C.A.L.M.E. Livret d accueil

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C.A.L.M.E. Livret d accueil"

Transcription

1 C.A.L.M.E. Livret d accueil c a l m e Illiers-Combray Cabris Moulin de Montjouvin Route de Brou BP Illiers-Combray Route de Spéracèdes BP Cabris Etablissements agréés et conventionnés par la CRAM Accrédités en 2001 et certifiés en 2006 Mise à jour février 2009

2 Bienvenue dans un Centre d Action et de Libération du Mal-être Ethylique C.A.L.M.E. Illiers-Combray (28) C.A.L.M.E. Cabris (06)

3 Il a sans doute été long et douloureux d'arriver jusqu'ici. Vous avez pris la décision d'entamer aujourd'hui un parcours d'un mois, qui va demander toute votre implication, avec pour objectif de choisir une vie agréable sans nécessiter le recours à l'alcool. En d autres termes, sortir du piège dans lequel votre relation à l alcool vous a entraîné et construire votre vie de façon plus libre. Toute notre équipe se montrera disponible et à votre écoute pour vous accompagner dans votre démarche thérapeutique. Afin d'accomplir ce parcours dans les meilleures conditions possibles, le présent LIVRET D'ACCUEIL vous donnera les informations utiles sur les soins proposés par un établissement C.A.L.M.E. ainsi que les informations plus administratives et réglementaires.

4 1 ère partie La cure dans un établissement CALME p. 2 Informations pratiques.. p. 5 Les conditions d admission et les formalités de sortie p. 5 L organisation interne (horaires, visites, etc). p. 6 La tarification.. p. 9 Les organigrammes.... p.11 Moyens permettant d être mis en relation avec les représentants des usagers... p.11 Le Réseau du CALME.. p.11 Origine et fonctionnement des CALME p.12 Situation géographique et moyens d accès p.14 2 ème Partie Informations réglementaires.. p.15 Charte du patient hospitalisé (condition de mise à disposition du texte intégral). p.15 Conditions d accès aux informations relatives à la santé des patients.. p.16 Information relative à l informatique, fichiers et libertés..... p.16 Les directives anticipées... p.17 La personne de confiance.... p.17 Commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge p.18 Les conditions de mises à disposition d informations p.19 Les annexes - La lutte contre les infections nosocomiales - La lutte contre la douleur - Liste nominative de la Commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRU) - Les différentes Instances de l établissement - Le réseau du CALME - Précautions d hygiène en lien avec la vie en collectivité 1

5 1 ère partie Le C.A.L.M.E. est un lieu où s'élaborent en l'espace d'un mois les éléments d'une thérapeutique visant à la guérison des personnes souffrant d'alcoolisme. Le C.A.L.M.E. est un Centre de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR), au sens administratif et classé en Catégorie A (classement relatif aux équipements et prestations). Il est spécialisé dans la Thérapie Institutionnelle de l'alcoolisme, avec une accréditation sans réserve notifiée en septembre 2001 par l'anaes (Agence Nationale d Accréditation et d Evaluation en Santé) et une certification Version 2 depuis mai 2006 notifiée par la H.A.S (Haute Autorité de Santé). Le C.A.L.M.E. est agréé par le Ministère de la Santé, et conventionné avec les organismes de Sécurité Sociale. La capacité d'accueil est de 45 personnes, désireuses de résoudre leur problème d'alcool. La Maison est mixte. La cure L'objectif fondamental de la cure au C.A.L.M.E. est d'accéder à l'autonomie : se libérer de la dépendance à l'alcool et autres produits associés (produits psychoactifs tels que médicaments psychotropes, drogues) et mener une vie satisfaisante. Cette libération nécessite un important travail de thérapie, qui ne peut s accomplir efficacement que si, selon notre expérience, les différentes dépendances sont traitées de façon simultanée. C est pourquoi la cure commence par le servage de l ensemble des produits psychoactifs : alcool, drogues, médicaments psychotropes (tranquillisants, somnifères, ) sont supprimés dès les premiers jours (à l exception des médicaments anti épileptiques et les normothymiques antérieurement prescrits). 2

6 Ce sevrage nécessaire est effectué sous contrôle médical, avec une hydratation par perfusion, des vitamines, du magnésium, une séance d acupuncture et si nécessaire, associés au diazépam (Conférences de Consensus de la Société Française d Alcoologie) : ces précautions sont destinées à prévenir l apparition d éventuels «accidents de sevrage», malaises passagers à forme de crise épileptique ou de troubles mentaux ou comportementaux. Les médecins seront à votre écoute pour la surveillance du sevrage et pour tout problème associé. Des visites médicales se font tout au long du séjour et la présence des médecins est permanente. Chaque jeudi, lors de la réunion institutionnelle, les particularités de la cure sont rappelées afin que chaque arrivant l effectue en toute connaissance. Cette réunion peut être l occasion de s informer en amont de la cure. La durée standard de la cure est de 29 jours, d un mardi matin (accueil) à un mardi après-midi (fin des séances) un mois plus tard. Aucune prolongation n a lieu en fin de séjour. Dans les rares cas de sevrage très difficile, il peut être proposé au patient de prolonger la durée de ce sevrage jusqu à faire partie du groupe entrant la semaine suivante. Outre le traitement thérapeutiques sont : médical décrit ci-dessus, les principaux outils - la Thérapie Institutionnelle : un cadre, un mode de fonctionnement, avec des réunions, favorisant la maturation de la personne ; - les séances d'information d'alcoologie-addictologie (8) : connaissance des mécanismes de l alcoolisation et de l'alcoolisme mais aussi de dépendances à d autres produits psychoactifs ; - les séances d'exercices de Maîtrise Psycho-somatique (13) : apprentissage du bien être, et de la maîtrise de la panique ; y sont associées les séances de «soma» du soir qui permettent de s approprier une technique de relaxation (30 minutes tous les soirs en dehors du dimanche) ; - les séances de Psychothérapie de Groupe (12) : découverte et réaménagement des problématiques psychoaffectives qui ont conduit à l'auto-prescription du médicament-alcool. 3

7 Une réunion institutionnelle hebdomadaire est organisée : présentation de la cure aux entrants, discussion d'éventuels problèmes relationnels et/ou institutionnels, point d étape du «travail» des sortants de la semaine suivante, communication entre tous les pensionnaires et tous les soignants présents, contacts avec l'extérieur (anciens malades, familles, groupes d entraide d'anciens buveurs, éventuels futurs curistes et intervenants d'autres institutions, etc.). Pour tout le déroulement du séjour, il existe un contrat d'efficacité thérapeutique : «Le contrat que nous passons avec vous ne comporte que trois engagements, mais ils sont formels : - ne pas consommer une goutte d'alcool pendant la cure, ni de médicament psychotrope, ni de drogue illégale (pas d'achat de médicament) ; - ne pas avoir de relation amoureuse avec un(e) pensionnaire pendant la durée de la cure ; - respecter l'organisation des sorties (voir p. 6). Nous vous expliquerons pourquoi le non-respect de l'un de ces trois engagements compromet, irrémédiablement, le déroulement de votre cure et de celle d'autres personnes. Une de ces trois ruptures de contrat entraîne le départ immédiat de la personne concernée, sous son entière responsabilité. Une réinscription ultérieure sera bien sûr possible». La sortie est organisée, dans la mesure du possible, avec les correspondants du réseau. Le but profond du C.A.L.M.E. est qu'une non-consommation d'alcool, absolue et définitive, ne soit que la conséquence d'une façon plus claire, plus libre, plus vraie et surtout plus joyeuse d'affronter la vie : la qualité de vie et la liberté de choisir de vivre hors produits psychoactifs sont les objectifs de la démarche thérapeutique proposée tout au long de ce séjour de 29 jours. 4

