For the benefit of business and people. 1 - Présentation du projet de la ZAC. 7 - Suivi environnemental et programme d intervention

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "For the benefit of business and people. 1 - Présentation du projet de la ZAC. 7 - Suivi environnemental et programme d intervention"

Transcription

1 Ancien site des Ferronneries du Midi Future ZAC Ponts Jumeaux Projet de dépollution 15 décembre 2004 For the benefit of business and people 1 - Présentation du projet de la ZAC 2 - Rappel de l historique du site 3 - Investigations 4 - Evaluation détaillée des risques 5 - La dépollution du site 6 - Caractéristiques de la solution Plan de l exposé 7 - Suivi environnemental et programme d intervention 8 - Conclusion 9 - Organigramme de chantier et calendrier prévisionnel 2

2 1- Présentation du projet de la ZAC Localisation du site Friche industrielle d entrée de ville 3 1- Présentation du projet de la ZAC 8 9,8 hectares de périmètre : Bd de l Embouchure, Bd de Suisse, Rue Daydé, Rue Kruger. 8 Plan d aménagement : 8 2 axes de voies perpendiculaires. 8 4 îlots principaux à construire, immeubles de 6 étages avec 1 à 2 niveaux de parkings en sous-sol. 8 En partie centrale : un parc public. 8 En partie Nord : un groupe scolaire. 4

3 1- Présentation du projet de la ZAC Visite Municipalité de la SALVETAT SAINT GILLES du Présentation du projet de la ZAC 6 COMMISSION MIXTE SPPPI / ORDIMIP - 17 Décembre 2003

4 2- Rappel de l historique du site 7 3- Investigations : Qu avons nous cherché L ENSEMBLE DU PERIMETRE DE LA ZAC A FAIT L OBJET D INVESTIGATIONS : , 2002 et 2003 : ANTEA sur les anciennes Ferronneries du Midi et 2004 : BUREAU VERITAS sur les anciennes Ferronneries du Midi et 2004 : NORISKO sur la zone limitrophe des anciennes Ferronneries du Midi et sur la partie Ouest de la ZAC des PONTS JUMEAUX 8

5 3 - Investigations : moyens mis en œuvre pour chercher Site Ferronneries et zone limitrophe 109 tranchées et 14 piézomètres Les horizons superficiels du sol sont pollués par des métaux (arsenic, chrome, cadmium, cuivre, plomb, nickel) présents dans des mâchefers et remblais hétérogènes Investigations : moyens mis en œuvre pour chercher Compléments en avril 2004 sur le reste de la ZAC 53 tranchées et 6 piézomètres Site Ferronneries à l est Dépassement exceptionnel (1 seul point) de la VCI en usage sensible pour l arsenic dans les remblais, sans remettre en cause leur caractère inerte (selon guide déchets inertes juin 2004) 10

6 3- Investigations : Qu avons nous trouvé Premières investigations Sources de pollution Métaux au dessus de la VCI pour un usage non sensible Localement, l éventration d un transformateur a produit une pollution aux PCB sur environ 25 m2 Par rapport à l usage résidentiel prévu : classement du site en 1 pour les sols à l issue de l ESR par ANTEA, nécessitant des investigations approfondies Investigations : Qu avons nous trouvé compléments d investigations Exemple de cartographie des résultats Suite à l ESR, la zone nord du site (futur jardin public, école) fait l objet d analyses supplémentaires par ANTEA puis BUREAU VERITAS Le diagnostic approfondi complète la connaissance de cette zone (source 3) et du reste du site (sources 1 et 2) 12

7 V CI usage V CI usage SP3 SP19 SP7 SP8 SP9 SP11 SP4 Element VDSS S1 S2 S3 S4 S5 S6 S7 S8 sensible non sensible (0-1 m) (0-1 m) (0-1 m) (0-1 m) (0-1 m) (0-1 m) (0-1 m) Baryum Vanadium pvl HT Chrome total ANALY SES ANALYSES Nickel D'ANTEA D'ANTEA Cuivre DE DE Zinc (pvl) Arsenic Cadmium ,3 9 1,3 0,5 < 0,5 1,4 Mercure 3, ,9 2 1,2 0,3 6 0,3 0,11 1,5 1 Plomb V CI usage V CI usage F1 F1 F2 F2 F2 F2 F3 F3 F3 F3 F4 F5 F6 F6 F6 F6 Element VDSS sensible non sensible (0-0,5) (0,5-1,5) (0-0,5) (0,5-1) (1-1,5) (1,5-2,1) (0-0,5) (0,5-0,8) (1-1,55) (1,55-2) (0-1) (0-0,5) (0-0,5) (0,5-1) (1-1,5) (1,5-2,1) Chrome total Nickel ANALY SES Cuivre D'ANTEA DE FEVRIER Zinc (pvl) Arsenic Cad mium <5 <5 5 <5 <5 <5 13 <5 <5 <5 <5 <5 <5 13 <5 <5 Plomb V CI usage V CI usage F10 F11 F11 F11 F11 F12 F12 F12 F13 F14 F15 F15 F15 F16 F16 F16 F19 Element VDSS sensible non sensible (1-1,8) (0-0,5) (0,5-1) (1-1,5) (1,5-2) (0-0,5) (0,5-1,5) (1,5-2,5) (0-1) (0-0,7) (0-0,5) (0,5-2) (2-3,5) (0-0,5) (0,5-1,5) (1,5-2) (0-0,5) Chrome total Nickel Cuivre Zinc (pvl) Arsenic Cadmium <5 7 <5 <5 <5 5 <5 <5 9 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 Plomb V CI usage V CI usage F22 F22 F22 F23 F23 F23 F24 F24 F25 F29 F29 F30 F32 F33 F33 F33 F34 Element VDSS sensible non sensible (0-0,5) (0,5-1) (1-2) (0-0,5) (0,5-1,5) (1,5-2,2) (0-0,5) (0,5-1,1) (0,1-1,5) (0-0,5) (0,5-1) (0-0,5) (0-0,3) (0-0,5) (0,5-1,5) (1,5-2) (0-0,5) Chrome total Nickel Cuivre Zinc (pvl) Arsenic Cadmium <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 6 <5 <5 <5 15 <5 9 <5 Plomb V CI usage V CI usage F37 F37 F37 F38 F38 F38 F39 F40 F40 Element VDSS sensible non sensible (0-0,5) (0,5-1,1) (1,1-1,8) (0-0,5) (0,5-1) (1-1,7) (0-0,5) (0-1,2) (1,2-1,9) Chrome total Nickel Cuivre Zinc (pvl) Arsenic Cadmium <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 Plomb SP5 (0-1 m) SP6 (0-1 m) SP17 (0-1 m) SP18 (0-1 m) SP12 (0-1 m) SP14 (0-1 m) SP15 (0-1 m) SP16 (0-1 m) < 0,5 1,8 < 0,5 46 0,7 < 0,5 8,9 3,7 0,53 0,23 1,3 0,42 < 0,05 < 0,05 0, F7 F8 F8 F9 F9 F9 F10 F10 (0-0,5) (0-0,5) (0,5-1) (0,2-0,7) (0,7-1,3) (1,3-2,7) (0-0,5) (0,5-1) <5 <5 < < F19 F19 F19 F20 F20 F20 F21 F21 (0,5-1) (1-1,5) (1,5-2) (0-0,5) (0,5-1,5) (1,5-2,5) (0-0,5) (0,5-1,1) <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 < F34 F34 F34 F35 F36 F36 F36 F36 (0,5-1) (1-1,5) (1,5-2) (0-0,8) (0-0,5) (0,5-1) (1-1,5) (1,5-2,5) < Investigations : résumé des teneurs en métaux dans les sols 168 analyses sur les métaux 13 0 Valeur supérieure à la VDSS Valeur supérieure à la VCI usage sensible Valeur supérieure à la VCI usage non sensible 13 V CI usage V CI usage Element V DSS sensible no n sensib le 3 - Investigations : résumé des teneurs en métaux dans les sols 168 analyses sur les métaux T1 (1 m) T2 (1 m) T3 (1 m) T4 (1 m) T5 (1 m) T6 (1 m) T7 (1 m) T8 (1 m) T9 (1 m) T10 (1 m) Chrome total ,2 30,2 37, ,5 40, , ,1 Chrome VI <20* <20* 22 <20* <20* 29 <20* <20* <20* 32 ANALY SES DE BUREAU Nickel , ,3 30,6 32,8 45,6 49, ,3 32 VERITAS Cuivre , ,3 52,4 88,3 507 JUILLET ET AOUT 2003 Zinc (pvl) 95, A rsenic <5 <5 <5 <5 <5 <5 84 <5 <5 <5 Cadmium ,9 21,7 20,4 17 9, ,8 9, ,2 Plomb ,7 54, , ,1 69, V CI usage V CI usage Element V DSS sensible no n sensib le S1-1 S1-2 S1-3 S1-4 S2-1 S2-2 S2-3 S2-4 S3-1 S3-2 S3-3 S3-4 S4-1 S4-2 S4-3 S4-4 S5-1 S5-2 S5-3 S5-2 S5-3 S5-4 S6-1 S6-2 S6-3 S6-4 Chrome total ,2 38,8 27,9 26,3 25,2 26,7 21,2 25,5 30,7 33,7 24,4 25,2 20,5 58,9 27,5 26, ,1 20,5 62,1 20,5 22, ,1 36,1 41,3 Nickel ,1 28,1 25,3 24,1 23,2 17, ,2 27,7 20, ,2 47,9 33,9 24,9 43, , ,1 20, ,6 40,8 Cuivre , ,4 31, ,8 13,4 20, ,4 45,2 28, , , ,2 43, ,8 29,6 Zinc (pvl) ,2 70,3 101,9 61,6 45,4 67, , , , , ,4 71, ,6 104 A rsenic <5 <5 <5 <5 <5 <5 84 <5 43,3 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 <5 Cadmium ,9 24,5 9,6 8,9 8,5 7,3 6,2 7,6 15, 9 9,3 6,7 6,5 8,2 21,2 16,1 7,3 35,3 39,6 6,4 39,6 6,4 6, ,5 10, 8 12 Plomb ,2 30,1 119, ,8 32, , , , , ,5 41,8 V CI usage V CI usage S1-B S2 S3-A S3-B S3-C S4 S4-A S4-B S5 S'6 S'6-B S'7-A S'7-B S'15-A S'15-B S'16-A S'16-B Element V DSS S1-A (0-1) S'16-A S'16-B S'19-A S'19-B sensible no n sensib le (1-4) (0-0,8) (0,4-1,2) (1,5-3) (3-5,5) (0-0,8) (0,8-1,8) (1,8-4) (0,6-2) (0-0,4) (0,4-3,5) (0,7-1,1) (1,1,3,5) (1,5-2,4) (2,4-4) (0,3-1,8) (1,8-5) (0,3-1,8) (1,8-5) (0-0,6) (0,6-3) Chrome total Nickel ANALY SES Cuivr e DE NORISKO Zinc (pvl) D'OCTOBRE Arsenic Cadmium < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 < 0,8 Plomb Indice HT Valeur supérieure à la VDSS Valeur supérieure à la VCI usage sensible Valeur supérieure à la VCI usage non sensible 14

