UNIVERSITÉ PARIS I PANTHÉON-SORBONNE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNIVERSITÉ PARIS I PANTHÉON-SORBONNE"

Transcription

1 UNIVERSITÉ PARIS I PANTHÉON-SORBONNE 1 ère année de Sciences Économiques (L1) Théories économiques 1 : Valeur et répartition (Division III) Cours de Mme Ai-Thu DANG Le cours comprend trois parties : - Partie I : Les Classiques - Partie II : K. Marx ou la critique de l économie politique et du capitalisme - Partie III : La «révolution marginaliste» ou la théorie néoclassique de l équilibre des marchés et de l allocation des ressources rares Introduction générale Présentation synthétique de l objet d analyse des courants théoriques étudiés Le courant classique Le courant marxiste (essentiellement Marx) Le courant «marginaliste» ou les premiers néoclassiques Les principaux auteurs de chaque courant théorique : - Les Classiques A. Smith ( ) Principaux ouvrages : - Théorie des sentiments moraux (1759) - Recherches sur la nature et les causes de la richesse des Nations (1776) Thomas Robert Malthus ( ) Principaux ouvrages : - Essai sur le principe de population (1 ère édition anonyme ; 2 e édition beaucoup plus développée en 1803) - Principes d économie politique (1820) David Ricardo ( ) Principal ouvrage : Principes de l économie politique et de l impôt (1817) Jean-Baptiste Say ( ). Il est célèbre pour sa «loi des débouchées». Principaux ouvrages : - Traité d économie politique (1803) - Cours complet d économie politique (1820) John Stuart Mill ( ) Principaux ouvrages : - Système de la logique inductive et déductive (1843) - Principes d économie politique (1848) - Le courant marxiste (essentiellement K. Marx) K. Marx ( ) Principaux ouvrages : - Le Manifeste du Parti Communiste (1848) avec F. Engels - Le Capital (livre I publié en 1867) - Le courant «marginaliste» ou les premiers néoclassiques William Stanley Jevons ( ) Principal ouvrage : - Théorie de l économie politique (1871)

2 Carl Menger ( ) Principal ouvrage : - Les fondements de l économie politique (1871) Léon Walras ( ) Principaux ouvrages : - Eléments d économie politique pure ou théorie de la richesse sociale (1874) - Études d économie sociale (1896) - Études d économie appliquée (1898) Partie I : Les Classiques Chapitre I : La formation de l économie politique classique en tant que science : le contexte socio-économique et intellectuel Section 1 : Sur le plan économique et social - La première Révolution Industrielle et les mutations sociales Section 2 : Sur le plan intellectuel - Rupture avec les mercantilistes et les physiocrates quant à la nature de la richesse et de la production (cf A. Smith) - Distinction entre richesse et valeur - Recherche de lois objectives et «naturelles» gouvernant le fonctionnement de l activité économique Chapitre II : Une certaine vision à long terme de la croissance et du développement Section 1 : Division du travail et accumulation du capital Section 2 : Le «principe de population» de Malthus Section 3 : La marche vers l état stationnaire (J explique juste ici l idée. Ce point sera davantage développé dans le chapitre III, section 3) Section 4 : La conciliation du pessimisme et de la croyance en un ordre naturel Chapitre III : Valeur, prix et répartition Section 1 : Les distinctions classiques - Valeur d échange/valeur d usage - Prix relatifs/prix absolus - Prix réels/prix monétaires - Prix naturels/prix de marché - Les mécanismes de la gravitation Section 2 : La théorie ricardienne de la valeur - Mesure et détermination de la valeur d échange : le travail incorporé - Travail direct et indirect - Causes des variations de la valeur d échange - L «effet Ricardo» ou l incompatibilité de la théorie de la valeur-travail incorporé et de l existence d un taux de profit uniforme Section 3 : La répartition selon D. Ricardo - La rente différentielle - Le salaire

3 - Le profit et le taux de profit - La relation inverse entre les salaires et les profits - La tendance à la baisse du taux de profit et le cheminement vers l état stationnaire Conclusion générale Partie II : K. Marx et la critique de l économie politique et du capitalisme Introduction générale : - Le contexte historique : Question sociale au XIXe siècle, mouvements ouvriers et différents projets de réorganisation de la société («le socialisme utopique») - Le matérialisme historique ou la critique du caractère a-historique de l économie politique classique - Le projet de Marx et l économie politique Chapitre I : Valeur, monnaie et marchandise Section 1 : la valeur comme forme et le travail abstrait - Le double aspect de la marchandise - Le rejet de l utilité comme fondement de la valeur - Le double caractère du travail - Le travail abstrait comme substance de la valeur - Valeur et valeur d échange Section 2 : La grandeur de la valeur - Le temps de travail socialement nécessaire - Travail simple et travail complexe Section 3 : La valeur comme rapport social - La socialisation marchande - Le fétichisme de la marchandise Section 4 : La monnaie comme moyen d expression de la qualité sociale des marchandises - Le problème de l échangeabilité des marchandises - Les formes de la valeur et la monnaie Chapitre II : L exploitation et l accumulation capitaliste Section 1 : Plus-value et salariat - La formule générale du capital - La force de travail et l origine de la plus value Section 2 : L accumulation capitaliste - L extraction de la plus-value - Reproduction simple et reproduction élargie du capital Chapitre III : Croissance et crises dans l analyse de K. Marx Section 1 : La loi de la baisse tendancielle du taux de profit Section 2 :Les forces qui contrecarrent cette baisse Section 3 : Chômage et crises