8 Les informations pratiques 5 1 / Les conditions d admission et les formalités de sortie Toute personne désireuse de soigner son problème avec l alcool est la bienvenue dans l institution. Un dossier d admission est à constituer (prise en charge sécurité sociale et mutuelle, renseignements médicaux). Ces formalités administratives sont à remplir avant l admission et les documents à transmettre le plus rapidement possible. La procédure d admission se fait en étroite collaboration avec les correspondants du réseau du CALME et en partenariat avec les médecins prescripteurs de la cure. Les membres du réseau peuvent être une aide importante quant à la préparation à une cure, dans l attente d une place. Ils le seront également après la sortie. Une liste des correspondants du réseau se trouve en annexe. Pour obtenir un dossier d admission, il suffit soit de nous téléphoner directement soit de prendre contact avec un membre du réseau. Dans un certain nombre de cas, une seule cure peut s avérer insuffisante. Une réinscription est bien sur possible ; l équipe étudiera avec vous l opportunité d une nouvelle cure. Toutefois, il nous a semblé nécessaire de fixer à 2 le nombre maximum de cures qu un même patient peut effectuer dans chacun de nos établissements. Nous accueillons des personnes venant de toutes les régions de France, même si les personnes domiciliées dans notre Région, a fortiori dans notre département, sont prioritaires pour obtenir une date d entrée. Pour toutes difficultés sur le plan social, notamment la prise en charge administrative de votre séjour, l équipe administrative est à votre écoute pour aider dans ces formalités (relations auprès des caisses de sécurité sociale, des mutuelles, relais auprès d un service social de votre secteur, ) Les formalités de sortie sont organisées avec une visite médicale de sortie, et le matin du dernier mardi de votre séjour : remise d un livret, d informations, de bulletins de sortie, de vos valeurs et produits que vous auriez éventuellement déposés. Les formalités de sortie avant la date prévue de fin de séjour sont réglementaires : visite médicale et signature d une décharge administrative de responsabilité.

9 2 / L organisation interne (horaires, visites, etc.) Horaires : 8h00 12h30 18h00 19h00 23h00 Petit déjeuner Déjeuner Relaxation Dîner Coucher Un planning de l ensemble des séances thérapeutiques et visites médicales est affiché pour que chacun soit informé et prêt à participer au programme thérapeutique. Les appels téléphoniques vers l extérieur sont possibles, du standard, en dehors des moments d activité thérapeutique et des repas ; les appels de l extérieur ne sont pas passés directement mais sont transmis sur un message pour préserver l autonomie et respecter le choix de chaque pensionnaire en leur laissant le soin d'appeler leur famille ou leur correspondant au moment choisi. Le courrier est mis à disposition des pensionnaires tous les matins. Les visites sont possibles les jeudis (12h-18h), du déjeuner à la fin de l aprèsmidi : à partir de 14h30, la réunion institutionnelle, moment propice pour l'ouverture sur l'extérieur, est une séance comme les autres à laquelle les pensionnaires se doivent de participer ; les visiteurs y sont conviés si le pensionnaire le souhaite. Les visiteurs ne sont pas autorisés à accéder aux chambres, pour respecter l intimité de chacun. Tout ce qui peut compromettre la concentration sur la cure et l'ouverture au dialogue est bien sûr proscrit : télévision, baladeur avec écouteurs, téléphone portable, instrument de musique, ordinateur, etc. Pour des raisons de sécurité, d assurance et de responsabilité, l usage d un véhicule est strictement impossible pendant le séjour. Des promenades sont possibles tout au long du séjour mais une organisation doit être respectée pour des raisons de sécurité et d entraide : - les 10 premiers jours de votre cure, vous devez rester dans le périmètre de la maison et du jardin ; - à partir du 11ème jour, les promenades sont autorisées dans une zone d'environ 2 km aux alentours de la maison, mais elles doivent expressément se faire à pied, en groupe d'au moins trois pensionnaires qui ne se quittent pas, et selon les limites sur le plan affiché (dont vous pouvez avoir une copie) ; pour Illiers : pas sur la route passant devant la Maison. 6

10 Les sorties ne sont possibles que dans la journée, après le petit déjeuner, en dehors des périodes de repas et des séances thérapeutiques, et se terminent avant la relaxation («soma») du soir. Culte : il est possible de se rendre à l'église du village, en respectant toutes les caractéristiques des sorties décrites ci-dessus. Il existe une Caisse de Solidarité, alimentée par des dons d'anciens curistes, qui peut dépanner les curistes les plus démunis. Il ne peut s'agir que de petites sommes pour les menues dépenses de la vie quotidienne pendant la cure, et non pas une aide financière (au paiement de la cure ou au transport du retour, par exemple). Les principales règles du respect de la vie en collectivité : elles sont classiques et concernent notamment l hygiène, le respect du silence la nuit, etc. Nous vous demandons : - de ne pas fumer dans l'établissement ; - de ne pas faire de boissons chaudes dans vos chambres (vous pouvez toujours avoir de l'eau chaude et consommer dans la grande salle) ; - de ne pas laver votre linge dans votre chambre ou salle de bain : il existe une buanderie qui est à votre disposition ; - de confier à la Direction votre argent ou objets de valeur. Dans le cas contraire, la Direction ne saurait être responsable en cas de perte ou de vol. Chaque semaine, nous demandons à deux personnes du groupe en fin de cure de bien vouloir aider, en cas d'incendie, le personnel à l'évacuation de la Maison. Il existe un parking, sur lequel votre voiture attendra votre sortie de cure. Prévoyez, en plus de vos affaires quotidiennes, une tenue genre survêtement (pour la relaxation), vos serviettes de toilette, et des produits de toilette sans alcool (avec les emballages). 7

11 Les prestations hôtelières : il n y a pas de chambre individuelle pour des raisons thérapeutiques. La cuisine collective est sur place avec une équipe formée aux règles d hygiène, de qualité et de sécurité. Sécurité incendie Toutes les dispositions réglementaires en vigueur en matière de sécurité incendie sont respectées dans notre établissement. Les consignes d évacuation des locaux sont affichées dans les chambres et dans tous les lieux communs. Conduite à tenir en cas d'incendie 1. En cas d'incendie dans votre chambre, gardez votre sang-froid, ne criez pas au feu. Si vous ne pouvez maîtriser le feu, quittez votre chambre en ayant bien soin d'en refermer la porte. Prévenez l'infirmière ou un autre membre de l'équipe. 2. En cas d'audition du signal d'alarme donnant l'ordre d'évacuation, quittez votre chambre dans les plus brefs délais, refermez votre porte et gagnez la sortie sans affolement en empruntant l'escalier le plus proche et regroupez-vous avec les autres pensionnaires. 8