8 3 - Investigations : résumé des teneurs en métaux dans les sols 168 analyses sur les métaux Polluant Arsenic Cadmium Chrome Cuivre Plomb Nickel Zinc Moyenne sur les Ferronneries du Midi et zone limitrophe Unités : mg/kg MS Mini 16 < Maxi Pour mémoire : VCI pour un usage sensible Investigations : Présence d hydrocarbures LES HYDROCARBURES PRESENTS DANS LES REMBLAIS SONT SOUS FORME DE RESIDUS DE COMBUSTION (HAP) 94 mg/kg VCI usage VCI usage non Unités en mg/kg MS VDSS SE 0,6-1 SE 1,3-1,7 SF 0,5-1 SF 1-2 Ferro 1 Ferro 2 sensible sensible HAP Naphtalene pvl 0,16 < 0,02 < 0,02 < 0,02 0,13 0,34 Acenaphthylene < 0,02 < 0,02 < 0,02 < 0,02 < 0,2 0,31 Acenaphtene < 0,02 < 0,02 < 0,02 < 0,02 0,05 < 0,05 Fluorene < 0,02 < 0,02 < 0,02 < 0,02 0,09 0,15 Phenanthrene ,1 0,11 13,54 3,49 4,3 11,0 Anthracene - pvl pvl < 0,02 < 0,02 2,86 0,99 0,70 5,50 Fluoranthene pvl 0,26 0,52 27,62 9,29 13,00 61,00 Pyrene ,39 0,36 18,88 6,36 9,90 54,00 Benzo(a)anthracene 7 13,9 252 < 0,02 0,05 9,2 3,39 7,20 29,00 Chrysene ,2 0,05 5,31 3,22 5,30 25,00 Benzo(b)fluoranthene ,29 0,06 1,03 0,38 8,10 30,00 Benzo(k)fluoranthene ,1 0,07 2,11 0,65 3,90 15,00 Benzo(a)pyrene 3, ,05 0,24 4,55 1,63 7,10 26,00 Dibenzo(ah)anthracene < 0,02 < 0,02 < 0,02 < 0,02 0,22 1,30 Benzo(ghi)perylene < 0,02 0,27 5,35 1,66 6,40 22,00 Indeno(123-cd)pyrene 8 16, ,1 0,14 4 1,18 3,00 20,00 Somme des HAP ,65 1,87 94,45 32,24 69,39 300,60 Concentration supérieure à la VDSS Concentration supérieure à la VCI pour un usage sensible Concentration supérieure à la VCI pour un usage non sensible 300 mg/kg 16

9 3 - Investigations : Qualité des eaux souterraines Qualité des eaux pendant suivi mensuel : Etat initial avant travaux 22 analyses sur les métaux 40 analyses sur les hydrocarbures 9 analyses sur les PCB Investigations : Qualité des eaux souterraines Unités : µg/l 22 analyses sur les métaux 40 analyses sur les hydrocarbures 9 analyses sur les PCB Paramètre Arsenic Plomb Chrome Cuivre Nickel Zinc Mercure Manganèse Hydrocarbures totaux Indice Phénols PCB Moyenne sur les analyses de suivi mensuel 11,7 10 < ,005 Mini < 30 < 1 < 1 < 0,003 Maxi < ,017 Pour mémoire : VCI pour un usage sensible

10 3 - Investigations : zonage de la pollution sur les anciennes Ferronneries du Midi Nord B Limite anciennes Ferronneries du Midi Zones polluées Résultats Pollution sur 1 m au dessus des argiles, sur 3280 m² m² sur la zone limitrophe + Pollution sur 1 à 3 m au dessus des argiles ou alluvions, sur m² m² sur la zone limitrophe + Pollution sur 1 à 2 m au dessus des argiles, sur m² m² sur la zone limitrophe Zones non polluées Sud A La pollution est concentrée sur l emprise des Ferronneries et localement la zone limitrophe à l ouest Investigations : schéma conceptuel A SITUATION ACTUELLE B B A 20

11 3 - Pollution du sol : schéma conceptuel SITUATION ACTUELLE : ZOOM SUR LE SITE DES ANCIENNES FERRONNERIES DU MIDI Pollution du sol : comparaison au projet d urbanisation Nord Futur usage sensible connu Présence de parkings souterrains et de sols nus à usage sensible (jardin) Présence de parkings souterrains et voiries Sud Les deux contraintes majeures sont l usage sensible et les excédents de terres liés au projet ( m3) 22