4 Conclusion générale Partie III : La «révolution marginaliste» ou la théorie néoclassique de l équilibre des marchés et de l allocation des ressources rares Introduction générale : En quoi peut-on parler de «révolution marginaliste»? - Renversement de perspective théorique par rapport aux Classiques sur trois questions : la méthode, la valeur et la répartition La théorie néo-classique n est pas un bloc monolithique ou homogène - Rôle et place des mathématiques dans le traitement des phénomènes sociaux - Méthode déductive versus méthode inductive - Approche cardinale versus approche ordinale de l utilité - Equilibre général versus équilibre partiel Léon Walras : un auteur à part dans la théorie néo-classique? - Le modèle d équilibre général : horizon indépassable de l économie politique moderne malgré la mauvaise réception des travaux de L. Walras en France au XIX e siècle - L œuvre de L. Walras : une tentative de concilier le libéralisme avec les questions de justice sociale Chapitre I : Les théories de la valeur de W.S. Jevons et de C. Menger Section 1 : W.S. Jevons : la valeur déterminée par le «degré final d utilité» Section 2 : C. Menger et la théorie subjective de la valeur Chapitre II : Une théorie de la richesse sociale et la division de l économie politique selon L.Walras Section 1 : Définition de la richesse sociale Section 2 : Les conséquences de cette définition Chapitre III : Le modèle d équilibre général de L. Walras Section 1 : L équilibre général dans une économie d échange pur Section 2 : L équilibre général dans une économie de production Section 3 : Le bénéfice des entrepreneurs à l équilibre Section 4 : La réalisation de l équilibre ou le tâtonnement walrassien Chapitre IV : Les significations du modèle d équilibre général Section 1 : Le modèle d équilibre général : une formalisation mathématique de la «main invisible»? Section 2 : Le modèle d équilibre général : un mécanisme centralisé pour représenter le fonctionnement d une économie de marché? Section 3 : Le modèle d équilibre général : expression analytique d un modèle de justice?

5 Chapitre V : La théorie walrassienne de la propriété et de la répartition des richesses sociales Section 1 : Les rôles respectifs de l individu et de l Etat Section 2 : La théorie de la propriété Conclusion générale (avec ouverture sur la théorie de la répartition de J. B. Clark) Références bibliographiques pour le cours : Boncœur J. et Thouément H. (2004), Histoire des idées économiques, Paris, Armand Colin, 2 tomes. Dubœuf F.(1999), Introduction aux théories économiques, Paris, La Découverte, collection «Repères».

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail

LES COURANTS DE PENSEE ECONOMIQUE

LES COURANTS DE PENSEE ECONOMIQUE LES COURANTS DE PENSEE ECONOMIQUE - le libéralisme - le socialisme - le keynésianisme I. Le courant libéral (XVIII s) Adam SMITH (1723-1790) un des pères fondateurs du courant libéral (son ouvrage principal

Plus en détail

Monnaie, chômage et capitalisme

Monnaie, chômage et capitalisme Franck Van de Velde Monnaie, chômage et capitalisme Presses Universitaires du Septentrion internet : www.septentrion.com Sommaire Introduction Générale 7 1. Monnaie 7 2. Monnaie et capitalisme 10 3. Monnaie,

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE. Les théories économiques Les principaux courants de pensée économique

ECONOMIE GENERALE. Les théories économiques Les principaux courants de pensée économique IUFM AUVERGNE ECONOMIE - GESTION Cours de Mr DIEMER ECONOMIE GENERALE Mots clés : PARTIE I CHAPITRE 1 Les théories économiques Les principaux courants de pensée économique Boyer Robert Démarche normative

Plus en détail

La rareté chez les classiques

La rareté chez les classiques La rareté chez les classiques Jean-Marie Harribey Corrigé de dissertation, Préparation à l agrégation de sciences économiques et sociales La question de la rareté est sous-jacente à toutes les analyses

Plus en détail

ÉCONOMIE GÉNÉRALE FIIFO1

ÉCONOMIE GÉNÉRALE FIIFO1 ÉCONOMIE GÉNÉRALE FIIFO1 2000-2001 MÉRÉ Aurélien AMC Economie - Page 1 INTRODUCTION GENERALE 3 NATURE DE L ACTIVITE ECONOMIQUE 3 L OBJET DE LA SCIENCE ECONOMIQUE 4 LES GRANDS COURANTS DE LA PENSEE ECONOMIQUE

Plus en détail

ENSIIE. Macroéconomie - Chapitre I

ENSIIE. Macroéconomie - Chapitre I ENSIIE Macroéconomie - Chapitre I Le 13 avril 2013 Table des matières 1 Introduction 2 2 La théorie Keynésienne 3 2.1 Keynes......................................... 3 2.2 Quelques ordres de grandeur.............................

