECTIVE Au service exclusif des Personnels de l Enseignement Privé depuis 1945 2 NOTRE EXPERIENCE A VOTRE SERVICE Plus de 65 ans d expérience dans la protection sociale de l enseignement privé.

Plus en détail

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) -

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) - La mutualité Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 2011-1012 1/10 Table des matières SPECIFIQUES :... 3 I Introduction et historique :... 4 II Objet d une mutuelle :...4

Plus en détail

SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION

SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION SANTÉ SÉLECTION Face à la réforme de la Sécurité sociale, disposer d une complémentaire frais de santé complète et performante est une décision importante pour soi et pour les siens. Quelle

Plus en détail

CONVOCATION. La Mutuelle du Personnel de l Assemblée nationale, dont vous êtes membre, tiendra sa première Assemblée générale statutaire le :

CONVOCATION. La Mutuelle du Personnel de l Assemblée nationale, dont vous êtes membre, tiendra sa première Assemblée générale statutaire le : CONVOCATION La Mutuelle du Personnel de l Assemblée nationale, dont vous êtes membre, tiendra sa première Assemblée générale statutaire le : Vendredi 23 mai 2008 à 13 heures Salle 6237 Palais Bourbon (Les

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE SOYEZ PRO ACTIF! Anticipez et transformez cette contrainte en opportunité SALON DES ENTREPRENEURS 2015 5 février 2015 LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS

Plus en détail

Garanties et tarifs. Régime conventionnel frais de santé CCN Animation. www.umanens-animation.fr

Garanties et tarifs. Régime conventionnel frais de santé CCN Animation. www.umanens-animation.fr Garanties et tarifs Régime conventionnel frais de santé CCN Animation www.umanens-animation.fr Grille de garanties Régime conventionnel frais de santé - CCN Animation FRAIS D HOSPITALISATION Base (Sécurité

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône

STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône STATUTS ASSOCIATION : ECOLE ET FAMILLE : CENTRE DE PROXIMITE ET DE RESSOURCES SIEGE SOCIAL : RUELLE DARRAS 95310 Saint Ouen L Aumône 1 ARTICLE 1 - TITRE DE L ASSOCIATION Il est fondé entre les adhérents

Plus en détail

RAPPORTS DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR L EXERCICE 2013 RAPPORT MORAL

RAPPORTS DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR L EXERCICE 2013 RAPPORT MORAL CENTRE NATIONAL DE GESTION AGREE INTERPROFESSIONNEL DE FRANCE (CNGAIF) Siège social 75008 PARIS, 56, rue de Londres Association régie par la loi du 1er juillet 1901 et par le décret du 16 août 1901 Agrément

Plus en détail

Harmonie Santé Co. être acteur de sa santé être soigné être accompagné. La santé nouvelle dimension pour tous

Harmonie Santé Co. être acteur de sa santé être soigné être accompagné. La santé nouvelle dimension pour tous La santé nouvelle dimension pour tous Harmonie Santé Co Une nouvelle dimension de la santé collective : être acteur de sa santé être soigné être accompagné Généralisation de la complémentaire santé vous

Plus en détail

Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts.

Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts. Bonjour et bienvenue sur le module «complémentaire santé» des ateliers d arts. La chambre a négocié pour vous des tarifs préférentiels avec le cabinet Jadis pour vous proposer 4 niveaux de garantie. -

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé. contraintes ou opportunités?

Généralisation de la complémentaire santé. contraintes ou opportunités? Généralisation de la complémentaire santé contraintes ou opportunités? SOMMAIRE I - Rappel du contexte 1- Qu est que la généralisation de la complémentaire santé? 2- Quelles sont les entreprises concernées?

