Chapitre 3 : ETUDE DU NOYAU

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 3 : ETUDE DU NOYAU"

Transcription

1 Chapitre 3 : ETUDE DU NOYAU Ernest Rutherford Sir James Chadwick Albert Einstein Sir James Chadwick Ernest Rutherford Francis William Aston Rutherford, Ernest, lord ( ), physicien britannique, Prix Nobel de chimie en 1908 pour ses travaux de structure de l atome et de la physique nucléaire. Chadwick, sir James ( ), physicien britannique, prix Nobel de physique en 1935 pour sa découverte du neutron. Aston, Francis William ( ), physicien britannique. Prix Nobel de chimie en 1922 pour ses travaux sur les isotopes 31

2 1 MISE EN EVIDENCE DU NOYAU ET SES NUCLEONS 1.1 Le noyau C est Rutherford pour la première fois en 1910 qui, à l aide d une expérience, arriva à mettre en évidence le phénomène de la discontinuité de la matière. Il plaça une feuille d or sous un faisceau de rayons α (la particule α est assimilée au noyau d Hélium, He 2+. Il remarque que la quasi-totalité des particules α ont franchi la feuille. Quelques rayons seulement, ont été déviés ou rétro émis (faisant un angle de 180 ) Radium α or Empreinte de 9999 particules α 1/10000 de particules α est déviée ou retro-émise noyau d θ θ angle de déviation d distance d approche Figure 19 : Discontinuité de la matière Le phénomène de perméabilité de la feuille métallique explique que la matière a une structure lacunaire. Cependant la déviation des particules α laisse suggérer que celles-ci se sont trouvées sur l axe des masses pleines ou à leur proximité. La rétro émission et la déviation sont sujet d une répulsion électrostatique. On comprend par là que ces masses sont également chargées positivement. La force qui s applique entre les deux particules est de type de coulomb ayant pour module, q q F = K d

3 Où q 1, q 2 sont les charges de la particule α et celle du centre positif (noyau) et d est la distance d approche, qui sépare les deux charges. Ces constatations ont permis à Rutherford de conclure que la matière est formée d un grand nombre d atomes électriquement neutres. Des espaces pleins sont considérés comme centres. Ils sont de petite dimension, chargés positivement, dits noyaux, très éloignés les uns des autres. Le rapport des diamètres de l atome et du noyau est de l ordre de Si on assimile le noyau à la taille d une balle de «ping pong» de 3 cm de diamètre, l atome atteint 3000 m de diamètre. Les espaces intermédiaires aussi grands que possibles sont vides et occupés par les électrons. Mise en évidence du proton (1918) En bombardant l azote par les particules α Rutherford remarqua l émission d une particule. Après identification, la particule est de charge positive, nommée proton. N 2 + α O 2 + 2p Cette réaction montre que le proton est un constituant de l atome d azote. Les études de caractérisation montrent que le proton est une particule de charge élémentaire +e et de masse m p : +e = +1, coulomb m p = 1, kg. = 1,0073 u.m.a La masse du proton est environ 1835 fois plus que celle de l électron. Le nombre de protons est indiqué par Z (dit également nombre de charges). Le neutron (1932) Le neutron comme son nom l indique est neutre (pas de charge). Cependant il a une masse. La particule découverte par Chadwick est attribuée au noyau. La réaction nucléaire qui a permis sa mise en évidence est effectuée sur le bérilium par l action de particule α de grande énergie cinétique conduisant à la formation du noyau du carbone Be + α 12 6 C + 1 0n m n = 1, kg = 1,0087 uma Le neutron est environ 1839 fois plus lourd que l électron. L atome contient en tout A nucléons et A-Z neutrons. Volume du noyau : 33

4 3 Le noyau est de forme sphérique de volume V = π. Le rayon est déterminé selon la 1 3 relation de fermi, R = R A 0 où R est le rayon du noyau ayant pour unité le fermi,fm ; R 0 = 1,2 fm. A est le nombre de masse. 1fm = m. La masse volumique du noyau, r = A/V A 3 ρ =, ρ = / 3 3 π ( R0 A ) 4 π ( R ) LES ISOTOPES STABLES 2.1 Séparation des isotopes En 1913, Thomson obtint des taches de déviation correspondantes aux paraboles données en présence des champs magnétique et électrique appliqués dans un spectromètre de masse. Ces empreintes laissées sur une plaque photographique se rapportent aux atomes de néon. Thomson conclu qu il s agit de deux atomes différents du néon, le 20 Ne et le 22 Ne (voir annexe 2). A l aide d un spectromètre de masse et d un détecteur, on enregistre le courant ionique I des différents nucléides qui est proportionnel à leur abondance relative. La séparation peut se faire soit, sur spectrogramme soit, sur une plaque photographique. 4 R 3 24 Mg Mg + 26 Mg Mg + 25 Mg Mg + a) b) Fig. 21 Spectrogramme de masse de Mg : a- Enregistré b- photographié On connaît différents types de spectromètres à savoir le spectromètre de Dempster, le spectromètre de Baimbridge (figure 18). D autres méthodes sont également utilisées pour séparer et obtenir des isotopes à l état pur ou enrichi. On peut citer la centrifugation, l électrolyse, la diffusion thermique et la diffusion gazeuse. 34

