Démolition d'une usine

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Démolition d'une usine"

Transcription

1 Démolition d'une usine Multinationale Assistance et direction des travaux en tant que Maître d œuvre aux MO et AMO pour le suivi de la démolition, du tri et de l élimination des matériaux polluants inhérents à la construction et à la production de l usine Gestion environnementale des matériaux et déchets pollués suivant les lois et réglementations européennes et françaises 2004 Démolition de l usine et dépollution du site par tri et élimination sélective de tous les polluants suite à l incendie qui détruisit l usine le 24 Avril 2003: amiante (contenue dans les panneaux isolants des portes coupe-feu) résines et colles polyester produites par l usine et répandues durant l incendie produits chimiques et réactifs utilisés par les laboratoires de l usine pour le contrôle de la production Déconstruction soigneuse des éléments polluants afin d empêcher toute dispersion d éléments nuisibles à la santé ou à l environnement Elimination de tous les matériaux et déchets pollués suivant les lois et réglementations européennes et françaises FT0762f/Rst - last changed on :01:59

2 Bases de données (EquIS ) et Systèmes d Informations Géographiques (SIG) Visualisation du centre d une pollution de nappe, région de Champagne Descriptif Gestion d une multitude de données distribuées dans l espace et dans le temps (données météorologiques, piézométriques, de qualité de l eau, etc.) Protection de la base par définition des intervenants habilités à consulter ou modifier les données (accés limité par mot de passe crypté et définition de droit d utlisation) Accessibilité à ces données par des logiciels de: Visualisation et Simulation Cohérence des données et contrôle lors de leur saisie/import. EQuIS de Earthsoft possède des requêtes automatiques pour vérifier la qualité de données d analyses chimiques, vérifie la cohérence de données lithologiques avec une clef définie par l utilisateur. Fonderie d acier, région Picardie, France Usine de mécanique, Allemagne Usine chimique, région Alsace, France Construction de bases de données «historiques» pour plusieurs sites d un groupe chimique multinational Gestion de l excavation de m3 de sol partiellement pollué sur une friche industrielle à Genève, assurance de la traçabilité de l élimination en filières réglementaires EQuIS est une base de données relationnelle qui possède des filtres d export vers des logiciels de postprocessing, comme par exemple: ArcGis (SIG, visualisation directe de données ponctuelles sur un plan par exemple) Rockwork (simulation de sous-sol, coupes géologiques) GMS, FeFlow, codes de simulations d écoulement de la nappe Exemples Gestion de l ensemble des données analytiques, géographiques et géologiques acquises sur des sites industriels pollués, en cours de dépollution comme: Usine de robinetterie, région Champagne, France FT0634f/Bbr - last changed on :50:12

3 Caractérisation d'une pollution aux solvants chlorés et bioremédiation à l'aide de techniques novatrices dans la nappe de la craie, Picardie Multinationale française (matériaux de construction) Investigations hydrogéologiques et géochimiques détaillées permettant de caractériser l'aquifère, la nappe et les panaches de polluants Dimensionnement d'un système d'assainissement rentable Montant des travaux naturelle), ainsi qu'à la profondeur de la nappe qui rend toute intervention intrusive coûteuse. BG propose une approche, nouvelle en Europe mais déjà testée aux USA, qui consiste à injecter un produit (HCR: Hydrogen Release Compound) qui aide l'aquifère à réaliser les conditions biochimiques indispensables à l'accélération de l'atténuation naturelle par la réduction des solvants chlorés. Le produit sera injecté et se déplacera en se diffusant dans la nappe. La dégradation des solvants sera observée de façon à quantifier le rendement de cette approche et, finalement, le dimensionnement du dispositif d'assainissement. 160 kchf pour les investigations techniques détaillées 78 kchf pour le test pilote Des solvants chlorés (TCE, cis-dce) ont atteint la nappe phréatique de la craie, dont la surface se trouve entre 20 et 30 m de profondeur, ce malgré les travaux de dépollution du site qui ont été effectifs pendant environ 2 ans. Les méthodes de dépollution in-situ utilisées -extraction des gaz du sol et injection d'air dans la nappen'ont pas eu le rendement attendu et des panaches de pollution sont maintenant transportés en profondeur par la nappe. Les difficultés majeures liées à ce mandat sont d'une part liées aux caractéristiques de l'aquifère (milieu hétérogène), des polluants (faible et lente biodégradation FT0493/ - last changed on :54:57

4 Protection de la ressource en eau potable: gestion des données et modélisation hydrogéologique Modèle géologique 3D / Coupe nord-sud du modèle hydrogéologique / Résultat de simulation hydrogéologique Maître de l'ouvrage Ville de Braunschweig, Allemagne 30 ans et estimation des risques d impact sur un captage en eau potable Création d une base de données dédiée à toutes les informations environnementales Construction d un modèle hydrogéologique afin de déterminer la contamination initiale et son devenir (en particulier vis-à-vis d un captage en eau potable) 2004 (3 mois) Montant des travaux 25 k Construction d une base de données EQuIS (Environmental Quality Information System) contenant les données géographiques, géologiques, hydrogéologiques, techniques des ouvrages et analytiques de plus de 400 points de mesures (puits, sondages) sur une période de 20 ans Construction de modèles géologiques 3D (lithologique et stratigraphique) à l aide d outils intégrés à EQuIS permettant d élaborer un modèle hydrogéologique simplifié (dans la partie sud: un seul aquifère; dans la partie nord: deux aquifères) Utilisation du logiciel Feflow 5.1 permettant la simulation hydrogéologique en utilisant les données piézométriques de la base: simulation du panache de contamination sur FT0766/Akn - last changed on :54:10