12 4 - Evaluation des risques pour la santé SCENARII ET PARAMETRES Enfant Paramètres Valeur pour un enfant Valeur pour un enfant moyen negligeant Durée de vie (an) Poids (kg) moyenne et minimum sur la classe 2 à 7 ans - données ciblex 17,2 12,9 Durée d'exposition au sol et plantes (an) - moyennes généralement utilisée 6 6 Quantité de sol ingérée (mg/j) données tirées de la litterature de RISC Surface totale en contact (cm²) - moyenne sur la classe 2 à 7 ans - données Ciblex Fraction de peau en contact 13% 55% Adhérence du sol sur la peau (mg/cm²/évenement) 0,2 0,2 Quantité de légumes racines ingérée (mg/j) - données tirées de Ciblex 48,5 48,5 Quantité de légumes ingérée (mg/j) - données tirées de Ciblex 55,8 55,8 Fraction de plantes ingérées impactée par le sol pollué - valeur prenant en compte le fait qu'une partie seulement du jardin potager est ingérée 10% 25% Terrain nu sans aménagement : état actuel avant dépollution Evaluation des risques pour la santé Les scénarios d exposition les plus contraignants Sols nus actuels sur jardin public Venues occasionnelles (1 à 2 fois par semaine) d un enfant pendant 6 ans sur le futur jardin public : risque dépassant les valeurs de la circulaire du 10 décembre 1999 (ERI = 1E-05 et IR = 1), sur au moins 1 m de profondeur. ERI moyen = 1,6E-05 IR moyen = 2,3 Unités en mg/kg Concentration moyenne Arsenic 72 Cadmium 21 Chrome (III) 158 Cuivre 2790 Plomb 2380 Nickel 120 Risques cancérogènes dépassant de 1,5 à 7 fois les valeurs de la circulaire Risques toxicologiques dépassant de 2 à 10 fois les valeurs de la circulaire Risque majeur représenté par le contact direct (ingestion de sols et de plantes, contact cutané) 24

13 4 - Evaluation des risques pour la santé Sols nus sur future école Enfant 5 jours par semaine pendant 6 ans sur la future école : risque dépassant les valeurs de la circulaire du 10 décembre 1999 (ERI = 1E-05 et IR = 1), sur 1 m de profondeur. ERI moyen = 8,4E-05 IR moyen = 3,1 Unités en mg/kg Concentration moyenne pour scénario 7 ecole Arsenic 84 Cadmium 10,8 Risques cancérogènes dépassant de 8 à 20 fois les valeurs de la circulaire Risques toxicologiques dépassant de 3 à 7 fois les valeurs de la circulaire Les résultats montrent que le site n est pas adapté en l état à un usage sensible en raison du risque en cas de contact direct (ingestion de sols et de plantes, contact cutané) RISQUE NEGLIGEABLE SI ELIMINATION DU CONTACT DIRECT AVEC LA POLLUTION Evaluation des risques pour la santé CAS DES PRODUITS ORGANIQUES Seuls des hydrocarbures résultant de combustions (hydrocarbures aromatiques polycycliques) accompagnent les métaux dans les sols des anciennes Ferronneries du Midi Somme de ces HAP : de 2 mg/kg à 300 mg/kg Risques représentés par ces HAP (scénario majorant en utilisant les concentrations les plus élevées) inférieurs aux valeurs seuils de la circulaire du 10 décembre 1999 (ERI = 1E-05 et IR = 1) ERI max = 4,3E-06 IR max = 3,5E-02 26

14 5 - Dépollution du site : contraintes A - Prendre en compte des volumes importants : m3 de terres présentant un risque en cas de contact direct, - sur un total de déblais liés au projet de m3 B - Le potentiel de relargage de polluants dans les milieux environnementaux est très faible : matériaux proches des inertes Les objectifs de la solution sont : A - annuler tout risque de contact direct B - assurer le confinement vis à vis des milieux environnementaux Dépollution du site : alternatives Alternatives Envoi en stockage à l extérieur du site Confinement sur site Comblement de m3 de capacité en 1 seule opération : non sens stratégique, saturation des décharges classées Sous voirie : volumes insuffisants et morcellement des zones confinées Dans casier sous parking : unicité de la solution et périmètre circonscrit Non sens économique de la méthode Isolement définitif et sécurisé 28

15 6 - Caractéristiques de la solution : phasages Opérations Fin de démolition des cheminées Préparation zone de stockage provisoire Terrassement des sols pollués et stockage provisoire Contrôle de l objectif Suivi environnemental Construction Chargement du casier Terrassement du casier Réalisation de la paroi et des puits de décompression de nappe Caractéristiques de la solution : démolition des cheminées CAS PARTICULIER DES CHEMINEES Démolition des cheminées à réaliser Méthode : grignotage avec humidification et abattage Analyses pour filière adaptée 30

16 6 - Caractéristiques de la solution : méthode de tri Paramètres Critères Déchets inertes (critères du guide de juin 2004) DESTINATION EN CLASSE 3 Organiques COT, PCB, HAP, BTEX, indice HT Analyses sur brut Non organiques Métaux, Fluorures, COT sur éluat, fraction soluble, Tests de lixiviation indice phénols Déchets non dangereux dans une alvéole spécifique (critères de la décision de 2002) DESTINATION EN CLASSE 2 Organiques COT, PCB, HAP, BTEX, indice HT - Non organiques Métaux, Fluorures, COT sur éluat, fraction soluble, indice phénols Tests de lixiviation Caractéristiques de la solution : méthode de tri 32

17 6 - Caractéristiques de la solution : état initial Caractéristiques de la solution : stockage provisoire Raclage jusqu à l argile et mise en place d une étanchéité pour le stockage provisoire Chargement avec les terres polluées excavées par lots Analyses (120 séries) Détermination des destinations des lots et bachage (récupération des eaux dans un bassin de stockage) 34

18 6 - Caractéristiques de la solution : terrassement des sols sur la zone de l école Nord Excavation sur 1 m avec tri visuel et stockage en lots de 500 m3 Contrôle environnemental lot par lot selon critères définis pour définir la destination des terres polluées Sud Analyses (caractère inerte) sur sols résiduels pour vérifier la cote d arrêt des excavations Caractéristiques de la solution : terrassement des sols sur la zone du futur jardin public Nord Excavation sur au moins 1 m et stockage en lots de 500 m3 Contrôle environnemental lot par lot selon les critères définis Sud Analyses (caractère inerte et conformité avec les objectifs de réhabilitations) sur sols résiduels pour déterminer la cote d arrêt 36

19 6 - Caractéristiques de la solution : terrassement des sols sur la zone du casier Nord Excavation sur 1,5 à 2 m et stockage en lots de 500 m3 Contrôle environnemental lot par lot selon les critères définis Sud Analyses (caractère inerte) sur sols résiduels pour déterminer la cote d arrêt Caractéristiques de la solution : terrassement des sols 38

20 6 - Caractéristiques de la solution : destinations des lots Stockage en déchets inertes avec traçabilité 2 à 5 % Stockage en classe 2 ou classe 1 2 à 5 % Stockage dans le casier 90 à 95 % Caractéristiques de la solution : contrôle de l objectif Analyses sur lots de terres dans le stockage provisoire (120 séries d analyses) Analyses sur sols résiduels pour déterminer la cote d arrêt (40 séries d analyses) Détermination des lots pour positionnement dans le casier Terres les moins polluées entourant les terres les plus polluées Poursuite du terrassement dans des matériaux inertes avec contrôle (40 séries d analyses) Envoi hors site avec traçabilité ( m3) 40

21 6 -Caractéristiques de la solution : caractéristiques de la paroi CARACTERISTIQUES DE LA PAROI Coulis auto-durcissant : bentonite + ciment d une perméabilité de 10-8 m/s Epaisseur : 0,6 m Ancrage d au moins 2 m sous le fond de fouille Caractéristiques de la solution : caractéristiques de la paroi 42

