UNIVERSITÉ PARIS I PANTHÉON-SORBONNE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNIVERSITÉ PARIS I PANTHÉON-SORBONNE"

Transcription

1 UNIVERSITÉ PARIS I PANTHÉON-SORBONNE 1 ère année de Sciences Économiques (L1) Théories économiques 1 : Valeur et répartition (Division III) Cours de Mme Ai-Thu DANG Le cours comprend trois parties : - Partie I : Les Classiques - Partie II : K. Marx ou la critique de l économie politique et du capitalisme - Partie III : La «révolution marginaliste» ou la théorie néoclassique de l équilibre des marchés et de l allocation des ressources rares Introduction générale Présentation synthétique de l objet d analyse des courants théoriques étudiés Le courant classique Le courant marxiste (essentiellement Marx) Le courant «marginaliste» ou les premiers néoclassiques Les principaux auteurs de chaque courant théorique : - Les Classiques A. Smith ( ) Principaux ouvrages : - Théorie des sentiments moraux (1759) - Recherches sur la nature et les causes de la richesse des Nations (1776) Thomas Robert Malthus ( ) Principaux ouvrages : - Essai sur le principe de population (1 ère édition anonyme ; 2 e édition beaucoup plus développée en 1803) - Principes d économie politique (1820) David Ricardo ( ) Principal ouvrage : Principes de l économie politique et de l impôt (1817) Jean-Baptiste Say ( ). Il est célèbre pour sa «loi des débouchées». Principaux ouvrages : - Traité d économie politique (1803) - Cours complet d économie politique (1820) John Stuart Mill ( ) Principaux ouvrages : - Système de la logique inductive et déductive (1843) - Principes d économie politique (1848) - Le courant marxiste (essentiellement K. Marx) K. Marx ( ) Principaux ouvrages : - Le Manifeste du Parti Communiste (1848) avec F. Engels - Le Capital (livre I publié en 1867) - Le courant «marginaliste» ou les premiers néoclassiques William Stanley Jevons ( ) Principal ouvrage : - Théorie de l économie politique (1871)

2 Carl Menger ( ) Principal ouvrage : - Les fondements de l économie politique (1871) Léon Walras ( ) Principaux ouvrages : - Eléments d économie politique pure ou théorie de la richesse sociale (1874) - Études d économie sociale (1896) - Études d économie appliquée (1898) Partie I : Les Classiques Chapitre I : La formation de l économie politique classique en tant que science : le contexte socio-économique et intellectuel Section 1 : Sur le plan économique et social - La première Révolution Industrielle et les mutations sociales Section 2 : Sur le plan intellectuel - Rupture avec les mercantilistes et les physiocrates quant à la nature de la richesse et de la production (cf A. Smith) - Distinction entre richesse et valeur - Recherche de lois objectives et «naturelles» gouvernant le fonctionnement de l activité économique Chapitre II : Une certaine vision à long terme de la croissance et du développement Section 1 : Division du travail et accumulation du capital Section 2 : Le «principe de population» de Malthus Section 3 : La marche vers l état stationnaire (J explique juste ici l idée. Ce point sera davantage développé dans le chapitre III, section 3) Section 4 : La conciliation du pessimisme et de la croyance en un ordre naturel Chapitre III : Valeur, prix et répartition Section 1 : Les distinctions classiques - Valeur d échange/valeur d usage - Prix relatifs/prix absolus - Prix réels/prix monétaires - Prix naturels/prix de marché - Les mécanismes de la gravitation Section 2 : La théorie ricardienne de la valeur - Mesure et détermination de la valeur d échange : le travail incorporé - Travail direct et indirect - Causes des variations de la valeur d échange - L «effet Ricardo» ou l incompatibilité de la théorie de la valeur-travail incorporé et de l existence d un taux de profit uniforme Section 3 : La répartition selon D. Ricardo - La rente différentielle - Le salaire

3 - Le profit et le taux de profit - La relation inverse entre les salaires et les profits - La tendance à la baisse du taux de profit et le cheminement vers l état stationnaire Conclusion générale Partie II : K. Marx et la critique de l économie politique et du capitalisme Introduction générale : - Le contexte historique : Question sociale au XIXe siècle, mouvements ouvriers et différents projets de réorganisation de la société («le socialisme utopique») - Le matérialisme historique ou la critique du caractère a-historique de l économie politique classique - Le projet de Marx et l économie politique Chapitre I : Valeur, monnaie et marchandise Section 1 : la valeur comme forme et le travail abstrait - Le double aspect de la marchandise - Le rejet de l utilité comme fondement de la valeur - Le double caractère du travail - Le travail abstrait comme substance de la valeur - Valeur et valeur d échange Section 2 : La grandeur de la valeur - Le temps de travail socialement nécessaire - Travail simple et travail complexe Section 3 : La valeur comme rapport social - La socialisation marchande - Le fétichisme de la marchandise Section 4 : La monnaie comme moyen d expression de la qualité sociale des marchandises - Le problème de l échangeabilité des marchandises - Les formes de la valeur et la monnaie Chapitre II : L exploitation et l accumulation capitaliste Section 1 : Plus-value et salariat - La formule générale du capital - La force de travail et l origine de la plus value Section 2 : L accumulation capitaliste - L extraction de la plus-value - Reproduction simple et reproduction élargie du capital Chapitre III : Croissance et crises dans l analyse de K. Marx Section 1 : La loi de la baisse tendancielle du taux de profit Section 2 :Les forces qui contrecarrent cette baisse Section 3 : Chômage et crises

