12 gestes solidaires. tout au long de l année avec. la Région Alsace. j adhère

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "12 gestes solidaires. tout au long de l année avec. la Région Alsace. j adhère"

Transcription

1 12 gestes solidaires tout au long de l année avec la Région Alsace É j adhère

2 édito «Mettre l homme au cœur de l économie, une ambition pour laquelle la Région Alsace s engage» Philippe RICHERT Président du Conseil Régional d Alsace Ancien Ministre Forte de ses traditions d humanisme et d innovation sociale, l Alsace est depuis longtemps une terre de développement de l économie sociale et solidaire. La place du mutualisme, la force des coopératives et la diversité du secteur associatif sont, parmi d autres, autant d éléments qui caractérisent le rôle éminent de l économie sociale et solidaire dans notre région. Employant plus d une personne sur dix en Alsace, l économie sociale et solidaire est l un des secteurs à fort potentiel pour le développement économique régional. C est d ailleurs pour cette raison que la Région Alsace a décidé de donner la priorité à cette filière considérée comme stratégique. Dans la continuité de la démarche amorcée en 2009 par la Région Alsace, lors de la manifestation régionale sur l économie sociale et solidaire, un travail partenarial a été mené dans l élaboration de la politique régionale en faveur de cette thématique. Ce travail a débouché sur la signature en mai 2011 d une convention cadre en faveur de l économie sociale et solidaire alsacienne. L économie sociale et solidaire est riche et multiple. Elle se décline dans le quotidien de chacun et chacune d entre nous. Ce carnet vous présente des gestes simples que vous pouvez appliquer tout au long de l année. Ce projet a été développé en partenariat avec la Chambre Régionale de l Économie Sociale d Alsace. Avec l implication de l ensemble des acteurs sur tout le territoire, je souhaite construire en Alsace un développement économique plus solidaire

3 sommaire Janvier : Prendre des responsabilités dans les structures auxquelles on appartient...p. 6 Février : Participer à un échange de savoirs avec d autres citoyens... p. 8 Mars : Participer à l entretien d un milieu naturel...p. 10 Avril : Placer son argent de façon responsable...p. 12 Mai : Faire appel à un service qui crée de l emploi...p. 14 Juin : Se déplacer solidaire, partager son véhicule...p. 16 Juillet : Faire découvrir de nouveaux horizons à son enfant...p. 18 Août : Consommer local et responsable...p. 20 Septembre : Participer à la coopérative scolaire de la classe de son enfant...p. 22 Octobre : Faire le choix d une mutuelle de santé solidaire...p. 24 Novembre : Entreprendre sous forme coopérative...p. 26 Décembre : Donner une seconde vie à ses objets...p. 28 Pour en savoir plus : pages contacts...p

4 janvier Prenez des responsabilités dans les structures auxquelles vous appartenez Vous aussi adhérez aux structures de l économie sociale et solidaire, investissez-vous et demandez à rejoindre les instances de décisions des structures auxquelles vous êtes affiliés! Ainsi, vous participerez aux codécisions des structures auxquelles vous appartenez. Matthieu Mark est gérant d une Société Coopérative et Participative (SCOP) et propose aux associations et aux particuliers un service d assistance informatique à la personne. À côté de son travail, il s investit pour les autres en étant délégué à la MACIF. «La MACIF est une mutuelle d assurance. Le mot «mutuelle» est très important. Quand j assure ma santé, ma voiture, tout risque qui pourrait m arriver, je le fais auprès d une société qui ne cherche pas à gagner de l argent dans cette activité. Ici, je suis un sociétaire, je ne suis pas un client.» Au sein de cette structure d économie sociale et solidaire, jeunes, moins jeunes, commerçants, membres de la société civile, les sociétaires peuvent tous être candidats pour devenir délégués. «Le délégué est un représentant des sociétaires. Comme il n y a pas d actionnaires, il n y a pas d investisseurs. Ce sont les sociétaires qui prennent les décisions au travers de leurs délégués.» À la MACIF, 1 délégué représente sociétaires. Bénévoles, ils participent à des réunions durant lesquelles ils discutent des contrats, des garanties ou des tarifs. Les délégués gèrent aussi un fond de solidarité permettant d aider des sociétaires ayant eu des dégâts très importants. «M investir en tant que délégué, c est pour moi donner du sens à chacune de mes actions. Je suis investi dans le monde de l économie sociale. Je considère que c est un secteur économique à part entière qui a la capacité de changer et d améliorer la société dans laquelle je vis.» Pour en savoir plus sur les structures de l économie sociale et solidaire d Alsace, reportez-vous - 6 -

5 février Participez à un échange de savoirs avec d autres citoyens Vous aussi partagez vos connaissances, vos compétences, vos hobbies dans un réseau d échanges réciproques à Strasbourg, Kingersheim, ou Mulhouse. Vous pouvez aussi décider d en initier un nouveau près de chez vous! Proposer des cours de français langue étrangère et bénéficier de cours d informatique, transmettre son savoir en informatique et apprendre les techniques du patchwork, ou bien enseigner l arabe et recevoir en échange des cours de piano : autant d activités que l on peut partager au sein d un réseau d échanges réciproques de savoirs. Depuis six ans, l association Le REZO à Mulhouse propose un réseau d échanges réciproques de savoirs. Chaque membre donne et reçoit des savoirs, quelque soit son âge, sa situation professionnelle, familiale ou culturelle. «Nous sommes vraiment dans un système ouvert. L idée est que chacun puisse se mettre en mouvement autour des savoirs, de la réciprocité pour générer plus de solidarité entre les habitants» explique Tina STELTZLEN, coordinatrice de l association Le REZO à Mulhouse. 160 à 200 personnes font des échanges tous les mois. Chacun à des connaissances scolaires, manuelles ou culturelles qu il choisit de partager, comme Fadela et Dolores : «C est quelque chose que j aime faire. J aime bien donner et recevoir. J aime bien apprendre.» «Moi, ce que j apprends avec Fadela, c est la patience.» «J insiste pour que le demandeur pratique lui-même. Je donne les premières instructions, les premiers gestes mais ensuite, c est lui qui fait le reste.» C est aussi un échange humain que beaucoup recherchent à travers le partage de savoirs, comme Abdou : «Au début, quand je suis rentré dans Le REZO, j avais comme seul but d apprendre le français. Je suis fier car je considère l association comme ma deuxième famille, j ai trouvé des personnes sympas, vraiment je me sens bien et à l aise.» Pour en savoir plus sur les différents réseaux d échanges de savoirs, reportez-vous - 8 -