Plus en détail

Calcul des indicateurs de richesse économique et de solidarité en Belgique

Calcul des indicateurs de richesse économique et de solidarité en Belgique Calcul des indicateurs de richesse économique et de solidarité en Belgique Rapport final 2004 Anne Plasman Sous la direction de Denis Stokkink Etude réalisée par la Fondation pour la Solidarité pour le

Plus en détail

Redécouvrir Ricardo au sujet du commerce international : un paradoxe? Gilbert Faccarello Journées de l économie Lyon, 14-16 novembre 2013

Redécouvrir Ricardo au sujet du commerce international : un paradoxe? Gilbert Faccarello Journées de l économie Lyon, 14-16 novembre 2013 Redécouvrir Ricardo au sujet du commerce international : un paradoxe? Gilbert Faccarello Journées de l économie Lyon, 14-16 novembre 2013 1 Table 2 1. L héritage théorique à l époque de Ricardo 2. Qu apporte

Plus en détail

ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO

ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO I. D Ricardo et la théorie des avantages comparatifs A. L auteur des «principes de l économie politique et de l impôt» 1817 1. Biographie, contexte

Plus en détail

Économie. Média. Diplôme de Comptabilité et Gestion. Cours Applications Entraînement à l UE5

Économie. Média. Diplôme de Comptabilité et Gestion. Cours Applications Entraînement à l UE5 Diplôme de Comptabilité et Gestion Économie Cours Applications Entraînement à l UE5 Bi Média A. BERTHOMIER - P. BRAULT - A DERRAY - J. GEORGEL H. JAHIER - M. MELLOUL Avant-propos Cet ouvrage inédit est

Plus en détail

CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES. Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe

CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES. Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe CONCOURS APRÈS CLASSES PRÉPARATOIRES Sujets de l'épreuve orale d'analyse Économique et Historique des Sociétés Contemporaines d ESCP Europe 2009 SUJET 1 Le rôle de l information dans le fonctionnement

Plus en détail

Dictionnaire des inégalités sous la direction d Alain Bihr et Roland Pfefferkorn. Armand Colin, 2014

Dictionnaire des inégalités sous la direction d Alain Bihr et Roland Pfefferkorn. Armand Colin, 2014 Dictionnaire des inégalités sous la direction d Alain Bihr et Roland Pfefferkorn. Armand Colin, 2014 Contributions Michel Husson Productivité / Gains de productivité / Salaire / Profit / Part salariale

Plus en détail

Introduction aux théories et aux concepts de l économie

Introduction aux théories et aux concepts de l économie Chapitre 1 : Introduction aux théories et aux concepts de l économie Professeur Georges WEIL UE7 - Santé Société Humanité Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Chapitre 1 : Circuit économique, comptabilité nationale et équilibres macroéconomiques

Chapitre 1 : Circuit économique, comptabilité nationale et équilibres macroéconomiques Chapitre 1 : Circuit économique, comptabilité nationale et équilibres macroéconomiques 1. Le circuit économique Circuit : Quelques définitions (1) Représentation de l économie basée sur des flux (ou circulation)

Plus en détail

La productivité revisitée

La productivité revisitée INSTITUT D ECONOMIE ET DE POLITIQUE DE L ENERGIE CAHIER DE RECHERCHE n 23 La productivité revisitée Ghislaine Destais, Annick Gillot-Chappaz Juin 2000 Version révisée Institut d économie et de politique

Plus en détail

Epargne et investissement

Epargne et investissement Epargne et investissement Nature du sujet : Sujet de type «mise en relation». Mots-clés / Définitions : Tous! «Epargne» : Part du revenu qui n est pas consommée Epargne des ménages : - Concept le plus

Plus en détail

Qu est-ce que la richesse et comment la mesurer? Jean-Marie Harribey

Qu est-ce que la richesse et comment la mesurer? Jean-Marie Harribey Qu est-ce que la richesse et comment la mesurer? Jean-Marie Harribey http://harribey.u-bordeaux4.fr Sommaire 1. La richesse monétaire Enjeux et limites 2. D autres indicateurs IDH Indicateurs de bien-être,

Plus en détail

5 Les données macroéconomiques

5 Les données macroéconomiques 5 Les données macroéconomiques Jean Magnan de Bornier Table des matières 1 La mesure des variables macroéconomiques 2 1.1 prix, valeurs, quantités et autres............ 2 1.1.1 Les prix....................

Plus en détail

FILIÈRE L1 AES, TAMPON TRAVAUX DIRIGÉS D ÉCONOMIE POLITIQUE 1 Cours de M. HUET Année universitaire 2012-2013

FILIÈRE L1 AES, TAMPON TRAVAUX DIRIGÉS D ÉCONOMIE POLITIQUE 1 Cours de M. HUET Année universitaire 2012-2013 UNIVERSITÉ DE LA RÉUNION FACULTÉ DE DROIT & D ÉCONOMIE FILIÈRE L1 AES, TAMPON TRAVAUX DIRIGÉS D ÉCONOMIE POLITIQUE 1 Cours de M. HUET Année universitaire 2012-2013 18h en 9 TD : I- Courants de pensée en

Plus en détail

Chapitre 3. La répartition

Chapitre 3. La répartition Chapitre 3. La répartition 1. La répartition de la valeur ajoutée La valeur ajoutée (1) Valeur ajoutée : solde du compte de production = > VA = P CI = > Richesse effectivement créée par les organisations

Plus en détail

Annexe 3 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles

Annexe 3 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Annexe 3 Programmes des classes préparatoires aux Grandes Ecoles Filière : économique et commerciale Option : Economique (ECE) Discipline : Economie, sociologie et histoire du monde contemporain (ESH)

Plus en détail

Travail, valeur et prix : une critique de la théorie de la valeur

Travail, valeur et prix : une critique de la théorie de la valeur Gilbert Faccarello Travail, valeur et prix : une critique de la théorie de la valeur Anthropos, 1983 Table des matières 1. La formation de la problématique ricardienne 1 2. Les fondements du lien entre

Plus en détail

Lab.RII CAHIERS DU LAB.RII DOCUMENTS DE TRAVAIL L ECONOMIE DE L ENTREPRENEUR, OU L ENTREPRENEUR DEUS EX MACHINA DU CAPITALISME?