4 Conclusion générale Partie III : La «révolution marginaliste» ou la théorie néoclassique de l équilibre des marchés et de l allocation des ressources rares Introduction générale : En quoi peut-on parler de «révolution marginaliste»? - Renversement de perspective théorique par rapport aux Classiques sur trois questions : la méthode, la valeur et la répartition La théorie néo-classique n est pas un bloc monolithique ou homogène - Rôle et place des mathématiques dans le traitement des phénomènes sociaux - Méthode déductive versus méthode inductive - Approche cardinale versus approche ordinale de l utilité - Equilibre général versus équilibre partiel Léon Walras : un auteur à part dans la théorie néo-classique? - Le modèle d équilibre général : horizon indépassable de l économie politique moderne malgré la mauvaise réception des travaux de L. Walras en France au XIX e siècle - L œuvre de L. Walras : une tentative de concilier le libéralisme avec les questions de justice sociale Chapitre I : Les théories de la valeur de W.S. Jevons et de C. Menger Section 1 : W.S. Jevons : la valeur déterminée par le «degré final d utilité» Section 2 : C. Menger et la théorie subjective de la valeur Chapitre II : Une théorie de la richesse sociale et la division de l économie politique selon L.Walras Section 1 : Définition de la richesse sociale Section 2 : Les conséquences de cette définition Chapitre III : Le modèle d équilibre général de L. Walras Section 1 : L équilibre général dans une économie d échange pur Section 2 : L équilibre général dans une économie de production Section 3 : Le bénéfice des entrepreneurs à l équilibre Section 4 : La réalisation de l équilibre ou le tâtonnement walrassien Chapitre IV : Les significations du modèle d équilibre général Section 1 : Le modèle d équilibre général : une formalisation mathématique de la «main invisible»? Section 2 : Le modèle d équilibre général : un mécanisme centralisé pour représenter le fonctionnement d une économie de marché? Section 3 : Le modèle d équilibre général : expression analytique d un modèle de justice?

5 Chapitre V : La théorie walrassienne de la propriété et de la répartition des richesses sociales Section 1 : Les rôles respectifs de l individu et de l Etat Section 2 : La théorie de la propriété Conclusion générale (avec ouverture sur la théorie de la répartition de J. B. Clark) Références bibliographiques pour le cours : Boncœur J. et Thouément H. (2004), Histoire des idées économiques, Paris, Armand Colin, 2 tomes. Dubœuf F.(1999), Introduction aux théories économiques, Paris, La Découverte, collection «Repères».

Thomas Mun, Discours sur le commerce anglais aux Indes orientales, 1621

Thomas Mun, Discours sur le commerce anglais aux Indes orientales, 1621 Chapitre 1 : Une histoire rapide des doctrines économiques. Introduction : L'activité économique et la science économique I. De la condamnation à l'analyse de l'activité économique A, Les Réflexions économiques

Plus en détail

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail

INTRODUCTION LES THEORIES ECONOMIQUES

INTRODUCTION LES THEORIES ECONOMIQUES IUFM Auvergne Arnaud Diemer PREPARATION AGREGATION INTERNE ECONOMIE/GESTION INTRODUCTION LES THEORIES ECONOMIQUES Fiche 1 : Comprendre les classiques et les néoclassiques 1 COMPRENDRE LES CLASSIQUES ET

Plus en détail

Monnaie, chômage et capitalisme

Monnaie, chômage et capitalisme Franck Van de Velde Monnaie, chômage et capitalisme Presses Universitaires du Septentrion internet : www.septentrion.com Sommaire Introduction Générale 7 1. Monnaie 7 2. Monnaie et capitalisme 10 3. Monnaie,

Plus en détail

Bachelor 1 ère année

Bachelor 1 ère année Juin 2014 Bachelor 1 ère année GRANDS PRINCIPES ECONOMIQUES ECOA101 S1 20 heures 2 crédits Français Département académique : «stratégie, économie et droit» Coordinateur de département : S. Coissard Campus

Plus en détail

Chapitre 1 : Circuit économique, comptabilité nationale et équilibres macroéconomiques

Chapitre 1 : Circuit économique, comptabilité nationale et équilibres macroéconomiques Chapitre 1 : Circuit économique, comptabilité nationale et équilibres macroéconomiques 1. Le circuit économique Circuit : Quelques définitions (1) Représentation de l économie basée sur des flux (ou circulation)

Plus en détail

Redécouvrir Ricardo au sujet du commerce international : un paradoxe? Gilbert Faccarello Journées de l économie Lyon, 14-16 novembre 2013

Redécouvrir Ricardo au sujet du commerce international : un paradoxe? Gilbert Faccarello Journées de l économie Lyon, 14-16 novembre 2013 Redécouvrir Ricardo au sujet du commerce international : un paradoxe? Gilbert Faccarello Journées de l économie Lyon, 14-16 novembre 2013 1 Table 2 1. L héritage théorique à l époque de Ricardo 2. Qu apporte

