PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE"

Transcription

1 PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée Centre de formation générale des adultes 1

2 L école et son milieu Tous les services d enseignement offerts à plus de 2000 adultes; Clientèle répartie dans trois pavillons; 14 antennes dispersées dans les municipalités environnantes; 82 personnes qualifiées, dont 54 enseignants; Apprentissage individualisé; Entrées continues et sorties variables; Horaire adapté aux besoins des adultes; Partenariat avec le Centre local d emploi et différents organismes communautaires locaux; Groupes persévérance et réussite. Forces L approche personnalisée; La reconnaissance de l élève; Le réseautage interne; L accompagnement du personnel; La diversité de nos approches novatrices; La mobilisation et l engagement de tous les intervenants. 2

3 Défis Faire la promotion des métiers semi spécialisés; Encourager l assiduité des élèves; Combattre les difficultés en français écrit; Favoriser le développement de saines habitudes de vie; Faire progresser l élève plus rapidement. 3

4 Plan de réussite Orientation 1 : La réussite de l adulte en français. Objectif 1 : Augmenter de 2 % le taux de réussite des élèves inscrits à l épreuve d écriture Française FRA lors de la première tentative, passant de 73 % à 75 %, d ici juin Moyen 1 : «Savoir écrire pas à pas». Étapes de mise en œuvre : Le suivi individuel à l aide de la Grille des essentiels. Moyen 2 : «Écrire pour s enrichir» Étapes de mise en œuvre : Clinique d écriture; La dictée du mois. 4

5 Évaluation du premier objectif Étapes de la mise en œuvre du moyen 1 : Le suivi individuel à l aide de la Grille des essentiels : Cette grille réalisée par une équipe d enseignants de français n est pas utilisée de la même façon pour tous. Certains l utilisent avec l élève, d autres l utilisent comme aide mémoire grammatical. Certains n y inscrivent que des cotes, d autres la commentent abondamment. En rencontre de français, les enseignants se sont prononcés sur le maintien de la grille, mais elle ne sera plus dans les étapes de la mise en œuvre. En fait, les enseignants utilisent la grille pour alimenter le suivi individuel de leurs élèves. Étapes de la mise en œuvre du moyen 2 Cliniques d écriture : Cette année encore, divers ateliers ont été offerts aux élèves. En moyenne,2 activités ponctuelles par semaine ont été réalisées par l ensemble des enseignants de français. Le nombre d élèves moyen à participer aux cliniques se situe aux alentours de 12 élèves par atelier. De plus, depuis l an dernier, nous avons instauré la dictée de vocabulaire et de conjugaison. Une compétition amicale entre groupes a vu le jour. La liste des mots de vocabulaire et un verbe conjugué à divers temps sont inscrits au tableau pendant une semaine et à la fin de la semaine les mots sont donnés en dictée de même que la conjugaison du verbe. La dictée du mois : Cette année, nous avons donné des dictées composées de 3 à 4 phrases utilisant le vocabulaire à l étude, la conjugaison des verbes et les difficultés récurrentes. Un cahier de phrases types a été réalisé et chaque enseignant choisit les phrases qu il désire. De plus, la correction se fait immédiatement après, et en groupe, ce qui est plus significatif pour l élève. Huit dictées ont été données, de septembre à mai. Selon les groupes, l enseignant de mathématiques participe à la dictée ou la donne. Les enseignants de mathématiques qui participent à la dictée adorent cela. Ils lancent des défis aux élèves et comprennent ce que les élèves vivent. Ils deviennent eux aussi des élèves Les enseignants choisissent le moment de la dictée où le taux de présence est le plus élevé. Atteinte de l objectif : De septembre 2013 à mai 2014, 48 élèves sur un total de 55 élèves à temps plein soit un taux de 87 % ont réussi l épreuve de français FRA lors de la 1 re tentative. 5

6 Plan de réussite Orientation 2 : La diplomation de l adulte au regard de ses capacités. Objectif 1 : Augmenter de 2 (passant de 3 à 5) la quantité de certificats ministériels remis aux adultes inscrits au service d intégration socioprofessionnelle (ISP), volet formation à un métier semi spécialisé, provenant de la formation générale de base d ici juin Moyen : promouvoir les métiers semi spécialisés. Étapes de mise en œuvre : Démarche de choix professionnel; Plan d action personnalisé. 6