5 Modélisation de l'atténuation des composés organo-chlorés dans les aquifères Simulation du transport et de la biodégradation du TCE avec le logiciel RT3D : isoconcentration en TCE (zone saturée et en milieu hétérogène) ADEME Descriptif du projet Participation au programme MACAOH (Modélisation, Atténuation, Caractérisation dans les Aquifères des Organo-Halogénés) ayant pour but l évaluation des codes numériques modélisant l atténuation des composés organo-chlorés dans les aquifères (précision numérique et ergonomie du code) 2004 Modélisation de différents cas tests théoriques: Evolution spatio-temporelle d un panache de solvants chlorés dissous soumis à des réactions de biodégradation sous conditions aérobie et anaérobie dans un aquifère entièrement saturé, tridimensionnel et hétérogène Migration d un produit non miscible à l eau en zone non saturée et zone saturée d un milieu poreux 3D homogène (écoulement triphasique) Modélisation d un panache en organo-halogénés volatils et en leurs produits de biodégradation ainsi qu en accepteurs dans la zone saturée et non saturée d un milieu 3D hétérogène Conceptualisation des cas tests proposés permettant FT0767/Akn - last changed on :53:51 leurs prises en compte par le code numérique utilisé. Simulations et calculs à l aide des programmes suivants: RT3DTM: code de transport réactif monophasique multi-espèces tridimensionnel aux différences finies. RT3D permet la prise en compte de réactions spécifiques prédéfinies comme, par exemple, la déchlorinisation séquentielle des solvants chlorés (PCE?TCE?DCE?CV?ET) UTCHEMTM: code de flux et de transport réactif multiphasique et multi-espèce tridimensionnel aux différences finies. Ce code complexe permet de modéliser la récupération de polluants immiscibles avec l utilisation de surfactant, cosolvant et polymère. UTCHEM prend également en compte la biodégradation et les réactions géochimiques Ces deux codes de calcul sont intégrés au programme modulaire GMSTM version 5.0. Ce dernier facilite la saisie des paramètres d entrées, les échanges avec les SIG ainsi que les sorties graphiques.

6 Expertises avant démolition ou rénovation relative à la présence de polluants intrinsèques aux bâtiments Maître de l'ouvrage Divers Neuf bâtiments de la commune de Vandoeuvres Trois collèges de la ville de Lausanne Mandats généraux d'expertise relative à la présence de polluants intrinsèques au bâtiment (amiante, PCB, plomb) 2005 Audit des bâtiments afin de déterminer la présence d'éléments polluants Inspection minutieuse et cartographie précise des zones contenant des polluants (peinture au plomb, revêtement de sol contenant de l'amiante, joints au PCB) Prélèvement et gestion de l'analyse des échantillons Evaluation du niveau de danger des éléments en amiante faiblement aggloméré Détermination de l'urgence d'entreprendre un assainissement et recommandations Rédaction d'un rapport de repérage Estimation financière de l'assainissement avant démolition Liste de références Hôtel 5 étoiles, Genève Anciens ateliers de Sécheron Anciens ateliers Spinedi 15 bâtiments de la commune de Thônex FT0897/Rst - last changed on :53:31

7 Dépollution d'un site industriel dans le Jura Ville de La Chaux-de-Fonds, Jura Ingénierie complète du projet: Management du projet Investigation par technique d'exploration dite "Géoprobe" Conception d'une installation pilote d'assainissement par extraction multiphase sous-vide Conduite d'une série de tests avec l'installation pilote pour recueillir les données nécessaires pour un traitement final Plan d'hygiène et sécurité Montant des travaux 150 KCHF Site industriel avec contamination du sol et d'une nappe souterraine perchée aux solvants chlorés Investigation ciblée sur la répartition verticale et horizontale des contaminants Test pilote d'un assainissement par extraction sous-vide des contaminants FT0476f/Gen - last changed on :28:19

8 Investigation préalable selon OSites - Ateliers de Construction Mécanique de Vevey SI Les Moulins de la Veveyse S.A. Contacts avec le service cantonal des eaux, sols et assainissements pour présenter le dossier Investigations préalables selon l'article 7 de l'ordonnance sur les Sites Contaminés (OSites) Appréciation des besoins de surveillance et d'assainissement, et classement comme site pollué nécessitant une surveillance 2000 Etablissement de l'historique des activités industrielles potentiellement polluantes depuis la fin du siècle dernier y compris l'identification des substances utilisées Localisation sur plan des zones potentiellement polluées à l'aide de l'historique, des entretiens avec le personnel et de photos aériennes Forage et mise en place de puits d'observation des eaux souterraines aux endroits critiques Mesures in-situ des paramètres tels qu'altitude du niveau d'eau, ph, conductivité et température des eaux souterraines Echantillonnage après purge de puits et analyses détaillées Etablissement de la direction des écoulements de la nappe Etablissement d'un rapport de synthèse dégageant les recommandations quant au classement du site FT0475f/Rst - last changed on :27:44

Sites et sols pollués en CHINE. Mercredi 7 octobre 2015 - Auditorium de la Maison du Barreau

Sites et sols pollués en CHINE. Mercredi 7 octobre 2015 - Auditorium de la Maison du Barreau Sites et sols pollués en CHINE Mercredi 7 octobre 2015 - Auditorium de la Maison du Barreau P2 Les Guides relatifs à la gestion des sites et sols pollués P3 Le gouvernement chinois (Ministère de l Environnement)

Plus en détail

Cadastre des sites pollués (Entreprises de nettoyage à sec)

Cadastre des sites pollués (Entreprises de nettoyage à sec) DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS, DES TRANSPORTS ET DE L ÉNERGIE du canton de Berne Office de la protection des eaux et de la gestion des déchets Reiterstrasse 11 3011 Berne Téléphone 031 633 39 11 Téléfax

Plus en détail

Forage et puits. préserver, gérer, arbitrer. Bonnes pratiques. Réglementation. Compétences

Forage et puits. préserver, gérer, arbitrer. Bonnes pratiques. Réglementation. Compétences Forage et puits en Aquitaine RÉGLEMENTATION EN VIGUEUR Une nécessaire réglementation pour Réglementation Du point de vue réglementaire, la réalisation de forage ou d un puits ou d un prélèvement dans les

Plus en détail

Annexe 4. Pollution mazout/diesel-intervention du DPC. Instructions à l attention des experts agréés

Annexe 4. Pollution mazout/diesel-intervention du DPC. Instructions à l attention des experts agréés Annexe Pollution mazout/diesel-intervention du DPC Instructions à l attention des experts agréés Echantillonnage au terme de l excavation Les échantillonnages doivent porter, d une part, sur les parois