Plus en détail

Columbia University Programs in Paris SPRING 2016 Paris I Panthéon-Sorbonne COURS D ECONOMIE UFR ECONOMIE LIEUX DES COURS

Columbia University Programs in Paris SPRING 2016 Paris I Panthéon-Sorbonne COURS D ECONOMIE UFR ECONOMIE LIEUX DES COURS COURS D ECONOMIE UFR ECONOMIE LIEUX DES COURS L1 / L2 L3 CENTRE PIERRE MENDÈS FRANCE 90, rue Tolbiac - Paris 13 e Métro : Olympiades (ligne 14) CENTRE SORBONNE 1, rue Victor Cousin - Paris 6 e RER B :

Plus en détail

Économie Introduction du cours

Économie Introduction du cours Économie Introduction du cours Université Panthéon-Assas Collège de Droit 1 ere année Etienne LEHMANN Professeur d Economie à l Université Panthéon-Assas etienne.lehmann@ensae.fr http://cred.u-paris2.fr/node/69

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

LES COURANTS DE PENSEE ECONOMIQUE

LES COURANTS DE PENSEE ECONOMIQUE LES COURANTS DE PENSEE ECONOMIQUE - le libéralisme - le socialisme - le keynésianisme I. Le courant libéral (XVIII s) Adam SMITH (1723-1790) un des pères fondateurs du courant libéral (son ouvrage principal

Plus en détail

IDRI 2220: Relations Economiques internationales

IDRI 2220: Relations Economiques internationales Livre de référence IDRI 2220: Relations Economiques internationales Le cours est basé sur le livre de P. R. Krugman et M. Obstfeld "Economie internationale", ed. Pearson Education, édition française (2006).

Plus en détail

CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES. Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe

CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES. Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe 2009 SUJET 1 Le rôle de l information dans le fonctionnement

Plus en détail

1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE

1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE 1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE CURRICULUM D ECONOMIE GENERALE CLASSE DE PREMIERE L2 SOMMAIRE 1. Budget horaire global 2. calendrier

Plus en détail

CHAPITRE 2 : DAVID RICARDO ET LES CLASSIQUES ANGLAIS

CHAPITRE 2 : DAVID RICARDO ET LES CLASSIQUES ANGLAIS 15 CHAPITRE 2 : DAVID RICARDO ET LES CLASSIQUES ANGLAIS En Grande-Bretagne, la pensée économique classique se constitue dans le premier quart du XIX e siècle autour de la question des effets du commerce

Plus en détail

Panorama de la méthode en organisation

Panorama de la méthode en organisation Albert Moundosso Panorama de la méthode en organisation Les différents visionnaires, concepteurs et praticiens de l organisation du travail Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions

Plus en détail

TMM2, celle de la détermination du prix d équilibre sur le marché, qui n est autre que celle de la mesure de la valeur utilité

TMM2, celle de la détermination du prix d équilibre sur le marché, qui n est autre que celle de la mesure de la valeur utilité PARTIE 2 : La «Révolution marginaliste» de 1870-71 Introduction : Une révolution épistémologique et méthodologique «De ce qu il faille se faire un impératif de dénoncer aujourd hui l invasion des mathématiques

Plus en détail

ENSIIE. Macroéconomie - Chapitre I

ENSIIE. Macroéconomie - Chapitre I ENSIIE Macroéconomie - Chapitre I Le 13 avril 2013 Table des matières 1 Introduction 2 2 La théorie Keynésienne 3 2.1 Keynes......................................... 3 2.2 Quelques ordres de grandeur.............................

Plus en détail

LES FONDEMENTS DE LA CONNAISSANCE ÉCONOMIQUE

LES FONDEMENTS DE LA CONNAISSANCE ÉCONOMIQUE LES FONDEMENTS DE LA CONNAISSANCE ÉCONOMIQUE I L'ÉCONOMIE ET SON DOMAINE Manuel pages 1 à 28 A UN CONSTAT Notre époque accorde une place exceptionnellement importante aux problèmes économiques. L'économie

Plus en détail

Columbia University Programs in Paris FALL 2013 Paris I Panthéon Sorbonne COURS D ECONOMIE UFR ECONOMIE LIEUX DES COURS

Columbia University Programs in Paris FALL 2013 Paris I Panthéon Sorbonne COURS D ECONOMIE UFR ECONOMIE LIEUX DES COURS COURS D ECONOMIE UFR ECONOMIE LIEUX DES COURS L1 / L2 L3 CENTRE PIERRE MENDÈS FRANCE 90, rue Tolbiac - Paris 13 e Métro : Olympiades (ligne 14) CENTRE SORBONNE 1, rue Victor Cousin - Paris 6 e RER B :

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE

MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE 1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE CURRICULUM D ECONOMIE GENERALE CLASSE DE TERMINALE G SOMMAIRE 1 Budget horaire 2 Calendrier annuel

Plus en détail

Chapitre 3. La répartition

Chapitre 3. La répartition Chapitre 3. La répartition 1. La répartition de la valeur ajoutée La valeur ajoutée (1) Valeur ajoutée : solde du compte de production = > VA = P CI = > Richesse effectivement créée par les organisations