22 6 - Caractéristiques de la solution : paroi et rabattement Risques Régime permanent : relèvement du niveau piézométrique de 0,30 m au bord de la paroi Résultats du modèle hydrodynamique FUGRO GEOTECHNIQUE Solutions Tranchée drainante annulant l impact hydraulique Pendant les travaux : Rabattement de nappe de 0,75 à 2 m dans le voisinage pendant les travaux Comparable aux variations saisonnières - sans incidence La faisabilité hydrogéotechnique a nécessité la mise en œuvre d une modélisation mathématique pour prévoir les impacts éventuels et les solutions Caractéristiques de la solution : eaux de pompage et de ruissellement RECUEIL DES EAUX DE POMPAGE ET DE RUISSELLEMENT Bassin de stockage temporaire compartimenté (pour décantation des MES) de 900 m3 soit un jour de stockage avec analyses : - en continu (ph, conductivité, COT, T ) - en différé 1 fois par jour (métaux) Rejet au réseau pluvial en respectant les valeurs du règlement d assainissement Si l eau ne respecte pas les valeurs : traitement in situ par une station 44

23 6 - Caractéristiques de la solution : rejet des eaux de pompage et de ruissellement COMPARAISON ENTRE LES CONCENTRATIONS MOYENNESTROUVEES ET LA NORME DE REJET (ARRETE DU 2 FEVRIER 1998) Unités : µg/l Paramètre Arsenic Plomb Chrome Cuivre Nickel Zinc Mercure Manganèse Hydrocarbures totaux Indice Phénols PCB Concentration moyenne trouvée < ,005 Critère de rejet dans le milieu naturel Caractéristiques de la solution : chargement du casier METHODE DE CHARGEMENT DU CASIER Chargement des lots les moins pollués en bordure et au fond (compactage mécanique par horizon de 0,5 m) Chargement des lots les plus pollués au centre du casier (compactage mécanique par horizon de 0,5 m) Chargement des lots les moins pollués en couverture (compactage mécanique par horizon de 0,5 m) Préservation d une atmosphère entre le plancher des parkings et le haut du casier Pose d une geo-membrance plastique sous les futurs espaces verts 46

24 6 - Caractéristiques de la solution : chargement du casier Caractéristiques de la solution : chargement du casier 48

25 6 - Caractéristiques de la solution : construction AGRESSIVITE DES MILIEUX SUR LE BETON DES PIEUX Utilisation de bétons résistants A4 Pas de canalisations souterraines Caractéristiques de la solution : construction 50

26 6 - Caractéristiques de la solution : construction Caractéristiques de la solution : schéma final A B B A 52

27 6 - Caractéristiques de la solution : schéma final ZOOM SUR LE SITE DES ANCIENNES FERRONNERIES Suivi environnemental de l eau et programme d intervention Ouvrages de surveillance dans le casier, en amont et en aval PROPOSITION : Surveillance sur 30 ans par mise en place d une servitude pour les copropriétés correspondantes : - Tous les 3 mois pendant deux ans - Deux fois par an pendant 2 ans - une fois par an Sens d écoulement Si problème : ouvrages dans le casier pour pompage et traitement de l eau 54

28 7 - Suivi environnemental des biogaz Préservation d une atmosphère entre le casier et le parking Ouvrages de suivi dans le casier Analyses de même fréquence que celles sur l eau souterraine Conclusion - Réhabilitation d une friche - Elimination des risques d atteinte à la santé humaine : le site est dépollué - Réhabilitation du site à des usages sensibles (école, jardin public), en respectant la finalité du projet initial de la ZAC - Réalisation d un ouvrage de confinement sans impact sur la nappe et les biens matériels des riverains 56

29 9 - Organigramme de chantier 57

Projet de réhabilitation du site SCPA Agronutrition. Projet d aménagement de la future clinique du Sport

Projet de réhabilitation du site SCPA Agronutrition. Projet d aménagement de la future clinique du Sport Projet de réhabilitation du site SCPA Agronutrition Projet d aménagement de la future clinique du Sport Localisation du site Secteur de Langlade Commune de Toulouse Projet d aménagement du site : Usage

Plus en détail

Etude de cas typique avec différentes phases : Diagnostic / Dépollution / Analyse des risques résiduels. France, 2012 (données annonymées)

Etude de cas typique avec différentes phases : Diagnostic / Dépollution / Analyse des risques résiduels. France, 2012 (données annonymées) Etude de cas typique avec différentes phases : Diagnostic / Dépollution / Analyse des risques résiduels. Projet immobilier au droit d un ancien garage automobile où se trouve toujours une cuve qui était

Plus en détail

1. Politique nationale de gestion des sites et sols pollués. 2. Imperméabilisation des sols

1. Politique nationale de gestion des sites et sols pollués. 2. Imperméabilisation des sols DEVELOPPEMENT DURABLE ET QUALITE ENVIRONNEMENTALE en Aménagement du Territoire, Urbanisme, Architecture et Construction 1. Politique nationale de gestion des sites et sols pollués Nouvelle méthodologie

Plus en détail

Figure 1 : Plan de localisation du jardin partagé du Vieux Lyon (source : Géolyon).

Figure 1 : Plan de localisation du jardin partagé du Vieux Lyon (source : Géolyon). COMPTE-RENDU D ANALYSES DE SOLS INTERPRETATION DE L ETAT DES MILIEU (IEM) Jardin «Les Terrasses», 27 Montée du Chemin Neuf, Lyon 5 ème 1. Introduction Contexte : Actuellement, la Ville de Lyon met à la

Plus en détail

L approche française en matière de gestion de sites et sols pollués : entre estimation du risque et pragmatisme

L approche française en matière de gestion de sites et sols pollués : entre estimation du risque et pragmatisme Intersol 2007-6e Congrès Exposition International sur les sols, sédiments et l'eau L approche française en matière de gestion de sites et sols pollués : entre estimation du risque et pragmatisme Thierry

Plus en détail

Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux)

Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) Ce document a été établi à l attention des exploitants faisant l objet de

Plus en détail

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU USINE DE FABRICATION D EMULSION A SAULGE (86) CONTEXTE Origine des travaux : Enjeux Le site a accueilli une société de fabrication d émulsion bitume. Une pollution des sols et des eaux souterraines au

Plus en détail

STRASBOURG ECO QUARTIER DANUBE. Présentation au SPPPI du 14 octobre 2013

STRASBOURG ECO QUARTIER DANUBE. Présentation au SPPPI du 14 octobre 2013 STRASBOURG ECO QUARTIER DANUBE Présentation au SPPPI du 14 octobre 2013 Sommaire 1. Projet Deux Rives- Identification de la ZAC Danube 2. Présentation de l Eco quartier DANUBE 3. Etudes précédentes et

Plus en détail

CRITERES DE CHOIX DE LA TECHNIQUE N 1

CRITERES DE CHOIX DE LA TECHNIQUE N 1 CHANTIER DE REFERENCE Traitement des sols par bioventing associé à une biostimulation et traitement des eaux de la nappe après pompage et écrémage avec réinjection sur site Site de : Balaruc-les-Bains

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE POLLUTION SUR DES TAS DE TERRES ISSUS D UN DEPOT SAUVAGE SITE D AULNAY SOUS BOIS (93)

DIAGNOSTIC DE POLLUTION SUR DES TAS DE TERRES ISSUS D UN DEPOT SAUVAGE SITE D AULNAY SOUS BOIS (93) DIAGNOSTIC DE POLLUTION SUR DES TAS DE TERRES ISSUS D UN DEPOT SAUVAGE LISTE DE DIFFUSION : GERARD FILIS FRANÇOIS DUPERRIER DELTAVILLE SERVICE LABORATOIRE - JL MARTRES - 20 MAI 2013 TABLE DES MATIERES

Plus en détail

Création de lotissements à usage d habitation

Création de lotissements à usage d habitation Création de lotissements à usage d habitation Constitution des dossiers de déclaration au titre des articles L 214.1 à L 214.3 du code de l'environnement (anciennement loi sur l eau) A compter du 01/10/2006