Plus en détail

Cardif Multiplus Perspective

Cardif Multiplus Perspective Cardif Multiplus Perspective CONTRAT D ASSURANCE VIE FONDS EUROCROISSANCE Composez le futur de votre épargne Communication à caractère publicitaire BNP Paribas Cardif, La référence en partenariat d assurance

Plus en détail

ACCORD SUR LA GOUVERNANCE DES GROUPES PARITAIRES DE PROTECTION SOCIALE DU 8 JUILLET 2009

ACCORD SUR LA GOUVERNANCE DES GROUPES PARITAIRES DE PROTECTION SOCIALE DU 8 JUILLET 2009 ACCORD SUR LA GOUVERNANCE DES GROUPES PARITAIRES DE PROTECTION SOCIALE DU 8 JUILLET 2009 Le Mouvement des entreprises de France (MEDEF), La Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME),

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES»

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» Le système interprofessionnel de Sécurité Sociale est obligatoire : le

Plus en détail

Aide à l acquisition d une complémentaire

Aide à l acquisition d une complémentaire Les définitions présentées ci-dessous sont extraites du glossaire de l assurance complémentaire santé édité par l Union Nationale des Organismes d Assurance Maladie Complémentaire. Aide à l acquisition

Plus en détail

o santé Le secret d une complémentaire moins chère : des garanties essentielles, pas de superflu, 100% en ligne [ Santé ] [ Prévoyance profession

o santé Le secret d une complémentaire moins chère : des garanties essentielles, pas de superflu, 100% en ligne [ Santé ] [ Prévoyance profession PERSONNES [ COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ] PARTICULIERS [ Santé ] [ Prévoyance profession [ Prévoyance particulier o santé [ Mobilité ] [ Assurance de prêt ] [ Patrimoine ] Le secret d une complémentaire moins

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

Convention ou accord collectif

Convention ou accord collectif ENGAGEMENT INTERNE A L ENTREPRISE DIFFERENTES METHODES DE MISE EN PLACE UN CONTRAT L article L.911-1 du Code de la sécurité sociale précise que les garanties collectives relevant de la protection sociale

Plus en détail

Santé et prévoyance collective, la réponse des assureurs aux nouvelles obligations

Santé et prévoyance collective, la réponse des assureurs aux nouvelles obligations Santé et prévoyance collective, la réponse des assureurs aux nouvelles obligations 2 Présentation S.A. à DIRECTOIRE ET CONSEIL DE SURVEILLANCE. DIRIGEANTS : THIERRY NEFF PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE LAURENT

Plus en détail

Annexe adoptée lors de l Assemblée générale du 27 mars 2004 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER. Page 1 sur 6

Annexe adoptée lors de l Assemblée générale du 27 mars 2004 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER. Page 1 sur 6 RÈGLEMENT INTÉRIEUR ANNEXE 5 RÈGLEMENT FINANCIER Page 1 sur 6 PRÉAMBULE... 3 ARTICLE 1 : ORGANISATION COMPTABLE... 3 L Assemblée Générale... 3 Le Comité directeur... 3 Le bureau... 3 Le Président... 3

Plus en détail

CONTEXTE LEGISLATIF 1

CONTEXTE LEGISLATIF 1 CONTEXTE LEGISLATIF 1 L envol des taxes en assurance santé depuis 2006 2 LA PORTABILITE Mécanisme de maintien temporaire des garanties santé et prévoyance pour les chômeurs qui bénéficiaient de ces couvertures

Plus en détail

Contrat Responsable de Complémentaire Santé

Contrat Responsable de Complémentaire Santé Contrat Responsable de Complémentaire Santé Commentaires accompagnant le diaporama On parle d un nouveau contrat responsable, car depuis quelques années maintenant nous connaissons les contrats responsables.

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION ENFANTAISIES

STATUTS DE L ASSOCIATION ENFANTAISIES STATUTS DE L ASSOCIATION ENFANTAISIES Article 1er - Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

La participation des collectivités territoriales au financement de la protection sociale complémentaire de

La participation des collectivités territoriales au financement de la protection sociale complémentaire de La participation des collectivités territoriales au financement de la protection sociale complémentaire de leurs agents Rencontres du 2 et 3 mai 2012 1 CDG 42 Mai 2012 Plan I. Protection sociale complémentaire

Plus en détail

GUIDE DE PRESENTATION PARTENARIAT SANTECLAIR RESEAU CHIRURGIENS-DENTISTES

GUIDE DE PRESENTATION PARTENARIAT SANTECLAIR RESEAU CHIRURGIENS-DENTISTES GUIDE DE PRESENTATION PARTENARIAT SANTECLAIR RESEAU CHIRURGIENS-DENTISTES Santéclair Qui sommes-nous? Notre système de santé est confronté à une série de mutations sans précédent. Allongement de la durée