6 mars Participez à l entretien d un milieu naturel Vous aussi contribuez à la préservation de la biodiversité en rejoignant une association de protection de la nature proche de chez vous! Sauvegarder, préserver la biodiversité Pas besoin d être militant écologiste pour donner un peu de son temps à la nature. À Eschau, une vingtaine de bénévoles du Conservatoire des sites alsaciens s emploient par exemple à nettoyer la prairie, tout en partageant des moments de convivialité. Jean-Marc BRONNER est conservateur bénévole : «J ai pris conscience assez tôt qu il fallait agir afin de préserver la nature. C est pourquoi je me suis engagé dans l action du Conservatoire des sites mais aussi dans d autres actions afin de protéger ces choses remarquables qui sont menacées. Cela m apporte une satisfaction personnelle parce que ce sont les milieux naturels des générations futures que nous préservons.» Le Conservatoire des sites alsaciens propose à tous les volontaires de protéger la planète par des gestes simples. Pour faire évoluer au plus juste les milieux naturels, un plan de gestion est préalablement établi pour chaque site. Une technicienne environnement complète : «Un nouveau plan de gestion qui peut consister à avoir plus de lumière sur les mares, donc à tailler la haie un petit peu plus, à revoir les dates de fauche si on estime que telle ou telle fleur nécessite un décalage par rapport à la fauche. En préservant ces espaces, on préserve l espèce humaine aussi.» L un des chantiers mené par le Conservatoire des sites alsaciens à Eschau consiste à ramasser l herbe pour préserver les espèces remarquables de la faune et de la flore. Cette herbe sera mise en tas et deviendra au fil du temps de l humus. «On profite aussi des chantiers pour donner des explications sur l intérêt du site, pourquoi on le fait, quelles sont les richesses que l on y trouve. Et c est ce côté qui plaît aux bénévoles : s investir personnellement dans une action de protection mais aussi se former et s informer.», termine Jean-Marc. Pour en savoir plus sur les différentes associations de protection de l environnement, reportez-vous

7 avril Placez votre argent de façon responsable Vous aussi soutenez des projets solidaires proches de chez vous en demandant à votre banquier de placer votre épargne sur des fonds sociaux et solidaires! Investir, épargner, placer son argent de façon solidaire Karl a fait ce choix en s adressant au Crédit Coopératif à Strasbourg pour ouvrir un livret et faire de l épargne solidaire. Il explique le choix de son placement : «On fait des placements dans les banques et on ne sait pas toujours où va notre argent. Les investissements ne sont pas toujours faits tels que nous le souhaiterions. J ai donc choisi le Crédit Coopératif puisque j ai eu la possibilité d y faire des placements solidaires. Et à la fin de l année, sur le partage d intérêts, je ne suis pas moins riche ou plus pauvre. C est l idée que je me fais du placement solidaire : c est qu aujourd hui, il puisse y avoir un partage des ressources et donc de la rémunération d un produit qui plus est, va dans une association dont on a fait le choix.» Créé en 1983, le fond commun de partage permet de collecter des ressources pour les associations bénéficiaires ou des projets d investissement dans des organismes à forte identité sociale et environnementale. Le Crédit Coopératif est une banque comme les autres, elle est accessible à tous ceux qui souhaitent donner du sens à leur épargne. «L investissement solidaire progresse fortement puisqu il progresse de 15% par rapport à Les encours représentent 3,5 milliards d euros mais si l on rapporte cette somme au total de l épargne des ménages qui représentent milliards, cela ne représente que 0,1% de l épargne. Et si chaque ménage ne décidait de placer que 1% de son épargne en épargne solidaire, cela permettrait de multiplier par 10 les ressources affectées aux projets à forte utilité sociale ou environnementale», confie Laurent BOICHE, Directeur régional du Crédit Coopératif. Pour en savoir plus, sur les organismes bancaires proposant des produits d épargne solidaire, reportez-vous aux pages contacts en fin de livret

8 mai Faites appel à un service qui crée de l emploi Pour vos petits travaux à domicile ou besoins de services (aide à la personne, bricolage ou jardinage), vous aussi faites appel à une association d insertion ou une association agréée «services à la personne» proche de chez vous! Accompagner, aider, échanger, ce sont les maitres mots d Entraide Emploi. Cette association d insertion, implantée à Monswiller depuis 20 ans, a pour objectif de répondre à des demandes spécifiques de services à la personne. Le travail est rendu possible grâce à 120 salariés à temps partiel. Denise JAUTZY est chargée de mission chez Entraide Emploi : «Notre démarche, c est de rendre nos salariés de nouveau autonomes et attentifs aux besoins du monde du travail (respect des horaires, réponse aux demandes actuelles des particuliers et chefs d entreprise)». Jeunes couples, célibataires, retraités ou personnes atteintes d une maladie, ce service peut concerner tous les publics. Xavier GILLIOT, retraité et plutôt hostile à la demande de service à la personne, a su aujourd hui trouver le bon équilibre avec Entraide Emploi. «Plutôt que d avoir affaire à des individus, j ai préféré m adresser à des structures. C est comme cela que j ai connu Entraide Emploi qui a défini avec moi les postes à pourvoir de façon à ce que nous ne soyons pas surchargés et que chacun trouve sa place.» Aide-soignante pendant 30 ans, Marie-Jeanne FEND travaille aujourd hui comme aide ménagère chez M. et Mme GILLIOT. Elle réalise un véritable accompagnement dans leur quotidien : «Ce qui m apporte beaucoup dans ce travail, c est le relationnel avec les gens. Monsieur GILLIOT m apporte ses connaissances en histoire et moi mes connaissances culturelles.» Pour en savoir plus, sur les services d aide à la personne, reportez-vous

9 juin Déplacez-vous solidaire, partagez votre véhicule Pour vos courses, vos soirées ou vos sorties du week-end, vous aussi ayez le réflexe «collectif» en partageant un véhicule et en limitant ainsi l impact environnemental de vos déplacements! Partager une voiture c est possible grâce à Autotrement. La société d autopartage alsacienne a été créée à la fin des années 1990, à l initiative de quelques habitants de Strasbourg dont les voitures passaient 95% du temps dans leur garage. Autotrement propose aux citadins, utilisateurs réguliers du vélo ou des transports en commun, de se libérer de l achat d un véhicule. La formule est simple. Jean-Baptiste SCHMIDER, Directeur général d Autotrement, explique : «Les gens sont abonnés au service et disposent d une carte. Ils réservent la voiture quand ils en ont besoin, vont la chercher à la station la plus proche, font leurs courses et la ramène. Quelqu un d autre peut ensuite utiliser la voiture. Ils paient à la fin du mois en fonction de leurs utilisations.» Aujourd hui, ce sont abonnés qui se partagent 120 véhicules dans toute la région. L autopartage est destiné aux actifs urbains n ayant pas besoin de voiture pour se rendre à leur travail mais aussi aux étudiants, aux retraités et aux familles pour des déplacements occasionnels. Autotrement facilite les usages du quotidien pour des personnes comme cette utilisatrice : «Je suis abonnée depuis 4 ans et je l utilise essentiellement comme deuxième voiture. Lorsque mon mari utilise la première, je prends celle-ci pour emmener mes enfants aux activités». Alexis, un Strasbourgeois de 32 ans, utilise l autopartage pour aller chez des amis ou faire ses courses. Un vrai engagement : «Premièrement, acheter une voiture aujourd hui coûte cher. Deuxièmement, c est parce que je n ai pas à faire d entretien de la voiture. Troisièmement, c est le côté militant de l autopartage. Si je ne suis pas obligé d acheter une voiture aujourd hui dans cette société de consommation, cela m intéresse.» Pour en savoir plus, sur l autopartage et le covoiturage, reportez-vous

