CHARTE QUALITÉ DU RÉSEAU OPTIQUE KALIVIA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHARTE QUALITÉ DU RÉSEAU OPTIQUE KALIVIA"

Transcription

1 CHARTE QUALITÉ DU RÉSEAU OPTIQUE KALIVIA Extrait de la charte qualité du réseau optique Kalivia Harmonie Mutuelles, union régie par le Code de la Mutualité et immatriculée au répertoire Sirene sous le numéro Siren Siège social : 143, rue Blomet Paris.

2

3 Préambule Prise en charge en avant-vente Information du bénéficiaire Analyse des conditions de port Analyse de l ancien équipement Analyse de la prescription Assistance dans le choix de la monture Remise d un devis 6 2. Montage et contrôle de l équipement Montage Contrôle de l équipement 6 3. Remise de l équipement Essayage Conseil sur l équipement remis 7 4. Implication dans la santé visuelle Qualification de l équipe de vente Appareils disponibles dans le point de vente Corrections complexes ou spécifiques Garanties accordées au bénéficiaire Pour les lunettes Pour les lentilles de contact Pour les verres et les lentilles de contact 9 9. Engagements sur les produits, les services proposés et la prise en charge Engagements sur les verres Engagement sur les montures Engagement sur les offres promotionnelles Engagements sur les services Engagement sur la prise en charge financière 10 EXTRAIT DE LA CHARTE QUALITÉ DU RÉSEAU KALIVIA 3

4 La présente charte a pour objet de fixer les exigences de qualité que les Opticiens partenaires du Réseau Kalivia s engagent à respecter dans leurs relations avec les bénéficiaires du réseau. Le respect de ces engagements fera du Réseau Kalivia un modèle d excellence reconnu et valorisant pour l ensemble des parties prenantes. 4 EXTRAIT DE LA CHARTE QUALITÉ DU RÉSEAU KALIVIA

5 1 Prise en charge en avant-vente 1.1 Information du bénéficiaire Le bénéfi ciaire doit être informé de l adhésion de l opticien au Réseau Kalivia par l apposition, de façon visible, dans le magasin des macarons Kalivia. Il doit être également informé de la qualifi cation de chacun des collaborateurs du magasin avec lesquels il est en contact, par exemple, par un badge porté par les intéressés. De même, il doit pouvoir prendre connaissance des tarifs de toutes les montures vendues dans le magasin grâce à l affi chage lisible de leurs prix. 1.2 Analyse des conditions de port L opticien doit s assurer des besoins spécifi ques du bénéfi ciaire et lui proposer l équipement qui lui apportera le plus de satisfaction et lui assurera un confort de vision optimum. À cette fin, l opticien s enquerra des éléments suivants : le temps de port de l équipement par le bénéfi ciaire (permanent, intermittent ou épisodique) ; les activités pour lesquelles il est porté (lecture, travail sur écran d ordinateur, conduite, etc.) ; les activités professionnelles et extra-professionnelles qui peuvent avoir des conséquences importantes en termes de port (sport, travail sur chantier, etc.) ; les conditions dans lesquelles l équipement est utilisé (environnement salissant, utilisation à l extérieur, utilisation de nuit, etc.). 1.3 Analyse de l ancien équipement Dans le cas où le bénéfi ciaire serait déjà porteur d un équipement, l opticien s informera : des caractéristiques des verres ou lentilles de contact portés ; du niveau de correction ; de l ancienneté de l équipement. Il vérifi era, en outre, la performance visuelle de l équipement porté. 1.4 Analyse de la prescription En cas de nouvelle prescription, l opticien vérifi era la vision de loin et l addition pour les bénéfi ciaires presbytes. En cas de renouvellement d une ordonnance datant de moins de 3 ans, l opticien recherchera l évolution éventuelle de la correction. Il informera l ophtalmologue par écrit en cas d une modifi cation de la correction par rapport à la prescription. En cas de changement de correction, l opticien devra rapprocher la nouvelle correction de l ancienne afi n de valider les écarts et contrôlera le confort de vision de l assuré. Il réalisera une synthèse des premiers éléments recueillis afi n de guider le choix des verres ou des lentilles de contact. Dans le cas où l opticien observerait chez le bénéfi ciaire, à l occasion de l examen, des symptômes laissant présager un risque de pathologie oculaire, il veillera à l adresser à l ophtalmologue. 1.5 Assistance dans le choix de la monture Dans le cas d un achat de lunettes, l opticien accompagnera le bénéfi ciaire dans le choix de sa monture. Il lui délivrera des conseils professionnels, notamment en s assurant de l adaptation de la monture à la morphologie du bénéfi ciaire, ainsi qu à ses contraintes de correction et d activités. Avant de réaliser la prise de mesures, l opticien doit tenir compte des habitudes de port du bénéfi ciaire. EXTRAIT DE LA CHARTE QUALITÉ DU RÉSEAU KALIVIA 5

6 L opticien procède ensuite à l ajustage de la monture (face et branches). Il réalise alors : la mesure des écarts pupillaires vision de loin et / ou vision de près selon l équipement (pupillomètre à refl ets cornéens obligatoire) ; la mesure des hauteurs pupillaires (progressifs, mi-distance, unifocal asphérique) ; un contrôle des mesures de hauteur, d écarts et de vision de loin. En dernier lieu, l opticien doit vérifi er la disponibilité du diamètre nécessaire. Avant toute transmission d un devis à un tiers, l opticien devra avoir recueilli par écrit le consentement du bénéficiaire et conserver une trace de ce consentement pendant la durée requise par la réglementation en vigueur. 1.6 Remise d un devis L opticien doit obligatoirement remettre au bénéficiaire un devis conforme à la législation en vigueur : pour les verres ou lentilles de contact : fabricant, dénomination commerciale complète, matériau, indice, traitement, puissance ; pour la prestation réalisée : contrôle de la vue, expertise des besoins, prise de mesures, montage. S il s agit d une paire de lunettes, le devis devra également préciser les caractéristiques de la monture (percée, rainée, etc.). Il inclura le détail des autres ventes éventuelles : étui, équipement solaire, produits d entretien, etc. La signature du devis par le bénéfi ciaire est obligatoire avant toute vente et vaut pour acceptation de la transaction. 2 Montage et contrôle de l équipement 2.1 Montage L opticien doit appliquer l intégralité de la procédure prévue pour le montage et qui comprend, notamment : la vérifi cation de la puissance des verres ; la vision de loin ; la valeur de l addition ; le prisme d allègement ; les marquages et gravures des verres ; le centrage ; le montage en système Boxing. 2.2 Contrôle de l équipement L opticien doit réaliser le contrôle du montage avant la remise de l équipement : niveau de l axe ; écarts ; hauteur ; rhabillage de la monture. Pour les verres gravés, il vérifi era la préservation des gravures. Au fi nal, un contrôle global de l équipement devra être réalisé avant remise au bénéfi ciaire (par exemple, pas d inversion entre verre droit et verre gauche). 6 EXTRAIT DE LA CHARTE QUALITÉ DU RÉSEAU KALIVIA