Plus en détail

PLAN DE LA PRESENTATION

PLAN DE LA PRESENTATION Société de Participation CarnaudMetalbox Ancien Etablissement Chouvel à Toulouse GRS Valtech PLAN DE LA PRESENTATION Introduction Contexte du site Objectif des travaux de réhabilitation Approche retenue

Plus en détail

SEDIBEX - VEOLIA PROPRETE

SEDIBEX - VEOLIA PROPRETE Sites et sols pollués SEDIBEX - VEOLIA PROPRETE Diagnostic des sols Route Industrielle Portuaire du Havre Sandouville (76) Version 2 du 21 décembre 2007 Affaire 07T184 suivie par : Sandrine GIRARD / Cyril

Plus en détail

Installation de La Glacière Villeneuve-Loubet (06)

Installation de La Glacière Villeneuve-Loubet (06) Installation de La Glacière Villeneuve-Loubet (06) Bilan d activité 2013 SUD-EST ASSAINISSEMENT 1 Suivi environnemental Suivi des effluents et de la stabilité SUD-EST ASSAINISSEMENT I Suivi environnemental

Plus en détail

Modalités s de gestion et de réhabilitation des sites pollués

Modalités s de gestion et de réhabilitation des sites pollués Modalités s de gestion et de réhabilitation r des sites pollués SOURCE VECTEUR CIBLE Décharge Stockage de produits dangereux Fuite Sol / Eau contaminée Météo : pluie / vent Eaux superficielles Eaux souterraines

Plus en détail

L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets. DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1

L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets. DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1 L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands projets DIRECTION DES MARCHÉS ET RISQUES IARD 13 octobre 2010 1 L assureur et l entreprise face à la prise de risques dans les grands

Plus en détail

AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales D.O.E

AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales D.O.E AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales Version du 22/04/2009 SOMMAIRE I OBJET ET DONNEES DE BASE... 3 A. OBJET... 3 B. DONNEES DE BASES... 3 II DESCRIPTIF... 6 Saint Dizier

Plus en détail

ISDND de FOUJU. Commission de Suivi de Site 3 juin 2015. Stockage

ISDND de FOUJU. Commission de Suivi de Site 3 juin 2015. Stockage ISDND de FOUJU Commission de Suivi de Site 3 juin 2015 Stockage Sommaire Chapitre A: Présentation des installations» A1- Situation administrative» A2- Localisation» A3- Activités» A4- Type de déchets»

Plus en détail

Anciennes et nouvelles dénominations pour les installations de stockage de déchets conventionnels

Anciennes et nouvelles dénominations pour les installations de stockage de déchets conventionnels Terminologie Anciennes et nouvelles dénominations pour les installations de stockage de déchets conventionnels ISD (Installations de Stockage de Déchets) - terminologie à privilégier aujourd hui au sens

Plus en détail

Incendie dans un entrepôt de stockage de pneumatiques équipé d une installation sprinkler

Incendie dans un entrepôt de stockage de pneumatiques équipé d une installation sprinkler Protection, prévention et impact environnemental des incendies de stockages de pneumatiques Dossier de retour d expérience du SNCP Incendie dans un entrepôt de stockage de pneumatiques équipé d une installation

Plus en détail

O.H.S.A. 86, bis quai Blanqui 94146 ALFORTVILLE CEDEX. Construction de logements collectifs ATHIS-MONS (91) ETUDE DE POLLUTION DU SOUS-SOL

O.H.S.A. 86, bis quai Blanqui 94146 ALFORTVILLE CEDEX. Construction de logements collectifs ATHIS-MONS (91) ETUDE DE POLLUTION DU SOUS-SOL O.H.S.A. 86, bis quai Blanqui 94146 ALFORTVILLE CEDEX Construction de logements collectifs ATHIS-MONS (91) ETUDE DE POLLUTION DU SOUS-SOL Siège Social : 565 rue des Vœux Saint Georges - 94290 VILLENEUVE

Plus en détail

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement Conjuguer croissance et environnement www.sicoval.fr Sicoval Assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation

Plus en détail

Ordonnance sur l assainissement des sites pollués

Ordonnance sur l assainissement des sites pollués Ordonnance sur l assainissement des sites pollués (Ordonnance sur les sites contaminés, OSites 1 ) 814.680 du 26 août 1998 (Etat le 1 er mars 2015) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 32c, al. 1, deuxième

Plus en détail

Présentation ORDIMIP 16 nov 2005. Projet d un d. res sur l Echezl. biocentre à Bordères

Présentation ORDIMIP 16 nov 2005. Projet d un d. res sur l Echezl. biocentre à Bordères Présentation ORDIMIP 16 nov 2005 Projet d un d biocentre à Bordères res sur l Echezl SOMMAIRE 1. GRS VALTECH en quelques mots 2. Le projet de Bordères res sur l Echezl : choix du site 3. Description du

Plus en détail

Outils et et méthodologie

Outils et et méthodologie Reconnaissance des des sites et et sols pollués Outils et et méthodologie m CNAM CNAM :22 :22 janvier 2008 2008 Valorisation des sites industriels : activités d ANTEA N 1 1. Exemples de sites soumis à

Plus en détail

CPCU Vaugirard. Diagnostic initial

CPCU Vaugirard. Diagnostic initial CPCU Vaugirard Diagnostic initial 11 octobre 2012 CPCU Vaugirard Diagnostic initial 11 octobre 2012 CPCU Vaugirard / Chaufferie Vaugirard - 25, Rue Georges Pitard 75015 Paris/ Diagnostic initial Table

Plus en détail

SITA REMEDIATION. La terre au sens propre. Opérations de dépollution de l ancien CIT AIR FRANCE DE MONTAUDRAN

SITA REMEDIATION. La terre au sens propre. Opérations de dépollution de l ancien CIT AIR FRANCE DE MONTAUDRAN SITA REMEDIATION La terre au sens propre Opérations de dépollution de l ancien CIT AIR FRANCE DE MONTAUDRAN Présentation SPPPI / ORDIMIP février 2007 G.GARCIA 2-SITA Remediation ANCIEN CIT AIR France de

Plus en détail

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014»

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Projet d ensemble commercial Ametzondo Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Remarques : Aucune émission ne sera prise en compte sur le parking pour un fonctionnement dominical.

Plus en détail

La valorisation des terres excavées

La valorisation des terres excavées La valorisation des terres excavées Matinée "Matières premières et matériaux du BTP " Céline Blanc c.blanc@brgm.fr BRGM / Direction Eau, Environnement et Ecotechnologies Lundi 2 décembre, 2013 Contexte

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT DU DISPOSITIF DE SUIVI REGULIER DES REJETS INDUSTRIELS Raison sociale :... Commune, code postal :... Version numérique du rapport remise en version : CD DVD Clé USB Mail à

Plus en détail

INNOVIA - Gestion des Eaux Pluviales Cas de Grenoble

INNOVIA - Gestion des Eaux Pluviales Cas de Grenoble Bienvenue INNOVIA - Gestion des Eaux Pluviales Cas de Grenoble Objectifs Exutoire Aucun rejet au réseau = infiltration des eaux à la parcelle Sinon dérogation = ouvrages de stockage-restitution avant

Plus en détail

CFMS : Journée Technique Géotechnique et Protection de l Environnement. Maîtrise d œuvre de stockage des déchets

CFMS : Journée Technique Géotechnique et Protection de l Environnement. Maîtrise d œuvre de stockage des déchets CFMS : Journée Technique Géotechnique et Protection de l Environnement. Maîtrise d œuvre de stockage des déchets Présentation : La Conception réglementaire et technique des Centres de Stockages de Déchets

Plus en détail

Démolition de l ancienne station d épuration situé Les Prés Couris. Note technique et règlement de la consultation

Démolition de l ancienne station d épuration situé Les Prés Couris. Note technique et règlement de la consultation Démolition de l ancienne station d épuration situé Les Prés Couris Note technique et règlement de la consultation 1. Présentation 1.1) Localisation Le site étudié est localisé dans le secteur sud-ouest