Lab.RII CAHIERS DU LAB.RII DOCUMENTS DE TRAVAIL L ECONOMIE DE L ENTREPRENEUR, OU L ENTREPRENEUR DEUS EX MACHINA DU CAPITALISME? Lab.RII UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE Laboratoire de Recherche sur l Industrie et l Innovation CAHIERS DU LAB.RII DOCUMENTS DE TRAVAIL N 146 Mars 2007 L ECONOMIE DE L ENTREPRENEUR, OU L ENTREPRENEUR

Plus en détail

L équilibre Macro-Economique

L équilibre Macro-Economique L équilibre Macro-Economique Jean-Pierre Damon, octobre 1985. La position de départ des théoriciens est la situation d équilibre qui permet à la totalité de la production d être soit consommée, soit utilisée

Plus en détail

Les fondements théoriques du libre-échange. Remy Katshingu

Les fondements théoriques du libre-échange. Remy Katshingu Chapitre 2 Théories explicatives des échanges internationaux Les fondements théoriques du libre-échange Remy Katshingu 1 Introduction Ces théories essaient de donner une réponse logique gq à la question

Plus en détail

PARTIE I : LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE :

PARTIE I : LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE : PARTIE I : LES DETERMINANTS DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE : INTRODUCTION : Les différents moments d augmentation des richesses dans les groupes sociaux sont liés à différents phénomènes parfois difficilement

Plus en détail

Économie Partie 1 Chapitre 1 Échanges sur les marchés

Économie Partie 1 Chapitre 1 Échanges sur les marchés I) Le fonctionnement du marché A) L organisation des échanges 1) A quoi sert l échange? Dans nos sociétés modernes, une personne ne peut pas tout produire pour satisfaire ses besoins. L échange va alors

Plus en détail

CHAPITRE 1 : SECTEURS INSTITUTIONNELS ET CIRCUIT ECONOMIQUE. I. LES SECTEURS INSTITUTIONNELS : UNE APPROCHE STATIQUE DES AGENTS ECONOMIQUES.

CHAPITRE 1 : SECTEURS INSTITUTIONNELS ET CIRCUIT ECONOMIQUE. I. LES SECTEURS INSTITUTIONNELS : UNE APPROCHE STATIQUE DES AGENTS ECONOMIQUES. CHAPITRE 1 : SECTEURS INSTITUTIONNELS ET CIRCUIT ECONOMIQUE. I. LES SECTEURS INSTITUTIONNELS : UNE APPROCHE STATIQUE DES AGENTS ECONOMIQUES. La comptabilité nationale regroupe l ensemble des agents économiques

Plus en détail

RÉPONSES GOUVERNANCE ET STRATÉGIE D ENTREPRISE CHAPITRE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE

RÉPONSES GOUVERNANCE ET STRATÉGIE D ENTREPRISE CHAPITRE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE CHAPITRE 1 GOUVERNANCE ET STRATÉGIE D ENTREPRISE RÉPONSES OBJECTIFS D APPRENTISSAGE Au terme de ce chapitre, l étudiant doit être en mesure de faire ce qui suit : 1. Comprendre la gouvernance d entreprise

Plus en détail

TRAVAIL ET GESTION DE L EMPLOI?

TRAVAIL ET GESTION DE L EMPLOI? INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES E n s e l i m i t a n t à u n e présentation graphique simple et en insistant sur les déterminants de l'offre et de la demande, on expliquera l'analyse néoclassique du fonctionnement

Plus en détail

Modèle de flux d échanges

Modèle de flux d échanges Modèle de flux d échanges La théorie des avantages absolus et comparatifs Département du Commerce et du Tourisme (OEA) Présenté par Valérie Lacarte Juin 2008 Structure de la présentation 1) Contexte 2)

Plus en détail

ECONOMIE APPROFONDIE

ECONOMIE APPROFONDIE ECONOMIE APPROFONDIE 1 Introduction Qu est-ce que l enseignement intitulé «économie approfondie»? Dans ce cours, nous allons approfondir nos connaissances en science économique, à travers quelques grands

Plus en détail

Les fondements du commerce

Les fondements du commerce Les fondements du commerce international Le libre-échange, chacun s'en réclame mais personne ne le pratique. Dans tous les pays du monde, on veut exporter sans pour autant subir la pénétration des produits

Plus en détail

Unité et diversité du capitalisme.

Unité et diversité du capitalisme. ANALYSE ECONOMIQUE ET HISTORIQUE DES SOCIETES CONTEMPORAINES Option économique Stéphane BECUWE Sujet : Unité et diversité du capitalisme. 961 copies corrigées Moyenne du lot : 9,45 Le sujet proposé cette

Plus en détail

THÉORIE DES ORGANISATIONS

THÉORIE DES ORGANISATIONS Jean-Michel Plane THÉORIE DES ORGANISATIONS 4 e édition Dunod, Paris, 4 e édition, 2013 ISBN 978-2-10-058930-2 SOMMAIRE Avant-propos 7 CHAPITRE 1 L école classique de l organisation I F.W. Taylor et le

Plus en détail

* Les références entre crochets renvoient à la bibliographie en fin d ouvrage.

