Annie Santucci professeur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Annie Santucci professeur"

Transcription

1 Haute Ecole Libre de Bruxelles - Ilya PRIGOGINE Adresse courrier : Bâtiment P route de Lennik Bruxelles Tel / Catégorie Paramédicale SECTION SOINS INFIRMIERS Méthodologie de la Recherche 3 e Bac. en Soins Infirmiers Le Stress Par : DOUSSET Aurore LHERBIER Virginie ROMAN TOMAS Célia Présenté à : Annie Santucci professeur Juin 2011

2 Le Stress Table des matières Le Stress Définition Types de stress Causes et facteurs de risque L impact du stress Symptômes et conséquences sur l organisme Mécanismes de défense face au stress Comment agir face au stress? Moyens médicamenteux Règles de vie Médecines douces Le rôle infirmier dans le contexte du stress Le dépistage La collaboration en équipe L éducation à la santé Conclusion Bibliographie 2

3 Le stress Définition Le mot «Stress» vient du latin «stringere» qui veut dire «serrer». Le stress est une tension qui fait suite à une situation contraignante pour l individu. Types de stress Il existe deux types de stress - positif : le stress est ici une excitation, un stimulus capable de déclencher une adaptation facile pour le sujet. Le stress positif peut être source de motivation et vital pour l individu. - négatif : le sujet est incapable de s adapter aux demandes qui dépassent ses capacités. Ce stress devient alors destructeur et handicapant. Le stress peut également être -chronique : c est le stress ressenti jour après jour, année après année. Ce stress a un impact non négligeable sur l organisme. - aigu : le plus répandu. Ce type de stress ne dure pas, il peut être assez bien géré par la personne et n engendre pas de troubles graves. Qu il soit l un ou l autre, il nous touche tous, de manière quotidienne et affecte notre organisme physique ou psychique. 3

4 Causes et facteurs de risque Les causes du stress sont nombreuses et variables d un individu à l autre. En effet, ce qui est stressant pour l un peut ne pas l être pour l autre. Les changements de milieux sont souvent à l origine de grands stress (déménagement de chez les parents, l entrée à l université, changement d école ou de lieux de travail). D autres évènements comme la perte d un proche, une séparation ou une perte ou recherche d un emploi peuvent aussi déclencher un stress voire important chez certaines personnes. Dans le contexte quotidien, et plus exactement le contexte de l automobile, le stress est souvent présent. Il peut être provoqué par l attente interminable lors des embouteillages qui peuvent amener le retard au travail ou à la réunion des parents, par l attention extrême et permanente que nécessite la route, par les problèmes mécaniques de la voiture, le problème de parking, les accidents, la complexité d une manœuvre Le stress ne touche pas uniquement l automobiliste, mais aussi les cyclistes, les piétons, les habitants de grandes routes bref la majorité de la population de notre société occidentale. L impact du stress Symptômes et conséquences sur l organisme Le stress peut conduire à des symptômes comportementaux, physiques et psychiques. Symptômes comportementaux Isolement social : le patient ne fréquente plus son environnement, ses amis, sa famille, Il préfère rester seul et ne pas affronter un quelconque changement qui pourrait demander une adaptation. Perte ou diminution de l estime de soi : le patient se pense sans atout, pense n avoir aucune qualité, 4

5 Abus de substances (drogues, alcool, tabac). Ce comportement destructeur s explique par le fait que le patient tente d échapper à toute réalité trop stressante. Symptômes psychiques/cognitifs Fatigue : c est le symptôme le plus fréquent et le plus visible. Il en existe deux types : - fatigue saine : après une nuit réparatrice elle disparaît. - fatigue non réparatrice : elle ne trouve pas de remède et entraine plusieurs problèmes à long terme tels que des difficultés de concentration et d attention, d apprentissage, de prises de décisions et aussi une possibilité d aliénation. Troubles du sommeil qui peuvent s ajouter au premier symptôme. La distinction se fait selon le fait que la personne a des difficultés d endormissement ou se réveille en pleine nuit. Anxiété et angoisse Instabilité et nervosité : le sujet ne peut rester en place, et est incapable de se relaxer. Il ne supporte plus la moindre difficulté, ni la moindre contrariété ce qui engendre une surdose de stress. Cela peut entraîner agressivité et intolérance qui peuvent à leur tour alimenter un cercle vicieux. Troubles de la mémoire : ils sont souvent observés après un traumatisme, et accentués par la prise de médicaments. C est un mécanisme de défense destiné à protéger l individu de ses souffrances. Troubles thymiques : dépression, crises d émotivité, irritabilité Burn-out (syndrome d épuisement professionnel). Sensations de mal être, d oppression. Baisse de motivation : le patient fait les choses sans envie, n a plus aucune motivation au travail ou pour toute activité qu elle soit familiale ou autre. 5

6 Symptômes physiologiques/physiques Système respiratoire Problèmes cardiaques (dus à l hypertension artérielle par ex.) Problèmes respiratoires : ex : l asthme Système digestif nausées, vomissements, ulcères gastro duodénaux (dus à une réaction biologique de l organisme secrétant des sucs gastriques), inflammations du colon et/ou des intestins, diarrhée. Système uro-génital Troubles sexuels : troubles de l érection, perte ou baisse de libido. Troubles rénaux (dus à une hypertension artérielle prolongée). Problème de menstruations : disparition des règles ou perturbation du Cycle. Système endocrinien Diabète (du à un taux de glycémie élevé prolongé). Autres Chute de cheveux. Céphalées (pouvant être provoquées par une hypertension permanente). Augmentation de certains paramètres : tension artérielle, fréquence cardiaque ou respiratoire. Modification du système immunitaire (diminution ou augmentation de la résistance de l organisme selon la caractéristique du stress négatif ou positif, ex : une rencontre amoureuse ou un nouvel emploi peut amener l organisme a mieux résister aux maladies). Tensions musculaires aux niveaux du dos, des épaules, du cou liées à l incapacité à se relaxer. Affection du système nerveux autonome. Fracture de stress. 6