7 Évaluation du deuxième objectif Étapes de la mise en œuvre du moyen Démarche de choix professionnel : Si au départ, la démarche de choix professionnel devait se faire à raison de 3 heures semaines, la démarche s est bonifiée et a été augmentée de 12 heures. En effet, cette année, les activités orientantes ont pris encore plus de place à l horaire de l adulte. L accent a été mis sur l acquisition des compétences essentielles en milieu de travail. Des activités sur le sujet ont été vécues en classe à raison de 15 heures par semaine. Les élèves ont aussi formé un conseil d administration, démarré et opéré une cantine au Pavillon de formation en employabilité. Le projet a d ailleurs reçu un prix dans le cadre du Concours québécois en entrepreneuriat. Des conférences et des stages d un jour ont été réalisés. En français et en mathématiques, les situations d apprentissage ont été contextualisées au monde du travail. Plan d action personnalisé: Le plan d action personnalisé se caractérise par des rencontres individuelles avec chaque participant. Tous les adultes du groupe (21) en ont bénéficié. L objectif est de les amener à préciser un projet de formation réaliste et de les accompagner dans la mise en œuvre de leur plan d action. L enseignant responsable offre un support pour aider l adulte à s organiser au plan personnel : conciliation travail études, démarches auprès d emploi Québec ou de SEMO (Service Externe de Main D'œuvre), etc. Il assure aussi le suivi du stage sur une base hebdomadaire. Chaque participant possède un portfolio et tient un journal de bord dans lequel il consigne ses démarches, les activités réalisées, ses progrès en stage ou toute autre réflexion relative à son parcours de formation. Atteinte de l objectif : Cette année, 9 adultes ont fait des stages liés à l exercice d un métier semi spécialisé ou d un emploi non spécialisé. De ce nombre, 3 obtiendront sous peu une certification ministérielle, volet formation à un métier semi spécialisé. Les 6 autres se verront attribuer une attestation locale. Le fait d avoir augmenté le nombre d activités orientantes et d avoir peaufiné les plans d action personnalisés ont certes contribué à l atteinte de notre objectif. Constat : En , la clientèle ciblée par notre deuxième objectif a été élargie pour rejoindre la majorité de la clientèle adulte susceptible d obtenir une certification ministérielle en Cependant, ces élèves ont été aussi réticents sinon plus que la clientèle provenant de la formation de base commune, c est pourquoi tout au cours de l année, nous nous sommes penchés sur une autre de nos vulnérabilités pour identifier un nouvel objectif pour l année Cependant, à la lumière des résultats, nous croyons que nos moyens ont été plus que concluants et nous poursuivons avec le même objectif pour

8 Plan de réussite Orientation 1 : La réussite de l adulte en français. Objectif 1 : Augmenter de 5 % le taux de réussite des élèves inscrits à l épreuve d écriture de français FRA lors de la première tentative, passant de 75 % à 80 %, d ici juin Moyens : À chacun sa démarche; Écrire pas à pas. Étapes de mise en œuvre : Utilisation d un protocole d autocorrection personnalisé à l élève; Les cliniques d écriture; La dictée du mois. 8

9 Orientation 2 : La diplomation de l adulte au regard de ses capacités. Objectif 1 : Augmenter de 1 (passant de 3 à 4) la quantité de certificats ministériels remis aux adultes inscrits au service d intégration socioprofessionnelle (ISP), volet formation à un métier semi spécialisé, provenant de la formation générale de base, de juin 2014 à juin «Promouvons les métiers semi spécialisés». Étapes de mise en œuvre : Démarche de choix professionnel; Plan d action individualisé. 9

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée. 2015-2016 Centre de formation générale des adultes

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée. 2015-2016 Centre de formation générale des adultes PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2015-2016 Centre de formation générale des adultes 1 L école et son milieu Tous les services d enseignement offerts à plus de 2000 adultes; Clientèle répartie

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014-2015 École : St-Antoine L école et son milieu Desservant une population de 2003 habitants dont le revenu est de 97 902 $ par famille. Une école en

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF 2012-2017

PROJET ÉDUCATIF 2012-2017 PROJET ÉDUCATIF 2012-2017 Orientation 1 Objectif 1.1 Soutenir le développement des compétences en français, en mathématique et en anglais. Améliorer la compétence Écrire en français pour les 3 cycles.