* Les références entre crochets renvoient à la bibliographie en fin d ouvrage. Introduction En France, après les années de croissance forte et continue qui ont vu s étendre la protection sociale de la population, on est entré, depuis le milieu des années 1970, dans une période où

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT

COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT I) L'internationalisation des échanges A) Mesurer les échanges La balance des paiements Le taux d'ouverture La part de marché Le taux de pénétration

Plus en détail

ETUDES D ECONOMIE WALRASSIENNE

ETUDES D ECONOMIE WALRASSIENNE Université de Reims Champagne-Ardenne ETUDES D ECONOMIE WALRASSIENNE ACTES DU 2 ème COLLOQUE DE L ASSOCIATION INTERNATIONALE WALRAS Les Cahiers du CERAS Hors Série n 2 1 2 Université de Reims Champagne-Ardenne

Plus en détail

IDRI 2220: Relations Economiques internationales

IDRI 2220: Relations Economiques internationales Livre de référence IDRI 2220: Relations Economiques internationales Le cours est basé sur le livre de P. R. Krugman et M. Obstfeld "Economie internationale", ed. Pearson Education, édition française (2006).

Plus en détail

L analyse économique est-elle transposable à l éducation?

L analyse économique est-elle transposable à l éducation? Est-il possible de procéder à une analyse économique du fonctionnement des systèmes éducatifs? Si oui, dans quels buts? Quel est l'objet de la science économique? «L économique (économie politique) recherche

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE

MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE 1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE CURRICULUM D ECONOMIE GENERALE CLASSE DE TERMINALE G SOMMAIRE 1 Budget horaire 2 Calendrier annuel

Plus en détail

EXEMPLES DE CORRECTION D UNE SERIE DE QUESTIONS TIREES DES PRECEDENTES EPREUVES (LES 20 PREMIERES QUESTIONS ONT ETE CORRIGEES EN COURS)

EXEMPLES DE CORRECTION D UNE SERIE DE QUESTIONS TIREES DES PRECEDENTES EPREUVES (LES 20 PREMIERES QUESTIONS ONT ETE CORRIGEES EN COURS) EXEMPLES DE CORRECTION D UNE SERIE DE QUESTIONS TIREES DES PRECEDENTES EPREUVES (LES 20 PREMIERES QUESTIONS ONT ETE CORRIGEES EN COURS) 01. La macroéconomie est l'étude de l'ensemble des phénomènes suivants

Plus en détail

I) L ouverture des économies à l international

I) L ouverture des économies à l international L autarcie s oppose au système du libreéchange. I) L ouverture des économies à l international A) La mesure des échanges de biens et services. La balance des transactions courantes. Cette balance retrace

Plus en détail

THESE PRESENTEE ET SOUTENUE PUBLIQUEMENT EN VUE DE L OBTENTION DU DIPLÔME DE MAGISTER EN SCIENCES ECONOMIQUES THEME

THESE PRESENTEE ET SOUTENUE PUBLIQUEMENT EN VUE DE L OBTENTION DU DIPLÔME DE MAGISTER EN SCIENCES ECONOMIQUES THEME REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTETE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE UNIVERSITE DE CONSTANTINE 2 FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES, SCIENCES COMMERCIALES ET DE GESTION

Plus en détail

CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE

CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE L idée centrale de Hicks 1 est que l apport théorique essentiel de Keynes réside dans sa théorie de la préférence pour la liquidité donc dans l idée que

Plus en détail

Economie Pure et Economie Appliquée Retour sur les origines de l œuvre de Léon Walras *

Economie Pure et Economie Appliquée Retour sur les origines de l œuvre de Léon Walras * Economie Pure et Economie Appliquée Retour sur les origines de l œuvre de Léon Walras * Arnaud DIEMER IUFM D Auvergne, CERAS Reims, GRESE Paris I La terminologie walrasienne «économie politique et sociale»

Plus en détail

1 re partie. Introduction et définitions

1 re partie. Introduction et définitions 1 re partie Introduction et définitions 7 Fiche 1 : Définition et objectifs de la comptabilité analytique Définition de la comptabilité analytique La comptabilité analytique est un outil d aide à la prise

Plus en détail

QU EST-CE QUE L EAU BIEN COMMUN?

QU EST-CE QUE L EAU BIEN COMMUN? QU EST-CE QUE L EAU BIEN COMMUN? Si je vous posais la question suivante: Etes-vous partisans de l Eau Bien Commun? J obtiendrais une réponse positive unanime. Mais si je vous posais ensuite la question

Plus en détail

THÈME 1. Ménages et consommation

THÈME 1. Ménages et consommation THÈME 1 Ménages et consommation 1 Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? SENSIBILISATION Étape 1 D où provient l argent des ménages? Revenus «primaires» Du travail

Plus en détail

«Je crois que j aurais aimé la vérité en tout temps, mais au temps où nous vivons je suis prêt à l adorer.» Alexis de Tocqueville

«Je crois que j aurais aimé la vérité en tout temps, mais au temps où nous vivons je suis prêt à l adorer.» Alexis de Tocqueville «Je crois que j aurais aimé la vérité en tout temps, mais au temps où nous vivons je suis prêt à l adorer.» Alexis de Tocqueville Préface Q UOTIDIENNEMENT, dans notre pratique, les patients et leurs familles

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER PROGRAMME DE LICENCE EN SCIENCES COMMERCIALES ET FINANCIERES OPTION : COMPTABILITE ( applicable

Plus en détail

L équilibre macroéconomique keynésien : le modèle IS/LM

L équilibre macroéconomique keynésien : le modèle IS/LM L équilibre macroéconomique keynésien : le modèle IS/LM Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège Modèle IS/LM Le modèle IS/LM, conçu par John Hicks en 1937, est généralement

Plus en détail

Comment l entreprise produit-elle?