Plus en détail

1. Contexte d étude. Thème : PDMI «protection de la ressource en eau» Localisation : Sillon Lorrain Objectifs du projet assainissement

1. Contexte d étude. Thème : PDMI «protection de la ressource en eau» Localisation : Sillon Lorrain Objectifs du projet assainissement 1. Contexte d étude Thème : PDMI «protection de la ressource en eau» Localisation : Sillon Lorrain Objectifs du projet assainissement définir et réaliser des travaux de mise à niveau de l assainissement

Plus en détail

RETOURS D EXPÉRIENCES ET RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES. Ir. Anne CLERIN -AIVE - Chef de Projets

RETOURS D EXPÉRIENCES ET RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES. Ir. Anne CLERIN -AIVE - Chef de Projets RETOURS D EXPÉRIENCES ET PROBLÈMES RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES Ir. Anne CLERIN Chef de Projets -AIVE - LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LE CONTEXTE DE L ASSAINISSEMENT DES EAUX

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS

MISE EN DÉCHARGE. Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Une entreprise de Bayer et LANXESS MISE EN DÉCHARGE Introduction INTRODUCTION La mise en décharge, dans le respect de l environnement, de certains types de déchets est un complément important

Plus en détail

Réseau National de surveillance des ports Maritimes

Réseau National de surveillance des ports Maritimes Réseau National de surveillance des ports Maritimes Sédiments 12 octobre 2007 Historique des versions du document version Auteur commentaires 1 C/QEL Affaire suivie par Jean-Yves LAMBERT & Gérard PANCRATE

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES 1. PRINCIPES. Bien que la gestion des eaux pluviales urbaines soit un service publique à la charge des communes, il semble indispensable d imposer aux aménageurs, qui

Plus en détail

ANNEXE B1 CODE WALLON DE BONNES PRATIQUES-V02 GUIDE DE REFERENCE POUR L ETUDE DE RISQUES

ANNEXE B1 CODE WALLON DE BONNES PRATIQUES-V02 GUIDE DE REFERENCE POUR L ETUDE DE RISQUES : LISTE DES VALEURS LIMITES DE PREMIER NIVEAU (VS H, VS nappe, VS nappe [volatilisation] ) ET DE DEUXIEME NIVEAU (VI H, VI nappe ) RELATIVES A LA PROTECTION DE LA SANTE HUMAINE A UTILISER AU STADE DE L

Plus en détail

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Plan de présentation Présentation Saint Dizier environnement Les techniques alternatives La maîtrise

Plus en détail

Centre National des Technologies de Production Plus propre (CNTPP)

Centre National des Technologies de Production Plus propre (CNTPP) REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l Aménagement du Territoire de l Environnement et du Tourisme Centre National des Technologies de Production Plus propre (CNTPP) Atelier Régional

Plus en détail

La démarche d'analyse des Risques Résiduels

La démarche d'analyse des Risques Résiduels La démarche d'analyse des Risques Résiduels INDICE ETAT MODIFICATIONS DATE DATE approbation MEDD mise en application V0 opérationnel 08/02/07 08/02/07 2 SOMMAIRE PREAMBULE 5 1 Contexte et champ d application

Plus en détail

Centre de stockage de déchets d non dangereux ou dangereux. Les obligations réglementairesr abilité

Centre de stockage de déchets d non dangereux ou dangereux. Les obligations réglementairesr abilité 12 octobre 2012 Centre de stockage de déchets d ultimes non dangereux ou dangereux Les obligations réglementairesr en matière de conception et de traçabilit abilité Présentation de l inspection des installations

Plus en détail

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE?

LA GESTION DURABLE EAUX PLUVIALES. Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? LA GESTION DURABLE des EAUX PLUVIALES Trottoirs immergés, jardins détrempés, rues inondées, égouts saturés COMMENT GÉRER L EAU DE PLUIE? www.reseau-environnement.com Qu est-ce qu une GESTION DURABLE des

Plus en détail

N 19671 (référence à rappeler) Le Préfet d Indre-et-Loire, Chevalier de la Légion d Honneur, Officier de l Ordre National du Mérite ;

N 19671 (référence à rappeler) Le Préfet d Indre-et-Loire, Chevalier de la Légion d Honneur, Officier de l Ordre National du Mérite ; PRÉFECTURE DIRECTION DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L'AMÉNAGEMENT Bureau de l'aménagement du Territoire et des Installations Classées Affaire suivie par : Pascale SASSANO : 02.47.33.12.43 Fax direction

Plus en détail

ARRETE PREFECTORAL N 2014237-0022

ARRETE PREFECTORAL N 2014237-0022 DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA PROTECTION DES POPULATIONS Service protection de l'environnement GRENOBLE, LE 25 AOUT 2014 AFFAIRE SUIVIE PAR : A. MICHEL : 04.56.59.49.68 : 04.56.59.49.96 ARRETE PREFECTORAL

Plus en détail

1/ Traitement des terres et bétons pollués par HCT, HAP :

1/ Traitement des terres et bétons pollués par HCT, HAP : Réhabilitation du Site Grande Paroisse Toulouse Traitements mis en œuvre par Lot 1/ Traitement des terres et bétons pollués par HCT, HAP : Par désorption thermique : 50 000 tonnes environ Par traitement

Plus en détail

COPIL Etude de zone du Pays Roussillonnais. 4 décembre 2014 Salaise sur Sanne

COPIL Etude de zone du Pays Roussillonnais. 4 décembre 2014 Salaise sur Sanne COPIL Etude de zone du Pays Roussillonnais 4 décembre 2014 Salaise sur Sanne Ordre du jour 2 1- Etat d'avancement 2- Point d'étape sur la phase 2 3- Perspectives pour la phase 3 4- Discussions 4 décembre

Plus en détail

Présentation des études et du projet de dépollution du CIT Montaudran AIR FRANCE

Présentation des études et du projet de dépollution du CIT Montaudran AIR FRANCE Présentation des études et du projet de dépollution du CIT Montaudran AIR FRANCE 14 Février 2006 Plan de la présentation 1 Etudes réalisées 2 Diagnostic approfondi - Investigations réalisées 3 Résultats

Plus en détail

Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution

Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution POLLUTEC Lyon, le 1 er décembre 2010 Plan de la présentation Présentation du syndicat ISGH Pollution des eaux pluviales

Plus en détail

SITE AGACHE - PERENCHIES (59)

SITE AGACHE - PERENCHIES (59) Emetteur Phase / cat Num Type Indice Statut AFR ETU 00001 RPT A02 Réf Aff. Arcadis / 215-09-0673 215-09-0673-ETU-00001-RPT-A02.doc Table des Matières 1 Introduction...8 2 Méthodologie...9 3 Rappel des

Plus en détail

MAIRIE DE ROSNY-SOUS-BOIS

MAIRIE DE ROSNY-SOUS-BOIS MAIRIE DE ROSNY-SOUS-BOIS Friche Lafarge Plateau d Avron Rosny-sous-Bois (93) Etude historique et documentaire - diagnostic environnemental du milieu souterrain Rapport RSSPIF03095 /09/03 MAIRIE DE ROSNY-SOUS-BOIS

Plus en détail

Les travaux. Comment vont se dérouler les travaux du prolongement du Métro ligne 1?