5 2.1 Répartition isotopique On parle d isotopes quand un ensemble d atome appartient au même élément chimique. Ils se manifestent par le même nombre de protons et ne diffèrent que par le nombre de neutrons. Depuis que le spectromètre de masse est mis au point plusieurs isotopes ont été découverts. La présence isotopique ainsi que leur abondance relative a trouvé plus que jamais des travaux de confirmation une fois qu Aston a perfectionné le spectromètre de masse en Plusieurs corps simples ou éléments ont été découverts dans la nature, en tant que mélange d isotopes. On y trouve des isotopes stables et des isotopes radioactifs. On connaît près de 2000 noyaux d atomes. Seulement, 279 sont stables. L abondance relative est constante dans la nature pour chaque isotope notée par x i. Elle représente la fraction isotopique dans l élément naturel. L oxygène, dans la nature, se trouve sous forme de 16 O avec 96,76%, 17 O avec 0,04% et 18 O avec 0,2% de présence. D autres éléments ne connaissent pas encore d isotopes, l aluminium et le bérilium à titre d exemple. Tandisque d autres peuvent avoir un nombre important (cas de l iode) I I I I I I I Figure 20 : structure atomique des isotopes de carbone 2.2 Masse molaire moyenne d un élément Les réactions chimiques ne font pas de différence entre isotopes. Le recours à la valeurs moyenne de leurs masses molaires, dite masse molaire de l élément est utile pour le calcul du bilan matière. Le magnésium se trouve à l état naturel sous forme de 24 Mg, 25 Mg, 26 Mg avec des pourcentages de 78,60 ; 10,11 et 11,29 respectivement. La masse molaire est calculée sur la base de la fraction isotopique dans la nature (x i ) ou de leur abondance Xi. M = M i x i (xi =Xi/100) 35

6 Mg = [23,985 78,6 + 24, , , ,29 ] / 100 = 24,31166 Mg = 24,31166 la masse moyenne de Mg 3- ENERGIE DE LIAISON ET STABILITE DES NOYAUX 3.1 L énergie de cohésion Elle est appelée encore énergie de liaison des nucléons se manifeste au moment où on désire déstabiliser le noyau. Il faut au moins une quantité d énergie équivalente à celle qui s oppose aux forces fortes qui assurent la cohésion du noyau. Lors de la formation des noyaux à partir des noyaux plus légers ou à partir des nucléons une partie de la masse est transformée en énergie. Einstein propose la relation qui donne l équivalence masse-energie. Dans le cas de la formation du noyau le processus s effectue avec une perte de masse symbolisée par m. L énergie qui en correspond est E= mc 2 La reconstruire du noyau d hélium à partir de ses nucléons d après le schéma donné par la figure 22, présente une différence de masse entre la masse calculée à partir des particules élémentaires et la masse du noyau proprement dite. P p + n n 2p 2n 2p + 2n 4 2 He Figure 22 : Constitution du noyau à partir des nucléons m(2p+2n) = 2.1, ,0086 = 4,0322 u m(he) = 4,00150 u m = m(he) - m(2p+2n) = 4, ,0322 = - 0,0307 u Le signe (-) indique que la formation du noyau de He s effectue avec perte de masse. Cette différence de masse, dite défaut de masse, est équivalente à l énergie nucléaire exprimée par la relation d Einstein. Souvent, elle est considérée comme l énergie de liaison des nucléons ou l énergie de cohésion du noyau, égales en valeur absolue. E = mc 2 E = Ι mι c 2 E = 0, , ( ) 2 E = 4, joule En calorie, cette énergie s évalue à 36

7 1cal. 4,18 J X 4, J E = 1, cal. Quand à la formation d une mole d hélium, l énergie succeptible de se dégager serait E = N.E E = 6, cal = 6, Kcal En MeV, 1 MeV 1, J x 4, J E = 28,62 MeV Comparée à l énergie libérée par une réaction de combustion du charbon par exemple, la quantité de combustible qui substituerait la formation de 4 g de He par fusion serait : 94 Kcal 1 mole de charbon 6, Kcal x x = ,59 moles m = ,59 moles x 12g.mol -1 m = g m = 84,25 tonnes L énergie recueillie par la formation de 4g de charbon remplacerait la combustion de 84 tonnes de charbon. L intérêt énergique donné par le noyau qui a passionné un moment donné l humanité. L exploitation de l atome à des fins pacifique et militaire est devenu une priorité des civilisations et une course aux différentes technologies au cours du 20 é siècle. En est-il le bon choix? Les problèmes posés par les centrales nucléaires en matière de contamination et de pollution et l effet de la destruction massive provoquée par l armement nucléaire ont laissé l élite scientifique revoir ce point de vue. L énergie a pour unité le erg, le joule et la calorie, l électron-volt et le méga-électron-volt. 1 joule 10 7 erg 1 cal 4,18 joule 1eV 1, joule 1 MeV 10 6 ev L équivalent énergétique à une masse aussi petite qu une unité de masse atomique («uma» ou «u» en abrégé) 1 u = 1/ N = 1, g Si on assimile le défaut de masse à une masse équivalente à celle de l u, l énergie équivalente calculée selon la relation d Einstein est ; 37

8 E = 1, ( ) 2 = 14, joule 1 MeV 1, joule x 14, joule 1 u 933 MeV 3.2 Stabilité des noyaux Si la formation d une mole d He s effectue avec production d énergie équivalente à 28,62 MeV, sa dissociation se fait donc avec consommation d énergie. Cette dernière est dite énergie de liaison des nucléons ou énergie de cohésion du noyau. Cette énergie est le résultat de l intervention de certains facteurs. La conséquence est évidente cependant les causes sont diverses et non unanimes. L explication est loin d être unique et claire. Les chercheurs présentent chacun à son tour une théorie qu elle lui semble convaincante. Selon l échange de pions : Yukawa en 1935 proposa que la cohésion du noyau est une affaire d échange de pions ou mésons. Ces particules agissent et assurent la liaison à de très courtes distances (< à m). Le neutron libère un pion neutre ou un pion négatif. Quand au proton il cède un pion positif selon les schémas suivants : n n + π 0 n p + π - p n + π + Ē MeV Fe Courbe d Aston 8,8 fission fusion Selon l énergie de liaison moyenne : Aston trouva une relation entre la stabilité et l énergie de liaison moyenne Ē. Plus Ē est élevée plus le noyau s avère stable. La raison pour laquelle la majorité des noyaux stables sont de taille moyenne (poids atomique moyen). La figure A présente une courbe dont la stabilité maximale tourne autour du noyau du fer Figure23 : Courbe de stabilité des noyaux avec 8,8 MeV/nucléon. La raison pour laquelle les éléments de masse atomique moyenne sont largement répartis dans la nature tel que l oxygène, l azote, le calcium, le magnésium, le néon le silicium ( 16 O, 21 Ne, 28 Si, 56 Fe ). Ce qui explique d ailleurs la forte proportion de ces éléments dans la nature. Stabilité en fonction du nombre de protons et du neutron : l étude a montré que les noyaux dont les nombres de nucléons rapprochés sont les plus stables. Pour un rapport 38