Plus en détail

La monnaie et les prix

La monnaie et les prix La monnaie et les prix Le long terme et les variables nominales ECO 2400 Université du Québec à Montréal Germain Belzile et Département des sciences économiques 2 Qu est-ce que la monnaie? La monnaie a

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT

COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT I) L'internationalisation des échanges A) Mesurer les échanges La balance des paiements Le taux d'ouverture La part de marché Le taux de pénétration

Plus en détail

Chapitre 3 : Le revenu d équilibre

Chapitre 3 : Le revenu d équilibre Chapitre 3 : Le revenu d équilibre - 112 - Dans ce chapitre vous allez : - Distinguer entre la théorie classique et la théorie moderne de l équilibre macroéconomique. - Découvrir l interprétation moderne

Plus en détail

UPEC AEI - Licence 3 Administration publique Socio-Economie des mutations contemporaines (8) D. Glaymann - 2010-2011 1

UPEC AEI - Licence 3 Administration publique Socio-Economie des mutations contemporaines (8) D. Glaymann - 2010-2011 1 8. Les grande étapes du dilemme protectionnisme/ libre-échange Le contenu et la comptabilisation des échanges internationaux Les argumentaires favorables au protectionnisme et au libre-échange L évolution

Plus en détail

RÉPONSES GOUVERNANCE ET STRATÉGIE D ENTREPRISE CHAPITRE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE

RÉPONSES GOUVERNANCE ET STRATÉGIE D ENTREPRISE CHAPITRE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE CHAPITRE 1 GOUVERNANCE ET STRATÉGIE D ENTREPRISE RÉPONSES OBJECTIFS D APPRENTISSAGE Au terme de ce chapitre, l étudiant doit être en mesure de faire ce qui suit : 1. Comprendre la gouvernance d entreprise

Plus en détail

INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur

INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur Université Montesquieu Bordeaux IV 1 ère année Licence AES Année universitaire 2012-2013 INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur Questions préliminaires

Plus en détail

ÉCONOMIE GÉNÉRALE FIIFO1

ÉCONOMIE GÉNÉRALE FIIFO1 ÉCONOMIE GÉNÉRALE FIIFO1 2000-2001 MÉRÉ Aurélien AMC Economie - Page 1 INTRODUCTION GENERALE 3 NATURE DE L ACTIVITE ECONOMIQUE 3 L OBJET DE LA SCIENCE ECONOMIQUE 4 LES GRANDS COURANTS DE LA PENSEE ECONOMIQUE

Plus en détail

Guide des AUTEURS en Economie EXTRAITS

Guide des AUTEURS en Economie EXTRAITS Guide des AUTEURS en Economie EXTRAITS 1/10 Un guide indispensable. Il n existe pas à ma connaissance de guide simple ou de dictionnaire «scolaire» en économie pour les étudiants de Lycée, de BTS et d

Plus en détail

Patrick TOPSACALIAN Jacques TEULIÉ FINANCE. 7 e édition

Patrick TOPSACALIAN Jacques TEULIÉ FINANCE. 7 e édition Patrick TOPSACALIAN Jacques TEULIÉ FINANCE 7 e édition TABLE DES MATIÈRES 939 QUATRIÈME PARTIE: LES ACTIFS CONDITIONNELS ET LEURS APPLICATIONS 12 La théorie des options 439 1. Le concept d option 440

Plus en détail

Modèle de flux d échanges

Modèle de flux d échanges Modèle de flux d échanges La théorie des avantages absolus et comparatifs Département du Commerce et du Tourisme (OEA) Présenté par Valérie Lacarte Juin 2008 Structure de la présentation 1) Contexte 2)

Plus en détail

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE I. Quelques définitions Politique conjoncturelle : C est l ensemble des décisions prisent à court terme par les pouvoirs publics dans le but de maintenir ou de rétablir

Plus en détail

Le capital au 21 e siècle Thomas Piketty Editions du Seuil - Septembre 2013 Sommaire

Le capital au 21 e siècle Thomas Piketty Editions du Seuil - Septembre 2013 Sommaire Le capital au 21 e siècle Thomas Piketty Editions du Seuil - Septembre 2013 Sommaire Remerciements Introduction Première partie. Revenu et capital Chapitre 1. Revenu et production Chapitre 2. La croissance:

Plus en détail

Gillig Philippe Faculté des Sciences sociales

Gillig Philippe Faculté des Sciences sociales SO00DM24 Approches socio-économiques de la croissance TD 7 : Décrypter les liens entre productivité et rentabilité (d après J-P Piriou, Nouveau manuel de SES, éd. La découverte) Objectifs du TD : 1) analyser

Plus en détail

COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EN SCIENCES ECONOMIQUES SCIENCES SOCIALES HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES

COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EN SCIENCES ECONOMIQUES SCIENCES SOCIALES HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EN SCIENCES ECONOMIQUES ET SCIENCES SOCIALES 2000 TABLE DES MATIÈRES Sciences économiques Compétences Objets pour l'enseignement

Plus en détail

Initiation à la Macroéconomie - Licence 1 Economie Gestion

Initiation à la Macroéconomie - Licence 1 Economie Gestion Initiation à la Macroéconomie - Licence 1 Economie Gestion 1 1 Remi.Bazillier@univ-orleans.fr http://remi.bazillier.free.fr Université d Orléans Plan général du cours 1 Introduction: présentation de la