7 3 Remise de l équipement 3.1 Essayage L opticien délivrera une facture conforme au devis signé ainsi qu un document d authenticité attestant de l origine des verres : carte de vue ou certificat d authenticité. À la remise de l équipement, l opticien laisse à nouveau le bénéfi ciaire positionner la monture sur son visage. Il procède ensuite à l ajustage de la monture sur le visage du bénéfi ciaire en vérifi ant le centrage. Il s assure, enfi n, de la qualité et du confort de vision (vision de loin, vision de près, distances spécifi ques utilisées). L opticien doit proposer au bénéfi ciaire une vérifi cation de son confort après quelques jours ou quelques semaines de port, notamment en cas d équipement avec verres progressifs. 3.2 Conseil sur l équipement remis L opticien a un devoir de conseil auprès du bénéfi ciaire, notamment, sur l utilisation et l entretien courant de l équipement ainsi que sur les verres, la monture et les garanties associées en lui remettant tous les documents nécessaires, à cette fi n. Un apprentissage de la vision avec l équipement devra, en outre, être assuré auprès des bénéfi ciaires presbytes. 4 Implication dans la santé visuelle L opticien devra mettre à disposition du bénéficiaire une documentation sur la santé visuelle, notamment, sur : les produits d optique et la gestion du capital visuel (notamment sur les dangers soleil / UV, la protection des yeux des enfants) ; la vision en conduite automobile diurne et nocturne ; les pratiques à respecter lors du travail sur écran (pauses, réglage de la luminosité) ; les actions de prévention et de dépistage concernant les pathologies de l œil (dégénérescence maculaire liée à l âge, glaucome, etc.). Il répondra aux questions du bénéfi ciaire sur ces sujets en s attachant à lui apporter le niveau d information nécessaire en fonction de son exposition aux divers risques. 5 Qualification de l équipe de vente Le niveau de qualifi cation de l équipe de vente constitue un élément essentiel dans l excellence visée par Kalivia. C est pourquoi l opticien s engage à assurer : la présence permanente d un titulaire d un BTS optique dans le point de vente ; une proportion d opticiens diplômés (titulaires d un BTS optique ou de la VAE équivalente) dans l équipe de vente conforme aux standards Kalivia. Les opticiens titulaires d un BTS optique ou de la VAE équivalente doivent représenter : un ratio de 40 % de l effectif pour une équipe de vente de cinq employés ou moins ; un ratio de 30 % pour une équipe de vente de six employés ou plus. EXTRAIT DE LA CHARTE QUALITÉ DU RÉSEAU KALIVIA 7

8 Si ses propres ratios sont inférieurs de 10 points ou moins à ceux indiqués ci-dessus, l opticien s engage à se mettre en conformité dans les 2 ans suivant son conventionnement et à en informer Kalivia par la production du ou des diplômes obtenus. 6 Appareils disponibles dans le point de vente L opticien s engage impérativement à disposer dans son point de vente des appareils suivants : une boîte d essai et des lunettes d essai ; un test d acuité ; un frontofocomètre ; un pupillomètre. 7 Corrections complexes ou spécifiques L opticien s engage à pouvoir proposer : des équipements d optique pour les fortes corrections (supérieures à +/- 8 dioptries) ; des verres avec correction prismatique ; des équipements pour l anomalie de convergence ; des équipements en cas de forte anisométropie. L opticien doit disposer des équipements de contactologie. Enfin, il s engage à pouvoir proposer au bénéficiaire, dans un délai raisonnable, les équipements destinés à des conditions de port particulières : lunettes pour sportifs ; lunettes de protection pour les bénéfi ciaires exposés à des risques d atteinte à l intégrité de leurs yeux. 8 Garanties accordées au bénéficiaire L opticien s engage à accorder, gratuitement, au bénéfi ciaire lors de l achat de lunettes ou de lentilles de contact, les garanties suivantes. 8.1 Pour les lunettes Garantie d échange en cas de casse de la monture Cette garantie, d une durée minimale de 2 ans, s appliquera, sans franchise ou avec franchise d au maximum 40 % sur le prix de vente affi ché avant remise. Dans le cas où la monture ne serait plus disponible pour la vente, la monture cassée devra être remplacée par une monture équivalente, affi chée au même prix à +/- 15 % près, en s efforçant de réutiliser autant que possible les verres posés sur l ancienne monture. Garantie de remplacement en cas de casse des verres Cette garantie, d une durée minimale d un an, s appliquera sans franchise ou avec franchise d au maximum 30 % sur le prix de vente pratiqué au moment du remplacement. Les verres cassés seront remplacés par des verres de même marque, de même référence et de même diamètre et ayant les mêmes traitements et les mêmes caractéristiques de puissance. 8 EXTRAIT DE LA CHARTE QUALITÉ DU RÉSEAU KALIVIA