7 Le stress peut donc entraîner de nombreuses complications chez un individu, de toute nature. Prenons un exemple Une personne qui a des troubles du sommeil suite au stress, peut avoir des répercussions sur ses autres besoins. En effet, la perturbation de ce besoin physiologique de sommeil peut amener la personne à ne plus se sentir en sécurité car elle se sentira plus vulnérable par son état de fatigue. Elle peut donc être amenée à percevoir le monde extérieur comme étant plus agressif et réduire ainsi ses activités et entraîner une perturbation dans ses relations sociales.son estime de soi peut être à son tour perturbée. Nous pouvons donc par cette illustration constater qu un patient stressé est une personne fragile qui vit une situation complexe qui va nécessiter des soins d une équipe pluridisciplinaire. Mécanismes de défense face au stress Toute personne confrontée à un grand stress, peut être incapable de supporter ce stress, et peut alors parfois, à son insu, se réfugier dans ce qu on appelle un mécanisme de défense afin de ne pas faire face à son état. En effet, l individu peut contourner le stress de différentes manières : L individu peut choisir de fuir le problème plutôt que de l affronter, l affronter de manière inappropriée en consommant certaines substances, s isoler ou encore s inventer un monde qu il peut contrôler. Une personne est capable également de supprimer le problème en le refoulant, ou en se persuadant qu il n existe pas... Il est important pour l infirmière de connaître ces différents mécanismes de défense afin de pouvoir détecter tout comportement à risque et dés lors de collaborer avec les différents agents de santé : médecin, psychologue, assistante sociale, 7

8 Comment agir face au stress? Il n existe pas de traitement spécifique au stress. En revanche, plusieurs moyens peuvent être mis en place afin d agir au mieux contre ce mal du siècle. Moyens pharmacologiques De nombreux traitements médicamenteux peuvent traiter les symptômes physiques et certains symptômes psychiques du stress. En effet, la pharmacologie est tout à fait capable de traiter par exemple l hypertension artérielle afin d éviter les complications en amont telles que des affections cardiaques ou des troubles rénaux ; ou encore prescrire un somnifère pour tenter de corriger les troubles de sommeil pour prévenir des troubles de l attention, la fatigue, la confusion Les moyens médicamenteux auront donc pour but de corriger certains troubles et de prévenir les complications futures mais n ont aucune action spécifique sur le stress lui-même. Règles de vie Certaines mesures peuvent aider l'individu à garder le stress sous contrôle : Rester positif En étant optimiste, l individu peut diminuer l emprise du stress sur son esprit et être en possession de tous ses moyens pour affronter ses missions quotidiennes. S organiser L'individu peut éviter le «stress de dernière minute» par une bonne gestion du temps. Le sujet peut partir un quart d heure plus tôt afin d éviter certains embouteillages. Evacuer les tensions, décompresser et se faire plaisir Essayer de ne pas se laisser envahir par les tensions, exprimer ses sentiments qu ils soient négatifs ou positifs. Prendre du temps pour soi, s accorder des moments de détente, accorder également du temps aux autres. 8

9 Bien respirer La manière la plus simple pour tenter de lutter contre le stress est de bien respirer. La respiration abdominale est la base de toute relaxation (yoga, sophrologie ). Le sujet doit inspirer profondément, en gonflant le ventre, puis expirer lentement par la bouche. Remarque : les bâillements et soupirs respiratoires favorisent la détente. Une bonne hygiène de vie Gérer son stress passe aussi par une vie saine. Pendant les périodes de stress intense, les réserves de magnésium s épuisent et rendent les individus nerveux et irritables. Pratiquer une activité physique Faire du sport permet de canaliser son énergie, de penser à autre chose et de se centrer sur son propre corps. Après une séance de sport, les endorphines libérées pendant l effort permettent à l individu de se sentir détendue. Une balade en pleine nature peut aussi être bénéfique. Le soleil est aussi l allié du moral car ses rayons aident notamment à la synthèse de la mélanine, une hormone de la bonne humeur. La qualité du sommeil Pour pouvoir gérer un stress, il est bénéfique de se sentir reposé. Chacun doit connaître son besoin de sommeil quotidien (en moyenne entre 6 h et 9 h) et veiller à le combler le plus possible en réglant son heure de coucher par rapport à son réveil. Médecines douces Les médecines douces peuvent être de très bons moyens naturels de limiter efficacement le stress au quotidien. Parmi elles notons: L homéopathie Administration de doses faibles obtenues par dilution et agitation d'une substance choisie en fonction de l'expression des symptômes selon la typologie tant physique que psychique de la personne. La phytothérapie Connaissance et utilisation des propriétés thérapeutiques des plantes l aromathérapie 9

10 Utilisation de huiles essentielles de plantes aux vertus apaisantes en massage ou en bain (ylang ylang, rose, lavande, camomille et jasmin) pour se détendre ou utilisation du romarin, citron, basilic pour lutter contre la fatigue. La sophrologie Méthode qui, après une phase de relaxation, fait appel à des images apaisantes que le corps et le cerveau mémorisent pour retrouver un état de bien-être à tout moment. Le yoga Méthode d apprentissage pour respirer et se régénérer à partir de postures, de règles et de principes élémentaires d hygiène de vie. Le rôle infirmier L infirmière aura plusieurs rôles à jouer afin d agir au mieux contre cette souffrance : Le dépistage : L infirmière par sa disponibilité, son écoute peut déceler le stress d une personne. Ce dépistage se fait sur base de liens que l infirmière est capable de faire avec tous les éléments dont elle dispose. Exemple : une patiente présente une hypertension artérielle et des maux de tête fréquents. En discutant lors des soins, l infirmière se rend compte que la patiente parle souvent des problèmes financiers auxquels elle doit faire face. L infirmière peut donc concevoir ce fait comme source de stress et être lié aux symptômes présentés. Ce constat amène l infirmière à transmettre cette information à l équipe de santé qui pourra ainsi aider au mieux la personne à combattre ce stress qui est à l origine de symptômes somatiques. La collaboration en équipe : L infirmière travaille en équipe. Elle collabore avec les médecins, des psychologues, des assistantes sociales, Au vu de la complexité de toute situation de stress encore illustrée par l exemple cité plus haut, on 10