12 3 / La tarification Le patient doit remplir avant son admission, le dossier de pré-admission qui comporte les documents justificatifs permettant de déterminer la qualité d'assuré social, sa Caisse d'affiliation et son Centre de Paiement de rattachement. S'il y a lieu, il conviendra de demander à l'assuré toutes précisions relatives : - au tiers-payant, - à l'organisme Mutualiste dont il est adhérent. Le tarif comprend : - un prix de journée forfaitaire pour les frais de séjour et de soins ; - un prix de journée forfaitaire pour les médicaments ; - un forfait d'entrée ; - un forfait PMSI (programme médicalisé du système d information) ; - un forfait honoraires médecins pour le CALME de Cabris. Aucun honoraire de médecin ne vous sera demandé pendant votre séjour puisque inclus dans le prix de journée et donc, de fait, aucun dépassement d honoraire. Aucun frais supplémentaire ne sera non plus facturé, hormis vos communications téléphoniques et les repas de vos proches lors des visites les jeudis. Ne sont pas compris dans le tarif susvisé et donnant lieu à remboursement sur justifications des dépenses exposées : - les médicaments très coûteux ; - les appareils orthopédiques y compris les appareils plâtrés et équivalents ; - les prothèses internes ; - les stimulateurs cardiaques et les sondes d'entraînement ; - les produits sanguins y compris les frais de transport facturés par les Centres de Transfusion. A Cabris, le tarif susvisé ne comprend pas non plus les honoraires des praticiens et des auxiliaires médicaux, ni les gardes particulières assurées dans des cas exceptionnels et médicalement justifiées par des personnels extérieurs à l'établissement, ni les examens de laboratoire, radiologiques, ni autres investigations éventuellement nécessaires. La chambre particulière étant contre-indiquée pour la cure, aucun supplément ne sera exigé pour l'occupation d'une chambre particulière, soit en cas d'admission d urgence, faute d'autre place disponible, soit pour tout autre motif indépendant de la volonté du patient. 9

13 En général, la Sécurité Sociale ne prend en charge que 80 % du coût de la cure, car nous n'appliquons pas la procédure déclarative : les personnes alcooliques accueillies ne sont pas des «malades mentaux», et le C.A.L.M.E. n'est pas non plus un service de gastroentérologie. Les 20% restants sont la plupart du temps pris en charge par la Mutuelle. A défaut, le patient est tenu de demander l'aide de son Service Social, ou de régler luimême ces 20 %. L ensemble des tarifs en vigueur, révisé annuellement par la Caisse Régionale Assurance Maladie vous est présenté dans un tableau affiché à l accueil et est communiqué sur le dossier de pré-admission. 10

14 4 / L organigramme L équipe d Illiers-Combray L équipe de Cabris Equipe de direction 1 directrice/1directrice adjointe 1 PDG, 1 D.G., 1 directeur adjoint Equipe médicale : 3 médecins généralistes 3 médecins généralistes L ensemble des médecins est formé à l addictologie Avis psychiatrique organisé 1 psychiatre Equipe paramédicale 8 infirmier(e)s D.E. 7 infirmier(e)s D.E. Equipe de psychologues 4 psychologues cliniciens 5 psychologues cliniciens Equipe administrative 4 secrétaires 4 secrétaires Equipe hôtellerie 3 cuisiniers / 5 A.S.H. 4 cuisiniers / 4 A.S.H. Responsable Qualité 1 responsable Qualité 1 responsable Qualité L ensemble des équipes est formé à l accueil et l accompagnement des personnes en difficulté dans leur relation aux produits psychoactifs. 5 / Les moyens permettant d être mis en relation avec les représentants des usagers Une liste des correspondants du réseau du CALME est à votre disposition ; vous pouvez les solliciter, ils connaissent très bien à la fois l équipe, le cadre et la démarche thérapeutique proposée. Des représentants des usagers sont membres de la plupart des Instances des établissements CALME, en particulier de la Commission de Relation avec les Usagers et la Qualité de la prise en charge (CRU) et du Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN). Ils participent également aux procédures d évaluation diligentées par la HAS lors des certifications successives des établissements CALME. Une liste des membres de la CRU est disponible en annexe. 6 / Le Réseau du C.A.L.M.E. L ensemble du réseau fait l objet d une annexe au livret d accueil. 11

15 7 / Origine et fonctionnement du C.A.L.M.E Le C.A.L.M.E. est un ensemble composé de deux établissements : - le CALME de Cabris fonctionne depuis 1981 ; il est géré sous forme de S.A. Coopérative de Travailleurs (S.A. S.Co.T) ; - le CALME d Illiers-Combray est ouvert depuis février 1993 ; il est géré sous forme de SARL mais fonctionne au plus près du modèle de la gestion coopérative. Dans chaque établissement, les dirigeants sont aussi des soignants. Au CALME de Cabris : Colin CUSACK, P.D.G. et psychologue, Bruno PEREZ, D.G. et psychologue, Rémy BAUP, Directeur adjoint et psychologue. Au CALME d Illiers-Combray : Bruno PEREZ et Colin CUSACK, cogérants, Michèle AMORFINI Directrice et psychologue, Elise PINAUD, Directrice adjointe et psychologue. Chaque établissement est animé par une équipe pluridisciplinaire : aucune blouse ou signe particulier ne distingue les membres de l'équipe, dans une Maison où la Personne prime sur sa fonction sociale. La petite trentaine de membres de l'équipe a été recrutée par choix mutuel, et certains ont personnellement vécu l'aventure de l'alcoolisme. Le protocole thérapeutique pratiqué au C.A.L.M.E. a été élaboré, par son équipe fondatrice, de 1974 à 1981 à Grasse et Cabris. Il est essentiellement basé sur une position maïeutique : accompagner la personne vers son propre but, en faisant confiance à ses capacités de guérison, considérant l'alcoolisme comme une aventure riche, et la non-consommation d'alcool (et autres produits psychoactifs) non comme un but en soi mais comme la conséquence du bien-être issu du remaniement des problématiques psychoaffectives qui avaient conduit à l auto-prescription du médicament-alcool. Le contraire de la Réinsertion-dans-le-Droit-Chemin. 12

16 Le C.A.L.M.E. est avant tout un lieu de soin. Il est aussi : - un organisme de Formation, qui accueille en stage toute personne désireuse de s'initier ou de se former, dans le cadre de son projet professionnel, à la Thérapie de l'alcoolisme ; l'équipe intervient aussi dans certaines institutions qui le lui demandent et organise des interventions extérieures ; - un lieu où l'on met en œuvre une politique d amélioration continue de la Qualité des soins et de la gestion des risques avec notamment, un programme annuel d évaluation des pratiques professionnelles. Dans ce contexte, nous travaillons sur l efficacité thérapeutique par l évaluation du devenir de nos patients à long terme (suivi de l après-cure par questionnaires, sondages, études statistiques...). C'est pourquoi nous demandons à chaque curiste de bien vouloir répondre à des questionnaires, pendant et après la cure (l'anonymat est bien sûr possible, et nous respectons toutes les exigences de la C.N.I.L.). En mai 2006, dans le cadre de la certification, la Haute Autorité de Santé (H.A.S.) a souligné comme actions exemplaires : - la thérapie institutionnelle ; - l évaluation des pratiques professionnelles. Les membres de l équipe thérapeutique des CALME sont aussi membres de différentes sociétés dont la S.F.A. (Société Française d'alcoologie), le groupe de l Ouest de la S.F.A., S.F.S.P. (Société Française de Santé Publique) et S.R.S.P. (Société Régionale de Santé Publique du Sud-Est). Les CALME sont intégrés à des Réseaux : A.D.A.E.L. (Association pour le Développement de l Addictologie en Eure-et-Loir) qui regroupe toutes les structures publiques et privées du département ainsi que des représentants d usagers, pour le CALME d Illiers-Combray, et le R.A.A.M.O. (Réseau Alcoologie Alpes Maritimes Ouvert), pour le CALME de Cabris. Eléments statistiques d'activité et organisation des admissions : - chaque C.A.L.M.E. accueille en moyenne 600 personnes par an, dont 520 environ effectuent une cure complète de 29 jours ; - la maison est en permanence occupée par 5 groupes de 8 à 9 curistes ; - chaque mardi, un groupe commence, et un groupe finit sa cure ; une fois sur quatre, deux groupes en croisent deux autres. 13