Plus en détail

Ancienne usine à gaz de la Coulouvrenière: Historique, état de pollution et décisions administratives

Ancienne usine à gaz de la Coulouvrenière: Historique, état de pollution et décisions administratives Ancienne usine à gaz de la Coulouvrenière: Historique, état de pollution et décisions administratives FORUM ARPEA Assainissement de sites contaminés s en milieu urbain 19 novembre 2010 Contenu de l exposé:

Plus en détail

PREMIERE PARTIE PROTECTION GENERALE DE LA SANTE LIVRE III PROTECTION DE LA SANTE ET ENVIRONNEMENT

PREMIERE PARTIE PROTECTION GENERALE DE LA SANTE LIVRE III PROTECTION DE LA SANTE ET ENVIRONNEMENT Code de la Santé Publique (Articles R1334-14 à R1334-29 et R1336-2 à R1336-5) Exposition à l amiante dans les immeubles bâtis (Décret n 2003-462 du 21 mai 2003 modifié par les décrets n 2004-802 du 29

Plus en détail

Retour d expérience : Maintien d une surveillance à long terme ou dépollution? Les apports du bilan massique

Retour d expérience : Maintien d une surveillance à long terme ou dépollution? Les apports du bilan massique 17 octobre 2014 Gestion des sites et sols pollués Caractérisation et surveillance des milieux (eaux, sols, gaz du sol et air intérieur), exposition et évaluation des risques sanitaires (bioaccessibilité...)

Plus en détail

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E.

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E. Direction de la cohésion sociale et du développement durable ------- Bureau de l environnement et du développement durable ------- GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d

Plus en détail

M. Le Maire de LANDUDAL - M. MESSAGER Place Jacques-Le-Page 29510 LANDUDAL. A l attention Le Maire de LANDUDAL - M. MESSAGER

M. Le Maire de LANDUDAL - M. MESSAGER Place Jacques-Le-Page 29510 LANDUDAL. A l attention Le Maire de LANDUDAL - M. MESSAGER Assainissement Diag Expertise A.D.E Frédéric LALLA Pont Rouz 29150 CAST Tél : 09 60 51 50 44 ou 06 88 15 62 63 Email : ade.lalla@orange.fr Rapport n : 2016-086-MAIRIE LANDUDAL Date : 07/04/2016 Page :

Plus en détail

Les informations géologiques et géotechniques au Grand-Duché de Luxembourg

Les informations géologiques et géotechniques au Grand-Duché de Luxembourg Les informations géologiques et géotechniques au Grand-Duché de Luxembourg R.Colbach Service géologique du Luxembourg Introduction Documents / données cartographiques disponibles Banques de données /SIG

Plus en détail

STRASBOURG ECO QUARTIER DANUBE. Présentation au SPPPI du 14 octobre 2013

STRASBOURG ECO QUARTIER DANUBE. Présentation au SPPPI du 14 octobre 2013 STRASBOURG ECO QUARTIER DANUBE Présentation au SPPPI du 14 octobre 2013 Sommaire 1. Projet Deux Rives- Identification de la ZAC Danube 2. Présentation de l Eco quartier DANUBE 3. Etudes précédentes et

Plus en détail

1. Politique nationale de gestion des sites et sols pollués. 2. Imperméabilisation des sols

1. Politique nationale de gestion des sites et sols pollués. 2. Imperméabilisation des sols DEVELOPPEMENT DURABLE ET QUALITE ENVIRONNEMENTALE en Aménagement du Territoire, Urbanisme, Architecture et Construction 1. Politique nationale de gestion des sites et sols pollués Nouvelle méthodologie

Plus en détail

Centre Social Mozaïque 1, rue des Maures 69320 FEYZIN

Centre Social Mozaïque 1, rue des Maures 69320 FEYZIN RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES REVETEMENTS CONTENANT DU PLOMB AVANT REALISATION DE TRAVAUX - Articles L.230-2, L.235-1, R.231-56 et R. 231-56-1 du Code du Travail - Articles R 4412-156 à R 4412-160

Plus en détail

Réalisation de l étude de sols de la ZAC Quartier Ouest

Réalisation de l étude de sols de la ZAC Quartier Ouest Marché public d études Réalisation de l étude de sols de la ZAC Quartier Ouest - Lot n 1 : Etude géotechniques - Lot n 2 : Etude de pollution des sols + option : Evaluation Quantitative des risques Sanitaires

Plus en détail

Arrêté du 11 sept. 03 consolidé 1/10

Arrêté du 11 sept. 03 consolidé 1/10 Arrêté du 11 septembre 2003 portant application du décret n 96-102 du 2 février 1996 et fixant les prescriptions générales applicables aux sondage, forage, création de puits ou d'ouvrage souterrain soumis

Plus en détail

Déversement d hydrocarbures depuis un oléoduc 28 février 2012 Wesseling Allemagne

Déversement d hydrocarbures depuis un oléoduc 28 février 2012 Wesseling Allemagne Déversement d hydrocarbures depuis un oléoduc 28 février 2012 Wesseling Allemagne Fuite Pipeline Hydrocarbures Corrosion Pollution LES INSTALLATIONS CONCERNÉES Le site : La raffinerie de Rhénanie est un

Plus en détail

TRAME DU Pgcsps (Plan général de coordination sécurité et protection de la santé)

TRAME DU Pgcsps (Plan général de coordination sécurité et protection de la santé) TRAME DU Pgcsps (Plan général de coordination sécurité et protection de la santé) 1. RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS PROPRES A L'OPERATION Description sommaire et adresse de l'opération Adresses des intervenants

Plus en détail

Gare de marchandise de la Chaux-de-Fonds

Gare de marchandise de la Chaux-de-Fonds Gare de marchandise de la Chaux-de-Fonds Investigation de détail dans la zone contaminée par des solvants chlorés Sommaire 1. Un contexte d étude complexe 2. Une collaboration exemplaire 3. Etat d avancement