10 juillet Faites découvrir de nouveaux horizons à votre enfant Vous aussi permettez à vos enfants de découvrir de nouveaux loisirs et de nouveaux lieux : Maison des Jeunes et de la Culture, centres socioculturels, foyers ruraux, associations de jeunesse... Nombreuses sont les associations d éducation populaire près de chez vous qui pourront satisfaire la curiosité de vos enfants! S évader : rêver, s épanouir, découvrir de nouveaux horizons C est l objectif des PEP. Pupilles de l enseignement public, créées en 1915 pour venir en aide aux orphelins de la première guerre mondiale, les PEP perpétuent une tradition de solidarité, une tradition associative. Pierre HIRSINGER est responsable secteur solidarité PEP Alsace : «Aujourd hui comme hier, l objectif des PEP est de promouvoir d une part les valeurs de laïcité et de solidarité, de contribuer à une éducation globale et de permettre à tous les enfants et tous les jeunes d avoir accès à des loisirs de qualité et à différents services qui leur permettent de grandir, de s épanouir tout simplement.» Les PEP Alsace mettent l accent, tout au long de l année, sur des séjours éducatifs et de loisirs à travers trois structures dans la région. Grâce à elles, près de enfants peuvent partir en vacances l été. «Nous sollicitons des écoles, et donc des élèves, pour vendre des billets de tombola. L argent ainsi récolté nous permet d alimenter un fonds de solidarité. À côté de cela, nous avons des partenariats, notamment avec le Secours Populaire et les Restos du Cœur. Il existe aussi différentes aides auxquelles les familles ont droit, les bons de la CAF ou les chèques vacances.» À leur retour, les parents sont heureux de retrouver leurs enfants épanouis et grandis grâce à l expérience vécue. Une mère témoigne ainsi : «Cela leur donne une certaine autonomie et les prépare aussi à devenir adolescents en toute confiance.» Pour en savoir plus, sur les structures d éducation populaire, jeunesse et enfance, reportez-vous

11 août Consommez local et responsable Vous aussi, consommez local et responsable : rejoignez une des nombreuses structures sociales et solidaires qui proposent des paniers de saison près de chez vous! Consommer des fruits, des légumes, des produits de la terre... Oui, mais de façon locale et responsable. Dans la commune de Sentheim, Susan vient chercher son panier de légumes toutes les semaines aux Jardins d Icare : «J ai une amie qui est partie en vacances et m a demandé de lui prendre son panier en son absence. Je suis devenue «accro» : c est local, c est juste à côté de chez moi et en plus on fait un peu bonne œuvre en même temps.» L association Icare, intégrée au réseau Cocagne, porte deux chantiers d insertion dans le Haut-Rhin : les Jardins d Icare à Sentheim, créés en 1997, et le Trèfle rouge à Ungersheim qui a ouvert ses portes en Sur chacun des sites, 25 salariés, en contrat d insertion, s emploient à offrir à un réseau d adhérents consommateurs des produits de qualité. Annie GLORIOD KOHLER est accompagnatrice socio-professionnelle : «Le cœur du métier, c est l insertion, le support, c est le maraîchage biologique. Avec comme objectif d aller de plus en plus vers l employabilité ou l emploi.» Au quotidien, chacun cultive une grande variété de légumes, de la graine à l assiette, pour préparer 350 paniers par semaine. Les Jardins d Icare, c est aussi du partage et de l échange. Sa spécificité : un déjeuner réalisé tous les jours par les personnes en insertion elles-mêmes et pour l ensemble des salariés. Annie ajoute : «Ça permet de découvrir les légumes, cuisiner de plein de façons différentes. On a des gens d origines différentes avec une culture sociale et familiale différente qui cuisinent. C est un super restaurant!» Pour en savoir plus, sur les structures sociales et solidaires qui proposent des paniers de saison, reportez-vous

12 septembre Participez à la coopérative scolaire de la classe de votre enfant En cotisant volontairement à la coopérative scolaire de vos enfants, vous aussi permettez-leur de mener des projets éducatifs et de devenir acteurs de leurs apprentissages! À l école, nos enfants apprennent à compter, lire et écrire mais aussi à s épanouir à travers des activités ludiques et pédagogiques. Pour mener à bien ces projets, les écoles adhèrent à l OCCE, Office Central de la Coopération à l École, pour gérer l argent des enfants. Marie-Pascale HAUSSMANN, administratrice OCCE commission formation, explique : «C est une participation des parents à la coopérative. On reste très attentifs aux familles qui ne pourraient pas participer. Et c est là que nous avons pleinement la notion de solidarité et de coopération. On ne gère pas en disant qu un enfant qui a apporté de l argent a le droit à telles activités. On gère un projet donc on peut faire glisser une somme pour un projet et non pas l argent qui appartient à un projet.» Près de coopératives scolaires ont déjà vu le jour en Alsace. Les projets sont très diversifiés. Du conseil des élèves à la classe de neige, en passant par le jardin pédagogique, tout sujet est propice à leur éducation citoyenne. Christophe PETER, enseignant-éducateur à l EREA d Illkirch-Graffenstaden, témoigne : «On a des valeurs qu on a envie de véhiculer à travers ces projets : solidarité, respect, entraide et essentiellement autour de ces moments de démocratie où les enfants vont pouvoir voter. Nous fixons le cadre de manière générale, ensuite, au niveau des propositions, c est l élève qui vient avec ses propositions. Nous ne sommes pas dans une démarche de transmission de savoirs en tant qu enseignant. Mais, par contre, on accompagne l élève dans sa démarche et dans son projet.» Á l EREA, une classe de neige, entièrement autogéré, est organisée chaque année et vient s ajouter à une longue liste de projets culturels, pédagogiques ou audiovisuels. L aide des parents ne se limite pas à la seule contribution financière, ils prennent souvent une part active dans la réalisation des projets de la coopérative. Pour en savoir plus, sur les coopératives scolaires, reportez-vous