17 8 / Situation géographique et moyens d accès Le CALME de Cabris se trouve dans les Alpes Maritimes, dans un village. Le CALME d Illiers-Combray se trouve en Eure-et-Loir, à proximité d un village. Moyens d'accès Pour se rendre à CABRIS : - par la route : sortir de l'autoroute A8-E80 à CANNES, puis direction Grasse, dans Grasse direction Cabris, et à la sortie de Cabris : route de Spéracèdes ; - par le train : gare de CANNES, prendre le car ou le train pour Grasse, et, au terminus, soit prendre un taxi (5 Kms) soit le car Grasse - St-Césaire (5A-R par jour) ; - par l'avion : aéroport NICE-Côte d'azur, puis Nice-Grasse en car ou taxi (40 Kms), et Grasse-Cabris. Pour se rendre à ILLIERS-COMBRAY : - par la route, en venant de Paris : autoroute A 11-E50, sortir à Chartres, direction Le Mans, puis direction Illiers-Combray, prendre la D 921 jusqu'à 2 Kms après Illiers ; - en venant de province : autoroute A11-E50, sortir à Luigny, direction Brou, puis direction Illiers-Combray sur la D 921 ; - autoroute A10-E05-E60 ou A21-E09, sortir à Orléans- Nord, direction Alençon, traverser Châteaudun, Brou, puis direction Illiers-Combray sur la D par le train : changer à Chartres, train ou car SNCF pour Illiers-Combray et taxi (2 Kms) - par avion : Orly, gare Montparnasse, train jusqu à Illiers-Combray 14

18 2 ème Partie Informations réglementaires 1 / Charte du patient hospitalisé Annexe à la Circulaire Ministérielle n du 6 Mai 1995 relative aux droits des patients hospitalisés «PRINCIPES GÉNÉRAUX Le service public hospitalier est accessible à tous et en particulier aux personnes les plus démunies. Les établissements de santé garantissent la qualité des traitements, des soins et de l'accueil. Ils sont attentifs au soulagement de la douleur. L'information donnée au patient doit être accessible et loyale. Le patient participe aux choix thérapeutiques qui le concernent. Un acte médical ne peut être pratiqué qu'avec le consentement libre et éclairé du patient. Un consentement spécifique est prévu notamment pour les patients participant à une recherche biomédicale, pour le don et l'utilisation des éléments et produits du corps humain et pour les actes de dépistage. Le patient hospitalisé peut, à tout moment, quitter l'établissement sauf exceptions prévues par la loi, après avoir été informé des éventuels risques qu'il encourt. La personne hospitalisée est traitée avec égards. Ses croyances sont respectées. Son intimité doit être préservée ainsi que sa tranquillité. Le respect de la vie privée est garanti à tout patient hospitalisé ainsi que la confidentialité des informations personnelles, médicales et sociales qui le concernent. Le patient a accès aux informations contenues dans son dossier notamment d'ordre médical par l'intermédiaire d'un praticien qu'il choisit librement. Le patient hospitalisé exprime ses observations sur les soins et l'accueil et dispose du droit de demander réparation des préjudices qu'il estimerait avoir subis.» Le texte intégral est disponible sur simple demande au secrétariat. Il est également disponible sur le site INTERNET de l établissement. 15

19 2 / Conditions d accès aux informations relatives à la santé des patients. DHOS selon articles L à R du Code de Santé Publique : «Un dossier médical est constitué au sein de l établissement. Il comporte toutes les informations de santé vous concernant. Il est possible d accéder à ces informations, en en faisant la demande auprès de la direction. Elles peuvent être communiquées soit directement, soit par l intermédiaire d un médecin que vous choisissez librement. Vous pouvez également consulter sur place votre dossier, avec ou sans accompagnement d un médecin, selon votre choix. Les informations ainsi sollicitées ne peuvent être mises à votre disposition avant un délai minimum de 48 heures après votre demande mais elles doivent être communiquées au plus tard dans les huit jours. Si toutefois les informations datent de plus de cinq ans, ce délai est porté à deux mois. Si vous choisissez de consulter le dossier sur place, cette consultation est gratuite. Si vous souhaitez obtenir une copie de tout ou partie des éléments de votre dossier, les frais, limités au coût de reproduction (et d envoi, si vous souhaitez un envoi à domicile) sont à votre charge. Votre dossier médical est conservé pendant vingt ans à compter de la date de votre dernier séjour ou de votre dernière consultation externe. Si vous souhaitez en savoir plus sur les règles d accessibilité à votre dossier médical, nous nous vous transmettrons les éléments d information complémentaires». 3 / Information relative à l informatique, fichiers et libertés «Sauf opposition motivée de votre part, certains renseignements vous concernant, recueillis au cours de votre séjour, feront l'objet d'un traitement automatisé dans les conditions fixées par la loi n du 6 janvier 1978 modifiée relative à l informatique, aux fichiers et aux liberté. Il est réservé exclusivement à la gestion de toutes les données administratives et médicales liées au patient durant toutes les étapes de son séjour et à l'établissement de statistiques en application de l'arrêté du 22 Juillet 1996 relatif au recueil et au traitement des données d'activité médicale visées à l'article L710-6 du code de la santé publique. L ensemble des données sont protégées par le secret médical. Conformément à la déontologie médicale et aux dispositions de la Loi Informatique et Libertés, en particulier les articles 34 et 40 de la loi du 6 Janvier 1978, tout patient peut exercer ses droits d'accès et de rectification auprès du médecin responsable de l'information médicale de l'établissement, par l'intermédiaire du praticien ayant constitué le dossier. Conformément à l'article L du C.S.P. de la Loi du 4 Mars 2002, «Toute personne a accès à l'ensemble des informations concernant sa santé, détenues par les professionnels et établissements de santé qui sont formalisées et ont contribué à l'élaboration et au suivi diagnostic et du traitement». Cet accès se fait dans la stricte application de la loi.» 16

20 4 / Les directives anticipées DHOS selon l Article L du Code de Santé Publique : «Toute personne majeure peut, si elle le souhaite, rédiger des directives anticipées pour le cas où, en fin de vie, elle serait hors d état d exprimer sa volonté. Ces directives indiquent ses souhaits concernant les conditions de limitation ou d arrêt de traitement. Elles seront consultées préalablement à la décision médicale et leur contenu prévaut sur tout autre avis non médical. Renouvelables tous les trois ans, elles peuvent être, dans l intervalle, annulées ou modifiées à tout moment. Si vous souhaitez que vos directives soient prises en compte, sachez les rendre accessibles au médecin qui vous prendra en charge au sein de l établissement : confiez-les-lui ou signalez leur existence et indiquez les coordonnées de la personne à laquelle vous les avez confiées. Si vous souhaitez en savoir plus sur les directives anticipées, nous vous transmettrons les éléments d informations complémentaires». 5 / La personne de confiance DHOS selon l Article L du Code de Santé Publique : «Pendant votre séjour, vous pouvez désigner, par écrit, une personne de votre entourage en qui vous avez toute confiance, pour vous accompagner tout au long de vos soins et des décisions à prendre. Cette personne, que l établissement considèrera comme votre «personne de confiance», sera consultée dans le cas où vous ne seriez pas en mesure d exprimer votre volonté ou de recevoir l information nécessaire à cette fin. Elle pourra en outre, si vous le souhaitez, assister aux entretiens médicaux afin de participer aux prises de décisions vous concernant. Sachez que vous pouvez annuler votre désignation ou en modifier les termes à tout moment. Si vous souhaitez en savoir plus sur la personne de confiance», nous sommes à votre disposition pour de plus amples explications. Une Fiche de désignation est jointe à votre dossier d inscription. 17

Sommaire. Clinique de Chirurgie Esthétique. Présentation de la Clinique... p.2. L équipe médicale... p.3. L hospitalisation... p.3. Le séjour... p.