9 N/Z égal à 1 les noyaux sont stables et pour un rapport compris entre 1 et 1,5 les noyaux sont peu stables et enfin les noyaux dont le rapport dépasse 1,5 se trouvent instables. Une formulation analogue tient compte uniquement du nombre de charge, Z. Pour une valeur de Z comprise entre 1 et 20 les noyaux sont stables. Peu stables sont ceux dont Z est compris entre 20 et 83 et instables quand le nombre de charge est supérieur ou égal à 83. Dans ce cas ces éléments sont radioactifs suite à l excès des neutrons qui les rend très instables. Il est montré par ailleurs que la stabilité du noyau est liée à la parité de Z et N. Une étude statistique a donné 166 nucléides stables avec N et Z tous les deux pairs. 57 nucléides ont été trouvés stables ayant Z pair et N impair et 53 nucléides stables avec Z impair et N pair. Seulement 4 nucléides sont stables avec N et Z impairs. En fin une dernière étude n ayant aucune logique, lie la stabilité aux nombres 8, 20, 50, 82 et 126 dits nombres magiques. Le nucléide est stable si au moins un des nucléons coïncide avec un de ces nombres (tableau 2). N 20 Figure 24 : courbe de stabilité N = f(z) N=Z 20 Z Elément Isotope majoritaire Z N 8O 19 K 40Zr 17 O K Zr Pb Tableau 2: nombres magiques 208 Pb EXERCICES CORRIGES 39

10 3-1. 1) Indiquer le nombre de protons, de neutrons et d'électrons qui participent à la composition des structures suivantes : 8 18 O, 8 18 O 2-, Cl -, Fe 2+, Ca, Ca 2+, S 2-, Ni, Fe. 2) Désigner celles qui présentent des isotopes ou des isobares. Qu appelle t-on les nucléides qui possèdent le même nombre de neutrons? 3-2. Deux isotopes constituent l'élément brome: 79 Br (50,54% et 78,9183 g. mol -1 ) et 81 Br (49,46% et 80,9163 g. mol -1 ). Déterminer sa masse molaire 3-3. L antimoine présente deux isotopes dans la nature 121 Sb et 123 Sb. Sachant les masses atomiques des isotopes et la masse atomique de l élément calculer la répartition isotopique dans la nature. On donne : 121 Sb : 120,9038u 123 Sb : 122,9042u Sb : 121,7600u 3-4. L'énergie libérée lors de la formation du noyau à partir des nucléons séparés au repos est dite énergie de liaison. L'énergie de liaison par nucléon est voisine de 8 MeV pour la majorité des nucléides. Le fer en a 8,8 MeV. 1) Vérifier par vous-même cette valeur et comparer la à celle de l'uranium 235.sans faire d approximation. 2) Faites une étude comparative de stabilité des 2 noyaux Fe (Z=26 ; masse du noyau de fer naturel 55,845 u) U (Z=92; masse du noyau d'uranium 235, u) masse du proton: 1, u; du neutron:1, u; de l'électron:0, u ) Donner la composition des noyaux de l'iode 131 et de l'iode 123 (Z=53). 2) L'iode 123 est produit par réaction nucléaire entre des deutons 1 2 D de haute énergie et du tellure 122 Te. Ecrire l'équation correspondant à la réaction nucléaire. - Préciser les lois de conservation utilisées et donner la nature de la particule qui accompagne la formation de l'iode ) Quelle doit être la caractéristique commune des deux isotopes de l'iode pour qu'ils puisent être utilisés comme marqueurs? 4) Calculer l'énergie de liaisons par nucléons pour chacun des deux isotopes. Comparer les valeurs trouvées à la courbe d'aston et conclure. 40

Transformations nucléaires

Transformations nucléaires I Introduction Activité p286 du livre Transformations nucléaires II Les transformations nucléaires II.a Définition La désintégration radioactive d un noyau est une transformation nucléaire particulière

Plus en détail

Équivalence masse-énergie

Équivalence masse-énergie CHPITRE 5 NOYUX, MSSE ET ÉNERGIE Équivalence masse-énergie. Équivalence masse-énergie Einstein a montré que la masse constitue une forme d énergie appelée énergie de masse. La relation entre la masse (en

Plus en détail

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie

Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Connaissances et savoir-faire exigibles : () () (3) () (5) (6) (7) (8) Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. Définir et calculer l énergie

Plus en détail

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX

Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX Chapitre n 6 MASSE ET ÉNERGIE DES NOYAUX T ale S Introduction : Une réaction nucléaire est Une réaction nucléaire provoquée est L'unité de masse atomique est une unité permettant de manipuler aisément

Plus en détail

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE CP7 MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE 1 ) Relation d'équivalence entre la masse et l'énergie -énergie de liaison 2 ) Une unité d énergie mieux adaptée 3 ) application 4

Plus en détail

Chap 2 : Noyaux, masse, énergie.