9 Garantie de remplacement en cas d inadaptation aux verres progressifs Cette garantie, d une durée minimale de 3 mois, s appliquera en cas d inadaptation avérée pendant les 3 mois suivants l achat des verres progressifs. Les verres progressifs seront remplacés soit par des verres bifocaux, soit par des verres unifocaux de vision de près et de vision de loin, selon le souhait du bénéfi ciaire. 8.2 Pour les lentilles de contact Garantie d échange en cas de déchirure ou détérioration des lentilles de contact, et de remplacement en cas d inaccoutumance aux lentilles de contact Cette garantie, d une durée minimale de 3 mois, s applique aux lentilles de contact à renouvellement traditionnel dont la durée de vie est égale ou supérieure à 6 mois. Cette garantie s appliquera sans franchise. En cas de remplacement, une modifi cation de la prescription est requise si l adaptation a été réalisée par l ophtalmologue. 8.3 Pour les verres et les lentilles de contact Garantie d échange en cas de défaut du verre ou de la lentille de contact Cette garantie, d une durée minimale de 2 mois, s appliquera sans franchise. Le verre ou la lentille défectueux sera échangé avec le produit identique, ou s il n est plus disponible sera remplacé par un produit de même marque, de même référence et de même diamètre et ayant les mêmes traitements et les mêmes caractéristiques de puissance. Des verres de dépannage, potentiellement différents des verres originaux, devront être proposés au bénéfi ciaire. 9 Engagements sur les produits, les services proposés et la prise en charge 9.1 Engagements sur les verres L opticien s engage à ne proposer que des verres issus des catalogues fournisseurs retenus par Kalivia mentionnés dans le règlement d appel à propositions, ces verres devant être, systématiquement durcis (à l exception des verres minéraux). L Opticien partenaire peut vendre des verres anti-refl ets pour les enfants de moins de 10 ans, dans le Réseau Kalivia dès lors que l assuré en fait la demande. Verres photochromiques L Opticien partenaire peut vendre des verres photochromiques, dès lors que le client en fait la demande. En cas de volumes de ventes constatés sur un point de vente signifi cativement supérieurs à la moyenne nationale, Kalivia se réserve toutefois le droit de conduire des contrôles suivant les dispositions de l article 13 «Suivi de l activité des Opticiens partenaires» du contrat de conventionnement. Verres anti-fatigue L Opticien partenaire peut vendre des verres anti-fatigue, dès lors que le client en fait la demande. En cas de volumes de ventes constatés sur un point de vente signifi cativement supérieurs à la moyenne nationale, Kalivia se réserve toutefois le droit de conduire des contrôles suivant les dispositions de l article 13 «Suivi de l activité des Opticiens partenaires» du contrat de conventionnement. EXTRAIT DE LA CHARTE QUALITÉ DU RÉSEAU KALIVIA 9

10 Cas particulier de l «Offre Malin» Plus particulièrement pour les adhérents bénéfi ciaires de la CMUc ou de l ACS, l opticien s engage à disposer d une offre à bas prix dite «Offre Malin» portant sur un équipement complet (verres et monture) et qu il devra proposer au bénéfi ciaire sur sa demande. Les verres proposés dans le cadre de cette offre devront être systématiquement durcis et sélectionnés parmi les fournisseurs acceptés dans le réseau indiqués dans le règlement. 9.2 Engagement sur les montures L opticien s engage à accorder au bénéfi ciaire une réduction d au moins 10 % sur le prix des montures présentes en magasin (hors engagement de non-remise avec certains distributeurs). 9.3 Engagement sur les offres promotionnelles L opticien s engage également à proposer au bénéfi ciaire toutes les offres promotionnelles qu il aura mises en place dans son point de vente (équipements à prix réduit, paire solaire offerte, etc.). 9.4 Engagements sur les services L opticien s engage à réaliser, gratuitement, au profit du bénéficiaire, les services suivants : ajustage des équipements ; entretien courant des équipements ; petites réparations : vis, changement de plaquettes, etc. Il mettra tout en œuvre pour tenter de résoudre les cas d inadaptation, préalablement, au remplacement éventuel de l équipement. Enfi n, il proposera, le cas échéant, au bénéfi ciaire souhaitant acheter une paire de lunettes, le prêt d une ou plusieurs montures afi n de faciliter son choix. 9.5 Engagement sur la prise en charge financière L opticien s engage à pratiquer la dispense d avance de frais sur la part du régime complémentaire. À cette fi n, il s engage à se conformer strictement à la procédure de demande de prise en charge telle qu elle est décrite dans la convention de tiers payant qui le lie à l organisme d assurance santé complémentaire du bénéfi ciaire. En outre, il devra conserver pendant la durée requise par la réglementation en vigueur, l exemplaire de l accord de prise en charge signé par le bénéfi ciaire et incluant le consentement de ce dernier sur le recueil, le traitement et la transmission de données personnelles. 10 EXTRAIT DE LA CHARTE QUALITÉ DU RÉSEAU KALIVIA

11 EXTRAIT DE LA CHARTE QUALITÉ DU RÉSEAU KALIVIA 11

12 Kalivia, société par actions simplifi ée au capital de , ayant son siège social : 122, rue de Javel Paris - RCS Paris DirCom - 11/11 - Stockbyte - AbleStock - Goodshoot - BananaStock

Charte qualité du réseau optique Kalivia 2013

Charte qualité du réseau optique Kalivia 2013 Charte qualité du réseau optique Kalivia 2013 1. Qualification de l équipe et équipement du point de vente 6 1.1 Qualification de l équipe de vente optique 6 1.2 Le point de vente 6 1.2.1 Matériels disponibles

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES EN LIGNE

CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES EN LIGNE CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES EN LIGNE Préambule APRIL Santé Prévoyance est société de courtage en assurance de type «grossiste», spécialisée dans la conception, la

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES

CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES CAHIER DES CHARGES POUR LE REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES OPTIQUES Préambule APRIL Santé Prévoyance et APRIL Prévoyance Entreprises sont des sociétés de courtage en assurance de type «grossiste», spécialisées

Plus en détail

OPTIQUE, EXPLOITEZ VOTRE RÉSEAU AU MAXIMUM!

OPTIQUE, EXPLOITEZ VOTRE RÉSEAU AU MAXIMUM! OPTIQUE, EXPLOITEZ VOTRE RÉSEAU AU MAXIMUM! Vous devez changer vos lunettes ou vos lentilles? Pensez à utiliser le réseau des opticiens Carte Blanche, il vous permet de bénéficier de nombreux avantages

Plus en détail

Prenez soin de vos dépenses de santé

Prenez soin de vos dépenses de santé Services proposés par Prenez soin de vos dépenses de santé CHIRURGIE RÉFRACTIVE DIÉTÉTIQUE AUDIO PROTHÈSE DENTAIRE OPTIQUE OSTÉO PATHIE IMPLANTO LOGIE Un service associé à votre complémentaire La garantie

Plus en détail

Harmonie Santé Co. être acteur de sa santé être soigné être accompagné. La santé nouvelle dimension pour tous

Harmonie Santé Co. être acteur de sa santé être soigné être accompagné. La santé nouvelle dimension pour tous La santé nouvelle dimension pour tous Harmonie Santé Co Une nouvelle dimension de la santé collective : être acteur de sa santé être soigné être accompagné Généralisation de la complémentaire santé vous