Sommaire. Clinique de Chirurgie Esthétique. Présentation de la Clinique... p.2. L équipe médicale... p.3. L hospitalisation... p.3. Le séjour... p. Sommaire Présentation de la Clinique... p.2 L équipe médicale... p.3 L hospitalisation... p.3 Le séjour... p.4 La sortie... p.5 La Démarche Qualité... p.6 La Charte de la personne hospitalisée... p.7/8

Plus en détail

1. L HAD : UN MODE D HOSPITALISATION À PART ENTIÈRE

1. L HAD : UN MODE D HOSPITALISATION À PART ENTIÈRE 1. L HAD : UN MODE D HOSPITALISATION À PART ENTIÈRE Le code de la santé publique (CSP) considère les structures d HAD comme des alternatives à l hospitalisation. L article R. 6121-4 du CSP définit que

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

Maison Saint Vincent Villa Concha Soins de suite et de réadaptation

Maison Saint Vincent Villa Concha Soins de suite et de réadaptation Maison Saint Vincent Villa Concha Soins de suite et de réadaptation 17 rue d Hapéténia 64 702 Hendaye cedex Tél : 05 59 20 70 33 Fax : 05 59 48 07 63 direction@stvincentconcha.fr Bienvenue Plan d accès

Plus en détail

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil. EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

Hôpital de la Cavale Blanche Pôle ARSIBOU Unité de Surveillance Continue Médicale

Hôpital de la Cavale Blanche Pôle ARSIBOU Unité de Surveillance Continue Médicale Hôpital de la Cavale Blanche Pôle ARSIBOU Unité de Surveillance Continue Médicale Unité de Surveillance Continue Médicale (USCM) Madame, Monsieur, L un de vos proches est hospitalisé dans l Unité de Surveillance

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA PRISE EN CHARGE EN HOSPITALISATION A DOMICILE DE RESIDENTS EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT SOCIAL

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA PRISE EN CHARGE EN HOSPITALISATION A DOMICILE DE RESIDENTS EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT SOCIAL CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA PRISE EN CHARGE EN HOSPITALISATION A DOMICILE DE RESIDENTS EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT SOCIAL Vu les articles R 6121-4-1 et D 6124-311 du code de la santé publique,

Plus en détail

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation

Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Centre de SSR St Christophe Présentation du centre de Soins de Suite et de Réadaptation Historiquement le Centre SSR St Christophe était une Maison de Repos, La Désix, créée en 1958 sur la commune de Sournia.

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS. 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS. 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT DE SANTE...

Plus en détail

Titre III : Médecine de prévention.

Titre III : Médecine de prévention. Titre III : Médecine de prévention. Article 10 Modifié par Décret n 2011-774 du 28 juin 2011 - art. 19 Un service de médecine de prévention, dont les modalités d organisation sont fixées à l article 11,

Plus en détail

Informations importantes lors de votre hospitalisation

Informations importantes lors de votre hospitalisation Informations importantes lors de votre hospitalisation Prise en charge par la sécurité sociale L hôpital effectue toutes les formalités de prise en charge à l égard de la sécurité sociale et des mutuelles.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité J.O n 101 du 30 avril 2002 page 7790 texte n 8 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de l emploi et de la solidarité Décret n 2002-637 du 29 avril 2002 relatif à l accès aux informations

Plus en détail

L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU

L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU L impact des avis des usagers sur l amélioration de la prise en charge du patient dans un CHU Michèle WOLF, MCU-PH, Direction de la qualité, de la coordination des risques et des relations avec les usagers,

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS ET SOCIAUX HDJ

FICHE DE RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS ET SOCIAUX HDJ FICHE DE RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS ET SOCIAUX HDJ ETAT CIVIL DU PATIENT Nom : Nom de jeune fille : Prénom : Sexe: M F Adresse : Date et lieu de Naissance : Le / / à Nationalité: Code Postal : Ville

Plus en détail

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H. CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.P.A.D. ENTRE L E.H.P.A.D. représenté par d une part,

Plus en détail

Fiche d'information des patients

Fiche d'information des patients Fiche d'information des patients Avec votre consentement et l'accord de votre médecin traitant, vous allez faire partie du réseau de santé ville-hôpital SPES. Le réseau S.P.E.S. fédère des professionnels

Plus en détail

Pour les modalités d admission, de suspension ou d interruption, se référer au livret d accueil.

Pour les modalités d admission, de suspension ou d interruption, se référer au livret d accueil. PREAMBULE : Le présent règlement de fonctionnement décrit les modalités mises en œuvre par le service pour remplir sa mission. Il est le garant du respect du droit commun qui s applique à tout citoyen

Plus en détail

Livret d accueil. Centre d Accueil de Jour «L INTERVALLE» : 02.47.42.43.43 @ : lintervalle.belair@croix-rouge.fr

Livret d accueil. Centre d Accueil de Jour «L INTERVALLE» : 02.47.42.43.43 @ : lintervalle.belair@croix-rouge.fr Bel-Air 37390 La Membrolle-sur-Choisille «L INTERVALLE» Livret d Accueil : 02.47.42.43.43 @ : lintervalle.belair@croix-rouge.fr 1 Sommaire Introduction -----------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Centre MALVAU. Etablissement de Soins de Suite et de Réadaptation en Addictologie

Centre MALVAU. Etablissement de Soins de Suite et de Réadaptation en Addictologie Centre MALVAU 21 quai des Violettes 37400 AMBOISE tél : 02.47.57.21.92 fax : 02.47.57.66.54 e-mail : centre.malvau@lasantedelafamille.fr Etablissement de Soins de Suite et de Réadaptation en Addictologie

Plus en détail

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

Enquête de satisfaction des usagers

Enquête de satisfaction des usagers CENTRE HOSPITALIER BON SAUVEUR DE BEGARD Service qualité Auteurs : N. Ollivier (animatrice), G. Le Gaffric (co-animatrice), A. Guihaire, J. Robin, F. Paillardon, N. Cocu, J. Allain, M. Vermet, Sœur Le

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR RESIDENCES SERVICES

CONTRAT DE SEJOUR RESIDENCES SERVICES CONTRAT DE SEJOUR RESIDENCES SERVICES ABBAYE-BORDS DE MARNE Document mis à jour le 21/11/2006 Page 1 sur 12 Contrat de séjour entre les soussignés : - M. Pascal CHAMPVERT Directeur des Résidences Abbaye