Plus en détail

Financement et rentabilité des investissements

Financement et rentabilité des investissements Collection les mémentos finance dirigée par Jack FORGET Financement et rentabilité des investissements Maximiser les revenus des investissements Jack FORGET Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3252-0

Plus en détail

Comptabilité nationale

Comptabilité nationale Comptabilité nationale Cours L2 2015-2016 Chapitre 1 Introduction à la CN Chapitre I Introduction à la CN I Qu est-ce que la CN? II Emergence des CN 1 I Qu est-ce que la CN? le livre de comptes de la nation

Plus en détail

L équilibre Macro-Economique

L équilibre Macro-Economique L équilibre Macro-Economique Jean-Pierre Damon, octobre 1985. La position de départ des théoriciens est la situation d équilibre qui permet à la totalité de la production d être soit consommée, soit utilisée

Plus en détail

2. Présentation de la comptabilité nationale

2. Présentation de la comptabilité nationale 2. Présentation de la comptabilité nationale Introduction (1) Comptabilité nationale : Système Européen des Comptes (SEC 95) => Technique de synthèse statistique représentation quantifiée de l économie

Plus en détail

PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES

PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Jacques Villeneuve, c.a. Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Qu est-ce qu une problématique?

Qu est-ce qu une problématique? Fiche méthodologique préparée par Cécile Vigour octobre 2006 1 Qu est-ce qu une problématique? Trois étapes : 1. Définition de la problématique 2. Qu est-ce qu une bonne problématique? 3. Comment problématiser?

Plus en détail

Qu'est-ce que l économie? Leurs objectifs? Pourquoi l économie est-elle différente de la gestion?

Qu'est-ce que l économie? Leurs objectifs? Pourquoi l économie est-elle différente de la gestion? Chapitre 1. Introduction a la macroéconomie I. La spécificité de la science économique 1. Définitions de la science économique Qu'est-ce que l économie? Leurs objectifs? Pourquoi l économie est-elle différente

Plus en détail

La comptabilité d entreprise Première partie: Retour à Marx. 17 janvier 2004

La comptabilité d entreprise Première partie: Retour à Marx. 17 janvier 2004 La comptabilité d entreprise Première partie: Retour à Marx 17 janvier 2004 1. Le travail, source de valeur 2. Le travail productif et improductif 3. Les prix de production 4. Les prix de monopole 5. Conclusions

Plus en détail

ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO

ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO I. D Ricardo et la théorie des avantages comparatifs A. L auteur des «principes de l économie politique et de l impôt» 1817 1. Biographie, contexte

Plus en détail

ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE

ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE Cours de M. Di Roberto Université Victor Segalen Bordeaux 2 Bibliographie Ce cours s inspire largement des ouvrages essentiels suivants. Merci à leurs auteurs. BOSSERELLE

Plus en détail

Les fondements des échanges internationaux

Les fondements des échanges internationaux Les fondements des échanges internationaux Fiche 1 Objectif Comprendre les fondements théoriques des échanges internationaux Prérequis Croissance économique, importations, exportations, facteurs de production

Plus en détail

BTS 1 : Communication d entreprise, Management des entreprises Mr Anquetil Jean-François

BTS 1 : Communication d entreprise, Management des entreprises Mr Anquetil Jean-François BTS 1 : Communication d entreprise, Management des entreprises Mr Anquetil Jean-François CHAPITRE I : ENTREPRENDRE ET GERER I) L ENTREPRENEUR 1) Qu est-ce qui caractérise un entrepreneur? 2) Les principaux

Plus en détail

Introduction aux théories et aux concepts de l économie

Introduction aux théories et aux concepts de l économie Chapitre 1 : Introduction aux théories et aux concepts de l économie Professeur Georges WEIL UE7 - Santé Société Humanité Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Annexe 3 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles

Annexe 3 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Annexe 3 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Filière : économique et commerciale Option : Economique (ECE) Discipline : Economie, sociologie et histoire du monde contemporain (ESH)

Plus en détail

Epargne et investissement

Epargne et investissement Epargne et investissement Nature du sujet : Sujet de type «mise en relation». Mots-clés / Définitions : Tous! «Epargne» : Part du revenu qui n est pas consommée Epargne des ménages : - Concept le plus

Plus en détail

MUSÉOGRAPHIE. Référent Anaïs RAMEAUX Actualisation Mars 2012 anais.rameaux@u-bourgogne.fr SYNTHÈSE

MUSÉOGRAPHIE. Référent Anaïs RAMEAUX Actualisation Mars 2012 anais.rameaux@u-bourgogne.fr SYNTHÈSE MUSÉOGRAPHIE P Référent Anaïs RAMEAUX Actualisation Mars 2012 anais.rameaux@u-bourgogne.fr SYNTHÈSE Ensemble de techniques héritées de la muséologie destinées à la mise en valeur pérenne des collections

Plus en détail

TRAVAIL ET GESTION DE L EMPLOI?