Plus en détail

Traitements NORMES CLINIQUES

Traitements NORMES CLINIQUES NORMES CLINIQUES Traitements L optométriste doit présenter à son patient les différentes alternatives de traitement, lui faire des recommandations et élaborer un plan de traitement qui peut inclure : le

Plus en détail

REPCA Résultats Statistiques Exercice 2010

REPCA Résultats Statistiques Exercice 2010 Présentation Résultats Statistiques Exercice 2010 REPCA Groupe Molitor - 37 Rue Anatole France 92532 LEVALLOIS PERRET CEDEX SAS au capital de 2 443 216 - SIREN : 380 890 392 N ORIAS : 07 000 394 www.orias.fr

Plus en détail

La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche

La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche www.harmonie-mutuelle.fr À partir de 2016, toutes les entreprises du secteur privé devront proposer un contrat

Plus en détail

BIEN santé re- gar- aire icit L ub P ctère der cara L à ctue ontra c non Document 704 13 10 t - 10 11/

BIEN santé re- gar- aire icit L ub P ctère der cara L à ctue ontra c non Document 704 13 10 t - 10 11/ santé BIEN regarder LES BONNES La consultation d un professionnel de santé pour les soins optiques n entre pas dans le cadre du parcours de soins. Vous pouvez donc contacter directement un ophtalmologiste

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE CONVENTIONNEMENT EN LIGNE DU RÉSEAU KALIVIA AUDIO 2015

CONDITIONS GÉNÉRALES DE CONVENTIONNEMENT EN LIGNE DU RÉSEAU KALIVIA AUDIO 2015 CONDITIONS GÉNÉRALES DE CONVENTIONNEMENT EN LIGNE DU RÉSEAU KALIVIA AUDIO 2015 www.kalivia-sante.fr 1. Dispositions générales............................................................4 1.1 Définitions

Plus en détail

Digital Prod CONDITIONS GENERALES DE VENTE CREATIONS GRAPHIQUES. Article 1 Application et opposabilité des conditions générales.

Digital Prod CONDITIONS GENERALES DE VENTE CREATIONS GRAPHIQUES. Article 1 Application et opposabilité des conditions générales. CONDITIONS GENERALES DE VENTE CREATIONS GRAPHIQUES Article 1 Application et opposabilité des conditions générales. Les présentes conditions générales s appliqueront de plein droit à toute prestation de

Plus en détail

MARCHE DE MAINTENANCE D ACHAT D EXTINCTEURS

MARCHE DE MAINTENANCE D ACHAT D EXTINCTEURS Communauté des Communes du Pays de Colombey Et Sud Toulois 6 impasse de la Colombe 54170 COLOMBEY LES BELLES MARCHE DE MAINTENANCE D ACHAT D EXTINCTEURS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C.

Plus en détail

mon réseau de soins à tarifs privilégiés Des soins de qualité Mutuelle des agents des services publics

mon réseau de soins à tarifs privilégiés Des soins de qualité Mutuelle des agents des services publics mon réseau de soins Des soins de qualité à tarifs privilégiés Mutuelle des agents des services publics Avec le réseau de soins Santéclair, ne renoncez plus à bien vous soigner! Pour réduire, voire supprimer,

Plus en détail

GARANTIES SANTÉ LIGNE MÉTIER

GARANTIES SANTÉ LIGNE MÉTIER GARANTIES SANTÉ SOINS DE VILLE DENTAIRE OPTIQUE HOSPITALISATION PRÉVENTION 4 FORMULES PACKAGÉES ADAPTÉES À VOTRE SECTEUR Nos remboursements sont en complément de la Sécurité sociale et dans la limite des

Plus en détail

Trophées Arseg 2011 Métiers de l Environnement de Travail

Trophées Arseg 2011 Métiers de l Environnement de Travail Trophées Arseg 2011 Métiers de l Environnement de Travail Lundi 12 décembre 2011 Casino de Paris L ARSEG, Association des Directeurs et Responsables des Services Généraux, récompensera le 12 décembre 2011

Plus en détail

Règlement d usage de la marque «Tarif social mobile»

Règlement d usage de la marque «Tarif social mobile» Règlement d usage de la marque «Tarif social mobile» I] Objet. Le présent règlement a pour objet de définir les conditions et modalités d exploitation de la marque collective dénommée «Tarif social mobile».

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Fongecif Bretagne / Cahier des charges VAE page 1 /9 Mise à jour mai 2015 Préambule Le Fongecif Bretagne

Plus en détail

LICENCE D UTILISATION DE LOGICIEL

LICENCE D UTILISATION DE LOGICIEL LICENCE D UTILISATION DE LOGICIEL ENTRE: L'Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines, Etablissement Public à Caractère Scientifique Culturel et Professionnel, dont le siège social est 55 avenue

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés de FAMILLES RURALES

La complémentaire santé des salariés de FAMILLES RURALES La complémentaire santé des salariés de FAMILLES RURALES Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN FAMILLES RURALES L accord de branche du 1 er avril 2015 instaure un régime frais

Plus en détail

FERMETURE ET AMENAGEMENT DES ABORDS DE LA MAISON DES EAUX. Règlement de Consultation (R.C.)

FERMETURE ET AMENAGEMENT DES ABORDS DE LA MAISON DES EAUX. Règlement de Consultation (R.C.) PROCEDURE ADAPTEE (article 28 du Code des Marchés Publics) JANVIER 2011 FERMETURE ET AMENAGEMENT DES ABORDS DE LA MAISON DES EAUX Règlement de Consultation (R.C.) R.C. Page 2/9 Pouvoir adjudicateur COMMUNE

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION DE MANDAT

PROJET DE CONVENTION DE MANDAT PROJET DE CONVENTION DE MANDAT ÉQUIPEMENT DES SALLES SERVEURS DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DU GRAND DOLE ET DE LA VILLE DE DOLE DANS LE CADRE D UN SYSTÈME D INFORMATION MUTUALISÉ ENTRE La Communauté

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES VILLE DE DIGOIN SERVICES TECHNIQUES 14, PLACE DE L HOTEL DE VILLE Tél: 03 85 53 73 24 FOURNITURE ET LIVRAISON DE MATERIEL INFORMATIQUE Date et heure

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICE Commune de CUVAT - FABRICATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LA COMMUNE DE CUVAT Date et heure limites de réception des offres MARDI 31 MAI 2016 à

Plus en détail

AVENANT N 16 DU 9 DÉCEMBRE 2013

AVENANT N 16 DU 9 DÉCEMBRE 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3348 Convention collective nationale IDCC : 2666. CONSEILS D ARCHITECTURE, D

Plus en détail

Les Familiales de Swiss santé. Bien assurés, respirez la santé!