Plus en détail

Vos droits dans les cliniques et hôpitaux privés

Vos droits dans les cliniques et hôpitaux privés Vos droits dans les cliniques et hôpitaux privés Cliniques et hôpitaux privés, on peut tous y aller! Accessibles à tous Les cliniques et hôpitaux privés accueillent tous les patients y compris ceux qui

Plus en détail

PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT À L ATTENTION DES USAGERS DU SERVICE PROJ AIDE

PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT À L ATTENTION DES USAGERS DU SERVICE PROJ AIDE PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT À L ATTENTION DES USAGERS DU SERVICE PROJ AIDE Service Proj aide / Direction des Relations à la Population / 2015 Page 1 SOMMAIRE PREAMBULE... 3 CHAPITRE 1. DISPOSITIONS COMMUNES

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE Direction générale de l'offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins, Bureau

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

COMITE DE COORDINATION DES VIGILANCES ET DE GESTION DES RISQUES

COMITE DE COORDINATION DES VIGILANCES ET DE GESTION DES RISQUES 1/8 CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL AMBOISE ~ CHÂTEAU-RENAULT Rue des Ursulines B.P. 329 37403 AMBOISE Cedex COMITE DE COORDINATION DES VIGILANCES ET DE GESTION DES RISQUES REGLEMENT INTERIEUR 2/8 TEXTES

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail

Décret relatif. Sur le rapport du ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées,

Décret relatif. Sur le rapport du ministre de la santé, de la famille et des personnes handicapées, Décret relatif aux conditions techniques de fonctionnement des établissements de santé qui exercent l activité de traitement de l insuffisance rénale chronique par la pratique de l épuration extrarénale

Plus en détail

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER

ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL HOSPITALIER ANNEXE N 2 RÈGLEMENT FÉDÉRAL POUR LA COUVERTURE DU RISQUE HOSPITALISATION TITRE I - PRINCIPES GÉNÉRAUX ARTICLE 1-1 CATÉGORIES COUVERTES Sont admis à bénéficier des

Plus en détail

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C Juillet 2015 VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous avez de faibles ressources et à ce

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE DE DEUXIEME NIVEAU EN MEDECINE GENERALE SASPAS

CONVENTION DE STAGE DE DEUXIEME NIVEAU EN MEDECINE GENERALE SASPAS CONVENTION DE STAGE DE DEUXIEME NIVEAU EN MEDECINE GENERALE SASPAS La convention est passée entre, - Le directeur général du centre hospitalier et universitaire de Tours, - Le doyen de la faculté de médecine

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE COMMELLE- VERNAY

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE COMMELLE- VERNAY REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DE COMMELLE- VERNAY Le Maire de la commune de Commelle-Vernay (Loire), Vu le Code général des collectivités territoriales et notamment ses articles L 2122-18

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SERVICE AIDE A DOMICILE CCAS DE MARLY-LE-ROI CCAS DE MARLY-LE-ROI

LIVRET D ACCUEIL SERVICE AIDE A DOMICILE CCAS DE MARLY-LE-ROI CCAS DE MARLY-LE-ROI SERVICE AIDE A DOMICILE CCAS DE MARLY-LE-ROI CCAS de Marly-le-Roi 2 e étage Service d aide à domicile Hôtel de Ville BP 252 78160 Marly-le-Roi Tel : 01 30 61 60 81 - Fax : 01 30 61 61 11 www.marlyleroi.fr

Plus en détail

Quartier des Eyrauds - Boite Postale 105 04700 ORAISON. Tél. 04 92 70 55 00 - Fax 04 92 70 55 10. Mail : residencelestilleuls@orange.

Quartier des Eyrauds - Boite Postale 105 04700 ORAISON. Tél. 04 92 70 55 00 - Fax 04 92 70 55 10. Mail : residencelestilleuls@orange. LIVRET D ACCUEIL /LA Page 1 sur 15 Quartier des Eyrauds - Boite Postale 105 04700 ORAISON Tél. 04 92 70 55 00 - Fax 04 92 70 55 10 Mail : residencelestilleuls@orange.fr Site internet : www.residencelestilleuls.fr

Plus en détail

PROCEDURE DE DEPLACEMENT DES ADMINISTRATEURS

PROCEDURE DE DEPLACEMENT DES ADMINISTRATEURS PROCEDURE DE DEPLACEMENT DES ADMINISTRATEURS 1. Principe de déplacement des administrateurs Il est souhaitable que tout administrateur puisse constater la réalité sur le terrain des missions ACF ainsi

Plus en détail

DOSSIER MEDICAL (à faire remplir obligatoirement par le Médecin et à retourner accompagné du Dossier administratif au Centre Addictologie d Arzeliers)

DOSSIER MEDICAL (à faire remplir obligatoirement par le Médecin et à retourner accompagné du Dossier administratif au Centre Addictologie d Arzeliers) DOSSIER MEDICAL (à faire remplir obligatoirement par le Médecin et à retourner accompagné du Dossier administratif au Centre Addictologie d Arzeliers) Chère Consœur, Cher Confrère, Ces renseignements médicaux

Plus en détail

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

Contrat de soins / Document individuel de prise. Définition des objectifs de la prise en charge

Contrat de soins / Document individuel de prise. Définition des objectifs de la prise en charge DUREE DEFINITION CONTRAT DE SOINS Contrat de soins / Document individuel de prise en charge au SSIDPA Le contrat de soins définit les droits et les obligations de l'établissement et de l usager avec toutes

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

FONDATION HOPALE - BERCK SUR MER (62) «VILLA CLE DES DUNES» Maison d Accueil Spécialisée pour cérébro-lésés CONTRAT DE SEJOUR

FONDATION HOPALE - BERCK SUR MER (62) «VILLA CLE DES DUNES» Maison d Accueil Spécialisée pour cérébro-lésés CONTRAT DE SEJOUR FONDATION HOPALE - BERCK SUR MER (62) «VILLA CLE DES DUNES» Maison d Accueil Spécialisée pour cérébro-lésés CONTRAT DE SEJOUR 72 esplanade Parmentier 62608 Berck sur Mer Cedex! : 03.21.89.34.93 1 Ce contrat

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

INFORMATIONS «SALLE D ATTENTE»

INFORMATIONS «SALLE D ATTENTE» Conseil départemental de Paris INFORMATIONS «SALLE D ATTENTE» Votre salle d attente est un lieu de votre cabinet dans lequel les patients, ou toute personne qui y passe, doivent avoir accès aux informations

Plus en détail

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Tél : 01 45 77 98 98 - Fax : 01 45 77 14 18 RÈGLEMENT DE FONCTIONNEMENT 1. Les finalités de la prise en charge Conformément à la charte des droits et libertés de la personne accueillie, l équipe de la

Plus en détail

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005

ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE. 04250 TURRIERS Juin 2005 COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE CENTRE DE RÉÉDUCATION ET DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE DE HAUTE-PROVENCE L EAU-VIVE Le Village 04250 TURRIERS Juin 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...p.3

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

POUVONS NOUS METTRE EN PLACE UN RESEAU OBESITE DIABETE SUR TOURCOING ET LES COMMUNES PROCHES DE LA VALLEE DE LA LYS?