Chap 2 : Noyaux, masse, énergie. Physique. Partie 2 : Transformations nucléaires. Dans le chapitre précédent, nous avons étudié les réactions nucléaires spontanées (radioactivité). Dans ce nouveau chapitre, après avoir abordé le problème

Plus en détail

Eléments de Physique Nucléaire

Eléments de Physique Nucléaire Eléments de Physique Nucléaire 1 SOMMAIRE Chapitre I : Caractéristiques générales du Noyau Chapitre II : Énergie de liaison du Noyau Chapitre III : Transformations radioactives Chapitre IV : Réactions

Plus en détail

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION

DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Physique Chapitre 4 Masse, énergie, et transformations nucléaires DM 10 : La fusion nucléaire, l énergie de l avenir? CORRECTION Date :. Le 28 juin 2005, le site de Cadarache (dans les bouches du Rhône)

Plus en détail

C - LES REACTIONS NUCLEAIRES

C - LES REACTIONS NUCLEAIRES C - LES RECTIONS NUCLEIRES Toute réaction nucléaire met en jeu la transformation spontanée ou provoquée de noyaux atomiques. C - I EQUIVLENCE MSSE ENERGIE I - 1 MISE EN EVIDENCE Les ondes électromagnétiques

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 6. JALLU Laurent. I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 Lycée Galilée Gennevilliers L'énergie nucléaire : fusion et fission chap. 6 JALLU Laurent I. Introduction... 2 La source d énergie nucléaire... 2 II. Équivalence masse-énergie... 3 Bilan de masse de la

Plus en détail

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015 Energie Nucléaire Principes, Applications & Enjeux 6 ème - 2014/2015 Quelques constats Le belge consomme 3 fois plus d énergie que le terrien moyen; (0,56% de la consommation mondiale pour 0,17% de la

Plus en détail

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction. Elisabeth Vangioni. Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction. Elisabeth Vangioni. Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Correction Elisabeth Vangioni Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 I. La source d énergie du Soleil : calcul de son temps de vie. Question

Plus en détail

"La chimie forge la clé qui ouvre la porte aux merveilles"

La chimie forge la clé qui ouvre la porte aux merveilles "La chimie est à la biologie ce que le solfège est à la musique" "La chimie forge la clé qui ouvre la porte aux merveilles" "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" 1 " On ne fait jamais

Plus en détail

DM n o 5 TS1 2011 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir. 1 Fusion dans le Soleil

DM n o 5 TS1 2011 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir. 1 Fusion dans le Soleil DM n o 5 TS1 11 La fusion : énergie des étoiles, énergie d avenir 1 Fusion dans le Soleil 1.1 Le Soleil Les premiers scientifiques à s interroger sur l origine de l énergie du Soleil furent W. Thomson

Plus en détail

Noyaux Masse - Energie

Noyaux Masse - Energie Noyaux Masse - Energie Masse et Energie. 1. Quelle relation Einstein établit-il entre la masse et l énergie? Préciser les unités. C = 2. Compléter le tableau : 3. Défaut de masse a) Choisir un noyau dans

Plus en détail

La physique nucléaire et ses applications

La physique nucléaire et ses applications La physique nucléaire et ses applications I. Rappels et compléments sur les noyaux. Sa constitution La représentation symbolique d'un noyau est, dans laquelle : o X est le symbole du noyau et par extension

Plus en détail

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre)

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) 1. A la découverte de la radioactivité. Un noyau père radioactif est un noyau INSTABLE. Il se transforme en un noyau fils STABLE

Plus en détail

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique

Energie nucléaire. Quelques éléments de physique Energie nucléaire Quelques éléments de physique Comment produire 1 GW électrique Nucléaire (rendement 33%) Thermique (38%) Hydraulique (85%) Solaire (10%) Vent : 27t d uranium par an : 170 t de fuel par

Plus en détail

Transformations nucléaires

Transformations nucléaires Transformations nucléaires Stabilité et instabilité des noyaux : Le noyau d un atome associé à un élément est représenté par le symbole A : nombre de masse = nombre de nucléons (protons + neutrons) Z :

Plus en détail

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 DS S THÈME OBSERVER/COHÉSION DE LA MATIÈRE/ Page / NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 a) Établir la formule de Lewis du cyanure d hydrogène Configurations électroniques

Plus en détail

Nom :.. Prénom :.. Classe :.

Nom :.. Prénom :.. Classe :. ① OBJECTIFS Connaître la composition d un noyau. Définir un isotope 1- Les constituants de l atome Un atome est constitué d une partie centrale (le noyau), de charge positive, autour duquel gravitent des

Plus en détail

Nom :.. Prénom :.. Classe :.

Nom :.. Prénom :.. Classe :. ① OBJECTIFS Connaître la composition d un noyau. Définir un isotope 1- Les constituants de l atome Un atome est constitué d une partie centrale (le noyau), de charge positive, autour duquel gravitent des

Plus en détail

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation

Chapitre 6. Réactions nucléaires. 6.1 Généralités. 6.1.1 Définitions. 6.1.2 Lois de conservation Chapitre 6 Réactions nucléaires 6.1 Généralités 6.1.1 Définitions Un atome est constitué d électrons et d un noyau, lui-même constitué de nucléons (protons et neutrons). Le nombre de masse, noté, est le

Plus en détail

FUSION THERMONUCLEAIRE

FUSION THERMONUCLEAIRE FUSION THERMONUCLEAIRE Le cœur du Soleil est un plasma chaud totalement ionisé à très haute pression condition nécessaire à la réaction de fusion de l hydrogène en hélium 1 dont le bilan est : 4 1 H 4

Plus en détail

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC SVOIR Lycée français La Pérouse TS CH P6 L énergie nucléaire Exos BC - Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. - Définir et calculer l'énergie de liaison par nucléon. - Savoir

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

2.1 Vocabulaire à apprendre à maîtriser après ce chapitre

2.1 Vocabulaire à apprendre à maîtriser après ce chapitre 2.1 Vocabulaire à apprendre à maîtriser après ce chapitre L atome Atome Elément Proton Neutron Nucléons Electron Nuage Particule (subatomique) Symbole (complet) Charge électrique relative Tableau périodique

Plus en détail

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique

Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Atelier : L énergie nucléaire en Astrophysique Elisabeth Vangioni Institut d Astrophysique de Paris Fleurance, 8 Août 2005 Une calculatrice, une règle et du papier quadrillé sont nécessaires au bon fonctionnement

Plus en détail

1. Introduction. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille:

1. Introduction. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille: 1. Introduction échelle macroscopique échelle moléculaire La chimie est la science des propriétés et des transformations de la matière. Quelle est la structure de la matière? L idée est vieille: Demokrit