13 octobre Faites le choix d une mutuelle de santé solidaire Vous aussi, adhérez à l une des 230 mutuelles de santé d Alsace afin de défendre la solidarité et la santé pour tous! Savez-vous qu à travers votre complémentaire santé vous pouvez faire un acte de solidarité? En choisissant une mutuelle fédérée par la MFA, la Mutualité Française d Alsace, vous défendez les soins pour tous avec ses adhérents mutualistes. L un d eux témoigne : «J ai une vision assez simple de la santé. Je vois un médecin quand j en ai vraiment besoin. Tant qu à verser une petite somme de 30 par mois, c est important pour moi de savoir où vont les éventuels bénéfices : la rémunération d actions ou l amélioration d un système? Cet argent est là pour couvrir mes besoins de santé, mais aussi ceux de personnes qui sont en difficulté à un moment, ou de personnes qui ont besoin de plus de soins à un moment, comme les personnes âgées. Il y a une petite partie de ma cotisation qui est un acte de solidarité.» Soins dentaires, correction auditive, optique ainsi qu un médecin généraliste et un conseiller conjugal sont a votre disposition dans l un des 30 centres de soins de la région. Des centres ouverts à tous. Isabelle GEMIS est responsable développement à la MFA : «Nos centres optiques sont vraiment ouverts à tout un chacun, que ce soit une personne qui ait une mutuelle ou qui n en ait pas. Celui qui n aura pas de mutuelle aura peut-être un reste à payer un peu plus important par rapport à quelqu un qui a une mutuelle. Nous avons des prix très intéressants pour nos clients puisque nous pratiquons le tiers payant mais aussi pour tous les soins dentaires courants puisqu il n y a pas de dépassements d honoraires. On a des plages horaires très larges, le soir et le samedi pour que chacun puisse accéder à nos services.» Pour en savoir plus, sur la Mutualité Française Alsace, reportez-vous

14 novembre Entreprenez sous forme coopérative Si vous aussi, vous rêvez de reprendre une société ou de créer votre propre entreprise voire de développer votre activité, pensez à la forme coopérative! Vincent FILLGRAFF est éducateur sportif pour seniors et il a choisi de monter sa structure en devenant entrepreneur d une coopérative d activité et d emploi. Un choix qui a facilité son agrément pour le service à domicile, et son intégration dans le monde des entreprises. «Contrairement à un domaine privé, là on va être vraiment dans un échange, avec d autres auto-entrepreneurs qui arrivent à un moment de leur vie où ils ont envie de construire. On va partager ce moment avec eux lors de formations et de rencontres. C est quelque chose de motivant et intéressant de se sentir épaulé et accompagné.» Tout porteur de projets peut intégrer une coopérative d activité et d emploi, une solution innovante, une alternative à la création d entreprise. Emeline BERLEM, chargée d accompagnement CAE Antigone confie : «Au travers de la coopérative, la démarche est basée sur des fondements déjà démocratiques (un homme égale une voix) et aussi un principe d entrepreneuriat collectif sans négliger les principes de solidarité que nous revendiquons.» Que ce soit des métiers de l artisanat, du service à la personne ou encore une activité artistique, les entrepreneurs sont hébergés par une structure qui offre un cadre sécurisé et un accompagnement individuel. Emeline poursuit : «La coopérative d activité et d emploi offre aux entrepreneurs salariés un cadre juridique sécurisé par un numéro de SIRET, un numéro de TVA. Elle propose un statut de salarié en CDI, un accompagnement dans la gestion administrative, élaboration de devis, facturation, gestion comptable et permet de mutualiser des compétences avec d autres entrepreneurs salariés.» Pour en savoir plus, sur les coopératives d activités et d emploi, reportez-vous

15 décembre Donnez une seconde vie à vos objets Vous aussi, déposez objets ou vêtements dans des points de collecte proches de chez vous. En leur donnant une seconde vie, vous ferez des heureux et génèrerez de l activité économique sociale et solidaire sur votre territoire. Vêtements, meubles, vaisselle, électroménager, livres, jouets Emmaüs, ce n est pas un magasin comme les autres, il donne une seconde vie à vos objets. Mais avant d être vendus, les dons sont déposés dans un entrepôt par les donateurs euxmêmes ou récupérés lors de la collecte journalière à domicile. Thierry KUHN, Directeur d Emmaüs Mundolsheim, explique : «Il suffit de téléphoner, de prendre rendez-vous et on va se déplacer et récupérer à domicile. C est trié dans notre entrepôt. C est trié, remis en état, revalorisé. Notre métier c est le réemploi.» Créé en 2000, Emmaüs Mundolsheim propose à une cinquantaine de salariés un contrat de travail en insertion. Ils disposent d un accompagnement social et professionnel dont l objectif est de créer un tremplin vers l emploi durable. Thierry continue : «Ce geste du don est particulièrement important puisqu en donnant à Emmaüs on va éviter de polluer la planète. Plutôt que de les mettre à la poubelle, ce sont des objets qui peuvent encore servir. En plus, c est un geste solidaire qui permet de créer de l emploi et créer de l accompagnement social et professionnel et de la formation qualifiante pour des personnes en difficulté.» Aujourd hui la solidarité touche tous les individus, certains sont donateurs, d autres acheteurs mais très souvent ils ont les deux rôles. Ils témoignent : «Quand nous souhaitons nous débarrasser de choses, nous les portons à Emmaüs et puis cela ne nous empêche pas de venir acheter.» ; «Je ne jette rien, je dépose tout ici.» ; «C est surtout pour que quelqu un puisse en profiter une seconde fois.» ; «Je ne viens pas seulement acheter. Je viens aussi pour discuter un peu, pour être en contact avec les gens.» Pour en savoir plus, sur les structures et points de collecte proches de chez vous, reportez-vous