Comment l entreprise produit-elle? Comment l entreprise produit-elle? Trouvez des questions permettant de répondre aux paragraphes proposés. Cet exercice doit vous permettre de mieux mémoriser le cours mais aussi de travailler les consignes.

Plus en détail

DEPARTEMENT LSO. Liste des enseignements obligatoires en 1ere année. Première année 18 UE Crédit ECTS. 3 L21T111-2 Anglais 3

DEPARTEMENT LSO. Liste des enseignements obligatoires en 1ere année. Première année 18 UE Crédit ECTS. 3 L21T111-2 Anglais 3 DEPARTEMENT LSO Liste des enseignements obligatoires en 1ere année 1er semestre L21S10-1 Comptabilité générale L21S11-1 Anglais Première année 18 UE Crédit ECTS 3 2ème semestre L21T10-2 Comptabilité générale

Plus en détail

L économie du partage : Vers un changement radical de paradigme?

L économie du partage : Vers un changement radical de paradigme? L économie du partage : Vers un changement radical de paradigme? Introduction L effondrement planétaire de l économie de la seconde révolution industrielle, à l été 2008, a alerté la population mondiale

Plus en détail

COURS DE STATISTIQUES (24h)

COURS DE STATISTIQUES (24h) COURS DE STATISTIQUES (24h) Introduction Statistiques descriptives (4 h) Rappels de Probabilités (4 h) Echantillonnage(4 h) Estimation ponctuelle (6 h) Introduction aux tests (6 h) Qu est-ce que la statistique?

Plus en détail

La marchandisation du travail dans la société anglaise de la fin du 17 ème siècle au début du 19 ème

La marchandisation du travail dans la société anglaise de la fin du 17 ème siècle au début du 19 ème La marchandisation du travail dans la société anglaise de la fin du 17 ème siècle au début du 19 ème Arnaud Diemer, Hervé Guillemin Université Blaise Pascal, Clermont-ferrand, PHARE Paris 1 Université

Plus en détail

CHAPITRE II : LES GRANDS COURANTS DE L ANALYSE ECONOMIQUE

CHAPITRE II : LES GRANDS COURANTS DE L ANALYSE ECONOMIQUE 2009-2010 CHAPITRE II : LES GRANDS COURANTS DE L ANALYSE ECONOMIQUE Christelle ZENG ANALYSE ECONOMIQUE ET HISTORIQUE DES SOCIETES CONTEMPORAINES C P G E E C E INTRODUCTION GENERALE 1) La pensée économique

Plus en détail

Le commerce international est-il source de progrès économique et social?

Le commerce international est-il source de progrès économique et social? 1 Le commerce international est-il source de progrès économique et social? Macroéconomie Introduction I. L ouverture aux échanges internationaux est globalement favorable au progrès économique et social

Plus en détail

Programme des formations théoriques 2010-2011

Programme des formations théoriques 2010-2011 Programme des formations théoriques 2010-2011 1. Marx et Engels : éléments biographiques et historiques 1.1. Biographie de Karl Marx 1.2. Biographie de Friedrich Engels 1.3. Marx et Engels dans leur siècle

Plus en détail

Chapitre 1 : La consommation et l épargne

Chapitre 1 : La consommation et l épargne Chapitre 1 : La consommation et l épargne - 7 - Dans ce chapitre vous allez : - Distinguer les différents types de consommation. - Découvrir de quels facteurs dépend la consommation. - Étudier ce qu est

Plus en détail

L avantage comparatif

L avantage comparatif L avantage comparatif Grégory Corcos et Isabelle Méjean ECO 434: Economie Internationale Ecole Polytechnique, 2ème Année The theory of comparative advantage is the only result in social science that is

Plus en détail

Les marchés fonciers à l épreuve de la mondialisation

Les marchés fonciers à l épreuve de la mondialisation Université Louis Lumière Lyon 2 Institut d urbanisme de Lyon Les marchés fonciers à l épreuve de la mondialisation Nouveaux enjeux pour la théorie économique et pour les politiques publiques Mémoire d

Plus en détail

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux...

Table des matières. Le long terme... 45. Partie II. Introduction... 1. Liste des figures... Liste des tableaux... Liste des figures... Liste des tableaux... XI XV Liste des encadrés.... XVII Préface à l édition française... XIX Partie I Introduction... 1 Chapitre 1 Un tour du monde.... 1 1.1 La crise.... 1 1.2 Les

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER

ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE D ALGER PROGRAMME DE LICENCE EN SCIENCES COMMERCIALES ET FINANCIERES OPTION : FINANCE ( applicable à partir

Plus en détail

Comptabilité analytique

Comptabilité analytique Comptabilité analytique Chapitre 1 : la comptabilité analytique I. Introduction 1 er point : la comparaison entre comptabilité générale et comptabilité analytique. 1 er cas : la comptabilité générale ;

Plus en détail

GESTION ANNEE 2005-2006 ~ SEMESTRE 1

GESTION ANNEE 2005-2006 ~ SEMESTRE 1 GESTION ANNEE 2005-2006 ~ SEMESTRE 1 CHAPITRE 1 : LES DIFFERENTES DEFINITIONS DE L ENTREPRISE Section 1: Approche entrepreneuriale Section 2 : Approche organisationnelle Section 3 : Approche comptable

Plus en détail

Mémento de Droit fiscal général

Mémento de Droit fiscal général Jean-Philippe Baur Mémento de Droit fiscal général Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé

Plus en détail

Chapitre XIX Des mercantilistes au théorème HOS

Chapitre XIX Des mercantilistes au théorème HOS Chapitre XIX Des mercantilistes au théorème HOS 1. LES MERCANTILISTES (DU XVe AU XVIIIe SIECLE) Il n existe pas, à proprement parler, de «théorie économique» mercantiliste mais bien des préceptes de politique

Plus en détail

INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur

INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur Université Montesquieu Bordeaux IV 1 ère année Licence AES Année universitaire 2012-2013 INTRODUCTION A LA MACROECONOMIE Séance de travaux dirigés n 4 Construction des comptes de secteur Questions préliminaires

Plus en détail

La comptabilité d entreprise Deuxième partie: Les notions élémentaires de la comptabilité d entreprise. 17 janvier 2004

La comptabilité d entreprise Deuxième partie: Les notions élémentaires de la comptabilité d entreprise. 17 janvier 2004 La comptabilité d entreprise Deuxième partie: Les notions élémentaires de la comptabilité d entreprise 17 janvier 2004 1. Distinction stocks et flux 2. Une situation financière 3. Le bilan 4. Le compte

Plus en détail

2. Présentation de la comptabilité nationale

2. Présentation de la comptabilité nationale 2. Présentation de la comptabilité nationale Introduction (1) Comptabilité nationale : Système Européen des Comptes (SEC 95) => Technique de synthèse statistique représentation quantifiée de l économie

Plus en détail

I. Mercatique et stratégie

I. Mercatique et stratégie 02. LE DIAGNOSTIC 1 I. Mercatique et stratégie A. Stratégie générale Selon Chandler, «la stratégie consiste à déterminer les objectifs et les buts fondamentaux à long terme d une organisation, puis à choisir

Plus en détail

Micro-économie 1. Marisa Ratto. Première Année MIDO

Micro-économie 1. Marisa Ratto. Première Année MIDO Micro-économie 1 Marisa Ratto Première Année MIDO 1 Organisation du cours : Cours Magistral : des questions? Prendre contact : Maria_Luisa.Ratto@dauphine.fr Bureau : B 611bis le mercredi de 10h00 à 12h00.

Plus en détail

Observation et Conjoncture Économique. Économie Nationale approche par les revenus

Observation et Conjoncture Économique. Économie Nationale approche par les revenus Observation et Conjoncture Économique Économie Nationale approche par les revenus qu est ce que le Revenu? La rémunération des facteurs de production? Le capital Le travail La consommation intermédiaire

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION On constate trois grandes phases depuis la fin de la 2 ème guerre mondiale: 1945-fin 50: Deux blocs économiques et

Plus en détail

1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE

1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE 1 MINISTERE DE L EDUCATION INSPECTION GENERALE DE L EDUCATION NATIONALE COMMISSION NATIONALE D ECONOMIE CURRICULUM D ECONOMIE GENERALE CLASSE DE PREMIERE L2 SOMMAIRE 1. Budget horaire global 2. calendrier

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 2. La production dans l entreprise Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 2.1 : Comment l entreprise produit-elle?

Plus en détail

FILIÈRE L1 AES, TAMPON TRAVAUX DIRIGÉS D ÉCONOMIE POLITIQUE 1 Cours de M. HUET Année universitaire 2012-2013

FILIÈRE L1 AES, TAMPON TRAVAUX DIRIGÉS D ÉCONOMIE POLITIQUE 1 Cours de M. HUET Année universitaire 2012-2013 UNIVERSITÉ DE LA RÉUNION FACULTÉ DE DROIT & D ÉCONOMIE FILIÈRE L1 AES, TAMPON TRAVAUX DIRIGÉS D ÉCONOMIE POLITIQUE 1 Cours de M. HUET Année universitaire 2012-2013 18h en 9 TD : I- Courants de pensée en

Plus en détail

Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève

Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève 1 - Des échanges indispensables Document 1 : Pourquoi échangeons-nous? Pourquoi des échanges internationaux? Drôle de question Effectivement

Plus en détail

RESUME DE TOUS LES DOSSIERS

RESUME DE TOUS LES DOSSIERS RESUME DE TOUS LES DOSSIERS DOSSIER 1 : La croissance économique Définition et mesure de la croissance 1) PIB/PNB, volume/réel/ppa 2) Limites du PIB comme indicateur de richesse Quels sont les déterminants,

Plus en détail

1 Les différents courants de pensée de la théorie des organisations

1 Les différents courants de pensée de la théorie des organisations 1 Les différents courants de pensée de la théorie des organisations 1 Comment définir la théorie des organisations? Avec la seconde révolution industrielle, de grandes entreprises industrielles émergent,

Plus en détail

Partie 3 : Les échanges extérieurs 1- Fondements théoriques, mesure et analyse des échanges extérieurs

Partie 3 : Les échanges extérieurs 1- Fondements théoriques, mesure et analyse des échanges extérieurs Partie 3 : Les échanges etérieurs 1- Fondements théoriques, mesure et analyse des échanges etérieurs 1-1 Les fondements théoriques 1-1-1 Le Libre-échange 1-1-1-1 Notion de libre échange * Libre-échange

Plus en détail

CHAPITRE 1: LES GRANDES QUESTIONS QUE SE POSENT LES ECONOMISTES.