Plus en détail

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission

Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1re B et C 11 Réactions nucléaires, radioactivité et fission 129 Chapitre 11: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1. Définitions a) Nucléides (= noyaux atomiques) Les nucléides renferment les

Plus en détail

3 Charges électriques

3 Charges électriques 3 Charges électriques 3.1 Electrisation par frottement Expérience : Frottons un bâton d ébonite avec un morceau de peau de chat. Approchonsle de petits bouts de papier. On observe que les bouts de papier

Plus en détail

première S 1S7 Géothermie

première S 1S7 Géothermie FICHE 1 Fiche à destination des enseignants Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus du programme de première S Radioactivité naturelle et artificielle. Activité. Lois de conservation

Plus en détail

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire

A. Énergie nucléaire 1. Fission nucléaire 2. Fusion nucléaire 3. La centrale nucléaire Énergie Table des A. Énergie 1. 2. 3. La centrale Énergie Table des Pour ce chapitre du cours il vous faut à peu près 90 minutes. A la fin de ce chapitre, vous pouvez : -distinguer entre fission et fusion.

Plus en détail

Masse et énergie. Réactions nucléaires

Masse et énergie. Réactions nucléaires PROF: Mr BECHA Adel ( prof principal) 4 eme Sciences exp, maths et technique Matière : Sciences physiques www.physique.ht.cx Masse et énergie. Réactions nucléaires I. Equivalence masse énergie 1. Relation

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail

Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale"

Stage : Développer les compétences de la 5ème à la Terminale Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale" Session 2014-2015 Documents produits pendant le stage, les 06 et 07 novembre 2014 à FLERS Adapté par Christian AYMA et Vanessa YEQUEL d après

Plus en détail

Chap8 Noyaux, masse, énergie

Chap8 Noyaux, masse, énergie Chap8 Noyaux, masse, énergie I. Equivalence masse-énergie. 1. Défaut de masse. Les physiciens ont constatée que la masse d un noyau était moins élevée que la masse de ces constituants, ce qui contredit

Plus en détail

Comprendre le noyau. Pourquoi étudier les noyaux atomiques?

Comprendre le noyau. Pourquoi étudier les noyaux atomiques? Comprendre le noyau Pourquoi étudier les noyaux atomiques? La raison qui tue parce que les atomes représentent 99% de la matière visible de l Univers et. on ne comprend pas tout (ou presque rien)! et les

Plus en détail

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008 EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE Date : mai 2008 Durée : 3 heures Matériel mis à disposition

Plus en détail

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 I. L ATOME NOTIONS EÉLEÉMENTAIRES DE CIMIE Les atomes sont des «petits grains de matière» qui constituent la matière. L atome est un système complexe que l on

Plus en détail

Chap cours. L énergie nucléaire

Chap cours. L énergie nucléaire Chap. 2.3 - cours L énergie nucléaire Rappels : Vallée de stabilité des éléments Tous les noyaux ne sont pas stables. Certains se désintègrent, au bout d un temps plus ou moins long, en émettant des rayonnements

Plus en détail

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée EXERCICE I : PRINCIPE D UNE MINUTERIE (5,5 points) A. ÉTUDE THÉORIQUE D'UN DIPÔLE RC SOUMIS À UN ÉCHELON DE TENSION.

Plus en détail

EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES

EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES Questionnaire EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES SCP 4010-2 LE NUCLÉAIRE, DE L'ÉNERGIE DANS LA MATIÈRE /263 FORME C Version corrigée: Équipe sciences LeMoyne d'iberville, septembre 2006. QUESTION 1 (5 pts) 1. La

Plus en détail

Chapitre 2 : Le modèle de l atome

Chapitre 2 : Le modèle de l atome Chapitre 2 : Le modèle de l atome 1. Historique Définition : Un modèle est une représentation théorique d'une réalité restreinte de la nature qui n'est pas accessible par les sens. Il a pour utilité de

Plus en détail

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA 3-1 : Physique Chapitre 8 : Le noyau et les réactions nucléaires Professeur Eva PEBAY-PEYROULA Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Finalité du chapitre

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa - Suite énoncé des exos du Chapitre 4 : Noyaux-masse-énergie Données générales : : =, : =, =,.. ; =.. =,. exercice : (exercice

Plus en détail

5 >L énergie nucléaire: fusion et fission

5 >L énergie nucléaire: fusion et fission LA COLLECTION > 1 > L atome 2 > La radioactivité 3 > L homme et les rayonnements 4 > L énergie 6 > Le fonctionnement d un réacteur nucléaire 7 > Le cycle du combustible nucléaire 8 > La microélectronique

Plus en détail

8/10/10. Les réactions nucléaires

8/10/10. Les réactions nucléaires Les réactions nucléaires En 1900, à Montréal, Rutherford observa un effet curieux, lors de mesures de l'intensité du rayonnement d'une source de thorium [...]. L'intensité n'était pas la même selon que

Plus en détail

I- REACTION NUCLEAIRE SPONTANEES

I- REACTION NUCLEAIRE SPONTANEES PARTIE 2 COMPRENDRE LOI ET MODELE- COHESION ET TRANSFORMATION DE LA MATIERE- Chapitre 8 : la radioactivité p1/6 CHAPITRE 8 : RADIOACTIVITE et REACTIONS NUCLEAIRES I- REACTION NUCLEAIRE SPONTANEES 1- Rappels

Plus en détail

Pr N BEN RAIS AOUAD Chef de service de médecine nucléaire

Pr N BEN RAIS AOUAD Chef de service de médecine nucléaire BIOPHYSIQUE I Pr N BEN RAIS AOUAD Chef de service de médecine nucléaire Centre hospitalier IBN SINA Directeur de l équipe de recherche en oncologie nucléaire Pr N BEN RAIS AOUAD 1 LES RADIOELEMENTS I -Structure

Plus en détail

2- Ces deux noyaux sont dits isotopes. Justifier cette affirmation en définissant le mot isotopes.