Plus en détail

Arrêté du [ ] relatif aux prescriptions générales applicables aux activités géothermiques de minime importance NOR :

Arrêté du [ ] relatif aux prescriptions générales applicables aux activités géothermiques de minime importance NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Arrêté du [ ] relatif aux prescriptions générales applicables aux activités géothermiques de minime importance NOR

Plus en détail

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU USINE DE FABRICATION D EMULSION A SAULGE (86) CONTEXTE Origine des travaux : Enjeux Le site a accueilli une société de fabrication d émulsion bitume. Une pollution des sols et des eaux souterraines au

Plus en détail

FICHE D ENQUETE ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS

FICHE D ENQUETE ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS Direction Générale des Services Techniques Direction de l Eau et de l Assainissement FICHE D ENQUETE ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS 1 - RENSEIGNEMENTS GENERAUX 1.1. - Administratifs Raison sociale :.. N Rue

Plus en détail

Colloque national inter-ars «Sécurité sanitaire des eaux d alimentation»

Colloque national inter-ars «Sécurité sanitaire des eaux d alimentation» Colloque national inter-ars «Sécurité sanitaire des eaux d alimentation» PNSE3 et outils nationaux Mercredi 3 juin 2015 Poitiers Béatrice JÉDOR Direction générale de la santé Sous-direction de la prévention

Plus en détail

Estimer les vitesses de biodégradation des chloroéthènes : l apport des marqueurs microbiologiques

Estimer les vitesses de biodégradation des chloroéthènes : l apport des marqueurs microbiologiques Estimer les vitesses de biodégradation des chloroéthènes : l apport des marqueurs microbiologiques Sébastien KASKASSIAN 1, Cédric MALANDAIN 2, Alexiane GODAIN 3, Thomas GLEIZE 1, Olivier SIBOURG 2 et Timothy

Plus en détail

Suivi de l avancement des actions de remédiations

Suivi de l avancement des actions de remédiations Suivi de l avancement des actions de remédiations Frédéric DE AGOSTINI Directeur AREVA Tricastin CLIGEET du 11 juin 2010 Direction Tricastin Protection de la Gaffière Suivi de l avancement des actions

Plus en détail

Vu la loi n 78-663 du 5 aout 1978, déterminant la composition, l organisation, les attributions et le fonctionnement de la cours suprême,

Vu la loi n 78-663 du 5 aout 1978, déterminant la composition, l organisation, les attributions et le fonctionnement de la cours suprême, Décret n 91-662 du 9 octobre 1991, portant création d un établissement public à caractère administrative (EPA), dénommé «Centre Ivoirien Antipollution» (CIAPOL) et déterminant ses attributions, son organisation

Plus en détail

1 Missions du service

1 Missions du service DREAL ACAL ETAT D AVANCEMENT PROJET D ORGANISATION Version : 6 Rédacteur : Anne-Florie Le Clézio-Coron Date : 12/10/2015 SERVICE : Prévention des Risques Anthropiques 1 Missions du service Le service prévention

Plus en détail

captage stockage carbone Garantir une utilisation en toute sécurité du et du du en Europe Agir pour le climat

captage stockage carbone Garantir une utilisation en toute sécurité du et du du en Europe Agir pour le climat Garantir une utilisation en toute sécurité du captage stockage carbone en Europe et du du Agir pour le climat Le captage et le stockage du carbone (CSC) est une nouvelle technologie susceptible d apporter

Plus en détail

Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech

Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech 1 Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech La politique environnementale 2 Chaque année, la Direction s engage sur une politique environnementale en choisissant quelques objectifs prioritaires.

Plus en détail

Pollution du bâti - Amiante

Pollution du bâti - Amiante FEVRIER 2013 FICHE PRATIQUE Pollution du bâti - Amiante 1. Définition 2. Obligations réglementaires Gestion des ERP 3. Obligations réglementaires Cas des opérations de travaux & démolitions 4. Obligations

Plus en détail

Rapport de stockage de produits chimiques Décret de désignation du secteur protégé du champ de captage

Rapport de stockage de produits chimiques Décret de désignation du secteur protégé du champ de captage MINISTÈRE DE L ENVIRONNEMENT Rapport de stockage de produits chimiques Décret de désignation du secteur protégé du champ de captage Nom du requérant : Adresse du site : Numéro d identification du bien-fonds

Plus en détail

L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES :

L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES : L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES : L inspection, le diagnostic et la classification d une installation septique dans le cadre d un relevé sanitaire (no 4) Agenda de présentation 1. Base de données

Plus en détail

La Visibilité, connaissance et gestion des données, où en est-on?

La Visibilité, connaissance et gestion des données, où en est-on? La Visibilité, connaissance et gestion des données, où en est-on? Projet National Ville10d Ville d Idées Journée d échanges «Penser la ville avec son sous-sol» 02/02/2016 Projet National Ville10d - Thème

Plus en détail

Exercice 2011 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif PREAMBULE

Exercice 2011 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif PREAMBULE Exercice 2011 Rapport d'activités des services exploités en régie Service de l Assainissement Non Collectif Ce rapport annuel constitue une obligation légale pour le maire qui doit le présenter chaque

Plus en détail

SITA REMEDIATION. La terre au sens propre. Opérations de dépollution de l ancien CIT AIR FRANCE DE MONTAUDRAN

SITA REMEDIATION. La terre au sens propre. Opérations de dépollution de l ancien CIT AIR FRANCE DE MONTAUDRAN SITA REMEDIATION La terre au sens propre Opérations de dépollution de l ancien CIT AIR FRANCE DE MONTAUDRAN Présentation SPPPI / ORDIMIP février 2007 G.GARCIA 2-SITA Remediation ANCIEN CIT AIR France de

Plus en détail

Fiche de renseignement

Fiche de renseignement Demande d autorisation d assainissement individuel Fiche de renseignement REÇU EN MAIRIE Dossier N Cette fiche doit être remise au service Urbanisme de votre commune, dûment complétée et accompagnée des

Plus en détail

RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 DIAGNOSTIC DE L ETAT L ET PERSPECTIVES

RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 DIAGNOSTIC DE L ETAT L ET PERSPECTIVES RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 ENVIRONNEMENT, HYGIENE ET SECURITE AU NIVEAU DU SECTEUR DE L ELECTRICITE ET DU GAZ DIAGNOSTIC DE L ETAT L ACTUEL ET PERSPECTIVES Par :

Plus en détail

Nom du service émetteur. mardi 27 mars 2012. Géothermie. Nom du service émetteur

Nom du service émetteur. mardi 27 mars 2012. Géothermie. Nom du service émetteur Nom du service émetteur Géothermie Nom du service émetteur Modèle conceptuel d un «réservoir» de type EGS : application au site géothermal de Soultz-Sous-Forêts Mathilde Loubaud - 1 ère année > Master

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

Projet. Arrêté relatif aux modalités de l exécution de la mission de contrôle des installations d assainissement non collectif.