16 Plus d infos Plus d informations sur : Retrouvez les «gestes solidaires j adhère» en images sur : solidaires_jadhere ou Pour en savoir plus : (Cette liste de contacts n est pas exhaustive) - sur les structures de l économie sociale et solidaire d Alsace : CRES Alsace : - sur les différents réseaux d échanges de savoirs : Le REZO (Mulhouse) : Réseau d échanges réciproques de savoirs (Kingersheim) : Troc Savoirs (Strasbourg) : Systèmes d échanges locaux (SEL) du Bas-Rhin : Association nationale des Réseaux d Echanges Réciproques de Savoirs : - sur les différentes associations de protection de l environnement : Alsace Nature: les-associations-federees ARIENA : - sur les organismes bancaires proposant des produits d épargne solidaire : Le Crédit Coopératif : alsace/?chash=9f988104b4 Les agences de la Caisse d Epargne : alsace/accueil.aspx Les agences alsaciennes de la Banque Populaire : BPALS_v2/Pages/Banque/AGNC/AgencesCarte.asp Caisses du Crédit Mutuel : particuliers/menu-droite/searchlist.aspx Caisses locales du Crédit Agricole : g1/vitrine/agences/recherche_agence/recherche.htm Finansol : - sur les services d aide à la personne : Dans le Bas-Rhin : economie/service_a_la_personne_ess_dans_le_67.pdf Dans le Haut-Rhin : economie/service_a_la_personne_ess_dans_le_68.pdf - sur l autopartage et le covoiturage : le site d Autotrement : les différents sites internet qui proposent des solutions de covoiturage en Alsace. - sur les structures d éducation populaire, jeunesse et enfance : CRES Alsace : CRAJEP : - sur les structures sociales et solidaires qui proposent des paniers de saison : Structures membres de l URSIEA : php?page=structures&type=7&nom=-1&acti=2&dept=-1&type_struct=-1&ze=-1 Réseau des AMAP 67 : Réseau des AMAP 68 : Rhénamap : Chambre de Consommation d Alsace : - sur les coopératives scolaires : L Office central de la coopération à l école, en bref! : L OCCE dans le Bas-Rhin : L OCCE dans le Haut-Rhin : - sur la Mutualité Française Alsace : - sur les coopératives d activités et d emploi : Des coopératives d activités et d emploi s adressent à des personnes voulant tester en «grandeur nature» leur projet d activité économique tout en bénéficiant d un statut protecteur d «entrepreneur-salarié», en étant accompagnées par des salariés de la CAE et en bénéficiant de leur expertise en gestion comptable et administrative : Antigone : Coopénates : Artenréel : L Union Régionale des SCOP de l Est (URSCOP Est) accompagne les projets d entreprises coopératives (création, transmission, reprise, transformation d une société ou d une association) en Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne pour le démarrage mais aussi tout au long de la phase de développement. Les SCOP, sociétés coopératives et participatives, sont des entreprises dont les associés majoritaires (au moins 51%) sont les salariés. URSCOP de l Est : sur les structures et points de collecte proches de chez vous : Carijou : Secours catholique-caritas : Emmaüs : Envie : Humanis : Secours populaire 67 : Secours populaire 68 : Sport solidarité insertion : Structures membres de l URSIEA : php?page=structures&type=7&nom=-1&acti=1&dept=-1&type_struct=-1&ze=-1 Une deuxième vie pour l informatique Ordi 2.0 : Vetis :

17 É j adhère w w w. r e g i o n - a l s a c e. e u Région Alsace 1 Place Adrien Zeller B.P Strasbourg Cedex Tél. : (+33) Crédits photographiques : Région Alsace / Badias, Stadler, Maigrot ; Alsace 20 ; Rezo Mulhouse ; Aram Keropian ; PEP Alsace ; Fotolia.com / Kzenon, Moodboard, Rido. Imprimé à la Région Alsace sur du papier 100 % recyclé - CyclusPrint La Région Alsace, partenaire de la marque Als ce - Conception graphique : pakouh.com

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

«La Journée du Sociétariat est l occasion de faire découvrir ou

«La Journée du Sociétariat est l occasion de faire découvrir ou COMMUNIQUÉ DE PRESSE «La Journée du Sociétariat est l occasion de faire découvrir ou redécouvrir au public notre modèle de banque coopérative de proximité» LA JOURNÉE DU SOCIÉTARIAT Mais combien sont-ils,

Plus en détail

Taxe d apprentissage. «Faire d une passion, son métier»

Taxe d apprentissage. «Faire d une passion, son métier» 2012 Taxe d apprentissage «Chefs d entreprises, entrepreneurs : vous possédez une fibre sociale et sportive, et vous souhaiteriez mettre en valeur l engagement citoyen de votre entreprise. Faites confiance

Plus en détail

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans!

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Saint-Etienne, le 18 mars 2013 Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Vendredi 15 mars 2013, Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme-Ardèche

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik L ESS et moi Une structure de l Économie Sociale est au service d un projet collectif et non d un projet conduit par une seule personne dans son intérêt propre. Sans le savoir, je vis avec les valeurs

Plus en détail

Chefs d entreprises Experts-comptables Consultants Banquiers Cadres Notaires Avocats Seniors. Un engagement

Chefs d entreprises Experts-comptables Consultants Banquiers Cadres Notaires Avocats Seniors. Un engagement Chefs d entreprises Experts-comptables Consultants Banquiers Cadres Notaires Avocats Seniors Un engagement BÉNÉVOLE Aux côtés des créateurs S ENGAGER Notre rôle : permettre aux créateurs et aux repreneurs

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE

UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE DOSSIER DE PRESSE ADOM'ETHIC MAI 2010 p 1 INTRODUCTION UN RESEAU COOPERATIF COHERENT SOLIDAIRE ET DURABLE Le secteur des services à la personne a connu une croissance rapide ces quatre dernières années,

Plus en détail

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur!

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Février 2015 Edito Fraicheur et Terroir : une nouvelle étape! Le dernier édito vous faisait part de l évolution de notre magasin et du manque de place engendré par

Plus en détail

Éthique et banques coopératives : les occasions manquées de la sphère financière mutualiste française!

Éthique et banques coopératives : les occasions manquées de la sphère financière mutualiste française! Éthique et banques coopératives : les occasions manquées de la sphère financière mutualiste française! «Éthique et responsabilité sociale des banques : aux confins de leur responsabilité juridique» (Colloque

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

Mise à jour le 28 mai 2013

Mise à jour le 28 mai 2013 Mise à jour le 28 mai 2013 Association District-Solidaire Association loi 1901, déclarée à la Préfecture du Rhône Tél. : (33) 670-939-939 coordination@district-solidaire.org www.district-solidaire.org

Plus en détail

Mutualité Française Picardie

Mutualité Française Picardie Mutualité Française Picardie 3, boulevard Léon Blum 02100 Saint-Quentin Tél : 03 23 62 33 11 Fax : 03 23 67 14 36 contact@mutualite-picardie.fr Retrouvez l ensemble des différents services et activités

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

ADAJE. Une aide pour les familles. Mode d emploi de l Allocation départementale accueil jeune enfant en Seine-Saint-Denis

ADAJE. Une aide pour les familles. Mode d emploi de l Allocation départementale accueil jeune enfant en Seine-Saint-Denis ADAJE Une aide pour les familles Mode d emploi de l Allocation départementale accueil jeune enfant en Seine-Saint-Denis Faciliter l accueil de votre enfant «Faire garder ses enfants est une préoccupation

Plus en détail

Les Coopératives : une alternative à l association?