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE. CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE LÉONARD DE VINCI, édifice CÔTE VERTU

PLAN DE RÉUSSITE. CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE LÉONARD DE VINCI, édifice CÔTE VERTU PLAN DE RÉUSSITE 2012 2013 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE LÉONARD DE VINCI, édifice CÔTE VERTU MISSION DU CENTRE Le Centre de formation professionnelle Léonard-De Vinci, édifice Côte-Vertu a pour

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

Plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative BILAN 2013-2014

Plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative BILAN 2013-2014 Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative BILAN 2013-2014 Au service de la réussite de chacun 100, rue de la Baie Gatineau

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 45

PROJET PEDAGOGIQUE 45 PROJET PEDAGOGIQUE 45 1. OBJECTIFS GÉNÉRAUX a) L enseignement spécialisé secondaire professionnel a pour objectif de donner aux élèves une formation générale, sociale et professionnelle les amenant à s

Plus en détail

École St-Julien. Projet éducatif Plan de réussite 2014-2015 Format abrégé

École St-Julien. Projet éducatif Plan de réussite 2014-2015 Format abrégé École St-Julien Projet éducatif Plan de réussite 2014-2015 Format abrégé L école et son milieu École primaire implantée dans un quartier d Alma en zone rurale. 170 élèves répartis entre 7 classes. Service

Plus en détail

Convention de gestion et de réussite éducative Formation générale des adultes 2014-2015

Convention de gestion et de réussite éducative Formation générale des adultes 2014-2015 Centre Nouvel-Horizon 3255, boul. Monseigneur-Gauthier Québec (Québec) G1E 2W3 Tél. : 418 666-4485 Centre Odilon-Gauthier 742, boulevard Louis-XIV Québec (Québec) G1H 4M7 Tél. : 418 622-7882 Maison des

Plus en détail

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat Favoriser l insertion des publics les plus fragilisés Expérience des centres de formation de l U.R.M.A Région Martinique Chambre de Métiers et de l Artisanat Le concept de l URMA des Chambres de Métiers

Plus en détail

Convention de gestion Plan de réussite 2011-2013 année scolaire 2011-2012

Convention de gestion Plan de réussite 2011-2013 année scolaire 2011-2012 7 octobre 2011 Version : 21 septembre 2011 Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Convention de gestion Plan de réussite 2011-2013 année scolaire 2011-2012 Approuvé par les membres du Conseil

Plus en détail

Le portfolio orientant comme outil d évaluation

Le portfolio orientant comme outil d évaluation Le portfolio orientant comme outil d évaluation Contenu de la conférence 1. Le concept de l approche orientante à notre école a) Notre philosophie de l orientation b) Notre clientèle c) Le portfolio 1.

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2010-2016 PROJET D AMENDEMENT AUX INDICATEURS ET AUX RÉSULTATS ATTENDUS 2013

PLAN STRATÉGIQUE 2010-2016 PROJET D AMENDEMENT AUX INDICATEURS ET AUX RÉSULTATS ATTENDUS 2013 PLAN STRATÉGIQUE 2010-2016 PROJET D AMENDEMENT AUX INDICATEURS ET AUX RÉSULTATS ATTENDUS 2013 PREMIÈRE ORIENTATION Plan d aide à la réussite Mettre en œuvre un plan en six objectifs stratégiques en vue

Plus en détail

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

BILAN DE COMPétences Effectuer un bilan, c est aller de l avant

BILAN DE COMPétences Effectuer un bilan, c est aller de l avant BILAN DE COMPétences Effectuer un bilan, c est aller de l avant BILAN DE COMPétences Une réponse à des attentes multiples Votre bilan peut se dérouler pendant ou en dehors de votre temps de travail. Les

Plus en détail

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017 Un milieu de vie, une réussite LE CÉGEP ET LA RÉUSSITE Tributaire d une longue histoire éducative, le Cégep 1, depuis sa création, se distingue par la qualité de sa formation