Projet. Arrêté relatif aux modalités de l exécution de la mission de contrôle des installations d assainissement non collectif. arrete controle MIE 6 sept 07 page 1 Projet Arrêté relatif aux modalités de l exécution de la mission de contrôle des installations d assainissement non collectif. Le ministre d Etat, ministre de l écologie,

Plus en détail

Produits chimiques et liquides inflammables Séminaire SSPS Neuchâtel, 22 mai 2014 «Le point de vue du CDS»

Produits chimiques et liquides inflammables Séminaire SSPS Neuchâtel, 22 mai 2014 «Le point de vue du CDS» Produits chimiques et liquides inflammables Séminaire SSPS Neuchâtel, 22 mai 2014 «Le point de vue du CDS» Philippe Morax, HS&E ADVISOR FIRMENICH & CIE SA, 1211 Genève 1 Présentation Firmenich Règles et

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

χ : pénétration importante, quelques centaines de mètres dans l air, traverse le corps, atténué par des écrans protecteurs (plomb, béton, etc.).

χ : pénétration importante, quelques centaines de mètres dans l air, traverse le corps, atténué par des écrans protecteurs (plomb, béton, etc.). Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LES RADIATIONS IONISANTES Introduction La radioactivité La radioactivité est un phénomène naturel lié à la structure

Plus en détail

Action Fumées de Soudage en Chaudronnerie 2014-2017

Action Fumées de Soudage en Chaudronnerie 2014-2017 Action Fumées de Soudage en Chaudronnerie 2014-2017 1 1 Action Fumées de Soudage Le réseau Prévention se mobilise pour prévenir les risques Cancérogènes, Mutagènes et Reprotoxiques (CMR). Le but étant

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 9729 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt: 2 novembre 2005 Messagerie Projet de loi ouvrant un crédit d'investissement de 2 820 000 F pour la réalisation

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française

L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES. Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française L ASSAINISSEMENT INDIVIDUEL DES EAUX USEES Centre d Hygiène et de Salubrité Publique Direction de la Santé - Polynésie française 1. Le cadre réglementaire La délibération 87-48AT du 29 avril 87 modifiée

Plus en détail

greencountries.net 1 (CIAPOL) ET DETERMINANT SES ATTRIBUTIONS, SON ORGANISATION ET SON FONCTIONNEMENT TITRE PREMIER : DISPOSITIONS GENERALES

greencountries.net 1 (CIAPOL) ET DETERMINANT SES ATTRIBUTIONS, SON ORGANISATION ET SON FONCTIONNEMENT TITRE PREMIER : DISPOSITIONS GENERALES greencountries.net 1 DECRET N 91-662 DU 9 OCTOBRE 1991 PORTANT CREATION D'UN ETABLISSEMENT PUBLIC A CARACTERE ADMINISTRATIF (E.P.A.), DENOMME «CENTRE IVOIRIEN ANTIPOLLUTION» (CIAPOL) ET DETERMINANT SES

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE SYNTHESE DES DIAGNOSTICS Réf. : DIA-LEV05-1409-039 Page : 1 DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE PROPRIÉTAIRE : ORNE HABITAT ADRESSE DU BIEN : 2/27 Rue Félix Desaunay AG 30/GR 2005 /IMM 1/LOC 2 61600 LA FERTE

Plus en détail

Catalogue de Formation 2012

Catalogue de Formation 2012 Catalogue de Formation 2012 GREENTIPS Prévention des risques chimiques Initiation au risque amiante Les agents C.M.R. : connaissances réglementaires et actions de prévention GREENTIPS 91 C route des Romains

Plus en détail

Puits et forages privés

Puits et forages privés Puits et forages privés à usage domestique Vous souhaitez remettre en service un ancien puits ou créer un forage privé dans votre jardin et éventuellement consommer l eau ainsi prélevée? règles simples

Plus en détail

MAI 2005 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET

MAI 2005 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET MAI 2005 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET accordant un crédit cadre de Fr. 8'900'000.-- destiné à l'assainissement des bâtiments de l'etat contenant de l'amiante Table des matières 1. INTRODUCTION...2

Plus en détail

Application de la démarche. contaminé aux solvants chlorés Sébastien Kaskassian, BURGEAP Recherche & Développement

Application de la démarche. contaminé aux solvants chlorés Sébastien Kaskassian, BURGEAP Recherche & Développement Journées techniques 28 et 29 mai 2013 Gestion des sites et sols pollués Les substances volatiles : caractérisation, modélisation des transferts, surveillance Retour d expérience des projets CITYCHLOR,

Plus en détail

Evaluation du risque de transfert de produits phytosanitaires vers les eaux de surface dans la région du Rhin Supérieur

Evaluation du risque de transfert de produits phytosanitaires vers les eaux de surface dans la région du Rhin Supérieur Evaluation du risque de transfert de produits phytosanitaires vers les eaux de surface dans la région du Rhin Supérieur Méthodes et outils de diagnostic du transfert et du devenir des produits phytosanitaires

Plus en détail

Commune de La Ville Aux Clercs. Demande d autorisation d ouverture de travaux miniers (DODT) sur sondes géothermiques profondes