Plus en détail

TITRE 2 : COMPOSITION. Article 3

TITRE 2 : COMPOSITION. Article 3 PRÉAMBULE Il a été fondé le 30 Août 1985, une association régie par la loi du 1 er Juillet 1901 et le décret du 16 Août 1901, ayant pour titre CENTRE D ART CONTEMPORAIN DÉNOMMÉE VILLA DU PARC. Cette association

Plus en détail

AVENANT N 1 DU 8 AVRIL 2014

AVENANT N 1 DU 8 AVRIL 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3368 Accords professionnels INDUSTRIES ÉLECTRIQUES ET GAZIÈRES (IEG) AVENANT N 1 DU 8 AVRIL 2014 À L ACCORD DU

Plus en détail

SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE

SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE LA SOLUTION SANTÉ ET PRÉVOYANCE AUX ENTREPRISES DE 1 À 100 SALARIÉS SANTÉ ET PRÉVOYANCE MODULAIRE DEUX OFFRES CONFORMES À VOS OBLIGATIONS MINIMALES VOS OBLIGATIONS EN SANTÉ

Plus en détail

Convention d entreprise n 86

Convention d entreprise n 86 relative au régime de remboursement de frais de santé collectif et obligatoire du personnel de la société des Entre la Société, représentée par M. Josiane Costantino, Directeur des Ressources Humaines

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille

REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille REGLEMENT INTERIEUR De l Orchestre Universitaire de Lille Conformément à l article 14 de ses statuts, le «Orchestre Universitaire de Lille» arrête son Règlement Intérieur d association. ARTICLE 14 - Règlement

Plus en détail

ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE RELATIF AU SYSTEME DE GARANTIES COLLECTIVES DE FRAIS DE SANTE

ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE RELATIF AU SYSTEME DE GARANTIES COLLECTIVES DE FRAIS DE SANTE ACCORD COLLECTIF D ENTREPRISE RELATIF AU SYSTEME DE GARANTIES COLLECTIVES DE FRAIS DE SANTE 1 er Janvier 2007 1 ENTRE : Entre la Société GrandOptical France dont le siège social est situé 18, parc Ariane

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI visant a réformer la Caisse des Français de l étranger,

PROPOSITION DE LOI visant a réformer la Caisse des Français de l étranger, SEŃAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2014-2015 PROPOSITION DE LOI visant a réformer la Caisse des Français de l étranger, PREŚENTEÉ Par Jean-Yves Leconte, Hélène Conway-Mouret, Claudine Lepage et Richard Yung

Plus en détail

Ociane Professionnels Indépendants

Ociane Professionnels Indépendants JUIN 2012 Ociane Professionnels Indépendants Statuts approuvés par l Assemblée Générale du 11 septembre 2012 OCIANE PROFESSIONNELS INDÉPENDANTS Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 Siège social

Plus en détail

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE N 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL POUR LA COUVERTURE DU RISQUE HOSPITALISATION TITRE I - PRINCIPES GÉNÉRAUX ARTICLE 1-1 CATÉGORIES COUVERTES Sont admis à bénéficier des

Plus en détail

12 décembre 2013 UIMM 26-07

12 décembre 2013 UIMM 26-07 12 décembre 2013 UIMM 26-07 LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE 2014 PROJET DE LOI DE FINANCE 2014 Le contexte Article 1 er loi sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 : Principe de généralisation

Plus en détail

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR 1 Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR Vu le décret n 2005-1421 du 15 novembre 2005 relat if à la coordination de lutte contre

Plus en détail

Mes Solutions Mercer

Mes Solutions Mercer Votre spécialiste de la complémentaire santé et de la prévoyance Mes Solutions Mercer Votre spécialiste de la santé et de la prévoyance perfomrance www.messolutionsmercer.fr Qui est Mercer? Mercer, toute

Plus en détail

Des garanties performantes en toute simplicité

Des garanties performantes en toute simplicité entreprises santé Des garanties performantes en toute simplicité SANTÉ I PRÉVOYANCE I ÉPARGNE I RETRAITE I ACTION SOCIALE ET CULTURELLE, LE GROUPE DE PROTECTION SOCIALE DES PROFESSIONNELS DE L AUTOMOBILE

Plus en détail