2- Ces deux noyaux sont dits isotopes. Justifier cette affirmation en définissant le mot isotopes. Lycée Maknassy Alibi.A. 2013/2014-4 éme Sc Exp - Sc.physiques EXERCICE N 1: Dans la nature le carbone 14 existe sous forme de deux noyaux isotopes 12 6C et 14 6C. Dans la haute atmosphère un neutron formé

Plus en détail

DS n o 4 TS Du Big-Bang aux éléments chimiques

DS n o 4 TS Du Big-Bang aux éléments chimiques DS n o 4 TS1 211 Du Big-Bang aux éléments chimiques Tous les extraits encadrés sont tirés de «L Univers des étoiles» de L. Bottinelli et J. L. Berthier. 1. Remontons l écoulement du temps jusqu à l instant

Plus en détail

P17- REACTIONS NUCLEAIRES

P17- REACTIONS NUCLEAIRES PC A DOMICILE - 779165576 P17- REACTIONS NUCLEAIRES TRAVAUX DIRIGES TERMINALE S 1 Questions de cours 1) Définir le phénomène de la radioactivité. 2) Quelles sont les différentes catégories de particules

Plus en détail

C4: Réactions nucléaires, radioactivité et fission

C4: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1re B et C C4 Réactions nucléaires, radioactivité et fission 30 C4: Réactions nucléaires, radioactivité et fission 1. Définitions a) Nucléides (= noyaux atomiques) Les nucléides renferment les nucléons:

Plus en détail

CHAPITRE I : STRUCTURE DE L ATOME ET SES CONSTITUANTS

CHAPITRE I : STRUCTURE DE L ATOME ET SES CONSTITUANTS CHAPITRE I : STRUCTURE DE L ATOME ET SES CONSTITUANTS I.1 CONSTITUTION DE L ATOME. I.1.1 : Introduction. La matière qui nous entoure est constituée d atomes. L atome du grec atomos = indivisible, insécable

Plus en détail

Réactions nucléaires PHYSIQUE

Réactions nucléaires PHYSIQUE PHYSIQUE Réactions nucléaires I) Introduction Détection à l aide d un compteur Les interactions au niveau de l atome ne sont plus suffisantes pour assurer la cohésion du noyau, il se désintègre. Un compteur

Plus en détail

Principes généraux de la biochimie

Principes généraux de la biochimie Principes généraux de la biochimie «La biochimie a pour but de décrire, expliquer et exploiter les structures et le comportement des molécules biologiques en se servant de la chimie, de la physique et

Plus en détail

Chapitre 1 : Des atomes aux ions

Chapitre 1 : Des atomes aux ions 2 nde Thème Santé Chapitre 1 : Des atomes aux ions Chapitre 1 On sait depuis le collège que la matière est constituée de molécules, elles mêmes constituées d'un assemblage d'atomes. Déterminons la composition

Plus en détail

Nom :.. Prénom :.. Classe :. Connaître la composition d un atome. OBJECTIFS Calculer la masse d un atome à partir de ses nucléons. Définir un isotope

Nom :.. Prénom :.. Classe :. Connaître la composition d un atome. OBJECTIFS Calculer la masse d un atome à partir de ses nucléons. Définir un isotope Nom :.. Prénom :.. Classe :. Activité ⑨ Connaître la composition d un atome. OBJECTIFS Calculer la masse d un atome à partir de ses nucléons. Définir un isotope 1- Les constituants de l atome Un atome

Plus en détail

Chap. 5 : Noyaux, masse et énergie Exercices

Chap. 5 : Noyaux, masse et énergie Exercices Terminale S Physique Chapitre 5 : Noyaux, masse et énergie Page 1 sur 7 Chap. 5 : Noyaux, masse et énergie Exercices Exercice n 2 p122 1. Les unités de masse sont : le kilogramme (kg), l unité de masse

Plus en détail

Mathématiques (10 points)

Mathématiques (10 points) Mathématiques (10 points) Pour le chauffage de son appartement, M Geffroy souhaite s équiper de radiateurs électriques muraux. Toutes les caractéristiques des radiateurs adaptés à une hauteur sous plafond

Plus en détail

Chapitre 8 : la radioactivité et les transformations nucléaires

Chapitre 8 : la radioactivité et les transformations nucléaires Chapitre 8 : la radioactivité et les transformations nucléaires I Stabilité et instabilité des noyaux Rappels sur le noyau : nombre de nucléons : nombre de masse : nombre de protons : numéro atomique ou

Plus en détail

TD : Radioactivité et réactions nucléaires

TD : Radioactivité et réactions nucléaires Première S Thème : Observer _ chap.2 TD : Radioactivité et réactions nucléaires Exercice 1 : Equations de désintégrations 28 1. 13Al 28 1Si 91 2Mo 91 1Nb 238 92U 17 6Pd 218 8Po 26 83Bi 23 9Th 17 Ag 7 21

Plus en détail

Corrigé TP-1B : Les constituants de l'atome

Corrigé TP-1B : Les constituants de l'atome 2 nde Thème : Santé Corrigé TP-1B : Les constituants de l'atome Chapitre 1 TP-1B Objectifs : Connaître le symbole chimique de quelques atomes Déterminer la composition du noyau d'un atome et sa notation

Plus en détail

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Nature de l activité : Réaliser 3 types de productions écrites (réécriture de notes, production d une synthèse de documents, production d une argumentation)

Plus en détail

Chapitre 04 L atome. I- Existence des atomes. III- L élément chimique. 1)- Les isotopes. 2)- Les ions. 3)- L élément chimique.