Commune de La Ville Aux Clercs. Demande d autorisation d ouverture de travaux miniers (DODT) sur sondes géothermiques profondes Demande de permis exclusif d exploitation géothermique (PEX) Demande d autorisation d ouverture de travaux miniers (DODT) sur sondes géothermiques profondes au titre de la Géothermie Basse Température

Plus en détail

Incidents survenus au centre américain de stockage de déchets radioactifs WIPP en février 2014

Incidents survenus au centre américain de stockage de déchets radioactifs WIPP en février 2014 Le 14 mars 2014 Incidents survenus au centre américain de stockage de déchets radioactifs WIPP en février 2014 Point de la situation au 12 mars 2014 Après quinze ans de fonctionnement, le WIPP 1, centre

Plus en détail

DEMANDE D'INSTALLATION D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE D'INSTALLATION D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DEMANDE D'INSTALLATION D'ASSAINISSEMENT COLLECTIF Toute nouvelle installation d'assainissement non collectif doit faire l'objet d'un contrôle de conception puis de réalisation, effectué par le Service

Plus en détail

Accident nucléaire de FUKUSHIMA Daiichi Point de la situation en mars 2015

Accident nucléaire de FUKUSHIMA Daiichi Point de la situation en mars 2015 Mars 2015 Accident nucléaire de FUKUSHIMA Daiichi Point de la situation en mars 2015 Ce document est basé sur les informations rendues publiques sur la situation de la centrale de Fukushima Daiichi. I.

Plus en détail

Bancarisation et valorisation des données de suivi de la qualité des eaux souterraines au droit des sites industriels en région Rhône-Alpes

Bancarisation et valorisation des données de suivi de la qualité des eaux souterraines au droit des sites industriels en région Rhône-Alpes Bancarisation et valorisation des données de suivi de la qualité des eaux souterraines au droit des sites industriels en région Rhône-Alpes Laurent Albert (1), Laurent Cadilhac (2), Romain Chartier, Violaine

Plus en détail

PROGRAMME DE MISE AUX NORMES DES INSTALLATIONS SEPTIQUES 2013 2014

PROGRAMME DE MISE AUX NORMES DES INSTALLATIONS SEPTIQUES 2013 2014 PROGRAMME DE MISE AUX NORMES DES INSTALLATIONS SEPTIQUES 2013 2014 Plan présentation Présentation publique le 25 juin 2013 du sommaire du rapport du groupe Hémisphère (été 2012) Critères de classification

Plus en détail

Compte-rendu de contrôle de conception Installation d'assainissement non collectif

Compte-rendu de contrôle de conception Installation d'assainissement non collectif Compte-rendu de contrôle de conception Installation d'assainissement non collectif N de dossier: Référence Saphir: Présence Usager: Présent 6 Nom du contrôleur: Date du contrôle: Date de réception du dossier

Plus en détail

Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge

Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 300 C 1.0 Détermination du carbone inorganique dissous, du carbone organique dissous et du carbone organique total : méthode par détection infrarouge

Plus en détail

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL 1.1. POUR LE MINISTERE FRANÇAIS DE L EDUCATION NATIONALE Le MEN, utilisant son expertise technique et pédagogique, sélectionne et met à disposition du Centre

Plus en détail

CONTACTS. Recommandation sur la prévention et les bonnes pratiques à mettre en place sur les opérations de dépollution des sites pollués PAS-DE-CALAIS

CONTACTS. Recommandation sur la prévention et les bonnes pratiques à mettre en place sur les opérations de dépollution des sites pollués PAS-DE-CALAIS Jean-françois DUHR jean-francois.duhr@cram-nordpicardie.fr Cram Nord-Picardie Alain REFFAS alain.reffas@cram-nordpicardie.fr Raymond CROUZET raymond.crouzet@cram-nordpicardie.fr Sécurité Sociale moustafa

Plus en détail

PREFECTURE DU LOIRET. DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES Service eau, environnement et forêt Mission Inter Services de l'eau M.I.S.E.

PREFECTURE DU LOIRET. DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES Service eau, environnement et forêt Mission Inter Services de l'eau M.I.S.E. PREFECTURE DU LOIRET DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES Service eau, environnement et forêt Mission Inter Services de l'eau M.I.S.E. du Loiret CREATION DE SONDAGES, FORAGES, PUITS ET OUVRAGES SOUTERRAINS

Plus en détail

Présentation synthétique de la BDEA

Présentation synthétique de la BDEA Présentation synthétique de la BDEA Rakotondrainibe Herivelo-Avril 2011 1. Présentation générale La Bdea est un outil informatique pour le stockage puis le partage avec tous les acteurs du secteur Eau,

Plus en détail

CREATION DE SONDAGE, FORAGE, PUITS en vue de la recherche ou le prélèvement d'eau souterraine

CREATION DE SONDAGE, FORAGE, PUITS en vue de la recherche ou le prélèvement d'eau souterraine Formulaire à renvoyer : à la DDEA 24-26 Boulevard des alliés - B.P. 389-70014 VESOUL Cedex ou à la DDSV 4 place René Hologne 70 000 VESOUL CREATION DE SONDAGE, FORAGE, PUITS en vue de la recherche ou le

Plus en détail

SRP-2.01-SP-11NNNN-033

SRP-2.01-SP-11NNNN-033 APPROUVÉ POUR UTILISATION INTERNE Rév. 000 Dossier n o 2.01 E-Docs n o 3425768 PROCÉDURES D EXAMEN POUR LE PERSONNEL : Demande de permis de préparation de l emplacement pour une nouvelle centrale nucléaire

Plus en détail

CRITERES DE CHOIX DE LA TECHNIQUE N 1

CRITERES DE CHOIX DE LA TECHNIQUE N 1 CHANTIER DE REFERENCE Traitement des sols par bioventing associé à une biostimulation et traitement des eaux de la nappe après pompage et écrémage avec réinjection sur site Site de : Balaruc-les-Bains

Plus en détail

Une représentation 3D et très haute définition de la Qualité de l Air Une approche des pollutions à une échelle micro pour une meilleure gestion de