POUVONS NOUS METTRE EN PLACE UN RESEAU OBESITE DIABETE SUR TOURCOING ET LES COMMUNES PROCHES DE LA VALLEE DE LA LYS? POUVONS NOUS METTRE EN PLACE UN RESEAU OBESIT... http://www.fmc-tourcoing.org/spip/print-article-mb.php3?id_article=45 POUVONS NOUS METTRE EN PLACE UN RESEAU OBESITE DIABETE SUR TOURCOING ET LES COMMUNES

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT EHPAD Maison de Retraite Les Tilleuls 21 Place du 11 Novembre 38380 ENTRE DEUX GUIERS Téléphone : 04 76 66 07 76 Mail : mre2g@wanadoo.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES...

Plus en détail

GUIDE D'HOSPITALISATION

GUIDE D'HOSPITALISATION GUIDE D'HOSPITALISATION 1. HOSPITALISATION Informations médicales Demandez au personnel qui vous soigne l horaire le plus approprié pour recevoir des informations médicales sur votre état. Médicaments

Plus en détail

La prise en charge de votre schizophrénie

La prise en charge de votre schizophrénie G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre schizophrénie Vivre avec une schizophrénie Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE GROUPE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE CAREMEAU Place du Professeur Robert Debré - 30029 NIMES cedex 9 CENTRE MULTIDISCIPLINAIRE DE DIAGNOSTIC PRENATAL Tél. secrétariat : 04.66.68.43.67

Plus en détail

SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012

SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012 SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012 Enquête de satisfaction réalisée en 2012 auprès de 1231 patients du Centre Hospitalier Intercommunal Amboise Château-Renault Qualité /Risques Avril

Plus en détail

CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES

CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES CHAPITRE 3 : LES ORGANES DES DIFFERENTS DISPOSITIFS DE VIGILANCES, DE QUALITE ET DE GESTION DES RISQUES SECTION 1 : Le comité de pilotage, de la qualité et de la certification 1. Composition Le comité

Plus en détail

CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES

CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES CHARTE POUR L ACCUEIL DES INTERNES Formalisation des engagements réciproques entre l EPS Ville-Evrard et les internes Ressources humaines médicales Delphine LEBIGRE AAH NOVEMBRE 2012 Objectifs L établissement

Plus en détail

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE Les services à la personne désignent les activités destinées à répondre aux besoins des particuliers dans leur vie quotidienne. On distingue 3 domaines de services

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-1588 du 4 décembre 2015 relatif à l organisation et au fonctionnement

Plus en détail

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé - Bureau E1 Dossier suivi par : Annick Van Herzèle Téléphone

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE

REPUBLIQUE FRANCAISE 1 REPUBLIQUE FRANCAISE COUR NATIONALE DE LA TARIFICATION SANITAIRE ET SOCIALE Contentieux n A.99.036 Président : M. PIVETEAU Rapporteur : Mme DESCOURS-GATIN Commissaire du gouvernement : M. RANQUET Séance

Plus en détail

NOM DE L ETABLISSEMENT

NOM DE L ETABLISSEMENT NOM DE L ETABLISSEMENT : CSSR LES LAURIERS Adresse : 8 ROUTE DE CARBON BLANC BP 119-33306 LORMONT CEDEX Tél. 05.56.77.37.37 Fax. : 05.56.31.53.35 Mail : cssr.lauriers@ugecamaq.fr Site Internet : www.cssr-leslauriers.fr

Plus en détail

CONDITIONS DE RESIDENCE

CONDITIONS DE RESIDENCE CONDITIONS DE RESIDENCE Les dispositions ci-après ont été prises à l intention des Résidents, des familles ou des répondants. En fixant ces conditions, notre souci est de décharger nos pensionnaires de

Plus en détail

Droits et accueil des usagers

Droits et accueil des usagers Système de santé Droits et accueil des usagers Les règles d accessibilité aux informations de santé à caractère personnel Que ce soit lors d une consultation en ville ou, au sein d un établissement de

Plus en détail

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans)

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) 16, rue des Ecoles 38090 Vaulx-Milieu 07.88.54.25.95 espacejeunes.vaulx-milieu@orange.fr Mairie de Vaulx-Milieu 7 place de l Eglise- BP1-38090 VAULX-MILIEU

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents de la RESTAURATION SCOLAIRE MATERNELLE/ELEMENTAIRE Direction de l Education, de l Enfance et de la Réussite Educative Approuvé au Conseil Municipal

Plus en détail

C O N V E N T I O N. ET La Croix Rouge, 98 rue DIDOT, Paris 14, représentée par le Président de la Croix-Rouge française, Jean-François MATTEI.

C O N V E N T I O N. ET La Croix Rouge, 98 rue DIDOT, Paris 14, représentée par le Président de la Croix-Rouge française, Jean-François MATTEI. C O N V E N T I O N RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE DANS LES MISSIONS HUMANITAIRES DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE ENTRE : LE CENTRE HOSPITALIER ET UNIVERSITAIRE De, représenté par

Plus en détail

SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME

SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME I. ANPAA : Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie. SITES DE LUTTE CONTRE L ALCOOLISME I. ANPAA : ASSOCIATION NATIONALE DE PREVENTION EN ALCOOLOGIE ET ADDICTOLOGIE. Coordonnées

Plus en détail

RESIDENCE DU VAL REGLEMENT INTERIEUR FOYER-LOGEMENT

RESIDENCE DU VAL REGLEMENT INTERIEUR FOYER-LOGEMENT RESIDENCE DU VAL REGLEMENT INTERIEUR FOYER-LOGEMENT Le présent règlement intérieur est applicable aux résidents ayant signé le contrat de séjour du foyer-logement du Val, conformément aux dispositions

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés.

REPUBLIQUE FRANCAISE. Un secrétariat général, trois directions, un service et trois missions lui sont directement rattachés. REPUBLIQUE FRANCAISE Décision n 2014.0019/DP/SG du 30 avril 2014 du président de la Haute Autorité de santé portant organisation générale des services de la Haute Autorité de santé Le président de la Haute

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE Ces consignes sont adaptées de l instruction générale type du 21 mai 1999. Elles seront annexées

Plus en détail

DOSSIER ADMINISTRATIF

DOSSIER ADMINISTRATIF DOSSIER ADMINISTRATIF (à faire remplir par le patient et à retourner accompagné des renseignements médicaux au Centre d Addictologie d Arzeliers Route d Arzeliers 05300 LARAGNE ) Nom : Prénom : Nom de

Plus en détail

PROTOCOLE DES SOINS ET DES URGENCES

PROTOCOLE DES SOINS ET DES URGENCES PROTOCOLE DES SOINS ET DES URGENCES Conformément au B.O. n 1 du 6 janvier 2000, ce texte définit l organisation des soins et des urgences au sein de l établissement. LORSQUE L INFIRMIERE EST PRESENTE :

Plus en détail

Procédure relative à la protection juridique des majeurs vulnérables

Procédure relative à la protection juridique des majeurs vulnérables Procédure relative à la protection juridique des majeurs vulnérables 1/ Objet et domaine d application date de mise à jour : 31 juillet 2012 - harmoniser les pratiques et améliorer la coordination entre

Plus en détail

Contrat d accueil en long séjour

Contrat d accueil en long séjour Contrat d accueil en long séjour Le présent contrat est conclu entre l établissement et le résidant : Nom :. Prénom :.... Adresse :.. Représenté par : Nom :. Prénom :.... Adresse :.. Qui agit en qualité

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

Vous optez pour la convention? N oubliez pas de joindre un RIB (Paiement par virement uniquement)

Vous optez pour la convention? N oubliez pas de joindre un RIB (Paiement par virement uniquement) Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade? Alors complétez et adressez cette fiche à : Mutuelle MYRIADE - Service Conventionnement Tiers Payant Allée de la Capère