Les travaux. Comment vont se dérouler les travaux du prolongement du Métro ligne 1? Les travaux Il est important de rappeler que la nature des nuisances liées aux travaux du projet sera précisée dans l étude d impact produite en vue de l enquête publique, dans une phase d études ultérieures

Plus en détail

Sites et sols pollués : impacts sur la santé, localisation, responsabilités et gestion des risques. Colloque LQE DREAL Lorraine 09/10/2015

Sites et sols pollués : impacts sur la santé, localisation, responsabilités et gestion des risques. Colloque LQE DREAL Lorraine 09/10/2015 Sites et sols pollués : impacts sur la santé, localisation, responsabilités et gestion des risques Colloque LQE DREAL Lorraine 09/10/2015 www.developpement-durable.gouv.fr I. Sites pollués : enjeux et

Plus en détail

Notice de Présentation. Zonage d assainissement Eaux Usées. Commune de LORIENT

Notice de Présentation. Zonage d assainissement Eaux Usées. Commune de LORIENT Notice de Zonage d assainissement Eaux Usées Commune de LORIENT SOMMAIRE Contexte... 3 Définitions... 3 Rappels réglementaires... 4 Description du plan de zonage d assainissement d eaux usées... 5 Annexe

Plus en détail

et sols pollués ENVIRONNEMENTS ET MILIEUX Quel type de pollution rencontre-t-on?

et sols pollués ENVIRONNEMENTS ET MILIEUX Quel type de pollution rencontre-t-on? ENVIRONNEMENTS ET MILIEUX Sites et sols pollués Quel type de pollution rencontre-t-on? Un site pollué est un site qui, du fait d anciens dépôts de déchets ou d infiltrations de substances polluantes, présente

Plus en détail

Commission de suivi de site

Commission de suivi de site Communauté d'agglomération de Montpellier Installation de stockage de déchets Castries Commission de suivi de site Présentation de l'inspection des installations classées 16 octobre 2014 1 Instruction

Plus en détail

ETUDES GEOTECHNIQUES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES TYPE

ETUDES GEOTECHNIQUES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES TYPE ETUDES GEOTECHNIQUES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES TYPE Maître d ouvrage : Opération : Situation des études et travaux : Version 1.0 Février 2005 SOMMAIRE Chapitre 1 - Dispositions générales...

Plus en détail

PRÉFET DE LA LOIRE. ARRETÉ N 118-DDPP-15 portant prescriptions complémentaires

PRÉFET DE LA LOIRE. ARRETÉ N 118-DDPP-15 portant prescriptions complémentaires PRÉFET DE LA LOIRE ARRETÉ N 118-DDPP-15 portant prescriptions complémentaires VU l article L.511-1 du Code de l Environnement ; VU l article L.512-17 du Code de l Environnement ; VU les articles R.512-74

Plus en détail

MAIRIE DE ROSNY-SOUS-BOIS. Friche LAFARGE Plateau d Avron ROSNY-SOUS-BOIS (93) Analyse des Risques Résiduels prédictive

MAIRIE DE ROSNY-SOUS-BOIS. Friche LAFARGE Plateau d Avron ROSNY-SOUS-BOIS (93) Analyse des Risques Résiduels prédictive MAIRIE DE ROSNY-SOUS-BOIS Friche LAFARGE Plat d Avron ROSNY-SOUS-BOIS (9) Analyse des Risques Résiduels prédictive Rapport RSSPIF08-0 7/04/204 MAIRIE DE ROSNY-SOUS-BOIS Analyse des Risques Résiduels prédictive

Plus en détail

ISDND DE ST SORLIN EN VALLOIRE - CONCEPTION DE L INSTALLATION DE DRAINAGE, DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT DES LIXIVIATS

ISDND DE ST SORLIN EN VALLOIRE - CONCEPTION DE L INSTALLATION DE DRAINAGE, DE COLLECTE ET DE TRAITEMENT DES LIXIVIATS Page 1 / 6 La présente étude s inscrit dans le cadre de l article 18 de l arrêté du 9 septembre 1997 relatif aux installations de «déchets non dangereux» modifié. La création du casier 4 ayant lieu sur

Plus en détail

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 2. RECHERCHE DE SITES 2.1 Les objectifs 2.2 Les contraintes environnementales liés à l aménagement du territoire liées au transport liés aux documents d urbanisme 3.

Plus en détail

CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE

CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE CONTENU TYPE DE L EVALUATION FINALE 1. OBJECTIF L évaluation finale a pour objectif d évaluer : les mesures de gestion du risque ; les travaux d assainissement ; ou les travaux d assainissement limité,

Plus en détail

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS A15 Analyses de terres 15a Sols frais 24 Matières fertilisantes minérales A38a Boues, Sédiments, Sols Physico chimie A38b Boues, Sédiments, Sols Micropolluants

Plus en détail

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie Fiche HYDRAULIQUE Pourquoi un caniveau Pour évacuer rapidement l eau de pluie Lors de la réalisation de grands espaces imperméabilisés, les maîtres d œuvre sont confrontés aux problèmes de l évacuation

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES CARACTÉRISTIQUES DU SOL ET DE LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Définir

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE PREFECTURE DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE Affaire suivie par : Mme Gisèle ATOUBA 02 32 76 53 91 mél : 02 32 76 54 60 gisele.atouba@seine-maritime.pref.gouv.fr

Plus en détail

1.7 AUBIAT PLAN LOCAL D URBANISME. Commune de ANNEXES SANITAIRES DEPARTEMENT DU PUY DE DOME

1.7 AUBIAT PLAN LOCAL D URBANISME. Commune de ANNEXES SANITAIRES DEPARTEMENT DU PUY DE DOME DEPARTEMENT DU PUY DE DOME 1.7 Commune de AUBIAT SCP DESCOEUR F et C ARCHITECTURE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE 49 rue des Salins 63000 Clermont Ferrand Tel : 04.73.35.16.26. Fax : 04.73.34.26.65. Mail

Plus en détail

Retour d expérience : Maintien d une surveillance à long terme ou dépollution? Les apports du bilan massique

Retour d expérience : Maintien d une surveillance à long terme ou dépollution? Les apports du bilan massique 17 octobre 2014 Gestion des sites et sols pollués Caractérisation et surveillance des milieux (eaux, sols, gaz du sol et air intérieur), exposition et évaluation des risques sanitaires (bioaccessibilité...)

Plus en détail

Cires Tome 2 - Pièce 4 Chapitre 12-1 Page 1 sur 8 CONDITIONS DE REMISE EN ETAT DU SITE. Andra 2014 PI DO AQED 14-0005/A

Cires Tome 2 - Pièce 4 Chapitre 12-1 Page 1 sur 8 CONDITIONS DE REMISE EN ETAT DU SITE. Andra 2014 PI DO AQED 14-0005/A Cires Tome 2 - Pièce 4 Chapitre 12-1 Page 1 sur 8 12-1 CONDITIONS DE REMISE EN ETAT DU SITE Cires Tome 2 - Pièce 4 Chapitre 12-1 Page 2 sur 8 SOMMAIRE 1 CONDITIONS DE REMISE EN ETAT DU SITE... 3 1.1 Réaménagement

Plus en détail

Guide technique. Assainissement non collectif d une habitation individuelle

Guide technique. Assainissement non collectif d une habitation individuelle Document réalisé avec le concours financier de l Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse. Guide technique Assainissement non collectif d une habitation individuelle Schéma d implantation d un assainissement

Plus en détail

PROJET D ARRÊTE NOR. Publics concernés : Exploitants d'installations classées pour la protection de l'environnement de traitement des granulats

PROJET D ARRÊTE NOR. Publics concernés : Exploitants d'installations classées pour la protection de l'environnement de traitement des granulats RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie du développement durable et de l énergie PROJET D ARRÊTE fixant les critères de sortie du statut de déchet pour les granulats élaborés à partir de déchets du

Plus en détail

Département de la GIRONDE. Ville de Bègles RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUETEUR

Département de la GIRONDE. Ville de Bègles RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUETEUR Département de la GIRONDE Ville de Bègles Projet présenté par la SCI J3A pour une plate-forme logistique RAPPORT DU COMMISSAIRE ENQUETEUR Par arrêté en date du 29 août 2013, Monsieur le Préfet de la Gironde

Plus en détail

RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 DIAGNOSTIC DE L ETAT L ET PERSPECTIVES

RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 DIAGNOSTIC DE L ETAT L ET PERSPECTIVES RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 ENVIRONNEMENT, HYGIENE ET SECURITE AU NIVEAU DU SECTEUR DE L ELECTRICITE ET DU GAZ DIAGNOSTIC DE L ETAT L ACTUEL ET PERSPECTIVES Par :