Une représentation 3D et très haute définition de la Qualité de l Air Une approche des pollutions à une échelle micro pour une meilleure gestion de Une représentation 3D et très haute définition de la Qualité de l Air Une approche des pollutions à une échelle micro pour une meilleure La qualité de l air à différentes échelles La qualité de l air peut

Plus en détail

GERARD SALLE HOUNT- CABINET D EXPERTISES IMMOBILIERES Habitation et Commercial Diagnostics Plans SRU Contrôles Techniques

GERARD SALLE HOUNT- CABINET D EXPERTISES IMMOBILIERES Habitation et Commercial Diagnostics Plans SRU Contrôles Techniques RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS CONTENANT DE L AMIANTE POUR L ETABLISSEMENT DU CONSTAT ETABLI A L OCCASION DE LA VENTE D UN IMMEUBLE BATI En application de l'article L. 1334-13

Plus en détail

BECQUEREL. partageons nos expertises. le réseau IN2P3/CNRS de mesure de la radioactivité

BECQUEREL. partageons nos expertises. le réseau IN2P3/CNRS de mesure de la radioactivité BECQUEREL le réseau IN2P3/CNRS de mesure de la radioactivité partageons nos expertises mesures de radioactivité dosimétrie radioprotection modélisations & simulations études & expertises associées Savoir-faire

Plus en détail

Aide-mémoire à l attention des Maîtres d Ouvrages et Maîtres d Oeuvre pour l établissement d un CCTP - DÉMOLITION

Aide-mémoire à l attention des Maîtres d Ouvrages et Maîtres d Oeuvre pour l établissement d un CCTP - DÉMOLITION Aide-mémoire à l attention des Maîtres d Ouvrages et Maîtres d Oeuvre pour l établissement d un CCTP - DÉMOLITION ou ce qu il est indispensable d appréhender pour curer, déconstruire ou démolir en toute

Plus en détail

VEILLE REGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.5

VEILLE REGLEMENTAIRE Environnement Fiche VRE.5 LES EFFLUENTS Code de la Santé Publique L1331-10 Code de l Environnement R214-1 et suivants Arrêté du 22 juin 2007 relatif à la collecte, au transport et au traitement des eaux usées des agglomérations

Plus en détail

RAPPORT DE REPERAGE DE L'AMIANTE

RAPPORT DE REPERAGE DE L'AMIANTE REIMS 34, rue des Moulins CS 20001 51725 REIMS Cedex Tel : 03.26.40.60.40 Fax : 03.26.40.03.00 Cconstruction.reims@socotec.com RAPPORT DE REPERAGE DE L'AMIANTE PREALABLE A LA VENTE D'UN IMMEUBLE Bien immobilier

Plus en détail

RECOMMANDATIONS RELATIVES A LA LUTTE CONTRE LA MALVEILLANCE - «FOOD DEFENSE»

RECOMMANDATIONS RELATIVES A LA LUTTE CONTRE LA MALVEILLANCE - «FOOD DEFENSE» RECOMMANDATIONS RELATIVES A LA LUTTE CONTRE LA MALVEILLANCE - «FOOD DEFENSE» AOÛT 2015 5 PAGES PREAMBULE Les présentes recommandations visent à accompagner les entreprises dans la lutte contre la malveillance

Plus en détail

VERIFICATION DE LA CONCEPTION

VERIFICATION DE LA CONCEPTION SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF COMMUNAUTE DE COMMUNES ASSE BLEONE VERDON Pôle de BRAS D ASSE Ancienne école de La Bégude Route du Pont de l Asse 04270 BRAS D ASSE Tél : 04 92 31 94 04 /

Plus en détail

Atmosphère explosive?

Atmosphère explosive? ATEX I Atmosphère explosive? Mélange avec l air, dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme de gaz, vapeurs, brouillards ou poussières, dans lequel, après inflammation, la

Plus en détail

METHODOLOGIE DE DETERMINATION DES DELAIS DE PEREMPTION DES REACTIFS, SOLVANTS ET SOLUTIONS TITREES

METHODOLOGIE DE DETERMINATION DES DELAIS DE PEREMPTION DES REACTIFS, SOLVANTS ET SOLUTIONS TITREES JEUDI LANCEMENT DE LA SECTION REGIONALE SFSTP NORD METHODOLOGIE DE DETERMINATION DES DELAIS DE PEREMPTION DES REACTIFS, SOLVANTS ET SOLUTIONS TITREES Eliane Bauthier-Loiseau SFSTP /TechnologieServier INTRODUCTION

Plus en détail

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle»

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Guide de préconisations relatives à la réalisation des études de Conception des Systèmes d assainissement

Plus en détail

Parc Tertiaire Technopole Rue Albert Einstein 53810 CHANGÉ 02 43 66 89 81 02 43 90 76 26 - ecslaval@ecs-ingenierie.com

Parc Tertiaire Technopole Rue Albert Einstein 53810 CHANGÉ 02 43 66 89 81 02 43 90 76 26 - ecslaval@ecs-ingenierie.com 02 43 160 150 02 43 160 156 ecslemans@ecs-ingenierie.com 02 43 66 89 81 02 43 90 76 26 - ecslaval@ecs-ingenierie.com 02 43 160 150 02 43 160 156 ecslemans@ecs-ingenierie.com 02 43 66 89 81 02 43 90 76

Plus en détail

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études ANNEXE 2010-CA544-17-R5717 Politique sur la santé et la sécurité 12 avril 2010 Avant-propos La politique sur la santé et la sécurité affirme la volonté de l UQTR de protéger la santé, la sécurité et l

Plus en détail

ASCOMADE 26 Novembre 2012

ASCOMADE 26 Novembre 2012 ASCOMADE 26 Novembre 2012 Réforme réglementation DT/DICT Démarches entreprises-difficultés rencontrées-solutions Présentation de la Direction Eau et Assainissement, Points clés de la nouvelle réglementation,