Plus en détail

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 OBJECTIFS MOYENS PLAN DE FORMATION RÉSULTATS ATTENDUS ORIENTATION 1 FAVORISER LE PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES 1.1 D ici 5 ans, augmenter de

Plus en détail

Dispositif de Formations de formateurs RÉUSSIR SON PARCOURS

Dispositif de Formations de formateurs RÉUSSIR SON PARCOURS Dispositif de Formations de formateurs 1 RÉUSSIR SON PARCOURS Vous souhaitez : Devenir formateur permanent ou occasionnel Obtenir une certification de formateur Vous perfectionner dans votre métier Réaliser

Plus en détail

Nature et périodes des principales évaluations retenues pour l année scolaire 2014-2015

Nature et périodes des principales évaluations retenues pour l année scolaire 2014-2015 École de la Mosaïque 2264, rue Lemieux, Québec (Québec) G1P 2V1 Information aux parents DOCUMENT À CONSERVER Nature et périodes des principales évaluations retenues pour l année scolaire 2014-2015 Classes

Plus en détail

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS)

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) École secondaire Armand-Corbeil Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) Janvier 2013 PRÉAMBULE Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport demande aux commissions

Plus en détail

CERTIFICAT PRATIQUE DE LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B1

CERTIFICAT PRATIQUE DE LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B1 CERTIFICAT PRATIQUE DE LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B1 RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Autres diplômes Domaine ministériel : Hors domaines de formation Présentation L I.E.F.E. aligne l apprentissage

Plus en détail

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Le nouveau a été mis en place en septembre 2012 pour remplacer les BTS : AGTL (Animation et gestion du tourisme local) et VPT

Plus en détail

COURS+ LES APPUIS COURS DE VACANCES LES PACKS. page 2. page 6. page 10. page 14

COURS+ LES APPUIS COURS DE VACANCES LES PACKS. page 2. page 6. page 10. page 14 Implanté au cœur de Bulle depuis 2011, le centre de soutien scolaire Eurê-K accompagne écoliers, apprentis et collégiens de la région dans leurs défis scolaires. Grâce à un personnel enseignant qualifié,

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

L intégration socioprofessionnelle un levier pour : le développement de l employabilité, l orientation et la réussite

L intégration socioprofessionnelle un levier pour : le développement de l employabilité, l orientation et la réussite L intégration socioprofessionnelle un levier pour : le développement de l employabilité, l orientation et la réussite Commission de perfectionnement des cadres de l ACSQ - 10 Février 2011 Encadrements

Plus en détail

Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP. I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF)

Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP. I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF) Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF) 1. Historique Apparition du CCF : - en 1990 dans le règlement

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES

PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES PLAN DE RÉUSSITE COLLÈGE INTERNATIONAL DES MARCELLINES ANNÉE 2010-2011 TABLE DES MATIÈRES Page I. PRÉAMBULE 3 II. ANALYSE DE LA SITUATION 3 III. LES OBJECTIFS QUANTITATIFS 5 IV. LES MESURES ENVISAGÉES

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT : ÉCOLE DU PARCHEMIN ANNÉE 2014-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE École secondaire d Oka Contexte L école secondaire d Oka dessert une clientèle très homogène quant à la langue parlée. Généralement constituée de Québécois de souche, la population

Plus en détail

Transcription médicale

Transcription médicale Attestation d études collégiales (AEC) de perfectionnement Transcription médicale LCC.07 Formation en mode virtuel 2014 Transcription médicale LCC.07 (Formation en mode virtuel) Responsable du programme

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF 2014-2019

PROJET ÉDUCATIF 2014-2019 PROJET ÉDUCATIF 2014-2019 Mission Instruire Socialiser Qualifier Orientation 1 Travailler ensemble au développement de tous nos élèves, tant au niveau intellectuel, physique, affectif, social que moral,

Plus en détail

Projet éducatif 14-19 de l école du Buisson et son plan de réussite 14-15. Approuvé au Conseil d établissement du 3 juin 2014