11 comprend aisément la pertinence de cette équipe interdisciplinaire pour atteindre une efficacité la plus optimale possible. Education à la santé : L infirmière, qui entretient une relation avec le patient, peut le guider à se centrer sur lui-même. Elle peut également lui conseiller des règles de vie comme celles énoncées dans les moyens pour combattre le stress. L éducation à la santé comprendra également l éducation du patient quant à sa prise de médicaments (apprendre les doses, les effets, l utilité, de respecter la prescription, ) L infirmière par ses qualités d écoute, sa disponibilité, sa congruence, son empathie, peut créer un climat de confiance qui amènera le patient à se sentir bien et améliorera le processus thérapeutique. Conclusion Le stress est un révélateur du malaise des sociétés industrielles où l homme ne peut plus faire face de façon satisfaisante aux sollicitations de son environnement. Il est difficile de faire le lien entre les différents symptômes et le stress car le stress n est pas une pathologie proprement dite mais induit certains troubles qui peuvent avoir des conséquences majeures sur la santé pouvant aller même jusqu à la mort. Le stress n étant pas une maladie en soi, la manière de le combattre ou de le soigner sera d en traiter les symptômes et les causes par une diversité de moyens qui agiront plus ou moins bien selon les personnes. Bien que notre réaction au stress puisse être différente, nous connaissons tous à un moment ou à un autre de notre vie le stress puisque la société dans laquelle nous vivons est source de stress au quotidien. C est pour cette raison que le stress doit être considéré comme un problème de santé publique et doit susciter la préoccupation de tout professionnel de la santé. 11

12 Bibliographie Livres CHOQUE, S., CHOQUE, J., Soignants : stress apprendre à le gérer, Lamarre, 2007, 157 pages. COUTTEREAU, M.J., Soins infirmiers aux personnes atteintes de troubles psychiatriques, Paris, Masson, 2003, 151 pages. DEBRAY, Q., Psychiatrie ; syndromes et maladies, Paris, Masson, 2007, 188 STORA, J. B., Le stress, Vendôme, Presses Universitaires de France, 1991, 127 pages. Littérature grise BALIKDJIAN, A., Psychologie du travail, note de cours et polycopié 3 ème A. bachelier en soins infirmiers, chapitre n 5, p 50, Haute école libre de Bruxelles Ilya Prigogine, année scolaire LALOUX, M., Soins de santé primaires, note de cours et polycopié 1 ère A. bachelier en soins infirmiers, Haute école libre de Bruxelles Ilya Prigogine, année scolaire RENARD, M., Notions de pharmacologie clinique, note de cours et polycopié 1 ère A. bachelier en soins infirmiers, Haute école libre de Bruxelles Ilya Prigogine, année scolaire SANTUCCI, A., Méthodologie de la Recherche, note de cours et polycopié 2 ème et 3 ème A. bachelier en soins infirmiers, Haute école libre de Bruxelles Ilya Prigogine, années scolaires et SNOECK, M., Santé mentale, note de cours et polycopié 2 ème A. bachelier en soins infirmiers, chapitre 2, Haute école libre de Bruxelles Ilya Prigogine, année scolaire

13 Sites internet LEKA, S., GRIFFITHS, A., Organisation du travail et stress [ En ligne] disponible sur : GABRIEL S, Médecines naturelles, le stress [En ligne] disponible sur: 13

La prévention des RPS

La prévention des RPS La prévention des RPS Le stress La souffrance au travail : La souffrance revêt des aspects psychiques, sociaux, voir physiques. On parle de souffrance au travail lorsqu il y a atteinte à la santé psychologique

Plus en détail

MÉMO SANTÉ ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SANTÉ ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SANTÉ CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL Souvent qualifié de «mal du siècle», le stress touche toutes les catégories de travailleurs, et notamment

Plus en détail

Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances

Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances Mickaël NAASSILA UPJ V, directeur du GRAP, INSERM SOMMAIRE I. PRISE AIGUË ET CONSOMMATION CHRONIQUE II. LES

Plus en détail

Hyperactivité avec déficit de l'attention et de la concentration, un syndrôme à grand risque d'addiction

Hyperactivité avec déficit de l'attention et de la concentration, un syndrôme à grand risque d'addiction Résumé Hyperactivité avec déficit de l'attention et de la concentration, un syndrôme à grand risque d'addiction Dr Jean-Jacques Déglon Médecin-directeur de la Fondation Phénix Le syndrome d hyperactivité

Plus en détail

VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS

VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS 23 VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS Comportement de votre parent ou ami et votre participation à ses soins Hôpital Maisonneuve-Rosemont Adresse postale 5415, boul. de l Assomption Montréal QC H1T 2M4 Téléphone:

Plus en détail

Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels

Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels Premiers secours en équipe Les souffrances psychiques et les comportements inhabituels Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados A la fin de cette partie vous serez capable : de prendre

Plus en détail

Outil de détection précoce du burnout

Outil de détection précoce du burnout Outil de détection précoce du burnout Guide d utilisation Objectif de l outil L objectif principal de cet outil est d apporter une aide aux professionnels de la santé pour déceler les signes avant-coureurs

Plus en détail

La souffrance au travail, comment la

La souffrance au travail, comment la SIMUP Service de Santé au Travail de la Vallée de la Lys La souffrance au travail, comment la déceler pour mieux la gérer? 1 QUELQUES CONSTATS D après l Institut Français de Veille Sanitaire, un homme

Plus en détail

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE LA GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION Révision : 2008-09, NN GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION 1. EXPLICATION DE CETTE INQUIÉTUDE C est décidé, l officiel en

Plus en détail

De quoi parle-t-on? :

De quoi parle-t-on? : 1 + De quoi parle-t-on? : impossible. Selon l agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, le stress professionnel survient lorsque : «il y a un déséquilibre entre la perception qu une personne

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES LIES A L ABSORPTION D ALCOOL

PREVENTION DES RISQUES LIES A L ABSORPTION D ALCOOL PREVENTION DES RISQUES LIES A L ABSORPTION D ALCOOL Anne Marie LANUSSE Éducatrice Spécialisée à l ADAPEI des Pyrénées Atlantiques INTERVENTION A LA 3ème JOURNEE SCIENTIFIQUE DE REZOPAU LES OBJECTIFS Mener

Plus en détail

8 pages ecstasy 22/09/06 10:59 Page 2 ASY ECST Mars 2003 - réf. 240-06330-B - Ne pas jeter sur la voie publique.