Les Coopératives : une alternative à l association? Les Coopératives : une alternative à l association? Mardi 19 novembre 2013 Soirée d information co-organisée par la Maison des Associations et les Coopératives d Activités et d Emploi d Alsace Joël Beyler

Plus en détail

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière DEVENEZ UN HÉROS POUR L association Prévention Routière 1 Notre mission Créée en 1949, l'association Prévention Routière est reconnue d'utilité publique en 1955. Elle conduit ses actions dans de multiples

Plus en détail

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport».

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». «Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». Ce titre témoigne de l ambition associative de faire du sport un levier éducatif pour la reconstruction

Plus en détail

Le mot du président. Alain Vautravers, Président. Décembre 2008 : Prêt à la création d entreprise (PCE)

Le mot du président. Alain Vautravers, Président. Décembre 2008 : Prêt à la création d entreprise (PCE) A C T I V I T E 2 0 0 8 Le mot du président «Le développement de nouveaux outils, la reconnaissance de nos capacités d'expertise et l'engagement de nos équipes, justifient la confiance que nous témoignent

Plus en détail

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010 Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire Annemasse 20 janvier 2010 1 Sommaire L économie sociale et solidaire : une autre culture d entreprendre Les entreprises

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

Le Conseil Régional de Lorraine

Le Conseil Régional de Lorraine Le Conseil Régional AUX PETITS SOINS Lycéens Apprentis Étudiants Toutes les aides prescrites pour la Rentrée 2013! édito Le Conseil Régional aux petits soins... Une Lorraine qui soigne sa jeunesse Lycéens,

Plus en détail

La solidarité en action

La solidarité en action nos adresses Depuis 1942 nous sommes à votre service. Rendez-vous dans l un de nos Pôles Santé Agence de Berck sur Mer 15, rue de l Impératrice 62600 Berck sur Mer Tél. : 03 21 84 12 74 Ouvert du mardi

Plus en détail

«autopartage» Dossier de presse. La voiture en libre à Besançon. Contacts

«autopartage» Dossier de presse. La voiture en libre à Besançon. Contacts Dossier de presse La voiture en libre à Besançon «autopartage» Contacts VILLE DE BESANÇON DIRECTION VOIRIE DEPLACEMENTS Pascal GUDEFIN 03 81 61 51 60 Clément BILLET 03 81 41 56 24 Contact presse Catherine

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne

Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Défendre et représenter les intérêts des entreprises de Services à la Personne Rejoignez la 1 ère fédération de proximité d entreprises de Services à la Personne Dans les pas de Richard Binier qui a su

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU FORM ACTEUR

GUIDE PRATIQUE DU FORM ACTEUR GUIDE PRATIQUE DU FORM ACTEUR Parce que transmettre votre savoir et votre expérience fait partie de votre mission quotidienne édito L IFCAM, Université du Groupe Crédit Agricole, s appuie depuis son origine

Plus en détail

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 2 LE CREDIT COOPERATIF Ø banque à part entière, Ø banque coopérative actrice d une finance patiente, Ø banque engagée, Ø banque de l économie sociale

Plus en détail

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma DOSSIER DE PRESSE Avril 2009 Paris lance des actions innovantes pour créer des emplois d utilité sociale au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

Plus en détail

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire L conomie sociale et solidaire regroupe un ensemble d entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d. -Entreprise d insertion de menuiserie

Plus en détail

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant!

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Regroupés autour d une enseigne commune, les commerçants associés sont des distributeurs grâce à une organisation amont forte et structurée qui

Plus en détail

Salariés Bénévoles Volontaires. L action sociale dédiée au monde associatif

Salariés Bénévoles Volontaires. L action sociale dédiée au monde associatif Bénévoles Volontaires L action sociale dédiée au monde associatif sommaire Chèque Déjeuner, la solution restauration plébiscitée par les salariés Spécialiste de l émission de chèques à vocation sociale

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Union Départementale des Sapeurs-Pompiers des Pyrénées-Atlantiques. SÉMINAIRE DES DIRIGEANTS DES AMICALES ET DES SECTIONS JSP Samedi 29 novembre 2014

Union Départementale des Sapeurs-Pompiers des Pyrénées-Atlantiques. SÉMINAIRE DES DIRIGEANTS DES AMICALES ET DES SECTIONS JSP Samedi 29 novembre 2014 Union Départementale des Sapeurs-Pompiers des Pyrénées-Atlantiques SÉMINAIRE DES DIRIGEANTS DES AMICALES ET DES SECTIONS JSP Samedi 29 novembre 2014 1 Sommaire L Union Départementale des Sapeurs-Pompiers

Plus en détail

Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM

Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM Dijon, le 6 mars 2014 Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM Le 6 mars 2014 à Dijon, Thierry Beaudet, président du groupe MGEN, et

Plus en détail

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Mars 2011 La garderie durable Pourquoi? Qu est-ce que c est? Les principes

Plus en détail

Document réalisé avec le soutien de

Document réalisé avec le soutien de Document réalisé avec le soutien de Directeur de la publication : Cédric MAMETZ Responsable de la rédaction : Céline SIMONIN, Chargée de projets Nous Aussi Conception graphique : La Suite + Co et Lauriane

Plus en détail

LE GROUPE MACIF ET LA RSE

LE GROUPE MACIF ET LA RSE LE GROUPE MACIF ET LA RSE SOMMAIRE Présentation du Groupe MACIF, ses engagements RSE Quelle organisation, quelle prise en compte dans les pratiques internes Quelles réponses aux enjeux RSE dans le cœur

Plus en détail

PLANIFIER UN VOYAGE EN FAMILLE

PLANIFIER UN VOYAGE EN FAMILLE Activités éducatives pour les 8 à 9 ans PLANIFIER UN VOYAGE EN FAMILLE VOTRE ENFANT APPREND À : PLANIFIER UN PROJET FAMILIAL EN COOPÉRATION S INITIER À LA NOTION DE BUDGET COMPRENDRE LES AVANTAGES DE L

Plus en détail

L INFO. La lettre d information des clients qui ont choisi d agir ÇA VOUS INTÉRESSE _ P. 02

L INFO. La lettre d information des clients qui ont choisi d agir ÇA VOUS INTÉRESSE _ P. 02 La lettre d information des clients qui ont choisi d agir L INFO FINANCE CITOYENNE : L ENGAGEMENT GRANDIT! En 2014, les clients du Crédit Coopératif ont été encore plus nombreux à s engager avec leur banque.