Plus en détail

Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles

Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles Dimensionnement, mise en œuvre et retour d expérience 30/11/12 Présentation du site Industriel situé

Plus en détail

Extraction 40 cm au dessus du faîtage Puits d eau potable déclaré et utilisé. Pluvial séparé de l assainissement

Extraction 40 cm au dessus du faîtage Puits d eau potable déclaré et utilisé. Pluvial séparé de l assainissement Tranchées d épandage à faible profondeur Principe de fonctionnement Cette filière est généralement utilisée dans un sol perméable et d épaisseur suffisante (environ 1 mètre de terre végétale) pour permettre

Plus en détail

EXTRACTION ET EVACUATION DES SEDIMENTS DU PORT (2 IÈME ÉTAPE) ET DU CHENAL (1 ÈRE ÉTAPE) DE TAUSSAT- FONTAINEVIEILLE

EXTRACTION ET EVACUATION DES SEDIMENTS DU PORT (2 IÈME ÉTAPE) ET DU CHENAL (1 ÈRE ÉTAPE) DE TAUSSAT- FONTAINEVIEILLE EXTRACTION ET EVACUATION DES SEDIMENTS DU PORT (2 IÈME ÉTAPE) ET DU CHENAL (1 ÈRE ÉTAPE) DE TAUSSAT- FONTAINEVIEILLE 1 ère étape : dragage du chenal - PRÉSENTATION DES TRAVAUX MAITRISE D OUVRAGE : SIBA

Plus en détail

De la Wallonie d hier, nous créons celle de demain. Le processus de réhabilitation d une friche industrielle polluée

De la Wallonie d hier, nous créons celle de demain. Le processus de réhabilitation d une friche industrielle polluée De la Wallonie d hier, nous créons celle de demain Le processus de réhabilitation d une friche industrielle polluée SPAQuE est l expert de la Région wallonne en matière de réhabilitation de décharges et

Plus en détail

Etat des lieux des sols pollués en France

Etat des lieux des sols pollués en France Etat des lieux SSP Etat des lieux des sols pollués en France Historique rapide Quelques grands évènements en France et à l'étranger La longue marche vers la reconnaissance Définir l'état d'un sol pollué

Plus en détail

VALIDATION DES CRITÈRES B ET C DE LA POLITIQUE

VALIDATION DES CRITÈRES B ET C DE LA POLITIQUE VALIDATION DES CRITÈRES B ET C DE LA POLITIQUE DE PROTECTION DES SOLS ET DE RÉHABILITATION DES TERRAINS CONTAMINÉS PROTECTION DE LA SANTÉ HUMAINE DIRECTION RISQUES BIOLOGIQUES, ENVIRONNEMENTAUX ET OCCUPATIONNELS

Plus en détail

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES Une alternative de gestion pour optimiser les chantiers Solutions environnementales clé en main pour une valorisation active de sites VALGO - Copyright 2009 SOMMAIRE

Plus en détail

Réfection de la digue Sud du port de pêche. Dossier PRO

Réfection de la digue Sud du port de pêche. Dossier PRO MAIRIE DE BOUZIGUES Réfection de la digue Sud du port de pêche Dossier PRO Février 2012 CCE&C Conseil Ingénierie Expertise Adresse : 5 Rue du terme rouge 34 570 PIGNAN Tél. : 06.37.53.79.87 ou 06.31.26.44.61.

Plus en détail

proforma terrassement

proforma terrassement proforma terrassement La qualité du terrassement est décisive, un terrassier professionnel doit vous garantir un strict respect des cotes et des niveaux. Nous vous conseillons vivement la mise en place

Plus en détail

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP PERMIS DE CONSTRUIRE NOTICE TECHNIQUE INFILTRATION DES EAUX DE DRAINAGE JUILLET 2013 SOMMAIRE 1 OBJET

Plus en détail

Jardins communautaires: Contamination des sols et des légumes

Jardins communautaires: Contamination des sols et des légumes Direction de santé publique Jardins communautaires: Contamination des sols et des légumes Monique Beausoleil, toxicologue Le 17 novembre 2009 Équipe de la DSP: Karine Price Julie Brodeur Nancy Côté Collaboration:

Plus en détail

PRESENTATION SFRP DU 19 FEVRIER 2008

PRESENTATION SFRP DU 19 FEVRIER 2008 PRESENTATION SFRP DU 19 FEVRIER 2008 ANDRA/GO/11.2007 QUE FAISONS NOUS? ASSAINISSEMENT REHABILITATION REFECTION DE QUOI? APPARTEMENTS MAISONS SITES INDUSTRIELS POURQUOI? HERITAGE DE PIERRE et MARIE CURIE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la

Plus en détail

P R É F E C T U R E D E L A S E I N E - M A R I T I M E DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

P R É F E C T U R E D E L A S E I N E - M A R I T I M E DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE P R É F E C T U R E D E L A S E I N E - M A R I T I M E DIRECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE Affaire suivie par : Mme Gisèle ATOUBA 02 32 76 53 91 mél : 02 32 76 54 60 gisele.atouba@seine-maritime.pref.gouv.fr

Plus en détail

EAUX PLUVIALES. sable

EAUX PLUVIALES. sable 1.Généralités EAUX PLUVIALES Des dispositifs doivent reprendre les eaux de ruissellement pour éviter la submersion des voies; la formation du ruissellement est due en milieu urbain à l'imperméabilisation

Plus en détail

Guides d applications MA en TR

Guides d applications MA en TR Guides d applications MA en TR MIDND et matériaux de la déconstruction du BTP Cerema / DTecITM Nies BOUSSIOUF Trame des guides d application DÉCHET Non Dangereux élaboration description du déchet et de

Plus en détail

Contenu : Terrassement dans le lit de la Sarine avec un système de traitement des eaux

Contenu : Terrassement dans le lit de la Sarine avec un système de traitement des eaux Page 1 / 6 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Terrassement dans le lit de la Sarine avec un système de traitement des eaux Rédaction : Marc Guisolan / étudiant ETC 3 / 1483 Frasses

Plus en détail

Guide opérationnel Valorisation des sédiments de dragage dans l aménagement paysager

Guide opérationnel Valorisation des sédiments de dragage dans l aménagement paysager Guide opérationnel Valorisation des sédiments de dragage dans l aménagement paysager Guide méthodologique élaboré par l école des Mines de Douai dans le cadre de la démarche SEDIMATERIAUX Yannick MAMINDY-PAJANY

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2014-019864 Le Directeur général de l ASN

N/Réf. : CODEP-PRS-2014-019864 Le Directeur général de l ASN RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 13 mai 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-019864 Le Directeur général de l ASN à Madame la Préfète de Seine-et-Marne 12 Rue des Saints-Pères 77000 MELUN Monsieur

Plus en détail

Dragages d entretien des voies navigables sur la Sarthe aval entre. Plan de Gestion Pluriannuel

Dragages d entretien des voies navigables sur la Sarthe aval entre. Plan de Gestion Pluriannuel Dragages d entretien des voies navigables sur la Sarthe aval entre Le Mans et Pincé. Plan de Gestion Pluriannuel Contexte Général Le conseil général est propriétaire du domaine Public Fluvial en Sarthe.

Plus en détail

Ce document contient de l'information et des champs de formulaire. Pour lire l'information, appuyez sur la flèche vers le bas à partir d'un champ de formulaire. Lignes directrices d'étude de viabilisation

Plus en détail

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES 17 octobre 2014 Gestion des sites et sols pollués Caractérisation et surveillance des milieux (eaux, sols, gaz du sol et air intérieur), exposition et évaluation des risques sanitaires (bioaccessibilité...)

Plus en détail

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif Communauté d Agglomération de Marne et Gondoire Commune de LESCHES Zonage d assainissement EU Notice d enquête publique ANNEXES Annexe 1 : Annexe 2 : Annexe 3 : Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des

Plus en détail