TRAVAIL ET GESTION DE L EMPLOI? INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES E n s e l i m i t a n t à u n e présentation graphique simple et en insistant sur les déterminants de l'offre et de la demande, on expliquera l'analyse néoclassique du fonctionnement

Plus en détail

Avant-propos Introduction. Première partie

Avant-propos Introduction. Première partie 9782100533015-Delap-tdm.qxd 12/08/09 7:41 Page V Table des matières Avant-propos Introduction XI XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie

Plus en détail

De l Economie sociale à l entrepreneuriat social

De l Economie sociale à l entrepreneuriat social De l Economie sociale à l entrepreneuriat social Des enjeux d actualité Un Paradoxe Très présente dans notre vie quotidienne. Méconnue du grand public. Un Regain d actualité Le chômage de masse La mondialisation

Plus en détail

La comptabilité d entreprise Deuxième partie: Les notions élémentaires de la comptabilité d entreprise. 17 janvier 2004

La comptabilité d entreprise Deuxième partie: Les notions élémentaires de la comptabilité d entreprise. 17 janvier 2004 La comptabilité d entreprise Deuxième partie: Les notions élémentaires de la comptabilité d entreprise 17 janvier 2004 1. Distinction stocks et flux 2. Une situation financière 3. Le bilan 4. Le compte

Plus en détail

CHAPITRE 1 : ADAM SMITH ET LA RICHESSE DES NATIONS

CHAPITRE 1 : ADAM SMITH ET LA RICHESSE DES NATIONS 1 CHAPITRE 1 : ADAM SMITH ET LA RICHESSE DES NATIONS Deux raisons principales expliquent pourquoi les Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations d Adam Smith 1, dont la première

Plus en détail

Économie Générale Commerce International

Économie Générale Commerce International Économie Générale Commerce International La théorie du commerce international s intéresse à la modélisation des échanges de B&S (biens et services) entre États. Elle se penche aussi sur les questions d

Plus en détail

L économie du partage : Vers un changement radical de paradigme?

L économie du partage : Vers un changement radical de paradigme? L économie du partage : Vers un changement radical de paradigme? Introduction L effondrement planétaire de l économie de la seconde révolution industrielle, à l été 2008, a alerté la population mondiale

Plus en détail

Calcul des indicateurs de richesse économique et de solidarité en Belgique

Calcul des indicateurs de richesse économique et de solidarité en Belgique Calcul des indicateurs de richesse économique et de solidarité en Belgique Rapport final 2004 Anne Plasman Sous la direction de Denis Stokkink Etude réalisée par la Fondation pour la Solidarité pour le

Plus en détail

La productivité revisitée

La productivité revisitée INSTITUT D ECONOMIE ET DE POLITIQUE DE L ENERGIE CAHIER DE RECHERCHE n 23 La productivité revisitée Ghislaine Destais, Annick Gillot-Chappaz Juin 2000 Version révisée Institut d économie et de politique

Plus en détail

Dictionnaire des inégalités sous la direction d Alain Bihr et Roland Pfefferkorn. Armand Colin, 2014

Dictionnaire des inégalités sous la direction d Alain Bihr et Roland Pfefferkorn. Armand Colin, 2014 Dictionnaire des inégalités sous la direction d Alain Bihr et Roland Pfefferkorn. Armand Colin, 2014 Contributions Michel Husson Productivité / Gains de productivité / Salaire / Profit / Part salariale

Plus en détail

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce

UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce UNIVERSITE DE SFAX Ecole Supérieure de Commerce Année Universitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Année Etudes Supérieures Commerciales & Sciences Comptables DECISIONS FINANCIERES Note de cours N 2

Plus en détail

+ Une Junior-Entreprise

+ Une Junior-Entreprise Expertise financière Au sein de l Université Paris-Dauphine, Dauphine Junior Conseil s est créé un pôle d expertise en finance qui bénéficie de la reconnaissance du monde professionnel. Une Junior-Entreprise

Plus en détail

CURRICULUM VITAE Avril 2009

CURRICULUM VITAE Avril 2009 CURRICULUM VITAE Avril 2009 Marlyse POUCHOL Maître de conférences en Économie, Université de Reims Champagne-Ardenne Chercheur au Laboratoire de Recherche sur l Industrie et l Innovation, Université du

Plus en détail

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Structure du cours Introduction à la comptabilité Comptabilité générale et comptabilité analytique: Objectifs, définition et champ d action Du patrimoine

Plus en détail

THESE PRESENTEE ET SOUTENUE PUBLIQUEMENT EN VUE DE L OBTENTION DU DIPLÔME DE MAGISTER EN SCIENCES ECONOMIQUES THEME

THESE PRESENTEE ET SOUTENUE PUBLIQUEMENT EN VUE DE L OBTENTION DU DIPLÔME DE MAGISTER EN SCIENCES ECONOMIQUES THEME REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTETE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE UNIVERSITE DE CONSTANTINE 2 FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES, SCIENCES COMMERCIALES ET DE GESTION

Plus en détail

BTS NRC AIDE. Fiches de révision Guide intégral 2014-2015. Théophile ELIET aidebtsnrc.com. La référence en ligne des révisions BTS NRC

BTS NRC AIDE. Fiches de révision Guide intégral 2014-2015. Théophile ELIET aidebtsnrc.com. La référence en ligne des révisions BTS NRC Fiches de révision Guide intégral 2014-2015 AIDE BTS NRC La référence en ligne des révisions BTS NRC 2 annés d études en moins de 100 fiches Théophile ELIET aidebtsnrc.com 1 Sommaire Économie Droit Management