CHAPITRE 1: LES GRANDES QUESTIONS QUE SE POSENT LES ECONOMISTES. PREMIERE PARTIE SCIENCE ECONOMIQUE CHAPITRE 1: LES GRANDES QUESTIONS QUE SE POSENT LES ECONOMISTES. Section 1: Comment représenter l'économie? Nous allons montrer dans cette section que la représentation

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE BTS Première année

ECONOMIE GENERALE BTS Première année ECONOMIE GENERALE BTS Première année BIALES LEURIEN ET RIVAUD Editions Odile JACOB 1995 TABLE DE MATIERES CHAPITRE 1 L ECONOMIE ET SON DOMAINE...4 I. L OBJET DE LA SCIENCE ECONOMIQUE...4 II. LES GRANDS

Plus en détail

COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EN SCIENCES ECONOMIQUES SCIENCES SOCIALES HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES

COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EN SCIENCES ECONOMIQUES SCIENCES SOCIALES HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EN SCIENCES ECONOMIQUES ET SCIENCES SOCIALES 2000 TABLE DES MATIÈRES Sciences économiques Compétences Objets pour l'enseignement

Plus en détail

Qu est-ce qu une banque d après Walras? De l économie appliquée à l économie pure

Qu est-ce qu une banque d après Walras? De l économie appliquée à l économie pure Les Cahiers du CERAS Qu est-ce qu une banque d après Walras? De l économie appliquée à l économie pure Joanna Bauvert Résumé Au début de sa Théorie mathématique du billet de banque, Walras pose un problème

Plus en détail

Le commerce des promesses Petit traité sur la finance moderne

Le commerce des promesses Petit traité sur la finance moderne Le commerce des promesses Petit traité sur la finance moderne Pierre-Noël Giraud (Seuil, 2009, 10 50) Voilà un livre tout à fait remarquable, qui prouve qu il est possible de traiter de questions essentielles,

Plus en détail

PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES

PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Jacques Villeneuve, c.a. Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Thème 3 : Théorie de l agence et problèmes de coordination

Thème 3 : Théorie de l agence et problèmes de coordination Thème 3 : Théorie de l agence et problèmes de coordination Les problèmes d information George A. Akerlof : The Market for «Lemons»: Quality Uncertainty and the Market Mechanism (QJE, 1970) Thèmes de recherche

Plus en détail

Chapitre 2 L économie et l échange

Chapitre 2 L économie et l échange Chapitre 2 L économie et l échange Pourquoi vivre en société? Plan du chapitre Spécialisation : quels sont les causes de la «division du travail»? Apprentissage : l intérêt dynamique de la spécialisation

Plus en détail

LES NOTES EN BAS DE PAGE

LES NOTES EN BAS DE PAGE LES NOTES EN BAS DE PAGE 2 Les notes en bas de page Les notes en bas de page, références de citations, constituent le casse-tête des étudiant-e-s. Par souci d uniformisation et de simplification, il convient

Plus en détail

Faut-il encourager les ménages à épargner?

Faut-il encourager les ménages à épargner? Faut-il encourager les ménages à épargner? Analyse du sujet : Nature du sujet : Sujet de type «discussion». Problématique explicite. Mots-clés : Ménages ; épargner épargne des ménages Encourager Epargne

Plus en détail

Le progrès technique au cœur de notre modèle de développement «Fourastié Sauvy»

Le progrès technique au cœur de notre modèle de développement «Fourastié Sauvy» Le progrès technique au cœur de notre modèle de développement «Fourastié Sauvy» L économiste et démographe du XXème siècle, Alfred Sauvy (1898-1990), rapporte cette anecdote au début de son livre «La machine

Plus en détail

Document de travail IDP (EA 1384) n 2013-10. De la transposition des modèles alternatifs de l économie dans la théorie pure du commerce international

Document de travail IDP (EA 1384) n 2013-10. De la transposition des modèles alternatifs de l économie dans la théorie pure du commerce international Document de travail IDP (EA 1384) n 2013-10 De la transposition des modèles alternatifs de l économie dans la théorie pure du commerce international Joseph Hanna THEMOS Théorie, Modèle, Système De la transposition

Plus en détail

Thème 14 Dette publique et politique de rigueur!

Thème 14 Dette publique et politique de rigueur! Thème 14 Dette publique et politique de rigueur! Qu est-ce que la dette publique? Les causes et les conséquences de la hausse de la dette publique? Quelles solutions pour la réduire? crise Soutenabilité

Plus en détail

CHAPITRE 4 : LES DEBATS CLASSIQUES SUR LA MONNAIE ET LE COMMERCE EXTERIEUR

CHAPITRE 4 : LES DEBATS CLASSIQUES SUR LA MONNAIE ET LE COMMERCE EXTERIEUR 45 CHAPITRE 4 : LES DEBATS CLASSIQUES SUR LA MONNAIE ET LE COMMERCE EXTERIEUR La pensée économique classique ne s est pas uniquement développée dans le cadre des débats théoriques sur la valeur, la répartition

Plus en détail

0. La science économique n aborde pas directement. 1.0 Science Economique? 1.1 Possible Définitions

0. La science économique n aborde pas directement. 1.0 Science Economique? 1.1 Possible Définitions 0. La science économique n aborde pas directement Comment spéculer en bourse Comment démarrer sa propre entreprise Comment trouver un job bien payé Comment investir ou dépenser intelligemment La science

Plus en détail

Incorporation de ma pratique

Incorporation de ma pratique Incorporation de ma pratique Sujet Incorporation : mythe ou réalité Avantages et désavantages Salaire ou dividende Taux d impôts des particuliers et des compagnies RRQ dans le contexte de l incorporation

Plus en détail