Projet éducatif 14-19 de l école du Buisson et son plan de réussite 14-15. Approuvé au Conseil d établissement du 3 juin 2014 Projet éducatif 14-19 de l école du Buisson et son plan de réussite 14-15 Approuvé au Conseil d établissement du 3 juin 2014 Nous avons pour principes que: Plus nous soutenons l élève tôt dans son cheminement

Plus en détail

Offre de formations 2015-2016 Services éducatifs Document de consultation

Offre de formations 2015-2016 Services éducatifs Document de consultation Offre de formations 2015-2016 Services éducatifs Document de consultation Primaire Un sujet peut être abordé différemment et sous différentes modalités selon le niveau d expertise du personnel. Incontournables

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

Certificat de compétences Projet CAPE

Certificat de compétences Projet CAPE Certificat de compétences Projet CAPE Introduction L objectif principal du projet CAPE est de «contribuer à la mise en place de critères et de compétences de référence dans le cadre de la Certification

Plus en détail

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global»

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global» Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être «Partage international en éducation pour un mieux être global» L éducation à la santé au Québec Programmes scolaires

Plus en détail

École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016

École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016 École Du Domaine Projet éducatif 2011-2016 Approuvé tel qu amendé par le conseil d établissement le 6 mai 2014. LE PORTRAIT DE NOTRE MILIEU L école Du Domaine est située dans le secteur Duberger de l arrondissement

Plus en détail

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Plan de réussite Convention de gestion 2013-2016 2014-2015 Approuvé par les membres du Conseil d établissement à la réunion du 8 octobre 2014 20 octobre

Plus en détail

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré

Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Parcours en formation continue du master MEEF mention 2 nd degré Responsable : Grégoire COCHETEL, directeur adjoint à l administrateur provisoire chargé de la formation continue Tél : 04 73 31 71 87 ESPE

Plus en détail

Programme d accompagnement du personnel enseignant en début de carrière

Programme d accompagnement du personnel enseignant en début de carrière Programme d accompagnement du personnel enseignant en début de carrière L identification du programme I : insertion M: mentorat A : accompagnement J : jeune E : enseignant JE : représente la personne avant

Plus en détail

Le Formateur en Institut de Formation en Soins Infirmiers

Le Formateur en Institut de Formation en Soins Infirmiers INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Mission du formateur I.F.S.I. REDACTEUR : Christine BELOEIL : Directeur IFSI DATE : le 21 JANVIER 2005 MIS A JOUR LE 15 SEPTEMBRE 2005 MIS A JOUR LE 31 AOUT 2007

Plus en détail

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419

Gestion commerciale LCA.8Z. Information : (514) 376-1620, poste 419 Gestion LCA.8Z Information : (514) 376-1620, poste 419 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 35 unités 1/3. Buts généraux du programme Ce programme

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

GUIDE PÉDAGOGIQUE L ÉLABORATION DU PROJET DE FORMATION EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

GUIDE PÉDAGOGIQUE L ÉLABORATION DU PROJET DE FORMATION EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES L ÉLABORATION DU PROJET DE FORMATION EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES 10 Le projet de formation en alternance travail-études constitue l outil qui concrétise le partenariat éducatif entre l établissement scolaire

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE. École : Jean XXIII

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE. École : Jean XXIII PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE École : Jean XXIII L école et son milieu Population de 1000 habitants; clientèle en 2012 2013 de 92 élèves; un indice de défavorisation de 9; un projet école aux couleurs

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

LE PROJET ÉDUCATIF 2009-2014 ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS

LE PROJET ÉDUCATIF 2009-2014 ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS LE PROJET ÉDUCATIF 2009-2014 ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS Adopté par le conseil d établissement le 16 mars 2010 Approuvé par le conseil d établissement le 16 mars 2010

Plus en détail

Référentiel de formation des aides-soignants

Référentiel de formation des aides-soignants Référentiel de formation des aides-soignants Documents de référence La formation Arrêté du 22 octobre 2005 modifié relatif à la formation conduisant au diplôme d Etat d aide-soignant Annexes I : référentiel

Plus en détail

A. Une entrée par objectif

A. Une entrée par objectif Aide à la navigation dans le site A. Une entrée par objectif Le site de la cartographie vous propose de chercher une formation selon l objectif de la personne. Vous avez le choix entre 4 possibilités :