Plus en détail

Quelles sont les réponses de l analyse économique au développement durable? Conf Inside, Rennes 1 Marie-Hélène HUBERT 02 Février 2011

Quelles sont les réponses de l analyse économique au développement durable? Conf Inside, Rennes 1 Marie-Hélène HUBERT 02 Février 2011 Quelles sont les réponses de l analyse économique au développement durable? Conf Inside, Rennes 1 Marie-Hélène HUBERT 02 Février 2011 Plan de la présentation La notion de développement durable L économie

Plus en détail

Macroéconomie monétaire

Macroéconomie monétaire Sergio Rossi Macroéconomie monétaire Théories et politiques BRUYLANT L.G.D.J Schulthess Avant-propos Remerciements V VII Liste des figures XIX Liste des tableaux Liste des abréviations XXI XXIII Introduction

Plus en détail

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction Table des matières Avant-propos Introduction IX XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie non autorisée est un délit. Chapitre 1. Les raisons

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 Le pilotage de la performance... 17 I. Du contrôle au pilotage de la performance... 17 A. Le contrôle de gestion traditionnel... 17 B. Le pilotage de la performance... 19

Plus en détail

La rareté chez les classiques

La rareté chez les classiques La rareté chez les classiques Jean-Marie Harribey Corrigé de dissertation, Préparation à l agrégation de sciences économiques et sociales La question de la rareté est sous-jacente à toutes les analyses

Plus en détail

BSI Economics La dynamique de l hyperinflation : explications à la lumière de l apport fondateur de Cagan

BSI Economics La dynamique de l hyperinflation : explications à la lumière de l apport fondateur de Cagan La dynamique de l hyperinflation : explications à la lumière de l apport fondateur de Cagan Partie 2: La source de l hyperinflation : un comportement rationnel d un Etat laxiste Résumé : - Il existe un

Plus en détail

Économie. Média. Diplôme de Comptabilité et Gestion. Cours Applications Entraînement à l UE5

Économie. Média. Diplôme de Comptabilité et Gestion. Cours Applications Entraînement à l UE5 Diplôme de Comptabilité et Gestion Économie Cours Applications Entraînement à l UE5 Bi Média A. BERTHOMIER - P. BRAULT - A DERRAY - J. GEORGEL H. JAHIER - M. MELLOUL Avant-propos Cet ouvrage inédit est

Plus en détail

Fiche de synthèse : entreprises et ménages

Fiche de synthèse : entreprises et ménages Fiche de synthèse : entreprises et ménages Producteurs et consommateurs Les agents économiques sont classés dans les comptes nationaux en fonction de leur rôle dans le processus de création, de répartition

Plus en détail

Aide Memoire Economie

Aide Memoire Economie Aide Memoire Economie Pour entreprendre seul : Entreprise individuelle, pas de capital à apporter donc il peut utiliser son matériel personnel. Chaque associé à le droit de participer aux bénéfices, à

Plus en détail

MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015

MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015 MARCHES FINANCIERS Licence 3 Monnaie Finance Université Panthéon-Assas Paris 2 2014 2015 Christophe CHOUARD et Sébastien LOTZ Informations financières omniprésentes: Indices boursiers - CAC 40, DJIA, Euro

Plus en détail

PARTIE I : LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE :

PARTIE I : LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE : PARTIE I : LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE : INTRODUCTION : Les différents moments d augmentation des richesses dans les groupes sociaux sont liés à différents phénomènes parfois difficilement

Plus en détail

Sociologie Économique

Sociologie Économique Sociologie Économique Fatiha Talahite To cite this version: Fatiha Talahite. Sociologie Économique. 3ème cycle. Faculté Jean Monnet, Université Paris 11, 2006, pp.56. HAL Id: cel-00607411

Plus en détail

ECONOMIE INTERNATIONAL

ECONOMIE INTERNATIONAL INTRODUCTION: Mondialisation & Globalisation Définition Globalisation : ECONOMIE INTERNATIONAL Désigne un mouvement complexe d ouverture des frontières économiques et de déréglementation, qui permet aux

Plus en détail

Economie découverte. Plan thème 2. L emploi

Economie découverte. Plan thème 2. L emploi I. Chômage et marché du travail 1/ le schéma standard Economie découverte. Plan thème 2. L emploi - Définitions et graphiques : offre et demande de travail ; prix ou coût du travail. - Déterminants de

Plus en détail

Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM Normandie Université (Univ. Rouen)

Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM Normandie Université (Univ. Rouen) 20 ème Congrès du CIRIEC International Buenos Aires, octobre 2014 Philippe BANCE Président du Conseil scientifique international du CIRIEC CREAM Normandie Université (Univ. Rouen) 1 Hétérodoxie versus

Plus en détail

Chapitre IV : La création monétaire

Chapitre IV : La création monétaire Chapitre IV : La création monétaire I. La hausse tendencielle de la masse monétaire hausse tendencielle = augmentation en moyenne Historiquement, il y a eu des contextes où la masse monétaire a pu décroitre