Plus en détail

FOYER D ACCUEIL MÉDICALISÉ LE BASTIDOU LE POËT-LAVAL

FOYER D ACCUEIL MÉDICALISÉ LE BASTIDOU LE POËT-LAVAL FOYER D ACCUEIL MÉDICALISÉ LE BASTIDOU LE POËT-LAVAL BIENVENUE À VOUS! Toutes les équipes du foyer d accueil médicalisé Le Bastidou vous souhaitent la bienvenue. Chaque personne est là pour faciliter votre

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. Médecine Soins de suite et Réadaptation

LIVRET D ACCUEIL. Médecine Soins de suite et Réadaptation LIVRET D ACCUEIL Médecine Soins de suite et Réadaptation Bâtiment Champagne 2 ème étage service de Médecine / SSR Entrée des services Bâtiment Bourgogne 34 rue de la Pitié BP 10107 52301 Joinville Cedex

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à :

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à : INTRODUCTION La présente doctrine d emploi a pour objet de préciser les missions et le positionnement des assistants régionaux à la médecine de prévention (ARMP). Les ARMP participent à l'amélioration

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE 2014-2015 1. Modalités d inscription

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE 2014-2015 1. Modalités d inscription REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE 2014-2015 1. Modalités d inscription 1.1.Conditions d accès L accueil périscolaire de Saint-Hilaire est géré par Familles Rurales Association du «TREFLE». Il accueille

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR ACCUEIL DE JOUR

CONTRAT DE SEJOUR ACCUEIL DE JOUR CONTRAT DE SEJOUR ACCUEIL DE JOUR «EHPAD LA PROVIDENCE» 9 RUE DE LA SAFOURNIERE BP 50131 63500 ISSOIRE Tél : 04.73.89.19.81 Fax : 04.73.96.37.01 Mail : laprovidenceissoire@wanadoo.fr www.ehpad-laprovidence-issoire.com

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR MAISON D'ACCUEIL SPECIALISEE MARIE ALLE

CONTRAT DE SEJOUR MAISON D'ACCUEIL SPECIALISEE MARIE ALLE CONTRAT DE SEJOUR MAISON D'ACCUEIL SPECIALISEE MARIE ALLE Décembre 2014 Ce document est établi conformément à la Loi du 02/01/2002 rénovant l'action sociale et médico-sociale et au Décret n 2004-1274 du

Plus en détail

05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr

05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr 05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr Bienvenue Madame, Monsieur, La Direction et le personnel vous souhaitent la bienvenue à la Résidence L Orée du Lac. Nous

Plus en détail

La démocratie sanitaire au service de l alliance thérapeutique: Retour d expérience du Centre Hospitalier Esquirol de Limoges

La démocratie sanitaire au service de l alliance thérapeutique: Retour d expérience du Centre Hospitalier Esquirol de Limoges Centre Hospitalier Esquirol de Limoges La démocratie sanitaire au service de l alliance thérapeutique: Retour d expérience du Centre Hospitalier Esquirol de Limoges 18 JUIN 2015 Mars 2015 2005 2015: 10

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU 1. PREAMBULE 2. MODALITES D ACCES AU RESEAU

CHARTE DU RESEAU 1. PREAMBULE 2. MODALITES D ACCES AU RESEAU CHARTE DU RESEAU Adoptée dans le cadre des dispositions de l article D. 766-1-4 du code de la santé publique 1. PREAMBULE La présente charte fixe les règles applicables aux membres du réseau constitué,

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CENTRE MÉDICAL LE CHÂTEAU-DE-BASSY

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CENTRE MÉDICAL LE CHÂTEAU-DE-BASSY COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CENTRE MÉDICAL LE CHÂTEAU-DE-BASSY 1, rue du Bosquet BP 85 24400 SAINT -MÉDARD-DE-MUSSIDAN Février 2005 Haute Autorité de santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION»...

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

VILLE DE VALOGNES - ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS -

VILLE DE VALOGNES - ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS - VILLE DE VALOGNES - ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS - RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES ACTIVITÉS ORGANISÉES DANS LE CADRE DES «MERCREDIS LOISIRS» ET DES «PETITES VACANCES SCOLAIRES» ARTICLE 1 - FONCTIONNEMENT La propose

Plus en détail

Service de Soins Infirmiers A Domicile LIVRET D ACCUEIL DE L USAGER. Hôpital de Banon Route de Forcalquier BP 7 04150 BANON 04 92 73 21 00

Service de Soins Infirmiers A Domicile LIVRET D ACCUEIL DE L USAGER. Hôpital de Banon Route de Forcalquier BP 7 04150 BANON 04 92 73 21 00 Service de Soins Infirmiers A Domicile LIVRET D ACCUEIL DE L USAGER Hôpital de Banon Route de Forcalquier BP 7 04150 BANON 04 92 73 21 00 Vous avez fait appel au Service de Soins Infirmiers à Domicile

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR ACCUEIL DE JOUR

CONTRAT DE SEJOUR ACCUEIL DE JOUR CONTRAT DE SEJOUR ACCUEIL DE JOUR «L établissement est soumis aux dispositions du décret 2004-1247 du 26 Novembre 2004 relatif au contrat de séjour ou document individuel de prise en charge prévu par l

Plus en détail

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H

Livret d accueil. Edition : Août 2015 UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION. Psychiatrie infanto-juvénile U.P.A.H Psychiatrie infanto-juvénile UNITÉ PÉDOPSYCHIATRIQUE D ACCUEIL ET D HOSPITALISATION Edition : Août 2015 Franck RENAUDIN U.P.A.H Pavillon «l Orme» 20 avenue du 19 mars 1962 72703 ALLONNES Cédex 02.43.43.51.20

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR OU Document Individuel de Prise en Charge. Foyer d Accueil Médicalisé Le Courtil de l Ic

CONTRAT DE SEJOUR OU Document Individuel de Prise en Charge. Foyer d Accueil Médicalisé Le Courtil de l Ic 1 CONTRAT DE SEJOUR OU Document Individuel de Prise en Charge Foyer d Accueil Médicalisé Le Courtil de l Ic Etabli à l intention de M. Mme. Mlle : Le A Le présent contrat est conclu entre : D une part

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES 2, rue Descartes 93170 BAGNOLET Avril 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ Décembre 2006 SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. EHPAD Résidence La Cascade CAJARC

CONTRAT DE SEJOUR. EHPAD Résidence La Cascade CAJARC CONTRAT DE SEJOUR EHPAD Résidence La Cascade CAJARC Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l établissement et du résidant avec toutes les conséquences juridiques qui en résultent.

Plus en détail

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE MEDECINE PREVENTIVE DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER ANNEE.

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE MEDECINE PREVENTIVE DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER ANNEE. CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE MEDECINE PREVENTIVE DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER ANNEE. Entre : - Monsieur Claude LELOUP, Président du Centre de Gestion du CHER

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

HOSPITALISATION À DOMICILE Home Santé H.A.D.

HOSPITALISATION À DOMICILE Home Santé H.A.D. LIVRET D ACCUEIL MONTPELLIER ET ENVIRONS HOSPITALISATION À DOMICILE Home Santé H.A.D. Tél : 04 99 53 65 95 Retrouvez sur notre site www.oc-sante.fr toutes les informations sur votre hospitalisation Repères

Plus en détail