Les Familiales de Swiss santé. Bien assurés, respirez la santé! Les Familiales de Swiss santé Bien assurés, respirez la santé! Les Familiales de Swiss santé L Assurance santé de toute la famille Lunettes, appareils dentaires, pédiatre, toutes ces dépenses pèsent lourdement

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance. Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance. Dossier de recevabilité VAE Commission Paritaire Nationale de l Emploi et de la Formation Professionnelle de la branche Mutualité Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance Dossier de recevabilité

Plus en détail

JCB FULL PREMIERCOVER

JCB FULL PREMIERCOVER JCB FULL PREMIERCOVER INTRODUCTION Aujourd hui, la mission de JCB consiste à fournir à tous ses utilisateurs des machines innovantes et performantes en apportant également une offre large dans le domaine

Plus en détail

Conditions Générales de Vente du Site www.buyeco.ch

Conditions Générales de Vente du Site www.buyeco.ch Conditions Générales de Vente du Site www.buyeco.ch 1. OBJET Les présentes Conditions Générales de Vente (ci-après les «CGV») définissent les relations juridiques entre l utilisateur et BUYECO Sàrl (ci-après

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION. Prestations : Nettoyage, hygiène

REGLEMENT DE CONSULTATION. Prestations : Nettoyage, hygiène Prestations : Nettoyage, hygiène 3D (Désinfection - désinsectisation - dératisation) et lutte anti-pigeon Numéro de la consultation 2013-003 Intitulé de la consultation Nettoyage, hygiène, 3D (Désinfection

Plus en détail

Malakoff Médéric et Harmonie Mutuelles lancent Kalivia Audio le plus important réseau d audioprothésistes en France

Malakoff Médéric et Harmonie Mutuelles lancent Kalivia Audio le plus important réseau d audioprothésistes en France Malakoff Médéric et Harmonie Mutuelles lancent Kalivia Audio le plus important réseau d audioprothésistes en France Dossier de presse Paris, le 24 mai 2012 Contacts presse Malakoff Médéric Stéphane Dupont

Plus en détail

La complémentaire santé des salariés de l Animation

La complémentaire santé des salariés de l Animation La complémentaire santé des salariés de l Animation Une complémentaire santé obligatoire pour les salariés de la CCN de l animation L avenant 154 du 19 mai 2015 instaure un régime frais de santé. Ainsi,

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE M A I T R E D E L 'O U V R A G E C.H.U. de NICE Direction du Patrimoine Immobilier - Hôpital de CIMIEZ - Bât.D - 3ème étage - 4 Avenue Reine Victoria - BP 1179

Plus en détail

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Lot 2 : expertises ponctuelles marketing stratégique et opérationnel, promotion et commercialisation touristiques Réalisation de missions ponctuelles

Plus en détail

Règlement de consultation

Règlement de consultation COMMUNAUTE DE COMMUNES MARCHÉ de Fourniture Procédure Adaptée Règlement de consultation Personne publique : Blangy Pont l Evêque Intercom Personne Responsable du Marché : Monsieur Le président, Hubert

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MAIRIE DE BOULIAC EXTENSION DE L ÉCOLE ÉLÉMENTAIRE DE BOULIAC Date et heure limites de réception des offres 26 Juin 2015 à 12 Heures Règlement de la Consultation Page 1 sur 8

Plus en détail

Cahier des charges. Fair-Play

Cahier des charges. Fair-Play Cahier des charges Club House / Restaurant Fair-Play La campagne et les loisirs aux portes de Paris. 3 hectares de loisirs à 1km de la porte d'orléans! Hockey sur gazon: un terrain synthétique, Tennis:

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

OIML R 93 RECOMMANDATION. Édition 1999 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE INTERNATIONAL ORGANIZATION. Frontofocomètres DE MÉTROLOGIE LÉGALE

OIML R 93 RECOMMANDATION. Édition 1999 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE INTERNATIONAL ORGANIZATION. Frontofocomètres DE MÉTROLOGIE LÉGALE RECOMMANDATION INTERNATIONALE OIML R 93 Édition 1999 (F) Frontofocomètres Focimeters OIML R 93 Édition 1999 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE DE MÉTROLOGIE LÉGALE INTERNATIONAL ORGANIZATION OF LEGAL METROLOGY

Plus en détail

Projet de loi n o 156

Projet de loi n o 156 PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 156 Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement et d autres dispositions législatives relativement à la protection et à la réhabilitation

Plus en détail

Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes

Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes Validé par les membres de la CMP, le 23 octobre 2012

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MAIRIE DE LAGORD 1 rue de la Métairie BP 29 17140 LAGORD Tél: 05 46 00 62 00 FOURNITURE ET DE POSE D UNE CLOTURE EN BARREAUDAGE DE 2 METRES DE HAUTEUR AVEC UN PORTAIL COULISSANT

Plus en détail

Passation d un marché public d assurance statutaire. Dossier de consultation

Passation d un marché public d assurance statutaire. Dossier de consultation Passation d un marché public d assurance statutaire Dossier de consultation Règlement de la consultation Article 1 Objet de la Consultation Centre de Gestion des Pyrénées Orientales représenté par son

Plus en détail

Règlement modifiant le Règlement relatif à la délivrance et au renouvellement du certificat de représentant

Règlement modifiant le Règlement relatif à la délivrance et au renouvellement du certificat de représentant Projet de règlement Loi sur la distribution de produits et services financiers (chapitre D-9.2, a. 200 par. 1 à 5, 6, 7 et 9 et a. 203 par.1, 3 à 6 ) Règlement modifiant le Règlement relatif à la délivrance

Plus en détail

Collège Doctoral Aix-Marseille Université. Principes de la formation doctorale CHARTE DE LA THESE DE DOCTORAT

Collège Doctoral Aix-Marseille Université. Principes de la formation doctorale CHARTE DE LA THESE DE DOCTORAT Collège Doctoral Aix-Marseille Université Principes de la formation doctorale CHARTE DE LA THESE DE DOCTORAT Approuvée par le Conseil Scientifique du 18 septembre 2012 Page 1 / 5 Collège Doctoral Aix-Marseille