8 pages ecstasy 22/09/06 10:59 Page 2 ASY ECST Mars 2003 - réf. 240-06330-B - Ne pas jeter sur la voie publique. ECSTASY QU EST-CE QUE C EST? À l origine, l ecstasy (ecsta, X, XTC ) désigne une molécule chimique, la MDMA, de la famille des amphétamines. Elle se trouve sous forme de comprimés, de poudre, de gélules...

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES TROUBLES PSYCHOLOGIQUES DANS LA SEP Pr Michèle Montreuil Professeur de psychologie Université Paris 8 La dépression, l anxiété et la labilité émotionnelle ne sont pas rares Dans la sclérose en plaques,

Plus en détail

Le Bien-Être au Travail, une préoccupation managériale

Le Bien-Être au Travail, une préoccupation managériale Le Bien-Être au Travail, une préoccupation managériale Comprendre, Repérer, Evaluer les Risques Psychosociaux Atelier Séminaire MSA DAL www.msa-idf.fr Déroulement de l intervention Buts de l intervention

Plus en détail

Quelles sont les questions associées aux problèmes de santé mentale?

Quelles sont les questions associées aux problèmes de santé mentale? Santé mentale Termes clés Maladie mentale : affection médicale qui perturbe les pensées d une personne, ses sensations, son humeur, sa capacité à établir des relations avec les autres et sa vie quotidienne.

Plus en détail

La douleur chez l enfant

La douleur chez l enfant La douleur chez l enfant M.M. Landru Hôpital A. Chenevier, Service d Odontologie du Pr. B. Gogly Définition de la douleur expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un dommage tissulaire

Plus en détail

ET RISQUES PSYCHOSOCIAUX. Alain VANDENBERGHE Service ARP

ET RISQUES PSYCHOSOCIAUX. Alain VANDENBERGHE Service ARP SANTE AU TRAVAIL ET RISQUES PSYCHOSOCIAUX Alain VANDENBERGHE Service ARP Santé au travail Changements importants constatés dans le monde du travail depuis les années 80 : Intensification du travail, Changements

Plus en détail

Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve

Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve Virginie Nicaise Maître de Conférences Université de Lyon Préparatrice Physique

Plus en détail

Comprendre et gérer le stress Entretien avec le D r Michael Baker

Comprendre et gérer le stress Entretien avec le D r Michael Baker Comprendre et gérer le stress Entretien avec le D r Michael Baker L Institut Info-Patrimoine offre de l information et propose des stratégies relatives à la planification du patrimoine et aux décisions

Plus en détail

Assurer le succès d une collaboration écolefamille lorsque parent en est atteint

Assurer le succès d une collaboration écolefamille lorsque parent en est atteint Assurer le succès d une collaboration écolefamille lorsque parent en est atteint Linda Walker, PCC, ACCG, Bacc. Adm. Coach en TDAH www.tdahadulte.com Objectifs Reconnaître les enjeux et défis que présentent

Plus en détail

Parcours Génération plus. Vivre sans stress RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE

Parcours Génération plus. Vivre sans stress RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Parcours Génération plus Vivre sans stress RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Avec le parcours Génération plus, soyez acteur de votre santé Le stress fait partie de notre quotidien. Il atteint non seulement

Plus en détail

4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ

4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ 4.0 : LE STRESS, L ANXIÉTÉ 13-14 (gestion) 4.1 L IMPORTANT EST DE 1) identifier les facteurs de stress 2) reconnaître ses propres symptômes 3) identifier ses propres déclencheurs de stress, 4) gérer son

Plus en détail

Que sont les somnifères et les tranquillisants?

Que sont les somnifères et les tranquillisants? Que sont les somnifères et les tranquillisants? Les somnifères et les tranquillisants sont des médicaments utilisés pour soulager : l anxiété le stress l insomnie la tension musculaire On les appelle aussi

Plus en détail

R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger

R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger «si c est au plan physique que l on ressent la douleur, c est le psychisme qui la supporte». François BOUREAU Quelques définitions

Plus en détail

Plus de 10 ans d expérience en gestion de l anxiété:

Plus de 10 ans d expérience en gestion de l anxiété: Plus de 10 ans d expérience en gestion de l anxiété: Une approche de groupe efficace Manon Cormier, erg. Catherine Fortin, inf. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle CHU de Québec Novembre 2014

Plus en détail

-!4. Le THC, delta 9 tetra hydrocannabinol, cannabis indica type fibre moins de 3 % de THC cannabis sativa type «drogue»

-!4. Le THC, delta 9 tetra hydrocannabinol, cannabis indica type fibre moins de 3 % de THC cannabis sativa type «drogue» C'est un diaporama d'information et de sensibilisation auprès des adolescents et des jeunes adultes, ainsi qu'auprès de parents sur l'usage du cannabis Qu'est-ce que le Cannabis? Quels sont les effets

Plus en détail

LA GESTION D Module 0 3 : u STRESS Module 03 :

LA GESTION D Module 0 3 : u STRESS Module 03 : Module 03 : la gestion du stress Module 03 : LA GESTION DU STRESS Ce module comprend les sections suivantes : Messages clés Aider votre enfant à reconnaître le stress Conseils provenant de familles sur

Plus en détail

mots pour maux burnout

mots pour maux burnout mots pour maux burnout burnout Définition Le terme de burnout était primairement utilisé pour définir le surchauffement d une fusée résultant de l épuisement de carburant. Puis H. Freudenberg, un psychanalyste

Plus en détail

. DUWIG (Mise ligne 03/03/09 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

. DUWIG (Mise ligne 03/03/09 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes LE DEUIL NORMAL I DEFINITION (Petit Robert) Douleur, affliction que l'on éprouve de la mort de quelqu'un. Voir : affliction, tristesse, perte. DR DUWIG EMSP CHU de NIMES Référence bibliographique "Les