Chapitre 04 L atome. I- Existence des atomes. III- L élément chimique. 1)- Les isotopes. 2)- Les ions. 3)- L élément chimique. Chapitre 04 L atome I- Existence des atomes. III- L élément chimique. 1)- Les isotopes. 2)- Les ions. 3)- L élément chimique. II- Structure de l atome. 1)- Structure. 2)- Les électrons. 3)- Grandeurs caractéristiques

Plus en détail

Du kev au GeV : La température à l assaut de la matière. E. Suraud, Univ. P. Sabatier, Toulouse

Du kev au GeV : La température à l assaut de la matière. E. Suraud, Univ. P. Sabatier, Toulouse Du kev au GeV : La température à l assaut de la matière E. Suraud, Univ. P. Sabatier, Toulouse La température, source de «désordre» ou source «d ordre»? Plan Température source de «désordre» Température

Plus en détail

BIOPHYSIQUE / RADIOACTIVITE

BIOPHYSIQUE / RADIOACTIVITE BIOPHYSIQUE / RDIOCTIVITE Connaissances essentielles du cours Découverte par Becquerel en 898 Résulte de la désintégration de noyaux instables avec émission de particules et d énergie Le noyau. Un noyau

Plus en détail

En quelques lignes, répondre succinctement aux deux questions de l introduction

En quelques lignes, répondre succinctement aux deux questions de l introduction ACTIVITÉ 1 En quelques lignes, répondre succinctement aux deux questions de l introduction ACTIVITÉ 1 Comme l indiquent les étiquettes, plusieurs produits de consommation courante contiennent des ions.

Plus en détail

Electricité. Chapitre 1: Champ électrique

Electricité. Chapitre 1: Champ électrique 2 e BC 1 Champ électrique 1 Electricité L interaction électromagnétique a été évoqué dans la partie «Interactions fondamentales» en énonçant la loi de Coulomb, et en analysant des phénomènes macroscopiques

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE TABLE DES MATIERES

AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE TABLE DES MATIERES Collège Voltaire, 2014-2015 AIDE-MÉMOIRE LA THERMOCHIMIE http://dcpe.net/poii/sites/default/files/cours%20et%20ex/cours-ch2-thermo.pdf TABLE DES MATIERES 3.A. Introduction...2 3.B. Chaleur...3 3.C. Variation

Plus en détail

TS Bombe H Exercice résolu

TS Bombe H Exercice résolu P a g e TS Exercice résolu Énoncé Les recherches sur l'énergie nucléaire se développèrent considérablement au moment de la deuxième guerre mondiale. Plusieurs physiciens travaillèrent sur des projets d'armes

Plus en détail

Méthodes géophysiques et géochimiques

Méthodes géophysiques et géochimiques Méthodes géophysiques et géochimiques 1.3. TD Introduction Il y a 4.567 milliards d années (Ga), au moment où le nuage de gaz et de poussière qui va constituer le système solaire s effondre sur lui même,

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES. Les tables et calculatrices réglementaires sont autorisées.

SCIENCES PHYSIQUES. Les tables et calculatrices réglementaires sont autorisées. UNIVERSITÉ CHEIKH NT DIOP DE DKR /5 6 G 8 Durée : heures OFFICE DU BCCLURET Séries : S-S3 Coef. 8 Téléfax () 8 65 8 - Tél. : 8 95 9-8 65 8 Epreuve du er groupe SCIENCES PHYSIQUES Les tables et calculatrices

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

Transformation nucléaire : exercices

Transformation nucléaire : exercices Décroissance radioactive Transformation nucléaire : exercices Exercices 1 : QCM 1 À composition donnée, l activité d un échantillon est (a) indépendante de (b) proportionnelle à sa masse 2 Deux échantillons

Plus en détail

Chapitre 3 De l atome à l élément chimique

Chapitre 3 De l atome à l élément chimique Chapitre 3 : De l atome à l élément chimique La matière est constituée à partir d atomes. Certains atomes peuvent former des ions monoatomiques. Les atomes et les ions monoatomiques correspondants peuvent

Plus en détail

HYPOTHESE ATOMIQUE 1

HYPOTHESE ATOMIQUE 1 1 HYPOTHESE ATOMIQUE Elément, composés et mélanges La plupart des substances que l on rencontre dans la nature sont des mélanges, dans lesquels les divers composants sont rassemblés sans qu ils soient

Plus en détail

Complément - Chapitre 1 Notions fondamentales

Complément - Chapitre 1 Notions fondamentales Complément - Chapitre 1 Notions fondamentales Configurations électroniques 1.a Cases quantiques La configuration électronique des atomes consiste en la répartition des électrons au sein des différentes

Plus en détail

PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES

PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES (1) Chapitre 4 : Radioactivité, décroissance radioactive Pré requis : La structure de l atome et de son noyau vue en nde et en 1 ère S (composition, ordre de grandeur

Plus en détail

ATOME = NOYAU + NUAGE ÉLECTRONIQUE

ATOME = NOYAU + NUAGE ÉLECTRONIQUE 4. Physique nucléaire a) Introduction et définitions! caractéristiques de l atome!10-10 m!10-15 m ATOME = NOYAU + NUAGE ÉLECTRONIQUE A nucléons Avec : Z protons N neutrons Z électrons Z : nombre de charge

Plus en détail

COMPOSITION DE PHYSIQUE. Quelques aspects de la fusion contrôlée par confinement magnétique

COMPOSITION DE PHYSIQUE. Quelques aspects de la fusion contrôlée par confinement magnétique ÉCOLE POLYTECHNIQUE FILIÈRE MP CONCOURS D ADMISSION 2007 COMPOSITION DE PHYSIQUE (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices est autorisée pour cette épreuve. Quelques aspects de la fusion contrôlée

Plus en détail

Quantités de matière. Quantités de matière. Équilibres et réactivité MOOC-TitleI. Chapitre 1 Quantités chimiques

Quantités de matière. Quantités de matière. Équilibres et réactivité MOOC-TitleI. Chapitre 1 Quantités chimiques Quantités de matière Équilibres et réactivité I Chapitre 1 Quantités chimiques Quantités de matière Équilibres et réactivité MOOC-TitleI Quantités de matière Quantité physique masse m [kg] Quantité chimique

Plus en détail

RADIOACTIVITE. Exercice : la scintigraphie du myocarde

RADIOACTIVITE. Exercice : la scintigraphie du myocarde RADIOACTIVITE Exercice : la scintigraphie du myocarde Pour réaliser des scintigraphies du myocarde pour l évaluation de la perfusion myocardique, on peut utiliser une solution isotonique stérile de chlorure

Plus en détail

À partir du document : La décroissance radioactive, une maladie génétique des atomes

À partir du document : La décroissance radioactive, une maladie génétique des atomes Chapitre II RADIOACTIVITE & REACTIONS NUCLEAIRES NOTIONS ET CONTENUS Cohésion du noyau, stabilité. Radioactivité naturelle et artificielle. Activité. Réactions de fission et de fusion. Lois de conservation

Plus en détail

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules I. La liaison covalente 1) Formation d une liaison covalente Les molécules sont des assemblages d atomes liés par des liaisons chimiques résultant d interactions

Plus en détail

X où X est le symbole chimique de l élément en question.