Plus en détail

INSTRUCTIONS PROGRAMME DE MOBILITE PROPOSE

INSTRUCTIONS PROGRAMME DE MOBILITE PROPOSE INSTRUCTIONS L objectif du contrat d études est de permettre une préparation transparente et efficace de la période de mobilité et de garantir que les composantes pédagogiques complètement validées par

Plus en détail

Règlement de consultation. Appel d offres restreint. Service de ménage et nettoyage des locaux et bureaux d ARTE France

Règlement de consultation. Appel d offres restreint. Service de ménage et nettoyage des locaux et bureaux d ARTE France Règlement de consultation Appel d offres restreint Service de ménage et nettoyage des locaux et bureaux d ARTE France DATE ET HEURE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : Mardi 15 novembre 2011 à 12 h 00 (Horaires

Plus en détail

Licence données culturelles

Licence données culturelles Licence données culturelles 1. Définitions Acceptant : la ou les personne(s) physique(s) ou morale(s) ou entité(s) qui exercent sur les Données les droits accordés par cette Licence et qui n ont pas précédemment

Plus en détail

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE Rôle du conseil d administration Le conseil est chargé de la gérance générale de la Société et chaque administrateur doit agir au mieux des

Plus en détail

Conditions générales de vente applicables à partir du 1 er janvier 2008 Achat d espaces publicitaires

Conditions générales de vente applicables à partir du 1 er janvier 2008 Achat d espaces publicitaires Conditions générales de vente applicables à partir du 1 er janvier 2008 Achat d espaces publicitaires Article 1 Application et opposabilité des conditions générales. Les présentes conditions générales

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION Adopté par le conseil d administration le 25 mars 2009 et modifié le 17 juin 2015

Plus en détail

Marché de service de nettoyage des avaloirs

Marché de service de nettoyage des avaloirs MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES ET DE SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION Le pouvoir adjudicateur : COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BOUZONVILLOIS 3 bis rue de France BP 90019 57320 BOUZONVILLE RC établi en

Plus en détail

Sommaire. Consultez vos garanties

Sommaire. Consultez vos garanties Janvier 2016 Sommaire Consultez vos garanties 4 Maladie 6 Hospitalisation 8 Dentaire 10 Optique 12 Prévention 16 Les justificatifs utiles 18 Les services 20 Le lexique Comprendre le remboursement de mes

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE D UTILISATION DE BASE DE DONNÉES

CONTRAT DE LICENCE D UTILISATION DE BASE DE DONNÉES CONTRAT DE LICENCE D UTILISATION DE BASE DE DONNÉES Entre les soussignés : L Office National d Information sur les Enseignements et les Professions (ONISEP), Etablissement public à caractère administratif

Plus en détail

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI)

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) sommaire 1 Préambule P. 4 2 Champ d application P. 6 3 Système

Plus en détail

sa solution corrections chaque défaut visuel Pour des yeux en pleine forme, disposez chez votre opticien des autres Guides du bien voir.

sa solution corrections chaque défaut visuel Pour des yeux en pleine forme, disposez chez votre opticien des autres Guides du bien voir. Pour des yeux en pleine forme, disposez chez votre opticien des autres Guides du bien voir. corrections - 03 69 22 67 00-34581 - Crédits Photos : Shutterstock.com Le Guide du bien voir à sa solution chaque

Plus en détail

Conditions générales d'utilisation

Conditions générales d'utilisation Conditions générales d'utilisation Article 1 : Présentation Le site besoinde.fr est la propriété de la société DBB design, dont le siège est situé au : 75011 Paris France. En cours d immatriculation au

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 23 février 2007 relatif à la définition des appareillages réservés aux orthopédistesorthésistes, aux conditions

Plus en détail

TVA Modifications fiscales pour les véhicules de fonction de salariés résidant à l étranger. INFO Janvier 2014

TVA Modifications fiscales pour les véhicules de fonction de salariés résidant à l étranger. INFO Janvier 2014 INFO Janvier 2014 TVA Modifications fiscales pour les véhicules de fonction de salariés résidant à l étranger Depuis le 30/06/2013, la détermination du lieu de référence a changé pour la location de longue

Plus en détail

TRAVAUX DE PEINTURE EXTERIEURE / RAVALEMENT DE 8 IMMEUBLES ET 14 PAVILLONS A GRAND QUEVILLY LOT N 1 3 BATIMENTS = «BRIE / BEAUCE / BOCAGE

TRAVAUX DE PEINTURE EXTERIEURE / RAVALEMENT DE 8 IMMEUBLES ET 14 PAVILLONS A GRAND QUEVILLY LOT N 1 3 BATIMENTS = «BRIE / BEAUCE / BOCAGE Maître d Ouvrage 93 avenue des Provinces - B.P. 205 76123 GRAND QUEVILLY Cedex JUIN 2012 BD/CA TRAVAUX DE PEINTURE EXTERIEURE / RAVALEMENT DE 8 IMMEUBLES ET 14 PAVILLONS A GRAND QUEVILLY LOT N 1 3 BATIMENTS

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION DE TERRAIN NU

CONTRAT DE LOCATION DE TERRAIN NU CONTRAT DE LOCATION DE TERRAIN NU Entre les soussignés : Monsieur, Madame Né (e) le.. 19. à et demeurant à B.P : Téléphone. Ci-après dénommé «Le Bailleur», d une part, Monsieur, Madame Né (e) le 19. à..