Plus en détail

OVE - Identification des Situations de Travail au SESSAD Charléty (La Ravoire)

OVE - Identification des Situations de Travail au SESSAD Charléty (La Ravoire) Arrivée des jeunes Arrivée des jeunes avant celle du salarié 5 Inquiétude, stress, charge de responsabilité Activité physique et/ou éducative extérieure Accompagnement d'un jeune ou d un groupe de jeunes

Plus en détail

SOPHROLOGIE & PENSEE AGILE. Loïc RABAULT

SOPHROLOGIE & PENSEE AGILE. Loïc RABAULT SOPHROLOGIE & PENSEE AGILE Loïc RABAULT ZenConseil 2003 2011 Du management de la qualité au management du bien-être ZenConseil 2003 2011 Du management de la qualité au management du bien-être Etre Humain

Plus en détail

LES ADDICTIONS. I) Définition, typologie des usages. 1. Pratiques addictives

LES ADDICTIONS. I) Définition, typologie des usages. 1. Pratiques addictives LES ADDICTIONS I) Définition, typologie des usages. 1. Pratiques addictives Addictions aux substances psychoactives Un psychotrope (ou substance psychoactive) est un produit, qui agit sur le SNC en induisant

Plus en détail

Voir l inaperçu Le handicap invisible Fondation des maladies du cœur du Nouveau-Brunswick Avril 2011

Voir l inaperçu Le handicap invisible Fondation des maladies du cœur du Nouveau-Brunswick Avril 2011 Changer les mentalités au travail Association des troubles de l humeur de l Ontario Voir l inaperçu Le handicap invisible Fondation des maladies du cœur du Nouveau-Brunswick Avril 2011 Objectifs Sensibilisation

Plus en détail

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. Dr Martine Isnard Avril 2011

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. Dr Martine Isnard Avril 2011 LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Dr Martine Isnard Avril 2011 1 DEFINITIONS RISQUES PSYCHOSOCIAUX : risques professionnels qui portent atteinte à l intégrité physique et à la santé mentale des salariés. Les troubles

Plus en détail

Améliorer la santé mentale en entreprise

Améliorer la santé mentale en entreprise Améliorer la santé mentale en entreprise Considérer les facteurs individuels et organisationnels dans une approche globale et intégrée de prévention Dans ce document Que nous apprend la plus importante

Plus en détail

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie Polyarthrite Rhumatoïde & Rémission qualité de vie Rémission : Contrôle des symptômes Contrôle de la douleur et de l inflammation articulaire Rémission stable dans le temps Préservation des articulations

Plus en détail

Les troubles du sommeil

Les troubles du sommeil La nuit La nuit réveille les angoisses, et les besoins de chacun diffèrent : silence ou bruit rassurant ; lumière ou obscurité La nuit, le personnel est peu nombreux et non soumis à la vigilance collective

Plus en détail

Le traumatisme cranio-cérébral (TCC) léger

Le traumatisme cranio-cérébral (TCC) léger Le traumatisme cranio-cérébral (TCC) léger Guide à l intention des personnes qui présentent des symptômes persistants plus de 3 mois après avoir subi un TCC léger Centre de réadaptation Estrie, 2014 Qu

Plus en détail

Document réalisé par le Dr Dominique Servant, Consultation stress et anxiété CHRU de Lille et MmeVanessa Delattre Psychologue clinicienne (Service de

Document réalisé par le Dr Dominique Servant, Consultation stress et anxiété CHRU de Lille et MmeVanessa Delattre Psychologue clinicienne (Service de B Document réalisé par le Dr Dominique Servant, Consultation stress et anxiété CHRU de Lille et MmeVanessa Delattre Psychologue clinicienne (Service de Santé au travail CHRU Lille) Le stress, c est : ce

Plus en détail

Risques communs à tous les secteurs professionnels

Risques communs à tous les secteurs professionnels 1 Nom : Prénom : Distribué le : Classe : Risques communs à tous les secteurs professionnels Plan du module : Risques liés à l activité physique Risques liés à la charge mentale Risques liés au bruit 2

Plus en détail

Cause Lésion. Cercle vicieux. Contraction musculaire Inactivité Stress Insomnie

Cause Lésion. Cercle vicieux. Contraction musculaire Inactivité Stress Insomnie Cause Lésion Renforcement DOULEUR Apprentissage Mémoire Cercle vicieux Contraction musculaire Inactivité Stress Insomnie Retentissement Affectif Pensée négative Prise en charge pluridisciplinaire Les approches

Plus en détail

CLÉMENCE TORRES INSTRUCTIONS. Méthode

CLÉMENCE TORRES INSTRUCTIONS. Méthode CLÉMENCE TORRES INSTRUCTIONS pour potentiel extra sensoriel - Méthode et ENTRaÎNEMENt à l a p r at i q u e au t o n o m e d e l a v oya n c e AVOIR L ŒIL...5 Le ç o n s Mise en condition NE PAS AVOIR

Plus en détail

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV

Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail. La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Nadia Droz, psychologue FSP-APSYTRA, Unité Santé Sécurité au Travail La prévention des Risques psychosociaux au CHUV Objectifs 1. Définition des risques psychosociaux 2. La prévention des risques psychosociaux

Plus en détail

SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE ET MUCOVISCIDOSE

SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE ET MUCOVISCIDOSE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE ET MUCOVISCIDOSE R E P È R E S P R A T I Q U E S vaincrelamuco.org Sommaire 3 Pourquoi un soutien psychologique? 4 Qui aller voir? 6 Quelles sont les différentes techniques thérapeutiques?

Plus en détail

TEST D EVALUATION DU STRESS CHRONIQUE

TEST D EVALUATION DU STRESS CHRONIQUE TEST D EVALUATION DU STRESS CHRONIQUE Les questions portent sur l état psychologique tel qu il était dernièrement, c'est à dire en pensant aux 4 ou 5 derniers jours. Répondez aux questions instinctivement

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE

INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE INFORMATIONS AUX PARENTS SUR LA TOXICOMANIE Définition de la toxicomanie : Habitude de consommer un ou plusieurs produits psychoactifs, susceptibles d'entraîner une dépendance psychique et parfois physique.