X où X est le symbole chimique de l élément en question. Chapitre 1 1. Structure de la matière 1.1. Le noyau atomique Que sont les isotopes? Un atome est constitué d un noyau et d un cortège électronique, le noyau électronique étant lui-même composé de nucléons

Plus en détail

Cours de structure de la matière. Introduction a la structure de la matiere. CHAPITRE II : Radioactivité et reactions nucleaires

Cours de structure de la matière. Introduction a la structure de la matiere. CHAPITRE II : Radioactivité et reactions nucleaires Cours de structure de la matière Programme Le cours de structure de la matière est composé de 5 chapitres qui sont : CHAPITRE I : Introduction a la structure de la matiere CHAPITRE II : Radioactivité et

Plus en détail

Lycée Jean d Alembert Jeudi 21 juin BAC BLANC n 1. Jeudi 21 juin 2012 PHYSIQUE - CHIMIE SÉRIE S. Durée de l'épreuve : 3 h 30 Coefficient : 6

Lycée Jean d Alembert Jeudi 21 juin BAC BLANC n 1. Jeudi 21 juin 2012 PHYSIQUE - CHIMIE SÉRIE S. Durée de l'épreuve : 3 h 30 Coefficient : 6 BAC BLANC n 1 Jeudi 21 juin 2012 PHYSIQUE - CHIMIE SÉRIE S Durée de l'épreuve : 3 h 30 Coefficient : 6 L usage de la calculatrice EST autorisé LES TÉLÉPHONES PORTABLES SONT INTERDIS Ce sujet comporte trois

Plus en détail

Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011

Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011 Les Énergies «Renouvelables» 6juillet2011 Introduction Comme son nom l indique, une énergie renouvelable est une énergie utilisant des élèments naturels, renouvelés plus rapidement qu ils ne sont consommés.

Plus en détail

CH3: LES CONSTITUANTS DE L'ATOME( ( livre ch3 p36-49 )

CH3: LES CONSTITUANTS DE L'ATOME( ( livre ch3 p36-49 ) CH3: LES CONSTITUANTS DE L'ATOME( ( livre ch3 p36-49 ) Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire automatiquement sur le cahier de brouillon pendant toute l année.

Plus en détail

1S3- DEVOIR DE SCIENCES PHYSIQUES N 5

1S3- DEVOIR DE SCIENCES PHYSIQUES N 5 S3- DEVOIR DE SCIENCES PHYSIQUES N 5 HEURE. QCM ET QUESTION DE COURS : (2,5 POINTS) Autoévaluation Répondre directement sur l'annexe. Il peut y avoir une, plusieurs ou aucune réponse juste dans le QCM.

Plus en détail

CHAP VII : PHYSIQUE NUCLEAIRE

CHAP VII : PHYSIQUE NUCLEAIRE 1 CHAP VII : PHYSIQUE NUCLEAIRE I- INTRODUCTION ET RAPPEL 2 1) Le noyau 2 2) L'unité de masse atomique: uma 3 II- LE DÉFAUT DE MASSE 3 III- L ÉNERGIE DE LIAISON 3 1) L énergie de liaison par nucléon 4

Plus en détail

Sirius a une masse de 2,19 M A et une luminosité de 26,2 L A. Quelle est la durée de vie de cette étoile?

Sirius a une masse de 2,19 M A et une luminosité de 26,2 L A. Quelle est la durée de vie de cette étoile? Sirius a une masse de,19 M A et une luminosité de 6, L A. Quelle est la durée de vie de cette étoile? astropixels.com/stars/sirius-01.html Apprenez comment résoudre ce problème dans ce chapitre. Avec la

Plus en détail

La Physique Nucléaire. La Φν

La Physique Nucléaire. La Φν La Physique Nucléaire La Φν Sophie Péru Qu est ce que le noyau de l atome? Découverte du noyau Les premiers modèles classiques? Le noyau : particule élémentaire ou système complexe? Les caractéristiques

Plus en détail

Thème : Réactions nucléaires Fiche 4 : Énergie du noyau

Thème : Réactions nucléaires Fiche 4 : Énergie du noyau Thème : Réactions nucléaires Fiche 4 : Énergie du noyau Exercice n 1 1 C est une réaction de fusion car le noyau formé est plus lourd que les noyaux de départ. 2 L énergie libérée par la réaction est définie

Plus en détail

CH 2: ATOMES ET IONS

CH 2: ATOMES ET IONS Objectifs: CH 2: ATOMES ET IONS Exercices: 7,8,0,,3,5,6,9 et 2 p27-29 ED et FM p8-2et 25-26 Noter sur le cahier de texte pour la séance prochaine Documents et tableau à compléter. Ex: 7,8,0,,3,5,6,9 et

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

Terminale S Contrôle n 3 de sciences physiques 20/11/2008. EXERCICE n 1 : «Du Big Bang aux éléments chimiques» ( 12 pts)

Terminale S Contrôle n 3 de sciences physiques 20/11/2008. EXERCICE n 1 : «Du Big Bang aux éléments chimiques» ( 12 pts) Terminale S Contrôle n 3 de sciences physiques 0/11/008 EXERCICE n 1 : «Du Big Bang aux éléments chimiques» ( 1 pts) calculatrice autorisée Tous les extraits encadrés sont tirés de «L Univers des étoiles»

Plus en détail