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION Marché n 15.004 «MAINTENANCE ET ASSISTANCE TECHNIQUE DU SITE INTERNET WWW.CILGERE.FR» REGLEMENT DE CONSULTATION Page n 1/7 SOMMAIRE ARTICLE 1 - OBJET DE LA CONSULTATION 3 ARTICLE 2 - CONDITIONS DE LA CONSULTATION

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 150 DU

Plus en détail

SPVIE SANTE Particuliers. Brochure

SPVIE SANTE Particuliers. Brochure SPVIE SANTE Particuliers Brochure Valable à compter du 1 er Septembre 2014 Vos AVANTAGES SPVIE SANTÉ PARTICULIERS 1. Aucune sélection médicale à l entrée.. Une couverture immédiate à la souscription, sans

Plus en détail

En route vers les CHALLENGES DU FUTUR

En route vers les CHALLENGES DU FUTUR En route vers les CHALLENGES DU FUTUR Centre International de Formation Continue NOS SAVOIRS FAIRE Le centre de formation Essilor Academy couvre de nombreux champs d expertise et thématiques pour accompagner

Plus en détail

SPECIMEN D ACCORD DE PARTENARIAT ENTRE SANTECLAIR ET LES OSTEOPATHES (sans les annexes)

SPECIMEN D ACCORD DE PARTENARIAT ENTRE SANTECLAIR ET LES OSTEOPATHES (sans les annexes) SPECIMEN D ACCORD DE PARTENARIAT ENTRE SANTECLAIR ET LES OSTEOPATHES (sans les annexes) Entre les soussignés, D une part Santéclair, Société Anonyme au capital de 3 834 030 euros, société de gestion du

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Mairie de Rambouillet Direction des Marchés Publics Service des Marchés Publics 23 rue de la Sablière 78120 RAMBOUILLET Tél: 01 34 85 56 78 SUPPRESSION D UN TRANSFORMATEUR CONTENANT

Plus en détail

AVENANT N 11. à la Convention collective nationale du notariat du 8 juin 2001 CLASSIFICATIONS

AVENANT N 11. à la Convention collective nationale du notariat du 8 juin 2001 CLASSIFICATIONS AVENANT N 11 du 20 décembre 2007, rectifié par avenant n 11 bis du 10 janvier 2008, à la Convention collective nationale du notariat du 8 juin 2001 CLASSIFICATIONS TABLE DES MATIÈRES Les numéros des articles

Plus en détail

Objet du marché : mise en page, fabrication et routage d agendas de bureau et de poche pour l année 2009. CAHIER DES CHARGES

Objet du marché : mise en page, fabrication et routage d agendas de bureau et de poche pour l année 2009. CAHIER DES CHARGES Pouvoir adjudicateur : Assemblée Permanente des Chambres de Métiers (APCM) représentée par son président, Alain Griset 12 avenue Marceau 75008 Paris Tél. 01 44 43 10 20 Fax 01 47 20 34 48 www.artisanat.fr

Plus en détail

Modèle de convention de stage

Modèle de convention de stage Version du 07/06/2012 Modèle de convention de stage Délégation Service des Ressources Humaines CONVENTION DE STAGE VU le décret n 2009-885 du 21 juillet 2009 relatif aux modalités d accueil des étudiants

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX COMMUNE DE LA LONDE LES MAURES Direction des Services Financiers Service des Marchés Publics BP 62 ou place du XI Novembre 83250 LA LONDE LES MAURES Tél: 04 94 01 95 91 Fax :

Plus en détail

MISSION DIAGNOSTIC REHABILITATION D UNE ANCIENNE MAISON DE RETRAITE EN LOCAUX POUR DIVERS SERVICES

MISSION DIAGNOSTIC REHABILITATION D UNE ANCIENNE MAISON DE RETRAITE EN LOCAUX POUR DIVERS SERVICES MAITRE D'OUVRAGE COMMUNUATE DE COMMUNES DU BOULONNAIS DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE MISSION DIAGNOSTIC REHABILITATION D UNE ANCIENNE MAISON DE RETRAITE EN LOCAUX POUR DIVERS SERVICES Règlement de la

Plus en détail

L agent commercial en Allemagne

L agent commercial en Allemagne 1 L agent commercial en Allemagne Introduction Le statut juridique de l agent commercial («Handelsvertreter») est défini dans le Code de commerce allemand («Handelsgesetzbuch»- HGB) aux Articles 84 à 92c.

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION Concours Sélection COOL! À l achat d un film dans la section COOL!, tu cours la chance de gagner un laissezpasser pour assister à l avant-première du film Célibataire... ou presque! RÈGLEMENT DE PARTICIPATION

Plus en détail

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS POUR L ÉVALUATION D IMPACT DU PROGRAMME NATIONAL LEADERSHIP DE SERVICE 1. L Arche, qu est-ce que c est? ; «L'Arche rassemble des personnes, avec et sans déficience

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE M A I T R E D E L 'O U V R A G E C.H.U. de NICE Direction du Patrimoine Immobilier Hôpital de CIMIEZ - Bât.D - 3ème étage - 4 Avenue Reine Victoria - BP 1179 06

Plus en détail

Evolutions du régime Frais de santénon cadre au 1er janvier 2013

Evolutions du régime Frais de santénon cadre au 1er janvier 2013 Evolutions du régime Frais de santénon cadre au 1er janvier 2013 Société: REP Réunion du Comitéd Entreprise du 20 décembre 2012 Note d information décembre 12 ) DRH VEOLIA PROPRETE 1. Contexte 2 Historique

Plus en détail

ACCORD DU 25 JUIN 2015

ACCORD DU 25 JUIN 2015 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 3205. COOPÉRATIVES DE CONSOMMATEURS (16 octobre 2014) ACCORD

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 123 16 juin 2011. S o m m a i r e SERVICE VOLONTAIRE DES JEUNES

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 123 16 juin 2011. S o m m a i r e SERVICE VOLONTAIRE DES JEUNES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1827 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 123 16 juin 2011 S o m m a i r e SERVICE VOLONTAIRE DES JEUNES Texte

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATION. CONTRAT D ENTRETIEN et MAINTENANCE MATERIEL DE LA CUISINE CENTRALE ET DES SATELLITES CCTP

MARCHE DE PRESTATION. CONTRAT D ENTRETIEN et MAINTENANCE MATERIEL DE LA CUISINE CENTRALE ET DES SATELLITES CCTP ARRONDISSEMENT DE BORDEAUX REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE CESTAS Tél. : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 MARCHE DE PRESTATION CONTRAT D ENTRETIEN et MAINTENANCE MATERIEL DE LA CUISINE CENTRALE ET DES

Plus en détail

Esthéticienne ou esthéticien

Esthéticienne ou esthéticien Esthéticienne ou esthéticien Description du métier Les esthéticiennes et les esthéticiens prodiguent des soins esthétiques à l aide d une panoplie de techniques nécessitant l utilisation de produits, d

Plus en détail

Convention Logistique. Pour la fourniture de fixations mécaniques

Convention Logistique. Pour la fourniture de fixations mécaniques Convention Logistique Pour la fourniture de fixations mécaniques 1/ Objet La présente Convention Logistique est le contrat d adhésion qui définit, à défaut d accords particuliers ou dérogatoires entre