Plus en détail

IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC

IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC Mme ZERTAL CHERIFA Mme DJENNA. D Mr KAABOUCHE. A Bureau d Accueil, Orientation et Activités Socio-thérapeutiques Unité d Aide Psychologique CHU BENBADIS DE CONSTANTINE I)

Plus en détail

Symposium sur le burnout du 3 octobre 2015 Medipress services. Varier, alterner l activité prof (4X) ou conserver une routine (selon son tempérament)

Symposium sur le burnout du 3 octobre 2015 Medipress services. Varier, alterner l activité prof (4X) ou conserver une routine (selon son tempérament) Atelier : Prévention du burnout chez les soignants de Valérie Duvivier Réponses aux échanges en sous-groupes autour des stratégies d adaptation et comportements moins fonctionnels pour gérer le stress

Plus en détail

BALADO 2 : MANIFES TATIONS DU STRESS ET MÉCANISMES DE DÉFENSE.

BALADO 2 : MANIFES TATIONS DU STRESS ET MÉCANISMES DE DÉFENSE. BALADO 2 : MANIFES TATIONS DU STRESS ET MÉCANISMES DE DÉFENSE. Dans ce deuxième balado, nous abordons les questions suivantes : Est-ce que les symptômes du stress sont toujours visibles pour un observateur

Plus en détail

L Ordre des Psychologues du Québec 1100 avenue Beaumont, suite 510. Mont-Royal (Québec) H3P 3H5

L Ordre des Psychologues du Québec 1100 avenue Beaumont, suite 510. Mont-Royal (Québec) H3P 3H5 L Ordre des Psychologues du Québec 1100 avenue Beaumont, suite 510 Mont-Royal (Québec) H3P 3H5 ci-après «OPQ» ENTENTE RELATIVE AUX SERVICES POUVANT ÊTRE OFFERTS EN CONFORMITÉ AVEC LES DISPOSITIONS DU PROJET

Plus en détail

Améliorer la prescription des psychotropes chez les personnes âgées

Améliorer la prescription des psychotropes chez les personnes âgées QUESTIONS - REPONSES Améliorer la prescription des psychotropes chez les personnes âgées CONTEXTE ET OBJECTIFS Quelle est la finalité de ce travail? Il s agit d améliorer les pratiques de prescription

Plus en détail

L anxiété chez les enfants et les adolescents: De l émotion normale à la pathologie

L anxiété chez les enfants et les adolescents: De l émotion normale à la pathologie L anxiété chez les enfants et les adolescents: De l émotion normale à la pathologie Caroline Berthiaume, Ph.D. Psychologue clinicienne Coordonnatrice clinique Introduction Domaine d étude relativement

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE

EDUCATION THERAPEUTIQUE EDUCATION THERAPEUTIQUE Qu est ce que la santé? Définition OMS 1948: absence de maladie et bien être physique mental et social complet Définition refusée par le ministère de la santé 13 millions de malades

Plus en détail

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles Centre Claude Bernard Livret d accueil à l usage des familles Vous avez bien voulu nous faire confiance pour vous aider à traiter les problèmes que vous rencontrez actuellement avec votre enfant. Afin

Plus en détail

Prévention et gestion des risques psychosociaux Maitriser les fondamentaux de la prévention des risques psychosociaux liés au travail

Prévention et gestion des risques psychosociaux Maitriser les fondamentaux de la prévention des risques psychosociaux liés au travail Maitriser les fondamentaux de la prévention des risques psychosociaux liés au travail Patrick CHARRIER Docteur en psychologie Directeur Psya Ouest 2 1. Comprendre un phénomène 2. Connaître le cadre juridique

Plus en détail

La fatigue dans la sclérose en plaques

La fatigue dans la sclérose en plaques brochure destinée au patient atteint de sclérose en plaques ou à son entourage A. Catteau du CHU de Dijon T. Moreau président du CIRMA et vice-président du comité scientifique de la Fondation ARSEP et

Plus en détail

Conseils aux hypertendus stressés

Conseils aux hypertendus stressés Conseils aux hypertendus stressés 1. 2. 3. 4. 5. 6. Si votre pression artérielle est élevée mais a été prise dans une période de stress, dites-le à votre médecin, et faites-la mesurer à nouveau, dans un

Plus en détail

Les domaines de compétences

Les domaines de compétences ACCOMPAGNEMENT ET AIDE individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Associer aux actes essentiels de la vie quotidienne des moments d échange privilégiés. Veiller au respect du rythme

Plus en détail

L I L II L III L IV L V L VI

L I L II L III L IV L V L VI LA SOPHROLOGIE SOMMAIRE L I L II Historique Découvrir la Sophrologie L III L IV Techniques Définition SOPHROLOGIE L V L VI Ses principes d action Principales indications AUTRES TECHNIQUES COMPLÉMENTAIRES

Plus en détail

RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX. Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs :

RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX. Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs : RELATION D AIDE ET SOUTIEN DES AIDANTS FAMILIAUX Une formation expérimentale à destination des professionnels soin à domicile en soins palliatifs : Journée Régionale de Soins Palliatifs Cité des Congrès

Plus en détail

«Le stress au travail» 2010

«Le stress au travail» 2010 «Le stress au travail» 2010 Sarah Hibo Service Etudes du Secrétariat National des FPS 2010 02/515.17.67 sarah.hibo@mutsoc.be Editrice responsable: Dominique Plasman, Place Saint Jean, 1-1000 Bruxelles

Plus en détail

- 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO

- 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO - 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO Association Polio Québec Visitez notre site internet : www.polioquebec.org Appelez-nous : 514-489-1143 / 1-877-765-4672 Écrivez-nous : association@polioquebec.org

Plus en détail

Qu est-ce que la Médiation Animale ou Zoothérapie?