Plus en détail

LE SDAGE 2010-2015 et le PDM associé : CADRES DE RÉFÉRENCE DE LA GESTION DE L EAU DANS LE BASSIN

LE SDAGE 2010-2015 et le PDM associé : CADRES DE RÉFÉRENCE DE LA GESTION DE L EAU DANS LE BASSIN 1 LE SDAGE 2010-2015 et le PDM associé : CADRES DE RÉFÉRENCE DE LA GESTION DE L EAU DANS LE BASSIN 2 1 Plan de l intervention Le SDAGE : objectifs, enjeux, Le PDM : définition, contenu, chiffrage 3 SDAGE

Plus en détail

Air Liquide France Industrie Site de Moissy-Cramayel Commission de Suivi de Site (CSS) 30/06/2015

Air Liquide France Industrie Site de Moissy-Cramayel Commission de Suivi de Site (CSS) 30/06/2015 Air Liquide France Industrie Site de Moissy-Cramayel Commission de Suivi de Site (CSS) 30/06/2015 Julien ARMENGOL, Chef d établissement Sami DICK, Responsable Sécurité Industrielle et Qualité Plan Contexte

Plus en détail

Eléments de présentation de la nouvelle réglementation française pour la géothermie de minime importance

Eléments de présentation de la nouvelle réglementation française pour la géothermie de minime importance 30 juin 2015 Auteurs : J. C. MARTIN, P. DURST, F. JAUDIN avec la collaboration du Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Eléments de présentation de la nouvelle réglementation

Plus en détail

1. Objet de la mission

1. Objet de la mission 34, rue des Moulins CS 20001 51725 REIMS Cedex Tél : 03.26.40.60.40 Fax : 03.26.40.03.00 Cconstruction.reims@socotec.com Rapport de repérage de l amiante avant vente d un immeuble Bien immobilier concerné

Plus en détail

CLIMATSOL. Programme de réhabilitation des terrains contaminés Demande d admissibilité à l aide financière

CLIMATSOL. Programme de réhabilitation des terrains contaminés Demande d admissibilité à l aide financière CLIMATSOL Programme de réhabilitation des terrains contaminés Demande d admissibilité à l aide financière Identification du projet soumis : Date d acquisition de l immeuble : Preuve de propriété à fournir

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Page 1 de 6 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1. Identificateur de produit 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et

Plus en détail

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat Agir ensemble pour une meilleure qualité de l eau des sols & de l habitat Conseil & services pour des solutions économiques et durables Terre & Via est une société de conseil et de services dédiés à l

Plus en détail

AMIANTE Le Dossier Technique "Amiante" (DTA)

AMIANTE Le Dossier Technique Amiante (DTA) dossier dossier dossier dossier dossier JUIN 2006 AMIANTE Le Dossier Technique "Amiante" (DTA) dossier Rédigé par : Nicolas PICHARD CRCI Champagne-Ardenne Tél. 03 26 69 46 26 Fax 03 26 69 33 69 Mail pichard@champagne-ardenne.cci.fr

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME EAU POTABLE

PLAN LOCAL D URBANISME EAU POTABLE PLAN LOCAL D URBANISME EAU POTABLE I SITUATION ADMINISTRATIVE La commune de MEAUX est autonome pour l alimentation en eau potable. L exploitation de l usine de production et du réseau de distribution s

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Electricité L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus de l activité d électricien peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui représentent des volumes importants.

Plus en détail

Règlement du. Service Public d Assainissement Non Collectif

Règlement du. Service Public d Assainissement Non Collectif Règlement du Service Public d Assainissement Non Collectif SOMMAIRE CHAPITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 Objet du règlement... 3 Article 2 Définition de l'assainissement non collectif...

Plus en détail

Surveillance du Tritium

Surveillance du Tritium Surveillance du Tritium Cligeet 13 décembre 2013 1 Sommaire Le tritium : définition et caractéristiques Les seuils et limites associées Le dispositif de surveillance et de mesures Les investigations immédiates

Plus en détail

Les principales sources de pollution de l air intérieur

Les principales sources de pollution de l air intérieur Les principales sources de pollution de l air intérieur Crédit ADEME / Atelier des giboulées extrait du guide ADEME «un air sain chez soi» Les polluants de l air intérieur les plus courants et leur origine

Plus en détail

POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE

POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE POLITIQUE Hygiène, Sécurité, environnement HSE La politique HSe de tdf repose sur l identification et la qualification en amont des risques associés à son activité, la focalisation sur les dangers à haut

Plus en détail

fççw vtà \ÇàxÜvÉÅÅâÇtÄ wxá ÖâtàÜx Ü ä Üxá wxá ÑÉÜàxá wx Ät Uxtâvx

fççw vtà \ÇàxÜvÉÅÅâÇtÄ wxá ÖâtàÜx Ü ä Üxá wxá ÑÉÜàxá wx Ät Uxtâvx REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L ESSONNE - ARRONDISSEMENT D ETAMPES CANTON DE MEREVILLE fççw vtà \ÇàxÜvÉÅÅâÇtÄ wxá ÖâtàÜx Ü ä Üxá wxá ÑÉÜàxá wx Ät Uxtâvx Commune de : Nom : No de PC ou DT : Date de

Plus en détail

Référentiel spécifique pour la demande de. Qualification : 02-01 Repérage amiante avant travaux et avant démolition. et pièces spécifiques à produire

Référentiel spécifique pour la demande de. Qualification : 02-01 Repérage amiante avant travaux et avant démolition. et pièces spécifiques à produire Référentiel spécifique pour la demande de Qualification : 02-01 Repérage amiante avant travaux et pièces spécifiques à produire En complément du dossier de demande général Critères de qualification 02-01

Plus en détail

Le Syndicat National des Patinoires

Le Syndicat National des Patinoires Le Syndicat National des Patinoires Atelier : Installation frigorifique et Développement Gilles DELCROS Directeur Technique Sommaire de l atelier - Présentation générale et historique de la démarche HQE,

Plus en détail

Directeur / directrice ou officier de centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage

Directeur / directrice ou officier de centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Directeur / directrice ou officier de centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Code fiche mer001 Définition synthétique de l emploi-type Responsable/officier d un centre opérationnel

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Fiche Prévention LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Former les agents à la sécurité constitue une obligation légale de l autorité territoriale et fait partie intégrante de la politique

Plus en détail