Plus en détail

I ORGANISATEUR I I PANORAMA DES ESPACES I

I ORGANISATEUR I I PANORAMA DES ESPACES I I ORGANISATEUR I La (association Loi 1901) est l organisation régionale représentante des entreprises, des fédérations et des syndicats d employeurs de l Économie Sociale et Solidaire (ESS) en Rhône-Alpes.

Plus en détail

Une offre complète à votre service. innovation - coopération mutualisation - services

Une offre complète à votre service. innovation - coopération mutualisation - services Une offre complète à votre service innovation - coopération mutualisation - services Un projet collectif dynamique et innovant o L association a pour objectif de développer et promouvoir la mutualisation

Plus en détail

L éducation populaire en Alsace

L éducation populaire en Alsace L éducation populaire en Alsace Actions et partenariats (avec les collectivités L ÉTÉ DE L ÉDUCATION POPULAIRE 1 L éducation populaire en Alsace ( Sommaire Édito de Philippe Richert, Président du Conseil

Plus en détail

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges La Mairie souhaite intégrer la perspective d un développement durable au cœur de ses missions de service public en engageant la commune de Chorges dans la démarche

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire rural Centre-ville Quartier populaire Parc d activités économiques Problématique Problématique enclavé Banlieue pavillonnaire Problematique Problematique Insertion Petite enfance Problématique Problématique

Plus en détail

Conseil d Orientation et de Surveillance (COS) Directoire. Didier Patault. Pascal Chabot. Victor Hamon. Martine Poignonnec.

Conseil d Orientation et de Surveillance (COS) Directoire. Didier Patault. Pascal Chabot. Victor Hamon. Martine Poignonnec. CAISSE D EPARGNE : banque régionale qui finance l économie locale LA BANQUE. NOUVELLE DÉFINITION. LE MESSAGE DES PRÉSIDENTS En 2011, la Caisse d Epargne Bretagne Pays de Loire, malgré un contexte de tension

Plus en détail

Mon état civil. Ma situation

Mon état civil. Ma situation Nom : Prénom : Tél :. Activité : Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur des Services à la personne. Votre Chambre de Commerce et d Industrie a élaboré ce guide pour vous aider à : - vous poser

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse SOMMAIRE Préambule...2 Principes...6 Finalités et valeurs éducatives...7 Axes de développement...10 Synthèse du diagnostic PEL mené en 2009...10 4 axes de développement pour 2010-2014...11 Instances de

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire

L Economie Sociale et Solidaire 1 L Economie Sociale et Solidaire L ESS EST UNE ÉCONOMIE QUI SE VEUT ÊTRE DIFFÉRENTE DE L ÉCONOMIE CLASSIQUE. DES PRINCIPES FONDAMENTAUX ONT ÉTÉ DÉFINIS ET CONSTITUENT LES PILIERS DE CE SECTEUR. 2 LES

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

100 Jours 100% Gagnants

100 Jours 100% Gagnants 100 Jours 100% Gagnants Charte et guide du parrainage Le Département du Pas-de-Calais se veut porteur d une ambition et de projets pour la jeunesse. Le 17 décembre 2012, il s est donc doté d un Pacte départemental

Plus en détail

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Communiqué de presse Paris, le 24 avril 2014 RESULTATS 2013 Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Initiative

Plus en détail

Qu est ce que l Economie Sociale?

Qu est ce que l Economie Sociale? Fiche n 2 Les entreprises : Qu est ce que l Economie Sociale? Les de toutes natures (salariés, usagers, ), les mutuelles (assurance ou prévoyance santé), les associations et les fondations constituent

Plus en détail

«Quand utilité sociale rime avec performance économique»

«Quand utilité sociale rime avec performance économique» L entrepreneuriat social en Lorraine : un projet pour vous «Quand utilité sociale rime avec performance économique» «Les entreprises sociales partagent une même ambition : mettre leur projet entrepreneurial

Plus en détail

Offre d emploi. Un(e) orthophoniste en CDD de 12 mois à temps partiel (0.3 ETP soit 3 demi-journées)

Offre d emploi. Un(e) orthophoniste en CDD de 12 mois à temps partiel (0.3 ETP soit 3 demi-journées) recru+e Offre d emploi L Institut MGEN de La Verrière (dans les Yvelines) oriente son projet médical autour de 4 pôles (Médecine-SSR-USP/ EHPAD / Psychiatrie Adulte / Psychiatrie jeune adulte et adolescent)

Plus en détail

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes www.rhonealpes.fr Accueillir et accompagner des jeunes en contrat d engagement de service civique Rhône-Alpes Alors que la jeunesse doit rester l âge des projets et des rêves, aujourd hui, dans notre région,

Plus en détail

Quel solidaire êtes vous? Une typologie des comportements de solidarités des Internautes

Quel solidaire êtes vous? Une typologie des comportements de solidarités des Internautes Quel solidaire êtes vous? Une typologie des comportements de solidarités des Internautes CINQ PROFILS Les «Compagnons» Qui sont ils? Les hommes, les adultes et les seniors (au delà de 45 ans), sont particulièrement

Plus en détail

BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA. Cette action est cofinancée par l Union Européenne

BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA. Cette action est cofinancée par l Union Européenne BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA Cette action est cofinancée par l Union Européenne Présentation de la plateforme Vous êtes nouvellement bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA). Les partenaires

Plus en détail

Votre Profil.. p.3. Présentation.. p.4. Les avantages... p.5. La rémunération. p.6. Un métier d avenir... p.7. Comment ca marche?... p.

Votre Profil.. p.3. Présentation.. p.4. Les avantages... p.5. La rémunération. p.6. Un métier d avenir... p.7. Comment ca marche?... p. 1 Sommaire : Votre Profil.. p.3 Présentation.. p.4 Les avantages... p.5 La rémunération. p.6 Un métier d avenir... p.7 Comment ca marche?... p.8 Charges et dépenses p.11 2 Passionné par l immobilier Vous

Plus en détail

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR

ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR Activités éducatives pour les 8 à 9 ans ÉPARGNER POUR UN PROJET FUTUR HABILETÉS FINANCIÈRES ÉPARGNER UTILISER UN COMPTE DANS UNE INSTITUTION FINANCIÈRE FAIRE UN BUDGET SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre

Plus en détail

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org Le fonds de dotation d Artisans du Monde Faire un don Pour construire un monde plus juste au Nord comme au Sud Titre Crédit photo : Ellas Cuentan www.artisandumonde.org 1 Fonds de dotation d Artisans du