Qu est-ce que la Médiation Animale ou Zoothérapie? Je suis Valérie SERRETTE. Mon expérience d éducatrice spécialisée m a amenée à côtoyer différents publics, et à mettre en place de nombreuses activités avec l aide d animaux. J ai pu, ainsi, observer les

Plus en détail

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Référentiel Fonction / Activités fonctions Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Accompagnement dans la relation à l environnement / Maintien de la vie

Plus en détail

Les troubles anxieux. Stéphane Dubé, Ph.D., neuropsychologue. Institut Universitaire en Santé Mentale Douglas 8 novembre 2011

Les troubles anxieux. Stéphane Dubé, Ph.D., neuropsychologue. Institut Universitaire en Santé Mentale Douglas 8 novembre 2011 Les troubles anxieux Stéphane Dubé, Ph.D., neuropsychologue Institut Universitaire en Santé Mentale Douglas 8 novembre 2011 Peur, Préoccupation, Anxiété un équilibre vacillant Plusieurs facteurs jouent

Plus en détail

et boulimie 496. Anorexie mentale Définition Épidémiologie Étiologie Psychiatrie pathologies

et boulimie 496. Anorexie mentale Définition Épidémiologie Étiologie Psychiatrie pathologies TROUBLES DES CONDUITES ALIMENTAIRES 496. Anorexie mentale et boulimie Définition Les troubles des conduites alimentaires regroupent l anorexie mentale, associant une anorexie, une aménorrhée (chez la femme,

Plus en détail

La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement

La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement Formation animée par le Dr Pascale Molho, formatrice certifiée par le Centre pour la Communication

Plus en détail

NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES

NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES Récemment, dans un texte : - j ai identifié les souffrances et les modes défensifs que les travailleurs utilisent pour faire face

Plus en détail

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY)

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) 1. Le contexte L action de Bethraïm-Maison de la Vie se situe depuis 1988 dans le contexte de l assistance aux personnes souffrant de dépendances

Plus en détail

TABLE RONDE DU 21/11/2001

TABLE RONDE DU 21/11/2001 TABLE RONDE DU 21/11/2001 Devenir parents est une aventure qui se construit au quotidien avec ses enfants. Dans notre société, les modifications récentes de la structure familiale comme les familles monoparentales

Plus en détail

PROGRAMME RECHERCHE, INTERVENTION, FORMATION (TCA) : 26 mai 9h30 15h SUR LES TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE LE DÉFI DU LORICORPS

PROGRAMME RECHERCHE, INTERVENTION, FORMATION (TCA) : 26 mai 9h30 15h SUR LES TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE LE DÉFI DU LORICORPS Recherche PROGRAMME Formation Intervention Journée «Portes ouvertes» 26 mai 9h30 15h ATRIUM UQTR RECHERCHE, INTERVENTION, FORMATION SUR LES TROUBLES DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE (TCA) : LE DÉFI DU LORICORPS

Plus en détail

Au cœur de la santé en entreprise. Prestations 2016.

Au cœur de la santé en entreprise. Prestations 2016. Au cœur de la santé en entreprise. Prestations 2016. La prévention de la santé en entreprise comprend différentes facettes. Découvrez neuf de nos prestations actuelles. Bienvenue! La santé en entreprise

Plus en détail

Un projet pour votre organisation

Un projet pour votre organisation Un projet pour votre organisation DRH / Salariés 4 jours pour améliorer sa qualité bien-être et la dynamique des équipes Formateur / Animateur : Pierre Pyronnet Siège administratif : 94 Galerie Arlequin

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences prévenir. Troubles de la concentration, du sommeil, dépression Un nombre grandissant de salariés déclarent souffrir de symptômes

Plus en détail

Le stress au travail

Le stress au travail Le stress au travail TABLE DES MATIERES Introduction... I- Définition du Stress 3 II- Les facteurs du Stress au travail.4 III- Les Dangers du Stress..6 1) Les symptômes physiques ) Les symptômes émotionnels

Plus en détail

DEUXIEME PARTIE : MALADIES ET GRANDS SYNDROMES. Trouble psychosomatique Question 289

DEUXIEME PARTIE : MALADIES ET GRANDS SYNDROMES. Trouble psychosomatique Question 289 DEUXIEME PARTIE : MALADIES ET GRANDS SYNDROMES Trouble psychosomatique Question 289 Rédaction : M. Ferreri Fl. Ferreri C. Agbokou M. Lejoyeux Le trouble psychomatique se définit comme un trouble somatique

Plus en détail

Hypnothérapie, PNL, Somato- Relaxologie... Devenir le chef d orchestre de sa Vie

Hypnothérapie, PNL, Somato- Relaxologie... Devenir le chef d orchestre de sa Vie Hypnothérapie, PNL, Somato- Relaxologie... Devenir le chef d orchestre de sa Vie Praticienne dans la Relation d aide et Formatrice dans le domaine de la santé depuis plus de quinze années et spécialiste

Plus en détail

Le stress au travail

Le stress au travail Le stress au travail Plus d un salarié européen sur 5 déclare souffrir de troubles de santé liés au stress au travail. Le phénomène n épargne aucun secteur d activité. Le stress est à l origine de 50 à

Plus en détail

Corporate Health Management Prévenir, gérer, accompagner. Professionnaliser la gestion de la santé dans votre entreprise

Corporate Health Management Prévenir, gérer, accompagner. Professionnaliser la gestion de la santé dans votre entreprise Corporate Health Management Prévenir, gérer, accompagner Professionnaliser la gestion de la santé dans votre entreprise Corporate Health Management Vaudoise Une gestion professionnelle de la santé Une

Plus en détail

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire avec des paramédicaux du chu d Amiens La Communication et la Relation d aide: une compétence de l infirmière Situation: mise en place du

Plus en détail

PORTRAIT D UN CONSOMMATEUR RESPONSABLE DE CANNABIS. Vers une utilisation appropriée du cannabis. Équipe de Prévention des Addictions ORAIN

PORTRAIT D UN CONSOMMATEUR RESPONSABLE DE CANNABIS. Vers une utilisation appropriée du cannabis. Équipe de Prévention des Addictions ORAIN Équipe de Prévention des Addictions ORAIN Vers une utilisation appropriée du cannabis PORTRAIT D UN CONSOMMATEUR RESPONSABLE DE CANNABIS DEPLIANT POUR ADULTES CONSOMMATEURS RÉGULIERS DE CANNABIS Dans le