Plus en détail

MENTIONS LEGALES CONDITIONS GENERALES DE VENTE

MENTIONS LEGALES CONDITIONS GENERALES DE VENTE MENTIONS LEGALES & CONDITIONS GENERALES DE VENTE Secret r FreeLance est une entreprise individuelle créée sous le statut de micro-entrepreneur, au nom de Madame Isabelle Mattis. Adresse : 27 route de Lévignac,

Plus en détail

MISE EN CONCURRENCE SELON UNE PROCÉDURE ADAPTÉE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHÉS PUBLICS) POUR :

MISE EN CONCURRENCE SELON UNE PROCÉDURE ADAPTÉE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHÉS PUBLICS) POUR : LYCÉE PAUL-LOUIS COURIER 2, place Grégoire de Tours BP 11248 37 012 TOURS CEDEX Téléphone : 02.47.60.35.05 Télécopie Intendance : 02.47.60.35.04 Mèl : gestion_plc@ac-orleans-tours.fr MISE EN CONCURRENCE

Plus en détail

À tout moment. une mutuelle sur qui compter

À tout moment. une mutuelle sur qui compter À tout moment une mutuelle sur qui compter Harmonie Mutualité, votre partenaire santé Votre entreprise vous permet de bénéficier d une complémentaire santé collective Harmonie Mutualité. En nous rejoignant,

Plus en détail

Cahier des charges. Prestations Agence de voyage

Cahier des charges. Prestations Agence de voyage Cahier des charges Prestations Agence de voyage 1 1. Préambule... 3 2. Contractants... 3 2.1. Pour l AUF... 3 2.2. Pour le candidat... 3 3. Objet du contrat... 3 4. Durée du contrat... 3 5. Définition

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente ARTICLE 1 : ACCEPTATION DE COMMANDE 1.1 : Champ d application : Les présentes conditions générales régissent toutes nos ventes en magasin, sans préjudice d éventuelles conditions

Plus en détail

Mise à jour le 15.04.15 BILAN DE COMPETENCES DES SALARIES CAHIER DES CHARGES

Mise à jour le 15.04.15 BILAN DE COMPETENCES DES SALARIES CAHIER DES CHARGES Mise à jour le 15.04.15 BILAN DE COMPETENCES DES SALARIES CAHIER DES CHARGES Pour l inscription sur la liste de l année 2016 Préambule Le Fongecif Rhône-Alpes propose aux salariés relevant de son champ

Plus en détail

Formation professionnelle

Formation professionnelle maquette 2:Mise en page 1 17/03/09 14:49 Page 2 Formation professionnelle O P T I C I E N S Optimisez vos compétences www.ico.asso.fr maquette 2:Mise en page 1 16/03/09 16:22 Page 3 Cher Confrère, Voici

Plus en détail

PROJET DE NOTE RELATIVE A L ENTRETIEN PROFESSIONNEL ANNUEL

PROJET DE NOTE RELATIVE A L ENTRETIEN PROFESSIONNEL ANNUEL PROJET DE NOTE RELATIVE A L ENTRETIEN PROFESSIONNEL ANNUEL La présente note a pour objet de préciser les modalités de mise en œuvre de l entretien professionnel annuel prévu à l article 21 de la convention

Plus en détail

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE N 165 5 aout 2014 SOMMAIRE P. 1 et 2 p.2 Projet de loi de financement rectificatif de la sécurité sociale pour 2014 Suppression de la règlementation relative aux sommes versées

Plus en détail

CHIENS DANGEREUX L attestation d aptitude

CHIENS DANGEREUX L attestation d aptitude CHIENS DANGEREUX L attestation d aptitude Une formation spécifique des propriétaires de chiens portant sur l éducation et le comportement canin ainsi que sur la prévention des accidents, sanctionnée par

Plus en détail

Le guide de l Expérience d une meilleure vision. Les lignes directrices IRIS IRIS. IRIS L expérience d une meilleure vision Le Guide IRIS

Le guide de l Expérience d une meilleure vision. Les lignes directrices IRIS IRIS. IRIS L expérience d une meilleure vision Le Guide IRIS Le guide de l Expérience d une meilleure vision Les lignes directrices IRIS IRIS IRIS L expérience d une meilleure vision Le Guide IRIS Septembre 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 2 2. ORDONNANCE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE Décret n o 2015-1790 du 28 décembre 2015 relatif à certains fluides frigorigènes et aux gaz

Plus en détail

La protection sociale complémentaire des salariés des foyers et services pour jeunes travailleurs

La protection sociale complémentaire des salariés des foyers et services pour jeunes travailleurs La protection sociale complémentaire des salariés des foyers et services pour jeunes travailleurs Un nouveau partenaire pour la protection sociale de vos salariés Chorum, dédié aux acteurs de l économie

Plus en détail

MODELE DE CONTRAT DE TRAVAIL DE MASSEUR-KINESITHERAPEUTE EN MILIEU SPORTIF

MODELE DE CONTRAT DE TRAVAIL DE MASSEUR-KINESITHERAPEUTE EN MILIEU SPORTIF MODELE DE CONTRAT DE TRAVAIL DE MASSEUR-KINESITHERAPEUTE EN MILIEU SPORTIF CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE ENTRE: La structure sportive, par exemple: La Fédération sportive du Société: Dénomination

Plus en détail

Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade?

Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade? Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade? Alors complétez et adressez cette fiche à : Mutuelle MYRIADE - Service Conventionnement Tiers Payant Allée de la Capère

Plus en détail

CHARTE DE LA FEDERATION DU VOYAGE RECEPTIF EN BRETAGNE (FVRB)

CHARTE DE LA FEDERATION DU VOYAGE RECEPTIF EN BRETAGNE (FVRB) CHARTE DE LA FEDERATION DU VOYAGE RECEPTIF EN BRETAGNE (FVRB) La Fédération du Voyage Réceptif en Bretagne réunit essentiellement des agences de voyages réceptives : l agence réceptive (parfois appelée

Plus en détail

CHARTE DU BENEVOLAT ADMR

CHARTE DU BENEVOLAT ADMR CHARTE DU BENEVOLAT ADMR Adhérer et s engager Force vive d une association, le bénévole ADMR est responsable de terrain et créateur de lien social. Il adhère aux valeurs et aux finalités du projet de l

Plus en détail