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises Région Haute-Normandie Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises 4 A savoir 5 Parcours simplifié 6 Diagnostic création 7 Coup de Pouce 8

Plus en détail

Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41)

Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41) Thème Territoire Fiche-bonne pratique Sol Blois Référence : 41_S_01 Date : janvier 2013 Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41) http://www.centre.developpement-durable.gouv.fr/ 1 Historique/Contexte

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

1 er Village de l Economie Sociale et Solidaire

1 er Village de l Economie Sociale et Solidaire 1 er Village de l Economie Sociale et Solidaire Pour vivre et consommer autrement 28 & 29 novembre 2014 Espace Racine Rue de la République Châteauroux (36) L Economie Sociale et Solidaire, kézako? L ESS

Plus en détail

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Avant d entrer dans le vif du sujet, je vous présenterai rapidement la CIJOC, puis je vous donnerai quelques exemples de

Plus en détail

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12 Dossier de presse Une initiative de Ensemble, les citoyens peuvent se réapproprier leur ville, leur planète, leur destin commun. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Plus en détail

Mes besoins et mes objectifs Les buts de cet outil sont de vous : Instructions :

Mes besoins et mes objectifs Les buts de cet outil sont de vous : Instructions : Outil Mes besoins et mes objectifs L outil Mes besoins et mes objectifs est un guide de réflexion qui contient une série de pistes et de questions à aborder en vue de préparer le transfert de votre entreprise.

Plus en détail

Projet éducatif de l association Calypso

Projet éducatif de l association Calypso Projet éducatif de l association Calypso Sommaire Historique... 3 Calypso en 2014... 4 Calypso fait grandir vos enfants... 5 Pour cela l Association Calypso porte un certain nombre de principes fédérateurs...

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Après le bac, trouver sa voie

Après le bac, trouver sa voie novembre 2014 Après le bac, trouver sa voie Vous êtes au lycée et l on vous demande de faire des choix. Choix de bac, choix de filière Pas de panique. Avec un peu de méthode, on y arrive! S orienter c

Plus en détail

ANNEXE : Les questions que vous vous posez peut-être *

ANNEXE : Les questions que vous vous posez peut-être * L engagement bénévole des retraités : une implication réfléchie! ANNEXE : Les questions que vous vous posez peut-être * L argent : - Est-ce que je touche tous mes droits? - L indemnité de départ à la retraite

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

Vitaminez. votre avenir! Rejoignez un réseau d audioprothésistes à l écoute de vos aspirations

Vitaminez. votre avenir! Rejoignez un réseau d audioprothésistes à l écoute de vos aspirations Vitaminez votre avenir! Rejoignez un réseau d audioprothésistes à l écoute de vos aspirations Notre cocktail pour un parcours professionnel stimulant Audioprothésiste Une intégration sans pépin Responsable

Plus en détail

1/ Annonce profils acheteur- revendeur

1/ Annonce profils acheteur- revendeur 1/ Annonce profils acheteur- revendeur Vous cherchez à compléter vos revenus à temps choisis avec un partenaire sérieux en intégrant une équipe dynamique? Vous souhaitez travailler à domicile en toute

Plus en détail

La mutuelle Santé. proche de vous

La mutuelle Santé. proche de vous La mutuelle Santé proche de vous 2 Une vraie mutuelle, sans actionnaire, qui ne fait pas de profit, aux garanties ajustées bienvenue, vous êtes dans la solidarité version NOTRE MISSION : L ACCèS AUX SOINS

Plus en détail

Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT

Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT Collecte enquête mobilité réalisée dans le cadre du projet CO-MUT par CO-ACTIONS coopérative entrepreneur.e.s Sud-Gironde et PACT 1 Pourquoi cette enquête? Télétravail & Tiers- Lieux Parmi les solutions

Plus en détail

Connexions Solidaires ouvre à Marseille son premier point d accueil en région

Connexions Solidaires ouvre à Marseille son premier point d accueil en région COMMUNIQUE DE PRESSE Marseille, le 8 novembre 2013 Aider les plus démunis à rester connectés Connexions Solidaires ouvre à Marseille son premier point d accueil en région Aujourd hui, grâce au soutien

Plus en détail

Conseil RH Coaching Formation

Conseil RH Coaching Formation 30 ans d'expérience Management, conseil RH, développement des compétences, relation avec les IRP, recrutement Coaching individuel - Accompagnement en développement personnel et professionnel Conseil RH

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire BTS CI 2 ème année CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger Sommaire 1 Introduction I/ Plan de marchéage A. Services B. Prix C. Distribution D. Communication

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

La charte du Coach de Vie en Auvergne

La charte du Coach de Vie en Auvergne La charte du Coach de Vie en Auvergne Charte d engagement des Coachs de Vie en Auvergne et des nouveaux arrivants qui en bénéficieront L'Agence des Territoires d Auvergne (ARDTA) est une association financée

Plus en détail

Campagne de Développement 2010-2012. Ensemble, développons RMS!

Campagne de Développement 2010-2012. Ensemble, développons RMS! Campagne de Développement 2010-2012 Ensemble, développons RMS! RMS : une stratégie de développement dans laquelle s inscrit la Fondation Les valeurs de RMS Innovation et esprit d entreprise Excellence

Plus en détail

PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT

PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT PARCOURS : FAIRE GARDER SON ENFANT Trouver un mode de garde pour son enfant relève parfois du parcours du combattant. Il existe pourtant un ensemble de dispositifs bon à connaître pour se faciliter la

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

Un projet de développement durable des AMAP en Sud Alsace. AMAP : Association pour le Maintien d une Agriculture Paysanne

Un projet de développement durable des AMAP en Sud Alsace. AMAP : Association pour le Maintien d une Agriculture Paysanne Un projet de développement durable des AMAP en Sud Alsace 1 Vous avez dit AMAP? En bref, une AMAP c est quoi? AMAP : Association pour le Maintien d une Agriculture Paysanne Une AMAP est un système écologique,

Plus en détail

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES

CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES CONVENTION AMILOR ACORIS MUTUELLES La présente convention est conclue entre : AMILOR Association des Missions Locales de Lorraine 10 rue Mazagran BP 10676 54063 Nancy Cedex Représentée par Gilles DEVRET

Plus en détail

Appel à projet 2003/2004 Réalisation d un carnet de voyage en ligne

Appel à projet 2003/2004 Réalisation d un carnet de voyage en ligne Appel à projet 2003/2004 Réalisation d un carnet de voyage en ligne Montant du projet : 6617 Montant du soutien du projet : 2300 MPT MJC HARTELOIRE 39 AVENUE CLEMENCEAU BP 18311 29283 BREST CEDEX TEL :

Plus en détail