Plus en détail

Économie de l entreprise et de l emploi. Introduction. D. Glaymann, Université d Évry Val d Essonne INTEFP, 2016, Introduction. L objet de l Économie

Économie de l entreprise et de l emploi. Introduction. D. Glaymann, Université d Évry Val d Essonne INTEFP, 2016, Introduction. L objet de l Économie Économie de l entreprise et de l emploi Dominique Glaymann Professeur de sociologie Université d'évry / INTEFP dominique.glaymann@univ-evry.fr www.dglaymann.com Introduction L objet de l économie. Micro

Plus en détail

Notes sur la finance (séance du Séminaire d Études Marxistes du 2 juin 2005) Suzanne de Brunhoff

Notes sur la finance (séance du Séminaire d Études Marxistes du 2 juin 2005) Suzanne de Brunhoff Notes sur la finance (séance du Séminaire d Études Marxistes du 2 juin 2005) Suzanne de Brunhoff Deux points sont abordés ici. 1 Que nous apporte la référence à Marx dans une étude de la finance contemporaine?

Plus en détail

Fiche de lecture du projet de fin d étude

Fiche de lecture du projet de fin d étude GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE Fiche de lecture du projet de fin d étude Analyse du phénomène de condensation sur l aluminium Par Marine SIRE Tuteurs : J.C. SICK Manager du Kawneer Innovation Center &

Plus en détail

I - Introduction à La psychologie Expérimentale

I - Introduction à La psychologie Expérimentale LA METHODE EXPERIMENTALE I - Introduction à La psychologie Expérimentale I.1. Introduction I.2. Critiques concernant l utilisation de la méthode expérimentale en psychologie I.2.A. Critiques morales I.2.A.

Plus en détail

L analyse économique est-elle transposable à l éducation?

L analyse économique est-elle transposable à l éducation? Est-il possible de procéder à une analyse économique du fonctionnement des systèmes éducatifs? Si oui, dans quels buts? Quel est l'objet de la science économique? «L économique (économie politique) recherche

Plus en détail

Gestion de Développement des Ressources Humaines

Gestion de Développement des Ressources Humaines Gestion de Développement des Ressources Humaines DE LA FONCTION PERSONNEL A LA FONCTION RESSOURCES HUMAINES : EVOLUTION HISTORIQUE Pour assurer sa fonction de production, l'entreprise utilise des facteurs

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE. Les théories économiques Les principaux courants de pensée économique

ECONOMIE GENERALE. Les théories économiques Les principaux courants de pensée économique IUFM AUVERGNE ECONOMIE - GESTION Cours de Mr DIEMER ECONOMIE GENERALE Mots clés : PARTIE I CHAPITRE 1 Les théories économiques Les principaux courants de pensée économique Boyer Robert Démarche normative

Plus en détail

Réforme du régime général de l assurance pension

Réforme du régime général de l assurance pension Réforme du régime général de l assurance pension Position UEL novembre 2012 Réforme du régime général de l assurance pension Plan de la présentation 1. Analyse de la situation financière du régime général

Plus en détail

CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE

CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE L idée centrale de Hicks 1 est que l apport théorique essentiel de Keynes réside dans sa théorie de la préférence pour la liquidité donc dans l idée que

Plus en détail

Table des matières. Les auteurs Préface 17 Avant-propos 19

Table des matières. Les auteurs Préface 17 Avant-propos 19 Table des matières Les auteurs 15 Préface 17 Avant-propos 19 Chapitre 1 Circuit économique et indicateurs macroéconomiques 1. La finance et les marchés dans le circuit économique 1.1. La notion de circuit

Plus en détail

PENSER LA MONDIALISATION. Ce cours est destiné à comprendre et interpréter les conséquences que la mondialisation

PENSER LA MONDIALISATION. Ce cours est destiné à comprendre et interpréter les conséquences que la mondialisation 1 PENSER LA MONDIALISATION Par Zaki LAÏDI (CERI-Sciences Po Paris) I Problématique Ce cours est destiné à comprendre et interpréter les conséquences que la mondialisation exerce sur le sens et l action

Plus en détail

Sommaire. inconvénients. 1. Principes juridiques. 3. Questions fiscales 4. Conclusion. Petit-déjeuner des PME & Start-up, WTC 23 mars 2007

Sommaire. inconvénients. 1. Principes juridiques. 3. Questions fiscales 4. Conclusion. Petit-déjeuner des PME & Start-up, WTC 23 mars 2007 Aperçu des avantages et des inconvénients nients du choix de la forme juridique (raison individuelle / SA ou Sàrl) Petit-déjeuner des PME & Start-up, WTC 23 mars 2007 Nicolas Cottier Avocat Sommaire 1.

Plus en détail

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Mai 2009 Les compétences qu il faudrait avoir acquises A la fin du primaire A la fin de la scolarité obligatoire Les élèves doivent

Plus en détail

Introduction. Explication, p. 17. Gualino/Lextenso éditions

Introduction. Explication, p. 17. Gualino/Lextenso éditions 1 Introduction Explication, p. 17 Gualino/Lextenso éditions 1 La comptabilité est née d un besoin : a. de faire apparaître les bénéfices ou les pertes d une entreprise b. de valoriser et contrôler le patrimoine

Plus en détail