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

INFORM CONSEILLE, ACCOMPAGNE. Le Fongecif Franche-Comté. Un 1 er accueil de proximité. Une information générale et individualisée

INFORM CONSEILLE, ACCOMPAGNE. Le Fongecif Franche-Comté. Un 1 er accueil de proximité. Une information générale et individualisée VOUS SOUHAITEZ ETRE ACCUEILLI, INFORM NFORME, ORIENTE, CONSEILLE, ACCOMPAGNE POUR EVOLUER PROFESSIONNELLEMENT LEMENT? Le Fongecif Franche-Comté Organisme accompagnateur de parcours professionnel Financeur

Plus en détail

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS

NOTRE MISSION HISTORIQUE CE QUE NOUS FAISONS Exposé présenté par l Association des agents financiers autochtones du Canada à la 33 e Assemblée générale annuelle de l Assemblée des Premières Nations Palais des congrès du Toronto métropolitain du 17

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

RÉUSSIR LE DIMN MODULES COMPLÉMENTAIRES À LA FORMATION PRÉPARATON AU DIMN. cned.fr. DATES D INSCRIPTION du 1 er octobre 2015 au 31 mai 2016

RÉUSSIR LE DIMN MODULES COMPLÉMENTAIRES À LA FORMATION PRÉPARATON AU DIMN. cned.fr. DATES D INSCRIPTION du 1 er octobre 2015 au 31 mai 2016 cned.fr NOTICE DESCRIPTIVE RÉUSSIR LE DIMN MODULES COMPLÉMENTAIRES À LA FORMATION PRÉPARATON AU DIMN OBJECTIFS Préparer le DIMN en complément de la préparation en alternance dans un institut des métiers

Plus en détail

Politique des devoirs et des leçons. Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire

Politique des devoirs et des leçons. Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire Politique des devoirs et des leçons Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire Définition et précisions : «Les devoirs et les leçons sont des tâches données aux élèves par leur enseignante ou leur

Plus en détail

s investir pour la relève

s investir pour la relève s investir pour la relève campagne majeure de financement 2009-2013 objectif : 2 000 000 $ S investir pour la relève Mot de la présidente de campagne En Estrie, les étudiants ont la chance de recevoir

Plus en détail

Formation en courtage immobilier, commercial et hypothécaire

Formation en courtage immobilier, commercial et hypothécaire Formation en courtage immobilier, commercial et hypothécaire Le Collège de l'immobilier est le plus important établissement d enseignement en immobilier résidentiel, commercial et hypothécaire au Québec.

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014-2015 École : GARNIER L école et son milieu La municipalité de l Ascension-de-Notre-Seigneur est une municipalité semi-rurale au centre de laquelle

Plus en détail

APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION

APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION (Gérard Scallon, 2005) PLAN DE FORMATION À L ÉVALUATION Introduction L évaluation des apprentissages est sans contredit un élément clé de tout programme de formation.

Plus en détail

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES

FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES Direction de la sanction des études Info/Sanction FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES NUMÉRO : 10-11-013 OBJET : OMISSION D UN PARAGRAPHE À LA SECTION 5.2.1 DU GUIDE DE GESTION

Plus en détail

Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et

Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et Convention de gestion et de réussite éducative entre la Commission scolaire De La Jonquière et l école Sacré-Coeur 2012-2013 PRÉAMBULE La convention de partenariat et la convention de gestion et de réussite

Plus en détail

Parcours scolaires offerts au secondaire pour les élèves ayant des besoins particuliers

Parcours scolaires offerts au secondaire pour les élèves ayant des besoins particuliers Parcours scolaires offerts au secondaire pour les élèves ayant des besoins particuliers Nancy Groleau, Carole Leclerc et Johanne Paradis, conseillères pédagogiques CSDL, 26 mars 2013 But de la rencontre

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» M.LOUVION - IEN SBSSA académie de Lille - Février 2011

Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» M.LOUVION - IEN SBSSA académie de Lille - Février 2011 Baccalauréat Professionnel «Accompagnement, soins et services à la personne» M.LOUVION - IEN SBSSA académie de Lille - Février 2011 Sommaire Contexte de création Voie générale et technologique ou voie