Plus en détail

La dépression: personne n est à l abri

La dépression: personne n est à l abri La dépression: personne n est à l abri Facteurs de risque, test et interlocuteurs compétents «Je n arrive plus à prendre la moindre décision. Même lorsque je fais les courses. J ai toujours peur de me

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

DENTOPHOBIE ou PEUR DU DENTISTE

DENTOPHOBIE ou PEUR DU DENTISTE DENTOPHOBIE ou PEUR DU DENTISTE Qu'est- ce qu'une phobie? Une phobie est en termes médicaux une peur ou un état de panique exagéré, non fondé et persistant dans certaines situations, face à certains objets,

Plus en détail

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE DÉSIR DES FUMEURS ET Les faits : SEVRAGE 20 à 30 % veulent continuer à fumer 70 à 80 % veulent changer : 56 % réduire leur consommation 28 % arrêter 14 % changer de cigarettes

Plus en détail

le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU

le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU Repérage et interv le mésusage de l' et l'usage du taba Docteur TRUFFY 16 Décembre 2009 Faulquemont AMMPPU Je déclare n avoir aucun lien direct ou indirect avec des entreprises ou établissements produisant

Plus en détail

LE STRESS I. DEFINITION BIOLOGIE DU STRESS. II.1. Prise en charge du stresseur. II.2. Le syndrome général d adaptation

LE STRESS I. DEFINITION BIOLOGIE DU STRESS. II.1. Prise en charge du stresseur. II.2. Le syndrome général d adaptation I. DEFINITION I. DEFINITION LE STRESS Le stress est un terme très largement utilisé dans le langage commun et qui est par le fait galvaudé. Le stress est un terme emprunté à la physique désignant la contrainte

Plus en détail

Formation continue en Relaxation Psycho-Émotionnel-Corporelle. Basé sur le travail de Louise Hay (Guéris ta vie)

Formation continue en Relaxation Psycho-Émotionnel-Corporelle. Basé sur le travail de Louise Hay (Guéris ta vie) Formation continue en Relaxation Psycho-Émotionnel-Corporelle Basé sur le travail de Louise Hay (Guéris ta vie) 70 heures de théorie et pratique Pourquoi cette formation des formateurs? Un de nos buts

Plus en détail

Combattre les virus. 7 Conseils d hygiène

Combattre les virus. 7 Conseils d hygiène Combattre les virus 7 Conseils d hygiène Afin de vous protéger contre le rhume, la grippe et la gastroentérite, les 7 conseils d hygiène suivants peuvent vous aider à réduire le risque d infection. DG

Plus en détail

Communiquer avec efficacité

Communiquer avec efficacité Communiquer avec efficacité Intégrer les processus d influence Les réactions de chacun, la capacité à intégrer, à analyser une situation, sont directement déterminées par le mode de raisonnement appris.

Plus en détail

Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes. Résultats d enquête. Décembre 2015

Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes. Résultats d enquête. Décembre 2015 Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes Résultats d enquête Mediaprism Tour Cristal 7 quai André Citroën 75 015 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Décembre

Plus en détail

Aide-mémoire personnel

Aide-mémoire personnel Aide-mémoire personnel L Aide-mémoire personnel sert d accompagnement au Guide de référence pour les patients et les familles, conçu pour les personnes aux prises avec le cancer du rein et leur famille.

Plus en détail

LA GESTION DU STRESS SON STRESS LORSQU ON ON EST DE JEUNES ADULTES?

LA GESTION DU STRESS SON STRESS LORSQU ON ON EST DE JEUNES ADULTES? LA GESTION DU STRESS COMMENT GÉRER G SON STRESS LORSQU ON ON EST DE JEUNES ADULTES? LE STRESS C EST C QUOI? Le stress, c'est l'ensemble des r de l'organisme (positives ou négatives) à une demande d. Plus

Plus en détail

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL 15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS Dr Albane CHAILLOT Service de santé au travail 27/03/2015 Introduction Evaluation Prise en charge Traitement Conclusion

Plus en détail

Coaching Scolaire Pour trouver ou retrouver le chemin de la réussite dans ses études!

Coaching Scolaire Pour trouver ou retrouver le chemin de la réussite dans ses études! Coaching Scolaire Pour trouver ou retrouver le chemin de la réussite dans ses études! Comment trouver ou retrouver le chemin du succès dans ses études? Pour se remotiver, se réorienter, se réinsérer dans

Plus en détail

Violence conjugale: vaste tableau d effets traumatiques. Dr Nicolas PASTOUR C.H. Jean Martin Charcot Plaisir CPAV - Octobre 2010

Violence conjugale: vaste tableau d effets traumatiques. Dr Nicolas PASTOUR C.H. Jean Martin Charcot Plaisir CPAV - Octobre 2010 Violence conjugale: vaste tableau d effets traumatiques Dr Nicolas PASTOUR C.H. Jean Martin Charcot Plaisir CPAV - Octobre 2010 1. Nécessité de faire le lien entre la violence conjugale et tout signe physique

Plus en détail

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE LE CANCER EN QUELQUES CHIFFRES Problème majeur de santé publique avec près de 355 000 nouveaux cas estimés chaque année, le cancer est la première

Plus en détail

Sessions Santé et Sécurité FFB

Sessions Santé et Sécurité FFB Sessions Santé et Sécurité FFB 19 Octobre 2009 (Sarthe) 23 Octobre (Mayenne) 20 Novembre (Vendée) 26 Novembre (Loire Atlantique) 27 Novembre (Maine et Loire) Le Stress Dr Fanny Chollet Médecin du Travail

Plus en détail

Le Trouble TDAH. Avril 2009 ASH 04 1

Le Trouble TDAH. Avril 2009 ASH 04 1 Le Trouble Déficit de l Attention/ l ttention/hyperactivité TDAH Avril 2009 ASH 04 1 Caractéristiques ristiques Ce trouble est caractéris risé par : des difficultés à se concentrer «je suis très s facilement

Plus en détail