Plus en détail

INSTITUT DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES DU QUÉBEC (IPIQ) PLAN DE RÉUSSITE

INSTITUT DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES DU QUÉBEC (IPIQ) PLAN DE RÉUSSITE INSTITUT DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES DU QUÉBEC (IPIQ) PLAN DE RÉUSSITE Christianne Gendron, conseillère pédagogique Rémi Arsenault directeur adjoint 12 février 2001 ÉTAT DE LA SITUATION DESCRIPTION

Plus en détail

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation

Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» Sommaire : 1. Affectation Accueil et formation des professeurs et CPE stagiaires du 2 nd degré «mi-temps» 2015 2016 Sommaire : 1. Affectation 2. Principes généraux de la formation L alternance intégrative Formation disciplinaire

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informations de l'unité d'enseignement Implantation Cursus de Institut Libre Marie Haps Bachelier - Assistant en psychologie option psychologie du travail et orientation professionnelle Intégration professionnelle

Plus en détail

5. LES PÉRIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL (PFMP)

5. LES PÉRIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL (PFMP) 5. LES PÉRIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL (PFMP) 5.1. PRÉCONISATIONS POUR LA PRÉPARATION ET LA MISE EN ŒUVRE DES PFMP Le baccalauréat professionnel ELEEC est composé de deux champs d application,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS

DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS DIVERSIFICATION DES PARCOURS SCOLAIRES DANS LE SYSTÈME SCOLAIRE QUÉBÉCOIS Apprentissage tout au long de la vie Explorer différents parcours d apprentissage 10 juillet 2014 L éducation au Québec En vertu

Plus en détail

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des Session L élaboration de la vision, de la mission et du plan d action Guide du participant Préparé par La Fédération provinciale des comités de parents du Manitoba Saint-Boniface Septembre 1996 Avant propos

Plus en détail

INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11

INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11 INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11 La certification des organismes communautaires partenaires du ministère de

Plus en détail

POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE!

POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE! COMMISSION SCOLAIRE DE LA CAPITALE ÉCOLE SAINT-MALO LE PROJET ÉDUCATIF 2010-2015 DE L ÉCOLE POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE! Projet éducatif adopté par les membres du conseil d établissement

Plus en détail

Pourquoi un tel essor du développement personnel?

Pourquoi un tel essor du développement personnel? Pourquoi un tel essor du développement personnel? Ces dernières années, on ne peut que constater l'émergence de nouvelles méthodes dont le but principal est l'épanouissement individuel. Le développement

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION POUR LA SANCTION ET LA RECONNAISSANCE. Cours Arithmétique appliquée aux finances personnelles MAT-P101-4

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION POUR LA SANCTION ET LA RECONNAISSANCE. Cours Arithmétique appliquée aux finances personnelles MAT-P101-4 DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION POUR LA SANCTION ET LA RECONNAISSANCE Cours Arithmétique appliquée aux finances personnelles MAT-P101-4 Programme d études de la formation de base commune Mathématique

Plus en détail

LES FACTEURS DE RÉUSSITE À LA BASE DE NOS OBJECTIFS

LES FACTEURS DE RÉUSSITE À LA BASE DE NOS OBJECTIFS PLAN DE RÉUSSITE 2011-2012 ÉCOLES PREISSAC / STE-GERTRUDE NOS ORIENTATIONS : 1. Amener l au sommet de sa réussite éducative. 2. Amener l à devenir un citoyen autonome et responsable. 3. Améliorer la qualité

Plus en détail

Normes et modalités d évaluation. École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur

Normes et modalités d évaluation. École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur Normes et modalités d évaluation École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur MAI 2015 PRÉAMBULE L article 96.15 de la Loi sur l Instruction publique et la Politique d évaluation des apprentissages obligent

Plus en détail

LA RENOVATION DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

LA RENOVATION DE LA VOIE PROFESSIONNELLE LA RENOVATION DE LA VOIE PROFESSIONNELLE 1 Pourquoi une rénovation de la voie professionnelle? 2 Une histoire. L enseignement professionnel : UN COMBAT SÉCULAIRE ENTRE LE MONDE DU TRAVAIL ET LE MONDE DE

Plus en détail

TEST D ANGLAIS OFFERT! La qualité Cambridge. 2014 narbonne.victorias.fr - En cours d installation - narbonne@victorias.fr - Tél.

TEST D ANGLAIS OFFERT! La qualité Cambridge. 2014 narbonne.victorias.fr - En cours d installation - narbonne@victorias.fr - Tél. TEST D ANGLAIS OFFERT! La qualité Cambridge à parler anglais avec VICTORIA s English Center! Il est temps d apprendre 2014 narbonne.victorias.fr - En cours d installation - narbonne@victorias.fr - Tél.

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures : Le programme 1-630-1-1 : un parcours à l intention des titulaires d un DEC en formation

Plus en détail

FORMATION L ÉVALUATION

FORMATION L ÉVALUATION FORMATION L ÉVALUATION Economie-gestion en lycée professionnel Académie de la Guyane 2014-2015 Formation Date : vendredi 05 Décembre 2014 Lieu : LP Raymond TARCY / Saint Laurent du Maroni Public : professeurs

Plus en détail

La confiance. Les maths. L anglais. Ce que votre enfant apprendra chez Kumon :

La confiance. Les maths. L anglais. Ce que votre enfant apprendra chez Kumon : Kumon, le plus important programme d apprentissage parascolaire au monde. La méthode Kumon est issue de l amour d un parent. Résolu à aider son fils de huit ans, Toru Kumon, un professeur de mathématiques,

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE

L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Guide pratique MDPH Partie 1 Fiche n IV-2 CNSA - DGEFP Version 1 sept/2008 L ORIENTATION PROFESSIONNELLE Plan : 1. Les principes de l orientation professionnelle... 1 2. Vers quels lieux peut se faire

Plus en détail

Philosophie de gestion des ressources humaines

Philosophie de gestion des ressources humaines Philosophie de gestion des ressources humaines En collaboration avec la Direction des services à la clientèle et la Direction des ressources humaines Consultation faite auprès du Comité PDRH et du Comité

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

LICENCE LETTRES PARCOURS LETTRES MODERNES APPLIQUEES

LICENCE LETTRES PARCOURS LETTRES MODERNES APPLIQUEES LICENCE LETTRES PARCOURS LETTRES MODERNES APPLIQUEES Plus d'infos Crédits ECTS : 180 / Durée : 3 ans / Niveau d'étude : BAC +3 Nature de la formation : Diplôme Stage : Facultatif unimes Composante Langues,

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIDGP) Adoptée par le conseil d administration le 27 novembre 2003 Direction des études Table des matières 1. BUT...

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Centre Saint-Louis Centre Conrad-Barbeau 262, rue Racine 500, rue de la Faune Québec (Québec) G2B 1E6 Québec (Québec) G1G 5E4 Téléphones : 418 847-7170 poste 6300 418 622-7100 poste 5250 Télécopieurs :

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents Le Programme de formation Le premier cycle du primaire Information aux parents Septembre 2000 En septembre prochain, votre enfant sera au premier cycle du primaire, c'est-à-dire qu'il ou elle entrera en

Plus en détail

Objectifs de la Seconde Professionnelle

Objectifs de la Seconde Professionnelle Objectifs de la Seconde Professionnelle Aider les élèves à conforter leur choix d orientation et les amener à être acteur de leur formation Apporter aux élèves les pré-requis communs aux trois Baccalauréats

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2014-2017

PLAN STRATÉGIQUE 2014-2017 PLAN STRATÉGIQUE 2014-2017 Présentation Ce plan stratégique décrit les orientations qu a résolu d adopter le (CJSS) pour la réalisation de sa mission 1 au cours de la période 2014-2017. Il vise à guider

Plus en détail

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés.

L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés. L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés. Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec se poursuivent

Plus en détail

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS ET LE PLAN DE RÉUSSITE DU CENTRE 2013-2018 Adoptés par les membres du conseil d établissement à leur réunion du 3 avril 2013 Table des matières Contexte et enjeux... 3 Des

Plus en détail

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE Animation pédagogique : Le plan de travail individualisé au cycle 3 Résumé des principaux points développés Un contexte professionnel à prendre en compte: Un constat commun (Institution et enseignants)

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail